AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 467
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Lun 13 Fév - 20:06


Jude & Sweem
Friendship makes it possible to return to childhood sometimes




Tu regardais Blake. « Je vais bien !» Que tu lui lançais avec un petit sourire planté sur ton visage. Oui, tu allais bien. Tu avais un tas de chose à gérer et le repos ce n’était pas possible même après ce mini coma. Tu ne voulais pas être désagréable envers ta colocataire, elle t’avait énormément aidé avec les filles, mais si les médecins avaient décidé que j’étais libre de rentrer et de reprendre ma vie c’était que je pouvais le faire. Tu la regardais venant embrasser son front. « Va travailler !» Tu avais l’impression dernièrement de voir un peu plus les choses différemment, mais cela ne voulait pas dire que tu pouvais te lancer dans un amour impossible avec une quelconque fille, tu avais toujours autant de chose à prendre en compte. Les filles Nilza et Louve. Ton père tentait toujours de mettre la main sur elles, comme si ces dernières étaient un trophée à remporter, alors qu’elles étaient bien plus que ça. Tu ne songeais pas à les laisser entre ses mains, pourtant tu n’avais pas non plus envie d’arrêter les combats qui te mettaient souvent à mal. Enfin, tu voulais songer à autre chose, tu n’allais rien laisser faire, les petites resteront avec toi coute que coute. Tu ne pouvais pas les laisser vivre auprès de ton père, tu le connaissais, tu savais exactement de quoi était capable cet homme. Il avait ruiné ta vie et surtout mis dans une boite ton frère jumeau par honte. Tu en avais la boule au ventre rien que d’y penser, comment avait-il pu agir de la sorte ? Tu n’arrivais pas à comprendre et tu ne le feras sans doute jamais. Direction ta douche, tu n’avais qu’une envie sortir et donc rejoindre Jude à la fête foraine, tu avais besoin de profiter un peu avant que les filles ne rentrent de l’école et Blake de son travail. Tu avais donc toute la journée pour cela. L’eau ruisselet sur ton corps, alors que tu fermais les yeux, revivant maladroitement les coups de ton dernier match qui t’avait laissé tomber dans un coma suite à la commotion, une commotion que tu avais déjà eu en plus à la tête. Tu jouais avec le feu et tu en avais certainement confiance, mais tu avais besoin de ce plaisir, de ce sport, rien n’était mal dans ce dernier ? Pas pour toi, tes proches ne diront pas forcément la même chose, surtout Jude ou même Blake sans doute. La douche terminée malgré ce mauvais moment passé dedans, tu sortais pensant à envoyer un message à Jude pour lui dire où vous retrouver. Tu avais pris peu de temps pour te vêtir, de toute façon, tu n’y allais pas pour plaire à Jude, elle n’avait point le choix de t’aimer comme tu étais. Après tout, elle était ta meilleure amie, parfois, tu la voyais comme un petit ange t’aidant dans ta vie, te guidant, mais ce n’était pas pour autant que tu l’écoutais forcément. Tu prenais tes pieds pour aujourd’hui, tu avais envie de marcher pour rejoindre la belle sur la jetée où était la fête foraine. Tu regardais autour de toi, le sourire plaqué sur tes lèvres, alors que tu laissais ton regard joncher toutes les personnes que tu croisais. Tu étais plutôt heureux d’être en vie et tu n’avais même pas songé à comment tu pourrais dire à Jude que durant trois jours tu avais été dans le coma. Blake n’avait pas su la prévenir et toi tu n’avais pas pensé à le faire, alors que cela faisait à présent quelques jours que ça c’était produit. Tu pouvais d’ores et déjà entendre les musiques de la fête ainsi que sentir la bonne odeur se dégageant de tous les stands à nourriture s’y tenant. Tu en avais l’eau à la bouche, surtout que tu commençais à avoir une petite faim. Marchant tout en te faufilant dans la petite foule présente pour rejoindre le fin fond de la jetée où était censée attendre Jude. Tu y arrivais la cherchant du regard, tu la voyais contempler le rivage et sans doute la mer se déchainant sur les rondins de bois faisant tenir le ponton. Déposant tes mains sur ses yeux, tu souriais. « C’est qui ?» la question tellement simple qu’elle pourrait gagner un million facilement. Tu finissais par la prendre dans tes bras et venant embrasser son front avant de la questionner. « Tu vas bien ma belle ?» Enfin, tu attendais aussi sa réaction sur la tête que tu avais, cette dernière portait encore les traces de ton dernier combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSmeilleur couple ambiguë/love.
avatar
AWARDS ▵ meilleur couple ambiguë/love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1058
▵ arrivé(e) le : 12/01/2017
▵ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Dim 19 Fév - 14:07

Friendship makes it possible

to return to childhood sometimes
EXORDIUM.
Jude ne prenait pas souvent congé. Non en fait elle ne prenait congé que quand elle était certaine qu’elle en avait besoin, qu’elle avait des choses de prévues. Ici, deux jours. C’était tout ce qu’elle avait pris. Un jour pour s’occuper d’elle, de son chez soi et un jour pour le passer avec son meilleur ami. Si elle avait redoublé son travail depuis qu’Ezechiel avait pris la fuite, afin de ne plus y penser, elle avait au moins gardé en tête qu’autour d’elle gravitaient des personnes importantes à son équilibre comme sa famille, Charlott, Babi ou encore Sweem. Elle savait que ce genre de relation devait s’entretenir, mais aussi pour son bien être à elle. Le travail c’était une chose, la vie sociale en était une autre, mais toutes les deux étaient importantes pour Jude. De plus, qu’il s’agisse de Sweem ou de Charlott ou encore Babi, ils ne faisaient pas vraiment partie des amis qu’elle avait en commun avec Ezechiel. Et donc, passer du temps avec eux n’était pas devenu un fardeau comme avec certaines autres personnes. Parce qu’au final la seule chose qui la reliait à ces gens était cet homme dont elle était amoureuse, qu’elle n’arrivait pas à effacer et qui aujourd’hui vivait sa vie elle ne savait trop où. Si, à Wellington. Il semblait être de retour, mais elle essayait au mieux de se dire que dans cette ville il y avait deux mondes et chacun était dans un monde différent. A croire qu’un rien, même la chose la plus débile était bonne à prendre pour oublier son histoire avec ce garçon. Chez elle, il y faisait ressourçant. La décoration sobre mais d’un style zen l’aidait, la luminosité naturelle du soleil donnant sur les baies vitrées, de quoi être de bonne humeur à chaque fois qu’on pénétrait dans ce loft. Le temps d’émerger, Jude s’installa plusieurs minutes dans son divan. Le regard perdu vers la vitre, elle ne détourna le regard seulement lorsque Apple, son Husky vint déposer son museau sur ses genoux. Ce chien elle le trouvait magnifique et si lorsqu’elle l’avait recueilli il n’était encore qu’un petit chiot, depuis il avait bien poussé. Parfois elle s’en voulait d’avoir voulu un chien, elle qui était moins là, sa voisine devait souvent se charger de l’emmener en promenade. Oh, ça semblait lui plaire, mais quand même. Et puis parfois, Jude le laissait chez ses parents où là il pouvait se défouler un peu.

Lorsque la jeune femme se rendit compte qu’elle devait se bouger pour s’apprêter avant que la flemme ne l’entraine dans un cycle infernal, elle prit la direction de la salle de bain. Une vingtaine de minutes sous la douche, elle profitait de l’eau chaude qui se frayait un chemin sur sa peau. C’était ressourçant, c’était aussi un endroit où elle se perdait dans ses pensées, Rien pour l’empêcher d’imaginer, d’improviser ou simplement de composer sa vie au jour le jour. Si dans son travail tout était planifié, organisé et minutieusement réfléchit, elle laissait désormais le cours de sa vie au hasard. Arrivera ce qui arrivera. Elle ne pourrait tout de même pas l’empêcher, sinon il y a pas mal de choses qu’elle aurait donné n’importe quoi pour que ça n’arrive jamais. Une fois sortie, elle enroula son corps d’une serviette et s’attarda sur sa chevelure : armée d’une brosse à brushing et d’un sèche cheveux, elle tenta un brushing un peu à la mac gyver. Elle ne comptait pas passer autant de temps sur ses cheveux qu’ordinairement, après tout elle n’allait pas à la rencontre de Sweem pour plaire à quiconque, d’autant plus qu’ils s’étaient donnés rendez-vous à la fête foraine. Comme des enfants. Peut-être que c’était le secret pour être vraiment épanouis : retomber en enfance de temps en temps. Elle troqua ensuite sa serviette contre un jeans, un chemisier cintré et une veste en cuir puis, après une touche de maquillage et des chaussures aux pieds, abandonna son chez elle avec le sourire aux lèvres. Une journée sans stress, qui serait différentes des autres, ça ne pouvait que lui faire du bien. A l’endroit où ils s’étaient donné rendez-vous, Jude regarda une première fois autour d’elle. A part quelques groupes de personnes à gauche, à droite pas encore de trace de son ami. Le soir elle savait cet endroit reposant, ressourçant et agréable. Elle prenait souvent le temps de venir jusqu’ici pour se vider la tête, mais ça c’était avant qu’elle n’ait accepté son statut de Directrice de communication dans l’entreprise de son père. Aujourd’hui, il lui fallait toujours plus de travail, tout ça pour oublier et éviter de laisser son esprit seul trop longtemps.

Le vent glissant sur son visage, venait de temps en temps soulever ses mèches de cheveux rebelles, mais ça ne l’empêchait pas de rester totalement contemplative face au spectacle qu’elle avait devant elle. De l’eau à perte de vue, qui n’en finissait pas et qui pourrait pousser quiconque à se noyer dedans tellement l’impression d’y trouver la paix d’esprit se faisait ressentir. Des mains venant se poser sur ses yeux la fit sourire. Rien que le son de la voix l’aurait mise sur la bonne voix, malgré tout, elle joua le jeu « Mmmmh le père noel ! » Elle se retourna ensuite pour faire face à son meilleur ami, le sourire aux lèvres « oh ben j’étais pas très loin. Un peu plus de barbe et de kilos et tu pourrais postuler. Quoi que les kilos … » laissa-t-elle sous entendre non sans laisser un rire franchir ses lèvres. Jude lui rendit son étreinte et fronça les sourcils en le voyant d’un peu plus près. « Je vais toujours bien moi… » Ca sonnait creux comme réponse. Ou du moins c'était le genre de truc un peu surfait, mais en même temps elle se le persuadait elle-même, c'était un bon début, non ? Jude prit le menton de son ami dans les mains pour lui tourner le visage d’un côté comme de l’eau « Dis-moi, combien de voitures te sont passées dessus entre chez toi à ici ? » Elle se doutait bien que les traces de coups venaient de son sport de barbare comme elle aimait l’appeler, mais sans doute ne l’avait-elle pas encore vu amoché à ce point « T’es au moins venu m’annoncer que t’arrêtais la boxe j’espère ? Du coup t’as laissé ton adversaire se déchainer sur toi en guise de dernier combat. C’est bien ça non ? » Oui, sans doute que l’espoir faisait vivre, elle en doutait fort. Elle attrapa néanmoins le bras de Sweem et le tira pour l’inciter à se mettre en route « Toi, comment tu vas ? T’as quoi de beau à me raconter ? J’ai pris congé pour toi, t’as une journée pour en profiter, sinon tu devras continuer par mails ou par textos parce que je suis une femme très demandée tu comprends » continua-t-elle sur le ton de la rigolade.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 467
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Re: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Dim 26 Fév - 18:45


Jude & Sweem
Friendship makes it possible to return to childhood sometimes




Tu marchais pour rejoindre Jude, tu tentais d’oublier les mots que tu pouvais avoir avec Blake. Ut pouvais comprendre qu’elle s’inquiétait pour toi, elle n’était pas la seule, mais le combat, la boxe était pour toi une chose importante. Ça t’empêchait de sombrer dans des méandres auxquels tu ne voulais pas faire face. Tu voulais contrer les mauvaises choses de ta vie et autant dire que tu en avais pas mal derrière ce sourire que tu plantais sur ton visage pour tenter de faire disparaître ton mal être. Tu ne voulais pas y songer à ce dernier, c’était juste une partie de toi qui était comme mis de côté, c’était ton jumeau loin de toi et enfermé dans cet endroit. Ça te troublait, mais dans le fond, Riazzan était aussi heureux d’être là-bas, il était presque plus posé que toi au niveau sentimental. Il avait grandi comme toi, il était toujours pas semblable au niveau du physique, mais c’était son regard qui faisait tout, ton regard te donnait toujours les mêmes sensations que le sien quand tes pupilles se plongeaient dans les siennes. Ta journée s’annonçait parfaite, enfin c’était de façon mitigé, car tu allais forcément te prendre quelques petites remarques bien placé de ta belle Jude, mais tu savais faire face à cette divine créature qui se trouvait être ta meilleure amie. Plus vieille que toi, tu n’avais jamais fait attention aux âges, qu’importe, car vous aviez vécut tellement de chose ayant réussi à vous rapprocher, des moments de vos vies que vous n’iriez sans doute pas crier à l’ouïe de n’importe qui. Tu étais arrivé à la fête foraine sur le ponton où devait certainement t’attendre ton amie. Tu marchais toujours d’un pas assuré tout en laissant ton regard joncher les personnes présente ainsi que les attractions tentant de ne pas te faire corrompre par de la nourriture. Tu avais toujours faim de toute façon, tu pouvais toi-même te qualifier d’estomac sur pied, dès que ton odora sentait quelques choses te donnant envie tu accourais pour te remplir la pense. Tu avais finalement rejoins la jeune femme et ton sourire s’élargit alors que tu avais glissais tes mains sur ses yeux dans un élan enfantin. « C’est ça, je suis un peu en retard … mais je t’apporte les plus belle chose pour la meilleure personne qu’il soit ! » Comme si tu lui chantais ses louanges, tentais-tu de te dépêtrer de cette histoire pouvant se lire sur ton visage ? Ce dernier étant cabossé sans doute qu’elle n’y fera pas attention avec quelques mots. C’était beau d’y croire, mais ce n’était pas réel et toi-même tu le savais. Tu l’écoutais, tout en sentant ton sourire s’accroitre. Tu la chatouillais un peu avant de la soulever et la poser sur le bord du ponton. « Dis-tu comptes aller dire un coucou au fond marin ? » Ta petite menace se voulait tendre tout en tentant de la faire regretter ses mots. Gros ? Personne et du moins aucune des filles ayant parcouru ton lit ainsi que ton corps n’iraient dire la même chose. « Si tu veux je peux donc laisser pour ma barbe, en tout cas j’ai déjà trouvé ma bonne femme ! » Tu la désignais du regard rigolant un peu. Autant faire un couple de gros ensemble, même si elle comme toi étiez loin d’être énorme, plutôt dans les bonnes normes, même si forcément les normes dépendaient bien des choses. Tu finissais par la faire descendre du bord du ponton, tu n’allais pas risquer de la faire chuter de si haut, tu n’avais pas envie de commettre un meurtre … même si ce genre de chose pouvait arriver sans même le vouloir. « J’aime entendre ça ! » Glissais-tu avant qu’elle ne te questionne sur ton doux visage abîmé. Tu commençais à compter le nombre de voiture t’ayant passé dessus souriant un peu avant de rectifier ses dires. « En fait c’est le nombre de mec voulant ma peau, car leur copine me trouve à leur goût ! » Tu trouvais toujours le petit mot pour rire et tenter du coup de défaire la situation, tenté encore de ne pas entendre des reproches sur ton sport de barbare qui était tien. « Autrement ça en fait dix, un bon petit nombre ! » Puisqu’il était de coutume qu’elle observe ton visage, tu décidais d’en faire autant tout en tentant pas la même occasion le diable avec ce que tu t’apprêtais à sous-entendre. « Hm c’est une ride ça ? » tu avais collé ton visage au sien pour regarder son front. « Tu vois t’inquiéter pour moi va te laisser plein de marque ! » Lançais-tu avec ton sourire enjôleur. « Non … j’attends même mon prochain combat, enfin j’attends la validation du médecin qui ne devrait pas tarder … » Et encore, elle attaquait fort, sans même savoir que le coma avait eu le droit de t’avoir dans ses bras durant quelques jours. Des jours qui avaient parus des années à Blake. « Quoi à te raconter ? » Tu levais un peu les yeux au ciel avant de finir par tout avouer, de toute façon c’était une chose à faire, pour ne pas y passer des années sur ce sujet qu’était la boxe. Tout un sujet. « Je suis resté dans le coma durant quatre jour, donc j’ai bien le droit à quelques heures de ta vie ! » Lui annonçais-tu de façon diligente à ta meilleure amie. « Allez viens ! » tu prenais sa main avec douceur pour la mener en direction des attractions ! Marchant avec elle tu la regardais. « Tu as faim ou on saute sur une attraction ? » Tu marchais et ton regard était comme celui d’un enfant. Il sautait de manège en manège tout en posant ton regard sur ton amie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSmeilleur couple ambiguë/love.
avatar
AWARDS ▵ meilleur couple ambiguë/love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1058
▵ arrivé(e) le : 12/01/2017
▵ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Mer 8 Mar - 13:33


❝ Friendship makes it possible to return to childhood sometimes ❞Sweem & Jude Jude prenait toujours un vilain plaisir à taquiner son meilleur ami et c’était réciproque. Ca lui mettait le sourire aux lèvres, c’était bon enfant, annonçant une bonne après-midi en perspective en compagnie de Sweem qu’elle ne cesserait probablement de chercher. Ils étaient là pour s’amuser, pour profiter et retomber en enfance à la fête foraine. Il était probablement la seule personne avec qui elle prenait le temps de se laisser aller sur des manèges et des attractions. La seule personne avec qui elle oubliait qu’à côté de ça, dans une autre vie bien plus sérieuse, elle était aussi à la tête d’un service de communication. A sa réflexion, Jude lui adresse un large sourire, restant néanmoins accoudée contre le bord du ponton sans le quitter du regard. Elle n’avait pas vu les chatouilles venir, ce qui lui arracha un rire, la forçant à se plier pour éviter qu’il ne continue à balader ses mains, bien trop chatouilleuses pour se laisser faire face à des titillements de ce genre. Non, en fait elle l’aurait presque supplié d’arrêter tellement il mettait au grand jour une de ses faiblesses : les chatouilles.

Jude se retrouva sur la rambarde en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire et son premier réflexe fit de s’accrocher au bras de son ami qui la menaçait de finir au fond de l’eau. Elle jeta un œil vers ce dit fond et la hauteur ne lui donnait même pas l’envie de sauter d’elle-même, même pour le fun « Ah non. Ou alors on y va ensemble. Et puis t’oserais pas je te manquerais trop. Tu vas culpabiliser toute ta vie, tu devras rendre des comptes à mes trois frères, mes parents. Rien que ça t’es démotivé, avoue » Néanmoins, elle ne pensait pas une minute ce qu’elle avait dit. Certes, elle n’avait jamais vu Sweem autrement que pour un ami très précieux, mais il fallait voir la vérité en face, c’était un bel homme. Jude lui lança un regard assassin quant à son tour, il sous-entendait qu’elle aussi elle avait pris du poids « Si moi je suis grosse, toi t’es un vrai cachalot, je te préviens ! » surenchérit-elle « Et puis les mères Noël, au jour d’aujourd’hui sont super sexy. Alors je veux bien être ta mère Noël » Il est vrai que lorsqu’on cherchait un costume de mère Noël, rares étaient les costumes proposant du rembourrage pour la faire énorme. En général il s’agissait d’une petite jupette moulante, d’un corset et parfois même avec des bas résilles blancs si on voulait vraiment jouer dans la séduction.

En se concentrant un peu plus sur son meilleur ami, Jude n’était pas passée à côté des coups et blessures qu’il avait sur le visage. Elle n’avait même pas hésité à demander des explications non sans une petite touche d’humour à laquelle Sweem répondit lui-même par de l’humour, malgré tout, elle gardait ce visage inquiet et renfrogné « Moi, je pourrais encore faire de la chirurgie esthétique en m’inquiétant, alors que toi le jour où tu perdras ta tête, on pourra plus grand-chose pour toi » Jude avait sa franchise, mais ce n’était pas de la méchanceté pour autant. Juste de l’inquiétude. A ses yeux Sweem avait beaucoup d’importance, il était un peu comme un petit frère qu’elle n’avait pas, à défaut d’être la plus jeune de sa famille. S’inquiéter pour lui était donc quelque chose d’automatique, qu’elle ne pouvait contrôler, surtout en sachant le sport qui lui plaisait d’exercer « Ton médecin il devrait aller en prison pour autoriser ses patients à se faire frapper dessus. Sincèrement ! » elle ne lâcha pas son regard, les sourcils froncés et reprit de plus belle « d’ailleurs, je compte bien porter plainte si jamais il t’autorise de reprendre » Elle n’était pas vraiment sérieuse, Sweem était un grand garçon, elle pouvait le mettre en garde, mais en aucun cas elle ne se permettrait de s’initier entre lui et sa passion. Jude attira Sweem par le bras pour faire quelques pas, sans penser que le pire était à venir dans les nouvelles du jour concernant son meilleur ami. Lorsqu’elle entendit le mot « coma », elle s’arrêta net, pas sûre d’avoir bien saisi l’information « De quoi tu parles ? » encore une fois, elle fronça les sourcils alors qu’il tenta de l’emmener vers les attractions, mais pour le coup, seule l’info qu’elle venait d’avoir l’importait « Non, non. Attends. Est-ce que t’es en train de me dire que t’as été dans le coma et qu’on ne m’a même pas prévenue ? Est-ce que t’es vraiment en train de me dire que ton sport de barbare t’as envoyé dans le coma et que t’attends que ton médecin te donne son aval pour que tu puisses à nouveau monter sur le ring ? » Elle ne le lâchait pas du regard, exaspérée. « Le jour où t’auras moins de chance et que tu finiras entre quatre planches – ce que je n’espère pas, attention – vous avez prévu quoi ? M’envoyer un carton d’invitation pour tes funérailles ou comment ça se passe ? » Jude fit mine de réfléchir et toujours avec un air sérieux, elle reprit « Tu sais quoi ? Demain je vais aller dans un magasin de bricolage, je vais prendre la peinture voyante et j’irai peindre mon numéro de téléphone dans toutes les pièces de ton appartement, en gros, bien voyant, comme ça vous n’aurez même pas l’excuse de ne pas avoir mon numéro de téléphone. Parce que c’est la seule excuse qui pourrait excuser qui que ce soit. »

Jude tenta de faire abstraction de cette information qui allait probablement lui bouffer l’esprit une bonne partie de la journée, ainsi que son exaspération pour profiter de l’instant présent sans trop se prendre la tête « Mais t’es sûr qu’aller dans des attractions est conseillé pour un comateux ? » malgré tout elle continuait à avancer alors qu’il lui proposait d’aller manger, ou de commencer par s’amuser. « Je crois que c’est mieux de manger après, sinon on risque de dégueuler tout ce qu’on aura mangé et toi, tu devras me tenir les cheveux comme font les bonnes copines tu vois ? » Elle continuait d’avancer d’un pas aisé et demanda « Quelle attraction te tente le plus ? D’ailleurs, tu fais comme tu veux, mais tu me dois au moins une grosse peluche toute douce. Pêche au canard, stand de tir je m’en fous mais je la veux cette peluche. Et pas la toute petite, la très grosse ! » Ben oui, il pouvait au moins se donner pour gagner une peluche, après tout elle était surement la dernière au courant de son coma. C’était le seul moyen pour lui d’éviter le conseil de guerre, autrement dit.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 467
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Re: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Mer 29 Mar - 16:31


Jude & Sweem  
Friendship makes it possible to return to childhood sometimes




Tu la jonches du regard. Elle tente vraiment là, de suite, de te faire changer d’avis ? Bon, tu le sais tu n’irais pas jeter cette petite caille dans l’eau, mais tenter de te faire culpabiliser c’était mal. Tu la laisses faire son aparté, il n’est pas celui-ci alors autant te laisser aller à l’écouter. Tu souris tout en venant retirer une mèche de cheveu de ta meilleure amie de son visage. « Laisse-moi le temps de me décider.» Tu fais mine de réfléchir à la question tout en poussant le vice un peu plus loin en faisant semblant de la pousser dans l’eau. « Ça va j’ai encore besoin de toi pour le baby-sitting.» tu plaisantes bien sûr et pas besoin de préciser avec Jude, à quoi bon ? Ça serait comme gaspiller de la salive pour rien. « Mais saches … que je n’ai pas peur de tes frères !» Tu ne peux pas oublier de préciser cela, plus jeune tu n’aurais pas dit ça, quoi que tu aurais sans doute tais tes peurs, car dans le fond, tu savais que tu aurais sauté sur eux s’il le fallait. Tu la regardais laissant ton sourire sur ton visage. « C’est mignon un cachalot, non ?» Cachalot, baleine …autant dire que tu pourrais refaire avec elle tous les noms d’oiseaux qu’on pouvait trouver dans la mer ! Elle ressemblerait bien à un morse. « Souris voir !» étrangement elle le fait. Tu devrais lui dire que c’était pour une connerie. « Tu es sûr de pas avoir un morse dans ta famille ?» Tu grimaces, tu vas finir par te casser les dents en te prenant sa main dans la tronche, mais ça fera toujours moins mal que le mec que tu avais combattu. «Tu avoues enfin que tu veux être avec moi !» Tu souris à cette pensée, surtout que tu penses finalement à Blake. Quelle idée de penser à elle en ce moment précis ? Sans doute que sa présence t’avait bien aidé et que ta vie sans elle serait clairement différente et peut être ingérable. Blake, Jude parfois Khandi. Toutes la même rengaine : c’est quand que tu arrêtes. Jamais. Tu ne peux pas, c’est une question de survie, sans ce sport, un sport certes de barbare tu ne saurais pas avancer dans ta vie. Tu ne pouvais pas affronter ta vie sans ça, c’était ton moyen de te défouler légalement et non en allant taper sur ton géniteur, car parfois si tu t’écoutais tu serais déjà en train de serrer de tes mains son cou. « Vous pourriez toujours venir me voir sur la tombe !» Tu le sais ce n’est pas drôle et tu assumes totalement ton dire. La vie, la mort au final ça rime à la même chose pour toi. Tu ne vois pas de différence, sauf que mort, tu n’as plus toutes ces souffrances. Tu pinces tes lèvres secouant la tête de haut en bas. Ton regard ne quitte pas le sien jusqu’à lui offrir un sourire. Tu lâches un petit rire secouant à nouveau la tête dans tous les sens. « Il va m’autoriser à reprendre … !» Tu lui dis et ton sourire s’estompe. « Vous ne pouvez pas comprendre comment ce sport, me fait vivre, me donne parfois une raison de ne pas défoncer la tête de mon père ou de quiconque touchant à mes proches …c’est le seul truc qui me fait garder la tête froide !» Tu restes calme, tu ne cesses de clamer tout cela, mais tu as l’impression que tes dires, tes envies ne font que passer par une oreille ou ressortir par un autre orifice … ce qui te saoule. Mais tu restes calme. Lui annoncer le coma ? Une mauvaise idée, mais une obligation à tes yeux, tu ne te vois pas lui mentir. Tu secoues juste la tête positivement à chacune de ses paroles. Tu ne vas pas la couper, ça sert à rien, tu la laisses déverser ses dires tout en souriant. Tu finissais par tenter de te retenir de rire avec son histoire de peinture et tout, mais tu as du mal, tu finis juste par exploser de rire en pinçant tes lèvres. « Désolé … ce n’est pas drôle …» Tu mords ta lèvre secouant la tête. « Si en fait ça l’est pour la peinture !» Tu plisses un peu ton regard finissant par hausser les sourcils tout en faisant une grimace. « Je ne sais pas pourquoi tu n’as pas été prévenu …» Tu tentes de résumer un peu le discourt qu’elle ta fait. « Mais je ne vais pas mourir … puis le sport pourrait me tuer …comme l’un de ses manèges ou une voiture …tu sais les accidents ça arrive vite !» Tu peux hésiter entre te foutre un peu plus dans la merde face à Jude ou alors juste sourire maintenant. Autant te taire, elle sait quoi dire, tu n’en doutes même pas. Tu finis par la prendre dans tes bras. « Je t’aime et je vais bien !» Tu souris en te décalant un peu pour plonger ton regard dans le sien ! « Je vais bien !» Tu tentes de la rassurer, des filles tu en as à rassurer, plus que tu ne le voudrais sans doute ! Elles sont cinq à être importante pour toi. : Nilza, Louve, Jude, Khandi et Blake. Du beau monde. « Je suis pas un comateux !» Tu arques un sourcil. « Les comateux ça marche pas et ça ne parle pas !» Tu secoues la tête, même si tu as compris ce qu’elle voulait dire. « Au moindre mal de tête on arrêtera !» Tu n’as qu’une envie la supplier du regard, ce que tu finis par faire en faisant une petite moue de chien triste. « Je veux m’amuser avec toi, tu veux, hein que tu veux ?» Chieur. Parfois tu étais pire qu’un gosse, mais ça te rendait terriblement mignon …déjà que tu étais sexy. « Sauf que moi je suis un bon copain … qui te soutiendra pas pour ça !» Elle le sait que tu seras là pour elle, tu étais là durant votre adolescence avec Khandi après tout. Tu prends en main ses cheveux, de chaque côté de son cou en souriant. « Et pourquoi je te dois une peluche ?» Tu le sais, mais bon, tu tentes d’y échapper. « Puis, je préfères t’offrir le restau !» Oui manger. Enfin, tu souffles un peu réfléchissant un instant à l’attraction à faire. « L’ascenseur ?» Que tu proposes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSmeilleur couple ambiguë/love.
avatar
AWARDS ▵ meilleur couple ambiguë/love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1058
▵ arrivé(e) le : 12/01/2017
▵ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Sam 8 Avr - 12:40


❝ Friendship makes it possible to return to childhood sometimes ❞Sweem & Jude Toujours assise sur le muret, Jude toisait son meilleur ami du regard. Elle se demandait ce qui pouvait bien lui passer par la tête et ne put retenir en rire en le regardant réfléchir. En le voyant essayer de la pousser encore un peu plus vers le vide, elle s’agrippa plus encore à lui. Jude s’imaginait bien que si vraiment elle venait à tomber, ce n’aurait pas été délibérément et probablement qu’encore une fois, il tenterait de cacher son corps. Bien que là, l’eau l’aiderait forcément « Tu sais comme moi que ça peut mal finir ce genre de petit jeu » Elle faisait allusion à leur passer commun, ce secret qu’ils avaient en commun avec Khandi. Elle en parlait le moins possible et pourtant là, ça pouvait se répéter, bien que contrairement à cette pétasse, Jude était bien agrippée et Sweem savait au moins ce qu’il faisait. Du moins elle l’espérait. Sa pique sur le babysitting ne la gêna pas, non seulement elle savait que lui tout seul ne pourrait pas se passer d’elle, et oui. Mais en plus garder ses nièces était toujours un chouette moment pour la jeune femme. C’était un moment entre filles à se balader avec Apple, ou à flâner dans les rues « Fais pas genre, tu sais pas te passer de moi un point c’est tout » et à vrai dire c’était réciproque, mais pour qu’elle l’avoue, il pouvait encore se gratter.

« Tu devrais, ils sont terribles… » Ou pas. Déjà Spencer était paumé quelque part en Afrique pour un projet dont personne n’avait eu vent si ce n’est Charlott. Jude n’avait d’ailleurs pas compris pourquoi il n’avait pas emmené sa femme avec lui, plutôt que de l’abandonner toute seule à Wellington. Enfin « Toute seule ». Quant aux autres, Il y en avait un qui était un peu trop pris par ses affaires et l’autre n’était pas le genre à vouloir se battre pour quoi que ce soit. Jude le regarda sans rien laisser paraitre « Alors pourquoi tu t’es jamais tapé un cachalot si tu trouves ça si mignon ? » En entendant la connerie qu’il sortit ensuite, elle le bouscula « T’es trop méchant. Tu mérites que je te plante là et que j’aille trouver un vrai Gentleman. Tu sais, du genre qui font des compliments. Je suis certaine que je peux trouver ça dans mon entourage. »

Jude hausse un sourcils. Pas du tout exagéré en plus, ou peut-être que si. « J’ai jamais dit que je voulais être avec toi. Je suis trop vieille, t’es encore un bébé toi » Elle le cherchait clairement et son sourire pouvait en témoigner. Pour se faire pardonner, elle prit son visage entre ses mains et déposa ses lèvres sur la joue de Sweem. Son humour est d’ailleurs un peu trop noir pour plaire à la brunette. Elle le bouscule encore une fois pour parler de façon si détachée du risque de succomber à son sport. Elle n’avait jamais espéré une chose pareille, et c’était sans doute la raison pour laquelle elle voulait qu’il arrête. Elle marqua une courte pause puis reprit sur le ton de la plaisanterie « … Je ne parlais pas de moi bien sûr » Jude n’avait pas besoin d’ajouter qu’elle déconnait. Sweem était un peu trop important dans sa vie pour imaginer ses funérailles. Avec lui elle avait l’impression que la vie était simple parce qu’il avait cette facilité à justement prendre les choses avec un certains recule. Peut-être un peu trop même, c’était la raison pour laquelle elle se sentait obligée de lui rappeler que sa propre vie était importante et qu’il devait en prendre soin « Il ne va pas t’autoriser à reprendre parce que je vais lui verser une somme tellement grosse qu’il n’en aura que faire de ton désir de reprendre. » Autrement dit, elle était prête à payer cher si seulement c’était légal. D’un autre côté, elle n’était pas sa mère, elle n’avait même pas le droit d’agir de la sorte. Sweem était assez grand et même si Jude espérait toujours qu’il lui annonce qu’il abandonnait la boxe, elle n’avait aucun droit sur ses choix. Elle devait plutôt l’encourager, le respecter voir même le supporter. Mais supporter quelqu’un à se faire frapper dessus c’était pas dans ses habitudes. « Mais il y a d’autres sports, Sweem. Je veux dire que t’auras pas de la chance à chaque fois et j’aimerais autant que t’y laisses pas ta tête. Je suis désolée, mais je ne veux pas être la fille qui te mettra un pied dans la tombe en t’encourageant à risquer ta vie. Je t’admire parce que je crois que c’est pas un sport facile, mais j’approuve pas. Mais après tu fais ce que tu veux, t’es un grand garçon. Mais fais attention et ne fonce pas en te disant que t’as rien à perdre » Si elle pouait, elle aurait fait n’importe quoi pour que Sweem puisse vivre une vie de famille comme celle de Jude. Des parents aimants, une ambiance familiale digne de ce nom à chaque repas de famille et le respect de chacun, des jeux, de la rigolade.

Alors qu’elle s’exaspère en lui expliquant ô combien ne pas avoir été prévenue du coma l’énerve au plus haut point, elle s’arrête alors que lui se moque d’elle. « Ris pas, parce que je vais VRAIMENT le faire. » eh oui. Elle avait au moins l’audace d’agir de la sorte et aller acheter un pot de couleur pour repeindre l’appartement de Sweem avec son numéro un peu partout, c’était pas sorcier. « c’est pas pareil. Toi tu le provoques ton destin funéraire. » Oui, elle était têtue et Sweem devait la connaitre depuis le temps. Elle ne finira pas par s’y faire, mais au final elle ne pouvait quand même rien changer à la situation alors peut-être qu’à la fin elle arrêterait de le saouler avec ça. Sa façon de la rassurer la laissait perplexe. Il tentait de la convaincre et Jude le fixait droit dans les yeux avec un regard pas du tout convaincu « C’est qui que t’essaies de rassures là ? Toi ou moi ? Parce que si c’est moi, c’est raté. Essaie encore. Fais gaffe, t’as plus que deux chances, après c’est game over darling » Au moins, elle arrivait encore à allier l’humour au sérieux. C’est qu’elle n’était pas si vexée que ça, non ? « Oui, mais je pense qu’on va opter pour les carrousels, les manèges d’enfants, la pêche au canard. Tu sais les trucs où je suis sûre que t’iras bien en sortant de l’attraction ? » Jude sourit à sa moue de chien battu. « Tu devrais en profiter, c’est le seul moment où t’aurais le droit de me tirer les cheveux. C’est votre kiff à vous les mecs non ? » Oui, elle le savait. Elle était certaine que c’était leurs trucs aux mecs d’aimer tirer les cheveux des filles en pleine partie de jambes en l’air. Mais en y réfléchissant, c’était peut-être bizarre « Ouais mais le restau, si jamais tu me plantes un jour où on décide de voir un film, parce que tu te retrouveras à l’hosto et qu’on ne m’aura pas encore prévenue, je pourrais pas m’en servir pour te remplacer. Alors que la peluche, j’aurais qu’à la placer à côté de moi sur mon divan et à défaut de vouloir lui arracher la tête parce que tu m’auras plantée, ben je pourrais discuter avec du film. Mais après tu peux m’offrir les deux, ça se fait aussi » Un sourire de plus sur les lèvres, Jude enroula ses bras autour de la taille de Sweem, se retenant réellement de rire « Mais on va cracher nos boyaux avec cette attraction, Sweem ! » Elle fit mine de réfléchir, après tout ils étaient là pour s’amuser « Bon allez, okay. Mais je demanderais au type de l’attraction si les comateux peuvent participer. Je ne veux pas prendre de risque, ça te ferait trop plaisir » Le tenant toujours par la taille, Jude leva les yeux vers lui, retenant de rire. Il n’y avait pas de raison pour qu’il soit le seul à l’embêter après tout.

© 2981 12289 0
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 467
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Re: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Ven 19 Mai - 18:04


Jude & Sweem
Friendship makes it possible to return to childhood sometimes




Le petit pique lancé par ta meilleure amie ne pouvait pas passer inaperçue, tu ne pouvais pas ne pas songer à votre passé en commun avec Khandi. Une nuit bel et bien compliqué dans le fond, une nuit à laquelle tu ne pensais pas souvent, voir jamais, sauf quand l’une d’elles y songeaient, tu espérais par contre comme elles qu’elle ne ressortirait pas cette dernière sinon tu étais fini pour être le tuteur légal de Nilza et louve. « Je le connais … mais autant dire qu’il manque Khandi pour que l’équation soit bonne ! » Tu mordais ta lèvre, toisant à ton tour du regard Jude. Tu lèves les yeux au ciel tout en soufflant un peu, avant de sourire. « Je peux te remplacer par la première venu ! » Bon, tu le sais, ce n’est pas vrai, personne ne peut remplacer Jude, même pas Blake et pas même Khandi qui se rapprochait pourtant bien de Jude, mais ça ne serait pas pareil. « Ouai … rien qu’Emerson rêve d’un couple Swude ! » Lâchais-tu. Tu les connaissais ses frères et tu savais exactement à quoi t’attendre avec eux, pas bien féroce tant qu’on ne faisait pas de mal à Jude et encore parfois elle ne disait pas tout la petite et c’était toi qui devait aller régler quelques comptes pour que la belle n’ait pas de larme à verser pour des ignorants, des hommes ne méritant clairement pas d’approcher Jude. « Car … j’ai toujours trouvé des cachalots bien plus sexy ! » Tu disais. Elle était canon Jude, mais t’imaginais clairement rien avec el, même pas un petit câlin au coin d’un oreiller, impossible. Non, tu ne pouvais pas songer à ça, c’était comme tenter de te faire ta sœur, plutôt écœurant et pas très réglementaire. « Han bon je te laisse là alors … autant dire que tu peux trouver mieux, mais pas aussi séduisant que moi ! » Tu te reculais légèrement ‘elle pour faire des pauses de dieu grec, pour montrer tes muscles et tes atouts. « Un bébé ? La fille d’hier ne disait pas ça elle ! » Tu commençais à faire une petite moue, tu venais tout d même d’être traité de bébé, peu importe qu’elle venait de se traiter de grand-mère, ça tu t’en fichais complétement. Son petit baiser te redonne un peu de baume au cœur, mais bientôt ça sera à toi de te faire pardonner ton humour noir bien plus offusquant que le sien. « Tant pis si tu ne viens pas ! » Comme si tu la croyais, elle serait la première tout comme toi tu serais le premier à venir lui rendre visite sur sa tombe, si el venait à mourir ou autre. Mais ça tu allais éviter d’y songer, pour ne pas te rendre mal. Tu hausses les épaules, tu souffles. « Ouai et il perdra sa carrière par ta faute … laisse-moi faire mon sport ! » Que tu lui balance en pleine figure, un peu remonté dans le fond, mais tu prenais encore et toujours cela de façon cool et en rigolant, car tu le savais que ça pouvait lui déplaire après tout. Bref, tu l’écoutais assigner ses mots et tu secoues la tête. Tu la comprends ses mots sonnes juste, tu as envie de lui donner ce plaisir : que tu allais arrêter. Mais non, tu ne pouvais pas le faire. Tu étais égoïste et tu en avais conscience rien que cette idée te rendait mal. Tu ne voulais pas abandonner ton amie et ni les autres mais tu ne pouvais pas renier qui tu étais pour leur faire plaisir. « Écoute-moi, ma belle ! » Tu lèves son menton vers toi et tu plonges ton regard dans le sien. « Si il m’arrive quelques choses à cause de ce sport, dis –toi que tu n’y seras pour rien, c’est mon combat, ma vie et je te comprends, tu pourrais me convaincre, mais me voir malheureux de ne plus le faire te rendra malade ! » Tu marques une petite pause. «J’irais bien et tu pourras être sûre que tu auras tout fait pour me convaincre de ne pas le faire, je te jure ![/b] » [/color] Tu viens embrasser son front et tu la serre contre toi en embrassant à nouveau le dessus de son crâne. « Promis je vais t’ajouter aux personnes à prévenir obligatoirement, comprit ! » Tu tentes de te rattraper du fait d’avoir ri, car elle le prend pas trop bien de ne pas avoir été prévenu de ton accident. Mais bon. « Si tu le dis ! » Stop, tu ne voulais plus épiloguer sur ton sport et ta futur mort qui pourrait venir d’une seconde à l’autre ou même dans cinquante ans « Tout va bien et l » amusement est conseillé dans mon état …[/b] » [/color] Tu souris un peu , tu voulais aller faire des ménages, alors tant pis, tu n’avais pas besoin de faire les trucs pour les gosses. « Ouai, tu veux ps aller dans les manèges à sensation c’est ça ? » Que tu demandais tout sourire, tu voulais l’accuser d’avoir la frousse, après tout, tu ne voyais pas pourquoi elle refusait d’aller dans les manèges. Tu grimaces à sa réflexion ce qui te fait carrément lâcher ses cheveux. « Tu viens de me donner une vision étrange de toi et moi … merci ! » Tu grimaces toujours, tu as eu l’impression de te voir coucher avec ta sœur, l’horreur. « C’est mignon …tu veux un doudou pour me remplacer … » Oui tu trouves cela mignon, mais peut-être pas le fait qu’elle compte déjà te remplacer, la peste. « Mais sinon tu songes à me remplacer depuis longtemps ? » Demandais-tu avec ton regard plus qu’interrogateur. « J’offre la peluche, toi le restau au survivant ! » Tu rigoles, tu le sens elle va râler, mais ce n’est pas grave. « Demande lui, il te draguera peut être au passage on pourra y monter gratuitement ! » Vous allez donc à l’ascenseur, vous êtes installés, mais il manque encore du monde, autant dire que tu en profites pour parler avec Jude. « Sinon dis-moi niveau mec comment ça se passe ? » Tu ne pouvais pas parler que de toi, ce qui était le cas depuis que tu lui avais avoué ton coma et ton accident. Elle s’apprêtait à répondre quand le manège s‘envola en l’air …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AWARDSmeilleur couple ambiguë/love.
avatar
AWARDS ▵ meilleur couple ambiguë/love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 1058
▵ arrivé(e) le : 12/01/2017
▵ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Mar 4 Juil - 22:38


Friendship makes it possible to return to childhood sometimes

Sweem&Jude


Jude arqua un sourcil en entendant la boutade de Sweem la concernant. Elle savait qu’ils étaient bien plus proches que ça et qu’aussi bien l’un pour l’autre, il leur était compliqué de se faire remplacer dans la vie de l’autre. D’ailleurs, Jude n’avait jamais songé à cette hypothèse puisqu’elle savait que c’était déjà voué à l’échec « Si tu penses me faire croire que la première nana venue arrivera à me remplacer, bah j’aime autant te dire que tu te plantes, je suis i-rrem-pla-çable» lui lança Jude avec un sourire qui ne quittait pas son visage. A nouveau, Jude eut une pensée pour son frère qu’elle n’avait plus vu depuis un an maintenant. Ni son, ni image et lorsque Charlott lui disait qu’il n’avait pas beaucoup de réseau et qu’il n’avait que quelques minutes à lui consacrer à elle seulement, elle ne pouvait nier que ça la blasait. Elle n’avait d’ailleurs pas compris pourquoi il était parti dans la cambrousse, laissant sa femme toute seule et tout ça pour quoi, pour un projet en rapport à son entreprise. Jude cherchait toujours à savoir quel genre de projet il pouvait avoir trouvé d’intéressant en allant se perdre autant de temps en Afrique « Ouais fin Mason aussi … » La jeune femme n’ajouta rien de plus. Sans doute que Sweem saurait ce qu’il se passe vraiment dans sa tête. Il était au courant que le départ de son frère en Amérique, elle ne l’avait jamais vraiment approuvé, tout comme il savait qu’elle trouvait cette histoire d’Afrique un peu bizarre. Tout ça pour dire qu’elle reprochait des choses à son frère, mais tout ça n’était encore que des histoires de famille, rien de bien grave. Elle préférait ne pas en faire un drame digne d’une guerre mondiale, surtout que niveau famille, elle vivait dans un cadre sécurisant et aimant, ce qui n’était pas le cas de Sweem « C’est pour ça que toutes les nanas avec qui tu fricotes sont aussi épaisses qu’un câble de frein ! » Jude bouscula légèrement Sweem, mais le rattrapa aussitôt par le bras en le voyant s’éloigner un peu trop d’elle pour lui affirmer que de toute façon, pour rien au monde elle voulait l’échanger. Dommage pour lui, mais désormais il devrait la supporter jusqu’à son lit de mort « Non mais t’as vraiment cru que t’allais te débarrasser de moi aussi facilement ? » Comparé Sweem à un bébé n’était pas la chose à faire et Jude le savait. Pourtant, elle ne l’avait pas fait comme pour lui rappeler une quelconque immaturité, mais plutôt pour mettre en avant leur différence d’âge. « Oh mais le prend pas comme ça, je préférerais être un bébé avec toi que la mamie que je suis » Bon, pas si mamie que ça, elle n’avait que vingt-huit ans après tout. « D’ailleurs, elle s’appelait comment ? Elle était jolie ? Tu comptes la revoir ? Brune ? Blonde ? Rousse ? Cachalot ?» Jude voulait en savoir plus sur cette potentielle fille. Même si elle savait que Sweem était assez grand pour gérer ses relations tout seul, elle gardait néanmoins un œil sur les potentielles filles à abattre.

Jude ne put s’empêcher de froncer les sourcils en l’entendant parler de son enterrement. Elle ne voulait même pas y penser, surtout qu’elle l’aurait prévenu, si il en arrivait à ce stade. Elle n’espérait pas, évidemment et c’était sans doute la raison pour laquelle elle semblait si insistante concernant le sport de son meilleur ami. D’un autre côté, elle savait qu’elle ne pouvait pas l’interdire de faire ce qu’il aime. C’est plus un gamin, il pouvait désormais gérer sa vie tout seul, mais malgré tout, elle aimait lui répéter gentiment que son sport était bien trop violent pour qu’elle l’approuve. « Ben s’il perd son titre de médecin, c’est la vie des citoyens de cette ville que j’aurais sauvé, en plus de la tienne donc ça sera bien fait ! » continua-t-elle sur le ton de l’humour malgré tout. Elle n’avait aucune pitié envers ce médecin qu’elle mourrait d’envie de payer pour qu’il ne laisse pas Sweem reprendre la boxe. Mais quelle personne serait-elle ? « Ben alors tu fais attention » Evidemment, lui demander d’arrêter et espérer qu’il le fasse relevait du rêve le plus inconcevable qu’il puisse exister « Mais c’est pas pour moi que je dis ça, mais pour toi. Tu peux pas faire ce sport en te disant que de toute façon, il y a des risques que t’y restes. C’est pas juste. Pense à tes nièces, elles vont faire quoi après ? Donc tu fais ton sport, okay, mais tu fais attention et tu prends pas ça à la légère. Promets-le. » Evidemment que s’il lui arriverait quelque chose, elle serait probablement inconsolable, mais elle pensait d’abord à lui et à ses princesses avant de penser à elle seule. Jude lui lança un regard suspect, sans doute parce qu’elle apprenait seulement aujourd’hui pour son coma et malgré l’étreinte que lui proposait Sweem, elle restait sceptique « J’espère bien, mais n’empêche qu’un de ces jours je vais venir repeindre ton appart. J’ai plus confiance maintenant. » reprit-elle sur le ton de l’humour. Certes, elle avait une réelle confiance en Khandi, mais Blake… Voilà. La preuve étant qu’elle n’avait pas été foutue de la prévenir cette fois-ci.

Jude se concentra sur la fête foraine. Après tout, ils étaient là pour s’amuser et non pas pour passer l’après-midi à parler du sport de Sweem ou de comment pourrait se passer ses funérailles « Tu sous-entend quoi, là ? Que je flippe ? Mais c’est mal me connaître » Jude éclata de rire en pensant à ce pourquoi Sweem venait soudainement de libérer sa tignasse brune. En effet, ça pouvait sembler étrange, bien qu’elle n’avait en rien sous-entendu quoi que ce soit les concernant tous les deux « C’est toi qui pense à mal, moi je t’avais juste casé dans un groupe de mec en général. C’aurait pu être avec une autre fille que moi ! » Elle fit mine de réfléchir, puis reprit « Je sais que je suis canon et très séduisante, mais je ne me permettrais pas de penser quoi que ce soit d’obscène nous concernant, voyons. ». En passant devant un stand de pêche aux canard, justement une énorme peluche attira l’attention de Jude. Elle la montra aussitôt à Sweem afin de lui montrer le genre de peluche avec laquelle elle aurait potentiellement pu vouloir le remplacer « Non non, juste depuis… » elle regarda sa montre « … Ah ben depuis une petite vingtaine de minutes. Depuis que je sais que je ne suis pas assez importante dans ta vie pour être digne de savoir quand t’es dans le coma. C’est ma vengeance personnel » Tout ça, elle le disait désormais sur le ton de l’humour, bien qu’elle reprît aussi vite « Voilà, c’était ma dernière pique bien placée, maintenant je passe à autre chose, promis. » Elle le tira vers elle pour lui déposer un baiser sur la joue et ainsi sceller la fin de sa crise existentielle. « Dis donc, où est passée ta galanterie ? Tu sais que même Tate est plus galant que toi pour le coup ? T’as du souci à te faire, mon cher !» En passant devant un stand de hot dog, elle reprit « Un hot dog à 3 dollars, ça te va comme restau ? C’est l’intention qui compte » Evidemment, elle ne voyait aucun inconvénient au fait de payer un vrai restaurant à son meilleur ami, mais l’idée de se venger des petites piques de Sweem la démangeait. Et puis parfois, elle n’avait pas besoin d’une raison pour le charier, ça se faisait automatiquement. « Attends, je réajuste mon décolleté alors » lui répondit-elle en tirant légèrement sur sa blouse pour sa tentative de drague. Une fois installée, il ne leur restait plus qu’attendre que d’autres en face de même et que le type de l’attraction vérifie la sécurité de chacun. La question de Sweem fit grimacer Jude. Que pouvait-elle répondre à ça, au juste ? Mais heureusement, l’attraction démarra au moment de répondre. Elle ne s’était pas attendue à une telle rapidité, ni même à ressentir une bouffée d’adrénaline telle que celle-là. Une fois au-dessus, ils pouvaient voir une grande partie de la ville de Wellington, Au moment où elle s’apprêta à montrer à Sweem le building de son entreprise, l’ascenseur descendit à nouveau avec la même vitesse que pour monter « Oh putain. C’est ta vengeance ou bien ? » Son estomac semblait se retourner et alors qu’elle s’apprêtait à attacher ses cheveux pour éviter qu’ils ne volent dans tous les sens, L’ascenseur les envoya en l’air à la même vitesse, si bien qu’elle en perdit son élastique dans l’ascension de l’attraction. N’y faisant pas trop attention, elle fut légèrement soulagée une fois qu’elle se retrouva sur la terre ferme. « Ohh on va dans la rivière sauvage ? » C’était une attraction sympa, avec de l’adrénaline aussi, sans doute un peu moins que l’ascenseur et qui allait très certainement les rafraichir au vu de la façon dont on était éclaboussé dans cette attraction « T’as rencard après ? Parce que je doute de ta sexyttude après cette attraction »



egotrip



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 467
▵ arrivé(e) le : 27/08/2015
▵ avatar : Matthew DADDARIO HOTNESS

MessageSujet: Re: Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes Mar 25 Juil - 13:12


Jude & Sweem  
Friendship makes it possible to return to childhood sometimes




Tu l’écoute, tu l’as trouverais presque mignonne à y croire qu’elle est irremplaçable ! Bon elle l’est, mais elle n’a pas besoin de le savoir, clairement. Après tout, elle est déjà assez chiante comme ça ta Jude. Enfin, vous ça dure depuis l’enfance, toujours fourré ensemble, c’est comme innée votre relation, elle était comme inscrite dans les lignes de votre main. Même si vous êtes mutuellement chiants l’un et l’autre et encore plus ensemble. « Me tente pas trop ! » Tu la toise du regard tout en souriant et la cherchant par la même occasion. Un couple Swude, ça serait mignon, mais clairement agaçant pour vous deux. Car vous vous connaissez sans doute bien trop pour songer à être un couple, même si parfois vous renvoyez cette image de petit couple. Enfin peu importe. Autant dire que tu es heureux d’avoir cette fille dans ta vie, elle a été une bénédiction dans tes pires moments, vous avez vécu des choses particulières ensemble, enfin bref … rien à voir avec sa cousine, tu ne peux plus te la voir elle en peinture depuis bien des années maintenant. « Quoi Mason ? » Que tu finis par lui demande arquant un sourcil. Il se passe quoi avec Mason ? Enfin tu as une tonne de question qui te vient en tête, alors que tu la regardes tout en souriant. « Tu mattes les meufs que je côtoie maintenant ? C’est une nouvelle lubie ? » Que tu finis par demander au sujet de sa petite remarque, elle t’avait même repoussé, mais autant dire que trois secondes plus tard elle te voulait déjà à tes côtés. « Je l’espère depuis tellement longtemps que voilà … » Même pas en rêve, mais c’est tellement bien de pouvoir l’embêter, vous vous le rendez bien tous les deux de toute façon. Rien de bien méchant ou autre, des taquineries, des enfantillages comme de grands enfants. Voilà tout. Tu lèves les yeux au ciel, tout en soufflant. Malgré qu’elle tente de se faire pardonner avec un baiser sur la joue, si en fait le baiser il fait tout, elle est trop forte. Tu la regardes et tu souffles, lassé, enfin faisant style de l’être plutôt. « Non tu resteras vieille tu finiras juste avec ton chien ! » Nah. Tu lui tire la langue prouvant ô combien tu es très mature. Enfin, tu rigoles un peu, tout en glissant ta main dans tes cheveux. « Elle s’appelle jamais ô grand jamais tu resteras dans ma vie ! » Elle n’aimait pas les enfants, alors impossible de concevoir quoi que ce soit avec elle, non impossible. Bref, tu vas finir par le payer ton humour tout pourri. Parler de ton enterrement et tout ne va pas forcément rassurer ou réjouir la belle, heureusement. Sauf si elle te voulait mort et tu es sûr qu’elle ne désire pas ça, loin de ça même. Tu la regardes et tu hausses les épaules, tu trouves qu’elle se prend trop la tête avec ce qui s’est passé et tout, c’était qu’un petit coma. Bon, toi avouons que tu minimises les choses, énormément même. « T’es chiante, tu le sais ? » Non, la tu es sincère, même si ça te saoule de lui dire ça, mais c’est ta vie, ton sport, ta sante … les gens meurt par dizaine en une journée dans une seule ville … on n’en fait pas un plat, alors là c’est toi, mais ce n’est pas une raison non plus. « Je fais toujours attention Jude … vraiment ! » tu combats, alors forcément tu vas ressortir avec des bleus et tout, mais pour le moment de toute façon, tu ne peux pas reprendre, faut attendre et ça te gonfle déjà assez sans que les filles de ta vie te fasse une vie sur ça. Tu regardes Jude, elle a peut-être raison, mais il est hors de question qu’elle parle de Nilza et Louve pour te faire comprendre les choses. « Sérieux, tu mets Nilza et Louve sur le tapis là ? » Que tu demandes tout en regardant ta meilleure amie. Tu te sens presque trahis. « Tu crois quoi que je me suis mis à bosser en tant qu’ambulancier par plaisir ? » Que tu lui demandes. « Jude, tu abuses là, moi je ne critique pas quand tu bosses trop à en faire pâlir ta vie privé … non, tu ne risques pas de mourir de par ton boulot... Mais, tu risques de mourir seule ! » Tu ne veux pas être vexant, mais tu tentes surtout de lui faire comprendre aussi ta façon de raisonner. « Vivre c’est important, mais toujours voir le côté négatif l’est aussi ! » tu la regardes et tu te sens coupable de tes derniers mots, mais tu en as marre de tous ces refrains te gonfle et te blesse. « Je suis désolée … mais crois moi j’ai besoin de sortir cette rage que j’ai en moi.. » Tu penses à cet instant-là à Riazan qui est enfermé entre quatre murs alors qu’il pourrait avoir une grande vie … mais ton père est un con. Tu finis par prendre la jeune femme dans tes bras en essayant de sourire, tu viens embrasser son front. « On en parle plus et on profite ! » ouai, vaut mieux. « Puis si tu repeins l’appartement, mais des couleurs que j’aime, hein ! » Tu la regardes réagir sur les manèges. « C’est toi qui fait tout pour parler … moi j’ai qu’une hâte m’éclater … » Tu la regardes et tu souris, tu lèves les yeux au ciel tout en marchant parmi la foule en compagnie de Jude, alors que tu l’écoute. « Ce n’est pas toi qui me dit d’en profiter tant que je peux tirer tes cheveux, dis donc tu deviens vraiment vieille si tu oublies tes propres mots lancés quelques secondes avant ! » Tu lui offre un petit clin d’œil, ton sourire montrant tes petites dents blanches. « On sait jamais avec toi, tu serais capable d’abuser de moi, j’en suis sûre » Que tu lui lances. « Sérieux on revient sur ça … » Tu lèves les yeux au ciel. « Chieuse va ! » Que tu lui lances. Elle veut te remplacer, mais tu es comme elle irremplaçable, mais tu ne vas pas le lui dire ou autre du style, à quoi bon ? À rien. Elle le sait, c’est beau de parler, faut agir pour vraiment te remplacer tout comme toi pour la remplacer. C’est tout bonnement impossible, vous vous kiffez de tout puis le swude ne pouvait pas être séparé ou alors quelque chose de grave se tramait pour le coup. « Ça va je vais te gagner une peluche pour que tu puisses me remplacer, sale vilaine va ! » Que tu lui lances tout en souriant. « Je ne savais pas que je devais entrer en compétition avec tate … quand je dis que tu l’aime le gars ! » Tu lui offre un clin d’œil, elle t’a cherché en même temps en te comparant à lui, tant pis pour elle. Tu la regardes et tu attends qu’elle réagisse ou même répond. « Ouah, bin l’intention est pas très importante à mon égard je crois … je peux me payer mieux ! » Que tu lui dis en rigolant un peu plus. Enfin tu allais pouvoir décoller avec Jude. Tu la voie réajuster son haut, alors que tu lui parles de ses amours et quand elle commence à entreprendre de te répondre le manège démarre au quart de tour. Tu sens ton cœur se soulever, tu ne prends plein la face, l’adrénaline est présente dans ton être comme quand tu montes sur un ring, tu adores cette sensation. Tu survoles de tes yeux Wellington, un sourire s’empare de ton visage alors que le manège s’arrête pour nous laisse profiter de la vue. Tu admires en silence puis d’un coup bam. Tu redescends, tu es secouais de toute part, le mec du manège prend un malin plaisir et toi tu rigoles. Ça fait du bien ce genre de sensation. « Ouai c’est juste pour que tu m’avais fait chier, j’ai payé l’homme qui commande le manège ! » tu lui lances un clin d’œil, forcément ton estomac à du mal, faut dire que la vitesse à fait lever ton estomac. « Moi ça me va ! » Toi les ménages tu kiff, tu as à peine les pieds sur le sol que tu penses déjà à remonter sur un second, après tout c’est ça la magie de la fête foraine. « On restera ensemble, vu qu’on aura plus de sexattitude par la suite ! » Que tu lui rétorques allant à la queue du manège, très rapidement ce fût à votre tour. Vous êtes à quatre , le manège se lance, tu sens l’eau vous porter ainsi que les rails. Tu arroses un peu Jude lui foutant même de l’eau dans la nuque. « Faut prendre soin de toi ! » Que tu lui dis en la taquinant et l’arrosant un peu encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jude + Friendship makes it possible to return to childhood sometimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: wellington central.-