AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes # Leah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1548
∞ arrivé(e) le : 20/06/2015
∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes # Leah Jeu 9 Fév - 17:49


Let me help you
Leah & Clémentine


Le réveil avait été dur, la nuit avait été courte. A chaque fois que je fermais les yeux, je revoyais les trois garçons qui m’avaient agressé, mais sans jamais pouvoir vraiment discerner leurs visages. C’était tout simplement horrible comme sensation. J’avais finis par laisser allumer la petite lampe sur ma table de chevet et au bout de plusieurs heures, j’avais enfin sombré dans le sommeil, comme une masse. Puis j’avais fait un rêve abstrait, dont la seule chose que je me souvenais au réveil, avait été la présence de Lukas. J’y pensais quelques secondes avant d’avoir le cœur trop serré, la respiration qui se bloquait. Je l’écartais de mes pensées tout en rabattant la couverture sur mon lit, m’installais au bord de ce dernier et mis quelques secondes avant de réussir à me lever. J’avais mal, de partout, chaque mouvement était un supplice. Mais je me forçais tout de même à me lever pour passer sous la douche, sans jamais jeter un coup d’œil au miroir de la salle de bain. Je ne le pouvais pas encore, regarder en face les stigmates de cette nuit là. C’était encore trop frais dans ma mémoire, et sur mon corps aussi.

Une fois propre, je retournais dans ma chambre, jusqu’à être certaine que Lorenzo n’était plus dans la maison. Je ne voulais pas qu’il me voit ainsi, qu’il se mette à me poser des questions. D’ailleurs, je ne voulais voir personne. Heureusement, je ne devais aller ni en stage, si en cours, et je pouvais passer la journée à la maison, tranquillement. Lorsque mon ventre cria famine, j’allais dans la cuisine pour manger un bout, puis je passais le reste de la matinée sur le canapé, sous une couverture, à regarder distraitement les programmes de la télévision. Mon téléphone n’arrêtait pas de vibrer sur la table basse du salon, mais je n’y accordais aucunes attentions. L’heure du déjeuner passa sans même que je m’en rende compte, et ce n’est qu’en entendant sonner à la porte que je reprenais conscience. Je laissais couler, changeant tout simplement de chaîne. Mais on insistait. Et c’était agaçant. Me drapant de la couverture, sur les épaules, j’allais alors ouvrir, me préparant à rembarrer la personne qui venait m’importuner, pensant à un vendeur en tout genre. Cela arrivait souvent. Mais ce n’était pas un inconnu qui se retrouva face à moi. Non, bien au contraire, il s’agissait de ma meilleure amie. Trop surprise de la trouver là, je ne réagissais pas dans un premier temps, me demandant si elle était capable de voir les bleus sur mon visage alors que je me trouvais encore dans l’obscurité de la maison.

« Leah… Je suis désolée, mais ce n’est pas vraiment le bon moment. »

J’avais dit cela d’une toute petite voix, ne me reconnaissant même pas. Mais je savais qu’elle n’allait pas me répondre qu’il n’y avait pas de soucis avant de reprendre son chemin. Non, elle allait vouloir entrer, elle allait me voir dans cet état là, elle allait me poser des questions auxquelles je ne voulais pas répondre…

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GAGNANTE ∞ j'ai réponse à tout.
avatar
GAGNANTE ∞ j'ai réponse à tout.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 246
∞ arrivé(e) le : 21/12/2014
∞ avatar : Melissa Benoist

MessageSujet: Re: L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes # Leah Dim 12 Fév - 0:42



L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes
Leah se prépara tranquillement le sourire aux lèvres dans sa salle de bain, elle était contente du planning de sa journée. Elle allait la passer avec sa meilleure amie, elles avaient prévue de se retrouver chez elle pour aller manger quelque part et de passer la journée ensemble. En plus elle avait une chose importante à lui raconter, avec le retour de Siera à Wellington et le fait qu’elles se soient recroiser, Leah avait besoin de lui en parler cela continué de hanter son esprit. Cela l’avait tellement perturbé que même Grace s’en était rendu compte et l’avait invité à boire un coup pour savoir ce qui n’allait pas. La demoiselle serait que dans tous les cas sa meilleure amie saurait quoi lui dire pour l’aiguiller et lui donner de bons conseils. Car elles avaient tout de même pris un repas ensemble et même si cela avait été avec un gros malaise au début, elles avaient tout de même pu discuter et Leah avait très envie de la revoir. Elle finit de se préparer un peu avance et commença à zapper sur sa télé le temps que Clementine arrive sauf qu’elle commença à regarder un épisode de série en attendant en se disant qu’elle le finirait plus tard en revenant chez elle. Sauf que le temps commença à passer et l’épisode avancer ainsi que l’heure et elle finit par voir la fin et sa meilleure amie n’était toujours pas arrivée. Dans un premier temps elle se dit innocemment que la jeune femme devait être en retard rien de bien grave, ce n’était pas la première fois mais le retard finit de passer à 30 minutes à 1 heure. Là elle commença à s’inquiéter un petit peu et appela une première fois sans succès, elle attendit un petit peu avant de recommencer mais à chaque fois aucune réponses. A ce moment-là Leah commença à réellement se demander ce qu’il pouvait bien se passer, cela ne ressemblait pas à son amie d’oublier de venir ou de ne pas donner de nouvelles et répondre au téléphone. C’était vraiment bizarre du coup elle décida d’aller à la villa de Clem pour voir si tout allait bien. Sur le chemin elle se dit qu’elle était en train d’aller chez sa meilleure amie mais n’avait aucune idée si elle était réellement là-bas. En arrivant près de la villa elle regarda une dernière fois son portable pour voir si elle avait eu des nouvelles et alla sur le perron et sonna à la porte. Elle attendit un petit avant d’entendre quelqu’un ouvrir la porte et dès qu’elle commença à apercevoir sa meilleure amie, elle sentit que quelque chose n’allait pas. Rien que sa couverture sur ses épaules, elle se demanda dans un premier temps si la jeune femme n’était pas malade. Elle fut encore plus alarmée par les propos qu’elle lui dit, elle voyait clairement qu’elle avait oublié leur journée mais surtout la petite voix de la jeune femme quelque chose n’allait clairement pas. Avant qu’elle lui demande ce qu’il se passait parce qu’elle n’allait clairement pas partir alors qu’elle voyait que son amie n’allait pas bien, elle fut alarmée en voyant le visage de Clementine. Elle ne put s’empêcher de mettre les mains sur sa bouche en voyant les bleus qu’il y avait sur son visage, qu’est-ce qu’il s’était passé. Si avant elle avait pu penser qu’elle était inquiète, elle avait découvert que cela pouvait aller un cran encore au-dessus. Pendant un instant Leah s’imagina les pires scénarios possibles dans sa tête et reprit la parole avec une voix toute paniquée.

- Mon dieu Clem qu’est-ce qu’il s’est passé ! Tu es couverte de bleus !

En même temps elle s’était approchée de la demoiselle pour voir de plus près son visage.


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1548
∞ arrivé(e) le : 20/06/2015
∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes # Leah Ven 17 Fév - 9:45


Let me help you
Leah & Clémentine


Je n’arrivais à penser à rien du tout, et peut-être étais-ce le mieux, au moins je ne pensais pas à ce moment qui hantait encore mes nuits. Je savais qu’il me faudrait encore du temps avant d’aller mieux, autant physiquement que mentalement. Alors je faisais la morte à la maison. J’essayais de comprendre pourquoi chez Lukas, cela n’avait pas été pareil, pour en venir toujours à la même conclusion : c’était sa présence qui m’avait apaisé. Je m’étais sentie en sécurité avec lui. Jusqu’à ce que je me rende compte qu’il avait fuit son propre appartement pour ne pas me voir. Probablement qu’il regretté, qu’il ne voulait pas se charger de mes propres soucis. Ce que je pouvais tout à fait comprendre, même si je me demandais alors pourquoi il m’avait aidé. Probablement que je n’aurais jamais la réponse, et c’était mieux comme ça. Il était définitivement sortit de ma vie et j’allais pouvoir la reprendre comme avant. Ou presque. En attendant, je comptais bien rester enfermé chez moi et ne voir personne pour ne répondre à aucunes questions. Du moins c’est ce que j’escomptais faire.

Calée devant la télévision, que je ne regardais que distraitement, je m’étais enfouis sous les couvertures. Si jamais Lorenzo rentrait plus tôt, je pourrais toujours me cacher dessous, prétextant dormir pour qu’il ne me voit pas dans cet état. Je ne faisais même pas attention à mon téléphone qui sonna plusieurs fois. Sans regarder le prénom qui pouvait bien s’afficher, j’essayais de me concentrer sur le film qui passait à la télé. Mais à chaque fois, j’avais l’impression de me réveiller en ayant raté une grande partie. Jusqu’à ce que l’on sonne à la porte. Avec une telle insistance que je finissais par me lever, ma couverture sur les épaules, pour aller ouvrir. Je prenais bien soin de rester dans l’ombre de la porte d’entrée. Leah se trouvait sur le pas de la porte, et je me demandais ce qu’elle pouvait bien faire là. Cela avait beau être ma meilleure amie, je ne me sentais pas la force de la faire rentrer, et surtout je ne voulais pas qu’elle me voit dans cet état là. Alors je prononçais une vague excuse pour pouvoir refermer la porte. Mais c’était sans compter sur la jeune femme qui s’inquiétait pour moi. Je baissais la tête alors qu’elle venait d’apercevoir mon visage, que je tentais pourtant de cacher. Il portait encore les stigmates de mon agression. Je reculais, alors que Leah faisais un pas vers moi. Plus moyen pour moi d’y échapper désormais.

« Entre. »

Je la laissais refermer la porte derrière moi et me dirigeais vers la cuisine, me disant qu’elle allait m’y suivre. Ce qu’elle fit. J’allumais la lumière, lui tournant toujours le dos, le temps de mettre de l’eau à chauffer pour nous faire du thé. Puis sentant sa présence dans mon dos, je me tournais vers ma meilleure amie, essayant de refouler les larmes qui me montaient aux yeux.

« Ce n’est rien Leah… Ce n’est rien. »

Rien qu’à m’entendre, je savais que je n’étais pas convaincante. Mais quoi faire d’autre ? Je ne voulais pas lui parler, parce qu’elle allait s’inquiéter plus qu’elle ne le faisait déjà.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GAGNANTE ∞ j'ai réponse à tout.
avatar
GAGNANTE ∞ j'ai réponse à tout.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 246
∞ arrivé(e) le : 21/12/2014
∞ avatar : Melissa Benoist

MessageSujet: Re: L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes # Leah Mer 15 Mar - 20:24



L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes
En se préparant ce matin heureuse de passer la journée avec sa meilleure amie jamais Leah n’aurait imaginé qu’elle allait passé de la joie d’avoir prévue de passer du bon à l’inquiétude et l’incompréhension en voyant la brunette lui ouvrir la porte de chez elle avec des bleus sur le visage. Leah aurait dû écouter plus rapidement son pressentiment quand elle s’était aperçu que sa meilleure amie été en retard. Sur le coup elle s’était dit qu’il ne s’agissait de rien de grave après tout, ça arrivait à tout le monde d’être en retard, du coup elle ne s’était pas inquiétée rapidement. Donc elle n’avait eu aucune raison de s’alarmer elle s’était concentrée sur le fait qu’elle allait passer une bonne après-midi et surtout qu’il fallait qu’elle demande quelques conseils à la demoiselle. Seulement même en se demandant pourquoi son amie n’était pas arrivée et les appels et textos envoyé sans aucune réponse, elle n’avait pas la moindre idée de ce qui pouvait bien se passer. Après tout dans sa tête elle se disait simplement qu’elle avait dû oublier, elle ne s’attendait pas à découvrir sa meilleure amie dans cette état, comment aurait-elle pu l’imaginer. Mais lorsque Clementine lui ouvrit la porte et qu’elle vit dans un premier temps sa petite mine puis ensuite les bleus sur le visage de la belle, elle commença à culpabiliser en se disant qu’elle aurait dû venir plus tôt pour avoir de ses nouvelles. Leah ne put cacher son choc en l’a voyant et plein de questions se disputèrent dans sa tête, elle avait envie de lui poser pleins de questions pour savoir ce qui avait bien pu se passer, elle priait pour qu’il ne soit pas arrivé à Clem ce qui lui était arrivée il y’a 5 ans. Elle entra dans la villa de son amie se retenant de l’assaillir de questions, la jeune femme était clairement mal à l’aise et elle ne voulait pas la bousculer. Alors qu’elle l’a suivi dans la cuisine sans rien dire, dans sa tête elle se retint de lui attraper la main pour l’assoir et regarder ses blessures. Est-ce qu’elle était simplement blessée au visage ou ailleurs sur son corps ? Pire est ce qu’il y’avait des blessures plus grave qu’il n’y paraissait ? Son stress était au maximum et quand elle vu son amie se retourner vers elle en essayant clairement de retenir ses larmes, Leah avait envie de se précipiter dans ses bras et de pleurer aussi. Mais quand elle entendit Clem’ lui dire que ce n’était rien, Leah tiqua. Non ce n’était pas rien bien au contraire ! Si elle croyait que la blondinette allait passer ça en lui disant « ok c’est pas grave » elle se mettait le doigt dans l’œil.

- Evidemment que non ce n’est pas rien, tu es couverte de bleus Clem’ !

Sa voix était un peu élevé et inquiet mais elle ne pouvait pas laisser passer ça. Pendant que l’eau chauffait elle se dirigea vers le congélateur de son amie pour sortir quelques choses de froid, elle ne savait pas si sa meilleure amie s’était occupée de ses blessures mais dans tous les cas elle allait rajouter une couche. Sans donner trop le choix à Clementine, la Walker l’amena sur une chaise pour qu’elle s’asseye et posa ce qu’elle avait pris sur son visage, elle prit ensuite un ton un peu autoritaire.

- Tiens garde ça sur le visage en attendant.

Puis elle attrapa une chaise à son tour et s’assit en face de son amie, avec un visage beaucoup plus doux et inquiet et elle reprit calmement la parole.

- Qu’est ce qui s’est passé Clem’ ?

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 1548
∞ arrivé(e) le : 20/06/2015
∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes # Leah Jeu 30 Mar - 11:25


Let me help you
Leah & Clémentine


Alors que la porte d’entrée s’ouvrait sur Leah, ma meilleure amie, je me disais qu’il ne pouvait rien arriver de pire qu’elle ne me découvre dans cet état. Je voulais que personne ne me voient ainsi, et surtout pas elle. Le seul qui était au courant de mon agression pour le moment était Lukas, mais je ne risquais pas de le revoir de si tôt, et je savais qu’il n’irait pas le crier sur tous les toits vu ce qu’il avait fait pour me sauver la vie. Je tentais de me cacher dans l’obscurité de la maison, me demandant ce que la jeune femme pouvait bien faire là, mais cela ne servit à rien. Elle remarqua bien vite que quelque chose n’allait pas et elle entra pour constater que j’avais le visage plein de bleus et de marques. Et encore elle n’avait pas vu le reste de mon corps… Finalement, je laissais entrer, en me dirigeant vers la cuisine pour mettre de l’eau à chauffer. Je savais que Leah ne rentrerait pas chez elle aussitôt, surtout maintenant. Et au fond, je savais que cela ne pourrait me faire que du bien, même si je ne voulais pas le reconnaître dans un premier temps. Je me tournais alors vers ma meilleure amie pour essayer de la convaincre que ce n’était rien. J’étais stupide, j’aurais pu adopter un ton un peu moins déprimé pour lui raconter que j’avais simplement fait un combat de boxe contre un adversaire un peu trop fort pour moi. Cela aurait pu passer comme excuse… Mais je n’avais pas la tête à trouver quelque chose comme ça.

Je baissais les yeux et la tête à sa remarque, un peu honteuse. Comment j’avais pu croire que j’arriverais à lui faire croire à une chose pareille avec ma tête de déterré ? Je n’avais rien à répondre à cela, alors je me contentais de hausser les épaules. Je baissais les armes alors que je regarder Leah se dirigeait vers mon frigo pour y sortir quelque chose du congélateur. Puis je la laissais m’entraîner vers une chaise, sur laquelle je prenais place dans me retrouvais avec quelque chose de froid sur le visage. Je levais fébrilement la main pour le faire tenir en place avant de lever les yeux vers ma meilleure amie. Comment lui racontais ce qui avait bien pu se passer sans qu’elle ne s’inquiète encore plus ? Sans qu’elle ne veuille la traîner de force au commissariat pour régler cette affaire ? Ce que je ne voulais pas faire, puisque je ne voulais pas, malgré tout, mettre Lukas en danger. Il avait beau avoir encore agit comme un con, je ne pouvais pas nier ce qu’il avait fait pour moi et je ne voulais pas qu’il en paie le prix. Sauf que je ne pouvais pas non plus mentir aussi facilement à ma meilleure amie. Je n’étais pas comme ça, ne l’avais jamais été. Non, c’était un mensonge, je l’avais bien fait avec Meghan…

« Je ne suis pas sûre que tu veuille entendre cette histoire… »

Puis je ne voulais pas vraiment me replonger dans cette soirée là non plus, mais il le fallait, je le savais, je le sentais, que je me sentirais mieux après l’avoir raconté, au moins une fois. Même si cela allait rendre tout cela plus réel, peut-être qu’alors, je pourrais plus facilement allait de l’avant. Soufflant un bon coup, je laissais tomber ma main pour se rendre compte qu’elle tenait un sachet de petit pois. Elle le regarda, le fixa quelques secondes avant de finalement prendre la parole :

« Je me suis fait agressée. En rentrant de la salle de boxe. Ils étaient trois et… »

Et ils avaient bien faillit m’avoir, de toutes les façons possibles.

« Ils me sont tombés dessus sans que je ne puisse rien faire. Mais quelqu’un est venu à mon aide, alors je n’ai eu droit qu’à quelques coups… »


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L’âme n’aurait pas d’arc-en-ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes # Leah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: flashback.-