AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6757
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Ven 31 Mar - 15:38


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C'était troublant d'écouter William lui parler d'elle comme s'il la connaissait très bien. C'était troublant parce qu'elle, elle ne pouvait pas faire la même chose. Elle ne savait rien de lui, absolument rien d'autre que ce qu'il lui montrait en ce moment même. Ce n'était pas la première fois qu'elle discutait avec quelqu'un qui la connaissait alors qu'il lui était inconnu mais... Cette fois, c'était différent. Il n'avait pas seulement l'air de connaitre la personne que tout le monde voyait. Il ne s'arrêtait pas à l'image qu'elle renvoyait, non, bien au contraire il semblait en savoir bien plus sur elle. Elle était même curieuse de comprendre comment c'était possible. Elle finit même par lui poser directement la question, question à laquelle il lui répondit tout naturellement qu'il la regardait. Il précisa même que si elle ne savait pas qu'il existait, lui l'avait tout de suite remarquée. Elle le contempla un instant sans pouvoir répondre, sans savoir si elle devait être touchée par ses aveux ou se sentir coupable de ne lui avoir jamais jeté un regard. Elle se mordit la lèvre sans dire un mot jusqu'à ce qu'il reprenne la parole pour la rassurer sur ses intentions. Elle se doutait bien qu'il n'était pas un psychopathe. Enfin, de toute manière, ce n'était pas comme si elle était du genre à avoir peur de quoi que ce soit. Elle esquissa un petit sourire amusé avant de décider de reprendre enfin la parole. - Je me demande comment j'ai pu passer à côté de toi jusqu'à aujourd'hui... avoua-t-elle spontanément, l'air un peu ailleurs. Si elle avait su, elle aurait fait attention à lui bien plus tôt. Elle avait tellement l'habitude de traîner avec des garçons qui n'avaient rien à voir avec William. Oh, ils étaient gentils, ils étaient marrants aussi. Mais il avait quelque chose de plus, quelque chose qui l'attirait malgré elle. Elle n'aurait su dire ce que c'était mais, plus il parlait, plus ce quelque chose augmentait. Il l'envoûtait sans même s'en rendre compte. Elle se demandait même si ça existait vraiment, un garçon comme lui. Il voulait une histoire sérieuse avec une fille, une seule et unique fille qui changerait tout en lui. Et elle se rendait compte en le regardant qu'elle ne serait pas contre l'idée d'être cette fille... Reprend-toi, Grace. Tu n'as rien de cette fille-là. Vous n'avez rien en commun. Mais justement, c'était ce qui lui plaisait. Il semblait avoir tant de choses à offrir, des choses que n'importe quelle fille voudrait. Elle finit même par lui avouer combien elle le trouvait craquant, et c'était indéniable... Il la faisait craquer, littéralement. Elle avait fait totalement abstraction de toutes les autres personnes présentes dans la pièce. Il n'y avait que lui et elle. Comme s'ils étaient coupés du monde dans une bulle rien qu'à eux. Elle n'avait jamais ressenti ça, Grace. Son regard plongé obstinément dans le sien, elle l'écoutait parler et tout ce qu'elle se disait... C'était qu'elle avait envie de lui montrer comment profiter de la vie. Il avait l'air bien trop sérieux, à se poser tant de questions. Son rire se mêla au sien avant qu'il ne cherche à en savoir plus sur ses intentions. Hochant d'abord la tête en signe d'acquiescement lorsque William lui demanda confirmation, la belle finit par lui adresser un sourire malicieux. - Tu n'en as pas envie ? demanda-t-elle innocemment alors qu'il semblait surpris par l'idée qu'ils se revoient. A vrai dire, elle se sentait trop bien avec lui pour que ce moment s'arrête là. Et elle pouvait constater qu'il en était de même pour lui car il accepta finalement sa proposition d'apprendre avec elle. Oh, William, tu ne sais pas tout ce qui t'attend. Mais elle non plus, elle ne savait pas. Elle sentit un trouble étrange envahir tout son être en voyant ce petit air charmeur sur son visage. Il la déstabilisait, il la déstabilisait vraiment. - Tu verras, ça fait du bien... répondit-elle simplement d'une voix un peu distraite, comme pour essayer de retrouver la réalité. Elle pouvait se résoudre à l'évidence d'ores et déjà. Ce garçon ne la laissait pas indifférente. Elle ne pensait même plus à Kyle à cet instant, il était tellement... Tellement incomparable à Kyle. Elle allait peut-être même un peu trop loin puisqu'elle en arrivait à lui demander s'il avait une petite-amie, et visiblement ce n'était pas le cas. Elle était plutôt contente qu'il soit libre alors même qu'elle, elle ne l'était pas. Mais ce n'était là qu'un détail qu'elle occultait, contrairement aux personnes autour qui ne pouvaient s'empêcher de les épier. Se rapprochant instinctivement l'un de l'autre, ils se contemplaient toujours avec cette intensité si particulière entre eux. Elle le dévorait des yeux en l'écoutant murmurer finalement que cette fille qu'il attendait, c'était peut-être bien elle. Elle n'osa même pas répondre à une telle déclaration, trop touchée pour en être capable. A la place, elle lui offrit simplement un sourire timide mais totalement conquis. Se forçant à se reculer pour reprendre une certaine contenance, la jeune fille entendit alors William lui poser une autre question, une sur ce qu'elle aimait faire. Il voulait la connaitre plus en profondeur, il ne s'arrêtait pas à ce qu'il voyait, c'était vrai. C'était avec un certain embarras qu'elle lui expliqua alors son plus grand rêve. La mode, c'était tellement important pour elle. Ce n'était pas uniquement le fait qu'elle aimait bien s'habiller. C'était aussi qu'elle sentait que c'était là un domaine où elle pouvait faire quelque chose de bien, le seul domaine peut-être. Il ne la quittait pas des yeux alors qu'elle lui parlait, ce qu'elle remarquait bien, Grace. Elle lui adressa un sourire à ses premières paroles avant d'acquiescer de la tête aux suivantes. Elle était bien d'accord avec lui. - Je ferais tout pour en tout cas ! Elle pouvait paraître bien ambitieuse d'imaginer ouvrir sa propre ligne de vêtements mais elle était déterminée à réaliser son rêve. Relevant les yeux vers son interlocuteur, elle reprit rapidement pour lui renvoyer la question. - Et toi, tu as quelque chose que tu aimes faire ? Elle aurait pu parler avec lui des heures et des heures. Le découvrir, apprendre à le connaitre, rire avec lui. Mais ils ne devaient pas oublier la raison pour laquelle ils étaient dans cette bibliothèque. Aux paroles de William, ce fut à contrecœur que la jolie blonde acquiesça de la tête. Elle aurait préféré continuer à le regarder, encore et encore. Mais elle se força à se reconcentrer sur son travail. Les heures défilaient alors qu'ils avançaient peu à peu. Parfois, elle relevait les yeux vers lui comme si elle avait besoin de le regarder. Et lui aussi, il la contemplait. Ils se perdaient quelques instants dans le regard l'un de l'autre avant de recommencer à travailler. Elle ne vit pas le temps passer... Qui l'aurait cru. Ce ne fut qu'au bout d'un long moment que l'adolescente se redressa finalement pour s'étirer. Elle avait besoin d'une pause, là. Jetant un regard aux alentours, elle constata assez rapidement qu'ils étaient seuls dans la pièce. Mais quelle heure était-il ? - Hey, t'as vu, il ne reste plus que nous ! commenta-t-elle en baissant les yeux vers son partenaire. Il avait l'air tellement concentré, ce qui la fit sourire. Cela lui donnait surtout l'envie de l'embêter à cet instant. Elle quitta sa chaise pour se dégourdir un peu les jambes. Elle n'avait pas l'habitude de rester tranquille aussi longtemps. Se rapprochant de l'adolescent, elle s'installa naturellement sur la table, tout près de lui. - Bon, allez, on arrête pour aujourd'hui. décida-t-elle avec amusement alors qu'elle prenait son stylo pour le poser sur la table. Au passage, elle frôla sa main, provoquant un petit frisson en elle auquel elle ne s'attendait pas. Plongeant son regard dans le sien, elle reprit avec légèreté. - Tu fais quoi, ce soir ?




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3909
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Ven 31 Mar - 16:16



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Comment avait elle fait ? C'était pourtant évident ... William n'avait pas réellement cherché à la croiser, au contraire en faite. Il l'avait longuement observée mais il n'avait jamais osé s'approcher d'elle, non pas par timidité ... enfin si ! Si il était timide et il n'osait pas vraiment s'approcher d'elle mais c'était aussi pour prendre le temps d'en savoir un peu plus pour elle. A la seconde même ou son regard c'était posé sur elle, il avait tout de suite ressenti quelque chose d'étrange pour elle, de l'attirance surement ! Il ne pouvait pas nier que Grace était une très jolie fille et maintenant qu'il ce perdait dans son regard il était encore plus sous le charme. Cette fille lui plaisait, en fin de compte c'était peut être elle celle qui pourrait prendre cette place dans son cœur, dans sa vie. Bien sur, il avait encore du mal à penser qu'une fille comme elle puisse aimer un garçon comme lui, ils avaient beaucoup de différence et ça il le voyait sans même trop la connaitre mais elle avait quelques chose que les autres filles n'avaient pas. Son caractère peu être ? C'est clair qu'ils n'étaient pas du tout pareil tous les deux, Grace était le genre de fille à vivre pleinement alors que lui avait ce côté beaucoup plus réservé ! Mais c'était ça le plus attirant chez elle, le fait qu'elle ne soit pas du tout comme lui ! Qu'elle ne pense pas de la même façon, qu'elle ne voit pas la vie de la même façon ... et ce côté plutot décalé et dingue alors que lui était plus calme et posé. Il tombait amoureux de son parfait opposé mais il ne faisait rien pour lutter parce qu'il avait envie de l'aimer. D'ailleurs, il finit même par lui dire avec un petit sourire charmeur que cette fille ... c'était peut être elle ! Cette fille qu'il pourrait aimer. Elle ne répondit pas, bien sur ... elle ne devait pas trop vouloir entrer sur ce terrain là avec lui. "Elle est en couple William ! Bon sang arrête ça" Ce n'était pas non plus son genre de charmer une fille déjà en couple mais ... c'était elle ! Et une fille comme elle, ce n'était pas possible de passer à côté sans rien faire. Passer du temps avec elle, ça ne pouvait que lui faire du bien ! Mais retrouvant une certaine contenance et surtout cette distance, Will tenta de retrouver ses esprits et surtout il tenta de ce reprendre ! Il fallait vraiment qu'il arrête de rentrer dans son jeu mais c'était comme si il ne pouvait pas s'en empêcher. Relevant les yeux vers elle, il changea de sujet, abordant quelques chose de plus banale. Le genre de conversation qu'ils pouvaient avoir sans attirer tous les regards sur eux. Qu'aimait elle dans la vie ? Que comptait elle faire plus tard et surtout ... il voulait savoir ce qu'elle aimait. Apparemment, son truc c'était la mode ! Elle comptait devenir styliste et fait tous son possible pour réussir. Elle avait toutes les chances de son côtés et William croyait vraiment qu'elle pouvait y arriver, si elle s'en donnait les moyens. Ce n'était pas trop ambitieux non ! C'était ton rêve et c'était normal qu'elle fasse tous pour y parvenir. Souriant attendrit, il hocha simplement la tête avant d'attraper son stylo pour prendre quelques notes. Puis elle lui retourna la question, lui avait beaucoup d'ambition qu'elle, mais il comptait tout de même aller jusqu’au bout. - Moi ? Oh tu sais ... mes ambitions sont beaucoup moins grandes que les tiennes. Je compte devenir avocat. Disons que c'est plus une vocation qu'un choix ! Et il en disait déjà trop alors avant qu'elle n'est le temps d'ajouter quoi que ce soit, il lui proposa simplement de ce remettre au travail pour qu'ils puissent avancer un peu dans leur devoir. C'est ce qu'il voulait, et pourtant malgré le silence William n'arrivait pas à détourner les yeux de sa partenaire. Elle attirait son regard comme un aimant et le pire c'est qu'il avait de plus en plus de mal à le détourner, et lorsqu'elle levait elle aussi les yeux vers lui, ils retrouvaient tous de suite ce contact visuel. Ce lien, c'était dingue à quel point il ce sentait lié à elle alors qu'il la connaissait à peine. C'est donc ça le coup de foudre ? Ce n'est qu'au bout d'un long moment que William sorti de sa rêverie lorsqu'elle reprit la parole. - J'ai pas vu le temps passer ! Dit il en ce redressant doucement pour regarder autour d'eux. Il n'y avait plus personne excepté la bibliothécaire qui passait le plus clair de son temps dans son bureau qu'au guichet. Ce retournant vers sa partenaire, Will lui adressa un doux sourire avant de tourner quelques pages de son bouquins pour prendre quelques notes en plus de ce qu'il avait déjà. Il avait tout de même réussi à retrouver sa concentration mais pour combien de temps ? Pas très longtemps maintenant que Grace venait de ce rapprocher de lui pour s'asseoir sur la table juste à côté de lui. - Quoi ? Non, on à presque terminé on peu pas arrêter maintenant ! Mais ce n'était pas une question, puisque prenant le stylo qu'il avait dans la main, elle vint par la même occasion frôler ses doigts ce qui le fit tout de suite taire. Avalant difficilement sa salive, il ce laissa tomber contre le dossier de sa chaise pour relever les yeux vers elle. Elle voulait vraiment connaitre son emplois du temps ? Il ne faisait rien de spécial, d'ailleurs elle n'avait pas une fête de prévue elle ? - Je fais rien de spécial ! Mais ... je crois que toi tu es attendu à une fête ce soir ! Tu peux y aller si tu veux ! De toute façon la bibliothèque va bientôt fermer. Dit il en haussant doucement les épaules.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6757
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Ven 31 Mar - 17:14


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle avait l'habitude d'attirer les regards. Elle captait l'attention des gens parce qu'en plus d'être une jolie fille, elle était exaltée, toujours pleine de vie et souriante. Il n'était pas rare qu'elle sente le regard des autres élèves sur elle, ou sur le reste de son groupe d'amis d'ailleurs. Elle ne s'en était jamais préoccupée, agissant tout aussi naturellement que s'ils étaient seuls. Peut-être que si elle y avait prêté un peu plus d'attention, elle aurait remarqué William. Lui, visiblement, il l'avait remarquée. A vrai dire, elle sentait qu'il avait une façon tout à fait particulière de la regarder. Peut-être qu'elle se faisait des films, peut-être qu'il n'était qu'un énième garçon attiré par la fille la plus convoitée du lycée. Mais elle n'en avait pas l'impression, Grace. D'ailleurs, il n'avait jamais cherché à l'approcher. Il aurait dû, peut-être. Elle avait la sensation d'avoir manqué quelque chose durant tout ce temps. C'était étrange combien un garçon qui n'était encore qu'un inconnu le matin même prenait une place considérable dans son esprit. Il y avait quelque chose entre eux, c'était inexplicable. Elle sentait cette connexion, ce lien à chaque fois qu'ils plongeaient leurs regards l'un dans l'autre. Etait-ce simplement parce qu'il était à son goût ? Ou peut-être uniquement parce qu'il était différent des garçons qu'elle fréquentait ? En dehors des clichés habituels des garçons populaires, elle avait déjà eu quelques lubies passagères à son actif, Grace. Mais elle sentait que ce n'était pas du tout ça au fond. Elle sentait qu'il y avait bien un truc entre eux. Elle n'était simplement pas prête à imaginer que c'était l'amour, le grand, l'incendiaire... Non, elle n'était qu'une adolescente charmée par un garçon, c'était surement ça. Si elle savait, pourtant. Contrairement à William, elle faisait abstraction de tout ce qui les différenciait. Elle ne se disait pas qu'ils ne pouvaient pas être ensemble alors qu'ils étaient aussi opposés. Pourtant, ils n'avaient ni les mêmes fréquentations, ni les mêmes passes-temps. Mais elle s'en fichait pas mal, Grace. Elle ne songeait pas à tout ce que ça pouvait engendrer, que ce soit pour lui ou pour elle. Et puis, pourquoi le ferait-elle ? Il n'y avait rien entre eux, rien pour le moment. Mais c'était comme si elle pressentait qu'il se passait quelque chose. C'était ça, en fait, le coup de foudre. Elle était en train de se faire foudroyer par l'amour, et elle ne pouvait rien faire pour l'empêcher. Elle n'y pensait même pas, parce qu'elle se sentait trop bien avec lui. Elle ne se rendait pas compte non plus qu'elle était en train de tomber amoureuse. Lorsque William lui murmura qu'elle était peut-être bien la fille qu'il attendait, elle ne parvint même pas à lui répondre. Elle n'était pas habituée à ce qu'on lui dise des choses pareilles, pas pour de vrai. Tentant d'effacer son trouble, la jolie blonde parvint tout de même à se reprendre, aidée par la conversation suivante. La mode était un sujet qu'elle maitrisait bien mieux que l'amour à vrai dire. Et elle voyait qu'elle l'intéressait, réellement, pas juste pour gagner des points auprès d'elle. Cela lui faisait plaisir d'en parler, elle avait même les yeux qui pétillaient en évoquant son rêve. Mais, sans perdre de temps, elle finit par lui renvoyer sa question. Il affirmait que ses ambitions étaient moins grandes que celles de l'adolescente mais... Avocat, c'était... Wow. Impressionnant. Elle n'en aurait jamais été capable. Elle avait du mal à rester plus de quelques heures sur un bureau. - Tu rigoles, ce n'est pas rien, avocat ! C'est vachement difficile pour y arriver en plus ! Mais t'as déjà la classe pour, tu commences bien. déclara-t-elle avec un sourire malicieux Elle lui aurait bien posé d'autres questions mais il semblait vouloir se remettre vraiment au travail. Alors, sans rechigner, Grace tenta de se concentrer à nouveau sur ses notes. Elle avait du mal à faire abstraction de William au début, d'autant plus que leurs regards se croisaient irrémédiablement à chaque fois qu'elle relevait la tête vers lui. Mais elle parvint tout de même à se focaliser sur son travail durant un petit moment tout de même. Ce ne fut qu'en voyant que tous les autres lycéens étaient partis, bien plus tard, que la belle se décida à arrêter. Tout comme elle, l'adolescent n'avait pas vu le temps passer. Mais, contrairement à elle, il semblait prêt à continuer jusqu'à ce qu'ils terminent. Seulement, elle ne l'entendait pas de cette oreille. C'était déjà un miracle qu'elle soit parvenue à rester aussi longtemps dans une bibliothèque. C'était sa meilleure amie qui allait être fière d'elle. Sans plus réfléchir, elle quitta sa chaise pour aller s'asseoir à un endroit bien plus... Intéressant. Posant ses mains sur la table, elle s'installa dessus, tout près de son partenaire encore en plein travail. Elle l'informa qu'ils arrêtaient mais il protesta, ce qui la fit sourire. Il allait apprendre très vite qu'elle n'était pas une fille à qui l'on pouvait dire non. - On reprendra demain. déclara-t-elle simplement en lui retirant elle-même des doigts le stylo qu'il tenait. A son contact, elle sentit comme un courant d'électricité l'envahir. C'était la première fois qu'ils avaient un contact, et c'était très troublant. Comme s'il y avait une attraction entre eux. Plongeant son regard dans le sien, la jolie blonde le regarda se laisser tomber sur sa chaise avant de lui répondre. Apparemment, il n'avait rien de prévu mais l'invitait à rejoindre la fête à laquelle elle était conviée. - Tu veux venir avec moi ? demanda-t-elle naturellement avec un joli sourire enjôleur sur les lèvres. En fait, elle n'avait pas envie de le quitter... Pas déjà.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3909
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Ven 31 Mar - 17:41



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il était touché, c'est sur que devenir avocat ce n'était pas rien, mais pour lui ... c'était chose facile, son père allait jouer avec ses relations et le tour était jouer. William ne voulait pas de ce coup de main mais son père ne lui laissait pas le choix. - Merci, je sais ... j'ai la classe ! Dit il en riant avant de finalement retrouver son sérieux en ajoutant plus sérieusement. - Si en plus tu deviens styliste, je viendrais acheter mes vêtement chez toi, là j'aurais la classe ! Dit il avant de lever les yeux vers elle en souriant amusé. Il ne croyait pas si bien dire. Le temps avait passé à une vitesse hallucinante, comme quoi avec elle il ne voyait vraiment pas le temps passer. Et pour une fois il ne pouvait pas dire que c'était uniquement le travail qui l'avait tenu hors du temps. Mais c'était bien sa présence à elle qui l'aider à faire abstraction du reste, si bien qu'ils n'avaient même pas remarqué qu'ils n'étaient plus que tous les deux dans la bibliothèque. Tous le monde était parti et pourtant eux étaient encore là à travailler sur leur sujet de devoir. Si pour William ça n'avait rien de surprenant, c'était la première fois que Grace passait autant de temps dans ce lieux. Remarquant elle aussi qu'ils étaient tous les deux, elle décida qu'il était temps de faire une pause, d'arrêter pour aujourd'hui. Évidement, William n'était pas du tout de cet avis, ils avaient vraiment bien avancé sur le sujet et il ne leur manquait que quelques heures de travail en plus pour terminer alors il trouvait ça dommage d'arrêter maintenant. Mais la belle blonde n'était pas de cet avis puisqu'elle s'installa sur la table tous proche de lui avant de lui prendre le stylo qu'il avait dans les mains. En s'approchant de la sorte, elle avait même frôler ses doigts ce qui provoqua chez William un sentiment très particulier, c'était la première fois qu'ils avaient un contact physique et même si il n'était pas vraiment fait exprès, William ce sentait étrange. Comme si en le touchant elle avait déclencher un sorte de courant électrique. C'était agréable ! Très agréable même ! Et puis surtout, elle voulait lui faire comprendre qu'il était hors de question qu'elle travail encore, selon elle ils en avaient déjà assez fait donc ils pouvait bien s'accorder un petite pause. - C'est tout de même nul d'arrêter maintenant ! En quelques minutes on auraient pu finir et ne plus parler de ce devoir ! Ahh le pauvre si il savait ... il comprendrait rapidement que dire "non" à Grace ce n'était pas chose facile d'ailleurs elle ne supportait pas qu'on lui refuse quelques chose, mais William était tout aussi têtue qu'elle. Mais à sa question suivante, Will haussa doucement les épaules en lui disant qu'il n'avait rien de prévue ... ou plutot il n'avait pas envie d'avoir quelques chose de prévue. Il savait qu'à la seconde même ou il allait rentrer chez lui, sa mère allait lui tomber dessus pour le traîner de force avec elle et il n'avait vraiment pas envie de jouer les pantins dans des soirées mondaines. Mais elle avait quelques chose de prévue puisque son petit ami lui avait parlé de cette fête et en tant que "Populaire" elle était forcément invitée et surtout très attendu. - Venir avec toi ? Elle ne savait vraiment pas à qui elle avait à faire. Riant même légèrement, William ce recula pour ce lever de sa chaise pour attraper les bouquins qui ce trouvaient sur la table pour les ranger à leur place. - Grace, c'est gentil mais ... je ne pense pas être le bienvenu ! Et puis ce genre de fête d'étudiants, c'est pas mon truc ! Je risque surtout de faire tâche dans cet univers ! Sans vouloir la vexer ... si en plus Kyle la voyait débarquer avec lui, il ne serait surement pas agréable et puis tous le monde sait que William n'est jamais invité à ce genre de fête. - Kyle t'attend, tu devrais y aller ! Ce rapprochant de la table ou elle était assise, il ce trouvait à quelques pas d'elle, d'ailleurs il finit par ce rapprocher pour attraper les bouquins qui restaient encore sur la table. Il ne voulait pas que ce moment s'arrête, il avait envie de rester avec elle et le pire c'est qu'il avait était tenté de lui dire "oui" uniquement pour avoir la chance de rester avec elle. Mais aller à une fête ? Non, ça il ne pouvait pas, il n'était pas à sa place et il ne le serait jamais encore moins avec une fille comme elle ! Reculant légèrement, Will lui faisait toujours face puis avec un petit sourire sur le coin des lèvres il reprit. - J'ai passé un très bon moment avec toi, j'espère avoir la chance de te connaitre un peu plus Grace ! Oui il était clairement en train de lui dire au revoir mais ce qu'il ne savait pas ... c'est que la jeune blonde n'était pas décidé à s'en aller ! Pas sans lui en tous cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6757
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Ven 31 Mar - 22:00


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Un sourire amusé apparut sur le visage de Grace lorsqu'elle entendit son interlocuteur confirmer qu'il avait la classe. Elle aimait l'assurance qu'il dégageait. Ce n'était pas la même que celle des garçons qu'elle fréquentaient, celle des sportifs qui savaient combien ils étaient adulés. Non, lui, il avait l'air beaucoup plus posé, plus adulte, l'air de quelqu'un qui savait ce qu'il voulait. A ses paroles suivantes, la belle hocha tout de suite la tête vigoureusement, pleine d'entrain comme si c'était déjà une certitude. Elle avait tendance à s'emballer très vite. - Bien sûr, tu auras le droit à un prix d'ami. précisa-t-elle d'une voix malicieuse. Et ils ne croyaient pas si bien dire. Mais ils étaient bien loin de songer à l'avenir. Elle avait l'impression d'avoir encore une éternité devant elle avant d'y arriver. Pour l'heure, elle devait surtout bosser cet exposé d'histoire avec lui. Ce n'était pas évident de rester concentrée si longtemps, et encore moins alors qu'elle se trouvait face à un partenaire aussi troublant. Mais ils parvinrent tout de même à bien avancer. Et ils auraient même pu terminer le jour même si la jolie blonde n'avait pas décidé d'arrêter. Mais la bibliothèque était tout de même vide, ce qui était bien le signe qu'il était temps de partir pour eux aussi. Pourtant, William était bien décidé à continuer le travail. Ce garçon avait une capacité de concentration incroyable. Elle, elle était déjà fière d'avoir pu travailler aussi longtemps sans s'enfuir en courant. Allant le rejoindre près de sa chaise, elle se laissa glisser contre la table pour l'empêcher de continuer. Elle lui retira même le stylo qu'il tenait entre les mains, ce qui provoqua une drôle de sensation en elle. C'était étrange, l'effet qu'il lui faisait. Elle n'avait jamais été si chamboulée face à un simple contact avec un garçon. Mais, avec lui, c'était comme s'il pouvait la déstabiliser en un geste, un regard, un sourire. Néanmois, elle tenta de faire abstraction du trouble naissant qui l'envahissait pour le convaincre d'arrêter. Mais c'est qu'il était têtu en plus. Il était rare que quelqu'un la contredise, Grace. Elle dégageait une telle confiance, et une telle détermination, qu'elle avait vite le dessus en règle générale. Il suffisait de voir la manière dont elle avait congédié son petit-ami pour s'en rendre compte. Mais William semblait aussi entêté qu'elle puisqu'il insistait même en disant qu'ils pourraient finir au plus vite ce devoir. - Oui mais... Non. rétorqua-t-elle simplement, un beau sourire aux lèvres en prime. Il allait pouvoir faire connaissance avec son côté capricieux. Le truc avec Grace, c'était qu'on pouvait très vite remarquer ses défauts, sa personnalité. Elle était tellement entière qu'elle agissait avec lui comme s'ils se connaissaient depuis toujours alors que ce n'était absolument pas le cas. Mais elle était bien décidée à obtenir gain de cause. Elle ne mit d'ailleurs pas longtemps à reprendre la parole pour lui demander s'il faisait quelque chose ce soir-là. Elle, elle était invitée à la soirée de Stan, l'un des garçons de l'équipe de football. Et il était évident qu'elle allait s'y rendre. Elle aimait trop faire la fête pour se poser la question. Mais ce qu'elle voulait, c'était que William vienne avec elle. Et, à vrai dire, elle était convaincue qu'il allait accepter. Elle ne se posait même pas la question. Tout le monde rêverait d'aller à l'une de ces fêtes. Personne ne refuserait une invitation, encore moins celle de la fille la plus populaire du lycée. - Bah oui ! lui répondit-elle quand il répéta sa proposition. Etait-ce si dingue ? Effectivement, elle ne savait pas du tout à qui elle avait à faire puisqu'elle fut plus que surprise de l'entendre se mettre à rire. Et... Refuser. Il refusait ? Elle ne s'y attendait pas du tout, Grace. Comment une fête ne pouvait pas être son truc ? Et puis, elle avait tellement l'habitude d'obtenir ce qu'elle voulait que... Non, elle ne s'y attendait pas. Elle le regardait alors qu'il empilait les livres étalés partout sur la table, toujours surprise. Peut-être avait-il peur d'être mal accueilli. - Tu seras le bienvenu si tu viens avec moi. Allez, dis oui, tu verras c'est génial... demanda-t-elle avec un petit sourire adorable sur les lèvres. Elle se montrait insistante, parce qu'elle faisait toujours tout pour avoir ce qu'elle voulait, et là... C'était lui qu'elle voulait. Enfin, non Grace. C'était qu'il vienne à la soirée. Pourquoi en avait-elle autant envie ? Parce qu'elle voulait prolonger ce moment avec lui. Et puis, il méritait de se détendre lui aussi après avoir bossé tout l'après-midi. Mais, il n'y avait rien à faire, il semblait même sur le point de lui dire au revoir. Une autre l'aurait laissée partir... Grace attrapa sa main. - Tu pourras me connaitre un peu plus si tu m'accompagnes. déclara-t-elle avec un sourire charmeur sur les lèvres avant d'ajouter avec assurance. - C'est toi qui as dit que tu voulais que je t'apprenne à vivre le moment présent. Et ça commence par venir t'amuser avec moi. Plongeant son regard émeraude dans le sien, elle le contemplait avec intensité, sa main toujours dans la sienne pour éviter qu'il ne s'éloigne. Et ce fut d'un ton plus doux qu'elle lui promit. - Je ne te laisserais pas tout seul, tu sais.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3909
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Sam 1 Avr - 1:52



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le temps avait passé très vite, trop vite puisque même eux ne c'étaient pas rendu compte ! Ils étaient tous seuls dans l'immense bibliothèque alors qu'ils pouvaient parfaitement être ailleurs. D'ailleurs il était peut être temps qu'ils s'en aillent tous les deux, après tous la journée de cours étaient terminées et ils après avoir passé des heures à travailler il pouvait bien prendre une petite pause. Seulement William ne voulait pas arrêter alors qu'ils étaient sur le point d'avoir terminer ! Quelques minutes encore et ils en avaient terminé avec leur exposé sur la révolution ! Alors lui était plus d'avis à continuer et terminer alors que ... sa partenaire avait autre chose en tête. Quittant sa place, la belle s'approcha dangereusement de lui pour prendre place sur la table juste en face de lui. L'air toujours aussi innocent, elle tentait surtout de lui faire comprendre sa façon de penser. Elle ne voulait pas continuer de travailler et ça William le comprenait parfaitement sans mal. - Mais pourquoi ? On est presque à la fin ! On sera tranquille comme ça ! Cherche pas William, tu peux trouver toutes les bonnes raisons du monde elle était bien trop bornée pour accepter et puis elle semblait avoir un tout autre projet pour eux ce soir. Maintenant qu'elle savait qu'il n'était pas occupé, la belle luis proposa tous naturellement de l'accompagner à la soirée chez l'un des sportifs, un certain Stan. Ça, il ne s'y attendait pas ! Mais alors pas du tous ... et pourtant il savait déjà qu'il allait lui dire non ! Il était hors de question qu'il aille à cette soirée ! D'autant plus qu'il était loin d'être amis avec les sportifs. Il ne faisait pas parti du même clan et puis Kyle, son petit ami devait l'attendre et l'attendre elle seule ! Pas avec un invité indésirable. Et puis l'avait qu'elle bien regardé ? Il n'avait pas sa place dans ce genre de soirée. - Non, je préfère pas ! Je n'ai pas envie d'être le bienvenue uniquement parce que j'y vrais avec toi ! C'est ... enfin ça fait profiteur et puis en plus je ne suis pas sur qu'ils soient ravi que je m'invite à leur soirée ! Je ne suis pas proche d'eux, ils ne me connaissent même pas ! Non vraiment il ne la sentait pas du tout cette fête ! Alors il préférait décliner. Les bras croisés, toujours assis sur sa chaise, Will finit par ce lever pour attraper ses affaires et le ranger dans son sac avant de ce tourner vers elle pour lui faire face. Il tentait de lui dire au revoir parce qu'il comptait bien s'en aller. Mais Grace avait cette façon si particulière de lui sourire et il la trouvait trop craquante pour ... refuser. Reculant doucement, elle finit par lui attraper la main ... ok, là c'était encore plus troublant. C'était la première fois depuis leur rencontre qu'elle osait le toucher, qu'ils avaient ce genre de contact et c'était ... enfin son corps tout entier avait réagit. Parcourus un petit frisson il serra même doucement sa main tout en s'approchant doucement d'elle. - Grace ... Murmura t'il ... il tentait de ne pas croiser son regard parce que si jamais son regard venait à croiser le sien il allait craquer ! Comment refuser ? Elle faisait tout pour qu'il craque et elle savait comment s'y prendre, une autre facette de sa personnalité qu'il aimait. - Je ne suis pas sur que ton petit ami apprécie ma présence ! Il t'attend surtout toi ! Pas moi ! Déviant encore une fois son regard il tentait de ce défaire de cette emprise qu'elle avait sur lui mais elle parvenait encore une fois à capter toute son attention. - Hey ! C'est pas juste ! Te sert pas de mes arguments pour me convaincre ! Mais il fallait avouer que ça technique fonctionnait, du moins elle avait de l'effet sur William. - Grace ... je ne sais pas m'amuser ! Je suis d'un ennuis mortel, je sais pas ce que c'est de ... s'amuser en soirée ! Et puis ... non Grace ! Aie, grosse erreur ! Il venait de plonger son regard dans le sien et avec ce regard émeraude si intense, le pauvre William ne répondait plus de rien. - Grace ... Murmura t'il comme pour tenter de ce reprendre mais c'était peine perdu. - Pourquoi tu veux à tous prit que j'aille avec toi ? T'es amis t'attendent surement et ... Fermant douloureusement les yeux il soupira doucement avant de reprendre. - Bon ok ... mais je ne reste pas longtemps ! Reprit il en souriant tendrement avant de reculer quelques peu pour attraper ses affaires. - Je crois que j'ai découvert une autre facette de ta personnalité ... miss on ne me refuse rien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6757
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Sam 1 Avr - 2:40


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ils avaient tout de même passé une bonne partie de l'après-midi à travailler. Dehors, le soleil commençait déjà à se coucher. Alors, vraiment, il était plus que temps qu'ils fassent une pause. Ils pouvaient parfaitement terminer plus tard, d'autant plus que la jolie Grace avait d'autres plans pour la soirée. Et elle comptait bien amener son partenaire d'exposé avec elle, qu'il le veuille ou non. Ne prenant même plus la peine de répondre à ses tentatives pour qu'ils terminent leur devoir, elle préféra tout de suite enchaîner avec ce qu'elle avait en tête. Elle allait se rendre à la soirée de Stan, et elle voulait qu'il vienne avec elle. Elle ne réfléchissait ni à la façon dont leur venue serait interprétée, ni à l'accueil qu'on pourrait réserver à William. Elle ne faisait là que ce qu'elle avait toujours fait, ce qu'elle ferait aussi toujours. Suivre ses envies. Et, ce soir, son envie était de prolonger ce moment avec l'adolescent. Mais si elle pensait tout de suite obtenir un oui enthousiaste, elle déchanta vite en se rendant compte qu'il n'avait aucune envie d'aller à cette soirée. Elle était surprise, évidemment qu'elle était surprise. Certains élèves de ce lycée tueraient pour y être invités. Elle lui offrait un pass comme ça, sans raison, et pourtant il n'avait pas du tout l'air partant. Elle ne s'y attendait pas, et surtout elle ne comprenait pas. Mais la belle comptait bien tout faire pour l'inciter à changer d'avis. Quand elle voulait quelque chose, elle ne lâchait pas l'affaire tant qu'elle ne l'avait pas obtenu. Alors elle tentait de rassurer William en affirmant qu'il serait le bienvenu s'il était avec elle mais... Sa remarque était quelque peu maladroite puisqu'il releva surtout qu'il ne voulait pas avoir l'air d'un profiteur, ni venir simplement grâce à elle. Il avait bien des principes pour un ado, celui-là. - Mais justement, c'est l'occasion de les connaitre ! Ils ne vont pas te manger, tu sais. précisa-t-elle avec un petit sourire. Elle avait l'impression qu'il croyait que c'était un monde à part où il n'était pas le bienvenu... Bon, d'accord, il n'aurait pas été invité sans elle. Mais, une fois là-bas, il serait accepté. Et si tel n'était pas le cas, les autres auraient affaire à elle. Seulement encore fallait-il qu'elle parvienne à convaincre le garçon obstiné qu'elle avait sous les yeux. C'était peut-être bien la première fois qu'elle trouvait quelqu'un d'aussi têtu qu'elle. Mais elle pouvait l'être plus encore. En le voyant prêt à partir, la jeune fille s'empressa de lui attraper la main pour le retenir. Son geste avait été spontané, irréfléchi. Et étrangement naturel. Elle ne savait pas ce qu'il avait pu provoquer en William mais il avait eu le mérite de le retenir auprès d'elle. Mieux encore, il s'était rapproché d'elle. Un sourire craquant sur les lèvres, Grace faisait tout ce qui était en son pouvoir pour le convaincre. Son sourire qui s'agrandissait en l'entendant murmurer son prénom... Elle aimait la façon dont il le faisait, avec son petit craquant anglais... Arf, il était trop mignon. Tentant comme elle le pouvait de croiser son regard, elle lui sortait tous ses arguments les uns après les autres. Mais il avait toujours un contre-argument à lui répondre, à commencer par son petit-ami. - J'ai le droit d'inviter quelqu'un si je veux. répondit-elle simplement avec un sourire. Ne l'avait-il pas encore compris ? Elle faisait ce qu'elle voulait, Grace. Tout ce qu'elle voulait. Elle voyait son interlocuteur faiblir tout doucement bien qu'il continuait à évoquer ses craintes. Il était d'un ennui mortel ? Pourtant, elle ne s'était pas ennuyée de la journée avec lui alors même qu'ils étudiaient de l'histoire. Et puis, tout le monde savait s'amuser. - Moi, je ne m'ennuie pas avec toi. confia-t-elle simplement d'un ton sincère en parvenant enfin à croiser son regard avec le sien. Elle faisait tout pour le troubler à vrai dire, même si elle pensait chacun de ses mots. Souriant de plus belle alors qu'il prononçait une énième fois son prénom, elle gardait toujours précieusement sa main dans la sienne. Elle ne lui répondait même plus, elle se contentait de le fixer de ce regard si charmeur. Et ça fonctionna ! Laissant échapper un petit cri de joie, elle bondit de la table pour se lever. - Allez, on y va ! s'exclama-t-elle avec entrain avant de ranger ses affaires. Elle se mit à rire lorsqu'il lui attribua un surnom qui lui allait plutôt bien. - Et oui, c'est tout à fait moi. Désolée mais tu vas souffrir avec moi. précisa-t-elle d'une voix malicieuse tout en attrapant son sac. Déposant les livres qu'ils avaient emprunté au passage, ils finirent par quitter la bibliothèque avant de parcourir les couloirs déserts à cette heure-là. - On passe juste par mon casier, et c'est bon. dit-elle quelques instants avant d'y arriver. Elle déposa à l'intérieur les affaires dont elle n'avait pas besoin, et surtout elle attrapa une robe qu'elle avait soigneusement laissé dedans. - Tu te tournes ? demanda-t-elle d'un ton mutin. Une fois William de dos, elle retira rapidement ses vêtements pour enfiler sa robe, bien plus festive. Elle en profita aussi pour se remettre du gloss sur les lèvres avant de regarder son allure une dernière fois. - C'est bon, on peut y aller ! affirma-t-elle avant qu'ils ne quittent finalement l'établissement, direction la maison de Stan. La soirée promettait d'être intéressante.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3909
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Sam 1 Avr - 12:52



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il sentait que cette soirée c'était une mauvaise idée ! Il n'y avait pas sa place et généralement les gens qui étaient dans ce genre de soirée ne l’appréciait pas. Beaucoup de monde serait ravi d'y être invité, les garçons en particulier surtout si ils avaient la chance d'y aller avec la plus belle de tous le lycée ! C'était une chance que beaucoup aimerait saisir, mais pas William ! Il avait tout autant envie qu'elle que ce moment continuer, qu'ils continuent pas passer du temps tous les deux seulement ... pas dans ce genre de soirée. D'autant plus que ces amis l'attendaient elle et seulement elle ! Qu'allaient ils penser si jamais il ce pointait avec elle ? Il ne connaissait personne et il ne voulait pas non plus passer pour un profiteur. - Ça tu n'en sait rien ! Et q te dis qu'ils ont envie de me connaitre ? Si Grace l'appréciait ce n'était pas forcément le cas de tous le monde et il savait parfaitement que ce genre de soirée ... ce n'était pas vraiment pour faire ce genre de connaissance, remarque il n'en savait rien puisqu'il n'y avait jamais était et ça ne l'avait jamais attiré. Il ne voulait pas ... alors avant qu'elle ne parvienne à le faire changer d'avis, William sentait qu'il était temps qu'il s'en aille. Attrapant son sac ou ce trouvait ses affaires, il tenta de la saluer même si il n'en n'avait pas vraiment envie, mais au dernier moment la belle attrapa sa main pour l'attirer de nouveau vers elle mais aussi l’empêcher de s'en aller. Par un simple contact visuel elle parvenait à le troubler alors en le touchant c'était encore pire ! Et voilà qu'elle lui sortait tous les arguments possible pour le convaincre, ils pourraient faire plus ample connaissance, c'est lui qui avait dit qu'il était d'accord pour qu'elle lui apprenne ... elle était vraiment forte au jeu de la persuasion. Mais William n'avait pas dit son dernier mot puisqu'il trouvait lui aussi des contre arguments ... seulement c'était comme si il n'avait même pas envie de ce défendre parce qu'elle avait réussi à convaincre une partie de lui. - Mais ce quelqu'un ... n'est pas vraiment apprécier ! Je ne fais pas parti de votre groupe ! Et si en plus il ce pointait avec la petite amie du capitaine de l'équipe de foot, il aurait surement des problèmes .. mais ce n'était pas ça qui l'inquiétait le plus ! Il ce fichait bien de savoir ce qu'ils pensaient de lui, mais c'est juste qu'il savait qu'il n'allait pas s'amuser même si Grace était déterminé à lui montrer le contraire. Il finit même par lui dire qu'il était d'un ennuis mortel ... ce à quoi elle répondit tout de suite comme quoi ce n'était pas du tout le cas. - C'est parce que tu n'as passé qu'une demi journée avec moi ... Levant de nouveau les yeux vers les siens, elle parvint à capter son regard le troublant d'avantage au point de le faire craquer. Fermant douloureusement les yeux, il laissa un long soupir s'échapper d'entre ses lèvres avant d’accepter. Bon sang, dans quoi venait il de ce lancer ! Et sans plus attendre, la jeune femme ce leva d'un bon avant de l'attirer avec elle vers la sortie pour rejoindre les couloirs déjà désert. - C'est censé me rassurer ? Dit il dans un petit sourire, de toute façon il lui en faudrait plus pour le faire fuir, ce n'était pas ce qu'il lui faisait peur d'ailleurs il aimait ce côté difficile chez elle ! Ce petit côté "je fais ce que je veux" ahhh si seulement si savait à quel point elle allait lui en faire baver ! La suivant sa dire quoi que ce soit, les deux adolescents finirent par s'arrêter devant le casier de la jeune fille. Sortant une robe de celui ci, William ce mit à rire. - Tu as des robes dans ton casier ? Demanda t'il avant qu'elle ne lui demande de ce tourner, ce qu'il fit sans broncher. - Oh, oui excuse moi ! Elle était réellement en train de ce changer dans le couloir ? Cette fille est folle ! "Arrête, t'aime ça !" Oui c'est vrais que ça lui donnait beaucoup de charme. Contrairement à elle, il ne portait pas vraiment une tenue festive ... il n'avait pas prévue de sortir en même temps. Il portait une chemise noire avec pantalon assortir ainsi qu'une longue veste sur le dos. Il était plus présentable à une soirée chic qu'une soirée entre ado mais tant pi. Ce retournant lorsqu'il entendit de nouveau le son de sa voix il lui adressa un petit sourire avant de la suivre jusqu'à l'extérieur. Arrivant devant l'entrée du lycée, le regard de William ce posa sur la belle voiture noire qui l'attendait sur le parking. - Oh merde j'avais carrément oublié ! C'était son chauffeur ... oui ... oui William avait un chauffeur, ordre de son père pour éviter à son fils de prendre les transports en communs et puis surtout pour montrer à quel point ils ont les moyens. Ce tournant vers sa partenaire il reprit. - C'est ... mon chauffeur, le pauvre ça doit faire des heures qu'ils attend ! Mais ... il peu nous déposer chez Stan ! Ce dirigeant vers la voiture avec elle, il ouvrit la portière. - Bonsoir Max ! Je suis désolé d'arriver si tard ! Ce tournant vers lui, l'homme en question lui adressa un petit sourire. - Ce n'est rien monsieur, vous êtes accompagné ? Hochant doucement la tête, il laissa montrer Grace avant de refermer la porte pour monter de l'autre côté. Et une fois installé il reprit. - Petit changement de programme Max ! - Bien ! Ou est ce que je vous dépose ? Lui ne connaissait pas l'adresse alors il ce tourna doucement vers Grace espérant qu'elle connaisse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6757
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Sam 1 Avr - 20:12


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Malgré toutes les appréhensions de William, la jeune fille était parvenue à le convaincre. En réalité, cela avait même été d'une facilité déconcertante pour elle. Alors même qu'il craignait tant cette fête, ou qu'il n'avait simplement pas envie de s'y rendre, il avait accepté de la suivre comme s'il était incapable de lui refuser quoi que ce soit. Elle était ravie mais pas réellement surprise non plus, Grace. Elle avait une force de persuasion impressionnante, surtout lorsqu'elle tenait vraiment à obtenir ce qu'elle voulait. Mais ce qui était le plus troublant, c'était que ce n'était pas avec tous ses arguments qu'elle l'avait convaincu, mais uniquement en plongeant son regard dans le sien. Trop heureuse de l'avoir fait changer d'avis, la jolie blonde s'empressa de l'entraîner jusqu'à la sortie. Elle voulait surtout l'empêcher de trouver le moyen de se défiler. Alors qu'ils quittaient la bibliothèque, elle finit par lui faire comprendre qu'il ne savait surement pas dans quoi il s'engageait avec elle. Et c'était vrai... Même elle ne se doutait pas de toute la folie qu'elle allait amener avec elle dans sa vie. Elle n'imaginait pas non plus qu'il aimait ce côté capricieux, un brin exigeant qu'elle avait. Le rassurer ? Non, elle tentait juste de... Le prévenir. Même s'il se rendrait surement compte bien assez tôt de la tornade blonde qui se trouvait à ses côtés. - Vois ça comme une promesse. déclara-t-elle avec un petit clin d'oeil à son attention tout en continuant d'avancer dans les couloirs. Lorsqu'ils arrivèrent à la hauteur de son casier, la jeune fille précisa qu'elle devait se changer. Elle sortit rapidement une robe de celui-ci sous l'oeil amusé de William qui ne tarda d'ailleurs pas à rire. Il semblait surpris qu'elle ait des vêtements dans son casier... Il allait vite comprendre que la mode était bien plus qu'une passion à ses yeux. Et puis, il valait mieux pour son père qu'il ne la surprenne pas dans une robe aussi voyante. - Il faut être paré à toutes les situations. rétorqua-t-elle d'un ton taquin avant de l'inviter à se tourner de l'autre côté. Il le fit tout de suite, et ne tenta même pas de la regarder discrètement comme un véritable gentleman. Elle ne s'inquiétait pas vraiment de se changer au beau milieu du couloir... De toute façon, il n'avait pas l'air d'y avoir qui que ce soit dans les environs. Et puis, elle était peut-être un peu folle, oui, comme l'avait visiblement compris William. Mais elle était trop spontanée, trop irréfléchie pour y songer. Une fois vêtue de sa belle robe, l'adolescente invita son nouvel ami à la suivre à l'extérieur. Seulement, elle ne s'attendait pas à voir une voiture les attendre devant l'établissement. Elle ne pensait même pas qu'il s'agissait du chauffeur de son compagnon d'ailleurs. Ce fut en entendant ses mots qu'elle le regarda avec étonnement. Il avait un chauffeur. Un chauffeur à lui. Mais il était bien plus riche qu'elle ne le croyait... Elle comprenait un peu mieux la façon dont il était habillé, soudain. La façon dont il parlait aussi, et celle dont il se tenait... Oh bon sang, si elle pouvait réfléchir parfois, elle se rendrait bien mieux compte des choses. Enfin, de toute manière, elle aurait eu le même comportement avec lui. Cela lui aurait juste évité d'avoir cet air si... Surpris face à ce constat. - Euh... D'accord. dit-elle d'une voix un peu timide, avec un léger sourire en coin sur les lèvres. Elle le suivit sans dire un mot et pénétra à l'intérieur de la voiture. Elle avait l'étrange impression d'être une star sur le coup. - Bonsoir. salua-t-elle le chauffeur avant d'entendre le petit échange entre lui et William. Il l'appelait carrément monsieur en plus. C'était fou, elle se demandait même ce qu'il pouvait bien faire dans un lycée aussi banal que le leur alors qu'il avait visiblement les moyens d'aller tout à fait ailleurs. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle n'entendit pas la question du jeune homme. Ce ne fut que lorsqu'elle remarqua que plus personne ne parlait qu'elle se réveilla. Elle donna rapidement l'adresse de la demeure de Stan au chauffeur avant de se tourner vers son partenaire d'exposé. - Je ne savais pas que... S'il te plait, Grace. Réfléchis avant de terminer ta phrase. - Que t'étais riche. Bien. Pour le tact, on repassera. Mais, en même temps, elle n'avait jamais réfléchi avant de parler. Elle n'était pas connue pour sa délicatesse, mais au contraire pour son franc-parler. Mais elle savait tout de même se rattraper. Elle laissa échapper un léger rire alors qu'elle reprenait finalement. Ou pas. - Enfin, c'est cool ! Tu peux boire autant que tu veux, tu sais qu'on pourra toujours te ramener. lâcha-t-elle naturellement. Il fallait dire qu'elle n'hésitait pas à profiter de la fête au maximum, Grace. Mais, après quelques minutes de trajet seulement, les deux adolescents arrivèrent à destination. La fête se situait dans une maison assez imposante de style victorienne. Ils étaient encore à quelques mètres mais on entendait déjà le son de la musique retentir jusque dans la rue. - C'est là ! s'exclama-t-elle avec un grand sourire avant d'attraper son sac pour sortir. Ils saluèrent le chauffeur avant de commencer à marcher en direction de la maison. Ils n'étaient même pas arrivés que les regards des personnes à l'extérieur se tournaient vers eux. Et, très vite, une jeune fille déboula devant eux. - T'arrives enfin ! Souriant en coin, Grace enlaça son amie en guise de réponse avant de décider de les présenter. - Marion, j'te présente William ! William, voici Marion, ma meilleure amie ! - Oh... C'est cool que tu sois venu ! dit-elle avec un sourire aux lèvres. La jolie blonde devinait sa surprise car elle la connaissait par coeur mais elle s'abstint de lui poser des questions pour le moment, fort heureusement. - Vous venez, on va rejoindre les autres ! Hochant la tête, Grace suivit son amie jusqu'au perron où se trouvaient une bonne partie de l'équipe de football. - Voilà la plus belle ! lâcha l'un d'entre eux, ce qui la fit sourire. - Les gars, je vous présente William, un ami à moi. Je compte sur vous pour le mettre à l'aise. - Bien sûr Gracie ! Alors Willy, moi c'est Jason ! Dis-moi ce que tu veux boire et on verra si on peut être copains ! Se rapprochant instantanément de William, l'adolescente reprit d'un ton malicieux. - Te laisse pas influencer, dans une heure il va vomir partout ! - Fais attention si tu ne veux pas finir dans la piscine toi ! Bon alors Willy ?



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3909
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Sam 1 Avr - 21:53



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il ne sait pas encore comment mais ... Grace avait réussi à le faire changer d'avis, elle avait réussi à le décider, non pas vraiment avec les arguments qu'elle avait trouvé mais plus parce grâce à ce contact visuel et physique. En quelques secondes seulement la belle avait réussi à le faire changer d'avis et pourtant William était assez borné et têtu dans son genre. Il trouvait toujours le moyen d'avoir raison ou d'avoir le dernier mot et pourtant cette fois, face à Grace il n'avait pas réussi à avoir le dernier mot. Ce n'étais pas vraiment explicable, mais Grace avait un pouvoir assez fort sur lui, il ne savait pas comment l'expliquer, il ne comprenait pas lui même en fait comme c'était possible et pourtant c'était bel et bien le cas. - La promesse que je vais en baver ? Dit il en souriant amusé en saisissant son sac pour la suivre dans les couloirs déjà désert. Il n'y avait plus personne à cette heure et c'était tellement calme, tellement ... vide ! Arrivant à la hauteur du casier de Grace, William s'arrêta le temps qu'elle y prenne ses affaires ou plutôt qu'elle en sorte une robe. Un robe ? Elle était sérieuse ? Elle avait vraiment une robe dans son casier ? Et elle comptait vraiment ce changer au beau milieu du couloir ? Là comme ça ? Et bien oui, apparemment c'est ce qu'elle voulait faire et William ne pu s'empêcher de ce mettre à rire avant de ce retourner pour lui laisser un peu ... d'intimité. Même si au milieux d'un couloir c'était difficile de faire mieux. - Je vois que tu prévois tous ! Dit il en souriant alors qu'il lui tournait toujours le dos et tel un gentleman il ne tentait pas de profiter du spectacle ou de ce retrouver pour la voir, non ... il restait tranquille en attendant qu'elle soit prête pour pouvoir partir avec elle. Une fois prête, les deux adolescents ce dirigèrent rapidement vers la sortie ou William posa tout de suite son regard sur la voiture noire qui l'attendait devant. C'était son chauffeur oui, celui qui était censé le ramener chez lui les soirs après les cours. Un détail qu'il avait oublié de mentionner à Grace. Alors s'approchant de la voiture avec elle, il la laissa monter en première avant de la rejoindre sur la banquette arrière. Indiquant l'adresse au chauffeur, il prit rapidement la direction sans dire quoi que ce soit de plus alors que Grace reprit la parole en ce tournant doucement vers lui. Elle ne savait pas quoi ? Qu'il avait ce genre de privilège ? Ce n'était pas le genre de chose dont il aimait parler mais lorsqu'elle termina sa phrase, Will soupira doucement puis détourna le regard. - Mes parents son riches ... moi je ne fais que ... suivre ! Ce n'est pas le genre de chose que j'ai envie de dire à tous le monde ! Ils ont les moyens de faire beaucoup de chose, j'aime pas forcément le montrer, contrairement à eux. Dit il en relevant les yeux vers elle en souriant faiblement. - Si ... tu pouvais garder ça pour toi ! Demanda t'il en souriant doucement avant que le chauffeur ne s'arrête pour les laisser descendre. - Dois je vous attendre monsieur ? - Non, je prendrais un taxi pour rentrer, merci ! Dit il simplement en sortant de la voiture pour rejoindre la fête. D’où ils étaient, ils pouvaient déjà entendre la musique ainsi que les gens parler, bon sang c'est qu'il devait y avoir beaucoup de monde pour entendre aussi bien. Arrivant dans l'allée de la maison, tous les regards ce tournaient déjà vers eux comme si ... il y avait quelque chose de suspect. A peine venaient t'il d'arriver qu'une jeune fille vint ce jeter dans les bras de Grace pour la saluer alors sue William eu le droit à un petit sourire sincère. - Enchanté Marion, oh ... et bien disons que je n'ai pas vraiment eu le choix ! Dit il dans un petit sourire avant de la suivre jusque sous le porche pour retrouver les autres. - Bonsoir ! Dit il l'air assuré pour cacher son malaise. Il ne ce sentait pas du tout à sa place, être regardé fixé de la sorte et pourtant l'un d'eux ce montrait vraiment agréable avec lui, avant même qu'il n'est le temps de dire quelques choses. Jason ... apparemment, un ami assez proche de la belle, ce n'était pas la première fois qu'il le voyait, il l'avait déjà vu traîner avec Grace et il n'y avait pas que lui, il y avait aussi sa meilleure amie Marion mais une autre fille aussi. Il ne connaissait pas encore son prénom, mais il l'avait déjà vu, il y avait un autre garçon aussi, il était lui aussi membre de l'équipe enfin un sportif comme tous les garçons qui tournaient autour de Grace. - Je ... euh ... - Bon c'est pas grave tu va venir avec moi au bar on va te trouver un truc à boire ! Sans vraiment lui laisser le choix, il passa son bras autour de ses épaules avant de l’entraîner avec lui vers l'intérieur de la maison pour aller chercher un verre. Rien à voir avec le genre de soirée ou il avait l'habitude d'aller, c'était si différant, les gens étaient différents ! Il ne les connaissaient pas et pourtant il les croisaient tous les jours au lycée. Mais alors que Jason l’entraînait avec lui, Will adressa un dernier regard à Grace l'air de lui faire comprendre. "Ne me laisse pas tous seul" Il était pourtant entre de bonne main avec Jason. Arrivant dans la cuisine, il y avait toujours autant de monde et surtout une collection impressionnante de bouteilles en tous genre. - Alors, qu'est ce que tu bois ? Il y avait assez de choix et pourtant William haussa doucement les épaules avant de lui répondre. - Euh, un soda ...
Comment passer pour un idiot en quelques secondes seulement ! D'ailleurs Jason ce mit à rire avant d'attraper un gobelet et de le remplir avec tous les fond de bouteilles qu'il trouvait. - Un soda ... t'es pas souvent à ce genre de fête toi ! Allez goûte moi ça plutot ça va te plaire ! Tendant le verre, William le prit dans sa main avant de le sentir furtivement et en boire une gorgée. La vache ... c'était atroce mais pour ne pas froisser Jason il ce força à avaler la gorgée qu'il avait dans la bouche, tu m'étonne qu'il allait vomir si il passait sa soirée à boire ce genre de truc. - Alors c'est bon ? Grimaçant légèrement, il ce mit à sourire avant de reprendre. - Mieux qu'un soda ! Dit il en souriant doucement alors que Jason s'approchait de nouveau de lui avant de lui taper dans le dos et retourner vers les autres. Retrouvant de nouveau Grace et Marion en compagnie de Jason, le sportif ce retourna doucement vers lui avant de reprendre. - C'est bizarre je t'ai jamais vu au lycée ! Dit il en prenant une gorgée de son verre. - Oh d'ailleurs Grace ! Kyle t'attend ! Dit il en ce tournant de nouveau vers son amie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ  

Revenir en haut Aller en bas

(New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-