AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Lun 3 Avr - 20:08


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était peut-être bien prévisible que les choses se passeraient de cette façon entre les deux garçons. Kyle aurait même été capable d’aller beaucoup plus loin, elle le savait pourtant. Mais voilà, elle n’avait pas réfléchi, et maintenant elle s’en mordait les doigts. Seulement elle n’aurait peut-être pas pu changer quoi que ce soit à la situation, Grace. En apprenant peu à peu à connaitre le jeune Anglais, elle se rendait compte qu’il était têtu. Il se doutait que son petit-ami ne serait pas tendre avec lui, et pourtant il n’avait pas hésité à accepter cette partie de football. Il l’aurait acceptée quoi qu’elle en dise. Aussi, il ne semblait pas lui en vouloir contrairement à elle. Il tentait même de la rassurer, ce qui était vraiment adorable de sa part. Elle était heureuse aussi d’apprendre que Jason avait été présent pour lui bien qu’elle n’était pas surprise. Elle savait choisir ses amis. Mieux que ses petits-amis, visiblement. – Je suis contente que vous vous entendiez bien tous les deux. déclara-t-elle avec un petit sourire. Il y en avait au moins un qui essayait de l’intégrer. Mais, de toute façon, ils n’avaient pas besoin de Kyle et de ses sbires. Elle allait montrer, elle, à William comment une fête de ce genre pouvait être géniale. Sans perdre de temps, elle attrapa la main de l’adolescent pour l’entraîner avec elle à l’intérieur de la villa. Et, pendant plus d’une heure, ils profitèrent de la musique et de l’ambiance au maximum. Il semblait s’amuser autant qu’elle, ce qui faisait vraiment plaisir à la jolie blonde. Elle lui avait promis qu’elle lui ferait passer une bonne soirée, alors elle était heureuse d’y parvenir. Mais elle n’imaginait pas un seul instant que c’était la suite de sa soirée à elle qui allait être plus difficile à supporter. Se rendant tout de même compte au bout d’un moment que son petit-ami avait disparu depuis longtemps de son champ de vision, Grace partit à sa recherche. Elle pensait qu’il lui faisait la tête, voire qu’il s’était endormi dans un coin de la maison en buvant trop mais… Elle ne s’attendait certainement pas à la scène à laquelle elle assista. Rejoignant l’une des chambres de la villa, elle le retrouva en compagnie d’une autre fille, une fille qui n’était pas elle. Et si elle n’était pas arrivée, il l’aurait… Trompée avec elle. A vrai dire, c’était déjà tout comme pour Grace. Elle ne s’était elle-même jamais retrouvée encore dans cette situation avec lui. Mais visiblement, il ne l’avait pas attendue. Blessée, trahie et en colère, elle réagit immédiatement en lui disant que tout était terminé avant de filer de la chambre aussi vite qu’elle y était entrée. Bien évidemment, Kyle s’empressa de se rhabiller pour la rejoindre. Mais elle ne s’en préoccupait pas, elle ne se préoccupait plus de rien puisque tout ce qu’elle voulait, c’était se retrouver loin de cette maison. Elle ne prit même pas la peine de récupérer ses affaires, ou ne serait-ce que ses chaussures. La belle blonde se retrouvait seule dans la rue, dans le froid, et pieds nus. L’image-type d’une Cendrillon qui fuyait le bal, qui fuyait son prince. Mais son prince n’était peut-être pas celui qu’elle croyait. Prenant une profonde inspiration pour éviter de céder aux larmes, elle entendit soudain une voix l’appeler. Elle se mordit la lèvre pour reprendre contenance. Elle ne voulait pas qu’on la voit vulnérable, elle ne voulait pas qu’on la voit faible. Elle n’avait jamais été du genre à craquer devant les autres. Et puis, elle avait une image à tenir dans ce lycée. Alors, se retournant avec un air un peu plus normal mais pas trop non plus, la jeune fille se tourna vers celui qui venait de déposer sa main contre son épaule... – William… Euh... Ça va, oui, ne t’en fais pas. mentit-elle avec un petit sourire sur le visage. Au fond, elle n’allait pas si bien qu’elle le prétendait mais elle ne voulait pas être prise à pitié, surtout pas elle. Surtout pas à cause d’un connard. Un connard qui venait justement d’arriver, l’air quelque peu perdu lui aussi. Sans prêter attention à William, il s’approcha d’elle pour tenter de s’expliquer. – Grace, je suis désolé ! Je suis bourré, je m’en tape de cette fille, je sais même pas son nom ! Le regard de l’adolescente devint beaucoup plus noir à cet instant. Elle savait bien mieux maitriser la colère que le chagrin. Et ses mots ne faisaient que la mettre en colère, tout autant que le fait qu’il les prononçait devant quelqu’un d’autre. – Si tu savais à quel point je m’en fiche Kyle ! Tu peux aller coucher avec elle, tu peux faire ce que tu veux ! De toute façon nous deux c’est terminé ! – Tu peux pas me quitter ! – Pourtant, c’est ce que je viens de faire ! – C’était avec toi que je voulais être ! Mais t’as préféré rester avec ce bouffon ! lâcha-t-il en désignant William. Ce qui l’énerva davantage encore. C’était une vengeance en fait, c’est ça. Sauf qu’elle n’accepterait certainement pas une chose pareille, Grace. – Il vaut bien plus qu’un mec comme toi ! Maintenant, lâche-moi ! – C’est pas fini, Grace. Je te le jure, je te laisserais pas partir comme ça. C’est ça, oui. Elle ne prit même pas la peine de lui répondre. Elle était simplement soulagée de le voir s’éloigner à nouveau, se retrouvant seule avec William…




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Lun 3 Avr - 20:35



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La soirée était bien mieux maintenant que Kyle n'était plus là pour tenter de l'éloigner. En faite ce n'était pas tellement la soirée que William appréciait mais plutot la présence de Grace. Il était content de pouvoir passer un peu de temps avec elle et peu à peu il apprenait à cerner un peu plus la personnalité de la belle. Il apprenait peu à peu à la connaitre dans plus de détails comme ma façon de sourire, elle n'avait pas la même lorsqu'elle lui parler et lorsqu'elle parlait avec ses amis, son rire ... il aimait son rire, cette façon qu'elle avait de le regarder, ce n'était pas du tout de la même façon pour les autres. Quand elle regardait Kyle, elle ne semblait pas avoir cette flemme dans le regard ou cette petite lueur qui rendait les choses si troublante. Quand elle le touchait aussi, ou quand elle le frôlait, ça ne faisait pas du tout le même effet lorsqu'elle s'approchait un peu trop prêt de lui, ça le troublait plus que de raison. Il ne savait pas ce que c'était, il ne comprenait pas non plus comment elle avait un tel pouvoir sur lui mais il aimait ça ! Les quittant pendant quelques instant, Grace semblait pourtant assez intrigué par l'absence de Kyle, c'est vrais que ça faisait un moment qu'il n'était pas venu lui tourner autour pour la chercher ou pour venir balancer des vacheries à William, étonnant. La suivant tout de même du regard à travers la foule, Will finit même par ce rapprocher seulement, il ne s'attendait pas du tout à ce genre de réaction. Elle venait de monter à l'étage surement pour y retrouver Kyle mais elle revint si vite qu'il n'eu même pas le temps de comprendre ou même de lui demander pourquoi qu'elle avait déjà prit la porte pour s'enfuir aussi loin possible. Sans réfléchir, William ce lança tout de suite à sa poursuite et il la rattrapa en quelques foulées seulement, sans chaussure elle n'avait pas pu aller bien loin. Il ne savait pas du tout ce qui avait pu ce passer pour qu'elle prenne la fuite comme ça mais il comptait bien le savoir, s'approchant de la belle, il déposa sa main contre son épaule avant de lui demander si elle allait bien. Question stupide ! C'est évident que non, sinon pourquoi serait elle partie de cette façon de la fête ? Ce retournant vers lui, William pu tout de suite croiser son regard pour tenter d'y déceler ce qui n'allait pas. - Tu es sur ? Ça n'a vraiment pas l'air tu veux que j'aille chercher Marion ? Ou ... Il était inquiet de la voir dans cet état mais il n'eu pas le temps d'en parler puisque Kyle finit par les rejoindre en la suppliant presque de l'excuser, qu'il ce fichait de cette fille, qu'il était bourré ... oh bon sang ... elle l'avait surprit avec une autre ! Rapidement, la tensions montait de plus en plus entre eux, et Grace le fixait avec cet air noir et méchant ! Ça ce comprenait mais William n'avait pas son mot à dire dans cette dispute. Kyle affirma que c'était avec elle qui voulait elle mais qu'elle avait préféré rester avec "le bouffon" qu'il était plutot que d'être avec lui ! Et étonnamment, William ne prenait pas du tout mal cette insulte, bon ce n'était pas le moment pour ce réjouir, mais il était tout de même content qu'elle st préféré sa compagnie plutot que celle de Kyle ! Mais il n'en montra rien, il resta simplement entre eux sans rien dire alors que le jeune sportif faisait demi tour pour retourner à la soirée. Elle prenait même sa défense, n'était elle pas ... parfaite ? Le regardant s'éloigner, William finit par soupirer doucement avant de ce retourner vers Grace. - Je suis désolé ! Dit il doucement avant de s'approcher d'elle pour déposer sa veste sur ses épaules, elle lui faisait pitié là, aussi fragile, aussi mal .. même si elle tentait de donner le change. - Viens on va s'asseoir ! Reprit il après avoir déposé sa veste sur ses frêles épaules avant de ce diriger vers l'un des petits muret pour s'asseoir. Toujours plongé dans le silence, il ne savait pas vraiment quoi dire pour la rassurer ou lui remonter le moral. - Tu ... il ne vaut pas la peine que tu te torture l'esprit ! Tu mérite mieux comme je t'ai déjà dis ! C'est vraiment nul ce qu'il t'a fais ! Soupirant doucement il reprit. - Tu joue à Cendrillon à t'enfuir sans tes chaussures ? Demanda t'il avec un petit sourire amusé sur les lèvres en fixant ses pieds, elle allait surtout finir par tomber malade si elle continuait à courir dehors sans rien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Lun 3 Avr - 21:36


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle n’aurait su dire ce qu’elle ressentait à cet instant, Grace. Elle était encore sous le choc de la scène à laquelle elle venait d’assister. Elle n’était même pas triste, elle était surtout surprise. Elle ne s’attendait pas à ce que ça arrive, encore moins avec Kyle. Il lui avait tourné autour pendant un moment, et une semaine seulement après qu’elle accepte de sortir avec lui, il la trompait avec la première fille venue. Mais elle n’avait même pas le temps d’encaisser tout ce qu’elle venait de voir parce qu’elle ne se retrouva pas seule bien longtemps. William, c’était lui qui l’avait rejoint. Elle ne s’attendait pas à sa présence mais… Elle n’était pas vraiment rassurée ou apaisée à vrai dire. Elle était surtout mal à l’aise qu’il puisse la voir dans cet état. Elle était souriante en permanence, Grace. Même ses propres amis l’avaient rarement vue autrement. Elle n’était pas quelqu’un qui se laissait atteindre par les choses, elle était trop insouciante pour ça. Même cette histoire avec Kyle la touchait bien moins qu’elle n’en avait l’air au fond. Mais elle était encore remuée parce que tout venait de se produire. Et elle regrettait que quelqu’un la surprenne justement au moment où elle était le plus vulnérable. D’autant plus que William ne semblait pas véritablement la croire quand elle lui disait qu’elle allait bien. Il avait l’air inquiet pour elle, vraiment. Mais la belle n’eut pas le temps de lui dire quoi que ce soit que son désormais ex petit-ami les rejoignit. Une dispute suivit, évidemment. Elle était encore plus embarrassée qu’il parle de sa trahison devant William. Elle se sentait minable à cet instant, Grace. C’est vrai, quoi. S’il avait éprouvé le besoin de la tromper, c’était bien qu’elle ne lui suffisait pas. Que ce qu’elle lui offrait ne lui suffisait pas. Mais sa colère contre Kyle prenait le pas sur le reste. Elle voulait surtout qu’il comprenne bien que, maintenant qu’il lui avait fait une chose pareille, il n’aurait plus jamais aucune chance avec elle. Et qu’importe s’il se fichait de l’autre fille. Elle avait bien trop de fierté pour accepter une histoire pareille. Et elle n’était pas amoureuse de lui de toute façon. Elle l’oublierait aussi vite qu’il l’avait trompée. Alors ce fut sans hésitation qu’elle envoya balader l’adolescent, bien décidée à mettre un terme à leur conversation comme à leur histoire. Désormais seule avec William, elle sentait la tension retomber doucement. Quand il lui déclara qu’il était désolé, la jolie blonde ne prit pas la peine de lui répondre. Elle ne voulait pas qu’il soit désolé. Elle s’en fichait, il devait s’en ficher aussi. Sans attendre, il s’approcha d’elle pour déposer sa veste contre ses épaules. Avec le froid qui régnait, cela faisait du bien. Par contre, elle ne supportait pas son regard… Un regard empli de pitié. Elle ne voulait pas que qui que ce soit la regarde de cette façon, et surtout pas lui. – Ne me regarde pas comme ça, s’te-plait. demanda-t-elle d’un ton calme et neutre avant de le suivre jusqu’au muret vers lequel il se dirigeait. Elle s’assit à ses côtés sans ajouter un mot, encore un peu perdue dans ses pensées. Elle retenait la veste de William pour se réchauffer un peu alors que son regard était posé sur le ciel, à la recherche des étoiles. Mais le ciel était sombre ce soir. Aux mots de son interlocuteur, l’adolescente se tourna instantanément vers lui. – Ah non mais je ne me torture pas l’esprit du tout ! Je m’en fiche, c’est qu’un crétin. assura-t-elle avec conviction. Elle n’éprouvait pas de sentiment pour Kyle, elle pensait juste que… Ils étaient bien ensemble. Mais elle serait bien mieux encore sans lui, il n’y avait pas de doute là-dessus. Gardant le silence quelques secondes, la jolie blonde entendit William prendre à nouveau la parole pour la comparer à Cendrillon. Elle laissa échapper un léger rire en secouant la tête. – Tu sais que c’est mon conte de fées préféré. Elle afficha une petite moue en regardant ses pieds nus. Elle n’avait rien d’une princesse ce soir, clairement pas. Mais elle n’allait pas se laisser abattre hein… Elle était bien au-dessus de ça, Grace. – Bon, je ne compte pas me lamenter pendant qu’il profite de la fête. On y retourne ? proposa-t-elle avec un léger sourire sur les lèvres. Et voilà, pour la première fois, William pouvait se rendre compte combien elle ne ressemblait pas aux autres filles, combien elle était insaisissable au fond d’elle… Sauf que lui, il y parviendrait. Il réussirait là où Kyle avait échoué. Là où tous les autres avaient échoué. Il réussirait à la rendre sienne.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Lun 3 Avr - 22:19



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ce retrouvant désormais seul avec elle, William ne ce sentait pas vraiment mal à l'aise en faite il était plutot mal pour elle. Son petit ami venait de la tromper enfin c'est ce qu'il à comprit en tous cas alors il était normal qu'elle ce sente mal ! Même qu'elle craque ! Mais il ne la connaissait pas assez bien ! Grace n'était pas le genre de fille à craquer et encore moins à cause d'un garçon. Il n'avait pas encore comprit que pour elle, Kyle n'était rien enfin elle lui avait vaguement expliqué dans la bibliothèque, si ils étaient tous les deux c'était juste pour une question d'image et rien de plus, elle le trouvait gentil mais elle ne semblait pas avoir beaucoup d'affection pour lui. S'approchant d'elle, Will déposa sa veste contre ses épaules avant de lui demander si elle allait bien. Mais à la place de vraiment lui répondre elle lui demanda simplement de ne pas la regarder de cette façon. Alors détournant tout de suite son regard assez gêné il l'attira avec lui pour s'asseoir vers le muret le plus proche pour, enfin peut être qu'elle voudrait discuter, en parler ou ce changer les idées tous simplement. Mais une fois installé sur le muret, Grace était toujours aussi silencieuse, elle fixait le ciel mais il était noir sans aucunes étoiles, à New York c'était rare de pouvoir voir les étoiles. William lui tentait de trouver les mots pour briser ce silence et tenter de l'aider à en parler si elle le voulait. Venait il de dire une bêtise ? Elle venait de ce tourner vers lui comme si il venait de dire quelques chose qui ne fallait pas. - Oh ... d'accord ... oui c'est un crétin ! Dit il dans un sourire amusé. Il ne s'attendait pas vraiment à ce genre de réponse mais il était d'accord avec elle et aussi plutot content qu'elle le prenne de cette façon. Préférant plutot changer de sujet, il posa ses yeux sur ses pieds nues. Elle n'avait pas prit le temps de retrouver ses chaussures en plus, mais à cet instant elle lui faisait surtout penser à Cendrillon. Bon ce n'était pas du tout le même contexte mais ... c'était plutot amusant. - Vraiment ? Cendrillon est un beau compte, et c'est vrais que tu as tous l'air de Cendrillon ... Dit il en posant son regard sur elle. - Je t'ai survis mais ... désolé je n'ai pas trouvé de pantoufle de verre derrière toi ! Sinon, il aurait volontiers endossé le rôle du prince charmant oui. Mais Grace semblait surtout avoir envie de retourner à la fête, ne comptant pas laisser ce mauvais moment gâcher sa soirée. - Tu veux y retourner ? Vraiment ? Après ce ... La fixant assez surprit, il ce mit à rire avant de ce lever. - Tu n'es vraiment pas comme toutes les autres filles ! Dit il avant de lui tendre la main en souriant d'un air charmeur. - Aller Cendrillon, il n'est pas encore minuit !La soirée pouvait donc continuer mais cette fois, il n'y avait plus de Kyle pour les séparer tous les deux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Lun 3 Avr - 23:20

Une semaine plus tard...



 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Une semaine. Cela faisait une semaine seulement qu’elle avait fait la connaissance de William. Et, depuis, c’était comme si toute sa vie avait changé. Elle ne comprenait même pas comment une seule personne, comment un seul garçon pouvait avoir une telle emprise sur elle. Depuis cette soirée chez Stan, ils passaient de plus en plus de temps ensemble tous les deux. Ils discutaient, ils riaient, parfois ils flirtaient aussi. Mais il ne s’était encore rien passé entre eux. A vrai dire, c’était presque étonnant étant donné tout ce qu’elle commençait d’ores et déjà à éprouver pour lui. William n’était pas comme les autres garçons, et elle… Avec lui, elle n’était pas non plus comme elle l’était avec les autres garçons. Elle s’amusait à le charmer de temps à autre, oui, de plus en plus même. Mais il y avait aussi ces moments où elle se sentait complètement vulnérable face à lui. Il pouvait la troubler en un regard, en un sourire. Il faisait naître quelque chose de très particulier en elle. Une sensation qu’elle ne connaissait pas avant lui mais à laquelle elle devenait progressivement accro. Et à lui aussi, elle devenait accro. Ils restaient de plus en plus souvent ensemble, et ça n’avait pas manqué au regard des autres. Beaucoup d’élèves étaient certains que le jeune Anglais était la prochaine cible de la jolie blonde. Pourtant, lui, il n’avait rien à voir avec les autres. Mais personne ne pouvait s’en rendre compte, personne sauf elle. Même ses amis étaient plutôt surpris. Tout le monde parlait d’eux, mais ils n’y prêtaient guère attention. Quand elle était avec William, elle se sentait plongée dans cette bulle loin du reste du monde. Il avait éclipsé tous les autres garçons. Même son ex petit-ami était de l’histoire ancienne. Et pourtant, ce n’était pas faute d’essayer de la part de Kyle pour la reconquérir. Il essayait de lui parler à chaque fois qu’il la voyait mais elle le remballait à chaque fois. Elle ne voulait plus du tout être avec lui… Son cœur appartenait déjà à un autre. Mais, non, personne ne se rendait compte de ce qui se passait. Personne ne se rendait compte qu’elle était tombée amoureuse, Grace. Même elle, elle n’en avait pas vraiment conscience. Elle se contentait de profiter de ces moments magiques qu’elle passait avec lui sans se poser de questions. Et, ce soir, d’ailleurs, elle se dirigeait vers sa maison, simplement parce qu’elle avait envie d’être avec lui. Il avait dû passer chez lui un jour où ils étaient ensemble pour récupérer quelque chose, alors elle connaissait l’adresse. Elle ne l’avait pas prévenu, elle s’était contentée de suivre son cœur. C’était peut-être déplacé de sa part, et pourtant elle ne se posait pas la question. Elle avait juste eu envie de le voir. Elle se trouvait dans son lit, seule, à penser à lui. A se dire qu’elle pourrait être avec lui. Alors, aux alentours de minuit, elle s’était levée, elle avait enfilé une tenue un peu plus appropriée avant de quitter sa maison dans la plus grande discrétion. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait le mur, alors elle avait l’habitude. Elle attrapa un taxi pour l’amener jusqu’à la villa où habitait William. Toutes ses économies allaient y passer mais qu’importe. Rejoignant l’extérieur de la grande bâtisse, elle se retrouva confrontée à un dilemme. Elle voulait lui signifier sa présence mais elle craignait de réveiller ses parents. Et c’était une époque où le téléphone portable n’était pas une évidence pour les adolescents. Alors elle utilisa la bonne vieille méthode. Attrapant quelques cailloux dans le jardin, elle en lança un premier qui n’atteignit pas sa cible. Elle grimaça avant de retenter. Ce ne fut qu’au quatrième essai qu’elle parvint à son but puisqu’elle vit enfin un mouvement derrière la fenêtre avant que celle-ci ne s’ouvre pour laisser apparaître le garçon de ses rêves. Un beau sourire apparut sur le visage de Grace. – Surprise… lança-t-elle en relevant la tête vers lui, tout en haut, bien décidée à le rejoindre. – Tu m'invites ?




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Mar 4 Avr - 0:00



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Une semaine c'était passé, surement la plus belle semaine de sa vie puisqu'il pouvait désormais compter parmi ses amis la plus belle fille du lycée. Bien que pour le jeune Anglais, Grace n'était pas seulement la plus belle du lycée, elle était également celle qui parvenait peu à peu à capturer son cœur et elle y arrivait avec la plus grande des facilité. Depuis qu'ils avaient du travailler ensemble pour le devoir d'histoire, les deux adolescents c'étaient tous de suite rapproché l'un de l'autre et jours après jours ils avaient fait de plus ample connaissance et rapidement c'était installé un petit jeu de séduction entre eux. Après la fête chez Stan, ils ne c'étaient plus vraiment quitté et leur relation n'avait fait qu'évoluer dans le bon sang. Avec les jours qui avait suivit, Will sentait qu'il s'attachait de plus en plus à elle, son caractère, sa façon de voir les choses, sa façon de vivre, ses passions, ses rêves, il en découvrait tous les jours un peu plus au sujet de la belle et séduisante Grace et ça lui plaisait énormément. Évidement, leur rapprochant n'était pas au gout de tous le monde, beaucoup disait que William n'était qu'une simple cible que la diva ce ferait un plaisir de jeter une fois qu'elle en aurait assez, d'autre disait que c'était pour ce venger de l'infidélité de Kyle envers elle mais qu'elle finirait par retourner avec lui après sa vengeance ... enfin il y avait beaucoup de version et à chaque fois qu'ils traversaient les couloirs tous les deux tous les regards étaient posés sur eux. En temps normal, William avait horreur d'attirer l'attention sur lui mais avec Grace à ses côtés il ne s'en rendait même pas compte, de toute façon quand elle était avec lui, plus rien n'avait d'importance. Et oui, en une semaine seulement, Grace avait également réussi à l’envoûter et le faire tomber amoureux ! Il ne faisait que penser à elle, il était pressé de la voir et elle lui manquait quand elle n'était pas prêt de lui. Il ne voulait pas ce l'avouer mais c'était pourtant une évidence, il était amoureux de Grace. Il entrait volontiers dans ce jeu de séduction qui c'était peu à peu instauré entre eux, il aimait la provoquer tout comme elle aimait le faire, ils ce tournaient autour sans pour autant aller plus loin, ils n'avaient jamais échangé de baiser et William n'avait jamais tenter de le faire tout comme elle et pourtant parfois ils en étaient vraiment pas loin. Kyle le méprisait plus que jamais, d'ailleurs l'équipe de foot entière le méprisait sauf Jason, Billy lui était assez distant et froid mais il ne semblait pas le détester pour autant. Le lycée n'avait jamais était aussi agréable ! Après la journée de cours, Will avait du lui dire au revoir pour rentrer chez lui, et comme toujours il c'était enfermé dans sa chambre à potasser ses cours ou ... rêver d'elle ! Il avait de plus en plus de mal à trouver le sommeil parce qu'elle était sans arrêt dans son esprit, il ce disait surtout qu'il devrait peut être lui parler, lui dire ce qu'il ressent mais à chaque fois il avait peur qu'elle ne le prenne pas au sérieux et qu'elle le repousse. Alors, il attendait, il attendait le bon moment pour lui dire ou peut être qu'il espérait qu'elle fasse un pas vers lui elle aussi ! Allongé sur son lit, dans le noir, William fixait le plafond de sa chambre, il ne tourna la tête que pour vérifier l'heure. Minuit, et il ne dormait toujours pas, et il n'allait certainement pas trouver le sommeil parce qu'il pensait toujours à elle et justement elle était beaucoup plus proche qu'il ne le pensait. Attiré par le bruit qui venait d'y avoir à sa fenêtre, William ce leva pour aller ouvrir le rideau et voir de quoi il s'agissait. Lorsqu'il la vit dans le jardin, Will ce mit tout de suite à sourire. - Grace ? Ça pour une surprise, c'est une excellente surprise ! - Bien sur ! Je viens t'ouvrir ! Mais apparemment elle n'avait pas besoin de passer par la porte d'entrée puisqu'elle ce mit à escalader le mur, cette fille n'avait vraiment peur de rien ! Qu'est ce qu'il en était dingue de cette fille. Une fois à sa hauteur, il attrapa sa main pour l'aider à rentrer avant de refermer la fenêtre. - Est ce que ça va ? Demanda t'il tout de même, si elle débarquait en pleine nuit c'est surement par ce qu'il ce passait quelque chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Mar 4 Avr - 0:34


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle n’imaginait pas, lorsque leur professeur d’histoire les avait informés de cet exposé à faire en duo, qu’il allait changer sa vie. Elle n’imaginait pas combien tout son quotidien allait être bouleversé par cette rencontre avec William. Et pourtant, plus les jours passaient, plus elle s’attachait à lui. En fait, c’était bien plus que de l’attachement. Elle était complètement amourachée de lui, Grace. Elle n’avait plus envie de passer ne serait-ce qu’une journée sans le voir. Et visiblement, les journées ne lui suffisaient même plus… Parce que, ce soir, elle avait décidé de le retrouver en pleine nuit. Uniquement pour être avec lui, elle traversait toute la ville. Ce n’était pas tant ce qu’elle faisait qui montrait combien elle était attachée à lui. Elle avait toujours été insouciante, sans limite. Mais c’était surtout qu’elle le faisait pour lui. Elle l’aimait vraiment, Grace. Elle se fichait bien de ce qu’on pouvait dire sur elle, sur lui, sur eux. Elle ne cherchait certainement pas à se venger de Kyle. Elle l’avait déjà complètement oublié. Non, la seule chose qui comptait à ses yeux, c’était d’être avec William. Et elle savait que ce n’était pas un simple caprice. Ce qu’elle ressentait pour lui devenait si fort, si intense, c’était inexplicable. Mais, contrairement au jeune homme, elle n’y réfléchissait pas. Elle ne tentait pas de comprendre ce qui se passait, ni même de lui faire part de ce qu’elle ressentait. A vrai dire, au fond d’elle, elle le savait… Ils allaient partager quelque chose tous les deux, quelque chose de bien plus important qu’une simple amitié. Elle laissait simplement les choses se faire. Mais, avec son tempérament, elle ne pouvait pas rester à distance bien longtemps. Surtout avec ce qu’elle éprouvait à l’égard de William. Ses sentiments la transcendaient. Ils lui donnaient des ailes aussi. Ça la rendait même romantique, bon sang. Elle se retrouvait maintenant, à minuit passé, debout à sa fenêtre en train d’essayer d’attirer son attention avec des cailloux. Et c’était chose réussi. Elle venait de voir le rideau se tirer pour laisser apparaitre la silhouette de l’adolescent avant qu’il n’ouvre la fenêtre pour se retrouver face à elle. A quelques mètres près. Partageant instinctivement un sourire, elle le salua à sa façon alors qu’il semblait surpris. Surpris mais heureux de la voir. Et il n’imaginait pas combien les battements de son cœur s’accéléraient face à ce seul constat. Sans plus tarder, la belle lui demanda si elle pouvait entrer, et bien sûr, il accepta tout de suite. Il était prêt à aller lui ouvrir la porte mais elle ne voulait pas qu’ils réveillent ses parents. En discutant avec lui, elle avait pu comprendre qu’ils n’étaient pas les parents les plus cool qui soient. Alors, assez vite, elle l’interrompit pour lui dire. – J’veux pas les réveiller, attend je peux grimper ce sera plus simple. déclara-t-elle simplement, comme si elle lui disait qu’elle préférait prendre l’ascenseur aux escaliers. Approchant du mur, elle attrapa les feuillages positionnés dessus pour tirer dessus, vérifiant qu’ils étaient assez solides avant de commencer à escalader sous le regard fasciné de l’adolescent. Et il n’imaginait pas combien elle devenait accro à ce regard, ce regard qu’il avait à chaque fois que… A chaque fois qu’elle agissait pleinement comme elle était, en fait. Il semblait l’aimer pour celle qu’elle était, et c’était aussi ça qui la faisait craquer. Heureusement qu’elle avait le poids d’un petit chat parce qu’elle aurait pu tomber à tout moment. Mais elle arriva sans dégât jusqu’à la fenêtre de la chambre où William se tenait toujours, une main tendue dans sa direction. Elle l’attrapa avant de rentrer gracieusement, presque félinement par la fenêtre. – Merci ! lui dit-elle simplement avec un beau sourire sur les lèvres. Elle était heureuse de le voir. Mais, visiblement, son arrivée inattendue suscitait certaines inquiétudes de la part de son interlocuteur puisqu’il voulut s’assurer qu’elle allait bien. Parfaitement bien, maintenant. – Ça va ! J’avais envie d’être avec toi ! Alors elle était venue. C’était aussi simple que ça. Retirant délicatement ses chaussures, la jolie blonde se laissa tomber sur le lit avant de regarder William de haut en bas. – Je suis déçue, je croyais que tu serais tout nu, ou au moins torse nu. affirma-t-elle d’une petite voix malicieuse, taquine. Ils s’amusaient constamment à se chercher tous les deux. Ce n’était pas juste un jeu de séduction, c’était si… Naturel, instinctif en fait. Il y avait cette attraction évidente entre eux. – T’es content que je sois là ? demanda-t-elle d’un ton plus doux, plus sincère en fait. C’était aussi ça, la différence avec les autres garçons. Elle pouvait le séduire autant qu’elle le voulait, mais au fond c’était elle qui était charmée.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Mar 4 Avr - 10:26



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'est vrais que cet exposé d'histoire avait vraiment chamboulé toute sa vie, et ça allait également chambouler son futur, bien plus qu'il ne pouvait le croire. Faire la connaissance de Grace c'était un cadeau du ciel et il était surtout en train de tomber sous le charme, il était sous son charme même ! Et les sentiments qu'il avait pour elle était de plus en plus fort bien qu'il n'ai pas encore osé lui dire ce qu'il ressentait pour elle. Comme toujours, William ce posait beaucoup de question, beaucoup trop ! Les choses étaient simple, il n'avait qu'à ce contenter de vivre l'instant présent avec elle et voir en fonction du temps comment ça ce passe entre eux ! Mais agir simplement ce n'était pas quelques chose que l'Anglais savait faire. Elle lui manquait, et justement elle était bien plus prêt qu'il ne le pensait, puisque la jolie Grace ce trouvait dans son jardin, en dessous de sa fenêtre à attirer son attention. En la voyant il était surprit oui, mais surtout vraiment ravi de la voir il était même très heureux qu'elle soit là et peu importe si c'était en plein milieu de la nuit, ça montrait encore une fois combien Grace était insouciante. Demandant si elle pouvait rentrer, William s'apprêtait déjà à aller lui ouvrir la porte seulement, la belle opta plus pour une entrée théâtral prétextant aussi qu'elle ne voulait pas réveiller ses parents. Dans l'une de leur nombreuses conversation, Will lui avait rapidement parlé de ses parents sans vraiment entrer dans les détails mais elle savait deux ou trois choses sur eux donc il était préférable de ne pas les réveiller oui. La regardant grimper après le mur, il était surtout inquiet qu'elle tombe ! - Fait attention ! Dit il doucement alors qu'il tendait déjà la main dans sa direction pour l'aider à passer par la fenêtre, cette fille était vraiment dingue et ... c'est ce qui lui plaisait le plus chez elle ! Elle n'avait peur de rien et était toujours prête à tous ! La laissant entrer, il referma tout de suite la fenêtre avant de ce tourner vers elle, la fixant avec ce regard intense, il ce demandait surtout ce qui l’emmener chez lui, en pleine nuit ! Peut être qui c'était passé quelques chose ? Et qu'elle avait besoin d'en parler ? Mais non, apparemment elle était là parce qu'elle avait juste envie de passer du temps avec lui, elle était juste là pour lui ! Il ne s'attendait pas vraiment à ce genre de réponse mais elle n'imaginait pas combien son cœur s'emballait rien que d'y penser. Un sourire attendrit ce dessina sur ses lèvres. - Et tu t'es dis rien de tel qu'une visite nocturne ! Ce n'était pas un reproche, il le disait en rigolant, il était vraiment content qu'elle soit là. La laissant s'installer sur son lit, il sentit de nouveau son regard ce poser sur lui, l'examinant des pieds à la tête. Qu'est ce que c'était troublant quand elle le fixait de cette façon il ce sentait tout gêné. - Si j'avais su que tu viendrais me rendre visite j'aurais mis la tenue adéquate ! C'est pas tous les jours qu'une belle fille entre dans ma chambre en passant par la fenêtre ! Puis s'approchant lui aussi du lit, il s'installa à côté d'elle sans pour autant lâcher son regard, elle était si proche de lui ... qu'il pourrait lui voler ce baiser qu'il désir tant mais le sortant de sa rêverie en l'entendant lui demander si il était content qu'elle soit là, William mit un certain temps à répondre bien trop absorbé par son regard. - Tu n'imagine pas à quel point ! A vrais dure, je pensais à toi ! Comme la plupart du temps en faite. - Je suis vraiment content que tu sois là oui ! Il avait longtemps attendu le moment pour lui parler de ce qu'il ressentait mais ... là ça semblait être le moment propice. - Tu est belle, même à minuit et après avoir traversé la moitié de la ville pour venir me retrouver ! Mais tu sais que normalement c'est le garçon qui est censé passer par la fenêtre pour retrouver sa belle ? Dit il pour la taquiner encore une fois. Grace n'était pas comme tous le monde, et c'était justement pour ça qu'il l'aimait autant, elle n'avait rien avoir avec les autres filles si banale, Grace savait ce qu'elle voulait et elle trouvait toujours le moyen d'avoir ce qu'elle désirait même si elle avait une réputation de croqueuse de garçon. Il savait que pour elle, il n'était pas une simple cible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Mar 4 Avr - 11:37


 

 
 


« Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était son instinct qui l’avait poussée à venir retrouver William cette nuit. C’était son instinct qui gouvernait chacune de ses actions. Elle n’avait toujours suivi que ses envies, Grace, ce qui la rendait aussi spontanée qu’imprévisible. Elle n’avait jamais reculé devant rien, comme si elle n’avait aucune barrière, aucune limite. Mais, avec lui, c’était différent encore. Ses sentiments étaient comme démultipliés. Elle se sentait prête à tout pour lui, avec lui. Elle n’avait jamais éprouvé quelque chose de si fort pour un garçon, qu’il s’agisse de ceux sur lesquels elle avait jeté son dévolu ou de ses meilleurs amis. William provoquait en elle des émotions nouvelles, des sensations dont elle avait envie de profiter un maximum sans se poser de questions sur ce qu’elles signifiaient. Et c’était pour retrouver une fois encore ces sensations auxquelles elle devenait dangereusement accro que la jolie blonde avait décidé de rejoindre son prince charmant ce soir. Malgré sa surprise, l’adolescent semblait vraiment heureux de la voir. Il tentait malgré tout de la mettre en garde lorsqu’elle commença à grimper jusqu’à sa chambre à l’aide des feuillages plaqués contre le mur. C’était comme s’il s’inquiétait pour elle, et c’était vraiment adorable à voir. Mais, sous ses airs de princesse, elle pouvait être une véritable casse-cou quand elle le voulait. Et elle lui en fit la démonstration en direct en escaladant assez facilement le mur. – T’inquiète pas, je maitrise. précisa-t-elle d’un ton confiant alors que, quelques secondes plus tard seulement, elle arrivait enfin à la fenêtre pour le rejoindre dans la chambre. Il avait ce petit regard impressionné, un peu comme s’il se disait qu’elle était complètement folle mais, qu’au fond de lui, une partie de lui adorait ça. Alors qu’il s’occupait de fermer la fenêtre après son passage, elle en profita pour retirer sa veste pour laisser apparaitre un simple débardeur noir et un pantalon de la même couleur. Limite si elle ne serait pas passée pour une cambrioleuse si ses parents l’avaient surprise… Mais la seule chose qu’elle voulait dérober, c’était le cœur de William. Plongeant son regard dans le sien, elle lui apprit avec insouciance la raison de sa venue. Lui, et seulement lui. Une nouvelle fois, le jeune homme avait l’air ravi. Il avait ce petit sourire aux lèvres, celui qu’elle trouvait si adorable. – Tout à fait ! rétorqua-t-elle à ses paroles d’un ton amusé avant de se laisser tomber sur le lit de William. Elle le contemplait sans gêne aucune, comme si elle aimait beaucoup ce qu’elle voyait. Oh oui, elle l’aimait beaucoup, peut-être déjà trop. Et plus encore quand elle le voyait aussi embarrassé pour un simple regard. Assez vite, le jeune Anglais lui répondit en lui faisant passer un compliment au passage. Souriant attendrie, Grace haussa simplement les épaules avant de lui répondre. – Ne t’en fais pas, t’es trop craquant dans ton pyjama ! Les yeux toujours rivés sur lui, la belle pouvait le suivre du regard alors qu’il s’approchait pour finalement s’asseoir tout juste à ses côtés. Cette proximité entre eux était devenue si naturelle en quelques jours et, en même temps, elle était toujours aussi troublante. C’était assez étrange. Son regard plongé dans le sien, elle attendait simplement qu’il se décide à lui répondre. Il paraissait un peu silencieux ce soir, comme s’il était perdu dans ses pensées. Mais peut-être était-ce simplement qu’elle l’avait sorti de son sommeil. Elle ne tarda d’ailleurs pas à lui demander s’il était heureux de la voir. Et sa réponse était vraiment trop touchante. Il confirmait combien il l’était mais, surtout, il lui avoua qu’il pensait à elle avant qu’elle arrive. – Oh, et qu’est-ce que tu te disais ? l’interrogea-t-elle, curieuse, avant qu’il ne recommence à la complimenter en lui disant combien il la trouvait belle. Elle lui adressa un doux sourire, touchée par ses propos bien évidemment. Mais, aux dernières paroles, du jeune homme, Grace finit par se mettre à rire. – Qu’est-ce que tu veux, je n’aime pas faire comme tout le monde ! Et sur ce point, tout le monde pouvait en témoigner. Elle n’était pas mieux que les autres, pas pire non plus… Quoique. Mais elle ne faisait pas partie du commun des mortels, c’était certain. – Et puis, je t’ai attendu mais tu n’es pas venu ! Alors j’ai pris les devants : Les princesses sont modernes maintenant. ajouta-t-elle avec amusement avant de se laisser tomber sur le lit en position allongée. C’était tellement agréable d’être ici… Elle se sentait comme chez elle. C’était étrange, elle était loin d’avoir l’habitude de venir. Mais la pièce reflétait parfaitement William. Même son coussin avait une délicieuse odeur, celle du jeune homme à vrai dire. – J’adore ta chambre… lui apprit-elle alors qu’elle s’était allongée sur le lit, à son aise. Son regard toujours posé sur celui de son interlocuteur, la jolie blonde se mit à sourire sans rien dire.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: (New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ   Mar 4 Avr - 12:27



~ GRAAL~
"Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser."ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il avait du mal à y croire mais elle était là ! Elle était venu uniquement parce qu'elle avait envie de le voir, c'était touchant et ça lui faisait vraiment plaisir ! Il était content de la voir. Elle semblait plutot bien maîtriser puisqu'elle arriva à sa chambre sans le moindre problème. L'aidant simplement à rentrer, la belle prit tout de suite ses aises comme si elle avait l'habitude de venir ici alors que ce n'était pas vraiment le cas. Mais William la laissait faire en la suivant simplement du regard. Habillée toute en noir c'est vrais qu'elle pouvait passer pour une cambrioleuse mais ... il n'avait jamais était aussi content que quelqu'un rentre chez lui de cette façon. Souriant amusé à sa réponse, William s'approcha de son lit pour s'asseoir à côté d'elle sans parvenir ne serait ce qu'une seule seconde à lâcher son regard. Elle était tellement ... belle ! Quelque chose l'attirait vers elle et il ne parvenait pas à faire autrement, quand elle était dans la même pièce que lui, William ne pouvait pas s'empêcher de la regarder et quand il essayait c'était une véritable torture. Si il avait su qu'elle viendrait lui rendre visite il aurait enfilé quelques chose de plus adéquate, même si sous le ton de la plaisanterie elle disait espérer le voir nu ou au moins torse nu. - Merci, c'est gentil mais la tenue cambrioleuse te va pas mal non plus ! De toute façon quoi qu'elle puisse porter, Grace était toujours séduisante, elle avait ça en elle ! Cette grâce naturelle, cette démarche assuré, elle dégageait cette assurance naturelle et ce côté toujours aussi séducteur. Assis à côté d'elle, William ne disait rien ... il ce contentait de la fixer en souriant tendrement sans savoir ce qu'il devait lui dire. Il était vraiment content de la voir et il finit même par lui avouer qu'il pensait justement à elle. - Tu me manque ! Enfin ... c'est ce que je me disais ! Tu me manque quand t'es pas là ! Je crois que je m'attache un peu trop ! Dit il avec assurance en la fixant avec toujours autant de tendresse. C'est ce qu'il pensait, réellement et il n'avait pas peur ou honte de lui dire même si il avait un tout petit peu peur qu'elle lui fasse comprendre que ce n'était pas réciproque mais franchement, il en doute ! Mais changeant rapidement de sujet, William la complimenta encore une fois, disant combien il la trouvait belle, il lui disait souvent. Depuis qu'ils c'étaient rapproché tous les deux, William n'avait pas peur de lui dire ce qu'il pensait et ce n'était pas non plus son genre. Il redoutait parfois de dire ce qu'il pensait mais il finissait toujours par le faire. Riant lui aussi, il hocha la tête quelques peu amusé. - Oui c'est ce que j'ai cru comprendre ! Tu n'es pas comme tous le monde ! Et ça faisait tellement du bien de voir qu'elle n'était pas comme les autres. Si différente, il l'aimait même si elle était difficile à cerner. - Mince, je me suis fais devancer ! Bon la prochaine fois c'est moi qui viendrait toquer à ta fenêtre en pleine nuit. Puis ce laissant tomber sur son lit William ce retourna vers elle pour avoir malgré tous ce contact visuel avec elle. Au bout de quelques instants ils parvenaient à retrouver cette petite bulle rien qu'à eux. Ça non plus ce n'était pas la première fois, mais à la seconde même ou leur deux regard ce perdaient l'un dans l'autre, ils ce retrouvaient tous les deux dans ce petit monde oubliant tous le reste. Cette petite bulle qui le rendait de plus en plus accro à elle, à son regard et tous ce qui faisait d'elle la personne qu'elle était. - Merci ! Répondit il dans le vague, il était bien trop sous son emprise pour lui répondre avec discernement. Ce laissant tomber à côté d'elle, la tête tournée vers elle pour la fixer toujours avec cette intensité. - Moi j'adore ton regard ... il est tellement perçant ... comment tu fais pour me troubler autant rien qu'en me regardant ? Demanda t'il toujours de cette voix troublé. Allongé à côté d'elle, ils étaient proches, bien plus qu'ils ne l'avaient jamais étaient. Il pouvait sentir son odeur, son parfum ... mais il avait envie de sentir tellement plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(New-York, fin des 90's.) Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. ~ Graal ღ  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-