AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Like a children # Zola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2563
▵ arrivé(e) le : 01/12/2013
▵ avatar : MEGHAN ORY

MessageSujet: Like a children # Zola Mar 3 Jan - 21:11

Like a children

Zola
&
Cléo

Pour une fois, la brune ne passait pas son après midi de libre à travailler ou a voir Nathaniel. Fallait dire que ce dernier était pas mal occupé en cette période, tout comme elle au journal. Mais depuis déjà plusieurs jours, elle avait prévue de se rendre au petit village de noël qu’avait mit en place la Mairie de la ville pour l’occasion, et elle n’y allait pas seule ! Non, elle y allait avec une amie, Zola. Cela faisait désormais quelques années qu’elle connaissait la jeune femme, qui l’avait beaucoup aidé lorsque Cléo avait débarqué dans la ville et qu’elle devait finaliser son divorce pour enfin commencer une nouvelle vie. Et fallait avouer que la journaliste appréciait beaucoup l’avocate, sauf que leurs vies respectives ne donnaient jamais vraiment l’occasion de passer du temps ensemble. Alors lorsque c’était possible, la brune en profitait pour en savoir un peu plus sur la jeune blondinette.

S’étant donnée rendez-vous en début d’après midi aux portes du village, Cléo avait eu le temps de rentrer chez elle pour se changer avant de se rendre là où elle devait rejoindre Zola. Sur le chemin, elle envoya un sms à son petit ami pour l’informer de son programme, avant de lui souhaiter bon courage pour sa propre journée de travail. Puis une fois sur place, elle trépigna d’impatience, tel une enfant, en observant les magnifiques décors qui ornaient le village du père noël. Elle voyait les gens glissaient sur la glace au loin, sans parler des délicieuses odeurs qui arrivaient jusqu’à elle. Certes, elle regrettait les hivers de Los Angeles, et surtout de ne pas passer noël sous une couche blanche, et sans ses parents, mais bon, aujourd’hui qu’elle était heureuse et amoureuse de son grand blond, cela avait un peu moins d’importance. Puis il fallait avouer qu’elle se sentait bien incapable de remettre les pieds là bas en une tel période.

Détachant son regard des attractions qu’elle apercevait, la brune se tourna vers le reste de la ville et remarqua que la petite blonde arrivait vers elle. Un grand sourire s’étira sur les lèvres de la journaliste et elle leva le bras pour faire signe à son amie de sa présence. Une fois qu’elle fut à sa hauteur, elle la salua avec enthousiasme.

« Salut ! Comment tu vas ? »


camo©015


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Like a children # Zola Mer 8 Mar - 16:04






like children

Are we crazy, living our lives through a lens, trapped in our white picket fence like ornaments, so comfortable, we're living in a bubble, bubble, so comfortable, we cannot see the trouble, trouble.
Cléo & Zola

Elle se demandait depuis quand elle n'avait pas passé de temps avec une amie. Elle travaillait beaucoup trop, Zola. Elle ne sortait plus tellement. Ça affectait Edward ; mais ça, elle ne le voyait pas. Parce qu'elle ne voyait jamais rien. Elle était trop aveugle, trop obnubilée par son travail, par sa propre existence, parce que tout tournait toujours autour d'elle. Pourtant, elle ne savait pas comment elle vivrait cette obsession du boulot, sur le long terme. Il fallait savoir décrocher, prendre du temps sur soi. Zola le savait, alors elle avait décidé d'essayer. Et puis, elle voulait vraiment consacrer plus de temps à ses amis. Ils étaient sa véritable famille, ceux sur lesquels elle pouvait vraiment compter, mais elle trouvait qu'elle ne leur montrait pas suffisamment à quel point ils comptaient pour elle. L'avocate avait toujours eu du mal à exprimer ce qu'elle ressentait. Elle n'était pas tactile, déjà, et c'est certainement pour ça qu'elle paraissait si froide, parfois. Elle était avare en mots doux, elle fuyait les démonstrations de sentiments. Être toute guimauve, ce n'était pas son truc. Pourtant, elle avait baigné dans une atmosphère aimante, avec sa mère. Sa mère si parfaite, qui avait su allier enfants et son travail d'avocate remarquablement. Sa mère, son exemple, qui avait pourtant épousé son père, cet homme si différent, par sa froideur, sa prétention et ses ambitions grandioses pour ses deux enfants. C'était lui, la cause du mal de la blonde. C'était lui, qui l'avait poussée à toujours travailler plus, pour satisfaire son égo et ses espoirs de grandeur. Monsieur Penrose avait voulu que ses enfants aient une brillante carrière, pour lui faire honneur, parce qu'ils étaient justement, les enfants de monsieur Penrose. Et pour ça, il n'avait pas hésité à faire naître une haine féroce entre lesdits enfants, profitant de cette haine pour créer un esprit de compétition énorme et des ambitions précoces. Et il avait réussi. Maintenant, Zola menait une grand carrière qui s'annonçait prometteuse, mais elle ne voyait plus son frère.
Elle essayait de changer, néanmoins. C'était comme si elle prenait enfin conscience de ce qui importait réellement. Ses amis en faisaient partie. Alors elle était là, maintenant, Zola, rejoignant son amie Cléo au Village de Noël, prête à redevenir une enfant, l'espace de quelques heures. Au fond, elle avait presque l'impression de n'avoir jamais totalement profité de son enfance, ayant subi très tôt la pression de son père. « Salut ! Très bien, et toi ? » demanda l'avocate avec enthousiasme, alors qu'elle venait tout juste de retrouver Cléo. « Mon dieu, c'est magnifique. » fit-elle remarquer ensuite, ne pouvant quitter les yeux des incroyables décorations de Noël ornant le village. « Prête à redevenir une enfant ? » demanda-t-elle enfin avec un sourire en coin, détachant son regard des décorations.

CODES BY MAY & AVATARS BY TAG & ROSE ADAGIO


Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2563
▵ arrivé(e) le : 01/12/2013
▵ avatar : MEGHAN ORY

MessageSujet: Re: Like a children # Zola Lun 20 Mar - 12:01

Like a children

Zola
&
Cléo

Son âme d’enfant, la brune ne l’avait pas perdu, bien au contraire. Et pourtant, elle aurait pu, après ce qu’elle avait vécu avant d’arriver ici, il y aurait eu de quoi la faire fuir ce genre d’événements. Mais non, elle s’y accrochait, et encore plus lorsqu’elle devait rejoindre une personne qu’elle appréciait, comme son amie Zola. D’autant plus que la jeune avocate connaissait son passé puisque c’était elle-même, qui lorsque Cléo était arrivée à Wellington, c’était occupée de son dossier pour son divorce. Mais plus que cela, la journaliste avait trouvé une certaine similitude avec la jeune femme, surtout vis-à-vis du travail. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Nathaniel, Cléo avait été comme Zola. A se noyer littéralement sous les articles, à ne pas compter les heures qu’elle passait à son bureau, à faire des heures en plus parce qu’elle ne voulait pas rester seule chez elle. Mais ça c’était avant pour la brune…

Attendant devant le fameux village de noël qu’avait mis en place la ville, elle attendait que son amie arrive enfin pour qu’elles profitent toutes les deux d’une bonne petite journée entre fille. C’était l’occasion de se retrouver, mais aussi de souffler un peu. Bien sûr, l’Américaine aurait préféré qu’il fasse réellement froid, de devoir porter bonnet et gants pour sortir de la maison, parce que chez elle, c’était comme ça durant la période de noël. Alors qu’ici, elle pouvait aller passer la journée à la plage et parfaire son bronzage. Mais bon, c’était déjà mieux que rien, et l’ambiance qui régnait déjà devant le village reproduisait pratiquement à la perfection ce que connaissait la journaliste. En voyant la tête blonde de l’avocate arrivait, elle lui fit un grand signe avant de l’accueillir en lui demandant comment elle allait. Un sourire s’étira sur ses lèvres à sa réponse et elle répondit à son tour par l’affirmative. Comment ne pas aller bien en une si belle journée ? La journaliste se tourna à son tour vers le village, les yeux brillants de fantaisie. Elle ne pouvait qu’approuvait les paroles de son amie. Cléo avait vaguement lut l’article qu’elle avait demandé à l’une de ses journalistes à propos de cet événement et elle savait à peu près à quoi s’attendre, mais le voir en vrai était tout autre chose.

« Oui, je crois qu’ils se sont surpassé cette année ! »

Puis elle laissa échapper un rire d’entre ses lèvres, tout en hochant la tête.

« Oh oui, plus que prête ! »

La brune était prête à faire une overdose de chocolat chaud, et de toutes les sucreries que l’on pourrait lui proposer. Et il n’était pas exclue qu’elle fasse la fameuse photo avec le père noël si cela était possible. Commençant à marcher aux côtés de Zola, les deux jeunes femmes entrèrent dans le village.

« Qu’est-ce que tu as prévu pour noël ? »



camo©015


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Like a children # Zola Mer 12 Avr - 16:58





like children

Are we crazy, living our lives through a lens, trapped in our white picket fence like ornaments, so comfortable, we're living in a bubble, bubble, so comfortable, we cannot see the trouble, trouble.
Cléo & Zola

Quand elle repensait aux Noël de son enfance, Zola se souvenait de l'immense sapin trônant dans le coin du salon, mais surtout, du tout aussi grand sourire de sa mère, qui prenait un réel plaisir à sortir boules, guirlandes et autres décorations colorées. C'était, à vrai dire, l'un des rares moments durant lesquels Jules et Zola se témoignaient un semblant de bonne entente, l'un des rares moments où ils laissaient de côté leur haine féroce et leur rivalité, pour passer un bon moment, comme toute famille à peu près normale. Maintenant, les Noël de l'avocate avaient bien changé. Il était désormais rare qu'elle voit son frère durant cette période de l'année – il était même rare qu'elle le voit, à n'importe quelle période de l'année. Et puis, à présent, elle n'allait manger chez ses parents, que le soir du réveillon, ou le jour-même de Noël ; jamais les deux jours. Peut-être qu'elle s'était éloignée, ou peut-être qu'elle avait simplement grandi. Maintenant, elle aimait passer Noël, en compagnie de ses amis. Et cette année, elle passait son premier Noël en tant que femme mariée, avec Edward. Certes, ils étaient amis, et leur mariage n'était qu'une couverture pour que le jeune homme puisse être tranquille vis-à-vis de la presse, mais le premier Noël en tant que femme mariée, ça lui faisait quelque chose, à Zola. Quelque part, elle regrettait peut-être que ce mariage soit faux. Peut-être aurait-elle souhaité aimer à nouveau, finalement. Aimer et être aimée ; se marier ; avoir des enfants. Fêter Noël en famille, avec sa famille. Mais, non. Voilà qu'elle divaguait. La faute aux décorations, peut-être, qu'elle observait avec une admiration qu'elle ne cherchait même pas à camoufler. L'avocate était en train de changer – et il n'était même pas sûr qu'elle le sentait. Sa manière d'être changeait, sa vision de l'avenir, changeait. Ses désirs, changeaient. C'était comme si elle devenait une nouvelle personne, à l'aube de ses trente ans. « Totalement d'accord. Ça fait rêver ! J'ai l'impression d'être à nouveau une gamine. » Et la blonde se mit à rire – ça lui faisait tellement de bien. Puis elle demanda à son amie, si, justement, elle était prête à redevenir une enfant. Ça ne faisait pas de mal, de temps en temps, après tout. Et puis, on disait bien qu'on ne grandissait jamais vraiment. Il était peut-être temps, pour l'avocate, de se lâcher un peu plus que d'ordinaire. Temps de changer ses habitudes. Temps de sortir de sa zone de confort. Entendant Cléo lui répondre par l'affirmative, Zola esquissa un nouveau sourire – l'enthousiasme de la brune faisait plaisir à voir. Cette dernière lui demanda alors, ce qu'elle avait prévu pour Noël. « Oh, rien de très extravagant. Je suppose que pour le réveillon, on restera à la maison, avec Edward. Ou on invitera peut-être quelques amis – si tu veux venir, d'ailleurs, n'hésite pas ! Et pour Noël, il faudrait que j'aille voir mes parents. Je suppose. » A son ton, on pouvait sentir une sorte d'obligation, concernant ses parents. À vrai dire, Zola n'était pas en froid avec eux – ou plutôt, pas avec sa mère. Mais depuis quelques temps, elle avait des rapports plutôt tendus avec son père, auquel elle reprochait de l'avoir éloignée de son frère jumeau. « Et toi, alors ? » demanda la blonde, souriant toujours.

CODES BY MAY & AVATARS BY TAG & ROSE ADAGIO


Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2563
▵ arrivé(e) le : 01/12/2013
▵ avatar : MEGHAN ORY

MessageSujet: Re: Like a children # Zola Lun 24 Avr - 17:45

Like a children

Zola
&
Cléo

Cléo était heureuse de retrouver son amie pour une après midi qui promettait de les ramener en enfance. La brune avait toujours aimé cette période, qu’elle passait toujours en famille jusqu’à ce qu’elle décide de divorcer et d’aller faire le tour du monde avant de poser ses valises à Wellington. Cela lui avait permis de se retrouver elle-même et de se faire de nouveaux amis, comme Zola qu’elle appréciait beaucoup ! Puis, sans même qu’elle ne pense que cela puisse lui arriver de nouveau un jour, elle était tombée amoureuse. Bon, faut dire qu’avec Nathaniel, cela n’avait pas du tout évident, au vu du début de leur relation, mais il faut croire que c’était le destin puisque les choses avaient fait qu’aujourd’hui elle était plus qu’heureuse avec lui. Mais tout cela avait été au prix de la distance avec sa famille. Même si la journaliste leur parlait souvent au téléphone et qu’elle leur rendait visite le plus souvent possible, ce n’était tout de même pas pareil. Ce n’était pas le moment de penser à tout cela, bien au contraire ! En voyant son amie arriver, Cléo lui fit de grands signes avant de l’accueillir comme il se doit ! Son rire se mêla à celui de Zola alors qu’elle avait elle aussi l’impression d’être de nouveau une enfant. C’était une sensation si particulière, si sereine.

Se mettant à marcher aux côtés de la jeune avocate, elles découvraient peu à peu le village mis en place par la ville pour les fêtes de fins d’années. Ce qui poussa d’ailleurs la journaliste à demander à son amie ce qu’elle avait de prévu ces jours là ! Un sourire s’étira sur ses lèvres à l’idée de passer une soirée en sa compagnie ! Cela ne lui déplaisait pas, bien au contraire et elle hocha rapidement la tête.

« C’est avec plaisir ! Et ce sera l’occasion pour que je te présente Nathaniel, enfin s’il ne travail pas ! »

Ce n’était pas évident lorsque l’on sortait avec quelqu’un travaillant dans la police, mais le couple arrivait assez bien à s’y faire. Ils arrivaient à trouver du temps rien que pour eux, et c’était toujours des moments de bonheur qu’ils partageaient ensemble. Mais il était vrai que leurs emplois du temps respectifs pouvaient être un obstacle à leur vie amoureuse, même si pour le moment, ils se débrouillaient assez bien. Quant à la façon dont Zola annonça qu’elle devrait probablement passer Noël avec ses parents, la brune haussa un sourcil. Cela ne semblait pas vraiment la ravir.

« Tu n’as pas l’air très emballé… Tu sais, s’il te faut une excuse pour éviter d’y aller, je peux t’aider. »

Cléo lui adressa un clin d’œil avant de tourner le visage vers un stand dont elle avait avant tout sentit l’odeur. Il fallait qu’elle fasse attention à se contrôler, sinon elle pourrait bien passer toute son après-midi à déguster tout ce que les stands du village proposaient. Elle reporta son attention sur son amie, qui lui demandait en retour ce qu’elle allait faire. Et c’était une très bonne raison. Elle allait surement passer un moment avec Nathaniel, mais elle ne pourrait pas voir ses parents ou sa petite sœur cette année. Alors elle irait probablement travailler.

« Je ne sais pas trop encore. Me gaver de chocolats, ça c’est sûr ! »

La brune ne comptait pas se priver pour les fêtes de fins d’années, même s’il fallait qu’elle aille courir tous les jours pour se ternir en forme.




camo©️015

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Like a children # Zola Sam 1 Juil - 19:08





like children

Are we crazy, living our lives through a lens, trapped in our white picket fence like ornaments, so comfortable, we're living in a bubble, bubble, so comfortable, we cannot see the trouble, trouble.
Cléo & Zola

Cette année, Noël serait différent de tous les autres, de tous ceux qu’elle avait bien pu fêter, Zola. Elle n’aurait su dire, si elle aimait véritablement cette fête, en réalité ; elle avait certes passé de bons moments étant enfant, mais cela faisait longtemps, qu’elle n’avait plus la même résonnance. Peut-être bien qu’elle avait grandi, et qu’alors, le charme de Noël avait plus ou moins disparu, ou qu’en tout cas, la fête n’avait plus autant d’importance qu’autrefois. Mais cette année, ce serait différent, parce que ce serait le premier Noël qu’elle passerait avec Edward, le premier Noël qu’ils vivraient en étant mariés, quand bien même leur union n’était pas sincère. Alors peut-être que ce serait sympa malgré tout, qu’elle passerait un bon moment ; au moins elle ne le passerait peut-être pas seule avec ses dossiers, elle pourrait faire un effort. Mais maintenant qu’elle était là, avec Cléo, elle ressentait réellement la magie de Noël, et comme elle le disait, Zola, elle avait l’impression d’être une enfant à nouveau ; et ce n’était pas si désagréable, comme impression. Et puis, elle sentait qu’elle passerait un bon moment avec Cléo, et ça pourrait bien ne pas lui faire de mal. D’ailleurs, elle lui proposa de venir chez eux, pour le réveillon, si elle en avait l’envie. Parce que Zola, soudain, elle se disait que c’était peut-être bien, aussi, de passer le réveillon entre amis, et puis Cléo et Edward étaient amis, aussi. « Oh oui, très bonne idée ! Vous êtes les bienvenus ! » qu’elle répondit, l’avocate, sourire sincère aux lèvres. C’était agréable aussi, de faire des projets ; tout tournait trop autour de son travail depuis plusieurs années, et si ça lui avait convenu au début, tout cela commençait à lui peser, désormais. Peut-être aussi, que ce qui faisait que cela lui pesait, c’était qu’Eliot avait soudainement décidé de l’embrasser la dernière fois, seulement pour lui prouver qu’elle ne ressentait rien pour Edward – parce que leur mariage était un mensonge, un secret, qu’ils cachaient à tous, surtout à la presse. Sauf qu’Eliot, il avait réveillé des désirs qu’elle ne croyait plus avoir, Zola. Alors maintenant, peut-être, dans un sens, elle le fuyait. Qu’elle avait perdu son goût pour l’obsession du boulot, au moins un peu.

Alors cette année, peut-être qu’elle profiterait davantage de Noël. N’empêche qu’il lui faudrait peut-être aller voir ses parents quand même, ne serait-ce que sa mère – mais si sa mère était là, alors son père le serait également. C’était quelque chose qu’elle n’avait jamais compris, Zola. Sa mère était une grande avocate, qui avait du caractère, mais face à son mari, elle ne disait rien. Peut-être que sa patience légendaire aidait, mais Zola n’avait jamais compris que sa mère laisse ainsi son époux séparer leurs enfants. Mais après tout, qui était-elle pour juger, Zola ? Elle n’avait jamais eu d’enfants, et elle était certes mariée, mais il n’y avait pas de réels sentiments entre eux. « Je ne le suis pas, en effet. Oh je veux bien, je crois que je donnerais n’importe quoi pour ne pas y aller. » Au fond, c’était une adulte, Zola, alors elle pouvait bien faire ce qu’elle voulait, mais elle savait aussi que sa mère serait déçue, si elle ne venait pas les voir. Et puis, oui, quand même, elle y tenait, à sa mère – à son père aussi, malgré ce qu’elle pouvait prétendre.

Les deux amies marchaient à présent l’une à côté de l’autre, dans le village de Noël. Zola demanda à Cléo ce qu’elle comptait faire, elle aussi. La réponse de la brune la fit rire instantanément ; ça faisait du bien, de rire, vraiment. « C’est un beau projet, ça. » qu’elle répondit, l’avocate. Combien de temps cela faisait-il, qu’elle n’avait pas pris du temps pour elle, Zola, pour manger des chocolats, juste manger des chocolats ? Elle aimait en manger devant la télévision, avant. « Du coup, si au final tu n’as rien de prévu, n’hésite pas à m’appeler. » elle ajouta, une nouvelle fois. Elle ne voulait pas se faire insistante, elle lui disait simplement une dernière fois. Elle ne voulait pas, Zola, que Cléo se retrouve seule pour les fêtes, si jamais Nathaniel devait travailler, ou autre. « D’ailleurs, en parlant de chocolat, tu n’as pas vu un vendeur de chocolats chauds quelque part ? » demanda l’avocate, avec un sourire malicieux.

CODES BY MAY & AVATARS BY TAG & ROSE ADAGIO




HJ : vraiment désolée pour le temps :arf:
Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2563
▵ arrivé(e) le : 01/12/2013
▵ avatar : MEGHAN ORY

MessageSujet: Re: Like a children # Zola Jeu 13 Juil - 17:20

Like a children

Zola
&
Cléo

Les fêtes de fin d’années, cela faisait quelques années maintenant que la brune les passaient seule. Une seule fois en cinq ans elle était retournée à Los Angeles pour l’occasion, mais elle ne pouvait se permettre de le faire tous les ans, et ses parents ne pouvaient pas toujours venir non plus. Mais cette année, elle ne serait pas vraiment toute seule, puisqu’il y avait Nathaniel dans sa vie. Et même s’il devait travailler, elle était prête à l’attendre un peu pour célébrer ce jour avec lui. Après tout c’était le premier de son couple, et elle ne comptait pas manquer cela. Toute fois, elle était heureuse de l’invitation de son amie, et c’était avec plaisir qu’elle s’y rendrait si cela était possible. Et puis ce serait l’occasion de lui présenter son petit ami officiellement. Ce que Cléo commençait à faire doucement, mais surement.

« Merci ! Je lui en parlerais et je te dirais ça ! »

Puis au pire des cas, rien ne l’empêchait de venir toute seule pour quelques heures, histoire de passer un peu de bon temps avec ses amis. La brune verrait cela en temps voulu. Demandant à Zola ce qu’elle avait justement prévu pour les fêtes de fins d’années, cette dernière lui parla de rendre visite à ses parents. Mais la façon dont elle le disait laissait supposer qu’elle n’en avait pas vraiment envie. La journaliste ne connaissait pas toute l’histoire qu’elle pouvait avoir avec ses parents, mais elle était prête à lui trouver une excuse pour ne pas y aller si c’était vraiment ce qu’elle voulait.

« Alors tu peux dire que la plus talentueuse des journalistes de la ville veut écrire un article sur toi justement ce jour là ! Sans me vanter bien sûr. »

Cléo lui adressa un clin d’œil avant de se mettre à rire. Elle était prête à vraiment écrire un article sur elle s’il le fallait. Etant une excellente avocate de la ville, elle n’en méritait pas moins qu’un article à la tête du Wellington’s Magazine. Alors que la conversation continuait, elles s’étaient mises à marcher jusqu’au marché de noël qui s’offrait à elle, et l’américaine fit part de ses propres projets. Qui pour le moment n’étaient pas vraiment abouti, vu que ça ne dépendait pas seulement d’elle. Mais une chose était certaine, elle ne ferait pas attention à sa consommation de chocolat cette année.

« N’est-ce pas ! »

Bon certes, la demoiselle sait qu’elle le regrettera par la suite, mais ce n’est pas grave. Noël n’arrive qu’une fois par an ! Elle sourit à son amie avant de hocher la tête.

« Je n’y manquerais pas ! »

Partant à la découverte des divers stands, Cléo se met à rire à la question de Zola. C’est que d’en parler lui as ouvert l’appétit à elle aussi et elle se laisserait bien tenter par quelque chose de sucrée.

« Mon nez me dit qu’il doit y en avoir un pas très loin ! Allons voir. »



camo©️015





HJ: Oh ne t'en fais pas pour ça ma belle, ce n'est pas grave love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Like a children # Zola Ven 25 Aoû - 19:24





like children

Are we crazy, living our lives through a lens, trapped in our white picket fence like ornaments, so comfortable, we're living in a bubble, bubble, so comfortable, we cannot see the trouble, trouble.
Cléo & Zola

Monsieur et madame Penrose avaient beau être fiers de la réussite de leurs deux enfants, Zola savait pertinemment qu’elle était loin, d’être l’enfant idéal. Elle aurait pu prétendre, qu’elle n’était pas douée, quand il s’agissait de sa famille – et c’était peut-être bien vrai –, mais il était surtout évident, pour quiconque la connaissant bien, qu’elle avait un véritable problème avec son géniteur. Elle l’avait admiré, pourtant, étant enfant, rêvant d’avoir une carrière aussi belle que la sienne – rêvant plus encore, qu’il soit fier d’elle. Etait arrivé « l’âge ingrat », où elle n’avait plus supporté ses incessantes réflexions, et sa tendance à instaurer constamment une certaine compétition entre ses propres enfants. Il avait prétendu, qu’une rivalité les pousserait à se dépasser ; seulement Zola, même des années plus tard, même en froid avec son frère, continuait de penser, qu’un frère et une sœur ne devaient pas se détester à cause de leur père, uniquement pour satisfaire ses ambitions et son égo surdimensionné. Alors peut-être qu’elle avait un réel problème avec les fêtes de fin d’année, désormais, Zola, parce qu’elles étaient censées être vécues en famille, et qu’elles lui rappelaient, à quel point, sa famille, ne semblait pas en être une – à quel point elle était disloquée, désormais. Et ça l’attristait bien plus qu’elle ne le montrait, la blonde – habituée qu’elle était, à cacher tout ce qu’elle ressentait. Surtout, elle en avait marre, de subir encore la tyrannie de son père, alors qu’elle avait dépassé les trente ans. Peut-être qu’elle pourrait passer Noël seulement en compagnie de ses amis, et d’Edward – ceux qui comptaient réellement pour elle, ceux pour lesquels elle comptait également, ceux qui n’essaieraient alors jamais de la séparer de qui que ce soit, pas comme son père. « D’accord. » répondit l’avocate, sourire aux lèvres, en réponse à son amie. L’idée de passer, ne serait-ce que le réveillon, en compagnie de l’un de ses amis, lui était agréable, et lui donnait bien plus envie d’y être, à ces fêtes de fin d’année. Au moins, pour une fois, peut-être, elle pourrait passer un bon moment.

Elle laissa échapper un rire, en entendant les propos de Cléo. Même si cette dernière plaisantait, elle était bien d’accord, Zola, pour dire qu’elle était la plus talentueuse journaliste, que comptait Wellington – elle avait eu l’occasion de lire un certain nombre de ses articles, parce qu’elle avait beau passer la vie dans ses dossiers, elle ne s’en tenait pas moins, informée de l’actualité. « Ce serait la meilleure des excuses. » affirma-t-elle, un sourire apparaissant aux coins de ses lèvres. « Et tu peux. Te vanter, je veux dire. » lui assura l’avocate, sérieuse – on lui avait déjà reproché de trop l’être, mais n’empêche qu’elle était sérieuse. Un nouveau rire, s’échappa de ses lèvres ; ça lui manquait, à elle, de ne pas manger de chocolats. Elle avait l’impression, qu’elle ne l’avait pas fait, depuis des années – c’est dire, à quel point elle ne profitait pas de sa vie, Zola. « Ce n’est pas vraiment Noël, sinon. » Parce que Noël, ce n’était pas seulement le sapin, l’étoile, les guirlandes, les cadeaux : c’était aussi, le chocolat – et plus précisément, le père Noël, en chocolat. Elle avait encore de vieux souvenirs en mémoire, Zola, des pères Noël en chocolat qu’elle avait pu manger, durant son enfance. L’avocate sourit en réponse à la journaliste ; si elle ne pourrait pas venir, ce ne serait pas grave, elles trouveraient bien l’occasion de se revoir à un autre moment. « Faisons confiance à ton nez, alors ! » Et justement, Zola aperçut un stand où étaient vendus des chocolats chauds. « Tu en veux un ? » demanda la blonde, un sourire malicieux collé au visage. Il était peut-être temps, qu’elle profite de sa vie, Zola. Et ça pouvait bien commencer, par un simple chocolat.

CODES BY MAY & AVATARS BY TAG & ROSE ADAGIO


Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2563
▵ arrivé(e) le : 01/12/2013
▵ avatar : MEGHAN ORY

MessageSujet: Re: Like a children # Zola Mar 26 Sep - 18:35

Like a children

Zola
&
Cléo

S’il fallait qu’elle serve d’alibi à son amie pour éviter une journée qu’elle ne voulait pas vivre, Cléo était prête à le faire. Elle savait que parfois, les choses pouvaient être compliquées, avec la famille, avec les amis. Même si ces derniers elle-même ne vivaient pas cela, elle se souvenait de la période qui avait suivit la perte de son enfant, jusqu’à ce qu’elle décide qu’il était temps de divorcer et de partir faire le tour du monde. Il y avait eu temps de journées, tant de moments qu’elle avait détestés, et où elle s’était encore plus détestée pour ne pas dire tout haut ce qu’elle pensait. Un sourire s’étira sur les lèvres de la journaliste alors que l’avocate appréciait l’idée, avant de la complimenter, ce qui fit légèrement rougir Cléo. Elle n’avait pas l’habitude qu’on lui dise qu’elle était une bonne journaliste, même si dans le fond elle le savait puisqu’elle avait même eu une promotion au sein du journal de la ville.

« Je te remercie ! Et surtout n’hésite pas une seule seconde à t’en servir ! »

Ponctué d’un petit clin d’œil, elle se demandait déjà ce qui pouvait bien se trouver sur le marché qui ouvrait ses portes devant elles. Tout en commençant à parler de chocolat. En même temps, c’était bien la période. Bon, certes, à Wellington, ce n’était pas vraiment l’impression que l’on pouvait avoir, alors que la plupart des habitants se baladaient en short, ou en robe, et que la seule neige que l’on pouvait apercevoir était artificielle. Pourtant, l’ambiance si particulière de cette période de l’année s’insinuait de partout, et même s’il ne faisait pas froid, la jeune femme ne dirait pas non à un chocolat chaud. Ou même à du chocolat tout court. Tout ce qui pourrait satisfaire ses envies, et la faire retourner un peu plus en enfance. Elle approuve d’un signe de tête, les paroles de Zola. Noël, c’est Noël. C’est plein de traditions qu’il faut respecter et même honorer.

Riant alors que son amie lui dit de suivre son nez, Cléo se met en quête d’un stand où il y a du chocolat. Faut dire que ça embaume de partout, tellement qu’elle a bien du mal où donner de la tête. Les deux amies s’arrêtent devant un stand et la blondinette pose une question à laquelle Cléo répond en levant les yeux au ciel.

« Tu ne devrais même pas demander ! Et un double en plus, je veux ! »

Elle fait signe au vendeur d’en servir deux, et fait même la gourmande en lui demandant de mettre quelques guimauves dans le sien. Une fois les consommations payées, la journaliste plonge son nez juste au dessus du gobelet bouillant qu’elle tient entre ses mains. Rien qu’à l’odeur, elle sait qu’il est délicieux et qu’elle va se régaler. Et c’est le cas. Vraiment cette journée à tout pour être parfaite ! Du moins c’est ce qu’elle se dit jusqu’à ce qu’elle aperçoive un père noël qui se balade dans les allées. Un sourire malicieux sur les lèvres, elle se tourne vers son amie :

« Si je peux, je m’assoies sur ses genoux et je veux une photo ! »

Il n’y avait pas d’âge pour cela, n’est-ce pas ?



camo©️015





HJ: Désolée pour la nullité de ma réponse arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Like a children # Zola

Revenir en haut Aller en bas

Like a children # Zola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: flashback.-