AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hey Sister...(ROSOW)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Hey Sister...(ROSOW) Lun 13 Mar - 14:06

T’es de retour en ville depuis moins d’un mois. T’es arrivée en catastrophe sans prévenir personne. Ni ta mère, ni ta sœur. Encore moins ta sœur. Votre dernière entrevue s’est très mal passée, et même si cela remonte à plus d’un an, tu n’es pas sûr d’avoir envie de la voir. En arrivant à Wellington, tu as d’abord réservé une chambre dans le motel le moins cher du quartier sud avant de louer un minuscule appartement, dans ce même quartier. Quand t’y penses, la totalité de ton appartement doit faire à peu près la même taille que la chambre miteuse de l’hôtel. Mais tu t’en fiches, tu l’aimes bien, c’est largement suffisant, et relativement bien aménagé pour ton handicap. Premier étage, fonctionnel, tu ne demandes rien de plus. En quatre ans, tu as eu le temps de t’adapter à ton handicap. Tu connais tous les trucs, toutes les astuces pour te faciliter le quotidien. Tu ne te considères plus vraiment comme handicapée d’ailleurs, parce que même si, il est vrai, il y a plein de chose que tu ne peux pas faire. Tu cherches par exemple encore un boulot adapté à ta cécité. Mais ce n’est pas évident, dans une petite ville. Pour le moment, tu vis des aides et continue à chercher quelqu’un pour t’accueillir. Hier soir, t’es sortis, tu as un peu forcé sur l’alcool. Tu ne sais même pas comment t’es rentrée chez toi hier soir. Pourtant, l’odeur de jasmin délicatement poudrée et s’élevant de tes draps t’assures sur tu es bien chez toi, pourtant. Tu te lèves, t’as mal à la tête et envie de vomir. Finalement, tu t’affales de nouveau sur ton lit, bien décidé à dormir toute la journée, de toute manière, tu n’as rien d’autre à faire. Quand tu émerges de nouveau, son même ouvrir les yeux, tu sors un bras de sous la couette pour chercher, du bout des doigts, ton réveil. En appuyant sur ce dernier, une fois automatique t’annonce qu’il est déjà seize heures. Tu grognes et, en t’entendant, Dewey se redresse à son tour, pour venir passer sa truffe humide contre son cou. Il doit avoir faim, le pauvre. Alors tu te redresses. Ton mal de tête persiste, mais est à présent supportable. Une fois dans la partie cuisine, tu farfouille pour trouver la boite de croquette, cherchant en braille, le nom de la marque. Une fois cette dernière trouvée, tu plonges ta main dedans, sous les glapissements impatient du jeune chient. Tu te rends vite compte que la dites boite est vide. Merde, t’as oublié d’en racheter… « Je suis désolée Doo… » Tu dis à ton chien en passant ta main gauche sur ses oreilles. « Je m’habille et on va chercher ça, d’accord ? » tu souris, t’as pris l’habitude de parler à ton chien, parce que c’est surement la personne la plus proche de toi, aujourd’hui. Au début, t’habiller toute seule, sans faute de goût n’était pas évident. Mais ta mère a vite trouvé la solution en cousant sur les étiquettes, et en braille, bien sûr la couleur de la pièce. Et puis avec le temps, tu sais exactement ce qui va avec quoi, et tu ne réfléchis pas en enfilant un jeans trouvé, un tee-shirt gris et ta veste en cuir. Basket aux pieds et cheveux attaché en une haute queue de cheval, tu sors de l’appartement, ton chien au bout de sa laisse. Il est gentil, Dewey, et avec le temps, il s’assagit, tu ne crains absolument plus de laisser ta vie entre ses pattes. Vous marchez tous les deux, dans la rue, mais brusquement le chien s’arrête, et se met à aboyer, comme lorsqu’il te fait la fête. Tu ne comprends pas pourquoi, parce qu’après tout, toi, t’es incapable de voir qu’en face de toi, la personne que Dewey est si heureuse de voir, c’est ta grande sœur.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE GAME @ du mois de juillet.
avatar
LOVE GAME @ du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 8212
∞ arrivé(e) le : 13/07/2015
∞ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Hey Sister...(ROSOW) Lun 13 Mar - 20:30

hey sister

Berries ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Aller acheter des fleurs. Cela m’a prit comme cela. L’après-midi s’étire lentement et n’en finis pas tandis qu’après avoir fait le ménage à fond dans toute la villa, fait tourner et étendu deux machines de linge et pris une douche, je me retrouve allongée sur mon lit à contempler les reflets du soleil sur les vitres brillantes. Un, deux éclats, comme de petits diamants. Tout dans cette pièce, sans exception, a été frotté, astiqué et reluit. Tout est propre, même mon corps avachi.
Mais je n’ai jamais aimé tant que ça l’odeur des produits ménagers.
Des doigts, je suis le tracé des petits bouquets de bleuets de mon drap, avant de me relever d’un bond. Un éclair vient de traverser mon esprit. Cette chambre, cette maison manque de fleurs éclatantes qui laisseraient se répandre leur parfum volubile. Comme si c’était une question de vie ou de mort, j’attrape rapidement ma veste, mon sac et enfile mes chaussures avant de quitter la maison pour me rendre chez le fleuriste le plus proche.

Dans la boutique, le froid ambiant et l’odeur d’eau habituels me rendent curieusement un peu plus timide. Je cherche autour de moi un repère, un point d’ancrage et mes yeux tombent bien évidemment sur des roses. Alors, quand le vendeur me demande ce qu’il peut faire pour m’aider je lui réponds mécaniquement que c’est ce que je veux, tout simplement. C’est un peu idiot, parce que des roses, il en a des dizaines et des dizaines ; des roses délicates aux pétales fins, refermées sur elles-mêmes, des roses mousseuses et blanches semblables à de la chantilly ; des roses épaisses, généreuses, grandes ouvertes, pareilles à de la soie et aux couleurs pastels, pêches, crème, rose ; des roses boutons, minuscules et tendres ; des roses enfin dont la construction parfaite semble tellement fragile, blanches et colorées au bord des pétales. Des roses, des roses, des montagnes de roses tout autour de moi. Je cherche du regard celles que Maman préfère, qui m’ont donné mon prénom, et les ayant découvertes noyées au milieu des autres, je les commande toutes rassemblées dans un bouquet énorme.

Une fois la porte du fleuriste refermée derrière moi, rejetée dans la rue, je baisse instinctivement mon visage au creux des fleurs pour sentir leur odeur sucrée, ténue, discrète. Elles pèsent un peu lourd dans mes bras, qui le croiraient au vu de la finesse de leur corolle, et je me dis que je déteste le plastique qui les entoure. Contact et bruit désagréable. Rentrons vite à la maison et mettons-les dans un vase, qu’elles s’épanouissent quelques jours, avant la fin.

Je marche vite, avec la seule pensée de mon chargement, regardant à peine où je mets les pieds. D’ailleurs, je me suis trompée de rue. Il aurait fallut tourner plus tôt… à droite, non… peut-être un peu plus loin, finalement ? Bon sang, je ne peux quand même pas m’être perdue dans ma ville natale.
Mais non. Pas la peine de m’affoler, il y a cette supérette que je connais juste au bout du trottoir, il me suffit de continuer par là encore un peu.
Je marche, j’avance et dépasse le magasin et à chacun de mes pas je vois se rapprocher une silhouette qui arrive en face. C’est une femme, ou plutôt une jeune femme, elle est blonde et tient un chien en laisse. On croirait à un rêve. L’espace qui nous sépare se réduit encore et toujours, les détails de sa physionomie se font de plus en plus distincts. Je pile net en comprenant.
Et lorsqu’elle se retrouve à quelques mètres à peine, bien sûr que le chien aboie ; il m’a reconnue.
« Snow. »
Ma sœur à Wellington, sur ce trottoir ; ma sœur, ici, mais qu’est-ce qu’elle y fait ? Je cligne trois fois des yeux, pour m’assurer que c’est bien réel, même si je sais que ça l’est.
« Snow ? Je ne savais pas, Maman ne m’a pas dit que tu étais rentrée. »
Made by Neon Demon


Dernière édition par Rose H. Berry le Mer 19 Avr - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Hey Sister...(ROSOW) Mer 15 Mar - 21:25

Tu aurais dû parler à ta mère, allée la voir, en premier lui, lui sourire comme avant et, en la prenant dans tes bras, lui dire que, pour sûr, elle t’avait horriblement manqué. Mais tu n’aimes pas mentir, Snow. T’es franches, trop peut-être, et ta mère, elle ne t’a pas manqué. Parce qu’à New-York, tu t’es sentie tellement libre. T’avais l’impression d’enfin pouvoir respirer, sans ta mère toujours sur ton dos. Forcément, au début, ce n’était pas facile. Personne ne regardait vraiment où ils mettaient les pieds, et souvent, tu t’es fait bousculer, dans les rues de la ville. Au début, tu étais frustrée, très frustrée, et puis ton caractère bornée à pris le dessus, et tu as appris à ne pas te laisser faire. Oui, tu es aveugle, Snow, c’est évident, avec ta canne blanche et ton chien noir. Oui, tu n’es pas comme tout le monde, et il y a des choses que tu ne peux pas faire. Mais t’existe, malgré tout, t’as 19 ans, et ce n’est pas ta différence qui t’empêchera d’évoluer. Donc oui, cette ville, elle t’a libéré, de ta mère, de cet handicap que tu prenais trop à cœur, et des peines pesant sur ce dernier. Noah, tout comme te père, continuent de te manquer, mais tu n’y penses pas, tu n’y penses plus. Tu n’as plus envie. Ton cœur esseulé à trop longtemps souffert, et tu veux vivre, aujourd’hui. Bien sûr, tu penses à ta mère, souvent. Elle doit se sentir seule. Tu penses à Rose, aussi. Tu ne sais pas vraiment quoi penser d’elle. Elle n’a jamais vraiment été là, fantôme de ta vie, et tu lui en as beaucoup voulu, quand, à la mort de votre père, elle s’est enfermée dans sa douce folie. Elle n’y était pas grand-chose, mais l’enfant que tu étais avait besoin d’un responsable, et tu t’es mis à détester Rose. Parce qu’elle n’avait jamais été une sœur, pour toi. Parce qu’elle avait tué votre père, et parce qu’elle t’abandonner, de nouveau. Réaction puéril que tu as appris à nuancer, par la suite, mais malgré toute ta bonne volonté, ça n’a pas fonctionné, vous deux. Vos planètes sont trop éloigné, dans la stratosphère Berry, et jamais elles n’entreront en contact, c’est comme ça.
Tu aimes ça, marcher dans la rue avant ton chien, devant toi. Tu peux sentir ses muscles onduler quand il marche. Au début, tu n’étais pas franchement emballer à l’idée d’adopter un jeune chien, et encore moins à cette d’avoir une canne blanche. Mais sans eux, tu seras surement encore enfermé dans ta chambre à broyer du noir. Et ce chien, tu as appris à l’aimer, parce qu’il fait partie de toi, et tu sais que, toute l’affection que tu lui donnes, il te le renvoi. Il fait beau, aujourd’hui, le soleil brille, au-dessus de ta tête, et réchauffe tes cheveux blonds. Tu captes la conversation des gens, passant devant, derrière toi, et ce brouhaha ambiant te rassure, parce que si tu ne peux pas voir, au moins, tu entends. La superette n’est plus très loin, d’après tes calculs, ils vous restent environ 75 pas avant de l’atteindre mais, alors que Dewey s’arrête, tu perds le compte. Ça t’énerve. Et puis, un doux parfum de roses sauvages vient chatouiller tes narines, ton odorat s’étant considérablement développé. Tu es perspicace, tu sais qu’il y a quelqu’un, devant toi, parce que Dewey tire sur sa laisse, et il ne le fait que lorsqu’il rencontre quelqu’un qu’il aime. Seulement, tu ne sais pas qui, et ça t’inquiète. Tu connais trop de gens, dans cette ville, et tu n’as aucun moyen de te cacher. Alors que les questions tourmentent ton esprit, Rose met fin à toute interrogation, parce que la voix de ta grande sœur, parmi mille, tu la reconnaîtrais. Tu ne souris pas, tu regardes trop devant toi et tu prends la parole, finalement. « Bonjour, Rose. » tu donnes un coup sec sur la laisse et le chien revient à tes pieds, la queue entre les jambes. Tu n’aimes pas lorsqu’il se montre désobéissant, après tout, il est censé assurer ta sécurité. « Maman ne le sait pas, je suis revenue il y a peu. »

Revenir en haut Aller en bas
LOVE GAME @ du mois de juillet.
avatar
LOVE GAME @ du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 8212
∞ arrivé(e) le : 13/07/2015
∞ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Hey Sister...(ROSOW) Mar 21 Mar - 22:07

hey sister

Berries ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Snow est la plus jolie de la famille. À une époque, je lui jalousais un peu ce visage tout en grâce et son air angélique – maintenant, ce serait plutôt les traits de Papa. C’est elle qui lui ressemble le plus, du moins, c’est ce que les gens disaient.
Snow a des cheveux blonds sublimes qui ont l’air d’être de l’or liquide, qui coulent en cascade sur ses épaules. Elle a une figure adorable, presque petite par rapport au reste ; enfant, elle avait des airs de lutin malicieux. Et cette bouche fine, semblable à des pétales de roses, et son joli petit nez. Et ses deux yeux magnifiques, bleus, verts, gris, c’est selon, qui lui viennent directement de notre père. Ses deux yeux si beaux que je lui ai tant envié et qui ne peuvent plus me voir.
Je me tient juste devant elle, à quelques pas. Son chien m’a reconnue et s’est arrêté. Alors la voilà, forcée de faire une pause elle-aussi et se demandant de qui elle vient de faire la rencontre.
Je ne laisse pas durer ce suspens. La surprise me pousse à l’appeler, à m’assurer qu’elle est bien là alors que je la pensais à un océan d’ici.

C’est peut-être dû au fait que nous ne nous sommes pas vues depuis longtemps, mais je trouve cette vision d’elle, avec son regard vide et immobile, tout simplement horrible. Le petit ange s’est brisé les ailes. Elles gisent à ses pieds, cassées, mortes même, et en poussière.

Son bonjour est sec. C’est normal, personne ne se serait attendu à ce qu’elle soit heureuse de me croiser. Ce qui m’étonne, c’est qu’elle me dise que Maman n’est pas au courant de son retour. Autant dire qu’aucune de ses connaissances ne doit l’être. Maman, c’est notre gardienne et notre pilier à la fois. C’est celle qui a tout pris en main depuis qu’elle est la seule à pouvoir le faire, et c’est pour ça que nous lui en voulons toutes les deux. Elle en a trop fait. Sales filles ingrates que nous sommes.

Je fais un pas dans sa direction en hésitant un peu. « Tu as un problème ? » Comme si, si c’était le cas, elle allait se confier à moi. Peut-être va-t-elle concéder à me donner un fragment d’explication sur son retour. Ce n’était pas prévu. Pour être honnête, Maman et moi avons même pensé un moment qu’elle s’installerait définitivement aux États-Unis. Il y a cet institut spécialisé là-bas, apparemment si bon pour elle, et puis elle s’y ferait sans doute des amis, s’y construirait une vie un peu meilleure loin des mauvais souvenirs. Ces stigmates-là se lisent sur son visage.
Parce que peut-être qu’on m’a assassinée en plein envol mais Snow, elle, elle a grandi écorchée. L’adolescente qu’elle était hier a fini de pousser de travers, sans tuteur. Il y a eu trop de douleur d’un coup autour du joli petit flocon de neige. Plus de père, plus de sœur, une demi mère elle éperdue, et plus de vue. Petit flocon marqué.

Mes bras faiblissent un peu sous le poids des fleurs et leur odeur sucrée me pique le nez. Il faut que je rentre et les mette dans l’eau rapidement. Mais c’est tellement inattendu de voir ma sœur, et tellement bon aussi au fond, que je ne pense pas au bouquet.
« Tu vas quelque part ? Je peux t’accompagner ? »
Made by Neon Demon


Dernière édition par Rose H. Berry le Mer 19 Avr - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Hey Sister...(ROSOW) Mer 29 Mar - 17:40

C’est drôle, quand on y pense. Parce que l’on veut toujours ce qu’on n’a pas. Si Rose était jalouse de toi, de ton côté, tu crevais véritablement d’envie de lui ressembler. Parce que rose, c’était ton modèle, gamine. Tu l’adulais tellement. Elle semblait si sûr d’elle, si cool. Et puis, Rose, elle était bien plus intelligente que toi. A l’école, tu galérais toujours et bossais comme une forcerais pour satisfaire tes parents, alors qu’elle sortait tous les week-ends avec ses amis et pouvais malgré tout rester brillante. Tu rêvais d’être comme elle, en grandissant, elle semblait toujours savoir ce qu’elle voulait, et son regard, toujours empli de détermination, te donnait la chair de poule. Et puis, tout a basculé, et tu t’es mise à détester cette sœur si longtemps adulée. Ce n’était pas bien, elle avait besoin de toi, c’est ta mère qui te le répétais sans cesse. Mais toi, tu avais besoin d’elle, aussi. Et elle ne semblait guère s’en soucier. Et puis, c’est toi qui es parti, finalement, laissant tout derrière toi. Tu aurais voulu rester aux Etats-Unis, ne plus revenir dans cette ville de papier, cette ville souvenir. Wellington, c’est cette boule à neige qu’on a trop secoué. Les flocons se sont éparpillé, et finalement, restent collé contre les parois. T’aurais voulu la jeter à la poubelle, restée en été. Mais winter is coming, comme on dit, et te revoilà, dans cette ville qui semble toujours la même. Pourtant, toi, t’es bien différente. Tu n’as prévenu ni ta mère, ni ta sœur. Tu t’es installée là, comme ça, et depuis, t’as l’impression d’avancer sur la pointe des pieds. Mais un jour ou l’autre, ça devait arriver. Comment fuir quelqu’un qu’on ne voit pas. Tu ne peux pas rester indéfiniment enfermée chez toi. Alors te voilà, là, face à ta grande sœur. Te voilà face à ton passé. Tu ne bouges pas, tu regardes droit devant toi. Peut-être droit dans ses yeux ? T’en sais trop rien. Ton chien a arrêté de tiré, enfin, et la voix de Rose de parvient, comme un chuchotement emporté par le vent. « Pourquoi aurais-je un problème ? » demandes-tu froidement. « Et même si c’était le cas, ce n’est pas à toi que j’en parlerais. » tu as toujours été froide avec elle, mais tu restais néanmoins polie. Aujourd’hui, tu n’en as plus rien à faire. « Je vais juste à l’animalerie, rien de très passionnant. Tu dois avoir mieux à faire. »
Revenir en haut Aller en bas
LOVE GAME @ du mois de juillet.
avatar
LOVE GAME @ du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 8212
∞ arrivé(e) le : 13/07/2015
∞ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Hey Sister...(ROSOW) Ven 7 Avr - 22:18

hey sister

Berries ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Si sa voix prenait forme, ce serait une sacrée lame qui traverserait l'air et irait se ficher tout droit dans mon coeur. Difficile d'adopter un ton plus froid que celui avec lequel elle me parle. J'oscille un peu, je me mords la lèvre et m'oblige à rester ensuite bien droite, bien plantée sur mes pieds, comme pour paraître infaillible et intouchable, alors que de toute manière, c'est une vanité idiote. Même si j'étais en larmes, elle ne le verrait pas. Ses yeux bleus magnifiques sont fixés sur l'horizon, derrière moi. Ils lui donnent un air très doux, un air de poupée, avant que sa voix ne fracasse cette image-là.
Ça je m'en doute. Je pourrais le lui dire. Je pourrais lui hurler aux oreilles qu'elle n'a pas besoin de me le rappeler chaque fois, à chaque secondes de nos brefs entretiens. Je sais qu'elle m'en veux, qu'elle m'en voudra toujours. Il n'y avait pas grand chose entre nous déjà avant, mais maintenant, c'est pire que le néant. Ma culpabilité est comme un trou noir. C'est compact, ça vous retient, ça fait peur, ça vous aspire et ça vous mange. Méchante Rose écrasée par le passé.
Je pourrais le dire, mais je ne fais rien, j'accuse le coup, encore une fois. Je me donne quelques secondes pour ravaler tout ça avant de prendre une voix calme et posée - indifférente.
« Pourquoi est-ce que tu n'as pas prévenue Maman alors ? Elle serait contente de te voir. »
Elle a beau dire, je suis certaine que quelque chose d'imprévu et peut-être de grave a dû se produire pour qu'elle revienne pratiquement en cachette comme ça. La Snow habituelle - la jolie, la bien-aimée, la parfaite - ne se serait jamais dispensée d'un appel à Maman pour la prévenir qu'elle revenait au bercail. J'ai un sursaut tout à coup.
« Ça fait combien de temps que tu es là ? Et tu vis où du coup ? »
Je n'aurais pas dû. Je doute que cette avalanche précipitée de questions lui plaise beaucoup. Après tout, elle est majeure et ce qu'elle fait ne me regarde absolument pas. Mais... c'est ma soeur. Pour toujours. Malgré tout et n'importe quoi qui puisse être arrivé, qui puisse survenir.

Malgré le fait que je regrette d'avoir encore une fois parlé trop vite,
je commets la même erreur tout de suite après et lui réponds sans avoir rien prémédité au préalable.
« Je doit acheter des croquettes pour Pip, je viens avec toi. »
On a jamais trop de réserve de croquettes. De toute manière, mon chat partage son temps entre sa gamelle et le canapé - vie bénie - ça ne lui sera forcément utile un jour ou l'autre.
Snow ne peut rien opposer à cela. Une fois qu'elle se décide à se remettre en marche, je lui emboîte le pas. Nous avançons côte à côte, en silence. C'est presque pesant. Je me mets à siffloter un peu, oh non bêtise, pas cet air-là, ce n'était qu'un réflexe. C'est l'air sur lequel Papa m'a appris à siffler.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Rose H. Berry le Mer 19 Avr - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Hey Sister...(ROSOW) Mar 18 Avr - 20:59

Tes yeux ne peuvent plus lancer des éclairs, Snow. Mais ta voix est encore tranchante. Tu as toujours très bien manié les mots. On sait quand tu es tristes ou en colère, on le sait tout de suite, enfin, c’était le cas avant ; Tu as grandi, aujourd’hui, et tu n’es plus la même. Enfin, presque, parce qu’encore aujourd’hui, quand tu n’es pas contente, tu le fais sentir. Ta sœur en fait les frais depuis des années maintenant, et vos retrouvailles n’échappent pas à la règle. Tu n’es pas contente, et elle le sent. Ce n’est pas ta sœur pour rien après tout, vous avez passez presque 16 ans ensemble, et même si elle ne te connait pas par cœur, elle reste tout de même ta sœur. Tu penses la regarder, mais en vérité, c’est les immeubles derrière elle que tu regardes, malheureusement ; Ta maladie, même si tu l’acceptes, te rends parfois folle. Parce que même si tu lui en veux, il n’y a rien que tu aimerais plus, là, tout de suite, que voir le beau visage de ta sœur. Tu soupires, encore une fois. Pourquoi ta sœur te manque-t-elle alors que tu lui en veux tellement ? Comment est-ce possible ? Tu ne comprendras jamais. Tu aimerais pouvoir la détester, tout simplement, mais elle reste ta grande sœur, pour toujours, et tu l’aimes, tu l’aimes comme tu aimes ta mère, et comme tu aimais ton père. Tu passes une main dans tes cheveux, tu aurais dû les attacher. Heureusement qu’il n’y a pas de vent, aujourd’hui. Y’a un silence, entre vous deux. La rue est animée, les voitures passes, les gens parlent, et pourtant, tu as l’impression d’être sous l’eau, de ne rien entendre d’autre que ta respiration. « Je…sais pas. J’aurais dû. » Tu dis, parce que tu sais qu’elle a raison, ta sœur, pour une fois. Ne pas prévenir ta mère, c’est petit, vraiment petit. « Je passerais la voir. » tu promets, mais tu n’es même pas sûr de vraiment le faire. Et puis elle continue, avec ses questions. Elle est comme ça, Rose, depuis toujours, elle pose des questions, trop parfois. « un mois, deux peut être. J’ai trouvé un appartement dans le quartier. J’ai des aides. » tu lui dis. Tu ne dis pas que t’as pas de travail. Ça t’angoisse assez comme ça. Tu réponds à ses questions, et tu ne sais même pas pourquoi, t’as aucun compte à lui rendre, au final. Enfin bon. Tu t’apprêtes à partir, mais elle te suit, évidement. « Comme tu veux. » tu dis, et, après un instant, tu reprends. « T’as toujours le chat, alors. » Et puis, vous marchez, calmement, Dewey juste devant toi. Le même silence terrifiant, et soudainement, la voix de ta sœur, sur cet air. Tu le connais, parce que si elle le sifflait, toi, tu le jouais au piano. Ton père te manque, tu baisses la tête, te mord la lèvre, mais ne dis rien.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE GAME @ du mois de juillet.
avatar
LOVE GAME @ du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 8212
∞ arrivé(e) le : 13/07/2015
∞ avatar : Leighton Meester ღ

MessageSujet: Re: Hey Sister...(ROSOW) Mar 18 Avr - 21:52

hey sister

Berries ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tout à coup, de façon tout à fait imprévisible, le ton de Snow se radoucit. On a l'impression qu'elle doute un peu d'elle-même, ou alors qu'elle est très fatiguée. De m'imaginer cela, je ne sais pas pourquoi mais ça me fend le coeur. Elle est tellement jolie, là devant moi, avec ses cheveux blonds qui volettent un peu dans la brise, ses yeux de cristal fixés sans qu'elle le sache sur l'horizon. Elle a un air de poupée fragile. Si je me laissais aller à mes émotions, je la prendrai dans mes bras, là, maintenant. Je la serrerais contre moi pour lui faire un rempart de mes bras contre le monde. Bien sûr, je ne bouge pas. J'ai juste un petit sourire machinal, un peu triste. Derrière la poupée se cache une vraie dure à cuire, et c'est pour ça que Maman et moi sommes sûres que Snow aura une belle vie, la vie qu'elle voudra avoir.
Je m'attendais presque à ce qu'elle m'envoie balader avec une de ces piques cinglantes dont elle a le secret, mais non. Elle répond à mes questions avec une voix calme. Je m'inquiète pour elle, parce que c'est tellement bizarre qu'elle vive comme ça à l'écart depuis plus d'un mois sans nous avoir prévenues, c'est tellement affolant d'imaginer ma petite soeur tenir avec des "aides". Je suis certaine qu'elle cache quelque chose, une explication à tout ça, mais je ne lui demande rien. Le fait qu'elle ait déjà accepté de me donner ces informations me pousse à faire de même avec son silence. Je me promets juste de garder un oeil sur elle, discrètement, pour être sûre qu'elle va bien.
« Ça fait longtemps que je ne suis pas passée à la maison. On ira la voir ensemble, si tu veux. » je lui propose, à propos de Maman. Peut-être que ça la décidera à lui faire cette visite nécessaire, avec ou sans moi.

« Bien sûr que je l'ai toujours. Avec le combat qu'il a fallut mener pour le garder. »
J'essaie de prendre un ton joyeux pour évoquer le souvenir de la découverte de Pip. Apple et moi l'avions ramené d'une promenade en forêt après l'avoir trouvé abandonné dans un fourré. À l'époque, je vivais encore à la maison, et Maman s'était totalement opposée à l'idée de l'adopter. Sous prétexte qu'il pouvait être malade ou avoir été perdu par quelqu'un qui le rechercherait. Ça ne trompait personne. Elle n'en voulait pas parce que nous n'avons jamais eu d'animaux, parce que Papa était allergique aux chats.
Au final, c'est grâce à Snow que Pip a gagné sa place dans notre foyer,
jusqu'à mon déménagement. Maman a fini par céder en la voyant jouer avec lui dans le couloir.

Sur le chemin vers l'animalerie, je commets la grossière erreur de me mettre à siffloter. C'était stupide, parce que par automatisme c'est toujours la même mélodie qui me vient, la première que j'ai su faire.
Je la joue entre mes dents, Snow la faisait naître sur les touches du piano. Quelque chose passe entre nous, peut-être son fantôme, je ne sais pas bien, mais c'est froid. Elle baisse la tête, elle se mord la lèvre,
tandis que je me maudis et pâlis, ou peut-être rougis, je ne me rends pas compte. Je me sens juste très mal à l'aise.
Heureusement, l'animalerie n'est plus très loin. Nous y entrons ; l'odeur caractéristique à ce genre de lieu me submerge. Je serre contre ma poitrine mon bouquet de roses.
« Qu'est-ce qu'il te faut ? »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hey Sister...(ROSOW)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-