AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 276
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Mar 14 Mar - 22:45


Quand les cauchemars deviennent réalités.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sortant rapidement de la salle ou avait eu lieu une exposition sur la peinture, Judy ce sentait plutot légère ce soir malgré quelques craintes mais elle tentait de ne pas y penser. Depuis qu'elle avait revu John, elle avait énormément paniqué, Julia avait réussi à la calmer et lui faire retrouver peu à peu confiance en elle. Mais surtout depuis John n'avait donné aucuns signe de vie ! Evidemment, Judy n'était pas dupe, elle savait qu'il était toujours en ville parce qu'il ne manquerait pas une occasion de s'en prendre à elle et même si il ne pouvait pas le faire physiquement, il trouverait un moyen de le faire indirectement. Depuis, la belle blonde parvenait à sortir de chez elle un peu plus souvent, elle profitait de la journée mais ne sortait que très peu la nuit ! Elle ne fréquentait que des endroits peuplé et évitait de ce retrouver toute seule. Seulement, ce soir elle ne c'était pas rendu compte de l'heure et elle ne c'était pas non plus rendu compte que la nuit était tombé aussi rapidement. En sortant de l'expo, Judy c'était tout de suite senti oppressé par la peine ombre surtout que sa voiture était garée à l'autre bout du parking. Elle pouvait le faire ! Ce n'est pas comme si il était là à la regarder et à profiter de la première occasion qui ce présente. Attrapant tout de même son téléphone dans son sac à main, elle composa tous de suite le numéro de sa fille, oui parce qu'elles étaient censée s'appeler souvent pour s'assurer que tous allait bien. Justement, ce soir elles devaient passer la soirée ensemble, d'ailleurs elle devait déjà être chez Julia pour passer la soirée avec elle mais elle l'avait prévenue que l'expo finirait assez tard et pour une fanatique d'art comme elle, Judy n'avait pas pu passer à côté. Prenant une grande inspiration, elle s'avança dans la nuit tout en portant son téléphone à son oreille fouillant de son autre main dans son sac pour y trouver ses clés de voiture. Arrivant devant son véhicule elle finit par avoir la voix de Julia de l'autre côté du fil. - Hey, c'est moi ! L'expo viens de ce terminer je suis sur le parking là ! Je vais pas tarder ! Tu veux que je passe prendre un truc pour dîner ? Ne trouvant toujours pas ses clés, elle reprit. - Attend, excuse moi je trouve pas mes clés ! Posant son téléphone sur le toit de la voiture, elle ouvrit son sac pour chercher plus facilement à l'intérieur. Mais lorsqu'elle releva les yeux, ce qu'elle vit lui glaça le sang au point de lâcher tous ce qu'elle avait dans les mains. - Bonsoir Judy ! Alors ? Vous aviez prévue une petite soirée mère/fille ! Elle te parle toujours après ce qui c'est passé ? - Jo ... John ... laisse moi tranquille ! Faisant le tour de la voiture pour ce rapprocher d'elle, la belle blonde tentait déjà de prendre la fuite mais il la rattrapa bien vite et la plaqua contre sa voiture, posant sa main contre sa bouche. - Chut chut ... je ne ferais pas ça à ta place ! Tu n'a pas envie de retourner chez les fous ! Alors reste calme ! Tu sais que ça fait des mois que je te cherche toi et ta fille ! Tentant de ce débattre autant qu'elle le pouvait, il saisit son bras en la serrant aussi fort qu'il le pouvait pour l'empêcher de bouger. - Arrête tu me fais mal ! Laisse moi tranquille John ! Tu as eu ce que tu voulais maintenant laisse moi ! Éclatant d'un rire franc il reprit. - Non ! Ce que je veux c'est te détruire toi ! J'ai déjà brisé ta minable petite carrière de comédienne ! Il est hors de question que je te laisse avoir une belle vie après ce que tu m'as fais et puis après ce sera peut être au tour de ta fille de finir en asile ! Tentant de le repousser, elle parvient à le faire reculer mais de quelques pas seulement, elle réussi même à le frapper mais il lui retourna rapidement le coup en la giflant au point de la faire tomber au sol dos contre sa voiture. - Ne me touche plus jamais ! Dit il d'une voix froide et agressive. Sa main plaquée contre sa joue encore endolorie, Judy tentait peu à peu de reprendre ses esprits oubliant complètement que Julia était également en train d'assister à toute la scène au travers du téléphone.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2364
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Mer 15 Mar - 0:35


 

 
 


« Quand les cauchemars deviennent réalités. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Allongée sur son lit, un fond de musique dans la pièce, Julia tentait de faire le vide dans son esprit. Ces dernières semaines avaient été éprouvantes, et celles qui arrivaient le seraient surement également. Elle avait l’impression que sa vie était devenue trop compliquée bien trop rapidement. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, tout allait merveilleusement bien dans sa vie. Elle avait une famille, des amis mais aussi une petite-amie. Et elle avait sa carrière qui commençait tout juste à décoller. Mais tout avait changé plus vite qu’elle ne l’aurait cru. Devenir chanteuse, c’était réaliser un rêve. Seulement elle sentait de plus en plus la pression autour d’elle. Elle avait toute une équipe qui veillait au moindre de ses faits et gestes. Et elle n’avait pas été habituée à ça, elle qui avait toujours vécu dans un monde bien à elle, loin des exigences de la société. Sa rupture récente avec Alexia n’arrangeait pas les choses. C’était elle qui en était à l’origine, et au fond, elle était soulagée. Mais elle ne voulait pas perdre l’amie qu’elle avait trouvée en elle depuis plus de deux ans maintenant. Et, en ce qui concernait sa famille… C’était bien là le sujet le plus douloureux. Depuis quelques temps déjà, la jeune femme devait faire face au retour de son beau-père. Elle ne l’avait pas vu, non. Mais la simple idée que cet homme se retrouve à Wellington lui glaçait le sang. Elle avait peur, tellement peur de se retrouver face à lui. Mais elle avait encore plus peur pour sa mère. Devant elle, la jolie brune ne laissait rien transparaître. Elle ne voulait pas qu’elle voit qu’elle n’était pas la seule à être effrayée. Elle voulait lui montrer qu’elle était forte, qu’elles seraient fortes à deux. Il n’y avait pas d’autre possibilité. La chanteuse refusait tout bonnement l’idée que John vienne une fois encore leur gâcher la vie. Mais sa présence dans les parages était loin d’être facile à supporter. La seule chose positive qui en ressortait, c’était qu’elles s’étaient plus encore rapprochées avec Judy. Elles passaient beaucoup de temps ensemble toutes les deux, plus qu’auparavant. Ce soir, d’ailleurs, la mère et la fille avaient prévu de passer la soirée ensemble. Julia attendait la jolie blonde chez elle tout en essayant de se détendre. Elle fumait un joint pour espérer se sortir toutes ses pensées négatives de son esprit mais, torturé comme il était, ce n’était pas là une tâche aisée. Elle aurait bien voulu se faire une petite ligne de cocaïne mais elle préférait éviter en sachant qu’elle passerait la soirée avec sa mère ensuite. Alors elle se contentait d’un peu d’herbe tout en profitant de la musique qu’elle écoutait. Mais son regard se posait de plus en plus régulièrement vers son portable pour vérifier l’heure. Elle savait que Judy était à une exposition mais elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour elle. C’était son caractère qui voulait ça, et puis le fait de savoir John en ville également. Mais, enfin, elle entendit son téléphone sonner, la poussant à se redresser tout de suite pour décrocher. C’était sa mère. – Oui, ‘man. Elle était déjà rassurée d’entendre sa voix. A la proposition de sa mère, elle ne put s’empêcher de sourire. – Ah ouais, prend un Mcdo si tu peux. Le jour où elle refusait de la nourriture, là il faudrait s’inquiéter. Mais Judy coupa court à leur conversation le temps de retrouver ses clefs. Hochant simplement la tête, comme si elle pouvait la voir, la belle brune en profita pour terminer son joint et l’écraser contre le cendrier. Elle avait toujours le téléphone collé à son oreille lorsqu’elle entendit une voix qui la paralysa instantanément. John… Elle sentit cette boule dans sa gorge qui l’empêchait de dire quoi que ce soit alors qu’elle entendait des bribes de la conversation. Des bruits de mouvements aussi, comme une lutte. – Maman ?! Ce fut cela qui la fit réagir. Elle bondit de son siège pour descendre les escaliers en trompe, sans interrompre sa communication. Elle enfila rapidement ses chaussures avant de quitter la villa sans plus réfléchir. Et c’était à ces moments qu’elle se disait qu’elle était vraiment idiote de ne pas avoir son permis de conduire. Heureusement pour elle, elle habitait à deux pas du centre-ville. Sur la route, elle courut plus qu’elle ne marcha avant d’arriver devant la galerie où avait lieu l’exposition. Elle observa les alentours quelque peu paniquée avant de retrouver la voiture de Judy et… Celle-ci, allongée par terre. – Maman ! Elle avait le cœur serré, et les yeux brillants de la voir dans cet état. – Comment tu te sens ? demanda-t-elle sans jeter un coup d’œil vers son ancien beau-père qui, pourtant, décida de manifester sa présence. – Ça faisait longtemps, Juju. Elle sentit instantanément un frisson la parcourir. Il était le seul à lui donner ce surnom, ce surnom qu’elle détestait à cause de lui. Mais, comme si elle avait choisi de l’ignorer, son regard était toujours focalisé sur Judy. – On va rentrer, d’accord ?



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 276
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Mer 15 Mar - 23:11


Quand les cauchemars deviennent réalités.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le pire cauchemars venait de prendre vie à la seconde même ou son regard venait de croiser celui de John, l'homme qui l'avait terrorisé pendant des années et il avait malgré tous encore ce pouvoir sur elle. Cette vois lui glaçait le sang et en le voyant s'approcher c'était encore pire. Elle n'osait pas bouger, elle n'osait pas parler non plus. La soirée aurait pu être tellement plus belle ! Elle aurait simplement pu rejoindre sa fille, manger avec elle et passer cette soirée comme elle en avait envie ! Mais à la place elle devait faire face à cet homme qui hantait ses rêves toutes les nuits. Il faisait mal, ces mots faisaient mal ! Mais quand il osa poser la main sur elle ce fut encore pire surtout lorsqu'elle ce laissa tomber au sol contre sa voiture. D'autant plus qu'elle ne s'attendait pas du tout à voir sa fille débarquer ! Non ... bon sang Julia ne reste pas là ! Pourquoi tu es venue ! C'est ce qu'elle aimerait lui dire seulement elle est tellement paralysé par la peur qu'aucuns son ne sort de sa bouche tellement elle ce sent mal. Lorsqu'elle l'aida à ce relever, son regard déjà embué de larmes la suppliait de ne pas rester ! - Pourquoi tu es venue Julia ? Murmura t'elle alors que John ce mit à rire en reculant doucement des deux femmes. - C'est pas touchant ça ... une mère qui tente de protéger sa fille .. mais attend ! C'est pas un peur tard pour jouer les bonnes mères ? Tu t'es racheté une conduite ! Ce levant en ce tenant à sa fille elle chercha une seconde fois ses clés dans son sac pour prendre la fuite. - Oui, on s'en va ... Dit elle d'une voix tremblante alors que John cherche toujours à provoquer Julia. - Tu as bien changé ma belle ! Tu es encore plus jolie que dans mes souvenirs ! Ouvrant la voiture, sans pour autant adresser un regard à John, Judy attrapa le bras de sa fille. - Julia, on s'en va ! Mais plaquant sa main contre la portière de la voiture, il la referma avant de reprendre d'un air amusé. - Oh non ! Vous allez pas vous en allez maintenant qu'on viens tous juste de ce retrouver ! On était une famille ! Serrant la mâchoire pour éviter de craquer, Judy le regardait vraiment d'un œil noir, presque menaçant alors qu'elle tentait tant bien que mal à faire reculer sa fille, du moins à rester entre elle et John. - Et toi Judy, j'ai vue que tu allais mieux ? Tu à donc décidé d'arrêter de te piquer ? Oh ... ta fille ne sait peut être pas ! Relevant les yeux vers la brune il reprit. - Tu devrais te méfier ! Ta mère n'est pas une personne stable ! Un drogué ... il ne faut pas ce fier à ce genre de personne ! Surtout après ce qu'elle t'as fais ! - Laisse là en dehors de ça John ! - Tiens ! Tu as retrouvé ta langue ! Il fallait vraiment qu'elles s'en aillent et maintenant !

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2364
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Jeu 16 Mar - 3:12


 

 
 


« Quand les cauchemars deviennent réalités. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La respiration légèrement accélérée à cause de sa course improvisée, Julia n’y faisait guère attention. La scène qu’elle avait sous les yeux accaparait toute son attention. Elle crut même défaillir alors que son regard se posait sur sa mère. Elle était allongée là, à même le sol, blessée. Le premier sentiment qui l’envahit fut l’inquiétude. C’est ce qui la poussa à se précipiter jusqu’à elle en signe de renfort. Elle était mal en point, et elle avait aussi les larmes aux yeux. Tout de suite, la jeune femme s’empressa de lui demander comment elle allait. Mais la seule réponse à laquelle elle eut droit fut une question : Pourquoi était-elle venue. Pourquoi ? Elle lui demandait vraiment pourquoi ?. Elle avait entendu la voix de John, elle avait compris qu’elle avait besoin d’aide et… Elle ne s’était pas posé une seule question. Elle avait suivi son instinct, son instinct si protecteur à l’égard des gens qu’elle aimait, et plus particulièrement de sa mère. Elle n’aurait pas pu faire quoi que ce soit d’autre, vraiment pas. L’aidant à se relever avec beaucoup de délicatesse, elle entendit la voix de son ancien beau-père à nouveau. Cette voix qui lui avait murmuré des choses bien trop immorales, des choses qu’on ne disait pas à une adolescente de quatorze ans. C’était comme… Un cauchemar. Un retour en arrière, durant la pire période de sa vie. C’était horrible, et pourtant, elle n’eut aucune réaction. Elle ne voulait pas lui jeter un regard, non. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était mettre Judy à l’abri, loin de ce monstre. Elle refusait qu’il la touche une fois encore, que ce soit avec ses gestes ou ses paroles si cruelles. Et sa mère semblait vouloir la même chose parce qu’elle cherchait avec difficulté ses clés de voiture dans son sac à main. La main posée contre son dos, Julia n’avait toujours pas regardé celui qui hantait encore parfois aujourd’hui ses nuits les plus sombres. Jusqu’à ces mots. Ces mots qui lui étaient adressés, ces mots qui lui glaçaient le sang, ces mots qui la rebutaient. A cet instant, elle ne put s’empêcher de lever le regard vers lui. Et, pour la première fois depuis plus de dix ans, elle se retrouvait à nouveau face à son pire cauchemar. Paralysée, incapable de dire quoi que ce soit, elle avait l’impression horrible d’être redevenue cette petite fille apeurée. Ce fut sa mère qui la sortit de sa torpeur en lui attrapant le bras pour qu’elles partent. Mais John ne comptait pas les laisser partir si vite. Sur le moment, Julia ne réagit pas tout de suite. En fait, ce fut lorsqu’elle l’entendit s’adresser directement à sa mère qu’elle sentit comme un électrochoc. La peur, l’angoisse, et l’inquiétude semblaient disparaître au profit de la colère. Elle savait déjà ce qu’il cherchait à lui révéler, elle en savait bien plus que ce qu’il croyait. Elle savait surtout ce qu’il avait fait à Judy. – Ferme-là ! lâcha-t-elle avec violence, provoquant une certaine surprise de la part de son interlocuteur. – Je vois que tu as oublié le respect ! Tu étais bien plus docile dans mon souvenir. Il la dégoûtait. Cet homme la dégoûtait. – Enfin, tu étais toujours plus chaleureuse quand on se retrouvait en tête à tête. Il la poussait à bout, et consciemment en plus. Elle avait cette boule dans la gorge comme si elle pouvait craquer à tout instant, Julia. – Je t’ai dit de la fermer ! Je n’ai plus peur de toi, alors ton petit jeu, ça ne marche pas ! – Oh, Julia. Tu me déçois beaucoup là. On était deux, à ce que je sache. Elle entrouvrit les lèvres, presque sous le choc. Comment pouvait-il dire ça ? – J’étais une enfant ! Et tu abusais de moi ! Et quand je suis partie, tu t’en es pris à ma mère ! Tu me dégoûtes !



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 276
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Sam 18 Mar - 17:24


Quand les cauchemars deviennent réalités.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cette homme ne faisait que l'effrayer, il avait juste eu besoin de la pousser à peine pour qu'elle ce laisse tomber sur le sol totalement paniqué et apeuré. Lorsqu'il la poussa, Judy ce laissa tomber contre sa voiture, sentant déjà la peur l'envahir, elle était incapable de bouger, incapable de ce lever et surtout incapable de lui faire face ! Mais ce qu'elle avait oublié c'est que juste avant que John ne débarque elle était en conversation avec sa fille, d'ailleurs sa fille était toujours en train d'écouter la conversation, elle était même d'ailleurs en train d'arriver ce qu'elle aurait aimé éviter. Elle ne voulait pas que sa fille ce retrouve en face de John, elle ne voulait pas qu'elle face face à cet homme et surtout pas maintenant. Seulement en la voyant débarquer, lorsqu'elle leva les yeux vers elle, elle ne s'attendait pas du tout à la voir d'ailleurs elle finit même par lui demander pourquoi elle était elle venue ? C'était évident ! En entendant la voix de John à l'autre bout du fil, elle n'avait pas hésité une seule seconde tout comme elle n'aurait pas hésité à venir pour lui venir en aide. Ce relevant avec son aide, elle tentait de faire abstraction de cette homme. Mais ce n'était pas facile, cherchant d'une main tremblante ses clés de voiture dans son sac à main. En faite elle voulait surtout s'en aller et embarquer sa fille avec elle ... elle ne voulait pas passer la soirée ici avec lui sur ce parking. Il finit même par reprendre en disant à Julia ou plutot il tenta de lui faire comprendre que sa mère n'était pas une personne de confiance, ex drogué, complètement folle ... manque de chance Judy lui avait déjà parlé de cette histoire, elle ne voulait plus rien lui cacher donc ça ne semblait faire ni chaud ni froid, elle semblait surtout monter de plus en plus en pression et elle allait surement finir par exploser un moment ou un autre. - Julia, arrête ... on s'en va ! Mais le pire c'est que c'est ce qu'il voulait, la pousser à bout pour qu'elle craque et qu'elle entre dans son jeu. Cet homme était une véritable ordure ! Ce qu'elle redoutait tant était en train de ce produire, il remuait le passé et elle n'aimait pas du tout ça. Détournant le regard, elle finit par trouver ses clés dans le fond de son sac. Mais même pour elle c'était difficile à entendre, elle ne voulait pas y penser parce que ça lui faisait comprendre combien elle avait était aveugle ! - Je suis sur que tu aimait ça ! Ce retournant vers lui, elle finit par le pousser lui jetant même son sac à main en pleine tronche elle le poussa encore une fois. - Espère d'ordure ! Je t'ai laissé t'en prendre à ma fille pendant trop longtemps mais je te laisserais plus lui faire quoi que ce soit ! Je regrette de t'avoir raté le jour ou j'ai tenté de te tuer ! Il recula quelques pas, mais ça ne faisait que l'amuser d'avantage de la voir ce mettre en colère de cette façon. - Ne r'approche plus de nous ! D'elle ou moi sinon je te jure que tu va le payer très cher John et cette fois je ne te raterait pas ! Le fixant d'un regard noir elle reprit en ce retournant en attrapant son sac à main. - Julia, monte on s'en va ! Elle était mal, elle ne faisait que céder à la panique mais également à la colère. - On en à pas finit tous les trois ! On ce reverra ! Montant dans la voiture avec sa fille elle quitta rapidement le parking malgré le mal qu'elle avait à garer sa peur. Tremblante comme une feuille, elle avait peur, elle avait du mal à croire qu'elle venait de le provoquer d'avantage, elle avait aussi du mal à croire qu'il était là et qu'il avait osé s'approcher d'elle et sa fille. Silencieuse, le regard rivé sur la route Judy finit par reprendre. - Tu n'aurais pas du venir !

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2364
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Mar 28 Mar - 1:39


 

 
 


« Quand les cauchemars deviennent réalités. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était sans réfléchir une seule seconde que Julia était venue à la rescousse de sa mère. Jamais, elle n’aurait pu rester tranquillement chez elle à l’attendre alors qu’elle se trouvait avec le monstre qui avait été son mari. Elle n’avait pas imaginé un instant ce qui se passerait une fois qu’elle se retrouverait face à lui, elle n’avait pas eu le temps, elle ne pensait qu’à Judy. Mais, maintenant que c’était le cas, elle ressentait ce déferlement d’émotions violentes qui la submergeaient. Happée entre l’effroi, l’horreur et la colère, elle n’avait pas été capable de rester longtemps impassible face à l’homme qui avait manqué de détruire sa vie. Elle voulait l’ignorer, elle voulait faire comme s’il n’existait pas… Mais il la provoquait. Ses mots étaient cruels, mais ils étaient à la hauteur de l’homme qu’il était. Et Julia, elle était trop pure, trop entière pour supporter des propos aussi horribles sans rien dire. Alors elle craquait, tout doucement elle laissait sa colère éclater. Tous les sentiments qu’elle éprouvait disparaissaient au profit de cette rage qu’elle contenait en elle depuis trop longtemps. Et sa mère s’en rendait surement compte, peut-être même plus qu’elle parce qu’elle la poussait à partir. Mais la jeune femme ne l’écoutait pas, elle ne l’entendait même pas. – Qu’est-ce que tu ne comprends pas quand on te dit de la fermer ?! Gâcher nos vies, ça ne t’a pas suffi, il faut que tu reviennes en plus ?! Elle s’était avancée vers lui sans même s’en rendre compte. Elle était pourtant si douce, Julia. Et il en fallait beaucoup pour la mettre en colère, vraiment beaucoup. Mais quand c’était le cas, elle ne se contrôlait pas. D’autant plus avec lui. Elle avait une telle fureur qu’elle avait envie de le frapper, encore et encore. Elle n’avait pas conscience que c’était exactement ce qu’il cherchait. Il voulait la rendre folle, et il jouait avec ses émotions pour cela. Mais s’il y avait bien une chose que Julia ne savait pas maîtriser, c’était ce qu’elle ressentait. Ses sentiments étaient la seule chose qui la guidait. Et, cette fois, ils étaient aussi sombres et tumultueux que l’adolescence que John lui avait fait subir. Ce fut sa mère, finalement, qui parvint à la sortir de cet état. Elle prenait sa défense, elle menaçait même son ex-mari avec violence. Comme si le fait de l’avoir vu s’attaquer à sa fille l’avait poussée à réagir et l’affronter. Julia, elle, sentait ses nerfs mis à rude épreuve. Elle tremblait même un peu, sans savoir si c’était à cause de la colère ou la peur. Elle avala difficilement sa salive avant d’écouter Judy cette fois et la suivre dans la voiture. Assise au côté passager pendant qu’elle conduisait, la belle brune ne disait pas un mot. Son regard était posé droit devant elle, encore hantée par ce qui venait de se dérouler jusqu’à ce que sa mère brise son silence. Mais elle ne s’attendait pas du tout à ces mots-là, Julia. Et, elle en avait assez de l’entendre lui dire qu’elle n’aurait pas dû la rejoindre, qu’elle ne devrait pas rester avec elle, et toutes ces choses qu’elle disait pour la protéger. Elle en avait assez qu’elle veuille la mettre à l’écart alors que c’était peine perdue. Et si d’ordinaire, elle se serait montrée aussi douce et patiente pour lui répondre, elle n’était pas en état, pas cette fois. – Arrête d’essayer de me mettre à l’écart ! Tu ne vois pas que c’est inutile ?! Comment tu peux t’imaginer que je reste tranquillement chez moi alors que je te sais avec lui ?! termina-t-elle alors que sa voix, d’abord en colère, se brisait légèrement sur la fin de ses propos. Elle n’en pouvait plus, Julia. Elles se retrouvaient face à leur pire cauchemar, leur pire cauchemar à toutes les deux. Seules, elles ne parviendraient pas à s’en sortir. Elles devaient surmonter cette épreuve ensemble. Mais, visiblement, elle était la seule à s’en rendre compte. – J’en ai marre de devoir me justifier de vouloir être là pour toi… ajouta-t-elle d’un ton plus calme alors qu’elle détournait les yeux vers la fenêtre. Elle faisait tout pour éviter le regard de Judy parce qu’elle commençait doucement à craquer, Julia.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 276
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Mer 29 Mar - 22:25


Quand les cauchemars deviennent réalités.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Elle n'était pas violente, Judy n'était pas méchante et elle ne voulait de mal à personne mais cet homme lui inspirait le dégoût, la peur, la honte, la colère surtout ! Surtout à cet instant en faite. L'une comme l'autre elles n'étaient pas épargnées mais le voir s'en prendre de cette façon à sa fille la mettait hors d'elle et elle finit tout de même par réagir. Judy avait parfaitement conscience que face à lui, elle n'était rien ... la preuve peu avant que Julia n'arrive il avait réussi à la renverser d'une seule main en la poussant. Mais elle ne pouvait pas rester sans rien dire alors qu'il s'en prenait à sa fille ! Cet ordure lui avait fait vivre tellement d'horreur qu'il n'avait pas le droit de revenir la hanter avec ça ! Surtout que ses propos étaient cruel ! Comment pouvait il dire une chose pareil ! Judy ne pourrait jamais comprendre cette méchanceté dont les humains pouvaient faire preuve. Elle voyait également sans mal que sa fille était peu à peu en train de craquer, sa fille n'était pas une personne mauvaise ... elle l'avait élevé simplement et elle lui avait apprit à aimer les gens puis elle ne l'avait jamais vue dans un tel état. La pauvre semblait perdu, en colère surtout ... et elle était violente dans ses propos "Il n'en vaut pas la peine Julia" Pensa t'elle avant de la pousser à monter dans la voiture pour qu'elles puissent s'éloigner aussi loin possible de cet homme. Au bout de quelques instant, elle parvint à lui faire entendre raison et la faire monter dans sa voiture pour quitter les lieux aussi rapidement que possible. John était déjà loin derrière elles mais pourtant l'atmosphère était toujours aussi chargé en électricité. La mère tout comme la fille semblait ailleurs, Judy était silencieuse mais toujours aussi paniqué. Serrant le cuir du volant entre ses doigts elle ne parvenait pas à calmer les pulsations de son cœur qui ne faisait que s’emballer de plus en plus. Le regard rivé sur la route, elle n'osait pas dire quoi que ce soit elle avait la gorgé tellement nouée qu'elle ne savait pas si elle devait dire quelques chose. Julia semblait être dans le même état puisqu'elle ne parlait pas non plus et elle semblait tout aussi ailleurs. Pourtant, c'est au bout de quelques instant qu'elle reprit en lui disant qu'elle n'aurait pas du venir la rejoindre. Evidemment, Julia ne s'attendait surement pas à ce qu'elle lui dise ce genre de chose, en règles général un "merci" serait plus approprié mais Judy ne voulait que la protéger et la tenir à l'écart de cet homme, elle ne le faisait pas pour la chasser de sa vie mais juste pour la protéger. Posant son regard sur elle pendant quelques secondes, elle inspira profondément pour ne pas fondre en larmes avant de reposer son regard sur la route en restant toujours silencieux. Elle ne comprenait pas qu'elle voulait juste la protéger ? - Julia, je veux juste éviter que tu entre en contact avec lui ! Je ne tiens pas à ce qu'il te fasse du mal ! Et comme toujours elle lui sortait toujours le même discours ! Julia était d'ailleurs beaucoup plus froide et directe dans sa façon de lui répondre comme si elle n'avait pas son mot à dire. Rompant une nouvelle fois le silence, Judy senti son cœur ce serrer en entendant les mots de sa fille. Mais elle ne voulait pas qu'elle soit là ! Elle ne voulait pas l’entraîner avec elle dans sa chute parce que c'est ce qui allait arriver ! John allait réussir à la détruire et elle ne voulait pas que sa fille soit là pour voir ça. Détachant sa main du volant elle attrapa doucement celle de sa fille sans dire quoi que ce soit, mais ça montrait combien sa présence lui faisait du bien. - Je sais que tu veux me protéger tout autant que je veux le faire avec toi, mais on arrive pas à tenir face à lui ! Tu as vue dans quel état il nous à mit ! Dit elle en posant son regard sur elle pendant quelques secondes. - Je ne voulais pas qu'il te rappelle tous ... tous ce qu'il t'a fais ! Lâchant sa main, elle la reposa sur le volant avant de reprendre. - Je te dépose chez toi !

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2364
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Sam 1 Avr - 4:00


 

 
 


« Quand les cauchemars deviennent réalités. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Cet homme était un monstre. Tout ce qu'il voulait, c'était leur faire du mal, les blesser, les détruire une fois de plus. C'était comme s'il avait besoin de s'assurer qu'il avait toujours un ascendant sur elles, comme s'il avait besoin de vérifier qu'elles étaient toujours aussi faibles devant lui. Mais elles ne l'étaient pas. Julia, en tout cas, ne l'était pas. Elle se laissait envahir par l'émotion, évidemment, c'était une réaction normale. Mais c'était la première fois qu'elle avait haussé le ton avec lui, la première fois qu'elle ne s'était pas tue. Elle n'était plus l'adolescente perdue et vulnérable qu'elle était lorsqu'il abusait d'elle. Elle était devenue une jeune femme, une jeune femme qui avait vécu beaucoup de choses douloureuses au cours de sa vie. Elle ne se laisserait plus jamais avoir par cet homme. Mais cela ne signifiait pas pour autant qu'elle pouvait rester impassible face à lui. Bien au contraire, elle n'avait pas pu faire autrement que réagir. Pour la première fois, elle avait réagi. Elle n'en ressortait pas indemme parce que, maintenant qu'elle se trouvait loin de lui dans la voiture, elle sentait qu'elle pouvait craquer à tout moment. Mais elle l'avait affronté, tout de même. Elle était venue au secours de sa mère là où, quelques années plus tôt, elle avait préféré fuir. Mais Judy ne semblait pas le voir, ça. Parce que, lorsqu'elle interrompit le silence pour s'adresser à elle, la seule chose qu'elle trouva à lui dire était qu'elle n'aurait jamais dû venir. C'était typiquement une réaction de mère qui voulait protéger son enfant. Mais, bon sang, elle ne se mettait pas une seule seconde à la place de Julia. Si elle croyait vraiment qu'elle était capable de la laisser affronter John toute seule, elle ne la connaissait absolument pas. Elle avait un caractère bien trop protecteur pour ça. Et, surtout, elle tenait bien trop à elle. Les nerfs à vif, cette fois, la belle brune ne se montra pas tendre dans sa réponse. Elle n'était pas quelqu'un qui s'emportait facilement mais, lorsque ses émotions étaient mises à rude épreuve, elle ne savait pas se contrôler. Mais la réponse de sa mère ne faisait que l'énerver davantage. - Et donc, tu aurais voulu que je te laisse seule avec lui ? C'était à toi qu'il allait faire du mal ! Si tu crois une seule seconde que j'aurais pu rester sans rien faire, c'est que tu ne me connais vraiment pas ! rétorqua-t-elle, quelque part entre l'irritation et la tristesse. Plus les secondes passaient, plus elle sentait qu'elle accumulait encore et encore. La colère, la douleur, l'incompréhension et bien d'autres sentiments tous plus négatifs les uns que les autres la submergeaient.... Quand allait-elle craquer ? Elle en avait assez de devoir se battre pour que la blonde la laisse affronter ce monstre à ses côtés. C'était contre lui qu'elles devaient se battre, pas ensemble bon sang. Quelque peu calmée, elle finit par avouer simplement qu'elle en avait marre de se justifier de vouloir être présente pour sa mère. Elle sentit alors celle-ci attraper doucement sa main pour la serrer dans la sienne. La petite brune la laissa faire bien qu'elle n'osait plus la regarder en face. Elle sentait qu'elle fondrait en larmes si son regard croisait le sien. D'autant plus que, sans s'en rendre compte, son interlocutrice la blessait par ses paroles. Gardant le silence durant plusieurs secondes sans répondre à quoi que ce soit, la belle semblait plongée dans ses pensées. - Cet homme m'a violée. Tous les soirs, pendant deux ans, il me violait. Je n'ai pas besoin de le voir pour y penser. lâcha-t-elle d'une voix calme, alors qu'elle détournait la tête vers sa fenêtre pour fixer l'horizon qui défilait. Elle laissa échapper une larme silencieusement le long de sa joue alors qu'elle reprenait tout aussi calmement. - C'est trop tard pour essayer de me protéger, parce que le mal a déjà été fait. Alors je voudrais qu'on arrête de se  battre l'une contre l'autre, et qu'on unisse plutôt nos forces contre lui. Sinon, c'est sûr qu'il nous atteindra.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 276
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Dim 2 Avr - 22:03


Quand les cauchemars deviennent réalités.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ce n'était plus à John qu'elle devait faire face, mais à sa fille et franchement elle ne savait pas quoi lui dire. Elle n'aurait pas du venir la retrouver mais pouvait elle vraiment lui en vouloir ? Après tous, Julia était venue dans le seule et unique but de lui venir en aide, l'aider ... la protéger ! Ça partait d'une bonne attention seulement ... Judy ne supportait pas qu'elle ce mette en danger et surtout pas pour elle. Elle finit par lui dire d'ailleurs mais ça ne semblait pas du tout lui plaire puisque Julia lui répondit avec ce ton froid presque vexé qu'elle puisse penser qu'elle devait la laisser ! Elle était effrayé de devoir faire face à John, mais si sa fille était là c'était encore pire parce qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de s'en faire pour elle et c'est ce qu'elle tentait de lui faire comprendre ! Mais Julia semblait lui en vouloir de lui reprocher une chose pareil, elle ne semblait pas non plus comprendre pourquoi elle tenait tant à la mettre à l'écart alors que toutes les deux elles étaient plus forte. - Julia ... Tenta t'elle comme pour la calmer mais ça semblait peine perdu alors reposant simplement son regard sur la route, elle détacha l'une de ses mains pour attraper l'un des siennes et la serrer. Julia restait désespérément silencieuse comme si elle tentait de ce contenir pour ne pas craquer. Rien que d'y penser ça lui serrait le cœur et bon sang elle ne voulait pas la rendre mal. - Julia ... je suis désolé ! Mais rapidement, la belle brune reprit, ça n'avait rien de rassurant ou de plaisant à entendre ce qu'elle venait de lui dire, au contraire ça faisait mal ... elle savait pourtant ce que John lui avait fait subir mais l'entendre de la bouche de sa propre chose c'était douloureux, ça faisait mal ! Et le pire c'est qu'elle ne savait pas quoi lui dire ! Que pouvait elle dire pour la rassurer ? Pour la calmer ? Rien ! Parce qu'elle paraissait tellement calme. Judy ce rendait compte à quel point elle avait était une mauvaise mère, mais comment avait elle fait pour être aussi aveugle ! Sentant les larmes lui monter aux yeux, elle craquait peu à peu. Avalant difficilement sa salive, Judy restait silencieuse ... d'ailleurs ce fut le silence le plus complet jusqu'à ce qu'elles arrivent enfin devant la maison de Julia. Assise devant le volant qu'elle serrait encore avec force entre ses doigts Judy reprit doucement après avoir coupé le moteur. - On va le détruire cet enfoiré ! Plus jamais il nous fera du mal ! Dit elle froidement en fixant droit devant elle, les yeux pourtant toujours rempli de larmes.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2364
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia Dim 9 Avr - 17:54


 

 
 


« Quand les cauchemars deviennent réalités. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle comprenait, Julia. Elle comprenait bien que sa mère voulait seulement la protéger de l’homme qui l’avait déjà trop brisée. Mais, justement, elle avait déjà trop souffert à cause de John. Elle refusait de le laisser leur faire du mal une nouvelle fois, que ce soit à l’une ou l’autre. C’était pour cette raison qu’elle était venue les rejoindre. C’était pour cette raison qu’elle voulait se battre. Elles devaient affronter cet homme ensemble parce que, seules, elles n’y arriveraient pas. Alors elle avait craqué, parlant à cœur ouvert comme elle ne l’avait pas fait depuis longtemps. A vrai dire, c’était la première fois qu’elle parlait des abus de John de cette façon, si brutale mais surtout si proche de la réalité, si proche de ce qu’elle avait vécu. Elle avait toujours tu sa douleur, pour elle mais aussi pour ses proches. Rares étaient ceux qui savaient son secret d’ailleurs. Mais, cette fois, elle ne cherchait pas à alléger ou amoindrir la blessure qu’elle avait toujours en elle, celle qu’elle aurait toujours. Elle exposait ses souffrances passées, ses faiblesses toujours présentes. Elle se livrait à Judy comme elle ne l’avait pas fait une seule fois depuis qu’elles s’étaient retrouvées. Elle confiait ce qu’elle avait sur le cœur, même ce qui pouvait atteindre ou blesse sa mère. Elle n’en avait pas forcément conscience, elle avait surtout besoin qu’elle comprenne ce qu’elle ressentait. Et elle semblait y être parvenue parce que la belle blonde garda le silence suite à ses propos. Pour la première fois, elle n’essaya pas de la mettre à l’écart ou l’éloigner de son beau-père. Elle garda obstinément le silence jusqu’à la fin du trajet. Julia, elle, tenta de retrouver la sérénité qu’elle avait perdue depuis qu’elle avait entendu la voix de John. Elle se sentait un peu mieux, plus libérée maintenant qu’elle avait dit tout ce qu’elle gardait en elle. Trop perdue dans ses pensées, la petite brune ne se rendit même pas compte qu’elles étaient arrivées devant sa demeure jusqu’à ce que Judy éteigne le moteur. Elle venait de détacher sa ceinture de sécurité lorsqu’elle entendit les mots de celle-ci, la poussant à relever la tête vers elle. Le son de sa voix était froid, assuré. Mais son regard était rempli de larmes. Une vision qui serra le cœur de Julia. – Plus jamais maman. répéta la jeune femme avant de s’approcher d’elle pour la prendre dans ses bras. – Je te le promets. Elle la serrait avec force contre elle, comme pour chercher auprès d’elle le courage dont elle allait avoir besoin pour affronter celui qui les hantait depuis bien trop longtemps, le courage dont elles auraient toutes les deux besoin.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quand les cauchemars deviennent réalités - Julia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-