AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais. Ven 31 Oct - 0:20

Ce soir, c'était soirée raclette au chalet numéro deux et la deuxième soirée de ce genre pour moi car la première s'était déroulée la veille ou l'avant veille dans le chalet que je partage avec Apple et d'autres. Alors à peine arrivée, je les salue en leur demandant comment ils allaient et que j'étais ravie de les revoir. Les revoir ? En effet, je connais Apple par le biais de notre chalet commun. Quant à Loï, je le connais suite à une bousculade sur la piste de ski. D'ailleurs, je pouvais voir que cela ne lui avait pas du tout réussi vu son plâtre à la jambe. On commence à parler quand Loï propose qu'on prenne l'apéro sauf qu'il ne peut se lever. Alors Apple se dévoue pour aller chercher les choses pour l'apéritif et sur le ton de la plaisanterie, je lui fis savoir de se dépêcher, ce qui ne semblait pas trop lui plaire. Alors je lui répondit, incluant sa question de savoir si on était prêt à boire. (Apple).

Oui prête à boire et si tu as besoin d'aide, je peux venir si tu veux. Je ne faisais que plaisanter mais je suis toujours prête à aider tu sais.

Cette soirée s'annonçait haute en couleur et en rigolade surtout, bien que ma petite blague avait dû vexer Apple, ce qui n'était en aucun cas mon but. Alors je décide avant qu'il ne revienne au salon d'aller aider Apple à ramener tous les gâteaux apéritifs ainsi que les bouteilles et les verres. Une fois qu'on a tout posé sur la table, Loï qui est toujours assis sur le canapé, commence à nous faire savoir qu'il nous raconterait tout au premier verre et que c'était une longue histoire. Les verres servis, Loï nous demande si on était prêts à entendre parler d'une histoire assez drôle, celle d'un mec qui s'est cassé la jambe au ski. Alors je lui répondit (Loï).

Merci Apple pour le verre. Et on t'écoute Loï pour nous embarquer dans ta folle aventure sur une piste de ski, ce qui t'a valu une jambe dans le plâtre.

Je lui adresse un sourire, attendant leurs réponses et espérant ne pas avoir trop froissé Apple mais vu son sourire, je doutais que non. L'ambiance était relativement bon enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais. Jeu 6 Nov - 18:06


The snow glows white on the mountain
tonight, Not a footprint to be seen.

Winter Breakers

A proprement parler, il y avait eu comme un quiproquo entre la belle Leonor et moi-même. La phrase qu'elle m'avait lancée en me demandant d’accélérer dans la préparation de la soirée m'avait quelque peu irrité alors que là n'était pas son but. J'étais dans un état d'esprit plutôt sombre pour des raisons sentimentales qui me poussaient à agir comme un vrai dragon crachant le feu et le tonnerre à la moindre petite remarque. Je constatais néanmoins mon erreur lorsque cette dernière s'excusait après ma réplique plutôt froide et directe à son égard. Pour ma défense, j'étais vraiment persuadé que Leonor s'impatientait et qu'elle parlait sérieusement, d'où mon petit emportement envers elle qui me valut beaucoup de remords par la suite. Quelques instants plus tard, elle vint d'ailleurs me rejoindre en cuisine afin de m'épauler pour mettre en place les dernièrs gâteaux et les dernières bouteilles que je n'avais pas apportées sur la table basse du salon. « Excuse-moi, je me suis un peu emporté... J'ai eu une salle journée! Merci de m'avoir aidé en tous cas! » Lui disais-je coupable en terminant par un grand sourire en fin de phrase. Une fois toutes les bouteilles déposées sur la surface plane de la table basse, Loi me remerciait pour mon dévouement et je lui répondait à l'aide d'un large sourire amical. Je regardais d'un oeil distrait les gestes de mon nouvel ami qui mélangeait plusieurs alcool dans les verres que je venais d'amener sur la table avec l'aide de Leonor. Un vif feu d'artifice de couleurs émanait même de chaque mélange et j'eu le droit à un verre rempli d'une couleur rougeâtre translucide, qui me mettait déjà l'eau à la bouche. Après avoir pris mon cocktail entre mes mains, je m'assis sur le canapé à côté de mes nouveaux amis, attentif à tout ce qui se déroulait aux alentours. « Oui vas-y, raconte-nous tout! On t'écoute! » Ajoutais-je après Leonor afin que Loi nous révèle les secrets qui font de lui un handicapé temporaire. En attendant qu'il nous parle de sa blessure, j'affichais toujours un beau sourire amical, heureux de faire de nouvelles connaissances qui s’avéraient d'ors et déjà d'être très riches humainement parlant. Ils avaient des personnalités complètement différentes l'un de l'autre et même de la mienne; mais comme quoi, avec nos différences, nous nous complétions déjà à merveille et une totale harmonie régnait sous le toit de ce chalet. Il devait était écrit que nous allions passer une excellente soirée car tout pour l'instant étant en notre faveur pour que nous nous amusions, même si nous ne restions que tous les trois.



electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
AWARDSle plus bordeline.
avatar
AWARDS ▵ le plus bordeline.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3496
▵ arrivé(e) le : 09/01/2014
▵ avatar : jamie campbell bower

MessageSujet: Re: CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais. Mar 11 Nov - 19:07

# Je n'ai jamais... #



J’étais content de passer la soirée avec ces deux là. Je connaissais déjà Leonor et j’étais ravi de passer une soirée avec elle. Quant à Apple, je l’appréciais déjà, et pas seulement parce qu’il était allé dans la cuisine pour prendre le nécessaire pour passer une bonne soirée, c'est-à-dire : de l’alcool. Je n’avais besoin que de ça pour oublier Angie et toutes nos disputes. C’était bizarre, depuis cette fameuse nuit, nous n’arrivons plus à parler ensemble sans que ça ne parte en couille. Je m’attendais au pire d’ici la fin du séjour. Enfin ça ne pouvait pas être pire que maintenant non ? Une fois toutes les bouteilles sur la table, je nous préparais trois cocktails. Après tout c’était mon métier, c’était un devoir de le faire partager avec les autres. Puis je demandais si mon auditoire voulait savoir comment j’avais finis avec la jambe dans le plâtre. C’était tellement absurde que je ne pouvais pas m’empêcher de penser que ce n’était pas possible.

Je buvais quelques gorgées avant de me lancer. « Alors c’est le truc trop con. Je vais faire du ski et je descends plusieurs pistes sans aucun souci. Et au moment où je terminais une descente, je me suis arrêtais pour respirer 5 minutes, je pensais à autre chose et je n’ai pas vu que quelqu’un me fonçait dessus. » Je faisais une pause, laissant le suspens faire son travail, comme si c’était la meilleure histoire du monde. « Quand je l’ai vu, je me suis jeté sur le coté, mais un de mes skis est resté coincé et PAF. J’ai entendu ma jambe craqué. » Je les regardais, le sourire aux lèvres, tellement fière de ce qui m’était arrivé. Oui j’étais parfois un peu con. « Et maintenant je me retrouve à plus pouvoir marcher pendant des semaines. Passionnant n’est-ce pas ? » Je me mis à rire tout seul en finissant mon verre avant de le remplir à nouveau. « Bon et si on commençait à jouer ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais. Ven 14 Nov - 15:32

Cette soirée promettait d'être légèrement arrosée puisqu'on avait décidé de sortir quelques bouteilles d'alcool car après tout, sans alcool, la fête est plus folle non ? Néanmoins, il venait de s'installer comme un léger quiproquo venait de s'installer entre moi et le gentil Apple tout simplement parce qu'il était parti chercher les bouteilles d'alcool ainsi que les gâteaux apéritifs et que je m'étais permise une légère réflexion mais qui n'a pas été au goût de ce cher Apple. Alors pour me faire pardonner, je décide donc d'aller dans la cuisine afin de l'aider mais avant tout de m'excuser si je l'ai blessé. Après m'être excusé, il s'excuse à son tour de s'être emporter mais il avait seulement réagi à cause de sa sale journée alors une fois revenus dans le salon auprès de notre ami avec une jambe dans le plâtre, je lui répondit (Apple).

Ne t'excuse pas Apple, je n'aurai pas du te dire cette phrase mais le principal c'est que ce malentendu soit résolu pas vrai ? Et puis on est là pour s'amuser et non se disputer, ce qui serait bête car le but de ce genre de soirée était de faire connaissance entre nous non ?

Après avoir répondu à Apple de ne pas s'inquiéter et que je ne lui en voulais pas, on étaient impatients de connaitre l'histoire de Loï sur sa folle escapade en ski qui lui a valu une jambe dans le plâtre. Il commence par nous raconter son histoire qui était assez folle car cela me rappelait ma rencontre avec Loï il y a quelques jours à peine sur une piste de ski et étrangement il avait eu une nouvelle rencontre de ce genre mais qui lui a valu ce plâtre. Alors je lui répondit.

Oh mais cela me rappelle quand on s'est connus sur la piste de ski tu te souviens ? Enfin tu n'avais rien eu ce jour là et je n'ai pas refait de ski depuis. Mais en tout cas, tu n'as décidément pas de chance sur les pistes de skis pas vrai ? Et si on lançait le jeu du "je n'ai jamais" qu'en dites vous ?

Je leur adresse un sourire, tout en prenant mon verre et en piochant quelques gâteaux apéritifs. Cela promettait d'être assez comique de jouer à ce jeu et d'en découvrir plus sur mes deux nouveaux amis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais. Jeu 20 Nov - 14:10


The snow glows white on the mountain
tonight, Not a footprint to be seen.

Winter Breakers

Tout était préparé et la petite altercation tumultueuse entre Leonor et moi-même avait été réparée. Tout s'offrait à nous pour que la soirée se passe dans les meilleures conditions possibles. La jeune femme envers qui j'avais présenté mes excuses pour mon comportement était si radieuse que son sourire illuminait et envahissait toute la pièce. Elle présentait à son tour ses tords pour notre petit mal entendu et achevait son intervention de paix sur une petite note positive à laquelle j'acquiesçais d'un signe de la tête, très approbateur et touché par son discours. « Oui, tu as raison! Allez, viens, retournons avec Loï et profitons de cette soirée en toute amitié! » Lui disais-je en lui rendant son sourire tout en l'entraînant par la main jusqu'au canapé du salon afin de rejoindre le troisième et dernier convive de la soirée. Mêler ma main à la sienne et l'entraîner jusqu'à Loï était bon enfant et ma manière de lui montrer que je ne lui en voulait pas pour notre petit différent passé. Une fois parvenus jusqu'au canapé, nous reprenions tous deux nos places respectives en regardant Loï nous préparer des cocktails, les yeux ébahis. Ce dernier prit ensuite la parole pour nous raconter l'histoire de l'accident de sa jambe et curieusement, il semblait fier d'être un abruti. Certes, cela pouvait arriver à tout le monde de se casser malencontreusement l'un des membres du corps, mais s'en vanter, c'était assez peu commun et incompréhensible. Mais bon, s'il était content de s'être ruiné la jambe, pourquoi l'empêcher de montrer sa joie? Je souriais et riais après qu'il ai terminé son histoire de chute de ski, en ne comprenant toujours pas pourquoi il était si fier de lui. « Tu as eu de la chance quand même! Ça aurait pu être vachement pire cette histoire! » Disais-je souriant tout en buvant une gorgée de mon cocktail que Loï avait eu l'amabilité de me préparer.

Après les quelques minutes qu'avait pris l'histoire de la jambe de Loï, ce dernier proposait de commencer les choses sérieuses en ouvrant le bal du jeu qui nous avait amenés à cette soirée. Il fut très vite rejoint par Leonor qui voulait elle-aussi commencer les festivités. D'un air approbateur, je commençais à chercher une idée dans ma tête pour démarrer le jeu. Je fus le premier à prendre la parole et à proposer une idée en signant ainsi le début du marathon du "je n'ai jamais". « Je n'ai jamais... Voulu sortir avec la copine ou le copain d'un ou d'une pote! » Questionnais-je avec un peu d'appréhension, sachant que j'allais devoir boire à ma propre question. Mais comment le but de cette soirée était d'apprendre à mieux nous connaître, je décidais d'y aller franchement, quitte a déjà révéler quelques uns de mes secrets les plus gênants. Je regardais successivement Lenor et Loï afin de voir s'ils buvaient après ma proposition. De mon côté, je commençais d'ors et déjà à porter mon verre en direction de mes lèvres afin de leur montrer que j'avais déjà eu envie de piquer le copain de l'une de mes amies. J'affichais un petit sourire coupable en essayant d'empêcher mes pensées au sujet de Lorenzo m’envahir à nouveau...




electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
AWARDSle plus bordeline.
avatar
AWARDS ▵ le plus bordeline.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3496
▵ arrivé(e) le : 09/01/2014
▵ avatar : jamie campbell bower

MessageSujet: Re: CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais. Mer 26 Nov - 19:05

# Je n'ai jamais... #



Mes deux nouveaux amis avaient réglés leurs différents suite à une incompréhension de la réaction de l’autre. Personnellement j’étais bien trop occupé à me perdre dans mes pensées pour y faire attention, tout ce que j’attendais, c’est qu’ils apportent l’alcool pour que je puisse enfin me servir un verre et commencer la soirée, ce qu’ils firent à mon plus grand bonheur. J’entrepris de nous servir un cocktail chacun, vu que c’était mon métier à la base, et je devais avouer que j’étais plutôt doué avec ça. Une fois terminé, je buvais une première gorgée avant de leur raconter comment j’avais réussi à me casser la jambe. C’était tellement con que je préférais en rire que d’en pleurer. De toute façon je ne pouvais plus rien y faire. Tout ce que j’essayais de faire c’était de ne pas déprimé de me retrouver enfermé dans le chalet avec Angie et l’autre couillon avec qui elle sortait. J’avais tellement hâte que le séjour se termine et que je puisse enfin rentrer à la maison. « Oh oui je me souviens très bien Leo et j’en reviens pas que ça me soit arrivé avant. Je crois que je vais me passer de ski pendant quelques années après ça. » Je buvais une autre gorgée, sentant l’alcool me brulait l’œsophage. Puis je me tournais vers Apple. De la chance ? Ouais on pouvait dire ça comme ça. Je crois que j’aurais tout de même préférer me retrouver dans le coma pour avoir évité tout cela. « On va dire ça comme ça. »

J’essayais pourtant de ne pas être de mauvaise compagnie pour les invités du chalet. Cela allait être une bonne soirée, de l’alcool, un jeu, cela faisait toujours bon ménage. Je me vidais l’esprit des conneries qui me bouffaient ces derniers jours et j’approuver Leonor qui proposait de commencer à jouer. Je n’attendais que cela depuis quelques heures. Alcoolo ? Oui ce soir j’allais l’être et ça me dérangeait même pas que les autres me voient ainsi. Je me tournais vers le jeune homme qui débutait le jeu. Je souriais en le voyant boire à sa propre proposition. Je bus une gorgée moi aussi. Je n’avais pas seulement voulu me taper la copine d’un pote, j’avais même réussi et à plusieurs reprises. Quel sal**d je pouvais être parfois. Mais bon, on ne change pas hein. Puis je me tournais vers la seule demoiselle de la soirée pour voir si elle buvait ou pas. Je m’adressais alors à Apple : « Et alors tu as réussi ou pas ? » Ne sachant pas trop à qui c’était le tour, je me lançais finalement, prenant le temps de réfléchir à ce que je n’avais encore jamais fait. « Humm… Je n’ai jamais… donné de surnom à mes parties. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais. Mar 10 Fév - 2:13

Cette soirée avait bien commencé puisqu'on espérait avoir d'autres convives pour cette soirée de "je n'ai jamais" mais en réalité, on s'est retrouvés à trois pour se tenir compagnie. Quoiqu'il en soit, on avait commencé l'apéritif et j'avais fait une vilaine blague pas drôle à Apple comme quoi il devait se dépêcher un peu avant d'aller l'aider en cuisine et de m'excuser. il accepte mes excuses, heureusement pour moi car je ne voulais pas me froisser avec ce nouvel ami avant de me faire savoir que l'on devrait rejoindre notre autre ami Loï, ce que j'acquiesçais volontiers. Après avoir rejoint Loï au salon, ce dernier nous raconte sa chute mémorable de ski mais qui aurait pu être pire que cela. Cela me fit me souvenir de ma rencontre avec Loï sur une piste de ski où aucun de nous deux n'avait été blessé et il me fit savoir qu'il s'en souvenait très bien. Alors je répondit à Apple puis à Loï.

Oui allons le rejoindre Apple. Ah bon, tu aurais préféré te casser la jambe durant notre rencontre Loi ? Pour ma part, je m'en serai un peu voulu de t'avoir fait avoir un plâtre. Mais en tout cas, je suis d'accord avec Apple, tu aurais pu avoir des blessures pires qu'une jambe dans le plâtre, ta bonne étoile a sans doute du te protéger pas vrai ?

Puis le jeu pouvait commencer et ce fut Apple qui se lança en premier, il nous confia qu'il n'avait jamais voulu sortir avec le copain d'un pote. Loï en bon curieux, lui demande s'il avait réussi mais Apple n'a donné aucune réponse pour le moment. Alors Loï se lance à son tour en nous confiant qu'il n'a jamais donné de surnom à ses parties. Il avait eu un moment d'hésitation sans doute ne savait il pas quoi dire. Alors ce fut à mon tour et je me lance enfin.

Alors je n'ai jamais ... trompé mon petit ami.

Ce qui était vrai quand j'étais encore avec Kyle il y a des années de cela après tout. Alors je leur adresse un sourire, tout en venant porter ma bière à la bouche. D'ordinaire, je ne bois pas mais on est là pour s'amuser donc autant en profiter. Et ma tante n'est pas là pour vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais. Ven 13 Fév - 16:31


The snow glows white on the mountain
tonight, Not a footprint to be seen.

Winter Breakers

Après que la ravissante brune et moi-même ayons régler notre quiproquo, nous étions retournés auprès de Loï qui se trouvait toujours dans le salon à attendre que l'alcool vienne jusqu'à lui. Désormais munis de sourires, ma compagne et moi-même déposions plusieurs paquets de gâteaux sur la table, bien entendu accompagnés de plusieurs bouteilles que notre nouvel ami avait attendu avec impatience. Je prenais place autour de la table basse, très excité à l'idée de jouer au jeu qui nous avait réuni tous les trois ce soir. Un verre rempli à la main, je lançais enfin le jeu du je n'ai jamais en posant une question à laquelle il fallait que je boive moi-même. En effet, j'avais déjà voulu piquer le copain d'une amie et c'était encore le cas à cet instant, pendant que nous étions innocemment en train de jouer à ce jeu qui était destiné à faire plus ample connaissance entre nous. Je regardais Loï avec un sourire aux lèvres lorsqu'il bût à son tour, avant de répondre à sa question. « Eh non, je n'ai pas réussi! Je ne me suis pas résolu à aller jusqu'au bout. C'est quand même sacrément immoral de piquer le partenaire de l'un de ses amis! Mais toi alors, tu es allé jusqu'où? » Lui demandais-je avec un petit sourire en coin, curieux d'en savoir un peu plus sur ses exploits immoraux. De mon côté, j'avais désiré piquer Lorenzo à sa petite amie car je l'aimais d'un amour fou et passionnel depuis maintenant plus de deux ans; mais je ne m'étais pas encore résolu à franchir ce cap car de mon point de vue, c'était assez immoral de planter un couteau dans le dos de mon amie. Mais plus les jours passaient et plus je me laissais tenter par cette éventualité... Je l'aimais et il fallait bien que je fasse quelque chose, que j'agisse afin de ne pas rester dans ce minable état de déprime dans lequel j'étais quand Lorenzo n'était pas avec moi. Je me devais de le conquérir, coûte que coûte...

Je venais de passer le relais à Loï qui s'empressait de poser une nouvelle question. Je pouffais de rire à l'annonce de cette dernière et m'empressais de boire à nouveau dans mon verre. Je riais de bon cœur en sentant le regard interrogatif et impatient de mes camarades de jeu. Je les regardais un à un dans les yeux, avant de répondre à la question de Loï concernant les surnoms qu'on avait déjà pu donner à nos parties génitales. « Ben quoi? On l'a tous déjà fait non? Dans le genre des roubignoles, de popole, de la zigounette, du cigare, de la guiche, de Pinocchio ou encore du colonel! Ne me dites pas que vous ne l'avez jamais fait, je ne vous croirai pas! » Lâchais-je tout naturellement et en riant en même temps que j'énumérais chaque surnom que j'avais déjà pu donner à mes parties intimes. J'en avais sûrement oublié des tas, mais j'avais cité les premiers qui m'étaient passés par la tête. Sa question avait eu le don de tous nous faire rire, moi le premier. Vint ensuite le tour de Leonor qui nous demandait si nous avions déjà trompé notre partenaire. Je posais mon verre sur la table basse car je n'avais jamais été infidèle envers qui que ce soit, car je n'avais jamais été officiellement en couple jusqu'ici. Le tour était fini car tout le monde venait de poser une question. Il était donc tout naturel que l'on reparte en recommençant avec le premier qui avait lancer le jeu et cette personne, c'était moi. Je me mis à réfléchir pendant quelques secondes avant de leur proposer une nouvelle idée. « Je n'ai jamais eu de relation avec quelqu'un qui avait le double de mon âge. » Je les regardais attentivement afin de voir s'ils allaient boire. Moi, de mon côté, je laissais mon verre posé sur la table du salon car je n'ai jamais eu de relation sexuelle avec une personne beaucoup plus âgée que moi et je ne le ferai sûrement pas de si tôt! La soirée se poursuivait et les révélations allaient bon train. Tous trois agglutinés dans le petit salon du chalet, nous continuions de faire connaissance jusqu'au bout de la nuit avant de repartir en titubant, éreintés mais très heureux, en direction de nos chalets respectifs. J'avais vécu une très belle soirée et j'étais vraiment content d'avoir fait la rencontre et la connaissance de Loï comme de Leonor qui étaient devenus de bons amis que j'avais hâte de revoir par le futur. Ce matin-la, après avoir retrouvé mon lit pour ce week end au ski, je posais ma tête sur mon oreiller et je m'endormis comme un bébé...



electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

CHALETS 2 & 6 + je n'ai jamais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: winter break '14 - whakapapa.-