AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6462
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Jeu 30 Mar - 19:17


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Quelque chose se passait, oui, c’était indéniable. Elle avait cette impression étrange avec William, celle d’être à sa place. Elle se sentait parfaitement à l’aise, comme si elle le connaissait depuis toujours. Un peu comme lorsqu’elle était en compagnie de ses meilleurs amis. Et, en même temps, il y avait quelque chose de bien plus fort, bien plus intense. Elle se sentait comme envoûtée à chaque fois que leurs regards se croisaient trop longtemps. Et puis, elle le trouvait vraiment trop craquant. Elle en oubliait son petit-ami, ses amis, et le reste du monde. Elle oubliait qu’elle ne le connaissait même pas, une heure plus tôt. Elle oubliait combien ils étaient différents tous les deux. Il n’appartenait pas à son cercle, en fait elle ne savait pas le situer. Il était juste… Lui. Et ça faisait du bien d’être simplement bien avec un garçon, sans se préoccuper de quoi que ce soit. A cet instant, il n’y avait que ce moment si particulier avec lui qui comptait. Même lorsqu’il la complimentait, elle ressentait quelque chose de différent par rapport à ce qu’elle éprouvait quand un autre garçon le faisait. Il y avait cette sensation encore inconnue dans son ventre. Si d’ordinaire, elle se serait amusée à troubler son interlocuteur, il n’en était rien avec William. Elle était bien plus touchée lorsque ces mots venaient de lui. Alors elle lui adressa simplement un beau sourire, quoiqu’un peu intimidée en l’entendant dire qu’il ne faisait que dire la vérité. Elle, Grace, elle était intimidée par un garçon ? Ça, c’était une première. Mais elle évita de trop y réfléchir. Ce n’était pas le moment d’essayer de comprendre ce qui lui arrivait. Retrouvant une certaine assurance, elle eut tout de même besoin de quelques mots de la part de l’adolescent, notamment au sujet de l’intérêt de l’histoire, pour tenter de se motiver à travailler. Même s’il affirmait ne pas être le meilleur en la matière, il semblait tout de même plus intéressé qu’elle. Quelque chose lui disait qu’il devait être un élève plutôt consciencieux. Le partenaire idéal pour une fille comme Grace, qui pouvait se laisser vite distraire, particulièrement quand le sujet ne l’intéressait pas. Pourtant, elle fit preuve de beaucoup de sérieux une fois le travail commencé. Elle n’avait même pas remarqué le regard intense avec lequel William la contemplait. Et peut-être qu’il valait mieux, sinon elle se serait une nouvelle fois noyée dans ses yeux. Elle épluchait un bouquin d’histoire avec attention depuis plusieurs minutes déjà lorsque les portes de la bibliothèque s’ouvrirent, laissant apparaitre son petit-ami. On ne pouvait pas dire qu’elle l’accueillait avec beaucoup de chaleur. A vrai dire, il ne lui laissait pas le temps de dire quoi que ce soit puisque la seule chose qu’il voulait, c’était l’entraîner avec elle jusqu’au terrain de foot pour qu’elle joue les pom-pom-girls. Et ce n’était pas qu’elle n’aimait pas ça même si, il fallait avouer, elle était moins enthousiaste qu’en arrivant au lycée. Non, c’était surtout qu’elle avait mieux à faire. Ce n’était pas comme s’il s’agissait d’un match, bon sang. Et pourtant, Kyle insistait encore et encore. Il ne semblait pas comprendre qu’elle n’en avait pas envie, en fait il ne voulait pas le comprendre. Tout autant qu’elle avait une liste de petits-copains plus longue que son bras, il avait un sacré palmarès de copines de son côté. Ils s’étaient beaucoup amusés l’un comme l’autre, et lorsqu’ils s’étaient finalement mis en couple, beaucoup l’avaient vu comme le fait qu’ils avaient enfin trouvé chaussure à leur pied. Evidemment, elle était la fille le plus populaire, lui le garçon le plus populaire, alors ils étaient faits l’un pour l’autre, bien sûr. Bien sûr, oui. Enfin, au fond, elle l’aimait bien mais il avait tellement l’habitude que les filles soient en admiration devant lui qu’il avait du mal à gérer une copine comme Grace. Elle était beaucoup plus indépendante, beaucoup plus insaisissable. Et beaucoup plus caractérielle, aussi. S’il ne voulait pas comprendre, elle se chargea rapidement de l’obliger à le faire. Elle ne supportait pas qu’on lui force la main. Elle était trop entêtée pour qu’on puisse l’obliger à faire quoi que ce soit lorsqu’elle n’en avait pas envie. Ce qu’il constata rapidement à ses dépens alors qu’il laissait enfin tomber. Il tenta tout de même de l’embrasser avant de quitter les lieux mais elle ne répondit pas vraiment à son baiser. Elle avait un sacré caractère, oui. Elle n’était pas uniquement la petite potiche aux pompons qu’il aurait voulu qu’elle soit. Mais, au fond, c’était aussi son caractère qui la démarquait autant des autres filles. Se retrouvant à nouveau seule, la jolie blonde laissa échapper un petit sourire. Elle savait pertinemment que, d’ici la fin de l’après-midi, tout le monde parlerait de la dispute du « couple-star » du lycée. Ce qu’elle n’appréciait pas particulièrement, pas du tout même. Enfin, elle préféra éviter d’y penser. Tournant la tête vers son partenaire d’exposé, elle était désolée qu’il ait assisté à une scène aussi ridicule. A vrai dire, elle en était même gênée mais il s’empressa de la rassurer. Il lui affirma qu’il s’en remettrait avant d’ajouter qu’il n’en était surement pas de même pour son petit-ami dont elle avait certainement blessé l’égo de mâle démesuré. Ses mots déclenchèrent un léger rire de la part de Grace, surtout parce qu’elle savait qu’il avait raison. Kyle se prenait au sérieux, bien plus au sérieux qu’elle d’ailleurs. – Ça ne lui fera pas de mal. rétorqua-t-elle avec un petit sourire avant d’ouvrir à nouveau son livre pour retrouver la page à laquelle elle se trouvait. Elle avait tout de même remarqué que William semblait plutôt content qu’elle ait rembarré l’adolescent. Il avait même affirmé qu’elle avait bien parlé. Mais elle se disait que c’était surtout parce qu’il n’avait aucune envie de se coltiner cet exposé entier tout seul. Alors qu’elle reprenait déjà sa lecture, la belle entendit pourtant à nouveau la voix du jeune Anglais qui l’appelait. Elle releva les yeux vers lui, surprise par sa demande. Il avait une question indiscrète à lui poser. – Oui, ma couleur est naturelle. lâcha-t-elle avec un petit sourire malicieux. Elle plaisantait mais, en général, c’était ce genre de choses qu’on lui demandait quand on lui posait une question indiscrète. Mais quelque chose lui disait que c’était un tout autre sujet qu’il voulait aborder. Reprenant un ton plus sérieux, elle finit par accepter. – Bon, c’est quoi, ta question ? l’interrogea-t-elle avec un sourire en coin sur le visage. A dire la vérité, elle était plutôt curieuse de savoir ce qu’il allait bien pouvoir lui demander.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3747
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Jeu 30 Mar - 19:48



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était peut être le début de quelque chose qu sait ! En tous cas William était bien loin de cette idée en ce moment, en faite il avait même du mal à garder les idées claires alors qu'elle était là, si proche de lui. Sa présence le troublait et il ce rendait compte qu'elle n'avait pas forcément besoin de le regarder pour qu'il ce sente étrange. Est ce normal ? C'était bien la première fille qui lui faisait cet effet et c'était assez effrayant. Est ce à cause de son image de fille populaire ? Non, William ce fichait d'être populaire en faite il voulait surtout ce faire discret alors ce n'était surement pas pour ça. Alors pourquoi ? Parce qu'elle avait ce charme naturel en elle et il venait de flashé sur elle, le coup de foudre ! Vous connaissez ? C'est exactement ce qui était en train de ce passer mais ça ils ne le savaient pas encore. Après quelques compliments, ils parvient tous de même à ce plonger dans leur travail, malheureusement le travail n'allait pas ce faire tout seul alors autant qu'ils s'y mettent maintenant. Seulement, ils n'allaient pas être tranquille très longtemps puisque après quelques minutes à peine, Kyle ... l'actuel petit ami de Grace venait de faire son entrée bien décidé à ce qu'elle le suive à son entrainement. A peine était il rentré qu'il avait déjà attiré tous les regards vers lui, ce mec était en quelques sorte l'équivalant de Grace en mec ... il était beau, grand, attirant, bref le physique parfait du garçon qui plait à toutes les filles, le sportif de base en faite ! Aux yeux du lycée tous entier ils étaient le couple glamour, le couple parfait, les deux plus populaire ! Pourtant, Grace ne semblait pas aussi ravi que ça de le voir débarquer c'est à peine si elle lui adressa un regard. C'était le genre de petits détails qui n'échappait pas à l’œil de William, ce mec ne la respectait pas vraiment, elle lui avait dit non et pourtant il continuait de la pousser pour qu'elle vienne avec lui. William ce proposa même pour continuer, si elle voulait y aller elle pouvait tout à fait y aller ! Mais la belle blonde n'y voyait pas du tout de cet œil là puisque elle lui fit rapidement comprendre d'une façon des plus claires qu'il était hors de question qu'elle le suive. Le pauvre venait de ce prendre un vent sans même comprendre pourquoi et apparemment il le prenait plutot mal à en juger par le regard qu'il venait de lancer à William. Grace venait de le repousser et la petite scène n'avait pas échappé aux yeux des personnes présentes dans la bibliothèque, ils pouvaient même les entendre chuchoter, ça allait surement faire le tours du lycée en quelques secondes seulement. Le regardant partir, William reposa finalement son regard sur sa partenaire alors qu'elle s'excusait déjà qu'il est du assister à la petite scène de ménage. Ce n'était pas de sa faute à elle si elle avait un "petit ami" stupide et irrespectueux envers elle, franchement elle n'avait aucune raison de s'excuser. - Oui, ça fait parfois du bien de ce faire remettre à sa place ! Un scène qui n'allait pas oublier de sitôt mais reprenant plus sérieusement, Will ce pencha légèrement vers elle pour lui parler d'une voix un peu plus discrète, tous le monde n'avait pas besoin de les entendre. Il ne parviendrait pas à ce concentrer de nouveau sans lui poser cette question avant. Riant légèrement à sa réponse, ce n'était pas vraiment de sa couleur de cheveux dont il voulait parler mais ... c'était quelques chose de plus personnel. - Je suis content de l'apprendre ! Moi qui pensait avoir à faire à une fausse blonde ! Dit il en souriant avant de reprendre avec plus de sérieux alors qu'elle lui accordait le droit de lui poser cette fameuse question. La fixant droit dans les yeux pendant quelques secondes, silencieux, il finit par reprendre. - Pourquoi est ce que tu sort avec un mec comme lui ? Il n'avait pas peur de la choquer, il n'avait pas non plus peur qu'elle le prenne mal ou qu'elle lui dise simplement de ce mêler de ce qu'il le regarde. - Je veux dire, il ne te traite pas vraiment comme tu le mérite. Il ne te respecte pas et il souhaite uniquement ta présence pour ... son image ? Je trouve ça bête ! Dit il avec sérieux. Grace était loin d'être comme toutes les autres, oui elle était belle, oui elle était populaire mais ... est ce une raison pour ne pas être prise au sérieux ? - Je sais que ça ne me regarde pas mais ... tu mérite mieux qu'un sportif qui pense être le centre du monde ! Reprit il en baissant doucement les yeux malgré cet air toujours aussi sérieux et déterminé. Qui est il pour lui dire ça ? Personne ... du moins c'est ce qu'il pense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6462
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Jeu 30 Mar - 20:40


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle ne savait pas expliquer ce qui rendait William si différent de tous les autres. Il l’était, c’est tout. En quelques minutes à ses côtés, elle avait l’impression de découvrir un garçon adorable, intéressant, et tellement craquant. Elle avait cette envie de le connaitre davantage, comme si elle sentait qu’elle ne devait pas le laisser filer. Elle ignorait ce dont il s’agissait mais c’était un véritable coup de foudre qui était en train de les oublier. Elle se sentait tellement bien avec lui qu’elle en arrivait à oublier tout le reste, jusqu’à son petit-ami… Mais ça, c’était avant que Kyle ne débarque dans la bibliothèque. Kyle, lui, n’avait rien à voir avec William. Il n’avait rien de différent des autres garçons qu’elle fréquentait, au contraire il en était le prototype même. Tout le monde trouvait qu’ils allaient bien ensemble. Cela ne faisait pas plus d’une semaine, et pourtant ils étaient déjà le couple-phare du lycée. Ils étaient admirés comme le seraient les personnages d’une série. Et, justement, c’était l’impression qu’elle avait quand elle était avec lui, Grace. Leur relation était frivole, légère. Ils étaient bien moins amoureux que les gens ne le disaient. En tout cas, elle, elle ne l’était pas. C’était sans doute aussi pour cette raison qu’elle refusait sans mal de le rejoindre alors que n’importe quelle fille aurait dit oui à sa place. Mais elle n’était pas n’importe quelle fille. Elle suivait ses envies avant de suivre celles de son petit-ami. Alors c’était sans mal qu’elle l’avait rembarré pour qu’il la laisse tranquille. Elle n’avait aucun remord, ni aucune tristesse due à leur dispute d’ailleurs. A vrai dire, elle était simplement quelque peu agacée que leur petite querelle ait eu lieu devant toutes ces personnes et… Devant William, surtout. Sans trop savoir pourquoi, elle se sentait comme gênée qu’il ait assisté à cette dispute. C’était comme si, sans qu’il ait besoin de dire quoi que ce soit, elle sentait qu’il trouverait ce garçon ridicule. Et elle n’avait pas envie qu’elle, il la trouve ridicule. C’était déjà assez étrange qu’elle ait ce genre de pressentiment sur les pensées d’un garçon qu’elle connaissait à peine. Mais ce qui l'était encore plus, c’était bien qu’elle s’en préoccupait. Elle se fichait bien de l’avis des autres en règle générale. Mais là, avec William, c’était différent. Alors, retrouvant un contact visuel avec lui, la jolie blonde ne mit pas longtemps à s’excuser pour la petite scène. Mais il ne semblait pas dérangé plus que ça. En fait, il avait surtout l’air content qu’elle ait remis Kyle à sa place. Souriant légèrement à la réponse de l’adolescent, elle s’apprêtait déjà à se remettre au travail. Mais, apparemment, il avait une question à lui poser, une question qu’il qualifiait lui-même d’indiscrète. Elle était quelque peu intriguée bien qu’elle répondit d’abord par l’humour, une réponse qui fit d’ailleurs rire William. Ce rire… Elle commençait déjà à en être accro, bon sang. – Certainement pas ! rétorqua-t-elle avec un petit sourire amusé comme pour entrer dans son jeu. Mais elle finit par retrouver son sérieux pour lui demander quelle était sa question. Le regard plongé dans le sien, elle attendait qu’il se décide à parler. Finalement, ce fut assez discrètement qu’il lui demanda… Pourquoi elle sortait avec un mec comme lui. Kyle, donc. Elle était quelque peu surprise, Grace. A vrai dire, personne ne lui avait posé une question pareille. Pour tout le monde, ce couple était une évidence. Hormis peut-être sa meilleure amie qui, elle, avait quelques réserves. Mais, en règle générale, personne ne lui aurait posé une telle question. Elle s’en retrouva carrément décontenancée, si bien qu’elle ne répondit pas tout de suite. Reprenant la parole pour expliquer ses dires, William lui affirma que son petit-ami ne la traitait pas comme elle le méritait. Il déplora même le fait qu’il souhaitait sa présence pour son image. Elle le regarda avec un certain trouble cette fois alors qu’il terminait ses explications. Pourtant, d’ordinaire, elle ne laisserait pas quelqu’un se mêler de son couple comme il le faisait. Mais… Ce qu’il disait la touchait. C’était la première fois que quelqu’un estimait qu’elle méritait mieux. Gardant le silence quelques instants, la belle ne savait pas vraiment comment répondre. – C’est… T’es la première personne à me dire tout ça. avoua-t-elle avec un petit sourire, comme pour se laisser le temps de lui donner une véritable réponse. – Kyle est un gentil garçon tu sais, il est juste… Idiot, parfois. Mais je ne vois pas pourquoi je mériterais… Mieux. Toutes les filles voudraient être à sa place, après tout. Mais, au fond d’elle, Grace savait que son couple ne durerait pas. – Ça s’est fait comme ça, à une soirée. On ne s’était jamais retrouvé célibataires en même temps, puis finalement on s’est rapproché et voilà… Tu peux pas comprendre, les gens… Tout le monde me tannait pour qu’on se mette ensemble, ça a juste fini par se faire… De toute façon, lui ou un autre… Ils se ressemblaient tous… Tout sauf lui.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3747
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Jeu 30 Mar - 21:18



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Kyle avait finit par quitter les lieux, laissant Grace et William ne nouveau tous les deux en tête à tête. C'est vrais qu'il était content qu'elle est remis Kyle à sa place, le pauvre il avait même finit par détaler sans demander son reste, comme quoi Grace était bien loin d'être celle que tous le monde pense. Mais au moins, ça voulait dire que sa compagnie n'était pas si désagréable que ça ! Lui qui pensait être d'un ennuis mortel ce n'était pas trop le cas en fin de compte. Il ce disait surtout qu'ils allaient pouvoir passer encore un peu de temps tous les deux même si techniquement ils n'étaient pas réellement là pour papoter et ce raconter leur vie. Elle n'avait aucunes raisons de s'excuser pour son idiot de copain et puis pourquoi était elle désolé ? Parce qu'il avait assisté à cette scène de ménage ? Il ne lui en voulait pas, d'ailleurs elle n'avait fait que ce "défendre" et fait comprendre qu'elle n'était pas à sa disposition quand monsieur en avait envie. Ce n'était pas tous les jours que le grand Kyle, capitaine de l'équipe de foot ce fait remettre à sa place par une fille, surtout par sa petite amie. Mais quelques chose avait frappé William lorsque Kyle était entré. C'était comme si elle n'avait pas réagit, comme si elle n'en n'avait rien à faire de le voir débarquer, elle n'avait pas non plus levé les yeux vers lui, elle ne lui avait pas adressé de sourire et limite si elle lui avait décroché un mot. Elle n'était pas contente de le voir arriver et encore moins de le voir venir briser ce moment ... comme si Kyle n'était rien d'autre qu'un garçon parmi tant d'autre alors le jeune homme mourrait d'envie de lui poser cette question. Pourquoi est ce qu'elle était avec lui si ... elle n'avait pas de sentiment pour lui ? Et surtout pourquoi rester avec un garçon aussi égoïste ? Il tentait de ne pas y penser mais c'était plus fort que lui, il voulait savoir et puis ça leur donnait aussi l'occasion de faire plus ample connaissance. Ce rapprochant pour tout de même rester discret, il finit par lui demander si il pouvait lui poser la question au moins. Mais Grace en profita pour plaisanter, histoire de rendre l’atmosphère plus agréable surement et William ne ce fit pas prier pour rentrer dans son jeu. Elle plaisantait sur sa couleur de cheveux, mais ce n'était pas du tous de ça dont il voulait parler même si il riait avec elle. Retrouvant tous son sérieux, le jeune Anglais finit par lui poser LA question qui lui trottait dans la tête et au passage il n'hésita pas non plus à lui dire sa façon de penser sans s'inquiéter de la choquer ou la mettre en colère. Contre toute attente, Grace semblait surprise qu'il lui pose ce genre de question en plus d'après elle, il était le premier à lui demander ça. - Vraiment ? Parce que ça crève les yeux que ... vous n’êtes pas bien ensemble, ou plutot que vous n'êtes pas sur la même longueurs d'ondes. Mais est ce vraiment important d'être sur la même longueurs d'ondes à leur âge ? Ils étaient encore tellement jeune et encore tellement de temps avant de connaitre le "grand amour". Le regard plongé dans le sien, Will restait attentif face à ces explications. - Seulement parfois ? Reprit il l'air légèrement pensif, il était évident que non. - Parce que je suis sur que tu n'es pas cette fille superficielle, cette fille uniquement bonne à secouer des pom pom pour encourager une équipe de foot ! Et je suis aussi sur que tu as beaucoup à apporter aux autres, plus que tu ne le penses ! Tu n'es pas juste cette fille populaire à qui on colle une étiquette sans même chercher à te connaitre ! Non elle était bien plus que ça et c'était pour cette raison qu'elle méritait d'avoir quelqu'un qui tiens à elle pour la personne qu'elle est et non pour bénéficier de son image ou sa popularité. - Tu mérite quelqu'un qui tiens à toi, qui t'aime pour ce que tu es ! La fille que tu es et non pour bénéficier de ta popularité. Dit il le regard toujours plongé dans le sien avant qu'elle ne reprenne pour lui expliquer comment c'était passé sa rencontre avec Kyle. Oh que si il comprend ... mieux que personne ! Sa mère avait tout fait pour le pousser dans les bras de nombreuses filles de riches familles uniquement parce qu'ils étaient du même bord, mais ce n'était pas ça une relation, ou même l'amour ! - Je sais ce que c'est ! Dit il en perdant doucement son sourire. - Mais toi ... c'est réellement ce que tu veux ? Je pense que le plus important c'est surtout ce que toi tu veux Grace ! Et pas une bande d’adolescent qui cherche uniquement un couple à idolâtrer ! C'était bien beau de plaire aux autres mais ... était elle vraiment heureuse elle dans toute cette histoire ? - Enfin ... ça ne me regarde pas mais je trouve ça dommage que tu sois avec lui uniquement pour plaire aux autres. Dit il doucement avant de reculer pour retrouver sa place et attraper un bouquin sans vraiment parvenir à ce plonger dans le sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6462
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Jeu 30 Mar - 22:28


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Plutôt contente de se retrouver à nouveau en tête-à-tête avec William, la jeune fille ne s’attendait toutefois pas du tout à la conversation qu’il voulait avoir avec elle.  Elle était simplement soulagée que son petit-ami ait cessé d’insister pour qu’elle le suive voir son entraînement. Elle n’était pas attristée par leur dispute, elle ne laisserait jamais un garçon influer sur son humeur. Ah, si elle savait. Elle ne connaissait pas l’amour, Grace. Elle ne savait pas tout ce qu’elle pourrait faire, par amour. Elle n’était qu’une adolescente qui enchaînait les petits-amis les uns après les autres sans jamais tomber amoureuse. C’était pour cette raison qu’elle ne se préoccupait pas plus qu’il ne le fallait de son couple avec Kyle. Il ne comptait pas pour elle, pas vraiment en tout cas. William avait parfaitement décelé leur relation. Tout comme il le pensait… Kyle n’était qu’un garçon parmi tant d’autres pour elle. C’est vrai, quoi. Des garçons, il y en avait plein. Et elle en avait autant qu’elle le voulait aussi. Alors elle ne s’inquiétait pas réellement de savoir si tel ou tel garçon serait celui de ses rêves. Elle ne rêvait pas au grand amour. Elle était bien trop jeune pour ça. Mais, apparemment, un autre se posait la question pour elle… William semblait vouloir la comprendre. Elle ignorait en quoi il pouvait bien s’intéresser à sa vie amoureuse. C’était peut-être simplement par curiosité ou… Ou alors, elle lui plaisait peut-être. Mais, en tout cas, il avait l’air de se demander vraiment ce qui la poussait à rester avec un garçon comme Kyle. C’était assez surprenant qu’on lui pose cette question, surtout qu’on ose le faire en fait. Elle ne cacha pas son étonnement bien que, pour son interlocuteur, il était évident qu’ils n’étaient pas sur la même longueur d’ondes. Sous-entendu, ils n’étaient pas faits pour être ensemble. Elle laissa un petit sourire en coin apparaitre sur ses lèvres alors qu’elle lui répondait avec insouciance. – Tu sais, je ne compte pas me marier avec lui. Ce qu’elle voulait dire, c’était qu’elle n’avait pas besoin d’être parfaitement en phase avec le garçon avec lequel elle sortait. Tant qu’elle pouvait passer de bons moments avec lui, ça lui allait. Et c’était le cas avec Kyle, à vrai dire c’était le cas avec chacun d’entre eux… Sauf qu’au bout de quelques à peine, la jolie blonde finissait toujours par se lasser. C’était comme ça que sa réputation de collectionneuse de garçons s’était créée. Elle n’arrivait pas à rester avec l’un d’eux plus de quelques jours, comme s’il manquait quelque chose. Mais alors quoi ? Elle n’attendait pas attendre patiemment le prince charmant sans rien faire jusqu’à ce qu’il arrive. Seulement, les paroles suivantes de William étaient plus surprenantes encore. Il ne portait visiblement pas Kyle dans son cœur, ce qui déclencha un petit sourire de la part de Grace. Mais surtout, ce qui retint son attention, c’était la manière dont il parlait d’elle. Non, elle n’était pas uniquement cette fille superficielle, cette pom-pom-girl populaire que tout le monde voyait en elle. Mais c’était la première fois qu’un garçon lui disait une chose pareille. Il y avait bien ses amis qui avaient un regard tout à fait différent sur elle. Mais William ne la connaissait même pas, et pourtant il semblait l’avoir cernée bien plus rapidement que tous les garçons avec lesquels elle avait pu partager une histoire. Elle se mordit la lèvre inférieure sans savoir ce qu’elle devait répondre à des paroles aussi touchantes. Elle le contemplait avec beaucoup d’intensité, sans un mot, jusqu’à ce qu’il reprenne en affirmant qu’elle méritait quelqu’un qui l’aimait pour ce qu’elle était. C’était très… Romantique, tout ce qu’il venait de dire. – Tu me dis tout ça alors que tu me connais à peine. remarqua-t-elle avec un petit sourire en baissant les yeux. Elle était déstabilisée en fait, elle ne savait pas comment réagir. Quelque part, c’était troublant d’entendre quelqu’un dire autant de choses avec certitude sur elle. Mais c’était aussi touchant, touchant parce qu’elle avait l’impression d’être vraiment quelqu’un de bien à ses yeux. – Enfin, tu sais, Kyle n’est pas parfait mais aucun garçon ne l’est, et je ne le suis pas non plus d’ailleurs. Je l’aime bien, et puis si ça marche pas, je m’en remettrais. Etait-ce si étrange de fonctionner comme ça ? Kyle n’était pas amoureux d’elle, elle le savait. Mais elle non plus, elle ne l’était pas. Elle avait l’impression que William la surestimait à vrai dire. Qu’il pensait qu’elle méritait bien mieux alors que… Elle ne valait pas mieux que son petit-ami. Ils se ressemblaient assez tous les deux. Et même s’il était parfois centré sur lui-même, les choses se passaient bien entre eux, et elle ne cherchait pas plus de la part du garçon avec lequel elle était en couple. Elle ne connaissait pas l’amour, elle ne savait pas l’effet qu’il pouvait produire… Alors ça ne pouvait pas lui manquer. Mais l’adolescent n’en avait pas terminé puisque, lorsqu’elle lui raconta comment son couple avec Kyle s’était formé, il réagit assez rapidement. D’abord, il affirma qu’il savait ce que c’était… D’être traqué en permanence parce que tout le monde voulait se mêler de sa vie ? Elle n’était pas certaine, Grace. Il n’avait pas tout un lycée qui épiait le moindre de ses faits et gestes. A sa question, elle haussa les épaules avec légèreté. Ce qu’elle voulait ? Disons que la situation lui convenait. Sinon, elle ne resterait pas avec lui. – Hey, William, c’est qu’un garçon. Je ne compte pas finir mes jours avec lui je te rassure, mais on s’amuse bien. Ce n’est pas juste pour plaire aux autres parce que si j’étais mal, crois-moi je le quitterais. Tu te poses autant de questions quand tu sors avec une fille ? demanda-t-elle soudain, en le contemplant d’un regard plus curieux sans relever qu’il s’était remis en position pour travailler. Ils parlaient beaucoup de sa vie à elle mais lui… Il était encore bien trop mystérieux à ses yeux.  




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3747
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Jeu 30 Mar - 22:59



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était évident qu'elle ne comptait pas ce marier avec lui, du moins il l'espère parce que si Kyle reste toujours aussi fidèle à lui même ... leur couple n'irait surement pas loin, à supposer qu'ils soient un couple tous les deux. Seulement, Grace et William avaient visiblement chacun leur façon de voir une relation amoureuse, si elle prenait ça avec légèreté, si elle pensait que c'était normal. Pour lui ce n'était pas vraiment le cas, un garçon ne devrait pas traiter sa petite amie de cette façon ! Mais de quel droit pouvait il dire ça ? Il ne savait pas ce que c'était d'être amoureux mais il parlait d'amour comme si il avait de l’expérience alors que ... non ! Mais ça lui faisait presque de la peine de les voir tous les deux alors que visiblement aucuns des deux ne semblaient avoir de sentiments. Peut être que c'est lui qui apportait trop d'importance aux sentiments, après tous ils étaient encore jeune et libre ! Seulement il était persuadé que Grace méritait beaucoup plus ! Un garçon capable de l'aimer pour la personne qu'elle est au fond et pas seulement pour sa popularité. Grace était bien plus que ça et il en était même persuadé, il voulait y croire et il voulait surtout lui faire comprendre. Il parlait d'elle comme si il la connaissait alors qu'il ne savait rien d'elle, sauf les rumeurs qu'il pouvait entendre dans les couloirs. Grace la fille superficielle, Grace la collectionneuse, Grace ci ... et ça ... il y avait tellement de "on dit" qu'il ne voulait pas y prêter attention, lui ce qu'il voulait c'était connaitre la Grace que personne ne connaissait, cette fille si différente des autres. Pourquoi rester avec lui si elle n'a pas de sentiment pour lui ? C'était plutot étrange comme relation ! Mais il s'emportait, il ne ce rendait même pas compte que cette fois il faisait plus que la complimenter, il lui montrait qu'il n'était pas si indifférant que ça à son charme. - C'est vrais ... dit il doucement en baissant doucement les yeux. - Je ne te connais pas, mais j'entends les bruits de couloirs, les rumeurs et je ne crois que ce que je vois ! Et surtout il l'avait observé sans qu'elle ne s'en rende compte, pendant les cours, les pauses, elle ne l'avait jamais vu et pourtant il était toujours là, son regard posé sur elle pour tenter de découvrir "Qui est vraiment Grace". Il voyait qu'il était en train de la déstabiliser en la complimentant de la sorte et elle était belle à voir. Il fondait littéralement devant elle, surtout en voyant son petit sourire timide. Malgré tous, elle avait toujours cette assurance qui lui état propre. - Tu es forcément parfaite aux yeux de quelqu'un, c'est ça l'amour ... accepter la personne même si elle est loin d'être parfaite ! Mais après ce n'est que mon avis tous le monde ne pense pas de la même façon. Dit il comme pour conclure la conversation, il fallait vraiment qu'il arrête de la complimenter parce qu'elle allait vraiment finir par croire qu'il était en train de la draguer et ... ce n'était pas le cas. La belle reprit en lui donnant plus de détail au sujet de son couple, comment il c'était formé, comment ça ce passait entre eux ... des choses qu'il ne pouvait pas comprendre et pourtant elle n'imaginait pas combien il savait ce que c'était d'avoir quelqu'un qui ce mêle de sa vie. Sa famille le faisait, sa mère plus particulièrement mais ce n'était pas le sujet de la conversation. Reculant pour retrouver sa place, il ne répondit pas vraiment tous de suite, il ce rendez surtout compte qu'il était allait trop loin et qu'il était plus que temps qu'il arrête cette conversation. - D'accord, si ça te convient ... tant mieux ! Dit il en souriant faiblement en tentant de reprendre sa lecture, mais avec elle à coté et surtout avec la question qu'elle venait de lui poser, le jeune homme ne parvenait pas vraiment à ce replonger dans son travail. D'abord silencieux, il inspira profondément avant de croiser le regard curieux de sa partenaire. - Tout dépend de la fille ! Mais en général oui ... j'aime bien savoir à qui j'ai à faire ! Répondit il en laissant quelques peu planer un certain mystère avant de reprendre. - On devrait peut être ... bosser un peu tu ne crois pas ? Un moyen de ce défiler ? Peut être, il n'avait pas vraiment envie qu'elle lui pose des questions sur sa vie parce qu'il n'y avait rien à savoir d’intéressant alors autant ce mettre au travail et plus vite ils auront terminé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6462
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Jeu 30 Mar - 23:43


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était étrange de se retrouver face à un garçon qui semblait tant vouloir… Son bien, si l’on peut dire. En tout cas, il se préoccupait de son bien-être, comme si ça lui importait réellement. Ou peut-être que c’était une méthode de drague, une méthode bien plus efficace que les autres… Parce qu’il la touchait, William. Il semblait si sincère avec elle, si attentif aussi. Elle n’était pas habituée à ce qu’un garçon se comporte ainsi avec elle… Hormis peut-être Jason ou Billy, mais c’était différent car ils étaient ses amis. Lui, il la connaissait à peine. Il avait l’air concerné par ce qu’elle pouvait ressentir alors qu’il n’avait pas à le faire. D’autant plus qu’elle allait bien, Grace. Ce n’était pas comme si elle était malheureuse avec Kyle mais qu’elle n’avait pas d’autre choix que celui d’être avec lui. Elle profitait simplement de ce qu’il avait à lui offrir sans songer à l’amour et tout le reste. Son but n’était pas de trouver le grand amour au lycée. Et pourtant, elle avait l’impression que William avait un point de vue diamétralement opposé au sien. Peut-être que lui, il ne pouvait pas sortir avec une fille sans éprouver de sentiments pour elle. Mais elle, elle était très différente. Elle n’était pas tout ce qu’on pouvait bien dire d’elle, elle était certes plus… Mais elle était malgré tout cette fille un peu frivole, cette fille qui préférait accumuler les petits-amis plutôt que se poser avec l’un d’entre eux et rester avec lui. Elle ne cherchait pas à briser le maximum de cœurs possibles, mais simplement à profiter de la vie. Et ça lui avait toujours convenu. En fait, plus elle écoutait William, plus elle avait l’impression qu’elle… Ne le laissait pas indifférent. A vrai dire, elle savait reconnaitre lorsqu’un garçon était attiré par elle. Et lui, il agissait comme s’il voulait la protéger, comme s’il voulait le meilleur pour elle. Il affirmait qu’elle méritait un garçon qui la traiterait mieux que Kyle… Etait-ce lui, le garçon dont il parlait ? Arf, c’était frustrant de se poser ce genre de questions. Il était si mystérieux, William. Et pour une fille qui avait pour habitude de cerner un garçon en quelques secondes, c’était très déstabilisant. Mais l’écouter parler ne le rendait que plus intriguant à ses yeux. Il la connaissait à travers ce qu’on disait d’elle… Mais il ajoutait tout de même qu’il ne croyait que ce qu’il voyait. Qu’est-ce que ça signifiait ? Qu’il avait « vu » qu’elle méritait mieux ? – Et qu’est-ce que tu vois alors ? demanda-t-elle, assez curieuse de savoir ce qu’il allait bien lui répondre. Elle ne savait pas combien il avait pu l’observer, la contempler à son insu alors qu’elle était trop occupée à vivre pour s’en rendre compte. La seule chose dont elle se rendait compte, c’était qu’il la troublait de plus en plus. Il parvenait même à l’intimider, bon sang, et ce n’était pas quelque chose qui arrivait facilement. Souriant timidement sous le regard de William, la jolie blonde était plutôt attendrie par ce qu’il disait. Elle n’avait jamais rencontré un garçon pareil. – Toi, t’es un vrai romantique ! constata-t-elle avec un petit regard malicieux. Cela expliquerait qu’il se préoccupe tant d’une relation amoureuse bien trop instable pour durer. C’était pour cette raison aussi qu’il parlait autant de sentiments alors qu’ils étaient encore si jeunes. Et puis, c’était pour cette raison surtout qu’il semblait prendre bien trop à cœur un couple dont les amoureux eux-mêmes ne se prenaient pas autant la tête. Elle essaya alors de le rassurer comme elle pouvait. Elle n’avait pas envie qu’il croit qu’elle était entichée d’un garçon qui se fichait d’elle. Ils étaient juste deux adolescents qui s’amusaient bien ensemble. Et si cela venait à se terminer avec lui, un autre prendrait sa place sans difficulté. Bref, le grand amour n’était pas sa priorité, pas pour le moment… William commençait peut-être à le comprendre puisqu’il déclara que si ça lui convenait, c’était tant mieux. Mais il avait ce petit sourire faible comme si… Comme si quoi ? Il était peut-être déçu. Pas pour le couple puisque, visiblement, il ne portait pas Kyle dans son cœur. Alors, était-il déçu d’elle ? Et pourquoi se posait-elle des questions pareilles ? Elle s’était toujours fichue de ce qu’on pouvait penser d’elle. Et puis, une fois cet exposé terminé, ils retourneraient sans doute chacun à leur vie… Quoique. – Ça me conviendra jusqu’au jour où je tomberais amoureuse. confia-t-elle en le regardant avec beaucoup d’intensité. Et, sans transition, elle voulut savoir s’il se posait autant de questions qu’il le faisait pour elle lorsqu’il avait une petite-amie. Il avait le regard un peu fuyant, comme s’il préférait éviter la conversation. Mais elle, elle ne le quittait pas des yeux. Elle était bien décidée à en savoir plus sur le mystérieux William. Lorsqu’il finit enfin par lui répondre, il déclencha un sourire amusé de la part de Grace. – Oh mais ça doit être fatiguant de se poser toutes ces questions à chaque fois ! Tu ne crois pas qu’il vaut mieux vivre l’instant quand il est là sans te questionner ? C’était ce qu’elle faisait, elle, mais il avait d’ores et déjà dû le comprendre. Il voulait recommencer à travailler mais… Il avait éveillé sa curiosité maintenant. Se penchant sur la table pour se rapprocher de lui, elle avait complètement oublié l’exposé, Grace. Alors ce fut sans répondre à sa proposition qu’elle lui demanda avec un joli sourire, presque charmeur. – Et tu as une copine ? Pourquoi espérait-elle que non ?




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3747
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Ven 31 Mar - 0:29



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'est vrais que pour lui, la relation d'un couple c'était important, il ne voulait pas jouer avec l'amour, il ne voulait pas non plus jouer avec le cœur des filles, lui c'était quelques chose qu'il prenait très au sérieux, surement trop au sérieux pour son âge peut être ... bon sang il était vraiment vieux jeux ou peut être qu'il prenait trop la vie au séreux ? Il ne savait pas mais pour Grace il était persuadé qu'elle méritait mieux ! Beaucoup mieux que Kyle oui et il n'avait pas honte de le dire même si ils n'étaient pas seuls dans la pièce. Il comprenait ce qu'elle voulait dire, il voyait parfaitement quel genre de vie elle voulait mener, profiter de la vie ! C'était presque comme une devise pour elle d'après ce qu'il avait pu voir et entendre. Très différant de sa façon de vivre à lui mais il trouvait ça tout de même intéressant, son point de vue était intéressant même si lui ne serait jamais capable de faire de même. - Que tous ce qui ce dit sur toi n'est pas forcément vrais ! Et ça il l'affirmait comme si il le savait vraiment ! - Je vois beaucoup de chose et je sais également beaucoup de chose ! Reprit il l'air amusé avant de retrouver rapidement son sérieux pour lui expliquer à son tour la vision qu'il avait d'un couple. Pour lui c'était tout beau, tout rose ... enfin ça devait allait dans les deux sens et pas uniquement à sens unique. Pour lui, l'amour ce n'était pas un jeu. C'était aussi accepter la personne telle qu'elle est sans vouloir changer quoi que ce soit, sans attendre quoi que ce soit en retour. Lui, l'amour il y croyait et il l'espérait plus que tout au monde. Il lui avait expliqué tous ça sans la lâcher ne serait ce que quelques secondes du regard, comme si il tentait de la convaincre que ce garçon ... c'était lui ! Grimaçant légèrement, il ce mit à rire avant de détourner enfin le regard. - Un vrais romantique oui, c'est vieux jeu je sais ... Mais c'était ça façon de faire et ça façon d'être aussi. Elle n'avait pas besoin de le rassurer, il comprenait sa façon de penser et il ne comptait pas la faire changer d'avis, il ne faisait que partager avec elle sa façon de penser. Puis toute cette histoire semblait convenir à Grace alors pourquoi changer quoi que ce soit ? Pourtant, en l'écoutant parler c'était comme si elle tentait de le rassurer quand même, elle changerait quand elle trouverait vraiment le grand amour ... il l'espère en tous cas, pour elle au moins ! Mais pourquoi le fixait elle avec autant d'intensité ? C'était troublant, d'ailleurs pendant ces brèves minutes, William ce noya dans son regard. Silencieux, il était incapable de dire quoi que ce soit en faite pendant quelques minutes il imagina presque que ce grand amour ... ce serait peut être lui qui sait ! Lui parmi tant d'autre. Mais retrouvant ses esprits, il ce mit à sourire tout en lui répondant avec légèreté - Je l'espère pour toi ! Dit il dans un murmure avant de finalement retrouver sa place pour tenter de reprendre le travail là ou ils l'avaient laissé. Si William préférait ne pas aborder le sujet vie privé, la belle blonde elle envie qu'ils en parlent et si pour le moment elle n'était pas très directe sur le sujet, Will faisait tout son possible pour éviter d'entrer sur un terrain trop personnel. - Je sais pas faire ça ! Je me pose toujours beaucoup de question ! Dit il en relevant les yeux vers elle. Non c'est vrais il ne savait pas comment faire, il fallait toujours qu'il réfléchisse encore et encore, qu'il ce demande ci puis ça ... William n'avait jamais su faire les choses simplement. - Bon sang tu dois te dire ... sur quoi je suis tombé ? Le mec le plus vieux de la terre alors qu'il est encore au lycée ! Mais trêve de bavardage, il était tant de ce remettre au travail d'ailleurs c'est ce qu'il tentait de faire mais apparemment la belle blonde avait tout autre chose en tête et elle ne mit pas longtemps avant de ce pencher vers lui pour lui poser une nouvelle question, avait il une petite amie ? Assez surprit par la question, William mit encore une fois un certain temps avant de lui répondre et tous comme elle il ce pencha vers elle pour lui répondre. - Tu es bien curieuse soudainement ! Dit il dans un large sourire avant de reprendre. - Si je te répond, on peu continuer nos recherches ? Demanda t'il avec un sourire légèrement amusé puis une fois qu'il eu sa réponse il reprit. - Non, je n'ai pas petite amie ... je n'ai pas encore trouvé la bonne ! Et pourtant, elle était juste devant lui ! Sans même le savoir ! Encore une fois, William la fixait avec cette tendresse, ce regard si perçant et intense. A chaque fois qu'il croisait son regard il ce sentait perdu et totalement déboussolé, comme si elle effaçait tous le reste pour prendre toute la place dans son esprit. - Dit moi Grace, qu'est ce qui te passionne ? Puisque apparemment l'histoire c'est pas ton truc ! Ben quoi ? Elle lui pose des questions, lui aussi ! Même si ils étaient censés travailler maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE GAME @ du mois de septembre.
avatar
LOVE GAME @ du mois de septembre.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6462
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Ven 31 Mar - 2:00


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ils étaient extrêmement différents tous les deux, c'était indéniable. Et ce n'était pas uniquement une question de fréquentations ou d'habitude, non. Ils n'avaient pas la même façon de voir la vie, ni même l'amour. A vrai dire, William semblait bien plus mature qu'elle, bien plus qu'elle ne le serait jamais en fait. Il paraissait aussi beaucoup plus sérieux quand il s'agissait d'histoires de coeur. Grace, elle n'était pas un modèle de vertu en la matière. Oh, elle n'était pas une fille facile ou aux moeurs légères. En réalité, elle n'avait même encore jamais fait l'amour avec un garçon. Mais elle était sortie avec beaucoup, beaucoup, beaucoup d'entre eux. Elle aimait jouer, elle aimait charmer, ce qui expliquait le sacré palmarès à son actif. Mais, au fond, tous ces garçons ne comptaient pas à ses yeux. Elle ne faisait que s'amuser innocemment. Elle n'avait jamais fait de mal à l'un de ses petits-amis, en tout cas pas consciemment. Et pourtant, elle avait la réputation de les jeter sans la moindre pitié, les uns après les autres. Elle cherchait juste celui qui saurait se démarquer des autres, en fin de compte. Et, en attendant, elle en profitait sans se poser de questions. Mais son attitude ne passait pas inaperçue, si bien que les langues se déliaient facilement sur ses aventures. Cela pouvait jouer en sa défaveur car elle n'avait pas l'air sérieuse. Pourtant, William venait de lui dire quelque chose qui démontrait tout le contraire de son côté. S'il savait tout ce qu'on racontait sur elle, comme surement le lycée tout entier, il affirmait clairement que tout n'était pas la vérité. Il disait ça avec assurance, comme s'il la connaissait, comme s'il savait déjà celle qu'elle était. C'était troublant, cette façon qu'il avait de le dire avec tellement de certitude. Il précisa d'ailleurs qu'il voyait et savait beaucoup de choses. Bon sang, c'était impossible d'être aussi mystérieux. Le regardant une nouvelle fois avec cet air intrigué sur le visage, l'adolescente lui répondit d'une voix légèrement troublée. - Comment tu peux savoir beaucoup de choses si tu n'écoutes pas ce qu'on dit sur moi ? Il l'intéressait de plus en plus, il captait toute son attention au point qu'elle en avait complètement oublié leur devoir. Elle était bien trop occupée à tenter de comprendre le mystérieux William. En l'écoutant parler d'amour, elle pouvait d'ores et déjà constater qu'il était... Extrêmement romantique. Plus que les petits-amis qu'elle avait pu avoir, plus qu'elle-même d'ailleurs. Il avait l'air de croire en l'amour avec un grand A, celui dont parlaient les comédies romantiques que lui faisait regarder Marion. Mais il avait presque l'air... Intimidé. Il détournait le regard alors qu'il avouait qu'il l'était bien. Il affirmait que c'était vieux jeu mais... Franchement, il la faisait trop craquer à cet instant. Elle avait l'impression de se trouver face à un véritable prince charmant. Ce garçon était-il vraiment un élève de sa classe ? Parce qu'il semblait venir d'un autre monde. - Pas du tout, c'est trop craquant. avoua-t-elle en le contemplant de son regard... Charmé. A vrai dire, elle commençait à se rendre compte qu'il... Il lui plaisait oui. Beaucoup. A chaque fois qu'il parlait, il l'envoûtait un peu plus. A côté, elle avait presque l'impression de ne pas le mériter, à jouer avec tous les garçons qu'elle croisait. Alors, comme pour le rassurer, elle en arrivait même à dire qu'elle pourrait changer, le jour où elle tomberait amoureuse. Elle se rapprochait dangereusement de lui, elle en oubliait complètement son petit-ami. Elle ne se rendait même pas compte de la façon dont elle le dévorait des yeux alors qu'ils se replongeaient dans cette bulle qu'ils avaient découverte quelques minutes plus tôt. Souriant simplement à ses paroles, la belle le contemplait toujours alors qu'elle se posait mille et une questions à son sujet. Elle avait bien décelé le côté réservé de William mais il lui avait parlé de sa vie privée après tout, elle pouvait bien s'intéresser à la sienne. Elle se rendait surtout compte qu'il devait avoir bien plus de mal qu'elle à lâcher prise, ce qu'il confirma en avoua qu'il se posait toujours beaucoup de questions. Tout le contraire d'elle, alors. Un sourire amusé apparut sur le visage de Grace face à ce constat. Mais elle n'eut pas le temps de lui répondre qu'il reprit la parole en imaginait ce qu'elle devait se dire... Lorsqu'il supposa qu'elle pensait qu'il était le mec le plus vieux de la Terre, la jeune fille... Eclata de rire. Un rire franc, spontané, et surtout qui se fit remarquer par tout le monde. Secouant la tête alors qu'elle essayait de se calmer, elle le regardait de ses yeux pétillants. - Pas du tout ! Je me dis juste qu'il faudrait que je t'apprenne à vivre l'instant présent sans te poser de questions. déclara-t-elle avec un regard plus attendri, presque tendre. Elle tombait amoureuse. Elle ne s'en rendait pas compte mais là, tout de suite, elle était en train de tomber amoureuse, Grace. Elle ne le voyait plus du tout comme le simple garçon avec lequel elle devait faire un exposé. Elle ne se préoccupait même plus de l'exposé. Alors qu'il tentait de revenir dessus, la jolie blonde se pencha vers lui pour lui poser la question qui lui brûlait les lèvres. Il remarqua d'abord qu'elle était bien curieuse. Elle se mordit la lèvre sans le quitter des yeux. Si elle avait autant envie de savoir, ce n'était surement pas pour rien. A sa question, elle lui adressa un sourire malicieux. - Mmh tout dépend de ta réponse. Et, heureusement pour elle, il lui avoua enfin qu'il cherchait toujours l'heureuse élue. La façon dont il en parlait démontrait bien une nouvelle fois qu'il voulait quelque chose de sérieux, quelque chose qu'elle n'était peut-être pas prête à offrir... Mais il lui plaisait, elle ne pouvait pas se voiler la face. - Peut-être qu'elle est plus près que tu le penses. répondit-elle d'une voix légère alors que son regard, lui, était à nouveau intense. Ce n'était pas possible d'être accro à un simple regard, si ? Mais elle sortit de ses pensées en entendant soudain la question de William. Elle était presque surprise qu'il lui pose ce genre de questions. Elle aurait pu dire beaucoup de choses à dire la vérité. Elle adorait les sorties, le shopping, faire des bêtises aussi... Mais elle lui parla de quelque chose de beaucoup plus personnel... Beaucoup plus important pour elle. - La mode, c'est ma passion. Je voudrais être styliste plus tard, créer ma ligne tu vois ? Elle se sentait tout à coup intimidée. Seuls ses plus proches amis étaient au courant. Elle passa nerveusement la main dan ses cheveux, portant toute son attention sur l'une de ses mèches comme si elle n'osait pas regarder son interlocuteur. - Je sais que c'est hyper dur comme milieu mais... J'adore ça. Je ne me vois pas faire autre chose que ça.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3747
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Ven 31 Mar - 12:28



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Inévitablement, il avait entendu les choses qui ce disait sur elle mais comment les gens pouvaient ils la connaitre ? Comment pouvait il savoir ? Il ne savait rien d'elle ! Lui non plus d'ailleurs mais en l'observant il avait comprit quelques petites choses sur la belle Grace. Seulement il ne pouvait pas lui dire "Je t'ai longuement observée" sinon il allait vraiment passer pour un pervers ... ou pire encore alors il ce contenta de sourire tout en haussant doucement les épaules avec nonchalance. - Je te regarde ! Si toi tu ne savais même pas je j’existais moi je t'ai vu à la seconde même ou tu es arrivé au lycée. Dit il naturellement avec assurance. - Mais ... je suis pas un voyeur hein ! Je suis pas un malade qui t'observe à chaque fois et qui te suit partout ! Seulement, en te regardant j'ai compris quelques petites choses sur toi ! Et j'en déduis que tu n'es pas forcément cette fille dont tous le monde parle. Il ne sait pas comment c'était possible mais, elle semblait vraiment intrigué parce qu'il lui disait, comme si le simple fait d'ouvrir la bouche suffisait à capter son attention pourtant il ne disait rien de très intéressant ou à ce point captivant. Mais Grace semblait vraiment prendre à cœur ce qu'il était en train de lui dire. Il était romantique, oui il croyait en l'amour ... oui il attendait quelques chose de sérieux ! C'était surtout assez idiot pour quelqu'un d'aussi jeune ! En voyant Grace, elle était plus du genre à profiter de la vie, vivre l'instant présent sans ce soucier du reste, lui ... il était son total opposé. Il était vraiment vieux jeu comparé aux autres. Relevant les yeux vers elle, il ce mit à sourire d'un air beaucoup plus touché alors que son regard ce perdait encore une fois dans le sien. Vraiment ? Elle le trouvait craquant ? Il sentit son cœur faire un bon dans sa poitrine alors qu'elle le fixait avec cette intensité si particulière. Elle l’envoûtait, il ne savait pas vraiment comment expliquer pourquoi mais depuis qu'elle était arrivé dans cette bibliothèque, William n'avait d'yeux que pour elle. Comment est ce possible ? Comment pouvait elle l’envoûter par un simple regard. Ils étaient de nouveau plongé dans cette petite bulle oubliant tout le reste, le lieux ou ils ce trouvaient, Kyle, les gens qui pouvaient assister à la scène, il n'y avait plus rien qui comptait sauf ... elle. Les yeux rivé dans les siens, un faible sourire sur les lèvres il n'arrivait pas à détourner les yeux et pourtant il le fallait bien ! Baissant doucement la tête il reprit en disant qu'elle devait surement ce dire qu'elle avait à faire au garçon le plus vieux du monde. Il y avait très peu de gens qui avaient la même façon de penser que lui ... il le savait ! William avait une éducation vraiment différente et très peu de gens pouvait le comprendre. Elle ce mit à rire, il ne s'attendait pas vraiment à ce genre de réaction d'ailleurs il ce mit lui aussi à rire rien qu'en la voyant faire. Il la trouvait tellement séduisante et lorsqu'elle riait c'était encore mieux ! C'était une musique tellement agréable à ses oreilles qu'il pourrait tous faire pour la faire rire de nouveau. - Que tu m'apprenne à vivre le moment présent ? Ça voulait dire qu'elle voulait le revoir ça ? Assez intrigué par sa proposition, William la regardait d'un air très intéressé. - Je demande à voir ... ça veut dire ... qu'on va ce revoir alors ! Elle n'imaginait pas combien il en avait envie ! Il ne savait si c'était le fait qu'elle soit la plus populaire, ou la plus désiré ... mais il avait envie de la connaitre, il avait envie d'apprendre à réellement faire connaissance avec la vrais Grace. - Je serais ravi d'apprendre avec toi ! Conclu t'il en plongeant son regard dans le sien avec cet air beaucoup plus charmeur. Il n'y avait aucun sous entendu mais ce serait un plaisir de passer du temps avec elle, encore et encore parce que mine de rien, il était en train de tomber sous le charme. Puis rompant encore une fois ce contact visuel, William ce redressa pour retrouver son bouquin et tenter d'avancer un peu leur travail. Malheureusement ou heureusement, en jouant le garçon mystérieux il avait réussi à attiser la curiosité de la belle, pour elle, il n'était plus vraiment question de parler "histoire" ou "révolution". Non, sa question était beaucoup plus personnelle et William ne pouvait pas ce défiler. Ce penchant même vers lui avec ce petit sourire malicieux qui le faisait déjà craquer, elle finit par lui demander si il avait une petite amie. Pourquoi ? Elle voulait postuler ? - Très bien .. Dit il en souriant avant de finalement lui avouer qu'il n'avait toujours pas trouvé l'élu de son cœur. Une nouvelle qui semblait presque ravir la jolie blonde puisqu'elle reprit en lui disant qu'elle était peut être plus proche qu'il ne le pense. Attiré par son regard, William s'approcha d'elle en ce penchant doucement sur la table, d'ailleurs si il n'y avait pas cette table entre eux il serait bien plus proche. Totalement perdu dans son regard émeraude, William reprit avec cette vois si lointaine. - Qui sait ... c'est peut être toi ! Murmura t'il avant de retrouver quelques peu ses esprits alors qu'il sentait le regard des autres ce poser sur eux. "Bon sang William, reprend toi ! Elle est en couple et ... elle est trop différente" Mais c'est ça qui est le plus attirant ! Elle est tellement différente de lui que ça l'attire ! Plus qu'il ne le faut mais il ne parvient pas à ce résonner. Reculant doucement, Will reprit en lui posant une nouvelle question ... cette fois c'était plus pour apprendre à la connaitre. La mode, c'est ce qui semblait lui correspondre le mieux, non en faite c'était même plus que ça parce qu'elle avait une telle façon d'en parler. L'écoutant avec beaucoup d'attention, William hochait de temps en temps la tête en souriant toujours autant. - Oh ! C'est un beau projet ! Je vois parfaitement oui ! Fixant la moindre de ses réaction, la belle passa nerveusement sa main dans ses long cheveux blond. Le simple fait de la voir faire provoqua un petit frisson en lui, c'était étrange et ça le surprenait lui même mais tentant de chasser ce trouble il reprit. - C'est difficile de s'y faire une place oui mais ... si ça te plait il ne faut pas hésiter une seule seconde ! Je suis sur que d'ici quelques années tu sera à la tête de ta propre collection ! Moi je pense que tu as tous les moyens pour y arriver ! Et il y croyait vraiment, si elle était passionné elle pouvait y arriver ! Et William croyait en elle même si ... il n'était que ce simple lycéen. Retrouvant finalement le silence, William reposa son regard sur le bouquin qu'il avait entre les mains pour le lire rapidement et trouver quelques infos sur leur devoir mais encore une fois son regard était attiré par Grace. Il ne pouvait pas s'en empêcher et même en ce forçant il finissait toujours par lever les yeux vers elle. Son visage, ses yeux, sa bouche ... bon sang comment faisait elle pour l’envoûter à ce point. - On devrait s'y remettre ! Oui parce que les heures passent ... et ils n'avaient toujours rien fait de leur devoir. Une heure, deux heures ... les cours venaient de ce terminer et les derniers venaient de quitter le lycée, la bibliothèque était encore ouverte mais ils n'étaient plus que tous les deux, toujours assis à cette table avec une montagne de bouquin. En quelques heures, ils n'avaient pas vraiment beaucoup avancé puisqu'il ne pouvait pas détacher son regard d'elle et ça elle l'avait surement remarqué puisque c'était arrivé plusieurs fois que leur regard ce croise et qu'ils ce fixent avec cette intensité avant de ce sourire et reposer leur regard sur les livres. Un petit jeu assez étrange mais tellement plaisant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-