AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Mar 14 Mar - 23:03


 

 
 


« Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était vraiment un miracle qu’il cède et craque enfin. Elle avait bien cru qu’il allait réussir à lui refuser quelque chose. Non, c’est faux. Elle n’avait pas douté un seul instant qu’il finirait par accepter de la suivre dans les airs malgré toutes ses appréhensions. Elle savait qu’elle pouvait l’inciter à faire tout et n’importe quoi, Grace. C’était même dangereux qu’elle en ait autant conscience parce qu’elle n’hésitait jamais à s’en servir. Mais c’était aussi ce qui allait leur permettre de vivre un moment merveilleux dans très peu de temps. Elle le remerciait d’ailleurs tout de suite d’avoir accepté, comme si c’était déjà arrivé, alors qu’il pouvait encore changer d’avis à tout moment. Mais c’était notamment pour cette raison que la jeune femme préféra accélérer les choses avant que cela n’arrive. Elle l’entraîna avec elle jusqu’à l’entrepôt où ils allaient prendre un hélicoptère. Mais, d’abord, ils devaient supporter le plus barbant, la préparation. A peine arrivés sur place, ils devaient compléter et surtout signer les formulaires de l’agence. Il n’y avait rien de bien rassurant à signer un papier comme quoi s’il leur arrivait quelque chose, les employés étaient déchargés de toute responsabilité. Enfin, il était inutile d’envisager le pire. La jeune femme était de toute façon trop impatiente pour s’en préoccuper. Elle entendit néanmoins la remarque de son mari qui demandait s’il s’agissait d’une sorte de testament. Elle laissa échapper un petit rire en secouant la tête. – Ne te pose pas de question, signe. Elle était rassurante, elle aussi, n’est-ce pas ? Mais il était inutile qu’ils s’étendent là-dessus. Une fois les papiers remis à l’employée qui s’en chargeait, les deux amoureux purent rejoindre la salle de préparation pour se changer, mais aussi pour écouter les instructions qu’ils allaient devoir respecter. Bon, pour une fois dans sa vie, elle allait tenter de suivre les règles. A nouveau seuls, simplement le temps de se changer, ils purent se mettre en tenue et… Franchement, c’était les pires vêtements qu’elle n’avait jamais portés. Même ses tenues de ski étaient plus jolies que ça. Avouant d’ailleurs à son mari qu’elle n’avait sans doute jamais été aussi horrible, la créatrice entendit celui-ci rétorquer qu’il avait l’impression d’être un astronaute avant d’ajouter qu’il se sentait ridicule. Il ne mit pas longtemps non plus pour lui demander comment elle pouvait être aussi sereine… Pourtant, elle ne l’était pas totalement. Disons qu’elle était surtout impatiente. Mais elle n’avait pas une once de stress, pour le moment en tout cas, contrairement à William qui semblait déjà envahi par ses craintes. – Bon, je te l’accorde, ces combinaisons sont vraiment hideuses. Je pense que je devrais leur proposer de leur dessiner une ligne de combinaisons. déclara-t-elle d’un ton un peu songeur en imaginant ce qu’une telle collection pourrait donner. Mais les tenues de sport et tout le reste, ce n’était pas vraiment le style de sa marque. Enfin, sortant de ses pensées pour se concentrer à nouveau sur son époux, la jolie blonde reprit la parole d’un ton plus rassurant. – Chéri, on ne sera pas tous seuls. Il y aura des instructeurs avec nous, alors il n’y a aucune raison que ça se passe mal. déclara-t-elle avec un tendre sourire avant de prendre ses mains dans les siennes. – Et puis, on sera ensemble. A vrai dire, elle ne savait pas comment elle faisait pour rester aussi calme. C’était surement son côté inconscient qui ne réalisait pas encore ce qu’elle allait faire. Elle aurait bien voulu lui donner son secret mais elle ne pouvait pas malheureusement. Attrapant finalement les gants et écharpes recommandés par les instructeurs pour supporter le froid là-haut, ils sortirent de la pièce pour rejoindre les instructeurs qui se trouvaient déjà dehors. Ils les suivirent jusqu’à un petit avion dans lesquels ils montèrent l’un après l’autre. Installée près de l’homme de sa vie, Grace observait à travers l’un des hublots le paysage qui s’éloignait peu à peu alors qu’ils montaient de plus en plus haut. L’avion volait depuis quelques minutes déjà alors qu’ils pouvaient observer la vue du lac qui était magnifique. – C’est magnifique. commenta la jeune femme en admirant la vue avant que l’un des instructeurs ne les invite finalement à se préparer. Ils n’allaient pas tarder à arriver à la bonne altitude. Elle sentit une vague d’adrénaline l’envahir mais elle n’oubliait pas William pour autant. Posant sa main contre la cuisse de son mari, elle lui murmura. – Ça va mon cœur ?

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Mer 15 Mar - 18:50



~ GRAAL~
"Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il avait finit par lui dire oui, lui même avait encore du mal à y croire et pourtant c'était bel et bien le cas ! Rien de bien surprenant, de toute façon il ne savait pas lui dire non surtout quand elle lui faisait son petit numéro de pauvre malheureuse ! C'était plus fort que lui à chaque fois il finissait par craquer et céder. Désormais il ne pouvait plus reculer et devait faire face à sa décision. La suivant une fois un tendre baiser échangé, Will n'avait pas d'autre choix que de la suivre et d'ailleurs il allait surement s'en mordre les doigts mais ... il n'avait plus le choix. L'employé leur présenta deux documents qu'ils devaient tous les deux signer, au cas ou ils leur arrivaient quelques chose, ils n'étaient pas responsable ! C'était plutot sympas comme document ! D'ailleurs William tentait d'y prendre avec légèreté mais ce n'était pas vraiment amusant même si il parvint à faire rire sa femme. Facile à dire ... il avait dit oui sans réellement penser au risques mais si en plus il avait un document qui l'aider à ce rendre compte à quel point c'était risqué il n'allait surement pas s'en sortir. Mais choisissant plutot de fermer les yeux, il signa le document avant de le rendre à la jeune femme puis la suivre dans une autre pièce pour écouter les instructions. Une fois fait, ils pouvaient enfin ce changer pour enfiler une tenue plus adéquate, rien de bine classe ou élégant mais ça semblait nécessaire pour ce maudit saut en parachute. S'approchant d'elle, un tout petit sourire ce dessina sur ses lèvres en l'entendant critiquer sa tenue, ben oui c'était bien loin du genre de chose qu'elle avait pour habitude de porter mais qu'importe ... elle n'était pas là pour faire un défilé ! - Je suis pas sur que ce soit important d'être beau quand on saute en parachute ! Ce fixant dans le miroir pendant quelques secondes, il soupira avant de ce tourner vers elle. - Je sais, je sais qu'on sera pas tous seuls ! Seulement je te cache pas que même avec eux j'ai peur ... enfin c'est surtout le vide qui m’effraie. Serrant ses mains dans les siennes en souriant beaucoup faiblement, il reprit en baissant légèrement les yeux. - Tu va vois à quel point ton mari peu être paniqué et mort de trouille. Elle l'avait déjà vue dans de tel état mais là ce serait surement encore pire ! Il allait surement l'être encore plus ! Il ne savait pas comment elle faisait pour être aussi calme et d'un autre côté c'était rassurant de la voir aussi détendue. Ça l'aidait lui aussi à ne pas penser au pire même si son esprit ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer ce qui pourrait ce passer si jamais ça allait mal. Le moment qu'il redoutait tant venait enfin d'arriver. Équipé comme il le fallait, les deux époux pouvaient enfin rejoindre l'avion. Ils n'étaient pas tous seuls heureusement mais c'était bien loin d'être rassurant même si Grace tentait de ce montrer présente et rassurante. Will s'installa dans l'avion sans dire un mot, il n'osait même par regarder au travers des hublots. Quand l'avion fut mis en marche ce fut encore pire, il sentait déjà cette peur monter en lui mais il parvenait tant bien que mal à ne pas paniquer. La vue semblait magnifique, mais il n'osait même pas regarder lui même de peur de paniquer en quelques secondes seulement. - Oui, la vue est vraiment magnifique vue d'ici ! Reprit le pilote en tournant légèrement la tête vers eux en souriant. - C'est votre première fois ? Ça ce voyait non ? Will n'osait même pas parler en faite c'était à peine si il osait bougeait tellement il ne ce sentait pas rassuré. Sentant sa main ce poser sur lui, il tourna légèrement la tête vers elle. - Oui ! Dit il clairement avant de reprendre sa respiration pour tenter de ne pas paniquer. - Vous inquiétez pas ! Tous va bien ce passer ! Depuis que je fais ce métier, il n'y à eu que deux accidents ! Mais ça va aller ! Levant les yeux vers lui il reprit la gorge serré. - Quel genre d'accidents ? - Rien de bien méchant ! Soit un soucis avec l'avion soit l'un des parachutes qui n'a pas voulu s'ouvrir ! Mais pas de soucis, vous en avez toujours un secours ! Génial ! - Grace ... je crois que je me sent pas bien en faite ! Dit il en tournant doucement la tête vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Mer 15 Mar - 20:09


 

 
 


« Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Maintenant que William avait cédé, ils ne pouvaient plus reculer. Qu’importe ses méthodes douteuses, la jeune femme était parvenue à ses fins, une fois encore, et c’était tout ce qui comptait à ses yeux. Elle espérait simplement que son mari ne revienne pas sur sa décision. Mais tout allait si vite qu’il ne pouvait guère en avoir le temps. Les étapes s’enchaînèrent en partant des formulaires à remplir jusqu’aux instructions qu’ils durent écouter avec attention. Le moment le plus ennuyeux pour Grace, surement. Une fois les préparations terminées, ils se trouvaient désormais en tête à tête dans la pièce pour se changer. Et si la jolie blonde était ravie par l’expérience qui les attendait, elle était bien moins encline à porter les combinaisons hideuses de l’agence. Mais elle n’avait pas vraiment le choix, alors elle enfila la sienne sans rechigner, ou presque. William parvenait tout de même à faire la conversation puisqu’il lui répondit en précisant qu’être beau n’était pas important quand on sautait en parachute. Et si elle mourrait, hein ? Ce serait vraiment la tenue dans laquelle elle quitterait ce monde ? Enfin, il valait mieux qu’elle évite de lui faire part de ses réflexions. A la place, elle rétorqua quelque chose de beaucoup moins… Morbide. – Je te rappelle qu’on sera pris en photo ! Et puis, il pouvait bien parler mais il semblait aussi obnubilé par son reflet que sa femme. Mais celle-ci finit par se rapprocher à nouveau de lui pour tenter de le mettre à l’aise, et surtout de le rassurer. Ils n’avaient aucune raison de s’inquiéter. Ils seraient avec des professionnels, des gens dont c’était le métier. Ils savaient ce qu’ils faisaient. Et eux, ils n’auraient rien d’autre à faire que profiter de l’instant. – Ça ne durera que quelques secondes, je suis sure qu’on ne va même pas le voir passer ! déclara-t-elle en serrant tout comme lui ses mains dans les siennes. Il avait l’air inquiet qu’elle le voit paniqué alors que… Il n’avait aucune raison de le faire. Il l’avait vue dans tous ses états, lui. Et, franchement, avec lui, elle n’avait plus honte de quoi que ce soit. Mais elle se doutait que c’était différent lorsqu’il s’agissait de la peur, d’autant plus pour un homme. C’était à elle de le rassurer… Après tout, c’était elle qui l’avait entraîné là-dedans. – Et toi, tu me vois dans cette tenue atroce, c’est pire ! affirma-t-elle avec un petit sourire en coin avant de déposer un nouveau baiser contre ses lèvres. – Allez, t’en fais pas. Tout va bien se passer. Après ces dernières tentatives pour le rassure, les deux époux rejoignirent enfin l’avion qu’ils allaient prendre pour monter dans les airs. Grace était plutôt calme, malgré l’excitation grandissante qui l’envahissait. Elle gardait toute son assurance tandis que l’avion montait de plus en plus haut en altitude. Elle profitait du paysage sublime qui s’offrait à eux. C’était vraiment un décor de rêve pour un saut en parachute. Mais elle tentait aussi de se montrer présente pour son mari qui, elle le voyait bien, n’était pas aussi à l’aise qu’elle. Sa main posée contre la cuisse de William, elle échangeait quelques mots avec le pilote. – Oui, c’est notre première ! déclara-t-elle avec un sourire alors qu’elle sentait peu à peu l’adrénaline la gagner. Elle avait du mal à tenir en place. Mais elle oublia rapidement son empressement lorsqu’elle entendit les paroles du jeune homme. Il cherchait à leur faire peur, ou quoi ? Se tournant immédiatement vers Will, elle reprit. – Mais n’allez pas lui dire un truc pareil ! Déjà qu’il était nerveux, ils allaient finir par le perdre s’ils continuaient dans cette discussion. D’ailleurs, l’avocat ne tarda pas à tourner la tête vers elle pour lui dire qu’il ne se sentait pas bien. Evidemment. Sans se préoccuper que les autres l’entendent, la belle s’adressa à son épox. – Chéri, il est toujours vivant non ? C’est bien qu’ils sont parés à toutes les situations. Elle saisit sa main dans la sienne pour entrelacer leurs doigts. – Tu as surmonté des épreuves tellement plus difficiles que ça William ! Ce n’est pas un petit saut ridicule qui va t’arrêter, si ? demanda-t-elle avec un tendre sourire avant de déposer un baiser contre sa joue. Et elle était sincère, Grace. Ils avait tout fait ensemble, absolument tout. S’il commençait à douter, elle, elle savait tout ce dont l’homme de sa vie était capable. – T’es bien plus courageux que tu le crois, mon amour.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Mer 15 Mar - 22:16



~ GRAAL~
"Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Jamais il n'aurait pensé en arriver là en jour, jamais il n'aurait penser porter ce genre de tenue pour aller volontairement ce jeter du haut d'un avion. Tous ça pourquoi ? Parce qu'il ne pouvait rien refuser à sa femme ! Le pire c'est que même en le poussant à affronter sa plus grande peur, il ne parvenait même pas à lui en vouloir, ou même la détester de la pousser à faire un truc pareil. Pour le moment, il tentait surtout de ce concentrer pour ne pas paniquer. Les formulaires, la tenue, c'était déjà beaucoup mais pourtant le pauvre n'avait toujours pas vu le pire et il devait avoir l'estomac bien accroché pour ne pas céder à la panique. - Avec la tête que je vais avoir sur la photo ! Ta tenue va passer inaperçue à côté ! Dans le genre photo souvenir y'a quand même mieux ! Et dire qu'il avait accepté. Ce tournant doucement vers elle alors qu'elle venait de saisir ses mains, il serra doucement l'emprise alors que sa femme tentait encore et toujours de le rassurer. Au moins elle arrivait à l'apaiser, un tout petit peu ... - Les secondes les plus longues de ma vie tu veux dire ! Et il le pensait réellement, une chute interminable c'est surtout comme ça qu'il voyait ce saut en parachute et dire qu'ils allaient en plus en avoir des photos souvenirs, pour ce rappeler de ce moment ! Il n'en aurait surement pas besoin pour s'en souvenir dans le détail. Souriant faiblement, Will reprit l'air quelque peu boudeur. - Je t'aurais bien dit que tu es belle quoi que tu porte mais ... là je t'en veux trop pour te complimenter ! Alors je dirais simplement que ... c'est toi qui l'à cherché !Souriant un peu plus lorsqu'elle vint déposer un baiser contre ses lèvres, il hocha simplement la tête aux propos de sa femme avant de la suivre pour rejoindre cet avion de malheur. Et c'était la le pire ! Installé dans cet avion qui prenait de plus en plus de hauteur, l'avocat ce sentait prit au piège, aucun échappatoire, la seule façon de sortir c'était de sauter ! Il était paralysé d'ailleurs il n'osait même pas bouger. Cet avion n'avait rien à voir avec ceux qu'il avait pour habitude de prendre. Il pouvait voir le vide en dessous de lui et c'était trop horrible ! La vue était pourtant si belle ! A couper le souffle ! Oui c'était bien le mot ! D'autant plus que le pilote ne l'aidait pas vraiment. Si en plus il parlait des accidents ça n'allait vraiment pas le faire, il sentait même la panique le gagner à nouveau puisque tournant la tête vers Grace il reprit en lui disant qu'il n'allait vraiment pas bien. - Pourquoi j'ai accepté ! Dit il en détournant le regard et doucement il sentait qu'il cédait à la panique et ce n'était vraiment pas bon signe. - Un saut ridicule ? Tu sais à quel hauteur on est Grace ! Suffisamment haut pour ne plus voir le sol ! C'est assez parlant quand même ! Sentant ses lèvres ce poser contre sa joue, il inspira profondément comme pour retrouver son calme. - J'aimerais bien te croire ! Dit il en tournant légèrement la tête vers elle alors que le pilote reprit. - Bon, l'appareil est stabilisé, vous allez pouvoir y aller ! Bordel ... c'était encore pire qu'une fin du monde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Jeu 16 Mar - 1:37


 

 
 


« Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Au moins, la peur n’empêchait pas William de faire de l’humour. Souriant amusée lorsqu’il évoqua la tête qu’il aurait sur les photos, la jolie blonde était plutôt contente. Il semblait enfin commencer à accepter l’idée qu’il allait bel et bien sauter en parachute. Il était grand temps… Puisque ce n’était plus qu’une question de minutes maintenant avant qu’ils ne s’envolent dans le ciel. Mais le jeune homme était encore inquiet, bien trop pour qu’elle ne tente pas de le rassurer. Elle savait combien il redoutait le vide. Mais cela ne durerait que quelques instants alors que les sensations qu’ils découvriraient, ils les garderaient toute leur vie en mémoire. Elle le voyait un peu plus apaisé bien qu’il semblait craindre qu’elle le voie se mettre à paniquer. Elle plaisanta sur le fait que lui la voyait dans un état bien pire en ce moment avec la combinaison qu’elle portait. C’est sûr que ça la changeait de ses tenues affriolantes. Mais elle cherchait surtout à lui changer les idées comme elle le pouvait. Seulement, visiblement, c’était assez compliqué car William lui affirmait même qu’il lui en voulait trop pour la complimenter. Enfin, au moins, elle avait réussi à le faire sourire. Souriant à son tour à ses paroles, la jeune femme haussa avec nonchalance les épaules comme pour lui dire que, de toute façon, elle savait déjà qu’il la trouvait belle en toutes circonstances. – Et je suis sûre que je ne le regretterais pas… Et toi non plus ! précisa-t-elle avec assurance avant de l’entraîner jusqu’à l’extérieur pour qu’ils puissent rejoindre le petit avion qui les attendait. Elle était sûre d’elle, oui… Mais elle allait l’être un peu moins une fois dans le ciel. Malgré toutes ses tentatives pour apaiser l’homme qu’elle aimait, la belle sentait bien la nervosité de celui-ci. Il ne profitait pas réellement de la vue qui leur était exposée, et parvenait encore moins à discuter avec l’équipage. Il finit même par se demander pourquoi il avait accepté. Pourquoi ? Parce qu’elle l’avait demandé. C’était sa faute, à Grace. Mais elle espérait vraiment qu’il parvienne à surmonter ses peurs, pas seulement pour elle mais aussi pour. Elle n’avait pas envie qu’il passe à côté d’une expérience aussi unique, aussi incroyable. Sauf qu’il laissait peu à peu la panique le submerger. Elle essayait de le rassurer, seulement c’était compliqué. Il lui demandait de cette voix stressée si elle savait à quelle hauteur il se trouvait… Presque cinq mille mètres d’altitude, on lui avait dit. Mais elle allait éviter de répondre à cette question qui n’attendait surement pas de réponse. En le voyant douter autant de lui, la jeune femme peinait à trouver des arguments convaincants. Elle se mordit la lèvre un instant, comme pensive, avant que le pilote l’interrompt pour leur dire que l’appareil était désormais stabilisé. Les instructeurs les attendaient pour qu’ils puissent s’attacher à eux et sauter, un duo après l’autre. Mais William n’était visiblement pas prêt. Alors, reportant son attention toute entière sur lui, elle chercha à croiser son regard. – Ecoute-moi, William… Bon… Il fallait qu’elle se montre persuasive sur ce coup. – Je sais que tu as peur, je sais que tu détestes le vide… Et je sais que tu crois que tu n’as jamais pris un risque aussi horrible dans ta vie. Mais c’est faux. Captant enfin son regard, elle avait les yeux plongés dans les siens, avec intensité elle le fixait en reprenant. – Ce saut, c’est nous, c’est notre relation… Tu es sûre de ce que tu racontes, là ? – Personne n’aurait misé sur nous, avec tout ce qui nous séparait. C’était de la folie, c’était insensé, surtout pour toi… Je suis surement le plus grand risque que tu as pris. Pourtant, tu n’as jamais douté, tu n’as jamais flanché. Tu as sauté, tu t’es lancé dans cette aventure avec moi, et tout ce qui a suivi… Et tu ne regrettes pas aujourd’hui, hein ? Enfin, peut-être un peu aujourd'hui parce que sinon tu ne te retrouverais pas dans cet avion… Tu t’égares, Grace. – Ce que je veux dire, c’est que si tu as survécu à tout le reste, tu survivras à ça ! Et je sais même que tu vas aimer parce que t’es loin d’être un simple avocat, ou même le maire d’une ville… Tu es un homme exceptionnel, rien ne t’arrête. Alors si tu oublies qui tu es, William, souviens-toi de qui, moi, je suis, et que c’est toi que j’aime. conclut-elle d’un ton presque ému, attendant avec un certain stress sa réponse. – Bon, s’il-vous-plait, sautez, ça la fera peut-être taire ! Riant légèrement, Grace avait toujours les yeux rivés sur lui, amoureusement. Elle espérait que son discours l’ait persuadé. Parce qu’au-delà de tout ce qu’elle avait dit en toute légèreté durant ces dernières semaines pour le convaincre, elle pensait sincèrement chacun des mots qu’elle venait de prononcer. Si c’était de lui qu’elle était amoureuse, c’était aussi parce qu’il n’avait jamais eu peur d’affronter quoi que ce soit, avec elle.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Jeu 16 Mar - 11:59



~ GRAAL~
"Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Regretter ? Si, il allait surement regretter son choix mais de toute façon maintenant il ne pouvait pas reculer, il ne voulait pas être lâche et encore moins devant sa femme ! Le pire c'est qu'elle semblait tellement croire en lui qu'il ne voulait pas la décevoir, il ne voulait pas prendre ce risque parce qu'il s'en voudrait si jamais il devait reculer. Une fois dans l'avion, il ce sentait encore plus mal que sur la terre ferme et pour cause ... il savait ce qui l'attendait une fois en haut, dans le ciel. Il redoutait ce moment encore plus en entendant le pilote lui dire qu'il y avait déjà eu des problèmes, il avait beau lui dire que ce n'était pas grave, il n'arrivait pas à ce dire que tous allait bien ce passer ! Non, ce n'était pas du tout possible ! Alors il paniquait, de plus en plus même si sa femme tentait de le rassurer comme elle le pouvait, c'était difficile de rester impassible. Il ne pouvait pas s'enfuir, de toute façon il ne voulait pas mais c'était horrible parce qu'il avait la trouille de sa vie. Le vide, c'était une phobie et malgré tous il ne pouvait pas passer au dessus de ça même pour sa femme ! Il tentait de tenir le coup, il tentait de ce dire que tous allait bien ce passer mais c'était difficile ! Le pire, c'est lorsque le pilote reprit en leur disant qu'il pouvait y aller puisque l'appareil était stable. Encore pire qu'une mise à mort ! Sentant son cœur accélérer il ne le sentait pas du tout ce saut en parachute. Tournant la tête vers elle alors qu'elle tentait de capter son attention, il la fixait sans savoir quoi lui dire. Elle le sait ? Encore heureux ! Et puis même si il n'était pas son mari elle aurait parfaitement pu le voir, mais préférant plutot ce concentrer sur ce qu'elle était en train de lui dire, le regard plongé dans le sien il ne disait rien. Mais c'était plutot censé ce qu'elle lui disait, c'est vrais que leur vie n'avait jamais était simple et Grace, c'était le choix le plus fou qu'il avait pu faire. Il aurait pu choisir un femme beaucoup plus calme, beaucoup plus posée mais non ! Il avait flashé sur elle et c'était évident qu'il ne regrettait rien même si elle lui faisait faire des choses complètement folles. Il l'aimait ! Oh oui il l'aimait bien trop pour refuser de ne pas faire ce saut. La fixant toujours avec intensité, il ne disait rien ... la peur l'empêchait surtout de parler mais soupirant doucement, il était également ému par tous ce qu'elle venait de lui dire. - Si on étaient pas déjà mariés je te dirais de m'épouser ! Dit il en souriant légèrement avant d'aller l'embrasser. Ce n'était surement pas ce genre de réponse qu'elle devait attendre mais il n'y avait pas vraiment de mot pour ressentir ce qu'il ressentait à cet instant. L'embrassant pendant plusieurs secondes, il recula finalement son visage. - Je t'aime ... Dit il simplement et il venait surtout de prendre cette dose de courage dont il avait besoin. Ce levant finalement avec elle pour rejoindre les autres avec qui ils allaient sauter de cet avion. Une fois équipé, William tentait de faire le vide dans son esprit et surtout de ce dire que ce n'était qu'un mauvais moment à passer mais une fois qu'il l'aurait fait ... c'était finit ! Il tentait surtout de repenser aux paroles encourageantes de sa femme, elle voulait faire ça avec lui parce qu'ils n'avaient jamais eu peur de rien tous les deux ! Elle avait raison ! Ils avaient affronté tellement de choses ensemble que ce saut en parachute ce n'était rien à côté. - Bon alors ? Qui ce jette en premier ? Reprit l'un des moniteurs, William la laissait volontiers passer devant. - Bon, on ce retrouve en bas ! Hochant simplement la tête, il laissa Grace passer devant alors que son moniteur reprit en souriant. - On y va quand vous le sentez ! Y'a pas de peur à avoir, la descente va bien ce passer ! C'est effrayant au début mais vous allez voir c'est agréable ! Si ça ne tenait qu'à lui, il ne le sentait pas du tout mais il ne pouvait pas refuser de le faire alors qu'il l'avait promis à sa femme.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Ven 17 Mar - 11:33


 

 
 


« Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




William était nerveux, anxieux. Il était capable de céder à la panique d’un instant à l’autre. Ce n’était pas le moment, pourtant. Parce que, ça y est, ils y étaient. Ils allaient pouvoir faire ce saut en parachute d’un instant à l’autre. L’avion était prêt, les instructeurs également. Mais lui, ne l’était pas. Et c’était à elle, sa femme, de faire en sorte qu’il le soit. Cette fois, elle ne pouvait pas se contenter de lui faire les yeux doux pour le convaincre. Cette fois, elle devait vraiment trouver les mots qu’il fallait… Et heureusement, c’était quelque chose qu’elle savait faire. Tout lui venait avec facilité, simplement parce qu’elle pensait chacune des paroles qu’elle prononçait. William n’était peut-être pas l’homme le plus aventureux qui soit, il n’était peut-être pas le plus téméraire non plus. Mais il n’avait jamais reculé devant rien. S’il lui avait appris une chose au cours de sa vie, c’était qu’il ne fallait jamais fuir. Et c’était exactement pour cette raison que Grace savait depuis le début qu’il irait jusqu’au bout. Elle avait confiance en lui, bien plus qu’il n’avait lui-même confiance. Mais c’était parce qu’elle le connaissait. Elle avait un tel regard sur lui, un regard que tous les hommes devraient avoir de la part de la femme qu’ils aimaient. Aussi, elle savait que, pour avoir réussi à relever chacun des défis qu’elle lui avait lancés, pour avoir réussi à tenir sa cadence à elle, c’était qu’il était capable de faire des choses bien plus folles qu’il ne le croyait. Le regard plongé dans le sien avec intensité, il l’écoutait avec attention. Et, peu à peu, il semblait enregistrer ce qu’elle lui confiait avec tant d’amour. Il avait l’air de se calmer mais elle espérait surtout avoir réussi à le faire changer d’avis. Alors qu’elle terminait enfin son discours quelque peu émouvant, la jeune femme entendit son époux lui affirmer que, s’ils n’étaient pas déjà mariés, il lui dirait sur le champ de l’épouser. Un sourire attendri et amoureux apparut sur le visage de la belle avant qu’il ne vienne lui voler un baiser. Elle le prolongea tout de suite avec la même intensité. Elle sentait déjà ce trouble si agréable qui l’envahissait mais ils se détachèrent doucement l’un de l’autre. – Je t’aime aussi… S’il savait à quel point... Se levant finalement de son siège, le jeune homme semblait prêt, cette fois. Ils approchèrent de leurs instructeurs pour se préparer au saut. Elle sentait l’excitation monter en elle, parce qu’ils y étaient… La prochaine étape, c’était le saut. Elle observait Will du coin de l’œil, comme pour lui donner du courage, et s’en donner à elle aussi, jusqu’à ce qu’elle entende la voix d’un des deux hommes qui demandait lequel des deux sauterait le mieux. Elle regarda son mari sans savoir quoi répondre mais il préférait visiblement qu’elle passe la première. Ça lui était égal à vrai dire. Elle espérait juste qu’il ne change pas d’avis si elle n’était pas là pour lui donner la force dont il avait besoin. – Ok, j’y vais. Elle s’approcha une dernière fois de l’homme de sa vie pour déposer un bref baiser contre ses lèvres. – On se retrouve en bas, hein ? Rejoignant finalement l’ouverture de l’avion, elle sentait le froid extérieur la frapper au visage. Son regard se posa naturellement sur le paysage en bas… Ça semblait loin, si loin. Elle se mordit la lèvre, sentant un petit stress l’envahir. Mais elle n’allait pas reculer maintenant. Elle n’y songeait même pas. –Prête ? lui demanda le moniteur alors qu’il venait d’attacher son harnais au sien. Prenant une profonde inspiration, elle hocha la tête avec assurance. – Prête. Il l’invita à laisser ses jambes tomber dans le vide, ce qu’elle fit. Et là, sans attendre plus longtemps, l’instructeur sauta dans le vide, et elle avec. C’était… Indescriptible. Une chute libre, littéralement. Elle ne savait même plus si elle avait la tête en haut ou en bas. Elle avait cette impression de voler. Elle sentait bien le vent sur son visage, et cette petite douleur au niveau de son harnais mais c’était si minime à côté de tout le reste. Ils descendaient à vive allure, les secondes défilaient mais elle profitait de chaque instant de ce moment en chute libre. Elle avait complètement oublié le cameraman qui les avait suivis pour immortaliser le moment, jusqu’à ce qu’elle le voit face à elle. Elle lui fit un signe comme elle le pouvait malgré la force de l’air mais elle avait un sourire aux lèvres. Elle ne savait pas combien de temps cela dura, surement trente ou quarante secondes peut-être mais elle profita de cette demi-minute d’ivresse avant que le moniteur ne déclenche finalement le parachute. Le passage de son corps de l’horizontale à la verticale fut un peu plus rude alors que la chute ralentissait doucement. Ils passèrent même à travers quelques nuages mais elle profitait surtout de la vue qui lui était offerte. Le regard posé sur le lac au-dessous, elle admirait le paysage magnifique, bien plus encore que sur les photos. Elle eut droit également à quelques pirouettes de l’instructeur. Et, finalement, ils arrivèrent à l’atterrissage. En arrivant en bas, fesses les premières au sol, elle avait du mal à réaliser ce qui venait de se passer. Elle avait juste toutes ces sensations magiques, cette adrénaline en elle, cette impression indescriptible de liberté… Jamais, elle n’avait ressenti ça. – Alors, comment c’était ? Incroyable, inexplicable, inimaginable…Cette fois, elle n’avait aucun mot assez fort. Elle était encore toute retournée. – Wow… C’était… Magique.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Ven 17 Mar - 15:42



~ GRAAL~
"Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Après des paroles d'encouragements comme celles là, Will ne pouvait pas reculer, il n'avait pas d'autre choix que d'y aller maintenant, d'ailleurs il finit par ce lever de son siège après avoir échangé un doux baiser avec sa femme avant de ce diriger vers la porte que venait d'ouvrir l'un des moniteurs. Enfilant son harnais pour s'attacher à lui, Will avait toujours cette boule dans la gorge, il n'était toujours pas rassuré mais il n'avait pas d'autre choix. Qui allait sauter le premier ? Ben c'était évident ! Il laissait volontiers sa femme passer devant ! Il ne compter pas de défiler mais peut être qu'en la sachant en bas, ça le pousserais peut être à sauter de lui même. - On ce retrouve en bas ! Dit il dans un petit sourire avant qu'elle ne lui vole un baiser. Puis la regardant faire, il ce sentait presque mal pour elle ! La voir ce jeter dans le vide ... en faite c'était même encore pire que de le faire lui même ! Puis s'approchant de son moniteur, il s'accrocha à lui avant de s'approcher de la porte. - Prêt ? Soupirant doucement, il prit une grande inspiration avant d'hocher la tête. - On y va ... je crois que je n'ai plus le choix ! S'approchant de la porte, il ce laissa tomber dans le vide et rapidement, William ferma les yeux déjà envahi par la panique. Sentant le vent le fouetter le visage, il n'osait pas vraiment ouvrir les yeux mais il finit tout de même par le faire. C'était comme si il était en train de voler, même si son corps tous entier était paralysé par la peur. Il subissait cette chute libre sans lutter. Profitant pour la première fois de la vue qui s'offrait à lui c'est vrais que c'était vraiment magnifique, une vue à couper le souffle et c'est sur qu'il s'en serait voulu de manquer ça. Il voyait surtout le sol ce rapprocher à une vitesse assez impressionnante. Au bout d'un certain temps, le moniteur finir par ouvrir son parachute, le retour à la verticale fus assez brutal et la chute assez longue. Il avait le droit à une vue magnifique sur tous le lac. S'approchant doucement du sol, même l'atterrissage ce fit en douceur. Il n'était pas mécontent de retrouver la terre ferme, c'était même un vrais bonheur puisqu'il ce laissa même tomber sur le sol comme pour profiter de ce contact qui lui avait manqué. Un large sourire sur les lèvres le moniteur ce pencha au dessus de lui en souriant. - Alors, c'était pas si terrible que ça ! Souriant en fermant doucement les yeux, William hocha doucement la tête. - Non ! Je m'attendais à pire ! Souriant amusé, il recula pour aller retrouver son collègue alors que Grace s'approchait de lui. C'est vrais qu'en fin de compte ce n'était pas du tout si horrible que ça, bon il avait eu la peur de sa vie, les photos de lui devait être minables mais peu importe il avait tout de même réussi à le faire ! Bon ce n'était pas quelques chose qu'il ferait tous les jours avec plaisir mais il avait finit par le faire et au moins Grace serait fière de lui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Ven 17 Mar - 16:32


 

 
 


« Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était incroyable, le déferlement d’émotions qu’elle avait pu ressentir en quelques secondes seulement. C’était court, bien trop court. Elle aurait même été tentée de recommencer, un peu comme un jeu à la fête foraine qui se termine bien trop vite mais c’était bien plus intense. C’était quelque chose qui ne pouvait pas se décrire, il fallait le vivre pour le comprendre. La liberté qu’elle avait ressentie, l’euphorie aussi… Et l’adrénaline, surtout. Vraiment, c’était surement l’un des moments les plus forts de sa vie. Elle avait encore ces sensations en elle alors qu’elle avait retrouvé le sol depuis quelques secondes maintenant. Détachant son harnais du sien, son moniteur échangea quelques mots avec elle pour qu’elle partage son ressenti. Mais celui avec qui elle avait envie d’en parler, c’était surtout William. Le regard tourné vers le ciel, elle eut le plaisir de le voir atterrir tout en douceur avec son instructeur. Il l’avait fait… Il l’avait fait, bon sang. Elle était encore plus heureuse, et tellement fière de lui aussi. Elle n’était même pas surprise, parce qu’elle savait parfaitement qu’il en était capable. Maintenant, elle espérait surtout qu’il avait pu savourer ce moment autant qu’elle. Quittant le jeune homme qui l’accompagnait pour rejoindre son mari, cela lui faisait tout drôle de marcher sur la terre ferme. Comme si une partie d’elle était encore en train de voler dans le ciel. Saluant le deuxième moniteur au passage, elle approcha enfin de l’homme de sa vie qui était toujours assis au sol. Et, instinctivement, elle se jeta dans ses bras avec insouciance. – Tu l’as fait ! Je le savais ! Tu vois que tu en es capable ! T’es le meilleur, je t’aime ! s’exclama-t-elle tout à la suite sans lui laisser le temps de placer un mot. Toute cette montée d’adrénaline l’avait rendue surexcitée. Mais elle était vraiment trop heureuse, Grace. Et ça se voyait, elle avait un beau sourire sur les lèvres et des étoiles dans les yeux. Il ne fallait pas oublier combien c’était quelque chose d’incroyable que William ait pu sauter… Vraiment. C’était pour elle qu’il l’avait fait, elle le savait. Et elle n’aurait pu être plus touchée qu’à cet instant. La seule chose qu’elle voulait savoir désormais, c’était ce qu’il ressentait. Se reculant légèrement pour détacher leur étreinte, la jeune femme tenta de retrouver un peu de calme pour lui demander enfin. – Alors, comment est-ce que tu as trouvé ça ? Il avait aimé, il ne pouvait qu’avoir aimé. Le contraire n’était tout bonnement pas possible. Et puis, elle voyait bien qu’il semblait aller parfaitement bien. Il n’avait pas l’air traumatisé ou même de regretter. Elle était quelque peu soulagée, Grace. Parce que, tout de même, elle avait risqué gros parce qu’il était convaincu qu’il lui en voudrait à mort. Elle n’avait pas flanché, suivant son instinct malgré toutes les paroles de Will pour l’en dissuader, et elle avait peut-être bien eu raison de le pousser encore et encore. Comme chaque fois qu’elle l’entraînait dans ses folies, en fin de compte.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ Sam 18 Mar - 0:41



~ GRAAL~
"Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] En fin de compte oui ! Il avait finit par le faire ! Il avait réussi ! Il avait sauté et au final il n'avait pas tant détesté que ça, il avait eu peur, ça il ne pouvait pas le nier mais finalement, maintenant qu'il l'avait fait il ce sentait étrange ! Comme si une partie de lui était encore là haut dans le ciel alors que l'autre avait du mal à retrouver la réalité. Ce n'était pas si désagréable que ça en faite même si il n'était pas prêt de recommencer. Allongé sur le sol, il fixait le ciel d'un air perdu alors que son moniteur était penché au dessus de lu, à la regarder d'un air amusé. Finalement, il avait réussi et il était assez fière de lui ! Il avait eu beaucoup de mal à ce décider et Grace y était pour beaucoup évidement, il n'avait pas non plus affronté sa peur du vide ... mais il l'avait fait ! Ce redressant pour s'asseoir et regarder son moniteur s'éloigner, son regard ce pose finalement sur sa femme qui s'approche de lui avant de ce jeter dans ses bras le poussant à tomber en arrière avec elle dans ses bras. Apparemment elle était heureuse qu'il l'ai fait, ça semblait même vraiment la réjouir, tant de compliments et elle ne lui laissait pas le temps de répondre. Ce redressant avec elle lorsqu'elle recula pour lui laisser le temps de parler cette fois, Will reprit avec un petit sourire sur le coin des lèvres. - Je n'aurais pas pu le faire sans toi ! Je croyais pas y arriver et ... j'y suis arrivé ! Il était fière de lui ! Franchement ! Le vide c'était sa plus grande peur et pourtant il l'avait fait ! Pour sa femme oui ! Mais c'était également une petite victoire pour lui ! Il n'avait pas perdu l'estime de sa femme au moins en refusant de sauter ou encore briser sa parole. Il la trouvait tellement sublime, elle avait ce sourire magnifique sur les lèvres, cet air si joyeux et heureux ! Elle était tellement belle qu'il ne pouvait pas s'empêcher de sourire lui aussi rien qu'en la regardant. A sa question, Will ce mit à rire avant de prendre un air pensif puis lui dire en souriant tendrement, mais assez surprit lui même par sa réaction. - Ben ... c'était pas si horrible que ça en faite ! J'ai eu la peur de ma vie en sautant mais après, j'avais l'impréssion de voler, d'être dans un tout autre monde ! J'étais pas rassuré et je suis pas prêt de recommencer mais je m'attendais à pire ! L'air toujours aussi pensif, il détourna les yeux avant de les poser sur elle à nouveau. - Et toi ? Tu as aimé ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ

Revenir en haut Aller en bas

Allez viens, je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens. Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas artificiel. ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-