AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 You're mine. ~ ETHANYIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2100
∞ arrivé(e) le : 23/01/2013
∞ avatar : Rachel McAdams

MessageSujet: You're mine. ~ ETHANYIA Ven 10 Fév - 20:42




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
you're mine.
ETHANYIA




I love you.

Je dois dire que je tournais un peu en rond cet après-midi. Sandro était à l’école, Ethan au travail, à géré sa salle et je me retrouvais toute seule à la maison. J’avais été à l’atelier toute la matinée et l’inspiration semblait être retombée comme un soufFlé. Je ne m’inquiétais pas, elle reviendrait bien assez tôt. Mais sans elle, et après avoir mis de l’ordre dans la maison, j’avais l’impression d’être une lionne en cage. Soudain, une idée me vint. Ethan m’en voudrait probablement un peu mais j’allais devenir folle si je restais à la maison sans rien faire. Je me refaisais une beauté, voulant plaire à mon mari. Je passais alors quelques minutes dans la salle de bain, histoire de me rafraîchir et d’enfiler autre chose qu’une tenue pour traîner à la maison. Mon mari me manquait et je comptais bien faire en sorte qu’il passe du temps avec moi aujourd’hui. Nos moments à deux me manquaient. Ces moments, dans notre bulle, ou rien ni personne ne pouvait nous atteindre. Bien sur, j’adore Sandro, c’est mon fils et il fait bien plus que mon bonheur mais inévitablement, les choses entre Ethan et moi n’étaient plus comme elles l’étaient. On s’aimaient toujours mais on se le montrait de moins en moins. Ce n’était ni sa faute, ni la mienne mais il est vrai qu’avec son travail prenant et la présence d’un enfant à la maison. Nous n’étions plus aussi libre qu’avant. Voilà pourquoi aujourd’hui, j’avais décidée de remédier à tout ça en allant lui rendre visite à la salle. Je prenais donc mes petites affaires et quittais la maison.
Quelques minutes plus tard, je débarquais au Fightclub 47. Je saluais rapidement les gens que je connaissais et qui travaillais avec mon mari. Je prenais ensuite le chemin de son bureau. Je toquais avant d’ouvrir la porte. Personne. Il devait être occupé ailleurs. Je déposais mon sac sur un coin de son bureau avant d’aller m’installer sur son fauteuil de bureau hyper confortable. J’attrapais mon téléphone et trafiquais dessus pour attendre Ethan. Ne le voyait pas arrivée, je m’amusais à faire tourner le fauteuil sur lui même et je restais dos à l’entrée, voulant lui faire la plus belle des surprises. Quelques minutes plus tard, j’entendis la voix d’Ethan pas loin et des pas se rapprochés. Je souris et je me retournais dès que j’entendis la porte s’ouvrir en grinçant légèrement. Le sourire jusqu’aux oreilles, je regardais mon parfait et incroyable mari. « Monsieur Hawkes, vous voilà enfin. » Soufflais-je, amusée de mon propre petit effet.


camo©015


Dernière édition par Anastasiya S. Vassilieff le Lun 20 Fév - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUNEcouple.
avatar
JUNE ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 7306
∞ arrivé(e) le : 09/08/2013
∞ avatar : Tom Hardy

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Lun 20 Fév - 11:29

just wanna have you
Ethan & Anastasiya
Alors tous deux on est repartis
Dans le tourbillon de la vie
On a continué à tourner
Tous les deux enlacés
Tous les deux enlacés…
- (Cyrus Bassiak)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les journées se succédaient et se ressemblaient. Pourtant, contre toute attente, ça n'ennuyait absolument pas le trentenaire. Il avait trouvé un équilibre entre sa famille, son boulot, et sa nouvelle vie. En plus, Ethan aimait aider les autres, les rassurer sur leur valeur et leur capacité de faire de grandes choses. Il fallait juste y croire, s'accrocher, et faire quotidiennement les efforts nécessaires pour atteindre les étoiles. Pour preuve, après un énième combat avec un jeune de vingt ans, il se disait que celui-ci avait un réel potentiel pour devenir une star de la boxe. Aussi, après qu'il se soit entrainé avec lui en début d'après-midi, Ethan discuta avec lui pendant un moment, le raccompagnant même dans les vestiaires pour qu'il ne soit pas en retard à son travail. Puis il lui proposa de faire un essai en l'inscrivant à un combat pour débutant dans quelques semaines. Bien sûr, Ethan ne le forçait pas et lui laissait le temps de réfléchir. D'un autre côté, c'était sans engagement. Même s'il gagnait, rien ne l'obligerait à poursuivre. Bref, fier d'avoir pu aider quelqu'un, Ethan retourna dans la salle de boxe, observant d'autres boxeurs avec attention pour déceler quel potentiel il pourrait y déceler. Ce fut Erdogan qui lui mentionna que quelqu'un l'attendait dans son bureau. Ah bon ? Sans chercher à savoir qui ça pouvait être, le trentenaire se dirigea vers son bureau. Il le découvrirait bien assez tôt, et surtout il ne s'attendait pas à tomber sur sa femme. Ouvrant la porte, Ethan ne vit personne. Jusqu'à que le fauteuil se retourne. « Monsieur Hawkes, vous voilà enfin. » fit Anastasiya, sa si magnifique moitié avec un sourire amusé aux lèvres. Sourire qui en fit apparaître un sur le propriétaire des lieux. « Tiens tiens tiens... Mais qui voilà. Je n'ai pas souvenir d'avoir commandé un canon de beauté. Comment vais-je faire pour rester concentré maintenant ? » répliqua-t-il sur un ton félin, avec un sourire en coin. Et tout en parlant, il s'était dirigeait à pas de loup vers sa bien-aimée, venant poser ses mains sur les accoudoirs et emprisonnant sa poupée russe. Il ignorait si elle venait lui faire une surprise ou si elle avait quelque chose à lui demander, mais vu comme elle jouait de ses charmes, il y avait de fortes chances pour que ce soit la première option. Une idée qu'il adorait ! « Tu viens mater les boxeurs ? » demanda-t-il ensuite avec malice avant de venir l'embrasser tendrement. Puis il s'assit sur le bureau, ou plutôt y posa une fesse, et prit le temps de la couver des yeux. Toujours aussi magnifique, Ethan continuait de s'étonner qu'elle soit à lui. « Bon, plus sérieusement, tu passais dans le coin ? » Une façon de connaitre le réel motif de sa venue. Simple envie de la voir, ou y avait-il autre chose ? Impossible pour lui ne pas s'inquiéter, surtout quand ça concernait les rares personnes qu'il appréciait.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2100
∞ arrivé(e) le : 23/01/2013
∞ avatar : Rachel McAdams

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Lun 20 Fév - 14:22





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
you're mine.
ETHANYIA



I love you.

Je tournais en rond à la maison aujourd’hui. Alors, j’avais décidée d’aller rendre visite à mon mari. Je n’avais encore jamais été lui rendre visite sans le prévenir, pour le surprendre. D’ailleurs, je ne voulais en aucun cas empiéter sur son domaine, comme lui n’empiéter pas sur mon atelier et mon temps créatif. Nous avions chacun notre échappatoire et c’était tant mieux pour notre couple. J’étais donc assise à son bureau, attendant qu’il arrive, impatiente de voir sa réaction. Quand j’entendis qu’il entrait, je me retournais en faisant tourner son beau fauteuil pour lui faire face, le saluant avec humour. Dès que je le vis, mon sourire s’afficha sur mes lèvres et ne me quitterait plus jusqu'à ce qu’il s’en aille. lieux. «Tiens tiens tiens... Mais qui voilà. Je n'ai pas souvenir d'avoir commandé un canon de beauté. Comment vais-je faire pour rester concentré maintenant ? » Le son de sa voix me fit frissonnée, tout comme son compliment. Je ris doucement. « Flatteur va ! » Dis-je alors que mes joues se tintèrent de rose. Un sourire en coin s’afficha sur ses lèvres alors qu’il s’approcha de moi, à pas de loup. Un loup filant sur sa proie, moi. Ses mains se posèrent sur chacun des accoudoir, m’enfermant entre ses bras, à sa merci. Loin de me faire peur, cela faisait monter en moi un désir que seul Ethan avait l’art de me faire ressentir. Seul le fait d’être à son travail calmer légèrement mes ardeurs. Je me mordillais la lèvre. «Tu viens mater les boxeurs ? » Me demanda t-il alors, taquin avant de m’embrasser. Je fermais les yeux, profitant au maximum de l’incroyable baiser de mon mari. Le souffle court, le cœur battant, nos lèvres se séparèrent. « Je .. Je voulais dire un truc mais je ne sais plus … De beaux boxeurs ? Quels boxeurs ? Moi je ne vois que toi mon chéri ! » Lâchais-je, taquine tout en sachant que je n’avais de toute façon duper personne. Il s’assit sur le bureau, en face de moi. Je lui souris, le regardant, voyant encore dans son regard autant d’émerveillement qu’au début de notre relation. Je ne pourrais jamais cesser de l’aimer. Il me rendait plus heureuse que je ne l’avais été. Bien-sûr, ce n’était pas toujours facile, on avait eu des moments même très difficile mais notre amour n’en était ressorti que plus fort et maintenant, avec notre famille, nous avions tout ce dont nous pouvions rêvé. lui. «Bon, plus sérieusement, tu passais dans le coin ? » Je souris, glissant une main dans mes cheveux blond. Je penchais la tête sur le côté, avant de lui répondre, en venant déposer ma main sur son torse tendrement. « Et bien la vérité c’est que je m’ennuyais à la maison toute seule, alors j’ai décidé de rendre visite à mon mari. J’espère que j’ai bien fais, que je ne te dérange pas … Je voulais seulement qu’on passe un moment ensemble, rien que tout les deux. » Lui dis-je en glissant ma main sur son torse en minaudant. Je l’aimais, plus que tout au monde. Il était mon univers, tout comme mes enfants et je voulais que notre relation soit toujours la même, que notre amour ne se fane pas. C’était impossible qu’un jour, dans des années ont se rendent compte qu’on avait fait tout fait. Alors voilà, j’étais là, avec mon mari, bien décidée à lui prouver tout mon amour, même si ce n’était que pour quelques minutes avant qu’il ne doive vaquer à ses occupations, à la gestion de sa salle. « Je t’aime. » Soufflais-je, souriante.


camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUNEcouple.
avatar
JUNE ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 7306
∞ arrivé(e) le : 09/08/2013
∞ avatar : Tom Hardy

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Sam 8 Avr - 10:42

just wanna have you
Ethan & Anastasiya
Alors tous deux on est repartis
Dans le tourbillon de la vie
On a continué à tourner
Tous les deux enlacés
Tous les deux enlacés…
- (Cyrus Bassiak)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ayant des univers complètement différents et respectant l'un l'autre cette différence, les deux amoureux se voyaient très rarement en dehors de la villa ou des activités qu'ils avaient en commun. Pour autant qu'il se souvienne, Ethan n'était venu qu'une fois dans l'atelier de sa femme, lorsqu'il était revenu de sa traque en Amérique il y a maintenant deux ans. Quant à Anastasiya, entre son boulot, son rôle de mère et d'épouse, elle n'avait guère le temps de venir à la salle de boxe. Pendant les heures de boulot, ils étaient loin l'un de l'autre avant de se retrouver le soir. Ainsi, comme tous les couples et toutes les familles, les Vassilieff-Hawkes étaient entrés dans une certaine routine sécurisante. Cependant, pour que les choses perdurent dans le temps, il fallait savoir s'accorder du temps et faire preuve d'initiative afin que cette même routine ne refroidisse pas leur amour. Anastasiya, d'humeur taquine et coquine, avait ainsi décidé de prendre les choses en main ce jour en venant lui faire la surprise de sa présence. Son adjoint, Erdogan, avait d'ailleurs joué le jeu lui-aussi en ne révélant pas l'identité de la personne qui l'attendait dans son bureau. Ne s'attendant absolument pas à voir sa poupée russe, Ethan ne put qu'être surpris et eut un léger moment de flottement. Un sourire heureux se dessina ensuite sur ses lèvres, alors qu'il prenait le temps de la regarder avec amour tout en jouant les séducteurs. « Flatteur va ! » s'esclaffa sa princesse, toujours aussi magnifique et le rendant toujours plus accro à ses yeux, à son rire, à ses sourires, à elle toute entière. « Pardon ma Dame, mais je ne puis mentir. Mes parents me l'ont toujours formellement interdit. » renchérit-il en souriant, charmeur. S'approchant d'elle, Ethan lui demanda ensuite si elle venait pour se rincer l’œil sur les beaux gosses qui se battaient à demi-nus sur le ring. L'américain savait très bien que ce n'était pas le cas, mais il aimait taquiner sa poupée russe, qui aimait le lui rendre. « Je... Je voulais dire un truc mais je ne sais plus… De beaux boxeurs ? Quels boxeurs ? Moi je ne vois que toi mon chéri ! » Assis sur le bureau, Ethan eut un sourire mi-amusé mi-éperdu d'amour. « Bonne réponse ! » affirma-t-il avant de venir l'embrasser longuement et langoureusement. Après tout, toute bonne réponse mérite récompense. C'était même dingue de se rendre compte qu'après toutes ses années et les rudes moments qu'ils avaient enduré, ils étaient toujours aussi fous amoureux et que rien n'avait pu briser ce lien indéfectible qui existait entre eux. Mieux encore, leur relation était plus forte que jamais. Ce moment surprise le prouvait plus que les mots ne pourraient le faire. Mais curieux et toujours aux aguets, Ethan lui demanda s'il y avait une raison particulière à cette visite surprise. Peut-être y avait-il un souci avec Sandro ? Avec son boulot ? Avec autre chose ? L'homme qu'il était ne pouvait faire autrement que d'envisager toutes les possibilités d'une situation. On n'était jamais trop prudent. « Et bien la vérité c’est que je m’ennuyais à la maison toute seule, alors j’ai décidé de rendre visite à mon mari. J’espère que j’ai bien fais, que je ne te dérange pas… Je voulais seulement qu’on passe un moment ensemble, rien que tout les deux. » se mit-elle à expliquer sur un ton langoureux et en venant poser une main sur son torse. Le boxeur sentit son être tressaillir à ce contact. Dieu ce qu'il pouvait l'aimer ! Dire qu'il était addict lui semblaient encore loin de la vérité, tant c'était bien plus fort que ça ! Passant doucement ses bras autours de ses hanches, Ethan la fit prisonnière de son étreinte, et profita au maximum de ce rapprochement qui les transportait dans leur bulle de bonheur. L'ambiance se réchauffait toujours plus de tendresse, se mettant même à virer à une envie incontrôlable. « Tu as toujours des bonnes idées... » fit-il sur un ton plus bas, resserrant son emprise autour de sa femme. « Je t’aime. » laissa-t-elle échapper dans un murmure. « Je t'aime tellement aussi... et même infiniment plus. » souffla-t-il, toujours à voix basse. Puis il captura ses lèvres et l'embrassa avec de plus en plus de passion, avant de se lever et de la doucement plaquer contre le mur, et de revenir à l’assaut de sa bouche si désirable.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2100
∞ arrivé(e) le : 23/01/2013
∞ avatar : Rachel McAdams

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Dim 23 Avr - 17:35





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
you're mine.
ETHANYIA



I love you.
Ethan était le grand amour de ma vie. J’en étais convaincue. Je me voyais clairement vieillir et rendre mon dernier souffle à ses côtés. Il m’avait changé, m’obligeant aussi à casser mes propres murailles pour forcer les siennes. J’étais incapable de lui résister et quand il me faisait un compliment, je finissais toujours par rougir, ne me sentant rien d’autre qu’une adolescente alors de ses premiers émois. C’était pathétique mais j’assumais totalement. J’étais dingue de lui. Je le traité de flatteur pour tenter avec grand peine de cacher mon trouble. «Pardon ma Dame, mais je ne puis mentir. Mes parents me l'ont toujours formellement interdit. » Je le regardais, amusée et totalement conquise. Je ris en secouant la tête. « Idiot va. » Lançais-je, le regardant, le cœur débordant d’amour et de gratitude de me dire que cet homme était mon mari. Il s’approcha de moi et mon cœur s’emballa. Il me taquina en me demandant si j’étais là pour voir ses adhérents à demi nu combattre et s’entraîner. Il savait bien que ce n’était pas le cas. Il n’y avait et n’aurait jamais que lui dans mon cœur. Sa proximité me faisait perdre mes moyens et je bégayais presque ma réponse. Les boxeurs ne m’intéressaient pas, je ne voyais que lui. Je glissais un regard à Ethan, assis sur le bureau alors que j’étais sur son fauteuil. Il sourit, un sourire mêlant amusement et amour. Il était parfait. «Bonne réponse ! » Je pouffais de rire avant d’être interrompu par ses lèvre s’écrasant sur les miennes dans un baiser passionnée. Je perdis toutes notions du temps. Nous étions dans notre bulle. A bout de souffle, je quittais ses lèvres, étourdie et un sourire sur les lèvres. Je ris, glissant une main dans mes cheveux, mon sang bouillant dans mes veines. « waw … J’ai chaud d’un coup là … » Je me mordille la lèvres inférieur, reprenant mes esprits, sur un petit nuage de bonheur et d’amour pure.
Ethan me demanda alors la raison de ma visite. Je lui répondais donc honnêtement. La vérité c’était simplement que je m’ennuyais et que j’avais une irrépressible envie de le voir, de passer du temps avec mon mari. Je venais déposer une main sur son torse puissant. Je me rapprochais de lui et il entoura mes hanches de ses bras impressionnant de boxeur. «Tu as toujours des bonnes idées... » Je souris alors qu’il affermissait sa prise sur moi, pour mon plus grand bonheur. Je venais glisser une main dans ses cheveux, souriante. « N’est ce pas … Je trouvais que ça faisait trop longtemps. Je suis contente que ma surprise te fasse plaisir. J’avais peur d’empiéter sur son territoire. » Je m’esclaffais, amusée. Me collant contre lui, je lui soufflais combien je l’aimais. «Je t'aime tellement aussi... et même infiniment plus. » Souffla t-il avant de reprendre possession de mes lèvres pour m’embrasser avec toujours plus de passion. Sa réaction s’intensifia à mesure que l’air se chargé d’électricité entre nous deux. Il me plaqua contre le mur après s’être lever et repris son assaut de mes lèvres. Je glissais mes main dans son dos, mes ongles le griffant par dessus son tee-shirt. J’avais chaud, tout mon corps en manque de lui, mon mari, mon homme. Je glissais mes mains jusqu'à ses fesses et l’attirer encore plus contre moi en ne quittant toujours pas ses lèvres. J’étais ivre de bonheur. Tout simplement. « Tu m’a manquée … » Soufflais-je entre deux baisers toujours plus passionné pendant que je fourrageais dans ses cheveux, y mettant le bazar. Je venais attraper l’ourlet de son haut, que je tirais vers le haut pour lui enlever. Je le balançais à travers la pièce. Je faisais alors un petit saut et venais entourer les hanches d’Ethan de mes jambes en l’embrassant encore et toujours. Evidement, nous étions ensemble tout les soirs mais une certaine routine était apparu. C’était notre connexion, notre lien qui me manqué. Ethan et Anna, les amoureux et non plus les parents.


camo©015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUNEcouple.
avatar
JUNE ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 7306
∞ arrivé(e) le : 09/08/2013
∞ avatar : Tom Hardy

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Jeu 27 Avr - 20:56

just wanna have you
Ethan & Anastasiya
Alors tous deux on est repartis
Dans le tourbillon de la vie
On a continué à tourner
Tous les deux enlacés
Tous les deux enlacés…
- (Cyrus Bassiak)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2100
∞ arrivé(e) le : 23/01/2013
∞ avatar : Rachel McAdams

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Lun 15 Mai - 15:19





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
you're mine.
ETHANYIA



I love you.
Ses baisers et ses gestes m'avaient rassurer mais je n'avais pu m'empêcher d'être inquiète de le déranger, que cela ne soit pas le bon moment. J'avais beau avoir envie d'être avec lui, je ne voulais pas interférer et m'imposer dans son environnement. Nous avions chacun notre espace "privé". Lui c'était la salle et quand à moi, mon atelier constituait mon jardin secret. « Tu ne me déranges jamais. » Me dit-il, ce qui assura mon sourire. « Et j'approuve totalement ta démarche, ça fait longtemps qu'on n'a pas fait quelque chose rien que tous les deux. » Je hochais la tête. J'étais vraiment très heureuse de voir qu'il était sur la même longueur d'onde que moi. Je ne reprochais rien à personne. Nous avions simplement était pris dans le torrent de la vie. Il ne tenait qu'à nous d'arranger les choses et de faire des efforts. " Avec le petit à la maison, les choses sont devenues ... routinière. " Dis-je en grimaçant, amusée. Sandro nous apportait tellement que je m'en voulais presque de ressentir ça. Une distance avec mon mari. " C'est tellement loin de ce qu'on ait. Je ne veux pas qu'on se perde au milieu de l'incroyable vie qu'on se construit. " Dis-je en le regardant toujours comme au premier jour. Il était toute ma vie. Avec lui, je pouvais tout surmonter. Je ne voulais pas qu'on se réveille un jours avec le regret de ne pas avoir tout fait pour garder notre flamme allumer. C'était tout aussi important à mes yeux que d'avoir une famille, une belle vie à ses côtés. Je lui disais sans gène combien je l'aimais, combien il représentait tout. Comme à chaque fois qu'il me déclarait son amour, je n'étais plus que guimauve dans ses bras. Dans ses bras, nos lèvres soudées, je devenais simplement une femme éperdument amoureuse de son homme. Pas une mère, pas une artiste, par une femme au passé compliqué. J'étais juste complètement dingue de lui. Ethan devait lui aussi ressentir ce manque, cette empressement puis qu'il me plaqua contre l'un des murs de son bureau avant de replonger sur mes lèvres. Rapidement, nos corps échauffaient prirent le contrôle. Nos gestes, nos baisers devenant plus passionnés, brûlants. Contre lui, mes ongles lissant dans la peau fine de son dos, je lui soufflais qu'il m'avait manqué, affreusement manqué. « Tu as raison... Il faut qu'on fasse gaffe de ne pas oublier de se réserver du temps ensemble... » Je souris, nos souffles se mêlant, enivrant encore plus mon esprit. " Si on est tout les deux sur la même longueur d'onde, je sais qu'on y arrivera sans problème. On a surmonté des choses bien pire non toi et moi ? " Dis-je en glissant ma main sur sa nuque pour jouer avec les petits cheveux poussant là. Enivrée par Ethan, par ses baisers, par ses caresses, je me laissais bientôt aller, laissant mes envies et mon désir parlaient pour moi. La peau en fusion et le coeur battant à tout rompre, je venais débarrasser Ethan de son haut avant de nouer mes jambes autours de ses hanches. Après des baisers brûlant et étourdissant, Ethan me rendit la pareille et je me retrouvais sans haut, ma poitrine à nue. Ethan était un amant plus qu'extraordinaire et en un rien de temps, j'étais perdue. Il m'emmena jusqu'à son bureau sur lequel il me déposa après s'être débarrasser de son pantalon. Me mordillant la lèvre, je prend quelques secondes pour observer le dieu grec que j'ai devant moi et que j'ai l'immense joie d'appeler mon mari. Ses doigts glissant sur tout mon corps, corps qu'il connaissait par coeur, me firent me cambrer, là, nue sur son bureau. J'oubliais jusqu'au fait que quelqu'un pourrait rentrer à tout instant. Ma respiration devenait laborieuse et mon coeur semblait sur le point d'exploser. Ethan m'attira entre ses cuisses, nos bassins se collant l'un à l'autre. Il prit enfin possession de moi. Le plaisir qu'il me procurait et le soulagement de voir que rien n'avait changé entre nous me firent perdre la tête, tout comme les coups de reins de mon mari, à la fois doux, me prouvant son amour, et puissant, signe qu'il ne se contrôlait plus. Je me redressais, collant ma poitrine contre son torse, me callant sur sa cadence alors que mes lèvres glissaient dans son cou. Je me perdais de plus en plus dans cette étreinte charnelle. Sous moi, je sentais le bureau tremblé mais je m'accrochais à Ethan comme si ma vie en dépendant. Mon corps se recouvraient de sueurs et tout mes muscles devenaient douloureux. Jamais le sexe n'avait été aussi meilleur qu'avec lui. Non pas que j'avais beaucoup d'expérience pour comparer avant lui mais avec Ethan semblait simplement savoir quoi faire et quand pour m'amener au septième ciel, que je rejoignais en même temps que lui, retenant mes cries. Tout mon corps trembla et l'orgasme me submergea. Tremblante, et sans plus de volonté, je laissais Ethan m'attirait sur ses genoux alors qu'il s'échouait sur sa chaise. Comblée et amoureuse, je passais une main dans mes cheveux en reprenant doucement mes esprits. « Je vais avoir envie que tu viennes tous les jours maintenant... » Dit Ethan, son visage entre mes seins. Je venais glissais ma main dans ses cheveux, un énorme sourire sur les lèvres avant de rire. " Cela ne sera pas aussi bon ... " Je frissonnais à cause de son souffle et de sa barbe sur ma peau à vif et sensible. J'entourais ses visage de mes mains et le relevais pour qu'il me regarde. " Les visites surprises sont bien mieux !" Je le regarde, me mordant la lèvres, totalement conquise. " Je t'aime tellement." Soufflais-je, avant de venir embrasser son torse de petits baisers. Je remontais jusqu'à ses lèvres et l'embrasser. " T'es à moi. Pour toujours et à jamais. Je veux que tout le monde le sache. " Dis-je, mes yeux dans les siens. Je lui souris. Je restais contre lui, ma respiration et mon coeur revenait à la normale.


camo©015


HJ : you kiss J'espère que ça t'ira ! inlove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUNEcouple.
avatar
JUNE ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 7306
∞ arrivé(e) le : 09/08/2013
∞ avatar : Tom Hardy

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Mer 7 Juin - 13:29

just wanna have you
Ethan & Anastasiya
Alors tous deux on est repartis
Dans le tourbillon de la vie
On a continué à tourner
Tous les deux enlacés
Tous les deux enlacés…
- (Cyrus Bassiak)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]C'est vrai que beaucoup de couples s'étaient éloignés et avaient fini par se séparer après la naissance d'un enfant. Passé de couple à famille n'était pas forcément si facile, surtout qu'élever un petit être était une sacré responsabilité. Et puis comme chez tout le monde, l'usure du quotidien pouvait s'avérer mortel. A force de vivre en faisant les choses machinalement, on en oubliait l'essentiel, le pourquoi on aimait cette personne et à quel point on se serait rien sans elle. C'était d'autant plus dangereux lorsque son travail était sa passion. Anastasiya dans les arts, lui dans la boxe, s'ils n'y prêtaient pas garde, les deux pouvaient se laisser noyer par leur rêve. Sauf que ça ne durait qu'un temps, et qu'une passion, aussi incroyable et chronophage soit-elle, ne réchauffait pas la nuit, et ne maintenant pas l'âme dans un émoi constant, à l'inverse d'une relation amoureuse où l'on était épanoui. Aussi Ethan était agréablement surpris de croiser sa femme ici, dont le but était qu'ils se retrouvent tous les deux, comme les amants qu'ils avaient été et qu'ils seraient toujours. « Avec le petit à la maison, les choses sont devenues... routinières. » C'est vrai. Mais l'un comme l'autre n'avaient pas tellement envie de traumatiser ce gamin si jamais il arrivait au mauvais moment. Et puis ils étaient tellement au petits soins pour Sandro, ayant peur qu'il lui arrive quoi que ce soit, que leur attention était principalement portée sur lui, surtout Anastasiya qui avait un instinct maternel prononcé et une sensibilité à fleur de peau. « C'est tellement loin de ce qu'on est. Je ne veux pas qu'on se perde au milieu de l'incroyable vie qu'on se construit. » Lui non plus. Et Ethan était aussi convaincu que c'était faisable même si Sandro était là. Après tout, n'était-ce pas dans les foyers aimants que les enfants avaient le plus de chance de s'en sortir avec le plus de cartes en main ? « Quelle chance je peux avoir d'être marié à une femme aussi avisée. » sourit-il avec douceur. De la distance s'était installée entre eux, notamment parce que l'américain savait combien Anastasiya voulait un enfant, et qu'il lui laissait le bonheur de profiter de cette chance. Bien sûr, lui aussi s'occupait de Sandro, mais son caractère plus réservé faisait qu'il se postait plus observateur qu'en acteur. Mais tout ceci serait réparé sous peu. Ils allaient faire attention à préserver leur couple, tout en restant des parents formidables. En attendant, trop heureux de se retrouver comme au premier jour, leurs corps se mirent à vibrer et à brûler de désir pour l'autre. Rapidement, les gestes intimes et les baisers se firent légions, oubliant totalement le reste du monde, y comprit celui des combattants de l'autre côté de la porte. « Si on est tous les deux sur la même longueur d'onde, je sais qu'on y arrivera sans problème. On a surmonté des choses bien pires non, toi et moi ? » parvint à articuler la belle blonde entre deux baisers. Ça, elle pouvait le dire ! Son ex-femme, son métier dont elle ignorait tout, ce tueur engagé qu'il avait dû poursuivre pour protéger celle qu'il aimait puis son retour aux États-Unis pour retrouver sa liberté... Il y avait ensuite eu toutes ses déceptions de ne pas parvenir à avoir d'enfant. Bref, on pouvait dire sans se tromper que leur couple en avait vu de toutes les couleurs, mais qu'il était solide pour avoir résisté à toutes ces tempêtes. « Oh que oui, et on surmontera aussi les prochaines. » affirma-t-il dans un souffle, plus que confiant. Puis ils se laissèrent emporter dans le tourbillon de leur amour, chaque geste marquant invisiblement au fer rouge sur la peau de l'autre qu'ils s'appartenaient mutuellement, et que les sentiments qui les animaient étaient si puissants qu'ils ne pouvaient faire autre chose de déborder. Plus encore, faire l'amour en ce lieu rajoutait une pointe d'excitation et de plaisir. Ça n'avait pas été calculé, ils étaient juste redevenus les amants des premiers temps, et ancrer ce souvenir dans leur cœur et dans leur chair pour se souvenir que c'était ça qu'ils voulaient vivre pour toujours. Cette complicité, cette connaissance de l'autre qui permettait de prédire ses réactions, cette intimité qui avait le goût du paradis. Car ils n'étaient pas que mari et femme ou parents, ils étaient aussi le confident, le meilleur-ami, l'amant, l'ami, le tout de l'autre. Mariés, unis l'un à l'autre pour ne former qu'une seule chair jusqu'à la mort. Sauf que pour eux, leur amour transcendera même la mort, Ethan en était certain.

Se laissant finalement tomber sur sa chaise de bureau après ces ébats, le boxeur continua de profiter avec douceur du corps de sa femme, laquelle était installée sur ses cuisses. Il affirma ensuite dans un murmure sensuel qu'il allait vouloir qu'elle vienne régulièrement après ça. « Cela ne sera pas aussi bon... » rit-elle de son rire cristallin. « Il faudrait essayer pour être sûr... » répliqua-t-il malicieusement et le visage faussement angélique. Mais la poupée russe ne tomba pas dans le piège. « Les visites surprises sont bien mieux ! » Il savait qu'elle avait raison, que la passion se nourrissait de moment inattendu. Aussi, pour toute protestation, Ethan se contenta de grogner mais uniquement pour la forme. « Alors fais-moi plein de surprises... » finit-il par dire, toujours aussi espiègle et ne reculant devant rien pour lui faire comprendre à quel point il avait besoin et envie d'elle à chaque moment de son existence. Elle lui avait apporté la paix, l'espoir et l'amour. Trois choses qu'il n'avait même jamais envisagé de connaitre. Ethan ne saurait dire par des mots à quel point elle lui était précieuse et combien il ne pouvait vivre sans elle. « Je t'aime tellement. » souffla-t-elle en venant ensuite déposer des baisers sur son torse musclé et tatoué, puis de regagner ses lèvres. « Je t'aime si fort... » murmura-t-il à son tour, fermant les yeux pour mieux profiter de ce moment privilégié. Ethan aimait d'ailleurs ce moment juste après l'amour, où la passion laissait place à une tendresse infinie. Deux émotions complémentaires et indispensables, qui les définissaient parfaitement. « T'es à moi. Pour toujours et à jamais. Je veux que tout le monde le sache. » lui dit-elle en prenant le temps de croiser son regard pour marteler combien elle pensait chaque syllabe de chaque mot de chaque phrase. Le trentenaire la regardait avec une fascination mêlée de douceur. Depuis qu'il avait croisé son regard dans ce bar et à jamais, il était éperdument amoureux de sa magnifique poupée russe. « Je suis à toi à jamais, et pour encore plus longtemps que l’éternité. » lui confirma-t-il. Rien ni personne ne pourra jamais les séparer, l'amour qui les liait étant aussi indestructible que l'airain. Puis, tenant sa femme tout contre lui, Ethan eut un sourire en coin. « Et promis, la prochaine fois que tu reviens, on fait ça sur le ring pour que tout le monde sache qu'on s'aime. » s'esclaffa-t-il, la taquinant au passage. Il l'enlaça ensuite avec plus de fermeté, refusant de la laisser s'échapper même s'il était conscient qu'ils allaient bien devoir revenir à la réalité et se rhabiller. Mais pas encore, pas maintenant. Il avait bien trop besoin de ce moment magique. Il se contenta donc de fermer les yeux et la bercer entre ses bras.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2100
∞ arrivé(e) le : 23/01/2013
∞ avatar : Rachel McAdams

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Dim 11 Juin - 15:05





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
you're mine.
ETHANYIA



I love you.

Je rendais visite à mon cher mari à sa salle de boxe. Ce n’était pas mon habitude mais aujourd’hui, j’en avais ressentis le besoin. Ce besoin presque vitale de lui, de son amour. Il était mon mari mais tellement plus encore. C’était une partie de moi. Je l’aime plus que ma propre vie. Il me manquait terriblement. Aux grands maux les grands moyens. Me voilà donc à son bureau, lui expliquant les raisons de ma venue. Avec la maison, Sandro, et nos vies professionnelles, il était facile de nous perdre dans tout ça et que notre relation devienne routinière, ce qu’elle n’avait jamais été. Non, il fallait qu’on se retrouve et je ferais ce qu’il faut pour ça. Ethan semblait sur la même longueur d’onde que moi et prêt à faire les efforts qui s’imposait pour qu’on redevienne autant des amants fou l’un de l’autre que mari et femme ou encore père et mère. C’était important. «Quelle chance je peux avoir d'être marié à une femme aussi avisée. » Me dit-il en souriant. Je bats des cils, amusée. « Ne l’oublie jamais d’accord ? » Je ris, pas sérieuse le moins du monde. Nous étions chanceux tout les deux de nous être trouvés. Je sais qu’en étant sur la même longueur d’onde, on arriverait à redonner à notre couple la splendeur de ses débuts. Nous étions devenus encore plus fort grâce aux épreuves qu’on avait surmontés ensemble. Les épreuves faisaient partie de la vie et je sais qu’il y en aura encore mais avec Ethan à mes côtés, je sais qu’on y fera face, ensemble. «Oh que oui, et on surmontera aussi les prochaines. » Je souris, émue. Je viens glisser mes doigts sur ses lèvres. Je hoche la tête. «J’en suis convaincue. On peut tout surmonté ensemble. » Lui dis-je en me perdant dans son regard. L’amour, l’attraction que l’on ressent l’un pour l’autre prend le dessus et nous entraîne dans une étreinte passionné, notre spécialité, nous laissant épuisés, essoufflés mais heureux.
Sur notre nuage, Ethan me taquine, voudrait que je vienne plus souvent pour de petit moment comme celui qu’on vient de vivre. Amusée, je lui assure que si c’est rencontre deviennent régulières, elles seront moins … Excitantes. «Il faudrait essayer pour être sûr... » Je ris encore en venant pincer doucement son biceps, hilare. « Bah tiens … Tu es raide dingue de moi pas vrai ? » Soufflais-je chaudement à son oreille avant d’insister, mes visites surprises restent la meilleure option. «Alors fais-moi plein de surprises... » Je viens l’embrasser avant de hocher à nouveau la tête, venant jouer avec les cheveux sur sa nuque. « Chaque jour de notre vie à deux. » Lui assurais-je, prête à toutes les folies, pour lui. Je lui soufflais alors que je l’aime, lui prouvant en déposant mes lèvres sur son torse musclé et remplis d’encre à certain endroit. «Je t'aime si fort... » Je fermais les yeux, ces mots se répétant encore et encore dans mon esprit. Je lui soufflais encore combien il m’était précieux et combien je voulais que tout le monde sache que je lui appartenais comme il m’appartenait, pour toujours. russe. «Je suis à toi à jamais, et pour encore plus longtemps que l’éternité. » Je souris, frissonnante de bonheur dans ses bras. Ses lèvres charnues et tentatrices s’étirèrent en un sourire en coin adorable. «Et promis, la prochaine fois que tu reviens, on fait ça sur le ring pour que tout le monde sache qu'on s'aime. » Plaisanta t-il. Je pouffais moi aussi de rire en me lovant dans des bras quand il m’attira fermement contre lui. Je ne fis aucune remarque. Je savais très bien ce qui traversé ses pensées. Le fait que bientôt, il devrait reprendre son activité et que moi, je devrais m’en aller et aller chercher Sandro à l’école. Aucun de nous n’avait envie de briser notre bulle mais c’était inévitable. Je restais donc contre lui, me laissant bercer, totalement en sécurité dans ses bras. Les minutes s’égrainèrent, inévitablement. Une main caressant distraitement son torse, je levais les yeux et regardais l’horloge en grommelant. Je soupirais, regardant Ethan. « Il est temps de sortir de notre bulle mon amour. » J’esquissais un pauvre sourire. Ce n’était l’affaire que de quelques heures avant qu’on ne se retrouve à la maison et c’était pourtant un véritable déchirement. Je me redressais, le regardant amoureusement, bénissant quiconque avait pu mettre cet homme sur mon chemin. Je quittais à contre cœur ses bras pour commencer à rassembler mes affaires. Je commençais à m’habiller en sentant le regard de mon mari sur moi. Je me retournais, à moitié habiller, amusée. « Tu devrais faire pareil. On va se demander où tu es passé. » Je ris et continuais de m’habiller, prête à redevenir une mère.


camo©015


hj : c'est un peu court, désolée my love mignon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JUNEcouple.
avatar
JUNE ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 7306
∞ arrivé(e) le : 09/08/2013
∞ avatar : Tom Hardy

MessageSujet: Re: You're mine. ~ ETHANYIA Lun 26 Juin - 14:46

just wanna have you
Ethan & Anastasiya
Alors tous deux on est repartis
Dans le tourbillon de la vie
On a continué à tourner
Tous les deux enlacés
Tous les deux enlacés…
- (Cyrus Bassiak)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Une des craintes informulées d'Ethan était que l'histoire se répète avec Anastasiya. Que la vie ne tarissent l'amour débordant qu'ils avaient l'un pour l'autre et qu'une fois encore, il ne redevienne ce loup solitaire qu'il avait toujours été jusqu'à elle. Et Ethan étant du genre réservé et à avoir peur de faire une maladresse, il se tenait généralement à distance sans rien dire. Il savait combien être mère était important pour sa femme, et il la laissa donc prendre un plein plaisir dans cette responsabilité qui changeait une vie. Puis contrairement à lui, sa poupée russe avait une vie sociale plus élaborée que la sienne, surtout avec Apple qui était entré dans sa vie et qui avait beaucoup de relations. En fait, c'était assez étonnant de voir à quel point lui et le jeune homme pouvait être différent... Au point que le début avait été sacrément houleux entre les deux. Néanmoins Ana avait su les rapprocher, sans les forcer et avec toute la douceur et l'intelligence dont elle était capable. Entre ça, le fait qu'elle aie remarqué qu'ils étaient en train de se perdre dans la notion de couple au profit de leur statut de parents et qu'elle fasse le premier pas pour y remédier, Ethan pouvait vraiment se vanter d'avoir une femme formidable, une véritable pierre précieuse. « Ne l’oublie jamais d’accord ? » s'esclaffa-t-elle, pas sérieuse pour un sou alors, que très franchement, le boxeur était on ne peut plus persuadé de ce qu'il disait. Mais ça aussi, son humilité, était une des nombreuses raisons pour lesquelles il était raide dingue d'elle. « Jamais... Comment le pourrais-je ? » souffla-t-il en la regardant avec tendresse. Quant au tracas de la vie, quels qu'ils soient, Ethan promit que oui, ils surmonteraient toujours tout ensemble. Que ce soit à cause de son passé à lui, de ses troubles amnésiques à elle, ou tout simplement de ne pas tomber dans la routine avec leur couple. Profondément amoureux l'un de l'autre, ils étaient prêts à tous les efforts nécessaires pour conserver ce lien privilégié et magnifique que les liait. Ils l'avaient promis devant Dieu et comptaient bien tenir cette promesse. « J’en suis convaincue. On peut tout surmonter ensemble. » Ethan serait incapable de dire à quel point cette affirmation et l'assurance avec laquelle Anastasiya la proclamait pouvait lui faire du bien. Avec elle, il se sentait réellement exister. Il n'était plus une machine de guerre mais un être à part entière, avec ses sentiments, ses émotions, ses rêves et son caractère. Et la poupée russe était bien la seule qui lui faisait cet effet. Il l'aimait et il avait viscéralement besoin d'elle dans sa vie. Naturellement donc, leur chair se mêla, ivre de ce puissant sentiment qu'est l'amour.

L'osmose atteinte, les deux époux restèrent encore l'un contre l'autre, profitant au maximum de ce moment rien qu'à eux. Ethan, espiègle derrière son air prétendument innocent, mentionna combien ce serait super qu'elle lui fasse régulièrement ce genre de surprise. Anastasiya le vit arriver à cent lieues. « Bah tiens… Tu es raide dingue de moi pas vrai ? » Oui, et c'était même encore loin de la vérité ! La serrant contre lui, sa femme lui fit cependant remarquer que si ça devenait régulier, il n'y aurait plus aucune surprise. Serait-ce si grave ? Mmm, difficile à dire. Mais au final, le plus important, c'était qu'ils puissent se retrouver encore et encore pour tomber amoureux de l'autre chaque jour davantage. « Et bien plus encore... » susurra-t-il à son tour. Puis à la place de rendre ces visites régulières, il se montra raisonnable en lui demandant simplement de continuer à lui faire des surprises. « Chaque jour de notre vie à deux. » Cette sensation d'aimer et d'être aimé... Ethan ne pourra jamais s'en lasser. Ils restèrent ensuite peau contre peau, profitant de la chaleur du corps de l'autre mais aussi de tout ce que ça représentait. Oubliant complètement les boxeurs de l'autre côté de la porte, l'ex-militaire fermait les yeux et reprenait de et de l'énergie et de la joie de vivre auprès de sa merveilleuse poupée russe. Ethan ne sut pas combien de temps il se perdit en elle, mais ce fut finalement Ana qui fit preuve de raison. « Il est temps de sortir de notre bulle mon amour. » soupira-t-elle après avoir regardé l'heure et il grogna légèrement. Il savait aussi que ça ne lui plaisait pas plus qu'à lui, mais Sandro allait sortir de l'école et il ne fallait qu'il attende sa maman trop longtemps. Il pourrait s'inquiéter. Pour autant, Ethan ne bougea pas et prit plutôt plaisir à laisser courir son regard sur les courbes de sa femme. Après tout, c'était elle qui était pressée, pas lui. Et il ne raterait ce spectacle pour rien au monde. Anastasiya était parfaite. Pour un peu, il remettrait le couvert tellement ce qu'elle dégageait naturellement provoquait du désir en lui, tel un drogué avec sa came. D'ailleurs, elle dut sentir à quel point il la dévorait du regard puisqu'elle se retourna vers lui. « Tu devrais faire pareil. On va se demander où tu es passé. » Ethan entremêla ses doigts derrière sa tête. « Ben, au septième ciel. » sourit-il avec un rictus en coin, fier de sa répartie. Mais c'est vrai qu'il allait bien devoir se rhabiller. Même si entre mecs il arrivait qu'on prenne sa douche ensemble vu qu'elles étaient en commun, ce n'était tout de même pareil que voir débarquer le proprio à poil. Lâchant un soupire, l'ex-militaire se décida à se lever pour chercher ses affaires. Heureusement, sans être étroit, le bureau n'était pas immense et il retrouva tout sans trop de difficulté. Il en profita aussi pour enlacer sa chérie par derrière. « Toi ce soir, je te croque. » promit-il, ayant bien du mal de la laisser partir. Puis il l'embrassa une dernière fois avant qu'ils se revoient chez eux. « A tout à l'heure mon cœur. Et fais un bisou à Sandro de ma part. » Il afficha ensuite son petit air de chien battu, puis laissa sa femme aller chercher le petit. Il remit ensuite un peu d'ordre sur son bureau qui avait subi un passionnant séisme et retourna dans la salle de sport. Bien trop absorbés par leur entrainement, aucun membre ne fit de commentaire. Seul Erdogan, son bas droit affichait un sourire en coin, qu'Ethan prit soin d'ignorer. De toute façon, ses pensées étaient encore avec Anastasiya et il faudrait un petit temps d'adaptation pour qu'il redevienne le coach dynamique et impliqué de ses combattants.

FIN du RP

hrp : mais non c'est parfait slurp
[i]Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

You're mine. ~ ETHANYIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-