AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 305
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Ven 10 Fév - 11:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.»

Ce soir, Sebastien n'avait pas envie de penser, ça faisait déjà depuis bien trop de jours qu'il le faisait et il avait l'impression de devenir dingue. Il n'était pas ce genre de d'homme à ce poser des questions quand il avait envie de quelques choses ou quand il avait besoin de faire quelques choses, non quand c'était le cas ... il fonçait tête baissé et ne ce posait pas de question. Hors, depuis quelques jours il n'arrive pas de réfléchir, ça lui monte à la tête il imagine même des choses qu'il ne devait pas. Valentina ! Oui encore et toujours la belle italienne était au cœur de ses pensée et ça le rendait dingue parce qu'il ne voulait pas penser à elle ! Parce que ça voulait dire qu'il était en train de s'attacher ! Mais pire encore, il pensait à la dernière fois qu'il était passé à l'improviste chez elle, il avait croisé ce mec qui sortait et depuis ce jour il à essayé d'en savoir plus sur lui mais il n'avait eu aucunes réponses. Ça le rendait dingue de ne pas savoir ! Mais devant elle, il faisait comme si de rien n'était, il ce contentait d'être fidèle à lui même mais elle n'était pas aveugle et en plus quand il disait ne pas être jaloux elle ne le croyait qu'à moitié ! Il le voyait bien et ça aussi ça l'énervait ! Parce qu'il ne voulait pas lui donner raison ! Il ne voulait pas qu'elle comprenne même si elle l'avait en quelques sorte déjà comprit. Il était jaloux oui, il ne voulait pas la partager mais jamais il ne pourrait lui dire en face. Ils c'étaient revus depuis, ils avaient rejoué les amants et tous ce passaient bien, seulement Sebastien avait toujours au fond de lui ce gout amer, cette sensation désagréable de la partager et il détestait ça ! Il était bien trop possessif et même si jouer les amants c'était facile pour lui, avec elle ça ne l'était pas ! Parce qu'il tenait à elle bien plus qu'il ne le disait ! Et c'était horrible comme sensation. Ce soir, il n'avait pas prévue de la voir mais plutot de sortir de son côté, en faite il était surtout vexé qu'elle puisse réussir à s'envoyer en l'air avec un autre alors que lui n'y arrivait pas avec une autre femme qu'elle ! Alors ce soir, il avait décidé de sortir, seul dans le seul et unique but de trouver une charmant jeune femme qui serait d'accord pour passer la soirée avec lui. Il n'y avait pas vraiment le gout, il n'avait pas non plus vraiment l'envie de séduire une fille ce soir mais pourtant il savait que c'était uniquement pour ce sortir la belle Italienne de la tête. Ca faisait déjà depuis plusieurs minutes qu'il était assis au bar en face d'une jeune femme qui lui racontait sa vie et le pire c'est qu'il l'écoutait en sirotant son verre de scotch. Il n'y portait aucuns intérêts parce qu'il voyait en elle une simple fille en plus qu'il pourrait mettre dans son lit et qu'il allait rapidement oublier dès le lendemain matin. Il n'avait pas envie de l'entendre parler de ses études de droit, ni même de son ex petit ami qui l'a plaqué sans aucunes raison ... mais pourtant Seb ce contentait de sourire tout en hochant la tête et en plaignant cette pauvre jeune femme d'avoir une vie aussi merdique. Buvant quelques gorgée de son verre, il attira l'attention du serveur pour qu'il serve un nouveau cocktail à la jeune femme. Peut être qu'une fois saoule il pourrait en faire ce qu'il voudrait. - Et toi Sebastien, qu'est ce que tu fais dans la vie tu ne m'as pas dit ! Je parle, je parle et je t'ai pas laissé en placer une. Demanda t'elle en attrapant sa paille entre ses lèvres. - Je suis médecin ! En réalité je suis chirurgien mais en ce moment il n'ont pas vraiment de travail pour moi, comme ils ont déjà un titulaire. C'est plutot barbant comme histoire. Il s'ennuie à mourir avec cette fille, elle n'avait rien d’intéressant ... et surtout elle ne pouvait pas remplacer la brune de son cœur. - Whoa, non non je suis impressionné, tu n'a pas du tout ... une tête de médecin ! Tu es marié ? Souriant amusé, il plongea son regard dans celui de la jeune femme en souriant d'un air charmeur. - Non, je suis en cœur à prendre ! Déclara t'il d'un air charmeur avant qu'elle ne saisisse sa main pour l’entraîner avec elle sur la piste de danse. Là, c'était quelques chose de beaucoup plus intéressant, approchant tout de suite la jeune femme de lui, il ce sentait déjà plus à son aise là avec elle. Profitant de cette danse sensuelle et entraînante ... il parvenait à oublier peu à peu Valentina et ça lui faisait du bien et pourtant ... elle allait rapidement devenir à nouveau le centre de ses pensées.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 434
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Dim 12 Fév - 17:26

     


L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.

♦ Sébastien ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Elle ne sait absolument pas ce qu’elle fait ici, Valentina. Elle tournait en rond chez elle, à réfléchir, à se perdre dans ses songes et... A penser à lui. C’est grisant, c’est frustrant. Elle a cette impression qu’il s’insère doucement mais surement en elle. Comme un poison, il l’a contaminée. Et maintenant, elle est devenue trop dépendante pour pouvoir s’en sortir. Elle connait cet engrenage par cœur. Elle l’a vécu avec la drogue, elle en est sortie tant bien que mal. Mais, avec lui, c’est peine perdue. Parce que cette drogue, fatalement, elle lui fait plus de bien que de mal. Alors pourquoi se torturer ? Elle aurait pu lui téléphoner, lui proposer de le voir. Elle aurait même pu se rendre directement chez lui sans le prévenir. Mais l’Italienne a cette sensation qu’ils se voient un peu trop régulièrement ces derniers jours. Elle craint de trop s’y habituer, elle craint d’en devenir plus accro encore. Elle ne met pas de distance, elle tente déjà de s’empêcher de s’en rapprocher plus encore. Pour elle, en premier lieu, pour éviter de trop se raccrocher au beau brun. Mais aussi pour lui en réalité. Elle a parfaitement compris, quelques jours avant, qu’il a éprouvé de la jalousie à son égard. En voyant cet homme sortir de chez elle, il n’a pas pu se retenir de lui poser des dizaines de questions. Il s’est même un peu emporté. Alors, même s’il a nié, et qu’il nierait encore aujourd’hui, elle a conscience qu’il a vraiment été jaloux. Pendant un instant, elle a revu le petit-ami possessif, le petit-ami amoureux et… Et ça lui a fait peur. Ils n’étaient pas censés s’attacher l’un à l’autre. Ils doivent savoir maintenir une distance entre leurs corps et… Leurs cœurs. Alors c’est pour cette raison que, ce soir, Valentina ne l’a pas appelé. Ce n’est pas l’envie qui lui manquait… Justement, au contraire, elle en a eu trop envie. Et c’est pour oublier cette envie qu’elle est sortie. Elle a enfilé sa plus belle robe pour aller dans ce bar dans lequel elle a déjà passé plusieurs soirées. Elle espère que cela suffira à lui changer les idées mais… Ce n’est pas le cas. Parce qu’une fois arrivée au CLP, elle n’arrive pas du tout à se mettre dans l’ambiance. Assise au comptoir, la jeune femme a déjà repoussé les avances de deux hommes. Et là, elle est clairement en train d’ignorer le troisième. Elle n’aurait jamais dû venir. Elle pensait être capable de se sortir Sebastien de la tête en compagnie d’autres hommes, en vain. Il accapare son esprit depuis qu’ils se sont retrouvés, et plus encore depuis cette histoire de jalousie. Las, elle finit par faire gentiment comprendre au monsieur qui l’accompagne qu’il ferait mieux de la laisser tranquille. Elle est presque soulagée quand elle se retrouve seule. Elle se saisit de son verre de limonade pour en boire quelques gorgées. Machinalement, elle tourne la tête en direction de la piste de danse où se trouvent les plus fêtards – ou les plus dragueurs. Et c’est là qu’elle le voit. Sebastien. Sebastien avec cette femme. Ils sont en train de danser sensuellement l’un contre l’autre. Ils sont proches, extrêmement proches, tellement proches qu’ils ne laissent pas de doute quant au fait qu’ils ne vont surement pas se contenter de danser. Elle sent immédiatement cette pointe dans son cœur, Valentina. C’est horrible de se trouver dans cette situation… Vraiment. Déjà, elle est venue ici pour l’oublier, et elle le revoit encore. Mais c’est plus douloureux encore de le trouver dans les bras d’une autre. C’est ce qu’elle a toujours refusé d’imaginer. Et là, pourtant, elle ne peut pas s’empêcher de le regarder. Elle le fixe sans pouvoir se retenir. Il ne le remarque pas, trop occupé à toucher le corps de cette femme, cette femme qui n’est pas elle. Elle avale difficilement sa salive pour détourner enfin les yeux de son amant pour les poser sur la femme qui l’accompagne. Enfin, si on peut appeler ça une femme. Cette fille a peut-être la moitié de son âge, ou juste un peu plus. D’accord, cette fois, elle se sent vraiment mal. Elle a déjà assez de mal à accepter de vieillir pour devoir, en plus, se rendre compte à quel point elle est loin de la vingtaine. Et lui, il s’amuse bien visiblement… Elle finit par détourner les yeux avant qu’il ne remarque sa présence. Elle sent cette boule dans sa gorge, et surtout dans son cœur. Elle n’est pas bien, Valentina. Tellement qu’elle relève finalement les yeux vers le barman pour lui demander. – Un whisky sec, s’il-vous-plait. Elle repousse sa boisson, comme résignée. Elle ne peut pas se contenter d’une limonade, pas en voyant son… Enfin, en le voyant, lui, en train d’enlacer une autre. Il va lui falloir un peu d’alcool pour digérer cette scène.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 305
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Lun 13 Fév - 6:53


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.»

C'est sans mal que Sebastien parvint à ce trouver de la compagnie pour la soirée ainsi que pour une bonne partie de la nuit. En temps normal il n'aurait pas eu le temps de ce poser ce genre de questions, avant ... il serait entré dans ce bar, il aurait posé les yeux sur une proie et elle aurait finit dans son lit sans qu'il n'est besoin de faire quoi que ce soit. Mais aujourd'hui, ce n'était plus aussi simple, pour la simple et bonne raison qu'il ne parvenait pas à oublier celle qui hantait toutes ses nuits. Une belle Italienne, elle n'était portant que son amante ! Il devait clairement s'enfoncer ça dans le crâne, mais son esprit, son coeur lui disait clairement le contraire, elle n'était pas une simple amante comme pourrait l'être n'importe quelles autres femmes. Valentina c'était ... c'était Valentina, il ne pouvait pas la comparer à une autre parce qu'à ses yeux elle était tout simplement unique ! " C'est l'amour qui te pousse à te dire ça" Il n'est pas amoureux ! Il ne l'aime pas tendrement ... c'était encore plus que que la tendresse, c'est une obsession, c'est violent et ça prend aux tripes ! Ils ce voient de plus en plus souvent trop souvent pour que ce soit une relation purement physique. En faite, depuis la dernière fois, Sebastien lui en voulait un peu ... elle avait réussi à éveiller en lui la jalousie et même si il avait tout fait pour le cacher, la jeune femme avait parfaitement comprit que c'était le cas ! Sa fierté de mâle en avait prit un sacré coup de jour là, parce qu'il c'était dévoilé sans même le vouloir et ça l'effrayé ! Devant elle, il n'y avait plus aucunes barrières, elle pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert et il n'aimait pas être aussi vulnérable, surtout face à elle ! Alors c'est pour ça qu'il profitait de cette soirée en compagnie de cette jeune femme. L'un contre l'autre sur la piste de danse, ses mains contre sa taille, leurs deux visages proches l'un de l'autre, son regard des plus charmeurs plongé dans celui de la jeune femme, Sebastien parvenait enfin à oublier l'italienne. Il parvenait enfin à ce retrouver lui même, retrouver celui qu'il à toujours était ! Et, ça faisait du bien de ce la sortir de la tête ! Et pourtant, elle n'était pas aussi loin qu'il le pensait ! Si pour le moment il était trop préoccupé par la jeune femme qu'il avait entre ses bras, il sentait ce regard pesant sur lui sans réellement savoir d'ou il venait. Rapprochant la jeune femme de lui, Sebastien finit par croiser le regard d'une autre femme, et cette fois la belle ne lui était pas du tout inconnus puisqu'il reconnus tous de suite celui de Valentina. Oh bon sang ! Non ! Il ne manquait plus qu'elle pour chambouler toute sa soirée ! Face à son verre qu'elle venait d'avaler d'une traite. Qu'est ce qu'elle foutait ici ? Bon sang, il viens ici pour tenter de l'oublier et voilà qu'elle ce pointe ... seule en plus ? Commence ce fait il qu'elle est seule alors que ... ce n'était pas du tout son genre. La fixant tout en profitant de cette danse toujours collés à la jeune femme, il mourrait surtout d'envie d'aller la rejoindre ! Mais son côté rancunier lui dictait de ne pas bouger et surtout de la laisser ! Ils n'étaient pas mariés ! Ce n'était pas parce qu'il la voyait qu'il devait courir vers elle. Et pourtant ce n'est qu'au bout de quelques instant, après sa petite danse qu'il s'approcha du bar, laissant sa cavalière aller chercher une table pendant que lui venait chercher de quoi boire. S'approchant d'elle, il s'arrêta juste à côté d'elle, un large sourire sur les lèvres en faite il venait surtout la provoquer. - Mais regardait qui est là ... ne serait ce pas mon Italienne préféré ? Dit il avant de lever les yeux vers le barman pour commander deux boissons. - Tu te fais une soirée en solitaire ce soir ? Reprit il en ce tournant doucement vers elle.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 434
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Lun 13 Fév - 11:14

     


L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.

♦ Sébastien ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L’image de Sebastien en train de danser avec cette jeune femme s’insère insidieusement dans son esprit. Il s’en imprègne comme si la scène est désormais gravée en elle. Elle ne supporte pas cette vision, bon sang. Elle ne supporte pas de le voir si proche d’une autre femme, encore moins une belle et attirante étudiante qui a sans doute la moitié de son âge. Elle sent ce pincement dans son cœur, cette sensation de frustration désagréable… Mais aussi la colère. La colère de le voir capable de s’amuser avec cette fille au lieu de… Au lieu d’être avec elle. Bon sang, elle est pitoyable. Elle se déteste de ressentir une chose pareille. Ça l’agace encore plus, si bien qu’elle n’est que davantage énervée par cette situation. Elle est jalouse. Voilà la vérité. Et ce n’est pas simplement une certaine possessivité à l’égard d’un quelconque amant. A vrai dire, elle se fiche bien de ce que font les hommes avec lesquels elle a une aventure quand ils ne sont pas avec elle. Elle ne ressent pas de jalousie, pas lorsqu’elle n’est pas attachée… Et là, ça signifie clairement qu’elle l’est. Elle ne veut pourtant pas l’être, Valentina. Elle se refuse d’envisager quoi que ce soit d’amoureux avec Sebastien. En fait, elle voudrait juste qu’il soit avec elle, et uniquement avec elle sans que cela ne les engage pour autant. Mais c’est de la jalousie mal placée dans ce cas, et elle s’en rend compte. Laissant échapper un soupir, l’Italienne se saisit finalement du verre de whisky qu’elle a commandé. Et elle le boit d’une traite. Elle ne devrait pas. L’alcool lui est interdit par… Par lui, justement. Mais, en fait, à cet instant, elle ne se préoccupe guère de sa maladie. De toute façon, ce n’est pas un peu d’alcool qui va la tuer, n’est-ce pas ? Elle commande derechef un verre pour tenter d’oublier cette vision d’horreur. Mais c’est peine perdue. Parce qu’alors qu’elle se retrouve plongée dans ses pensées, toutes plus pessimistes les unes que les autres, elle en sort brusquement lorsqu’elle entend une voix qu’elle reconnaitrait parmi toutes les autres qui s’adresse subitement à elle. Elle ferme douloureusement les yeux alors que Sebastien la salue à sa manière. Elle aurait préféré qu’il ne la remarque pas. Elle aurait préféré qu’il continue sa soirée sans venir lui parler… C’est suffisamment pénible comme ça de le voir avec une autre pour qu’il vienne en plus la narguer. A ce moment, Valentina regrette surtout d’être restée dans ce bar. Il faut vraiment qu’elle en trouve un autre parce qu’elle le retrouve ici à chaque fois qu’elle veut se le sortir de la tête. A moins que, inconsciemment, elle ne cherche surtout à le revoir mais… Jamais, elle ne l’avouerait, même pas à elle-même. A contrecœur, la belle brune finit par tourner la tête vers son amant, histoire de faire bonne figure. Elle ne sourit toutefois pas à son interpellation, elle comprend surtout qu’il vient la provoquer. – Sebastien. dit-elle simplement en retour en guise de réponse. Elle n’a aucune envie de faire la conversation, encore moins avec lui. De toute façon, il a visiblement mieux à faire, alors il ne risque pas de s’étendre. Elle l’entend d’ailleurs qui commande deux boissons, ce qui l’irrite un peu plus parce qu’elle se doute que l’un d’entre eux est pour la gamine avec laquelle il va finir la nuit. Elle ne fait aucun commentaire, et c’est lui qui finit par reprendre la parole. A sa question, elle est légèrement piquée au vif. Elle se sent minable, là, tout de suite. Elle n’a pourtant jamais craint la solitude, Valentina. Au contraire, c’est là un sentiment qu’elle ne connait que trop bien. Mais c’est différent lorsqu’elle se retrouve seule alors qu’il est en charmante compagnie de son côté, indéniablement. – Ça fait du bien, parfois. répond-elle platement, comme pour lui faire comprendre que ce n’est pas le bon soir pour venir lui parler. Evidemment, elle ne lui renvoie pas la question. Elle refuse de lui faire entrevoir une seule seconde combien elle est folle de jalousie. Elle espère simplement qu’il va récupérer les boissons qu’il a commandées et retourner aussitôt à ses… Occupations. Seulement, c’est son verre, à elle, que le barman saisit finalement, un verre d’alcool alors qu’elle n’est pas censée y toucher.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 305
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Lun 13 Fév - 19:22


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.»

Il aurait peut être dû la laisser tranquille, après tous ce soir ils n'étaient pas ensemble et dont ils ne ce devaient rien ... comme à chaque fois à faire dire, mais en la remarquant assise à ce bar, il n'avait pas pu s'empêcher d'aller la retrouver, c'était comme plus fort que lui ! Elle l'attirait quoi qu'il fasse ou quoi qu'il tente de faire, cette femme l'attirait toujours à elle. Laissant sa jeune étudiante pour aller au bar et commander deux boissons pour prolonger sa soirée en bonne compagnie. En faite il venait surtout voir ce qu'elle faisait ici, toute seule surtout ! C'était ça le plus étonnant dans cette histoire, Valentina assise dans un bar toute seule ! Ce n'était pas normal ou alors ... elle était vraiment en train de perdre la main avec les hommes. Il était bien loin de s'imaginait ce qui ce passait dans son esprits, bien loin de l'idée qu'elle puisse être jalouse de cette jeune fille qui n'était rien d'autre une proie pour lui. S'accoudant à côté d'elle, il tenta de la saluer de la meilleur des façons mais Valentina resta insensible à cette approche ce contentant simplement de le saluer de façon simple. - Ok ... je t'ai connus plus chaleureuse que ça ! Répondit il avec un petit sourire sur le coin des lèvres tous en ce tournant doucement vers elle pour essayé de comprendre ce qui n'allait pas chez elle, en temps normal elle était toujours heureuse de le voir ... enfin uniquement parce qu'elle li demandait de venir la rejoindre ce qu'il faisait avec grand plaisir. Mais là c'était comme si ... ils étaient de retour à la case départ ! Elle semblait lui en vouloir, le déteste ou ... il n'en savait trop rien. - Mouais... Il n'était pas vraiment convaincu par ce qu'elle venait de lui dire ! Pas du tout en faite mais haussant doucement les épaules il reprit. - Toi ? Toute seule c'est louche ! Ou alors tu n'arrive pas à me sortir de ta tête pour être avec un autre ! Dit il avec une certaine ironie alors que le serveur venait d'approcher avec un verre qu'il déposa devant elle. De l’accole ? Elle est sérieuse ! Elle savait pourtant qu'il ne lui en fallait pas à cause de ... sa maladie ! - Ah je comprend mieux ! Dit il en posant son regard sur le verre puis sur elle. - Tu as décidé de te pourrir un peu plus la santé ! Tu sais que t'es pas censé boire ce genre de boissons ! Attrapant le verre avant qu'elle ne le fasse, il l'attira vers lui en la fixant d'un air très sérieux. - Tu sais que c'est déconseillé ! Qu'est ce qui te prend ! Elle faisait attention à ce genre de chose en temps normal.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 434
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Mar 14 Fév - 15:11

     


L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.

♦ Sébastien ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Elle pense que la situation ne peut pas être plus lamentable qu’en ce moment. Elle se retrouve à boire pour oublier son ex alors qu’il se trouve à quelques mètres seulement d’elle en train de se rapprocher dangereusement d’une autre femme. Il n’y a pas plus pitoyable, non ? Eh bien, elle se trompe. Il ne manquait plus qu’il la remarque, vraiment. Elle est mal à l’aise, et pourtant, elle n’en montre rien. Elle laisse venir ce masque si habituel, même naturel qu’elle retrouve à chaque fois qu’elle veut taire ses émotions. Ça fait longtemps qu’il n’a pas vu ce visage-là, Sebastien. Depuis qu’ils sont devenus amants, elle la fait tomber ce masque d’indifférence. Avec lui, elle sait devenir elle-même. Avec lui, elle ne se cache plus derrière ses faux-semblants. Sauf ce soir. Elle refuse qu’il puisse voir, ne serait-ce qu’une seconde, combien elle vit mal ses rapprochements avec d’autres femmes. Elle se l’interdit. Et c’est pour cette raison qu’elle adopte cette apparence glaciale, pour lui cacher ce qu’elle éprouve réellement. Mais, de façon assez prévisible, le jeune homme s’étonne de son attitude. Il n’y est sans doute déjà plus habitué. A ses paroles, elle ne prend pas la peine de rétorquer. Elle espère même qu’il finisse lui-même par cesser toute discussion en voyant combien elle est peu réceptive. Mais c’est mal le connaître. Sebastin reprend la parole, et cette fois il cherche à savoir comment elle peut se retrouver seule à ce comptoir. Mais à cause de lui, bon sang. Elle demeure toujours aussi froide, en fait elle se comporte avec lui comme au début. A ses mots remplis d’ironie, cette sensation de malaise vient envahir l’Italienne. S’il savait combien il est proche de la réalité. Mais elle ne lui donnera certainement pas raison. A la place, elle préfère lui répondre d’une voix indifférente. – Je ne suis pas d’humeur, Sebastien. C’est comme si elle le prévient. Elle le prévient qu’il devrait tenir ses distances, elle le prévient avant qu’elle ne finisse par craquer et dévoiler ce qu’elle ressent. Elle se sent quelque peu soulagée en voyant le barman poser enfin son deuxième verre sous ses yeux. A la remarque de son amant, elle est surprise et tourne la tête vers lui. Elle lâche un soupir mais elle n’a même pas le temps de lui répondre quoi que ce soit qu’il se saisit de son verre bien trop rapidement pour qu’elle puisse l’en empêcher. – Sebastien, rend-moi ça. demande-t-elle, un peu sèchement cette fois. Déjà qu’il lui gâche sa soirée, il ne va pas en plus la priver d’alcool, bon sang. Elle sait pertinemment que ça lui est déconseillé. Et ce n’est pas quelque chose qu’elle ferait en temps normal. Mais elle en a besoin ce soir. Surtout, elle est une adulte, il ne peut pas la forcer à quoi que ce soit. Pourtant, le médecin en lui prend déjà le dessus puisqu’il commence à la sermonner. Et ça ne lui plait pas du tout, à Valentina. – Je ne vois pas en quoi ça te concerne. Tu n’es pas là en tant que médecin à ce que je sache. lâche-t-elle en plongeant son regard dans le sien. – Je n’ai aucune envie d’écouter ton discours moralisateur ce soir. Rend-moi mon verre, et retourne à tes occupations. conclut-elle sans même s’en rendre compte, amère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 305
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Mer 15 Fév - 6:20


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.»

Il était lui aussi dans ce club pour réussi à l'oublier elle ! Parce que tous les jours il pensait à elle, tous les jours il avait envie d'elle, de la voir, lui parler, la toucher ! Qu'est ce qu'il ne ferait pas pour avoir un jour le droit à chance ! Et bien ... rien ne pourrait l'arrêter seulement ce n'était pas prévue dans leur contrat ! La jalousie ainsi que les sentiments ne faisait pas parti de leur accord et ça n'en ferait probablement jamais partie. L'un comme l'autre aimait trop leur liberté pour s'en passer. Pourtant, ce sentiment de jalousie n'était pas du tout facile à contrôler, il avait essayé enfin presque essayé mais c'était difficile de rester impassible alors qu'il ressentait bien plus qu'il ne le disait pour elle. En la voyant assise à ce bar, seule, Sebastien n'avait pas pu s'empêcher d'aller la retrouver. Il savait que c'était mal ! Il savait qu'il ne devait pas et pourtant son corps ne parvenait pas à s'arrêter alors qu'il c'était déjà rapproché d'elle. C'était plutot surprenant, Valentina n'était jamais seules, même si ce n'était pas forcément pour attirer un homme dans son lit, elle s'en servait au moins pour ce faire offrir ces consommations. Tentant tout de suite de discuter avec elle, Valentina lui répondit avec ce ton froid et distant. Elle ne l'avait pas habitué à être aussi froide, du moins elle ne l'était plus avec lui depuis quelques temps, alors c'était surprenant et surtout il était intéressé de savoir pourquoi est ce qu'elle était si froide avec lui. Elle n'est pas d'humeur ? Bon, là il ce passe vraiment quelques choses ! - Oh mia bella, je ne supporte pas de te voir seule dans ton coin ! Tu dois vraiment te sentir mal pour être aussi seule ! Dit il en ce rapprochant un peu d'elle. De la compassion ?Muh non ... disons qu'il cherche juste à savoir pourquoi elle n'est "pas d'humeur". Levant les yeux vers le serveur, celui ci venait de déposer un verre de whisky devant elle, apparemment c'était ce qu'elle venait de commander. Ok, elle n'avait pas le moral ! Mais ça c'était clairement déconseillé à cause de son traitement et sa maladie alors il était hors de question qu'il la laisse boire ça d'ailleurs il ne lui laissa pas le temps de faire quoi que ce soit il attrapa le verre pour l'attirer vers lui. - Non ! Au cas ou tu l'aurais oublié t'es sous traitement et avec l’alcool c'est pas conseillé ! Et là il parlait sérieusement. - Qu'est ce qui te prend ! Je croyais que tu faisais attention à ce genre de chose ! Que tu ne jouais pas avec ta santé ! Elle qui lui disait qu'elle était responsable là elle lui montrait clairement qu'elle savait également être immature. Et ce n'était pas seulement le médecin en lui qui parlait, mais aussi l'amant inquiet pour ... pour la femme envers qui il avait beaucoup de sentiments. - Ça me concerne ! Et je ne suis pas médecin uniquement dans mon bureau ! La fixant complètement désabusé, il ce demandait surtout pourquoi est ce qu'il tenter de la dissuader ! Franchement ... pourquoi est ce qu'il tentait de l'empêcher de boire alors que c'est ce qu'elle voulait ! Il n'était que son amant après tout pourquoi essayer de lui faire ouvrir les yeux ? Soupirant doucement alors que le serveur venait de déposer deux verres devant lui. - Tu as raison ! Fait ce que tu veux ... c'est pas comme si on était ... proches toi et moi ! Et puis ... on est pas ensemble ce soir ! Poussant le verre vers elle il reprit en attrapant ces consommations. - Et puis je suis attendu ! Je sent que je vais passer une bonne soirée ! Il était en colère, il était remonté contre elle, mais il n'en montrait rien ! Il prenait ce masque insouciant comme si il ce fichait de ce qu'il pourrait arriver si jamais elle continuait à boire. - Amuse toi bien mia bella ! Reprit il avec ce petit sourire agaçant sur les lèvres avant de s'éloigner pour retrouver sa partenaire de soirée.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 434
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Mer 15 Fév - 19:41

     


L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.

♦ Sébastien ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C’est difficile de vouloir une personne à tout prix et, en même temps, refuser de tout son être de se laisser envahir par l’amour. Elle peut fuir ses sentiments autant qu’elle le veut. Ils semblent revenir plus violemment encore. Comme si en niant ce qu’elle éprouve pour Sebastien, elle ne fait que l’accentuer. Il ne s’agit même plus d’un simple amour mais d’une véritable obsession. Et c’est douloureux de voir l’objet de son obsession lui échapper. C’est ce qu’elle a voulu, pourtant. C’est ce qu’ils ont voulu tous les deux. Elle rejette toute idée d’attachement. Elle devrait être indifférente à la vie amoureuse de son amant. Et pourtant, ce n’est pas ce qui se passe. Elle ressent cette jalousie puissante, incontrôlable. Malsaine, même. Elle voudrait qu’il lui appartienne alors qu’elle refuse l’idée de lui appartenir. Elle a conscience que c’est déplacé, pleinement conscience. Mais elle ne le contrôle pas, et c’est ce qui la rend dingue. C’est ce qui lui fait tant de mal alors qu’il vient la rejoindre tout en légèreté. Il n’imagine pas combien elle l’envie à cet instant. Alors qu’il se montre plutôt chaleureux, l’Italienne s’avère bien plus distante avec son amant. Elle joue les indifférentes parce que sinon, elle le sait, elle va craquer. Elle a un caractère volcanique, Valentina. Elle peut être calme pendant longtemps, très longtemps… Et brusquement exploser au moment où on s’y attend le moins. Mieux vaut prévenir que guérir. Et elle espère qu’en repoussant les tentatives de Sebastien, celui-ci s’en ira de lui-même avant de se rendre compte de ce qui hante tant ses esprits… Lui. A ses mots, elle sent les battements de son cœur qui s’accélèrent. Elle ignore s’il est sincère, s’il veut simplement satisfaire sa curiosité. C’est un beau-parleur, Sebastien, elle le sait. Et, d’ordinaire, il lui faut plus que quelques mots pour l’amadouer. Mais peut-être que ça lui fait du bien, au fond, de le voir concerné par son état. Peut-être que ça la touche de se dire qu’elle n’est pas une simple maitresse comme une autre à ses yeux. Et ça l’agace encore plus d’être si pathétique. Alors elle n’en montre rien. – Ne t’en fais pas pour moi. clame-t-elle aussitôt. Elle hausse délicatement les épaules sans même le regarder. Et elle espère qu’il va s’en aller bientôt. Mais c’est peine perdue puisque, lorsque le barman pose le verre de whisky qu’elle a commandé devant elle, le jeune homme réagit aussitôt. Il lui enlève sa boisson sans lui demander son avis avant de commencer carrément à lui faire la leçon. Il lui rappelle des choses qu’elle sait déjà. Elle n’a pas besoin d’un chaperon, bon sang. Elle a envie de lui rétorquer qu’il la confond certainement avec la gamine sur laquelle il a jeté son dévolu. Mais elle se retient de justesse. – Sebastien, s’il-te-plait.demande-t-elle d’un ton las, presque comme si c’est lui qui devrait retrouver la raison. Elle veut surtout qu’il lâche l’affaire mais il insiste. Il prend son métier plus au sérieux qu’elle ne l’aurait cru. – Ce ne sont pas un ou deux verres qui risquent de mettre ma santé en péril. ajoute-t-elle en tentant de se montrer le plus persuasive possible. Elle le regrettera surement dès le lendemain matin, mais qu’importe. Là, elle en a besoin. Elle pense qu’il va continuer d’insister, obstiné comme il est. Et pourtant, sans qu’elle s’y attende, le beau brun finit par reprendre la parole pour lui affirmer qu’elle fait ce qu’elle veut. Elle est quelque peu surprise, troublée surtout par ce changement d’humeur soudain. Elle devrait être soulagée. Pourtant, étrangement, elle ne l’est pas. Et quand il ajoute qu’il est attendu, la belle sent une certaine irritation qui l’envahit. Elle ne sait pas si c’est le cas ou non mais elle a l’impression que ces mots sont là pour la narguer. En tout cas, ils y parviennent. – C’est ça. Rejoins-là avant que son couvre-feu ne soit dépassé. Alors qu’il se recule, les mots s’échappent de ses lèvres sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle les regrette aussitôt, parce qu’ils montrent là combien elle est loin d’être indifférente face à lui et sa conquête du soir. Elle détourne brusquement le regard en se disant qu’il ne va pas relever. – Amuse-toi bien aussi. ajoute-t-elle rapidement comme pour l’empêcher de réaliser ce qu’elle vient de dire. Il va rejoindre sa gamine, il va oublier. Et elle, elle va surement avoir besoin d’un peu plus qu’un ou deux verres pour oublier aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 305
▵ arrivé(e) le : 15/12/2016
▵ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Jeu 16 Fév - 17:32


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.»

Il savait tout à fait ce qu'elle ressentait, il le comprenait parfaitement puisque c'est ce qu'il vivait lui aussi quand il la savait avec un autre. Il voulait qu'elle soit à lui, toute entière seulement lui ne voulait pas lui appartenir et encore il semblait s'y faire peu à peu parce qu'aucunes autres femmes ne pouvaient lui faire oublier l'italienne. Il ne savait pas pourquoi, il ne comprenait pas comment elle avait autant de pouvoir sur lui ! Elle pourrait le manipuler sans qu'il ne s'en rende compte et c'était bien ça ! Il refusait cette idée de lui appartenir de devenir sa propriété pourtant son corps ne faisait que la réclamer. Il ne supportait pas l'idée qu'elle aille dans les bras dans autre, ce n'état pas l'image qu'il pouvait supporter, il était accro, trop accro pour accepter de la partager. Elle avait eu un avant gout de sa jalousie la dernière fois et elle savait à quel point il pouvait être possessif. Une partie de lui était heureux de la voir ce soir alors que l'autre moitié ce disait que c'était l'occasion pour la provoquer ... oui il avait toujours eu un esprit un peu tordu et vicieux. Il la provoquait, il lui souriait de cette façon si agaçante, il voulait qu'elle comprenne que lui aussi pouvait s'amuser et sans elle ! Même si dans le fond il préférait largement passer des soirées avec elle plutot avec une étudiante en mal d'amour. Mais en voyant le serveur déposer le verre devant elle Sebastien ne mit pas longtemps avant de le lui voler pour l'empêcher de le boire. Bien sur ça ne lui plaisait pas mais il n'en n'avait rien à faire ! Ce n'était pas conseillé et encore moins avec son traitement ! - Détrompe toi ! Un verre peu déjà avoir beaucoup d'effet ! Et je dit pas ça pour jouer le médecin ! Je suis pas sur que tu te rende compte ! Ou alors si ! Elle s'en rendez compte seulement elle n'en n'avait rien à faire ! Il semblait même un peu trop préoccupé par son état au risque que ça devienne assez étrange qu'il s'inquiète pour elle de cette façon. Et depuis de toute façon, Valentina était bien trop bornée pour l'écouter, alors faisant glisser son verre sur le comptoirs, Sebastien jouait lui aussi les indifférents. Attrapant les verres qu'ils avaient commandé il précisa sans grand tact qu'il était attendu et qu'il comptait bien aller la rejoindre pour profiter de sa soirée sans ce soucier d'elle. Reculant avec ses deux verres, les propos de la belle Italienne n'étaient pas tombés dans l'oreille d'un sourd puisque tout de suite il ce retourna vers elle un sourire amusé sur les lèvres. - Est ce que ça te pose un problème ? On est amant pas mariés ! Je croyais que la vie privé n'entrait pas en compte ! Dit il avec un certain amusement. En faite il était même ravie de voir à quel point elle n'était pas indifférente. Mais elle lui répondit simplement de bien s'amuser avant d'attraper son verre sans ce retourner. "Oh oui Valentina, je vais m'amuser à te rendre folle" pensa t'il en souriant toujours autant avant de lui dire. - Ne sois pas jalouse ! Puis il recula pour aller rejoindre la jeune fille qui l'attendait toujours à une table. La soirée ne faisait que commencer.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 434
▵ arrivé(e) le : 11/09/2016
▵ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis Sam 18 Fév - 17:05

     


L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour.

♦ Sébastien ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Elle a toujours su différencier le sexe de l’amour, Valentina. Le sexe ne représente rien d’autre que du plaisir. C’est physique, c’est charnel, et surtout ça n’engage à rien. L’amour, lui, est bien plus dangereux. Pour l’avoir déjà connu, elle sait combien il peut faire mal. Et elle refuse de souffrir, pas encore. Mais Sebastien a ce pouvoir sur elle. Il parvient sans le vouloir, sans même le savoir, à prendre cette place si importante dans son cœur au fil de leurs rencontres. Elle ne veut pas, pourtant. Mais l’amour n’est pas quelque chose qu’on peut maitriser. Même quand on s’appelle Valentina De Santis. Alors elle a beau fermer les yeux sur ses sentiments autant qu’elle le peut, ils lui reviennent en pleine face à cause de cette maudite jalousie. Cette incontrôlable et inavouable jalousie. Elle ne peut pas la contrôler mais elle peut la retenir. C’est ce qu’elle s’efforce de faire avec toute la volonté dont elle dispose alors qu’elle repousse les tentatives du médecin auprès d’elle. A son grand soulagement, il finit par laisser tomber lui-même l’idée de la ramener à la raison avec cette histoire d’alcool. Elle est quelque peu surprise aussi. Blessée par son indifférence également…? Peut-être. Mais elle n’a aucun droit de lui en vouloir. Il ne lui doit absolument rien. Il est surement pressé de rejoindre celle qui l’accompagne pour cette soirée en réalité. Et, en fin de compte, c’est cette pensée qui finit par briser ses barrières. Sans le vouloir, l’Italienne lâche un commentaire on ne peut plus sarcastique. Non seulement, elle lui prouve qu’elle a bien remarqué comment il passe sa soirée… Signe qu’elle l’a observé… Mais, en plus, elle montre doublement sa jalousie en accentuant sur l’âge relativement jeune de la compagne du jeune homme. Evidemment, sa remarque loin d’être anodine n’échappe pas à Sebastien qui affiche cet air amusé, ce sourire agaçant. Elle a d’ores et déjà détourné les yeux, comme pour fuir ce qu’elle vient d’avouer à demi-mot. Mais, bien entendu, il le relève aussitôt. Si cela lui pose un problème ? Oui. Irrémédiablement. Elle éprouve ce sentiment amer, néfaste et douloureux qu’elle connait si bien… Cette peur de ce qu’il pourrait finir par ressentir. Et s’il lui préférait une autre ? S’il finissait par se rendre compte qu’il n’a clairement pas besoin d’elle ? Bon sang… La jalousie ne lui réussit pas. Elle perd son assurance quand il s’agit de Sebastien. Mais elle ne va pas perdre la face, certainement pas non. – Oh mais ça ne me pose aucun problème si toi, ça ne t’en pose pas d’avoir une aventure avec une adolescente qui doit encore résoudre son complexe d’Œdipe. rétorque-t-elle, acerbe. L’ironie est un rempart, mais il n’est surement pas dupe. Il vaut mieux qu’elle se taise en fait avant qu’il ne comprenne qu’elle est… Jalouse. C’est déjà trop tard. Elle fulmine intérieurement, et son regard s’assombrit légèrement malgré elle. – Au revoir Sebastien. conclut-elle sans en ajouter davantage. La belle se détourne de lui comme pour lui signifier que la conversation est close. Elle ne lui jette pas un regard jusqu’à sentir qu’il n’est plus là. Elle saisit son verre pour boire plusieurs longues gorgées. L’alcool vient brûler sa gorge. Elle n’a plus l’habitude. Et pourtant, ce n’est pas ça qui lui fait mal à cet instant. Elle fait tout pour oublier Sebastien mais… Mais son regard se pose sur lui. Plusieurs fois. Malgré elle, elle assiste impuissante à la scène qu’il se fait un plaisir de lui offrir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait naître l'amour. - Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-