AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Liam + Hunger will kill me, help me!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2166
▵ arrivé(e) le : 20/07/2015
▵ avatar : danielle c.

MessageSujet: Liam + Hunger will kill me, help me! Lun 13 Fév - 20:00


Liam & Sora
Hunger will kill me, help me!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Chut. Tu avais envie de crier à ton estomac de se taire. Mon dieu qu’il était capricieux celui-ci. Il faut dire que cette espèce d’omelette avec épinard qu’ils t’avaient servi pour ton dîner était restait sur le plateau comme pour décorer l’assiette. Tu n’avais même pas osé y toucher. Il faut dire que tu aurais presque eu peur que l’omelette baveuse vienne te faire un baiser. Rien que d’y penser, tu fis une mine déconfite et dégoutée. C’est bon !» Te lançais-tu à toi-même. Tu te redressais dans ton lit, tout sourire jusqu’à grimacer en sentant des crampes d’estomac, ton regard se déposa sur l’horloge qui se tenait près de la télévision qui fonctionner sur une chaîne pour enfant censée t’endormir. Huit heures du soir. C’était l’heure à laquelle ton estomac protestait contre cette nourriture loin d’être alléchante. Tu serais sans doute prête à te damner rien que pour du Nutella, le plaisir du diable. Rien que de voir les choses ainsi ne te fit sourire, ton portable dans ta main, tu sortais de ta chambre, laissant ton regard joncher le couloir pour voir si une infirmière ne se tenait pas dans les parages. Tu n’avais pas trop le droit de sortir comme tu le voulais, tu étais mineur et même si Wyatt, ton père et Emery, ta mère avaient donné leur accord pour que tu puisses sortir, il devait être prévenu. Ton premier but était d’aller chercher de quoi manger à la machine, avec que des cochonneries, mais tu serais plutôt tranquille pour le moment. Tu enverrais bien un message à tes parents enfin l’un deux pour qu’il ramène de quoi manger, mais les visites étaient fermés à cette heure-là. Tu aurais presque envie d’utiliser le travail de Wyatt pour avoir de quoi te nourrir. Au fur et à mesure de tes pas, ton estomac criait famine, tu voyais la machine commençant à t’imaginer ce que tu allais prendre. Des mars, twists, dragibus, coca ou autre ? Peut-être même tout. Là de suite, d’un coup, tu avais envie de pleurer. Pourquoi ? L’envie même de faire un meurtre se serait installée dans ton âme ? Pour la bouffe. Un écrit qui prévenait que la machin était en panne. Merci. Tu allais donc mourir avant ton heure qui était déjà plutôt proche à cause de la faim. Tu réfléchissais tentant de calmer les ardeurs de ton estomac qui gargouillait de plus en plus fort. Ta réflexion t’avait mené à Liam. Un autre patient, tu étais loin de te douter que ce dernier connaissait une personne de ta famille, il faut dire que ta famille tu la connaissais pas parfaitement encore. Tu n’avais plus que quelques pas pour rejoindre sa chambre, serrant ton téléphone, tu eus un petit sourire, alors que tu entendais une infirmière arriver, tu te planquas dans la première chambre que tu croisas, par chance la personne dormait, heureusement. Le bruit passé tu retournais dans le couloir pour rejoindre la chambre de Liam qui était juste à trois portes de celle dont tu venais de sortir. Bouuuuuuuuuuuuuuuh, c’est le fantôme !» Liam était un patient ayant le même vécu que toi au niveau médical, mais toi ton cœur avait cédé bien avant, tu n’avais pas forcément tous les soins que tu aurais dû avoir au vu de ta situation dans les foyers et les familles d’accueil que tu avais fait. J’ai faim !» tu annonçais déjà la couleur … avec un large sourire et ta petite mine d’ange. Tu veux pas sortir avec moi manger ?» tu ne le laissais pas vraiment réfléchir avant d’ajouter. Enfin, faut être discret... Je n’ai pas droit de sortir, toi t’es plus vieux t’auras moins de problème que moi … mais je meurs de faim !» S’il ne comprenait pas cette dingue envie de manger, c’était qu’il était sourd. Rien que de penser ainsi, voilà que tu te mettais à penser à Pacôme, ton ex amoureux sourd que tu avais viré pour ne pas qu’il te supporte malade, tu le voulais heureux et non en train de vivre un deuil à son âge. On y va ?» Demandais-je.


Dernière édition par Sora-Plùm Y. Di Lorenti le Sam 18 Fév - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Liam + Hunger will kill me, help me! Lun 13 Fév - 23:38


Hunger will kill me, help me! - Liara 1

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Mon état de santé semblait s'améliorait, selon les médecins je pourrais espéré rentrer chez moi d'ici deux jours. Je n'allais pas pouvoir reprendre le travail mais être loin de cet hôpital me fera déjà le plus grand bien ! Ces murs blancs, cette ambiance, cette solitude, cette bouffe.. Ca allait me tuer littéralement bien avant que mon coeur ne vienne à lâcher de lui même. J'en avais tout simplement marre d'être allongé, je ne suis pas ce genre de personne à pouvoir resté inactive, j'ai besoin de bouger partout. Je connaissais déjà le programme télé par coeur et même si j'avais au fond de moi envie de savoir si Jennifer et Nash allait finir ensemble ou non dans cette saleté de série télé, j'avais envie de faire autre chose que de regarder cet écran. Après avoir manger le pain sur mon plateau, le reste n'étant vraiment pas appétissant, je m'étais replongé dans cette série débile essayant d'oublier mon estomac qui réclamer bien plus que deux pauvres tartines. J'avais perdu au moins trois kilos depuis mon arrivée à cause de cette nourriture désastreuse.

J'étais littéralement entrain de lire les paroles de Nash à la télévision quand la porte de ma chambre s'ouvrit. " Bouuuuuuuuuuuuuuuh, c’est le fantôme ! " Je souris en voyant que s'était Sora, une jeune femme que j'avais rencontré peu après mon arrivée ici. Elle était dans le même cas que moi, coeur défaillant, besoin de greffe urgente et surtout elle était beaucoup plus jeune que moi.. Je m'étais attaché à elle car je la trouvé très courageuse. " Salut toi. " J'éteignis la télé même si de ce fait je n'allais pas connaitre la chute de l'épisode. " J’ai faim ! " Je me mis à rire la regardant. " Et moi dont ! J'en ai un peu marre de manger du pain. " Je ne suis pas un canard merde ! " Tu veux pas sortir avec moi manger ? Enfin, faut être discret... Je n’ai pas droit de sortir, toi t’es plus vieux t’auras moins de problème que moi … mais je meurs de faim ! " Techniquement je n'avais pas encore le droit de bouger de cet hôpital, me balader dans les couloirs à la limite mais ça s'arrêtait là. De plus elle n'avait pas le droit de sortir alors j'allais certainement avoir des ennuis avec les médecins et les parents de la jeune fille. " Du genre manger à l'extérieur de l’hôpital ? Je ne rêve que de ça là ! J'ai beau être plus vieux je n'ai pas encore l'autorisation de sortir d'ici mais bon on va bien réussir à s'éclipser une petite heure ! " Quitte à jouer les James Bond on allait y arrivé ! Le plus dur était de descendre jusqu'au urgences, à cette heure ci elles devaient encore être bondé donc il serait facile de sortir sans être remarqué. " On y va ? " Je me levais du lit habillé d'un survêtement et d'un pull. " Laisse moi enfilé quelque chose de plus présentable et on y va ! "

Après être passé par la case salle de bain cinq minutes pour enfilé un jean, un t shirt et une veste j'étais prêt à sortir. Je n'était pas en mesure de courir mais je pouvais marché à peu près normalement et puis merde j'en avais marre de rester sans bouger ! Si il me restait quelques mois à vivre je voulais les vivre pleinement. Avant de sortir je lui dis : " Je passe devant en éclaireur, ils seront moins méfiant en voyant un adulte, quand je te fais signe tu me rejoins okay ? " Je me glissais dans le couloir l'air le plus naturel qui soit, au fur et à mesure je guidais Sora vers la sortie de l’hôpital.   

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2166
▵ arrivé(e) le : 20/07/2015
▵ avatar : danielle c.

MessageSujet: Re: Liam + Hunger will kill me, help me! Sam 18 Fév - 18:01


Liam & Sora  
Hunger will kill me, help me!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mourir. Tu t’étais comme fait une raison sur cette question, ton heure arriverait d’ici peu, tu ne voulais et ne pouvais pas te fier à cette force que tu avais retrouvé récemment. Cela ne voulait pas dire que tu étais sorti d’affaire, ça serait te mentir bêtement, alors que tu savais que la chose qui pourrait t’aider serait un nouveau cœur en pleine santé. Oui, sauf que même dans ce cas-là, ça ne voulait pas dire que tu étais sorti d’affaire. Tu étais tellement consciente de ça, que tu ne rendais clairement pas service aux personnes voulant y croire pour toi, tes proches ou ni même celui que tu avais plaqué pour le laisser loin de tes problèmes de santé. Une rechute était possible même avec un nouveau cœur, si ton corps n’avait clairement pas envie d’accepter le nouvel organe central. Cependant ce n’était pas ton cœur qui commençait à te courir sur la patience. Mais ton estomac. Il quémandait tel un enfant ingrat encore et encore de la nourriture. Tu ne pourrais pas le nier, ut mourrais de faim et peut être que tu mourras de ça au vu de comment cet endroit appelé hôpital jouait avec ta santé avec les repas proposés, pardon pas proposé, mais imposé. Tu étais partie en vadrouille abandonnant ton idée et envie de dormir dans des songes futurs. Tu voulais rassasier ton estomac, les petites choses amenés par ta famille que ce soit Eli ou encore tes parents, tu avais tout dévoré comme une fille atteinte de boulimie, il faut dire qu’il fallait supporter cette nourriture qui te donnait fort souvent la nausée. Une raison de plus d’être un peu plus malade, soigner, c’était que faisait les infirmières et médecin, mais le cuistot voulait certainement la mort de certain patient et tu le soupçonnais de t’avoir mis sur sa liste noire. Tu n’étais pas inquiété, le distributeur n’était pas très loin d’accès et te promener dans les couloirs de l’hôpital sans te montrer était comme simple pour toi. Mais, parfois les inconnus dans les plans parfaits existent. La machine en panne. Tu n’avais plus qu’une solution aller pleuré dans ta chambre. Enfin, c’était ce que tu voulais faire au début, tu avais finalement atterrit dans la chambre de Liam. Sourire aux lèvres et t’écriant comme une folle, enfin sans trop crier histoire de ne pas ameuter les infirmières de nuit parfois peu commode comparé à celle de jour. Que faisais-tu jeune insouciante que tu es dans la chambre de ce jeune homme, assez âgé pour être l’amant d’une de tes tantes ? C’était simple, ton petit cerveau toujours très perspicace avait eu une idée et tu avais besoin de quelqu’un pour le mener à bien, qui d’autre que ce compère de mort vivant que tu connaissais depuis son arrivée à l’hôpital ? Personne. « Quoi … mais tu ne manges pas la nourrir prémâché par les vaches ? » Tu laissais une expression choqué se pointer sur ton nez, quand tu te disais que toi, parfois on te forcer à la manger, t’aurais presque envie de les vomir dans sa chambre juste par vengeance, mais tu avais autre chose à penser. « Alors on a qu’à fuguer … je donnerais ma vie pour un burger bien gras ou encore une pizza … bref. » Tu en salivais presque, le petit filet de bave n’était pas loin de glisser de tes lèvres, une image loin d’être très sexy, mais la faim passait avant tout à ce moment précis. Tu étais pressée, prête à jouer un mauvais tour à ces infirmiers qui surveillaient les couloirs. « Tu sais que fringuer comme ça tu pourrais avoir toute la nourriture gratuite de la serveuse du restaurant d’en face gratuit ! » enfin, tu n’en rajoutais pas plus, finissant par le laisser se changer, alors que ton estomac continuer de jouer des talons ce qui te donnait un mal de ventre affreux. Tu le voyais revenir et à sa petite phrase, tu levas presque inconsciente les sourcils. « Plus confiance en un adulte tel que toi … moi en tout cas je prêterais ma confiance à la petite mignonne de mon style ! » tirant la langue, tu rigolais un peu, cachant ce petit rire cristallin derrière ta main pour ne pas ameuter du monde. La discrétion, il faudrait peut-être lui dire à Liam que ça faisait dix avec toi. Autant lui laisser la bonne surprise. L’infirmier bien robuste était dans le bureau faisant l’angle. « Il va nous griller lui … » Vous marchiez tout en continuant de rester méfiant, toi tu laissais un sourire sur tes lèvres, tentant d’être naturelle et discrète. Tu pouvais d’ores et déjà rayer le mot discrète de ton parcourt, entre les rires, les cris et tes petits moments de folie en vous cachant dans chambres occupés, autant dire tu étais pires qu’un petit troll. « On y est ! » Que tu disais, alors que tu lançais un regard à la porte de sorti de l’endroit. Tu pouvais à présent sentir l’air frais sur tes joues, laissant un sourire s’accaparer de ton visage, alors que tu laissais ton regard joncher vos arrières. « Merde il arrive ! » le même que tu avais demandé à Liam de se méfier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Liam + Hunger will kill me, help me! Lun 27 Fév - 16:15


Hunger will kill me, help me! - Liara 1

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Si ce n'est pas mon coeur qui lâchait s'est cette nourriture infecte qui allait venir à bout de moi.. Je ne suis pas quelqu'un qui mange équilibré je dois l'admettre mais ça.. Je dois dire que je ne saurais même pas vous dire ce que s'est. Le seul truc qui avait plus ou moins une bonne tête s'était la tranche de pain donc je m'étais contenté de ça. Bien sur mon estomac en demander d'avantage mais il allait devoir se contenté de ça jusqu'à demain du moins. Essayant d'oublier cet appel douloureux je m'étais concentré sur une série télé débile jusqu'à ce que Sora débarque dans ma chambre. Elle clama haut et fort qu'elle avait faim et je ne pouvais que la comprendre. « Quoi … mais tu ne manges pas la nourrir prémâché par les vaches ? » Je souris. " Hmm laisse moi réfléchir.. Non. " Je me mis à rire, ça ne m'arrivait pas souvent en ce moment mais c'est ce que j'aime avec Sora, je n'ai pas besoin de faire semblant. Elle comprend ce que je vis et ça fait du bien de ne pas jouer la comédie un peu. Elle me proposa d'aller manger un bout dehors malgré son interdiction de sortir. « Alors on a qu’à fuguer … je donnerais ma vie pour un burger bien gras ou encore une pizza … bref. » Immédiatement l'image d'un hamburger géant déambula dans mon esprit, il m'en fallait pas plus. " C'est bon tu as dis le mot magique je viens ! " Quoi ? Qui peut résisté à un burger géant ? Pas moi en tout cas.

« Tu sais que fringuer comme ça tu pourrais avoir toute la nourriture gratuite de la serveuse du restaurant d’en face gratuit ! » Je me retournais vers elle avant de regarder ma tenue, elle était entrain de se moquer de moi là non ? J'avais envie de lui faire part de ma merveilleuse répartie mais je me contentais de sourire en secouant la tête puis j'allais me changé. Une fois prêt il nous fallait maintenant sortir de cette hopital sans attiré l'attention chose qui allait être loin d'être simple. Avant de partir je lui dis que je partais devant pour ouvrir la marche. « Plus confiance en un adulte tel que toi … moi en tout cas je prêterais ma confiance à la petite mignonne de mon style ! » Je me mis à rire avant de lui répondre. " Tu veux un conseil ? Toujours se méfier des jolies minois. " Ce sont justement les personnes les plus mignonnes qui en jouent et souvent au détriment des autres. Notre mission d'agent 007 débuta à travers les couloirs. Pour l'instant tout se passait pour le mieux, on arriva au poste central des infirmiers et là ça allait se compliquer un peu, il y a toujours quelqu'un dans le bureau. « Il va nous griller lui … » Je la regardais amusé. " Fait comme moi. " On passa juste devant nous baissant pour passer sous les vitres. J'avais vu ça dans des films.. Enfin dans ces films il y avait pas l'acolyte du héros qui ne savait ce que le mot discrétion voulait dire. Après avoir passé le bureau Sora se mit à émettre des petits cris et des rires. Je fois dire que ça m'amusait et ça me faisait surtout plaisir de la voir ainsi, aussi joyeuse. Alors qu'une infirmière approché je l'avais attrapé et emmené dans une chambre en posant ma main sur sa bouche en murmurant. " Tu vas nous faire repéré. " Bon d'accord j'étais moi aussi entrain de rire mais peu importe. J'ouvris à nouveau la porte, nous n'étions plus qu'à quelques mètres de la sortie mais l'infirmier croisé un peu plus tôt venait d'arrivé dans le secteur. « Merde il arrive ! » J'observais un peu la disposition des pièces puis trouvé un bon plan. J'attrapais la main de Sora et me mit à marché plus vite. " Vite suis moi ! " On passa une première porte puis une seconde, on rejoignit la salle d'attente puis enfin la sortie. Je ne me stoppais pas pour autant ayant cru voir l'infirmier nous suivre. Je tirais de justesse Sora dans un renfoncement alors que l'infirmier sortit et nous chercha un petit instant. Je passais ma tête et voyant que la voie était libre je souris à Sora. " Bah s'était un jeu d'enfants ! Allez viens on a mérité un bon burger. " J'en connaissais un pas très loin.

Une fois sur place on s'installa au chaud, rien que l'odeur me faisait déjà salivé j'avais q'une hâte, m’empiffrer. " Commande tout ce que tu veux s'est pour moi. " Ca me faisait plaisir et puis elle avait l'air d'avoir vraiment faim. En attendant la commande je discutais un peu avec elle. " Ca fait longtemps que tu es à l’hôpital ? " S'était nouveau pour moi mais j'avais cru comprendre que pour elle ce n'était pas le cas.   

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2166
▵ arrivé(e) le : 20/07/2015
▵ avatar : danielle c.

MessageSujet: Re: Liam + Hunger will kill me, help me! Mer 1 Mar - 19:17


Liam & Sora  
Hunger will kill me, help me!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La bonne chose au niveau de la nourriture de l’hôpital ? C’était pour toi, le régime, forcément, tu en avais perdu des kilos à être dans cet endroit, pourtant, tu ne faisais rien mis à part regard des séries et des films à la con où tout finissait bien. Et sinon c’était quand que pour toi ça finissait bien ? Enfin, pour le moment tu étais dans la chambre de ce Liam, un nouvel ami ayant l’âge certainement de tes parents ou même de tes oncles/tantes. « J’espère bien …» Quoi répondre d’autre, tu n’avais pas besoin d’épiloguer, la nourriture proposé ici devait avoir tué bien plus que les maladies insoignable et tout. « Laisse-moi deviner hamburger ?» Tu avais le petit filet de bave, alors lui aussi, tu l’imaginais mal le Liam manger de la salade ou bien de la purée de carotte, bon ça encore la carotte ça passe, mais bon. Tu le regardais alors qu’il avait décidé d’aller se changer, tu ne comprenais pas forcément, surtout que peu importe la dégaine qu’il allait avoir, il allait se goinfrer et clairement pas draguer la serveuse, à moins que c’était dans son plan d’ores et déjà pour ne pas payer la note ? « Donc je devrais me méfier de toi ?» Un petit clin d’œil à son intention tu finissais par sourire un peu plus. Lui faire confiance, il avait la petite tête du mec qui était prêt à faire tout et n’importe quoi, bien pour ça que tu t’étais rapprochée de lui, tu savais que l’ennui ne pourrait pas forcément rimer avec lui.
Tu te moquais des serpents en rampant de la sorte en suivant Liam, tu tentais d’être discrète, chose pas forcément simple à faire après tout. Tu n’arrivais pas à rester silencieuse très longtemps, un reproche qu’on te faisait fort souvent quand tu étais en cours. Trop de bavardage et compagnie. Une pipelette, après tout, les cours dans le fond allaient te servir à quoi quand tu seras dans une tombe ? À faire la lecture aux bonhommes là-haut ? Alors bon. C’était facétieux et candide de jouer ainsi. Un style d’agent secret allant sauver des gens, sauf que là c’était vous que vous alliez sauver d’une mort horrible : la faim. Tu avais l’impression dans ce petit moment d’être une enfant, d’être une simple adolescente qui n’avait pas vécu toute ces opérations ou encore vécu des pertes qu’une gosse n’aurait jamais dû avoir à subir. Tu étais heureuse et bien ce qui te laissait presque oublier la mission qui était d’être modéré pour ne pas être repéré, mais tu n’arrivais pas à retenir tes petits rires, tant tu éprouvais de plaisir à agir de la sorte. C’était plaisant et enfantin. Mais tous ces petites bruits trouvèrent la mort dans le creux de la main de Liam, tu grimaçais laissant ta bouche entrouverte pour le lui faire comprendre avant de chuchoter sans vraiment le faire. « J’espère ta les mains propres !» Tu retenais à présent un rire mettant ta propre main sur ta bouche. Une gamine et ça faisait du bien de te voir si détendu. Restant sur tes gardes et au taquet, tu attendais les ordres de monsieur, pour qu’il puisse mener ton estomac se rassasier. Tu marchais vite avec lui, essayant de garder sa cadence, il était malade du cœur ? En tout cas toi, tu commençais à tousser et par être essouffler, ça te grattait le fond de la gorge, mais tu tentais de ne pas trop racler cette dernière pour minimiser les bruits. La grande évasion. Tu venais de la vivre, mais ce n’était pas fini, car vous vous étiez planqué en voyant l’autre infirmier encore vous suivre, tu restais calé contre la voiture attendant que Liam te donne le top départ pour aller bouffer. Chose qu’il fit. « Non, au minimum trois !» Quoi, tu étais petite, mais tu mangeais très bien. Tu en profitais pour toussoter un peu en tentant de récupérer une bonne respiration comme si tu venais de courir un marathon alors que tu avais fait de la marche rapide dans quelques couloirs, rien de si impressionnant.
« Ça c’est gentil … mais tu sais que je vais te ruiner ?» Autant que tu sois honnête, la bouffe et toi c’était une relation platonique, une relation qui te prenait pas mal de temps dans tes journées, ton estomac quémandait sans cesse son dû. Tu regardais un peu autour de toi, le monde n’était pas trop présent, quelques tables étaient prise. La commande était à présent partie, mais tu pouvais toujours en reprendre après. Tu commençais à réfléchir pour répondre à la question de Liam. « Depuis Juin dernier … presque un an…» Tu le regardais laissant un petit sourire presque timide s’agripper à tes lèvres. « Tu as toujours été malade toi ?» Que tu lui demandais, c’était étrange sans doute de vouloir parler de ça, mais autant dire qu’en parler avec des personnes ne se sentant pas coupable d’être bien comparé à nous ça faisait du bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Liam + Hunger will kill me, help me! Ven 19 Mai - 19:26


Hunger will kill me, help me! - Liara 1

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Burger. Le mot magique. La promesse d'un plaisir sans nom dans une si petite chose. Elle me vendait du rêve en me parlant de burger alors comment refuser ? Je ne pouvais pas ! De plus je dois dire que cela réveillait l'enfant enfouit en moi, ce la jouer à la James Bond pour sortir d'ici allait être des plus amusant. Ce ne fut pas sans encombre, Sora était aussi discrète qu'une poule dans un poulailler ! Elle n'arrêtait pas de faire des petits cris, de rire, ça me faisait plaisir de la voir comme ça je dois dire. Elle est comme moi, parfois elle a de gros coups de mou ce qui est normal et parfois elle était aussi souriante que ça, comme ci elle oubliait qu'elle était en attende de greffe et ça me faisait du bien à moi aussi. J'avais du mettre ma main sur sa bouche pour ne pas que l'on soit repéré. « J’espère ta les mains propres !» Je secouais la tête, elle était incorrigible ! La suite des événements fut un peu plus sérieuse, il fallut échappé à un médecin de garde qui nous connaissait bien tout les deux alors on ne pourrait pas se fondre dans la masse sans être repéré. Il avait fallu être rapide mais finalement nous étions dehors. Je dus prendre prendre une minute pour retrouver mon souffle, s'était un coup à faire une attaque ça ! Si Elizabeth me voyait, elle me tuerait très certainement.

Une fois sur que le médecin nous avait lâché on pu se mettre en quête de ce fameux burger que je me voyais déjà entrain de déguster. « Non, au minimum trois !» Je secouais la tête en rigolant. " Petite joueuse va ! " Elle se mit à tousser et je dois dire que je m'inquiétais pour elle. Je me mettais cependant à sa place et je ne dis rien la laissant simplement reprendre son souffle. Une fois qu'elle allait mieux on se rendit au fast food le plus proche. Je lui précisais qu'elle pouvait se faire plaisir et prendre tout ce qu'elle voulait. « Ça c’est gentil … mais tu sais que je vais te ruiner ?» S'était une occasion exceptionnelle alors cela ne me dérangé pas et puis je ne suis pas du genre radin. " Oh ne t’inquiètes pas pour ça va. Par contre j'espère que tu sauras marché en repartant parce que je te porte pas ! " Le but était de lui faire plaisir alors si elle voulait mangé un bœuf, qu'elle le mange ! Je me mis à rire. S'était comme une petite parenthèse un petit moment où on m'était la maladie de côté. Je lui demandais simplement si cela faisait longtemps qu'elle était à l’hôpital. J'avais envie d'en savoir un peu plus sur elle. « Depuis Juin dernier … presque un an… Tu as toujours été malade toi ?» Cela faisait quelques jours que j'étais à l’hôpital et j'en avais déjà assez alors je n'imaginais même pas ce que cela devait être pour elle. " Oui et non. Je suis né avec une malformation cardiaque en fait. J'ai subit six opérations entre ma première et ma quatrième année. J'ai eu un suivit après ça mais tout aller plutôt bien. J'ai vécu des dizaine d'année sans plus voir aucune médecin. Il y a peu mon cœur à lâché, il a atteint son seuil de tolérance. Je suis encore jeune mais mon cœur lui est celui d'une personne d'au moins 70 ans ! " Entre temps la serveuse vint nous voir pour passer commande, une fois qu'elle fut repartie et qu'elle nous avait ramené les boissons je repris. " Toi c'est assez nouveau ta maladie à ce que j'ai cru comprendre ? " Je pris une gorgée de soda et rien que ça, ça me dit du bien. Je ne regrettais pas d'être partis de cet hôpital pour la soirée.   

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2166
▵ arrivé(e) le : 20/07/2015
▵ avatar : danielle c.

MessageSujet: Re: Liam + Hunger will kill me, help me! Lun 29 Mai - 18:57


Liam & Sora
Hunger will kill me, help me!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La mort te paraîtrait sans doute plus douce avec le ventre plein de bonne chose et non ces repas qu’ils osaient appelé sain cuit à l’eau pour la plupart. Autant tuer ton cœur avec du gras plutôt qu’à coup de céleri. Tant qu’à finir dans une tombe, autant te régaler. Tu n’aurais sans doute pas parié sur l’amusement qui pourrait t’amener Liam et toi pour pouvoir sortir de cet hosto. Sortir naturellement, lui il le pouvait sans doute, il n’avait peut-être pas à se jouer à la James Bond comme toi, qui était encore mineur. La merde en somme. Bref, tu suivais les pas du jeune homme, reproduisant tous les gestes et mouvement que son être tout entier pouvait faire, sauf le silence. Pour te faire comprendre de fermer ta bouche pour enfin mourir de plaisir face à un hamburger qu’il fallait que tu la ferme ta bouche, les gémissements, les petits rires devaient se terminer, pour le moment tous ces petits sons se brisaient dans le creux de la main Liam. Mais s’il croyait que tu serais capable de te taire, c’était raté. Tu lui demandais presque s’il s’était lavé les mains avant de toucher ta bouche. Au final, tu t’en fiches, c’était juste ton petit côté espiègle, après tout, tu as beau être mature, tu restes une gosse et c’est un plaisir de retrouver parfois cette douce innocence que tu avais perdu bien trop tôt dans ta vie. Enfin, pas de réponse, juste un petit regard avant de reprendre la route, la liberté n’était plus qu’à quelques pas. Ton cœur, se traite qui te tuait à petit feu, s’évanouissant dans une fin certaine battaient à une vitesse inouïe, comme si ta vie à cet instant se jouait pour de la bouffe.
Planqué derrière une voiture, tu fais des gros yeux. « Petite joueuse ? » tu es essoufflé, mais tu forces tes poumons à reprendre de l’air pour répondre. T’aimes être une petite joueuse, tu as toujours tout donné dans ta vie, jusqu’à tente de te dire que tu n’avais besoin de personne, ni ne rien. Mais tu le sais au fin fond de ton cœur, ce cœur brisait en mille morceau pour des tas de raison. Tu avais un tas de rêve depuis que tu avais retrouvé tes parents, comme le fait de porter le nom de Rhodes. Tu voulais un nom qui te rattachait à une famille, tu l’avais désiré depuis gamine, mais l’idée c’était éparpillé avec le fait de comprendre que les contes de fée, les romans d’amour au fin si joyeuse, ne t’arriverait pas. Même que tu avais pensé porter un jour le nom de Pacôme, des doux rêves de filles que tu n’auras pas, tu ne l’auras jamais.
Enfin installé à une table d’un fast food, ton regard n’arrive pas à octroyer le monde environnant l’endroit, tu observes, tu souris et tu jalouses sans un mot. Ça te fout le cafard, tu as horreur de ça, tu te sens mal, de penser que tu n’auras jamais vraiment la chance de vivre ce que ces jeunes vivent tous les jours. Tu es différente, et en des points bien trop nombreux. Abandonné et malade. Inapte à être adopté en somme. Ta vie était écrite, on te disait que c’était le karma et le destin qui faisaient le futur, alors qu’avait tu fais avant ta naissance à ces deux-là pour qu’il puisse autant te haïr et te rendre la vie si difficile. L’avortement ? Enfin, tu repassais ta courte en vie en tête et si tu continuais de le faire, tu allais t’écrouler de chagrin. Tu finis par t’interrompre dans tes pensées pour écouter la réplique de Liam. « En gros, tu m’abandonnerais ici ? Je vois le genre de type que tu es ! » Que tu lance d’un ton faussement narquois pour rire, tout en le toisant du regard. Ça te fait du bien d’être ici, tu aurais aimé être avec Pacôme peut-être, mais Liam c’est un parfait compagnon de route pour ce soir, tu vis la même chose que lui l’ennuie dans cet endroit lugubre et la maladie…puis la faim. Tu l’’écoutes et tu l’impression d’entendre ta propre vie. Tu ne dis rien, tu restes là paisiblement à sourire, jusqu’à ce qu’il te questionne à son tour. Avant de te lancer dans la réponse, prends une gorgée de ton soda, tu as besoin de boire avec tout ce que tu viens de faire ce soir. « Non je l’ai depuis ma naissance si j’ai bien compris, mais du haut de mon âge, du peu que je me souviens de ma vie, j’ai toujours été malade … et seule. » Pour ajouter le fait que tu aies été seule te surprend ? Aucune idée. Tu regardes Liam. « Tu as de la famille toi ? » Que tu demandes, comme si toi tu en n’avais pas, tu ne sais pas trop, tu n’as pas eu le temps de t’habituer peut être ou alors ça t’arrange de mourir sans famille, pour moins souffrir, pour cela que tu as viré Pacôme comme une chaussette de ta vie. La commande arrive plutôt rapidement devant vous, tu prends directement une frite que tu sauces dans le ketchup, en la flanquant dans ta bouche, tu lâches un soupir de soulagement. « Merci … c’est tellement bon ! » tu en es ému, tu en as les larmes, tu deviens complétement folle, non ? Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Liam + Hunger will kill me, help me! Ven 9 Juin - 23:53


Hunger will kill me, help me! - Liara 1

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Sentir l'air frais du dehors était déjà une première belle victoire. Bon certes j'étais essoufflé et je n'en profitais pas vraiment pour l'instant mais je pouvais déjà sentir que ça me faisait du bien. Sora semblait encore plus essoufflé que moi, je n'avais pas non plus envie de la voir s’étouffer la devant moi, qu'est ce que je dirais à ses parents moi ? Oh j'ai juste kidnappé votre fille pour lui payer un hamburger. Normal. Ils nous avait pas fallu longtemps avant de rejoindre notre nouveau temple, l'endroit où on allait pouvoir rassasier nos estomac avec de la nourriture bien grasse et mauvaise pour la santé ! Peu importe au point où on en était de toute façon. Je la prévenais par contre que si elle était trop lourde pour marcher je ne la porterais pas.  « En gros, tu m’abandonnerais ici ? Je vois le genre de type que tu es ! » Je me mis à rire. " Je t'ai aidé à t'échappé d'un hôpital, je ne suis donc pas totalement ce genre de type. " Qui plus est en jouant les James Bond accompagnait d'une piètre assistante qui ne faisait que se faire remarqué ! Heureusement la mission avait été un succès. Nous avions pu prendre commande et autant dire que je comptais bien avaler tout ce que j'avais commandé. Quitte même à prendre le reste pour le planquer à l’hôpital..

Tandis que nous attendions les commandes je lui demandais si cela faisait longtemps qu'elle était à l’hôpital. Je n'en savais pas beaucoup sur elle à part qu'elle attendait elle aussi une greffe de cœur, qu'elle était depuis plus longtemps que moi à l’hôpital et que je la voyais souvent traîné dans les couloirs à la rechercher de divertissements. Je lui avais ensuite expliqué mon cas dans les grandes lignes.  « Non je l’ai depuis ma naissance si j’ai bien compris, mais du haut de mon âge, du peu que je me souviens de ma vie, j’ai toujours été malade … et seule. » C'est vrai que j'avais tendance à oublier à quel point elle était jeune. Ca me rendait un peu triste pour elle qu'elle se sente seule, je dois dire que sans mes proches ça aurait été encore bien plus difficile. " Tu as bien de la famille et des amis qui viennent te voir non ? " Je n'arrivais pas à me souvenir d'avoir un jour croisé sa famille. « Tu as de la famille toi ? » Je souris, j'en avais une oui et même une très compliqué. " J'en ai deux en quelques sortes. " Je repris après quelques secondes de battements. " J'ai été abandonné par ma mère biologique, à cause de mes soucis de santé, je suppose.. Aucune traces de mon père biologique, bref j'ai donc été adopté par mes parents. Ils ne pouvaient pas avoir d'enfants à la base mais un an après m'avoir adopté ma mère est tombé enceinte. J'ai donc un petit frère adoptif de ce côté là. Récemment j'ai appris que ma mère biologique avait eu d'autres enfants, j'ai un demi frère et une demi soeur qui sont des faux jumeaux. Donc j'en ai une oui mais c'est plutôt compliqué pour l'instant. " Je ris à nouveau. C'était encore tellement récent. J'avais eu l'espoir de pouvoir rattraper le temps perdu avec Théo et Lemon mais ça allait être compliqué. La commande arriva enfin et j'avais déjà le gout du burger dans la bouche avant même de l'avoir touché. Il ne me fallut pas plus longtemps pour l'attaquer. « Merci … c’est tellement bon ! » J'étais bien d'accord avec elle ! " Carrément ! Ca change des trucs mixés pour vieux. " Autant dire que j'allais le déguster le burger.         

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2166
▵ arrivé(e) le : 20/07/2015
▵ avatar : danielle c.

MessageSujet: Re: Liam + Hunger will kill me, help me! Lun 3 Juil - 21:49


Liam & Sora
Hunger will kill me, help me!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tu penses sans cesse à la vie que tu as eue. Une vie pas forcément réjouissante, jusqu’à recroiser à nouveau le chemin de ton père. Il était là, il était présent et ça c’était parfait pour toi. Votre rencontre n’avait pas eu les effets es conté, tu aurais voulu lui en vouloir ou autre, mais non. Tu n’as pas envie de repenser à ta vie en foyer, en orphelinat, à Yuna. Non, tu veux juste de délecter le palais d’un petit hamburger plus gras que jamais et oublier la nourriture infecte que pouvait offrir l’hôpital. Certes c’était pour ta santé, mais arrêter de vivre c’était comme s’enterrer vivant, et pour le moment tu y croyais encore sans vraiment y croire. « Ouai remarque tu me laisserais là, mais en vrai je veux bien ! J’aurais de la bonne bouffe moi ! » En vrai tu ne disais pas non pour qu’il t’abandonne ici, bon après il aura peut-être problème s’il se faisait choper à rentrer sans toi, alors que vous avez sans doute été vu par une ou deux caméra, mais pourquoi les surveillants de l’hosto serait sorti, ils ont peut-être rien capté et ça te va parfaitement. Tu as faim, ta commande passé, tu ne penses qu’à manger et rien d’autre. Sauf peut être échangé avec Liam. Tu l’apprécies, tu n’as jamais vraiment réellement creusé la conversation avec lui, mais tu le sais, c’est un bon gars, tu n’en doutes même pas un instant. Tu l’annonces, tu ne le caches pas tu es seule. Du moins, maintenant tu l’es moins, ta vie a été semé d’embuche, la maladie, l’abandon, un abandon que tu n’avais pas très bien saisi quand tu étais plus jeune, mais maintenant tu le comprenais. Enfin, tu avais un père, tu avais Reyane et ça c’était magique, il l’était. Tu ne savais pas grand-chose de ta mère, tu avais posé quelques questions, mais tu ne voulais pas le peiner ou le faire fuir dans le fond. Des personnes venant te voir, tu souffles. « Ma famille, enfin mon père, mon oncle et ma tante … J’ai retrouvé ma famille en venant ici, je le savais j’ai demandé de l’aide pour les retrouver, je voulais qu’on m’accorde le droit de vivre ma vie sans être sous la tutelle de l’état, car j’étais trop jeune, seize ans ! Un bébé et une acceptable pour eux, qui risque de mourir bien avant eux. » Tu souffles et lèves les yeux au ciel. « Mais, je suis tombée amoureuse de mon père, il est formidable … » Tu hausses les épaules. « Les amis, j’ai du mal à m’attacher, j’ai prévenu personne de ma maladie. Sauf mon copain, qui est mon ex maintenant, je veux qu’il soit heureux et pas qu’il m’attende ! » Tu passeras peut être pour une conne, mais tant pis. « Deux , wouah, » Pour toi c’est formidable, même si tu as une famille, tu te demandes comment c’est dans le fond d’être aimé à ton enfance … et pas juste éduqué par une bonne de personne présente sans vraiment l’être. « Ah ouai je vois … moi j’ai été en orphelinat et tout, je pensais avoir été abandonné, mais mon père a fini en prison … » Toi, tu n’as pas honte de Reyane, car il a fait ça pour toi, pour l’argent, pour te nourrir et subvenir à tes besoins. Il n’avait juste plus de famille, ce qui avait fait que tu avais fini en orphelinat placé rapidement dans des centaines de famille d’accueil. « Tu les connais tes frères et sœur, même ta mère ? » Que tu oses demander tout en mangeant, tu t’en fous partout, comme un bambin incapable de manger proprement. « M’en parle pas … à croire on n’a pas un cœur défaillant, mais des dents en moins parfois ! » Que tu lances tout en rechignant. Puis, finalement parler, c’était bien, mais manger, se remplir la panse d’une façon plus digne et délicieuse que celle proposé par l’hôpital, te réjouis au point où tu en viens silencieuse. Puis quand tu as finis tes frites et ton hamburger, tu reprends enfin la parole. « Mais c’était trooooooooop bon ! » Tu mords ta lèvre fermant les yeux, tu as l’estomac plain, tu en es sûr, mais non, tu ne veux pas cesser de manger ! « Une petite glace ? » tu regardes liam en souriant, les yeux s’illuminant sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Liam + Hunger will kill me, help me!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-