AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quand le passé refait surface (Ft Loelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Little Angel to Wellington
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 500
▵ arrivé(e) le : 12/09/2015
▵ avatar : Little Harbor M

MessageSujet: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Jeu 9 Mar - 20:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand le passé refait surface

J'ai appris il y a quelques semaines maintenant qui était ma véritable maman, celle qui m'a donné la vie. Je ne sais pas encore pourquoi j'ai été abandonné, mais le fait de savoir qui elle est me fait quand même quelque chose. Lorsque maman, Ana, me l'a annoncé elle était avec papa et j'ai eu peur lorsque j'ai vu leur tête à tous les deux. Je dois le reconnaître, je ne sais pas comment me comporter, comment réagir d'ailleurs depuis que j'ai appris la nouvelle je ne dors presque plus la nuit et j'appelle souvent maman ou papa à la rescousse pour m'aider. J'ai peur de ce qui va m'arriver maintenant, j'ai peur de perdre maman et papa, Ana et Ethan, je sais que c'est des discussion de grand tout ça, mais j'y suis pour rien je suis obligé de m'inquiéter. Nous avons beaucoup parlé tous les trois et … mes trois parents finalement, semble plutôt bien s'entendre. Aujourd'hui, j'ai pas école et mes parents on convenue un accord avec ma maman biologique, elle voulait me prendre pour l'après-midi, apprendre à me connaître soit disant ou quelque chose comme ça. J'ai vraiment envie de la connaître, d'apprendre d'où je viens finalement et peut-être aussi savoir qui est mon papa biologique histoire de compléter tout le tableau. Maman et papa m'ont promis de ne pas m'abandonner, ils m'ont dit que je resterais toujours leur petit garçon quoi qu'il arrive, que rien ne changerait et j'y crois.

J'ai pas vraiment dormi de la nuit et lorsque maman viens me chercher le matin dans ma chambre, elle prend le temps de me rassurer. Une fois prêt et après avoir mangé, elle essaie de me changer les idées en jouant avec moi jusqu'au moment où la porte d'entrée se met à sonner. Ma maman biologique s'appelle Loélia, jolie prénom comme le mien finalement. Est-ce qu'ils ont une signification particulière, ou bien même une origine particulière ? Peut-être que je vais l'apprendre aujourd'hui, ou peut-être pas je ne sais pas. Avant d'aller ouvrir maman me rassure une dernière fois et me fais un gros câlin avec un bisou puis elle part ouvrir la porte. Pour ma part, je reste dans mon coin encore pour le moment.



(c) chaotic evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Sam 11 Mar - 16:42

quand le passé refait surface
Sandrélia
I’ve been looking for you all my life


Il se passe toujours des choses auxquelles on ne s’attend pas pas vrai ? Il y a des imprévus créés dans le but de venir perturber l’existence, et faire qu’aujourd’hui ne ressemblera pas à demain. Le problème de ce genre de chose c’est que ça arrive toujours par surprise, forcément, et on ne sait donc pas comment réagir ou même faire la part des choses. Cependant c’est loin d’avoir toujours un aspect négatif au contraire, parfois c’est pour le mieux. J’aime à dire que si aujourd’hui, et depuis quelques temps ma vie est chamboulée, c’est bel et bien pour le mieux. Pour l’instant bien entendu c’est dans la case compliqué, mais cette case vaut mieux que rien. D’ailleurs j’espère que rapidement tout pourra trouver un ordre.
Pour vous expliquer un peu les choses voilà ce qu’il y a à dire : j’ai eu parmi mes petits patients mon fils. Mon fils que j’ai abandonné à la naissance, dont je n’ai jamais vu le visage, dont je ne connaissais pas même le nom. Je pense que vous comprenez maintenant le pourquoi les choses ne sont pas simples. Pourquoi je l’ai abdonné ? La question est légitime je vous l’accorde, mais la réponse est loin d’être simple. Je n’étais pas capable de le garder. Dans d’autres circonstances que celles où il a été conçu j’aurais peut être revu mon jugement, et j’aurais décalé mes études, ou mon père et je reste de ma famille m’aurait aidé pour le garder. Mais après ce qu’il s’était passé je ne pouvais pas le garder, j’étais incapable de me dire que tout les jours de ma vie il faudrait que je regarde mon enfant et me rappelle ça. A aucun moment je n’ai put me faire à l’idée que l’amour que je lui porterais pourrait passer au dessus de ça. Ca aura été la décision la plus égoïste de ma vie jusque là, et sans doute aussi celle que je regrette le plus, même si finalement je pense que j’ai opéré le meilleur des choix pour lui.

Surtout que j’ai appris en me rendant compte de qui il était, qu’il avait une bonne famille, de bons parents qui s’occupaient bien de lui. Quand je l’ai abandonné je ne savais rien de sa maladie, mon coeur s’est encore un peu plus brisé. La culpabilité s’est un peu plus emparée de moi. Cependant j’ai appris il y a longtemps que c’était impossible de revenir en arrière même si on le voulait vraiment.
Je pense à ça alors que je suis dans la voiture qui me conduit chez les parents de Sandro. J’ai définitivement le trac. J’ai peur de ce qu’il pourrait se passer, j’ai peur qu’il me rejette et qu’il ne m’aime pas, comme moi je l’ai rejeté il y a de ça 6 ans. Seul le couple sait pourquoi j’ai agit comme ça, et pour l’instant on a préféré ne rien dire à Sandro. Cependant je travaille tous les jours auprès d’enfants, je sais qu’ils posent des questions, je sais que viendra la question, puisqu’il sait que je suis sa mère biologique, il me demandera sans doute qui est son père ? Est ce que je lui dirais la vérité en prenant le risque de le blesser, de lui faire peur, et qu’il ne comprenne pas ? Je ne sais pas mentir, et j’ai encore plus peur des répercussions qu’il pourrait y avoir quand il sera plus vieux.

Je me gare dans l’allée. Je souffle un bon coup, et ouvre la porte pour descendre de la voiture. Je lisse mon t-shirt, j’ai une tenue assez décontractée il faut le dire, ça me change de la blouse blanche, et des habits que je porte à l’hôpital. A vrai dire ma tenue habituelle c’est plutôt short en jean et t-shirt, depuis que je suis revenue de New York j’ai songé à brûler mes habits d’hiver et je me suis raviser en disant que ça pourrait me servir.
J’avance, jusqu’à me retrouver devant la porte, et sonner à l’interphone.
C’est Anastasiya qui ouvre la porte. Je lui souris peu sûre de moi. A vrai dire je ne sais pas si quelqu’un est vraiment à l’aise là tout de suite. Je pense que le fait que je sois médecin pédiatre, a fini de les convaincre que je n’étais pas une folle furieuse, et mes raisons sur le pourquoi du comment on sans doute été assez valable, cependant c’est une grande décision que de me confier Sandro, même pour une après midi.
« -Bonjour… Je ne vous dérange pas j’espère ? »
J’ai perdu la notion du temps, il y a moyen que je sois un peu en avance.
La jeune femme me rassure, et je finis par entrevoir Sandro un peu plus loin. Quand j’ai montré la photo du petit garçon à mon père il s’est mis à pleurer. La seule chose qu’il a réussi à me dire c’était que c’est mon portrait craché à mon âge. Il n’était clairement pas d’accord avec ma décision à l’époque, mais il a toujours tout fait pour me soutenir malgré tout.
« -Bonjour Sandro. »
J’essaye de croiser son regard en souriant le plus doucement possible. Si un jour on m’avait dit que je me retrouverais dans cette position je ne l’aurais sans doute pas cru…
« -Toujours partant pour passer l’après midi avec moi? »
Je crois que sous bien des aspects je suis restée une enfant, bien trop espiègle par moment pour le monde des adultes, et c’est pour ça que je me sens si à l’aise dans leur monde.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Little Angel to Wellington
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 500
▵ arrivé(e) le : 12/09/2015
▵ avatar : Little Harbor M

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Lun 13 Mar - 21:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand le passé refait surface

Je sais ce qui m'attend aujourd'hui et je dois avouer que j'ai peur. Lorsque nous avons appris cette nouvelle tous les trois, papa et maman ont pris le temps de bien tout m'expliquer et surtout de me rassurer en me disant que rien ne changerait pour nous trois que finalement, j'aurais simplement une maman en plus avec le temps. Pour moi, c'est encore compliqué à comprendre, mais je pense que ça viendra tout seul en tout cas j'espère. La nuit avant cette après-midi autant dire que pour moi elle a été très courte, j'ai eu mal au ventre toute la nuit et mon cerveau n'a fait que tourner sans jamais s'arrêter. Je me sens légèrement fatigué aujourd'hui, mais j'ai rien dit à maman qui c'est efforcé de sourire toute la journée. Papa n'est pas là je crois qu'il a préféré aller travailler pour ne pas trop être triste malgré tout, enfin c'est ce que j'ai crût comprendre en tout cas. J'attends l'arriver de Loélia, ma maman biologique non sans stress tout comme maman Ana. Pour essayer de me changer les idées en attendant et pour essayer de ne pas me faire stressé encore plus, nous décidons tous les deux de faire des jeux et nous commençons par faire de la peinture, nous aimons ça tous les deux. Alors que maman s'applique pour faire sa peinture, moi de mon côté je dois dire que je suis plutôt … freestyle. Bon, en même temps j'ai seulement six ans alors c'est peut-être normal. J'essaie d'être concentré et malgré tout c'est dur, de mon côté donc j'essaie de faire un de mes super-héros préférer du moment ; Captaine America alors que maman elle, fait quelque chose de beaucoup plus grand et beau, comme toujours.

Nous sommes interrompu par la sonnerie de l'entrée, sa y ai, elle est là. Je sais à quoi elle ressemble puisqu'elle est docteur et elle s'est occupée de moi à l'hôpital, mais disons que depuis que je sais réellement qui elle est, tout change pour moi. C'est maman qui ouvre la porte alors que moi je reste derrière elle. « -Bonjour… Je ne vous dérange pas j'espère ? » Je crois que maman est aussi bizarre que Loélia, mais en même temps c'est normal. Maman lui répond alors que non et l'invite gentiment à entrée dans la maison. Je sens mon petit cœur battre assez fort dans ma poitrine, mais bon, je sais qu'avec elle je risque rien puisqu'elle sait réparer les cœurs. « -Bonjour Sandro. » Je sais pas si j'ai envie de rire ou de pleurer, je ne sais même pas ce que je dois faire ou dire, en réalité j'ai l'impression de ne plus être dans mon corps c'est assez … bizarre. « Bonjour ... » Bonjour maman ? Bonjour Loélia ? Bonjour madame ? Bonjour docteur ? C'est trop de questions pour moi d'un seul coup. « -Toujours partant pour passer l'après midi avec moi? » Je regarde maman qui réussit à me rassurer d'un seul regard et puis je peux enfin répondre, « Oui. » Dis-je malgré tout, tout timide.


(c) chaotic evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Sam 18 Mar - 15:00

quand le passé refait surface
Sandrélia
I’ve been looking for you all my life


J’ai toujours voulu être maman un jour, et je me suis toujours dit que je le serais. Bien entendu le premier obstacle à ça est encore de trouver quelqu’un avec qui faire cet enfant, quelqu’un de bien qui serait là, quelqu’un comme mon père qui serait capable dans le cas où je ne pourrais plus être là, de prendre soin de sa progéniture. Bien sûr je ne pensais pas suivre l’exemple de ma mère et juste déserter à la première difficulté. Souvent j’essaye de me dire que la situation est différente, ma mère est parti par choix, et moi par obligation. Cependant je sais que ce sont des illusions que je me fais. Moi aussi je suis partie par choix, moi aussi j’ai abandonné mon enfant par choix. Je n’en avais pas envie, mais je ne m’en sentais pas la force. Le résultat pour Sandro est le même non ? La personne qui l’a mis au monde ne l’a pas élevé et n’a pas chercher à le connaître. Comment lui dire la vérité ? Aujourd’hui je sais que jamais je ne serais sa mère, j’ai renoncé à mes droits sur lui il y a bientôt 6 ans de ça, et puis ça le déstabiliserait trop que je me batte pour l’être. Je le vois souvent à l’hôpital, et je sais que le premier qui empâtit c’est l’enfant, alors je ne jouerai plus les égoïstes avec lui, j’en ai déjà trop abusé. Cependant ça ne veut pas dire que je suis capable de rester éloigner de lui, pas maintenant que je sais qui il est, que je sais que j’ai une chance de faire parti de sa vie. Je ne sais pas encore quel rôle je pourrais y tenir, mais il sait au moins -personne n’a voulu lui cacher la vérité- que je suis sa mère biologique. Qu’elle ironie du sort, dire que c’est comme ça que je qualifie ma propre mère.

Personne n’est vraiment à l’aise alors que je viens chercher Sandro chez ses parents. En même temps je les comprends, je pense qu’ils doutaient vraiment avoir à faire un jour aux parents biologiques du petit après tant d’années. Je ne peux pas dire que je n’ai pas essayé de me mettre à leur place, mais je doute pouvoir imaginer ce que doit procurer cette intrusion dans leur vie. Je n’ai pas de mal à m’imaginer aimer un enfant comme le siens malgré le fait que l’on ne l’ait pas porté. Je m’occupe d’enfants toute journée je me rends bien compte du lien qu’on peut créer avec eux. Cependant la peur que ça doit apporté doit être immense. Pourtant je ne veux de mal à personne, et je n’ai aucun droit. D’ailleurs ce n’est que grâce à leur bon vouloir qu’aujourd’hui je peux passer quelques heures avec Sandro, je n’ai pas de poids dans cette décision, j’ai juste attendu la boule au ventre qu’on m’y autorise. Boule au ventre encore plus grosse quand je sais que certaines questions vont sans doute être posées et que je n’aurais d’autre choix que d’y répondre.

Le petit bonhomme a toujours l’air d’accord pour venir avec moi cette après midi, bien que ça se voit sur son visage qu’il n’a pas l’air rassuré du tout. Il est assez grand pour comprendre, et pour avoir peur. Je crois que déjà à cet âge là et à cause de tout ce qu’il a vécu, il est déjà beaucoup plus éveillé que grand nombre d’autres enfants, et c’est hélas normal.
Je m’adresse donc à la maman.
“-Je vous le ramène pour 17h30 ?”
J’ai utilisé sans même m’en rendre compte la même expression et le même ton que celui que j’utilise quand je veux rassurer les parents d’un de mes petits patients, je suppose que c’est une seconde nature chez moi. J’aimerais que tout ce passe le mieux possible. En plus ils savent que je suis médecin, et que je serais apte à m’occuper de Sandro si jamais un problème de santé venait à survenir. Je n’espère rien de tout ça, et puis je sais que maintenant ça va mieux, c’est surtout du contrôle plus qu’autre chose, et c’est aussi et surtout ce qui a fini par nous guider l’un vers l’autre. J’aurais évidemment préféré que ça soit autre chose, mais je ne savais rien de tout ça. D'ailleurs ces problèmes ne viennent pas de moi, sinon du père. Enfin du moins c’est ce qui est supposé, mais je n’irais pas le chercher pour aller lui demander.

Finalement avec Sandro nous nous dirigeons vers ma voiture alors que j’ai récupéré son sac avec ses affaires. Je lui ouvre la porte arrière, pour qu’il puisse monter. J’ai pris soin de trouver un siège à sa taille. A vrai dire je ne sais pas comment font les parents normaux, mais ça m’a parut approprié. J’essaye de garder sur mon visage un expression sereine bien que pour l’instant tout se passe dans le plus grand des silences. Je ne sais pas encore quoi dire, j’ai besoin de trouver mes marques moi aussi. Je m’installe en réfléchissant, derrière le volant. Je jette un coup d’oeil dans le rétroviseur intérieur pour croiser le regard de Sandro.
“-C’est parti !”
A nouveau je lui souris et je mets en route la voiture pour retourner chez moi. Je décide d’entamer la conversation.
“-J’ai plusieurs choses à te proposer cet après midi ! On peut aller chercher, Granny, c’est ma chienne, et on peut aller au parc ou à la plage se promener ?”
Après coup je me dis qu’il a peut être peur des chiens en fait, Granny est loin d’être petite, c’est un colley, et elle est comme tout jeune chien très démonstrative. Cependant ça reste un chien adorable.
“-Est ce que tu aimes bien les chiens ?”
Si la réponse est non, on peut toujours faire sans Granny bien sûr. Moi tout me va, du temps que ça lui plaise à lui.
Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Little Angel to Wellington
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 500
▵ arrivé(e) le : 12/09/2015
▵ avatar : Little Harbor M

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Ven 24 Mar - 16:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand le passé refait surface

Lorsque j'étais à l'orphelinat, je me suis souvent imaginé ma mère, je me suis souvent demandé à quoi elle ressemblait, si je tenais quelque chose d'elle ou bien encore si j'étais tout l'opposé. J'ai aussi souvent imaginé repartir avec elle un jour, ne connaissant pas mon histoire, je me disais que peut-être qu'elle avait pas eu assez d'argent pour nous deux alors elle a préféré me laisser là le temps de remonter la pente et puisqu'elle serait de retour quand tout irait mieux pour elle. J'ai cessé d'espérer ça le jour où j'ai fait la connaissance d'Ana, je ne sais pas comment l'expliquer avec mes mots d'enfants, mais elle a été pour moi un vrai bonheur dans ma vie, tout comme Ethan d'ailleurs. Aujourd'hui je suis leur fils, je porte leur nom et je sais qu'ils m'aiment tous les deux et je sais aussi que rien ni personne ne pourra nous séparer tous les trois, même pas la loi puisque tout est officiel. C'est papa et maman qui m'ont dit ça hier soir avant de dormir alors forcément je suis rassuré. Étant un enfant plutôt gentil et pas du tout sauvage, j'ai accepté de rencontrer seul ma mère biologique, je ne sais pas comment l'appeler c'est assez étrange pour moi. Je sais que je ne lui en veux pas, maintenant que je suis heureux j'ai pas envie de repenser au passé, mais j'ai quand même envie de connaître mon histoire et d'où je viens, papa dit que c'est important.

Ils ont accepté donc, de me laisser partir avec elle pour l'après-midi et si papa est plus ou moins serin, maman elle s'est plutôt le contraire. Elle fait de son mieux pour me rassurer et moi aussi j'essaie de faire de mon mieux pour lui montrer que ça va aller. Lorsque la porte sonne et que le docteur qui se trouve être ma maman biologique apparaît, je sais que c'est maintenant que je vais devoir quitter ma maison pour l'après-midi. “-Je vous le ramène pour 17h30 ?” Maman donne son accord, non sans mal malgré tout j'ai l'impression. Je récupère mon petit sac à dos que maman m'a préparé avant de lui faire un énorme bisou et de quitter la maison. Nous rejoignons tous les deux la voiture où elle m'installe avant de prendre la place conducteur. “-C'est parti !” Si moi j'ai encore légèrement mal au ventre, je crois que de son côté les choses semblent être plutôt cool. Attaché à l'arrière donc, je regarde maman par la fenêtre pour lui envoyer un bisou et lui faire signe que tout ira bien. Ça me fait tout de même mal au cœur de voir maman si inquiète comme ça. “-J'ai plusieurs choses à te proposer cet après midi ! On peut aller chercher, Granny, c'est ma chienne, et on peut aller au parc ou à la plage se promener ?” Oh un chien ! Ça pourrait être pas mal pour m'aider ça. J'affiche pour la première fois de l'après-midi, un grand sourire sur mes lèvres. Elle rajoute ensuite, “-Est ce que tu aimes bien les chiens ?” Je garde mon petit sourire aux lèvres pour y répondre. « Oui j'aime bien, ma copine Jude elle en a un et des fois je le promène avec elle. » C'est une grande personne, mais c'est quand même ma copine.



(c) chaotic evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Lun 27 Mar - 19:37


quand le passé refait surface
Sandrélia
I’ve been looking for you all my life


Je n’ai pas une famille très nombreuse, et moi même je n’ai jamais eut le petit frère que je voulais tant. Peut être que c’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai cette envie d’avoir un travail en relation avec le bien être des bouts de choux, et même d’en avoir dans ma vie. Cependant chaque chose en son temps. Il y a 6 ans j’aurais pu avoir mon enfant à moi. Ca ne s’est pas fait, ou plutôt tout c’est fait dans le désordre. Aujourd’hui les choses sont compliquées, je pense qu’il n’y a pas de mot plus adapté. C’est compliqué, et surtout c’est délicat. J’ai peur de faire quelque chose de travers, d’avoir des mots mal compris, ou que quelqu’un se trompe sur mes intentions. La déformation professionnelle fait que j’ai des prédispositions pour rassurer les parents, et les enfants, mais c’est bien différent de parler à un enfant dont sur le papier on ne connaît que le cas médical, et un autre qu’on a porté pendant 9 mois. Je ne suis pas une mère, sinon une génitrice, je crois que maintenant plus que jamais je comprends ce que ça veut dire. De la même façon je me demande comment font ses filles en Amérique pour porter l’enfant de quelqu’un d’autre même contre de l’argent. Franchement qu’est que l’argent fasse à ce qu’il se passe dans notre corps ? Au risque de passer pour une allumée, je doute que ce soit quelque chose de très correct éthiquement parlant, ou même au regard de la mère porteuse. Au moins elles, elles ont décidé d’en arriver là non ? Je ne pense pas que les cas soient comparables, ou même que je puisse comprendre. Comme elles ne pourraient pas se mettre à ma place.

L’arrivée se passe sans encombre, tout comme récupérer Sandro et l’installer dans la voiture. Je sens la tension entre toutes ses personnes, et je fais de mon mieux pour prendre sur moi. Je sais que si je commence à paniquer les choses se passeront mal. Les enfants ressentent bien plus que nous le stress que l’on peut avoir, et ma dernière intention est de compliquer la situation avec mes émotions. Je pense que du côté de Sandro les choses doivent être suffisamment compliqué pour en rajouter une couche. Il faudra sans doute qu’on discute de ce que ça lui fait tout les deux. Je ne doute pas qu’il en ait déjà parlé avec ses parents. J’ai été soulagée de voir qui ils étaient. C’est une des choses qui m’a le plus tourmenté tout au long de ses années. J’ai laissé mon enfant dans le but de lui offrir un monde meilleur, mais il y avait une grande possibilité que les choses se passent mal, que ça soit pire sans moi plutôt qu’avec. Alors on peut dire que ça m’a enlevé un poids, une grande partie de ma culpabilité quand j’ai réalisé qui était les parents, et qu’ils faisaient tout ce qu’il était possible de faire pour prendre soin de leur progéniture. D’un point de vu médical tout autant d’ailleurs. Etant médecin c’est quelque chose que je suis obligée de voir, ce n’est pas toujours possible de faire quelque chose suivant la situation, mais on ne peut pas rester aveugle.

Nous sommes finalement installés dans la voiture. Un dernier signe à Anastasiya et puis nous sommes partis. J’essaye de faire la conversation tant bien que mal. J’ai toujours été de nature à parler pour ne rien dire, on ne peut pas dire que je sois timide au contraire, le côté hyperactif aidant grandement.
Donc voilà, j’explique à Sandro que nous pourrions récupérer ma chienne, et puis aller faire un tour. Je souris soulagée qu’il soit habitué à leur compagnie. Il me parle d’une de ses amies.
“-C’est une amie de l’école ?”
C’est facile de rebondir sur des questions comme ça. Il a l’air de se détendre petit à petit, je vois dans le rétroviseur central qu’un sourire c’est dessiné sur ses lèvres. Je vois des expressions qui pourraient être les miennes au même âge, ou celle de mon père. Ca fait étrange.

Je n’habite pas très loin de là, et il n’y a personne sur la route si bien que nous ne tardons pas à arriver. Je me suis garée devant chez moi et déjà j’entends Granny aboyer en signe de reconnaissance. Je laisse Sandro sortir à son tour, et le suit en remontant l’allée, et puis j’ouvre le portillon. La chienne trépigne sur place, et je lui suis reconnaissante de ne pas sauter sur le petit garçon. Je les laisse tranquillement faire connaissance tout les deux, d’ailleurs l’animal semble être plus occupée à renifler le nouvel arrivant qu’à me faire la fête à moi.
“-Voici Granny !”
Finalement nous arrivons après le portail, et je referme derrière nous pour que ne vienne pas l’idée au chien de s’en aller.
“-Alors tu préfère qu’on se promène ou rester ici ?
Il fait beau, le soleil brille on peut tout autant rester dans le jardin, que d’aller faire un tour. Je ne sais pas quel genre d’activité il aime faire d’habitude.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Little Angel to Wellington
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 500
▵ arrivé(e) le : 12/09/2015
▵ avatar : Little Harbor M

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Mer 12 Avr - 18:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand le passé refait surface

Je ne connais pas le point de vue de maman et papa sur l'arriver de ma vraie maman dans la vie, je dois reconnaître que même si je suis content de savoir qui elle est enfin, je suis quand même très inquiet à propos de mon avenir, je me pose des tas et des tas de questions et j'ai très peur. Est-ce qu'il est possible d'avoir deux mamans ? Est-ce que je peux avoir ma maman biologique et ma maman d'adoption dans ma vie ? Est-ce que je vais savoir enfin ma vraie histoire ? D'où je viens et qui est mon vrai papa ? Même si pour moi Ethan est le meilleur. Encore une fois, oui j'ai attendu ce moment depuis très longtemps, mais maintenant qu'il est enfin là, maintenant que je le vis enfin, je dois reconnaître que c'est dur à porter pour un enfant de mon âge.

J'ai du mal à quitter la maison et quitter maman, mais c'est fait et j'espère que la pression que je ressens va vite redescendre. Nous sommes dans sa voiture et nous roulons, elle me parle alors de son chien et lorsqu'elle me demande si j'ai peur je lui raconte que non et je lui explique pourquoi. “-C'est une amie de l'école ?” Je ris légèrement, « Jude ? » Je secoue ensuite la tête pour me reprendre, « Non, Jude c'est une grande personne comme maman et papa. » D'un coup, je me pose une question toute bête, est-ce que j'ai droit d'appeler Ana et Ethan comme ça ? Puisque après tout c'est ce qu'ils sont pour moi, mais étant ma maman biologique peut-être qu'elle le prend mal … Voilà le genre de question compliquée qui m'embrouille la tête. Nous arrivons enfin. “-Voici Granny !” C'est un chien qui ne semble pas méchant et qui ne fait pas peur non plus, « C'est une fille ? » De toute façon garçon ou fille peut importe, un chien c'est cool quand même. “-Alors tu préfère qu'on se promène ou rester ici ? » Je hausse légèrement les épaules tout simplement ne sachant pas trop quoi répondre pour le moment, puis je me reprends avec une question qui peut sembler toute bête pour les autres, mais super importante pour moi et le reste de ma journée, « Hum … Tu as des glaces dans ta maison ? » Bah quoi ...


(c) chaotic evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Dim 23 Avr - 13:11


quand le passé refait surface
Sandrélia
I’ve been looking for you all my life


J’essaye de faire de mon mieux pour paraître confiante. J’ai déjà gardé des enfants bien qu’il n’ait jamais été de ma famille proche : je n’ai pas de frère ni de soeur, donc pas de neveu ou nièce, et mes cousins n’ont pas encore d’enfants. Mais ça n’empêche, je travaille avec les enfants, et nous avons le droit à des formations pour pouvoir travailler avec eux. En soi rien que le fait de passer du temps avec des enfants de tout âge est assez formateur. Mais Sandro n’est pas juste un parent de ma famille. Non, Sandro c’est la chair de ma chair, c’est moi qui l’ai mis au monde à la suite d’efforts qui étaient bien plus difficile que ce que je pouvais imaginer. Mais je n’avais personne pour m’expliquer ça puisque ma mère n’était pas là, et que j’étais enfermée chez Jude.

Ces jours là sont loin aujourd’hui, Sandro est un petit garçon mais il est déjà grand. Je ne sais pas ce qu’il ressent vis à vis de tout ça, il n’a pas eut l’occasion de me poser la moindre question non plus. Je redoute ce moment. Je pourrais tout lui dire sur moi, mais ça ne sera pas la même chose quand il me posera des questions sur son père. Je n’aurais pas de réponse à lui donner, et pire je devrais lui expliquer pourquoi il ne connaîtra jamais son père. J’ai peur qu’il m’accuse et que ça ne brise le faible lien qui est entrain de se tisser entre nous. Je ne peux pas refaire le passé, et je ne pense pas que j’aurais changé quoi que ce soit sur le moment, avec le recul c’est différent bien sûr mais à l’époque je ne savais pas. Sandro aurait pu avoir une vie complètement différente et moi aussi. Si sa naissance aurait été autour d’autres évènements ça n’aurait pas été un problème au contraire même.

J’en conclu que Jude doit peut être être la nourrice ou peut être une amie des parents. C’est la première fois que j’entends Sandro rire ça me fait chaud au coeur. Il semble tout de même plongé dans ses pensées, c’est tout à fait compréhensible, mais dans mon cas je préfère pas trop réfléchir. Nous finissons pas arrivés, directement accueillis par ma chienne qui semble automatiquement adopter Sandro, elle à la différence de moi n’a pas l’habitude de voir des enfants. Mais ça à l’air d’aller.
“-Oui, elle est petite encore elle a pas fini de grandir elle aussi.”
Je leur fais un sourire bienveillant à tous les deux avant d’éclater de rire à la question de Sandro. Effectivement c’est un détail très important, et il se trouve que oui j’ai des glaces adorant moi même ça. J’ai même des bonbons bien que j’en mange beaucoup moins qu’avant c’est vrai. Je trouve que ça remonte toujours le moral.
“-J’en ai oui, je ne sais pas quel parfum tu préfères j’ai surtout des glaces au chocolat!”
Du coup je continue à avancer dans l’allée jusqu’à arriver devant la porte.
“-On verra au goûter si tu trouves pas ton bonheur on pourra aller en acheter.”
Je rentre la clef dans la serrure et j’ouvre pour le laisser rentrer dans la maison où fait plus frais que dehors. Granny nous suis à l’intérieur, et je referme finalement.

“-J’ai un projet à te proposer si tu veux !”
Effectivement j’ai une idée en tête et j’espère que ça va lui plaire. Je m’appuie contre le bar de la cuisine et sourit à Sandro face à moi.
“-J’avais envie de faire une cabane en bois pour le jardin de l’hôpital pour les enfants qui voudront venir y jouer, est ce que ça te dis de m’aider ?”
Je ne sais pas si il aime les activités manuelles moi j’adorais ça quand j’étais petite.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Little Angel to Wellington
avatar

en savoir plus sur moi
▵ posts : 500
▵ arrivé(e) le : 12/09/2015
▵ avatar : Little Harbor M

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Mar 2 Mai - 22:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand le passé refait surface

Je suis un petit garçon plutôt sociable, c'est en tout cas ce que l'on dit sur moi. J'essaie de l'être avec cette personne qui est ma maman biologique, c'est bizarre, j'ai attendu ce moment depuis longtemps et aujourd'hui ce moment-là est arrivé. Je sais pas si j'ai droit d'être content ou non maintenant que je suis adopté, c'est encore étrange pour moi. Où est-ce que je vais me placer maintenant dans cette vie avec trois adultes autour de moi ? Je dois arrêter de me poser des questions. Nous roulons donc en direction de sa maison si j'ai bien compris. Cette première journée entre nous deux va peut-être nous permettre de discuter tous les deux et peut-être même de connaître mon histoire, notre histoire et peut-être même savoir qui est mon géniteur puisque aujourd'hui mon papa c'est Ethan. Une fois chez elle je fais la rencontre de son chien, “-Oui, elle est petite encore elle a pas fini de grandir elle aussi.” A ma hauteur, je trouve quand même qu'elle est déjà pas mal niveau taille, alors j'imagine si elle doit encore grandir. « Elle va me dépasser quand elle va grandir ? » C'est peut-être impossible ça puisque je vais grandir aussi, ma la vie est toute bizarre alors je sais plus moi, je m'attends à tout maintenant. Curieux comme je le suis, ma première question pour déterminer mon programme est de savoir si dans sa maison il y a des glaces, “-J'en ai oui, je ne sais pas quel parfum tu préfères j'ai surtout des glaces au chocolat!” Bon alors c'est déjà notre premier point en commun ça. Je relève la tête pour la regarder, « Chocolat au lait ? Chocolat blanc ? » J'aime tous les chocolats sauf le chocolat noir, je sais pas pourquoi, mais c'est le seul que je n'arrive pas à manger. “-On verra au goûter si tu trouves pas ton bonheur on pourra aller en acheter.” Bon, c'est quelque chose qui semble être intéressant tout de même, je crois qu'elle sait me prendre par les sentiments. « Ok, ça marche ! » Lui dis-je avec un clin d'oeil. Nous voilà à présent dans la maison, je ne sais plus vraiment où me mettre, je me sens légèrement gêner dans les endroits que je ne connais pas. “-J'ai un projet à te proposer si tu veux !” Je suis intrigué, du coup je la regarde avec mon œil intrigué, vraiment curieux de connaître la suite. “-J'avais envie de faire une cabane en bois pour le jardin de l'hôpital pour les enfants qui voudront venir y jouer, est ce que ça te dis de m'aider ?” Je crois que jamais fait ça de ma vie encore. Il faut dire qu'au foyer c'était vraiment le meilleur endroit et puis avec maman et papa j'ai pas encore eu le temps, en réalité j'ai même pas pensé à ça. « Tu sais comment faire ? Parce que moi je sais pas faire tu sais ? » Lui dis-je légèrement inquiet.



(c) chaotic evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Quand le passé refait surface (Ft Loelia) Jeu 11 Mai - 23:41

quand le passé refait surface
Sandrélia
I’ve been looking for you all my life


Est ce que Granny serait plus grande que Sandro ? Non ils grandissent en même temps et donc c’est improbable. Je souris d’un air attendri vers Sandro et secoue la tête de gauche à droit en signe de négation.
-Non elle grandira environ jusque là.
Je fais un signe de la main au dessus de la jeune chienne qui s’intéresse automatiquement à cette dernière bien qu’il n’y ait rien dans ma main pour elle. Automatiquement je me dis que vu la taille que je fais il y a de grandes chances pour que Sandro soit grand lui aussi. De plus, j’ai eut accès à son dossier médical et il est plutôt dans la norme haute des tailles. Mais je ne dis rien, je n’ai pas envie de remuer le couteau dans la plaie avec lui. Je sais que les choses sont assez compliquées pour rappeler à Sandro que je suis sa mère.
“-Au lait ! Tu préfères quoi comme glace ?”

M’est venu une idée au fil de l’eau. Ca fait longtemps que j’essaye de faire des activités pour les enfants de l’hôpital. Je travaille toujours avec eux, toute la journée, je sais ce qu’ils traversent parce que je suis avec eux tout le temps. Sandro fait parti de ses enfants qui doivent se rendre régulièrement à l’hôpital, et en y réfléchissant ça m’a donné davantage envie de m’investir dans mes projets.
Je lui propose donc de m’aider à faire une cabane. Sandro a clairement l’air inquiet de ma proposition. Est ce que j’ai déjà fait ça ? La réponse est oui avec mon meilleur amie quand j’étais plus petite nous en faisions souvent.
“-Oui et j’ai tout ce qu’il faut pour en faire une dans mon garage.”
Je marque une pause m’avançant vers une porte adjacente à l’entrée.
“-Quand j’étais petite j’en faisais avec mon meilleur ami dans le jardin chez mes parents.”
J’ouvre la porte et nous tombons sur mon garage donc éclairé par quelques fenêtres qui donnent de la clarté. Au milieu de tout ça il y a un tas de planches, et divers outils que j’avais sorti dans l’optique de cette après midi. Je sais que d’évoquer mon passé implique de Sandro va se poser des questions. Du moins c’est ce que je m’imagine parce que ce n’est pas simple de me mettre à la place de ce petit garçon qui a débuté sa vie d’une drôle de façon.
“-A deux on ira plus vite !”
Un tas de planche ça ne paye pas de mine mais il y a du potentiel.
“-Tu as partant alors ? “

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas

Quand le passé refait surface (Ft Loelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-