AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MODOalways al.
avatar
MODO ∞ always al.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1854
∞ arrivé(e) le : 15/02/2014
∞ avatar : RJ KING

MessageSujet: le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo Mer 5 Oct - 19:14


Aujourd'hui, debout de bonne heure, mais encore un peu fatigué je décida de déjeuner non pas chez moi, mais au cake'n'break de Wellington central histoire de prendre un petit peu l'air, de me changer les idées et de sortir un peu de chez moi. Ce que je n'ai pas l'habitude de faire, ou du moins dernièrement, en effet, depuis l'histoire avec Apple et Clémentine, sur mes sentiments en vers eux, j'étais perdu, triste, déçu, distant.. je me suis ensuite réconcilié avec Clémentine, mais c'est tout. Elle fût en quelques sortes, mon seul contacte social dernièrement.. Je me dis alors que cela me ferait du bien de rencontrer de nouvelles personnes par la même occasion.

Je pris une petite douche, étant donné que je n'avais pas eu le temps de prendre la veille avec la grosse journée de séance photo que j'avais eu ainsi que la petite fête qu'il y a eu après si l'on peu appeler ça comme ça. Enfin bref, une fois la douche faite, après mettre coiffé et habillé, je partie donc au centre commercial pour prendre ce fameux petit déjeuner.

Une fois là-bas, je pris donc un croissant au chocolat ainsi qu'un petit cappuccino et m'installa à une table, pour manger et boire tout cela tranquillement. Au bout d'un petit moment, après quelques personnes étant rentré dans la boutique, lorsque je leva la tête je vis un visage familier.. Apple, m'ayant vu je lui dis alors :

Salut.

avec un petit sourire gêné étant donné que cela fait des mois que l'on ne sait plus parlé et que l'on ne se donne plus de nouvelle, fin surtout de mon côté au début...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de juillet.
avatar
LOVE GAME @ du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 26776
∞ arrivé(e) le : 05/05/2016
∞ avatar : Logan Lerman, le petit prince de mon cœur. ♡

MessageSujet: Re: le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo Jeu 13 Oct - 11:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorenzo & Apple.
We don’t talk anymore Like we used to do. We don’t love anymore, What was all of it for ? Oh, we don’t talk anymore Like we used to do… I just heard you found the one you’ve been looking You’ve been looking for. I wish I would have known that wasn’t me Cause even after all this time I still wonder. Why I can’t move on Just the way you did so easily. Don’t wanna know What kind of dress you’re wearing tonight If he’s holding onto you so tight The way I did before. I over-dosed, Should’ve known your love was a game. Now I can’t get you out of my brain... Oh, it’s such a shame That we don’t talk anymore. We don’t talk anymore Like we used to do. We don’t love anymore, What was all of it for ? Oh, we don’t talk anymore... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Main dans la main, mon fiancé et moi-même nous baladions en plein centre de Wellington et faisions la tournée des boutiques. Réveillés aux aurores, nous avions décidé, après une petite partie de jambes en l’air bestiale, que nous ferions quelques emplettes avant de rendre visite et de déjeuner avec notre chère amie, Rose. Munis de plusieurs sachets de vêtements neufs, nous décidions de nous séparer pour pouvoir aller plus vite : Alejandro avait la mission de nous rapporter trois Starbucks, tandis que je m’occupais de nous dénicher trois chaussons aux pommes. Une fois nos missions réalisées, il ne nous resterait plus qu’à nous rendre chez Rose pour prendre notre petit déjeuner en trio. Force est de constater que la perspective de rendre visite à notre amie nous animait grandement et que, de ce fait, nous n’attendions pas davantage pour nous mettre à l’œuvre. « Je te rejoins à la boulangerie quand j’ai les boissons, mon ange. Tu me manques déjà ! » Soufflait mon fiancé d’une voix suave et amoureuse, en effleurant le bout de mes lèvres à l’aide des siennes. Prisonnier de ses bras, qui s’étaient noués autour de ma taille, j’effleurais tendrement sa joue et le chérissais d’un long et langoureux baiser volé. « Toi aussi, p’tit cœur. À tout de suite, je t’aime ! » Chuchotais-je, ivre d’amour et ravagé par mes sentiments bien trop forts. Une dernière pulsion amoureuse me fit l’embrasser à nouveau, en un baiser tendre et sincère qui témoignait de mes sentiments dévorants et amoureux à son égard. Après un dernier « Je t’aime », nous nous séparions enfin, à contre cœur, pour pouvoir reconstituer plus rapidement le petit déjeuner que nous avions promis à notre amie. Gai comme un pinçon, je me précipitais alors dans la boulangerie du centre commercial et ne tardais pas à passer commande auprès de la boulangère. « Bonjour, madame ! Il me faudrait trois chaussons aux pommes, s’il vous plaît ! » Chantonnais-je, euphorique, avec cette allure d’enfant qui me caractérisait tant. Surexcité et nageant dans le bonheur, j’étais tellement dans ma bulle que je n’avais même pas remarqué qu’un visage familier se tenait à quelques mètres seulement de moi. Une fois ma commande passée et le tout payé, je m’emparais de mon dû et m’employais à sautiller gaiement jusqu’à la sortie du commerce. Cependant, remarquant enfin la présence de mon ancien meilleur ami à une table de la boulangerie, je me stoppais net dans mon élan et me retrouvais figé sur place. J’étais même si mal à l’aise et décontenancé que je mis un certain temps à répondre à sa première interjection. « Salut... » Finissais-je par dire, gêné, d’une voix mêlant fébrilité et malaise. Ne sachant que faire, je restais debout en plein milieu de la boulangerie, pantois. Pire encore : à travers les vitres des fenêtres de la boutique, je voyais bientôt Alejandro revenir du Starbucks, muni des trois boissons qu’il était parti chercher. Bon sang, que pouvais-je faire pour préserver Lorenzo d’une nouvelle peine de cœur ? Je n’en avais pas la moindre idée...

Ce qui devait arriver arriva et Alejandro me rejoignit en plein milieu de la boulangerie. Muni de son éternel sourire, il vint jusqu’à moi et déposa un baiser passionné contre mes lèvres. Déstabilisé et gêné de devoir infliger ça à Lorenzo, je répondais timidement à l’affection de mon fiancé. « Mission accomplie ! On peut aller retrouver Rose pour déjeuner ! Tu sais... Tu m’as énormément manqué, mon ange. » Susurrait-il, de sa voix grave et enivrante, entre deux baisers affectueux. Cependant, plus il se montrait tendre et adorable envers moi et plus j’étais gêné et mal à l’aise vis-à-vis de mon ancien meilleur ami. Alors, d’un geste maladroit de la tête, je lui faisais constater la présence de Lorenzo. Bien sûr, n’ayant pas de secret pour Alejandro, je lui avais déjà parlé de lui et de tout ce que nous avions traversé. D’ailleurs, il savait combien Lorenzo pouvait me manquer et combien j’avais envie de m’expliquer avec lui. De ce fait, sans que je ne lui demande rien, il reprit la parole et passa sa main contre ma joue, bienveillant. « Je vais prendre le petit déjeuner et aller chez Rose. Tu n’auras qu’à nous y rejoindre lorsque vous aurez terminé de parler... Je t’aime, bébé. » Me disait-il, avec tout l’amour et l’affection du monde. Instantanément, grâce à l’immense compréhension dont il faisait part, je lui octroyais un sourire affectueux, sincère et amoureux. « Merci, p’tit cœur... Je vous rejoins très vite, c’est promis ! Moi aussi, je t’aime de tout mon cœur. » Avouais-je, le cœur toujours autant ravagé par l’amour. Après un dernier et timide baiser, Alejandro prenait nos chaussons aux pommes et sortait de la boulangerie. Je me retrouvais alors seul avec Lorenzo, à quelques centimètres même de la table où il était en train de pendre son petit déjeuner. Stressé et légèrement angoissé, je finissais par m’avancer davantage et à adresser de nouvelles paroles à l’attention de mon ancien coup de cœur. « Lorenzo... Est-ce que tu m’accorderais quelques minutes pour que l’on puisse discuter ? » Demandais-je, légèrement gêné, déstabilisé et penaud. Néanmoins, à la vue de la réponse positive de mon interlocuteur, je prenais mon courage à deux mains et partais m’asseoir sur la banquette qui faisait face à celle de mon ami. Là, à demi tétanisé, j’essayais tant bien que mal de renouer le contact. « Je... Euh... Comment est-ce que tu vas depuis la dernière fois... ? » Demandais-je, maladroitement, en me rappelant trop tardivement que notre dernière entrevue remontait au jour où il m’avait avoué ses sentiments amoureux et que j’avais été incapable d’y répondre. Puis, dans un nouvel élan de courage et sans lui laisser le temps de répondre à ma précédente question, je mettais mon cœur à nu et m’évertuais à lui présenter mes excuses. « Lorenzo, je suis sincèrement désolé de ne pas être venu te voir plus tôt... J’ai... J’ai eu peur de ne plus être le bienvenu... d'être détesté ou même de te faire souffrir encore plus en revenant... » Avouais-je, la gorge serrée, d’une petite voix nostalgique et maussade. Maintenant que j’avais trouvé le courage de lui ouvrir mon cœur et de lui présenter mes plus plates excuses, j’espérais que Lorenzo serait apte à les accepter et à dialoguer en ma compagnie...

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOalways al.
avatar
MODO ∞ always al.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1854
∞ arrivé(e) le : 15/02/2014
∞ avatar : RJ KING

MessageSujet: Re: le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo Ven 13 Jan - 17:33


Je venais donc de saluer mon ancien ami, ou mon ami je ne sais plus trop à vrai dire.. cela fait un long moment que l'on ne sait plus parlé et nos dernières conversations n'avaient pas été des plus agréables. Je m'aperçus assez rapidement qu'il ne venait pas de rentrer seul dans ce café, en effet, il était accompagné.. de son compagnon.. Cela me fit un pincement au coeur et je regrettais alors de l'avoir salué et de ne pas m'être fait discret. Ce n'est pas que je l'aime encore, j'ai tourné la page, mais ça me fait toujours quelque chose. Quand je les entendais parler tous les deux, cela me rendait malade intérieurement, limite j'avais l'impression qu'ils le faisaient exprès. Je n'avais jamais entendu un couple se parler comme ça, aussi gnan gnan dans toutes leurs phrases.. Je n'avais qu'une envie, me lever et partir.. mais je prenais sur moi, je baissa alors simplement la tête et termina de boire mon café et de manger mon pain au chocolat. Puis je m'en irait. Puis il me dit : « Lorenzo... Est-ce que tu m'accorderais quelques minutes pour que l'on puisse discuter ? » Je lui répondis :

Oui..

Même si j'en n'avais plus vraiment envie. Il me dit alors : « Je... Euh... Comment est-ce que tu vas depuis la dernière fois... ? » sans me laisser le temps de répondre il ajouta : « Lorenzo, je suis sincèrement désolé de ne pas être venu te voir plus tôt... J'ai... J'ai eu peur de ne plus être le bienvenu... d'être détesté ou même de te faire souffrir encore plus en revenant... »

pareil pour moi..

dis-je assez froidement, il faut dire que de le voir accompagner et aussi amoureux m'avait fait descendre de mon envie de reprendre contacte, d'être sympathique et de bonne humeur. Mais bon, je me dis alors qu'à la base, j'en avais envie, que je n'ai pas à réagir comme ça. J'ajouta donc :

je suis aussi désolé.. j'aurais pu moi aussi venir plus tôt..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de juillet.
avatar
LOVE GAME @ du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 26776
∞ arrivé(e) le : 05/05/2016
∞ avatar : Logan Lerman, le petit prince de mon cœur. ♡

MessageSujet: Re: le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo Dim 15 Jan - 13:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorenzo & Apple.
We don’t talk anymore Like we used to do. We don’t love anymore, What was all of it for ? Oh, we don’t talk anymore Like we used to do… I just heard you found the one you’ve been looking You’ve been looking for. I wish I would have known that wasn’t me Cause even after all this time I still wonder. Why I can’t move on Just the way you did so easily. Don’t wanna know What kind of dress you’re wearing tonight If he’s holding onto you so tight The way I did before. I over-dosed, Should’ve known your love was a game. Now I can’t get you out of my brain... Oh, it’s such a shame That we don’t talk anymore. We don’t talk anymore Like we used to do. We don’t love anymore, What was all of it for ? Oh, we don’t talk anymore... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revoir Lorenzo me donnait l’impression de voyager dans le passé et de me retrouver à l’époque où je n’étais qu’un adolescent. Cependant, même si nous restions malgré tout les mêmes qu’en cette période d’amitié, plus rien ne semblait être comme avant. En effet, la distance avait remplacé la complicité et la rancœur avait prit la place de l’amitié. De plus, nous avions été séparés et en froid depuis si longtemps qu’il m’était désormais difficile d’être moi-même avec celui qui avait été mon meilleur ami et mon tout premier coup de cœur. Néanmoins, au nom de notre ancienne et belle amitié, je me décidais malgré-tout à essayer de renouer le dialogue, malgré la réticence certaine qu’affichait Lorenzo. Après avoir salué amoureusement mon fiancé et après l’avoir submergé de tendresse, de baisers et de mots tendres, je m’installais à la table de mon ancien colocataire, après qu’il m’y ait convié. Ce dernier m’accueillit avec un enthousiasme mitigé et un tantinet glacial, qui me faisait presque regretter ma démarche d’essayer de rétablir le contact. Depuis que nous nous étions rencontrés, il y a de ça des années, je savais pertinemment que Lorenzo n’avait jamais été un homme très bavard et expressif. Seulement, maintenant, je découvrais de nouvelles facettes de sa personnalité et apprenais ainsi qu’il pouvait se montrer assez rancunier et même très acide. Légèrement déstabilisé, j’hésitais déjà à prendre mes jambes à mon cou et à repartir d’où je venais. Cependant, je n’en faisais rien et prenais mon courage à deux mains afin de tirer au clair cette vieille histoire remplie de ressentiments. « Oui... et... quand je t’ai vu, j’me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de venir te parler... » Avouais-je, d’une voix qui se voulait chaleureuse, en dépit d’une certaine gêne déstabilisante. J’esquissais alors un petit sourire timide, qui se voulait amical et réconfortant. Ignorant s’il eut l’effet escompté, je reprenais les rênes de cette conversation apathique. « Premièrement, je tenais à te présenter mes excuses pour être parti sans rien te dire... Ce n’était pas digne d’un ami, même si nous étions déjà en froid à l’époque. J’ai mal agi et j’en ai désormais pleinement conscience... » Confessais-je, en faisait à la fois référence à la période pendant laquelle j’ai déménagé de notre collocation et également à l’année dernière, lorsque j’ai quitté le pays et ai emménagé en Espagne avec mon fiancé. Oui, après réflexion, Lorenzo aurait sûrement mérité d’être informé du fait que son ancien meilleur ami quittait le continent... « Et pour ce qui est du reste, je suis désolé que ça se soit mal terminé avec Clémentine. Comme je le lui ai également fait comprendre : mon but n’a jamais été de vous séparer ou de vous faire du mal... » Avouais-je, en ayant un léger pincement au cœur en repensant à tout ce que nous avions vécu, traversé et enduré, tous les trois. Néanmoins, ne laissant pas encore l’occasion à Lorenzo de répondre à mes excuses, je m’évertuais à poursuivre et à me comporter comme un véritable moulin à paroles. « J’ai conscience de t’avoir fait du mal, mais nous nous sommes tous les trois blessés mutuellement, à un moment donné. Tu ne penses pas que ça a assez duré et qu’il est temps de passer à autre chose ? » Demandais-je, en une question rhétorique, en souriant et en étant légèrement plus détendu qu’auparavant. Finalement, ouvrir mon cœur à Lorenzo et renouer le dialogue en sa compagnie n’était pas aussi difficile que je l’avais cru... Du moins, c’était ce que je ressentais pour le moment...

Continuant sur ma lancée, je m’attelais à monopoliser la parole pour pouvoir totalement vider mon sac. En effet, j’avais retenu mes sentiments pendant tant de temps que les laisser exploser et s’extérioriser me procurait un soulagement incommensurable ; je ne pouvais décidément pas m’arrêter en si bon chemin. « Maintenant, pour moi, toute cette histoire et cette rancœur appartiennent passé... Et, si tu le veux bien, j’aimerais que l’on puisse avancer, tourner la page et renouer le dialogue... » Avouais-je, sincère mais légèrement penaud, en inclinant la tête en direction de la serviette de table que j’étais en train de triturer. Laissant cette dernière en paix et après avoir pris une grande inspiration, je ne tardais pas à reprendre rapidement la parole. « Je sais très bien que ça ne sera plus jamais comme avant. Mais... mon meilleur ami et la complicité qu’on avait me manquent, malgré tout... Et... j’me dis que ça pourrait être bien, au nom de notre ancienne et belle amitié, d’au moins essayer d’avancer et d’agir... » Ajoutais-je, avec la plus grande sincérité du monde, du plus profond de mon petit cœur. Puis, sans forcément avoir attendu la réponse de mon ancien meilleur ami, je prenais à nouveau les devants et m’attelais à prendre des nouvelles de Lorenzo. « Bon... alors, depuis tout ce temps, qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans ta vie ? Comment est-ce que tu te portes ? » Demandais-je, légèrement anxieux et nerveux, à l’homme de glace qui me faisait face. Même si j’appréhendais le fait qu’il puisse vouloir continuer à couper les ponts et ne jamais me reparler, j’espérais sincèrement qu’il serait du même avis que moi et qu’il se déciderait enfin à stopper cette stupide querelle qui nous a séparés, Clémentine, lui et moi. Désormais, il ne lui restait plus qu’à prendre sa décision : me rejeter ou faire table rase du passé pour pouvoir renouer le dialogue. Qu’allait donc choisir le premier garçon qui avait fait battre mon cœur d’adolescent brisé ? Nous n’allions pas tarder à le savoir...

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOalways al.
avatar
MODO ∞ always al.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1854
∞ arrivé(e) le : 15/02/2014
∞ avatar : RJ KING

MessageSujet: Re: le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo Sam 18 Mar - 16:18


J'avais une douleur au ventre, sûrement dû au stress, et au fait d'être mal alaise de me retrouver face à lui. On venait tous les deux de s'excuser après tout c'était déjà bien depuis tout ce temps, je pouvais donc trouver une excuse puis m'en aller. Mais j'étais tellement perturbé que je n'en fesa rien. Puis Apple me dit gentiment : « Oui... et... quand je t'ai vu, j'me suis dit que c'était l'occasion ou jamais de venir te parler... » puis il ajouta « Premièrement, je tenais à te présenter mes excuses pour être parti sans rien te dire... Ce n'était pas digne d'un ami, même si nous étions déjà en froid à l'époque. J'ai mal agi et j'en ai désormais pleinement conscience... » C'est vrai que j'avais assez mal pris d'apprendre par quelqu'un d'autre et après un petit moment que mon ancien meilleur ami et la personne que j'aimais alors, était partie je ne sais où sans même me dire un mot.

Je continua de l'écouter. « Et pour ce qui est du reste, je suis désolé que ça se soit mal terminé avec Clémentine. Comme je le lui ai également fait comprendre : mon but n'a jamais été de vous séparer ou de vous faire du mal... » me dit-il. Je voulu alors lui répondre, que cela je le savais très bien et qu'il n'a pas a s'excuser de cela. Mais il ne me laissa pas le temps de répondre, il ajouta : « J'ai conscience de t'avoir fait du mal, mais nous nous sommes tous les trois blessés mutuellement, à un moment donné. Tu ne penses pas que ça a assez duré et qu'il est temps de passer à autre chose ? » Tout ce qu'il disait était vrai.. il est temps de passer à autre chose cela fait plusieurs fois que je me le répète, mais je n'y arrive pas vraiment.. j'ai toujours cette sensation de malaise un pincement au cœur.

Il continua alors de parler me disant que son meilleur ami lui manque, qu'il aimerait avancer, il me demanda ensuite : « Bon... alors, depuis tout ce temps, qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans ta vie ? Comment est-ce que tu te portes ? » Je pouvais donc enfin parler et lui répondre, mais que lui répondre? J'étais alors perdu par tout ce qu'il venait de me dire, parce que j'avais ressentit par le passé et ce que je ressentais à ce moment.


Tout d'abord, en ce qui concerne Clémentine et moi, tu n'as pas à t'en vouloir, tu n'y es vraiment pour rien..

Je regarda ma tasse, un petit instant puis je leva alors la tête, le regarda et ajouta:

Et pour le reste.. oublions. Tournons la page.

J'eu du mal à le dire, mais je l'ai dis et j'espère réellement que l'on y arrivera.. que j'y arriverais.


désolé arf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de juillet.
avatar
LOVE GAME @ du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 26776
∞ arrivé(e) le : 05/05/2016
∞ avatar : Logan Lerman, le petit prince de mon cœur. ♡

MessageSujet: Re: le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo Mer 22 Mar - 19:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lorenzo & Apple.
We don’t talk anymore Like we used to do. We don’t love anymore, What was all of it for ? Oh, we don’t talk anymore Like we used to do… I just heard you found the one you’ve been looking You’ve been looking for. I wish I would have known that wasn’t me Cause even after all this time I still wonder. Why I can’t move on Just the way you did so easily. Don’t wanna know What kind of dress you’re wearing tonight If he’s holding onto you so tight The way I did before. I over-dosed, Should’ve known your love was a game. Now I can’t get you out of my brain... Oh, it’s such a shame That we don’t talk anymore. We don’t talk anymore Like we used to do. We don’t love anymore, What was all of it for ? Oh, we don’t talk anymore... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Après avoir pris place sur la banquette située juste en face de l’homme qui avait été mon meilleur ami pendant de longues années, je présentais fébrilement et maladroitement mes excuses à ce dernier.Vidant complètement mon sac, je prenais la décision de mettre tous nos différents à plat. Même si c’était très difficile et que la tension était présente du côté de Lorenzo comme du mien, je m’accrochais à cette initiative d’ouvrir mon cœur et de lui avouer ma repentance. En effet, après avoir passé autant de temps dans le silence et dans l’indifférence, c’était certainement la meilleure chose à faire pour parvenir à renouer le dialogue. À vrai dire, si nous en étions arrivés à complètement couper les ponts entre nous, c’était sûrement à cause de ce terrible manque de communication. Quoi qu’il en fût, même si je me retrouvais confronté à un Lorenzo peu réceptif et franchement distant, je prenais sur moi et m’évertuais à faire changer les choses afin que l’on puisse repartir sur de nouvelles bases. Nerveux, je ne tardais pas à aborder l’épineux sujet de mon déménagement en Espagne, avant de me lancer sur celui de Clémentine, notre troisième et dernier mousquetaire. Ne réagissant aucunement au premier thème de ma conversation, mon interlocuteur finissait néanmoins par me répondre lorsque je venais à citer le nom de notre ancienne meilleure amie mutuelle. Mieux encore, il m’avouait que je n’avais pas à me sentir responsable de leur rupture. Soulagé d’entendre ces mots rassurants, je sentais un poids peser moins lourd sur ma conscience. « Merci, Lorenzo ! Ça me fait beaucoup de bien d’entendre ça ! » Avouais-je, sincère et déculpabilisé, en lui adressant une esquisse de sourire amical. Néanmoins, en dépit de ce nouveau pas en avant, étions-nous pour autant réconciliés ? La réponse à cette interrogation était encore très incertaine et floue, d’autant plus que Lorenzo esquivait la plupart de mes questions, pourtant simples, avenantes et sympathiques. Ainsi, même si je m’étais évertué à prendre de ses nouvelles et à lui demander s’il allait bien depuis notre dernière entrevue, je restais sans la moindre réponse de la part du principal intéressé. Bon… à première vue, il n’avait visiblement pas très envie de faire la causette en ma compagnie. Néanmoins, en dépit de ce fait, mon ancien meilleur ami m’avouait qu’il était également prêt à faire table rase du passé et à tourner la page. Ravi de prendre connaissance de ce fait, et euphorique à l’idée que nous puissions redevenir de bons amis, je souriais jusqu’à m’en déchirer les lèvres. « Parfait ! Ça me fait vraiment très plaisir de savoir qu’on va pouvoir enfin aller de l’avant, toi et moi ! » Avouais-je, sincère et expressif, en des paroles provenant du plus profond de mon petit cœur tendre. Souriant de toutes mes dents, j’étais ravi de pouvoir enfin passer à autre chose, et, même si tout n’était pas encore rose entre nous, c’était rassurant et agréable de savoir que nous en prenions progressivement le chemin. Parviendrions-nous néanmoins à retrouver le lien fort et fusionnel qui nous unissait lorsque nous étions des étudiants en colocation ? Pour le moment, rien n’était sûr et gagné d’avance…

Pour l’heure, Lorenzo et moi-même restions irrémédiablement distants et silencieux. En effet, malgré nos paroles rassurantes et notre volonté d’oublier mutuellement notre passé tumultueux, un certain malaise et une certaine gêne nous statufiaient. Ne sachant pas quoi faire d’autre pour apaiser nos tensions, je me contentais de triturer nerveusement le morceau de viennoiserie que je tenais entre mes mains tremblantes. Cette situation était décidément très inconfortable, au point que j’en avais presque l’impression d’être un invité indésirable à la table de mon ancien colocataire. Alors, après avoir bu une petite gorgée de la boisson que je m’étais commandée, je rassemblais mes affaires et m’apprêtais à laisser Lorenzo en paix. « Je… je vais y aller. Alejandro et Rose m’attendent… » Bafouais-je, d’une voix mal assurée, en enfilant ma veste et en récupérant mon sachet contenant mon chausson aux pommes. Après avoir balayé les miettes qui se trouvaient de mon côté de la table à l’aide d’une serviette en papier, je jetais le tout dans une poubelle de la boulangerie. Une fois revenu auprès de mon ancien meilleur ami, je lui adressais un petit sourire avenant et lui tendais ma main en guise de salutation. « Au revoir, Lorenzo ! Tu sais, ça m’a fait vraiment plaisir de renouer avec toi. Et… et j’espère qu’on aura à nouveau l’occasion de se retrouver. » Lançais-je, d’une voix légèrement hésitante et gênée, avant de partir en direction de la porte de sortie de la boulangerie. Une fois à mi-chemin, je me stoppais instantanément, me retournais brutalement et cherchais activement le regard de mon ancien meilleur ami, qui était resté gentiment assis à sa table. « Au fait, si… si jamais l’envie t’en dit, n’hésite pas à me passer un petit coup de fil ou à m’envoyer un message… Je… je n’ai pas changé de numéro de téléphone. » Suggérais-je, légèrement maladroit, avant de lui envoyer un énième et dernier sourire amical. Après lui avoir adressé un petit signe de la main, je reprenais mon chemin en sens inverse et sortais de la boutique, muni des restes de mon petit déjeuner. Un tantinet troublé par mes retrouvailles avec Lorenzo, je me rendais jusqu’à l'immense demeure de mon amie, Rose, où cette dernière et mon fiancé m’attendaient d’ores et déjà pour prendre notre petit déjeuner ensemble. Rongé de l’intérieur par le souvenir de cette entrevue avec mon ancien meilleur ami, je n’eus cependant pas le cœur à manger tout de suite. Les yeux rivés sur l’écran de mon téléphone portable, j’espérais de tout cœur que Lorenzo oserait faire un nouveau pas en ma direction. Prendrait-il son courage à deux mains ? Allait-il bientôt faire sonner et vibrer mon cellulaire ? Réussirions-nous à vraiment redevenir aussi proches, fusionnels et soudés qu’autrefois ? Nous le saurions bien assez tôt…

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOalways al.
avatar
MODO ∞ always al.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1854
∞ arrivé(e) le : 15/02/2014
∞ avatar : RJ KING

MessageSujet: Re: le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo Lun 24 Avr - 21:29


Je venais donc de m'expliquer avec Apple, en effet celui-ci me présentait ses excuses pour plusieurs choses qui se sont passés depuis tout ce temps, que ce soit ma séparation avec clémentine, son départ.. Ce dont j'ai répondu que ce n'était pas grave, que ce n'était pas sa faute, puis que j'oublie, je passe à autre chose. En effet, c'est que je lui ai dis, cependant je ne sais pas si je le pense vraiment, enfin si j'en ai envie, mais je ne sais pas si j'y arriverais.. car quand je le vois cela me rend triste, pour un tas de choses, pour l'amour que j'ai eu pour lui qui au final n'était pas réellement réciproque, pour l'amour que j'avais avec Clémentine que j'ai ainsi perdu, pour nos moments d'amitiés, de folies sans ambiguïté.. que ce soit tous les deux ou en compagnie de clémentine, tout cela me rend triste, me rend mal.. c'est vrai que j'aimerais que l'on puisse à nouveau être ami et se parler, mais le fait de savoir que ça ne sera jamais comme auparavant.. me laisse perdu.

Mais en tout cas, ce qui est sur c'est que lui, Apple, mon ancien meilleur ami en a réellement envie cela se sent, se voit dans ses yeux, dans les moindres de ses paroles, je sent se regrée et cette envie de renouer. Ce qui me fait un pincement au cœur et me fait me dire que je dois faire un effort au nom de notre amitié passée. « Merci, Lorenzo ! Ça me fait beaucoup de bien d'entendre ça ! » , « Parfait ! Ça me fait vraiment très plaisir de savoir qu'on va pouvoir enfin aller de l'avant, toi et moi ! » me dit-il.

Oui.. Un simple mot, mais dit avec un sourire sincère.

Malgré notre accord et envie mutuelle de renouer, de passer à autre chose.. pour le moment, entre nous règne une ambiance de malaise.. quelque chose qui n'arrivait jamais avant tout cela. Lui trifouillant une viennoiserie, de mon côté c'était le plis de la nappe sur la table.. Il coupa alors ce petit malaise en me disant : « Je… je vais y aller. Alejandro et Rose m’attendent… »

Oui d'accord..

Lui dis-je alors ne trouvant rien de mieux à dire sur le moment. Puis il ajouta en me tendant la main : « Au revoir, Lorenzo ! Tu sais, ça m’a fait vraiment plaisir de renouer avec toi. Et… et j’espère qu’on aura à nouveau l’occasion de se retrouver. »

Oui j'espère aussi.. lui dis-je en souriant en lui tendant la main. Il s'éloigna alors de moi, je le regarda sen aller.. ravis de l'avoir revu, de lui avoir parlé et me demandant si l'on se reverrait vraiment bientôt ou si tout cela n'était que des paroles en l'air pour faire bonne figure.. C'est alors qu'il se retourna et me dit : « Au fait, si… si jamais l’envie t’en dit, n’hésite pas à me passer un petit coup de fil ou à m’envoyer un message… Je… je n’ai pas changé de numéro de téléphone. »

D'accord, c'est bon à savoir.. lui dis-je en souriant ravis qu'il me dise cela, cela montra encore une fois qu'il est vraiment sincère et qu'il souhaite réellement que l'on reprenne contacte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

le temps passe et les choses changent. -Apple&Lorenzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-