AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Partout où il y un malheureux, dieu envoie un chien (SNAXEL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Partout où il y un malheureux, dieu envoie un chien (SNAXEL) Sam 1 Avr - 17:40

Étrangement, Snow, devenir aveugle t’a rendu plus observatrice. Tu comprends et interprètes ce que tu n’aurais même pas pris la peine de regarder, avant. Tu sens les choses venir, bien plus facilement. Tes médecins disent que la cécité a permis à tes autres sens de se développer, mais toi, tu sais que ce n’est pas ça. Tu as juste appris à regarder, à défaut de ne plus voir. Alors ce matin, en te levant, tu sais que quelque chose cloche. Tu appuies sur ton réveille et ce dernier t’annonce qu’il est déjà 11 heure. Ce n’est pas normal. Habituellement, Dewey te réveille vers 9h, excité à l’idée de manger son premier repas de la famille. Mais aujourd’hui, tu as beau tendre la main pour rencontrer le pelage duveteux de ton ami à quatre patte, tes doigts continues de pendre dans la ville. Ce n’est pas normal, vraiment. Alors tu te lèves et avances vers le panier de ton chien. Tu connais ton appartement par cœur maintenant et sait que, durant les cinq pas suivant, il n’y a aucune obstacle sur ta route. Quand tu t’accroupis près du nid douillais du labrador, tu le sens tout faible, sous tes mains. Sa truffe est chaude, et il gémit lorsque ta main glisse sur ses flans. Pas bon. Pas bon du tout. Alors tu te lèves, en vitesse, pour t’habiller. Tu prends le premier jeans que tu trouves, ainsi qu’un tee-shirt qui, d’après l’étiquette brodée, est rose. Un rose poudrée, tu le sais, parce que tu l’avais acheté avec ta mère, il y a deux en maintenant, et elle t’avait décrite la couleur. Comme l’intérieur d’un pétale de fleur, un rose délicat, qu’elle t’avait dit. Et ça t’avait plu. Tu t’habilles, enfile une paire de sneakers et une veste avant de sortir dans le couloir. Il y a, à ton étage, quatre appartements, et tu connais chacun de tes voisins. La quarantenaire, juste en face, ne travaille pas aujourd’hui, et tu sais qu’en lui demandant un service, elle fera de son mieux pour t’aider. C’est donc chez elle que tu sonnes, pour expliquer ta situation. Finalement, c’est très gentiment qu’elle accepte de te conduire chez le vétérinaire, et avec elle, vous retournez chercher le chien. Tu prends tes papiers, ta cane et tu fermes à clé. La voiture de ta voisine est neuf, elle sent le cuir neuf et ça agresse ton odorat. Tu ne dis rien, caressant doucement la tête de ton ami, alors qu’elle conduit rapidement vers la clinique la plus proche. Vous y êtes peu avant midi, et après t’avoir aidé à entrer chez le veto, elle s’éclipser, devant aller chercher son fils au sport. Tu la remercies une dernière fois avant d’attendre, au milieu du salon vétérinaire, qu’on vienne s’occuper de toi.
Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 901
∞ arrivé(e) le : 15/03/2017
∞ avatar : Harry Styles

MessageSujet: Re: Partout où il y un malheureux, dieu envoie un chien (SNAXEL) Sam 1 Avr - 22:00

Premier jour de stage pour Axel qui est un tantinet stressé. Pourtant il a plus que l’habitude de s’occuper et soigner des animaux, ayant été et travaillant actuellement en plus de ses études vétérinaires, dans un refuge pour animaux. Depuis tout petit il a cette vocation, c’est une véritable passion et il voue un amour sans bornes à tous les animaux. Ses parents n’en pouvaient plus quand il était gamin et qu’il ramenait à la maison tous les animaux blessés du coin. Alors, il n’a pas de réelles raisons de stresser de la sorte, mais c’est plus fort que lui, il a toujours la peur de ne pas être à la hauteur. Pourtant tout le monde s’accorde à dire qu’il fera un vétérinaire exceptionnel. Lui il prend les compliments avec pincettes, n’ayant pas envie de se mettre la barre trop haut, déjà qu’il se met assez la pression comme ça. Dès les premiers instants, il est chargé d’accueillir les personnes et leurs animaux, les faire patienter, les appeler quand c’est leur tour et les diriger vers la bonne salle d’auscultation, puisque la clinique comporte plusieurs vétérinaires, tous très compétents. Finalement, les premières heures se passent plutôt bien. Axel n’est pas toujours sûr de lui, s’excuse souvent en expliquant qu’il est stagiaire et que c’est sa première journée. Il pose énormément de questions aussi, juste pour s’assurer de ne pas faire une bourde. Il est du genre à préférer poser une question qui peut paraitre stupide, plutôt que de faire une énorme bourde qui ne sera pas toujours rattrapable. En fin de matinée, une demoiselle arrive avec un chien, elle attend au milieu de la pièce. Voyant qu’elle ne vient pas vers lui, c’est lui qui se dirige vers elle tout sourire. « Bonjour, je suis Axel. Comment puis-je vous aider ? » Les gens venant pour tout un tas de raisons différentes, parfois seulement pour un conseil ou acheter un produit pour leur animal, juste prendre un rendez-vous, il ne peut pas savoir d’avance la cause de sa venue. Il n’attend pas qu’elle réponde, se dirigeant vers le comptoir de l’accueil, pensant qu’elle le suivrait. Le bouclé d’ordinaire plutôt observateur, mais bien trop stressé pour y faire attention, n’a pas remarqué que la jeune femme est non voyante. Et s’il n’avait pas fait de boulette jusque-là, il semble que cette personne sera celle avec qui cela va arriver, même s’il n’en a pas encore conscience. « S’il vous plait, par ici. » Il s’est arrêté en remarquant qu’elle n’a pas suivi. C’est vrai qu’il aurait peut-être dû le préciser, il n’a pas encore forcément tous les bons réflexes et puis comme il avançait, ça sous-entendait l’invitation à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Partout où il y un malheureux, dieu envoie un chien (SNAXEL) Jeu 13 Avr - 20:35


Toi, Snow, t’as jamais eu d’animaux de compagnie. Tes parents n’aimaient pas beaucoup cela et toi, ça ne t’a jamais manqué. T’es pas particulièrement attiré par les chiots ou les chatons. Tu préfères le contact humain. Mais, quand tu es subitement devenu aveugle, il était évident que, pour avoir le plus d’autonomie possible, il te fallait un ami à quatre pattes. Tu étais très réticente à cette idée, mais quand tu as rencontré Dewey, ça a été le coup de foudre. D’après le propriétaire du centre, c’était un tout jeune chiot, assez peu sûr de lui, qui avait déjà été refusé par trois personnes. Ça t’a suffi. Toi, tu détestes laisser les gens de côtés, et c’est pareil pour les animaux. Tu préférais penser qu’il avait besoin de toi plutôt que le contraire. Alors c’est avec Dewey que tu es repartie, il y a deux ans maintenant. Depuis, vous êtes inséparable. Vous avez appris à grandir ensemble, vous vous connaissez par cœur, et sans lui, tu seras carrément perdue. Rien que pour aller chercher du pain, t’as besoin de lui. Alors forcément, quand ce matin, en te levant, tu ne l’as pas senti à tes côtés, t’as paniqué, Snow. T’es de nature stressée, plus encore depuis que tu as perdu la vue. C’est difficile de prévoir les choses à l’avance, quand tu es incapable de les voir. Ta voisine, elle a été assez gentille pour te déposer chez le véto, mais elle a des choses à faire, alors c’est seule que tu franchis les portes du cabinet. C’est seule que tu attends, avec ton jeune chien, que le vétérinaire vienne. Tu ne connais pas encore cet endroit, puisque ton véto favori se trouve à New York…Tu dois donc faire avec les moyens du bord. Tu t’apprêtais à demander de l’aide, quand une voix te parvient, devant toi. Tu souris, espérant que c’est à toi qu’il parle, le fameux Axel. « Bonjour, je m’appelle Snow Berry, je crois que mon chien est malade… » tu dis en baissant les yeux vers ce dernier, adosser à ta jambe. Par la suite, celui que tu supposes être l’un des vétos te demande de le suivre. Tu fais la moue. Le chien guide et la canne blanche, c’est pas assez visible ? Tu détestes quand on te traite comme une handicapée, mais en même temps, lorsqu’on ignore ton handicap, ça t’énerve aussi. Alors, avec la laisse d’une main, et la canne de l’autre, tu avances, droit devant toi. Dewey ne t’aide vraiment pas et…tu finis par foncer dans une plante verte. « Oh merde ! Je suis désolée… » tu dis en grimaçant.

Revenir en haut Aller en bas
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 901
∞ arrivé(e) le : 15/03/2017
∞ avatar : Harry Styles

MessageSujet: Re: Partout où il y un malheureux, dieu envoie un chien (SNAXEL) Ven 14 Avr - 11:27

D’ordinaire, il est assez observateur. Mais là, avec le stress, il n’a même pas fait attention que la demoiselle tenait une canne et que son chien était en fait un chien guide d’aveugle. Il s’en veut à l’instant même où il en prend conscience, alors qu’elle s’avance, percute un pot de fleur et s’en excuse. Le réflexe serait d’en rire. Mais là, il s’en veut vraiment de n’avoir pas remarquer ce léger détail. « Je suis sincèrement désolé. Je n’avais pas fait attention. Venez. » Axel revient vers elle, confus et lui prend le bras pour la diriger vers le comptoir. Se sentant idiot, il se sent aussi un peu dans l’obligation de se justifier, peut-être aussi, en espérant qu’ainsi, elle ne lui en tiendra pas trop rigueur. « Je suis stagiaire et c’est mon tout premier jour ici. » Il ajouterait bien qu’il ne se sent pas encore forcément à l’aise et qu’il n’a pas ses marques non plus, ni tous les bons réflexes, mais cela ne sert à rien d’en rajouter une couche. La jeune femme en a probablement rien à secouer qu’il soit à l’aise ou non sur son lieu de stage. Il embraye donc sur les formalités et le protocole d’accueil qu’il a pu voir déjà quelques fois depuis son arrivée à l’ouverture ce matin. « Vous avez déjà un dossier ici ? Si pas, je vais devoir le créer et un vétérinaire viendra s’occuper de votre chien d’ici peu. D’ailleurs, je dois vous demander aussi l’autorisation d’assister à la consultation. Si cela vous dérange, vous avez le droit de vous y opposer. » Evidemment, l’idéal serait qu’elle accepte, déjà que le client précédent à refuser. Mais rien n’oblige les clients à accepter qu’un apprenti soit présent, même s’il n’y a que comme ça qu’il pourra apprendre la pratique, afin d’être un jour, lui aussi, à même de travailler de façon autonome. « Commençons déjà par le dossier. J’aurais besoin du prénom et de la race de votre chien, son âge, date de naissance, puis également vos coordonnées. » Le bouclé s’en veut un peu, il sait qu’il s’y prend comme un manche, qu’il va trop vite. Mais bon, maintenant, elle sait qu’il est que stagiaire et qu’il ne peut pas être parfait, puisqu’il apprend. « Je m’excuse, je vais sans doute trop vite. N’hésitez pas à me reprendre si c’est le cas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Partout où il y un malheureux, dieu envoie un chien (SNAXEL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-