AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Heads are a science apart - (wheedish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2014
∞ arrivé(e) le : 19/03/2016
∞ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Heads are a science apart - (wheedish) Sam 25 Fév - 18:20



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mes doigts claquent sur le clavier de l’ordinateur, alors que je recopie l’entretien d’un client avec son avocat. Je suis concentrée dans cette tâche, détachant mon regard que très peu de l’écran, dans un souci de concentration. Je dois rester la plus neutre possible et je pense que je ne m’en sors pas trop mal, en apparence bien évidemment. Intérieurement, il manque quelque chose, et pour une fois ça n’a rien à voir avec un homme. Je ne suis pas dans cet état pathétique pour le patron de l’autre côté de la porte. Non je vous jure je ne suis pas vide, à cause de ça… c’est tout le reste. Les quinze jours ont été ma torture au quotidien, un moment d’égarement. La douleur s’est propagé dans tout mon être depuis quelques jours, maintenant je dois être patiente c’est bien ce qu’il a dit n’est ce pas ? Je n’ose pas en parler à ma meilleure amie, je veux pas l’inquiéter plus que cela, je ne veux pas entendre la fameuse phrase, si c’est négatif on trouvera une solution jae, tu auras des enfants un jour. Je n’étais pas prête à en avoir et je ne serais surement jamais prête pour cela, mais je pensais pouvoir donner naissance un jour, là… l’avenir s’assombrit vaguement. Mais rien n’est fait, comme dirait mon gynéco, on doit garder espoir et attendre les résultats. On me jette un nouveau dossier à photocopier et je lève les yeux au ciel. Si ce n’est pas le café, il s’agit des tâches que je dois accomplir, mais parfois elles sont ingrates. Je prends le dossier et je disparais dans les couloirs du cabinet, hochant la tête lorsque je croise des collègues. Je suis plutôt discrète en moment je pars tellement rapidement le soir que je ne prends même pas la peine de déranger les gens. Les cheveux détachés, je tente nerveusement de compter le nombre de copies que je dois faire. Lorsque j’entre dans la pièce, il y a déjà quelqu’un. Sam, le nouveau stagiaire, qui semble perdu. L’expression de soulagement lorsqu’il me voit me fait légèrement rire. Je ne suis pas une sauveuse, je crois être encore plus maladroite qu’un dinosaure sur une patinoire. « Ah de l’aide. Je suis perdu, tu sais comment fonctionne cette machine ? » Je grimace instantanément… Euh, est-ce que je sais ? Je ne sais pas. Faisant la moue, je m’avance mine de rien devant l’objet en question. Soupirant une nouvelle fois, je cherche le problème. « Tu as mis une nouvelle ramette ? Attends une seconde, tu as voulu faire 12000 copies ? » Je le regarde avec de gros yeux. « Je crois que j’ai été trop gourmand. » Il grimace et je ne peux m’empêcher de rire à sa remarque. Je n’avais pas ris depuis un moment et je dois dire que c’était bienvenu. Nous essayons tous les deux d’appuyer sur le bouton reset, en vain.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3150
∞ arrivé(e) le : 17/03/2016
∞ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Sam 25 Fév - 19:24



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Travailler, travailler, je crois bien que c'était la seule chose de bien. La seule chose qui permettait de ne pas penser. Ne pas trop réfléchir à certaines choses. Je ne devais pas penser mais il y avait bien un million de choses qui me trottaient en tête en ce moment. Cette histoire de grossesse avec Babi par exemple qui était venue dormir chez moi un soir. Plutôt, je lui avais dit de dormir chez moi car elle se sentait pas bien. Il n'y avait rien de mal je suppose. Quand à mon assistante eh bien.. depuis la dernière fois qu'elle était venue gardé ma fille il ne s'était rien passé. Je veux dire.. on ne se parlait pas et c'était bien mieux comme cela. Je ne voulais pas lui parler pour le moment. Je ne voulais pas me prendre la tête avec elle et puis.. je pensais à ma femme. Je me concentrais donc sur mon dossier que je devais absolument bouclé alors que je buvais en même temps mon café. La caféine aidait à tenir après tout. En tout cas pour ma part. Je terminais d'ailleurs celui-ci alors que j'attendais que mon assistante remonte avec les photocopies que je lui avais demandé. Il me les fallait si je voulais continué mon dossier. Or, cela semblait faire plusieurs minutes que je lui avais demandé la chose mais elle ne semblait pas revenir. Je fronçais les sourcils alors que j'étais agacé. Je devais aller voir ce qui se passe visiblement alors je quittais mon bureau pour me diriger jusqu'à la photocopieuse. En arrivant à la porte, je fronçais les sourcils en entendant la voix de Jaelyn. Elle rigolait et ne semblait pas seule en tout cas, il y avait quelqu'un. Une voix d'homme. Je fronçais les sourcils, n'appréciant pas vraiment cela. J'ouvris alors la porte avant de les voir tous les deux, la colère sur mon visage et dans mon regard. Je les fusillais du regard, tous les deux froidement, avant de me râcler la gorge. « Je ne vous dérange pas peut être? » En tout cas, j'avais comme l'impression de les déranger. « Que je sache, je vous paie pour travailler et pas pour autre chose. » Je ne savais pas ce qu'ils étaient entrain de faire tous les deux mais j'espérai sincèrement que le stagiaire finirait par sortir la queue entre les jambes. Je pouvais tout autant faire stopper son stage dans ce cas. Ce ne serait pas vraiment juste d'accord mais il s'approchait de trop près. Oui, de trop près de Jaelyn. « Si vous voulez vous envoyez en l'air, faîtes le après le boulot et pas ici ! » Bien que je n'approuvais pas si elle voulait faire cela. Je lui avais montré comment faire mais je devais resté le seul dans ce domaine.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2014
∞ arrivé(e) le : 19/03/2016
∞ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Dim 26 Fév - 19:16



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La photocopieuse fait des siennes. Elle refuse de répondre à nos actes, ce qui accentue la situation loufoque que nous sommes en train de vivre. Sam tente d’arrêter en arrachant le papier, alors que je m’acharne comme une idiote en appuyant sur le bouton. Ca faisait longtemps, que je n’avais pas lâché prise de la sorte. Rire dans mon boulot m’était devenu compliqué. J’aurai surement du prendre la solution la plus facile, quitter cet endroit et trouver ailleurs. Mais je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas retrouver un meilleur endroit pour travailler, je ne pouvais pas quitter mon rêve à cause d’un patron complètement con. Je ne pouvais tout simplement pas faire ça j’avais des charges à payer, des factures, un loyer. Alors je me concentrais sur cela et dernièrement la joie n’était pas au rendez vous. Blue était pas mal prise avec son amoureux et quelque part je ne voulais pas l’embêter avec mes problèmes alors qu’elle avait droit à son moment de bonheur. Elle méritait cela, enfin. Alors j’éclatais de rire, Sam paniquant légèrement, son stage apparemment s’apparentait à une succession de catastrophe en tout genre. « Je suis foutu, je suis foutu… J’ai cassé la photocopieuse. » A côté je tentais de le rassurer. « Tant que ce n’est pas la machine à café… » Il se mit à rire et je le suivis quand quelqu’un entra dans un fracas. Immédiatement, je me retournais croisant le regard furieux et colérique de monsieur Wheeler. Merde. Je sentis Sam rapetisser de 10 centimètres en le voyant ainsi aussi… froid et autoritaire. Monsieur le patron était bien là, à des années lumières de celui qui s’inquiétait de mon plaisir. Je refusais de penser cela immédiatement. Ce n’était ni l’endroit, ni le moment. Nous déranger ? Pourquoi ? Sa phrase me cloua sur le sol. Je fais quoi si je ne travaille pas ? Il n’avait pas le droit de se plaindre de mon travail, j’y mettais presque tout dedans et il n’avait pas à s’en plaindre. Je ne pouvais pas fermer ma gueule, clairement c’était impossible. « Et nous travaillons. » Sam hoqueta à côté de moi, tétanisé par l’autoritarisme de Gareth. La photocopieuse, agonisante, continuant de cracher ses feuilles dans une atmosphère froide et polaire. Je soutenais son regard, terrorisée certes mais perdue. Mais ce n’était rien comparé à ce qu’il venait de nous dire. Pardon ? Il me prenait pour qui ? La nana qui compte se taper tous les mecs. Qu’est ce qui lui prenait bon sang… Sam devint rouge écarlate bon sang, mais qu’est ce qu’ils ont tous… « Non… Non monsieur Wheeler, on oserait pas, pas sur le lieu de travail. » Je fermais les yeux agacés, ses paroles maladroites sous entendaient que nous pouvions le faire ailleurs, et c’était pas dans mes intentions. Je soupirais… « Je… Je vais aller… chercher… quelqu’un de la maintenance. » Et il disparu aussi vite qu’il était arrivé. Je ne quittais pas son regard à lui, mais bon sang qu’est ce qui lui prenait ? « Je peux savoir ce qui vous prend, monsieur Wheeler ? Croyez vous que tous les employés du cabinet couchent ensemble sur leur lieu de travail. Ils ne sont pas tous… » Comme vous… Mais je ne disais rien, en colère et perdu par cet excès de zèle. Qu’est ce qui lui prenait Bon sang ?

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3150
∞ arrivé(e) le : 17/03/2016
∞ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Dim 26 Fév - 19:41



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je voulais bien travailler et boucler ce dossier mais encore faut-il que j'ai les photocopies. Ces photocopies semblaient tardées à arriver d'ailleurs alors que j'avais déjà demandé à mon assistante depuis plusieurs minutes de me les apporter. Je me demandais pour le coup ce qui se tramait. Il fallait que je me déplace alors je quittais le bureau pour aller jusqu'à la photocopieuse. C'est lorsque j'entendis le rire de Jaelyn avec quelqu'un d'autre que ma colère monta d'un cran. J'ouvris la porte afin de voir ce qui s'y tramait. Elle se trouvait avec le stagiaire, une chose qui ne me plaisait pas et que je fis comprendre de par mon regard et mes paroles. Le stagiaire, Sam, semblait se faire plus petit face à ma présence. Tant mieux car il pouvait bien avoir peur. Je levais les yeux au ciel quand mon assistante me répondit. Il est vrai qu'elle avait le hic pour me répondre. Ils travaillaient ? Bah tiens. « Je ne crois pas non. » Mon regard se posait sur le stagiaire alors que je me demandais ce qu'il faisait encore ici. Il devenait rouge, bon sang on dirait un adolescent. D'accord ce que je venais de leur dire n'était pas très approprié mais peu importe. On ne savait jamais ce qu'ils pouvaient faire ici. Cette idée me mettait hors de moi. « Vous aviez plutôt intérêt. Et Mademoiselle Cavendish n'est pas libre. » Qu'est ce que j'en savais ? Eh bien, je le savais qu'elle était célibataire. Elle n'était donc pas prise mais elle ne devait pas non plus coucher avec n'importe qui. Je n'avais rien à dire c'est vrai mais peu importe. En tout cas, il était parti chercher quelqu'un de la maintenance. Bien qu'il fasse et ne revienne pas pour le coup. Je ne crois pas qu'il avait envie de me croiser de nouveau ceci dit. Je me retrouvais donc seul dans cette pièce avec mon assistante. Elle me regardait et je la regardais aussi, visiblement, elle n'avait pas apprécié mais je n'en avais que faire. « Ils ne sont pas tous quoi? » Je lui demandais bien curieuse d'avoir sa réponse en fait. A quoi elle me comparait ? Puis ceci dit je ne couchais pas avec elle sur mon lieu de travail bien qu'on avait failli le faire. Mais non, nous avions couchés chez elle. « Il me prends que le stagiaire te drague alors que j'ai demandé des photocopies. Et que tu semblais réceptive à ce qu'il disait. » Je croisais les bras, fronçant les sourcils devant elle. Elle avait bien rigolé, c'était donc le cas. « Et encore heureux que tu ne couches pas avec. » Clairement, il suffisait de le voir et de me voir, la différence était grande. Sans vouloir me vanter.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2014
∞ arrivé(e) le : 19/03/2016
∞ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Sam 4 Mar - 16:02



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je ne pensais pas voir monsieur Wheeler dans la salle de la photocopieuse. D’ordinaire j’étais celle qui côtoyait intimement cette salle vu qu’il m’y envoyait toutes les heures presque pour faire des photocopies et plus encore. Non franchement, je ne comprenais pas sa présence et lorsque je sentis le pauvre Sam se tendre près de moi, je compris qu’il était foutu. Que ma journée n’allait pas se dérouler comme les précédentes que j’allais devoir l’affronter une nouvelle fois, que nous allions devoir assumer chaque parcelle de notre discussion, que j’allais devoir affronter son regard, sa voix et son jugement. Il me jugeait en ce moment, croyant pour une raison que j’ignore que j’avais une quelconque aventure avec Sam le stagiaire. Il avait 19 ans, difficile pour moi de vouloir quoique ce soit avec lui, mais j’étais loin de vouloir quelque chose tout court, ma dernière et seule expérience restant assez particulière. Je tentais de comprendre son comportement. Etait il en colère contre moi ? Contre Sam ? Que cherchait-il a faire en sous entendant que nous étions en train de nous envoyer en l’air. Je ne m’envoie pas en l’air comme cela, il devrait le savoir. Non, enfin si. J’ai failli plusieurs fois céder à l’envie d’être perdue autour de lui, dans ces locaux. Sauf que je suis sensée être en colère contre lui. Oui je le suis. Très. Il remet en doute ce que je disais et je n’aimais pas cela. Plus encore lorsqu’il… QUOI ? je l’observais abasourdie parce qu’il venait de dire. Depuis quand je n’étais pas libre ? J’avais un petit ami et je ne savais pas qui ? Mais pour qui il se prenait. J’allais dire quelque chose mais Sam disparaissait. Super, les mecs je vous jure. Il n’a pas l’air si effrayant que cela. Il ne me fait pas peur, enfin pas tout a fait en tout cas. Je me renfrogne fortement. Il veut vraiment la suite de ma phrase. « obsédé par l’idée de coucher sur leur lieu de travail. » Je me rattrapais comme je pouvais hors de question que je lui dise le fond de ma pensée il allait surement mal le prendre c’était une certitude. Je regardais autour de moi alors que la photocopieuse continuait encore de cracher ses feuilles. Bon sang elle ne peut pas agoniser silencieusement celle là. « réceptive ? Il me demandait de l’aide. » J’étais abasourdie mais pour qui il se prenait franchement. Je n’en croyais pas mes oreilles et j’avais envie de comprendre ce qui lui prenait. Depuis quand il dit ce genre de choses. J’ouvre légèrement la ouche alors qu’il parle de coucher avec elle. « Qu’est ce que ça peut te faire ? » Merde je l’ai tutoyer, je n’aurais pas du je me reprends immédiatement. « Ma vie privée ne regarde que moi. Ce n’est pas à mon patron d’indiquer si oui ou non je suis libre, si j’ai le droit ou non de coucher avec quelqu’un. N’est ce pas ? Quand je suis chez moi, je fais ce que je veux, avec qui je veux. » quelle audace je ne m’en étais pas rendu compte et pourtant c’était le cas. Je n’en venais pas de ce que je venais de dire, mais il me mettait hors de moi avec sa façon de dire les choses poaw.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3150
∞ arrivé(e) le : 17/03/2016
∞ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Sam 4 Mar - 16:32



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je n'aurai pas dû venir ici. Je n'aurai pas dû avoir besoin de le faire en fait. Seulement, lorsque j'avais demandé à Jaelyn de faire des photocopies et bien.. elle n'arrivait pas. Je me demandais ce qu'elle faisait. Je me demandais pourquoi elle n'était toujours pas revenue depuis le temps. J'étais donc parti voir avant de la trouver en compagnie de Sam, le stagiaire. Ce jeune stagiaire qui devait probablement être puceau. Vallait mieux pour lui d'ailleurs car il n'allait certainement pas couché avec Jaelyn. Il en était hors de question pour moi. Il était parti alors que je lui ai dis que Jaelyn n'était pas libre pour lui. Bon pour personne d'autre ceci dit. Elle semblait insinué quelque chose en parlant des hommes. Je me demandais ce qu'elle voulait dire par là. J'eus un léger sourire à ses mots. « Juste pour te rappeler.. nous avons couchés ensemble chez toi et non ici. Et tu n'étais pas contre mes baisers et mes caresses. » D'accord, la première fois nous avions failli coucher ensemble dans mon bureau, si le boss n'était pas intervenu en voulant venir me voir. Sauf que nous n'avions finalement plus rien fait ici. J'étais toujours en colère contre elle. Elle voulait déjà aller voir ailleurs avec un mec ? Je ne sais pas mais elle semblait aimer cela. Elle n'avait pas l'air de ne pas s'amuser ou quoique ce soit. Elle semblait même rire avec ce stagiaire. Je levais les yeux au ciel quand elle disait qu'il lui avait demandé de l'aide. Ah parce qu'il avait besoin d'aide avec la photocopieuse maintenant ? Qu'il était doué. « Bien sûr.. ce n'était qu'une excuse. » Elle n'était pas consciente, elle était naïve. Elle ne connaissait pas les hommes et ce qu'il pouvait faire. Je les connaissais parce que j'en étais un et que je n'étais pas l'homme des rêves des femmes. Je lui avais dit que heureusement qu'elle ne couchait pas avec. Je n'étais pas vraiment pour cela. Je lui lançais un regard froid quand elle me demandait ce que ça pouvait me faire. Elle ne savait pas ? Cela me dérangeait, tout simplement. Tout comme cela l'avait dérangé lorsqu'elle me pensait marié. Ce n'était pas pareil, pour les mêmes raisons je le savais mais quand bien même. Je poussais un soupir, n'aimant pas vraiment son audace ni ce qu'elle me disait. Vraiment elle faisait ce qu'elle voulait ? « Tu ne fait pas ce que tu veux à cet endroit, non. » Je regardais autour de moi avant de fermer la porte derrière nous. Disons que les autres n'avaient pas forcément besoin d'entendre ce que j'avais à lui dire. Seul elle et moi devions entendre. Je m'approchais ensuite dangereusement d'elle alors qu'elle se trouvait finalement bloquée contre la photocopieuse et moi. Le bruit qu'elle faisait était chiant d'ailleurs mais je ne m'en occupais pas. Disons que j'avais d'autres choses à faire et à dire. Je frôlais alors sa hanche avant de lui dire. « Il n'y as que moi qui ait le droit de te faire mouiller ta petite culotte. Et tu ne dois gémir que pour moi. » Je lui soufflais chaudement avant de m'approcher d'elle davantage et souffler dans son oreille. « Et je suis prêt à parier que tu mouilles en ce moment. » Je n'étais pas contre pour venir vérifié d'ailleurs.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2014
∞ arrivé(e) le : 19/03/2016
∞ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Dim 5 Mar - 18:16



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il était prétentieux, un trait que je n’avais jamais vraiment pris le temps de comprendre. Mais ça me frappait en pleine figure là, alors que je ne faisais strictement rien de mal. Je me sentais fautive de quelques choses que je n’avais pas faites. Je refusais d’y croire réellement même si c’était le cas. Le stagiaire parti il sous entendait tout un tas de truc qui n’était pas vrai. Quelle image il avait de ma personne. Je ne suis pas le genre de femme à tomber dans les bras du premier venu même si c’était ce que j’avais fait avec lui. J’avais ma fierté, et ça n’allait pas se reproduire, jamais de la vie. Ses paroles me choquèrent sans vraiment le faire. Je ne savais pas comment l’exprimer au juste, c’était un mélange de surprise et d’exaspération. Oui, nous avions failli coucher au boulot, oui je m’étais montré trop faible face à cela. Oui j’avais envie de faire ça. Bon sang, oh oui j’en avais envie et encore. Mais je ne pouvais pas faire ça. Je m’interdisais de le faire. Parce que ce n’était pas juste, parce que ça finirait mal et il n’avait pas le droit de dire ça. Personne ne serait contre ses baisers et ses caresses, aucune femme sensée. « erreur de débutante. » Rétorquais-je hors ce n’était pas vraiment ça. Non en faite, je m’étais laissée distraite par tout ce qu’il dégageait toute cette passion nouvelle que je découvrais. Je préférais me dire cela en tous les cas. Fronçant les sourcils. « Une excuse pour quoi ? » Il croyait quoi ? Qu’un claquement de doigt et je tombais comme une mouche dans les bras d’un homme pire que j’étais ce genre de femme ? Je fulminais intérieurement dépassée par tout cela. Je ne voulais pas être ce genre de femme, à ses yeux. Pourquoi ces yeux il s’en foutait de moi, je devais m’en foutre de lui. En colère, je tenais tête comme je pouvais, il n’allait pas dire ce que je devais faire. Non, bien sur que non. Mais j’avais tord. Quelle idiote. Il ferma la porte derrière lui et son parfum satura l’air, la photocopieuse continuait son agonie alors qu’il s’avançait vers moi lentement, tel un félin. Il me chassait, vraiment j’étais sa nouvelle proie et comme la pauvre biche effrayée par les feux d’une voiture, je ne bougeais pas, reculant à peine jusqu’à la photocopieuse. Bon sang mais qu’est ce qu’il fait. Sa main remonta le long de ma hanche, poussant un soupire, j’allais mourir. Ses paroles me dérangèrent au plus haut point, je n’appartenais à personne et il n’avait aucune sorte de droit sur moi, mais mes mots me quittèrent, parce que j’étais subjugué par cet homme. Il m’avait humilié, mais j’étais subjugué. A ses dernières paroles, automatiquement, je serrais les cuisses. Il avait raison mais je n’allais pas lui donner cette satisfaction. Je le défiais droit dans les yeux, ma main me brulant de lui foutre une gifle mémorable. « Et pourquoi donc ? Je croyais que c’était juste un coup comme ça. Je ne t’ai rien promis et encore moins le monopole de ma petite culotte. » Je tremblais, mon corps tremblait complètement, appréhendant ce qui pouvait se passer. « Tu ne me baiseras plus Gareth, un autre homme peut-être mais tu ne me baiseras plus. C’est bien ce qu’on s’était dit non ? » Je relevais la tête essayant de me défaire de son emprise maléfique. Il était trop proche j’avais envie de l’embrasser, mais je refusais d’être ça… Pour qui il se prenait pour dire une chose pareille. « Je gémis avec qui je veux. » Je boudais, maintenant croisant les bras afin qu’il comprenne que non, il n’avait aucun droit sur moi, aucun.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3150
∞ arrivé(e) le : 17/03/2016
∞ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Dim 5 Mar - 18:59

Elle pensait pouvoir me résister mais la vérité était que non. Non elle ne pouvait pas. C'était ce qu'elle pensait. Elle se cherchait des excuses. Elle essayait de dire des choses mais au final cela n'avait aucun sens. Elle disait ne pas coucher dans le lieu de travail mais, si je me souvenais bien c'etait ce qu'elle avait failli faire la dernière fois. Elle ne semblait pas désapprouver après tout. Je poussais un soupir en entendant ses mots. Pourquoi est ce qu'elle n'assumait pas les choses ? Pourquoi est ce qu'elle ne pouvait pas dire la vérité plutôt que des conneries ? Non c'était trop demandé. « Bien sûr. Tu avais autant envie que moi si je me souviens bien. » Je me souvenais très bien d'ailleurs. Je n'avais pas de soucis de mémoire encore moins pour ce qui concernait ce sujet. Je poussais un soupir en voyant qu'elle ne comprenait pas et ne voyais pas les choses. Elle ne voyait pas que ce stagiaire en voulait à sa culotte et plus encore. Cela me posait un sérieux soucis. « Une excuse pour se rapprocher de toi et coucher avec toi bon sang tu ne vois rien ! » Bien sûr elle était vierge et débutante. Bon d'accord elle n'était plus vierge désormais mais cela ne changeait pas le fait que elle ne voyait pas certaines choses. Elle ne savait pas lorsqu'un homme pouvait vouloir davantage. Je fermais la porte derrière nous avant d'approcher d'elle tandis qu'elle se retrouvait coincé entre moi et la photocopieuse. Je frôlais sa hanche alors que je remontais doucement. « Ah bon ? C'est ce que tu crois. Ta petite culotte m'appartient d'ailleurs.. j'en ai une à toi. » Je lui disais cela avec un sourire bien conscient que je ne devrais pas jouer à ce jeu. Je ne devrais pas faire cela avec elle mais peu importe. Je soufflais en colère quand elle disait qu'elle baiserait peut être avec un autre homme. Ah vraiment ? Je n'étais pas d'accord même si elle n'avait pas tort lorsqu'elle disait que l'on ne coucherait plus ensemble. C'était bien ce qu'on avait dit oui. Elle gémissait avec qui elle voulait ? La encore non. Je n'étais pas de cet avis. « Dis moi que tu ne ressens plus rien alors. » Je ne pense pas que ce serait le cas. Après tout sinon elle n'aurait pas couché avec moi rapidement. On ne pouvait pas dire que j'avais attendu si longtemps que ça. « Pourquoi est ce que tes cuisses se serrent comme si tu voulais caché que tu mouilles dans ta petite culotte ? Pourquoi ta bouche est entre ouverte et que tu respires fort ? Pourquoi est ce que les battements de ton coeur s'accélère ? » Je me demandais bien quelle excuse elle allait pouvoir trouver pour cela maintenant. Je n'en voyais aucune. J'approchais mon visage du sien, sentant son souffle près du mien. « Ne pas coucher ne veut pas dire qu'on ne peut rien faire d'autre et.. je sais que tu as envie de m'embrasser. » Je m'approchais davantage d'elle alors que je passais ma main sur sa hanche sous sa robe alors que je la remontais lentement. Ma main arrivait près de sa petite culotte et je posais simplement ma main dessus avant de la retirer. « Ceci m'appartient et.. tu mouilles. » Okay je devrais arrêter cela mais je n'en avais pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2014
∞ arrivé(e) le : 19/03/2016
∞ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Dim 5 Mar - 19:44



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon cœur s’emballe dans ma poitrine, mon envie monte en flèche et pourtant… Pourtant il m’exaspère, pourtant il me rend folle, pourtant il dépasse clairement la limite patron/employée qu’il tentait de suivre ces derniers temps. Je suis en colère contre lui et je ne comprends pas ce qu’il tente de dire. Il veut que je dise quoi ? Que je mente bien sur que non, je ne peux pas faire une chose pareille. « Je n’ai jamais nié avoir envie, c’est juste… de l’égarement. » Oui quelque chose comme cela, je ne veux pas aller plus loin dans les détails ce serait trop compliqué et surtout déplacé. Je ne veux pas faire partie de ces gens là, je refuse d’être ce genre de personne bon sang, je deviens comme cela. Ses paroles sont étranges, vraiment… Ce stagiaire n’attendait pas que je couche avec lui, pourquoi aurait-il envie de cela ? Il était perdu avec sa photocopieuse, c’est tout. Je pinçais mes lèvres, de désaccord. « Parce que tu es en train d’imaginer plus que de voir la réalité en face. Il ne voulait pas coucher avec moi. Je ne provoque pas cela chez les hommes. » Clairement non, et je ne voulais pas provoquer cela chez quiconque d’ailleurs. Mais ce n’était pas la question, je refusais que l’on aborde ce sujet, parce qu’il n’avait pas lieu d’être. Je fronçais une nouvelle fois les yeux vers lui alors qu’il était trop près de moi, alors que tout en moi voulait qu’il me touche. Satané corps qui ne me répond absolument pas. Je bégayais légèrement après ses paroles vraiment, vraiment déplacée. « Parce que… Parce que tu es un… pervers. Ou un… fétichiste des culottes, j’en sais rien... » Je décidais de résister, encore… Résister était MON moyen de ne pas céder à la tentation qu’il offrait pour moi. Il me regardait dans les yeux et je ne savais pas quoi dire. Bon sang c’était plus compliqué que cela. « Ressentir… ce n’est pas la question. » Oui bonne idée, je devais dévier la discussion mais franchement il ne m’aidait pas surtout lorsqu’il me disait toutes ces choses qui étaient vraie. J’avais envie de l’embrasser, j’en mourrais d’envie… J’avais chaud, mon cœur s’emportait dans ma poitrine, j’étais excitée… Mais par dessus tout j’étais en colère de cette façon qu’il avait de se jouer de moi, de me maitriser, d’avoir de l’ascendant. Je ne voulais pas lui donner cette opportunité je refusais que cela se produise et pourtant c’était le cas… Mes joues rougies par tout ce qu’il venait de me dire, je prenais mon courage à deux mains… Mon courage tout court. Je mordais ma lèvre, ne pas coucher… Il était incroyable. Comment faisait-il ? « Gareth… » Je me mordillais une nouvelle fois la lèvre lorsque sa main roda près de ma culotte, lorsqu’il me touchait je ne savais pas quoi dire… Je devrais prendre le pouvoir, je devais me révolter, je devais faire quelque chose… Je devais me révolter, le provoquer. « Vraiment ? On ne peut pas coucher, mais tout le reste si ? Alors c’est donc ça que tu veux ? » J’inspirais fortement, je pouvais le faire. Mes mains caressèrent son torse par dessus sa chemise, je sentais chaque muscle et je me souvenais pourquoi j’avais envie d’embrasser chaque parcelle de son corps, je mis un terme à mes pensées salaces. Je le caressais mes lèvres effleurant les siennes sans les embrasser. J’embrasser son cou… « C’est ça que tu désires ? Juste ça ? » Mes mains glissaient sur son torse vers sa ceinture que je défaisais rapidement m’occupant des boutons de son pantalon. Je glissais ma main pour le caresser. « Ce n’était qu’une question de coucherie et tu penses un seul instant que je t’appartiens. » Je le regardais droit dans les yeux. « Je n’appartiens à personne Gareth, personne. Et toi… tu bandes pour une fille que tu ne baiseras plus jamais, c’est con. » Je soupirais fortement, le défiant silencieusement du regard. Alors qu’en dites-vous monsieur Wheeler ?

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3150
∞ arrivé(e) le : 17/03/2016
∞ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Heads are a science apart - (wheedish) Dim 5 Mar - 20:59



Heads are a science apart
feat. Gareth & Jaelyn

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De l'égarement ? Je levais les yeux au ciel. Elle ne semblait pas vraiment prête à assumer et dire les choses à ce que je vois. Je préférai ne rien dire puisque de toute façon cela ne servait à rien. Elle continuerait de nié et ce serait probablement une discussion sans fin. Non c'était une certitude. Je n'ajoutais rien mais soupirais quand elle disait que les hommes ne voulaient rien d'elle. Ah oui ? Qu'est ce qu'elle voulait comme preuves dans ce cas pour voir que cet homme en voulait à sa petite culotte hein ? Elle ne voyait pas le regard des hommes. Ce n'était pas parce qu'elle avait jamais eu de relations sexuelles avant moi que les hommes ne s'imaginaient rien. Après tout, je m'étais imaginé des choses aussi. "Tu ne vois rien Jaelyn bon sang. Tu ne sais pas ce que les hommes peuvent avoir comme pensées parfois." Elle ne savait pas et j'en avais bien eu des pensées de mon côté la concernant. Je souriais en voyant qu'elle bégayait et n'était pas insensible à mon charme. Ce n'était pas une nouveauté et j'eus un rire amusé de ses paroles. Fétichiste des petites culottes ? Pourquoi pas. "Non bébé.. j'aime les petites tenues, encore plus si tu les portais mais.. oui je suis un pervers." Je n'avais jamais caché l'être en même temps. Elle devait céder. Elle devait avouer les choses encore une fois. Ma main se glissait sur sa hanche et puis sur sa petite culotte. C'était la que je voulais toucher et plus encore. Mes paroles ne voulaient rien dire. Je ne voulais pas coucher avec elle mais je voulais la toucher. Des préliminaires ce n'était pas interdit, si ? Elle soufflait mon prénom et se mordillait la lèvre. Je n'avais donc pas tort non plus. "Pourquoi pas, il y a rien de mal à ça." Je pouvais même lui apprendre des choses ainsi. Elle venait à caresser mon torse et approcher ses lèvres des miennes. C'est bien bébé tu apprenais les choses. C'était intéressant et elle devait continuer ainsi. Si c'était ce que je voulais ? Pourquoi pas. « C'est un bon début. » Je savais qu'elle pouvait faire davantage encore. Elle glissait ses mains vers ma ceinture et mon pantalon. Je poussais un gémissement quand elle venait à me caresser bien que je n'aimais pas ses paroles. Je me sentais soudainement à l'étroit dans ce pantlon et me mordillais la lèvre à ses mots. Ah vraiment ? « Ton corps m'appartient quand même que tu le veuilles ou non. » Je l'attrapais par les hanches alors que je la déposais sur la table à côté de la photocopieuse. Je venais à me mettre entre ses jambes. Sa robe remontait légèrement d'ailleurs et je pouvais apercevoir sa culotte. Je baissais mon pantalon légèrement et mon boxer afin qu'elle puisse sortir mon érection. « c'est mieux ainsi. » Ma main venait à glisser sur son genou et je remontais avant de poser ma main sur sa culotte. En deux trois mouvements je venais à lui retirer. Je lui montrais et la glisser dans ma poche. « C'est pour moi ça. » Ma main venait à caresser son intimité longueusement, attendant qu'une chose qu'elle puisse gémir. Je savais qu'elle aimait cela et son corps y répondait. Elle m'avait touché alors j'avais bien le droit. Je venais à mordiller ses lèvres sans l'embrasser et lui glisser à l'oreille. « Tu me désires.. si tu veux quelque chose tu n'as qu'à demander. » Je me reculais un instant voir son expression avant de glisser de nouveau. « Je peux te faire gémir ici. » Plus qu'elle ne croyait.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Heads are a science apart - (wheedish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-