AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
STEREO LOVEradio gaga.
avatar
STEREO LOVE ▵ radio gaga.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3179
▵ arrivé(e) le : 31/07/2012
▵ avatar : radiohead.

MessageSujet: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Ven 4 Mar - 14:08

❝ le speed dating ❞
premier rendez-vous

Le jour du speed-dating est enfin arrivé pour vous ! Vous vous étiez inscrits, espérant trouver le grand amour ou bien pour vous amuser, tout simplement. Vous vous trouvez dans une salle spéciale, où d’autres personnes ont également leur rendez-vous. Le maire a donc effectué vos duos. N’hésitez pas à faire plus ample connaissance, cela pourrait changer votre vie.

Votre rp durera deux semaines IRL. La règle des lignes imposées n’est pas à tenir compte. Plus court c’est et plus vite vous pourrez avancer votre rp. D’ici deux semaines, votre prochain rendez-vous sera posté et l’ancien archiver. Vous ne pourrez plus y répondre.

Ceci est votre premier sujet.
Les participants sont : Rose H. Berry - Charles D. Young

N’oubliez pas qu’à la fin de l'intrigue, vous recevrez un mp afin de savoir qui a été votre préféré(e) héhé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Ven 4 Mar - 15:20

Je ne sais pas trop pourquoi je me suis lancé dans cette histoire, après tout, je n’ai pas vraiment besoin de ce type de rencontre pour avoir une fille à mon bras. Sûrement la curiosité, c'est vrai, j'entends souvent parler des speed datings, et je me suis souvent demandé comment ça se passait, alors quoi de mieux que de tenter l'expérience pour savoir ? Et puis, ce n’est pas comme si j'étais là pour trouver le grand amour, ce n'est qu'histoire de passer un peu de bon temps, pourquoi pas rencontrer quelques personnes sympathiques aussi. Alors comme ça, les filles restent assises à leur table et ce sont les hommes qui changent à chaque son de cloche, galanterie oblige. Parfait, ce n’est pas moi que ça dérange, je suis un homme à femmes, je ne suis pas un connard non plus, je les respecte bien trop pour ça.

Une première table et demoiselle m'est désignée, je m'avance donc vers elle dès qu'ils nous donnent le feu vert pour cette première rencontre. « Bonsoir, moi c'est Charles. » Je lui adresse un large sourire avant de prendre place en face d'elle. Je l'observe un peu, et je dois bien avouer que j'ai beaucoup de chance pour ce premier rendez-vous, la jeune femme est splendide et tout à fait dans le style de femmes qui m'attirent, grande brune au visage angélique, même si je les aime toutes, brunes, blondes ou rousses, oui, les rousses j'aime beaucoup aussi.

J'ai beau avoir l'habitude de draguer, j'avoue que là, j'en mène pas trop large, ne sachant pas trop comment c’est censé se passer. « Alors, c'est la première fois que tu participes à ce genre de soirée rendez-vous ? Pour ma part, c'est le cas. » Ouais bon, autant savoir de suite si j'ai à faire à une novice comme moi en ce qui concerne ce domaine de style de rencontre, ça me rassurerait un peu si c'était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9535
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Sam 5 Mar - 16:57


speed dating

Bon sang… qu’est-ce que je fais ici, déjà ? Je regarde dans toute la salle comme si la réponse pouvait se trouver inscrite sur les murs. Comme elle n’y est pas, évidemment, je dois la chercher moi-même. Le speed-dating au départ, c’était une idée de ma mère, bien sûr, puisque ma mère a toujours de mauvaises idées. Depuis ma sortie de l’hôpital, elle essaie de me « resociabiliser ». Je ne supporte pas ça. Elle culpabilise tellement de m’avoir fait interner, sans se l’avouer franchement, qu’elle se fait un devoir de me reconstruire une vie, puisque l’ancienne n’est plus que cendres. Pourtant, moi, tout ce que je demande, c’est qu’on me laisse en paix m’affaler sur mon lit, à ruminer mes malheurs, je veux juste me vautrer dans la peine. Les gens sont terriblement égoïstes. Ils ne veulent pas me laisser sombrer.
C’est trop tard pour faire marche arrière. Non pas que j’ai envie de m’enfuir en courant, mais je préférerais rester tranquillement chez moi. Je déteste l’idée qu’on puisse me regarder comme une créature potentiellement désirable. Et d’ailleurs, je ne sais même pas quels sont les objectifs d’un speed-dating, ni commun est-ce que ça va se passer. Si ça se trouve, je vais être tellement désagréable qu’on va me laisser toute seule à ma table. Non, ce ne serait pas bien, pas du tout ! J’ai passé trop de temps à me battre contre mes soucis mentaux pour qu’ils refassent surface maintenant. Je ne veux pas retourner à l’hôpital.
Mon premier rendez-vous arrive justement. Il s’appelle Charles, même. Je suppose qu’il faut que je me présente moi aussi.
« Bonsoir Charles, je suis Rose. »
Ce qui me rassure un peu, c’est qu’il a l’air aussi peu expérimenté que moi dans ce genre de rencontres. Je ne suis pas sûre que d’avoir affaire à un grand habitué me mettrait à l’aise, allez savoir pourquoi.
« Oui, c’est ma première fois. En fait, je n’ai pas eu l’occasion de sortir depuis… un moment, j’ai peur d’être une très mauvaise compagnie. »
Franchise et directe, bonjour ! Vas-y, continue, je suis sûre qu’il sait déjà qu’il est tombé sur une folle finie.
« Sinon, tu fais quoi dans la vie ? »
Tu fais quoi dans la vie…. Très fin, spirituel, absolument pas banal et parfaitement enchaîné avec ta dernière phrase. Décidément, ça commence très bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Sam 5 Mar - 21:47

« Enchanté Rose. Très joli prénom. » Ça lui fait quand même énormément penser au film Titanic. Non pas qu'il aime ce film, ce n’est pas trop son genre, mais il est très difficile de ne pas en avoir entendu parler au moins une fois dans sa vie et Charles, lui, a été obligé de le regarder avec sa mère en DVD à la maison, quand il était plus jeune, pour ça qu'il en a des références. Il se retient donc de le lui faire remarquer et surtout de lui sortir la phrase très clichée qu'il pourrait être son Jack. Déjà, c'est très ringard, et puis, il ne cherche pas les grandes histoires d'amour, juste prendre du bon temps. En tout cas, c'est rassurant, vraiment très rassurant d'entendre qu'elle aussi n'est pas familière de ce genre de rencontre, mais il n'est pas d'accord avec elle et ne se gêne pas pour lui dire. « Un si joli visage ne peut pas être de mauvaise compagnie. Je ne sais pas ce qui te pousse à croire cela, mais quelle que soit la raison de cette pensée, comme de ta présence ici. Vis le moment, prends les instants comme ils se présentent, profites-en, et tu verras, tu seras d'excellente compagnie pour chacune des personnes que tu rencontreras ce soir et tu passeras même une bonne soirée. » Son but n'est pas de lui faire la morale, c'est seulement sa façon à lui de voir les choses. Il ne regarde pas en arrière, il ne se projette pas vraiment dans le futur non plus, lui il ne vit que le moment présent et il est heureux comme ça et se dit que si tout le monde faisait ça, le monde se porterait mieux. « Oublie, ça ne me regarde pas, tu fais comme tu le sens hein, je ne t’oblige à rien. » Charles a toujours été du genre direct, c'est une qualité parfois, comme ça peut aussi être un sacré défaut. Il n'a plus qu'à espérer que Rose ne lui en tienne pas trop rigueur. « Sinon, je suis étudiant en médecine, en troisième année et plus tard, je compte me spécialiser dans la neurologie. » Histoire de changer d'atmosphère, il préfère ne pas s'enfoncer en répondant à la question de la demoiselle, tout en lui adressant un sourire charmeur. Il sait que dire ça généralement ça impressionne, parce qu'il donne l'impression du séducteur qui sait qu'il est beau et qui ne compte que sur son physique pour avancer dans la vie, alors qu'en réalité, il en a plus dans le cerveau qu'il n'y parait. « Et toi ? Tu dois faire crépiter tous les flashs des plus grands podiums avec une silhouette et un visage comme le tien, non ? » On est dragueur ou on ne l'est pas. Charles ne serait pas Charles s'il n'agissait pas de la sorte et puis il est dans un speed dating, c'est fait pour ça aussi, non ?
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9535
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Dim 6 Mar - 0:22


speed-dating

« Merci. Charles, c’est joli aussi. » Je n’ai jamais trop réfléchi à mon prénom. Il paraît que c’est ma mère qui l’a choisi, parce qu’elle aimait les fleurs. En cette période de froid entre nous, je préfère ne pas trop penser à cette raison-là. Rose, ce n’est pas très original ni moderne, mais ça me va. Bien sûr, il y a Titanic… je n’aime pas ce film, mais si je pouvais être aussi jolie et séduisante que Kate Winslet, peut-être que je me sentirai plus à l’aise en ce moment de tête à tête. Peut-être que je débiterai moins de bêtises aussi. Franchement, je parle trop, et sans réfléchir. Du coup Charles se sent obligé de me réconforter. J’ai mal pour lui, d’être tombé en si mauvaise compagnie.
« Je ne suis pas très confiante ou extravertie comme tu peux le voir. J’ai plutôt l’impression que tu es un peu mon opposé, je me trompe ? »
Après tout, il n’a pas tort. Personne n’est venu ici dans le but de me critiquer et de penser le plus de mal possible de ma personne. Il est sans doute temps que je me libère de mes réflexes de pensées de quand j’avais mes « problèmes ». Les gens sont là pour passer un bon moment et faire des rencontres. Je vais donc respirer, discuter tranquillement et être sympathique. Et ça commence par un certes petit, mais tout de même sourire.
« Un futur neurologue ! Je te souhaite du courage, ça doit être difficile ? Du coup, il te reste combien d’années avant de te spécialiser ? »
S’il y a bien un domaine dans lequel je n’y connais rien de rien, c’est la médecine.
« Oh non… Je suis professeur de littérature étrangère en lycée. Enfin, au chômage pour le moment. Rien de très pailleté, même si tu me flattes. »
C’est bizarre d’évoquer mon métier, là. J’ai quitté mon dernier poste il y a si longtemps, je ne sais pas si je retournerai en classe un jour. Pourtant, elle était là la passion au début, ma vocation. J’ai dû la perdre elle-aussi, ou elle s’est cachée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Dim 6 Mar - 16:40

Son opposé ? Sûrement. Il est clair qu'ils ont l'air très différent, et d'avoir une vision de la vie assez en décalage, mais il ne pense pas que ce soit un problème pour s'entendre. « Les contraires s'attirent. » Charles lui adresse un clin d'oeil avant de changer du tout au tout en répondant à sa question. Après tout, le but de ces rencontres express c'est d'en un apprendre un maximum sur les gens en un minimum de temps. Et comme c'est un garçon poli, il lui retourne la question, de façon détourner, de manière séductrice, parce que c'est ce qu'il est. Mais il est vraiment intéressé par connaitre la réponse. C'est un dragueur certes, mais pas un salaud, les femmes, il les respecte, malgré les apparences. Il la laisse d'ailleurs complètement finir de parler avant de lui répondre. « Eh oui, un futur neurologue. J'ai choisi cette spécialisation par rapport à ma mère. Et donc là, il me reste encore deux ans avant de pouvoir me spécialiser. Je sais que je me suis lancé dans des études très longues, mais je sais ce que je veux, alors faut s'en donner les moyens. » Charles se coupe un instant, histoire de se désaltérer un peu, ce n’est pas que, mais parler, ça assèche le palais. Il en profite un peu pour zyeuter rapidement autour de lui, voir ce comment ça se passe sur les autres tables. Ce n’est pas parce qu'il s'ennuie avec Rose, loin de là, juste qu'il est curieux et que c'est plus fort que lui. « C'est possible ça d'être au chômage en étant prof ? » Ça l'étonne, il s'était toujours imaginé qu'être professeur, c'était avoir du boulot assuré, il faut croire qu'il s'est bien planté sur ce coup-là et évidemment, comme il est du genre franc, il n'a pas réfléchi à la manière dont il le lui a fait remarquer. Il essaie alors de se rattraper. « Désolé. Je veux dire, je n’avais jamais imaginé qu'en étant professeur on était susceptible de se retrouver sans emploi. Tu m'en vois désolé. En tout cas, ton choix de matière, ça montre quelqu'un d'ouvert d'esprit, c'est chouette ça. Quelles sont tes oeuvres préférées ? De quel pays surtout ? » Il n'est pas forcément un gros lecteur, lui est plus scientifique, et même s'il a énormément le nez dans les bouquins, ce sont surtout les manuels de médecine, mais qui c'est, elle lui donnera peut-être l'envie de prendre le temps de lire un peu autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9535
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Lun 7 Mar - 21:28


speed-dating

Il est charmeur, ça on ne peut pas le nier, comme le prouve une fois de plus son clin d'œil. Ça ne me dérange pas, non, ça fait longtemps que quelqu'un n'a pas eu l'air de s'intéresser à moi. Je ne me fais pas d'illusion sur l'issue de cette soirée. Je ne sais plus combien de temps on nous donne, mais peut-être qu'on s'entendra bien lorsque la cloche sonnera ? Je ne sais pas quel est son but en participant à cette soirée, mais le mien n'est clairement pas de trouver le prince charmant. Parce qu'il y a bien quelqu'un pour qui mon cœur se serre quand je pense à elle...
J'acquiesce quand il m'explique ses motivations dans ses études de médecines. J'apprécie les gens motivés, en règle générale, ceux qui ont un but et se donnent les moyens d'y parvenir. Je les respecte, infiniment. "C'est super ça ! En tous cas, je te souhaite de réussir !"
J'esquisse un léger sourire rêveur tandis que je le vois jeter un coup d'œil aux autres tables autour de nous. Est-ce que je lui dis que je ne pensais jamais me retrouver au chômage moi non plus ?
"On ne peut pas dire que ce soit courant... en fait, j'ai du arrêter de travailler suite à quelques soucis personnels. Mais ne d'excuse pas." Quelques soucis...
"J'adore la poésie anglaise, française aussi. Ce sont mes deux pays de prédilection. Tu aimes lire aussi ? Ou alors tu as d'autres passe-temps ?"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Lun 7 Mar - 22:29

Le jeune homme adresse un petit hochement de tête en souriant pour la remercier silencieusement quand elle lui souhaite de réussir. Puis il l'écoute en refocalisant son regard sur elle, quand elle lui explique comment elle s'est retrouvée au chômage. Charles se retrouve bien con, ne sachant que lui répondre en apprenant que ce sont des raisons personnelles qui l'empêche d'exercer. Pour ne plus pouvoir travailler, ça doit être quand même assez important. Heureusement pour lui, elle enchaine immédiatement sur ses préférences littéraires comme il le lui a demandé. Ce n'est pas qu'il souhaite se montrer impoli, mais la questionner sur des choses aussi personnelles alors qu'ils ne connaissent pas, c'est peut-être aller un peu loin. « Chouette choix de pays. J'avoue qu'en poésie je ne m'y connais pas trop. Mais un petit peu en littérature anglaise. Mais alors vraiment qu'un tout petit peu, genre les grands classiques quoi. » Le bouclé s'y est intéressé un peu, d'une parce qu'au lycée il a eu à en lire en classe d'anglais, et puis même s'il prétend ne rien vouloir de sa mère biologique, le fait de savoir qu'elle est anglaise, ça l'a un peu aidé à s'intéresser à ces livres. « Je ne lis pas tellement, j'aime bien, mais sans plus, les bouquins pour moi, ce sont plutôt des manuels que j'ai l'habitude d'ouvrir. » Ca pour les études, il en ouvre beaucoup des livres, majoritairement sur tous les domaines de la médecine. « Mes hobbies sont un peu basiques, disons. J'ai une grande passion pour la musique, je joue un peu de guitare et de la basse, mais ce que je préfère, c'est chanter. Et sinon, les soirées détentes devant la télé à jouer à des jeux vidéos ou à regarder des séries ou des films. » Rien que les passe-temps très clichés d'un jeune homme de tout juste vingt-et-un ans, mais Charles se fiche bien que ce soit comme tout le monde, lui il aime ça, c'est ce qui lui importe. Il est de toute façon depuis tout petit un putain de cliché, autant le jouer jusqu'au bout. « Et toi, tu as d'autres passe-temps en dehors de la poésie ? Qu'est-ce qui t'a donné envie de devenir professeur ? » Le temps passe vite, les secondes s'égrainent et ils n'en ont pas énormément à disponibilité dans ce genre de soirée, alors autant ne pas les gaspiller en laissant s'installer des blancs.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 9535
▵ arrivé(e) le : 13/07/2015
▵ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Mer 9 Mar - 22:17


speed-dating

Je n’ai pas envie de parler de ce qui m’a conduite au chômage et Charles ne voudrait certainement pas entendre tout ça. Heureusement, il a ouvert une voie en me demandant qu’est-ce que je préfère en matière de littérature, ce qui me permets d’enchaîner très vite là-dessus. Ce jeu des questions-réponses me paraît à la fois si naturel et un peu étrange, je ne me suis intéressée à personne depuis si longtemps. Tout comme c’est agréable de me sentir écoutée par quelqu’un qui ne cherche pas une interprétation à tout ce que je dis. Je dois me l’avouer, c’est vrai que je passe au final un bon moment et que j’en oublie même de maudire ma mère qui m’a poussée là-dedans.
« Les classiques, c’est déjà quelque chose ! Je veux dire, j’ai vu tellement de personnes qui avait à peine ouvert un livre dans leur vie… quoique ce ne soit pas un défaut. Il y a d’autres choses à faire. » Malgré tout compte fait assez peu d’années d’expérience en lycée, je peux dire que j’ai vu défiler devant moi un certains nombres d’adolescents qui se prétendaient résolument hostiles à la lecture. Certes pas tous aussi extrêmes, mais les intéresser en cours n’était pas toujours évident. Je ne les blâme pas, cette attitude peut se comprendre. Quant à moi j’ai toujours considérer les livres comme mes jardins secrets. Ils ont toujours été là pour moi.
Sinon, quand il ne travaille pas ses cours de médecine, Charles me déclare être un passionné de musique. Un sourire éclaire mon visage en apprenant que nous avons cela en commun. « Guitare, basse et chant, c’est vraiment génial ! Il y a des styles de musiques que tu aimes ou dont tu joues en particulier ? Et de films ou de séries ? » Je suis assez impressionnée par son répertoire, surtout que je n’oserais jamais chanter en public. À peine me produire à vrai dire. « Je joues du violon depuis que je suis petite, mais je serai incapable de faire autre chose en plus comme toi. Et encore moins en public. Pour répondre à ta question, je ne sais pas bien ce qui m’a poussée à devenir professeur. J’avais envie d’être utile, de faire partager des choses en reliant ça à ce que j’aime. J’imagine qu’il faut une sacrée détermination et une motivation pour se lancer dans des études de médecine ? » Manière un peu détournée de lui retourner la question, mais sa réponse m’intéresse vraiment. J’en profite pour boire une gorgée d’eau, et bien sûr, il fallait que je fasse un gaffe, c’était presque inévitable. D’un geste maladroit je renverse mon verre dont le contenu se répand sur la table. Je dois devenir rouge tomate. « Oh, je suis vraiment désolée ! Ce n’est pas possible d’être aussi maladroite ! J’espère que tu ne t’es pas fait mouillé ? » Tout en m’exclamant sur ma maladresse, je fouille frénétiquement mon sac à main à la recherche de mouchoirs pour éponger tout ça. Ah, ça y est, j’ai.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young. Ven 11 Mar - 13:24

Il ne disait pas cela pour se faire mousser, mais disons que ça fait toujours plaisir de s'entendre dire ce genre de chose, même si le peu qu'il a lu ne justifie pas qu'il se sente supérieur à d'autres. D'ailleurs, la musique, c'est une vraie passion, pas juste un moyen d'impressionner les filles, parce que la musique, il a commencé à l'aimer et à en jouer bien avant de penser aux filles. Même s'il faut bien l'avouer, ça fait toujours son effet d'en parler et ça, Charles l'a bien compris et en use et en abuse auprès de ces demoiselles. « Mais c'est plus pour mon plaisir perso, je ne me produis pas vraiment, hormis pour les amis s'ils le demandent quoi. » Histoire qu'elle ne se fasse pas non plus de fausses idées, vu ce avec quoi elle poursuit, il préfère mettre les choses au clair directement. Parce que si le bouclé est un dragueur invétéré, il est très loin d'être un menteur, il charme, mais ne triche pas, d'ailleurs, il ne fait jamais croire qu'une histoire est possible, elles sont toujours au courant très rapidement qu'elles n'ont rien à attendre de lui. Les histoires d'amour ce n’est pas pour lui. « Je n'ai pas vraiment un style défini, je suis assez éclectique, il y a selon moi, du bon et du mauvais dans tous les styles. Après, je dois bien avouer que je vais plus facilement vers le rock. Led Zeppelin, The Who, Black Sabbath, Guns 'N Roses, Queen, etc... Et toi, tu as un style de musique préféré ? J'avoue quand on me dit violon, je pense classique, mais je suppose que c'est très cliché, non ? Et sinon, en séries et films, c'est pareil, j'aime de tout, ça dépend de mon humeur, de ce que j'ai envie sur le moment. »

Il allait poursuivre en commentant sa réponse sur son choix de métier, mais il n'en a pas le temps. Il a surtout juste le temps de se décaler de la table, pour éviter de se faire tremper par le verre d'eau renversé par la demoiselle. Ca sert de trainer souvent en soirée, on développe plus de réflexes pour éviter ce genre de petit désagrément. « Ne t'en fais pas, ça arrive, tu sais. Et puis je ne suis même pas mouillé, il n'y a que cette pauvre table qui a pris, mais je pense qu'elle ne t'en voudra pas. » Charles rit de bon coeur pour détendre l'atmosphère et lui prouver qu'il n'y a vraiment pas de mal. « Donne-moi aussi un mouchoir, je vais t'aider. » Il ne va pas la laisser faire toute seule, ce n'est pas son genre, et tout en s'exécutant, épongeant tranquillement la table, il reprend la conversation. « Je ne sais pas vraiment pourquoi j'ai choisi la médecine en premier lieu, je ne sais pas ça me plaisait, par contre la neurologie par la suite, c'est parce que j'ai vu ma mère un jour faire une crise d'épilepsie, j'étais encore gamin, et je voulais comprendre comment c'était possible. Le peu qu'on m'a expliqué à l'époque, ça m'a donné envie de comprendre encore plus le système nerveux du cerveau, et voilà. On sait jamais, si j'arrive un jour à trouver comment guérir ma mère de cette maladie. » L'étudiant en médecine affiche un large sourire. Bon OK, il n'est pas tout à fait honnête sur le début de sa réponse, il sait pourquoi il a choisi médecine, mais ce n’est pas trop le genre de détail qu'il aime vanter, alors il garde ça pour lui. « En tout cas, c'est chouette de vouloir transmettre aux autres. J’imagine qu'avec des ados, c'est loin d'être facile tous les jours. Surtout de nos jours. » Charles roule des yeux pour montrer qu'il a bien conscience que les jeunes aujourd'hui, moins ils en font, mieux ils se portent.

La table enfin sèche, il récupère tous les mouchoirs qui ont été utilisés par eux pour aller les jeter dans une poubelle qu'il vient de repérer dans la salle. « Je vais jeter ça, je reviens vite. » Il lui adresse un clin d'oeil, espérant qu'elle n'en profitera pas pour s'en aller, parce que mine de rien, il la trouve plutôt sympa et vraiment très intéressante, il aurait bien envie de discuter plus longuement avec elle, même s'il sait que le délai va malheureusement bientôt toucher à sa fin. « Et voilà pour mademoiselle Rose. » Le bouclé tend, toujours souriant, un nouveau verre d'eau à la jeune femme. La poubelle étant près du bar installé là pour l'occasion, il a pensé à lui en ramener un plein. Il lui aurait bien commandé autre chose que de l'eau, mais ne connaissant pas ses goûts, il a préféré rester dans le simple. De l'eau elle avait, de l'eau il lui rapporte, juste pour être sûr de ne pas se tromper.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young.

Revenir en haut Aller en bas

(RDV 1) Rose H. Berry - Charles D. Young.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: speed dating².-