AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 besoin d'un avocat (pv eliott)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 282
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: besoin d'un avocat (pv eliott) Ven 31 Mar - 9:39


Ses derniers temps j’avoue que je détestais la situation dans laquelle j’étais. Pas par rapport au divorce car finalement ce n’étais pas plus mal que je m’en rende compte maintenant mais c’est surtout la situation dans laquelle j’étais avec Eliot. Je ne pouvais cacher qu’il m’attirait mais plus le temps passait et plus je me disais que c’est moi qui ne l’attirait pas. J’étais simplement une amie pour lui et j’avoue que j’avais un peu de mal à me contenter de cela. Je ne pouvais contrôler ce que je ressentais, âpres qu’il m’ait expliqué que je ne devais rien attendre a part de l’amitié je m’étais persuader que cela me suffirais mais en me retrouvant face à lui je me rendais de plus en plus compte que j’avais vraiment envie d’autre chose avec lui. Alors oui j’étais toujours mariée mais ceci n’étais qu’un problème de papier car pour moi depuis qu’Aiden m’avait trompé je ne lui devais vraiment plus rien. Eliot se montrait tellement distant que cela en était déstabilisant pour moi. Je ne comprenais vraiment pas ce qu’il cherchait à faire avec toutes ses phrases qui me faisaient de plus en plus mal. Je finis par lever le regard vers lui en étant vraiment perdu et finis par dire. Dis moi tu teste mes nerfs ou quoi ? Je lui en voulais un peu de se comporter comme cela avec moi, merde je n’étais pas comme toute ses clientes et en le voyant faire j’avais vraiment l’impression du contraire et je crois que c’est cela qui me faisais le plus souffrir. La discution devenait encore plus distante et je savais très bien que c’est moi qui avait commencé en l’appelant maitre Stevens mais j’avais vraiment besoin de poser sur la table tous ce qui me vidais de l’intérieur. Je soupirais et finis par dire. Ma cousine est avocate Eliot et elle aurait très bien pu s’occuper de cela et je pense que c’est pour cela le message d’Aiden. De toute façon on ne saura jamais comment cela aurait pu se passer mais si le fait de me défendre t’es si difficile je dois pouvoir lui demander de s’en occuper. Sincèrement âpres avoir prononcé cette phrase j’eu un peu peur qu’il saisisse l’occasion pour s’éloigner définitivement. Puis la nouvelle réponse d’Eliot n’étais surement pas celle que j’aurais voulu, je croisais son regard et finis par dire. Je pense juste que c’est que tu n’en n’a pas envie mais t’inquiète je vais m’y faire. Bon ok c’étais un pure mensonge et je n’arrivais même pas à m’en convaincre moi-même. J’avais baissé le regard à la fin de ma phrase. Puis il y avait eu se rapprochement et ses contacts entre nous. J’avais tellement envie que rien ne bouge et qu’on puisse rester comme cela. Cela faisait des mois que mon quotidien c’étais les engeulades alors ce moment de tendresse me faisait tellement de bien. Je ne relevais pas la phrase sur la conversation me contentant d’esquisser un léger sourire, il n’avait pas tout à fait tort mais ce soir la je n’avais pas eu la force de répliquer. Aujourd’hui j’avais besoin de réponse, j’avais besoin que tous soit plus claires, même si ce n’était pas gagné. Je remarquais très bien que je ne le mettais pas dans une situation qu’il appréciait mais je voulais des réponses. Je l’écoutais attentivement en ne le lâchant pas du regard. Ok je n’étais pas folle cela me rassurais et sa phrase aurait pu être appréciable s’il c’était arrêter là mais il y avait la suite qui me faisais de plus en plus mal mais j’étais assez doué pour cacher mes émotions alors je ne montrais rien et finis par dire. Premièrement si je suis là c’est pour que je ne sois plus une femme marié, ensuite je pense que c’est a moi de jugé si tu es un homme bien ou pas non ? Et enfin je te demande pas de vivre avec moi ou de me faire un enfant, j’ai juste envie de légèreté et de tendresse. Je lâchais ce que j’avais sur le cœur et je ne pu retenir une larme quand il m’embrassa sur la joue et a sa dernière phrase. Etant assez fière je l’essuyais assez rapidement mais je me doutais très bien qu’il allait le remarquer. Je crois que c’est sa dernière phrase qui me faisait le plus de mal car il s’éloignait volontairement de moi. Je ne bougeais pas ne cherchant pas à combler a nouveau la distance qu’il avait mise entre nous. Je levais mon regard vers lui et dis assez simplement pour répondre à sa question.Parce que tu me plais Eliot, parce que cela fait des mois tous ce que j’ai c’est des scènes et de la colère et que j’ai envie d’autre chose, parce que quand je suis avec toi je suis super bien et je me pose plus de question et parce que à chaque fois que je suis avec toi j’ai qu’une envie c’est que tu m’embrasse. Je me sentais tellement nulle de lui avoir dis tous ca que je commençais à ramasser mon sac et ma veste pour quitter son bureau car je savais que j’allais craquer et je ne voulais pas le faire devant lui. J’avais très bien compris ce qu’il voulait et il avait gagné. J’étais dos a lui pour ne plus croiser son regard, pour ne plus me montrer pitoyable comme je venais de l’être et pris la parole en me dirigeant vers la porte de son bureau pour fuir tous cela. Je ferais passer tous ce qu’il te manque à ta secrétaire. Tu dois avoir d’autre clientes à gérer Maitre Stevens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 968
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: besoin d'un avocat (pv eliott) Dim 2 Avr - 21:29


Besoin d'un avocat

Il avait fallu que le destin se joue d’Eliot, en mettant sur sa route celle qui était devenue sa cliente et avec laquelle les questions étaient nombreuses. Etait-ce trop demandé que de ne pas soulever les points les plus importants ? Non, et pourtant, il avait la sensation que la jeune femme mettait un point d’honneur à vouloir à tout prix la confrontation et connaitre par la même occasion la moindre de ses pensées. Il était clair et net qu’il faisait tout pour éviter de réfléchir, de mettre des mots sur l’attirance qu’elle engendrait chez lui, et le brun avait pleinement conscience que ce que ce n’était nullement ce qu’Hannah souhaitait entendre, qu’il la blessait bien malgré lui. Toutefois, l’avocat n’était surement pas en mesure de lui dire ce qu’elle souhaitait, qu’il était un homme bien pour elle. Non, il ne l’était pas. Il trainait son boulet, son fardeau, et elle ne méritait pas de connaitre des désillusions une nouvelle fois. Eliot soupira, en captant à nouveau le regard de la brunette. « Non, je ne teste rien du tout, ou du moins pas volontairement » . Il avait haussé les épaules, se sentant relativement penaud de la mettre dans cet état. Hannah était le même genre de femme que sa regrettée mère, et de surcroit, il n’avait qu’une seule envie : la protéger à sa manière ainsi que de lui-même. De toute manière, à l’heure actuelle, il se devait de jouer la carte professionnelle, il ne pouvait pas être un homme normal, comme les autres. Non, et c’était pour cette raison qu’il prenait de plus en plus de distance avec elle, alors que tout avait été si simple à leur début. Il en venait carrément à regretter leur rencontre, tous ces moments passés à converser, à rire, à agir comme deux adultes libres, nullement entravés par leur passé et leur présent. La féérie n’avait duré que quelques instants avant que la réalité ne reprenne le dessus. S’ils avaient mentionné l’éventualité d’une non-rencontre, Hannah n’avait pu que trouver de nouveaux arguments et mettre en avant la possibilité que leurs chemins ne se soient jamais rencontrés, même sur un point de vue professionnel. Posant sa main sur son torse, Eliot avait dévisagé la jeune femme. « Je pense qu’Aiden n’a pas son mot à dire, et j’espère juste ne pas le rencontrer prochainement. Et je n’ai jamais dit cela, Hannah, même si cela simplifierait bien des problèmes. Mais cela paraitrait suspect d’une part, deuxièmement, je connais ton dossier et il serait dommage de changer en cours de route. » . Eliot ne connaissait pas particulièrement la cousine de la brunette, mais il était évident qu’elle était des plus compétentes et qu’elle aurait très bien pu reprendre le dossier sans aucun souci particulier, et pourtant, il n’arrivait pas à se couper d’elle, et cela en était plus qu’effrayant. Une boule se formait au creux de son ventre et il avait préféré mettre de la distance entre eux deux, afin d’être en accord avec leurs dires. Le brun ne rajoutait rien, se contentant de comprendre ce qu’elle voulait, ce qu’elle attendait. Elle avait grandement besoin de ce que son mari n’était plus en mesure de lui donner, à savoir des mots réconfortants, de la tendresse, tout ce qu’une femme méritait. Mais il fallait croire qu’Aiden n’avait jamais eu conscience du trésor qu’il avait dans les mains, jusqu’à maintenant. Et encore, c’était de la fierté mal placée, ce besoin de se dire qu’elle ne partirait pas loin de lui ou avec un autre. Et là, la question fatidique était arrivée sur le tapis, à laquelle il n’avait pu que répondre de la manière la plus sincère possible, en avouant qu’elle lui plaisait. Etait-ce bien ou mal ? la seconde option, il en avait pleinement conscience. Voilà pourquoi il ne s’était pas arrêté en si bon chemin, détail qui avait eu le don de la mettre au plus mal, même si elle tentait de le cacher. Sa mâchoire se crispa à l’écoute des mots qui sortaient de la bouche de la brune. Si elle savait ce qu’il cachait, elle partirait en courant. Oui, c’était certain. Eliot avait ouvert la bouche avant de la refermer prestement et la laisser terminer. Bon sang, il la blessait, tout comme en témoignait la larme qui avait fini par couler sur sa joue. « Bordel, Hannah… », commença-t-il, avant de se reprendre d’un ton plus doux. « Tu ne connais pas tout de moi, onc tu n’es pas en mesure de dire que je suis un homme bien. Et tu n’es pas ce genre de femme. Tu mérites un homme qui rentrera le soir avec un bouquet de roses, qui t’embrassera tendrement et te prendra dans ses bras en te demandant comment s’est passée ta journée, avant de te murmurer à l’oreille que tu es magnifique. C’est cela que tu mérites, pas un amant qui te mettra dans son lit pour une nuit de plaisir et te quittera au matin sans une pensée ou un mot » . la scène était parfaite, et il aurait aimé être l’acteur principal si.. Oui toujours ces mêmes si qui revenaient inlassablement et qui l’avaient toujours empêché de se construire et d’envisager le quelconque avenir. Recouvrant ses esprits et croisant à nouveau le regard de sa cliente, l’avocat soupira. Même quand elle avait repris la parole, en expliquant pourquoi elle soulevait ces questions. La réponse ne le surprenait guère, il ne pouvait qu’être mal à l’aise. Pressant le pas, le brun s’était mis entre la porte et Hannah, l’empêchant clairement de mettre son plan de fuite à exécution. « tu crois sincèrement que tu peux me dire ça, et partir ainsi. Après si tu veux faire tout passer à ma secrétaire sans me croiser, tu peux, mais ça ne fera pas oublier ce qui a été dit dans ce bureau. ». lui relevant le visage, il lui adressa un léger sourire. « Hannah, tu es quelqu’un de bien, sincèrement. Et tu n’as pas besoin de moi pour te sentir mieux. Il faut que tu penses à toi, que tu vives pleinement et que tu arrêtes d’être bâillonnée ou sous le jouc de ce con qui n’a jamais su te rendre heureuse. Et n’insiste pas, je ne retirerai surement pas mes paroles concernant Aiden. Donc maintenant, si tu veux partir, tu peux, rester serait préférable, même si tu ne supportes pas ma présence actuellement » . Une nouvelle fois, il s’était reculé et s’était assis sur son bureau, en continuant de la dévisager, elle et ses lèvres qui le réclamaient...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 282
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: besoin d'un avocat (pv eliott) Mar 4 Avr - 14:54


Allez savoir peut être que si Eliot n’avait pas été l’avocat qui s’occupait de mon divorce j’aurais réagis différemment, je n’en sais rien moi même alors tous peut être possible. Seulement la question ne se posais pas et je l’avais choisis pour mon divorce, surement parce que je ressentais déjà beaucoup de chose avant qu’il devienne mon avocat. C’est vrai qu’on avait passé des soirées super sympa mais il ne fallait pas se mentir, avocat ou non l’ambigüité avait rythmé nos soirées et c’est peut être ca qui avait tous compliqué. Je ne pouvais niée que j’étais vraiment attiré par lui mais ce qui me perturbais le plus c’est d’être touchée a ce point la par ses phrases et par ses réactions. Il cherchait mon regard pour me répondre et je ne comprenais plus ce qu’il voulait, ou il voulait en venir. Je n’avais pas envie d’être rejeté et je n’avais pas non plus l’envie d’être protéger. Je voulais vivre tous simplement sans qu’un milliard de question n’apparaissent entre eux et c’étais loin d’être le cas. Je soupirais légèrement en l’entendant parler, ce n’étais pas volontaire mais il me blessait quand même. Pourquoi je ne pouvais pas m’éloigner de lui, pourquoi je n’y arrivais pas ? Puis on se mit à discuter de mon divorce. Même ce point était une question pour moi. Pourquoi avait il proposer de gérer mon divorce alors qu’il faisait tous pour que je m’éloigne de lui. J’étais vraiment perdu face à cet homme qui me faisait vaciller de plus en plus. Aiden en effet n’a plus rien a décidé dans ma vie et que tu le veuille ou non tu va le croiser a un moment donner. Puis un mot dans sa phrase attira mon attention. Attends les problèmes c’est moi c’est ca ? On est bien d’accord que c’est toi qui m’as proposé tes services ? Pourquoi Eliot ? Tu fais tout pour que je reste loin de toi et tu me propose de m’aider pour mon divorce en sachant pertinemment qu’on allait passer beaucoup de temps ensemble ? J’étais vraiment a fleur de peau et je m’emballais pour un rien, j’en étais consciente mais je n’y pouvais rien. Je soupirais légèrement et finis par dire. Alors on va continuer tous les deux si c’est plus simple que je ne change pas alors. Je regardais le sol en essayant de me calmer. Cela ne fonctionnait vraiment pas car le reste de la conversation me perturba encore plus et je baissais un instant le regard à la phrase un peu sèche d’Eliot. Je le relevais vers lui et me raidit un peu pour répondre. Mais merde je ne demande que ca te connaitre mieux, arrête de penser que je suis une chose fragile qui partirais en courant à la moindre frayeur. Tu es loin de me connaitre aussi Eliot et encore heureux car cela serais assez perturbant. Qui te dit que ce n’est pas d’un amant dont j’ai besoin en ce moment ? J’allais dire autre chose mais je me retenus en détournant le regard. J’allais dire que le Eliot que je connaissais étais loin d’être l’homme qu’il prétendait être mais cela n’aurait servit a rien. Puis j’avouais plus ou moins ce dont j’avais envie et j’allais partir quand il se place devant moi. Mais merde pourquoi il ne me laissait pas partir ? Pourquoi fallait-il qu’il soit devant moi à encore se justifier sur le pourquoi il s’éloignait. J’allais craquer et je le sentais je ne voulais pas le faire devant lui. Je rétorquais de façon un peu sèche a sa phrase mais c’étais pour me protéger. Ce serait trop te demander de me laisser partir en gardant un peu de fierté ? Je lui en voulais oh que oui, je lui en voulais de me repousser, de me faire mal a ce point, de me protéger… Puis il avait passé sa main sous mon visage et croiser son regard pour l’écouter me faisais mal car ce qu’il disait n’étais vraiment pas ce que je voulais entendre. Je ne dis rien sur Aiden, dire qu’on n’avait pas été heureux étais un mensonge mais pour être franche je n’avais pas envie d’aborder cela avec Eliot, encore moins à ce moment précis. Je ne cessais de le regarder et je mourrais vraiment d’envie de l’embrasser, juste pour savoir si l’effet qu’il me faisait c’étais juste parce qu’il me repoussait ou si c’étais autre chose. J’étais assez impulsive et je lui avais donné l’opportunité de m’embrasser et il n’avait rien fait et ce qu’il disait ne m’aidais pas a me sentir mieux. Il c’étais reculer et je le regardais puis repris la parole. Aiden est loin d’occuper mon esprit a se moment précis Eliot. Puis sans trop réfléchir je décidais d’au moins essayer et je m’approchais a nouveau de lui et déposais mes lèvres sur les siennes, j’avais besoin de savoir si cela provoquerais quelque chose en moi, et ce fut tout a fait le cas. Je ne pouvais décrire ce que je ressentais, je laissais libre choix à Eliot de prolonger ou non. J’avais juste décidé de ne plus me poser trop de question. J’allais quitter le bureau âpres ce baiser je le savais car je n’aurais pas la force de faire comme si de rien était tous de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 968
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: besoin d'un avocat (pv eliott) Jeu 6 Avr - 12:49


Besoin d'un avocat
Avoir pris cette affaire devenait de plus en plus complexe pour Eliot, qui s’enlisait de plus en plus. Cette attirance mettait à mal son professionnalisme, et il ne savait réellement plus sur quel pied danser ou quel comportement adopter, surtout lorsque les questions commençaient à fuser et que des réponses émergeaient. Décidément, ces dernières semaines se révélaient être dotées de surprises, et pas celles auxquelles on sautait de joie partout. Non, il avait juste l’impression d’être victime d’un sort qui le faisait se sentir attiré par deux personnes diamétralement opposées et qui jouaient un rôle tout aussi important dans son existence. Il soupira, cherchant une échappatoire à ce labyrinthe dans lequel il ne cessait de s’enfoncer sans trouver la moindre issue. Et tous les mots qu’il trouvait ne cessaient de blesser Hannah, et cela bien malgré lui. Ayant croisé les bras sur son torse en signe de résignation, il commençait à réfléchir. L’idée de croiser Aiden après tous ses mots ne lui plaisait guère. « Oui et ben le plus tard sera le mieux si tu veux mon avis » . À l’heure actuelle, il n’avait qu’une seule envie : lui mettre son poing en pleine figure et à lui rappeler qu’il était passé à coté de sa vie et de la personne qu’il avait épousée. Cependant, la colère s’était emparée de lui, lui laissant échapper des mots que la brune avait entendus et sur lesquels elle rebondissait à présent, à son plus grand damne. Il ne manquait plus que cela. « Tu n’es pas le problème. Le problème c’est moi, parce que je croyais sincèrement que j’allais pouvoir faire avec, agir comme si tout était normal et passer outre notre… notre je ne sais quoi en fait. Mais ça devrait le faire, enfin si on met de coté cette conversation qui nous perd plus qu’autre chose. » . Oui, cela serait le mieux de tout oublier, mais y parviendraient-ils ? là demeurait la question, et la réponse s’avérait quasi évidente que rien ne pourrait plus être pareil, à savoir se comporter en tant que client et avocat alors qu’ils soulevaient des questions enfouies depuis des mois à présent. Eliot se voulait être des plus secs, froids pour l’éloigner d’elle. il ne tenait pas du tout à donner les détails de sa pitoyable existence, de ce qu’il avait laissé derrière lui à Auckland. La réaction d’Hannah lui laissait songer qu’il avait fait mouche, même si elle se montrait quelque peu froide. Il l’avait cherché, non ? « Tu ne sais pas de quoi tu parles, Hannah. Et je ne t’ai jamais vue comme une pauvre petite chose fragile. Tu n’as surement pas besoin d’un amant pour un soir, et je resterai poli en m’arrêtant là. » . Non, le sujet sexe n’était pas tabou, enfin peut-être si avec sa cliente. Parce que franchement, il se refusait de lui donner le moindre conseil ou de l’imaginer dans des draps avec un pauvre type qui n’aurait eu comme ambition que de lui faire prendre du plaisir. Il n’avait pu que serrer la mâchoire, mine de rien. et voilà qu’elle n’avait rien trouvé de mieux que de vouloir prendre la fuite, chose à laquelle il avait émis un sérieux refus, en se plaçant entre elle et la porte. non, il ne comptait pas du tout la laisser partir après toutes les confessions faites. « c’est une blague j’espère ? » . il avait relevé le menton, en la dévisageant, avant de mieux repartir s’asseoir sur son bureau. Eliot semblait avoir réussi ce qu’il avait en tête, sans franchir la moindre ligne, et voir Hannah revenir vers lui avait eu le don de le faire sourire. avant qu’elle ne vienne l’embrasser, un détail auquel il ne s’attendait en aucun cas. Bon sang, était-ce ce cabinet qui donnait de telles envies ? posant ses mains sur les bras de la jeune femme, il n’avait pu que la reculer, bien qu’il ait été tenté de prolonger un contact qui était loin d’être désagréable. « Hannah, mais qu’est ce que tu fais ? » . sa main remonta le long de son bras, pour venir caresser ses lèvres de son pouce, alors que sa seconde main l’attirait un peu plus contre lui. « je ne suis pas l’homme qu’il te faut, je ne suis pas l’amant qui pourrait te faire prendre du plaisir là sur ce bureau, même si j’en serais capable. Mais la suite ne serait pas celle que tu attends, sans compter que tout nous trahirait, que tu me regarderais différemment et que ton corps réagirait dès lors qu’on serait proches, très très proches » . Eliot vint soupirer, se doutant qu’elle n’allait pas tarder à prendre la fuite..
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 282
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: besoin d'un avocat (pv eliott) Jeu 6 Avr - 15:59

Je regrettais de plus en plus d’être passé voir Eliot aujourd’hui. J’aurais du tous laisser à sa secrétaire. En même temps tôt ou tard il aurait fallut crever l’abcès alors autant que ce soit aujourd’hui. J’avais de plus en plus de mal a être au même endroit que lui et à cacher l’attirance que je ressentais pour lui. J’avoue que tous se mélangeais dans ma tête quand je l’entendais me faire mal comme cela et c’est donc pour cela que je partais au quart de tour. Je ne savais rien de l’autre femme qui attirais Eliot et heureusement d’ailleurs car je crois que je serais tres jalouse. Je ne me reconnaissais pas face à lui. J’étais loin d’être une jeune femme jalouse en règle générale, ni une jeune femme qui craque facilement mais face à Eliot j’étais différente, tellement à fleur de peau. Le fait de parler d’Aiden me permettais de me rendre compte que ce que je ressentais pour l’avocat étais vraiment opposé à ce que je ressentais ou ce que j’avais ressenti pour mon mari. Je ne pu m’empêcher de rétorquer à Eliot. Ah bon et pourquoi ca ? Je m’en doutais mais j’avais besoin de savoir. Je m’étais emporté et j’écoutais Eliot se rattraper sur sa première phrase mais ce n’étais pas chose gagné. Je finis par prendre la parole un peu froidement. Tu veux vraiment tout oublier ? J’en avais aucune envie moi et c’étais ce que ma question sous entendais d’ailleurs, j’étais à nouveau blessé par son intention de faire comme si rien n’avais été dis. Décidément ca n’allait pas en s’arrangeant. Puis il reprit la parole s’évertuant encore une fois à m’éloigner de lui. Je le détestais à ce moment précis pour ce qu’il faisait. Je finis par reprendre la parole pas calmé du tout. Vraiment ? Ce n’est pas l’impression que tu donne alors. En parlant qu’il ne me traitait pas comme une chose fragile. Puis je repris. Mais qu’est ce que t’en sais de quoi j’ai besoin ? Ok j’étais vraiment sur les nerfs et je parlais de façon assez agressive. Puis je lui avais demandé de me laisser partir et sa réaction me fit surpris enfin sa phrase surtout, pourquoi ne me laissait il pas partir tranquillement. Je le regardais dans les yeux et finis par dire. Tu trouve que j’ai l’air de blagué ? Puis j’avais décidé âpres cela de tenter le tout pour le tout, âpres tous au point où j’en étais. Sa réaction encore une fois me blessa, il n’avait peut être pas tort j’allais perdre trop de plumes face à lui et j’en avais déjà pas mal perdu rien qu’avec cette discution. Ses réponses me firent mal et je finis par dire à sa question un peu comme pour le provoquer. Si t’a pas compris ce que je suis en train de faire c’est que je m’y suis mal prise alors. Je me cachais derrière ce sarcasme, je masquais ma douleur même si je me doutais qu’il allait comprendre qu’il me faisait mal. Je finis par répondre à sa dernière tirade. J’aurais aimé lui dire tellement de chose mais la seule chose qui réussit à sortir de ma bouche fut. Alors pousse toi, me sers pas contre toi en me disant ca.Je sentais les larmes monter et en me reculant je me tournais et finit par partir une fois encore. Arrivé a la porte je lâchais. Au revoir Maitre Stevens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

besoin d'un avocat (pv eliott)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: wellington central. :: hataitai building.-