AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Do you see the beast inside me ? # Clementine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Do you see the beast inside me ? # Clementine Mer 18 Jan - 20:56

Sometimes angel, sometimes devil
Ethan & Clementine
If I told you what I was
Would you turn your back on me ?
Even if I seem dangerous
Would you be scared ?

La journée avait passé à une allure vertigineuse. Le trentenaire n'avait rien vu. C'est vrai que d'une manière générale, il avait tellement de choses à faire qu'il le mot ennui était méconnu de sa personne. Il avait toujours été occupé à quelque chose. En fait, le moment le plus tranquille de sa vie aura été lorsqu'il était tueur à gage. Élaborer les stratégies et préparer le terrain étaient certes divertissants, il fallait cependant parfois attendre des heures lorsqu'on pistait sa prochaine victime. Et puis maintenant qu'il n'était plus solitaire mais qu'une adorable famille l'attendait à la maison, Ethan voyait la vie autrement. Il tentait de s'organiser au mieux pour rester équilibré dans sa nouvelle vie, surtout celle de mari et de père, afin de ne pas se noyer dans son nouveau travail qu'il aimait tant. Ainsi, après être venu ici depuis 9.00 heure ce matin, il fermait sa salle à 20.00 heure. Demain, ce serait Erdogan qui se taperait une grosse journée, mais depuis que ce dernier avait accepté d'être son second, ses horaires à lui étaient bien plus légères. Anastasiya et Sandro n'en étaient que plus heureux. Et lui aussi du coup. L'esprit joyeux de se dire qu'il allait retrouver ses chers aimés, le bruit de plusieurs pas derrière lui le firent soupirer. Son instinct et son expérience le trahissaient rarement, pour ne pas dire jamais. Et ça, c'était clairement le son des emmerdes qui venaient pour lui. Se redressant doucement après avoir fermé le store en métal à clé, Ethan jeta un coup d’œil derrière lui. Comme il aimerait avoir tort... « Hé mec, alors comme ça t'enrôle des jeunes de notre gang chez toi ? » Pffff, encore des membres de gang. Ethan en tabassait tellement qu'il se demandait comment ça se faisait qu'il y en avait encore qui venaient lui casser les pieds. Leur faisant face, l'ex-militaire tenta de rester le plus calme et le moins menaçant possible. Il avait vraiment envie de rentrer chez lui sans devoir appeler l'ambulance avant... « Disons qu'ils ont réfléchi à une reconversion professionnelle, et que je les aide à trouver une meilleure voie. » Au moment où il prononçait cette phrase, il savait que ça allait dégénérer. De toute façon, ça tournait rarement autrement avec eux. « Je crois que t'as pas compris, mec. Ici, c'est nous qui faisons la loi. Personne part sans mon consentement. Personne part tout court. » fit-il sur un ton menaçant après s'être rapproché du boxeur pour l'intimider. Nullement impressionné, Ethan tenta une dernière fois la voie diplomatique pour se barrer au plus vite. « Et donc là, je peux m'en aller ? » L'autre l'observa, et vit à quel point le propriétaire du Fightclub n'en avait rien à cirer, et que sa phrase n'était qu'indifférence. Il eut une hésitation. « T'apprends vite on dirait. » Devant autant de bêtise, Ethan ne parvint pas à faire autrement que de lever les yeux au ciel. « Au moins ce qu'il y a de sûr, c'est que ce n'est pas grâce à ton QI que tu es devenu chef de ton gang minable. » répliqua-t-il avec insolence, parfaitement conscient de ce que ça allait déclencher. « Quoi ? Sale fils de p*te ! » hurla-t-il tout en lui envoyant un direct du droit. Mais le voyant venir à dix kilomètres, Ethan l'esquiva sans problème. Vu qu'il y en avait encore cinq qui attendaient leur tour, la boxe ne suffirait pas. Cool ! Il allait pouvoir faire un peu de karaté, combiner à de l'aïkido et à du kung-fu ! Finalement, pourquoi se retenir de s'entrainer sur des parasites de la société ? S'en donnant à cœur joie, Ethan les désarma un à un, et les envoya avec force au tapis. « Peut-être, je dis bien peut-être, que tu possèdes ce quartier. Mais sache qu'ici c'est un sanctuaire que personne n'a le droit de profaner. Alors quitte les lieux maintenant, sinon tu vas m'obliger à ce que ton gang doive te trouver un remplaçant. » déclara calmement Ethan en attrapant celui qui était le chef. Il le vira ensuite d'un coup de pied au cul, mais garda les armes. Couteaux, pistolets et fusil à pompe restaient avec lui. Ça intéresserait sûrement la police. Par un don anonyme évidemment. Se passant une main sur le visage, le boxeur finit par afficher un sourire. Il n'y a rien à faire, il aimait rosser les imbéciles et ça lui manquait. Mais bon, les gangs, ce n'était pas ce qui manquait à New Town, et il aurait donc tout le loisir d'une petite distraction de temps à autre. C'est alors qu'il se retourna et... « Clementine ? » s'étonna-t-il. Qu'est-ce qu'elle faisait là à une heure pareille alors qu'elle savait pertinemment que la salle de boxe fermait à 20.00 heures ? Elle voulait lui parler ? Mais surtout, est-ce qu'elle avait assisté au spectacle ?
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1723
▵ arrivé(e) le : 20/06/2015
▵ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Mar 24 Jan - 22:07


Do you see the beast inside me
Ethan & Clem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Encore une fois, je me rendais chez Lukas pour y passer la soirée et la nuit. Cela devenait une habitude dont je ne pouvais pas me passer et qui me rendait heureuse. Surtout depuis quelques temps. J’avais l’impression que les choses avaient changée, dans le bon sens, et cela me plaisait bien. Même si dans un coin de ma tête, j’avais toujours une petite voix qui me rappelait sans cesse que tout cela pouvait prendre fin à tout moment. Alors j’avais décidé d’en profiter durant tout le temps que cette histoire, qui n’était pas officielle, durerait. Et bien entendu, j’espérais qu’elle dure le plus longtemps possible, mais ça, seul le temps pourrait me le dire, et je devais avouer que je ne me faisais pas trop d’illusion dessus. Pour me rendre chez le motard, je devais traverser le quartier le plus dangereux de la ville, alors j’avais pris l’habitude de ne prendre que les grandes rues, celles où je risquais le moins de chose. Je ne voulais pas me faire agresser une nouvelle fois. Mais prendre ce chemin signifiait passer devant la salle de boxe d’Ethan. A cette heure-ci il devait déjà avoir fermé l’établissement et je n’avais donc pratiquement aucunes chances pour qu’il me voie passer devant alors que lui-même sortait de la salle. Ou tout du moins, je l’espérais. Parce qu’alors il me demanderait ce que je faisais ici et je savais pertinemment que la réponse ne lui plairait pas. Dés le début, il m’avait fait comprendre ce qu’il pensait du garçon que je fréquentais, et je pense qu’il avait espérais que je ne le voyais plus depuis la fois où il nous avait vu ensemble. Sauf que c’était tout le contraire. Heureusement, il ne m’avait jamais reposé la question, ce qui ne m’avait pas obligé à lui mentir. A vrai dire, je ne savais pas si je serais capable de le faire si jamais cette situation arrivait un jour.

Marchant d’un pas rapide, je prenais la rue qui passerait devant la salle de sport. Regardant devant moi, j’eu un moment d’hésitation en apercevant la carrière d’Ethan qui baissait le rideau de l’établissement. Cela ne pouvait qu’être lui, l’on ne pouvait pas ne pas le reconnaître, même de loin. Je ralentissais mon allure en espérant qu’il partirait sans me voir. Mais alors que j’approchais un peu plus, mon attention fut attirée par la présence d’autres personnes, qui étaient plutôt proche de mon grand frère de cœur. Trop proche d’ailleurs. Rien qu’à les voir se déplacer, on savait qu’ils n’étaient pas là pour lui demander une information. Je m’arrêtais, ne voulant pas me mêler de ce qui était en train de se passer, mais observer la scène avec attention. Je savais que je ne serais pas capable de faire grand-chose si les hommes passaient à l’action, mais ne sait-on jamais. Je pourrais toujours appeler la police, même si je me doutais qu’Ethan pourrait facilement se défendre. Je passais encore quelques secondes à observer l’échange entre mon protecteur et l’un des hommes. Jusqu’à ce que j’entende ce dernier hausser la voix, avant de se jeter sur le boxeur. Qui esquiva facilement. La suite se passa tellement rapidement, et j’étais tellement surprise que je ne bougeais pas d’un pouce.

L’Américain avait une telle aisance pour tous les repousser et les mettre KO. En plus, il n’utilisait pas que la boxe. Alors que j’aurais du être terrifiée par ce que je voyais, je n’en étais que plus impressionnée par le jeune homme. Si seulement j’avais sut tout cela moi aussi, alors je ne me serais probablement jamais fait agressée. Du moins, j’aurais pu me défendre comme il le faut ! Je regardais, toujours immobile, Ethan les faire fuir, puis ramasser toutes les armes qu’ils avaient laissés derrière eux. L’un d’eux passa près de moi en me lançant un regard noir et je baissais le regard. Puis je m’assurais qu’il était partit pour m’approcher d’Ethan, incapable de dire quoi que ce soit. Arrivé à un mètre de lui, je m’arrêtais, et posais mon regard sur lui, attendant qu’il remarque ma présence. Il ne semblait même pas blesser, alors que les autres étaient repartis dans un sale état. C’est alors que je me rendis compte que je ne connaissais pas tout de mon grand frère de cœur, bien au contraire. Enfin il se retourna et fut surpris de me trouver là. Faut dire qu’il y avait de quoi ! J’aurais dû être n’importe où d’autre qu’ici.

« Est-ce que tout va bien ? Tu n’es pas blessé ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Mer 8 Fév - 11:23

Sometimes angel, sometimes devil
Ethan & Clementine
If I told you what I was
Would you turn your back on me ?
Even if I seem dangerous
Would you be scared ?

L'ex-militaire était probablement un cas irrécupérable. Même maintenant qu'il avait une vie stable et équilibrée, il ne pouvait faire autrement que d'adorer mettre une tannée aux raclures qui vivaient dans l'ombre de cette planète. Sa maitrise des arts du combat était telle qu'il prenait un plaisir non feint à s'en servir et à faire des enchainements dignes de grands films. C'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles Ethan avait choisi d'ouvrir une salle de boxe le jour où il avait décidé de se ranger. A ceci près qu'il était quasiment impossible de tourner définitivement la page d'un passé pareil. Les habitudes ont la peau dure, et cette sensation de pouvoir sur l'autre n'avait pas d'égal. Cela dit, Ethan n'avait tué personne depuis un moment, depuis facilement son mariage en fait, et un peu avant. Ce n'était pas un mal bien sûr. Cacher ou dissoudre les corps demandait toujours du temps qui empiétait sur la vie privée. Au moins, cette petite altercation lui avait mis de la gaité au cœur. Une joie assassine qui lui coulerait probablement dans les veines jusqu'à la fin de sa vie.

Mais sentant une autre présence dans son dos, Ethan se retourna pour tomber sur Clementine, sa jeune protégée en qui il voyait la petite sœur qu'il n'avait jamais eue. Que faisait-elle là à une heure pareille ? Pas s'entrainer en tout cas. Et si elle voudrait lui parler, pourquoi ne pas lui téléphoner ou passer à sa villa ? « Est-ce que tout va bien ? Tu n’es pas blessé ? » demanda-t-elle, confirmant qu'elle avait assisté à sa confrontation avec les autres blaireaux. « Non ne t'inquiète pas, tout va bien. Même pas une égratignure ! » sourit-il, rassurant. « Mais toi alors, qu'est-ce que tu fais ici aussi tardivement ? » Oui, que faisait une jeune femme comme elle à se promener dans le quartier le plus dangereux de la capitale en pleine nuit ? Pas sûr qu'il aime la réponse en fait. Mais ça, il ne le savait pas encore. Pour le moment, le boxeur était juste étonné de la voir là, ne trouvant aucune raison logique à sa présence à cette heure-là. Fille de bonne famille vivant dans une villa et ayant une belle carrière d'avocate qui l'attendait, il ne pouvait définitivement pas trouver un seul motif à sa venue. A moins que ce ne soit quelque chose de vraiment grave dont elle avait besoin de lui parler ? Toujours est-il qu'il espérait éviter de devoir répondre à des questions sur ce qui venait de se passer. Et plus encore, il lui demandait de ne rien dire à Anastasiya. Il ne voulait surtout pas l'inquiéter avec ce genre de problème, d'autant qu'elle savait pour son passé. Ethan avait peur qu'elle commence à douter de lui, en se disant qu'il resterait un animal dangereux toute sa vie, et qu'il n'y avait plus aucun espoir pour lui. Parce que dans elle et sans Sandro, c'est effectivement ainsi qu'il deviendrait. Or il ne voulait pas tomber dans ce gouffre sans fond.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1723
▵ arrivé(e) le : 20/06/2015
▵ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Jeu 16 Fév - 20:14


Do you see the beast inside me
Ethan & Clem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alors que j’avais pensé ne pas tomber sur Ethan à la sortit de la salle de boxe, pour éviter de devoir répondre aux questions qu’il allait très certainement me poser, voilà que j’assistais à une scène que je n’aurais jamais cru voir de ma vie. Du peu que je connaissais mon protecteur, je savais qu’il avait fait l’armé, et puis il n’y avait qu’à le regarder pour ne pas avoir envie de lui chercher des noises. Mais ce à quoi j’avais été le témoin… Je ne m’y attendais vraiment pas. L’on pouvait presque apercevoir un sourire sur le visage du boxeur, et c’était cela le plus perturbant, comme s’il y prenait du plaisir. Je savais que c’était possible, puisque j’en avais fait l’expérience, il n’y a pas si longtemps que cela, mais moi je me trouvais de l’autre côté. Je n’étais pas la personne qui donnait des coups mais celle qui les recevaient. Et je me doutais que mes agresseurs avaient appréciés cela. Ils auraient adorés la suite aussi, si l’on n’était pas venu à ma rescousses. Pourtant, venant d’Ethan… Je ne savais pas quoi en penser. Moi aussi j’aimais me retrouver sur le ring pour faire un combat dans les règles, mais jamais je n’aurais pris de plaisir à me battre en dehors d’une salle de boxe, même si cela n’était que pour me défendre.

Je regardais la scène, ne pouvant faire un geste, ou prononcer une parole jusqu’à ce que soit terminé. Ce n’est qu’à ce moment qu’Ethan se rendit compte de ma présence. Alors que mon regard croisait le sien, je m’empressais de lui demander s’il allait bien, s’il n’était pas blessé. Même si je me doutais que non vu qu’il n’avait pratiquement pas laissé le temps à ses adversaires de répliquer. D’ailleurs, je n’avais pu m’empêcher de penser à ce moment là, que c’était vraiment impressionnant comme performance. Un sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’il me rassurait sur sa santé physique. Par contre pour la mental, j’avais peut-être un peu de soucis à me faire après ce que je venais de voir. J’eu à peine le temps de rajouter quoi que ce soit qu’il me posa la question à laquelle je ne voulais pas répondre. Parce que je savais que si je lui disais la vérité, cela ne lui plairait pas et que je me ferais remonter les bretelles. Mais en même temps je ne pouvais pas non plus clairement lui mentir. Je baissais les yeux, le temps de réfléchir quelques secondes, avant de trouver une alternative.

« Je vais rendre visite à quelqu’un. »

Ce n’était pas faux, vu que j’allais voir Lukas. J’espérais qu’il ne me demanderait pas de qui il s’agissait, même si je me doutais qu’il ferait très bien le rapprochement tout seul. Alors avant qu’il ne puisse me poser d’autre questions.

« Tu peux m’expliquer ce qui vient de se passer ? »

Ça, je voulais bien savoir. Pourquoi un groupe d’autant de personnes s’en était pris à lui et pour quel raison. Je le voyais mal tremper dans n’importe quel trafic qui aurait pu les mettre en rogne, alors qu’est ce que cela pouvait bien être d’autre ?


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Lun 20 Fév - 14:02

Sometimes angel, sometimes devil
Ethan & Clementine
If I told you what I was
Would you turn your back on me ?
Even if I seem dangerous
Would you be scared ?

Encore un moment qui n'allait pas être simple à gérer. Car si Ethan aimait croire qu'il avait renouer avec sa part lumineuse grâce à sa femme, ce genre de situation ravivait aussitôt le monstre qui sommeillait en lui. Il essayait de lutter pourtant, mais c'était vraiment plus fort que lui. En même temps, comment pourrait-il chasser deux décennies de son existence si vite ? Pourrait-il même les chasser à vie ? Ethan en doutait fortement. Traquer, élaborer des stratégies et exterminer sa proie étaient son essence même. Mais c'était aussi de nombreux chapitres de sa vie qu'il avait enfermé dans un tiroir de son esprit pour changer de route. Il était bien dans sa nouvelle vie, avec Anastasiya et Sandro. Alors il pensait à eux pour ne pas flancher. Il se devait de rester ce qu'il y avait de meilleur en lui, et non ce qu'il y avait de plus vil. Aussi, lorsqu'il se retourna et qu'il aperçut Clementine, il se sentit quelque peu pris en défaut. Étrangement pas parce qu'il se sentait coupable, mais plutôt parce qu'il n'était pas habitué à avoir des spectateurs lorsqu'il combattait pour se défendre. Car ça n'avait rien à voir avec le fait de se confronter à un adversaire sur un ring. Dans les combats de rue, tout comme lors de missions, c'était sa vie qu'on mettait en jeu. Mais bon, comme elle savait qu'il avait été militaire, elle ne chercherait pas plus loin. Heureusement ! Ethan n'aimait pas spécialement mentir, encore moins avec ceux qu'il appréciait. De toute façon ce qui l'intriguait pour le moment, c'était ce qu'elle pouvait faire ici à une heure pareille. « Je vais rendre visite à quelqu’un. » expliqua-t-elle, mais le trentenaire avait la sensation qu'elle lui cachait quelque chose. Trop évasive, trop peu naturelle. Pensif, il n'eut cependant pas la possibilité de chercher à en savoir plus car elle lui posa une question qui lui coupa l'herbe sous le pied. « Tu peux m’expliquer ce qui vient de se passer ? » Effectivement, Ethan passait rarement son temps à trainer dans les rues la nuit pour mettre des corrections aux racailles. Ce serait un passe-temps intéressant, et il l'avait fait au début, lorsque les gangs s'étaient montrés particulièrement hostiles à son arrivé, avant de tenter de le menacer en lui réclamant de l'argent en contrepartie de le laisser tranquille. Deal qu'il avait refusé, et dont il n'avait rien dit à Anastasiya non plus, pour ne pas qu'elle s'inquiète. « Bah, les gangs n'apprécient pas trop que certains de leurs membres potentiels se réfugient ici. Ni que certains de leur membres tout court décident de leur fausser compagnie pour se donner une autre chance via la boxe. Du coup, ils viennent parfois rôder par ici, et je dois leur rafraîchir les idées. » expliqua-t-il avec un léger rictus assassin en coin. Clairement, si on ne le connaissait pas et qu'on le croiserait en pleine nuit, Ethan aurait réellement l'air d'un psychopathe. « Bon, y faut pas rester ici. Je vais t'accompagner, sait-on jamais. » Et tout en parlant, il lui fit un signe de tête pour lui dire de se remettre en route. New Town n'était pas sûr, et c'était encore plus vrai maintenant qu'il avait énervé un gang. Hors de question donc de laisser Clementine toute seule. Où qu'elle aille, il comptait bien venir avec.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1723
▵ arrivé(e) le : 20/06/2015
▵ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Lun 6 Mar - 18:10


Do you see the beast inside me
Ethan & Clem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alors que c’était moi qui devrais poser tout un tas de question à propos de ce que je venais de voir, la situation était en train de se retourner contre moi. Je savais qu’Ethan n’aimait pas Lukas, et en plus, je lui avais pratiquement promis que nos chemins ne se croiseraient plus. Mais ça, c’était avant que tout ne change, juste avant que je me fasse agresser, puis sauver par le motard. D’ailleurs, le boxeur n’était toujours pas au courant de cette histoire. A sa question, je cherchais à lui répondre le plus honnêtement possible sans pour autant lui dire toute la vérité. Bien sur, s’il me demandait clairement chez qui j’allais, je le lui dirais, mais j’espérais que ça ne lui vienne pas à l’esprit. Alors même avant qu’il puisse réagir, je lui demandais quelques explications sur ce qui venait de se passer. A l’entendre, on avait l’impression que cela arrivait souvent, ce qui me faisait un peu peur. Surtout pour lui. Je savais que le quartier, et surtout certains endroits, étaient très dangereux, j’en avais fait moi-même l’expérience. Bon certes, Ethan avait les moyens de se défendre comparé à moi, mais tout de même, il ne pourrait rien faire face à une arme chargé et pointé sur lui.

« Et jamais tu n’as pensé à prévenir la police au lieu de risquer ta vie ? »

Cela devait être risible, de voir la petite crevette brune que j’étais, passer un savon à Ethan, qui devait bien faire le double de moi, dans un sens comme dans l’autre. Je hochais la tête à son injonction, mais ne bougeais pas d’un centimètre durant quelques secondes. J’étais bloquée. Je savais qu’il resterait avec moi jusqu’à ce que je soit en sécurité. Mais le problème était que Lukas m’attendant à son appartement. Tant pis, je n’avais plus le choix désormais. Et il fallait bien avouer que j’étais rassurée qu’il m’accompagne. Je lui emboitais le pas avant de prendre le rythme de ses pas, mais prenant tout de même les devants car j’étais la seule à savoir où aller. Au bout d’une minute, je me décidais à lui poser une question qui me brulait les lèvres.

« Où est-ce que tu as appris tout cela ? »

Parce que ce que j’avais vu, ce n’était pas seulement de la boxe, mais un mélange de pleins de choses dont je n’aurais jamais soupçonnée l’existence si je ne l’avais pas vu faire. a travers cette question, je voulais aussi savoir quelque chose d’autre : s’il pouvait m’apprendre tout cela. Parce que je me disais que ça pourrait bien me servir un jour ou l’autre si jamais je me retrouvais encore une fois au mauvais endroit. Puis si j’avais su me défendre comme Ethan, jamais je n’aurais finis si amoché lorsque je m’étais faite agressé. Mais je ne pouvais clairement lui demander comme ça, sinon il finirait par me demander mes motivations, et je serais alors obligé de tout lui raconter, ce que je ne souhaitais pas faire.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Sam 8 Avr - 9:44

Sometimes angel, sometimes devil
Ethan & Clementine
If I told you what I was
Would you turn your back on me ?
Even if I seem dangerous
Would you be scared ?

Pas plus alarmé que ça, Ethan expliqua à la brunette que ce genre d'agression n'était pas la première qu'il essuyait. C'est sûr que pour quelqu'un qui assistait à ça pour la première fois, ça devait sembler bien violent. Mais pour le boxeur, qui avait grandi en apprenant à se battre avant de savoir marcher, puis qui était entré à l'armée sitôt l'âge requis atteint, avant de devenir nettoyeur pour le compte du gouvernement, c'était d'une banalité affligeante. Des types comme ça, l'américain en mangeait une dizaine avant le petit-déjeuner. Mais bon, il essayait de ne pas trop faire de vague, ne serait-ce que pour conserver sa vie heureuse auprès de sa famille et qu'elle ne se retrouve pas en danger. Cela dit, l'ex-militaire ne pouvait pas nier que ça lui faisait du bien. Cogner les erreurs génétiques qui parcouraient le monde avait un goût d'exaltation qu'il fallait tester au moins une fois dans sa vie pour se rendre compte du bien-être que ça provoquait. Effacer ses envies de meurtre et renier son passé allaient définitivement être un combat de tous les jours, combat qu'il perdrait parfois. Comme ce soir d'ailleurs, non ? Mettre une raclée à ces types lui avait fait un bien fou, sans qu'il ne tombe dans l'assassinat. Une chance, vu que Clementine avait assisté à tout cela. Bien sûr ça aurait pu passer pour de la légitime défense... Mais. Il y avait toujours un mais quant ça concernait Ethan. « Et jamais tu n’as pensé à prévenir la police au lieu de risquer ta vie ? » Risquer sa vie ? Un sourire en coin naquit sur les lèvres du trentenaire. Sans fausse modestie, il serait capable de dératiser la ville et tous ses quartiers avant même que la police n'est terminée de mettre en place son plan d'action. Et il n'avait rien contre la police, mais il préférait de loin régler ses problèmes lui-même, d'autant qu'ici les flics ne faisaient pas la loi par ici, quant bien même qu'ils affirment le contraire. « C'est pas que je n'aime pas la police mais... moins je les vois, mieux je me porte. De toute façon, qu'est-ce que tu crois qu'ils feraient ? Sans preuve ils ne bougent pas leur popotin. Donc, à moins que tu n'aies tes entrailles qui trainent sur le sol, les appeler est aussi inutile que d'attendre qu'il pleuve en plein désert. Ne t'inquiète pas, je gère. » fit-il très calmement, sûr de lui et de ses compétences. Par contre, si Clementine progressait en boxe, elle n'était pas de taille à faire face à une attaque de ce genre pour le moment. Il était donc absolument hors de question que la jeune femme sillonne les bas quartiers sans garde du corps. Ethan lui demanda d'ailleurs ce qu'elle faisait là à une heure pareille, car ça ne lui plaisait vraiment pas qu'elle se balade ici en pleine nuit avec tous les dangers qui n'attendaient que de lui tomber dessus. Déclarant qu'elle allait voir quelqu'un, le boxeur hocha la tête avant de lui dire qu'il allait l'accompagner. Sauf que cette dernière ne se mit pas en route immédiatement. Avait-elle quelque chose à cacher ou était-elle encore sous le choc de ce qui venait de se passer ? A moins qu'elle ne se mette à douter d'être en sécurité auprès d'un type autrement plus dangereux comme Ethan ? Immobile, le trentenaire attendit qu'elle se décide à se mettre en route, ou à parler. Clementine décida cependant de se mettre en marche. « Où est-ce que tu as appris tout cela ? » demanda-t-elle au bout d'un moment, alors qu'ils passaient de rues en rues. Une question légitime. Ethan n'avait effectivement pas usé que de boxe pour envoyer ses agresseurs au tapis. Il avait eu recours à des arts-martiaux, mélangeant aisément les différentes types de combat pour prendre le dessus sur eux. Sans compter son expérience en la matière... « J'ai été militaire. » répondit-il simplement, puisqu'à ses yeux ça expliquait beaucoup de chose. Mais vu que la brunette était sa protégée, il décida d'en dire un peu plus. « Mais c'est vrai que si j'ai une excellente maîtrise des sports de combat en général, c'est parce que mon père était très exigeant et qu'il m'a appris tout cela dès que j'ai su me tenir droit sur mes jambes sans tomber. Il était militaire lui-aussi, colonel dans l'armée de terre. » Une enfance stricte, que le sniper avait non seulement réussi à supporter, mais en plus à se hisser au moins aussi haut que ce que son paternel avait attendu de lui. Il lui semblait parfois même que son enfance et son adolescence avaient été plus infernales que tout ce qu'il avait subi ensuite pour augmenter son niveau et devenir un tueur à gage exceptionnel. « Et toi ton enfance ? C'était comment la France ? » demanda-t-il. Quitte à marcher l'un à côté de l'autre, autant en profiter pour poser les questions qu'on avait jamais posé et apprendre à se connaitre mieux encore. Ethan était d'autant plus curieux qu'il avait déjà été en France pour affaire, et qu'il connaissait d'ailleurs la langue.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1723
▵ arrivé(e) le : 20/06/2015
▵ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Lun 17 Avr - 15:36


Do you see the beast inside me
Ethan & Clem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Des personnes qui se battent, j’en avais déjà vu. Des agressions aussi, vu que j’en avais moi-même subit une il y a quelques mois. Mais ce dont je venais d’être le témoin était encore tout autre chose, je m’en rendais bien compte. Ethan avait installé sa salle de boxe dans l’un des quartiers les plus dangereux de la ville, et j’avais bien vu que ce n’était pas que des enfants de cœur qui s’y rendaient, mais au fond, ils n’étaient pas méchant, bien au contraire, l’on voyait qu’ils se trouvaient là pour s’en sortir. J’avais d’ailleurs un peu sympathisé avec quelques uns, alors je comprenais ce que me disait le boxeur, le fait que ça ne devait pas plaire aux gangs qui sévissaient dans les rues de la ville, et qui venaient s’en prendre aux bonnes personnes. Je comprenais qu’Ethan tente de protéger ses jeunes, pour qu’ils ne ruinent pas leurs vies en faisant les mauvais choix, et je comprenais qu’il devait se défendre parfois pour y arriver. Mais là, il n’y avait pas que cela. J’avais vu le sourire qui ornait les lèvres de mon grand frère alors qu’il se trouvait au dessus de ses pauvres jeunes qui ne faisaient pas le poids face à lui. C’était cela qui faisait le plus peur, pas qu’il ait réussit à mettre KO autant de personne en si peu de temps, mais le plaisir qu’il avait prit, apparemment. Pourtant, même ça, je pouvais le comprendre. Si j’avais la chance de me retrouver devant les trois garçons qui m’avaient agressé, ce n’était pas en pleurant que je me vengerais mais bien avec le sourire aux lèvres. Ça aussi c’était effrayant, de voir ce que je pourrais devenir si l’on m’en donnait l’occasion… La question n’était pas là ce soir, et je reportais mon attention sur le jeune homme, qui me disait en plus que cela arrivait souvent ! Et cela ne semblait même pas lui faire d’effets que ça ! Je découvrais là une nouvelle facette de mon protecteur.

A sa réponse, je baissais les yeux, ne pouvant nier le fait qu’il avait tord. Je l’avais moi-même vécu, cette histoire. Le soir de mon agression, quelqu’un avait bien dû se rendre compte de ce qui se passait, pourtant, personne à part Lukas n’était intervenu, personne n’avait appelé la police. Et même après avoir été sauvé, je n’avais vu nulle part la trace d’un article ou de quoi que ce soit parlant de ce jeune que Lukas avait finalement poignardé. Je levais alors mon regard pour le plonger dans celui d’Ethan. C’était bête de m’inquiéter comme ça pour lui alors que comme il le disait si bien, il gérait la situation.

« Je veux juste que tu fasses gaffe à toi, c’est juste que je tiens à toi ! »

Qui aurait cru qu’il aurait prit une telle place dans ma vie ? Personne, je pense. S’il n’y avait pas eu ce WB, jamais je n’aurais fait sa connaissance, mais surtout s’il n’y avait pas ce fichu Kangourou, jamais nous ne nous serions rapprochés de la sorte. C’était fou la vie quand on y pensait. Je hochais simplement la tête alors qu’il me dit m’accompagner, et je dois avouer que je suis soulagée, surtout après ce que j’ai déjà vécu. Pourtant, cela ne m’empêche pas de continuer de faire la route pour me rendre chez Lukas à chaque fois que j’en ressens l’envie, ce qui arrive d’ailleurs de plus en plus souvent. Callant mes pas sur le rythme des siens, j’en viens à briser le silence en lui demandant où est-ce qu’il a apprit tout ça, rêvant de le savoir aussi, pour ne plus jamais être faible. Mon regard se porta sur le boxeur, en entendant son parcours, une partie de son passé. Jamais je ne m’en serais douté, et pourtant, cela expliquait certaines choses. Sans le contrôler, je faisais le rapprochement avec Lukas. Lui aussi n’avait pas eu une enfance facile, mais Ethan semblait s’en être bien mieux sortit que le motard. Peut-être parce qu’il l’avait voulu ? Ou alors c’était parce qu’il avait rencontré la bonne personne ? Et moi, étais-je la bonne personne pour Lukas ?

« Ca n’a pas du être facile… »

Le genre d’enfance que je n’avais pas vécu, bien au contraire. Le mot ‘princesse’ s’invita dans mon esprit, et sur le moment, je ne pouvais nier qu’il m’allait plutôt bien en faite, même s’il faudrait me torturer pour que je l’avoue à haute voix.

« Oh, rien de bien passionnant j’en ai peur. Fille unique, des parents plutôt aisé, on peut dire que je n’ai jamais manqué de rien. »

La seule chose que je pouvais regretter serait peut-être de ne pas avoir eu de frère ou de sœur, mais je comprenais le choix de mes parents, et de toute façon, maintenant il était trop tard pour que ça se fasse.

« Quant à la France… Je crois que c’est un peu pareil qu’ici, sauf les paysages. Il n’y en a pas d’aussi beaux là bas, je trouve. »




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Jeu 27 Avr - 18:45

Sometimes angel, sometimes devil
Ethan & Clementine
If I told you what I was
Would you turn your back on me ?
Even if I seem dangerous
Would you be scared ?

Habitué. C'était le mot que le boxeur utilisait principalement pour parler des combats et des coups qu'il y prenait, mais surtout de ceux qu'il donnait. Ce n'était sans doute pas facile à s'imaginer pour des personnes normales, encore moins si elles s'étaient déjà retrouvées confrontées à une bagarre. Pour Ethan, c'était au contraire l'histoire de sa vie. Pourtant, et contre toute attente, il n'était pas le type le plus violent du monde. C'est vrai qu'il avait une vision différente de la majorité des gens sur le fait de tabasser des personnes et de s'en prendre plein la tronche, mais pour lui c'était la routine. Parce que finalement, quitte à devoir se forger le caractère, c'était aussi bien qu'on le fasse de cette façon quant on était encore enfant, non ? Ça évitait de souffrir plus tard et Ethan trouvait qu'il avait mieux tourné que beaucoup de ses anciens camarades. D'un autre côté, il s'était souvent entendu dire qu'il n'était pas comme les autres, qu'il était spécial. Sa capacité d'apprentissage, la discipline dont il faisait preuve, le mental d'acier qu'il avait, il avait tout du soldat d'élite, et du tueur parfait. La seule chose qu'ils n'avaient pas peser dans l'équation, c'est qu'il restait un humain avec des émotions, aussi enfouies soient-elles, et qu'à un moment ou à un autre, elles ressurgiraient. Les morts ne tiennent pas chaud la nuit, mais ils finissent au contraire par laisser place au doute. Et c'était lors de ses doutes qu'il avait croisé la route d'Anastaisya... Cependant, ce serait mentir que de dire que l'ex-tueur à gages n'éprouvait pas une joie assassine lorsqu'il arrachait la vie de ses ennemis. Le pouvoir qu'il exerçait sur eux avait un goût incomparable, presque aussi puissant que celui d'aimer et d'être aimé. A ceci près qu'il était éphémère et laissait un grand vide amer, ce qui poussait alors à réitérer l'expérience et qu'on ressentait l'étrange appel du sang. Bref, en dehors du risque qu'il puisse terminer psychopathe, il ne fallait pas s'inquiéter pour lui. « Je veux juste que tu fasses gaffe à toi, c’est juste que je tiens à toi ! » Le boxeur la regarda en penchant légèrement la tête de côté, un sourire aux lèvres. Cette sensation de compter pour quelqu'un, de savoir qu'on était aimé et d'aimer ces personnes, c'était ça qu'il aimait ressentir et à quoi il s'accrocher dans les moments difficiles pour ne pas dévier. L'amitié et l'affection de l'étudiante lui étaient réellement précieuse. « Promis, je ferai attention. » assura-t-il avec une voix emprunte de chaleur.

D'ailleurs, sur le chemin, Ethan eut l'occasion de lui parler un peu de sa vie, de lui raconter que son géniteur s'était conduit davantage en entraineur sportif et en chef militaire qu'en père aimant. Mais bon, ça lui avait permis de connaitre une centaine de manière de tuer un homme avant ses quinze ans et de maitriser la majorité des arts-martiaux avant les seize. Quand au maniement de couteau de lancer et des armes à feux, il était un vrai prodige à douze ans. Avec le recul, Ethan devait admettre que son père devait effectivement avoir quelques problèmes mentaux pour infliger un entrainement intensif et de ce niveau sur son propre enfant. « Ça n’a pas du être facile… » Étant désormais en paix avec son passé et bien stable dans sa vie, le trentenaire pouvait aborder le sujet sans que ça ne devienne sensible. « Certains jours ont vraiment été difficiles mais, dans l'ensemble, je ne m'en rendais pas compte alors... Et au moins, personne ne m'embêtait à l'école. » sourit-il avec amusement. Ayant un passé différent des autres, Ethan se demanda alors comment était celui des autres. Clementine n'échappa donc pas à sa curiosité. « Oh, rien de bien passionnant j’en ai peur. Fille unique, des parents plutôt aisés, on peut dire que je n’ai jamais manqué de rien. » Mmm, il aurait bien voulu voir ça. Pas par envie ou jalousie. Juste pour voir à quoi cette vie-là ressemblait. A quoi les jeunes passaient-ils leur temps, s'il n'avait pas tous ces entrainements militaires à subir ? « Quant à la France… Je crois que c’est un peu pareil qu’ici, sauf les paysages. Il n’y en a pas d’aussi beaux là-bas, je trouve. » Ethan y avait déjà été et... pour avoir visité pas mal de pays, il aurait beaucoup de mal de dire celui qu'il trouvait le plus beau, tout simplement parce qu'ils avaient tous leurs charmes. Par contre, c'est vrai que si on aime être proche de l'océan, valait mieux être sur une île que sur un continent. « Et dans tes projets à longs termes, tu veux faire quoi ? Retourner en France, rester ici, partir ailleurs ? » Mais tout en posant cette question, le boxeur commençait à trouver qu'ils marchaient beaucoup. Clementine faisait réellement ce chemin-là à cette heure-là dans ce quartier-là ? Une alarme s'enclencha dans sa tête. Il allait falloir qu'il lui explique qu'elle devait se montrer plus prudente. Vraiment plus plus prudente.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1723
▵ arrivé(e) le : 20/06/2015
▵ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Ven 5 Mai - 18:33


Do you see the beast inside me
Ethan & Clem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il ferait attention, il venait de me le promettre, alors je n’avais plus de soucis à me faire non ? A part le fait qu’il tenait une salle de boxe en plein milieu du quartier le plus dangereux de la ville, surtout une fois que le soleil allait se coucher et qu’en plus il venait de m’apprendre que ce n’était pas la première fois qu’il subissait ce genre d’attaque. Mais Ethan était grand, il n’avait probablement pas besoin que je lui dise que c’était pas la meilleure des solutions que de se défendre tout seul sans faire appel aux autorités. Puis de ce que j’avais vu, il était clairement capable de le faire. J’en apprenais toujours plus sur mes proches et avait tendance à découvrir des facettes jusque là inconnu. C’était assez déstabilisant comme situation. Alors il fallait que je me calme, que je me dise que tout irait bien, ce n’était pas un idiot, il avait une famille qui comptait sur lui, alors le boxeur n’allait pas faire de bêtises, du moins je l’espérais de toute mes forces. Je lui adressais un petit sourire, après sa promesse, et engager le pas à ses côtés. Il avait décidé de m’accompagner jusqu’à chez Lukas, sans même savoir que c’était chez lui que je me rendais, et je devais avouer que ça ne me dérangeais pas, bien au contraire, je me sentais un peu plus en sécurité. Une fois arrivé devant la porte du motard, je verrais bien ce qui se passerait, s’il n’avait pas cherché à en savoir plus entre temps.

Marcher était la meilleure occasion d’en savoir un peu plus, et c’est pour cela que je lui demandais où est-ce qu’il avait bien pu apprendre à faire tout ce qu’il avait fait contre ses agresseurs. Parce que je n’étais pas bête, je m’étais bien rendue compte que ce n’était pas de la boxe qu’il avait utilisé pour tous les mettre KO. Du moins, il n’y avait pas que cela. Ma question, en plus d’être simplement curieuse de nature, n’était pas totalement désintéressée. J’en venais à me dire qu’il serait peut-être bon que j’apprenne moi aussi quelques gestes pour me défendre tout seule si jamais… Si jamais je me faisais agresser une nouvelle fois. Je ne pourrais pas toujours compter sur l’intervention de Lukas pour me sauver la vie. Mais je ne pouvais pas le demander clairement à mon grand frère de cœur au risque de devoir lui expliquer ce qui me poussait à vouloir apprendre tout cela. Pour le moment, je m’intéressais à ce qu’il me disait et me racontait de son passé, choses que je n’aurais jamais imaginé et qui me faisait réalisé que je ne le connaissais pas aussi bien que je ne l’avais pensé. Un léger rire s’échappa d’entre mes lèvres.

« J’imagine bien ! Même encore aujourd’hui, suffit de te regarder pour ne pas avoir envie de te chercher des noises. »

Quant à ma propre enfance… Que dire à part qu’elle avait été calme et paisible. Rien de bien intéressant à raconter en faite. J’avais presque eu une vie de princesse, alors je n’allais pas m’en vanter et encore moins m’en plaindre auprès de qui que ce soit. Parler de la France me rendit quelque peu nostalgique. Quelques fois, ça me manquait, bien je pensais à la vie que j’avais construite ici et ça me faisait oublier ma peine d’avoir quitté le pays de ma naissance. De toute façon, plus personne ne se souviendrait de moi si je décidé d’y retourner. A part mes grands parents, bien sur. Je relevais la tête vers mon protecteur alors qu’il me posait une question sur mon avenir. Mon premier réflexe aurait été de dire que je n’en avais absolument aucune idée, mais depuis quelques temps, les choses avaient changés et j’osais m’imaginer un avenir qui n’avait aucunes chances d’arriver. Il valait peut-être mieux ne pas en parler.

« Je ne pense pas retourner en France. Alors je pense rester ici, ou partir, selon les opportunités qui s’offrent à moi. »

On ne savait jamais ce que pourrait réserver la journée du lendemain. Qui sait si Lukas ne partirait pas comme il en avait le projet et qu’elle ne le suivrait pas ? En parlant de ce dernier, j’approchais de son appartement, et je ressentais une pointe de stress m’électriser le corps en me demandant si Ethan savait où l’on se trouvait et où j’allais. Je m’arrêtais à quelques mètres de l’entré de l’immeuble et me tourner vers le boxeur. Mon idée de lui demander de m’apprendre à me battre, réellement, me trotter toujours dans la tête, mais je n’osais toujours pas la poser, pas sans prendre de risques…

« Merci. Pour la balade… »




AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine

Revenir en haut Aller en bas

Do you see the beast inside me ? # Clementine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-