AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 happy birthday baby girl (raphael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3998
▵ arrivé(e) le : 10/10/2013
▵ avatar : ashley greene

MessageSujet: happy birthday baby girl (raphael) Mar 13 Sep - 19:02


happy birthday
Aly ouvrit péniblement un œil, se tournant pour résister à l’envie de cacher son visage sous l’oreiller pour se rendormir. Ce genre de subterfuge n’avait pourtant plus aucune chance de marcher, maintenant. C’était comme continuer à espérer de pouvoir dormir le dimanche matin. Absolument aucune chance. Ou en tout cas, pas avant dix ans, sûrement. Elle resta immobile les deux minutes qui suivirent comme si cela allait pouvoir changer quelque chose avant de finalement se glisser hors du lit, en éteignant le baby phone au passage. Elle traversa le couloir jusqu’à la chambre de Lucy. Les yeux encore pleins de sommeil contrairement à sa fille qui la regardait fixement, assise dans son lit, ses petites mains accrochées aux barreaux. Malgré la fatigue et son état d’endormissement avancé, Aly ne put s’empêcher de sourire alors qu’elle se rapprochait, prenant Lucy dans ses bras. « Joyeux anniversaire, mon ange ! » Elle embrassa la joue de sa fille avec un sourire avant de traverser le couloir dans le sens inverse. « Pour l’instant, tu sais pas ce que c’est. Mais je suis sûre que dans quelques années, tu seras pressée et on n’en entendra parler pendant des jours. Avant et après. Peut-être même que tu râleras un peu si t’as pas le cadeau que tu veux… » Lucy continuait de la regarder alors qu’Aly arrivait à nouveau dans la chambre, à la fin de sa phrase. La jeune maman releva les yeux, croisant le regard de Raphael, toujours allongé dans le lit. Il lui adressa un de ces regards mi-désespéré mi-amusé qu’elle connaissait bien et qui la fit simplement hausser les épaules en souriant. « Quoi ? Du moment qu’elle ne finit pas comme Dudley dans Harry Potter… » Il ne manquerait plus que ça. Elle se rapprocha, posant Lucy sur le lit, à côté de son papa. « Je vais chercher son biberon, je reviens. » Elle sourit une dernière fois en quittant la chambre, se dirigeant vers la cuisine. La jeune femme avait toujours un peu de mal à y croire. Dire que cela faisait déjà un an que leur fille était née.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1681
▵ arrivé(e) le : 07/07/2014
▵ avatar : Kellan Lutz

MessageSujet: Re: happy birthday baby girl (raphael) Mer 14 Sep - 17:18


happy birthday
Raphael avait soupiré légèrement, en tournant la tête vers le réveil. L’heure qui s’affichait lui donnait juste envie de s’enfouir sous les draps et ne plus bouger. Oui, c’était la meilleure chose à faire, surtout qu’il venait de quitter un rêve des plus agréables, un qui lui avait donné le sourire alors que la simple idée de mettre un pied à terre le révulsait au plus haut point. Se tournant légèrement, il n’avait pu que regarder sa compagne profondément endormie, telle Aurore. Ses cheveux éparpillés sur l’oreiller lui donnaient une folle envie de la prendre dans ses bras et de la tirer doucement de son sommeil. Mais il n’avait pas eu ce courage ou du moins n’avait pas fait cette folie, sachant pertinemment qu’Aly avait besoin de dormir et que la journée qui allait commencer serait chargée en émotions, les ramenant inlassablement à ce qu’il s’était passé une année plus tôt. Déjà ses lèvres s’étiraient vers le haut en pensant aux cadeaux cachés dans le placard de la pièce qu’il utilisait comme bureau dans le loft, et comme il ne comptait pas aller travailler en ce jour si particulier, il ne pouvait que se rappeler ce qu’il avait ramené la veille au soir. Et alors qu’il songeait à cela et qu’il observait sa petite amie dormir, il n’avait pu que sourire lorsque la brune s’était réveillée au bruit du baby-phone, témoin infaillible que Lucy s’était réveillée et qu’elle les appelait. Le blond n’avait pas bronché, ne jouant pas les gentlemen pour le coup, mais le spectacle en valait la peine, surtout lorsque la jeune femme revint avec la petite puce dans les bras, en tenant un discours que lui-même aurait pu prononcer. Evidemment que cette année, leur petite tête blonde s’agiterait, et il comptait bien voir cette petite étincelle apparaitre dans les yeux de sa compagne, parce que pour les prochaines années, ce serait à leur princesse de faire part de ses petites remarques. Raphael s’était légèrement redressé dans leur lit, observant ses deux femmes. Bien évidemment qu’il ne pouvait que s’amuser de ce qu’elle disait, comme si Lucy allait tout comprendre et le lui rappeler d’ici quelques années. « tu as tout à fait raison pour l’impatience, mais on a encore le temps, je dirai bien un an, voire deux. » . il avait éclaté de rire, suite aux paroles de sa petite amie. Il avait secoué la tête, alors qu’il rapprochait sa fille de lui. « elle ne finira jamais comme lui. tu as vu ses deux parents, et de toute manière, tu peux compter sur moi pour l’amener au sport dès qu’elle sera en âge. » . Pour le coup, il plaisantait, enfin à moitié, même s’il laisserait sa fille choisir son activité, parce qu’il espérait bien qu’elle ne serait pas de cette génération scotchée devant son écran de téléphone ou devant la télé qui se refuserait de sortir prendre l’air et vivre tout simplement. et s’il avait simplement hoché la tête pour le fait qu’elle aille lui chercher son biberon, Raphael s’était mordillé la lèvre, en se redressant davantage afin de prendre sa fille tout contre lui. « et oui ma petite princesse. C’est toi notre reine aujourd’hui, même si tu l’es déjà tous les jours depuis maintenant un an. Joyeux anniversaire ma Lucy » . ses yeux s’étaient mis à briller, alors que sa fille tendait ses petites mains vers lui. « chérie, je crois que notre fille est impatiente.. dis donc princesse, il faut que maman prépare ton biberon et après on va te couvrir de cadeaux, faire pleins de photos pour que tu t’en souviennes de ce premier anniversaire. Parce que tu es notre miracle » . soulevant sa fille dans les airs, il ne pouvait que s’émerveiller devant ce sourire qu’elle lui offrait, le plus beau des présents. Il ne manquait que le retour d’Aly pour que le tableau soit parfait, pour que cette famille construite il y a un an soit réunie...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3998
▵ arrivé(e) le : 10/10/2013
▵ avatar : ashley greene

MessageSujet: Re: happy birthday baby girl (raphael) Ven 30 Sep - 14:29


happy birthday
Quelque part au fond d’elle, Aly avait toujours un peu de mal à y croire. Sans doute la part la plus pessimiste. Celle qui pensait que rien de bien ne pouvait plus lui arriver. Pourtant, elle était bien là. Avec sa famille. Sa fille. Raphael. Elle ne pouvait certainement pas rêver mieux et elle n’avait absolument pas envie de changer quoi que ce soit à sa vie, aujourd’hui. Sauf, peut-être, avoir l’occasion de voir son frère plus souvent mais elle n’était certainement pas celle qui pouvait lui en vouloir d’avoir besoin d’espace. Au moins lui ne disparaissait pas sans donner de nouvelles. Mais elle avait tout pour être heureuse, elle le savait parfaitement, et elle faisait en sorte d’en profiter un peu plus chaque jour. Peut-être même encore un peu plus aujourd’hui. Elle avait toujours un peu de mal à y croire. Dire qu’un an auparavant elle était en train de maudire les médecins, leur promettant les pires fins de vie qui soient, alors que maintenant elle tenait sa fille dans ses bras. La jeune femme avait l’impression qu’elle ne pourrait jamais s’en lasser. Peut-être que c’était le cas. Lucy avait déjà un an et Aly n’avait pas vu le temps filer, même si elle n’en avait pas gâcher une seule seconde. Elle était simplement prête à fêter ce jour comme il se devait et à profiter de l’année suivante comme elle l’avait fait jusqu’à présent. « Deux, c’est seulement si on a de la chance… » Aly eut un sourire, amusée. Heureusement que Lucy était encore trop jeune pour comprendre ce qu’il se passait. Laissant leur fille avec son petit-ami, Aly leva les yeux au ciel avant d’esquisser un sourire. « Je la plains déjà… Et si elle veut pas, tu vas la forcer ? » La brune disparut à nouveau dans le couloir, se dirigeant vers la cuisine. Elle attrapa un biberon propre pour y mettre le lait en poudre et l’eau. Elle secoua un peu le mélange avant de le passer quelques secondes au micro-onde alors que la voix de Raphael lui parvenait de la chambre. Elle eut un sourire avant de récupérer le biberon et de faire le chemin en sens inverse. « Impatiente ? Je croyais qu’on avait encore au moins un an avant que ça n’arrive. Tu m’as menti… » Elle s’arrêta un instant à l’entrée de la chambre, un sourire attendri étirant le coin de ses lèvres. Peut-être qu’après un an, elle aurait pu être habituée à ce genre de scène. Peut-être même qu’elle l’était mais elle n’arrivait pas à s’en lasser pour autant. Aly se rapprocha finalement du lit avant de s’assoir dessus. « Ton tour ou mon tour ? » Elle montra le biberon d’un geste de la main avec un sourire. Ils n’avaient pas vraiment tendance à se battre pour ce genre de chose, ça venait naturellement. « Des photos hein ? Tu vas en prendre pour en faire un album et lui offrir quand elle aura dix-huit ans pour l’embêter ? Le pire, ce serait quand même de le faire devant tous ses copains, bonjour le cadeau empoisonné… » Aly eut un sourire, haussant les épaules comme si elle était totalement innocente. Après tout, ils n’étaient pas ce genre de parents. A priori non. Ils l’aimaient sans doute trop pour oser faire quelque chose comme ça.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1681
▵ arrivé(e) le : 07/07/2014
▵ avatar : Kellan Lutz

MessageSujet: Re: happy birthday baby girl (raphael) Mer 12 Oct - 18:41


happy birthday
Raphael n’avait nullement besoin de regarder le calendrier pour savoir quel jour particulier on était. non, cette année écoulée avait été tout bonnement féérique, magique, qui était encore mieux que tout ce qui pouvait être dit, parce qu’il était tout bonnement raide dingue de sa fille, de sa petite amie, de ces deux êtres qui rendaient réellement sa vie palpitante et qui le faisaient se sentir extrêmement bien. Alors se réveiller aux cotés de sa brune et regarder le magnifique spectacle qui s’offrait à son regard. Peut-être qu’Aly avait pris les devants en allant chercher leur petite puce, tandis qu’il se redressait dans le lit en songeant à ce qu’il avait préparé en surprises. Certes, Lucy n’avait qu’un an, mais cela n’empêchait pas qu’il fallait rendre ce jour exceptionnel et émerveiller les deux femmes présentes dans ce loft, les suivantes seraient sans nul doute différentes mais fallait-il déjà commencer à envisager les pires scénarios et redouter ce qui n’avait pas lieu d’être ? Surement pas, et c’était ce à quoi il se raccrochait, alors qu’ils parlaient tranquillement de la suite, enfin même si la brunette émettait de sérieux doutes quant au futur et aux éventuelles réactions de leur enfant sur les présents reçus. « Arrête d’être pessimiste et de lui mettre de mauvaises idées en tête, veux-tu » , rétorqua-t-il, avec le même sourire aux lèvres que celui qu’affichaient les lèvres de sa sublime petite amie. Tous les deux étaient toujours sur la même longueur d’onde, ce qui était préférable en somme et montrait bien qu’ils étaient toujours unis de la plus belle des manières. « Parce que tu crois qu’elle va refuser ? Je ne pense pas, et puis on a ça dans les gênes… » . Le blond avait levé les yeux au ciel machinalement, en espérant secrètement que sa compagne se trompait et que ce petit bout aurait de l’énergie à revendre, au point de pratiquer n’importe quelle activité. Oui, il s’y voyait déjà et ses lèvres s’étaient étirées une nouvelle fois. Et alors que la brune s’était éclipsée afin de préparer le biberon de la petite puce, le blond ne pouvait que parler à sa fille, se comportant réellement comme le pire des papas gâteux et gâteaux qui puissent exister. Sa manière de faire à tendre ses petites mains vers lui montrait bel et bien que Lucy avait faim et qu’elle trépignait d’impatience d’avoir son précieux sésame. Les propos sur ce petit détail avaient eu comme réplique une phrase de la brune qui sous-entendait qu’il avait menti. « Je n’ai pas menti, je dis juste qu’elle a faim, c’est tout… » . Oui, elle pouvait avoir un appétit d’ogresse quand elle s’y mettait, et à cet instant précis, tel était le cas. La brune était de retour dans le champ de vision du blond, qui n’avait pu que la regarder avec toute l’affection et l’amour qu’il ressentait à son égard. Raphael n’était pas en mesure de le cacher, ni n’en avait spécialement envie, au point que lorsqu’elle était venue s’installer sur leur lit en montrant le biberon, le chef d’entreprise n’avait pu que s’en emparer dans un geste de victoire. « Mon tour, bien évidemment sinon je ne serai plus son héros, ce qui serait fort dommage » , avait-il rétorqué avec cette pointe de malice qui le caractérisait de temps à autre. Bien évidemment qu’il comptait bien tenir ce rôle pendant un bon moment encore, jusqu’au jour où un gredin tenterait de lui dérober sa petite fille, la chair de sa chair. Lucy n’avait pu que lui tendre une nouvelle fois ses petites menottes et lui l’avait prise tout contre lui, alors qu’elle s’emparait du biberon et étanchait sa faim. La gardant précieusement dans ses bras, il n’avait pu que regarder Aly en lui tirant gentiment la langue. Celle-ci ne perdait pas une seule occasion pour avoir raison ou le taquiner. « oui des photos, que je n’userai qu’en dernier recours. Et je tiens quand même à signaler qu’entre nous deux, c’est toi qui as les pires idées et qui envisages les pires astuces possibles pour afficher notre parfaite Lucy. Il ne manquerait plus que je t’enregistre pour lui rappeler qui a pris sa défense. » . Il s’était mordu la lèvre en se rendant compte qu’il passait pour le parent idéal pour le coup, au point qu’il jubilait intérieurement. « ce qui est dommage ma chérie, c’est que comme je suis occupé actuellement, je ne peux pas me rendre dans ma cachette » . Arquant un sourcil, il ne pouvait que la dévisager, en souriant. « Alors, tu la vois comment notre journée à trois ? ». la curiosité l’emportait grandement sur le reste, bien que leur petite tête blonde ne commence à s’agiter légèrement. « ah, je vois que mademoiselle aussi aimerait bien savoir, à moins qu’elle ne veuille attirer l’attention de sa parfaite maman »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3998
▵ arrivé(e) le : 10/10/2013
▵ avatar : ashley greene

MessageSujet: Re: happy birthday baby girl (raphael) Dim 12 Fév - 14:45


happy birthday
Un sourire accroché aux lèvres, Aly baissa simplement les yeux vers Lucy, encore dans ses bras et nettement plus réveillée que ses deux parents réunis. « C’est pas des mauvaises idées, hein mon ange ! » Comme souvent lorsqu’ils s’adressaient à elle, la petite bougea légèrement dans les bras de la jeune femme et la plupart du temps ils prenaient cela pour une pseudo réponse. Alors elle releva les yeux vers Raphael, un sourire fier et un peu amusé au coin des lèvres. « Tu vois, elle est d’accord avec moi… » Aly réussit à retenir un rire parce qu’elle savait déjà quel genre de réponse elle allait avoir et le plus souvent ça l’amusait encore un peu plus. Pendant la grossesse, elle s’était plusieurs fois demandée si être maman changeait vraiment quelque chose. Evidemment que oui parce qu’elle pensait toujours à elle en premier et parfois cela demandait aussi une autre organisation. Mais dans le fond, la jeune femme n’avait pas vraiment l’impression d’avoir tant changé que cela. Elle aimait toujours autant avoir le dernier mot, c’était une certitude, et elle était sûrement toujours aussi chiante certains jours. Mais, au moins, elle le reconnaissait. En réalité même si avoir des enfants changeait quelque chose, elle ne pouvait pas le regretter une seule seconde. Elle aimait sa vie comme elle était maintenant et pour rien au monde, la brune aurait voulu y changer quoi que ce soit. « Je ne sais pas, mais peut-être qu’elle préférera rester avec moi… Faire des trucs de filles… » La jeune maman ne put s’empêcher de rire un peu, consciente que ce n’était certainement pas le genre de réponse qu’il attendait ou même qu’il aurait voulu entendre. Pourtant Lucy allait bel et bien finir par grandir même si Aly voulait bien admettre qu’elle n’était pas non plus pressée que ça arrive. Elle avait simplement -presque- hâte d’assister à la scène que donnerait la première sortie entre copines de leur fille. Ou même pire, mais ils n’en étaient pas encore là. La jeune femme finit par s’éclipser pour préparer le biberon de Lucy, ne sachant pas vraiment lequel des deux était en fait le plus impatient. Sans doute un peu les deux à la fois. Un sourire étira le coin de ses lèvres alors qu’elle entendait leur fille babiller depuis la cuisine. Par moment, Aly ne pouvait s’empêcher de se demander comment elle faisait pour être ainsi dès le matin. Une chose était certaine, cela ne venait sûrement pas d’elle. La jeune femme faisait plus partie de ceux qui essayaient de grappiller le plus de minutes possible chaque matin. Comme si cinq minutes avaient le pouvoir de changer complètement sa journée. Et même quand elle arrivait à glisser les pieds hors du lit, il lui fallait souvent encore cinq minutes de plus pour être totalement réveillée. Retournant dans la chambre, Aly eut un rire alors que le biberon disparaissait de ses mains. « T’as raison ! Profites-en tant que tu peux encore l’être… » Non, elle n’était absolument pas du genre à enfoncer le couteau dans la plaie. Jamais. S’installant sur le lit, elle eut un sourire hochant doucement la tête face à ce qu’elle entendait. Heureusement qu’elle n’était pas trop susceptible. « Je ne fais rien d’autre qu’exprimer ce que tu pensais réellement, donc je ne me sens pas du tout coupable. Je ne le suis pas, d’ailleurs. Mais je t’en prie, enregistre si tu veux, mais tu sais que je me vengerais… » Elle arqua un sourcil alors qu’un sourire amusé s’installa sur ses lèvres, parce qu’il y avait fort à parier qu’ils se souvenaient très bien, tous les deux, de ce qu’avait été sa dernière petite vengeance. « Quel dommage, c’est sûr. » La jeune femme bougea doucement, se rapprochant et allongea ses jambes sur le lit. « Si je dis que j’ai pas envie de bouger ni de la partager aujourd’hui, c’est grave ? » Grave, sans doute pas. Egoïste, peut-être un peu. Mais de temps en temps, elle avait bien le droit de l’être surtout quand la journée était aussi spéciale. Elle releva les yeux vers Raphael avec un sourire. « Par contre, faudra peut-être quand même aller récupérer l’appareil photo ou nos téléphones. Si elle n’a pas de souvenirs, c’est triste… En essayant de ne pas raconter des bêtises derrière si c’est en mode vidéo… » Un léger rire s’échappa de la barrière de ses lèvres, consciente qu’ils étaient tous les deux concernés sur ce coup-là. « Au fait, t’as ramené et caché quoi hier que je ne devais pas voir ? Un autre cadeau alors qu’elle a en déjà trop ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1681
▵ arrivé(e) le : 07/07/2014
▵ avatar : Kellan Lutz

MessageSujet: Re: happy birthday baby girl (raphael) Mer 15 Mar - 23:44


happy birthday
Lucy demeurait et demeurerait à jamais ce lien indéfectible entre Aly et Raphael. Elle était leur fille, leur princesse, ce trésor que la vie ne leur avait pas ôté, cette seconde chance qui leur avait été offerte. Il était encore plus heureux d’avoir sa petite vie de famille, ce cocon dans lequel il était heureux et serein, et ce n’était pas aujourd’hui qu’il allait regretter ce qu’il avait attendu pendant des mois voire des années. Surtout lorsqu’il surprenait le sourire de sa brune, dans les bras de laquelle se trouvait leur fille, qui visiblement semblait être d’accord avec sa mère. Il n’avait pu que secouer la tête, se sentant en infériorité numérique sous son propre toit. « Ou alors, elle e dit que tu as tout faux et que son super papa a raison. ». Raphael avait levé les yeux au plafond, plaidant non coupable, mais cette éventualité était évidemment à prendre en compte, et taquiner sa compagnie était toujours plaisant, sans nul doute parce qu’il savait par avance qu’elle chercherait à tout prix à avoir raison. Et la présence de Lucy ne changeait pas les vieilles habitudes qui demeuraient tenaces. La famille qu’ils formaient tous les trois était dépeinte par le tableau de l’instant présent, ce qui était parfait en soi, surtout pour les un an de la jeune enfant. Le temps passait, la preuve en était là, les souvenirs de l’annonce de la grossesse revenaient à la mémoire du blond comme les neuf mois qui s’en étaient ensuivis. Le caractère prononcé qui avait été accentué par les hormones lui en avait fait voir de toutes les couleurs, mais son amour n’en avait été que plus fort, même si leur vie avait pris un tout nouveau tournant, et qu’il fallait alors penser pour trois et non plus pour deux. Envisager l’avenir et imaginer ce qui pourrait se passer, à savoir les envies de la puce semblaient être un autre point de divergence, comme si la prunelle de ses yeux allait être séparée de lui aussi longtemps. Foutaises, il n’y croyait pas une seule seconde. « Tu as décidé de rester la seule femme de ma vie, c’est ça ? Mais que tu le veuilles ou non, je suis persuadé qu’elle adorera venir avec moi faire des activités sportives et délaisser un peu toutes ces bêtises de magasins… » . Raphael lui avait adressé le plus grand de ses sourires. Oui, il plaisantait, du moins à moitié. Il était évident qu’un jour ou l’autre, Lucy serait en mesure de faire ses propres choix, et ce serait alors à elle de décider si elle préférerait passer du temps avec l’un ou l’autre de ses parents, voire même les deux. En aucun cas, cela ne serait une bataille entre les deux parents, Raphael commençant déjà à s’imaginer les possibilités qui s’offraient à eux, comme les balades au parc, et tant d’autres choses. Décidément, ce jour était propice à bien des pensées positives, même lorsque la brune s’était absentée quelques minutes à peine afin d’aller chercher le biberon de leur fille. Pour une fois, il avait délégué cette tâche à sa compagne, qui n’avait pas hésité à lui faire une petite pique dès son retour. Taquinerie, mais elle n’avait pas tort pour le coup. « Mais je le suis encore, donc … » . Le blond lui avait tiré la langue une nouvelle fois, bien qu’il se comporte comme un enfant qu’on aurait pu contrarier avec une simple remarque. Ses propos suivants avaient eu le don de lui faire ouvrir la boouche, et de la refermer aussitôt. C’était petit, très petit même. Le blond avait regardé leur précieuse tête blonde, avant de reporté ses yeux sur Aly. « Tu n’as pas le droit d’utiliser cet argument, c’est totalement déloyal, tu en as pleinement conscience. Quant à trouver un moyen de te venger ? Tu n’oserais pas quand même, parce que si tu utilises ce genre de choses, la réplique sera terrible ma chérie » . Une petite lueur de malice s’était allumée dans ses yeux azurs, alors que ses lèvres s’étiraient doucement vers le haut. Le blond savait très bien de quoi elle était capable, elle lui avait prouvé dernièrement, et cela l’avait vite fait dérailler. Il n’avait pu que serrer les dents afin de ne rien rétorquer sur ce sujet-là. Mettant dans un coin de son esprit cet évènement, son attention s’était portée à nouveau sur l’anniversaire et les cadeaux en conséquence que le chef d’entreprise avait pris grand soin de cacher afin de ne s’attirer les foudres de sa petite amie. Enfin, cette dernière savait déjà à quel point il était gâteux et gâteau avec sa fille, et ce n’était pas maintenant que ça allait changer, loin de là. « Oui, c’est grave » , plaisanta-t-il sur un ton qui se voulait des plus sérieux. Mais en réalité, lui aussi ressentait ce besoin de rester enfermé, de ne voir personne, même s’il avait la sensation que leurs téléphones respectifs n’allaient pas tarder à sonner pour témoigner de messages divers de leurs familles et amis qui n’auraient pas oublié une seconde les un an de Lucy. Acquiesçant d’un hochement de tête, Raphael avait laissé échapper un soupir. « Tu n’as pas tort, sinon cela ne servira à rien de rester tous les trois. Et j’ai comme la sensation qu’on ne va pas pouvoir s’empêcher de parler, ou de verser notre petite larme dans quelques temps » . Embrassant sa fille sur le sommet du crâne, il n’avait pu que la confier à Aly, alors qu’il commençait à quitter le lit et se levait pour mener à bien la mission qui lui avait été confiée. « Je ne vois absolument pas de quoi tu veux parler, et ce n’est pas comme si tu avais soigneusement évité mon bureau depuis quelques jours. Et elle n’en a jamais assez soit dit en passant. » . S’empressant de quitter la chambre pour ne pas recevoir une remarque des plus justifiées, Raphael n’avait pu que récupérer leurs deux téléphones, où quelques messages étaient déjà arrivés, dont un d’Emma qui avait eu le don de le faire sourire. Cela ne l’étonnait guère. Puis, il n’avait pu que passer par sa « cachette » où il s’était emparé de deux paquets provenant directement de la bijouterie. Bonne ou mauvaise adresse ? il n’en savait fichtre rien pour le coup. Revenant dans la chambre délaissée quelques instants plus tôt, il avait immortalisé avec son smartphone le spectacle qui s’offrait à ses yeux, avant de lever les mains au ciel. « tu as parlé de souvenirs, je te rappelle. Et voilà deux paquets, dont un pour la maman. Et rassure toi, ce n’est rien de dérangeant ou qui pourrait te mettre dans une mauvaise posture. » . Non, il avait retenu la leçon. Il s’était contenté de prendre une gourmette pour sa fille, et d’un bracelet pour la brune. « comme tu n’es toujours pas décidée à te faire tatouer… » , murmura-t-il, plus qu’amusé de ce que lui était capable de faire, et qui semblait être une folie en soi, mais qui lui assurait de pouvoir dire qu’il avait les femmes de sa vie dans la peau…
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3998
▵ arrivé(e) le : 10/10/2013
▵ avatar : ashley greene

MessageSujet: Re: happy birthday baby girl (raphael) Mer 11 Oct - 11:13


happy birthday
Un sourire amusé accroché au coin des lèvres, la jeune femme ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel à son tour, plus amusée que désespérée par le tournant qu’avait prit leur conversation. Tant que Lucy ne parlait pas, ils pouvaient bien se permettre de lui faire dire tout ce qu’ils voulaient. Le moment où elle serait assez grande pour comprendre tout ce qu’il se passait autour d’elle viendrait déjà bien assez tôt et Aly imaginait sans peine qu’elle serait tout à fait capable de leur faire comprendre ce qu’elle pensait réellement. Pour peu qu’elle ait la moitié de son caractère et la moitié du caractère de son papa et ils étaient fichus. Mais ils avaient sans doute encore quelques années de répit devant eux. Avec un peu de chance… « Ou alors, on la désespère tous les deux… » rétorqua-t-elle sans se départir de son sourire. Le regard de la brune glissa vers sa fille, encore inconsciente qu’ils parlaient d’elle et sûrement même qu’à son âge elle s’en fichait pas mal. Tout ce qu’il y avait d’important pour elle pour l’instant c’était ses parents -oui l’espoir fait vivre- manger, jouer et dormir. Et sur ce dernier point, la jeune maman devait bien admettre qu’elle l’enviait assez parfois. Il n’y avait plus qu’à attendre le moment où leur fille ne jurerait que par les grasses matinées et encore la jeune femme doutait qu’à ce moment-là elle ait autant envie d’en profiter que ce qu’elle en rêvait maintenant. Profitant encore d’avoir sa fille dans les bras pendant quelques secondes, la jeune femme finit par se rapprocher du lit, la laissant retrouver les bras de Raphael. « Si je dis oui, c’est grave ? » demanda-t-elle, usant de son air le plus innocent avant d’esquisser un sourire. « Mais si c’est avec elle, je devrais pouvoir m’y faire ! » Son sourire s’agrandit doucement parce qu’il était évident, pour elle, que ce n’était même pas une probabilité ou quelque chose sur laquelle elle aurait à travailler. C’était simplement naturel. La jeune femme fit demi-tour et alors qu’elle s’apprêtait à quitter la chambre une nouvelle fois, elle tourna simplement la tête : « Tu ne sais même pas exactement de quelles bêtises tu parles mais d’accord… On verra ! » lança-t-elle avant de disparaitre dans le couloir. Dans le fond, cela n’avait pas énormément d’importance. Ils savaient bien tous les deux qu’ils la laisseraient faire à peu près tout ce qu’elle avait envie. Tant que ce n’était ni dangereux, ni illégal, ni étrange. Mais normalement, cela lui laissait de la marge. Quelques minutes plus tard, Aly réapparut dans la chambre et en quelques secondes de plus se fit voler le biberon qu’elle tenait dans les mains. Le coin de ses lèvres s’étira en un sourire alors qu’elle hochait doucement la tête, amusée. Pour une fois, elle ne rajouta rien préférant le laisser en profiter alors qu’elle s’installait sur le lit, à nouveau. Elle tourna la tête vers le jeune homme et son sourire se transforma en un léger éclat de rire, sa tête s’enfonçant un peu plus dans les oreillers. « C’est pas du tout déloyal. En plus je te préviens, je vois pas ce que tu veux demander de plus. » Elle continua à sourire, arquant un sourcil dans sa direction. « Peut-être mais tu sais comment je suis curieuse… Ce sera si terrible que ça ? » Ce n’était sans doute pas le moment idéal pour avoir ce genre de conversation mais en tout cas, cela l’amusait. Même si, dernièrement, c’est elle qui avait été loin dans ses idées de vengeance. Mais ces idées disparurent bien vite de son esprit et la jeune femme releva les yeux, lui tirant la langue à son tour. En réalité, la brune se fichait pas mal de ce que les gens pouvaient trouver à redire. Si elle n’avait pas envie de partager leur fille aujourd’hui, mis à part eux, cela ne regardait personne. Mais en croisant son regard, elle finit par esquisser un sourire se rendant compte qu’elle n’était pas la seule à avoir imaginé la journée ainsi. « M’en parle pas… » laissa-t-elle échapper dans un soupir. Tout en sachant que cela arriverait forcément à un moment ou à un autre, elle n’était pas spécialement pressée de se voir trop émotive à la moindre remarque. Mais ça faisait sans doute partie de ces moments « parents » par lesquels il fallait passer. Ajustant sa position, la jeune maman entoura Lucy d’un de ses bras et la serra contre elle, et il y avait fort à parier que si on la laissait faire, elle pouvait passer la journée ainsi. Elle releva les yeux adressant un sourire à Raphael. « Pour une fois que j’ai été sage, tu ne peux pas me le reprocher… » En y repensant, Aly se demandait comment elle avait fait pour tenir et passer devant cette pièce sans jamais y entrer. Enfin y entrer et essayer de chercher ce qu’elle n’était pas censée trouver. Elle en avait été la première étonnée, d’ailleurs, mais elle s’était retenue avec l’idée que ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne finisse par tout savoir et que la surprise n’en serait que meilleure. Lucy bougea doucement contre elle et la jeune femme tourna la tête, l’embrassant sur le front. Lorsqu’elle releva les yeux, elle aperçut Raphael à moitié caché derrière un téléphone avant qu’il ne lève les mains au ciel. Aly se contenta de sourire, renonçant à râler pour cette fois-ci. « Quoi ? Mais… T’avais pas besoin de m’acheter quoi que ce soit. » Même si elle était surprise, elle entreprit d’ouvrir le cadeau de Lucy en premier, étirant ses lèvres d’un sourire alors qu’elle tenait la gourmette dans ses mains. « J’en connais une qui va faire pleins de jalouses… » Elle tourna légèrement la tête vers sa fille et reposa finalement le cadeau en constatant que la petite s’était repliée dans son mouvement. « Bon… on tentera le coup après, hein. » Quand la principale intéressée serait revenue sur la terre ferme. Aly attrapa finalement le deuxième petit paquet. « T’aurais vraiment pas dû. » laissa-t-elle échapper alors qu’elle défaisait le papier et ouvrit la boîte. Elle ne put s’empêcher de sourire lorsqu’elle découvrit le bracelet et releva les yeux, se trouvant déjà trop émotive pour une heure peu avancée de la journée. « Il est magnifique. Merci. » Elle tendit son bras libre pour attirer Raphael vers elle, l’embrassant en guise d’un autre remerciement. Ensuite, elle fit le passer le bracelet entre ses mains et tendit son poignet. « On en revient à ce sujet alors ? Parce que si je me souviens bien la dernière fois qu’on en a parlé, quelqu’un m’a plus ou moins interdit de faire quoi que ce soit de ce genre là… ce qui est étrange quand on sait de qui ça vient. Mais… » La voix douce d’Aly s’interrompit comme si elle venait de comprendre. « Il y a quelque chose que je dois savoir ? Ou voir ? » demanda-t-elle finalement, curieuse.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1681
▵ arrivé(e) le : 07/07/2014
▵ avatar : Kellan Lutz

MessageSujet: Re: happy birthday baby girl (raphael) Lun 16 Oct - 15:17


happy birthday
Le premier anniversaire d’un enfant n’était pas le plus marquant pour celui-ci, mais l’était réellement pour les parents, comme le prouvait la situation actuelle. Il est évident que depuis le premier jour où les yeux de Raphael s’étaient portés sur sa fille, il n’avait eu de cesse de se montrer le plus protecteur à son égard, se montrant comme le héros, l’homme sage qui faisait et ferait tout pour qu’il n’arrive rien à son enfant. Certes, il avait toujours été ainsi envers Aly, et il ne comptait nullement s’affranchir de ce rôle, surtout pas avec la chair de sa chair. Tous les deux étaient amusés des gazouillis de Lucy, tentant de trouver une signification à ce qu’ils ne comprenaient pas. Autant dire que toutes les hypothèses y passaient. « De suite, tu imagines les pires scenarios. C’est désespérant. Elle veut simplement nous montrer qu’elle nous aime » . il préférait pleinement voir les choses du bon coté, plutôt que de toujours redouter le pire. Et puis, leur fille n’était-elle pas l’innocence incarnée, celle qui leur reprocherait bien plus tard de trop la couver ? si, et cette simple idée le révulsait au plus haut point, en songeant à cette période critique que serait l’adolescence. Le pire était à redouter, enfin d’après les commentaires qu’il avait pu entendre à droite et à gauche. Il n’était pas dupe et ne s’attendait nullement à ce que tout soit rose ad vitam aeternam. Ses yeux suivirent ceux d’Aly et contemplèrent leur petit rayon de soleil, qui n’avait pas encore conscience de toute la cruauté du monde qui l’entourait, une bulle qui se vérifiait encore plus en ce jour. Se replonger dans les souvenirs n’était pas forcément nécessaire, surtout que les parents s’étaient mis à plaisanter, faisant sourire Raphael. La brunette avait toujours le mot pour rire, et cela en était plaisant. « Non, ce n’est pas grave. Et puis tu partages la place avec notre fille » . il était certain qu’aucune autre femme n’aurait le privilège de rentrer dans ce cercle fermé, enfin peut-être Emma, mais ça c’était différent et une autre histoire, un beau roman d’amitié qui n’était pas prêt de se fermer. Pas pour rien que la rouquine était la marraine de leur petit ange. Emma avait toujours été et était cette meilleure amie, toujours là l’un pour l’autre dans n’importe quelle épreuve et surtout avec laquelle tout était possible, y compris le ridicule le plus extrême. Enfin, pour le moment, il était tout bonnement hors de question de penser à cela, surtout parce qu’Aly s’était absentée quelques minutes durant afin d’aller chercher le biberon duquel Raphael n’avait pas mis longtemps à s’emparer. N’avait-il pas le droit de nourrir sa fille ? si, même si pour le coup, il devait se sentir quelque peu penaud d’avoir obligé sa compagne à se lever pour lui voler le précieux Graal. Même dans cet instant où le temps semblait s’être arrêté. Il n’avait pas eu pris le soin de répondre à sa petite provocation, sachant que c’était inutile. Lui lançant un regard un immense sourire aux lèvres, il n’avait pu que hocher la tête de la droite vers la gauche. « si, c’est déloyal. Tu sais très bien à quoi t’attendre avec moi, pas un indice, rien… » . une petite pointe de malice avait alors brillé dans ses yeux azurs, sans qu’il n’en rajoute davantage. Après tout, les parents aussi avaient besoin de décompresser, de se prêter à un jeu d’adultes, qui leur ressemblait totalement. Ils étaient simplement dans leur cocon, une bulle fermée à tout individu extérieur. Que cela plaise ou non. Alors oui, les émotions seraient forcément de mise, tôt ou tard, en espérant que la seconde option l’emporte sur la première. Et puis, il avait fallu qu’il s’absente brièvement pour aller récupérer les cadeaux achetés et qui avaient été soigneusement cachés dans son bureau. Sentant une pointe de fierté s’emparer de lui, le blond avait adressé un clin d’œil à sa brune, un immense sourire aux lèvres. « Mais je ne critiquerai pas. Je dirai juste que ta curiosité n’a pas été piquée à son vif, ou alors tu n’as pas bien cherché » . Taquinerie bonjour, et il n’avait pu que s’éclipser, espérant secrètement qu’elle ne lui tiendrait pas rigueur de ce double achat. Comme si à chaque fois, il pouvait simplement se contenter de combler une femme de sa vie. Tout bonnement impossible. Puis, il avait fini par revenir, avec ses deux paquets. La réponse n’avait pas mis longtemps à arriver, ce qui n’avait pu que le faire sentir légèrement coupable, même s’il n’allait surement pas s’excuser. « Après je peux toujours le ramener, mais c’était des plus normal que tu sois gâtée, pour te remercier d’avoir mis au monde notre princesse » . Ses lèvres s’étaient étirées, et il n’avait pu que la dévisager, alors qu’Aly avait ouvert le présent pour Lucy. Oui, elle ferait des jalouses, et encore, Raphael avait envie de la couvrir de cadeaux, de faire que son avenir soit radieux et sans trop d’embûches. C’était sans doute trop présomptueux, et il soupira. Leur fille avait décidé de faire des siennes, refusant de porter cette gourmette parfaite. Au moins, elle avait le caractère de sa mère, ce qui n’était pas inédit en soi. Le second paquet avait fini par être ouvert, et le blond n’avait pu que retenir sa respiration. Il était normal qu’il appréhende, même si le bijou n’était pas du tout une bague ou une demande quelconque. Mais il espérait qu’Aly accepterait ce présent, et surtout l’apprécierait. Il avait rapidement obtenu sa réponse, et n’avait pu que répondre à son baiser avec amour et tendresse, avant de murmurer « tu le mérites amplement. Et de rien » . Attrapant le bracelet qu’elle lui tendait, le blond n’avait pu que lui mettre délicatement, avant d’embrasser l’intérieur de son poignet, un sourire aux lèvres. Décidément, elle avait compris le subtil message qu’il avait fait passer entre les lignes. S’installant un peu mieux sur le lit, il n’avait pu que lever les yeux au plafond, voulant se montrer des plus innocents. « mais.. je ne veux pas que tu te retrouves avec des motifs farfelus que tu pourrais regretter par la suite. C’est tout. » . oui, il savait très bien que les tatouages étaient définitifs, sauf s’il y avait recours au laser. Raphael ne regrettait aucun de ses tatouages, dans la mesure où ils étaient réfléchis et représentaient ce qu’il y avait de plus précieux à ses yeux. il avait émis un léger soupir avant de regarder à nouveau sa compagne, en haussant machinalement les épaules, comme si ce qu’il avait pu faire n’était qu’une broutille. « je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler… qu’est ce que tu imagines ? » . Il avait relevé sa manche, sans pour autant quitter sa compagne du regard. Certes, il y avait toujours ce premier , fait il y a quelques temps déjà. mais en tournant le bras, à l’intérieur de son biceps, un nouveau dessin s’affichait, un tout récent qu’il avait réussi à cacher tant bien que mal à Aly. Il s’attendait à une éventuelle réaction, sans bouger. Il pouvait se montrer des plus spontanés, osant marquer sa peau de la sorte. « qu’est ce que tu en dis ? » , osa-t-il enfin demander. Ceci était son propre cadeau.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: happy birthday baby girl (raphael)

Revenir en haut Aller en bas

happy birthday baby girl (raphael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: flashback.-