AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 986
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Mer 15 Fév - 19:55

That's why I need a one dance

got a Hennessy in my hand ♫
EXORDIUM.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il était rare de voir Jude terminer son travail à l’heure. Ou du moins de la voir sortir du bureau à l’heure. Son père essayait parfois de la foutre dehors à coup de pieds afin qu’elle puisse aussi profiter de sa vie privée, de ses amis ou autres plutôt que d’enchainer les heures supplémentaires, mais la jeune femme n’aimait pas laisser un dossier en suspens pour se remettre dedans le lendemain. Elle était déterminée et lui ôter ce trait de caractère demandait beaucoup de courage à la personne qui tentait de la faire redescendre sur terre. Malgré tout, ce soir elle avait prévu de sortir avec des amis. C’était pas le genre de soirée huppée, ni dans une boite de nuit, mais juste un moment à passer dans un bar, rien de bien folichon, mais qui pouvait détendre et être apprécié lorsque c’était si gentiment proposé. En voyant l’heure sur l’écran de son ordinateur, la brunette comprit qu’il était temps pour elle de laisser son travail de côté. Le temps de rentrer et de se préparer, elle ne serait probablement pas à l’heure. Comme à chaque fois qu’elle avait un rendez-vous d’ailleurs. C’était de loin un de ses défauts : se dire que dans une heure, il y avait deux fois plus de minutes et de secondes. Autrement dit, qu’une journée durait plus de vingt-quatre heures. Elle quitta donc son bureau et se rendit chez elle, contente de rentrer malgré tout.

A peine sortie de sa douche, la jeune femme entendit son téléphone portable sonner dans le salon. Elle s’empressa d’attraper une serviette de bain et couru en essayant de ne pas glisser pour pouvoir prendre l’appel. Sait-on jamais qu’il s’agisse d’un coup de fil important. En entendant la voix de son frère de l’autre côté, la jeune femme s’installa sur le canapé et l’écoutait parler. Il lui faisait un débriefing de sa réunion de la journée, de quoi aspirer au moins une vingtaine de minutes avec Jude. Enfin elle lui annonça qu’elle devait terminer de se préparer pour sa soirée et abandonna son téléphone une fois de plus pour retourner s’apprêter. Les cheveux plus ou moins fait et le maquillage travaillé sans non plus ressembler à une voiture volée, Jude se rendit dans son dressing pour en sortir un slim bleu nuit, un joli top noir moulant et par-dessus, un blazer. Elle laissa ses cheveux ondulés détachés et enfin, pour terminer sa tenue son choix se porta sur de jolis louboutins qui lui avait coûté les yeux de la tête, mais qu’elle avait quand même pu se permettre. En voyant l’heure, Jude vit qu’il était grand temps pour elle de quitter son loft, ce qu’elle fit. En arrivant près de sa voiture, son regard fut attiré par un papier coincé dans son essuie glace. En voyant qu’il s’agissait d’une contravention parce que la roue de sa voiture semblait dépasser un peu la ligne, le flic avait trouvé bon de la verbaliser. Ils n’avaient donc vraiment que ça à faire dans la police ? Machinalement elle fourra le papier dans son sac, prit sa voiture et rejoignit ses amis qui semblaient l’attendre depuis un moment.

La soirée battait son plein et Jude en oubliait presque tout ce qu’elle devait encore faire pour le lendemain. Des dossiers l’attendaient chez elle et elle s’était presque promis de les terminer pour la veille et pourtant, les minutes défilaient et seul un sourire qui ne semblait pas vouloir disparaître se dessinait sur son visage annonçant une soirée plutôt sympa dont elle se souviendrait, encore. Dans un autre coin de la salle, elle avait cependant remarqué une silhouette connue. De temps en temps elle relevait les yeux vers Tate qui lui aussi semblait être là pour passer du temps avec son entourage, probablement dans le but de décompresser d’une journée remplie d’action comme le voulait son travail. Peut-être cherchait-elle à croiser un simple regard, mais au final, se laissait à nouveau emporter par l’ambiance de la table où elle se trouvait. Enfin lorsqu’il daigna se lever pour rejoindre le bar, la jeune femme prit la contravention dans son sac et le rejoignit. Elle glissa le morceau de papier sur le bar jusqu’à ce qu’il se retrouve devant les yeux du policier « Je suis certaine que tu es désolé pour moi et que tu veux m’arranger le coup. J’ai raison ? » Jude lui sourit, laissant échapper un léger rire par la même occasion. En réalité elle s’en fichait pas mal de payer une contravention, même si elle pensait que le policier avait légèrement abusé en voyant de combien de centimètres la roue dépassait. C’était plus une façon comme une autre de renouer le contact après trois ou quatre ans sans l’avoir revu « Je sais que tu m’as noyée de nouvelles tel un fan hystérique, mais je voulais quand même savoir comment tu allais » encore une fois, ce n’était que de la taquinerie, rien de plus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 360
∞ arrivé(e) le : 13/02/2017
∞ avatar : Chris hot Wood

MessageSujet: Re: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Sam 18 Fév - 18:54


Jude & Tate
That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Une longue journée. Tu n’avais pourtant pas bossé. Tu reprenais le travail que Lundi, avec une nouvelle coéquipière, chose qui n’avait pas l’air de réellement de réjouir. Durant ta journée, tu aurais pu penser à aller tâter le terrain avec elle, mais tu avais préféré te morfondre. Les jours de repos était pour toi comme un jour d’école pour un adolescent. L’horreur en somme. Qu’étais-tu censé faire ? Tourner en ronde dans ton immense appartement ? Tu aspirais à bien d’autre chose, alors tu avais tenté de t’activer toute la journée. Par le surf au début de ta journée, profitant des vagues et des joies que procurer ce sport de glisse. Tu avais réussi à laisser tes pieds et mains se friper à force d’être plongés dans l’eau salé. Tu avais apprécié ce petit moment de plaisir avant de faire un jogging sur la plage, ta matinée fût musclé en somme. Ne pas rester à rien faire t’aidait à ne pas te plonger dans tes souvenirs, mais cela était parfois difficile. Tu restais souvent sur tes gardes quand tu te promenais dans les rues de la ville tentant d’éviter ton reflet dans une vitrine, tu ne faisais pas non plus tout pour éviter les magasins, car certains étaient vital à ta survit. Manger ne se faisait pas par le saint esprit, même si tu pourrais commander tes courses pour éviter la corvée, tu avais besoin de te débrouiller par toi-même. Tu étais grand après tout, tu avais grandi et murît, mais les mêmes démons du passé continuaient inlassablement à te mettre à terre comme une vulgaire chaussette. C’était ta vie, tu tentais de suivre les conseils de ton psychologue, mais ce n’était pour toi que du charabia de charlatan, toutes ces techniques testaient t’avait toujours laissé avec tes vieux songes et cauchemar, te laissant apeuré en pleine nuit, effrayant parfois les filles que tu pouvais croiser dans tes nuits pour un peu de plaisir charnel. Enfin, ta journée c’était passé rapidement et tranquillement jusqu’à ce que tu te décides de laisser ton œil protecteur sur ton écran d’ordinateur. Ton regard se déposait fort souvent sur le profil de Megara, une sœur qui tentait toujours de te tenter à lui répondre. Mais, tu n’avais pas envie d’avouer à tes parents où tu étais. Tu le savais que cela les tuaient, mais toi tu avais été tué par leur facilité à dire adieu à ton frère, tu n’arrivais pas à t’en remettre .Alors, oui c’est dingue prêt à tuer des personnes par centaine étaient les responsables, mais tu aurais voulu avoir plus de temps avec Djawny. Ce gars, ta moitié te manquait à t’en faire exploser le cœur et laissant les débris de ce dernier te couper à de multiple reprise. Enfin, ta sœur t’envoyait des messages instantanés sur ton profil, un profil sans photo, sans aucune image pouvant amener à penser à ton frère, tu cherchais à fuir les fantômes, alors que t’avait toujours conseillé de les affronter. Tu n’étais pas assez fort pour cela. Tu contemplais la beauté de ta petite sœur, le sourire aux lèvres, elle avait quelques ressemblances avec toi et par conséquent avec ton frère .tu te faisais du mal à ne lui mettre que des vents, mais tu angoissais trop de sa réaction, pourtant les messages de cette dernière sonnait comme des au secours, mais tu ne savais comme faire pour rentrer dans sa vie après quinze ans sans même blesser ta sœur. Cela était impossible, tu avais sans doute aussi peur qu’elle ne te fasse un procès, un jugement que tu méritais amplement après l’avoir abandonné. Finalement, tu abandonnas ton ordinateur et les photos de ta sœur pour aller prendre ta douche, une douche que tu ne fis pas durer trop longtemps. Car tu avais réussi à te mettre en retard en contemplant la beauté de ta petite sœur. Tu finissais par te vêtir d’un jean slim noir et d’un tee-shirt blanc pour sortir, tu fus prêt assez rapidement, tu avais placé tes cheveux à l’aide de gel et rien que grâce au touché. Pas besoin de miroir et heureusement. Tu avais enfilé tes chaussures, une paire de chaussure confortable et utile pour faire de la moto. Tu avais filé par la suite en moto en direction du bar où tu avais rendez-vous avec ta bande d’ami. Que des mecs, histoire de se retrouver pour sans doute jouer les machos.

La soirée battait son plein depuis un long moment maintenant, tu riais, tu étais comme tout mec de ton âge. Tu n’avais pas une épée Damoclès basculant au-dessus de ta tête attendant le plus mauvais moment pour te frappe. Si tu l’avais cette maudite épée, mais dans ces moments-là tu oubliais tout. Tu étais à la table avec tes amis, cherchant des choses à dire, vous aviez tous regardé autour de vous, pour observer les femmes présentes dans le coin. Certains hommes pourtant présent à cette soirée était marié, il rêvait pour certain d’être libre comme toi ou d’autre de tes amis .Les petites laisses te tenant à porter d’une seule et même femme, n’était pas une chose supportable pour toi. À vrai dire tu ne supportais pas grand-chose, les relations à long terme et ton passé. Tu vivais bien avec ce fait là, mais tu faisais aussi en sorte de ne pas y penser. Ce qui devait te rendre si attirant pour ces chers sirènes étaient sans doute le fait que tu sois si inaccessible, après tout à les prévenir directement que les choses n’iront jamais jusqu’au mariage ou ni même jusqu’à avoir un lendemain, donnait envie à certaine de tenter sa chance face à ce mur que tu étais. Enfin, tu avais fini par te lever de ta banquette qui jonchait la table que vous aviez choisi, tu avais pour mission de ramener les consommations chacun votre tour vous aviez invité les autres, c’était ton tour. Tu t’attendais tout sauf à te retrouver un morceau de ton passé. Les verres commandés pour tes gars, tu entendais cette voix qui t’avait fait hérisser les poils, alors que ton regard au lieu de se poser sur la personne se posa sur le morceau de papier mis sur les bars. Tu lâchas un petit rire en voyant que ce papier n’était autre qu’une contravention. Par courage tu relevas la tête vers Jude, laissant ta respiration se couper quelques secondes avant de secouer la tête. Pinçant tes lèvres, prenant un air si sérieux que tu pourrais faire de la politique dans l’instant avec le mensonge que tu allais sortir. « Je retiens mes larmes … qu’as-tu encore fait ? » tu restais si naturelle que cela pourrait être déconcertant. Après tout, avais-tu oublié que tu devais la rappeler depuis au moins trois ans ? Non. Mais, tu ne voulais pas y penser, puis elle te le rappellera forcément. Chose qui arriva bien vite. « Bien mieux en te voyant … tu as reçu mes messages alors ? » Ironiquement tu rentrais dans ce petit jeu qu’elle venait d’implanter, alors que tu prenais l’un des verres que la serveuse venait de déposer face à toi pour en boire une petite gorgée. « Et toi ? » Que tu demandais alors que tu venais de racler légèrement ta gorge.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 986
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Mar 21 Fév - 17:48

That's why I need a one dance

got a Hennessy in my hand ♫
EXORDIUM.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En se retrouvant dans ce bar, Jude ne pensait pas faire un bon dans le passé. Ou bien que son passé fasse un bon dans le présent. Ici, en voyant Tate un peu plus loin, c’était clairement l’impression qu’elle avait. Elle aurait pu laisser couler et continuer sa soirée avec ses amis, mais c’était comme agir comme s’il n’avait jamais vraiment existé dans son passé. Et pourtant elle avait des souvenirs avec ce gars-là, qui faisait qu’à sa façon, il avait su se faire une petite place, comme si de rien n’était. Lui comme son frère. Mais maintenant il n’y avait plus que lui. Jude avait posé ses yeux sur lui, pendant de longues secondes, elle n’avait pas cillé, jusqu’à ce qu’une voix l’appelle et la fit revenir sur terre. Elle tourna le visage vers son amie qui cherchait à savoir ce qu’elle avait, mais Jude se contenta de lui sourire en lui niant tout problème. Tout allait bien, dans le meilleur des mondes. Tout était parfait, la soirée aussi. Un sourire pour conclure ses dires, et Jude se leva en prétendant revenir dans les prochaines minutes. Elle abandonna ses amies pour rejoindre Tate qui avait attiré son attention quelques minutes plus tôt, il semblait rejoindre le bar afin de ravitailler les gars avec qui il était, probablement lui aussi. Elle lui glissa la contravention qu’elle avait eu un peu plus tôt. Si elle avait agi de la sorte pour lui tirer au moins un petit sourire, elle avait probablement loupé son coup « Rien. C’est une connerie t'inquiètes pas » ajouta-t-elle avec un sourire en coin, presque forcé. Elle reprit le PV qu’elle déchira et mis dans le cendrier le plus proche « On dirait pas pourtant. » C’est vrai, elle l’avait déjà connu plus souriant, ou plus réceptif. Mais c’était bizarre. C’était même plutôt lunatique comme relation et déroutant « Ouaip. Casper me les a apportés ». Autrement dit, non elle n’avait rien reçu. Sauf s’il parlait des nouvelles qu’elle avait de lui par le biais de son frère.

Les rares fois où elle avait entendu parler de Tate, c’était de la bouche de Julian. Parce que lui n’avait pas vraiment pris la peine de le faire lui-même. Et Jude n’avait pas envie de courir après les causes presque perdues, elle en avait assez avec Ezechiel à ce niveau. « Moi ? Je reste fidèle à moi-même, c’est déjà bien » Autrement dit, elle ne changeait pas. Ou presque, si on omettait les ascenseurs émotionnels qu’elle avait supporté ces derniers mois, mais elle ne comptait pas lui en parler. Elle ne s’apitoyait pas sur son sort, elle allait de l’avant, toujours. « C’est con, moi qui pensais avoir réussi à m’ôter cette étiquette de petite sœur du pote la dernière fois. Tu me déçois » un autre sourire sur le visage, elle lança un regard à ses amies qui semblaient chercher à savoir pourquoi elle ne retournait pas les rejoindre. La dernière fois qu’elle avait croisé la route de monsieur Mackintosh, ce n’était peut-être pas dans les meilleures conditions et pourtant, ils avaient réussi à passer outre l’évènement. La commémoration pour son frère n’avait rien de bien joyeux, surtout pour lui et pourtant, sans s’y rendre tous les ans, Jude prenait le temps d’y aller au moins un an sur deux, ou sur trois. Cette fois-là elle y était allée, et probablement que si aucun des deux n’avait bu ce soir-là, qu’elle aurait repris l’avion comme elle était venue, qu’elle reprendrait le cours de sa vie sans se demander si ça avait été la meilleure idée qu’ils avaient eu de terminer dans une chambre. En fait, elle était même certaine qui s’ils étaient restés sobre aussi bien l’un que l’autre, la tentation du passé de l’aurait pas emportée.

En rentrant chez elle à Wellington, Jude avait mis plusieurs jours avant de défaire ses valises et en voulant mettre ses affaires à la lessive, elle avait retrouvé un vêtement de foot qui ne lui appartenait pas. Non seulement elle ne supportait aucune équipe de quelconque sport que ce soit, mais en plus, il n’était même pas à sa taille. Elle avait beau avoir bu ce soir-là, elle se rappelait parfaitement à qui appartenait ce vêtement. Aujourd’hui, il était toujours planqué quelque part dans son dressing. Ça avait d’ailleurs été un parcours du combattant pour le planquer dans son appartement alors qu’elle vivait un genre d’idylle avec Ezechiel. Elle aurait autant aimé qu’il ne tombe pas dessus et heureusement, c’était mission réussie. Aujourd’hui, elle pouvait même se balader avec chez elle, elle ne risquait plus rien. A part peut-être la réaction de son frère « Au fait, il ne te manque pas un truc ? Je sais pas, un truc que t’as perdu il y a trois ans ? » Jude s’installa sur un tabouret à côté de Tate et le défia du regard. Elle commanda un mojito au barman en attendant qu’il se remémore de ce qu’il aurait pu perdre. Finalement, la jolie brune décida de mettre les pieds dans le plat. Elle ne savait pas trop comment prendre ce silence radio depuis trois ans. Okay elle était débordée, mais en général quand elle voulait vraiment rappeler quelqu’un elle pouvait trouver le temps. Elle n’espérait rien de la part de Tate, elle savait qu’il n’était pas ce genre d’homme à chercher après quelque chose de sérieux, mais elle espérait être quand même un tout petit peu plus que les nanas qu’il se tapait et qu’il ne prenait pas la peine de rappeler « Bon alors, pourquoi t’as pas rappelé ? Ca ne t’engageait à rien rassure toi. Si ce n'est, montrer que je ne suis pas qu'une fille de plus à ton palmarès»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 360
∞ arrivé(e) le : 13/02/2017
∞ avatar : Chris hot Wood

MessageSujet: Re: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Mer 1 Mar - 23:00


Jude & Tate
That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Les sorties entres potes étaient une chose que tu appréciais, tu espérais qu’une chose durant ces soirées que les miroirs ne soient pas présent dans les alentours. Tu pouvais les ignores, mais ce n’était pas la même chose, rien n’était pareil de toute façon. Tu buvais avec tes amis de façon modéré, l’alcool chez toi n’était pas un moyen d’oublier, mais tout au contraire de t’ouvrir et c’était une chose que tu n’aimais pas forcément faire. Oui, tu n’aimais pas parler passé avec les autres, même les personnes proches de toi, tu fuyais comme un chat face à un bain. Toi aussi cela te hérissait le poil. Tu avais filé au bar pour tenter d’aller chercher de nouvelle consommation, chacun payé sa tournée, vous n’étiez qu’un petit nombre, mais, c’était d’ores et déjà suffisant au niveau des verres. C’était un agréable moment que tu passais et c’était le principal. Tu pouvais éviter de penser à certaine chose. Bam. Ton passé frappait un grand coup, enfin un petit coup, si tu prenais en compte la taille de la jeune femme venant de t’approcher pour foutre un morceau de papier sous tes yeux. Autant dire que s’il elle n’avait pas parlé d’arrangée le coup, tu aurais pu croire qu’elle allait te présenter un test de paternité, non impossible. Ô que si tu avais couché avec Jude, une chose qui te démolissait quand tu y pensais, car justement cette dernière plus jeune était celle dont mon Djawny était amoureux. Autant dire que c’était dur, de savoir que j’avais couché avec elle. Oui, c’était peut être ridicule, mais tu l’assumais, c’était ainsi et qu’importe les dires, tu t’en contrefichais. Le papier déchiré, tu ne pouvais pas t’en empêcher de regarder ce dernier. « Mademoiselle voudrait les menottes pour ce qu’elle vient de faire ?» Ton petit sourie en coin, tu venais de glisser tes pupilles dans les siennes. L’erreur à ne pas faire. « Tu sais que je pourrais t’arrêter de suite ?» Enfin, tu avais mieux à faire que gérer les histoires de pv, les meurtres et les choses du style étaient plus les choses qui te motivaient à bouger tes fesses. Restant droit et un sourire presque dessiné par une personne rigide, tu l’observais gesticuler sous tes yeux. « Tu voudrais que je fasse péter le mousseux pour les retrouvailles … pas forcément prévu ?» C’était comme un message que tu venais de lui lancer là, non ? Ou pas. T’en sais rien, tu tentes juste de ne pas te perdre dans ses yeux, de repenser à ce qui vous avez finalement unis la dernière fois que vous vous étiez vu. « Je te jure ce Casper on ne peut pas lui faire confiance pour faire passer les nouvelles aux autres !» Tu pinçais tes lèvres entres elles, alors que ton regard se plongea dans le sien. Écoutant sa réponse, tu buvais à nouveau ne petite gorgée, alors que sa réponse te fit sourire, tu allais décrocher la lune à force de sourire. L’ironie était importante dans ce moment précis. Les échanges entres Jude et toi était épique et relativement déroutant. Rien à voir à vos conversations si enthousiasme et vos rapports si envoutant durant la seule nuit où tu avais trahis ta propre promesse à ton jumeau, à ton âme sœur. Tu t’en voulais et elle, elle ne pouvait pas le savoir. Pourquoi Jude le serait après tout ? Pourquoi. Qui pourrait le savoir, sauf toi, personne et tu ne te voyais pas vraiment lui parler de ça, elle allait te prendre pour un fou ? Non et surtout tu t’en fichais de ça, ce que tu voulais c’était surtout oublier, mais l’oublier n’était pas si facile. C’était Jude la petite sœur de Julian. « Fidèle à toi-même, alors c’est parfait ça !» Un léger sourire, tu finissais par la regarder. « Je t’offre un verre, peut-être ?» Autant dire, qu’il fallait peut être l’hydrater, elle qui avait tant envie de parler à en croire la conversation qui évoluait presque que grâce à elle et ses interrogations. Tu laissais le liquide présent dans ton verre jongler entre les parois, alors que tu l’écoutais manquant de faire une fausse route à cause d’elle. Plus précisément, ses mots, les mots que tu ne pensais pas entendre. Tu secouais la tête toussotant un peu avant de glisser ta main dans tes cheveux. « Comment va Julian ?» Que tu finissais par interroger la jeune femme passant outre cette petite remarque qui t’avait presque tué en te laissant faire une fausse route. La merde en somme. Tu la regardais et finissais par laisser un regard à tes potes qui attendait sans doute leurs consommation, tu finissais par demander au barman de leur emmener. Pas besoin de préciser pourquoi il était avec une fille, ils feront leur propre analyse, forcément, ils iront s’imaginer que monsieur Mackintosh avait encore eu le cran de draguer et d’amener une femme chez lui, encore. Tu en avais l’habitude, tu les collectionnais sans doute aussi rapidement que les personnes ayant des chats accumulez les griffures. La question de Jude finissait par t’interpeller, tu laissais une moue prendre possession de ton visage, alors que tu haussais les sourcils. Secouant finalement la tête. « Non, rien …» Ou alors tu ne l’avais pas remarqué, après tout la dernière fois où tu l’avais vu c’était à une commémoration, alors autant dire que ce n’était pas le plus important le reste, même si cette fois-ci tu avais succombé à la peau de la belle Jude. Elle t’avait attiré comme un petit lapin. Tu étais devenu la proie et tu ne t’en étais pas plains, jusqu’à réaliser ce que tu avais fait avec elle. « En vrai tu es venu me voir juste pour savoir pourquoi ? …» Tu demandais suite à son interrogation. « Sans doute que tu devrais comprendre pourquoi, tu le devrais, mais tu le fais pas !» Ton regard était presque glaçant, tu repensais à ton frère, te voilà mal maintenant. Merci Jude. Tu la regardais. « Alors pourquoi si ce n’était pas si important, cette histoire après je ne sais combien d’année te tracasse autant ?» Tu lui lâchais vainement. Tu étais du style lunatique et ta voix était devenue un peu plus rude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 986
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Mer 8 Mar - 16:48


❝ That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tate & Jude Jude n’avait pas attendu avant de déchirer la contravention et la glisser dans le cendrier le plus proche. De toute façon, elle savait ô combien la police était radine et n’oublierait certainement pas de lui envoyer un rappel. Alors qu’elle captait son regard, elle ne le lâchait pas des yeux elle non plus, à la recherche du moindre indice qui lui ferait comprendre quoi que ce soit « Tu bois, t’es pas en service alors non tu ne peux pas m’arrêter. Ou en tout cas, pas dans le cadre de tes fonctions. Après à toi de voir le pourquoi t’aimes dégainer tes menottes » et elle ponctua à l’aide d’un léger sourire. Jude ne cessa de le fixer pendant plusieurs secondes, jusqu’à ce qu’il lui parle de mousseux. Certes, elle ne s’attendait pas non plus à ce qu’il lui déroule le tapis rouge, ou qu’il réunisse tout Wellington pour fêter des retrouvailles, mais elle gardait en tête qu’elle avait déjà connu mieux « C’est jamais vraiment prévu, vu que tu ne donnes jamais de nouvelles. » Etait-ce un reproche ? Non, pas vraiment. Jude était certes impulsive, mais elle ne se prenait pas la tête pour si peu. C’était une simple remarque, bien que juste cette fois-là, elle aurait au moins voulu avoir ne serait-ce qu’un tout petit peu de nouvelle. Un bête message auquel elle aurait surement mis une semaine à répondre, mais ça lui aurait démontré bien des choses « Après, rien ne t’empêche de te mettre à la nouvelle technologie et laisser ton Casper de côté. Tu sais, internet, les mails, les textos. Ces petits trucs là quoi. Bien plus fiable que Casper »

Encore une fois, Jude capta le regard toujours aussi insistant de Tate « Arrête de me regarder comme ça » et pourtant, elle-même se perdait dans le bleu des yeux du jeune homme qu’elle avait en face de lui. Tate représentait une espèce de modèle aux yeux de la jeune femme. Pas tellement un modèle pour elle, mais plutôt pour les hommes en général. Elle n’approuvait pas forcément son côté volage, mais encore que ça ne regardait que lui ce qu’il faisait avec d’autres. Néanmoins, déjà petite alors qu’elle n’avait qu’une petite dizaine d’année, elle se rappelait ressentir beaucoup d’excitation quand sa mère lui annonçait que Julian allait revenir avec Tate. Elle attendait les vacances avec cet espoir-là, pratiquement, justement parce qu’il avait été le premier garçon pour qui elle avait ressenti quelque chose. C’était pas des sentiments sérieux, mais c’était les premiers. Ceux qui nous font découvrir ce qu’est d’être amoureuse. Il était le premier garçon dont elle avait parlé à ses copines, celui qui la poussait à appeler ses copines comme une furie à chaque fois qu’il osait lui adresser un simple sourire. Il était aussi le premier garçon avec qui elle avait couché, encore parce que durant plusieurs années, il avait été le seul qui lui importait vraiment et ce, même si ça n’avait été qu’à sens unique. Aujourd’hui chacun faisait sa vie, mais peut-être qu’elle avait gardé cette habitude d’avoir des nouvelles. Au moins pendant les vacances, comme quand elle était plus jeune. Les sentiments disparus, elle n’avait jamais renié le fait qu’il n’était pas simplement qu’un simple gars avec qui elle s’était perdue un soir, il y a trois ans. A ses yeux, il représentait plus qu’un coup d’un soir, il était au moins un bon souvenir qu’elle voulait garder en mémoire. « Non, merci. Y’en a qui bosse demain » un autre sourire aux lèvres, une petite pique au passage, bien qu’elle se doutait qu’elle n’était pas la seule à travailler. Mais la dernière fois qu’elle avait bu en sa compagnie, ça s’était terminé autrement que ce qu’il ne l’avait imaginé. Certes, il avait toujours ce même sex appeal qui donnerait envie à la première venue, mais là elle n’avait pas envie d’être la fille qui cède à la moindre occasion.

A la question concernant son frère, elle jeta un œil à sa montre, pinçant ses lèvres « Il va bien, en ce moment il est dans l’avion pour New-York. » Elle ou même son frère devaient parfois s’y rendre pour leur travail étant donné les partenaires américains que possédaient l’entreprise de leur père dans laquelle ils travaillaient tous les deux. La dernière fois, en revenant de New-York et en défaisant son sac de voyage, Jude y avait retrouvé un sweat de sport. Elle aimait le sport, mais pas au point d’en soutenir une équipe, encore moins de New-York. Elle n’avait pas eu beaucoup de difficulté à trouver son propriétaire et après l’avoir mis à la lessive et plié, rangé dans un coin de son dressing, elle n’avait jamais vraiment voulu le renvoyer à son propriétaire. Encore aujourd’hui, il se retrouvait en otage chez elle, en attendant d’avoir des nouvelles, mais visiblement, même ça il ne s’en rappelait pas. Elle haussa les sourcils à son tour en voyant ô combien elle ressentait le je-m’en-foutisme complet de son interlocuteur « Tant pis » Elle avait longtemps espéré qu’Ezechiel ne tombe pas dessus, mais heureusement le dressing de Jude était surement la dernière chose pour laquelle s’intéressait un homme quelconque.

La suite de la discussion prit une toute autre tournure et si Jude avait tourné le visage vers ses amies un peu plus loin, elle fut surprise de la réponse de tête, posant aussitôt son regard sur lui. Elle ne répondit pas directement à sa première question alors qu’il enchainait avec plus de froideur dans la voix avec des sous-entendus qu’elle eut beaucoup de mal à comprendre. Non, en fait elle ne comprenait rien. Elle ne savait même pas pourquoi d’un coup il semblait aussi vexé. A force de l’entendre, elle avait l’impression qu’il se contredisait. Peut-être que justement était-ce le fait qu’elle soulignait que ce qu’il s’était passé entre eux n’avait rien de vraiment important. C’est vrai, sinon il aurait donné de ses nouvelles, non ? Au moins ça « Parce qu’à la base, je suis pas la fille que t’as ramassé sur un trottoir. Alors donner de tes nouvelles m’aurait au moins prouvé ça. » Lui lâcha-t-elle sur le même ton qu’il avait emprunté « Et tu m’expliques ce que je dois comprendre ? Ce soir-là j’étais pas toute seule, je te rappelle, toi aussi t’étais là et tu t’es pas fait prier. C’est quoi ton problème à la fin, Tate ? »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 360
∞ arrivé(e) le : 13/02/2017
∞ avatar : Chris hot Wood

MessageSujet: Re: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Mer 29 Mar - 18:40


Jude & Tate
That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C’est plus fort que toi. Tu avais regardé le papier, un bout de déchiré t’amena directement à la réponse : une amende. Ça te fait sourire, elle se la joue vilaine fille, ce qui pourrait t’attirer. Ce que Jude a toujours fait. Sauf que tu n’aimes pas ça, tu ne peux pas. Tu n’arrives pas à daigner regarder une fille qu’il aurait pu vouloir, regarder ou même avoir. Tu ne trouves pas ça éthique. Tu lâches un sourire à ses propos secouant finalement la tête, ton regard venant se joindre au sien. « Je suis peut-être en mission …» Tu lui lances un clin d’œil, elle a raison, tu ne peux pas, ce que tu peux faire c’est appeler un collègue, mais tu n’as pas vraiment envie de faire ça. « Et ne t’en fait pas ton invitation à t’attacher avec des menottes n’est pas passé inaperçue …» Tu te sens obligé de rétorquer ça, c’est tout toi, sauf que tu t’en veux, car à ce moment précis, Djawny venait de se joindre à tes songes. Le mauvais mélange, pire qu’un cocktail d’alcool et de cachet. Bam dans ta face ! Tu souris à ses propos, oui elle vient bien de te massacrer. Déjà elle t’annonce la couleur un peu de votre relation, ça te fait chier, mais c’est comme ça. Tu ne peux rien y faire. Tu la jonches du regard laissant par la suite ce dernier flirter avec la salle, un petit sourire s’installant sur ton visage, avant de le reposer sur Jude. « Tu m’en as donné ?» Envoyer des questions au lieu de sous-entendre ou même te pencher sur une réponse, la meilleure des défenses à ton humble avis. « Tu penses que si je demandes un inconnu de te donner de mes nouvelles, tu seras contente ?» Après tout, tu pouvais faire style que c’était toi qui enverrait des mails et des textos tout en le faisant faire par quiconque. Ton téléphone sonne, c’est un texto. « Ô regarde je réponds !» Tu veux l’agacer ? Tu vas finir avec son verre à la gueule, tu l’auras bien cherché, mais il faut dire que tu as tes raisons, un raisonnement bien à toi qui t’avait amené à ne pas lui donner de nouvelle suite à cette nuit de sexe. Elle te demande d’arrêter de l’observer, tu rigoles un peu, comment ne pas la regarder. Merde, tu abuses. Tu ne veux pas la trouver séduisante et tout, bientôt tu vas finir par demander si les filles que tu croises n’ont jamais croisé Djawny, sauf qu’elle tu le sais, elle était un petit crush pour lui, tout comme l’était Lyzéa. « Toi arrêtes de me regarder comme ça !» Tu imites presque à la perfection les gestes qu’elle avait pu avoir en te disant cela. Tu t’amuses, mais tu souris par la même occasion, ton cœur bats un peu plus vite, dans le fond cette conversation tu l’apprécies et sans doute trop à ton goût. Tu la sondes du regard, tu la vois pensante, tu découvres quelques petites rides qui lui donne un charme fou, elle a vieilli grandit comme toi. Tu laisses ce sourire sur ton visage, alors que tu joues avec le liquide que détenait ton verre, tout en proposant à cette dernière de lui en payer un. Tu glisses ta main dans tes cheveux, faisant un bref arrêt sur ta nuque en laissant ton sourire se dissiper. Tu hausses les sourcils, laissant un souffle s’extirper d’entre tes lèvres, sérieusement, elle pensait être la seule à bosser ? Ça t’étonnait de sa part une telle réflexion, mais tu ne disais rien, en regardant juste l’heure. « Tu es une petite joueuse en fait maintenant ?» Une question. Tu adores déblatérer des questions, histoire de ne pas devoir rester dans un silence lourd et épuisant pour rien. « Un verre pour la demoiselle, ce qu’elle a commandé jusqu’à présent !» Tu souris au serveur à qui tu venais de t’adresser. « Puis une tournée pour nos amis !» Tu sortais un billet pour le presser un peu. « Tu vas le boire ce verre ?» C’était une question qui sonnait comme une affirmation que tu venais de lui lancer, elle n’avait pas le choix, puis tu parlais avec elle, Jude n’allait pas s’enfuir de la sorte ? New-York. Ton cœur vibre, tu ne laisses rien paraître comme toujours, mais tu es au bout de ta vie. Cette grosse pomme qui avait vu mourir Djawny et bien d’autre personne, tu n’y mettais les pieds la bas que quand c’était réellement urgent ou pour une commémoration. « D’accord !» Tu ne vois pas l’intérêt et tu ne trouves pas l’envie de parler avion et encore moins de New-York, non tu n’y arrives pas, il y a rien à faire, tu es comme bloqué à ce niveau-là. Du moins le ton que tu avais employé devrait lui avoir fait comprendre, surtout qu’elle connaissait bien ton mal avec cette ville qui t’avait pourtant vu grandir et t’épanouir durant ton enfance. Tu hausses les épaules : oui tant pis. Tu ne sais pas trop de quoi elle parle et ut ne veux pas trop parler de cette nuit de folie avec elle, une nuit que tu regrettes et pourtant que tu aimes te souvenir. Très logique. Tu la regardes soufflant désespéré par la remarque de la jeune femme. « Sérieux … une fille ramassée sur le trottoir ! Tu as peu d’estime de toi … dommage !» Tu la regardes. « Et par conséquent peu d’estime de ma personne !» Ramasser une fille sur le trottoir pas ton style, tu couches, tu es dévergondé, mais pas au point de payer. Tu as envie de pousser le vice, car dans le fond, elle t’a piqué au vif. Tu sors ton portefeuille, pour lui faire peut être prendre conscience de ses dires. « Je te dois combien ?» Ta question est claire, tu l’as dit assez fortement, pour qu’elle entende parfaitement. « Mon problème c’est toi qui continue à me prendre la tête avec ça … je ne veux pas en parler !» tu ne t’en rend pas compte, mais tu as cogné sur le bar, tu la regarde et tu souffles, tu t’en veux de réagir de la sorte. Ton regard découvre une mèche tombante sur le visage de Jude et tu finis par la lui remettre derrière l’oreille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 986
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Mer 5 Avr - 18:57


❝ That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tate & Jude Jude n’avait pas pour habitude de jouer les hors-la-loi. Les contraventions elle les payait. Peut-être pas en temps ni en heure, mais au final elle les payait. Elle n’avait pas pour habitude de vouloir faire tout et n’importe quoi n’importe quand, mais cette fois-ci, elle avait trouvé le motif abusé. En la déchirant, elle savait qu’ils lui renverraient un rappel, alors elle ne s’en faisait pas trop. En fait dans l’instant présent elle s’en fichait totalement. En venant dans ce bar, Jude ne s’était jamais imaginée tomber sur Tate. Elle avait même hésité à profiter qu’il se dirige vers le bar pour le rejoindre et lui infliger une piqure de rappel. La brunette ne connaissait pas les vices des policiers, mais elle avait un doute sur les missions dans les bars. Encore moins avec un verre d’alcool dans les mains. Elle se contenta de lui servir un léger sourire en réponse à son clin d’œil, pas un mot en réponse à l’hypothèse qu’il lui proposait et à laquelle elle ne croyait pas du tout « Et qui te dit que c’est pas moi qui veux TE passer les menottes ? Cruel dilemme » Après tout, la soumission c’était pas trop son truc, ou pas trop le truc de son égo qui n’aimait pas se faire rabaisser de la sorte par un homme. La question est, est-ce que le plaisir ne prendrait-il pas le dessus ? Elle n’en savait trop rien. En fait Jude s’était toujours dit que ce qu’il s’était passé entre eux était devenu avec le temps une belle erreur. Pourtant Tate n’était pas un mec lambda dans sa vie. Elle l’avait connue plus jeune, elle en était tombée amoureuse alors qu’elle connaissait à peine la signification de l’amour et lui avait fait assez confiance pour qu’il soit le premier garçon avec qui elle passerait la nuit. Le temps et la distance avaient fini par les éloigner, même si elle avait toujours essayé de garder un peu de contact. Mais chacun avait fait sa vie dans sa ville.

Jude posa son regard sur une de ses bagues avec laquelle elle était en train de jouer, comme si regarder un simple objet était plus simple que de lire son je-m’en-foutisme. Elle releva néanmoins le regard à sa question. Sa question était légitime, ou presque « Toi tu t’en fous d’avoir des nouvelles. Moi pas, c’est juste ça la différence. » Elle n’était pas en train de lui dire d’une manière remplie de sous-entendue qu’elle avait quelconques sentiments le concernant. Elle n’était plus assez folle pour se laisser entrainer dans ce jeu-là, elle en avait assez donné pour finalement se retrouver seule du jour au lendemain, après s’être bien attachée. Mais en tant que personne à qui elle s’était attachée dans le passé ou simplement en tant que visage qui comptait dans sa vie, c’était important pour elle. Jude soupira en le voyant se foutre d’elle ouvertement « Je suis une éternelle insatisfaite, Tate. T’auras beau le demander à 3000 inconnus, ça ne sera jamais suffisant. Evite de te faire passer pour un con et donne les toi-même. Ca t’engage à quoi ? Tu le faisais, avant. » Avant. Avant quoi au juste ? Avant qu’ils ne passent la nuit ensemble par exemple. Jude n’était pas le genre de fille à harceler les gens, elle n’en avait ni l’envie, ni le temps mais elle consacrait parfois une dizaine de minutes à répondre aux mails plus personnels, aux textos ou aux appels. Elle ne le quittait pas de regard, elle avait déjà passé tellement de temps à regarder les moindres petites parcelles de son visage depuis le temps qu’elle savait que si on lui demandait de faire un portrait du jeune homme, elle y parviendrait haut-la-main. Heureusement pour lui, elle était une véritable quiche en dessin. A nouveau, un sourire se dessine du coin des lèvres, oubliant presque le foutage de gueule quelques minutes avant « Te regarder comment ? Je te regarde normalement » et suite à sa réflexion, elle intensifia son regard, penchant la tête légèrement sur le côté, comme si elle allait découvrir de nouveaux traits du policier. Mordillant sa lèvre inférieure, Jude détourna le regard alors qu’il lui proposa de lui offrir un verre « Une petite joueuse, une grande responsable ou bien j’anticipe. Prends ça comme tu veux. » Jude avait l’impression qu’importe ce qu’ils se diront, il y aurait toujours cet écho de cette nuit il y a trois ans. Ou bien elle se faisait des films. Elle se tourna vers ses amies qui se trouvaient toujours un peu plus loin assise à une table le temps d’une seconde et puis fronça les sourcils en entendant à nouveau la voix de son interlocuteur demandant au serveur de lui resservir la même chose qu’elle buvait un peu avant : un mojito. A son tour de lui répondre par une question « Tu comptes me ramener ou comment ça se passe ? » Jude n’étant pas une fervente amatrice d’alcool, elle ne le tenait pas. Il lui en fallait peu pour se sentir pompette et c’est sans doute ce qui la poussait à se retrouver parfois dans des lits qui n’étaient pas le sien.

La suite de la conversation semblait un peu plus houleuse. En fait, Jude ne comprenait même pas pourquoi ils en étaient arrivés là. En le voyant sortir son portefeuille, elle fronça les sourcils, mais la question qui suivit eut l’effet d’une gifle. Son égo en prenait un coup, l’impression d’avoir été humiliée puissance mille aussi « Tu m’as prise pour qui là ? Range ça » reprit-elle avec beaucoup de froideur dans la voix. Vexée, oui elle l’était clairement. Humiliée aussi pour le coup et son impulsivité n’aidait en rien. A son tour Tate s’énervait face à la détermination de Jude. Après tout, elle ne savait même pas pourquoi elle s’entêtait. Elle sentait qu’il y avait un truc qu’elle ne comprenait pas, ou qu’elle ne voulait pas comprendre comme il semblait lui avoir dit, mais rien ne lui venait en tête. A son tour elle soupira et détourna le regard. En sentant la main de Tate attraper une de ses mèches, Jude s’empressa de vouloir la repousser en saisissant avec un geste anormalement délicat « Arrête. Tu peux pas me prendre pour une pute et la seconde d’après agir comme si j’avais plus de valeur qu’une fille que tu veux payer pour du sexe. » Pas d’agressivité dans sa voix, juste de la déception, rien de plus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINa suricate full of love.
avatar
ADMIN ∞ a suricate full of love.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 360
∞ arrivé(e) le : 13/02/2017
∞ avatar : Chris hot Wood

MessageSujet: Re: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Lun 29 Mai - 19:56


Jude & Tate
That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Jude. Franchement, son petit ton piquant et ses répliques t’auraient presque manqué. Mais tu t’efforçais de ne pas penser à elle. Comme beaucoup de personne faisant parti de ton passé, tu ne t’imaginais pas trop dans le fond à penser à ses personnes qui étaient présente dans votre vie, celle de Djawny et la tienne. Jude c’était une erreur et pourtant ça te faisait mal de la voir de la sorte, de la considéré comme une erreur, elle était et est encore importante dans tes souvenirs. Mais, personne ne parviendrait à te comprendre, à saisir ce que tu avais pu ressentir avec la mort de ton frère, puis aussi tu n’avais pas envie de vraiment en expliquer. « Oh beau programme … mais j’aime bien avoir mes mains de libre pour pianoter dans des endroits cruellement plaisant ! » Tu mordilles un peu ta lèvre tout en levant un peu ton verre pour finir par l’amener à tes lèvres et laisser couleur ce fameux délice ce tenant dedans. Jude tu la connaissais, elle te donnait plus envie de la protéger qu’autre chose, non pas comme une petite sœur, mais bien différemment. Tu pinçais tes lèvres entres elles en la regardant et l’écoutant, finissant même par arquer un sourcil. « Tu en sais quoi au juste ? » Que tu demandais. Elle en sait rien, personne ne sait ce que je peux ressentir en moi, personne, même pas elle. Pourtant j’aurais pu lui dire, lui dire qu’à la commémoration on aurait jamais dû finir par passer la soirée ensemble pour finir par coucher ensemble. C’était la mauvaise chose à faire, la chose à éviter, mais non, vous l’aviez fait, écoutant tout bonnement vos envies. Tu écoutes ses dires, tu la dévisages, laissant ton petit sourire narquois malgré toi, sur ton visage. Tu hausses les épaules tout en secouant la tête de gauche à droite. Justement elle avait tout dit, mais avait ajouté bien trop de chose autour du seul mot comptant dans ce qu’elle venait de dire. « Avant, avant Jude ! » Ton regard est presque noir, non pas envers elle, mais envers la vie. Tu ne sais pas si elle va capter ce que tu veux dire, mais tant pis, tu n’allais pas attendre pour que tout se passe bien ou non. Tu pinçais tes lèvres finissant ton verre. « Je suis peut-être un con …et je l’ai sans doute toujours été …désolé de te décevoir ! » Que tu ajoutas, comme pour la chercher. Tu apprécies de la revoir, de parler avec elle, même si la conversation n’était pas forcément à ton avantage, tu souris énormément, jusqu’à penser à lui, à elle et à Jude. Tout se mélange dans ta tête, mais tu tentes de t’accrocher et de ne pas succomber dans l’envie de te barrer, car la conversation qu’importe de quoi vous parlez, te fait du bien. Revoir ce visage si familier, ça fait un bien fou et tu n’oserais sans doute pas l’avouer. « Mais bien sûr ! » Elle intensifie son regard et tu finis par en faire autant, pourquoi tu rentres dans ce jeu ? Aucune idée, mais tant pis, tu te laisses embarquer, tu déposes ta main sur la sienne, tu te laisses aller, tu veux jouer toi aussi, mais la fin du jeu sera difficile forcément. « Je te ferais un mot pour pas bosser ! » Tu sais que tes mots sont ridicule, mais peu importe, tu reprends un nouveau verre et tu penses à vos amis. « Un taxi ça t’ira tu penses ? Ou tu veux que je te porte jusqu’à la porte de chez toi ? » Ton regard se joue toujours du sien, tu aimes ça, trop même, mais peu importe tu tentes de ne pas y penser ou alors l’alcool te contrôle plus que la douleur présente dans ton âme et ton cœur. Puis tout bascula. Tu ne comprends pas pourquoi vous en êtes venus à parler trottoir et surtout de fille de trottoir. Elle te prenait vraiment pour un mec si malfaisant que ça t’avait touché, alors tu voulais faire la même chose. La vengeance ici n’était pas sans doute la meilleure des choses à faire, ô non. Mais tu l’avais fait. Ton sourire c’était évaporé et ton regard était un peu plus distant malgré qu’il soit toujours posé dans le sien. « Pour ce que tu penses être pour moi ! » Que tu rétorques à sa première question, tu gardes ton portefeuille en main et tu l’as regardé haussant les épaules. Tu étais découragé, tu soufflais avant de pincer tes lèvres. « C’est toi qui comprend pas … je t’ai pas donné de nouvelle, car je te … » merde, tu n’as pas envie de parler, mais elle te fait sortir de tes gonds et l’alcool aide à délier ta langue, malheureusement pour toi ce soir. « Tenais à toi … mais que lui aussi ! » Tu parles de Djawny et tu n’as pas le courage de prononcer son prénom. Tu finis ton verre d’une traite, tu n’as qu’une envie oublier et tu recommandes un autre verre, tu te sens vidé de ton énergie en ajoutant cette petite phrase. « Je l’ai trahi pour toi. » Tu baissais la tête, tu ne voulais qu’une chose qu’elle disparaisse maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 986
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎] Mar 4 Juil - 23:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫

Tate&Jude


Ce genre de discussion, avec Tate était presque normale. Ca dépendait surtout de leur humeur, ou bien de la façon dont ils s’étaient quittés la dernière fois. Malgré tout, Jude lui avait reproché son manque de nouvelles, mais ça ne l’empêchait pas pour autant de glisser des sous-entendus pouvant faire repenser à la dernière fois qu’ils avaient partagé les mêmes draps. Elle le joncha du regard alors qu’il portait son verre à ses lèvres. A son tour, elle baissa finalement les yeux vers le verre qu’elle tenait entre ses mains, préférant ne rien dire de plus que ce que lui avait dit. Elle avait bien saisi le message, ou du moins le sous-entendu « Ben t’as pas fait grand-chose pour en avoir. C’est une constatation, tout au plus. » finit-elle par lui dire sur un ton relativement calme. Jude avait été déçue de ce silence. Si elle ressentait une forme d’affection pour Tate depuis sa plus tendre jeunesse, elle savait qu’entre eux ça allait au-delà de la simple attirance. Il y avait le fait que le policier faisait partie de sa vie depuis qu’elle avait une petite dizaine d’années. Jude n’imaginait pas sa vie sans lui et justement, le fait qu’il agisse comme tel l’avait bouleversé et pourtant, elle non plus n’avait pas cherché à en avoir. Si, via ses frères. Mais jamais elle n’avait voulu prendre l’initiative de l’appeler et de savoir comment il allait et si elle en mourrait d’envie, le fait qu’elle le savait mal depuis la mort de Djawny l’avait retenue. Si avant ils avaient perdu les tabous qu’il y aurait pu y avoir, aujourd’hui de nouveaux s’étaient construits face auxquels elle n’osait pas faire face. En fait, elle n’en avait même pas connaissance. Comme Tate le soulignait : avant était une autre vie. Avant. Justement, cet avant manque à Jude et pourtant, elle reste là à l’écouter parler. A l’écouter agir comme si cet avant n’était qu’un moment qu’elle avait agréablement vécu toute seule.

Face à cette absence d’intérêt quant à leur passé commun, Jude savait qu’elle devrait faire avec. Comme lui devait faire avec l’absence de son frère. A cette pensée, elle se sentait stupidement égoïste. Comment pouvait-elle comparer ? Elle n’en avait pas le droit, déjà pour le respect qu’elle avait envers Tate, mais aussi envers la mémoire de Djawny. Jude s’infligea une gifle mentale, une gifle qui lui coupa le sifflet, jusqu’à ce que Tate reprenne la parole « Si c’est ce que tu penses … » ce n’était pas sa pensée à elle. Oh que non, malheureusement Tate n’avait jamais eu ce statut dans sa vie. Peut-être que s’il l’avait eu, c’aurait été plus simple entre eux. Peut-être. Le problème avec Tate, c’est que bien souvent, elle ne savait pas toujours sur quel pied danser. Il y avait toujours un peu de malice, un peu de défi et puis une touche de froideur qui fait office de cerise sur le gâteau. Une froideur face à laquelle Jude est mal à l’aise, ce qui la pousse à devenir un peu plus tranchante et froide à son tour. « Je vois que c’est pas la galanterie qui t’étouffe » Peut-être qu’en fait elle devrait arrêter de boire et se contenter de repartir comme elle est venue, avec sa propre voiture. Malgré tout, elle ne lache pas ce contact visuel avec lui, cherchant une once de réponses, ou d’aide. Quelque chose qui lui permettrait de savoir comment agir, ou réagir. Son impulsivité la pousse à être cynique et à ne pas se laisser faire et pourtant la tendresse qu’elle éprouve encore pour le jeune homme essaie de faire office de tampon.

Cette comparaison avec une prostituée fut sans doute une façon de tirer son épingle du jeu, ou sa façon d’abattre les cartes. Une façon qu’elle n’apprécie clairement pas et qui la fait sortir de ses gonds, toujours dans la discrétion. Elle n’est pas là pour faire scandale, mais pas là non plus pour être prise de la sorte. Au fond, elle devrait savoir que c’est de la pure provoc’ de sa part. Elle le connait assez pour savoir qu’il en est capable, que c’est son genre et pourtant, c’est encore plus blessant lorsque c’est Tate qui agit de la sorte. Les yeux de Jude se posent sur le portefeuille, puis sur le policier, le forçant presque du regard à le ranger, jusqu’à ce qu’il finisse par avouer quelque chose qu’elle n’imaginait pas. Jamais ils n’avaient vraiment parlé de Djawny, ou de leur relation à eux trois depuis la mort de ce dernier. Elle l’appréciait beaucoup, même si pour elle, Tate avait plus d’importance. Djawny faisait partie de son passé, de ses souvenirs : des souvenirs bons, heureux et si doux qu’elle se refusait de faire revivre. C’était sa façon à elle d’avancer. Jamais elle n’avait imaginé quoi que ce soit avec lui et pourtant les dires de Tate la scotcha sur place. Elle sentit son cœur se contracter, ne sachant pas quoi dire, ni quoi faire. Elle se sentait mal. Et bête. Jude se retourna pour le regarder tourner les talons. Jude déglutit difficilement quand finalement elle rejoignit ses amies pour récupérer ses affaires et quitter l’endroit, elle aussi. Si elle avait toujours fait en sorte de ne pas ressentir un quelconque sentiment de culpabilité depuis vingt-huit ans, elle venait de se faire noyer par un tsunami entier désormais.


egotrip



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

That's why I need a one dance got a Hennessy in my hand ♫ [Tate ♥︎]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-