AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring (grace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2021
▵ arrivé(e) le : 24/08/2015
▵ avatar : la jolie blonde, Emily VanCamp **

MessageSujet: Re: imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring (grace) Mar 18 Avr - 20:28

imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring
Grace & Zola
"Yeah I’mma dance my heart out ’til the dawn, but I won’t be done when morning comes, doin' it all night, all summer, gonna spend it like no other."

Le temps passait à une vitesse incroyable. Les minutes s'étaient écoulées sans que Zola n'en ait conscience – le champagne aidant, sans doute. Et puis, elle passait un bon moment, avec Grace. Comme toujours, à vrai dire – ce n'était même pas surprenant. Une chose est sûre, Zola ne s'attendait certainement pas à autant de révélations ce soir ; surtout, elle ne s'attendait pas à apprendre que Grace était sur le point de divorcer, et cette nouvelle l'attristait au plus haut point. Elle n'aimait pas savoir ses amis malheureusement, d'autant plus que dans ce cas-ci, la blonde connaissait non seulement Grace, qui était une amie, et sa compagne de soirées mondaines, mais également le mari de cette dernière, parce qu'il était également avocat, que Zola admirait et respectait énormément. Néanmoins, dans ce genre de conflits, même si elle avait appris à être neutre et impartiale, Zola aurait sans doute tendance à être du côté de Grace, sans doute parce qu'elle demeurait plus proche de cette dernière. Bref – savoir que son couple d'amis était sur le point de se séparer, la chagrinait sincèrement. « Oh, j'en suis ravie, alors. » répondit l'avocate à son amie, touchée par les mots de celle-ci. Zola était contente si elle avait pu changer les idées de Grace, ne serait-ce que quelques minutes. Bien sûr, elle se doutait qu'il était impossible de ne plus y penser du tout, mais elle espérait qu'au moins, le temps d'une soirée, Grace avait pu essayer de penser à autre chose.
Zola comprenait plus ou moins ce qu'elle devait ressentir. Même si elle n'était jamais restée aussi longtemps avec quelqu'un, que l'avaient été William et Grace, elle imaginait quelle devait être la profondeur de la souffrance de cette dernière. Et Zola la trouvait immensément forte, pour avoir eu la volonté de sortir ce soir-là, quand elle-même n'aurait pas pu sortir de chez elle, si telle chose lui arrivait. Au-delà d'une simple amitié, Zola admirait Grace. « Oui, c'est vrai, tu as raison. » répondit l'avocate, en riant doucement. Elles étaient dehors désormais, loin de l'agitation, loin de l'hypocrisie, aussi. Elles étaient là, toutes deux, riant, avec leurs coupes de champagne. Quelque part, Zola avait l'impression qu'avoir avoué à Grace le secret de son mariage, lui libérait l'esprit. « Tu es la personne qui sait le mieux faire la fête, que je connaisse, alors ça ne fait aucun doute. D'ailleurs, je suis toujours sûre de ne jamais m'ennuyer, quand je passe un moment avec toi. Je t'ai déjà dit, que je ne survivrais pas à ces soirées mondaines, sans toi ? » fit l'avocate en se mettant à rire – elle l'a certainement déjà dit à Grace, et ce, des dizaines et des dizaines de fois, elle en est convaincue. Zola était en tout cas très heureuse de voir son amie pleine d'enthousiasme – ça la rassurait quant à son état d'esprit. Et visiblement, elle était tellement d'enthousiasme, que certaines personnes s'étaient tournées vers elles – mais Grace leur fit bien vite détourner le regard. C'était ça, aussi, que Zola adorait chez son amie : elle ne se laissait pas impressionner, et n'avait que faire de ce que les autres pouvaient penser. Contrairement à elle, Zola, qui avait toujours fait, ce qu'on attendait d'elle. Et quand ses amis lui disaient de se lâcher, peut-être qu'ils lui disaient aussi de se ficher du regard d'autrui. Il était temps qu'elle pense à elle, un peu. Qu'elle fasse ce qu'elle avait envie.

Grace appela un taxi, et Zola en profita pour terminer sa coupe. Lorsque ledit taxi arriva, l'avocate ne put que rire à nouveau, en entendant les propos de son amie, et plus encore, devant l'air interrogateur du conducteur. Il finit par démarrer, une fois que la styliste lui eut indiqué le CLP, où elles arrivèrent bien rapidement. « J'en suis certaine ! » Une chose était sûre : cette soirée resterait gravée dans sa mémoire. « Je te suis, alors. » Parce que Zola n'avait pas l'habitude des bars, ou des boites de nuit – bientôt, elle découvrirait celle de son associé, d'ailleurs. Mais la blonde n'y connaissait pas grand-chose, pour l'heure. Elle n'en avait pas fréquenté suffisamment durant sa courte existence.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6294
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring (grace) Sam 6 Mai - 16:33


 

 
 


« Imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring. »
Zola ღ  

 




C’était touchant d’entendre Zola la remercier pour cette soirée. Encore plus que d’habitude. D’ordinaire, la créatrice était simplement ravie de l’aider à supporter ces galas parfois bien plus tendus qu’ils en avaient l’air. C’était son rôle en tant qu’amie, l’amie un peu folle qui n’avait pas peur de réclamer une bouteille de champagne rien que pour elles. Mais, ce soir, c’était différent. C’était différent parce qu’elle était célibataire, différent parce qu’elle était triste. Elle parvenait plutôt bien à donner le change pourtant, vêtue de ses belles parures et de sa sublime robe. Mais son sourire était un peu moins étincelant que d’ordinaire, son regard un peu plus terne. Elle aurait pu s’abstenir de venir pour cette fois. Seulement, elle ne voulait pas, Grace. Son mari lui avait brisé le cœur… Il était hors de question qu’il détruise aussi sa vie. C’était peut-être de la fierté, du courage ou même de la bêtise, allez savoir. Mais elle refusait de changer à cause de lui, elle refusait de se laisser sombrer pour un homme qui l’avait trahie. En temps normal, elle serait venue à cette fête. Parce que c’était elle, c’était ce qu’elle était. Elle ne pouvait pas se perdre, sous prétexte qu’elle l’avait perdu, lui. Et, quand elle entendait les paroles si adorables de Zola, elle réalisait combien elle avait eu raison. Ses compliments, si légers soient-ils, l’atteignaient en plein cœur. Parce qu’ils signifiaient qu’elle était toujours là quelque part. Meurtrie et blessée, mais pas détruite. Un beau sourire apparut sur les lèvres de Grace face aux mots bienveillants de son amie avant qu’elle ne se mette à rire avec elle en entendant sa question. – Mmh… A peu près une centaine de fois ? rétorqua-t-elle d’une voix espiègle, pour la taquiner. Néanmoins, elle reprit assez rapidement la parole pour ajouter plus sincèrement. – Mais ça me fait toujours autant plaisir. Et j’espère que je vais être à la hauteur de tes attentes. conclut-elle avec un clin d’œil complice. Sa réputation de fêtarde la précédait mais elle comptait bien lui faire honneur ce soir, malgré tout. Cette soirée avec Zola lui faisait un bien fou, à elle aussi. Elle avait la sensation de se retrouver en sa compagnie. Elle se sentait bien mieux dans le rôle de la jeune femme délurée qui entrainait son amie dans ses frasques, que dans celui de l’épouse déchue et… C’était à la belle avocate qu’elle le devait. Et peut-être un peu au champagne, aussi. C’était donc l’esprit très insouciant qu’elles quittaient ce gala mondain pour se rendre dans un endroit où l’ambiance festive serait bien plus présente, le bar de Grace. Après un trajet en taxi ponctué de rires, les deux jeunes femmes entraient bras-dessus bras-dessous dans l’antre du CLP. Les lieux étaient déjà quelque peu remplis mais elles parvinrent à se faufiler sans mal jusqu’au comptoir du bar. Saluant rapidement le barman, la créatrice s’adressa à lui pour lui demander deux cocktails princesse, la spécialité de la maison. Et surtout, le cocktail qu’Alexia avait créé pour elle le soir où tout avait commencé. C’était la boisson parfaite pour l’occasion. Elle se tourna d’ailleurs vers Zola pour lui préciser. – On ne sera pas dépaysé, il y a du champagne dedans. Et de la vodka, accessoirement. Mais il ne s’agissait là que d’un détail. Aussi, la grande blonde lui avait signifié qu’elle s’en remettait entièrement à elle pour cette soirée. Alors elle ne pouvait pas réellement échapper à l’alcool, ni à tout ce qu’il pourrait engendrer. Jetant un coup d’œil circulaire dans la pièce, et notamment sur la piste de danse dans laquelle elle était bien décidée à entraîner son accompagnatrice, elle releva rapidement les yeux vers les verres que venait de déposer le barman devant elles. Elle le remercia avant de saisir le sien pour qu’elles puissent trinquer ensemble. – A cette soirée. proposa-t-elle avec un joli sourire avant de boire quelques gorgées de son cocktail. Elle recula ensuite son verre. – Tu aimes danser Zola ? demanda-t-elle d’un ton plus malicieux, sans pouvoir le contrôler, un peu comme si elle avait une idée derrière la tête qu’elle peinait à garder pour elle.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2021
▵ arrivé(e) le : 24/08/2015
▵ avatar : la jolie blonde, Emily VanCamp **

MessageSujet: Re: imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring (grace) Dim 6 Aoû - 19:26

imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring
Grace & Zola
"Yeah I’mma dance my heart out ’til the dawn, but I won’t be done when morning comes, doin' it all night, all summer, gonna spend it like no other."

Il n’y avait finalement pas grand-chose qui comptait dans sa vie, à Zola. Elle se donnait corps et âmes depuis des années à son travail – ce qui avait mis à mal bon nombre de ses relations. Elle ne savait pas si elle était douée pour l’amour, ou simplement faite pour ça ; peut-être qu’elle n’était au final qu’une solitaire, et qu’elle se complaisait dans son célibat, qui lui convenait, ma foi, très bien. En fin de compte, son mariage avec Edward, lui apportait à elle aussi, un peu de tranquillité. Avec son alliance à son doigt, elle se sentait inatteignable, certaine qu’aucun homme ne viendrait jamais l’importuner – et tant pis si Eliot prétendait le contraire, convaincu que les femmes mariées attiraient bien plus de prédateurs, sans doute parce qu’elles symbolisaient l’interdit. Au moins, elle pouvait prétendre être prise, et continuer sa vie, comme elle le voulait. Finalement, l’avocate ne cherchait vraisemblablement pas à tomber amoureuse, combien même certains privilèges de la vie à deux pouvaient lui manquer – et cela s’illustrait sans doute par son attirance envers Edward. Elle ne s’était pas envoyée en l’air depuis un bon moment, Zola, et elle devait admettre, qu’elle en avait peut-être besoin. Il aurait en tout cas fallu qu’elle se lâche davantage. Mais la jeune femme n’avait pas l’attention d’avoir d’histoire avec qui que ce soit, pas même le temps d’une nuit. Alors il n’y avait pas grand-chose qui comptait dans sa vie, excepté son boulot. Mais il y avait ses amis, auxquels elle tenait bien plus qu’elle ne le leur disait. Mais Zola, elle disait rarement ce qu’elle avait sur le cœur. Zola, elle parlait en actes, incapable d’exprimer ce qu’elle ressentait pour quelqu’un. Alors Zola, elle était peut-être mieux seule, mais elle avait besoin des autres, même si elle ne le leur disait jamais. « Seulement ? » Et elle éclata de rire – effets de l’alcool, sans doute, ou seulement les effets de la joie, pour une fois. Oui, pour une fois, elle lâchait ses dossiers, et passait réellement une bonne soirée, grâce à Grace – Zola avait finalement bien fait de venir, combien même les personnes qui leur tenaient compagnie ce soir, n’étaient pas les meilleures. Au moins, elle avait Grace, alors ça lui allait parfaitement. En réalité, sans elle, elle ne viendrait peut-être pas aussi souvent, à des soirées mondaines de ce genre. Elle avait beau être capable d’une certaine maîtrise d’elle-même, il était des gens qu’elle ne pouvait supporter décemment plus de cinq minutes, seule. « C’est ma façon à moi, de dire que je tiens beaucoup à toi. » ajouta-t-elle, avec un petit sourire – Zola ne savait pas y faire, avec les démonstrations d’affection, encore plus quand il s’agissait de ses amis. Pourtant, elle n’était pas un robot, malgré les heures qu’elle passait devant ses dossiers. Elle ressentait bien plus de choses, qu’elle ne l’admettait – à commencer par de l’attirance envers Edward, et même Eliot. « Evidemment que tu le seras, je ne me fais aucun souci pour ça. » C’était vrai – elle avait confiance en Grace, parce que quand il était question de s’amuser, elle demeurait la meilleure dans le domaine.

Alors elles quittèrent la soirée mondaine, pour le bar de Grace. Zola ne fréquentait pas les bars habituellement – mais habituellement, elle ne buvait pas autant qu’elle l’avait fait ce soir, non plus. Sans doute était-elle un peu éméchée, ce qui l’aidait, pour une fois, à se détendre, et changer ses habitudes, justement. Il était peut-être simplement temps qu’elle change, qu’elle cesse d’être cette fille qui ne s’amusait jamais, ne sortait jamais, et préférait la compagnie de ses dossiers, à celle des gens. Elle n’était pas asociale, pourtant, Zola ; ou peut-être que depuis quelques temps, elle l’était, peu à peu, devenue. Alors il était plus que temps de changer tout ça, et cette soirée était tombée justement à pic – bien qu’elle n’aurait pas cru, en arrivant à la soirée mondaine, que la soirée se terminerait justement dans un bar. Mais, tant pis – tant mieux. Elle était prête à s’amuser, cette fois. « Oh merveilleux, je me réjouis d’avance d’y goûter. » répondit la blonde avec un sourire en coin, avant de se mettre à rire. « A cette soirée. » répéta-t-elle, à la suite de son amie, brandissant son verre pour trinquer avec celle qui était désormais son hôte de la soirée – et autant dire, qu’elle préférait nettement celle-ci. « T’es bien plus cool comme hôte, que celle de tout à l’heure. » Et elle se remit à rire, les effets du fameux cocktail Princesse se faisant déjà sans doute ressentir. « C’est super bon ! » s’exclama encore l’avocate, utilisant un vocabulaire qui s’éloignait de celui habituel. Elle se lâchait pour de bon, Zola ; et ça lui faisait du bien, vraiment. Sans doute que le lendemain serait difficile, mais pour l’heure, elle s’en fichait royalement – pour une fois. « Hm, je dois dire que je ne suis pas très douée, mais... oh, je devine ce qui te vient à l’esprit. » fit-elle, riant toujours. Oui, décidément, ça lui faisait vraiment beaucoup de bien, de rire.
Made by Neon Demon


HS : vraiment désolée pour le temps, je suis impardonnable :arf: mais maintenant que les cours & mes vacances sont finies, je répondrai plus vite heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6294
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring (grace) Ven 1 Sep - 19:55


 

 
 


« Imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring. »
Zola ღ  

 




Il y avait certaines choses dans la vie qui ne se disaient pas. Elles se ressentaient, elles se vivaient. Et c’était peut-être là un point fondamental dans l’importance que prenaient ses amis dans la vie de Grace… Avec eux, elle n’avait pas forcément besoin de tout dire, tout le temps. Zola avait conscience qu’elle n’était pas au mieux de sa forme en ce moment, mais elle avait évité les longs discours réconfortants. Elle était là pour elle, elle serait là pour elle. Et cela, la créatrice de mode n’en doutait pas une seconde. De son côté, elle se rendait aussi bien compte que l’avocate était bien trop surmenée, bien trop demandée par son travail. Elle connaissait le métier, Grace. Avec un mari –futur ex-mari - avocat, elle savait parfaitement le boulot incommensurable que demandait un tel travail. Et, tout comme Zola ne tentait pas de l’apaiser avec des mots vains, elle ne lui disait pas qu’elle travaillait bien trop, alors qu’elle devrait plutôt consacrer davantage de temps à sa vie privée. Non, on ne disait pas ça entre amies. Ou peut-être que si, en fait, c’était ce que faisaient les amis. Mais les meilleurs amis, eux, ils agissaient. Et c’était précisément ce qu’elles étaient en train de faire l’une et l’autre ce soir. Grace en l’entraînant avec elle dans une soirée qu’elle promettait inoubliable pour qu’elle puisse enfin se détendre et profiter uniquement de l’instant, et vivre tout simplement. Et Zola, elle, se laissait faire pour son propre bien, mais aussi pour celui de la styliste qui avait véritablement besoin de se retrouver le temps d’une soirée. Riant ensemble, les deux amies sentaient progressivement l’alcool faire son effet sur leur humeur de plus en plus enjouée. C’était l’alcool, ou peut-être simplement le fait d’être ensemble. Malgré tous les aléas de la vie, l’amitié, elle, était toujours là. Et elle n’avait pas de prix. Zola lui fit d’ailleurs une déclaration qui ne pouvait que lui mettre du baume au cœur. Grace savait qu’elle n’était pas de ceux qui criaient haut et fort leurs sentiments à leurs proches, moins qu’elle en tout cas. Et cela ne la touchait que davantage de sa part. – Mais je sais bien que tu m’adores ! affirma-t-elle d’un ton taquin avant de reprendre toutefois la parole d’un ton plus sérieux, plus sincère aussi. – Et c’est réciproque Zola. Je ne sais pas ce que je deviendrais sans mes amis, sans toi. Et elle ne parlait pas uniquement de ces soirées mondaines, qui seraient bien moins amusantes si elle n’était pas si bien accompagnée. Elle parlait de sa vie en général, une vie qu’elle ne pouvait pas imaginer sans des personnes comme Zola. Elle le ressentait peut-être plus encore qu’à l’accoutumé en ce moment où, justement, elle se retrouverait seule sans ses amis. Son humeur n’était pas au beau fixe. C’était aussi pour cette raison qu’elle espérait combler les attentes de la grande blonde. Mais cette dernière ne semblait vraiment pas s’inquiéter sur ce point. Sa réputation de fêtarde invétérée la précédait, à Grace. Et elle se faisait un plaisir de l’entretenir. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres en guise de réponse avant qu’enfin, elles ne quittent cette soirée bien trop coincée pour rejoindre un lieu où, sans nul doute, elles s’amuseraient bien plus.

L’ambiance au CLP était parfaite. Juste assez festive pour les mettre directement dans le bain, sans que le bar ne soit non plus trop bondé pour les rebuter. Enfin, rebuter Zola surtout, qui n’était pas la plus grande amatrice de ce genre d’endroits. Grace pouvait se sentir bien n’importe où à condition d’avoir un cocktail entre les mains, et de la bonne musique en fond. Elle ne mit d’ailleurs pas longtemps avant de commander au barman sa boisson favorite du moment pour qu’elles puissent toutes deux trinquer ensemble, sourires aux lèvres. Elle était en train de goûter une première gorgée de son verre lorsqu’elle entendit la remarque de la jolie blonde qui déclencha un léger rire de sa part. – Il faut dire que ce n’est pas difficile ! Je pense qu’elle n’a pas compris le sens véritable du mot « fête ». On pouvait tout de même organiser une réception chic et classe sans qu’elle ne soit aussi coincée et ennuyeuse… Non ? En tout cas, Zola semblait du même avis. Et elle approuvait même le cocktail, ce qui fit sourire la créatrice. – C’est ma belle-sœur qui l’a créé… Il est juste pour les « princesses ». précisa-t-elle avec malice. Et des princesses, on pouvait dire qu’elles en étaient bien toutes les deux. Zola avait l’élégance d’une reine, et Grace, eh bien… Elle en avait aussi les défauts. Mais elle allait éviter de s’en vanter, hein. Alors qu’elle sirotait à nouveau son cocktail quelques secondes, la future divorcée avait déjà une idée en tête. Elle voyait bien que son amie était de plus en plus légère, de plus en plus enivrée en réalité. C’était le moment parfait pour l’inciter à faire ce qu’elle n’aurait surement jamais fait sans une goutte d’alcool dans le sang. Elle ne se montra probablement pas bien subtile, ou alors l’avocate la connaissait bien trop parce qu’elle eut l’air de comprendre immédiatement ce qu’elle avait en tête. Et l’air faussement innocent de Grace ne laissait pas de place au doute non plus, visiblement. – Je ne vois pas du tout de quoi tu parles ! s’empressa-t-elle de rétorquer, se retenant juste quelques secondes avant de reprendre très vite. – Bon, d’accord, je plaide coupable madame l’avocate. Alors tu vas oser ou… Tu as peur ? demanda-t-elle avec un petit air de défi dans la voix, un sourire espiègle aux lèvres. C’était à Zola de jouer maintenant. Restait à savoir si elle avait envie de la suivre un peu plus dans ses folies.


HJ: T'en fais pas ma belle. calinou ça m'avait manqué de te lire. chou heart2

 


  CODAGE DE ©️ MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

imperfections are beauty, madness is genius and silly is better than boring (grace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: wellington central.-