AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 20:52


 

 
 


« Une vie normale ? On peut toujours rêver. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




S’Il ne faisait pas l’effort de se mettre à sa place, c’était certain qu’il ne comprendrait jamais. Et ils se disputeraient à chaque fois que le sujet revenait sur le tapis. Préférant laisser tomber plutôt que de débattre toute seule, et inutilement surtout, la créatrice finit par s’asseoir dans un coin du canapé sans ajouter un seul mot. Elle ne voulait pas non plus le bassiner avec la mode et tout cet univers qui ne l’intéressait pas. Elle avait simplement cherché à répondre à ses interrogations, mais elle voyait bien que cela ne mènerait à rien. Prête à oublier cette discussion, elle entendit pourtant le jeune homme reprendre la parole pour s’excuser d’avoir pu offensé ses chaussures. Qu’il ose lui dire que là, il ne se fichait pas d’elle. Non parce qu’elle était peut-être une victime de la mode mais elle faisait tout de même la différence entre les chaussures et les êtres humains. Il n’avait pas besoin de se montrer ironique. Il ne faisait que lui prouver combien il trouvait sa façon de penser ridicule en fait. Et, forcément, quand on disait à quelqu’un dont c’était le métier, ça faisait réagir. Surtout quand cette personne était Grace. Plutôt que de l’envoyer balader, elle lui demanda directement s’il cherchait à l’énerver. Et voilà qu’il jouait les innocents. – Oui, enfin quand tu « t’excuses » d’avoir « offensé » mes chaussures, tu es un peu en train de te ficher de moi. lâcha-t-elle quelque peu agacée. Il déclara rapidement qu’il était désolé, seulement… Elle savait pertinemment qu’il n’en pensait pas moins pour autant. Elle lui affirma rapidement qu’elle s’en fichait alors que… Ce n’était pas vrai. Il avait réussi à la vexer. C’est vrai, quoi. Elle arrivait, toute gentille, prête à diner avec lui et passer une bonne soirée en amoureux. Elle avait même pris le temps de passer prendre un repas après la longue journée de travail qu’elle avait eue. Elle apprenait qu’elle faisait la couverture de tous les magazines à scandales de la ville, simplement parce qu’elle était « la femme du maire ». Et maintenant, elle se prenait des réflexions sur son style vestimentaire, et limite sur ce qui faisait son métier. Bon, c’était sa vision très subjective des choses. Mais elle avait de quoi bouder quand même, non ? Sans répondre à ses paroles, la belle resta focalisée sur sa manucure. Elle attendait surtout qu’il fasse un pas vers elle mais, à la place, il soupira d’exaspération avant d’affirmer que lui aussi pouvait l’ignorer. – Très bien. rétorqua-t-elle sèchement avant de détourner la tête. Chacun à un coin du canapé, ils ressemblaient surtout à deux enfants qui boudaient, et non aux deux adultes qu’ils étaient censés être. Une minute passa, puis une deuxième… Elle était en train de se dire qu’il valait peut-être mieux qu’elle monte directement dans leur chambre – Oui parce qu’elle ne reviendrait surement pas vers lui – lorsque William brisa le silence qui s’était installé. Il avait cette voix douce, celle qui la faisait craquer. Sans le regarder, elle écoutait tout de même ses excuses. Ce n’était pas un univers qu’il comprenait mais il savait que c’était le sien… Enfin, ce qui était dit était dit. – Ne t’excuse pas, c’est ce que tu penses. Tu as le droit de trouver que c’est n’importe quoi. Ça l’embêtait, certes. Ce n’était pas agréable pour elle, parce que c’était sa passion, et le pire c’était qu’il s’agissait également de son métier. Elle passait ses journées à confectionner ses créations. Et, au final, s’il s’y intéressait deux minutes, tout ce qu’il penserait était que cela ne valait pas le prix. Enfin… Ça ne devrait pas l’atteindre, elle savait déjà tout ça. Elle ne lui aurait jamais avoué le prix de ses chaussures si elle avait réfléchi avant de parler. – T’aurais peut-être dû te cantonner à me faire la morale parce que j’ai sauté dans ce lac. Et moi, j’aurais dû me taire. conclut-elle en haussant les épaules. Elle boudait toujours un peu, mais un tout petit peu.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 21:25



~ GRAAL~
"Une vie normale ? On peut toujours rêver"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Et voilà, ils boudaient chacun dans leur coin comme deux gamins plutot que de ce parler comme deux adultes qu'ils étaient censé être ! Mariés depuis des années mais toujours aussi incapable de ce comprendre ... Il ne dévalorisait pas son travail, enfin si c'est ce qu'il venait de faire mais c'était surtout parce qu'il était maladroit, il ne comprenait pas parce que ce n'était pas son univers. Mais il était admiratif devant elle, il était toujours présent à ces défilés, il faisait parfois les boutiques avec elle ! C'était une séance de torture mais il lui arrivait de ce prendre au jeux ! Et il fallait aussi avouer que lorsqu'elle portait les tenues de créateur elle était à tomber ! Quoi qu'elle porte, il la trouvait toujours aussi attirante ! Il respectait son travail, d'ailleurs c'était même remarquable ce qu'elle parvenait à faire ... de plus ces créations avaient beaucoup de succès auprès des gens ! Sa marque était reconnus et elle faisait partie des meilleurs ! Comment ne pouvait il pas être fière d'elle ! Après tous Grace était parti de rien ! Elle avait construit son empire et aujourd'hui elle était dans la cours des grands ! Mais ce soir, William avait agit de façon maladroite, c'était de cet article qu'il devait lui parler et non pas de chaussure ou d'autre sujet ... et voilà comment ils en étaient arrivés à bouder chacun dans leur coin du canapé bien décidé à ne pas ce parler. C'était ridicule comme situation, ils le savaient mais aucuns des deux ne voulaient donner raison à l'autre. Les bras toujours croisé, Will faisait son possible pour ne pas la regarder, ni même lui adresser la parole, il ne voulait pas lui parler parce que sinon ça voulait dire qu'il ne savait pas lui tenir tête ! En tout cas pas dans ce genre de situation. Ce n'est qu'après quelques minutes, que l'avocat finit par baisser les armes et ce tourner doucement vers elle pour tenter de lui présenter ses excuses sans arrière pensées cette fois. - J'ai le droit de le penser ... mais le dire pas vraiment ... Je déteste pas la mode, c'est que ... c'est pas un milieu ou je me sens à l'aise ! Lui qui s'arrêtait uniquement à porter des costumes et pas forcément de hautes coutures mais il n'était pas non plus le genre d'homme à s'habiller dans les boutiques bas de gamme. Il n'était pas passionné ... tout comme elle ne l'était pas par son travail ! Quand il parlait de droit c'était limite si elle ne ce retenait pas de bailler et il comprenait ! Le droit n'était pas forcément passionnant surtout quand on s'y intéresse pas. Relevant les yeux alors qu'elle reprenait la parole, un petit sourire ce dessina sur ses lèvres en l'entendant lui dire qu'il aurait du l'engueuler plutot que de partir sur autre chose. - Oui, je n'aurais jamais su le prix des chaussures ... Dit il en baissant doucement les yeux. S'approchant d'elle, William reprit d'un air amusé. - Comme si tu savait rester silencieuse pendant mes leçons de morale. Mais c'était aussi pour ça qu'il l'aimait non ? Elle voulait toujours lui tenir tête et quand ce n'était pas le cas elle trouvait toujours un moyen de lui faire oublier et ce faire pardonner. Déposant un baiser contre sa joue, il recula de nouveau. - Je t'aime ... même si tu préfère sauter dans un lac pour sauver tes chaussures, même si tu fais la une des magazines à scandale, même si tu es une véritable fashion victim. Pour les chaussures, il n'allait certainement pas s'arrêter là ... mais il aurait tous le temps de lui rappeler une prochaine fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 22:17


 

 
 


« Une vie normale ? On peut toujours rêver. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Assis loin l’un de l’autre, ils ne se regardaient même pas. Comme deux enfants après une chamaillerie, ils boudaient chacun de leur côté. Et Grace était même prête à montrer qu’elle était celle qui boudait le plus en quittant la pièce. Mais, heureusement pour eux, son mari finit par consentir à faire le premier pas. Et il avait tout intérêt de le faire. Après tout, c’était lui qui avait vexé la jeune femme, et non le contraire. Il s’excusa d’ailleurs à ce sujet bien qu’au fond, elle savait bien qu’il pensait ce qu’il avait dit. Et elle ne cherchait pas à le forcer à penser comme elle, ou pire à faire semblant. Mais elle aurait bien voulu qu’il comprenne un jour. Elle n’était pas davantage passionnée par le droit que lui par la mode, elle ne le niait pas. Mais elle ne dénigrait jamais son métier. Au contraire, elle savait qu’il servait une noble cause. Ce qu’il faisait au quotidien, c’était d’être au service des gens. Et elle l’admirait pour ça. Peut-être que son métier était bien plus superficiel mais il comptait tout autant pour elle. Pour elle, la mode était un art. Le seul art qui pouvait nous suivre partout puisqu’on le portait sur soi. Alors, elle ne voyait pas pourquoi il acceptait l’idée qu’on puisse payer des centaines de dollars un tableau qu’on accrochait au mur, et pas des vêtements ou des chaussures. Enfin bref. Elle savait qu’elle n’emporterait pas cette bataille. Et William prenait tout de même la peine de poursuivre ses excuses, ce qui la touchait assez. Elle avait conscience que le milieu de la mode ne l’intéressait pas, elle n’allait pas le changer. Alors, lorsqu’elle reprit la parole, la jolie blonde affirma simplement qu’il aurait dû se contenter de l’engueuler. Elle supportait mieux de l’entendre dire qu’elle était complètement inconsciente plutôt que s’opposer à lui dans un débat sur la mode. William confirma ses propos, tout en précisant tout de même qu’elle était incapable de garder le silence pendant ses leçons de morale. Ah ah. Elle lui fit une petite grimace extrêmement puérile avant de rétorquer. – Je les préfère quand même. Elle venait vraiment d’avouer ça ? Bah oui, s’il l’aimait parce qu’elle lui tenait tête, elle l’aimait aussi pour la même raison. Et il fallait admettre qu’elle elle adorait le pousser hors de ses gonds, juste de temps en temps bien sûr. En fait, ils formaient vraiment un couple de fous tous les deux. Elle n’avait pas remarqué qu’il s’était avancé. Et le malin en profita pour venir déposer un baiser contre sa joue. Elle le regarda avec cette petite lueur dans les yeux qui revenait, celle qu’il était le seul à avoir droit. Et, face à sa petite déclaration, elle fut incapable de retenir un sourire attendri. – Mmh… Tu m’énerves. Belle réponse, n’est-ce pas ? Mais c’est vrai, quoi. Elle lui en voulait, elle voulait lui faire la tête. Sauf qu’elle en était incapable. Elle ne se rappelait même plus pourquoi. S’approchant à son tour de lui, elle prit place naturellement sur ses genoux pour lui faire face. – Et moi je t’aime même si ne comprends rien à la mode… Même si tu insultes mes chaussures... C’était la plus belle déclaration qu’elle aurait pu lui faire ! Riant légèrement, elle reprit avec plus de sérieux alors que son regard commençait à se noyer dans le sien. – Et je t’aime même si tu me fais la leçon comme si j’étais une ado, en fait je crois que j’adore ça au fond... Mon complexe d’Œdipe ne doit pas être totalement réglé. avoua-t-elle d’un air pensif avant de prendre à nouveau la parole. – Désolée pour le magazine… Je n’ai pas pensé qu’il pourrait y avoir un journaliste dans les parages. avoua-t-elle sincèrement avant d’aller lui voler un baiser à son tour, mais sur ses lèvres quant à elle.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Mer 8 Mar - 23:10



~ GRAAL~
"Une vie normale ? On peut toujours rêver"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il n'avait pas vraiment mit longtemps avant de rompre ce silence pour enfin lui parler. C'est pas comme si il était capable de l'ignorer longtemps bien au contraire ... quand il la savait dans la même pièce que lui il ne pouvait pas s'empêcher de la regarder. Leu dispute n'avait pas de raison d'être, c'était tout simplement puérile et surtout ridicule. Pourquoi est ce qu'il lui en voulait déjà ? Lui même ne le savait déjà plus et même si il avait eu une raison elle n'avait plus de raison d'être. Il ne pouvait pas rester loin d'elle trop longtemps, ce n'était pas possible pour lui de lui en vouloir alors il finit par rompre ce silence et tenter de s'excuser. Il était sincère, ce n'était pas un monde qu'il connaissait et même si parfois il était maladroit ... bon d'accord il était souvent maladroit, la mode faisait partie de sa vie et il ne pouvait pas décider de ne pas s'y intéresser un minimum. Ne serait ce que pour elle ! Selon elle, il aurait simplement du ce contenter de l'engueuler au moins il n'aurait rien su et puis c'est ce qu'ils savaient faire de mieux ! Profitant qu'elle ne le regarde pas pour s'approcher d'elle, il reprit en disant que de toute façon elle ne savait pas rester silencieuse pendant qu'il l'engueulait ! Elle voulait toujours avoir le dernier mot et lui aussi donc c'était toujours électrique quand ils s'engueulaient. En la voyant grimacer, Will ce mit à sourire d'avantage, elle était trop craquante quand elle réagissait comme ça ... cette petite grimace, très puérile mais tellement craquante. - D'accord, la prochaine fois je t'engueulerais si c'est ce que tu veux ... Wow, c'est assez étrange de dire ce genre de chose à sa femme ... - Je me rend compte que c'est complètement stupide ce que je viens de dire ! C'est bizarre ! Dit il en détournant le regard l'air quelque peu perdu avant de reprendre rapidement ses excuses et également pour venir déposer un baiser contre sa joue. Un tendre baiser, comme pour aider à ce faire pardonner un peu plus, elle ne pourrait pas résister à son petit sourire en coin et cet air affreusement coupable. En voyant ce regard avec lequel elle le fixait, Will savait déjà qu'il était tout pardonner et il le comprit encore plus lorsqu'elle ce mit à lui sourire. - Je sais ... Répondit il d'un air innocent mais toujours avec ce petit sourire sur le coin des lèvres. Prenant place sur ses genoux, il plongea son regard dans le sien tout en venant déposer ses mains sur ses hanches. - Hey, je suis présent à tous tes défilés, j'accepte même de faire les boutiques avec toi ! Et j'adore te regarder essayer des nouvelles tenues ! Alors oui j'y connais rien mais je déteste pas non plus la mode ! Non puisqu'il l'aimait elle ! Mais retrouvant son sérieux alors qu'elle en faisait tout autant, lui était déjà noyé dans son regard et rien ne pouvait l'en détourner. C'était ... touchant, non vraiment ça le touchait beaucoup ! - Tu crois qu'on est normaux tous les deux ? Dit il soudainement en souriant. - Non parce que si tu aime que je te fasse la morale moi j'aime que tu me tienne tête ! Normaux ? Non, ils étaient surement tous sauf normaux tous les deux, enfin leur couple ne l'était pas en tous cas. - Je m'en doute ! Ce n'est rien ... c'est pas comme si tu avais fais quelques chose d'horrible ! Et puis ... les photos sont jolies ! Dit il avant qu'elle ne vienne l'embrasser, mais cette fois contre ses lèvres, un baiser qu'il s'empressa de prolonger. Lorsqu'elle recula ses lèvres des siennes, Will avait toujours les yeux clos, comme si il ne voulait pas sortir de cette bulle, il était totalement dans le vague comme à chaque fois qu'elle l'embrassait. - Pourquoi on ce disputaient déjà ? Dit il dans un murmure avant de poser con front contre le sien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Jeu 9 Mar - 0:19


 

 
 


« Une vie normale ? On peut toujours rêver. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était une chance tout de même. Ils avaient sans doute frôlé de près une véritable engueulade dans les règles de l’art. Mais, finalement, ils en ressortaient avec cette complicité qui avait toujours été la leur. Parce que c’était ça, Grace et William. Ils passaient leur temps à se chercher avant de retomber dans les bras l’un de l’autre, inlassablement. Et le pire, c’était qu’une fois qu’ils se réconciliaient, ils oubliaient complètement le sujet de leur dispute. Et quand c’était trop important pour l’oublier, ils parvenaient à en parler avec bien plus de calme et à cœur ouvert. Ils avaient deux forts tempéraments en réalité. Alors, bien sûr, quand ils n’étaient pas d’accord, la dispute pouvait vite arriver. D’autant plus que l’un comme l’autre, ils faisaient tout pour avoir le dernier mot. C’en devenait parfois électrique mais la tension redescendait souvent plus vite encore qu’elle ne montait. Ils étaient probablement un peu fous tous les deux. Surtout, ils étaient incapables de se passer l’un de l’autre. C’était ce qui les ramenait toujours l’un vers l’autre. Ils étaient indissociables, un peu comme s’ils étaient les deux moitiés d’une même personne. Il suffisait qu’elle plonge son regard dans le sien pour s’en rendre compte. Souriant en coin lorsqu’elle vit l’air attendri sur le visage de William, la jeune femme laissa finalement échapper un rire en entendant ses paroles. C’est vrai que c’était étrange, dit comme ça. Elle venait aussi clairement de lui donner une raison de l’engueuler en toute légitimité maintenant. – Mais non. C’est juste parce que tu es très, très, très sexy quand tu m’engueules. Et c’était sincère. A vrai dire, elle préférait quand il la sermonnait parce qu’à ces moments, elle ne le prenait pas au sérieux. Alors, forcément, elle pouvait tout faire pour le déstabiliser. Contrairement aux moments de dispute où elle n’avait pas du tout la tête à essayer de le faire craquer ou simplement à l’attendrir. Mais, pour l’heure, elle ne semblait pas en avoir besoin. En fait, c’était même tout l’inverse puisque c’était William qui était en train de l’amadouer avec ses belles paroles et son petit air coupable sur le visage. Ah bon sang, s’il savait ce qu’elle avait envie de lui faire quand il la regardait de cette façon, il arrêterait aussitôt. Quoique non, il continuerait surement davantage encore. Finissant par craquer, la belle partit sans plus attendre s’installer à sa place préférée. Assise sur les genoux de son homme, elle sentit ses mains se poser instantanément sur ses hanches alors que son regard se perdait dans le sien. En l’écoutant lui rappeler tout ce qu’il faisait pour elle, la jeune femme se mordit la lèvre inférieure. Peut-être qu’elle ne pouvait pas trop lui en demander non plus. Il faisait tout ce qui était à sa portée pour s’intéresser à son métier, alors même qu’il pensait d’une toute autre manière qu’elle. – Oui, oui, je sais que tu es l’homme parfait, pas la peine de le rappeler. le taquina-t-elle avec cette lueur espiègle dans le regard. Mais elle reprit la parole d’un ton plus sérieux pour terminer sa petite déclaration. Toutefois, la question de William la surprit. Elle le regarda un peu intriguée avant qu’il aille plus loin dans le fond de sa pensée. Cette fois, elle se mit à rire franchement. – Non… On n’est vraiment pas normaux… Mais, au moins, on se complète plutôt bien. Enfin, c’était même bien plus que ça. Ils étaient faits l’un pour l’autre, Grace en était convaincue. Elle avait longuement craint de ne pas être à sa hauteur. Elle s’était longtemps persuadée qu’il serait sans doute plus tranquille et plus heureux avec une femme plus douce et calme. Plus tranquille, il le serait certainement. Mais elle avait fini par accepter que, tout comme il suffisait à son bonheur, c’était elle qui le rendait heureux. Son regard toujours noyé dans le sien, elle tenta de reprendre ses esprits pour s’excuser malgré tout pour son apparition dans la presse à scandales. Cela n’entachait pas sa réputation à elle. Après tout, les créateurs tout comme les artistes étaient connus pour leur excentricité. Mais c’était différent pour le maire de la ville. Néanmoins, Will s’empressa de la rassurer. Il lui ressortit même son argument, ce qui la fit sourire. – Ah tu vois, on aurait dû en rester là ! affirma-t-elle en plaisantant avant d’aller finalement déposer un baiser contre ses lèvres. Mais le simple baiser devint bien plus intense lorsqu’il le prolongea. Elle sentait cette douce chaleur qui l’envahissait alors qu’elle se détachait quelques secondes plus tard. Son front contre le sien, elle se mit à sourire face à sa question. – Pour des bêtises… Comme des enfants. ajouta-t-elle amusée avant de commencer à déposer plusieurs petits baisers contre ses lèvres. Ils étaient si proches qu’elle ne pouvait pas s’en empêcher. – Tu as faim ? demanda-t-elle soudainement entre deux baisers. Elle venait de se souvenir qu’ils n’avaient même pas pris le temps de manger avec cette histoire. Même si, là, en l’occurrence, c’était surtout lui qu’elle donnait l’impression de vouloir dévorer.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ Jeu 9 Mar - 11:50



~ GRAAL~
"Une vie normale ? On peut toujours rêver"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ça aurait pu être pire c'est sur ! Ils avaient réussi à éviter la catastrophe avant que leur dispute n'aille plus loin. C'était une chance ! Après avoir boudé chacun dans leur coin William finit tout de même par faire le premier pas vers elle et s'excuser. Ils avaient de la chance d'avoir une relation aussi complice tous les deux, ce n'était pas donné à tous les couples de parvenir à s'entendre toujours aussi bien même après les longues années de mariages et toutes les épreuves à encaisser. Mais il suffisait qu'il croise le regard de sa femme ou qu'elle lui sourie pour qu'il ce perde complètement et qu'il oublie les raisons de leur discorde. Will n'était pas un fanatique de la mode, c'était clair et même facile à comprendre seulement ... pour sa femme il avait toujours fait l'effort d'y accorder un tout petit intérêt, ce n'était pas son sujet favoris, il n'était pas non plus capable de sortir le nom de grand créateur, il n'était pas non plus à l'aise dans ce domaine mais pour elle il faisait tous ce qu'il pouvait pour lui montrer son intérêt. Ce n'était pas grand chose, mais il savait que comptait pour elle ! C'était ça le plus important ! Selon elle, il aurait du l'engueuler plutot que de partir sur un tout autre sujet, en plus après l'aveux qu'elle venait de lui dire, Will ne pouvait que ce mettre à sourire. Elle le trouvait donc sexy quand il lui faisait la morale ? Ben tiens c'est nouveau ça ! - On verra si c'est ce que tu pense la prochaine fois qu'ont s’engueulera ! Dit il avec ce petit air amusé sur le visage, ben quoi ! C'était un compliment non ? Même si dans le feu de l'action, Grace à plus tendance à le provoquer et entrer dans son jeu que lui dire qu'il est sexy. S'installant finalement sur ses genoux, ils ce trouvaient bien plus proche, assez pour le troubler et le pousser à noyer son regard dans le sien. - Evidemment que je suis l'homme parfais ! Je compte bien te le rappeler tous les jours ! Il était pourtant tellement loin d'être parfait, l'homme parfait ne lui aurait pas posé de question au sujet de ce magazine, l'homme parfait ne dénigrerait pas son travail ... enfin il y avait beaucoup de point ou William n'était pas parfait. Ce qui le pousse à lui demander si ils étaient vraiment normaux tous les deux ! Leur couple n'était pas un modèle à suivre, ni un exemple pour les autres. Ce rire ... qu'est ce qu'il aimait l'entendre ! - C'est un bon début oui ! Je crois que notre couple est loin d'être un exemple à suivre ! Mais il était solide et depuis le début de leur relation rien n'avait jamais pu les séparer tous les deux ! Les disputes, les petites séparations, les autres personnes qui s'en mêlait ... rien n'avait pu les séparer et pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé. Grace avait toujours était son âme sœur, sa moitiés, il ne voyait pas sa vie sans elle ! Son cœur était à elle et si par malheur il devait la perdre, jamais il ne pourrait aimer à nouveau. Elle était toute sa vie ... et c'était elle qui le rendait heureux ! Il n'avait jamais hésité à lui dire, lui faire comprendre ! Son regard toujours plongé dans le sien, ce petit air rêveur sur le visage il n'y avait qu'à le regarder pour comprendre que sans elle il n'était plus rien. Reprenant son sérieux, Grace reprit pour s’excuser ... l'article dans ce magazine, ce n'était rien en faite il ne lui en voulait même pas ou alors il ne lui en voulait plus ! Ce n'était pas dramatique ! Riant légèrement il ajouta - On ne sait pas faire dans la simplicité ! On est comme ça ! Ce serait trop simple sinon ! L'embrassant tendrement, William prolongea ce baiser avec envie, le rendant bien plu langoureux avant qu'elle ne recule et qu'il pose son front contre le sien. Il n'y avait rien de mieux ou oublier ! Un baiser de sa femme et il oubliait tous le reste. Sans lui laisser le temps de répondre, la belle venait déposer plusieurs baisers contre ses lèvres, ce qui le troublait d'avantage. A sa question, il déposa sa main contre sa nuque en la fixant avec un air beaucoup moins innocent, si elle savait de quoi il avait envie ce moment. - Pas de nourriture en tout cas ! Dit il avant de capturer ses lèvres dans un baiser bien plus torride et langoureux en la faisant basculer sur le canapé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ

Revenir en haut Aller en bas

Une vie normale ? On peut toujours rêver. ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-