AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mar 7 Mar - 17:57


 

 
 


« Une vie normale ? On peut toujours rêver. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Ce n’était pas qu’elle n’était pas sincère avec William, ni même qu’elle voulait lui cacher des choses. C’était simplement que, au même titre qu’il la connaissait par cœur, elle savait parfaitement deviner les réactions qu’il pouvait avoir. Et, naturellement, elle préférait l’épargner de certains récits un peu trop fous de sa vie. Ce n’était pas pour le mettre à l’écart qu’elle gardait parfois le silence. C’est juste qu’elle savait, Grace. Elle savait qu’elle n’était pas un modèle de sagesse. Elle était trop insouciante, trop frivole. Et William, il était tout son contraire. Là où elle agissait sans se préoccuper aucunement des conséquences, il lui ramenait les pieds sur terre en quelques instants. Aussi, il accordait bien plus d’attention au qu’en-dira-t-on alors qu’elle… Elle s’en fichait complètement. Alors, il lui paraissait logique qu’il valait mieux qu’elle garde certaines de ses aventures pour elle. Pour éviter des discussions interminables entre eux et surtout… Pour éviter de se faire sermonner. Parce que son mari pouvait bien être très compréhensif, il savait aussi parfaitement se montrer moralisateur quand il l’estimait nécessaire. Et avec une femme qui ne se laissait dicter par aucune morale, cela arrivait forcément plus souvent encore. C’était tout de même normal qu’à son âge, et avec son caractère, elle préférait éviter de se faire enguirlander comme une enfant qui avait commis une bêtise. Même si, quand elle s’y mettait, elle les accumulait, les bêtises. C’était surtout que, face aux leçons de morale de William, elle n’en menait pas large parfois. Aussi indépendante soit-elle, la jeune femme accordait beaucoup d’importance à ce que l’homme qu’elle aimait pensait d’elle. Elle en avait même bien trop accordé par le passé. Alors, forcément, elle ne voulait pas lui donner l’occasion que ses pensées deviennent un peu trop négatives. Elle ne se préoccupait pas du tout de l’avis des gens, alors que le sien comptait indéniablement. Et c’était pour cette raison qu’elle préférait parfois taire certaines choses. Il ne valait d’ailleurs mieux pas qu’elle réponde à sa question. Même lui n’imaginait sans doute pas tout ce qu’elle était capable de faire au quotidien. – Ça n’a rien à voir. Tu pouvais aussi me montrer directement le magazine au lieu d’entretenir le mystère. C’était comme s’il la testait pour voir ses réactions et… Elle n’aimait pas beaucoup ça, Grace. Elle n’était pourtant pas surprise. Il avait la fâcheuse tendance à tourner autour du pot quand elle se montrait bien plus explicite de son côté. Enfin, elle n’allait attendre plus longtemps pour voir ce dont il s’agissait puisque la belle finit par retourner au salon pour récupérer le magazine en question. Et, de ses propres yeux, elle put constater la véracité des propos de Will. Ce n’était pas la première fois qu’elle atterrissait dans l’une de ces feuilles de chou mais… Ce n’était pas pour autant plus agréable. Elle décida tout de même de dédramatiser la situation en évoquant les photos d’elle, ce qui provoqua un soupir exaspéré de la part de son mari. – Quoi !? demanda-t-elle d’un ton à peine insolent avant qu’il ne lui affirme que les clichés importaient peu, et que c’était l’article qui était ridicule. – Je n’ai jamais dit le contraire. Evidemment qu’elle trouvait toute cette histoire ridicule. Ce n’était pas la première fois qu’elle avait un coup de folie… Elle ne voyait pas pourquoi elle atterrissait dans ce genre de presse. Ce n’était pas comme si elle avait été surprise en train de prendre de la drogue, ou pire encore. Mais, revenant au sujet principal, William lui demandait à nouveau des explications. Il devina même ce qui avait bien pu lui traverser l’esprit puisqu’il supposa de lui-même que quelqu’un l’avait défié de le faire. Soupirant légèrement, Grace finit par consentir à avouer. – Oui. C’était soit ça soit je salissais mes chaussures. Et il était hors de question que je bousille mes Valentino. Donc, elle avait préféré faire un tour dans l’eau. Quoi de plus normal quand on s’appelait Grace, hein ?

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mar 7 Mar - 22:59



~ GRAAL~
"Une vie normale ? On peut toujours rêver"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Même si ce n'était pas ce qu'elle voulait, William avait parfois cette sensation, elle ne voulait pas l'inclure à sa vie, c'était comme si il y avait les moments ou ils étaient ensemble et ceux ... ou elle n'était pas avec lui. C'était assez difficile de voir qu'elle tentait de lui cacher des choses ou de le tenir à l'écart, peut être que c'était de sa faute ! Après tous à chaque fois qu'elle faisait quelques choses de travers ou qu'elle allait un peu trop loin, il ne trouvait rien de mieux que de lui faire la morale et de lui faire des reproches. Ça ce comprend qu'elle ne veuille pas ce faire engueuler à chaque fois mais ... il n'était si cruel que ça si ? - Tu sais que je parle de toi depuis le début et c'est à peine si tu as réagit ! Il n'y avait même pas de mystère, tu avait juste envie de le cacher ... je n'aurais jamais rien su si tu n'avait pas fait la première page de ce magazine. Et elle ne pouvait pas le nier ! Si il n'y avait pas eu cet article, William n'aurait surement rien su de ce petit coup de folie, d'ailleurs il y avait surement de nombreux point qu'il ne savait pas non plus mais ça n'avait jamais était un problème. Retournant dans le salon, ou il espérait enfin parvenir à avoir une conversation avec elle, la jeune femme tenait simplement à voir l'article de ces propres yeux. Au moins les photos d'elle semblait être à son gout, mais ce n'était pas pour sa beauté qu'elle était dans ce genre de magazine mais plus pour le scandale qu'elle avait provoqué. Bon, il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat, ce n'était qu'une baignade rien de plus ! - Quoi ? Oui, bon d'accord les photos sont .. ben elles sont flou, on voit pas non plus grand chose ! Répondit il en reposant son regard sur les photos en tentant de trouver des arguments qui pourrait la mettre en valeur. Mais ce n'était pas les photos le problème ! Le problème c'était ce qui c'était passé ce jour là. Depuis qu'il avait abordé le sujet c'était comme si elle était agressive, comme si elle voulait qu'il ce taise et qu'il arrête d'en parler, comme si elle ne voulait pas en parler de toute façon. Mais William voulait avoir le cœur net sur cette histoire, alors reprenant d'une voix plus calme et beaucoup moins agressive que la sienne. C'était forcément un défi ! Un défi qu'elle avait accepté de relever sans ce poser la moindre question, manque de chance cette fois elle avait était "prise la main dans le sac". Apparemment, d'après ce qu'elle venait de lui dire, elle avait fait tout ça pour des chaussures, enfin c'était soit ça soit elle devait plonger dans le lac ! Entre les deux il est clair que le choix est facile ! La fixant toujours assez surprit, il haussa doucement les épaules en répondant. - Oui, oui effectivement ... la question ne ce pose même pas ! Elle allait le tuer ... - Donc pour toi, te jeter dans le lac c'était plus facile de que ... salir tes chaussures ? La fixant sérieusement pendant quelques secondes, il avait cet air imperturbable, bien trop sérieux ... mais en réalisant ce qu'elle venait de lui dire il ne pu s'empêcher d'éclater de rire. C'était plus nerveux que sous le coup de la moquerie. - Grace ! Sérieusement ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 2:43


 

 
 


« Une vie normale ? On peut toujours rêver. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Grace n’avait pas vraiment conscience de ce que pouvait ressentir son mari à cause de ses petits secrets. La vérité, c’était qu’elle avait une vie tellement remplie qu’elle était quelque peu compartimentée. Et elle mélangeait rarement les différentes parties de sa vie qui, au fond, reflétaient surtout les différents traits de sa personnalité. Mais William… Il n’était pas une simple partie de sa vie. Il était l’homme avec lequel elle la partageait. Et elle n’avait pas besoin de lui faire part de tout ce qui se passait durant ses journées pour avoir ce sentiment. Ce qu’elle faisait lorsqu’elle n’était pas avec lui, c’était si peu en comparaison de ce qu’elle vivait quand ils étaient ensemble. Evidemment, elle lui racontait parfois ses histoires quand elles lui paraissaient intéressantes ou importantes. Mais, en toute logique, elle préférait éviter celles qui provoqueraient quelques réprimandes de son époux. Elle savait que cela n’avait rien de méchant de sa part, et puis au fond il ne serait pas l’homme qu’elle aimait s’il acceptait tout ce qu’elle faisait sans jamais protester. Mais, en l’occurrence, il ne s’agissait que d’un simple défi qu’on lui avait lancé. Il n’y avait pas de quoi faire une histoire. Enfin, c’était ce qu’elle croyait avant d’apprendre que cette petite anecdote, somme toute banale à ses yeux, avait fait le tour des magazines à scandales. Et si elle lui reprochait quelque peu d’avoir testé ses réactions, Will lui en voulait surtout de vouloir lui cacher des choses. Il ajouta même qu’il n’aurait jamais su cette histoire si elle n’avait pas fait la une de ce magazine et… Elle ne pouvait pas vraiment le nier. Elle ne lui aurait rien raconté, simplement parce que ce n’était pas assez important pour subir une leçon de morale à la William Flyleaf. – Parce que ce n’était pas important ! affirma-t-elle avec assurance, et c’était vrai… Avant que cela n’atterrisse dans la presse à scandales en tout cas. Constatant de ses propres yeux l’étendue des dégâts une fois la revue entre les mains, la jeune femme pouvait au moins se rassurer sur les clichés pris d’elle à son insu. On se consolait comme on pouvait, hein. Mais elle entendit son mari soupirer face à sa réaction, la poussant à lui demander ce qu’il avait. A sa réponse, elle leva les yeux au ciel sans rien ajouter. Elle ne cherchait pas à ce qu’il complimente les photos, elle voulait simplement qu’il cesse d’agir comme si la situation était dramatique. Sinon, c’était elle qui allait finir par craindre que sa réputation en pâtisse. Elle était légèrement sur la défensive, elle devait l’avouer. Elle n’aimait pas l’idée de devoir rendre des comptes, même à l’homme de sa vie. Mais elle n’était pas agressive, pas du tout. Elle commença même à lui expliquer comment elle en était arrivée à aller se baigner au beau milieu d’un lac. Il avait bien deviné, elle n’avait fait que relever un défi qu’on lui avait lancé. Un défi qu’elle avait préféré à celui qui risquait de toucher la paire d’escarpins qu’elle portait la veille. Mais, à la réaction assez ironique de son mari, elle lui jeta un petit regard noir. Il se fichait d’elle en plus. S’il connaissait le prix de ses chaussures, il comprendrait. Ou pas. – Bah j’ai préféré, oui ! rétorqua-t-elle comme une évidence. Il connaissait son amour pour la mode, pourtant. Mais… Il se mit à rire. Il était vraiment en train de se moquer d’elle, ou alors il se disait qu’il avait épousé une cinglée peut-être. Mais n’empêche qu’elle réagit aussitôt. – Mes chaussures valent huit cent dollars, je te signale. Là, c’était lui qui allait la tuer. Mais merde, voilà… C’était justement ce genre de choses qu’elle voulait éviter, Grace.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 11:41



~ GRAAL~
"Une vie normale ? On peut toujours rêver"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il savait qu'elle ne voulait pas tous lui dire dans les moindres détails, elle ne pouvait pas non plus parce qu'elle vivait bien trop de chose pour tout lui dire... mais en ce taisant William avait l'impréssion que parfois elle ne voulait pas qu'il fasse partie de cette vie qu'elle avait ... en dehors de leur relation. Ça avait toujours était comme ça évidement mais aujourd'hui il s'en rendait compte, même les médias semblaient en savoir beaucoup plus sur celle qui partage sa vie. C'était blessant, mais ce n'était pas non plus pour cette raison qu'il voulait lui parler. Pour elle, l'excuse c'est que ce n'était pas important, donc elle n'avait aucune raison de lui parler, elle semblait surtout vouloir lui faire comprendre que ce n'était pas non plus dramatique, il n'avait aucune raison de réagir de cette façon ! En clair elle lui faisait comprendre que c'était pour cette raison qu'elle ne lu avait rien dire ... il dramatisait toujours tout ! Les photos étaient jolies, c'est au moins un bon point mais ce n'était pas les photos qui le préoccupé mais plutot l'article en lui même. Sa femme c'était tout de même jetée dans un lac pour ... un défi ? Apparemment c'était juste pour un défi oui rien de plus ! Ah non .... c'était également pour sauver sa paire de chaussure ! Le pire c'est qu'elle est vraiment sérieuse quand elle dit ça ! William était bien placé pour savoir que la mode c'était toute sa vie, c'était d'ailleurs un sujet qu'elle prenait très au sérieux ! Seulement, William ne pu s'empêcher d'éclater de rire en imaginant la scène. La personne qui lui avait lancé le défi lui avait laissé deux choix, sauter dans un lac ou salir ses chaussures ... une personne censé aurait plutot choisi la seconde option du moins lui c'est ce qu'il aurait fait ! Ce qui prouve encore combien ils sont différant tous les deux. Mais non, Grace elle avait choisir la première option sans même ce poser de question. - Tu es complètement folle chérie, tu le sais ça ! Mais en voyant son regard noir, il cessa tout de suite de rire, déviant son regard comme mal à l'aise. - Excuse moi ... je ne me moque pas de toi, c'est juste que ... d'imaginer la situation c'est plutot drôle ! Et puis avec ce qu'elle venait de lui dire c'était difficile de continuer à rigoler. Elle voulait vraiment qu'il fasse une attaque ? Huit cent dollars pour une paire de chaussure ? C'était possible ça ? - Attend quoi ? Huit cent dollars ? Tu as acheté des chaussures à huit cent dollars ? Ça devait être des chaussures avec d'incroyable pouvoirs, ou alors elle devait être en or massif ou d'une valeur incroyable ... non parce que sérieusement ... Huit cent dollars !!! - C'est de la folie ! Une paire de chaussure à ce prix là mais tu te rend compte !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 14:48


 

 
 


« Une vie normale ? On peut toujours rêver. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Toute cette histoire n’était pas importante, pas aux yeux de Grace en tout cas. Parce que faire des folies comme celle d’aller se baigner toute habillée dans un lac, cela n’avait rien d’exceptionnel pour elle. Et si elle occultait certaines anecdotes de sa vie quand elle retrouvait son mari, il restait tout de même la personne qui savait le mieux tout ce qui pouvait lui arriver. Mais surtout, il était celui qui la connaissait, elle, par cœur. Et c’était cela, l’essentiel pour elle. Elle partageait avec lui des choses tellement plus importantes, Grace. Mais, face à l’évidence de la situation, elle ne pouvait plus vraiment reculer. Aussi, elle ne cherchait pas non plus à lui cacher absolument tout ce qu’elle faisait. Elle préférait simplement éviter de lui faire part de certaines choses. Mais, puisque les médias s’étaient chargés de le mettre au courant, autant qu’elle lui explique sa version des faits. Ce n’était pas comme si elle avait quelque chose à se reprocher. Alors qu’elle lui racontait comment elle en était arrivée à accepter un tel défi, la jeune femme vit son mari… Eclater de rire. Elle ne voyait vraiment pas ce qu’il y avait de drôle. Il était évident qu’elle préférait aller faire un tour dans l’eau plutôt que risquer d’abîmer ses précieuses chaussures. Quant au fait de se jeter dans un lac devant des témoins, elle ne s’en était pas préoccupée une seule seconde. Elle était insouciante, sans limite. Et complètement folle apparemment. En tout cas, c’était ce que William venait de lui dire, avec tellement de conviction qu’elle aurait pu se demander s’il avait raison. Elle avait un petit grain de folie, c’était certain. Pourtant, son choix lui semblait plus qu’évident, à Grace. Et elle le regardait même d’un air quelque peu boudeur parce qu’il osait se moquer d’elle sans raison. Enfin, il valait peut-être mieux qu’il en rit plutôt qu’il lui fasse un serment. – Mais c’est pour ça que tu m’aimes. déclara-t-elle avec un petit sourire en coin sur les lèvres. Au moins, elle le faisait rire… Jusqu’à ce qu’elle dise ce qu’il ne fallait pas dire. Il venait de perdre son sourire pour afficher un air beaucoup plus stupéfait. La jeune femme retint une grimace en se rendant compte de sa gaffe. William savait qu’elle était passionnée de mode. Il savait aussi qu’elle s’habillait chez les plus grands créateurs. Mais il n’était surement pas au courant des prix exorbitants de tout ce qu’elle pouvait bien s’offrir. Enfin, jusqu’à maintenant. Evidemment, une fois le premier choc passé, la réaction du jeune homme ne se fit pas attendre. – Tu peux oublier ce détail ? demanda-t-elle avec une petite moue. Cette fois, elle savait qu’elle n’allait pas y échapper. Heureusement que les sushis se mangeaient froid. Et voilà. Il commençait déjà à lui dire que c’était de la folie. Pourtant, tout ce qui faisait partie de son dressing ne lui avait pas couté moins cher. La mode, ça n’a pas de prix. – Ce n’est pas moi qui aies fixé ce prix hein ! Non, elle, elle était celle qui les avait achetés sans se poser de question, ainsi que deux ou trois autres paires tout aussi chères par la même occasion surement. Elle avait signé son arrêt de mort. Foutu magazine.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 16:04



~ GRAAL~
"Une vie normale ? On peut toujours rêver"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était pour un défi, maintenant il en avait le cœur net et c'est tout ce qu'il voulait savoir ! Il connaissait les raisons, ce qui c'était passé et ce choix ... si difficile qu'elle avait eu à faire ! Il aurait tout à fait pu laisser tomber pour ce consacrer à leur soirée et oublier ce foutu magazine et cet article stupide. Il venait même d'en rire parce qu'il n'y avait pas vraiment de raison de lui faire une leçon, de toute façon il savait parfaitement que ça ne servait à rien ! Lui faire la morale ce soir ne voulait pas dire que dès le lendemain elle resterait sage, bien au contraire. Elle faisait toujours ce qu'elle voulait et même si elle n'en menait pas large devant l'avocat ce n'était pas pour autant qu'elle agissait différemment. C'était aussi pour cette raison qu'il l'aimait, parmi tant d'autre, mais sa folie en faisait partie ! Il avait toujours dit qu'il n'aurait jamais pu s'entendre avec une femme qui ce plie à sa volonté, une fille bien trop sage ... Grace n'était pas du tout ça ! Elle était rebelle, peut être trop inconsciente mais elle lui donnait toujours une raison de la retenir, de lui courir après, de veiller sur elle et surtout de la résonner quand elle en avait besoin. Il avait toujours aimé cette folie en elle et quand elle le poussait à agir de cette même façon, il aimait encore plus même si il prétendait le contraire. Hochant doucement la tête une fois sa crise de rire passé, il ne pouvait pas dire le contraire. - Oui, c'est pour ça que je t'aime ! Dit il en plongeant son regard dans le sien pendant quelques secondes, suffisamment pour apaiser l'atmosphère Seulement, Grace avait oublier de mentionner un tout petit détail, un tout petit vraiment sans importance ... le prix de ces fameuses chaussures. Huit cent dollars ... aie, ça c'est difficile à avaler ! D'ailleurs il aurait aimé ne pas le savoir mais son sourire avait soudainement disparue et il n'avait plus envie de rire ! - Je ne crois pas non ! Elle était complètement folle ! Encore une fois oui ! Ils avaient les moyens c'est sur ! Mais tout de même ! Il trouvait que ça faisait un peu ... snob d'osez porter ce genre de chaussure et puis ... ce ne sont que des chaussures ! Il y à tellement de choses plus utile à acheter à ce prix ! Il était préférable qu'il garde cet argument pour lui si il ne voulait pas s'attirer les foudres de la déese de la mode. - Pour une paires de chaussure Grace ! C'est totalement ... surréaliste ! Qu'est ce qu'elles ont de si spéciale pour être à ce prix ! Ils s'éloigne du sujet là non ? Elle cherche vraiment à ce qu'il lui fasse la morale ? Parce qu'il n'était pas spécialement parti pour, enfin presque. - Je sais que tu es accro au shopping et à la mode et tous ce qui va avec ! Mais franchement Grace ! C'est ... enfin ... Comment dit .. il ne trouvait pas vraiment les mots pour ne pas la vexer. - J'arriverais jamais à comprendre comment on peu vendre ce genre de truc à de tel prix ! Sérieusement ça ne te chose pas toi ? Apparement non, limite si ce n'était pas normal pour elle ... puisque son dressing en était rempli. - Rassure moi, toutes les paires de chaussure que tu achète ne coûte pas ce prix !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 17:11


 

 
 


« Une vie normale ? On peut toujours rêver. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Finalement, William semblait prendre plutôt bien son petit moment de folie. Il la trouvait juste un peu dingue, ce qui ne changeait pas réellement de d’habitude. Mais il ne lui avait pas fait un reproche. Et il n’avait pas non plus tenté de lui faire la leçon en lui disant qu’elle n’était pas censée faire une chose pareille. Il la connaissait, au fond. Il n’avait même pas été surpris par son acte. Il savait que c’était tout à fait le genre de choses dont elle était capable. Il avait conscience également que, quoi qu’on puisse lui dire, elle ne changerait pas. Elle avait cette façon d’être libre et insoumise. Eelle avait cette insouciance, cette fougue qui la poussait à suivre ses envies quoi qu’il puisse en découler. Et, au fond, c’était aussi pour cela qu’il l’aimait. Ce fut d’ailleurs ce qu’il confirma en la contemplant quelques instants, faisant naitre un petit sourire sur le visage de la belle. Il finirait par s’ennuyer si elle devenait soudain quelqu’un de sage, non ? Elle rendait certes sa vie plus mouvementée qu’une autre ne l’aurait fait mais il aimait cela. Il aimait la rattraper, la résonner, et peut-être même la sermonner. Elle, en tout cas, elle devait surement davantage apprécier qu’elle ne voulait bien le croire. Parce qu’alors qu’il semblait parfaitement prêt à passer l’éponge sur cette histoire, la jeune femme lui annonça quelque chose qui allait assurément le faire réagir. C’était aussi ce qui faisait leur couple, ces moments. Mais, malgré tout, aussitôt ses paroles prononcées, la jolie blonde les regretta. Si elle pouvait apprendre à réfléchir, un jour, avant de parler, cela lui serait bien utile. Elle tenta bien de se rattraper en lui demandant d’oublier ce détail. Il pouvait, n’est-ce pas ? Il pouvait faire comme s’il n’avait rien entendu, et ainsi leur vie pourrait reprendre leur cours. Mais c’était cela leur vie en réalité. De toute façon, il lui rétorqua aussitôt qu’il en était hors de question. D’accord… Cette fois, elle n’allait pas y échapper. Il trouvait le prix de ses chaussures complètement exagéré, visiblement. Il n’arrêtait pas de répéter « pour une paire de chaussures ». Mais quoi, pour une paire de chaussures ? Il savait pertinemment l’importance que ça avait pour elle. Elle acceptait bien, de son côté, qu’il n’ait pas envie d’avoir des chaussures à ce prix. Il pouvait bien accepter qu’elle, si. Mais non. A sa question, elle répliqua immédiatement, comme une évidence. – Ce sont des Valentino ! Franchement, elle voulait bien comprendre qu’il n’y connaissait rien. Mais s’il commençait à s’en prendre à la mode, ils n’allaient pas éviter la dispute. Il affirmait savoir qu’elle était une vraie fashion victim, seulement il ne comprendrait surement jamais. Et ça la rendait dingue, Grace. En plus, il osait lui demander si elle, ça la choquait ? Est-ce qu’il avait oublié qu’elle était créatrice de mode, ou quoi ? – Et tu crois que je vends mes créations combien ? Elle laissa échapper un soupir, comme pour tenter de rester calme. Elle savait qu’elle montait au quart de tour quand il s’agissait de mode. Seulement de mode, c’est cela. A sa question, elle le regarda un instant sans répondre. La réponse était pourtant évidente… Evidemment qu’elle n’avait pas qu’une paire de chaussures de haute-couture, son dressing en était rempli. Mais au lieu de lui dire cela, elle rétorqua autrement. – Bon, écoute tu n’y comprends rien ! Ce ne sont pas juste des chaussures ! Ah, et donc, qu’est-ce que c’était ? – Elles sont créées artisanalement et proviennent directement d’Italie. Tu n’imagines pas le nombre de manipulations qu’elles exigent durant leur confection, et encore moins le temps qu’il a fallu pour les réaliser. Sans parler des matériaux qui sont utilisés. Peut-être que pour toi c’est « juste une paire de chaussures » mais pour n’importe quel connaisseur, ce sont des pièces d’exception. Alors j’apprécierais que tu cesses de les dénigrer. termina-t-elle avec un grand sérieux, son regard plongé dans le sien.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 17:52



~ GRAAL~
"Une vie normale ? On peut toujours rêver"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il avait eu le malheurs de critiquer "des chaussures ?" C'était pour des chaussures qu'ils étaient en train de ce monter l'un contre l'autre ? Sa femme est et restera toujours une fashion Victim, il le sait, elle aime ça, c'est aussi son travail ainsi que toute sa vie la mode ! Mais William ne comprenait pas comment on pouvait dépenser des sommes aussi folle pour un vêtement ou une paires de chaussure ! Non, il avait beau retourner le sujet dans tous les sens il ne comprenait pas comment on pouvait en arriver là. Ça finit même par lui échapper, et même si il ne le disait pas clairement Grace avait parfaitement comprit ou il voulait en venir. Qu'est ce qu'elles avaient de si spéciale pour qu'elles soient aussi cher ? Le seul argument qu'elle pouvait lui sortir c'était la marque .. "Des Valentino". La fixant d'un air totalement désemparé, les bras croisés sur le torse, pour lui ça ne voulait rien dire ... mais alors rien du tout ! Elles pouvaient bien porter n'importe quel nom ça n'expliquait pas le prix pour lui ! - Ça pourrait bien s'appeler n'importe comment je ne vois toujours pas à quoi ça sert ! Répondit il avec sérieux. Cette fois c'est elle qui allait le tuer ... ah ils étaient bien loin de cet article de magazine désormais, voilà qu'ils parlaient chaussures et si il continuait à ne pas comprendre ça allait vraiment mal ce finir entre eux. Mais sérieusement, elle ne trouvait pas ça hors de prix ? Ah non c'est vrais, question mode madame n'avait aucunes limites ... elle n'avait aucunes limites dans tous ce qu'elle faisait. Mais la créatrice de monde qui sommeille en elle est bien décidée à lui faire comprendre que la mode, il faut y mettre le prix tous comme ces propres créations. Cette fois, il ne trouve rien à redire, il hausse simplement les épaules avant de ce laisser tomber dans le canapé sans dire un mot de plus. Il ne voulait pas qu'ils ce disputes surtout pour quelques choses d'aussi ridicule ! Franchement, ils étaient capable de ce disputer pour un rien mais enfin quand même ... par pour une paires de chaussure ! - Oui, t'a raison, de toute façon je n'y connais rien ... et que quoi que je dise tu aura toujours le dernier mot ! Mais n’empêche que c'était cher quand même, autant ne rien dire. L'écoutant sans vraiment l'écouter, Will la fixait sans dire quoi que ce soit ... il n'en n'avait rien à faire, si elles étaient aussi précieuse ce n'était pas aux pieds d'une femme qu'elles devraient être mais dans un musée ou il ne sait ou ! C'était encore plus cher qu'une oeuvre d'art ! - Excuse moi d'avoir offensé ... une paire de chaussure ! Dit il avec sérieux. Non mais si en plus il était ironique ça allait vraiment mal ce terminer ! - Tu as fais le bon choix de te sacrifier toi plutot que tes ... Valenti ... je sais plus quoi !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 19:04


 

 
 


« Une vie normale ? On peut toujours rêver. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était William qui s’obstinait à débattre avec elle alors qu’il savait pertinemment l’importance que la mode avait pour sa femme. Il s’insurgeait contre le prix de ses chaussures alors qu’il savait combien elle y tenait, Grace. Elle ne lui demandait pas de comprendre, bon sang. Elle avait arrêté d’espérer que ça arrive un jour depuis longtemps. Mais, seulement, elle voulait qu’il la laisse tranquille avec ça. C’était limite s’il ne voulait pas la faire culpabiliser de dépenser des sommes aussi importantes pour sa garde-robe. Mais ils avaient les moyens, et elle adorait ça… Alors pourquoi s’en priverait-elle ? Il ne semblait pas réaliser que, étant créatrice de mode, elle fixait elle-même des tarifs élevés des tenues qu’elle confectionnait. Des tenues pour lesquelles des gens étaient prêts à payer autant. Il pouvait carrément lui dire qu’elle allait trop loin tant qu’il y était. Mais ce n’était pas pour rien que la haute-couture avait des sommes astronomiques. C’était un gage de qualité de ces pièces créées au détail près. Elle ne cherchait pas à tout prix à ce qu’il soit d’accord avec elle, mais puisqu’il en parlait, elle lui donnait forcément ses arguments. Et non, le nom de la marque était très loin d’être le seul qui lui venait à l’esprit. C’était seulement le plus évident. Maintenant, s’il voulait qu’elle lui donne toutes les raisons pour lesquelles elle était prête, tout comme des centaines de femmes, à mettre autant dans des chaussures, elle pouvait aussi le faire. Et ce fut ce qu’elle commença à faire d’ailleurs. Elle n’avait peut-être aucune limite, en tout cas elle savait parfaitement pourquoi elle payait autant. Mais, bien sûr, maintenant qu’elle donnait de véritables raisons à son mari, il ne l’écoutait même pas. Installé sur le canapé, il semblait entendre ses paroles mais il n’y accordait pas de réelle importance. Forcément qu’il ne pourrait jamais comprendre. Plutôt que d’essayer, il préféra couper court à ses arguments en disant simplement qu’elle aurait toujours le dernier mot. – Parce que je sais de quoi je parle. rétorqua-t-elle simplement. Bon sang, il y avait des milliers de personnes dans le monde qui la comprendraient, mais elle n’avait pas épousé l’une d’entre elles. Mais il était inutile qu’ils débattent plus longtemps. Elle savait que, quoi qu’elle pourrait lui dire, il en viendrait toujours à la même conclusion : « C’est trop cher pour une paire de chaussures. » Elle finit par se laisser tomber sur le canapé à son tour, tout de même à bonne distance de lui. Elle était prête à essayer d’oublier cette conversation qui ne les mènerait nulle part. Mais elle l’entendit alors s’excuser. L’ironie était tellement visible qu’il l’irrita instantanément. Il se fichait clairement d’elle, bon sang. – Tu cherches vraiment à m’énerver en fait ? demanda-t-elle en relevant les yeux vers lui. Et il continuait en plus. Cette fois, elle détourna les yeux de lui, baissant le regard vers sa manucure comme pour éviter le sien. – C’est bon, je sais très bien ce que tu penses. Je m’en fiche de toute façon. Non, elle ne s’en fichait pas. Elle était vexée, Grace. Bah oui, c’était important pour elle et, à l’écouter, elle avait l’impression d’être dingue. Alors, elle boudait. C’était un soir comme les autres chez les Flyleaf.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 19:39



~ GRAAL~
"Une vie normale ? On peut toujours rêver"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Installé sur le canapé, William la regardait alors qu'elle lui expliquait toute l'importance qu'avait les chaussures. Il avait beau l'écouter, il ne comprendrait jamais pourquoi les gens sont prêt à payer aussi cher ! Il ne faisait pas l'effort de ce mettre à sa place et il n'en n'avait pas envie ! Il avait du mal à y croire et pourtant il avait bel et bien épousé une dingue de la mode. Mais en voyant qu'il avait l'ai de s'en ficher complètement elle laissa tomber avant de s'installer dans le canapé à une certaine distance de lui. Et voilà qu'elle ce met à bouder ... décidément ce n'était pas du tout de cette façon qu'il pensait passer la soirée, il ne s'attendait pas non plus à ce qu'ils la passent enlacés l'un contre l'autre et encore moins maintenant. Pourtant tous était encore possible entre eux, ils pouvaient ce calmer et passer une bonne soirée ou alors continuer de ce chercher et finir par exploser. A sa question, il ce tourna vers elle sans réellement comprendre pourquoi elle disait ce genre de chose, mais non ! Il ne voulait pas la mettre en colère ! Mais à croire qu'elle cherchait un prétexte pour qu'ils s'engueulent ! - Mais non ! Non je ne veux pas t'énerver, je ne veux pas non plus qu'on ce dispute ! Surtout pour ça ! Pour un rien, mais ils leur était déjà arrivé de s'engueuler pour moins que ça. - Bon écoute, je suis désolé d'accord ! Je ne voulait pas que tu le prenne mal ou quoi que ce soit d'autre ... Seulement la belle blonde ne lui laissa pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit elle reprit sans le regarder, sa manucure semblait plus intéressante que lui. - Vraiment ? Tu t'en fiche ? Génial maintenant tu m'ignore en plus ! Grace qui ce fiche de son avis ? Non ! Elle savait très bien jouer le rôle de l'indifférence mais pas avec lui ! La fixant toujours alors qu'elle ne daignait même pas lever les yeux dans sa direction, si il y avait bien quelque chose qu'il détestait en elle c'était quand elle agissait de cette façon. Quand elle l'ignorait, quand elle avait ce petit air supérieur, bon sang qu'est ce qu'elle était agaçante de faire ça ! Will finit par soupirer et détourner lui aussi le regard. - D'accord, moi aussi je sais t'ignorer ! Non, il ne sait pas l'ignorer, pas quand elle ce trouve aussi prêt de lui et même quand elle est loin d'ailleurs. Deux gamins ! Il n'y avait pas d'autre mots pour les décrire à cet instant, ce n'était pas vraiment malin de bouder tous les deux dans leur coins d'autant plus pour quelques choses d'aussi ... banale ! Le pire c'est qu'il ne savait même pas pourquoi il boudait, il rentrait juste dans son jeu et c'était stupide ! Ils étaient surtout en train de bousiller le peu de temps qu'ils pouvaient passer ensemble. Seulement les deux époux avaient bien trop de fiertés pour avouer que l'autre avait raison et que c'était inutile de bouder. Ce n'est qu'après quelques longues minutes de silence, que William finit par tourner la tête vers elle, presque désolé d'avoir tenté de l'ignorer. - Grace ... Reprit il d'une voix beaucoup plus calme et douce. - Excuse moi ! Je suis maladroit quand je parle de mode ... ce n'est pas un univers que je comprend mais ... excuse moi ! Et voilà, il avait craqué en premier, c'était tellement évident, il craquait toujours !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ

Revenir en haut Aller en bas

Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-