AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Lun 27 Mar - 18:47


 

 
 


« Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Plus il voulait lutter, plus elle avait envie de le voir craquer. Elle s’amusait bien, Grace. Et pourtant, elle savait pertinemment que ça n’avait rien d’un jeu. Au fond, il lui en voulait toujours un peu pour cette histoire avec Killian. Et elle, elle transformait la situation en un jeu. Un jeu dont elle était la reine, malheureusement pour lui. Mais elle n’allait certainement pas éprouver de remord, bien sûr que non. Elle débutait tranquillement en plus, commençant simplement par attiser sa curiosité en parlant de ce rendez-vous avec l’un de ses mannequins. Mais sa conversation n’était pas aussi innocente qu’elle le faisait croire. Elle provoquait consciemment son intérêt lorsqu’elle en disait si peu, mais en même temps juste assez pour qu’il se pose des questions. Il la connaissait sans doute trop bien pour ne pas s’en rendre compte. Mais il tombait quand même dans son piège, William, un piège qui allait finir par se refermer sur lui. Profitant de l’avantage qu’elle avait sur lui, la belle le contemplait avec un petit sourire angélique sur les lèvres. N’était-elle pas adorable ? Non, surement que non. Il commençait même à détourner le regard, comme boudeur parce qu’il comprenait qu’elle ne dirait rien. Elle afficha un sourire amusé, presque attendri de le voir comme ça. – Mais je n’en sais pas vraiment plus que toi, chéri. déclara-t-elle d’un ton tout ce qu’il y a de plus innocent. Mais son but n’était pas non plus de le rendre vraiment jaloux, elle voulait juste capter son attention. Et quoi de mieux qu’entretenir un certain mystère pour cela ? Quoi de mieux, elle venait de trouver même bien mieux grâce à son petit jeu avec cette tige de cerise. Ah… Il en fallait tout de même parfois peu pour troubler un homme. Mais elle n’allait pas s’en plaindre, pas alors qu’elle le voyait la dévorer des yeux comme il le faisait. Il la contemplait avec intensité, comme s’il ne pouvait plus détourner son regard d’elle un instant. Et le pire, c’était qu’il ne semblait même pas s’en rendre compte puisqu’il lui demandait lui-même pourquoi elle, elle le regardait de cette façon. Sans perdre de temps, la jeune femme offrit à son mari un sous-entendu des plus explicites. Elle obtint tout de suite une réaction de sa part puisqu’il était profondément troublé, et pourtant il affirmait ne rien n’imaginer du tout. Comme si elle allait le croire. C’était limite s’il n’avait pas toujours la bouche ouverte. Mais elle lui répondit simplement avec légèreté. – Oh, c’est bien dommage pour toi. Elle passa insidieusement sa langue entre ses lèvres, comme pour appuyer ses dires. Il tentait bien de retrouver une conversation plus innocente. Mais elle attrapait le moindre de ses propos pour lui faire des insinuations de plus en plus osées. Elle était trop forte en la matière pour le laisser faire. Surtout, elle n’avait pas dit son dernier mot. Le contemplant toujours d’un regard troublant, elle en était arrivée à lui faire part d’une envie un peu plus explicite. Et si elle avait obtenu une réaction évidente chez William, elle jouait avec aisance les innocentes. Elle savait mieux que personne passer de l’ange au démon et vice-versa, Grace. Mais son époux n’était pas naïf. Il lui rétorqua rapidement que c’était elle qui lui faisait des sous-entendus. Cette fois, elle ne put s’empêcher d’émettre un petit rire. Evidemment qu’elle lui en faisait, même un adolescent les aurait compris. Surtout avec la façon dont elle le regardait, celle dont elle lui souriait. Et pourtant, elle secoua la tête négativement tout en lui répondant. – Mais non, je parlais d’un massage. Je n’y peux rien si tu as pensé à autre chose, moi. Bien sûr, Grace. On y croit. Au moins, finalement, l’idée du massage le rassurait maintenant. Alors que si elle avait commencé par lui proposer de le masser, il aurait été beaucoup plus méfiant. Mais sans risquer de lui laisser le temps de changer d’avis, la jeune femme se saisit d’une huile de massage avant de s’installer sur son homme, dos à elle. Retrouver son corps lui faisait un bien fou. Elle était même tentée d’aller bien plus loin que le massage innocent qu’elle était en train de lui offrir. Mais elle s’efforçait de rester sage, pour le moment. Elle le massait depuis plusieurs minutes, retrouvant tout comme William cette petite bulle qui n’appartenait qu’à eux. Si, au début, elle l’avait senti frissonner à son contact, elle sentait qu’il commençait progressivement à se détendre. Elle prit même le temps de lui demander si ce qu’elle faisait lui plaisait. Et sa réponse ne tarda pas, déclenchant un sourire satisfait sur le visage de la belle. – Tant mieux. répondit-elle simplement avant de retrouver le silence. Elle voulait surtout qu’il cesse de se méfier autant d’elle, et qu’il profite uniquement de ce massage sans se poser de questions. Les yeux fermés, relaxé, c’était ce qu’il semblait faire peu à peu. Ce ne fut que plusieurs longues minutes plus tard, sans avoir dérapé une seule fois à l’inverse de d’habitude, que la jeune femme reprit la parole, comme si de rien n’était. – Tu veux bien te retourner pour que je te masse aussi le torse ?

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Lun 27 Mar - 19:52



~ GRAAL~
"Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Elle sait pas ! Bien sur qu'elle savait ou peut être qu'elle n'avait même pas de rendez vous, ce qu'elle voulait c'était juste le troubler et déclencher la jalousie chez lui rien de plus ! Peut être qui n'y avait pas ne mannequin, peut être qu'il n'y avait même pas de rendez vous en faite ! Mais lui, il était bien trop naïf pour s'en rendre compte. Alors il entrait dans son jeu et ce laisser peu à peu avoir sans parvenir à ce maîtriser. Elle dit ne pas en savoir plus, pff tu parle ... elle ne voulait rien lui dire surtout, c'était surtout ça ! Il mourrait d'envie d'en savoir plus, il avait envie de savoir mais il ne dit rien ... il ce contenta de lui sourire d'un air forcé avant de détourner les yeux mais Grace en était loin d'avoir finit de jouer avec lui. Elle lui donnait ce petit surnom affectueux, elle le fixait d'un air innocent, comme si de rien n'était. Si elle voulait le faire bouder un peu plus elle y arrivait parfaitement ... parce qu'en gardant le silence, Will ne faisait que ce poser des questions plus qu'il ne le devrait, qu'est ce qu'il n'aimait pas quand elle jouait avec sa patience. Et pourtant le pauvre n'avait rien vue, il n'y avait pas qu'avec sa patience qu'elle voulait jouer mais bien plus encore. Elle voulait le troubler, le faire craquer ... non pas simplement dans le seul but de ce faire pardonner, non elle voulait le faire craquer par plaisir ? Non en faite il ne savait pas vraiment dans quel but elle voulait qu'il craque mais en tous cas elle mettait toutes les chances de son côtés pour y parvenir. Ce truc avec la cerise, ce n'était pas innocent non plus ! Et puis les sous entendus qu'elle lui faisait ! Il n'était pas stupide, même si il disait le contraire il avait parfaitement comprit ce qu'elle voulait dire et son esprit ne pouvait pas s'empêcher d'y penser quand même. Elle parlait d'un massage, il avait envie de rire tellement elle n'était pas crédible, mais il ce contenta de garder son air sérieux sur le visage. Il ne voulait pas lui donner raison surtout. Puis elle lui proposa un massage et contrairement à ce qu'il aurait du faire ... il accepta. Une belle erreur, elle parvenait déjà à le troubler rien qu'en le regardant alors si elle venait à le toucher c'est sur qu'elle allait l'avoir à sa merci en quelques secondes seulement. Allongé sur le lit, elle assise sur lui, il profitait de ce massage et même si il était ailleurs, elle avait un total contrôle sur lui. Rien que ce sentir ses doigts glisser sur lui ça le troublait ! Grace gardait le silence et d'un côté c'était rassurant mais d'un autre ... il ce demandait si elle n'était pas en train de préparer quelques chose ! Il était plongé dans cette petite bulle qui n'appartenait qu'à eux mais pour combien de temps encore. A sa question, William était encore ailleurs mais il prit tout de même soin de répondre, évidement que c'était agréable et que ça lui plaisait surtout ! Puis elle retrouva le silence, sans pour autant arrêter son massage. Retrouvant quelque peu ses esprits, William ce demandait surtout pourquoi elle était aussi calme, ce n'était pas son genre de ne rien dire, ou de ne pas tenter quoi que ce soit ! Bon sang qu'est ce qu'il aimerait lire dans ses pensées des fois. Sortant de ses pensées lorsque elle reprit la parole, William ne répondit pas tout de suite mais il ce retourna tout de même pour lui faire face. Bon sang ... c'était encore pire maintenant qu'il la voyait. Mais il ne voulait pas qu'elle remarque ce trouble, il était censé lui faire la tête alors il ne voulait pas qu'elle voit à quel point elle le faisait craquer. - Pourquoi tu fais tous ça ? Le réveil en douceur, le petit déjeuné surprise puis le massage ? J'aime beaucoup c'est pas la question mais ... je te trouve ... enfin tu agis pas comme d'habitude ! Dit il en la fixant tout en ce redressant doucement sur ses avant bras pour ce rapprocher d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Lun 27 Mar - 20:39


 

 
 


« Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Elle s’était rapprochée doucement, mais surement de lui. Elle n’agissait pas du tout aussi innocemment qu’elle le prétendait, non. Elle était bien décidée à faire tout ce qu’elle pouvait pour qu’il craque enfin, et qu’il cède à la tentation. Elle ne voulait pas rester éloignée de lui une journée de plus. Et elle était prête à tout pour obtenir ce qu’elle désirait, comme toujours. Elle était sure d’y parvenir en plus. Parce que plus les minutes passaient, plus elle abaissait les barrières qu’il avait mises entre eux au fur et à mesure. Et, finalement, ce fut avec une facilité déconcertante que la belle avait réussi à lui faire accepter un massage. Sans perdre de temps, elle s’installa sur lui pour débuter son petit massage. Un innocent et doux massage. Elle prenait soin de glisser ses doigts avec tendresse sur la moindre parcelle de sa peau, profitant de ce moment charnel avec presque autant de plaisir que lui. Il était tout de même assez difficile pour elle de résister à l’envie d’aller plus loin. Ses mains se baladaient presque instinctivement sur son corps mais elle faisait tout pour rester focalisée sur son dos. Elle sentait qu’elle était parvenue à avoir le contrôle sur lui. Docile, il se laissait complètement faire en se contentant uniquement de savourer son massage. Elle aurait pu à tout moment se montrer plus entreprenante pour tenter de l’avoir mais… Non. Elle ne voulait pas seulement qu’il cesse de lutter, elle voulait qu’il vienne de lui-même jusqu’à elle. Elle le voulait, lui, mais elle voulait tout autant qu’il la veuille. Alors elle se montra extrêmement sage plusieurs minutes durant. Elle ne se doutait pas du tout de toutes les questions que William pouvait bien se poser. Il aurait eu beaucoup de mal à deviner ce qu’elle avait en tête, étant donné qu’elle-même n’avait pas réellement prévu quoi que ce soit. Elle profitait simplement de cet instant à ses côtés en attendant le moment où il craquerait enfin. Et, s’il le fallait, elle était gentiment prête à lui donner un coup de pouce. Estimant qu’il était assez détendu pour accepter sa demande, la jeune femme finit par lui proposer de se mettre sur le dos pour qu’elle puisse le masser également sur le torse. Il ne lui répondit pas mais s’exécuta aussitôt pour lui faire face. Oh, William, tu ne sais pas à quoi tu t’engages. Il se montrait réceptif, bien trop réceptif pour réussir à résister longtemps… Mais elle n’allait pas s’en plaindre, Grace. Se redressant à peine pour le laisser se retourner, la jolie blonde se retrouva vite assise à califourchon sur lui mais son regard plongé avec intensité dans le sien cette fois. Sans dire quoi que ce soit, elle attrapa à nouveau l’huile de massage pour en faire couler plusieurs gouttes sur son mari. Elle s’attelait tranquillement à la tâche lorsqu’il brisa le silence pour lui demander… Pourquoi elle faisait tout ça. D’après lui, elle n’agissait pas comme d’habitude. Elle laissa tomber le flacon d’huile sur le matelas avant de baisser le regard vers Will. – J’essaye juste de te faire plaisir… confia-t-elle innocemment alors qu’elle posait finalement ses mains contre son torse. Elle commençait à le masser avec délicatesse, laissant à nouveau ses doigts glisser contre sa peau. La seule différence, c’était que cette fois son regard était profondément plongé dans le sien. – Tu n’aimes pas que je m’occupe de toi ? demanda-t-elle avec un petit sourire enjôleur sur les lèvres. De sa bouche, ça pouvait très vite sonner comme un nouveau sous-entendu. Mais, sans s’en préoccuper davantage, la belle poursuivait tranquillement son massage. Avec la position qu’ils avaient, et la tenue qu’elle portait, elle lui offrait une vue des plus appréciables. Elle ne le quittait pas du regard, se penchant même parfois davantage vers lui lorsque ses mains montaient plus haut. Son bassin suivait doucement, se mouvant de temps à autre contre celui de William. Elle ne réagissait pas alors que son intimité glissait parfois contre la sienne au gré de ses mouvements. Mais elle semblait surtout focalisée sur son innocent massage.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Lun 27 Mar - 21:50



~ GRAAL~
"Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il avait accepté le massage et il ce laissait totalement faire mais il pensait à beaucoup de chose. En faite, il ce demandait surtout pourquoi est ce qu'elle agissait de cette façon. Ce n'est pas que Grace n'avait jamais ce genre d'attention pour lui mais là ... non elle n'en faisait pas trop mais c'était étrange ! Elle attendait quelques choses en retour ? "Ben oui, elle veux juste que tu craque en faite ! C'est tout ce qu'elle veux" Ils connaissaient tous les deux l'issues de cette histoire et c'est pour ça qu'elle était aussi ... calme. Elle savait qu'elle allait gagner donc de toute façon pourquoi devrait elle agir autrement ? Les yeux clos, il tentait surtout de chasser tous sa de son esprit et il n'avait vraiment pas de mal à le faire, limite si il n'oubliait pas pourquoi il lui faisait la tête. D'ailleurs, il ce rendait compte que ça faisait une semaine, peut être même plus qu'il boudait comme un gosse pour quelques chose de ridicule. Pour un article et quelques photos détournées de leur contexte ? Muh ... ouais pour un jeune couple c'est normal, c'est presque mignon d'être jaloux pour si peu mais après des années de mariage c'est quand même moyen non ? Mais ils étaient quand même vraiment proche sur les photos ! Enfin, ils avaient l'air d'être si complices, si ... proche ! Trop proche ! Ahh voilà qu'il recommence à y penser, il fallait vraiment qu'il ce sorte tous ça de la tête ! Elle lui avait affirmé qu'il n'avait pas de raison de s'en faire et il aimerait ne pas s'en faire mais c'est difficile. Prenant une grande inspiration, il chassa une nouvelle fois les images de sa tête lorsqu'il entendit la voix de sa femme. Il ne répondait pas vraiment à sa demande, du moins pas de vive voix mais il finit par ce retourner quand même pour lui faire face. Et cette fois, il était perdu ! Maintenant que son regard était plongé dans le sien, il ne parvenait pas à le détourner et comme elle était assise sur lui, il n'avait aucun moyen de s'en aller ou de détourner la conversation. De toute façon il n'en n'avait pas envie, il ne voulait pas détourner les yeux, il ne voulait pas briser ce contact de toute façon il en était incapable. Ce redressant sur ses avant bras, comme si il cédait peu à peu à la tentation. Il la fixait et elle faisait de même avec cette intensité particulière dans le regard. Il parvint tout de même à lui poser la question qui lui trottait dans l'esprit depuis qu'il avait posé les yeux sur le plateau du petit déjeuné. Pourquoi ? Et bien, elle ne lui donna pas vraiment de réponse, du moins pas dans l’immédiat puisque elle ce contenta d'attraper le flacon d'huile pour lui en faire tomber quelques gouttes sur le torse et reprendre son massage comme si de rien n'était. Si elle savait de quoi il avait envie à cet instant, elle jouerait beaucoup moins les innocentes ! "Arrête ! Tu te sort tous de suite ça de la tête" La fixant toujours avec cette intensité si particulière dans le regard, il attendais qu'elle réponde et c'est ce qu'elle finit par faire. Juste pour lui faire plaisir ! Dit elle en laissant ses doigts glisser avec douceur contre sa peau sans le lâcher du regard. Bon sang elle voulait le rendre dingue ? Un mince sourire ce dessina sur les lèvres de William, alors qu'elle reprenait en lui demandant si lui n'aimait pas ça. Quelle question ! Il la voyait ce rapprocher ce lui, mais encore une fois c'était un massage, tous ce qu'il y à des plus innocents, mais en la voyant si proche, elle n'imaginait pas à quel point il avait envie de capturer ses lèvres. Cette fois, il était vraiment perdu et même sa raison n'avait plus aucun pouvoir sur lui. Il sentait son bassin contre le sien, son intimité frôler la sienne a travers son survêtement, sans parler de la vue imprenable qu'elle lui offrait à chaque fois qu'elle ce penchait un peut plus vers lui. De quoi lui retourner la tête et ça marchait en plus. - J'adore ça ! Dit il dans un petit murmure avec un beau sourire sur les lèvres. - Tu adore me faire craquer hein ! Dit il soudainement, en penchant doucement la tête sur le côté. - Tu crois que je ne te vois pas venir ? Avec ton massage innocent ! Ben ... non il ne l'avait pas vue venir et il tentait de s'en sortir comme il pouvait. - Je boude encore tu sais ! Mouais ... lui même n'était pas convaincu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Lun 27 Mar - 22:43


 

 
 


« Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Elle n’était pas la seule, au fond, qui jouait les innocentes. Parce qu’il savait très bien, William. Il savait parfaitement ce qu’elle était en train de faire. Mais il ne luttait pas, il ne résistait pas. Il se laissait faire avec beaucoup de facilité. Et c’était bien pour une seule raison, parce qu’il adorait ça autant qu’elle. Il aimait ce jeu entre eux, il aimait la voir user de ses charmes pour le séduire. Et surtout, il aimait la façon dont les choses allaient se terminer. Elle n’avait aucun doute, non. Elle paraîtrait présomptueuse s’ils n’avaient pas déjà vécu ce genre de situations des dizaines de fois. Jusqu’à présent, même avec de l’entraînement, il n’était jamais parvenu à changer l’issue finale. Alors c’était peut-être bien parce qu’il n’avait aucune envie de la changer, en fin de compte. Sereine, la jeune femme ne doutait pas de ses atouts pour le charmer. Elle se jouait de lui, mais surtout elle jouait avec lui. Et si elle restait sage dans ses gestes, elle sentait malgré tout l’emprise qu’elle retrouvait peu à peu sur lui. Elle n’avait aucune idée du remue-ménage qui se passait dans la tête de son mari, trop occupée qu’elle était à le masser. Elle se montrait extrêmement douce avec lui, et son massage s’avérait plutôt chaste en comparaison de ce qu’elle lui offrait d’ordinaire. Assez pour qu’il accepte sans hésiter de se retourner pour lui faire face. Mais lui masser le dos et lui masser le torse, ça n’avait rien à voir. Le regard de la jolie blonde s’était instantanément plongé dans celui de l’homme de sa vie alors qu’elle commençait déjà à lui appliquer de l’huile sur la peau. Et lui aussi, il la regardait, d’un regard tout aussi intense que le sien. Il ne semblait pas vouloir s’en détourner, il ne la quittait pas des yeux ne serait-ce qu’une fraction de seconde. Durant quelques instants, elle eut l’impression que le temps s’était suspendu. Elle le massait toujours mais elle oubliait son petit jeu, profitant surtout de ce contact si proche entre eux. S’il savait à quel point elle avait envie de lui, Grace. Cela faisait plusieurs jours déjà qu’ils n’avaient pas fait l’amour tous les deux. Ils n’avaient pas même eu un quelconque rapprochement charnel. Et ça lui manquait, oui, plus que de raison. Ce que son regard parvenait sans mal à faire comprendre, même malgré elle cette fois. Mais elle ne disait toujours rien, se contentant de le masser sagement alors qu’elle reprenait finalement ses esprits pour répondre à sa question. Elle voulait lui faire plaisir, oui, et rien de plus. C’était ce qu’elle disait en tout cas bien qu’elle avait surtout envie de le retrouver. Elle voulait qu’il oublie cette histoire, elle voulait qu’il se rende compte qu’il était le seul homme dont elle avait envie, elle voulait qu’il lui fasse l’amour. Mais elle n’allait pas lui dire tout ça, non. Elle préférait poursuivre son massage bien qu’il s’avérait de moins en moins innocent. Progressivement, ses gestes devenaient plus brûlants. Et plus les secondes avançaient, plus elle se penchait vers lui. Elle lui offrait une vue imprenable sur son visage, sa poitrine, son corps tout entier. Et, en même temps, elle mouvait doucement son bassin contre le sien. William ne semblait pas indifférent, il ne semblait pas non plus perdre une miette du spectacle qu’elle lui offrait. Il finit par laisser échapper un sourire avant d’avouer combien il adorait qu’elle s’occupe de lui. Elle lui répondit avec un même sourire, quoique plus aguicheur, plus envoûteur. – Alors laisse-toi faire… lui suggéra-t-elle, en vile tentatrice qu’elle était. Elle sentait bien qu’il était de plus en plus réceptif. Son regard semblait dévier de plus en plus, et il s’était redressé légèrement comme pour se rapprocher d’elle. Si elle le voulait, elle pourrait l’embrasser là, tout de suite. Elle savait qu’il ne résisterait pas. Mais non. Ça ne lui suffisait pas, à Grace. Elle avait toujours envie de plus, toujours besoin de plus. Et il avait l’air de le comprendre parce qu’il lui affirma soudain qu’elle adorait le faire craquer. Sur le moment, elle ne s’y attendait pas, ce qui la poussa à laisser échapper un petit rire. Vous savez, le rire faussement innocent qui en disait long. Il n’imaginait pas combien elle aimait ça… C’était même malsain d’aimer autant le faire craquer. Si elle aimait plaire, avec lui c’était pire encore. Mais il ne lui laissa pas le temps de répondre qu’il ajouta rapidement qu’il avait très bien compris où elle voulait en venir. – Oh William… Tu le vois, mais tu me laisses faire… Tu es sur que je suis la seule à aimer ça ? demanda-t-elle d’une voix malicieuse, joueuse. La vérité, c’était qu’il aimait ça autant qu’elle. Mais, comme pour lui rappeler la réalité, le jeune homme reprit la parole pour lui préciser qu’il boudait encore. Vraiment ? Il avait une drôle de façon de bouder dans ce cas. Mais elle garda ses pensées pour elle, préférant se pencher vers lui. Cette fois, son visage se trouvait extrêmement proche du sien. – Tu pourrais faire tellement de choses un peu plus… adultes… Si tu le voulais… murmura-t-elle alors qu’elle frôlait ses lèvres avec les siennes, juste à peine, juste assez pour le troubler. Mais elle ne l’embrasserait pas, non. En fait, elle se redressa même rapidement, avant qu’il ne puisse lui-même être tenté de le faire. – Mais je respecte ton choix de bouder ! conclut-elle d’un ton bien plus léger alors qu’elle reprenait tranquillement son massage. Elle le rendrait fou un jour, elle le savait.

 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Lun 27 Mar - 23:33



~ GRAAL~
"Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il ne pouvait qu'en profiter et ce laisser faire, elle avait le contrôle total sur lui, et encore elle gardait une certaine distance parce que si jamais elle venait à franchir la dernière barrière qui peinait déjà à tenir debout, elle allait gagner c'est sur. La dévorant des yeux il profitait également de la vue qu'elle lui offrait, la nuisette qu'elle portait ne recouvrait pas vraiment tous son corps et quand elle ce penchait en avant, il avait le droit à une vue ... à couper le souffle et pourtant il connaissait son corps par cœur mais à chaque fois elle parvenait à le troubler et surtout lui donner envie de la redécouvrir encore et encore, il ne pourrait jamais s'en lasser. Il aimait ça qu'elle prenne soin de lui, évidement ! Il adorait ça même il n'y avait vraiment pas de honte à le montrer et puis d'ailleurs elle devait surement le savoir puisque ça ce voyait. Elle le tentait, elle le poussait à bout, elle faisait tous pour qu'il lui cède, comme elle faisait à chaque fois ! A chaque fois qu'elle s'approchait, il avait envie de l'embrasser et ça devenait de plus en plus difficile de résister. Il ne pensait plus à rien, son esprit était totalement déconnecté du reste du monde, il n'avait qu'une envie ... craquer et l'embrasser, parce que ça faisait bien trop longtemps qu'il s'en était privé. Mais il avait bien trop de fierté pour céder, pour lui céder surtout ! Il ne voulait pas être celui qui craque, pas cette fois ! Il était censé lui en vouloir et ça ne pouvait pas changer avec un simple massage. Alors il reprit la parole en lui disant qu'il voyait parfaitement ou elle voulait en venir, évidement qu'il savait et elle aussi ! D'ailleurs en l'entendant, la jeune femme ne tarda pas à ce mettre à rire, elle éclata de rire même comme si elle ne le prenait pas du tout au sérieux. Non ! Il ne céderait pas ! Il boudait toujours et il ne lui ferait pas ce plaisir ! Mais le pire c'est qu'elle continuait de le provoquer, elle continuait son petit massage pas si innocent et elle le poussait encore une fois. Il la laisse faire ? Ben est ce qu'il avait le choix ? "Ben tu pourrais la repousser par exemple. Lui dire que ce n'est pas le moment, que tu ne veux pas, enfin il y à beaucoup de chose que tu pourrai dire ..." Sauf qu'ils savent tous les deux qu'il est incapable de lui dire non ! Qu'il est incapable de la repousser, surtout maintenant que la charme faisait effet. - Je n'ai pas dis que je n'aimais pas ça ! Et je pourrais parfaitement te repousser ! Je ne suis pas aussi facile à avoir tu sais ! Non mais là il y avait de quoi dire ! "Il n'y à que toi qui y croit mon pauvre garçon"C'était risible tellement il était ridicule ! Mais elle, elle était toujours fidèle à elle même, malicieuse, séductrice. Elle ne le prenait pas du tout au sérieux, pire encore elle prenait plaisir à le provoquer encore. Oui il aimait ça, oui il aimait qu'elle le pousse à craquer, parce qu'à chaque fois il tentait de lutter et à chaque fois elle allait un peu plus loin pour le pousser. Cette femme n'avait aucune limite ! Et c'est ce qu'il adorait chez elle ! Mais il boudait encore et il était hors de question qu'il lui fasse ce plaisir. Ce rapprochant de lui, elle approcha son visage, au point de venir frôler ses lèvres sans réellement les toucher ! Oh non, elle non plus ne voulait pas lui faire ce plaisir. Captivé par son regard, il ne pouvait que dévier les yeux pour les poser contre ses lèvres, si proche et tellement loin à la fois. Il ressentait ce manque de façon tellement intense qu'il fallait presque l'embrasser mais heureusement pour lui, elle recula bien vite avant qu'il n'est le temps de le faire. A cause de ce rapprochement, il avait senti son cœur s’accélérer, son souffle ce couper et son corps entier ce raidir, uniquement pour ne pas manquer ne serait ce qu'une seule seconde ce rapprochement. Ils n'avaient pas fait l'amour depuis longtemps, quelques jours ... mais pour eux c'était comme si ça faisait un mois, il ne l'avait pas non plus touchée depuis, ni embrassée comme il savait si bien le faire. Troublé, il avait le regard dans le vide, il tentait surtout de ce reprendre alors qu'elle retrouvait cet air innocent en reprenant son massage en disant respecter son choix. Tu parles elle attendait juste le bon moment pour le faire craquer. - Tu ... tu parlais de quoi quand tu disais ... des choses plus adultes ? Reprit il en ce redressant d'avantage, attrapant ses mains pour entrelacer ses doigts aux siens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Mar 28 Mar - 0:23


 

 
 


« Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




C’était tellement jouissif d’avoir une telle maitrise sur lui, tellement addictif aussi. Elle aimait trop sentir cette emprise qu’elle avait sur lui. Pourtant, il en avait une tout aussi forte, si ce n’était davantage encore, sur elle. A la différence de William, elle ne savait absolument pas résister. Mais, à cet instant, elle n’avait franchement pas l’impression qu’il tentait de lutter contre quoi que ce soit. Son regard se faisait de plus en plus intense, de plus en plus baladeur aussi. Elle voyait combien il était loin d’être indifférent à la vue qu’elle lui proposait en plus des gestes qu’elle lui offrait. Et ce regard brûlant auquel elle avait droit, ce regard qu’elle était la seule à connaitre, il lui donnait envie d’aller plus loin encore. Il connaissait son corps par cœur, et pourtant il semblait toujours aussi mordu, toujours aussi amoureux. Et c’était bien la chose qui lui importait le plus, à Grace. Si elle se montrait aussi charmeuse, aussi séductrice avec lui, c’était certes parce que c’était dans sa nature… Mais aussi parce qu’elle ne voulait pas risquer un jour qu’il puisse se lasser d’elle. Aussi fort soit leur amour, cette passion qu’ils avaient… Elle s’entretenait. Elle ne tenait surtout pas à perdre un jour cette lueur, cette flamme qu’elle voyait dans le regard de William quand il la contemplait. Elle sentait bien qu’il avait de plus en plus de mal à résister. Il avait l’air prêt à la dévorer à tout moment, et pourtant il parvenait à garder le contrôle. Elle n’allait pas bien loin non plus, parce qu’elle espérait bien qu’il fasse ce premier pas vers elle. Après tout, c’était lui qui lui en voulait depuis des jours. Elle, il savait pertinemment qu’elle n’attendait qu’un signe de sa part pour le retrouver. Il le savait puisqu’il lui affirmait même avoir compris son petit manège pour le faire craquer. Il l’avait compris mais il ne semblait nullement dérangé par son jeu, bien au contraire puisqu’il la laissait faire volontiers. Et il ne pouvait pas dire le contraire car elle ne l’avait jamais obligé à quoi que ce soit. Elle s’était contentée de lui faire des propositions, propositions qu’il avait acceptées les unes après les autres. Mais, comme elle l’avait si bien dit, il aimait ce petit jeu tout autant que sa femme. Et, rapidement, il confirma ses paroles bien qu’il ajouta qu’il pouvait parfaitement la repousser. Parce qu’il n’était pas « aussi facile à avoir » qu’elle le croyait. Disait-il alors qu’il se trouvait allongé sous elle, à la dévorer du regard. Elle ne le croyait pas, évidemment qu’elle ne le croyait pas. Mais elle lui adressa simplement un sourire séducteur tout en lui répondant d’une voix tout aussi charmeuse. – Tu pourrais me repousser mais… Tu n’en as aucune envie. Il pouvait ben essayer de dire ce qu’il voulait, elle aurait toujours le dernier mot. D’autant plus maintenant qu’il avait admis aimer ce qu’elle était en train de faire. Il ne pouvait pas la repousser, elle le savait, et le pire c’était qu’elle n’avait aucune gêne à le dire. Elle avait beaucoup d’assurance, Grace, peut-être même un peu trop. Mais s’il y avait une chose dont elle ne doutait pas, c’était bien de ses charmes. Elle aimait le provoquer, elle aimait le titiller au point qu’il perde tout contrôle de lui-même. Elle voulait attiser ce désir en lui, elle voulait qu’il en devienne incapable de lutter. Elle n’avait aucune limite, c’était vrai. Mais ce qui l’était tout autant, c’était qu’il aimait ça. Jouant toujours autant avec lui, la belle décida de se pencher jusqu’à son visage pour venir effleurer ses lèvres avec les siennes. Elle le voyait baisser les yeux vers sa bouche, dévorant ses lèvres du regard. Elles étaient toutes proches, elles étaient à lui… Et elle sentait bien à cet instant que le temps s’était comme arrêté alors qu’ils étaient si proches et si loin à la fois. Un peu comme dans ces films avec la scène du baiser tant attendue qui était tournée au ralenti. Mais… Non. Sans crier gare, la jeune femme se redressa subitement pour l’empêcher de lui voler ce fameux baiser. Elle reprit son massage en toute innocence bien que son regard était toujours plongé dans le sien. Elle avait senti qu’il était à sa merci, pourtant elle avait coupé court à ce moment. A croire que le voir craquer n’était pas suffisant… Non, elle voulait qu’il lui saute dessus, littéralement. Qu’il se laisse submerger par cette envie, qu’il ne réponde plus de rien. Après une semaine loin l’un de l’autre, elle était en droit de l’exiger tout de même. Ou peut-être qu’elle était trop demandeuse. Mais elle n’en démordait pas. Il finirait par céder, qu’il le veuille ou non. Poursuivant son massage avec douceur, la jolie blonde fut soudain interrompue par son mari alors qu’il avait attrapé ses mains dans les siennes. Ses doigts désormais entrelacés aux siens, elle n’avait pas d’autre choix qu’arrêter son massage. Elle afficha un petit sourire sans répondre tout de suite à sa question. Il n’avait surement pas besoin de dessin pour comprendre où elle voulait en venir… Mais s’il voulait qu’elle se montre plus claire, elle en était parfaitement capable. Son regard ancré dans le sien, ce fut d’une voix suave qu’elle lui donna sa réponse. – Je parlais de venir m’embrasser, prendre possession de moi pour me faire tienne. Me faire gémir de plaisir au point que je perde totalement le contrôle sous tes assauts. Je parlais de toi qui me fais l’amour, William. Ses mots la troublaient elle-même. Mais elle n’avait pas dit son dernier mot. – Enfin, tant pis. ajouta-t-elle subitement avec un sourire taquin. Elle retira ses mains des siennes et se détacha même de lui pour se lever. – Il faut que j’aille me doucher, si je ne veux pas être en retard à mon rendez-vous. l’informa-t-elle comme si de rien n’était avant de retirer sa nuisette pour laisser apparaitre son corps presque entièrement dénudé sous le regard de William. – Tu peux me rejoindre si tu veux. conclut-elle dans un clin d’œil avant de filer sans attendre sa réponse dans la salle de bains. Vile tentatrice qu’elle était.
 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3585
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Mar 28 Mar - 21:25



~ GRAAL~
"Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il est clair qu'elle avait du pouvoir sur lui, Grace était bien la seule femme au monde capable de le mener par le bout d nez par un simple sourire ou même le soumettre à sa volonté en quelques secondes seulement. Grace était la seule femme au monde à avoir ce pouvoir et elle n'avait aucuns scrupules à s'en servir contre lui quand elle voulait obtenir quelques choses. Seulement, avec le temps il avait toujours tenté de lutter, il luttait toujours d'ailleurs parce qu'il était hors de question qu'il lui cède à chaque fois, même si ... de toute façon elle parvenait toujours à ses fins. Mais il tentait toujours de lui tenir tête contrairement à elle. William avait également ce pouvoir sur elle, il pouvait faire chavirer le cœur de sa belle rien qu'en un regard mais il était s'en servait beaucoup moins qu'elle, peut être qu'il avait bien trop de remord à le faire contrairement à elle. Mais quoi qu'il en soit, Grace ne savait pas lui résister non plus ... seulement tous de suite il n'était pas question de ça puisque pour l’instant c'est elle qui avait l'avantage et il ne parvenait plus vraiment à lutter. Elle prenait un malin plaisir à jouer avec lui, le provoquer tout en jouant les innocentes, elle faisait d'un simple et innocent massage quelques chose de bien plus intense et torride, et son regard ! Bon sang ce regard qu'elle avait, ce regard si intense, si perçant ... qu'est ce qu'il ne ferait pas pour qu'elle le regarde de cette façon. Il ne savait pas si ça venait du manque ou ...non en faite c'est juste qu'elle savait toujours comment s'y prendre avec lui ! Mais bon sang qu'est ce qu'il avait envie de l'embrasser, il avait envie d'oublie ce pourquoi il lui en voulait, il voulait même oublier tous le reste pour ce focaliser uniquement sur elle et rien de plus. Elle continuait son petit massage l'air de rien laissant ses doigts toujours glisser contre sa peau sans le lâcher des yeux ne serait ce que quelques secondes. Seulement, sans même le vouloir William ne faisait que la pousser un peu plus dans sa provocation, des fois il fallait vraiment qu'il apprenne à ce taire. Elle avait raison ! De toute façon il ne pourrait pas le repousser d'ailleurs il n'en n'avait pas du tout envie ! Il le disait mais ça ce voyait qu'il n'en pensait pas du tout un mot. Elle n'avait pas à douter de ses charmes ! Surtout lorsqu'elle pouvait voir dans quel état elle pouvait le mettre rien qu'en ce rapprochant de lui. Il ne voulait pas la repousser, au contraire il voulait qu'elle ce rapproche encore plus, il voulait la retrouver, l'embrasser, partager ce moment avec elle et oublier le reste mais ... sa fierté le poussait à ne pas craquer. Elle finit par ce rapprocher, bien trop pour qu'il puisse garder les esprits clairs, bien trop pour rester sage. Ces lèvres étaient si proches qu'ils pouvaient les embrasser, il en avait envie terriblement envie même il s'approcha même un peu plus pour le faire sans parvenir à les atteindre puisque au dernier moment elle recula en le laissant sur sa faim. Il la détestait pour ça ... il détestait quand elle jouait à ce jeu ! Quand elle faisait ça, elle voulait surtout lui faire comprendre que pour avoir ce qu'il voulait il devrait lui courir après et venir la chercher lui même. Bon, malheureusement pour lui, il n'aurait pas le droit à son baiser tous de suite alors qu'il en mourrait d'envie mais craquer maintenant ... non ce n'était pas possible ! Alors elle reprit sa position sur lui, continuant son massage comme si de rien n'était en le provoquant toujours avec ce regard bien trop troublant. Si elle pouvait lire dans ses pensées, elle pourrait y voir à quel point ses idées sont loin d'être sage ! Au bout de quelques instants, il ce redressa, prenant ses mains dans les siennes et rapprocha son visage du sien pour murmurer quelques mots. Ses doigts entrelacés aux sien, son visage proche d'elle ... c'était une véritable torture de ne pas capturer ses lèvres, c'était une torture oui ! Comme toujours elle prenait ce plaisir à le pousser et plus elle parlait plus elle était en train de le rendre dingue. Il n'avait pas besoin d'un dessins non, mais avec la façon qu'elle avait de décrire ce qui pourrait ce passer, Will ne répondait déjà plus de rien. Instinctivement, il c'était rapprocher encore d'elle, frôlant tout juste ses lèvres. - Je vois ... Dit il dans un murmure, il était totalement à sa merci, troublé et si elle voulait finir de l'achever elle n'avait qu'à le repousser et le pire c'est ce qu'elle finit par faire ! Il s'y voyait déjà ! Et il avait terriblement envie d'elle mais plutot que de lui donner ce qu'il voulait elle ce contenta d'un "Tant pis. Tant pis ? Comment ça tant pis ! - Quoi ? Non ... comment ça tant pis ! Brisant ce contact alors qu'il n'avait pas envie qu'elle s'en aille, il ne pouvait que la fixer sans dire quoi que ce soit de plus. Quelle peste ! Elle le rendait dingue et elle le plantait là ! - T'es sérieuse ! Toujours immobile, il la fixait avec envie mais avec surprise en même temps, non elle était vraiment cruel de lui faire ça ! En plus il était même sur qu'elle trouvait sa drôle elle. Laissant tomber sa nuisette devant lui, l'avocat était toujours bouche bée alors qu'il al regardait faire ... cette femme c'est le diable en personne, non .. c'est la tentation incarnée ! Entrant dans la salle de bain en lui proposant de la rejoindre, Will resta immobile pendant quelques secondes. Si jamais il allait la rejoindre elle pouvait tout de suite annulé son rendez vous. - Madame Flyleaf, vous êtes le mal en personne ! Dit il avant de détourner les yeux de la porte puis ce lever à son tour pour aller la rejoindre. Si il franchissait cette porte ça voulait dire qu'il avait perdu ... mais de toute façon c'était évident non ? Franchissant la porte il reprit en la fixant avec intensité. - Je crois que tu va devoir annuler ton rendez vous ! Et sans plus attendre il entra dans la douche sans même attendre sa réponse pour aller capturer ses lèvres, l'embrassant déjà avec passion, envie à force de trop le tenter il avait craqué, encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6145
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ Mer 29 Mar - 1:30


 

 
 


« Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Evidemment que non, elle n’avait aucun scrupule à se servir de l’emprise qu’elle avait sur son mari, Grace. Il était l’homme qu’elle aimait, celui qui partageait sa vie mais aussi ses nuits. Elle n’avait pas le moindre soupçon de remord à jouer de ses charmes avec lui. Au contraire, elle était tout à fait légitime à agir de façon aussi séductrice face à lui. D’autant plus qu’il était loin de s’en plaindre. Il pouvait bien tenter de résister, de lutter contre tout le désir qu’elle provoquait en lui. Mais, au fond, il aimait ce petit jeu autant qu’elle. Tout autant qu’elle adorait le charmer, il se laissait tenter sans protester aucunement. Il se retrouvait happé dans cette bulle qui n’appartenait qu’à eux. Et, peu à peu, elle sentait qu’il s’approchait de la limite qu’il ne voulait surtout pas franchir. Pourtant, elle se montrait bien moins entreprenante qu’elle aurait pu le faire. Elle se contentait de masser sagement le torse du jeune homme, jouant uniquement de ses regards pour le déstabiliser. Mais il lui en fallait peu pour capter toute son attention. Il semblait hypnotisé, il se redressait même de plus en plus pour se rapprocher d’elle. C’était comme s’il était à sa merci, suspendu à ses lèvres il voulait l’embrasser. Elle le voyait bien, Grace. Elle remarquait aisément l’état dans lequel elle le mettait sans tenter le moindre geste. Elle aurait pu tout aussi bien le laisser céder mais… Non, cela ne semblait pas suffisant. Comme pour éveiller plus encore son envie, la belle empêcha tout baiser pour reprendre simplement son massage. Elle avait conscience qu’il détestait ça, mais ça ne l’incitait que davantage à poursuivre son petit jeu. Et, exactement comme elle l’avait deviné, William ne paraissait plus vouloir se contenter de son massage. Il saisit même ses mains dans les siennes, comme pour avoir toute son attention alors qu’il voulait en savoir plus. Il voulait en savoir plus, il voulait surtout en voir plus. Elle savait pertinemment qu’il attendait le moindre geste de sa part mais elle n’en ferait rien. Pas cette fois. A la place, la jolie blonde entreprit de lui répondre d’une façon des plus explicites. Ses mots ne faisaient que rendre la situation plus brûlante, plus troublante encore. Elle ne cachait pas ses intentions… Seulement, il affirmait si bien qu’il boudait toujours qu’elle comptait bien le pousser à lui venir de lui-même. Son visage tout près du sien, Will semblait avoir complètement oublié ses propres paroles. Il ne maintenait plus aucune distance. Bien au contraire, il se rapprochait encore plus pour venir frôler ses lèvres dans un murmure. Il était à point. Juste là, tout de suite, prêt à craquer. Et c’était le moment qu’elle choisit pour se dérober. Bondissant presque de sa place, Grace se retrouva vite debout sous le regard stupéfait de son mari. Il croyait quoi ? Qu’elle voulait juste le faire craquer ? Oh non. Elle souhaitait le voir clairement baisser les armes et lui montrer combien il la voulait. Ses yeux étaient remplis de surprise mais elle y voyait toujours ce trouble, cette envie. Il ne semblait même pas comprendre ce qui arrivait, ce qui poussa la belle à lui rappeler qu’elle était attendue. Evidemment, maintenant qu’elle le voyait à sa merci, elle voulait voir à quel point il l’était. Diabolique, elle était diabolique. Le pire, c’était que ça l’amusait beaucoup. Elle le laissait sur sa fin, et elle en était ravie. Elle était surtout une véritable petite peste, Grace. Elle ne pouvait même pas imaginer tout ce qu’il devait penser à cet instant. Mais sans s’en inquiéter davantage, elle s’empressa de se débarrasser de sa nuisette, simplement pour lui offrir une vue attrayante pour le tenter une ultime fois avant de rejoindre tranquillement la salle de bains. Alors qu’elle retirait sa petite culotte, elle entendit le joli compliment qu’il venait de lui faire. Le mal en personne, il exagérait tout de même… Elle n’était pas si cruelle, si ? Elle laissa un petit sourire malicieux apparaitre sur ses lèvres avant d’entrer dans la douche et allumer l’eau chaude sans lui donner de réponse. Elle savait qu’il allait la rejoindre d’un instant à l’autre. Et il le fit encore plus vite qu’elle ne le pensait parce qu’elle le vit rapidement passer la porte pour plonger son regard dans le sien. Son regard… Il était tellement intense. Comme s’il était prêt à la dévorer sur place. Elle le contemplait avec des yeux bien plus aguicheurs, bien plus provocateurs, des yeux qui semblaient le défier de venir. A ses mots, un sourire naquit sur le visage de la jeune femme qui n’eut toutefois pas le temps de lui répondre quoi que ce soit parce qu’il venait de pénétrer dans la douche. Et, sans la laisser réagir, William vint capturer ses lèvres dans un baiser passionné, enflammé… Un baiser qui parvenait déjà à éveiller cette douce chaleur en elle. Sans se préoccuper de l’eau qui coulait contre leurs corps, elle entoura ses bras autour de son cou pour appuyer ses lèvres contre les siennes. Elle répondait avec la même ferveur, la même envie à son baiser ardent. Cela lui faisait tellement de bien, bon sang. Elle pouvait bien jouer les tentatrices, elle était aussi accro à lui que le contraire. Ce ne fut qu’après plusieurs longues secondes qu’elle détacha doucement ses lèvres des siennes pour affirmer sa victoire. Mais elle vit à cet instant que, trop pressé de la rejoindre, il n’avait même pas pris la peine de se déshabiller entièrement. Un sourire amusé apparut sur ses lèvres alors qu’elle tirait légèrement sur le tissu qui recouvrait la partie la plus intéressante de son anatomie. C’était injuste, elle était nue, elle. Mais il n’allait surement pas resté ainsi bien longtemps. – Tu étais si pressé que ça de venir me rejoindre ? demanda-t-elle d’un ton taquin. Elle le provoquait encore, toujours. Elle finirait par s’en mordre les doigts. Mais elle n’y songeait pas, trop occupée qu’elle était à profiter de ces retrouvailles tellement attendues. Elle approcha une nouvelle fois son visage du sien pour lui offrir un nouveau baiser ardent.
 


  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bouche-toi les oreilles. Bouche-toi les oreilles fort fort fort. Tu entends comme je t'aime ? ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-