AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 384
∞ arrivé(e) le : 11/09/2016
∞ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Sam 25 Mar - 6:53



Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Elle a vécu quelque chose de particulier avec lui, quelque chose qu’elle n’a connu avec aucun autre homme. Elle a tellement de mal à se dire qu’il n’était qu’une cible à l’origine. Comme tous les autres, elle voulait juste profiter un peu de lui et s’en aller ensuite. Quand elle se serait lassée, ou quand elle trouverait plus riche. Mais non. Sans qu’elle ne sache comment, il a réussi à la piéger à son propre jeu. A force de faire semblant d’être amoureuse, elle l’a été pour de vrai. Et peut-être qu’elle l’est encore au fond d’elle, peut-être qu’elle le sera toujours. Il y a certaines flammes qu’on ne pourra jamais éteindre. Alors, autant se laisser réchauffer. Assise à nouveau sur le canapé, elle se retrouve bien contrainte d’accepter la gentille attention de son amant. Ce côté doux et prévenant, elle le connait, Valentina. Mais ça fait longtemps qu’elle n’y a pas eu droit. En temps normal, elle serait quelque peu troublée par ce retour en arrière, seulement ce soir où elle se sent vulnérable, elle doit bien s’avouer qu’elle est rassurée par la présence du jeune homme. Même si elle ne lui dira jamais, à lui. A vrai dire, elle ne sait pas comment il réagirait s’il savait tout ce qu’elle peut bien penser. Il est si imprévisible, Sebastien. Il peut autant paniquer par un trop grand rapprochement entre eux qu’au contraire se laisser atteindre. Non, elle ne peut pas lui dire. Et puis, il jubilerait sans doute. Il parait déjà trop fier de son petit plat cuisiné, tellement qu’il n’hésite pas à rappeler ses piètres talents de cuisinière. Il parle au passé, il parle de leur passé, elle l’a bien compris. Mais elle ne relève pas. Elle préfère lui jeter un regard noir. S’il arrive à lui faire retrouver son air renfrogné, c’est peut-être qu’elle commence à oublier son mal-être. – J’ai mieux à faire que passer des heures aux fourneaux. rétorque-t-elle avec une pointe d’arrogance. Elle a grandi au sein d’un milieu extrêmement aisé, Valentina. Si elle a perdu leur héritage quand ses parents l’ont reniée, elle n’a pas perdu leur façon de penser. C’est ancré en elle, ça se ressent à la façon dont elle se comporte, dont elle parle ou même à son élégance naturelle. – Excuse-moi, je ne savais pas qu’en plus d’être « le meilleur chirurgien du pays », tu es aussi le meilleur cuisinier. ajoute-t-elle pour le provoquer. Mais, malgré tout, elle s’exécute. Comme quoi, Sebastien avait toujours une certaine emprise sur elle. Elle goute d’abord le plat avant de lui demander s’il est satisfait. Sa réaction la fait soupirer d’exaspération. – C’est pour compenser le fait que tu ne vois plus tes gamines de vingt-ans que tu agis avec moi comme si j’étais une enfant ? demande-t-elle très sérieusement. Une manière comme une autre de s’assurer qu’il suit bien leur pacte. Mais c’est vrai qu’elle a l’impression qu’il la traite comme une enfant… Peut-être est-ce simplement parce qu’elle a perdu l’habitude que quelqu’un s’occupe d’elle. Sur sa lancée, Sebastien continue de se monter autoritaire. Cette fois, elle ne répond pas et commence à manger réellement. Elle a atténué les choses en disant que son plat n’est pas mauvais. Il est très bon en réalité, et surtout il passe mieux qu’elle ne l’aurait cru. Alors qu’il prend ses aises en s’installant plus confortablement, la belle se tourne vers lui… Et lui lance un nouveau regard de travers. Est-ce qu’elle a une tête à regarder des films romantiques ? Elle ne supporte même pas qu’on lui parle d’amour, alors le regarder à l’écran… Merci. Elle n’a pas envie d’avoir à nouveau la nausée. – Des films romantiques, évidemment, j’en raffole. lâche-t-elle, sarcastique. Elle attrape la télécommande de sa main libre et allume la télévision pour afficher les films à la demande avant de la tendre à son interlocuteur. – Et, s’il-te-plait, épargne-moi la course-poursuite interminable en voiture.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 275
∞ arrivé(e) le : 15/12/2016
∞ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Dim 26 Mar - 22:20


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«Tu seras aimé le jour ou tu pourras montrer tes faiblesses ...»

Depuis le tous début, il n'avait était qu'une cible, une simple cible qu'elle voulait pour avoir l'argent ! Il n'y en avait que pour le fric et depuis le début de leur histoire. A la seconde même ou elle avait posé les yeux sur lui la toute première fois, elle n'avait vu en lui qu'une simple cible et rien de plus. Mais ... ça Sebastien n'en n'avait pas du tout conscience, il pensait juste que ça avait était un coup du destin. Ils avaient flashé l'un sur l'autre, par le plus grand des hasards et leur histoire fut belle malgré qu'elle soit très courte. Il était tombé amoureux d'elle et il n'avait jamais eu besoin de jouer la comédie et pourtant, si il savait ... D'un autre côté, elle l'avait brisé et avait fait de lui ce qu'il est aujourd'hui ... ou plutot ce qu'il était ! Parce qu'en ce moment, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il était ce grand séducteur. Il était venue la voir exprès, alors qu'elle lui avait demandé de ne pas venir, il prenait soin d'elle alors que ce n'était pas vraiment son genre non plus ... Sebastien n'est pas du genre à veiller sur les gens même si il tiens à eu il à du mal à avoir ce genre de petite attention. Mais Valentina ... c'était Valentia, elle n'est pas comme tous le monde et malgré tous, elle avait toujours réussi à trouver son côté sensible. Il venait de lui préparer un repas, parce que si elle était dans cet état elle avait surtout besoin de repos mais aussi de se nourrir et il comptait bien la forcer si jamais elle refusait. Il est borné et elle l'à toujours su ... mais si il ce souvient bien, elle n'avait jamais su lui dire non. Quand ils formaient vraiment un couple, c'est vrais que Sebastien gérait beaucoup mieux les fourneaux qu'elle et à en juger par la nourriture présente dans son frigo, ça n'avait pas changé. - Oui, c'est ce que j'ai compris ! Ça n'a pas changé ! Dit il en souriant doucement alors qu'elle semblait enfin décidé à manger ce qu'il venait de lui préparer. Elle n'avait jamais dit non à sa cuisine, enfin pas qu'il ce souvienne en tout cas et il était ravi de voir qu'elle semblait toujours apprécier. - Je suis le meilleur dans bien des domaines, certain en particulier !Dit il en haussant légèrement les sourcils tout en la fixant d'un air qui voulait tout dire, il répondait volontiers à sa provocation. C'était un jeu, c'était la base même de leur relation. Goûtant au plat qu'il lui présentait, il la laissait faire bien qu'elle n'en mange qu'une partie seulement et encore une fourchette. Ah ... celle là il ne s'y attendais pas ! Mais est ce une question détournée ? Possible, voulait elle s'assurer qu'il tenait parole ou est ce une simple question ? - Oh non, j'ai pas le droit de prendre soin de toi ? On peu rajouter ça dans notre "pseudo" contrat si tu veux ! Il n'allait pas lui faire ce plaisir de lui répondre directement, mais dans le fond c'était la vérité. Il voulait juste prendre soin d'elle et rien de plus, bon il était inquiet aussi mais ça ne le voulait pas non plus lui dire. Ah la fierté, ils en avaient beaucoup trop et c'était parfois un problème lorsqu'il s'agissait de parler sentiment. Mais avant qu'ils ne s'embarquent dans une conversation trop bateau, Sebastien finit par détourner les yeux en lui demandant si elle avait autre chose que des films à l'eau de rose. Non ce n'était pas son genre, il le savait mais encore une fois c'était une petite provocation. Laissant échapper un rire amusé, il haussa doucement les épaules avant d'attraper la télécommande qu'elle lui tendait pour choisir un film. - Bon, pas de film romantique, pas de course-poursuite ... ça nous laisse plus vraiment beaucoup d'option ! Dit il en zappant avec la télécommande sans réellement trouver son bonheur.



HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 384
∞ arrivé(e) le : 11/09/2016
∞ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Mar 28 Mar - 1:12



Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


S’il était une simple cible de plus quand elle l’a rencontré, Sebastien est rapidement devenu bien plus à ses yeux qu’elle ne l’avait prévu. Sans le vouloir, sans même le savoir, il est parvenu à se démarquer de tous les autres. Il est riche, comme tous les autres. Mais son argent est bien la seule chose qu’il a en commun avec eux. Et elle l’a très vite constaté en apprenant à le connaitre. Il n’a rien de ces hommes désabusés, cyniques, aux existences vides de sens. Il lui a apporté de la légèreté, du piquant, de la fougue. Il a su la retenir, il a su la rendre accro. A tel point qu’elle a pris peur. Elle, Valentina, croqueuse d’hommes et de diamants, il lui a fait peur. Elle a préféré le fuir plutôt qu’affronter son amour pour lui. Ironie du sort, aujourd’hui c’est avec lui qu’elle se trouve. Rien n’y fait. Ni le temps, ni la distance n’ont su les séparer. Sans qu’elle ne le veuille, il reprend sa place dans son cœur progressivement, dangereusement. Et plus encore lorsqu’il se comporte de cette façon avec elle. Il se montre attentif à son état, à elle. Il cache bien son jeu mais elle le devine quand même : Il se préoccupe d’elle, surement plus qu’il ne le devrait. Sinon, il ne serait pas venu ce soir. Sinon, il ne lui aurait pas fait à manger. Sinon, il ne la forcerait pas à se nourrir. Elle ignore ce qu’elle a bien pu faire pour qu’il se montre aussi attentionné, aussi prévenant. Il peut être un ange quand il le veut, Sebastien. Il devrait être avec une jeune femme douce et aimante, une jeune femme qui le rendrait heureux. Mais non. Il préfère la compagnie de celle qui lui a brisé le cœur. Valentina ne sait pas ce qui l’attire autant chez elle. Il y a cette alchimie évidente entre eux, c’est certain. Mais elle n’a rien d’une personne chaleureuse et tendre, rien d’une personne qu’on peut aimer. Elle en est persuadée en tout cas. Quelque peu troublée alors qu’il évoque leur passé, aussi implicitement que ce soit, l’Italienne ne préfère pas lui répondre. A la place, elle se décide à goûter son plat et lui avouer, non sans mal, que ce n’est pas aussi mauvais que ça. Evidemment, le jeune homme ne perd pas de temps pour se vanter. Mais, cette fois, son sous-entendu déclenche un sourire sur le visage de la belle, le premier de la journée. – Tu parles de la cuisine, je suppose. rétorque-t-elle pour le taquiner. Avec ses bêtises, il parvient tout de même à lui changer les idées. Elle s’efforce bien de manger ce qu’il a préparé mais elle joue les agacées en le voyant la materner. Elle n’est pas habituée à tant d’attentions, Valentina. Elle n’a toujours compté que sur elle-même, alors forcément, elle a besoin d’un peu de temps pour s’y faire. Sebastien ne répond pas à sa question détournée… Le contraire l’aurait surprise. Tant pis. Elle se concentre sur le son de sa voix alors qu’il ajoute même d’ajouter cette clause à leur contrat. Elle le regarde un instant, interloquée. A force d’ajouter de nouvelles clauses, leur contrat va être encore plus rempli qu’un contrat de mariage. – Il est assez rempli comme ça. répond-elle le ton neutre avant de recommencer à manger. Elle n’a pas répondu non plus à sa question, parce qu’elle ne sait pas quelle réponse donner en réalité. Elle accepte sa présence à ses côtés, c’est bien qu’elle le laisse prendre soin d’elle mais… C’est plus compliqué pour elle de l’avouer. Elle n’aime pas se trouver en situation de faiblesse, encore moins devant un homme. Indéniablement, ils ont autant de fierté l’un que l’autre. Comme s’ils préfèrent oublier toute conversation trop… Sentimentale, les deux amants en viennent à discuter cinéma. Visiblement, il est prêt à passer la soirée à regarder un film en sa compagnie. La réaction de la jeune femme quand il évoque les films romantiques arrive rapidement, provoquant un rire de Sebastien. Il se doute bien qu’elle n’a rien de ces femmes naïves et fleur bleue qui croient encore au prince charmant. Elle interdit toutefois les pseudo-films d’actions où on ne voit rien d’autre que des voitures se poursuivre et prendre feu. Le choix se restreint mais il continue de chercher un film en appuyant frénétiquement sur la télécommande. Elle le regarde, dépitée. On dirait un enfant qui cherche désespérément son dessin-animé préféré. – Et si tu lisais les résumés au lieu de zapper sans arrêt ? Juste une idée, hein. Elle aura bientôt terminé son plat qu’il n’aura rien trouvé. – Tu n’as qu’à mettre un film au hasard. suggère-t-elle finalement avant de prendre le verre d’eau qu’il a ramené pour en boire quelques gorgées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 275
∞ arrivé(e) le : 15/12/2016
∞ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Mer 29 Mar - 21:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«Tu seras aimé le jour ou tu pourras montrer tes faiblesses ...»

Il ne savait rien et il était vraiment préférable qu'il ne sache jamais ! Il ne pourrait jamais lui pardonner d'avoir agi de cette façon, jamais il ne pourrait accepter qu'elle ce soit servi de lui ou qu'elle ce soit uniquement rapproché d'elle pour l'argent. Il savait pourtant que Valentina était une femme difficile, elle aime le luxe les belles choses et tous ce qui va avec. Mais la voir dans ce rôle ? Surtout avec lui ? Non, il ne s'y voit pas du tout et il ne la voit pas non plus jouer avec lui enfin presque. Ça expliquait pourquoi elle avait prit la fuite quand il lui avait demandé de l'épouser. Enfin, pour l'instant ce genre de préoccupation étaient bien loin de l'esprit du jeune médecin. Il voulait prendre soin d'elle oui ! Mais il ne voulait pas le dire parce que ça voulait dire qu'il faisait preuve de faiblesse et ça il ne voulait pas ! Oui il tenait à elle bien plus qu'un simple amant et il avait pourtant essayé de lutter, il avait tenté de ce dire qu'il ne fallait pas qu'il s'attache à elle mais irrémédiablement les sentiments, les souvenirs du passés avaient refait surface et il ne pouvait pas lutter contre. Alors il était là, avec elle à jouer le parfait petit ami ! Attention, il ne fallait pas croire qu'il allait devenir l'amant parfait ... mais il était inquiet et ça il ne pouvait pas le cacher. - Oh je parle de beaucoup de chose et tu ne peux pas dire le contraire ... surtout sur un point en particulier. Toujours aussi classe, mais au moins il avait réussi à la faire sourire et mine de rien ça lui faisait du bien de la voir sourire à cause de lui. Certes quand il disait qu'il était le meilleur il ce prenait au sérieux même si il le disait pour plaisanter mais au moins il parvenait à lui changer les idées et c'était agréable. Il lui avait aussi préparé un plat pour qu'elle puisse reprendre également des force en mangeant. Ce n'était pas en restant dans son canapé toute une journée sans rien faire qu'elle allait retrouver ses forces même si il savait que son traitement avait des effets secondaires. Alors oui, il la forçait à manger parce qu'il fallait vraiment qu'elle ce reprenne en main ! Sebastien était bien placé pour savoir qu'elle n'aimait pas recevoir des ordres mais il était un adversaire redoutable alors autant qu'elle fasse ce qu'il lui dise plutot que de le contrarier, d'autant plus qu'elle y trouvait bon ce qu'il lui avait préparé alors raison de plus pour ne pas faire la difficile. Mais sa question, Sebastien ne savait pas vraiment quoi lui répondre, en faite il ne savait pas du tout ce qu'il devait lui dire. Il voulait prendre soin d'elle ce n'était pas pour avoir quelque chose en retour au contraire, il le faisait parce qu'il en avait envie et non par intérêt. Mais si ça lui pose problème, ils pouvaient tous à faire l'ajouter à leur pseudo contrat ! Comme ils avaient ajouté la fidélité, ils pouvaient bien rajouter encore quelques petites choses pour compléter non ? - Ah bon ? Tu trouve ? Mais elle semblait le trouver déjà bien trop rempli à son gout alors autant ne pas en ajouter d'avantage. Hochant simplement la tête, il changea de sujet préférant plutot aborder leur projet pour la soirée. Il ne savait pas ce qu'ils allaient bien pouvoir faire alors il proposa de regarder un film. Y'avait mieux comme programme, surtout entre deux amants mais un peu plus de légèreté ne leur ferait pas de mal ! Bien au contraire ! Mais encore fallait il trouver un bon film à regarder et ce n'était pas gagné. La télécommande à la main, il zappait les chaines une à une dans l'espoir d'y trouver un film qui pourrait leur plaire. - Pff de toute façon y'a jamais rien à la télé ! Je suis pas sur que même en lisant un résumé on trouve quelque chose ! Il n'était pas le genre d'homme à passer ce genre de soirée, déprimé dans son canapé à regarder la télé sans rien faire d'autre. La regardant du coin de l’œil, il était ravi de voir qu'elle venait de terminer son assiette, comme quoi il avait eu raison de la pousser à manger. - Muh ouais, tu as raison ... aller au pif ! Appuyant sur une chaîne au hasard, il tomba sur un film sans réellement savoir ce que c'était mais de toute façon il ne comptait pas vraiment le regarder, il avait bien mieux à côté de lui pour ce contenter d'un simple film même si ce soir ça n’irait pas très loin entre eux. - Je vois que tu avais faim finalement ! Est ce que tu veux autre chose ?


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 384
∞ arrivé(e) le : 11/09/2016
∞ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Ven 31 Mar - 23:31



Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est une relation compliquée qu'ils ont tous les deux. Ils se font croire qu'ils ont tout facilité, que désormais ils ont le lien le plus simple au monde... Celui de deux amants. Mais ils se mentent à eux-mêmes. Leur relation n'a rien de simple, bien au contraire elle est extrêmement complexe. Avec leur passif, il ne peut pas en être autrement. Leur passé, leurs souvenirs, leur complicité... Leur amour, tout bonnement, revient malgré eux. Mais ils n'en parleront pas, bien sûr que non. Ils préfèrent se taquiner, se provoquer, jouer comme deux enfants. C'est tellement plus facile. Comme à cet instant même. Cet idiot vante ses performances sexuelles avec fierté, c'est désespérant. Mais le pire, c'est qu'il arrive à la faire rire. Secouant légèrement la tête, elle répond avec une pointe de provocation dans la voix. - Je ne vois pas de quoi tu peux parler d'autre que la cuisine, pourtant... Cela lui fait du bien, en réalité, de discuter en toute légèreté avec Sebastien. Il a un effet rafraîchissant, elle se sent presque insouciante avec lui, presque. Bien qu'il la force également malgré elle à manger le plat qu'il lui a préparé sans lui demander son avis. Elle sait qu'il agit ainsi pour son bien. A vrai dire, c'est même d'autant plus déstabilisant de le savoir. Elle a l'impression que rien n'a changé entre eux ce soir. Qu'il n'est pas uniquement son amant mais son... Enfin, non. Ce genre de pensées ne doit pas lui traverser l'esprit. Concentrée sur son plat, elle tente d'arrêter de réfléchir à cette situation. Elle a besoin de se reposer, pas de se torturer l'esprit avec des dizaines de questions. Elle mange sans trop rechigner. Il faut dire que Sebastien ne lui a pas beaucoup laissé le choix. Elle n'a pas la force de se confronter à l'homme têtu et entêté qu'il est. La conversation se poursuit, mais elle n'aide pas à oublier l'ambiguïté de leur relation. Au contraire, la proposition du jeune homme est loin d'être anodine. Ils ont besoin d'un ridicule contrat pour délimiter ce qui se passe, ou non, entre eux. Et ils ne sont pas fichus de le respecter, en plus. Ils y ajoutent des nouvelles clauses quand les anciennes ne leur suffisent plus. Ils le remanient, et ainsi ils se rapprochent dangereusement. Ils l'ont fait avec cette histoire de relation exclusive. Et maintenant, Sebastien veut le faire une nouvelle fois en proposant qu'ils ajoutent la clause selon laquelle ils pourraient s'occuper l'un de l'autre. Il veut se cacher derrière un contrat pour justifier sa venue mais, au fond, ils savent tous les deux qu'il est venu uniquement parce qu'il en a eu envie. Il veut juste se déresponsabiliser, surement éviter de rendre les choses trop... réelles. Et elle aurait été bien tentée de le suivre. Mais elle ne se voile pas aussi bien la face qu'elle le voudrait, Valentina. Elle a bien conscience que leur relation devient de plus en plus ambigüe. Elle refuse simplement de l'admettre de vive voix, car cela reviendrait à assumer ses sentiments pour lui. Et ceux-là, elle est bien incapable de les avouer, même pas à elle-même. Ils deviendraient encore plus intenses si elle le faisait, encore plus inquiétants. Déjà, ils la dépassent complètement. Alors elle répond à demi-mots, elle se contente de peu. Mais son interlocuteur semble vouloir en entendre plus. Elle ne sait pas tout de suite quelle réponse lui donner, Valentina. Elle le regarde sans dire un mot d'abord, puis décide de hausser les épaules d'un air nonchalant. Faussement nonchalant. Elle n'est jamais nonchalante. Elle veut juste éviter de transformer la soirée en conversation sur leur lien trop particulier. - A ce rythme, tu vas rajouter des clauses pour exiger chaque position que tu voudras m'obliger à faire au lit. réplique-t-elle avant d'afficher un petit sourire joueur. Mieux vaut répondre par l'humour, oui. Fort heureusement pour elle, son amant change finalement de conversation pour évoquer... Le programme télévisé de leur soirée. Elle est d'accord pour regarder un film avec lui. Parce que s'ils restent à se regarder dans le blanc des yeux, avec cette proximité, elle sera vite tentée par... Autre chose. Mais, pour ce faire, il doit déjà se décider à faire un choix, ce qui semble être l'épreuve la plus difficile qui soit. Elle l'entend râler sur le fait qu'il n'y a jamais rien à la télévision. Là, elle a clairement l'impression de faire un bond dans le temps, avec lui, autrefois. - Ce n'est qu'un film tu sais. dit-elle d'un ton qui se veut neutre, mais elle ne peut s'empêcher de sourire du coin des lèvres. Elle finit peu à peu son plat alors qu'il se décide enfin à s'arrêter sur un film, complètement au hasard. Lorsqu'il constate qu'elle a terminé son assiette, l'Italienne n'émet pas de commentaire. C'était bon, elle n'y peut rien. Mais elle secoue finalement la tête à sa question. - Non, ça ira. Mais... Merci. Certes, cela lui a presque écorché la bouche. Mais elle l'a remercié tout de même, et avec sincérité. Reculant sur le canapé, elle se pose contre le dossier. Ils sont assez proches l'un de l'autre mais c'est tout, pour le moment. Elle laisse son regard se poser sur la télévision... Au bout de quelques minutes, c'est clair, ils sont en train de regarder une comédie romantique, sur des sexfriends. Des sexfriends qui vont tomber amoureux, bien sûr. Valentina s'enfonce un peu dans le canapé. - Je croyais que tu ne voulais pas d'une comédie romantique ? lâche-t-elle alors que son regard est toujours tourné vers l'écran.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 275
∞ arrivé(e) le : 15/12/2016
∞ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Sam 1 Avr - 1:23


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«Tu seras aimé le jour ou tu pourras montrer tes faiblesses ...»

Il la taquinait, encore et toujours de façon malicieuse bien sur ! Mais il aimait trop la provoquer parce que c'était tellement facile de la pousser à rentrer dans son jeu. Prenant un air faussement choqué, Sebastien ce pencha doucement vers elle pour rependre l'air presque indigné. - Tu as le de chance de ne pas être en forme parce que je sinon je n'aurais pas hésité à te montrer que je suis très bon dans un tout autre domaine ! Il ne ce pensait pas au dessus de tous non plus ... enfin si ! Il était très égocentrique et ne pensait qu'à sa petite personne avant de penser aux reste mais avec Valentina n'était différant. Il n'était plus vraiment cet homme, enfin il essayait tout de même de rester le même mais elle finissait toujours par creuser en lui pour trouver cet homme tendre et protecteur. Il n'y avait qu'elle qui avait le droit à ce genre de côté de sa personnalité et encore il ne s'ouvrait pas totalement à elle encore et il lui faudrait encore un peu de temps pour le faire. Il n'avait pas oublié leur histoire et il n'avait pas non plus oublié leur couple. Si aujourd'hui ils n'étaient que deux amants, Sebastien sentait qu'au fond ils seraient toujours beaucoup plus ! Elle ne pouvait pas faire abstraction du passé ! Lui avait parfois du mal alors elle devait surement ressentir la même chose. Mais ils étaient bien trop têtue et borné tous les deux pour l'accepter et en faire part à l'autre. Au moins, il avait réussi à lui faire avaler quelque chose ce soir et c'était déjà une petite victoire pour lui ! Maintenant elle avait besoin de repos et il veillerait également à ce qu'elle ce repose. - Oh non, j'aime trop quand tu me surprend ! Pas de clause pour ce genre de chose ! La surprise c'est tellement mieux ! Dit il comme si c'était évident. Mais pour ne pas s'étendre sur le sujet, le jeune médecin reprit en lui proposant un film. Zappant sans réellement trouver son bonheur, il râlait ... ce qu'il savait surement faire de mieux. - Ouais, ce n'est qu'un film mais je compte pas regarder un film cul cul, du genre la fille tombe sur son grand amour mais elle ne le sait pas ... elle le comprend qu'à la fin du film et par je ne sais quel coup du sort ils parviennent tous de même à être heureux ... Mais finissant par s'arrêter sur un fil au hasard, il reposa les yeux sur elle pour constater qu'elle venait de terminer l’assiette. Retrouvant tout de suit un large sourire sur les lèvres il lui demanda si elle avait besoin d'autre chose. Elle avait terminé et c'était déjà bien, au moins elle allait passer la nuit le ventre plein. - Bien ! Dit il simplement avant de s'installer confortablement pour tenter de suivre le film. Mais ce qu'il avait trouvé par hasard n'était pas forcément mieux. Des sexfriends ! Oh bon sang plus cliché il n'y avait pas ! Soupirant doucement en passant ses mains contre son visage il tourna la tête vers elle. - Ben tiens ... t'as cas trouver quelques chose toi ! Dit il en posant la télécommande sur elle en souriant doucement. - Regarde nous ... on dirait deux petits vieux qui ne savent pas quoi faire de leur soirée ! On fait pitié !C redressant doucement, il ce tourna vers elle en la fixant sans dire quoi que ce soit. Il avait cette façon intense de la regarder comme si il attendait quelque chose d'elle, le genre de regard déstabilisant. - Ça te dit un massage ? Ça t'aidera à te détendre ! Dit il en la fixant toujours avec cette même expression.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 384
∞ arrivé(e) le : 11/09/2016
∞ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Sam 1 Avr - 3:21



Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est sans aucune difficulté qu'elle rentre dans son petit jeu de provocations. Même dans son état, elle ne peut pas s'en empêcher. Elle le taquine à son tour mais le voit rapidement se pencher vers elle pour lui dire combien elle est chanceuse qu'il ne cherche pas àà lui montrer comme il est bon dans un tout autre domaine. Sur le moment, elle se dit qu'elle n'a pas de chance, plutôt. Mais elle le regarde avec un petit sourire en coin. - Tu me le montreras la prochaine fois alors. suggère-t-elle en le regardant quelques instants. Il n'imagine pas combien elle a envie de l'embrasser à cet instant. Mais mieux vaut éviter cette fois. A force, ils vont réellement ressembler à un couple. Enfin, c'est peut-être déjà le cas lorsqu'on voit combien il se montre prévenant envers elle. Il s'occupe d'elle comme il ne s'est occupé d'aucune femme... Mais aussi comme aucun homme n'a bien pu s'occuper d'elle. Elle sent bien que leur relation est privilégiée, dans un sens comme dans l'autre. C'est peut-être normal après tout, ils ont formé un couple. Ils se se sont aimés. C'est ça, continue de parler au passé Valentina. Au fond, il y aurait toujours quelque chose entre eux, et elle le sait. Mais elle ne veut pas y penser, surtout pas aujourd'hui. Alors qu'elle tente de dévier la conversation plus légèrement au sujet de leur contrat, l'Italienne voit son amant entrer dans son jeu. Il lui affirme rapidement qu'il préfère quand elle le surprend au lit. Il n'a pas tort, rien ne vaut la spontanéité. - Je n'aurais pas mieux dit. confirme-t-elle simplement. Il vaut tout de même mieux qu'ils arrêtent de parler de sexe. C'est se torturer tous seuls. Terminant peu à peu son plat alors qu'il cherche toujours un film à regarder de son côté, Valentina finit par lui rappeler qu'il ne fait pas le choix le plus important de sa vie non plus. Rapidement, il lui affirme qu'il est hors de question qu'il se contente d'un film à l'eau de rose. Certes, mais elle a fini de manger qu'il cherche encore. Finalement, ils décident de mettre un film au hasard. Elle se recule sur le canapé à ses côtés et n'oublie pas de le remercie au passage. Il affiche un beau sourire, ce sourire qui la fait craquer. Il a l'air ravi qu'elle ait pu manger quelque chose, presque rassuré en fait. Enfin, qu'importe. Son regard se pose sur l'écran de télévision. Et, c'est assez rapidement que les deux amants se rendent compte qu'ils sont tombés sur tout ce qu'ils ne voulaient pas. Elle émet déjà un commentaire tandis que lui soupire de désespoir. En fin de compte, il lui tend même la télécommande. Oh non, elle déteste ça. Elle la saisit tout de même à contrecoeur et commence à zapper à son tour, plus doucement que Sebastien cela dit. Mais elle entend soudain ses paroles suivantes qui, cette fois, déclenchent une légère grimace de la belle. - Effectivement. admet-elle avant d'éteindre aussitôt la télévision. Elle repose la télécommande sur la table quand elle sent le regard du beau brun posé sur elle. Elle tourne instinctivement la tête vers lui et, tout de suite, ses yeux croisent les siens. Son regard... Il l'envoûte, il l'hypnotise. Plus qu'il ne devrait. Et, en même temps, elle ne peut s'empêcher de le soutenir. Elle le contemple avec la même intensité. Que veut-il ? C'est déstabilisant, l'effet qu'il a sur elle. Elle en oublie tout le monde autour, comme s'il n'y a plus que lui qui compte. Et quand il reprend la parole, elle a du mal à retrouver la réalité. - Un massage ? répète-t-elle bêtement avant de se pincer les lèvres comme elle le fait à chaque fois qu'elle est troublée. - J'imagine que ça ne peut pas me faire de mal. dit-elle finalement pour accepter. Elle ne réagit pourtant pas tout de suite mais, au bout de quelques petites secondes, elle attrape son haut pour le retirer. Elle se retrouve en soutien-gorge en dentelle noire sous le regard de Sebastien mais elle finit tout de même par se détourner pour s'allonger à plat ventre. Elle a l'esprit encore embrumé, toujours déstabilisée par ce regard. Qu'est-ce que ce sera quand il la touchera. Elle va le savoir bien assez tôt.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 275
∞ arrivé(e) le : 15/12/2016
∞ avatar : James Franco

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Dim 2 Avr - 21:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«Tu seras aimé le jour ou tu pourras montrer tes faiblesses ...»

Prendre soin de l'un comme de l'autre ne faisait clairement pas parti de leur contrat, mais cela dit ... ce n'était pas interdit non plus ! Il ne pouvait pas nier, il tenait à Valentina, bien plus qu'il ne le devait c'est vrais mais c'était plus fort que lui. Il aimait la provoquer et la jeune femme aimait trop renter dans son jeu puisqu'il n'avait suffit que de quelques secondes pour qu'elle le provoque elle aussi. Il avait bien envie de lui montrer ce dont il était capable sur le plan horizontal seulement ... la pauvre n'était pas en forme et d'ailleurs avant qu'il ne vienne elle lui avait très clairement dit qu'il ne ce passerait rien entre eux ce soir. Et il ne comptait pas aller plus loin. - Mais j'y compte bien ! Dit il d'un air amusé. Reste à savoir comment ils allaient bien pouvoir occuper le reste de leur soirée avec tous ça ! Maintenant qu'elle avait accepté de manger quelques chose il ce sentait tout de même plus serein. Attrapant la télécommande, il ce disait qu'un film serait surement une très bonne occupation pour la soirée, du moins assez efficace pour éviter qu'il ne pense à autre chose. Mais ce caler devant un film à l'eau de rose ce n'était pas vraiment son truc d'ailleurs il finit même par lui donner la télécommande pour qu'elle choisisse elle même seulement, elle n'eu pas vraiment plus de chance que lui et elle décida même de l'arrêter. Voilà qu'ils étaient de nouveau plongé dans le plus grand des silence et il fallait qu'ils trouvent à nouveau quelque chose pour les occuper finalement. Tournant la tête vers elle, Sébastien avait déjà une idée et il avait bien envie de la partager avec elle. Un massage oui ! - Un massage oui ! Sans arrière pensée rassure toi ! Ça pourrait te faire du bien ! Essayait il de a convaincre en plus ? Peut être bien puisqu'elle semblait plus que sceptique à l'idée qu'il ne la touche. - Non ! Effectivement ça ne peu pas te faire de mal ! Dit il en souriant alors qu'elle semblait toujours hésiter. Puis au bout d'un instant elle ce décida à retirer son tee shirt avant de s'allonger à plat ventre sur le canapé. Troublé par la vue qu'elle lui offrait, Sebastien tenta de retrouver un peu de contenance avant de s'approcher d'elle et déposer ses mains contre sa peau. D’abords ses épaules, puis son dos puis le bas de son dos, il la massait avec délicatesse et beaucoup d'application. Mais il trouvait l'ambiance encore froide, trop froide à son gout. Alors ce levant quelques instant il ce dirigea vers la chaîne hi fi pour mettre un fond de musique pour combler le silence, il avait toujours détesté ça ... le silence. - Ça va ? Demanda t'il en ce rapprochant de nouveau d'elle pour continuer son massage toujours de façon aussi douce, comme quoi il savait faire preuve de douceur des fois.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JULYcouple.
avatar
JULY ♡ couple.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 384
∞ arrivé(e) le : 11/09/2016
∞ avatar : Kate Beckinsale.

MessageSujet: Re: Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis Lun 3 Avr - 2:10



Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force.

♦ Praxtis ♦


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sebastien semble décidé à être aux petits soins pour elle, ce soir. Depuis qu’il est arrivé chez Valentina, il ne cesse de se préoccuper de son bien-être. Il a même cuisiné pour elle, et il a réussi à la forcer à manger surtout. Elle se sent mieux grâce à lui. Ce n’est pas seulement physique, c’est aussi psychologique. Il parvient à la détendre, et même à la faire rire. Seulement il ne s’arrête pas là puisque, après une tentative de soirée télé échouée, il finit par lui faire une proposition à laquelle elle ne s’attend pas. Celle d’un massage. Elle ne sait pas pourquoi elle est si surprise, Valentina. Ils ont dépassé ce stade depuis bien longtemps pourtant. Mais, quelque part, l’Italienne a une vision des choses bien particulière. A ses yeux, le sexe n’a rien de quelque chose de personnel. Bien sûr, c’est quelque chose d’intime, un contact qui se crée entre deux personnes. Mais il n’engage à rien, il ne mène à rien. Elle a couché avec des dizaines d’individus… Par contre, il y en a bien moins qui lui ont fait un massage. Ce n’est pas simplement un plaisir partagé. C’est cette volonté d’apaiser quelqu’un, de se mettre au service de quelqu’un. C’est un geste beaucoup plus attentionné, beaucoup plus personnel. C’est pour cette raison que, l’espace d’une seconde, la belle brune a hésité. Mais Sebastien l’a déjà massée. Il a déjà fait tellement plus. Elle n’instaure définitivement pas les mêmes barrières avec lui qu’avec tous les amants qu’elle a pu avoir. Aussi, le jeune homme s’empresse de la rassurer en disant que sa proposition est faite sans arrière-pensées. Certes, mais elle ne sait pas si, elle, elle parviendra à n’en avoir aucune. Et, comme il le dit, cela lui ferait le plus grand bien. Elle ne lui en a pas fait part pour éviter qu’il la materne davantage mais elle ressent certaines douleurs particulièrement pénibles dans le dos. Alors elle finit par accepter. Elle retire même on haut pour qu’il puisse la masser sans tissu gênant. Elle s’allonge sur le canapé, et il entre en action. Quand il pose ses mains contre sa peau, elle sent tout de suite un frisson l’envahir sur tout le long de la colonne vertébrale. Les bras repliés, elle pose son front dessus en tentant d’oublier le trouble qui menace de la submerger à tout moment. Il la masse avec une délicatesse rare chez un homme. Il s’occupe de ses épaules, puis de son dos, et descend de plus en plus bas. Son massage lui fait un bien fou… Les yeux fermés, la jeune femme savoure chaque geste qu’il lui offre au maximum. Mais elle sent aussi cette douce chaleur qui l’envahit un peu plus à chaque fois qu’elle se dit que c’est Sebastien qui est en train de la masser. Au bout de quelques instants, elle est surprise car elle ne sent plus ses mains contre lui. Elle retourne doucement la tête en sa direction mais voit qu’il est près de la chaîne hi-fi. Quelques secondes seulement plus tard, Valentina entend un fond de musique envahir la pièce. Elle esquisse un très léger sourire en coin en se rappelant combien il déteste le silence. – Oui, ça va… répond-elle un peu distraitement, alors qu’elle se perd dans ses pensées. Elle songe à leur passé, une nouvelle fois. A tout ce qu’ils ont vécu. Alors qu’il reprend son massage, l’Italienne se remet aussi dans une position plus confortable pour être à son aise. – J’avais… Oublié. murmure-t-elle sans s’en rendre compte. Oublier ce que c’était d’avoir ce Sebastien-là, oublier ce que c’était d’être avec un homme qui se préoccupe d’elle, oublier ce que c’était, l’amour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses ans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force. ♦ Praxtis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-