AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 411
∞ arrivé(e) le : 15/10/2016
∞ avatar : Bella Thorne

MessageSujet: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Dim 18 Déc - 23:21


 


 
 


« I just need one good one to stay..»
arlo & iris ♛  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle vogue à travers la compagnie aérienne de ses parents, Iris. Elle marche, à droite, à gauche. Attrape un verre ou deux au passage. Elle sourit à quelques personnes, parce qu'il le faut bien. Certains lui demandent comment avance ses études, d'autres lui serrent simplement la main en la vouvoyant. Comme si elle était déjà leur patronne. Parce que c'est bien cela qu'elle est destinée à être non ? Leur patronne. C'est à cause de cela qu'elle est si impressionnante face à ses gens, parce qu'ils savent tous qu'un jour elle les dirigera. Peut-être aussi parce que du haut de ses vingt trois ans elle ressemble déjà à une femme, surtout ce soir. Elle s'est particulièrement mise en valeur parce qu'elle sait que c'est ce que ses parents attendent d'elle, pouvoir exhiber leur petite fille prodige. Plutôt ironique lorsqu'on sait qu'ils ont jeté l'aînée de leurs vie. Mais bien sûr, cela, personne n'en parle. Pourtant Iris, elle, n'arrive pas à penser à autre chose. Elle n'arrive pas à oublier que c'est sa soeur Imogen qui devrait être à sa place ce soir, à cette soirée d'entreprise, avec ce fichu collier de perle autour du coup. Et ses cheveux bon sang, attachés en chignon pour faire bonne figure. Ce qu'elle aimerait les lâcher, laisser retomber ses beaux cheveux sur ses épaules. Ils la respectent tous, la craignent peut-être parfois. Alors qu'elle n'est qu'une jeune femme qui voudrait être elle même, et qui se cache derrière une carapace, parce qu'elle sait que personne ne peut l'aimer. Alors elle reste là, comme une poupée de porcelaine, à attendre que cela se termine. Puis au bout d'un moment elle se décide à aller prendre un peu l'air, alors elle attrape sa veste et sort. La belle brune admire le ciel étoilé, les étoiles sont libres elles, voilà ce qu'elle pense. Jusqu'à ce que son regard se pose sur cette femme près d'elle. Elle l'a déjà vu plusieurs fois lors de ses visites dans la compagnie aérienne. Et elle n'a pas l'air de vouloir simplement prendre l'air elle, au contraire, elle semble.. Bouleversée. C'est la première impression qu'a Iris. Une impression qui se confirme lorsque en y regardant de plus près, elle aperçoit les yeux de la jeune femme briller. C'est à ce moment là que quelque chose la pousse vers elle, quelque chose d’inexplicable. Parce qu'elle a envie d'aider cette femme Iris, parce qu'elle a bon coeur, même si elle le cache son coeur. Parce qu'elle sait aussi que ses parents sont très dures et qu'ils ne toléreraient pas une employée dans cet état. Alors elle s'approche d'elle, et lance d'une voix douce. Est-ce que tout va bien? Bien sûr que non, c'est évident. Mais elle ne se voit pas dire quoi que ce soit d'autres pour créer le contact. Elle tente un tout petit sourire, discret et bienveillant, attendant une réponse de la belle employée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Second star to the right and straight on 'til morning
avatar
❝ Second star to the right and straight on 'til morning ❞

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1492
∞ arrivé(e) le : 08/08/2016
∞ avatar : Felicity Jones ღ

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Lun 19 Déc - 22:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Arlis ღ
I just need one good one to stay


Soirée d'entreprise à l'approche de Noël. Je porte une robe d'un gris vert qui fait ressortir mes yeux - d'après la vendeuse. Je ne sais pas si c'est un avis qu'on peut qualifier d'objectif. Il fait assez chaud dans la salle, à cause de l'affluence. J'ai une coupe de champagne à demi vide dans la main. On m'a déjà proposé deux fois de me la remplir, mais j'ai refusé. Vu le nombre de personnes avec qui je vais trinquer ce soir, ce n’est pas la peine. Je ne tiens pas à rentrer complètement soûle à la maison.
Et je serre des mains, et je tends mes joues successivement pour y recevoir deux bises. J’échange quelques phrases avec certains collègues, avant de passer très vite à un autre interlocuteur. Il y a trop de gens à voir, de qui s’enquérir, à qui présenter des vœux pour s’attarder plus longtemps. Je me suis calée dans un coin de salle, au bord du buffet, afin de n’être pas prise dans les mouvements de la foule, et j’attends qu’on s’approche de moi, qu’on me serre la main, qu’on me fasse la bise. C’est un ballet sans fin qui commence à devenir monotone. Je ne me sens pas vraiment dans mon assiette, ce soir. Peut-être aurais-je dû m’abstenir de venir. J’aime cependant le spectacle de la compagnie réunie en un seul lieu. Il me donne l’impression d’appartenir à une sorte de grande famille – cela fait tellement longtemps que je travaille ici. Ça doit être tout comme. Je peux mettre un nom sur chacun des visages qui passe dans mon champs de vision, je peux donner le poste de celui à qui il appartient, sa date d’arrivée dans l’entreprise et les prénoms de ses enfants.
Je peux sourire à tous, les complimenter sur leur mine et faire choquer ma coupe de champagne contre la leur.
« Arlo, je ne t’avais pas vue ! Ta robe est superbe.
- Natalie ! - ou Jake, ou Florence, ou Edmond, ou peu importe. Merci.
- Nathan n’est pas venu avec toi ? »
L’inévitable question à laquelle je m’attendais.
« Il n’a pas pu se libérer »
Je n’aime pas mentir, et encore moins, me mentir à moi-même. Nathan n’a pas pu venir parce que je ne lui ai même pas demandé de m’accompagner. Parce qu’au moment où je m’apprêtais à le faire, il avait l’air tellement dans le vague, tellement loin, que je n’en n’ai pas trouvé le courage. C’est stupide, c’est pitoyable de ma part. Je ne me reconnais pas dans ce comportement. Comme si ça allait aider à arranger les choses entre nous…
Les rayons du grand lustre se reflètent dans la pierre de mon alliance. J’ai besoin de prendre l’air, j’ai l’impression d’étouffer.
« Excuse-moi, Natalie – ou Jake ou Florence ou peu importe. »
Je joue des coudes pour sortir de la salle, priant pour que personne ne m’arrête. Mon vœu est exaucé. Il fait plus frais dehors, si bien que je frissonne légèrement dans ma robe à bretelles. Je m’adosse au mur et relève la tête vers le ciel. C’est couvert ce soir. Il n’y a pas d’étoiles.
Mes yeux se voilent d’un peu de larmes. La voix douce d’une jeune femme se fait entendre à ce moment précis.
Je sursaute, je ne l’avais pas entendue arriver. Presque aussitôt, je me redresse et me compose un visage de circonstance, essuyant d’un geste rapide mes yeux embués.
« Ça va, merci. » Malgré l’obscurité, je distingue son visage, qui n’est pas inconnu pour aucun membre de la compagnie. « Il fait très chaud à l’intérieur, j’ai eu besoin de sortir. Iris Harper, c’est ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 411
∞ arrivé(e) le : 15/10/2016
∞ avatar : Bella Thorne

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Lun 19 Déc - 23:27


 


 
 


« I just need one good one to stay..»
arlo & iris ♛  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



L'air est frais, le ciel est noir. Iris adore cela. La nuit. Elle se sent bien la nuit, parce qu'elle est libre d'être elle même. De rêver comme elle le souhaite. Parce que personne ne la surveille la nuit. C'est à ça qu'elle pense, au moment rêvé ou elle quittera cette soirée pour rentrer se coucher. Mais le destin semble en décider autrement puisque la jolie blonde tombe sur cette femme, cette femme ravissante qu'elle avait déjà remarqué à de nombreuses reprises. Elle a un visage si différent des autres qu'on ne peux que la remarquer de toute manière, elle a ce petit quelque chose de différent qui attire le regard. Et ce soir Iris est en effet attirée, attirée parce qu'elle voit des larmes. Elle les voit très clairement. Elle qui est plutôt observatrice en général.Alors elle s'approche, lui demande si tout va bien, et la belle essaie de suite de camoufler sa peine. Tentant de faire diversion. Dans un joli sourire, la jeune étudiante répond. Juste Iris, ça ira très bien. Elle a cette voix chaude, chaleureuse, agréable. Et cette volonté de se démarquer, de ne pas être seulement la fille de ses parents, l'héritière de la compagnie. Iris lui tend alors la main pour se présenter officiellement avant de reprendre. Et vous ? Si elle la remarqué, elle n'est pas au top avec les prénoms. Ses parents ont tellement d'employés que ce n'est pas toujours évident.

Puis après quelques instants, elle se décide enfin à revenir au fond du problème. La souffrance visible de cette jeune femme. Et.. C'est la chaleur qui vous donne les larmes aux yeux..? Elle n'y croit pas vraiment, c'est un petit mensonge tout fait pour ne pas avouer ses peines à une inconnue. Et elle le comprend Iris, bien sûr qu'elle le comprend. Elle la première passe sa vie à se cacher, à se voiler la face. Alors elle essaie d'être douce, elle essaye de comprendre sans être trop brutale, Iris. Elle ne veut pas la brusquer et risquer de la faire fuir. Au contraire, elle veut l'aider comme elle le peux. Pour ne pas que ses parents la voient comme cela. Et surtout pour ne pas laisser la belle brune en détresse, de nuit, devant l'entreprise à la vue de tous. Elle traverse peut-être une mauvaise passe, et dans ce genre de situation, même si on ne le dit pas toujours, on a besoin de quelqu'un. D'un quelconque soutient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Second star to the right and straight on 'til morning
avatar
❝ Second star to the right and straight on 'til morning ❞

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1492
∞ arrivé(e) le : 08/08/2016
∞ avatar : Felicity Jones ღ

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Mar 20 Déc - 22:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Arlis ღ
I just need one good one to stay


Iris, tous les membres de la compagnie la connaissent de vue, mais sans plus. Nous savons tous qu’elle a vingt-trois ans, qu’elle est étudiante et qu’un jour ou l’autre elle sera l’associée de ses parents à notre tête, en attendant d’en assurer seule la direction. Je l’ai aperçue souvent, de loin en loin, dans les couloirs. À part des bonjours, nous n’avons jamais rien échangé.
Je ne sais pas si le ton décidé qu’elle emploie pour me dire de l’appeler par son seul prénom lui est habituel ou non. Dans tous les cas, il a quelque chose d’à la fois ferme et doux, qui invite à une sympathie non affectée.
J’avoue que j’aurais préféré pouvoir rester seule quelques minutes, sous le ciel noir, engloutie par la nuit. Me faire un peu oublier, respirer un grand coup et refouler cette chose en travers de ma gorge. J’aurais aimé disposer d’un peu de temps pour me reprendre.
Mais puisque quelqu’un est venu rompre ma solitude, j’aime mieux que ce soit elle que je connais à peine que n’importe lequel autre de mes collègues qui voudrait forcément savoir la raison de mes troubles.

« Arlo. » Arlo Gray, Gray, Gray. Arlo dont le mari n’est pas venu parce qu’elle ne l’a pas informé de la soirée.

Tous les êtres humains se ressemblent et ont les mêmes réactions. Iris ne diffère en rien de mes collègues, sauf qu’elle m’interroge par un moyen détourné, un peu ironique, de façon qui ne peut qu’amener un sourire involontaire sur mon visage.
« Je suis démasquée. »
J’essaie de paraître le prendre à la légère et d’humeur festive, mais le coeur n’y est pas. J’ai le sentiment que si j’ajoute un mot de plus, je serais capable de fondre en larmes – tout sauf ça. Je garde donc le silence, une seconde, deux secondes, dix secondes, peut-être une minute entière s’écoule-t-elle.
J’ignore pourquoi, mais sa présence à mes côtés me cause une drôle de sensation. Comme je crains un peu qu’elle ne me pause une nouvelle question et que le silence finit par paraître encore plus étrange, je prends sur moi pour tenter une phrase pour meubler le vide.
« C’est une belle soirée. »
Mais ça ne va pas, non, ça ne va toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 411
∞ arrivé(e) le : 15/10/2016
∞ avatar : Bella Thorne

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Mer 21 Déc - 14:27


 


 
 


« I just need one good one to stay..»
arlo & iris ♛  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Arlo n'imagine pas à quel point est-ce qu'elle arrive à cerner Iris à cet instant. Peut-être grâce à son ton décidé, sûrement même. Ce soir elle se retrouve face à ses vieux démons, à ce qu'elle craint le plus. N'être qu'une ombre, l'ombre d'une héritière, d'une future collaboratrice puis dirigeante. L'ombre de ses parents, condamnée à n'être que leur fille. Elle est peut-être paradoxale, parce qu'elle crie qu'elle veut être elle même, sans savoir qui elle est réellement. Et c'est peut-être cela qui la fait tant souffrir au fond. Savoir que personne ne s'intéresse à qui elle est, et qu'elle même n'en a aucune idée. Mais c'est tout Iris, un éternel paradoxe. Enchantée, Arlo. Elle est sincère, ravie de la rencontrer enfin. Puis, cette soirée ne pourrait être que plus agréable, rencontrer une personne alors que rien était partie pour. Rencontrer une personne sincèrement, qu'avec un prénom, Arlo. Sans aucun cinéma, sans aucun intérêt professionnel. Elles discutaient parce qu'elles se trouvaient là par hasard. Parce que la belle brune a sincèrement envie d'aider l'employée de ses parents, ou du moins, lui changer les idées. Des idées qui sembles bien moroses vu d'un œil extérieur. Et la jeune femme vient d'ailleurs de le confirmer, à demi mot, avec un sourire, avec ironie. Mais elle le confirme tout de même. Et oui, Iris l'a démasqué. Elle ne répond rien à cette phrase, Iris. Elle ne veut pas la mettre mal à l'aise, l'enfoncer. Alors elle se contente d'ouvrir ses lèvres pulpeuses pour lui sourire simplement. Parce que parfois un sourire bienveillant en dit tellement plus que de simples paroles , de simples banalités. C'est alors que le silence s'installe, pas longtemps, car Arlo reprend la parole. Une belle soirée. Oui, ce n'était pas faux. La soirée est agréable. Mais Iris sait que pour la jeune femme en face d'elle, ce n'est pas le cas. Et pour elle non plus, d'ailleurs. C'est pourquoi après quelques instants, elle reprend la parole toujours de cette voix mélodieuse qui est la sienne. Vous voudriez qu'on aille faire un tour, un peu plus loin ? Elle est mal à l'aise Arlo. Mal tout court. Comme si elle était prête à s’effondrer en larme d'une seconde à l'autre. Et pourtant, Iris est une inconnue. Alors elle n'ose même pas imaginer comment Arlo se sentirait si certains de ses collègues sortaient eux aussi prendre l'air. C'est pourquoi elle propose cette petite promenade, qui ne pourra que lui faire du bien à elle aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Second star to the right and straight on 'til morning
avatar
❝ Second star to the right and straight on 'til morning ❞

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1492
∞ arrivé(e) le : 08/08/2016
∞ avatar : Felicity Jones ღ

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Mer 21 Déc - 15:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Arlis ღ
I just need one good one to stay


Je scrute le ciel à la recherche d’un pan de nuit découvert, où je pourrais distinguer rien que la clarté d’une seule étoile. Rien qu’une seule, même de loin. Rien qu’un bref aperçu, une demi-seconde. Je me sens très seule et j’aurais besoin de cette lueur d’espoir dans le lointain.
Mais elle ne se montre pas.
Ravaler ma déception seule, reprendre mes esprits et une figure joyeuse avant de retourner dans la salle était mon programme, au départ. Je n’avais pas imaginé que quelqu’un puisse me surprendre adossée au mur, ce qui m’oblige rapidement à me composer un visage impassible. Ce n’est aucun de mes collègues, mais Iris Harper, la fille de mes patrons, ce que je trouve un peu moins gênant.
Je la connais à peine, Iris. À peine de vue, et par la photo qui se trouve dans le bureau de ses parents. Comme il fait assez sombre là où nous nous trouvons, je vois à peine son visage. Seul l’éclat de nos bijoux miroite un peu quand ils captent un rayon de lumière. C’est donc à sa voix que je fais connaissance avec elle, à son âme qui se laisse entrevoir dans le noir.

Je ne parle pas, mais je sens l’urgence de la situation. Nous ne pouvons pas rester ici toute la nuit, et puis, quelqu’un risque de sortir à tout moment, pour passer un coup de fil ou fumer une cigarette. Je m’attends à ce qu’Iris réponde à ma platitude sur la réussite de la soirée et que nous finissions par rentrer à l’intérieur. Là, je retournerai probablement dans mon coin, à l’angle du buffet, me laisserai resservir une coupe de champagne et tenterais de l’avaler malgré ma gorge serrée après avoir trinqué avec d’innombrables personnes.
D’ordinaire, ça m’aurait suffit, mais pas ce soir. La foule ne me fait que mieux ressentir ma solitude.

C’est là qu’Iris me fais une proposition inattendue. Surprise, je tourne la tête vers elle ; j’ai l’impression qu’elle a réussi à lire en moi ce dont j’avais besoin et dont je n’étais pas même consciente.
« Oui, c’est une bonne idée. »
Je m’efforce de conserver un ton calme et sobre en apparence, sans savoir si j’y parviens vraiment.
Nous faisons quelques pas. Nos chaussures produisent un crissement dans le gravier de l’allée qui nous accompagne. À un moment, elle tourne légèrement et un arbre vient masquer la vue de notre emplacement depuis la salle. Malgré moi, un faible soupir m’échappe – elles sont si tristes, ces branches tombantes.
Me reprendre, vite.
« Parlez-moi de vous, vous voulez bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 411
∞ arrivé(e) le : 15/10/2016
∞ avatar : Bella Thorne

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Mer 21 Déc - 19:53


 


 
 


« I just need one good one to stay..»
arlo & iris ♛  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Arlo l'intrigue. Arlo n'est pas comme les autres. Arlo se comporte différemment des autres. Elle n'a pas l'air à sa place ici, dans ce milieu hautain bourré de préjugés. Elle détonne et c'est ce qui plait à Iris. Puis elle a aussi ces jolis yeux, qu'elle entrevoie malgré la pénombre. Et Arlo accepte sa proposition d'aller faire un petit tour, c'est sûrement la décision la plus sage. Avant que quelqu'un n'arrive et brise le peu qu'il reste de la bonne figure de la jeune femme. Alors toutes deux se dirigent dans la nuit, un peu plus loin. S'approchant d'un arbre sur lequel Iris s'appuie. Avant d'entendre cette question, cette horrible question. L'angoisse. Parler d'elle, c'est la chose la plus dure qu'on puisse lui demander. Elle ne sait quoi dire Iris, elle ne sait quoi dire parce qu'elle ne se connait pas elle même. Puis elle est surprise, jamais personne ne s'est intéressée à elle. Jamais personne ne lui a demandé de parler d'elle. Parce que les personnes en général savent déjà tout d'elle, enfin, ils pensent tout savoir. Mais pas Arlo, non, elle elle part avec une page blanche. Encore une fois, elle se distingue des autres. Et Iris en est profondément touchée. C'est pour cela qu'au lieu d'esquiver la question, elle tente d'y répondre.. Puis, elle savait bien que cela aller distraire aussi la belle brune, l'empêchant alors de penser à ses soucis quelques instants. Que dire.. Et bien j'ai vingt trois ans, je suis des études de droit des affaires, qui ne sont d'ailleurs pas vraiment passionnantes.. Quelque chose que ses parents refuses catégoriquement d'entendre d'ailleurs. Elle reprit la parole assez rapidement pour rajouter, avec un sourire. Et vous pouvez me tutoyer.. Elles ne vont pas s’embarrasser de cela tout de même. Ce n'est pas le genre d'Iris, puis elle n'est pas en train de parler à faire à l'employée de ses parents. Elle est là pour essayer de la conseiller au mieux, et elle ne la voit pas simplement comme l'employée justement. Elle voit simplement Arlo.

Après quelques instants, elle détache ses cheveux, enfin. Parce que personne ne peux la voir d'ici, alors elle est elle même, enfin. Elle secoue sa tignasse dans un soupir de soulagement avant de regarder la jeune femme. A vous, j'écoute. D'un ton doux, bien sûr. Ce n'était pas un ordre, et Iris garde ce petit sourire qu'elle a aux lèvres. Elle veut juste que la brunette se confie, et se laisse aller, enfin. Alors elle s'approche un peu d'elle et reprend, un peu plus doucement. On est plus que toutes les deux maintenant, et personne ne nous voit..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Second star to the right and straight on 'til morning
avatar
❝ Second star to the right and straight on 'til morning ❞

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1492
∞ arrivé(e) le : 08/08/2016
∞ avatar : Felicity Jones ღ

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Jeu 22 Déc - 22:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Arlis ღ
I just need one good one to stay


Nous nous arrêtons juste derrière l’arbre. Les branches basses et feuillues nous cachent le bâtiment. Il fait tout à fait noir, à présent. C’est à peine si nous pouvons distinguer la présence de l’autre, grâce à la mince lumière qui se fraie un chemin depuis les fenêtres de la salle jusqu’à travers les feuilles. Iris se détache de mon côté et s’appuie contre le tronc noueux. Je le sais grâce aux légers craquements qu’elle fait en se déplaçant et à cet espèce de sixième sens qui nous fait percevoir une présence dans l’obscurité la plus complète.
Le sol doit être jonché de brindilles sèches, en plus des gravillons.
Elle joue le jeu. Elle me répète ce que je sais déjà, grâce à ses parents, mais ça n’est pas grave ; j’apprécie le fait qu’elle accepte de me parler. Et puis, elle ajoute un détail que, sans doute, elle ne clame pas sur tous les toits : ses études ne la passionnent pas.
Comme c’est triste.
Je n’ai pas le temps de lui dresser un joli discours de grande sœur, de lui dire qu’il est toujours temps pour elle de s’engager dans une autre voie qui lui conviendrait mieux. Elle est si jeune - vingt-trois ans !
C’est classique et c’est aussi ce que je pense sincèrement. Je prends conscience pour la première que cela doit être difficile de se retrouver en position d’héritière. Je n’y avais jamais réfléchi, pour être honnête.

« D’accord pour le tu, si tu l’emploies aussi. » Je lui suis reconnaissante d’avoir pris cette initiative. On se sent tout de suite moins gêné, moins empêtré, sans ces codes de politesse.

Je perçois le mouvement de son bras qui s’élève, de sa main qui détache ses cheveux qui retombent en cascade sur ses épaules.

Elle me renvoie la balle. C’était à prévoir. Alors que je m’apprête à répondre exactement comme elle, elle rajoute quelque chose qui indique qu’elle n’a pas oublié mon débordement d’émotion de tout à l’heure. Une seconde reste suspendue dans l’air, où je m’arrête, surprise, hésitante.
Il n’y a aucun autoritarisme dans sa voix, aucun désir de m’obliger à faire quoi que ce soit. C’est plutôt altruiste : elle veut m’aider et elle pense que parler me fera du bien. Le comprendre me touche, même si je n’en suis pas persuadée. Je parle, doucement, posément.
« J’ai trente-deux ans. Je suis pilote et je suis mariée. » Une pause. Voilà ma définition : temps passé sur Terre, métier, statut affectif. « Est-ce qu’il y a quelqu’un dans ta vie ? C’est la chose la plus merveilleuse et la plus difficile qui soit. »
En disant cela, je souris presque et j’ai le coeur brisé en même temps. J’ignore totalement que ma question rhétorique pourrait lui causer du mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 411
∞ arrivé(e) le : 15/10/2016
∞ avatar : Bella Thorne

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Jeu 22 Déc - 23:54


 


 
 


« I just need one good one to stay..»
arlo & iris ♛  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C'est évident que d'être l’héritière, la seule, puisque sa soeur est bannie, ne lui facilite pas la vie. Elle se sent comme.. Obligée. Obligée de tout. D'être ce qu'elle est, faire ce qu'elle fait. Elle n'a le choix de rien. Elle subit sa vie comme elle subit ses parents et cette soirée. Et elle ne dit rien. Alors qu'elle est prête à exploser. Mais Iris ne dit rien. Elle reste là, telle une petite poupée muette, incapable d’exprimer ce qu'elle ressent. Incapable de crier, alors qu'au fond d'elle même c'est un cri permanent qui se fait presque sourd,à force de persister. Enfin, personne ne comprend, personne n'essaie de comprendre. Qu'est-ce qu'une petite fille riche peux bien envier, peux bien désirer qu'elle n'a pas déjà. Si ils savaient. Avec plaisir, on se tutoie alors. Sa voix se veux joyeuse. Et elle l'est, sincèrement. Elle l'est parce que bien qu'elle vient de rencontrer à peine, elle apprécie Arlo. Et elle est contente de pouvoir discuter avec elle.

La jolie brune a d'ailleurs accepté de parler un peu d'elle, oh rien d'important, des détails, des bricoles qu'Arlo sait déjà sûrement. Mais pour elle, c'est un pas énorme. C'est.. Accepter de débuter un petit quelque chose avec quelqu'un, elle ne sait pas encore quoi, elle ne sait pas encore ce que la belle employée de ses parents deviendra pour elle. Mais elle a accepté d'essayer. Iris retourne d'ailleurs la question, parce qu'elle a hâte d'en savoir plus sur elle et de connaître, peut-être, la raison de ses malheurs et sa peine ce soir. Trente deux ans, mariée, pilote, rien à voir avec elle. Et c'est justement ce qui l'attire, ce lui plait. Mais sa question.. Le point sensible.. Non il n'y a personne.. Mais j'imagine,oui. Son ton est détaché, léger. Enfin elle l'espère. Mais dans le fond, Arlo touche la plus grande souffrance d'Iris. Elle est malheureuse, parce qu'elle a l'impression que personne ne l'aime. Et que tout l'amour qu'elle a en elle, est réprimé par la même occasion. Même si elle ne le dira jamais à voix haute. Puis le ton qu'Arlo emploie l'interpelle, sa voix. Elle la sent.. Brisée. Comme si c'était le fond du problème, et qu'elle essayait par un moyen détourné d'en parler. Alors la belle reprend la parole, avec le plus de tact possible. Et... C'est un problème de couple qui te rends triste ce soir..? Iris ne veux pas être trop brutale, mais elle le sent. Elle sait qu'Arlo ne va pas bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Second star to the right and straight on 'til morning
avatar
❝ Second star to the right and straight on 'til morning ❞

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1492
∞ arrivé(e) le : 08/08/2016
∞ avatar : Felicity Jones ღ

MessageSujet: Re: Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ) Ven 23 Déc - 22:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Arlis ღ
I just need one good one to stay


Quand je pense à Nathan, c’est un peu bête, mais j’ai un sourire qui monte imperceptiblement à mes lèvres. Je ne le contrôle pas. C’est tellement étrange de se sentir et heureuse et le coeur démoli en même temps. Il y a quelque chose qui brille dans la nuit, hormis les prunelles d’Iris ; quelque chose qui émane de moi.
Penser à Nathan, ça me rend invincible et plus fragile que jamais. S’il n’y avait pas tout ce bonheur, je me dirais que c’est terrible, d’avoir presque tout construit autour d’une seule personne, de dépendre autant de regards, de paroles, de sourires qui viennent et parfois pas. Il y a de quoi avoir le vertige. Mais je sens que la maison de notre vie est bâtie sur des bases bien solides. C’est juste que le vent vient parfois un peu l’ébranler, et qu’il souffle fort ce soir.

Avec ma question jetée au hasard, sans savoir ce qu’elle peut bien produire dans le coeur de la jeune femme, j’accepte de me confier à elle. Du moins, je laisse sous-entendre que c’est mon couple qui me donne des soucis, mais que ce n’est pas très grave au fond. C’est merveilleux et difficile.
Si j’avais réfléchi avant de parler, j’aurais peut-être songé que c’était un peu indiscret et trop direct de ma part de lui demander si elle a quelqu’un dans sa vie, après seulement dix minutes passées ensembles. Peut-être cela risque aussi de lui rappeler des souvenirs douloureux. Les choses qui touchent au coeur sont bien celles qui sont le plus source de souffrances.

Je hausse les épaules d’un air d’acceptation ; mon visage se crispe douloureusement. Je ne le veux pas, mais voilà, je ne contrôle plus mes réactions. L’espèce de grâce lumineuse qui me tenait en songeant à mon mari semble m’avoir quittée.
« Ça ne peut pas toujours aller bien. »
Et ma voix se brise dans un sanglot.

Heureusement qu’il fait noir. Rapidement, j’essuie mes yeux, une fois, deux fois, ça ne sert à rien, ils se mouillent juste de nouveau juste après. Je pense à mon mascara qui va couler, à l’affreuse scène que je suis en train d’offrir, des choses matérielles pour tenter d’écarter les états d’âme.
« Bon sang, je suis ridicule. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le premier jour du reste de ta vie. (Arlis ღ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-