AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Do you see the beast inside me ? # Clementine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SEPTEMBERcouple.
avatar
SEPTEMBER ♡ couple.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 7311
▵ arrivé(e) le : 09/08/2013
▵ avatar : Tom Hardy

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Mer 10 Mai - 10:51

Sometimes angel, sometimes devil
Ethan & Clementine
If I told you what I was
Would you turn your back on me ?
Even if I seem dangerous
Would you be scared ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bien sûr qu'il ferait attention. Ethan n'était pas suicidaire et ne l'avait jamais été. Ce qu'on pouvait lui reprocher, c'était ce goût pour l'adrénaline qui, chez lui, se manifestait par cette joie d'avoir le pouvoir sur ses adversaires lorsqu'il combattait. En dehors de ça, le trentenaire était stable et équilibré depuis qu'il était avec sa femme. Et maintenant qu'il avait un fils, il allait faire d'autant plus attention. Cela dit, Ethan comprenait parfaitement l'appréhension de Clementine, et son inquiétude lui réchauffait le cœur. Longtemps solitaire, il redécouvrait toujours le plaisir que ça faisait lorsqu'une personne l'appréciait et se souciait de lui. Il n'était pas sûr de s'y habituer un jour, et encore moins de le mériter. Mais en tout cas, il comptait bien en profiter, car l'affection qu'on lui témoignait devenait sa force. Puis il lui raconta une partie de son passé. Comment son père était avec lui, comment il l'avait élevé, et comment ça avait influencé sa vie et ses relations avec les autres. « J’imagine bien ! Même encore aujourd’hui, suffit de te regarder pour ne pas avoir envie de te chercher des noises. » Ethan s'esclaffa. C'est vrai qu'à l'école comme ailleurs, rares avaient été ceux qui s'étaient risqués à lui tenir tête. Surtout avant. A l'école il n'avait jamais cherché les embrouilles mais avait su répondre à ceux qui le provoquaient ou qui s'en prenaient aux plus faibles. A l'armée ça avait été différent. Il y avait des têtes brûlées, des mecs qui se retrouvaient là par obligation, des types trop sensibles, ceux qui ne voulaient pas crever en ouvrant les yeux sur l'enfer de la guerre et des recrues comme lui. Le parfait petit soldat, obéissant et efficace. Sauf que là-aussi il avait dû en calmer certains, bien que ça avait été rare. Puis il était devenu nettoyeur pour le compte de la CIA, brisant encore un peu plus de son humanité pour en faire sortir la bête. Ils n'avaient juste pas calculé qu'on ne tient pas un monstre en laisse indéfiniment. Cette partie de son histoire, Clementine et les autres ne devaient jamais l'apprendre. Seul Anastasiya et Caleb étaient au courant, et c'était déjà bien assez. Puis ce fut au tour de la brunette d'en dire plus sur son parcours. ]« Je ne pense pas retourner en France. Alors je pense rester ici, ou partir, selon les opportunités qui s’offrent à moi. » Oui, ça il comprenait. Lui-même n'avait jamais songé finir ici, en Nouvelle-Zélande. Pourtant c'était son nouveau chez lui, et il ne se voyait pas partir ailleurs. « Mmm, je vois. De toute façon tu es jeune, tu as le temps de réfléchir à la question. Et puis comme tu le dis si justement, ce sont finalement les opportunités qu'on saisit qui définisse où sera notre futur. » Sans compter que plus tard, si elle rencontrait quelqu'un avec qui ça marchait bien au point qu'ils veuillent passer leur vie ensemble, ils pourraient décider où ils veulent fonder leur famille et réaliser leurs rêves. En bref, la vie réservait moult surprises.

Finalement Clementine finit par s'arrêter devant une porte d'entrée. Ethan observa les environs mais il n'y avait rien de plus que ce qu'on pouvait attendre dans ce quartier. Des immeubles passablement délabrés qui respiraient à la fois pauvreté et dangerosité. Il n'aimait pas la savoir ici, au point d'hésiter de la laisser. Mais elle était majeure et intelligente. Il devait lui faire confiance comme elle le faisait avec lui. N'empêche que... « Merci. Pour la balade… » Cherchant qui pouvait vivre ici, si cette adresse lui rappelait quelque chose, Ethan en revint à la miss. « C'est normal. Je n'allais quand même pas laisser ma petite protégée se perdre seule dans ce labyrinthe sordide » sourit-il avec douceur et une pointe de malice. « Tu vas passer la nuit ici ? » demanda-t-il alors par inquiétude. Parce que si jamais elle devait sortir en pleine nuit, il préférait encore qu'elle l'appelle et qu'il vienne la chercher plutôt qu'elle affronte les ombres du quartiers.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1677
▵ arrivé(e) le : 20/06/2015
▵ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: Do you see the beast inside me ? # Clementine Ven 26 Mai - 21:20


Do you see the beast inside me
Ethan & Clem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je lui adressais un sourire, heureuse que finalement nous ayons passée ce moment ensemble, même s’il fallait avouer que j’avais eu peur pour lui, en le voyant se battre de cette façon. D’ailleurs ça me faisait penser qu’il faudrait un jour que je lui demande de m’apprendre, que ce genre de chose pourrait me servir, au moins pour ne pas revivre ce que j’avais déjà vécu une fois… Certes, il pouvait très bien me dire de ne pas traîner dans ce quartier une fois la nuit tombée, ce qui n’était pas bête du tout, mais je ne pouvais pas m’empêcher de me rendre chez Lukas pour y passer la soirée avec lui, tout comme je ne pouvais pas lui demander de venir me chercher ou me ramener. De toute façon j’étais assez grande pour me débrouiller toute seule. Ou du moins, c’est ce dont je tentais de me convaincre. Pourquoi ne pourrais-je pas devenir comme mon protecteur ? Probablement parce que déjà, nous n’avions pas eu la même enfance, mais alors c’était même tout le contraire. Je voyais alors pour le motard se plaisait à me surnommer « Princesse ». c’était bien ce que j’étais au fond, une petite princesse qui avait la belle vie dans une villa du centre ville, qui avait toujours ses parents derrière elle pour subvenir à tous ses besoins, qui n’avait jamais rencontré de difficultés dans sa vie, enfin presque. Pourtant, à bien des égards, ils étaient plus fort que moi, plus courageux aussi, et je me rendais compte, peut-être un peu plus suicidaire. Mais je n’allais pas en débattre maintenant, je faisais part de mes projets d’avenir à Ethan, tentant de lui cacher qu’en faite je n’avais aucunes idées de ce que je ferais une fois que je serais diplômé, qu’inconsciemment j’attendais après Lukas pour répondre à cette question. Je hochais la tête, un sourire sur les lèvres aux paroles du boxeur.

« On verra bien ce qui se présente. »

Mais serais-je vraiment capable de quitter tout ce que j’avais construit ici, mes amis, mes habitudes, mes parents ? Peut-être… Si la raison était suffisamment bonne, s’il me le demandait… Je m’arrêtais finalement devant l’immeuble du motard, espérant que mon grand frère de cœur ne connaisse pas l’adresse, qu’il ne sache pas chez qui je me rendais à cette heure-ci. Je le remerciais pour m’avoir accompagné, je devais avouer que c’était beaucoup plus rassurant de faire le trajet avec lui que toute seule. Un sourire triste s’étira sur mon visage, et durant quelques secondes, je ne pus faire autrement que de me laisser submerger par certains souvenirs, plus je secouais légèrement la tête, en espérant qu’il n’avait rien vu.

« Oui, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer… »

Puis je relevais la tête à sa question, me demandant s’il voyait mes joues devenir rapidement rouge. Je ne pouvais pas dire non, déjà parce que cela aurait été un mensonge, et ensuite parce qu’il se serait probablement inquiété de me savoir dehors en pleine nuit. Tout ce que j’espérais, c’était qu’il ne me demande pas qui m’attendait là haut. Je hochais la tête, avant de répondre d’une petite voix que c’était bien le cas. Et avant qu’il ne devienne trop curieux, je m’approchais, me mettais sur la pointe des pieds et déposais un baiser sur sa joue.

« Encore merci, et embrasse ta famille pour moi. »

Lui tournant le dos, je poussais la porte qui ne fermait plus à clef depuis un bon moment et montait une à une les marches qui me menaient chez Lukas.



THE END




AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Do you see the beast inside me ? # Clementine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-