AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 261
∞ arrivé(e) le : 05/03/2017
∞ avatar : Lauren Cohan **

MessageSujet: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Mer 22 Mar - 12:50


You'll think "How did I get here, sitting next to you?"
feat. January & Savannah

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une soirée de plus à laquelle Savannah devait participer, mais sans grande envie. Elle avait autre chose à faire que de devoir garder un sourire courtois sur le visage pour faire plaisir aux gens qui l’entourent, tout ça pour seulement faire acte de présence. En plus, elle savait très bien ce que la plupart des personnes présentes ce soir pensait d’elle. Ce n’était pas Savannah Walker, l’experte en art, qui gérait son entreprise comme pratiquement personne ne savait le faire. Non, c’était seulement la fille de Spencer Walker, cet homme qui avait fait de la prison pour un acte immonde. Ce n’était que la fille d’un monstre. Cela faisait bientôt 6 ans que c’était comme ça et la jeune femme avait malheureusement apprit à vivre avec. En plus, ce soir, il n’y avait pas son amie Grace, qui il faut bien l’avouer, l’aider souvent à supporter ce genre de soirée. Heureusement, durant cinq ans, alors qu’elle vivait à Chicago, elle avait échappé à tout cela, les regards, les messes basses sur son passage. Sauf que cette vie là c’était terminé le jour où elle avait prit place dans un avion pour retour dans sa ville natale. La demoiselle se demandait encore parfois si cela n’avait pas été une erreur. Mais lorsqu’elle voyait tout ce qu’elle avait ici, toutes les personnes à qui elle tenait et qui l’entouraient, elle ne pouvait se résoudre à repartir.

Dans sa robe chic et classe, une coupe de champagne à la main, Savannah n’écoutait que distraitement ce que l’on était en train de lui. Toutes ces personnes l’ennuyaient terriblement. Hochant finalement la tête lorsqu’elle s’aperçut que l’on attendait d’elle une réponse, la jeune femme finit par s’excuser, vida d’une seule traite son verre et le déposa sur une table avant de prendre la direction des toilettes. Cela faisait un moment qu’elle avait envie de s’y rendre, histoire de prendre un peu l’air, si l’on peut dire. Il n’y avait personne au lavabo lorsqu’elle entra, et elle se regarda rapidement dans le miroir alors que la porte claquait derrière elle. Puis elle alla faire sa petite affaire pour en ressortir quelques minutes plus tard. A peine ouvert la porte, elle sut que sa soirée n’allait pas s’arranger lorsqu’elle croisa le regard de la jeune femme qui était en train de se laver les mains. January. Il ne manquait plus qu’elle. Si Savannah l’avait croisé au milieu de la foule, elle aurait au moins pu l’ignorer et passer son chemin, mais là, impossible de faire autrement. Ce n’était pas que la jeune PDG n’aimait pas la jeune femme, après tout elle ne lui avait jamais rien fait, seulement voilà, ce n’était pas son amie, et ce depuis leur plus tendre enfance. Elle laissa tout de même échapper un bonsoir avant de se laver les mains et de prendre la direction de la sortie. Sauf qu’au moment de pousser la porte, celle-ci ne bougea pas d’un pouce. Savannah retenta le coup une autre fois, puis un autre, jusqu’à finir par donner un coup de pied dans la porte.

« C’est pas vrai ! Il ne manquait que ça… »


MACFLY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 944
∞ arrivé(e) le : 22/12/2016
∞ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Dim 2 Avr - 11:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You'll think "How did I get here,
sitting next to you?"

Savannah & January



Je ne sais pas trop ce que je fais là, dans le fond. Je dois connaître environ dix personnes sur la quarantaine d'invités, et tous sont occupés ailleurs. Seule, je m'ennuie. Il faut dire bonsoir à des gens dont j'ignore jusqu'à l'existence, sourire à ceux qui me dégoûte, et rire aux blagues de ceux qui me font pleurer de pitié. Honnêtement, j'aurai pu trouver mille et une autres choses à faire ce soir, au lieu d'être ici, à cette soirée avec pour seule compagnie ma fidèle coupe de champagne. Il ne faut pas que je boive trop non plus, pour rester élégante et lucide. Tant de contraintes qui me dérangent, qui me bloquent. J'ai l'impression de stationner sur place, que le temps n'avance pas. Que je suis seule, avec une montre qui ne fonctionne pas. Même les aiguilles sur la grande horloge semblent avancer au ralenti, avec des tic tac irréguliers. Parler avec les autres invités m'ennuie. Ils ne m'intéressent pas, pourquoi prétendre que si ? Je n'aime pas être hypocrite, seulement, voilà. On vit dans un monde ou personne n'est totalement transparent. Rien n'est noir, rien n'est blanc. On aime juste prétendre que si.

Me dérobant finalement à une ennuyeuse discussion sur la chute économique d'une société dont j'ai déjà oublié le nom, je décide de m'échapper aux toilettes. Là je serais tranquille. Avec un peu de chance, je serais seule, je pourrais donc me lamenter sur mon sort en paix. Fixant pendant plusieurs secondes mon reflet dans le miroir, j'en profite pour corriger mon maquillage, et me remettre une pointe de rouge à lèvres. Mes épaules nues ont presque froid, malgré le chauffage vivant que sont les invités. Je m'enferme dans un cabinet pour mes faire mes besoins, en entendant la porte s'ouvrir. Je n'ai pas envie de croiser cette personne, je n'ai envie de croiser personne. J'attends plusieurs secondes, et, lorsque j'entends un des toilettes se refermer, j'en sors, et me lave rapidement les mains. Au moins, j'aurai évité une nouvelle rencontre inopportune, ainsi que la conversation totalement inutile qui vient avec. Malheureusement, la chasse d'eau retentit et la jeune femme sort des toilettes. Oh non, pas elle. Tout le monde mais pas Savannah. Je l'ignore, du mieux que je peux. On ne se verra qu'une minute ou deux, je n'aurai même pas besoin de chercher une remarque piquante sur le choix de sa robe de soirée. Elle se lave les mains, ne me parle pas non plus. Elle a sans doute eu les mêmes réflexes que moi. Tant mieux. Mais c'est lorsqu'elle tente d'ouvrir la porte des toilettes que je sens une profonde fatigue m'envahir. Elle ne s'ouvre pas, elle est bloquée. « Laisse-moi essayer. », je lance, sans aucun sous-entendus dans la voix. Je n'ai pas envie de ça maintenant. Pressant la poignée avec insistance, je manque de la déboîter. Ce serait vraiment stupide de la casser davantage. Après m'être défoulée contre cette foutue porte qui ne veut pas s'ouvrir, je m'appuie contre le mur, résignée. Je suis bloquée dans les toilettes, avec ma très chère ennemie. Merci, le hasard. Merci. « Tu n'aurais pas dû la claquer aussi fort. » Comme c'est facile de reporter la faute sur elle ! Je sais bien que les choses vont s'envenimer, mais j'ai besoin de me défouler sur quelqu'un. Désolée, Savannah. Tu es arrivée au mauvais moment.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 261
∞ arrivé(e) le : 05/03/2017
∞ avatar : Lauren Cohan **

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Jeu 6 Avr - 23:13


You'll think "How did I get here, sitting next to you?"
feat. January & Savannah

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Avec toutes les coupes qu’elle avait but se soir pour tenter d’oublier la soirée même à laquelle elle participait, il était évident, qu’à un moment ou un autre, la jeune femme allait être obligé de s’exiler aux toilettes. Et lorsqu’elle poussa la porte de ces derniers, qu’elle ressentit le calme qui y régnait, elle se demanda pourquoi elle n’était pas venue là plus tôt. Mais surtout, elle se demandait ce qu’elle faisait encore là. Sérieusement, elle ne pouvait supporter personne, et maintenant qu’elle avait fait son apparition, il n’y avait plus aucunes raisons pour qu’elle s’éternise. Peut-être que c’était justement ce qu’elle allait faire, juste après avoir vidé sa vessie qui menaçait d’exploser. Elle alla à la première porte qu’elle trouva et n’entendit pas qu’une autre personne se trouvait aussi là. Elle ne la vit qu’au moment où elle sortit et croisa son regard dans le miroir. Savannah marqua une pause en reconnaissant la jeune femme et se dit que décidément, ce n’était vraiment pas une bonne soirée. Il fallait qu’elle soit là, elle aussi.

Le pire, c’est que le manque de chance allait perdurer jusqu’au moment où la jeune femme tenta d’ouvrir la porte pour sortir de là. Il fallait vraiment que ça lui arrive, à elle, ce soir, alors qu’elle était déjà à bout. S’énervant contre la porte, Savannah fini par lui donner un coup de pied avant de râler à voix haute. Si encore elle avait été en présence d’un beau jeune homme, le problème n’aurait pas été le même, et elle aurait probablement trouvé de quoi occuper le temps jusqu’à ce que l’on vienne la délivrer. Sauf qu’elle se trouvait avec January. D’ailleurs, cette dernière lui passa à côté, avec son ton condescendant et tenta à son tour d’ouvrir la porte. Un échec, bien évidemment. Qu’est-ce qui lui faisait croire qu’elle pourrait y arriver contrairement à Savannah ? Mais la jeune femme ne dit rien, se contente de la regarder avec un petit sourire narquois sur le visage jusqu’à ce qu’elle se tourne vers elle et l’accuse. Et puis quoi encore !

« Mais bien sûr c’est de ma faute ! C’est probablement toi et tes mauvaises ondes qui avez bloqués la porte. »

La jeune femme avait conscience de se conduire comme une adolescente, mais en présence de January, elle ne pouvait être autrement, c’était plus fort qu’elle, et ce depuis tellement d’années qu’elle en avait même oublié le départ de leur chamaillerie. Il fallait tout de même avouer que cela faisait souvent rire Savannah, de se retrouver devant la brune et de se prendre la tête avec. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle continuait à se rendre dans sa boutique, rien que pour avoir sa petite dose.

« Tu pourrais peut-être te rendre utile au lieu de garder le mur.»



MACFLY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 944
∞ arrivé(e) le : 22/12/2016
∞ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Dim 9 Avr - 12:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You'll think "How did I get here,
sitting next to you?"

Savannah & January



Bon sang. Qu’est-ce que je fais là, coincée aux WC, avec Savannah Walker ? La seule personne de la soirée que je serais capable d’étrangler ou d’étouffer avec un rouleau de papier-toilette. Me voilà avec elle dans une pièce de moins de six mètres carré. Je vais la tuer, vraiment, si j’entends ne serait-ce que le son de sa voix.

Évidemment, elle parle. Au fond, c’était inévitable. De sa voix pleurnicharde et insupportable. Oh, quel malheur, quelle malchance. Qu’est-ce que j’ai fait au ciel pour avoir un karma pareil ? Je dois être née avec une malédiction, ce n’est pas possible autrement. Mettant toute ma rage à tenter d’ouvrir la porte, je ne parviens qu’à fragiliser davantage la poignée. Si je force encore, elle va céder, et nous serons coincées pour de bon. Alors c’est tout naturellement que j’accuse Savannah d’avoir claqué la porte trop fort ; sur quoi elle répond que je suis seule responsable, avec mes mauvaises ondes. Pff, ridicule. « Ça me semble bien moins probable. », je réponds, d’une voix tranchante. Et revoilà que nos caractères totalement opposés reprennent le dessus, assurant déjà bon nombre de répliques salées.

Me rendre utile, je veux bien, mais comment ? La porte est bloquée, et à moins de tambouriner dessus jusqu’à ce que quelqu’un nous entende, je vois mal ce que je pourrais faire. Oh, qu’est-ce que j’aurai aimé être enfermée ici toute seule… Simplement pour échapper à tout le monde, et avoir une excuse valable pour avoir subitement quitté la soirée. Mais non, Savannah me suit partout, j’avais oublié. Et avec elle, les embrouilles. Un rire clair s’échappe de mes lèvres, que je peine à retenir. « Ah oui ? Eh bien, je t’écoute, tu as quelque chose à proposer ? Avec le boucan qu’il y a à côté, ça m’étonnerait que quelqu’un nous entende. » L’avantage, c’est que personne ne m’entendra l’étriper non plus.

Comme rien ne se passe jamais comme prévu, je n’ai pas mon sac, et avec, ô précieux Graal, mon téléphone. Pas moyen d’appeler quelqu’un à la rescousse. Nous sommes dans une impasse, j’en ai bien peur. « Tu as ton téléphone ? Dis-moi oui, pour une fois tu serviras à quelque chose. » C’est totalement gratuit, et je le lance avec mon petit sourire de garce. Que la fête commence.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 261
∞ arrivé(e) le : 05/03/2017
∞ avatar : Lauren Cohan **

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Dim 16 Avr - 21:47


You'll think "How did I get here, sitting next to you?"
feat. January & Savannah

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Savannah lève les yeux au plafond et se retient de souffler comme une enfant exaspéré par le comportement d’une autre. Bien sur que c’est de sa faute, cela ne peut être autre chose. Elle savait pertinemment qui se trouvait déjà dans la pièce, et elle rêvait de passer un moment en tête à tête avec elle… Autant plonger son visage dans la cuvette des toilettes plutôt que de passer ne serait-ce qu’une seconde de trop en compagnie de January. Mais là, il faut bien avouer qu’elle n’a pas le choix, puisque la porte refuse de s’ouvrir. Il fallait vraiment que ça n’arrive qu’à elle ce genre de choses. Un regard noir se pose sur la jeune femme et la brune se retient de dire quelque chose de méchant. Pas qu’elles n’avaient pas l’habitude, mais si la jeune PDG commençait à perdre patience, elle serait bien capable de lui sauter dessus et de l’étrangler. Et comme elle savait que l’autre peste ne se laisserait pas faire, l’on ne retrouverait que leurs deux cadavres, et ça, Savannah ne le voulait pas trop. Puis, elle valait mieux qu’elle et ses répliques dignes d’une adolescente. Alors elle se contente de hausser les épaules, et de venir s’appuyer sur le mur du fond. Chose qu’elle reproche presque aussi tôt à January, lui intimant de se bouger les fesses pour trouver une solution à leur problème, sans casser un peu plus la porte, ce serait parfait, la demoiselle ne comptait pas passer la nuit ici et surtout pas en sa compagnie.

« Pourtant avec ta voix criarde, l’on devrait t’entendre à des kilomètres. »

Et voilà qu’elle se met elle aussi à se conduire comme une gamine, ce qui n’est pas du tout digne d’elle, mais Savannah n’y peut rien, c’est la jeune femme qui a cet effet sur elle. En réalité, elle n’a aucunes idées de ce qu’elles pourraient faire pour se sortir de là, à part peut-être attendre que quelqu’un arrive et ouvre la porte de l’extérieur pour les secourir ? Après tout, ça peut se faire d’un moment à l’autre, avec toutes les boissons qui sont servit de l’autre côté. Puis, un miracle se produit et January à une bonne idée. La brune se maudit un peu de ne pas y avoir pensé plutôt mais bon, aux paroles de la jeune femme, elle comprend que elle au moins, à son téléphone sur elle ! C’est déjà une bonne chose. Un sourire satisfait sur le visage, Savannah sort son téléphone de son soutient gorge, seul endroit où elle pouvait le mettre vu qu’elle avait eu la bonne idée de ne pas prendre de sac. Elle le déverrouille et se met à composer un numéro, celui du commissariat de la ville, afin de les avertir et qu’ils puissent prévenir quelqu’un à la soirée, vu qu’elle n’avait aucuns numéros des participants. Sauf que lorsqu’elle s’apprête à appuyer sur la touche verte, son regard est attiré par le petit logo, en haut à droite, qui indique qu’elle n’a pas de réseau. Bien entendu ! Pourquoi en serait-il autrement ?

« Pas de réseaux. Ta grosse tête doit bloquer les ondes. »

Petite vengeance personnelle sur le fait qu’elle ne servait à rien. Ce qui était totalement vrai dans cette situation mais que la brune ne voulait pas reconnaître.



MACFLY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 944
∞ arrivé(e) le : 22/12/2016
∞ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Mer 19 Avr - 12:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You'll think "How did I get here,
sitting next to you?"

Savannah & January


Ce que je la déteste ! D’habitude, lorsqu’elle vient à la boutique, on se taquine, c’est tout. Je n’ai pas envie de causer des embrouilles dans mon propre magasin et elle sait qu’elle n’a pas intérêt à en faire non plus. Je demande seulement une chose : qu’elle continue d’acheter de la lingerie chez moi, même si je pourrais clairement me passer d’elle. Je pourrais me passer de tout le monde, mais à ce train là je serais enfermée chez moi jour et nuit avec pour seule compagnie mon chien et des cookies. Quoi que ça m’irait aussi… Bref.

Le fait est que je suis coincée avec elle dans ces foutus toilettes, avec cette foutue porte qui ne veut pas s’ouvrir. Foutue vie. Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle ose me lancer des piques, alors que c’est de sa faute à elle si la poignée s’est bloquée. Quelle imbécile. « La preuve que non. », je réplique, ne prenant même pas la peine de croiser son regard. Si c’est pour voir son petit sourire de garce — que je fais bien mieux qu’elle, d’ailleurs —, non merci. Je m’appuie juste contre un mur en attendant l’inspiration divine. Une idée ne devrait pas tarder à me venir.

Et c’est sans grande surprise que j’ai une idée de génie. Qu’elle utilise son téléphone, qu’elle serve à quelque chose. Mais évidemment il n’y a pas de réseau. Comment tout pourrait bien aller ? Quand la nature est contre vous, elle l’est jusqu’au bout. Le pire dans tout ça, c’est qu’elle me reporte encore une fois la faute dessus alors que c’est moi le génie, dans cette histoire. « C’est juste que tu portes la poisse. » Cette hypothèse me pose déjà bien plus probable, voire plausible. Bon, ça ne nous avance pas plus que ça. Pas de réseau, cette satanée porte qui a décidé de se rebeller au pire des moments… Et le cerveau complètement à plat à cause du champagne. Je n’ai plus d’idée, j’ai épuisé mon stock. On devrait juste arrêter de se prendre la tête. Et si elle s’enfermait simplement dans un cabinet, pendant que j’attends que quelqu’un vienne nous chercher ? Au moins je n’aurai plus à voir sa tête qui me donne envie de pleurer. Je suis déjà prête à proposer l’idée, avant de me raviser. Je n’ai pas envie que ça se termine en massacre. « Au pire, on n’a qu’à attendre que quelqu’un aie une envie pressante. Avec tout ce qu’ils boivent, ça ne devrait pas être trop long. » Encore une excellente idée que voilà, merci January ! Bizarrement, je suis sûre qu’elle ne me répondra pas ça.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 261
∞ arrivé(e) le : 05/03/2017
∞ avatar : Lauren Cohan **

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Dim 23 Avr - 14:32


You'll think "How did I get here, sitting next to you?"
feat. January & Savannah

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Savannah s’était toujours demandé d’où pouvait bien venir cette rivalité avec la jeune femme. Mais elle avait beau cherché au plus profond de ses souvenirs, elle n’en trouvait pas la cause. Cela avait toujours été comme ça, tout simplement. Au fond, c’était même un peu marrant, en quelque sorte. Sauf aujourd’hui, alors que la jeune PDG n’avait clairement pas envie de se prendre la tête et passer du temps enfermé avec January pour seul compagnie. N’importe qui d’autre sauf elle, par pitié. Cette fille à un don pour faire sortir Savy de ses gonds, de la faire se comporter comme une petite gamine qui veut toujours avoir le dernier mot. Et c’est probablement pour cela qu’elle ne l’aime pas. Ne trouvant rien d’autre à faire, la demoiselle se pose contre un mur et elle attend, lance quelques piques à la brune, tout en se maudissant de ne pas avoir choisis de quitter la soirée beaucoup plus tôt. Cela lui aurait moins évité de se retrouver coincé ici. Avec le boucan qu’ils font à côté, même pas la peine d’espérer qu’on les entendra crier, même s’il fallait bien avouer que Savannah pensait bien que la voix de January pourrait bien exaspérer les personnes se trouvant dans les alentours, même à travers une porte et les murs. Pourtant ce n’est pas le cas.

La jeune femme ne prends même pas la peine de répondre, ça n’en vaut pas le coup. Puis elle en a marre de se prendre la tête avec elle, de la voir aussi surtout, marre de toutes ces histoires de soirées qu’elle ne supporte pas mais auxquelles il faut qu’elle participe. Qui aurait cru que c’était aussi fatiguant d’être riche ? Pour une fois, January a enfin une bonne idée, et la jeune femme sort son téléphone pour tenter de joindre quelqu’un. Bien évidemment, elle n’a aucun réseau. Pourquoi cela en aurait été autrement après tout ? Elle relève les yeux vers la brune et hausse un sourcil. Elle porte la poisse ? Savannah ne l’avait jamais vu de ce point là. Bah, c’était toujours moins réaliste que le fait que ce soit sa grosse tête à elle qui bloque toutes les ondes…

« Ca doit être ça, sinon ça n’aurait pas été toi avec qui je serais en ce moment ! »

Qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire pour mériter cela ?!? Savannah se met alors à rire à la proposition de sa rivale. C’est une super idée ça ! D’ailleurs faut être un génie pour y penser !

« Oh mais c’est l’idée du siècle ça ! Tu as eu quel diplôme pour en arriver là ? »

Okay, elle se moque pour rien, mais elle n’a que ça à faire Savannah. Elle est fatiguée, énervé par la situation, alors elle s’en prend à la première venue. En plus qu’il s’agisse de January n’arrange pas les choses. Se laissant glisser le long du mur, elle se retrouve assise par terre et pose sa tête contre le mur, regardant en l’air. C’est alors qu’elle vit la grille d’aération. Qui semblait assez grande pour laisser passer quelqu’un. C’était peut-être là une porte de sortie, au lieu d’attendre bêtement que quelqu’un ait envie d’aller au petit coin. Mais si elle voulait mettre son idée en marche, il fallait qu’elle en parle à January et il faudrait alors qu’elles travaillent ensemble, ce qui ne serait pas des plus évidents.

« J’ai peut-être une idée. Une intelligente cette fois. »




MACFLY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 944
∞ arrivé(e) le : 22/12/2016
∞ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Sam 29 Avr - 15:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You'll think "How did I get here,
sitting next to you?"

Savannah & January


Évidemment, puisque rien ne va, autant que rien n’aille jusqu’au bout ! Je suis bloquée aux toilettes avec Savannah et il n’y a pas de réseau. Génial, quelle soirée de folie. De toute manière dès que je suis arrivée ici j’ai su que rien n’irait. La chance ne peut pas toujours me sourire. Le plus dur dans cette histoire c’est que j’ai du mal à rester optimiste. Et même si l’hypothèse la plus probable reste qu’elle ne doit pas savoir se servir de son téléphone, je laisse couler, et passe à autre chose. Entre nous deux, c’est bien elle qui porte le plus la poisse. On ne peut même plus faire ses besoins tranquille sans qu’un boulet nous tombe dessus ! C’est pas normal quand même.

Sans faire part de mes réflexions à haute voix, je n’ai pas envie non plus que ça se termine en massacre, je lui énonce simplement l’idée que je viens d’avoir. Bon, d’accord, c’est loin d’être une idée de génie, mais au moins je propose ! Elle ne fait que me lancer ses piques à la figure en se lamentant sur son sort. C’est assez pitoyable, d’ailleurs. « Justement, je n’ai pas eu besoin de diplôme. J’ai pas besoin d’un foutu bout de papier pour prouver mon intelligence. » Eh hop, prends-toi ça. Je n’ai vraiment, mais alors vraiment pas envie d’arranger les choses.

Alors qu’elle s’assoit contre le mur, je m’apprête à en faire autant, avant de me raviser. Je n’ai pas envie de faire comme elle. Et puis, de toute manière, je suis capable de tenir plus de cinq minutes debout sans avoir le besoin de m’asseoir. Je me contente d’inspecter mes ongles, impeccablement limés et vernis. Juste un petit regard de côté, vers Savannah, de temps en temps. Elle regarde le plafond, comme une imbécile. Wouah, il est d’une blancheur éclatante, pas vrai ? Je m’apprête à lui faire la réflexion à voix haute, avant qu’elle ne me coupe dans mon élan. « Laisse-moi en juger, avant de te lancer des fleurs. », je réponds simplement, d’une voix sèche.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODOlittle panda.
avatar
MODO ∞ little panda.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 261
∞ arrivé(e) le : 05/03/2017
∞ avatar : Lauren Cohan **

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Ven 5 Mai - 18:29


You'll think "How did I get here, sitting next to you?"
feat. January & Savannah

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un sourire s’étire sur les lèvres de Savannah alors que sa meilleure ennemie semble prendre la mouche. Pourquoi cherchait à se justifier si cela ne la touche pas ? Mais c’est vrai que la brune n’avait pas été obligée de faire cette remarque en particulier. En vrai, elle se fout complètement du cursus scolaire de January et elle sait qu’il n’y a pas besoin d’avoir un diplôme d’une grande Université pour faire quelque chose de sa vie. Jamais elle ne le reconnaîtrait en public et à voix haute, mais elle adorait ce que faisait sa rivale dans sa boutique. Ce qu’elle dit, Savy’ ne le prends même pas mal. En faite, elle s’en fout un peu de tout ce qu’elle peut dire January, la seule chose qui l’énerve, et comme il faut en plus, c’est d’être enfermé ici avec elle alors que la jeune femme aurait pu rentrer chez elle et fuir cette interminable soirée.

« Ca va pas besoin de prendre la grosse tête non plus. »

Puisqu’elles sont condamnés à rester là tant que quelqu’un ne se décidera pas à venir dans les toilettes pour les en délivrer, Savannah décide de s’asseoir par terre et réfléchis à ce qu’elle pourrait faire. Elle se concentre surtout pour occulter la présence de l’autre brune. Laissant son regard vagabonder, il tombe sur une bouche d’aération, au plafond. Et alors, petit à petit, une idée germe dans son esprit. Et si c’était là leur moyen de sortir d’ici ? Oui, Savy était tellement désespérée qu’elle était prête à ramper dans le faux plafond pour trouver une sortie. Elle en fait part à l’autre, et bien sûr, elle lui répond d’une voix sèche. Savannah se contente de lever les yeux au plafond justement, avant de reprendre d’une voix calme et posé. Il faut bien que quelqu’un se comporte comme un adulte non ? Tout d’abord, elle pointe du doigt la grille d’aération, attends que January lève la tête pour la voir, puis explique.

« Ca doit bien mener quelque part. Et ça à l’air assez grand pour que l’on puisse rentrer. Ou du moins l’une d’entre nous. »

Probablement Savannah, parce que January, on aurait dit qu’elle avait fait quelques excès ces derniers temps. A moins que ce ne soit simplement sa robe qui ne la mettait pas en valeur. Après tout, lorsque l’on n’avait pas de goût…


MACFLY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 944
∞ arrivé(e) le : 22/12/2016
∞ avatar : Krysten Ritter.

MessageSujet: Re: You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January Lun 8 Mai - 17:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You'll think "How did I get here,
sitting next to you?"

Savannah & January



Je crois qu’il n’y a rien à faire. Savannah est aussi désespérée que moi sur le coup-là, et je m’en veux un peu de lui ressembler. Toutes deux contre le mur, toutes deux perdues dans nos pensées… Je ne cherche pas vraiment de solution, c’est vrai, parce qu’il n’y en a pas, je crois. C’est triste à dire, mais je pense qu’on a juste à attendre que quelqu’un s’aperçoive que la porte est bloquée, parce que personne ne remarquera notre absence. Je passe inaperçu ce soir, c’est terrible ! Enfin j’ai finalement trouvé le moyen d’attirer l’attention, on dirait, en allant aux toilettes au mauvais moment, avec ma meilleure ennemie pour unique compagnie. En même temps, difficile de tomber sur un homme sexy dans des toilettes pour dames… La situation serait gênante. Enfin, le silence est interrompu par la voix de Savannah. Elle a une idée, et si ç’avait été n’importe qui d’autre j’aurais sauté au plafond de joie ; mais voilà, c’est Savannah, je sais qu’elle n’a jamais de bonnes idées.

Je le savais, que cette fille était complètement folle. Mais à ce point, ça me semble complètement surréaliste. Passer par une grille de ventilation ? Sérieusement ? Oh, on se calme, je refuse de me plier en deux pour passer dans ce tunnel sale et lugubre. Il se passe toujours des trucs glauques là-dedans, dans les films — et pas besoin d’en avoir vu des centaines pour savoir. Hors de question que je grimpe dans ce conduit, plutôt mourir ! « Tu te considères peut-être comme un rat, mais moi, non, ça va, merci. » Je hausse les épaules, avant de la regarder de nouveau, l’air insistant. « Bah vas-y, alors, vu que c’est ton environnement naturel. » Qu’elle aille chercher du secours pendant que la princesse reste dans son château — pitoyable château que les toilettes, mais on va tâcher d’oublier ce détail.




made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

You'll think "How did I get here, sitting next to you?" # January

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-