AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3768
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal Mer 22 Mar - 22:16



~ GRAAL~
"La vie n'a jamais rien de paisible."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Quand elle disait qu'il ne ce passait rien avec Killian, Will ne pouvait que la croire ... franchement il ne la voyait pas du tout aller voir ailleurs, pas après ce que leur couple avait traversé, pas après tous ce qu'ils avaient partagés tous les deux. Elle l'aimait, il n'en doutait pas mais il avait du mal à ce faire à cette image d'elle au bras d'un autre ! C'était sa femme, la seule femme au monde qu'il ne voulait pas partager avec qui que ce soit d'autre. Il était fou d'elle, bien trop pour la partager et avec les photos, plus cet article, c'était trop ! Beaucoup trop ! Mais il ne devait pas penser au pire ou même s'imaginer des choses stupides, ça lui était déjà arrivé par le passé d'imaginer des choses et ça c'était toujours très mal finit. Levant finalement les yeux vers elle alors qu'elle tentait de lui trouver une explication, il l'écoutait sans réellement savoir ce qu'il devait répondre. Non, il ne lui demandait pas d'arrêter de vivre, ce n'était pas possible et puis ça ne servait à rien ... elle avait essayé de ce faire discrète et pourtant ça n'avait pas empêché les journalistes de la trouver ! Donc peut être qu'il fallait aborder le sujet sous un nouvel angle. Peut être qu'il devait y réfléchir, mais sortant de ses pensées en écoutant toujours sa femme, il détourna le regard pendant quelques secondes - Non, c'est sur ... Dit il l'ai légèrement ailleurs avant de finalement relever les yeux vers elle. - Il faut qu'on trouve une solution plus radicale ... de toute façon quoi que tu fasse, ils trouveront toujours un moyen de changer le contexte. Répondit il presque agacé, heureusement qu'ils ne les avaient pas suivit pour le saut en parachute parce qu'il auraient bien trouvé le moyen de faire croire qu'elle voulait le tuer ! Ou un truc complètement décalé encore. La jeune femme semblait ce rendre compte qu'elle lui avait fait quelques peu du mal, pas volontairement bien plus mais au travers des photos qu'il avait pu voir. En s'approchant de lui, en prenant sa main, elle avait réussi à lui faire oublier cette colère, cette froideur pour lui faire retrouver ce côté beaucoup plus tendre, beaucoup plus protecteur, surtout beaucoup plus aimant. Ce levant pour pouvoir plonger son regard dans le sien, il lui faisait face et tentait de lui expliquer ses craintes et elle semblait comprendre. - J'espère bien qu'il ne demande pas plus et qu'il n'espère pas plus ! C'était même évident ! - Oui, on est encore dans une situation délicate mais ... on s'en sort toujours ! Répondit il en relevant les yeux vers elle malgré tous, oui c'est pas comme si ils en étaient à leur première complication. Mais il n'aimait pas ce jeu de séduction qu'elle avait avec les autres hommes, il n'aimait pas mais il savait que ça faisait parti de sa personnalité, Grace était comme ça et il ne pourrait pas la changer, d'ailleurs il ne voulait pas la changer ! Mais ça ne voulait pas dire qu'il le vivait bien ! Il fermait les yeux sur certaines choses mais c'était parfois difficile. En l'entendant s'excuser, il baissa la tête en serrant doucement sa main sans réellement savoir ce qu'il devait dire. Il ne pensait pas que cette conversation allait tourner de cette façon, il s'attendait surtout à des cris, des larmes mais pas ... des excuses. - Mais c'est comme ça, et je fais avec ! Il n'avait pas le choix, il l'aimait trop pour lui demander de changer alors il faisait avec. Relevant la tête vers elle, il s'approcha pour déposer un baiser contre sa joue, un tendre baiser avant de reculer. - Il faut qu'on trouve une solution plus radicale pour ce débarrasser d'eux ! Bon, il semblait décidé à changer de méthode mais il n'était pas pour autant plus chaleureux ... il boudait encore oui mais ça allait finir par lui passer, d'ici quelques jours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6500
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal Jeu 23 Mar - 15:02


 

 
 


« La vie n'a jamais rien de paisible. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Jamais, elle ne pourrait le tromper. Elle savait qu’elle n’était pas une épouse modèle, ni même une femme modèle. Elle avait ce côté si imprévisible, si insouciant qui la poussait toujours à aller au-delà des limites. Elle ne suivait aucune règle, hormis celle d’écouter ses envies. Alors, bien sûr, elle pouvait aller loin, parfois trop loin. Etre avec elle ne devait pas être de tout repos parce qu’on ne pouvait jamais savoir de quoi elle était capable. Mais la seule limite qu’elle avait, c’était justement William. Aussi spontanée soit-elle, aussi inconsciente soit-elle, elle ne prendrait jamais le risque de le perdre. S’il y avait bien une chose dont elle avait parfaitement conscience, c’était de la chance qu’elle avait d’être avec un homme comme lui. Jamais, elle ne voudrait gâcher ça. Même lorsqu’elle avait été tentée, vraiment tentée, elle n’avait pas franchi la limite. Quant à Killian, il ne représentait pas une menace. Elle jouait un jeu dangereux avec lui, c’était indéniable. Mais elle le maîtrisait. La situation ne lui avait jamais échappé. Et elle ne lui échapperait pas, elle en était certaine. Seulement, elle comprenait que la voir aussi proche de lui n’était pas évident pour son mari. Il ne voulait pas la partager avec un autre, tout comme elle estimait qu’il lui appartenait à elle seule. Mais il ne la partageait pas… C’était bien lui qui était dans son cœur, dans sa tête, dans chaque parcelle de son âme. C’était cet article qui faussait complètement la réalité, simplement parce qu’elle était devenue la cible favorite des médias. Et c’était ce qu’elle tentait de lui expliquer mais il semblait quelque peu perdu dans ses pensées. Le regardant sans rien dire alors qu’il reprenait la parle, elle n’avait aucune idée de ce qu’ils pourraient bien faire pour se sortir de cette situation. Elle laissa échapper un sourire en secouant la tête, lassée par tout ce remue-ménage. – J’ai l’impression, oui. Je ne sais pas ce que je leur ai fait mais je crois qu’ils ont décidé de me rendre dingue. Bon, il ne fallait pas non plus qu’elle joue les innocentes. Elle avait engendré tout ça elle-même. Seulement, cela commençait à faire trop, bien trop. Elle en avait assez que ses faits et gestes soient décryptés par tous les médias de la ville. Elle avait envie de vivre sa vie comme elle l’entendait, sans devoir justifier tout ce qu’elle faisait. Et d’autant plus quand cela créait des problèmes dans sa vie de couple. William avait conscience, bien avant cet article, du côté charmeur de sa personnalité. Mais ce n’était pas quelque chose qu’elle faisait consciemment, sous ses yeux… Et là, il se retrouvait confronté à cette amitié particulière qu’elle avait avec un autre homme. Alors qu’en temps normal, il n’en aurait jamais rien su. Et il n’était pas question de lui cacher des choses, non. Simplement, il s’agissait de détails anodins, pour elle, qui pouvaient, pour lui, être source de jalousie. Alors, elle préférait autant éviter qu’il sache précisément tout ce qui faisait sa relation avec Killian. C’était le faire souffrir inutilement et… Elle n’en avait pas envie. Elle comprenait surtout qu’il avait besoin d’être rassuré. Voyant une ouverture, elle ne perdit pas de temps pour la saisir. En douceur, la belle tentait de le rassurer. Killian ne lui avait jamais réclamé plus que ce qu’elle lui donnait, il appréciait ce jeu entre eux sans chercher à en avoir davantage. Il ne le faisait pas, par respect pour son mariage. Même si, à dire la vérité, elle avait conscience que si elle lui laissait la porte ouverte, il agirait peut-être autrement. Mais ça, ce n’était pas important. La seule chose qui comptait, c’était qu’elle, elle ne donnerait pas plus. – Tu n’as aucune raison de t’en faire. affirma-t-elle, le regard toujours plongé dans le sien. Ils s’en sortiraient, il avait raison. Elle était peut-être parvenue à amorcer la bombe avant qu’elle n’explose. Seulement, elle savait qu’il avait été touché malgré tout. Il avait la patience d’accepter ses relations parfois trop proches avec d’autres, et heureusement. Mais elle pouvait voir que c’était loin d’être facile parce que, même en étant certain qu’elle ne le trompait pas, il semblait atteint malgré tout. Et c’était une image assez difficile à soutenir pour elle. Le problème, c’est qu’elle avait un passif assez lourd derrière elle, Grace. Quand elle le voyait ainsi, elle se disait qu’elle allait trop loin. Qu’elle devait arrêter. Elle s’en voulait, vraiment. Parce qu’au fond d’elle, elle savait qu’elle ne parviendrait pas à supporter la même chose de sa part. Et pourtant, elle, elle le faisait. C’était mal, elle en avait conscience. Mais quand elle se retrouvait en soirée ou comme ici avec Killian, elle l’oubliait. Comme si c’était là un jeu trop tentant pour qu’elle y résiste. Elle se laissait glisser dedans aussi facilement que sur une patinoire. Pour elle, c’était un jeu léger et sans conséquence. Mais il y en avait, la preuve. Elle se retrouvait devant William, le cœur serré de se dire qu’elle le blessait en agissant comme elle le faisait. – Tu ne devrais peut-être pas… murmura-t-elle, comme perdue dans ses pensées. Au fond, elle n’était pas cruelle ou mauvaise, Grace. Elle était plutôt comme une enfant. Elle faisait ce qu’elle avait envie de faire sans s’inquiéter de ce qui en découlerait, mais quand elle se retrouvait face aux conséquences, elle s’en voulait plus qu’autre chose. Lui ne lui demandait pas de changer, mais c’était peut-être à elle de le faire d’elle-même. Elle devrait faire attention, elle devrait arrêter. Et c’était vraiment ce qu’elle pensait à cet instant, mais le pire, c’était qu’elle ne savait même pas si elle était capable d’arrêter. Songeuse, elle sentit soudain le baiser que Will venait de déposer contre sa joue. Elle se mordit la lèvre en le contemplant amoureusement. Elle faisait parfois des bêtises mais… Il n’imaginait pas combien elle l’aimait. Mais elle finit par sortir de ses pensées en entendant son époux affirmer qu’ils devaient trouver une solution plus radicale pour se débarrasser des paparazzis. – Alors là, je suis prête à tout essayer ! s’exclama-t-elle directement, bien qu’elle ne savait vraiment pas ce qui pouvait fonctionner.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3768
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal Jeu 23 Mar - 16:01



~ GRAAL~
"La vie n'a jamais rien de paisible."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il n'avais aucunes raisons de s'en faire ! Il le savait, elle lui disait, et elle voulait surtout qu'il le comprenne. Mais comment pouvait il être serein en voyant ce genre de chose ? Comment pouvait il fermer les yeux ? Devait il fermer les yeux ? A force il devait avoir l'habitude de vivre ce genre de chose, il connaissait sa femme. Il n'avait pas besoin de la presse pour comprendre, elle avait toujours ce besoin de plaire et il savait également qu'elle ne lui disait pas tous au sujet de ses sorties et c'était un bien ! Il ne voulait pas savoir parce qu'au fond si elle lui racontait tout il serait déjà devenu fou. Il l'aimait, sans aucunes conditions, il avait dit "oui" pour le meilleur et pour le pire, il l'avait accepté elle ! Telle qu'elle était sans la moindre conditions tout comme elle l'avait fait avec lui. L'un comme l'autre, ils avaient leurs défauts et l'un comme l'autre ils vivaient avec sans changer quoi que ce soit. Mais ça ne voulait pas dire que c'était facile tous les jours de vivre avec. Aujourd'hui, William en payait les conséquences en voyant sa femme s'exposer dans ce magazine avec un autre homme à son bras ! Ce n'était pas agréable et malgré tous il voyait bien qu'elle voulait le rassurer, qu'elle voulait qu'il comprenne que ce Killian n'était pas une menace mais ... ça n'empêche pas de faire mal. Tentant de faire abstraction de cette image, Will tentait surtout de trouver un moyen de lutter contre ça ! Grace était devenue une proie pour eux, une usine à ragots qu'ils pouvaient utiliser comme bon leur semble pour vendre leur foutu torchon. A vrais dire, il ne savait pas vraiment comment ils devaient faire pour s'en sortir ! C'était tout un engrenage et comme elle venait de le dire, elle ne pouvait pas s'empêcher de vivre, de voir ses amis pour arrêter le scandale. Il fallait une solution plus radicale ! Mais quoi ? C'est encore une très bonne question. - Oui, on va trouver un moyen de s'en débarrasser ... ou alors déménager ! Dit il avec un petit sourire sur les lèvres, il n'était pas sérieux, mais ça restait tout de même une option si jamais ça venait à continuer. L'avocat était déjà moins en colère, il était moins froid avec elle retrouvant peu à peu son attitude normal. Quand elle le regardait de cette façon, il ne savait pas rester impassible et encore moins distant, surtout lorsqu'elle le touchait. Elle avait ce pouvoir sur lui, le moindre contact aussi bien physique que visuel pouvait le chambouler et le faire changer d'humeur. C'était le cas ... elle trouvait les mots pour le rassurer et quelque part ça lui faisait du bien de l'entendre dire qu'il n'y avait rien ! C'était un ami, un jeu rien de plus ! Mais un jeux qu'il connaissait trop bien et parfois les limites étaient trop faciles à franchir pour arriver au point de non retour. Elle disait toujours contrôler ce genre de jeux, Killian n'était pas le premier et il n'était surement pas le seul non plus à jouer à ce genre de jeux avec elle ! Mais si jamais elle venait à perdre le contrôle ? Que ferait elle ? Le regard plongé dans le sien, elle répéta qu'il n'avait pas de raison de s'en faire. Souriant assez faiblement, il en doutait. La perdre c'était sa plus grande peur, il ne voulait pas la perdre alors c'était difficile de ne pas s'en faire. - D'accord ! Je ne m'en fais pas ! Je te fais confiance ! Dit il calmement en détournant malgré tous le regard. Il le pensait, mais c'était difficile tout de même et ça elle devait surement le comprendre ! Elle connaissait son esprit torturé et même si elle n'était pas dans sa tête, elle savait ce à quoi il pensait. Mais il devait faire avec ... parce qu'il avait accepté cette partie de sa personnalité ! - Seulement j'ai dis "Oui" pour le meilleur comme pour le pire ! J'ai dis "oui" et donc je t'ai accepté telle que tu es ! Je t'aime Grace ! J'aime celle que tu es ! Même si ... tu joue à ce jeux un peu trop dangereux ! Répondit il en levant de nouveau les yeux vers elle. - J'aime pas ce jeux, je ne devais pas faire avec, je ne devais pas te laisser faire ... mais c'est toi ! Et je n'y peux rien ! Et elle non plus n'y pouvait rien ! Elle ne changerait pas et c'est pas ce qu'il veux non plus ! Alors ils devaient faire avec ... comme ils avaient toujours fait ! S'approchant simplement d'elle, il déposa un baiser contre sa joue avant de reculer pour changer de sujet, c'était déjà assez douloureux comme ça pour en parler toute la soirée. - Tu as une idée ? A part t'enfermer ici et ne plus bouger ? Encore une fois c'était de l'humour ... - On devrait peu être faire quelques chose qui porte un regard positif sur nous ? Un acte de charité ? Quelques choses de bénéfique pour notre image aussi bien celle de notre couple que pour le reste ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6500
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal Jeu 23 Mar - 17:10


 

 
 


« La vie n'a jamais rien de paisible. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Ce n’était pas à lui de changer quelque chose, mais bien à elle. Elle ne pouvait pas arrêter subitement d’être la femme qu’elle était depuis toujours. C’était comme lui demander d’arrêter d’acheter tout ce qui lui plaisait dans les boutiques, c’était peine perdue car c’était bien plus fort qu’elle. Mais peut-être devrait-elle se canaliser. Peut-être qu’elle devrait, sans modifier complètement sa personnalité, se montrer un peu moins… Joueuse. Elle commençait tout doucement à se faire la réflexion, Grace. Il était peut-être temps. Ce n’était pas non plus la première fois qu’elle avait une prise de conscience. Après sa rencontre avec Tyron, elle avait beaucoup douté d’elle. Elle avait eu la peur de sa vie en risquant de perdre William. Et puis, à chaque fois qu’un homme se montrait trop demandeur, elle s’était remise en question aussi. Et il y en avait eu pas mal. Mais peut-être que, quelque part, se retrouver confrontée à ces photos d’elle et Killian, ça lui permettait de réaliser qu’elle allait sans doute trop loin, au risque de blesser son mari. Il acceptait tout, il ne lui avait jamais demandé de changer. Parce qu’il l’aimait, et seulement parce qu’il l’aimait. Malgré toutes leurs différences et toutes les disputes qu’elles pouvaient engendrer, ils s’étaient toujours acceptés comme ils étaient tous les deux. Et c’était l’une des choses qu’elle aimait le plus dans leur couple. Elle ne voulait pas gâcher cela, mais elle ne voulait pas non plus blesser Will. Même si, en temps normal, il n’aurait pas été en position de l’être, sans cet article, c’était elle la première qui avait provoqué cette histoire. Elle n’avait pas envie de le blesser, elle n’avait pas envie de le pousser à se torturer l’esprit en se demandant toujours ce qu’elle pouvait bien faire. Le problème s’avérait plus profond qu’un simple scandale… Même si, effectivement, c’était sans doute le souci le plus urgent à régler. Elle voyait bien que William voulait sortir de cette situation, tout comme elle. Elle ne tiendrait pas longtemps dans cette position, elle n’avait jamais supporté d’être brimée ou de devoir rendre des comptes. Tout ce qu’elle voulait, c’était vivre sa vie exactement comme elle l’avait toujours fait, en toute tranquillité. Et c’était justement parce qu’elle ne voulait pas changer sa façon de vivre, en tout cas pas pour des médias, qu’elle rétorqua rapidement suite aux propos de son mari. – Certainement pas ! Il était hors de question qu’ils leur fassent ce plaisir. De toute manière, la question ne se posait pas car ils n’avaient aucune envie de quitter Wellington. Mais, au moins, ces quelques mots avaient eu le mérite de déclencher un sourire sur les lèvres de William. Il était bien moins froid que lorsqu’elle l’avait rejoint, bien plus apte aussi à l’écouter. Alors, la jeune femme n’avait pas mis longtemps pour se rapprocher de lui. Elle avait beaucoup d’emprise sur lui, heureusement pour elle parce qu’il n’était jamais capable de lui en vouloir longtemps. Mais, outre son pardon, elle tenait surtout à le rassurer. Et ça semblait marcher, peu à peu. Quoi qu’elle puisse faire lorsqu’elle était avec Killian, ou n’importe quel autre homme d’ailleurs, elle ne franchirait jamais la limite. Peut-être était-ce un tort d’être si confiante, parce qu’elle s’en rapprochait tellement parfois qu’elle prenait beaucoup de risques. Mais non, elle était sûre d’elle. Parce que, la seule fois où elle avait senti que c’était bien trop risqué, elle y avait coupé court d’elle-même. Elle jouait, mais jamais elle ne gâcherait ce qu’elle avait avec William. Toute sa vie tournait autour de lui, c’était impensable pour elle. Alors elle était rassurée de l’entendre dire qu’il lui faisait confiance. Même si… Elle sentait bien qu’il ne pouvait pas fermer les yeux si facilement non plus. Il détournait le regard, elle avait l’impression qu’il cherchait à chasser ses doutes mais c’était difficile. Elle le connaissait, oui, elle le connaissait par cœur. Et ça lui faisait du mal de se dire qu’elle était à l’origine d’autant d’appréhensions. Elle finit même par lui avouer qu’il ne devrait peut-être pas se faire à cette facette de sa personnalité… Pour lui, il l’avait acceptée telle qu’elle était. Mais il admettait aussi qu’il n’aimait pas « ce jeu », et qu’il ne devrait pas la laisser faire. Elle baissa le regard quelques instants sans rien dire, comme pensive, avant de relever à nouveau les yeux vers les siens. – Je… Je peux essayer de faire différemment… Je ne veux pas te blesser William, je déteste ça… confia-t-elle d’une petite voix, comme une petite fille repentie. Elle était craquante en plus, mais elle était surtout sincère. Elle se fichait bien de ce que ce journal disait d’elle au fond, ou de ce que tous les habitants de cette ville pouvaient penser d’elle. Mais savoir que lui, il était blessé, c’était loin de la laisser indifférente. Elle voyait toutefois qu’il n’avait pas envie de s’étendre là-dessus. Il lui faudrait surement quelques jours pour encaisser le coup mais il parvenait au moins à faire de l’humour sur leur situation. A ses paroles, la belle blonde laissa échapper un petit sourire. – Ils seraient capables de dire que j’ai quitté la ville sans rien dire. Elle en était sure, ils étaient prêts à tout, même à dire des choses insensées. Quoiqu’elle l’avait déjà fait… Hum. De toute façon, elle ne supporterait pas de rester cloîtrée chez elle plus d’une journée. Elle avait bien trop besoin de voir du monde. – Je ne sais pas, on le ferait pour de mauvaises raisons… Peut-être qu’il faut simplement attendre que ça passe, et qu’il y ait une prochaine dingue qui se baigne dans le lac. Étrangement, elle se doutait que ce n’était pas près d’arriver.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3768
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal Jeu 23 Mar - 17:33



~ GRAAL~
"La vie n'a jamais rien de paisible."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Leur couple n'a jamais était simple ou même très facile à suivre, ils étaient différant, ils le savaient mais ça ne leur avait jamais fait peur ! Leur vie n'était pas de tous repos et Will ne pouvait pas non plus dire que c'était facile tous les jours de l'aimer. Mais c'était leur vie et pour rien au monde il ne voudrait que ça change ! Il était fou de cette femme, à la seconde même ou son regard c'était posé sur elle, il en était tombé fou amoureux. Grace à beaucoup de défauts c'est vrais ! Mais ça rend ses qualités plus exceptionnelle encore ! C'est une femme hors du commun et c'est ce qu'il aime chez elle. Malgré ce jeu, il en souffrait, ça lui faisait mal mais il ne pouvait pas faire autrement parce qu'elle était comme ça. Il voyait qu'elle ce rendait compte qu'elle lui faisait du mal, il le voyait et en l'écoutant elle disait presque qu'elle pouvait y changer quelques choses mais non ! Non ! Elle ne pouvait pas parce qu'elle ne voulait pas non plus ! Elle le disait sous le coup de la pitié, elle était triste de la voir dans cet état. - Non tu peux pas Grace ! Et tu le sais autant que moi ! Tu es comme ça ! Ce n'était pas méchant, mais elle savait au fond qu'elle ne pourrait jamais changer ! Même si elle voulait le faire pour lui. - J'apprécie pas non plus, mais c'est comme ça ... autant que je ne sache rien ! Et il faut juste que je me dise que ce n'est qu'un jeu ! Un jeu que tu contrôle ... sans aller trop loin ! Dit il doucement en plongeant son regard dans le sien. Il espérait vraiment qu'elle n'aille pas plus loin ! Il le voulait de tout son être, de tout son cœur ! Il voulait plus que tout au monde qu'elle parvienne à garder le contrôle sur la situation ! Lui, de son côté il ne pouvait rien faire d'autre que ... lui faire confiance. Mais il ne voulait pas s'étendre sur le sujet, c'était déjà assez douloureux comme ça d'y faire face, alors si en plus ils devaient en parler ça n'allait pas vraiment pas être facile à oublier. Il voulait surtout qu'ils trouvent un moyen de contrer les articles idiot des la presses. - Oui, c'est vrais qu'ils pourraient en conclure n'importe quoi ! Mais c'était une blague, je n'étais pas sérieux quand je disais ça ! Dit il en soupirant doucement avant de s'asseoir à nouveau dans son siège après avoir lâché sa main. Haussant doucement les épaules, il n'était pas contre à attendre que sa passe seulement d'ici là ... elle allait encore faire quelques choses pour attirer l'attention et ça allait mal ce passer ... encore ! Il ne voulait pas que ça arrive ! - On peu toujours rêver mais je suis pas sur que ça arrive ! Dans le pire des cas on peu toujours espérer que quelqu'un fasse le buzz à ta place mais ... c'est pas gagné. Tu es connus, tu es une image de la mode, la femme du maire ... et avec toi ils ont tous les ragots qu'ils veulent ! Je suis pas sur qu'ils soient d'accord pour changer de cible aussi facilement ! Passant ses mains sur son visage, il reprit d'une voix plus sérieuse. - Je vais trouver un moyen, ne te tracasse pas avec ça ! D'ici quelques jours cette histoire sera oubliée !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6500
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal Jeu 23 Mar - 18:46


 

 
 


« La vie n'a jamais rien de paisible. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Elle savait qu’il l’aimait, elle savait combien il l’aimait surtout. Cela pouvait paraître présomptueux de sa part d’en être aussi certaine mais ils avaient dépassé ce stade depuis longtemps. Leur amour était si fort, si unique, qu’elle n’en doutait pas… Ils finiraient leurs jours ensemble. Ils avaient vécu tellement de choses, ils avaient surmonté tant d’épreuves mais ils avaient aussi profité de tellement de moments de bonheur. Seulement, cela ne signifiait pas que leur couple était parfait. Il ne l’était pas, il était tout sauf parfait. Et, elle, elle était tout sauf parfaite également. Elle avait beaucoup de défauts, des défauts parfois difficiles à supporter. Elle était capricieuse, impatiente, impulsive… Et elle avait un tempérament de feu. Mais son côté séducteur, c’était tout autre chose. Il pouvait avoir des conséquences fâcheuses. Et, même si elle était persuadée qu’elle maitrisait les choses, elle n’était pas à l’abri de se retrouver un jour dans une situation où elle ne voulait surtout pas se retrouver. C’était ce qu’elle était, c’était elle, c’était Grace. Elle n’aimait pas seulement l’idée de plaire, c’était aussi de braver l’interdit qui lui plaisait. Approcher de la limite, sans jamais la franchir, c’était exaltant. Mais, en tout état de cause, cela faisait également souffrir William. Et ça, c’était bien la dernière chose qu’elle voulait. Elle prenait conscience qu’elle lui faisait du mal, et elle était prête à tout pour y remédier. Elle commençait même à prétendre qu’elle pouvait changer. Seulement le jeune homme semblait convaincu qu’elle en était incapable. Elle avala difficilement sa salive alors qu’il lui disait qu’elle ne pouvait pas parce qu’elle était comme ça. Et elle savait bien qu’il ne le disait pas pour la blesser, le ton de sa voix était doux, calme. Comme s’il faisait là une simple constatation. Et c’était un peu cela en réalité. Mais la vérité pouvait parfois faire mal. Gardant le silence, elle l’entendit reprendre la parole pour ajouter qu’il valait simplement mieux qu’il n’en sache rien. Sur ce point, elle était d’accord. Mais était-ce vraiment mieux, qu’elle agisse dans son dos ? – Et moi je dis que si je peux éviter que tu te tortures l’esprit, je veux essayer. déclara-t-elle avec sincérité, son regard à nouveau plongé dans le sien. Elle pouvait mettre de la distance, même un tout petit peu. Déjà, il valait mieux qu’elle évite de voir Killian le temps que cette histoire se tasse. – Je n’irais jamais trop loin. Je t’aime bien trop pour ça. affirma-t-elle d’une voix tendre mais assurée. Elle ne savait pas si elle était capable de changer mais sur ce point, elle n’avait aucun doute. Parce qu’elle n’en avait pas l’envie tout simplement. Aussi charmeuse soit-elle, William lui suffisait réellement. La preuve étant que lorsqu’il était à ses côtés, il éclipsait totalement le reste du monde. Mais elle ne voulait pas le torturer davantage avec cette conversation, alors elle n’insista pas lorsqu’il évoqua à nouveau les journalistes. Ils devaient trouver une solution, ils étaient d’accord sur ce point. Mais laquelle, ils n’en savaient rien. Elle se doutait que sa première option était une blague mais le problème, c’est qu’ils n’avaient pas vraiment mieux. Détachant sa main de la sienne, William s’installa à nouveau sur son siège tout en reprenant la parole. Il semblait sceptique sur la proposition de sa femme. Celle-ci afficha une petite moue lorsqu’il déclara qu’elle offrait aux médias tous les ragots qu’ils voulaient. Ce n’était pas sa faute, elle se contentait d’être elle-même. Elle n’y était pour rien s’ils n’avaient rien de plus palpitant que sa vie à raconter. – Génial, je suis la cible parfaite pour les paparazzis, quelle chance. commenta-t-elle avec une certaine ironie avant qu’il n’ajoute qu’il allait trouver une solution. Elle en doutait, Grace. Ils allaient surtout devoir attendre que les choses se tassent… En espérant qu’elle n’engendre pas un nouveau scandale malgré elle. – D’accord, on verra ce qui se passe d’ici quelques jours alors…. Mais ce qui la tracassait surtout, c’était de savoir s’il lui en voulait encore. Ou plutôt, jusqu’à quel point il lui en voulait. Baissant les yeux vers lui, la belle n’osait pas véritablement s’approcher. Elle avait simplement posé ses mains sur son bureau derrière elle alors qu’elle le contemplait avec son petit regard timide. – Et toi… Tu crois que tu vas pouvoir oublier cette histoire ? demanda-t-elle finalement, histoire d’être fixée sur ce qui l’attendait.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3768
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal Jeu 23 Mar - 19:34



~ GRAAL~
"La vie n'a jamais rien de paisible."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Elle voulait tout faire pour qu'il arrête de ce torturer l'esprit ? Elle savait à quel point c'était difficile pour quelqu'un comme lui d'arrêter de penser au pire. Et puis sincèrement, il ne doutait pas d'elle mais Grace ne pouvait pas changer ! Il le savait ! Il la connaissait surtout ! Grace ne pouvait pas être quelqu'un d'autre. C'était une partie de sa personnalité et elle ne pouvait pas changer du jour au lendemain uniquement pour lui faire plaisir ou arrêter de lui faire du mal. Mais elle semblait tellement déterminé à lui prouver le contraire qu'il ne pouvait pas la contre dire. - Mais je ne me torture pas l'esprit ... Non ben non ! Evidemment William ... mais elle le connait trop bien pour le croire. Il ce torture l'esprit, constamment, il doute, il panique, il pense un peu trop, il s'imagine des choses ... en faite il lui en faut très peu pour ce retourner la tête avec des hypothèses ridicules. - Bon d'accord, c'est vrais que je cogite parfois un peu trop ! Mais ça ne changera jamais ... quoi que tu fasse je peux pas arrêter de penser ! Sauf quand il était avec elle et qu'elle l'aidait à ne penser à rien ! C'était pendant ces cours laps de temps qu'il ce sentait bien, heureux, comblé ! Parce qu'il était avec elle et avec elle il ne pensait à rien ! Surtout lorsqu'elle plongeait son regard dans le sien, quand elle le touchait, quand elle l'embrassait, c'était dans ce genre de moment qu'il ne pensait à rien. - Je sais ! Je t'aime aussi ! Dit il simplement avant de lâcher sa main pour s'asseoir à nouveau dans son siège et surtout changer de sujet. Il ne voulait pas continuer à parler de ça ... parce qu'il savait qu'au bout d'un moment les choses allaient s'empirer et il ne voulait pas. Jusqu'ici ils avaient réussi à parler tranquillement alors ce n'était pas le moment pour envenimer les choses. William avait surtout envie qu'ils tentent de trouver une solution à leur problème de "paparazzi" Ils devaient régler ce problème au plus vite avant que ça ne pourrisse vraiment leur image, la leur en temps que personne mais également celle de leur couple. Pour eux, Grace était en quelques sorte une mine d'or ! Les ragots, elle pouvait leur en donner un par jour presque alors pas étonnant qu'ils ne soient pas décidés à la laisser. - C'est pas vraiment une chance non ... mais c'est ça d'être célèbre ! Il savait qu'elle était ironique et il comprenait même si il n'était pas la cible des articles, il était quand même touché par cette histoire. - Je crois que ... pour le moment c'est la seule chose qu'on puisse faire ! Dit il comme si c'était évident. Peut être que c'était ça la solution ? Laisser passer et attendre que ça ce calme ! Il doute que ce soit efficace mais avaient ils vraiment le choix ? Le regard dans le vide, sa femme ce trouvait toujours devant lui et même si la conversation venait de ce terminer, elle ne semblait pas décidée à s'en aller pour le laisser ... cogiter. Non, en faite elle voulait surtout savoir si il lui en voulait et surtout si il pouvait effacer cette image de son esprit. Soupirant doucement en levant les yeux vers elle, il ce leva à nouveau pour ce rapprocher d'elle, surtout pour plonger son regard dans le sien. - Je ... vais essayer d'oublier oui ! Mais encore une fois ça semblait difficile et lui même ne semblait pas ... vraiment y croire. Malgré le petit air innocent de sa femme, Will n'avait pas encore craqué face à elle et son côté si irrésistible. - Tu voulais qu'on parle d'autre chose ? Demanda t'il soudainement comme pour clore le sujet en reculant doucement pour ranger rapidement ce qui ce trouvait sur son bureau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La vie n'a jamais rien de paisible. - Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-