AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Jeu 9 Mar - 18:04



~ GRAAL~
"Heureusement, l'amour n'a aucune limite."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Assis dans sa voiture juste en face des portes de la boutique de Grace, Will avait envie d'aller la rejoindre seulement ... il ne le pouvait pas ! Pourquoi ça vous allez dire ? Non, ils n'étaient pas encore en train de jouer les amants qui tentait de cacher leur relation, non ils ne c'étaient pas disputer non plus mais ça allait surement être le cas à la seconde même ou il allait ce trouver en face d'elle. Si il n'osait pas aller la retrouver c'était uniquement parce qu'il voulait ce calmer avant d'entrer. Il était remonté, très remonté contre sa femme ... pourquoi ? Encore une question stupide mais pourtant elle avait une réponse. Grace avait encore fait un petit débordement qui n'avait pas passé inaperçus au yeux de la presse encore une fois ! Cette fois rien avoir avec défi ou alors il n'en savait rien mais quoi que ce soit Grace avait encore fait des siennes et cette fois beaucoup de personnes s'en étaient rendue compte. Cette fois, Will l'avait pas seulement apprit dans un magazine, il l'avait surtout apprit par l'un de ses confrère avocat au tribunal ... ce n'était pas le genre de conversation qu'il était censé avoir dans un tribunal après une audience mais William c'était légèrement emporté lorsque son confrère avait décrit sa femme selon les termes du magazine comme étant une femme "Capricieuse, hautaine et sans aucunes retenues." Une femme bien trop exigeante et il avait même ajouter avec son air ironique presque malsain qu'une femme comme Grace n'était surement pas facile à dominer pour un homme comme lui. Évidement, lorsque quelqu'un parle mal de sa femme, William à tendance à s'emporter très vite, bien trop vite et à réfléchir après. Mais pour une fois, il n'avait frappé personne, il c'était juste contenter de lui dire sans grande politesse de la fermer avant de s'en aller sans un mot de plus. Il n'avait pas mit longtemps à comprendre que sa femme avait encore fait des siennes, a croire qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de ce faire remarquer ou alors depuis la dernière fois la presse était au aguets à chaque fois qu'elle sortait de la maison. Dans tous les cas, sa réputation à lui aussi commençait peu à peu à ce ternir aussi bien l'avocat que le maire. Il entendait de nombreux murmure dans son dos, au sujet de Grace ... mais aussi de lui décrit comme étant "l'homme incapable de gérer sa femme" Personnellement il savait que sa femme n'avait pas besoin de quelqu'un pour la gérer et qu'il savait mieux que personne combien elle tenait à sa liberté mais il y avait un certain point à ne pas dépasser. Il ne savait pas encore ce qui c'était passé puisqu'il n'avait pas prit le peine de lire le magazine mais il comptait bien le faire ... et avec elle à ses côtés ! Sortant de sa voiture avec le magazine en main, il rejoignit l'entrée de la boutique, à croire qu'il venait toujours lui rendre visite quand il était en colère contre elle. Poussant la porte, Grace ne ce trouvait pas dans la boutique alors il était évident qu'elle ce trouvait dans l'atelier juste derrière. Sans même demander à qui que ce soit, l'avocat prit la direction de l'arrière boutique et prit soin de fermer la porte derrière lui ... parce qu'ils allaient surement s'engueuler et personne n'avait besoin d'entendre. - Grace ! Le son de sa voix était autoritaire, froid ... - Il faut vraiment qu'on parle ! Dit il en jetant le magazine sur son bureau avant de croiser les bras et encore une fois attendre des explications qu'elle n'allait surement pas lui donner. - Tu m'explique ! Encore une fois Grace ! Tu as le chic pour attirer la presse en ce moment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Jeu 9 Mar - 19:23


 

 
 


« Heureusement, l'amour n'a aucune limite. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Seule dans son atelier, Grace se trouvait debout devant l’un des bustes de couture mannequin de la pièce revêtu d’une robe qu'elle venait de terminer en train de l’observer attentivement. La tenue était d’un rose pastel, très girly. Peut-être un peu trop. Sur son carnet, elle l’avait dessiné avec un perfecto en cuir qui cassait le côté princesse. Mais, isolée, il manquait quelque chose à la robe. Perdue dans ses pensées, en pleine phase créative, la jeune femme ne se préoccupait absolument de rien. La boutique était entre les mains de quelques vendeurs mais elle se trouvait toute seule dans ce calme dont elle avait besoin pour travailler. Quant au reste du monde, elle en faisait totalement abstraction… Ce qui n’était pas réciproque. Ces derniers jours, elle faisait l’objet de beaucoup de regards. Bon, d’ordinaire aussi, mais cette fois, ce n’était pas comme d’habitude. On la contemplait avec une certaine curiosité, et elle savait pourquoi. C’était la faute de cet article ridicule dans ce magazine à scandales. Elle avait simplement eu un petit instant de folie quelques jours plus tôt, mais visiblement elle l’avait eu au mauvais moment. Elle avait réussi à capter l’attention des médias sur elle, et sans le vouloir en plus. Elle avait simplement agi comme elle l’avait toujours fait mais… A croire qu’elle ne pouvait plus se le permettre maintenant qu’elle était mariée au maire de la ville. Car tout partait de là, c’était certain. Jusque-là, toutes les frasques dont elle avait pu être capable n’avaient jamais fait la une de la presse. On ne parlait pas d’une créatrice de mode excentrique, hormis peut-être lorsqu’elle sortait une nouvelle collection. Sa marque était célèbre, son nom aussi… Mais son visage l’était moins. Seulement elle n’était plus seulement ce qu’elle avait toujours été. Elle était aussi la première dame de Wellington. Et si, jusqu’à présent, elle avait pu passer entre les mailles du filet, son petit instant d’égarement avait vite fait de faire comprendre aux journalistes le potentiel « scandales » dont elle était capable. Pourtant, depuis cette histoire de baignade, elle se tenait plutôt sage. Certes, cela remontait au début de la semaine mais c’était déjà pas mal. Elle n’avait pas changé sa manière d’être, elle ne comptait certainement pas le faire pour quelques prétendus journalistes en manque de buzz. Mais elle avait remarqué plusieurs fois la présence de l’un d’entre eux dans la rue. Et, franchement, c’était bien quelque chose dont elle pourrait se passer. Elle n’aimait pas devoir rendre des comptes à quelqu’un. Et, de la même façon, elle n’aimait pas que ses faits et gestes soient observés. Elle tenait trop à sa liberté pour ça, Grace. Enfin, ils se lasseraient certainement bien assez vite. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Elle n’était pas au courant que, la veille seulement, elle était parvenue à leur donner un scoop monumental en faisant simplement les boutiques. A vrai dire, durant son shopping, elle avait fait quelque chose qu’elle n’était pas censée faire. En voyant autant de monde faire la queue pour rejoindre les cabines d’essayage, elle avait fait jouer son statut pour passer prioritaire. Ce n’était pas la première fois qu’elle le faisait. Bon, elle ne le faisait pas non plus à chaque fois, hein. Mais quand elle devenait trop impatiente, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Pourtant, William lui avait interdit catégoriquement de le faire. Mais que voulez-vous… Grace n’était pas une femme à qui l’on pouvait interdire quoi que ce soit. En agissant ainsi, elle avait irrémédiablement fini une nouvelle fois en couverture de plusieurs magazines dès le lendemain, à savoir aujourd’hui. Mais elle ne le savait pas encore. Elle avait passé la journée dans son atelier, de sorte qu’elle ne s’était rendu compte de rien même si ça n’allait surement pas tarder. Encore à l’abri de toute cette histoire pour le moment, la belle était focalisée sur cette robe depuis quelques petites minutes déjà lorsqu’elle finit par se reculer du buste de couture. Récupérant finalement une bande de tissu en satin noire, elle l’enveloppa en haut de la taille du mannequin juste en dessous de la poitrine. Ah oui, c’était mieux. Beaucoup mieux. Mais elle n’eut même pas le temps de s’en réjouir parce qu’elle entendit soudain quelqu’un l’appeler d’une voix autoritaire. Il n’y avait qu’une personne qui osait s’adresser à elle de cette façon… – William ? lâcha-t-elle surprise en se retournant vers lui. Elle ne s’attendait pas à sa visite, c’était une bonne surprise enfin… Non, étant donné l’air qu’il avait sur le visage, ce n’était pas du tout une bonne surprise. Bon sang, qu’est-ce qu’elle avait encore fait ? – Qu’est-ce qui te prend ? demanda-t-elle alors qu’il jetait finalement un magazine d’un geste assez violent sur le bureau. Le regardant sans comprendre, elle reprit rapidement. – De quoi tu parles ? Sans attendre sa réponse, la jolie blonde se saisit elle-même de la revue pour voir… Elle, en fait. En première page. Surplombée d’un beau slogan rien que pour elle… « La princesse Grace fait encore des siennes ! » Son regard était posé fixement sur ces mots comme si elle essayait de comprendre. Il ne lui semblait pas avoir fait quoi que ce soit pour justifier cela pourtant. – Je t’assure que je ne vois pas de quoi ils parlent ! Ils cherchent simplement à rebondir sur l’histoire du lac ! Et elle le pensait vraiment en plus.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Jeu 9 Mar - 20:35



~ GRAAL~
"Heureusement, l'amour n'a aucune limite."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Princesse Grace, dans d'autres circonstances c'était un surnom parfaitement approprié, mais cette fois ça ne l'était pas du tout, certainement pas en première page d'un magazine à scandales. Il n'y avait vraiment que sa femme pour faire ça ! Il était en colère oui ! Parce qu'il commençait déjà à en avoir assez de tous ces scandales ! A croire qu'ils n'avaient que ça à faire, il était en colère contre la presse, contre le monde entier, contre tous ceux qui lisaient ce genre de torchons et surtout après sa femme. C'était elle ! A croire qu'elle agissait de cette façon tous les jours, elle aimait trop ce faire remarquer mais cette fois ça allait au delà de ce qu'elle pouvait imaginer. C'est pour cette raison qu'il venait de débarquer dans son atelier, remonté et bien décidé à en découdre avec elle pour qu'elle lui explique ce qui lui passe par la tête pour en quelques jours seulement ce retrouver deux fois en première page. Ouvrant la porte sans vraiment ce faire discret, il s'approcha du bureau en l'interpellant d'une voix très autoritaire. Il n'y avait que lui pour lui parler de cette façon sans avoir peur qu'elle ne l'envoie balader et puis de toute façon elle pouvait dire ce qu'elle voulait, Will n'était pas prêt de laisser tomber cette fois. Il ne prit pas la peine de répondre à sa question, en faite il ce contenta simplement de jeter le magazine sur son bureau sans même lui répondre. D'après sa réaction, elle ne semblait pas au courant "Tiens comme c'est étrange" et qu'elle arrête de jouer les innocentes parce que cette fois il n'allait pas tomber dans le panneau ! Les bras croisés contre son torse, il releva les yeux vers elle alors que la pauvre ne semblait toujours pas comprendre ou il voulait en venir. - Jette un coup d’œil ! Tu va comprendre ! Il n'avait pas prit le temps de le lire, mais en voyant le titre il ne pouvait que ce douter qu'elle avait encore fait quelques chose qui mérite l'attention de la presse et il ce doute que c'est encore un truc complètement stupide. - Ah vraiment ! Dit il en haussant le ton avant de lui prendre le magazine des doigts et aller directement à la page de l'article qui lui était clairement consacrée. - Oh ben tiens ! Étonnamment tu as toute une page pour toi ! Ah non excuse moi ! Deux page plus la couverture ! Dit moi tu as fais fort cette fois ! Relevant les yeux vers elle, il était toujours aussi en colère, peut être qu'il aurait du rester dans sa voiture et l'appeler ! L'engueuler par téléphone ? Non, ça fait trop lâche ! Reposant son regard sur le torchon qu'il tenait dans les mains il reprit. - Voyons ce que tu as fais cette fois ! Lisant les quelques lignes il reprit à voix haute pour qu'elle en profite elle aussi. - "Il faut croire qu'être une icone de la mode, une styliste reconnu en plus d'être la première dame de la ville, ne suffit pas pour la caractériel et insoumise Grace Flyleaf !" Plutôt accrocheur non ! Dit il en relevant les yeux vers elle ! Avant de rapidement reprendre sa lecture. - "Après son dernier coup de folie, Grace plus connus sous le nom affectueux de la "diva ou princesse" pour les intimes, s'autorise désormais le droit de passer devant tous le monde lorsqu'elle fait les boutiques. Ce servant de son statut comme d'un titre royal et respecté ! Madame ne ce refuse plus rien !" Reprit il avant de lever les yeux et jeter une seconde fois le magazine sur le bureau. - Et ce n'est que le début un très long article ! Conclu t'il toujours aussi remonté. - Tu es toujours sur de n'avoir rien fait !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Jeu 9 Mar - 21:34


 

 
 


« Heureusement, l'amour n'a aucune limite. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




A peine avait-elle croisé le regard de son mari que Grace sentit qu’elle allait passer un sale quart d’heure. Il avait l’air en colère, furieux même. Et le pire, c’était qu’elle ne voyait même pas ce qui le mettait dans un tel état. Elle ne se souvenait pas avoir fait quoi que ce soit qui justifiait qu’il lui en veuille autant. Il ne prenait même pas la peine de répondre à ses questions, lui balançant simplement un magazine sur son bureau pour qu’elle puisse comprendre par elle-même. Elle ne comprenait pas du tout ce qui se passait mais au lieu de lui faire une nouvelle demande à laquelle il ne répondrait pas, la jeune femme attrapa rapidement la revue qu’il avait amenée. Elle reconnut vite le nom d’un magazine à scandales… Encore. Et son visage en pleine couverture, encore. Elle était surprise parce que, cette fois, elle n’avait rien fait pour attirer l’attention sur elle. Ou alors, elle ne l’avait pas fait consciemment parce que, sans mentir, elle ne voyait absolument pas ce dont il s’agissait. Mais son air innocent sur le visage sembla mettre William plus en colère encore. Il haussait déjà le ton, alors qu’il savait parfaitement qu’elle ne voulait pas que ses employés puissent entendre une engueulade. Mais c’était tout Grace, ça. Elle ne s’inquiétait pas de ce que toute une ville pouvait penser d’elle mais, par contre, elle tenait à garder son image intacte dans le cadre de son travail. Seulement, cela n’allait pas être facile avec ce qui l’attendait. Il lui arrachait carrément le magazine des mains. Alors qu’il s’exclamait qu’elle avait non pas une mais deux pages qui lui étaient entièrement consacrées, la belle lui répondit d’un ton beaucoup plus calme que le sien. – William, ce n’est pas la peine d’alerter toute la boutique.[/i] Il allait la tuer. Mais elle n’avait jamais eu la langue dans sa poche, Grace. Elle était même tentée de lui dire qu’il devrait vraiment se calmer au lieu de lui parler de cette façon. C’est vrai, quoi. Il l’engueulait avant même de lui expliquer ce qui se passait. Mais elle allait rapidement savoir ce dont il s’agissait parce que le jeune homme commença à lire à haute voix l’article qui parlait d’elle. Elle écouta la petite description faite sur elle assez distraitement. Elle n’avait pas besoin de lire un de ces torchons pour savoir qu’elle était caractérielle ou insoumise, merci. Elle retint un soupir avant de s’appuyer légèrement sur son bureau pour entendre la suite. Elle était pressée qu’il en vienne aux faits parce qu’elle commençait à s’agacer de le voir si en colère sans même savoir pourquoi. Diva ? Ils la qualifiaient vraiment de diva ? [b] – Mais pour qui ils se prennent ? Une question qu’on lui renvoyait visiblement puisque, nullement dérangé par sa réaction, William poursuivait sa lecture avec attention. Et, enfin, elle put comprendre de quoi il était question. Ah… C’était donc ça… Quelqu’un avait apparemment remarqué son petit manège lorsqu’elle faisait les boutiques. Entrouvrant les lèvres, quelque peu surprise, elle sentit rapidement cette impression de malaise l’envahir. – Oh… Elle était très mal face à son mari parce qu’elle savait qu’il allait lui en vouloir à mort d’avoir fait une chose pareille. Et, en même temps, elle était en colère contre ce foutu magazine. Si les journalistes se mêlaient de leurs affaires, l’avocat n’aurait jamais rien su. Et tout se porterait dans le meilleur des mondes. Mais, le moment, elle se focalisait surtout sur l’homme qu’elle aimait. Elle ne savait même pas quoi dire. C’était bien ce qu’elle avait fait. Bon sang, Grace. Tu t’es sortie de situations bien plus délicates que ça. – Bon, il se pourrait bien que… Peut-être… J’ai malencontreusement laissé échapper mon identité, et la vendeuse s’est gentiment empressée de me libérer une cabine… Je ne me voyais pas refuser alors… J’ai accepté… Mais c’est tout ! C’était une vision très… édulcorée de la réalité. D’accord, elle mentait. Mais si elle racontait véritablement la scène sans la nuancer, elle allait vraiment avoir des problèmes. – Ils me surveillent depuis cette histoire ridicule ! Ça ne me fait pas plus plaisir qu’à toi William !

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Jeu 9 Mar - 22:22



~ GRAAL~
"Heureusement, l'amour n'a aucune limite."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il savait qu'elle n'aimait pas qu'il débarque comme ça à son travail et qu'il hurle de cette façon et qu'il alerte tous le monde surtout ! Mais à quoi bon rester discret ? Tous le monde avait vu cet article sauf elle apparemment alors il avait toutes les raisons d'être en colère ! Contre elle ! Oui contre elle parce que c'était elle qui attirait l'attention et ensuite ... ben ensuite elle faisait la une de tous les magazine à scandales. D'ailleurs il ne comprenait pas pourquoi elle ce souciait de la boutique, ça l'énervait même encore plus ! - Grace ! Je t'en pris tous le monde est déjà au courant alors c'est pas la peine d'être discret ! Dit il avant de lui prendre le magazine des doigts pour lui expliquer ou plutot comprendre lui aussi pourquoi un article de deux pages lui était accordé. Lisant les premières lignes, il comprenait peu à peu ce qui c'était passé et plus il en apprenait plus il était en colère d'ailleurs ça devait surement s'entendre au son de sa voix qui ce faisait de plus en plus fort. Il avait du mal à conserver sa colère et il ne répondait plus de rien. Sa femme était comparé à une Diva mais pas forcément dans les bon sens du terme ! Il comprenait mieux pourquoi son confrère l'avait cherché au tribunal, elle était sous estimée, décrire comme une femme insoumise aux allures de princesse ! Il le savait déjà tous ça et la presse n'avait pas besoin d'en parler pour que ça ce sache mais c'était tout de même du domaine privé bon sang ! Pour qui ils ce prennent ? Des journalistes ! Et ils avaient tous les droits surtout si elle leur donnait des infos croustillante sur sa vie privée ! Mais c'était loin d'être terminé puisqu'il reprit sa petite lecture en expliquant réellement ce qui c'était passé pour qu'elle attire l'attention de la sorte. Les bras croisé sur son torse, il venait une nouvelle fois de jeter le magazine sur le bureau et attendait qu'elle lui explique. - Oh !? Tous ce que tu trouve à me dire c'est un putain de "OH !" Mais au moins elle semblait comprendre ! Soudainement elle semblait ce souvenir de ce qu'elle avait fait ! Heureux de constaté qu'elle n'avait pas perdu la mémoire, Will tenta de retrouver son calme pour essayer de comprendre ou plutot avoir sa version des faits. Qu'est ce qu'il lui était passé par la tête ? Ils avaient toujours dit qu'ils ne ce serviraient jamais de leur ... réputation pour leur usage personnel ! Elle ne l'avait jamais fait d'ailleurs ! Grace est une femme reconnus pour son travail et c'est vraiment fantastique mais qu'elle s'en serve de cette façon ! Non ! Impassible, il ne bougeait pas d'un poil, les bras croisés il attendait, silencieux et froid dans l'espoir qu'elle lui parle. Et c'est ce qu'elle finit par faire, alors il attend, il écoute mais bizarrement il n'en crois pas un mot. - Malencontreusement ! Elle ce fou de sa gueule en plus. Mais hochant la tête comme si il était prédisposé à la croire, il la laissa continuer pour voir jusqu’où elle était capable d'aller pour lui faire croire qu'elle avait "Malencontreusement échappé son identité" - D'accord et sinon quand est ce que tu vas arrêter de me mentir ? J'ai l'air d'être si con que ça ? Tu crois vraiment que je vais te croire ? Elle est sincère quand elle parle de ses sentiments mais pour ce qui est du reste elle voudrait lui faire croire n'importe quoi ! Il savait mieux que personne qu'elle n'était pas le genre de fille sage ! - Et plutot que de faire profil bas pendant quelques jours histoires que sa ce calme toi tu ne trouve rien de mieux que de continuer !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Jeu 9 Mar - 23:15


 

 
 


« Heureusement, l'amour n'a aucune limite. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




William était tellement en colère qu’il ne se préoccupait même pas qu’on puisse les entendre ou non. Enfin, en l’occurrence, c’était lui qu’on entendrait s’il continuait dans sa lancée. Pourtant c’était lui le plus discret des deux. Forcément, puisqu’elle, elle atterrissait dans la presse à scandale tous les quatre matins. Mais cela ne signifiait pas pour autant qu’elle avait envie que ses employés l’entendent se faire engueuler comme une enfant par son mari. Laissant échapper un soupir à ses paroles, Grace préféra laisser tomber toute tentative de le calmer au moins le temps de comprendre ce qui le rendait aussi furieux contre elle. Mais lorsque ce fut le cas, elle sentit vite qu’elle n’allait pas s’en sortir aussi facilement que ça. Plus William s’avançait dans sa lecture, plus le ton de sa voix augmentait. Il était remonté, elle aurait été aveugle de ne pas le voir. Il réagissait au quart de tour, lui reprochant sa réaction alors qu’elle apprenait tout juste ce qu’elle avait fait de si mal. Il s’emportait même contre elle de façon très explicite. Et on aurait pu croire qu’elle l’avait rarement vu dans cet état mais non. En temps normal, elle l’aurait tout de suite remis à sa place mais elle savait qu’elle était la fautive dans cette histoire. Et encore, il n’imaginait pas qu’elle ne s’était pas seulement servie de sa place dans la mode mais aussi… De celle qu’elle avait en tant que femme du maire. Elle n’était pas sure que l’un d’eux survive à cette information-là. Alors elle tenta d’amoindrir ce qui s’était passé. La réalité n’était pas si innocente qu’elle le laissait entendre mais elle espérait vraiment qu’il puisse la croire. C’était tellement idiot, bon sang. Surtout qu’il ne l’aurait jamais su en temps normal. Il ne l’avait jamais su avant cette fois. Mais ces journalistes attendaient le moindre de ses faux-pas. Et des faux-pas, elle en faisait plein, Grace. Elle n’était pas la femme modèle, elle n’était pas la femme parfaite. Non, elle avait ce côté insaisissable et sans limite qui l’empêchait d’avoir toute retenue. Et qui la mettait dans les situations les plus dingues qui soient, malheureusement pour elle. Will l’écoutait avec une certaine attention mais il ne la croyait pas. Elle voyait bien qu’il ne la croyait pas. Son regard le disait pour lui. Et, très vite, ses mots suivirent. – Mais tu crois vraiment que j’aurais été capable de tout faire pour passer moi-même devant tout le monde ? Hum… Comment dire… Oui ? Elle en était parfaitement capable. La preuve, elle l’avait fait. Et plus d’une fois. Mais elle n’allait pas l’avouer. Elle n’était pas complètement inconsciente non plus. Mais tout ce qu’elle disait semblait le mettre encore plus en colère. Il n’était plus seulement énervé, non, il avait l’air véritablement fou de rage. Tentant de garder son calme, contrairement à lui, la jeune femme reprit la parole. Elle essayait de lui faire comprendre que cette situation ne lui plaisait pas plus qu’à lui. Elle tenait tout autant que lui à sa réputation, bon sang. Elle voulait bien passer pour une femme un peu dingue mais pas pour une diva capricieuse qui se croyait tout permis… Qu’elle le soit ou non. Elle n’aimait pas du tout se retrouver dans cette position. Mais il l’engueulait tellement qu’il ne la laissait même pas réagir. Alors elle commençait à s’agacer aussi, Grace. – Ah parce que maintenant je dois mesurer mon comportement pour des pseudo-journalistes à l’affut du moindre scoop !? Je ne suis pas un robot, William ! Elle était tout le contraire, même. Elle se laissait trop guider par ses envies pour pouvoir agir autrement. Elle n’avait jamais agi autrement. – Et puis, je ne vois pas pourquoi tu me cries dessus comme ça ! C’est moi qui me prends toutes ces critiques au visage, alors c’est moi qui devrais être dans tous mes états !

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Jeu 9 Mar - 23:41



~ GRAAL~
"Heureusement, l'amour n'a aucune limite."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Mais elle ce fou vraiment de sa gueule en faite ! C'était marqué noir sur blanc qu'elle n'avait pas hésité à parler de son influence, sa réputation pour passer devant tous le monde mais elle continuait de lui dire qu'elle ne l'avait pas fait exprès et que la vendeuse avait eu un élan de gentillesse et surtout un éclair de lucidité en la voyant. Ben tiens ! Il n'avait qu'à demander à cette vendeuse qu'elle avait surement victimisé de ne pas la reconnaître au premier coup d’œil. Bon sang il détestait quand elle faisait ça ! Quand elle jouait cette femme hautaine qui ce croit tous permis ! Evidemment que ce n'était pas nouveau, Grace avait toujours était une "princesse" mais il y à une différence entre être sa princesse à lui et une princesse aux yeux du monde entier. Pour lui, c'était mignon, c'était romantique alors qu'aux yeux des autres elle n'était qu'une femme insoumise, hautaine et snob ! Bon sang ce n'était pas elle ça ! Elle n'était pas ce genre de femme qui utilisait son titre comme un avantage. Et encore, son image de styliste passe encore ... mais qu'elle ce serve de l'excuse "Je suis la femme du maire" là ça fait clairement prétentieux. Elle voulait vraiment qu'il lui répondre franchement ? Non parce qu'il avait peur qu'elle le prenne mal là ! - Grace ! Je te connais ! Tu n'es pas une femme patiente et je connais tes limites ! Alors oui ! Je sais que tu en es tout à fait capable ! Elle lui avait dit plus d'une fois de profiter lui aussi de cet avantage ! Mais à chaque fois il avait refusé, il avait un trop bon fond pour utiliser ce privilège. Mais sa femme elle ... elle n'avait aucuns scrupules à s'en servir. "Tu t’emballes William ! Calme toi !" Oui mais plus facile à dire qu'à faire, elle avait vraiment réussi à le pousser à bout cette fois. Prenant une grande inspiration, William parvint tout de même à retrouver son calme maintenant qu'il lui avait passé un sermon. - C'est pas ce que je te demande ! Mais bon sang pour une fois tu aurais pu te faire discrète, juste le temps qu'ils te lâche qu'ils oublient cette histoire et qu'ils trouvent un autre scoop ! Tu te donne un spectacle et si pour le moment ta réputation n'est pas touché, ça va finir par arriver ! Ils dégradent ton image en te faisant passer pour une snob hautaine et sans aucuns scrupules pour les autres ! C'est ça l'image que tu veux donner de toi ? Reprit il d'une voix calme mais il était toujours en colère parce que si son image à elle n'était pas encore touché, la sienne commençait à l'être. - Parce que tu ne fais pas face aux critiques Grace ! Les messes bases, les sous entendus ... aujourd'hui un confrère avocat t'a rabaissé devant moi ! Il c'est moqué de toi, ta façon d'être, sans même te connaitre ! Mais il avait juste lu cet article sur toi ! Déviant son regard pour déposer ses mains sur le bureau il reprit. - Je ne compte pas laisser n'importe qui penser n'importe quoi sur toi Grace ! Et puis ta réputation n'est pas la seule à être touchée ! On passe pour un couple prétentieux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Ven 10 Mar - 0:28


 

 
 


« Heureusement, l'amour n'a aucune limite. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était injuste comme situation. Elle ne récoltait pourtant que ce qu’elle avait semé mais… Elle trouvait tout ça injuste, oui. Elle n’avait pas voulu se retrouver sur ces pages de magazine, elle n’avait certainement pas voulu faire la une des tabloïds. Mais c’était aussi ce qu’elle était, Grace. Elle pouvait être un véritable petit ange quand elle le voulait, seulement… Elle était aussi un vrai petit démon, parfois. En plus, cet après-midi-là, elle se trouvait avec January. Une jeune femme qui savait être tout aussi peste qu’elle, alors forcément… Forcément, elle n’avait pas retenu cette partie-là de sa personnalité. Mais il ne servait à rien de faire part de ses pensées à son mari. Il ne comprendrait pas. Parce qu’il n’était pas comme ça, lui. Et il n’avait peut-être pas envie de se dire que sa femme l’était. Elle n’était pas que cette princesse hautaine et prétentieuse décrite par la presse, non. Mais cela ne signifiait pas que cela ne faisait pas partie de la personne qu’elle était. Surtout quand elle se trouvait dans une boutique bondée et qu’elle pouvait éviter des heures de queue. Mais elle ne pouvait pas lui dire ça. Alors, elle mentait. Elle mentait, seulement il ne la croyait pas. Il finit même par lui faire comprendre qu’il la connaissait trop bien pour être dupe. Il savait qu’elle en était capable… D’accord. Elle croisa les bras quelque peu frustrée mais sans répondre. Et son silence en disait plus que n’importe quel discours. Il avait raison, tout ce qu’il disait était vrai. Alors, à la place, elle tenta de lui faire comprendre son ressenti. Elle aussi, elle était touchée par cet article. Elle était la principale concernée, bon sang. Mais il lui en voulait tellement qu’elle avait la sensation qu’elle devait se justifier au lieu de mesurer ce qui était en train de se passer. C’était frustrant, c’était agaçant… Et elle n’allait surement pas pouvoir poursuivre cette conversation sans hausser le ton à son tour. Il affirmait qu’il ne lui demandait pas de mesurer son comportement mais il voulait qu’elle se fasse discrète. C’était quoi, la différence ? Elle n’était pas discrète. Elle était tout le contraire d’une femme discrète. Elle était habituée à attirer les regards sur elle. Elle savait être au centre de l’attention mieux que personne, volontairement ou non d’ailleurs. Il ne se rendait même pas compte de ce qu’il lui disait. Il cherchait à la piquer, comme pour lui faire réaliser qu’elle était dans une situation dramatique… Mais, bon sang, elle le savait. Seulement il s’emportait tellement qu’elle allait commencer à faire passer ses nerfs sur lui, elle aussi. – Mais attend, tu crois quoi ? Tu crois que je m’en fiche ?! Je n’ai même pas le temps de réagir ! Tu débarques en me criant dessus, tu m’arraches le magazine des mains ! Je ne peux même pas avoir de réaction puisque je m’en prends déjà plein la tête par toi ! Qu’ils remettent les choses dans leur contexte… C’était elle qu’on traitait de diva, non lui. Mais, visiblement, il commençait déjà à en pâtir. C’était donc ça… Il lui en voulait parce qu’il allait en subir les conséquences. Et depuis quand les avocats lisaient ce genre de torchons ? – Oh là là, désolée d’avoir gâché ta réputation de maire bien gentil sous tous rapports ! Mais tu sais quoi, je vais te dire un scoop puisqu’ils t’intéressent tellement : Ta femme n’est pas aussi parfaite que toi ! Alors, cet article est regrettable, et franchement ils commencent à me taper sur le système à épier tous mes faits et gestes ! Mais toi, tu me rends encore plus dingue avec ta réaction !
 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Ven 10 Mar - 12:00



~ GRAAL~
"Heureusement, l'amour n'a aucune limite."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle même ! Après tous c'est elle qui c'était faite remarqué dans cette boutique, c'est elle qui s'attirait les journaliste mais à croire que ce n'était pas grave. Elle passait pour une femme hautaine, un "princesse" et venant de ce genre de magazine ce n'était pas vraiment un compliment ! Ou alors personne le comprenait ! En tous cas la pauvre n'avait même pas le temps de dire quoi que ce soit, William était tellement en colère qu'elle n'avait même pas le temps d'en placer une. Il avait de quoi non ? Elle aurait au moins pu ce montrer discrète ! Attendre que sa passe après la dernière fois ... mais non ! A croire qu'elle ne savait pas agir sans ce faire remarquer ! Alors soit elle aimait trop ça ou alors elle ne le faisait pas intentionnellement ! Mais bon sang il y avait tout de même une certaine limite. William était bien placé pour savoir que sa femme n'était pas un ange, elle était même plus proche du démon que de l'ange mais que tous les médias parlent d'elle de cette façon ... non ! Et puis ce n'était surement pas l'image qu'elle voulait donner d'elle non plus ! Parvenant tout de même à ce calmer, la belle put enfin reprendre pour lui exprimer tous ce qu'elle ressentait et d'ailleurs elle commençait elle aussi à s'emporter. - Alors qu'est ce que ça te fait de te retrouver, encore une fois dans ce magazine ! Et voilà .. il aurait du ce taire parce que tous de suite il passe pour l'égoïste de service qui ne pense qu'à sa réputation avant de penser au reste ! Elle trouvait toujours un moyen de retourner la conversation. Non, ce n'était pas uniquement de lui qu'il s'agissait, d'ailleurs c'était pour elle et sa réputation qu'il était inquiet. Mais voilà, elle ne le prenait pas du tout de la même façon que lui ! - Oh arrête Grace ! Tu sais bien qu'il ne s'agit pas de ça ! C'est pour toi que je m'inquiète ! Ça allait surement l'énerver encore plus. - Mais il ne s'agit pas que tu sois parfaite ou quoi que ce soit d'autre Grace ! Mais sans réellement lui laisser le temps de continuer elle reprit en lui disant que ce qui la mettait le plus en colère c'était sa réaction à lui, cette façon qu'il avait l'engueuler, de s'en prendre à elle de la sorte. - Parce que je suis censé réagir comment selon toi ? Ma femme ce fait critiquer et je suis censé approuvé et faire comme si c'était normal ? Je ne peux pas n'en avoir rien à faire Grace ! C'est pas possible !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal Ven 10 Mar - 14:01


 

 
 


« Heureusement, l'amour n'a aucune limite. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Ce n’était pas agréable de découvrir son visage dans un magazine à scandales. Et ça l’était encore moins de lire autant de choses négatives sur elle. Elle se fichait pourtant de ce que les gens pouvaient penser d’elle en tant que personne. Mais elle n’était pas seulement cela, elle était aussi le visage d’une marque. Et c’était ce qui l’effrayait le plus, Grace. Elle ne voulait pas que sa personnalité entache l’image de son travail. C’était deux choses qu’elle avait toujours dissociées. Elle était même très différente quand elle travaillait. Elle devenait bien plus responsable et consciencieuse. Sauf que là, sa vie personnelle risquait d’avoir une influence sur sa vie professionnelle, et elle détestait ça. Mais elle n’avait même pas le temps d’y réfléchir, ou même simplement de réagir, parce qu’elle subissait une engueulade dans les règles par son mari. Il lui affirmait qu’elle aurait dû se montrer discrète… Merci du conseil ! Seulement, ce n’était pas quelque chose qu’elle savait faire. Elle ne cherchait pas volontairement à attirer l’attention sur elle, c’était simplement ce qu’elle était. Et il le savait. La première fois qu’il l’avait vue, il l’avait surprise en train de crier aux yeux de tout le monde en pleine rue après un simple taxi. C’était même comme ça qu’elle avait attiré son regard sur elle. Et maintenant, il le lui reprochait ? Pourtant, elle était la même, Grace. Elle n’était pas un ange mais c’était de cette femme-là qu’il était tombé amoureux. Elle était cette femme qui n’hésitait pas à crier aux yeux de tous, elle était cette femme capable de monter sur un podium en boîte de nuit pour danser, et… Eh bien, elle était également cette femme qui atterrissait sur la couverture d’un magazine people. Mais à croire que ça n’embêtait que lui ! Non, non, elle trouvait ça tout aussi fâcheux, Grace. Seulement, trop occupé à l’engueuler, il la laissait à peine réagir. Et ce n’était qu’après lui avoir fait son serment que le jeune homme lui laissait enfin l’occasion de s’exprimer, bien sûr. – Mais ça m’énerve, c’est évident ! Je n’ai jamais voulu attirer leur attention ! Elle le précisait, parce qu’elle avait l’impression que c’était ce qu’il croyait. Et pourtant, il la connaissait assez pour savoir qu’elle ne supportait pas de rendre des comptes à quelqu’un… Alors, à toute une ville, elle pouvait s’en passer. Tout autant que se faire engueuler par son mari fou de rage. Mais William lui donnait surtout la sensation qu’il s’inquiétait pour l’image de leur couple, son image à lui. Ce qu’il s’empressa de corriger en affirmant que c’était pour elle qu’il était si préoccupé. Evidemment, et il ne trouvait rien de mieux à faire que lui crier dessus pour le montrer. – C’est sûr qu’en me criant dessus, tu vas m’aider ! Il n’était pas question qu’elle soit parfaite ? Pourtant, il lui reprochait bien ses défauts. Parce que, oui, cet épisode regrettable n’était que la conséquence des défauts de la jeune femme. Si elle n’était pas aussi impatiente, si elle n’était pas aussi sans gêne, si elle n’était pas aussi sans-limite, ils n’en seraient pas là. Mais plus il parlait, plus il l’énervait. Laissant échapper un soupir exaspéré en entendant ses propos, elle reprit aussitôt la parole. – Bordel, mais je ne te dis pas d’approuver ! Mais tu trouves ça normal de venir m’engueuler comme si je t’avais fait quelque chose à toi ?! Tu crois que je réagirais comme ça, moi, si tu faisais une connerie ?! Certainement pas. Mais elle venait surtout d’admettre qu’elle avait fait quelque chose de mal, parce qu’elle le savait… S’il lui laissait le temps de parler, il l’aurait su bien avant. – Je sais très bien que j’ai abusé, et que j’aurais dû m’abstenir ! Je n’ai pas besoin que tu m’incendies pour m’en rendre compte ! lâcha-t-elle finalement avant de se détourner de lui.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal

Revenir en haut Aller en bas

Heureusement, l'amour n'a aucunes limites. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-