Ils n'attendent que vous...


Et hop, un petit vote.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 the best memories come from the craziest ideas. (clara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 739
▵ arrivé(e) le : 11/11/2016
▵ avatar : emilia clarke

MessageSujet: the best memories come from the craziest ideas. (clara) Ven 25 Nov - 17:34

the best memories come from the craziest ideas
Clara & Lila
She is your mirror, shining back at you with a world of possibilities. She's your witness, who sees you at your worst and best, and loves you anyway. She's your partner in crime, your midnight companion, someone who knows when you are smiling, even in the dark. Some days, she's the reason you wish you were an only child. But you still love her.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La musique dans les oreilles, Lila traversait son salon de droite à gauche, puis de gauche à droite au rythme de la musique, en essayant de faire attention à ne pas ruiner tous ses efforts. Décidément faire le ménage n’était vraiment pas ce qu’elle préférait faire. Qui pouvait bien aimer cela, de toute façon. Mais à partir du moment où on vivait seule il fallait bien s’y mettre à un moment donné. Alors elle avait pris l’habitude de mettre la musique pour se donner du courage et parce qu’elle avait l’impression que ça allait plus vite au son des chansons qui défilaient dans ses oreilles. Elle avait commencé à New-York, la première fois où elle avait eu un appartement toute seule et assez longtemps pour commencer à se préoccuper des choses banales. La première fois elle avait mis la musique sans trop y croire mais heureusement pour elle, cela avait eu l’effet escompté. Mais elle avait seulement tendance à mettre la musique à fond sur la télévision et plusieurs fois une de ses voisines était venue lui demander de baisser le son. Pour ne pas passer pour une voisine ingrate et irrespectueuse, la jeune femme avait fini par mettre la musique sur son téléphone et utiliser ses écouteurs. Et même en rentrant à Wellington elle n’avait pas perdu ses habitudes, même si elle ne dérangerait plus personne en écoutant de la musique un peu trop forte. Lila finissait son tour quand son téléphone vibra dans sa poche et un sourire étira ses lèvres quand elle lut le message qu’elle venait de recevoir. Certaines de ses amies avaient parfois des idées bizarres mais étonnement, l’australienne faisait toujours partie de celle qui était partante. Lila tapa sa réponse en retournant dans le salon, se laissant tomber dans le canapé parce qu’elle jugeait qu’elle l’avait bien mérité. Lorsqu’elle envoya le message, son regard glissa vers le haut de son écran de téléphone, vers l’affichage de l’heure et elle fut à nouveau sur ses pieds en moins de trois secondes. Elle abandonna son téléphone sur le canapé avant de filer, montant les marches de l’escalier par deux en râlant contre elle-même. Elle allait encore être en retard et Clara allait encore pouvoir lui faire la morale. Comme d’habitude, en somme. Heureusement qu’elle n’était pas l’ainée sinon elle en profiterait sûrement encore un peu plus. A la hâte, Lila récupéra des affaires dans son dressing et alla se changer dans la salle de bain, elle passa un coup de brosse dans ses cheveux et redescendit les escaliers aussi vite qu’elle les avait montés. Elle perdit bien deux bonnes minutes de plus à chercher son téléphone au milieu des coussins du canapé et une fois qu’elle l’eut glissé dans son sac, elle put enfin partir. Lila arriva au centre commercial sans trop de problème et se dépêcha de traverser le parking en jetant un coup d’œil à l’heure. Dix minutes de retard. Elle avait déjà fait pire alors peut-être que sa sœur se montrerait indulgente. Sinon elle n’aurait plus qu’à l’abandonner dans une cabine d’essayage, comme elle avait menacé de le faire quand Clara avait cinq ans et ne voulait pas la lâcher. Même si son idée avait beaucoup moins de chance de marcher, aujourd’hui. Lila traversa la foule jusqu’à retrouver sa sœur à l’endroit habituel. Quand elle remarqué Clara de dos, la jeune esquissa un sourire. Elle n’avait même pas besoin d’essayer d’être silencieuse, le bruit de fond couvrait largement ses pas. Elle se rapprocha suffisamment et posa ses mains sur les yeux de Clara, retenant un rire. « Je vois une grande contrariété… Non pas grande ! Juste un peu, c’est mieux… Une contrariété qui peut vous empêcher de profiter d’un bon moment si vous n’y faites pas attention… » Si pendant quelques secondes, elle s’était essayée à la voix aux accents mystiques, elle n’était pas certaine que ce soit une vraie réussite. Enlevant ses mains, Lila contourna sa sœur pour lui faire face, lui adressant un grand sourire. « T’avais pas deviné que c’était moi, hein ?! » Même s’il valait sans doute mieux que si, sinon Clara se laissait accoster par des inconnus vraiment très bizarres. « Allez, fais pas cette tête ! Je suis désolée. Mais pour ma défense, j’ai une bonne excuse cette fois-ci, j’étais en train de faire le ménage… Mais je suis là et je t’achèterai un muffin pour me faire pardonner ! » Un nouveau sourire et c’était reparti pour un tour.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the best memories come from the craziest ideas. (clara) Mer 14 Déc - 19:28



 
Wilson powaaa




Les soeurs sont des fleurs différentes du même jardin. .  ▬ Les périodes de fêtes n’étaient plus très loin, au plus grand bonheur de Clara, qui se rendait bel et bien compte que ces jours étaient synonymes de retour en enfance, de tous ces moments de magie qui revenaient inlassablement et faisaient oublier en quelque sorte les tracas du quotidien, de la morosité de ces jours gris. La wedding planneuse ne voulait pas se montrer pessimiste, défaitiste ou tout ce genre d’adjectifs négatifs, ceux là même qui ne lui convenaient pas et contrastaient fortement avec cette joie de vivre, ce besoin constant de voir le meilleur dans tout ce qu’elle entreprenait professionnellement parlant. Parce qu’elle avait besoin de ces petites étincelles pour rendre chacune des cérémonies mémorables et dignes de chacun de ses clients. Cette pensée lui donnait le sourire, alors qu’elle pianotait sur son clavier d’ordinateur, alors que résonnaient les paroles d’une chanson qu’elle fredonnait. Très mauvaise idée en soi, surtout qu’elle commençait à taper les mots qui lui venaient en tête, mais peu importait, rien ne pourrait ôter le sourire qui étirait ses lèvres vers le haut. En même temps, tout allait très bien, elle avait retrouvé sa sœur et malgré les mauvaises nouvelles qui étaient survenues, elle semblait apercevoir un soleil à travers les nuages noirs qui avaient gâché son beau ciel bleu. Fixant l’heure affichée en bas de l’écran avait eu le don de la presser, lui faire envoyer le mail tapé avant d’aller se préparer afin de sortir et se rendre par la même occasion à l’endroit de rendez-vous avec sa blondinette préférée. En temps normal, l’organisatrice de mariage aurait rechigné à prendre du temps, alors qu’elle en manquait cruellement et qu’elle se devait de trouver de la place pour les derniers détails des futurs mariés, eux qui semblaient pris d’un stress soudain avec des questions auxquelles elle avait déjà répondu. La brunette ne pouvait nullement leur en tenir rigueur, sachant très bien que c’était habituel, au point qu’elle prenait tout avec philosophie et bienveillance. Seulement, si elle était quasiment mariée à son travail et non à son meilleur ami, il n’en demeurait pas moins qu’elle demeurait pas moins qu’elle ressentait ce besoin constant d’avoir ou de voir son pilier, son ainée, celle qui avait toujours été son point de repère à n’importe quel instant de sa vie. Quittant sa villa en prenant le soin de glisser son téléphone dans son sac à main, elle s’était empressée de prendre sa voiture et partir en direction du centre commercial, le point de rendez-vous pour ce moment 100% Wilson, digne de rester dans les mémoires comme à chaque fois. enfin, ça serait surement avec quelques minutes perdues, la ponctualité ne faisant pas spécialement partie du vocabulaire de la photographe de la famille. Clara pouvait parier par avance qu’elle arriverait la première et qu’elle devrait faire le pied de grue et jouer les princesses au bois dormant, attendant non pas le prince charmant mais bel et bien sa sœur adorée. Ayant rapidement trouvé une place, la demoiselle avait pénétré dans le centre commercial, remarquant la foule qui se déplaçait alors qu’elle restait immobile et cruellement seule, détail qui n’avait pu que la faire soupirer mais pas consulter sa montre, sachant pertinemment que les secondes s’égrèneraient bien trop lentement, faisant augmenter son impatience et sa capacité à trouver des petites réflexions et piques à celle qui avait fini par faire son apparition à sa manière. Clara n’était pas dupe, ayant perdu la vue en raison de deux mains qui étaient venues se positionner sur ses yeux. Si elle avait été peureuse, elle aurait pu donner un coup à cet inconnu, mais elle connaissait l’espièglerie de Lila, ainsi que sa voix, dont les propos n’étaient dignes que d’elle. se pinçant les lèvres afin de ne pas éclater littéralement de rire. Tentant de prendre un ton sérieux, elle n’avait pu que rétorquer « hum quel genre ? parce qu’actuellement, vous voyez plus de choses que moi, et vous m’empêchez clairement de consulter ma montre ou du moins mon chronomètre. Mais j’envisage bien ne pas laisser ce que vous avez vu perturber ce fameux moment, je ne peux que laisser mon destin actuel entre vos mains » . Enormité bonjour, mais il était évident que cela annonçait le ton du moment entre sœurs. D’ailleurs, cette légèreté lui faisait du bien, au point que lorsqu’elle avait retrouvé l’usage de ses yeux et s’était retrouvé face au visage de Lila, la brunette n’avait pu que lui adresser un clin d’œil et un large sourire. « du tout, j’avais cru que c’était ma voyante » . il était certain que la wedding planneuse ne consultait aucune spécialiste des boules de cristal ou des cartes ou n’acceptait de se faire accoster par de sombres inconnus dans un tel lieu public, même si, ici, la situation actuelle en démontrait le contraire. Faisant mine d’esquisser une moue, elle avait croisé les bras sur sa poitrine. Jamais elle ne pourrait en vouloir à Lila, c’était tout bonnement impossible. « Faire le ménage ? Donc je peux directement aller chez toi et constater que le sol brille comme le crâne de Monsieur Propre ? ». La brunette s’était rendue compte de ses propos, et n’avait pu qu’éclater de rire avant de se reprendre tant bien que mal. « un muffin ? c’est tout ? enfin à ce tarif là, j’accepte. Mais je conseille les achats avant le petit plaisir, et tu n’as pas le choix, c’est moi la plus petite, c’est moi qui décide » . Clara ne s’était jamais comportée comme une princesse capricieuse, et elle s’en amusait actuellement.






Dernière édition par Clara S. Wilson le Jeu 3 Aoû - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 739
▵ arrivé(e) le : 11/11/2016
▵ avatar : emilia clarke

MessageSujet: Re: the best memories come from the craziest ideas. (clara) Dim 19 Mar - 18:39

the best memories come from the craziest ideas
Clara & Lila
She is your mirror, shining back at you with a world of possibilities. She's your witness, who sees you at your worst and best, and loves you anyway. She's your partner in crime, your midnight companion, someone who knows when you are smiling, even in the dark. Some days, she's the reason you wish you were an only child. But you still love her.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lila essayait tant que bien mal de se frayer un chemin parmi la foule du centre commercial. Quelle idée de se donner rendez-vous ici. Franchement… D’accord, c’était une de leurs habitudes mais peut-être qu’il était justement temps de changer. D’essayer autre chose. Notamment parce que la foule ne l’aidait pas à rattraper son retard. Au contraire, la jeune femme avait l’impression de perdre de précieuses secondes à esquiver toutes les personnes qui arrivaient face à elle. Si bien qu’après la troisième bousculade elle arrêta de s’excuser. Et le regard peu amène que lui lança la vieille dame ne lui fit même pas regretter son geste. A vrai dire à ce moment-là, Lila ne craignait rien d’autre que la vengeance de sa sœur. Clara pouvait être terrible quand elle s’y mettait et malgré son statut d’ainée, Lila était assez bien placée pour le savoir. D’ailleurs en parlant d’habitude à changer, peut-être qu’elle devrait penser à travailler celle qui marquait ses retards répétés et habituels. Ainsi, elle n’aurait plus rien à craindre de sa petite sœur. Ni de sa mère, d’ailleurs. Cela dit, même avec toute sa bonne volonté, la jeune femme doutait qu’elle puisse y arriver un jour. Elle arrivait à être à l’heure pour les rendez-vous important mais que ce soit les sorties entre amis, les escapades avec sa sœur ou les diners de famille, elle n’avait jamais réussi. Il fallait bien que quelqu’un soit en retard à ce genre d’événement, et bien une puissance supérieure avait décidé que ce serait elle. Point final. Si elle en avait eu le temps, l’australienne aurait pu se féliciter d’avoir trouvé une excuse de ce genre. La première fois qu’elle allait l’utiliser, elle était persuadée que l’effet de surprise ferait passer toute envie de râler et elle serait tranquille. Jusqu’à la prochaine fois. Evitant une petite fille de justesse, la blonde eut un soupir. Peut-être qu’elle ferait mieux d’essayer d’être à l’heure. Avec la nouvelle année, c’était le moment où jamais d’essayer. Après tout, c’était une bonne résolution comme une autre. Quoi qu’il en soit, s’il y avait une bonne résolution qu’elle n’était pas prête à prendre c’était bien celle de devenir trop sérieuse. La vie était bien trop courte pour en gaspiller un instant. D’accord elle avait certainement passé l’âge de cacher les yeux de sa sœur alors que Clara ne l’avait pas vu arriver. Mais c’était aussi un moyen comme un autre de ne pas lui laisser le temps de râler après elle. Un sourire s’installa sur ses lèvres alors que sa sœur jouait le jeu. Ça c’est parce qu’elle avait moins de retard que d’habitude. « Le genre : ma sœur est encore en retard et elle me fait le coup à chaque fois ! » Son imitation de Clara n’allait sûrement pas rester dans les mémoires alors Lila préféra prendre les devants. « Je sais, moi et les imitations ça fait trente-six. Mais puisque ton destin est entre mes mains, nous allons dire que ta contrariété a disparu parce que tu sais que ta grande sœur t’aime très fort, qu’elle est désolée et que de toute façon une vieille dame l’a déjà traité d’ingrate. » Lila récupéra ses mains dans un éclat de rire en contournant sa sœur. Elle lui adressa un sourire, se disant qu’au moins pour une fois elle avait une vraie bonne excuse pour justifier son retard. Pas comme la fois où elle avait simplement oublié l’heure, trop hm… passionnée pour un épisode de série, qu’elle n’aimait même pas vraiment en réalité. Dans un geste exagéré, Lila passa une main dans ses cheveux comme si elle était fière d’elle quand Clara fit semblant d’avoir cru à l’apparition soudaine d’une voyante. Mais elle n’allait pas s’en sortir comme ça pour autant et la jeune femme le savait. « Croise pas les bras, tu me fais peur quand tu croises les bras… » Peur était sans doute un bien grand mot mais être sur ses gardes ne pouvait pas lui nuire. Lila adressa un sourire innocent à sa petite sœur avant de froncer les sourcils et de laisser son rire se joindre à celui de sa cadette. « Je ne sais pas ce que tu as avec Monsieur Propre mais c’est une comparaison possible oui. » La jeune femme dû faire une pause pour calmer son rire avant de continuer. « Mais tu peux y aller oui, tu verras. Tu peux même te rouler par terre en robe de mariée et en ressortir aussi blanche qu’avant ! » Un clin d’œil suivi d’un sourire et Lila se disait que leur sortie commençait plutôt bien. De toute façon, il ne leur fallait pas grand-chose pour passer un bon moment quand elles étaient toutes les deux. « Un muffin, deux muffins, un café, une paire de bottes… Ce que tu veux, sœurette. » Elle sourit en direction de Clara avant de se mettre à côté, passant un bras sous le sien pour l’entrainer avec elle. « La plus petite, ben voyons… Ce genre de petit privilège ne s’arrête pas à partir d’un certain âge ? Je pensais que j’étais tranquille moi, mince. » Un sourire accroché à ses lèvres, elles commencèrent à bouger alors que Lila regardait les vitrines des magasins qui les entouraient. « Bien, puisque tu es la chef, tu voulais commencer par quoi ? Je suis…à tes ordres, il parait. Enfin, compte pas sur moi pour porter tes sacs. » Quoi qu’elle était encore capable de le faire.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the best memories come from the craziest ideas. (clara) Mer 16 Aoû - 0:22



 
Wilson powaaa




Les soeurs sont des fleurs différentes du même jardin. .  ▬ Passer un moment entre sœurs était toujours plaisant, même si cela s’avérait quelque peu compliqué en raison de leurs emplois du temps respectifs. Toutefois, la brunette avait fait un effort, mettant de coté ses divers mariages pour commencer à préparer au mieux les préparatifs de fin d’année, y compris Noël. C’était le moment privilégié, celui où tout le monde se retrouvait, même si les deux sœurs tentaient toujours de se voir et de s’organiser un moment à deux afin de décompresser, de retrouver leur lien et leur complicité qu’elles avaient quelque peu laissée de côté alors que Lila avait décidé de faire le tour du monde pour sa passion. Evidemment, Clara avait été plus que compréhensive, et elle n’avait pu que se montrer reconnaissante à son ainée d’être revenue lorsqu’elle était dans une posture des plus délicates. Cela n’avait jamais autant retissé le lien qui les unissait, une épreuve dure qui avait forcé la blonde à revenir, ce pour lequel la brunette se sentirait toujours coupable. Mais elle ne tenait pas réellement à se morfondre, ou ressasser un passé qui n’était pas des plus roses ou glorieux. Non, elle espérait juste se détendre, profiter de l’instant présent et retrouver un minimum cette âme d’enfant qui ne l’avait jamais quittée, tout comme c’était le cas également pour Lila. Parce qu’elles avaient beau avoir des caractères diamétralement opposés, elles se ressemblaient à bien des égards. Enfin, peut-être pas sur la ponctualité, qui laissait clairement à désirer, comme la wedding planneuse pouvait le constater à nouveau. Ce n’était plus tellement une surprise, et Clara se demandait de temps à autre comment sa sœur arrivait à honorer ses rendez-vous, même si elle avait pleinement conscience que niveau professionnel, la photographe était une pro. L’exigence et la volonté du travail bien fait faisaient bien évidemment partie de leurs crédos. En sentant des mains sur ses yeux, la brunette n’avait pu que sourire, en se disant que les retrouvailles allaient être magnifiques, chose sur laquelle elle ne s’était pas trompée. Surtout lorsque la blonde s’était empressée de faire une imitation, qui avait eu le don de lui faire lever les yeux au ciel machinalement. Un soupir s’échappa de ses lèvres, avant qu’elle ne rétorque, limite amusée « et le pire, c’est que c’est vrai » . Clara lui tira la langue, telle une enfant, avant de poursuivre « je n’osais pas le préciser, mais maintenant que tu le dis, il va falloir que tu prévois de prendre des cours. Mais si mon destin est entre tes mains, je n’ai nullement peur, et tout a disparu, comme si tu avais soufflé sur les nuages noirs au dessus de ma tête. Comment ça ? Une vieille dame qui manque de respect à ma grande sœur chérie ? Qu’est ce que tu lui as fait ? Ne me dis pas que tu lui as dit de garder sa pomme quand même » . L’organisatrice n’avait pu qu’éclater de rire, avant d’apercevoir enfin le visage de Lila. Celle-ci était son rayon de soleil, son repère, son seul roc qu’elle avait, n’ayant aucune autre attache, si ce n’était cette petite fille qui était entrée dans sa vie, sa filleule qu’elle avait chez elle, à présent. Et bien que la demoiselle ressente une joie immense, elle n’avait pu que faire son enfant, faisant alors semblant de faire la tête à sa sœur. Visiblement, cela ne semblait pas être du gout de Lila. Clara avait croisé un peu plus les bras sur sa poitrine, en soupirant [colorr=crimson] « pourquoi ? tu redoutes ma potentielle vengeance ? moi qui croyais que ma voyante allait m’annoncer que j’allais rencontrer le grand amour, et voilà, je ne suis que tristesse » [/color]. Au final, la brunette avait rapidement fin à ce petit jeu, surtout lorsque l’alibi du ménage était arrivé sur le tapis afin d’expliquer son retard. Seulement, la brune demeurait sur la réserve, demandant même à aller vérifier que tout brillait. Leurs rires résonnaient à l’unisson, et Clara n’avait pu que hausser les épaules, machinalement. « Monsieur Propre est parfait voyons, tu as vu sa musculature et son crâne ? Combien d’hommes peuvent se vanter de ne vouloir que tout soit parfaitement propre ? » . Le n’importe quoi l’emportait, et elle n’avait pu que mettre une main devant sa bouche, avant que ses lèvres ne s’étirent en un immense sourire à nouveau. Pourtant, elle n’avait pas cru utile de renchérir sur le coup d’utiliser une robe de mariée afin de vérifier la véracité de ses propos. Non, c’était inutile, surtout qu’elle n’avait pas sa propre robe pour aller mener l’enquête. La brune lui avait adressé un clin d’œil, avant que Lila ne lui propose quelque chose, une petite compensation pour s’excuser de son retard. « Ce que je veux ? Tu n’aurais jamais dû me dire cela, tu le sais » . Bras dessus dessous, les deux sœurs étaient parties, commençant ainsi leur moment rien qu’à elles. Levant une nouvelle fois les yeux au ciel, Clara commença à réfléchir sur la bonne réplique, qui arriva d’elle-même. « Et oui, dois-je te rappeler mon âge ou mon 1m57 qui contraste fortement avec ton 1m78 ? Et il ne s’arrête voyons, on ne t’a pas prévenue quand tu as hérité du rôle de grande sœur ? Toujours protéger la petite et tout lui donner ? » . Un immense sourire s’étala sur ses lèvres, alors que son regard se tournait vers Lila. Une fois arrivées devant les magasins, la brune pointa du doigt le premier devant elles. « il est clair et net qu’on va mettre de coté les sous-vêtements, parce que n’ayant pas d’hommes dans nos vies, on va éviter cette case gênante, surtout quand je complexe à coté de tes mensurations parfaites. Alors, que dirais-tu vêtements autres, ou cette parfumerie, ou cette bijouterie ? ou bien alors ce magasin de jouets, Joy pourrait être heureuse, qu’en dis tu ? » . la raison l’avait soudainement emportée sur cette légèreté enfantine qui s’était emparée d’elle. « tu n’auras pas assez de mains pour tout porter, te connaissant » , avait-elle rétorqué, avant de venir l’embrasser tendrement sur la joue. Moment de complicité, voilà ce qui était plaisant également. l’organisatrice de mariage laissait le choix à Lila, montrant bien qu’elle n’était pas capricieuse, loin de là…




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the best memories come from the craziest ideas. (clara)

Revenir en haut Aller en bas

the best memories come from the craziest ideas. (clara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-