AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James Dim 16 Oct - 21:07


we haven't talked in quite some time..
Baia & James



Je pouvais enfin dire que c'était une belle journée. Je venais de rentrer de mes vacances avec Charlie sur une île paradisiaque, où nous avions pu décompresser. Tout semblait revenir à la normal, et on avait même entrepris des démarches pour acheter une nouvelle maison. Donc oui, le soleil brillait à la fois sur la capitale et sur nous. C'est vrai que cela faisait bien trop longtemps que je logeais à l'hôtel, et de toutes façons, rien ne pouvait nous retenir d'emménager ensemble, comme si c'était logique. Ceci dit je réfléchissais. Jamais je n'avais cru pouvoir élire Wellington comme domicile fixe, moi qui ai toujours connu les grandes villes américaines. Il fallait que je me fasse à l'idée que j'allais vraiment devoir m'installer dans la capitale néozélandaise, loin de toute la cohue américaine, loin de là où j'avais mes habitudes, et surtout mon entourage, mes amis. C'est vrai que depuis le temps, depuis mon arrivée à Wellington, ils me manquaient. Mon train de vie ici n'était pas du tout le même que celui que j'avais en tant qu'homme d'affaire sur le continent nord-américain, mais c'est vrai que ça me permettait quand même de me reposer. J'étais donc prêt à sauter le pas. Après tout, c'était la ville de Charlie et je ne pouvais pas lui en vouloir de rester si tel était son désir. Enfin, tous nos soucis étaient derrière nous. J'avais même ressorti ma fameuse bague de "mariage" de Vegas, que j'avais gardé oui je l'avoue. Je ne savais pas trop pourquoi d'ailleurs. Je reprenais mes esprits quand je sortais de la douche, et pris mon pégnoir pour me sêcher. Cet après-midi là j'avais décidé de sortir un peu pour me balader et prendre l'air. Je me disais que j'allais surement faire deux trois courses au centre ville, pas très loin de l'hôtel. C'est pourquoi je ne pris pas de taxis et préférais marcher. Cette vie me changeait vraiment, je me sentais plus apaisé c'est vrai. Je m'habillais d'une manière décontracté, et descendis, sac en main, jusqu'à la sortie. Je me trouvais alors quelques minutes après dans une rue commerçante de la ville. Je ne savais pas encore ce que j'allais acheter aujourd'hui, pensant que ni Charlie ni moi avions besoin de quelque chose en particulier a priori. La southgate street était très animée ce jour-là, ce qui me mis en joie. C'est vrai que je pouvais trouver quelques points en communs avec les villes américaines et ça me plaisait. Je passais près d'un magasin de vêtement. Ah, parfait, je pensais bien à renouveler un peu mon armoire et m'acheter deux trois tenues. Aussitôt dit aussitôt fait, une trentaine de minutes plus tard je ressortais du magasin avec un grand sac, l'air fier. Mais j'allais moins faire le fier quelques secondes plus tard. Alors que je me tenais là, presque sans voix, une jeune femme dont le visage m'était familier arrivait en ma direction. Je la reconnaissais, mais au début j'avais cru à une sorte de mirage, ma conscience me rappelant un souvenirs quelque peu douloureux dirais-je. "Baia ?!" m'exclamais-je tellement surpris que je n'osais dire autre chose car je ne pouvais pas en croire mes yeux. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il s'agissait de la cousine de Marek, que j'avais rencontré à Hawaï quand ce dernier me faisait visiter son île.



© ACIDBRAIN


Dernière édition par James M. Sheffield le Dim 15 Jan - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James Mar 1 Nov - 19:28


we haven't talked in quite some time.
Baia & James.

Tu découvres avec ton jeune regard innocent les rues de Wellington. Toi, l’être vierge de voyages, pose ton esprit encore jeune sur cette ville qui bouge mais d’une atmosphère agréable qui avait su te charmer rapidement. Pourtant, tu as toujours été une amoureuse de ton île natale, si un jour dans ton passé, on t’avait dit que tu bougerais pour voir le monde, sans doute aurais-tu pris peur en espérant que ce moment n’arrive jamais. Mais aujourd’hui, c’était avec plaisir que tu le faisais, marchant sur les pas de ton cousin. Le fait que Marek soit passé par ici, tu ne pouvais pas nier que cela t’avait rassurée au moment de signer ton contrat, tu découvrais maintenant avec bonheur cet endroit si dépaysant mais qui au fond t’étais si familier à présent. Même si ton cousin était loin, à se produire musicalement autour du monde, faire sa promotion à la télé et chanter parfois à s’en tuer la voix, il était toujours présent avec toi au gré d’Internet et de fréquents appels. Grâce à toi, il avait toujours une petite place à Wellington, tandis que toi, tu découvrais tout grâce à lui, sans avoir pour autant besoin d’aide de locaux.

Trottinant avec agilité dans les rues de la ville, animée et tes pas rythmés par la musique dans des écouteurs, tu t’étais faite une bulle autour de toi pour ne laisser que tes yeux accumuler les informations, tout en ayant la voix de ton cousin guidant ta marche. Bien que tu ne fusses pas contre un peu de solitude pour compenser l’atmosphère de folie de ton travail, l’avoir auprès de toi était toujours rassurant. Il fallait dire que vous vous adoriez tous les deux, vous n’étiez pas de la même famille pour rien après tout. Les Andrews ont toujours été proches les uns envers les autres même si des milliers de kilomètres pouvaient les séparer. Aujourd’hui, la galerie marchande, Southgate Street, là où tu allais sans doute passer beaucoup de temps à choisir des vêtements, car tu aimais beaucoup faire les magasins, et non pas seulement parce que tu étais mannequin. Alors que tu marchais tranquillement, détaillant et repérant toutes tes marques préférées sur les enseignes de la longue avenue, une voix assez forte interrompit ta rêverie. Intriguée, retirant alors tes écouteurs, ton regard chercha le son de la voix en question et s’attarda bien vite sur un visage que tu ne connaissais que trop bien, même après toutes ces années. Et même si tu savais d’une source sûre que l’un de tes plus anciens amis se trouvait ici, un large sourire se fit sur ton visage. Heureuse de revoir le meilleur ami de Marek après autant de temps, tu sautillais presque en t’approchant, te retenant même de lui sauter au cou parce qu’il venait de faire chauffer sa carte bleue, vu la masse de sacs qu’il portait. « jaaames ! » t’écrias-tu de bon cœur. C’est vrai que tu aurais pu le prévenir de ton arrivée, il n’aurait pas attendu si longtemps de venir échanger avec cette petite gamine qu’elle était alors qu’elle était encore à Hawai. Sans doute te soufflerait-il dans les bronches d’ailleurs de ne pas l’avoir mis au courant. Mais tu espérais que ta joie pétillante allait faire passer un mauvais ressenti. Tu tendis alors les bras, tel un cadeau qui s’offrait : « eh bien … surprise ! » S’il vous plaît, faites qu’il ne soit pas trop fâché … !
black pumpkin


Dernière édition par M. Baia Andrews le Dim 29 Jan - 0:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James Ven 11 Nov - 1:48


we haven't talked in quite some time..
Baia & James



En un instant, des souvenirs heureux m'envahirent. Cette nostalgie me prenait soudainement lors que j'aperçu Baia, cette fameuse haïtienne, cousine de Marek, un bon vieil ami dont je n'avais plus de nouvelles pour des raisons évidentes malheureusement. Je nous revoyais tous les trois à Haiti, Baia, Marek et moi-même. Je me revoyais dans l'inconnu, mais grâce à Marek, tombant presque amoureux de cette île. Ah cette île d'Hawaï, j'y retournerais bien. Mais je savais aujourd'hui que je ne pouvais pas, cela était certain. L'amour avait tout gâcher, on n'y pouvait rien au final, c'était contre notre gré. En fait je ne m'attendais pas du tout à la voir, et ma surprise était encore plus grande quand je remarquais qu'elle avait tellement changé. Elle était devenue une très belle jeune femme, non pas qu'elle ne l'était pas avant, mais j'avais l'habitude de la voir presque comme une petite adolescente encore. Le temps passait tellement vite.. Je ne savais pas si Marek lui avait raconté ce qu'il s'était passé, et j'espérais ne pas avoir à le faire, mais au vue sa réaction, je ne pense pas, sinon elle ne m'aurait pas adressé la parole, pensais-je. Elle était toute contente de me voir tandis que je me sentais de plus en plus gêné c'est vrai. Je ne savais pas trop quoi lui dire, ni comment réagir en fait. Je décidais de faire comme si rien n'était, c'était peut être mieux, je ne voulais pas qu'elle disparaisse aussi. L'amour avait des effets destructeurs sur certains, ça avait détruit notre amitié avec Marek, à mon plus grand regret. J'espérais surtout qu'il aille bien en fin de compte. Baia elle, je ne savais pas si elle allait me pardonner, c'est pour ça que je ne voulais pas aborder le sujet, elle tournerait les talons, pensant que j'ai fait du mal à son cousin. Je tentais tout de même de sourire. C'était un franc sourire, c'était très surpris et content de la voir. "Et bien alors qu'est-ce que tu fais ici ?! Tu as osé quitté ta chère île !" lui répondis-je après son petit moment d'excitation. Baia était pleine de joie, comme à son habitude, toujours de bonne humeur. C'est ce qui la rendait attachante. Mais c'est vrai que je me demandais ce qu'elle pouvait bien traîner à des miliers de kilomètres de chez elle. Et pas n'importe où, à Wellington.

Toujours chargés de sacs qui montrait que je n'avais pas lésiné sur les dépenses niveau vestimentaire. "Tu parles d'une surprise !" lui lançais-je. Cependant un instant après, je fronçais un peu les sourcils, mais malgré tout presque en plaisantant. Ceci dit c'est vrai qu'elle n'avait pas donné de nouvelles. Au début je croyais qu'elle était était fâchée, pour des raisons évidentes, mais je ne lui faisais pas remarquer cela. Ces raisons je ne voulais pas les évoquer, du moins pas tout de suite parce que ça gâcherait tout. Je ne savais pas comment elle allait réagir, et ne voulais pas non plus tenter le diable, Apparemment non tout va bien. Je lui faisais tout de même une accolade amicale, cela faisait tellement longtemps qu'on ne s'était pas parler. "Ne t'avises plus à débarquer comme ça sans me prévenir" repris-je tout en devenant presque sérieux. Dans une situation presque similaire à une autre époque, j'aurais surement haussé un peu le ton. Mais c'est derrière moi tout ça, être colérique, je connaissais ce trait de caractère, mais je l'oubliais petit à petit depuis que Charlie était officiellement entrée dans ma vie.



© ACIDBRAIN


Dernière édition par James M. Sheffield le Dim 15 Jan - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James Mar 27 Déc - 2:08


we haven't talked in quite some time.
Baia & James.

Tu as mis ta bonne humeur en avant, pour essayer de faire chasser cette mauvais impression de ton esprit, celle qu’il allait cordialement te tomber dessus, car tu avais disparu depuis un petit moment ; il était vrai que ta vie était plutôt endiablée ces derniers temps, au point où tu en avais un peu oublié ta vie sociale. Cela ne voulait pas forcément dire que tu avais oublié tes proches, ils étaient même, au plus loin de toi, ceux qui te faisaient tenir le coup malgré ton emploi plus difficile et plus exigeant que prévu. C’étaient pour eux tout autant que pour toi que tu tenais sur la durée, que tu avais envie de réussir et t’épanouir. C’est quand tu vois leur sourire, le fait qu’ils soient fiers de toi, qui te comblait finalement, parce qu’ils étaient importants pour toi. Et c’était bien ce que tu voulais faire comprendre à James, en t’étalant un peu de cette manière. Tu scrutais son regard, comme pour vouloir parer à une éventuelle teinte de colère ou de rancœur, mais c’était plutôt de la surprise que tu lisais et quelque part, c’était tant mieux, tout autant que cela pouvait être imprévisible. Toujours le sourire aux lèvres pour ne pas te trahir, tu espérais qu’il n’allait pas de trop en tenir rigueur, et lorsqu’il te demanda ce que tu faisais ici, qu’il pointait le fait que tu avais osé quitter ta chère île, tu contrits un peu tes lèvres, pris un peu sur le fait d’avoir filé d’Hawaï alors que tu n’avais pas imaginé en bouger un jour. Tu portas ta main droite sur ta nuque, un peu nerveuse : « euh oui … j’ai pris la décision de bouger un peu, mais c’est principalement d’ordre professionnel. » Oui, ton poste de mannequin volante te permettait de voir le monde, surtout Wellington, ce qui n’était pas un grand mal en soi. Il fallait croire que c’était de famille, de voir ainsi le monde, il fallait voir en exemple tous les endroits que visitait Marek avec sa carrière. Eh oui, c’était une surprise pour lui, même si c’était un petit peu le but recherché. Tu devais reconnaître que tu avais un petit esprit taquin lorsqu’il s’agissait de proches ou d’amis, cela te rendait pétillante et un peu imprévisible et tu savais que cela plaisait, au moins un petit peu alors tu ne t’en privais pas. « j’aime toujours faire mon petit effet, il faut croire que c’est de famille. » ajoutas-tu en retour, haussant les épaules mais quand même pas très sûre de toi. Il fallait que tu penses aussi à te détendre un peu, James n’allait pas non plus te manger, mais tu n’y pouvais rien si tu avais cette petite angoisse de l’avoir fâché. Et c’est d’ailleurs à ce moment qu’il te le fit comprendre en te disant la phrase qui fâche, de ne plus débarquer sans prévenir. Oups, grillée. « oui … désolée james, emploi du temps chargé, je compte bien me rattraper. » Oh que oui, tu te le devais, en souvenir des bons moments que vous aviez passés ensemble, et en plus tu devais donner de ses nouvelles à Marek, le faire savoir comment il allait et comment il avançait, parce qu’il était aussi son ami malgré tout. Voulant mettre un peu de bonne foi dans tes paroles, tu le fixas d’un air sincère, mêlé à un air caractéristique de chat potté pour tenter de l’amadouer un peu. « tu veux quand même prendre un café avec une jeune « vieille » amie ? je peux te donner un coup de main avec ça aussi si tu veux. » Pointant les nombreux sacs qui entravaient ses mouvements, tu espérais que ta demande allait un peu apaiser l’atmosphère, car malgré tout tu appréciais James et tu serais triste s’il te tenait ton écart en rigueur.
black pumpkin



Dernière édition par M. Baia Andrews le Dim 29 Jan - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James Dim 15 Jan - 23:05


we haven't talked in quite some time..
Baia & James



Il y avait toujours autant de monde au centre ville de Wellington, et cette journée allait être une bonne journée sans encombre, où j'allais en profiter pour faire quelques achats puisque nous venions d'emménager avec Charlie. Ces derniers temps j'avais le sourire aux lèvres, pensant que rien ne pouvait me l'enlever. Soudainement Baia apparu en face de moi, et c'était comme si je revoyais la silhouette d'un fantôme. Je ne savais comment réagir, et je me sentis presque mal à l'aise surtout après ce qu'il s'était passé avec Marek. En revoyant Baia dans les rues de Wellington, je me demandais surtout ce qui l'amenait par ici. Je l'appréciais vraiment, tout comme Marek d'ailleurs et j'espérais ne pas vouloir en arriver à là. Je ne voulais pas non plus m'éloigner de Baia à cause de ça, et en remarquant sa réaction ce jour-là, je me disais qu'elle n'était pas au courant. Je décidais d'agir comme si rien ne s'était passé, même si au fond il y avait une part de vérité puisque j'étais content de la revoir malgré tout. Elle n'avait rien fait et je n'avais pas à lui en vouloir. C'était une bonne surprise de la revoir, me disais-je. Elle avait l'air tellement heureuse d'être ici, et elle communiquait sa bonne humeur. Je savais que ce n'était la faute de personne si on ne s'était pas vu depuis très longtemps. Normal on ne vivait pas dans le même pays, on vivant à des milliers de kilomètres; et la revoilà dans les rues de la capitale néo-zélandaise ! "Ah d'accord ! Tant mieux alors ! Tu fais quoi maintenant ?" lui répondis-je, ma curiosité prenant le dessus. "C'est vrai ! " repris-je en riant quand elle évoquait son caractère qu'elle avait surement hérité de la famille. "D'ailleurs... comment va Marek ?" continuais-je en hésitant. Même si au départ je préférais ne pas évoquer Marek devant elle, de peur d'éveiller des soupçons, ça aurait été d'autant plus bizarre de ne pas prendre des nouvelles de lui. Je ne savais plus si je devais le considérer comme un ami désormais, puisqu'on ne se parle plus. Elle avait tellement changé, remarquais-je, elle était encore plus ravissante, elle était devenue une femme désormais. Même si je n'avais jamais oublié cette si jeune Baia des îles, il était presque difficile de la reconnaitre.

Jamais je n'aurais imaginer vivre en Nouvelle-Zélande, pays qui m'était presque inconnu jusque là. Je pensais faire toute ma vie à New York, une ville que j'appréciais tout particulièrement et qui en quelque sorte me ressemblait je dirais. Au final, la vie est faite de surprises, bonnes ou mauvaises, et parfois on la prends en pleine figure. Maintenant que Baia réapparu dans la mienne, je repensais au temps qu'il fallait rattraper. Je me demandais ceci dit si c'était une bonne idée de lui parler de Charlie voire de la présenter. J'allais y réfléchir au fil de la journée, voir si Baia sait ce qu'il s'est passé ou non. Chaque choses en son temps, pensais-je. "Tu as plutôt intérêt à te rattraper oui !" lui répondis-je, la voyant désolée. Malgré tout, je prenais presque le ton de la plaisanterie. Je souriais ensuite, posant mes sacs et la pris dans mes bras. "Je suis quand même content de te voir petite Baia !" lui disais-je sur un ton calme. Elle eut ensuite la bonne idée de proposer un café, que j'accepta avec plaisir. "Je te remercie c'est gentil mais ça va aller ! J'en connais un pas très loin on peut y aller, je te l'offre !" repris-je après sa remarque. Nous partîmes ensemble, gardant tout mes sacs, parce que j'étais un homme digne de ce nom quand même, ma fierté reprenant le dessus.



© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James Dim 26 Fév - 0:20


we haven't talked in quite some time.
Baia & James.

C'est toujours bon de revoir les gens avait qui on a toujours été proches, surtout dans une grande capitale où l'on avait pas l'habitude de vivre. Wellington, même si tu apprends à la connaître, reste encore un grand mystère pour tes yeux de jeune femme mais tu avais bien conscience que d'avoir pris ton indépendance et avoir eu l'envie de voler de tes propres ailes avec ton nouveau travail allait être une sacrée épreuve que tu devais traverser. Tu voulais les rendre fiers d'une certaine manière en te rendant ici, à Wellington avec ta boite, pour travailler et te construire ta propre vie. Et la vie te donnait de bons points en ce moment, si ce n'est que ta passion fut plus dure et plus exigeante que tu ne te l'imaginais. Mais avec tes amis, avec James ici présent qui te rassurait tellement rien qu'en étant là, tu avais l'impression que la solitude de l'étrangère s'éloignait peu à peu, que ton adaptation allait être plus facile avec une personne de ton entourage dans les parages. Et pourtant, tu aurais donné une très faible probabilité de trouver James ici, dans les rues de cette grande ville. La surprise et la joie d'ailleurs rendant ton sourire juvénile d'autant plus éclatant pour le coup, parce que le Sheffield n'était pas n'importe qui à tes yeux. Il semblait content de te revoir, et tu l'étais bien évidemment, le devinant alors qu'il te demandait ce que tu faisais maintenant, sous entendant ton travail. Une question à laquelle tu ne pouvais répondre que fièrement, en fixant le ténébreux : « rocha m'a trouvé un filon pour être mannequin photo et parfois participer à des défilés … bon, ce n'est pas encore mon occupation principale les podiums, j'ai encore des preuves à faire. » Tout le monde se le devait à cet âge, c'était bien connu que les meilleures choses n'allaient pas t'arriver tout de suite, cependant tu ne t'imaginais pas que ce serait aussi difficile, et que sans réellement le voir tu mettais un peu ta santé en danger. Et puis, il te demanda comment allait ton cher cousin. Ton sourire se fit plus sincère cette fois, bien que l'intensité de ton regard baissait d'une teinte, car tu ne pouvais vraiment cacher le fait qu'il te manquait beaucoup : « oh, il va bien marek. tu le connais, toujours en vadrouille autour du monde, à chanter ses chansons, à être heureux. » Parce que oui, il l'était en ce moment présent, et bien que tu connaissais à peu près les événements qui s'étaient déroulés entre eux, tu n'avais pas vraiment envie de prendre position pour l'un ou pour l'autre, car tu les appréciais tout les deux de la même manière finalement. Et ce n'était pas à cause de cette mystérieuse femme qui les avaient un temps séparés que tu allais te renfermer ou quoi que ce soit, au contraire même, tu serais ravie de la rencontrer, cette dénommée Charlie, celle de qui Marek t'avait longtemps parlé, celle qui le faisait rêver avant qu'il ne quitte Wellington pour sa tournée à travers le monde. Il te coupe de ta courte rêverie alors qu'il t'intime clairement de te rattraper pour leur amitié, c'était une chose à laquelle tu comptais bien y tenir car tu n'allais plus vraiment le lâcher maintenant, tu comptais bien rester un peu plus longtemps dans son sillage. « promis james, je n'apparais plus sans prévenir. » disais-tu presque en riant. Son câlin initié te fit du bien, au moins son amitié n'en a pas été entaché de cette séparation et cela te réchauffant singulièrement le cœur. « moi aussi grand james, réellement. ça me rassure de ne plus être seule sur cette terre inconnue. » Tu fis une petite moue en voyant qu'il n'avait pas envie d'aide pour ses sacs, même si ton esprit curieux aurait bien aimé jeter un petit coup d'oeil malicieux pour voir si James s'occupait de lui avec goût, bien que tu n'en doutais pas vraiment en réalité. Juste pour voir, mais ce serait peut-être pour une prochaine fois. « super alors, c'est gentil de m'accorder de ton temps, et puis je pourrais commencer à faire mon devoir de rattrapage, dans tout cela. » Par politesse, tu éteignis ta musique qui jouait dans le vide depuis un petit moment déjà et rangea tes écouteurs dans ton sac, et c'était avec toute ta pétillante énergie que tu suivais ton ami pour rejoindre ce café qu'il connaissait. Tu étais pressée de savoir ce qu'il devenait, James, si son boulot marchait bien lui aussi et comment se déroulait sa vie. C'est ce que Marek aurait voulu, sans doute, que tu gardes en son honneur ta proximité avec lui, lui montrer qu'il faisait toujours parti de la famille. Et il était clair pour toi que James l'est et le sera toujours tant qu'il en aura l'envie.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James Ven 31 Mar - 0:35


we haven't talked in quite some time..
Baia & James



Je ne m'attendais absolument pas à revoir Baia, surtout pas ici à Wellington, à des milliers de kilomètres d'Hawaii, cette île qui me rappelait tellement de souvenirs. Elle avait tellement grandi depuis la dernière fois, ou alors c'est moi qui fait vieux. Je pencherais plutôt pour la seconde possibilité. La première chose que j'avais en tête était : qu'est-ce qu'elle foutait dans les rues de la capitale néo-zélandaise ? C'est vrai, même si Marek s'y trouvait il y a pas mal de temps déjà, j'étais très surpris. Bien sûr que j'étais content, mais ça me culpabilisait encore plus. Elle devait surement être seule depuis qu'elle a atterrie ici, pensais-je. Je ne savais pas combien de temps elle allait rester dans le coin, mais quoiqu'il arrivait, je pensais que tôt ou tard elle allait savoir; si ce n'était pas déjà fait. Elle devait se demander pourquoi il était repartie de Wellington. Pour le moment je restais souriant, le temps était aux retrouvailles d'abord. Elle n'avait pas tant changé que ça finalement, toujours la même dégaine, le même sourire jusqu'aux oreilles, la même énergie. La plus énergique des jeunes femmes que j'avais jamais connu. Évidemment je la questionnais sur les raisons de sa si soudaine et surprenante venue à l'autre bout du monde. C'est vrai, la Nouvelle-Zélande n'est pas forcément le pays à lequel tu penses en premier quand tu veux passer des vacances voire même s'installer. Moi-même je n'avais jamais cru que j'y vivrais, j'en rirai presque, trouvant ça absurde. C'est vrai que je n'étais pas comme ça, toujours l'habitude de vivre dans de grandes villes américaines, passant des vacances en Allemagne parfois. Tout avait changé désormais. J'ai changé désormais.

Elle me parlait de Rocha, surement une amie à elle ou de Marek. "Je suis vraiment content pour toi petite Ba ! Tu y arriveras, j'en suis sûr !" Je l'encourageais à ma façon. Et puis il n'y avait pas de raison pour qu'il se passe le contraire, elle avait tout pour. "Tant mieux, tant mieux alors" lui répondis-je à propos de Marek. Je devenais presque nostalgique, mais malgré tout content de le savoir heureux.. après tout ce qu'on avait vécu.. Il a pu trouver ce qui le rendait heureux, et c'était tout ce que je pouvais lui souhaiter. Je ne savais pas si on allait se revoir, mais qui sait, la vie était faite ainsi, il ne fallait que suivre le chemin qu'elle avait déjà tout tracé, et si un jour on se reverrait, c'est qu'on devait se revoir. Je redoutais ce moment-là, mais j'avais ce même ressentiment face à Baia. On riait quand même, je riais suite à sa remarque. La prochaine fois elle avait intérêt à prévenir. Enfin.. s'il y a une prochaine fois. Je ne connaissais pas encore ses plans, mais chaque choses en son temps. En tout cas on n'avait pas perdu de notre amitié, et c'était sympa. "Tu ne seras jamais seule, ne t'inquiètes pas" lui répondis-je en souriant. "Je te dois bien ça hein !" repris-je après ses remerciements tandis que nous marchions vers un café que je connaissais. Nous nous y installions donc, tout en posant mes sacs un peu trop encombrants, mais c'était pour la bonne cause, me rassurais-je. Je faisais comprendre à Baia qu'elle pouvait choisir ce qu'elle voulait, je l'invitais. Le serveur arrivé, nous commandions, pour moi ça sera un simple café mocha que j'appréciais tout particulièrement. "Tu sais combien de temps du reste parmi nous ?" l'interrogeais-je. "Il faudra d'ailleurs que tu viennes à la maison !" finissais-je par lui proposer honnêtement. "Je te passerais l'adresse ! Tu es évidemment la bienvenue quand tu veux !" repris-je tout en sirotant mon café ayant été posé sur la table entre temps.



©️ ACIDBRAIN

hj: désolée c'est nul, et pardon pour le retard, c'est nul aussi arrow gosh
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James Mar 25 Avr - 19:35


we haven't talked in quite some time.
Baia & James.

Alors que tu marchais à ses côtés, tu t'essayais d'imaginer quelle serait la vie de James en ce moment. Ce qui était sûr à présent, c'est qu'il avançait, avec bonheur, avec une dulcinée à son bras. C'était une chose plutôt surprenante car tu avais connu le ténébreux volage et profitant avec respect du corps et des réjouissances d'une femme, lui, qui était tout le contraire de Marek, mais aussi de toi. Chose bien connu que les Andrews sont des personnes assez romantiques et proches de l'idée de famille, le fait que dans le monde, se logeait une âme-soeur avec qui l'on partagerait sa vie, et avec aucune autre. James avait durant un temps été votre contraire de ce point de vue là, mais votre tolérance a fait votre force, à Marek et toi, car vous aviez accepté cette différence. Toujours ravie tu étais d'avoir un ami tel que lui, même s'il avait l'air de s'être rangé avec Charlie, les gens semblent changer avec le temps. Etait-il toujours PDG de sa boîte ? Avait-il de nouveaux projets ? Tu étais assez avide de savoir pour le coup, cette retrouvaille allait vous permettre de, de nouveau resserrer les liens.

Il était content pour toi, pour ta lancée dans la vie active et le fait que tu n'étais donc pas ici en perdition, sans travail. Tu fus touchée de sa gentille attention, du fait de te pousser au positif, mais tu lui cachais inconsciemment que cela ne se passait pas aussi bien qu'il ne pourrait le penser. Le mannequinat était quand même un domaine exigeant et qu'il te faisait craquer, parfois ... Mais le moment était sans doute mal choisi pour y apporter cette nuance. Tu préférais plutôt rebondir sur un sujet plus important sur le moment, ton cousin qui faisait le tour du monde. Même si James semblait plutôt heureux qui fasse son tour du monde musical, il y avait une petite nuance dans sa voix qui t'interpellait. Sans doute à cause de leur relation un peu difficile ici : « oui, sa réputation se construit à lui aussi, les gens le reconnaissent de plus en plus. » Marek avait son talent, son énergie qu'il savait particulièrement vendre à présent, vu comme les gens commencent à se l'arracher. Tu étais son point d'ancrage dans tout cela, tout autant qu'était le reste de la famille. Ceux qui dans l'ombre, aident l'artiste à ne pas sombrer dans les vices de la célébrité. Et puis, te rassurant sur le fait que tu ne seras jamais bien seule par ici, tu lui répondis, avec un sourire malicieux : « oh ne t'en fais pas toi non plus, je pense te connaître assez pour savoir que tu tiendras parole. » Et toi aussi, c'était une question de profond respect dans la famille et tu n'en dérogerais pas. James a toujours été important pour vous et tu le savais.

Entrant dans le café, tu ne manquais pas d'apporter un peu d'aide à ton proche ami en lui tenant la porte d'entrée. Le café, un peu bondé, disposait quand même de places pour vous recevoir, et tu fus tout de même bien contente de pouvoir te poser un peu après une bonne marche pour découvrir les environs. Avec politesse, tu acceptas l'offre de James de t'offrir ta boisson et tu demandas alors au serveur à ton tour un chocolat viennois, juste pour le plaisir gourmand de crême fouettée avec la chaleur du breuvage. Pas bon pour ton régime te dira t'on, mais parfois, l'envie de sucre est bien trop forte. Et tu reposas tes yeux sur lui, lorsqu'il te demanda alors combien de temps tu comptais à Wellington. : « très bonne question. à vrai dire, je viens ici pour le travail, dans mon contrat pour le moment je ne suis pas de trop amenée à bouger, donc je pense que je vais plutôt rester ici, je suis déjà bien loin de chez moi ... » Oui, c'était un peu triste dit comme ça mais il fallait avouer que, n'étant que très récemment installée, tu n'avais pas encore bien pris tes marques dans la capitale néo-zélandaise, mais cela allait sans doute vite venir. Tu n'en fus pas moins ravie alors qu'il te propose de venir chez lui un de ces jours, avec tout ce qui découle de cette proposition, le fait que tu allais doucement, de nouveau, faire partie de sa vie. « avec plaisir. » Lui répondis-tu tout aussi sincèrement. « quand je veux ? à ce point-là ? je ne manquerais pas d'y faire honneur alors, tu pourras passer chez moi aussi ... et avec charlie, si tu veux. » Tu avais prononcé cette phrase avec une légère pointe d'appréhension. Tu ne la connaissais pas physiquement, et avec tout ce que Marek t'avait dit, tu en étais quelque peu intimidée à l'idée de la rencontrer. Partagée entre la timidité et l'impatience, tu rougissais légèrement. Et heureusement que le serveur avait apporté vos boissons que tu pus cacher un peu ta gestuelle tétanisée, ne sachant pas vraiment si tu avais fait l'effet d'une bombe à retardement avec ta proposition pourtant tout à fait innocente et sincère.
black pumpkin


hj: oh ne t'inquiètes pas jamesounette, comme tu peux le voir je ne suis pas un modèle de rapidité non plus. mdrarrow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James

Revenir en haut Aller en bas

we haven't talked in quite some time.. ◆ Baia & James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-