AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Retrouvailles impromptues - (JACNOW)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Retrouvailles impromptues - (JACNOW) Mer 15 Mar - 23:18

T’es pas rentrée depuis très longtemps, Snow, mas une chose est sure, malgré ton retour précipité dans la ville de ton enfance, celle que tu étais avant n’a absolument pas refait surface. Tu te comportes exactement de la même façon qu’à New York. Tu fumes beaucoup, et rarement du tabac, tu sors dès que tu peux, c’est-à-dire souvent, puisque tu ne travailles, pour le moment, pas, et tu ne prends rien au sérieux. La gentille Snow dont Noah est tombé amoureux, il y a deux ans, n’existe plus. Elle est morte en même temps que lui, et tu es certaine que jamais, elle ne reviendra. C’est finie, tu as grandi, peut-être pas de la meilleure façon. Surement pas de la meilleure façon. Mais c’est comme ça. Ce soir, tu es chez l’ami d’un ami de ton voisin. Tu ne connais personne, mais t’es sociable, et ton handicap n’empêche en rien le fait que tu t’amuses toujours beaucoup. De toute façon, tu finis très vite inerte sur le canapé, la clope au bec. T’es arrivée vers 21 heures, avec ton voisin. Dewey, ton chien, te précède, et comme tout le monde le sait, les animaux sont créateurs de liens, alors tout le monde vient autours, pour te parler de lui, et tu fais vite ta place dans cette soirée. Le labrador part dormir dans un coin. Il a l’habitude de ce genre de chose maintenant, et ne sille plus qu’à la voix de sa jeune maitresse. Toi, t’es assise sur le canapé, bouteille de bière devant toi, et t’attends qu’on te fasse tourner le pétard en cours. Tu parles avec ton voisin et te rends compte que tu le connais. Pas bien, mais tu le connais, d’avant. Il se trouvait, parfois, à la même soirée que toi, quand Noah t’y invitait. A l’époque, tu passais beaucoup de temps avec ton copain, parce qu’il se faisait un point d’honneur de te montrer que, même aveugle, tu pouvais quand même t’amuser. Le type te fait remarquer qu’en un an, tu as bien changé. L’année dernière, il est vrai, tu n’aurais pas touché à la drogue en service, et certainement pas bu plus d’une bière. Mais t’es plus la même, c’est comme ça. Une fois le pétard au coin des lèvres, tu inspires longuement et un lent sourire étire tes lèvres roses. Ça fait du bien. Tu passes à ta voisine de droite, enfin, tu tends la main devant toi pour qu’elle l’attrape, avant de te redresser une peur sur le canapé, attrapant ta bière au passage. Tu bois une gorgée ambrée mais manque de la recracher aussi tôt quand ton prénom est prononcer par une voix très particulière. T’as toujours eu l’oreille absolue, et depuis que t’es aveugle, tu mémorises mieux encore les sons, et surtout les voix. Celle-ci, un peu étouffée par la musique, tu ne peux pas l’oublier. Tu fermes les yeux un instant, puis les rouvres. Merde. Tu ne t’attendais pas à le trouver ici, lui. « Jacob ? » tu dis, assez fort pour couvrir la musique, tournant la tête pour chercher d’où vient la voix du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues - (JACNOW) Jeu 16 Mar - 18:10




Snow & Jacob

  Retrouvaille Impromptu.

   

   J'étais en congé aujourd'hui et heureusement, car une journée de plus dans cette boite et j'allais commettre un meurtre, trop de pression pour un simple barman, c'est pourquoi j'ai décidé de prendre ma journée, déjà en début de matinée, j'ai eu un rendez-vous dans un magasin d'appareil auditif, j'avais décidé de tenter l'expérience d'être appareillé, même si mes proches n'étaient pas emballés par cette idée je voulais tenter le coup puis c'est peut-être une bonne chose qui sait, de toute façon je ne suis pas forcé à les garder. Bon puis sinon cet après-midi je vais aller rendre visite à des amis et passer enfin un bon moment loin de mon train train quotidien de barman. Je monte dans l'ascenseur, regardant défilé les étages jusqu'au bon. Une fois arrivé devant leur porte, on m'ouvre, m'accueillant avec une bouteille de bière que j'accepte avec plaisir, après tout comment passer une bonne journée sans une bonne bière.

Je pose ma veste sur un des cintres encore libre, je m'installe ensuite dans le salon, discutant avec les propriétaires des lieux, c'était petit, mais chaleureux, un endroit simple. Un peu plus loin posé sur un canapé, une blonde dont le visage me disait vaguement quelque chose, j'étais un peu loin et je n'avais pas pris mes lunettes avec moi, puis je descends mon regard vers son compagnon, une belle blonde, un chien... Une blonde, un chien ? Non impossible ça ne peut pas être la personne à laquelle je pense, elle ne fume et ne boit surtout pas. Par curiosité je me lève, bière à la main je fais mon petit tour passant volontairement devant le canapé. Non d'un clown ! Effectivement j'avais de quoi être étonné, Snow, l'ex d'un ami malheureusement parti trop tôt se trouvait assise sur ce vieux canapé, à discuter avec une fille, sa clope en bouche. Elle n'avait plus donné de nouvelles après la mort de Noah, pourtant j'avais beau la harceler de message, elle ne répondait pas, c'est seulement quelques mois que d'anciennes connaissances m'avais appris son départ, j'étais triste d'avoir perdue cette amie avec qui je passais la plupart de mes journées à l'époque, maintenant elle était méconnaissable. « Snow ? C'est bien toi ? » Elle bondit presque de son canapé semblant reconnaître ma voix. « Jacob ? » Elle a l'air de chercher d'où venais-je. « En face de toi. » Dis-je en la regardant avec plus d'insistance.
AVENGEDINCHAINS
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues - (JACNOW) Mer 29 Mar - 17:21

Tu détestes être une assistée. Depuis que t’es gamine, t’as toujours été indépendante, Snow, et tu faisais tout par toi-même. Mais ce foutu accident t’a appris que tu avais besoin des autres. Ta mère s’est montrée adorable avec toi. Trop peut-être. Tu ne pouvais certes plus faire grande chose par toi-même, mais elle faisait en sorte que n’importe quelle tache de ton quotidien te semble insupportable. Elle ne le faisait pas exprès, bien sûr, c’est le côté mère poule qui ressort. Mais tout de même. C’est pour ça que t’es partie, entre autre. Et c’est également pour ça que tu ne l’as pas prévenu de ton retour en ville. Aujourd’hui, même si ce n’est pas de ta mère, tu as toujours l’impression de vivre au croché de quelqu’un. T’as beau cherché, impossible pour toi de trouvé un travail. Tu ne sais pas faire grand-chose, et aveugle, c’est encore pire. Alors tu vis de l’argent que te verse l’état, et ça te tue. T’aimerais pouvoir te lever le matin comme n’importe qui, pour aller travailler. Au lieu de ça, tu restes chez toi, rythme complètement décalé, et tu te saoules la gueule tous les soirs. Tu te fous de tout, parce que tu sais que, même si tu faisais des efforts, ça ne servirait strictement à rien. C’est pour ça que t’es sur ce canapé, ton chien à tes pieds. Tu sens son poitrail se soulever régulièrement et frotter contre ton tibia. Ce simple contact physique te rassure, parce qu’aujourd’hui, dans lui, tu ne serais rien. C’est Noah qui t’a convaincu de l’adopter, toi, tu te murais dans le silence, refusant de prendre un chien guide d’aveugle. Parce que ça rendrait les choses plus réelles. Mais lui, si simplement, il a fait envoler toute tes peurs. Tu l’as aimé, Noah. Et quand il est parti, comme ça, du jour au lendemain, ça t’a fait mal. Trop mal. T’as pas supporté, t’es parti en vrille, ça doit être de famille. T’as tout lâché pour partir à l’autre bout du monde, même tes plus proches amis, comme Jacob. Tu ne pensais jamais le revoir, et pourtant, c’est bien ça voix que tu viens d’entendre. Tu te relèves, en alerte, et Dewey fait de même, redressant ses petites oreilles sur le haut de sa tête. Tu cherches d’où vient sa voix, et finalement, il parle de nouveau, et ta tête s’immobile, droit devant toi. Jacob. Il est là, en face de toi et soudain, t’es mal à l’aise. Tu cherches le cendrier, des mains, pour y écraser ta cigarette et tu poses ta bière. « Ça fait longtemps. » tu dis, simplement. Il doit être en colère. Tu serais en colère à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Retrouvailles impromptues - (JACNOW)

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles impromptues - (JACNOW)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-