AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (blake) Wake up and be sure of nothing. . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 532
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Mar 7 Fév - 19:04

Blake and Sweem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Wake up and be sure of nothing. . .

Loin d’imaginer ce que tu avais vécu durant ces derniers jours, tu commençais à reprendre conscience, pour toi tu étais encore sur le ring. Un nouveau match … mais quand tu avais voulu respirer par toi-même tu avais manqué de t’étouffer. Un tube se tenait dans ta bouche, tu tentais de l’enlever quand tu entendais une sonnerie retentir à côté de toi, alors que tu avais horriblement mal à la tête. « Calmez-vous … » Qu’on te lançait. Tu ne paniquais pas, mais tu suffoquais tout bonnement. Tu tentais de reprendre une respiration, mais chose impossible, jusqu’à ce que le tube ne te soit retiré. « Ne parlez pas pour le moment …. On va vous tester un peu serré ma main tout d’abord. » Sentant une source de chaleur chaude frôler ta main gauche tu serras cette dernière. « Très bien, maintenant à chacune de mes questions vous allez serrer feux fois ma main pour dire oui et une fois pour non ! » Tu serrais donc deux fois la main du docteur pour dire que tu avais saisi. Tu avais beau écouter ce qu’elle te baratiner à ce moment précis, tu avais un tas de question en tête. Tu n’avais que peu de souvenir du match où tu te pensais encore quand tu avais ouvert les yeux, mais tu ne pouvais pas nier que tu avais compris que tu étais à l’hôpital. L’odeur, la couleur des murs, tu ne pouvais pas louper cela. Tentant de te soustraire à tes questions, tu tentais de suivre les questions de la femme qui te touchait de toute part et te donnait quelques petits coup. « Vous avez mal quelques parts ? » Qu’elle finissait par te questionnait, tu serrais sa main deux fois de suite. Ta tête te donnait l’impression d’avoir bu plus que de raison pendant pas mal de jour et qu’un sacré coup surtout t’avait été assigné durant ton match. Tu étais loin de pouvoir voir le visage déformé que tu avais, tu te souvenais très vaguement du fait que ton match avait duré durant de très longue minutes. Ton adversaire comme toi vous ne vouliez pas lâcher. Subissant chaque coup, ton corps pouvait sans doute encore accuser ces derniers, mais seule ta tête te faisait réellement mal. Finalement on avait fini par t’emmener faire un scanner, quand tu avais pointé ta tête pour annoncer d’où venait-le mal. Durant le scan, tu avais fini par t’endormir, malgré le bruit assez dérangeant de la machine. Tu fus réveillé par la voix de Blake quand tu rentras à nouveau dans ta chambre, tu la regardas, ses yeux rougis, alors que tu attrapas sa main au passage. « Bl .. » Tu tentais de parler pour la première fois, mais ta gorge était irritée sans doute par l’intubation que tu avais subit. Tu fermas les yeux avant de sourire avec difficulté à la jeune femme. « Les .. » Rien n’à faire , tu n’y arrivais pas , tu avalais avec beaucoup de mal ta salive, alors que tu venais de tenter de parler des petites.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Dim 12 Fév - 17:49



Wake up and be sure of nothing
SWEEM & BLAKE


Ces derniers jours avaient été des plus angoissants pour Blake. Elle s'occupait de son service lors de l'arrivée de son colocataire aux urgences, ce dernier vraiment mal en point. Elle avait abandonné tous ses dossiers sur place pour aller prêter main forte, terrifiée à sa simple vue et à l'idée des potentielles conséquences. Il l'avait prévenue quelques jours auparavant d'un combat, et bien que la demoiselle n'était jamais enthousiaste aux rings elle savait ô combien tout ceci comptait pour lui. Mais maintenant qu'il était allongé de tout son long sur le brancard déambulant dans les couloirs, des ambulanciers trottant pour ouvrir le passage devant eux, elle se sentait coupable malgré elle. Les équipes de l'hôpital avaient fait tout leur possible pour le brun, mais le coma de celui-ci se prolongeait. Depuis l'accident, la belle interne passait régulièrement le voir dans sa chambre. Elle n'avait aucun mal à s'éclipser discrètement de son service pour prendre de ses nouvelles, bien qu'il demeurait stable elle ne sentait vraiment pas bien et c'était une chose tout à fait compréhensible. À côté de ça, elle devait s'occuper des nièces et tâcher de les rassurer du mieux que possible. Non, bien sûr que non elles ne savaient pas la vérité. Bien que les petites commençaient à se poser des questions, pour le moment elle gérait la situation. Mais combien de temps tiendrait-elle ? Le stress qu'elle accumulait finirait par la faire craquer, tôt ou tard.

Aujourd'hui encore, elle attaque une nouvelle journée de travail. Les deux filles se sont rajoutées à son emploi du temps, et avec des négociations de circonstances auprès de la direction elle a put obtenir un accord pour modifier ses horaires afin de pouvoir parvenir à tout caser. Par conséquent, plus ou moins à l'heure, Blake entre et prend les rênes de son service. C'est dans le courant de la matinée qu'une infirmière vient la prévenir que des scans ont été réalisés sur Sweem et qu'il se réveille progressivement. Premièrement, elle avait faillit s’effondrer de soulagement en apprenant la nouvelle, puis avait remercié à la volée l'infirmière en question et s'était rendue sans perdre plus de temps dans sa chambre. En entrant, après une petite toque contre la porte, elle fut si soulagée de le voir sans son intubation qu'elle soupira doucement. « Sweem... » La blonde s'avança, refermant délicatement la porte derrière elle. Elle s'arrêta près du lit, où elle déposa sa main sur la sienne en le regardant avec un sourire. Il était revenu, et c'était sans aucun doute le plus beau cadeau qu'il pouvait bien lui faire. Sans même qu'elle ne s'en rende compte, des larmes lui montèrent aux yeux et elle pleura silencieusement sans le quitter des yeux. Des larmes de soulagement et de joie, et par la même occasion de son anxiété et de sa peur de le perdre qui s'échappaient après des derniers jours terriblement difficiles. Il essaya de parler, et elle secoua légèrement sa tête pour le dissuader de continuer. « Non non, ne dis rien.. d'ici quelques jours, mais pas maintenant. » Elle caressa nerveusement le dos de sa main, souriant un peu pour le rassurer. Malgré son conseil, sans surprise il essaya de s'exprimer à nouveau sans grand succès. Elle réfléchit un instant, puis ce dont il pouvait bien vouloir parler lui sembla évident. « Les petites ? Elles vont bien, ne t'inquiètes pas. Elles se posent peut-être quelques questions, mais ne sont pas inquiètes pour le moment. Pour elles, tu prends simplement quelques jours de vacances... » Blake sécha d'un petit geste ses larmes, inspirant un peu pour essayer de se détendre. « Tu m'as fais peur Sweem.. vraiment peur. » C'était la vérité. Il lui avait déjà fait plusieurs frayeurs, mais celle-ci l'avait vraiment mise au plus bas. La demoiselle était toujours tendue lorsqu'il partait sur les terrains de combats, surtout qu'il lui arrivait assez fréquemment de revenir avec de jolies marques un peu partout. Elle avait peur qu'il se blesse plus sévèrement comme aujourd'hui, ou même pire encore. Mais cela fait bien longtemps qu'elle avait baissé les bras pour lui faire arrêter. C'est une partie intégrante de lui, et elle ne pouvait pas lui arracher. Elle savait au fond d'elle qu'elle ne voulait pas vraiment qu'il fasse une croix sur la boxe, cela le rendrait indéniablement malheureux et c'était le dernier de ses souhaits.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 532
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Mar 14 Fév - 15:19

Blake and Sweem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Wake up and be sure of nothing. . .

Tu n’aurais pas parié sur ta perte sur ce match. Mais ce fût le cas, tu avais été plongé dans un léger coma, tu étais inerte durant quelques jours, sauf que quand tu te réveillas, entubé et avec un sacré mal de tête. Tu étais loin d’imaginer que tu avais été dans le coma. Pourquoi tu penserais ainsi ? Pour toi, tu avais juste perdu connaissance suite au dernier coup massacreur de ton adversaire. Tu en avais essuyé des coups depuis toujours, tu connaissais les douleurs et les risques. Combattre faisait partie de ta vie, tu avais besoin de cela pour survivre et ne pas couler sous le nombre conséquent de problème. Ton réveil fût brutal, des questions tombant dans ton oreille avec des demandes particulière des médecins pour savoir sans doute comme je me portais .T’avais un tas de question en tête, mais t’avais surtout quelques envies comme voir Blake et tes nièces. Blake, pourquoi avais-tu cette envie si forte de la voir, de prendre du plaisir en observant son doux visage et son sourire illuminant fort souvent son visage. Tu étais à présent au scanner, le bruit de cette machine résonnant dans ton esprit. Tu n’arrivais plus à penser, tu étais loin de te dire que tu allais revoir Blake rapidement, mais tu avais tant d’interrogation qui fracassaient ton esprit, laissant ce dernier avec des maux bien plus fort qu’à ton réveil. Tu ne savais pas trop pourquoi, mais tu ne te rendais pas encore ce qu’était le fait d’être dans le coma durant quelques jours, même des heures. Tu ne te rendais pas vraiment compte de la gravité des choses. À force de penser, tu avais fini par t’assoupir, ne calculant même pas que tu étais enfin de retour dans ta chambre. Ton second réveil dans la journée fut le meilleur, tu étais avec une jolie vue sur Blake, tu étais comme soulagé de la voir. Tu la regardais t’approcher laissant un sourire mal à l’aise s’installer sur ton visage. Sentir la chaleur de sa peau venir frôler la tienne, te laissa un sourire un peu plus franc et heureux. Ton regard flirtait avec tout son être, tu percevais ses larmes qu’elle avait l’air de vouloir retenir, ayant sa main dans la tienne, tu caressais cette dernière du bout de ton pouce. Puis tu vis les larmes couler, tu venais amener sa main à tes lèvres, tu n’avais pas les mots, la force de faire entendre ta voix, pourtant tu allais tenter de le faire, mais ce fût comme perdu d’avance. Les paroles de la jeune femme te rassura au propos des filles, tu étais rassuré, mais d’un côté tu étais sûre que tu pouvais compter sur elle, même si d’un autre côté tu commençais à te sentir mal de l’avoir obligé à supporter cette maudite situation. Tu pourrais songer à tout arrêter pour ce qui était de ce sport si dangereux, mais tu n’arrivais pas à le concevoir en réalité, tu tenais bien trop à ce dernier. Il était comme un morceau de ton âme servant à te rattacher à tes proches, ta sœur et ton frère. Ce dernier te manquait et c’était parfois horrible que de le voir enfermer dans un tel institut où ton père le laisser pourrir comme si il n’existait pas. Tu avais le cœur brisé par bien des manières sauf à cause de l’amour porté pour une fille, tu avais toujours été fidèle à ton frère jumeau. Tu attirais Blake vers toi pour la prendre dans tes bras tu la voyais mal et cela te rendait tout autant mal dans le fond. Glissant ta main dans ses cheveux tu venais embrasser sa joue, tentant comme toujours de faire ce qui n’était pas possible. Parler. « Mer .. ssss » Merci, tu voulais dire, mais le mot n’était pas sorti en entier que tu te mettais à tousser comme si une toux grasse s’était implanté dans ta gorge. Tu souffrais que ce soit de la tête ou même de la gorge. Un moment de faiblesse finissait par te prendre, des larmes, comme si tu venais juste de comprendre que tu aurais pu mourir, il te fallait du temps pour digérer et assimiler la situation sans doute. Aucune idée, mais tu te sentais comme un enfant en danger à cet instant précis de ta vie.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Ven 24 Fév - 20:54



Wake up and be sure of nothing
SWEEM & BLAKE


Après tout, Sweem avait pourtant l'habitude des combats alors bien que la demoiselle s'inquiétait toujours plus ou moins lors de ces derniers elle se rassurait en se disant qu'il reviendrait sourire aux lèvres d'ici quelques heures, même avec quelques bleus ou la lèvre enflée. C'était son échappatoire, sa façon de décompresser et de se changer les idées alors elle ne pouvait pas le lui ôter sous simple fait qu'elle s'inquiétait pour lui. Il lui aurait répondu qu'il n'y avait pas de raisons de s'en faire, qu'il avait de l'expérience et qu'il savait parfaitement ce qu'il faisait. C'est un fait, certes certaines activités sont plus dangereuses que d'autres mais y pensons nous vraiment en les pratiquant ? Non. La plupart du temps, les sensations provoquées par ces loisirs passent avant toute trace de raison ou de prudence, et c'est humain de vouloir en profiter au maximum. Il y a encore quelques années de ça, Blake montait encore à cheval quotidiennement. Même si elle a arrêtée suite à la mort de son compagnon, elle reste très bien placée pour parler des risques des sports dangereux. Si au jour d'aujourd'hui elle ne monte plus pour une question de souvenirs douloureux, elle n'en reste pas moins admirative ne serait-ce pour le bonheur que cela lui a apporté des années durant. Parfois elle songe à recommencer, mais hésite encore. Cette petite partie d'elle est partie avec son premier amour, et elle ne sait pas si elle est prête à reconstruire quelque chose dans ce domaine. Personne ne l'en empêche, personne ne l'y encourage non plus. C'est un long sujet où il y a à débattre.

Lorsqu'elle avait appris que Sweem était plongé dans le coma, elle n'y avait pas cru. Elle n'avait pas voulu y croire pour être honnête. Blake tenait beaucoup à lui, sans qu'elle ne sache réellement pourquoi d'ailleurs mais cela l'avait affecté bien plus qu'elle n'aurait pu l'imaginer. Elle était proche de son colocataire, c'est un fait mais aux dernières nouvelles leur relation les mettait plutôt dans la case sexfriends que quoique ce soit d'autre. Bien sûr, il est naturel de se faire du soucis lorsqu'un proche est hospitalisé mais son coeur s'était serré au point de lui faire perdre son souffle en apprenant la nouvelle, sans parler de la vague de peur s'étant emparée d'elle. Ses émotions avaient été décuplées, bien plus qu'elles n'auraient dut l'être. Depuis, chaque jour elle passait le voir à intervalles régulières. Elle s'occupait aussi bien que possible des nièces, de son travail et d'elle-même et étonnamment tout ceci avait été compliqué à organiser. Mais à l'instant même, son fardeau tombait de ses épaules et sa pression accumulée au fil des jours semblait la relâcher. Il venait d'ouvrir les yeux, et dieu soit loué il la reconnaissait et demandait des nouvelles des nièces sans présenter une perte de mémoire quelconque. Après tout, le cas aurait put se présenter. Le beau brun la regarda et des larmes perlèrent sur ses joues naturellement rosies. Il essaya de parler, portant délicatement la main de la demoiselle jusqu'à ses propres lèvres comme s'il essayait de lui faire comprendre qu'il aurait tellement de questions à poser et de choses à dire. Blake se pinça les lèvres pour ne pas fondre en larmes plus que possible, et elle fut réconfortée par son geste lorsqu'il la prit contre lui. Elle sanglota dans ses bras, le serrant délicatement contre elle en inspirant son odeur si familière. « J'ai crus que tu ne te réveillerais plus... putain Sweem... » Elle se redressa doucement en séchant ses larmes, prenant une profonde inspiration bien que cette dernière fut quelque peu entravée par son émotion. Il se mit à tousser après avoir essayé de parler pour la remercier, et elle le regarda avec une certaine impuissance qui la fit légèrement serrer les dents. À son tour il craqua et cette fois c'est elle qui se pencha pour le réconforter, lui soufflant que tout irait bien et qu'elle était là pour le soutenir coûte que coûte. « Chuut.. je suis là, calme toi.. » Elle lui caressa doucement le visage en séchant ses larmes avec des gestes doux.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 532
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Dim 26 Fév - 18:48

Blake and Sweem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Wake up and be sure of nothing. . .

Tu le sais, tu n’es jamais à l’abri de sombrer après un combat, tu devrais arrêter comme beaucoup tente de te convaincre de le faire. Mais depuis toujours ce sport t’as comblé de bien des manières tu avais besoin de respirer et de t’éloigner de tes tracas quotidien, alors taper ou se faire taper était sans doute un choix de brute, mais c’était le tien. Ton choix. Tu avais toujours été clair sur ce fait, tu ne pouvais pas arrêter cela. Tu faisais déjà beaucoup moins de de combat qu’auparavant avec l’arrivée des petites puces dans ta vie. Enfin, tu ne regrettais pas de l’avoir fait pour elles, Louve ainsi que Nilza méritaient le meilleur et donc de vivre des jours entourés des mêmes personnes. Tout se passa très vite à ton réveil, ce sentiment effroyable t’empêchant de respirer tout seul par la gorge. Tu étais mal, mais tu avais finalement pu respirer, doucement d’abord, calmement comme te l’avais expliqué le médecin qui était à tes côtés. Puis tu avais subit un scanner, la fatigue étant encore présente dans ton être tu avais succombé au sommeil t’endormant comme un enfant. Quand tes yeux s’ouvrit à nouveau, tu pu les déposais sur ce petit rayon de soleil qu’était Blake, ton sourire présent, mais tu ressentais autre chose, une chose inexplicable… ou alors c’était de la peine et de la crainte. Trop tôt pour le dire, peut être que tu pourras en parler pour la suite, mais pour le moment c’était tout bonnement impossible. Tout se mélangeait dans ton esprit. Tu restais inerte en souriant, alors que tu pensais à tes nièces demandant des nouvelles, enfin tu avais tenté de le faire. Impossible, ta gorge était bien trop irrité tout comme tes cordes vocales. Ton regard perdu dans le sien, tu l’écoutais, tu sentis une boule se créer au fin fond de ton estomac, laissant naître des larmes aux coins de tes yeux. C’était le fait de voir Blake si mal, tu n’avais pas su supporter cela, pourquoi tu avais senti comme une impression de l’avoir peiné, tu ne voulais pas ça, tu voulais juste faire ce qui te passionnait et la voir ainsi te déconcertait fortement. Plissant un peu les yeux tu tentais achever cette fuite de larme qui se dégageait de tes yeux, alors que Blake tentait de te calmer par sa douce voix accompagnée du bout de ses doigts pour essuyer mes larmes. Ta main vint agripper la sienne, celle qui venait d’effleurer son visage. Tu souriais un peu venant embrasser le dessus de sa main. Tu aurais envie de pleurer, mais tu n’y parvenais pas. Non, rien, ta bouche s’ouvrait, mais le son ne sortait pas, ça restait tout bonnement silencieux dans ta chambre d’hôpital.
[…]
Cela faisait quatre jours que tu étais éveillé, tu n’avais pas su parler correctement depuis ce temps. Il était pourtant pour toi l’heure de partir, tu attendais la venue de Blake qui finissait ton service en même temps que l’heure de sortie qu’on avait programmé pour toi. Tu marchais dans ta chambre, cherchant quoi faire, les jours ici n’étaient pas passionnants, mais tu étais en vie, tu ne pouvais donc pas te plaindre d’être enfermé dans cet endroit, tu voyais une infirmière qui venait te déposer tes papiers, cette dernière était Noémie, tu ne l’avais pas revu depuis la dernière fois. Tu commençais à angoisser, mais tu ne montrais rien, la laissant t’expliquer les papiers que tu remplissais, puis tu entendis frapper à la porte. Ce fût Noémie qui vint à répondre à la personne ayant cogné : entrer. Blake fit son entrée. Tu restas muet et surtout tu fis semblant de te concentrer sur tes papiers histoire de ne pas devoir dire quoi que ce soit, tu te sentais déjà mal à l’aise, mais alors là, c’était juste le pompon.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Sam 4 Mar - 13:52



Wake up and be sure of nothing
SWEEM & BLAKE


Blake ne savait que trop bien à quel point il était douloureux de perdre un proche, surtout lorsque celui-ci perd la vie au nom d'une passion. C'était un sujet sensible chez elle, qui pouvait la mettre à fleur de peau en un fragment de secondes. C'est sans doute pour ça qu'elle pleurait silencieusement à l'instant même. De vieux souvenirs avaient refait surface du jour au lendemain sans qu'elle n'y soit préparée, sans qu'elle ne puisse y faire quoique ce soit. Elle savait à quel point il aimait ça, et le sourire ornant ses traits en revenant d'un combat valait tout l'or du monde croyez la. Il s’aérait l'esprit, entretenait une force physique non négligeable et passait du bon temps. La demoiselle le suivait de temps en temps sur ses combats, ne serait-ce pour lui faire plaisir mais également parce-que son bonheur contribuait au sien. Lorsque ses horaires d'interne le lui permettait, elle sautait dans la voiture et l'accompagnait. D'un côté, cette fois-ci elle avait été bien plus utile à l'hôpital à s'occuper de son service qu'il avait rejoint en milieu d'après-midi, plutôt que quelque part au bord du ring. Sur place, elle aurait inévitablement perdu ses moyens en le voyant tomber au sol. Même si elle les avait perdu en le voyant débarquer aux urgences, elle y préférait tout de même puisqu'elle avait le pouvoir de prêter son aide, d'être utile chose qu'elle n'aurait pas pu faire là-bas. Son coma avait duré quelques jours et il était chanceux de pouvoir repartir d'ici bientôt. La plupart des personnes ne s'en tirait pas à si bon compte, surtout qu'après un peu de repos il pourrait reprendre ses activités. Blake le rassura au sujet des nièces, sachant qu'il devait y penser sans parvenir à le lui faire savoir à voix haute. Assez simplement elle lui expliqua la situation et précisa qu'il était ici depuis plusieurs jours, d'où son état. Il lui prit la main lorsqu'elle sécha ses larmes et un léger sourire étira ses lèvres. La pression retombait, elle était si heureuse de le revoir enfin ouvrir les yeux.

[four days later] Les jours passent et ne se ressemblent pas à l'hôpital, jamais. Le retard d'une dizaine de minutes de la demoiselle devenait quotidien, mais personne ne lui en fit la remarque. Avec les petites dont il faut s'occuper avant de les déposer à l'école, la jolie blonde était assez chargée. Sweem avait quelques examens aujourd'hui, et si tout était ok il pourrait sortir. Depuis son réveil il n'était pas parvenu à parler, mais ce n'était pas bien inquiétant. C'était même normal, il est courant que les patients mettent une ou deux semaines à pouvoir réutiliser correctement leur voix. Sa journée de boulot fut bien occupée, ayant en charge les urgences tout l'après-midi elle eut de quoi s'occuper. Le seul petit répit de sa journée fut à midi, et elle passa voir son colocataire à ce moment là. Il ne pouvait pas s'exprimer, mais un peu de compagnie l'aidait à passer le temps et Blake trouvait toujours quelque chose à lui dire. Une petite anecdote, la gaffe journalière des filles en se préparant.. ce genre de choses. Elle revient vers lui en fin de journée, après s'être changée et avoir récupéré ses affaires. Elle toqua à la porte par habitude, plutôt pour s'annoncer que pour demander une permission mais on lui en donna une au moment où elle ouvrit la porte. Elle entra et reconnut immédiatement la dénommée Noémie. Elle resta clouée sur place une seconde ou deux, puis cligna des yeux pour se reprendre et referma derrière elle. Un poli bonjour franchisa la barrière de ses lèvres, et son regard se posa sur le brun. Il semblait s'être décomposé sur place, avant de feigner être occupé par de la paperasse pour son départ. La situation était presque gênante. Les deux demoiselles bossaient dans le même hôpital, mais jamais dans les mêmes services puisque l'une était infirmière et l'autre interne en chirurgie. Il était très rare qu'elles se croisent, il suffisait de regarder la taille du bâtiment. Mais manque de chance, les voilà tous les trois dans la même pièce. Blake brisa le silence. « Je suppose que tout est ok pour son départ ? » Elle s'avança vers les dossiers au bout du lit, qu'elle ouvrit pour regarder les résultats des tests.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 532
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Sam 18 Mar - 17:17

Blake and Sweem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Wake up and be sure of nothing. . .

TOuvrir les yeux une seconde fois et voir Blake, cela t’avait fait un bien fou. Tu étais ravi de la voir devant toi, tu étais encore ému de tout ça, sans vraiment savoir ce que tu avais vécu durant ces quelques jours et même très loin de tout savoir. Tu penses forcément aux petites, parfois pour elle tu pourrais abandonner, l’idée de continuer les combats, mais tu adores tellement ça, tu en as même besoin. Tu as ce manque quand tu ne montas pas sur un ring, tu ne sais pas comment tu ferais si tu ne pouvais plus combattre, peut-être même que ton avenir dans la boxe était déjà terminé sans même le savoir, malheureusement. Tu regardais Blake qui te conta tout ce qui c’était passé après ton match, après que tu te sois écroulé sur le tapis donnant vainqueur ton adversaire. Tu l’écoutais, tu t’en détenant sa main dans la tienne. Tu avais été dans le coma, ce n’était pas rien, mais tu tentais de ne pas trop y penser, car dans le fond pour le moment tu étais là et bel et bien réveillé. Elle parla, elle t’aida à tout comprendre, mais tu n’avais pas de mot à dire, pourtant tu voudrais en dire des choses, mais tu n’avais pas vraiment les cordes vocales en état à ce moment précis pour le faire .alors tu restais taciturne offrant des sourires, des regards à la jeune femme. Elle resta un long moment avec toi, avant de devoir se remettre au boulot, en même temps, elle devait travailler et elle avait bien des choses à gérer comme les deux petites et ce n’était pas la plus simple des tâches qu’elle devait affronter avec Louve et Nilza.
[…]
Tu avais hâte de sortir de cet endroit, un endroit que tu parvenais à voir souvent avec ton boulot d’ambulancier, mais tu n’y parvenais pas à te sentir à ton aise en tant que patient. C’était impossible. Surtout que tu ne pouvais rien faire, ni dire. Donc tu étais comme dans une coquille où tu n’avais pas le pouvoir de communiquer avec les autres personnes se tenant hors de ta boule. Tu étais donc seul, durant ses quatre jours tu avais eu le droit à des appels skype avec ta colocataire et infirmière Blake, mais c’était surtout pour les petites histoires de les rassurer. Tu étais reposé et tu venais de passer les derniers tests, du moins tu attendais la confirmation faisant les cent pas dans ta chambre, tu désespérais de sortir à tel point que tu t’en fichais en voyant Noémie entrer dans ta chambre. Enfin, tu fus un peu gêné, car tu n’avais pas eu le temps de lui parler depuis cette fameuse soirée où tu t’étais retrouvé sur scène avec Blake à chanter en finissant par l’embrasser. tu ne savais pas ce qui c’était passé dans ton esprit et à vrai dire tu n’avais toujours pas parlé avec Blake non plus, alors comme ça c’était pas compliqué. Tu avais surtout évité de parlementer de cette affaire, sans doute attendais-tu de savoir de quoi il s’agissait, mais finalement tu n’avais aucune réponse. Blake finissait par cogner à la porte, elle pénétra balançant quelques mots à l’intention de Noémie, tu sentais une froideur inouïe pour le coup, qui te glaça presque le sang. Tu raclas ta gorge et tu glissas ta main dans tes cheveux. « Oui.. je.. » Puis ce fût Noémie qui venu à mon secours, assez gênant. « Oui, il peut sortir, c’était ce que j’étais en train de lui dire … je ne savais pas que je devais parler avec vous et non avec lui … vous êtes marié ? » Finissant par toussoter, tu tentais de trouver quelques choses à dire, mais forcément avec une voix déraillant c’était peine perdue.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Dim 2 Avr - 14:10



Wake up and be sure of nothing
SWEEM & BLAKE


Immense. L'hôpital était immense, mais il fallait qu'ils se retrouvent tous les trois dans la même pièce. Un bon nombre d'infirmières travaillait à Ewart, cependant c'était bel et bien Noémie qui venait faire la sortie de Sweem. Blake ne sut quoi dire en la reconnaissant dans la pièce. Même pour elle, ce qui c'était produit au karaoké lui échappait et dans l'immédiat le seul qui pouvait les éclairer sur la situation était privé de parole. Néanmoins, ce n'était pas la jolie blonde qui avait fondu sur les lèvres de son colocataire il y a quelques semaines devant un club tout entier, et devant la personne l'accompagnant. Blake s'avança dans la chambre de son colocataire, ce dernier feignant d'être occupé puisque de toute façon et pour sa défense, c'est la meilleure chose à faire. Son regard se posa sur les résultats des tests, même si dans les faits sa tenue de civil ne l'y autorisait pas. Qui pouvait bien l'en blâmer ? Heureusement, les derniers examens révèlent de bons résultats et quelques fraîches signatures sur le bas de la page donnent l'autorisation au patient de sortir. Blake referme le dossier et le remet à sa place initiale avant de se tourner vers Noémie qui coupe le brun, ce dernier tentant vainement de s'exprimer. Si jusque lors la future chirurgienne avait fait preuve d'une belle assurance, ses sourcils se froncèrent légèrement à la question de son interlocutrice. Si ils étaient mariés..? Non, bien sûr que non. Elle ne savait même pas ce qu'ils étaient en réalité. Des sexfriends ? C'était sans doute la réponse la plus juste, mais la demoiselle se posait des questions ces derniers temps sans évidement pouvoir en faire part tranquillement au principal intéressé. Après un petit blanc suite à cette question inattendue, elle reprit avec un léger rire pour cacher sa gêne. « Mariés ? Non.. » Elle regarda Sweem qui semblait haïr ses cordes vocales, et se haïr lui même de se retrouver dans une telle situation. « Nous sommes.. colocataires. » Il fallait bien qu'elle trouve quelque chose à dire, quoique ce soit même si elle se trouva pathétique et que le fait qu'ils vivent sous le même toit ne justifiait pas grand chose pour Noémie. Malheureusement, il s'agissait là de tout ce que la jolie blonde avait à proposer puisque elle-même était à la recherche de la réponse à cette question.

Son attention se reporta sur Sweem après un maigre sourire, comme si elle dispensait celui-ci de rester rivé dans quelques feuilles de paperasse. « Prêt à rentrer voir les petites ? » Noémie était présente avec eux dans la pièce, certes, mais cela ne changeait plus grand chose à présent. Le beau brun était coincé ici depuis pas mal de temps, et elle ne doutait pas de son envie de sortir prendre l'air une bonne fois pour toute et de se changer les idées. Il manquait à Nilza et Louve, et aussi à Blake par la même occasion. Parce-que si elle pouvait le voir ici, ce n'était pas du tout la même chose et la maison semblait bien plus vide depuis son départ. Ils allaient pouvoir rentrer, ensembles, et cela allait faire du bien au moral.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 532
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Sam 29 Avr - 18:12

Blake and Sweem

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Wake up and be sure of nothing. . .

Tu sentais les problèmes arriver en voyant Noémie dans ta chambre. Tu n’avais pas eu le temps de lui parler, de te confondre sans aucun doute en excuse et tout autre chose qui pourrait lui faire du bien suite à ce qu’elle avait pu voir en te voyant embrasser ta colocataire et cette superbe blonde qui n’était autre que la divine Blake. Enfin, tu étais muet, ta voix n’était pas encore de retour, parler te faisait atrocement mal, alors pourquoi tu ferais quoi que ce soit pour lui parler, tu n’avais sans doute juste pas assez espéré pour que Blake n’arrive pas quand Noémie serait là ! Tu te retrouvais donc coincé avec ces deux-là, avec l’envie d’être plus avec Blake que Noémie forcément. Tu écoutes les deux jeunes femmes, oui, tu t’y connais en soin médical, sans doute moins que Noémie ou même Blake, mais tu savais tout comprendre, sinon ton métier tu pouvais d’ores et déjà l’arrêter. Tu manquas tout de même de t’étrangler à la petite pique qu’avait fini par envoyer Noémie à ton intention et sans doute aussi pour Blake, même si c’était ta colocataire qui parlait, c’était assez dérangeant et gênant cette situation, dans laquelle tu t’étais mis par toi-même en sautant sur une pulsation que tu avais fini par avoir et à laquelle tu avais complétement cédé. Bref, tu les regardais alors que d’une voix tranchée et douce à la fois, assez forte, Blake, elle finissait par répondre. Pas marié, mais colocataire …. Enfin c’était plus compliqué, mais sans doute que rentrer dans les détails à ce moment précis ce n’était pas la peine, sauf si le but ici était de lancer de l’huile sur le feu. Tu te levas pour te mettre prés de Blake, il n’était pas question de la laisser dans la panade, surtout que l’histoire ne pouvait être régler à présent, vu que ta voix était cacher comme un escargot dans sa coquille, tu avais tenté de t’exprimer finissant par t’époumoner par la suite. Après avoir toussé, tu avais la gorge en feu, mais tu tentas de t’exprimer, comme d’habitude, tu ne pouvais rien faire. Ça te saoulait et t’énervait pour le coup, mais tu ne pouvais rien faire de plus que de sourire pour le moment.
Tu la regardas, alors qu’elle te demanda si tu étais prêt à partir et donc à rejoindre tes nièces. Tu hochas la tête pour simple réponse, détournant ton regard sur Noémie, comme pour lui faire comprendre en un regarde, un sourire que tu étais désolé. Mais, forcément, des gestes ne seraient pas forcément interprété comme tu le voudrais, mais tu ne pouvais rien faire, tu étais piégé dans cette taciturne contre ton grés, tu te devais de faire avec. Tu fis un signe de main à cette dernière prenant tes affaires que Blake avait pu t’amener au fur et à mesure de ta convalescence dans le coin. Tu marchais jusqu’à l’ascenseur, prenant la main de Blake, vu que les mots t’étaient impossible, tu tentais sans nul doute de la rassurer par ce geste, tu lâchais malgré tout sa main quand les portes de l’ascenseur s’ouvrait, personne n’était dans ce dernier, tu t’appuyer contre la clôture de ce dernier alors qu’il se remit en route.



LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . . Sam 13 Mai - 22:13



Wake up and be sure of nothing
SWEEM & BLAKE


Elle l'avait reconnu dès le premier coup d'oeil, alors qu'elle entrait à peine dans la pièce. En même temps, comment pourrait-elle l'oublier ? Celle avec qui le brun était à la soirée, celle à qui il souriait de cet air inconscient de tombeur et celle avec qui il était grimpé sur scène. Blake ne pouvait l'oublier, c'était contre nature de vouloir faire abstraction de la présence de l'infirmière. Mais que vouliez vous qu'elle puisse bien faire à présent ? Elle avait rendu de son plein grès et avec un plaisir évident son baiser à son colocataire, mais ce n'est pas elle qui l'a provoqué à proprement parler. Bien sûr qu'elle aurait put cédé en première, évidemment, mais cela n'avait pas été le cas. Et bien qu'elle n'était pas vraiment fière de la situation dans laquelle il était, elle ne pouvait s'empêcher de se dire que dans l'immédiat il en était mieux ainsi puis que son absence de parole écourtait définitivement la longue conversation qui aurait put prendre vie entre eux. Néanmoins, cela ne changeait en rien les faits et ils se devaient quand même des explications. Tous les trois ensembles, tous les deux avec Sweem... Blake se questionnait beaucoup trop à ce sujet. Elle était perdue, et avait bien trop de questions sans réponses. Il est temps que les choses soient un peu plus claires entre eux, ils en ont besoin aussi bien l'un que l'autre. La demoiselle se contenta de répondre qu'ils étaient colocataires, elle n'avait nullement envie de déverser un bidon d'essence sur le feu. C'était assez compliqué comme ça, pas la peine d'en faire plus.

Finalement, ils sortirent après que les affaires soient rassemblées. Elle ne manqua pas de le remercier d'un discret mais sincère sourire en voyant qu'il tâchait de la soutenir de son mieux. Par ses regards, par ses tentatives vaines qui lui brûlent la gorge.. et elle le connait assez bien pour pouvoir assurer qu'il aurait tellement à dire. Ils saluèrent Noémie en partant, et s'avancèrent en dehors de la chambre pour gagner l'ascenseur un peu plus loin dans le couloir. Oui, c'est toujours bien mieux que de prendre les escaliers, et puisque leur petit trajet jusqu'à la voiture de la blonde risque d'être silencieux alors autant l'écourter. Ses doigts s'entrelacèrent naturellement à ceux de son beau colocataires et ils gagnèrent la cabine. Elle le remerciait en son fort intérieur de faire preuve de toutes ces attentions pour lui prouver quelque chose, quoique ce soit. Sa présence, le fait qu'elle compte pour lui.. n'importe quoi. Ils montent dans l'ascenseur dès que celui se présente à eux, et les portes se referment. Son regard se porte sur les prunelles d'un or liquide sublime de celui qui l'accompagne. « Les petites n'ont pas arrêtées de me parler de toi ce matin, elles risquent de te sauter dessus en rentrant. Je préfère te prévenir. » Un joli sourire prit vie sur ses lèvres. Elle souhaitait détendre un peu l'atmosphère, les questions qui tourmentaient leurs esprits pouvaient bien attendre encore un peu. Ils n'étaient plus à ça près après tout, non ? Quelques minutes plus tard, les portes de l'ascenseur s'ouvraient à nouveau et ils sortirent du bâtiment pour regagner New Town.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (blake) Wake up and be sure of nothing. . .

Revenir en haut Aller en bas

(blake) Wake up and be sure of nothing. . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-