AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 488
▵ arrivé(e) le : 04/02/2016
▵ avatar : JESSE L. SOFFER

MessageSujet: Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything. Lun 13 Fév - 12:55


Charlott & Maon
Alcohol is to blame, not the man!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ta journée avait été longue. Tu n’avais pas censé de penser à elle, cette dernière te faisait te sentir libre à nouveau, libre d’oublier le passé et tous tes mots. Tu étais bien la journée quand tu étais occupée, tu tentais de sortir la tête de l’eau oubliant les remords que tu pouvais bien avoir à avoir replongé dans cette merveille qui était l’alcool. Ta clinique était fermée, tu voulais prendre le temps de tout nettoyer, mais elle t’appelait, elle te donnait envie alors que tes yeux ne pouvaient pas se poser sur elle. Cette bouteille, tu avais pensé à elle toute la journée … tu étais de nouveau détruit, ta vie avait encore prit un tournant catastrophique. Une femme encore. Depuis quand étais-tu devenu si faible ? La mort de ta mère sous tes yeux ? L’amour que tu avais pu porter à Janae tout en vous détruisant réciproquement ? Sa mort ? Ou alors cette nouvelle arrivante dans ta vie répondant au doux nom de Lemon ? Enfin oublier, voilà ce qu’il te restait à faire et c’était étonnement ton seul but, te noyer dans l’alcool était justement ce qui t’aider, comme un grigri. Tu avais récupéré ta bouteille tout était fermé, le silence régnait même les animaux présent dans la clinique pour être soignée se terrait dans la taciturne alors que le liquide chaud coulait à présent dans ton gossier, tu te sentais comme libéré. Tu ne serais expliquer ces émotions qui disparaissaient en toi, laissant place à un bien-être que tu ne pensais pas retrouver, pourtant c’était le cas. Pinçant tes lèvres, tu fermais les yeux souriant légèrement alors que tu continuais de prendre gorgée par gorgée de ce whisky qui était un réel délice pour tes papilles. Le silence régnait en maître jusqu’à ce claquement contre ta porte, tu sourcillais légèrement, tout en faisant une grimace. «Il partira …» Tentais tu de te convaincre, mais ce cognement continuait d’exister, alors qu’une voix criait au secours. Lâchant ta bouteille que tu laissais sur le bord d’un meuble à la vue de tous, tu allais ouvrir tout en grognant un peu. Tu n’étais pas très gaie à l’idée d’ouvrir cette maudite porte, ce que tu voulais c’était de la solitude, ce n’était pas gagné apparemment. « Quoi !?» Que tu lançais à peine ta porte ouverte, la jeune femme était couverte de sang, sa voiture garée devant ta clinique, tu le savais sans doute au vu de comment elle s’était mise. Elle était arrivée vite et sans doute c’était elle garée de la même façon : à la va vite. « C’est quoi ce sang ?» Questionnais-tu alors qu’un mal de crâne te prenait, l’envie de boire était présente, mais tu tentais de l’oublier, alors que tu sentais légèrement ta tête tournoyer. « Alors ?» elle avait l’air paniqué, tu le voyais bien, mais tu ne te sentais pas de faire dans la dentelle, ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything. Mar 14 Fév - 19:09

Charlott n'avait pas conduit depuis.. piouf... des années pour être honnête. Pas depuis qu'elle était revenue à Wellington. Pas non plus depuis qu'elle était partie à New York il y a 7 ans (non mais sérieusement ? Qui est assez fou pour avoir sa voiture perso à New York ? Les gens sont vraiment dingues). Donc ça faisait au moins 7 longues années que Charlott n'avait pas touché au volant d'une voiture. Et pourtant, quand elle s'était assise au volant de cette d'Olympea, c'était comme ci elle n'avait jamais quitté la route.

Grève des transports... Encore une chose qui n'existait pas à New York. Si ton metro plantait y'avait 10 bus pour te mener à ta destination finale. Ici à Wellington c'était différent et c'est pour cela que Charlott avait demandé a Lily de lui prêter sa voiture. Elle lui a dit que c'était pour une petite soirée. Mensonge. C'était pour aller travailler en tant que strip teaseuse.

Et la soirée avait été longue. Très longue. Elle avait gagné son salaire du jour, elle avait même bien gagné. Mais elle était tellement fatiguée qu'au moment de reprendre le volant elle s'endormait presque. Elle roulait et papillonna des yeux quelques secondes. Juste assez pour freiner brutalement en voyant un chat sur la route. Elle n'était pas loin de faire déclencher les air bag et un miaulement déchirant se fit entendre.

Il n'en fallut pas plus que réveiller parfaitement Charlott qui sorti de la voiture en trombe et constata que le pauvre chat avait une patte et une cuisse (on pouvait dire ça pour un chat ? une cuisse ?) bien abimée. Les larmes ses mirent à couler sur les joues de la jeune fille en panique tandis que le chat agonisait. Elle n'aimait pas trop les animaux, mais elle ne ferait jamais de mal à une mouche. Et elle ne laisserait jamais une pauvre bête comme ça, abandonné à son triste sort.

Et c'est ainsi qu'elle se retrouva en pleine nuit, à minuit passé, à toquer à la porte d'une clinique vétérinaire. Elle toqua violemment, plusieurs fois, se demandant si ces endroits avaient des urgences, des choses comme ça. Elle commençait à désespérer, l'animal dans ses bras et sa chemise jaune claire tachée de sang, quand elle entendit quelqu'un répondre puis finalement venir ouvrir. C'était quoi tout ce sang ? Mais il était aveugle ou quoi ? Devant les paroles agressives de l'homme, elle se mit à pleurer de nouveau, ne se rendant pas compte que le mec n'était pas très net :

- Vous êtes vétérinaire n'est ce pas ? Je vous en prie, aidez le, c'est ma faute et.. et..

Elle pleura de plus belle, l'empêchant de continuer sa phrase. Elle tendit les bras pour donner l'animal, elle n'en pouvait plus d'avoir ce petit animal agonisant dans ses bras..
Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 488
▵ arrivé(e) le : 04/02/2016
▵ avatar : JESSE L. SOFFER

MessageSujet: Re: Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything. Dim 19 Fév - 18:05


Charlott & Maon
Alcohol is to blame, not the man!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tu avais l’habitude d’avoir des urgences, mais ce soir, tu n’étais pas prêt à recevoir une de ces urgences, non tu étais clairement lessivé et l’esprit bien ailleurs. Ton esprit campé dans cette dingue idée de boire, de cuver par la suite ce qui te permettra de tout oublier durant un temps, durant le laps de temps dont tu avais besoin pour réapprendre à vivre avec l’absence de ta femme et la présence de Lemon. Le liquide sacré coulé dans tes veines et dans ton gosier quand tu avais entendu hurler ainsi que cogner vivement à ta porte. Tu avais fini par aller ouvrir, malgré ton envie de rester planquer dans ton petit coin pour profiter ou alors pour te détruire, peu importe la version que tu voulais garder et utiliser. Tu avais rapidement inspecté la scène devant laquelle tu te trouvais, une voiture mal garée une jeune femme venant frapper à ta porte. Elle avait sans percuter un animal, mais tu ne pensais pas à ce style, plus un sanglier, quoi que les dégâts sur la voiture se voient bien plus sans doute, car là, tu n’avais pas l’impression que l’auto était défoncée. Tu vu finalement le sang sur la jeune femme, lui posant quelques questions, auxquels j’attendais des réponses. Ton regard était noir, car tu étais assez énervé d’être dérangé, pourtant c’était ton travail, mais à ce moment précis tu étais loin de pouvoir t’appliquer correctement à ce dernier. La jeune femme blonde se tenant devant toi pleurer, ce qui faisait monter en toi la pression, tu tentais réellement de ne pas l’envoyer bouler. Mais quand elle partit chercher l’animal sans doute poussé par tes cris, tu commençais à te calmer, comme si cette petite bête sans défense venait de calmer tes ardeurs en un rien de temps. Tu hésitais, tu n’étais pas en état, mais le pauvre animal avait l’air mal en point. « Rentrez ! » La laissant rentrer dans ta clinique, sans prévoir que ta bouteille était dans le coin. Tu la guidais jusqu’à la salle pour l’ausculter, tout en ne cherchant pas à poser les yeux sur le délit que tu avais commis. Tu avais replongé et c’était douloureux d’y penser. « Il s’est passé quoi ? » Tu laissais tes mains toucher ses cuisses palpant son flanc. Tu secouais la tête. « C’est bon, il devrait s’en sortir … » Lâchais-tu en observant sa plaie ouverte. « Il n’a pas une blessure très profonde. Que s’est-il passé ? » Tu commençais à reprendre tes esprits, mais tu sentais aussi tes mains trembler légèrement. « On va lui faire une radio … mais pour ça j’ai besoin de votre aide … et donc faut vous calmer ! » Ta voix s’était voulue douce, tu tentais de la rassurer, alors crier n’allait clairement pas aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything. Mar 21 Fév - 19:50

De grosses larmes roulaient sur les joues de la jeune femme, l'animal dans ses bras, son sang tâchant la chemise blanche qu'elle portait. Charlott essayait de se rassurer, en se disant que tout irait bien pour lui, qu'elle était entrain de faire ce qu'il fallait, que cet homme face à lui était un vétérinaire et qu'il pourrait le sauver et réparer son horrible bêtise.

" Rentrez !". Le ton était sec et froid. Charlott n'eut pas le temps de s'en vouloir de déranger cet homme, elle ne voulait qu'une chose c'était qu'il aide cette petite bête à poil. Elle suivit l'homme qui n'avait pas prit le chat alors qu'elle lui avait tendu l'animal. Elle n'en pouvait plus de l'avoir dans ses bras, c'était horrible de le sentir respirer si difficilement contre elle. Elle déposa l'animal sur ce qui ressemblait vaguement à une paillasse et se recula pour le laisser s'approcher. Son regard tomba sur une bouteille de whisky à moitié vide. Elle arqua un sourcil mais n'eut pas le temps de s'interroger car le vétérinaire lui demandait commence c'est arrivé :

- J'étais fatiguée, je roulais un peu trop vite, je l'ai vu trop tard pour freiner assez ...

Que dire de plus ? Elle avait été imprudente. Elle s'en voulait tellement. Charlott n'était pas très animal mais pour le coup, animal ou humain c'était du pareil au même, elle avait faillit tuer un être vivant et elle n'était pas prête de s'en remettre. Charlott soupira et se laissa tomber sur une chaise qui trainait dans la salle lorsque l'homme lui annonça qu'il s'en sortirait et que ce n'était pas très profond. Les larmes se calmèrent un peu, mais juste un peu. Elle se sentait encore fébrile et ses mains tremblaient comme des feuilles. Le vétérinaire lui annonça qu'il aurait besoin d'elle pour lui faire des radio et qu'elle devait se calmer. Alors là... elle n'était pas sûre de savoir faire ça. Elle n'était pas sûre de pouvoir se calmer.

- Quoi ? Mais vous pouvez pas faire ça tout seul ? J'ai jamais fait ça moi et ... regardez moi, mes mains tremblent encore... Non. Je ne peux pas.

Elle avait dit ces deux derniers mots avec plus d'aplomb. Elle ne pouvait pas. Mais en reposant de nouveau les yeux sur la bouteille d'alcool, elle se demanda si lui le pouvait...
Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 488
▵ arrivé(e) le : 04/02/2016
▵ avatar : JESSE L. SOFFER

MessageSujet: Re: Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything. Mer 1 Mar - 22:26


Charlott & Maon
Alcohol is to blame, not the man!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tu avais finalement laissé la jeune femme pénétrer dans ton cabinet. L’erreur que tu venais de faire. Tu n’étais pas en état d’aider ce pauvre animal, un chat. Elle avait amené un chat, alors que toi tu étais déjà imbibé d’alcool et pas suffisamment à en croire les tremblements que tu avais encore dû au manque. Tu marchais d’un pas non sûr jusqu’à la salle d’auscultation, tu te tournais vers la jeune femme à cette chevelure incroyablement blonde, alors que ton regard avait songé à se déposer sur l’animal qu’elle venait de déposer, tu soufflais. Tu ne savais pas quoi faire, merde, c’était ton travail, mais tu avais perdu pied, tu étais en train de te noyer au moment même où cette fichue femme avait frappé à ta porte. Tu glissais ta main dans l’une de tes poches pour en sortir des gants que tu glissas à tes doigts alors que tu avais fini par l’’interroger sur le fameux accident qui les avait amenés à toi. « Vous vous êtes endormis ?» Une question qui avec le ton que tu avais utilisé pourrait sonner comme un reproche, alors que pas du tout, mais ta voix partait en vrille avec le manque et le peu d’alcool coulant en toi, ou alors ce dernier n’avait pas encore fait effet ? Peut-être. Pour le moment, tu tentais vraiment de te concentrer, mais c’était trop compliqué à faire. Tu frottais tes yeux, tu sentais de plus en plus la fatigue s’ancrer dans ton être. Alors, que tu tentais d’être plus doux envers la jeune femme pour qu’elle se calme, car dans le fond tu aurais besoin d’elle et tu venais de lui annoncer. « Ok, vous le voyez je suis seul et je ne peux pas seul … si vous voulez le sauver faut m’aider … je ne suis pas en état de le faire seul !» Tu l’avouais ? Tu étais vraiment en train d’annoncer la couleur ? Après tout, c’était fermé et tu n ‘étais pas la clinique de garde en cas d’urgence, mais tu n’avais pas eu envie d l’envoyer promener, surtout ce pauvre chat qui lui faisait juste son petit bout de chemin sur la mauvaise route. Tu prenais de gilet pour protéger des rayons X auxquels vous alliez vous exposer, elle n’avait pas le choix. Tu lui tendais. « Enfilais ça … ce n’est rien ce que je vous demande …sinon vous faudra aller à une autre clinique et elle est au bout de la ville celle prête pour les urgences …» Puis tu ajoutas. « Lui n’aura aucune chance d’y survivre, alors que là oui !» Tu jouais un peu avec ses remords là et tu prenais un peu plus les choses en main, étrangement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything. Dim 5 Mar - 12:21

Charlott était encore sous le coup des émotions. Ses mains tremblaient, son coeur battait la chamade, elle avait chaud et froid en même temps. En bref, elle se sentait fébrile et absolument pas apte à faire quoi que ce soit pour ce petit être qui souffrait le matyr, là, sur cette paillasse froide de blanche. Déjà en temps normal elle n'était pas du genre soignante : le sang, le corps abimé ou malade en général, très peu pour elle. Mais alors là c'était encore plus impensable. Assise sur cette chaise, elle aurait aimé attendre comme n'importe quel maître que le vétérinaire s'occupe de cet animal qui n'était pas le sien. Mais visiblement ce n'était pas ce qu'on attendait d'elle.

"Vous vous être endormie ?". Ca sonnait comme un reproche aux oreilles de Charlott. Elle senti son estomac se contracter sous cette accusation. Injuste ? Elle ne savait pas trop. Elle n'était pas sûre de s'être endormie. Elle avait peut être fermé les paupières oui. Juste une seconde. Le temps de reposer ses yeux fatigués. Mais s'endormir complètement ? Ca ne lui ressemblait tellement pas. Ce qui ne lui ressemblait pas non plus c'était ce qui sorti de sa bouche, au tac au tac après l'accusation de l'homme :

- Vous avez bu ?

Oeil pour oeil, dent pour dent disait la loi du Talion qu'elle avait étudié maintes et maintes fois durant ses études de droit. On avait beau lui avoir expliqué par a+b que ce n'était pas une solution, là, ça avait été plus fort qu'elle. Aussi bien qu'elle regrettait ses paroles à peine prononcées. Elle baissa les yeux une seconde en signe d'excuse. Il lui expliqua qu'il n'était pas en état de le faire seul. Elle releva les yeux. Elle n'avait donc pas tord ? Il lui tendit un gilet qu'elle ne prit qu'après qu'il lui ait dit que le chat ne survivrait pas à un trajet jusqu'a la clinique à l'autre bout de la vie. Elle déglutit et attrapa le gilet en geignant :

- Je n'ai jamais fait ça, j'y connais rien...

Tremblante encore, elle se leva et enfila le gilet de plomb qui lui pesa sur le dos comme le poids de toute la culpabilité du monde. Elle tremblait tellement qu'elle eut des difficultés à l'accrocher. Décidément elle n'avait pas l'âme d'une soignante. Elle regarda autour d'elle à la recherche de la fameuse machine et finalement soupira et demanda :

- Qu'est ce que je dois faire exactement ?


Elle insista sur le exactement. Parce que là, elle n'y connaissait rien, et elle avait besoin de comprendre ce qu'elle devait faire, elle avait besoin d'ordres précis et clairs qu'elle pourrait exécuter sans se poser de question. Elle était trop émotive pour réfléchir pour l'instant, il allait devoir la guider.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything.

Revenir en haut Aller en bas

Charlott + This is not the time to let go. . . But I can not do anything.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-