AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nothing I can say - (wheedish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2156
▵ arrivé(e) le : 19/03/2016
▵ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Nothing I can say - (wheedish) Dim 2 Avr - 16:30


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je coupe ma respiration, adossée contre les toilettes. J’ai mal à la tête, je suis fatiguée et j’en ai marre de sourire bêtement pour rien. Rien c’est le terme. Nous avons pris tôt ce matin un avion, puis nous avons enchainé les rendez-vous, les rencontres, et tout un tas de truc pour cette affaire. Je n’en peux plus, et quand je dis on je parle bien évidemment de Monsieur Wheeler et moi. Pourquoi ? Et bien nous travaillons hors de Wellington, et je suis son assistante je le suis partout. Et je vais chercher le repas pour le midi, le café, je prends des notes, je vais poster des recommandés, je réserve la chambre à l’hôtel pour ce soir, le vol de demain. Bon sang, quand vais-je m’arrêter ? Là, je suis dans les toilettes de ce restaurant trop luxueux avec les clients de monsieur Wheeler, une affaire qui n’est pas du tout de tout repos, mais à laquelle on doit être présent, pire encore je dois sourire et faire comme si j’étais en harmonie avec ce job. Suis-je vraiment faite pour cela ? Je dois, car je passe le concours dans un mois, je dois. J’inspire profondément, je suis morte de fatiguée et excédée de cette tension qu’il y a. Je ne lui parle que si nécessaire mais c’est bien assez je trouve, il en fait de même ça devrait me soulager, j’ai demandé à ce que notre relation soit de cette nature là. Mais je ne le suis pas plus que cela, au contraire. Je suis hors de moi, d’une certaine manière. J’en ai marre de me poser trop de questions j’ai hâte de dormir et de retourner à la maison demain. Lorsque je reviens à table, ils sont en train de parler, avec des termes que je comprends mais dont je refuse de retenir. Je prends les quelques notes alors que ce repas ce dit plus… amical et nous voici dans la voiture, je soupire fortement allez je peux le faire. Je regarde mon téléphone. « Demain matin, vous avez un petit déjeuné d’affaire avec le client, puis le vol pour Wellington est prévu pour 10h15. L’embarquement se fera rapidement puisque nous n’avons pas de bagage à enregistrer. A notre retour de Wellington, le grand patron souhaite s’entretenir avec vous. » Et je serais libérée, délivrée de tout ça. Pourquoi suis-je si mal à l’aise avec cela ? Ce n’était pas du tout ce que je voulais, enfin je ne sais pas ce que je veux. La voiture se gare devant l’hôtel et on nous donne nos bagages. Bagage est un bien grand mot, j’ai ramené de quoi me changer et je pense que c’est la même chose pour lui. Je me mordille la lèvre alors que je vais vers l’accueil. Assistante jusqu’au bout de mes ongles, en faite je suis fatiguée et je veux quitter se tailleur, mes talons trop hauts pour profiter de mon pyjama et d’un lit moelleux. « Bonsoir, nous avons deux réservations pour Wheeler et Cavendish, s’il vous plait. » Je me mordille la lèvre posant que maintenant mon regard sur lui. J’ai été toute la journée près de lui et je n’avais pas remarqué combien il pouvait être lui aussi fatigue. Que doit penser sa femme ? Elle doit garder leur fille et cette Babi, que doit elle faire ? Merde je n’ai pas envie d’y penser en faite. « Une chambre pour deux. » Je fronce les yeux. « Non, non deux chambres… » Elle clique sur son ordinateur, et je commence à me crisper intérieurement. « Non, je n’ai qu’une réservation pour vos deux noms. » Je commence à me rapprocher d’elle. « Ce n’est pas possible, j’ai demandé deux chambres. Vous en avez une de libre ? » Et là elle pianote et à son visage crispé je comprends qu’elle n’en a pas, que c’est une catastrophe et j’ai envie de me prendre la tête dans les mains d’exaspération, ou hurler, ou m’étouffer avec des chamalow. En tout cas, je ne veux pas entendre sa réponse.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3726
▵ arrivé(e) le : 17/03/2016
▵ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Dim 2 Avr - 17:20


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Une soirée ailleurs à travailler. On devait aller travailler en Australie pour une affaire. Les voyages d'affaires c'était bien. Bien pour découvrir d'autres endroits et tout ça mais la très franchement, je n'avais pas envie. Je n'avais pas envie de partir là bas, je le faisais par obligation. Uniquement pour cela. Je voyais bien comment était Jaelyn en ce moment avec moi. Nous étions en froid depuis la dernière fois et je n'avais pas cherché à lui parler ou la titiller. Non, je n'en avais pas envie. Je n'avais pas envie de me prendre la tête avec ou bien qu'elle vienne à me parler de nouveau de ma femme. Soit disant femme. Je suis sûr que si elle savait vraiment elle arrêterait. Mais raconter ma vie, je ne voulais pas le faire. Elle me racontait la sienne peut être ? Non. Nous n'étions personne si ce n'est des collègues. Voilà tout. Nous devions dormir ce soir à l'hôtel puis j'avais un rendez vous et on rentrerait. J'aurai préféré être aux côtés de ma fille mais bon. Nous étions dans un restaurant classe et pour les riches, normal. Je n'avais pas choisi. Je me trouvais à discuter avec ces hommes pendant que mon asisstante s'était éclipsée. On terminait le rendez vous pour aller dans la voiture pour rentrer à l'hôtel. C'était elle qui avait réservé alors je ne savais pas où est ce qu'elle avait pris. Elle avait simplement donné l'adresse alors qu'une personne conduisait la voiture. Je l'écoutais en même temps me parler de mon emploi du temps. « Hum très bien merci. » J'avais hâte de rentrer franchement. Je n'en pouvais plus de cette tension et cette ambiance entre nous. On ne pouvait pas dire qu'elle était bonne. Elle était tendue, froide et tout ce qui allait dans le même sens. Je ne savais pas comment allait se passer la suite mais à mon avis, comme ça avait commencé. Il n'y avait rien de coquin ou quoique ce soit. Après tout, c'était ainsi que ça devait être non ? Nous sortions de la voiture avec nos sacs alors que l'on entrait dans l'hôtel. J'étais fatigué et elle aussi. Je laissais Jaelyn s'occuper de l'hôtel alors que je fronçais les sourcils. Une chambre pour deux ? Il y avait plus qu'une chambre. Ah génial.. cet hôtel voulait donc qu'elle me tue dans ma chambre c'est ça ? Non parce qu'elle devait sûrement avoir des envies de meurtres me concernant. « bon laissez tomber, donnez moi la clé ça ira ce soir. » Je soupirai parce que j'étais fatigué et je n'avais pas envie de fouiner la ville pour une chambre. Je me tournais vers Jaelyn qui me regardait. « La chambre doit être grande, je dormirai sur le fauteuil ou ailleurs tu prendras le lit. » Je savais bien qu'elle n'allait pas accepter sinon. Je me dirigeais avec elle vers les ascenseurs. Je la laissais passer alors qu'elle entrait aussi. Notre chambre était au premier étage, cela ne devait pas être long. Les portes se refermaient mais je sentais cette attraction et attirance entre nous. Je me raclais la gorge. « tu le sens? » Je lui demandais même si je risquais surtout de finir par me prendre une gifle ou me faire engueuler. Pas comme si je n'y étais pas habitué ces derniers temps.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2156
▵ arrivé(e) le : 19/03/2016
▵ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Lun 3 Avr - 18:23


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je m’impatiente. C’est extraordinaire la capacité que je n’ai plus à rester calme face à n’importe quelle situation. Je suis carrément une boule de nerf. Fatiguée, au bord de tout, mais je suis une boule de nerf et j’ai envie de sauter à la gorge de cette pauvre fille qui n’y est surement pour rien. J’avais réservé deux chambres. Pas une, pas trois… Non deux chambres et elle était en train de me dire que ce n’était pas le cas. POURQUOI ? POURQUOI cet acharnement ? Je suis à bout, je veux dormir. JE veux dormir et de préférence dans mon pyjama séparé d’une cloison épaisse avec celle de Monsieur Wheeler. Je fais danser mes ongles d’agacement sur le comptoir alors que bien évidemment mademoiselle cheveux tirés en queue de cheval n’a pas la réponse que j’attends. Je maudis mon karma qui me joue des tours ces derniers temps. Pourquoi ? Franchement pourquoi ? Quoi ? Elle me fixe étrangement comme si, je ne sais pas, je disais ou faisais quelque chose de mal. Je ne fais rien de la sorte, je suis juste en colère, terriblement en colère de devoir chercher un autre hôtel alors que je suis fatiguée. Gareth ouvre la bouche. « Qu… Quoi ? » Il rigole là. Donner la clé et puis quoi encore ? Non, non et non je refuse de dormir avec lui dans la même chambre. Elle écarquille les yeux. QUOI ENCORE ? Elle me fixe longuement avant de le fixer. Ses yeux brillent et le détaille outrageusement, elle le trouve séduisant, et elle a raison. Elle pose de nouveaux ses yeux sur moi et j’y vois quelque chose de nouveau, de la jalousie, de l’envie ? Oh ma cocotte, tu devrais te méfier de monsieur sexyquiatropdefemmesdanssavie. Je ne dis rien, je me contente juste de soupirer et de lever les yeux au ciel. Je ne peux rien faire, ni dire quoique ce soit. Il a prit la clé nous nous dirigeons vers l’ascenseur. Je bougonne comme une enfant de cinq ans qui n’a pas eu son cadeau d’anniversaire, qui est fatiguée et de mauvaise humeur. J’en ai plus qu’assez de cette journée. Quoi ? « Non, je dormirais sur le fauteuil je suis plus petite. » Et parce que je voulais le contre dire, parce qu’il m’énervait réellement, monsieur je décide de tout. J’en avais marre, je l’avais déjà dis non ? Mais plus que cela. Il me mettait en rogne. J’entrais dans l’ascenseur, me libérant de mes escarpins qui me faisaient un mal de chien, tant pis si je devais le faire devant lui. Beaucoup plus petite, je n’osais relever la tête vers lui, alors qu’il appuyait sur le premier étage. BON SANG ! J’allais devoir me mettre en pyjama devant lui, il allait se foutre de ma gueule, j’avais pris un vieux t-shirt trop grand avec des licornes. Bon sang… Je manquais de m’étouffer, cette sensation parcourue mon corps tout entier, et je me tortillais un pied sur l’autre, mal à l’aise tout d’un coup. Ce n’était pas la colère qui m’envahissait mais la forte envie de le plaquer contre le mur de cet ascenseur et de le violer. Je rougissais à ses paroles, lui aussi le sentait. Pourquoi ça venait tout foutre en l’air ? J’étais sensée le détester, le haïr, ne plus du tout m’approcher de lui. Je me tournais vers lui. « Je ne vois pas de quoi tu parles. » Sauf que je me mordillais la lèvre, m’approchant de lui, penchant la tête sur le côté, cherchant à effleurer sa peau, si je le faisais, je savais exactement comment ça allait se passer. J’étais fatiguée je ne savais plus ce que je faisais. Ma main lâcha les escarpins qu’elle tenait pour venir sur son avant bras. Si je monte plus haut je touche son visage, ses lèvres, oh ses lèvres. Puis les portes s’ouvrent et je le relâche. Maladroitement je ramassais mes chaussures, avant de chercher le numéro de la chambre. Il l’ouvre j’entre et j’observe tout de suite le grand lit très très grand. Je suis sur d’y entre allonger à l’horizontal, je vois également le canapé. Je soupire. « Je prendrais le canapé, je suis plus petite. » Et l’assistante, et la fille qui est là alors qu’elle devrait pas être là. Je me mordille la lèvre évitant de le regarder, depuis l’ascenseur, je ne veux pas croiser son regard, non je ne dois pas.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3726
▵ arrivé(e) le : 17/03/2016
▵ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Lun 3 Avr - 19:05


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nous avions, ou plutôt Jaelyn avait réservée deux chambres pour nous. Elle aurait la sienne tout comme j'aurai la mienne. Du moins, ça c'était ce que l'on croyait puisque ça ne se passait pas ainsi. Bien au contraire. Il semblait en effet qu'il n'y ait qu'une seule chambre. Une seule alors que nous étions deux. Bien entendu cela ne semblait faire plaisir à Jaelyn. Sauf que la jeune femme ne semblait pas trouver d'autres solutions. Je n'avais pas envie de batailler de mon côté. Oh loin de là. Je voulais simplement monter et me coucher alors j'avais demandé à la jeune femme de récupérer les clés de la chambre. Nous n'allions pas faire tous les hôtels de la ville pour deux chambre. Jaelyn ne semblait pas comprendre mais je récupérai les clés. Peu importe ce qu'elle pensait. Je soupirai alors que nous avançions pour aller prendre l'ascenseur. Je poussais un soupir à ses mots. Non, vraiment ? C'était n'importe quoi ça. Oui elle était plus petite de quelques centimètres mais ce n'était pas pour ça qu'elle devait dormir dessus. « Dis pas n'importe quoi tu dormiras dans le lit. » Je soupirai alors que l'on entrait dans l'ascenseur. Je la vis retirer ses chaussures. Puis les portes de l'ascenseur se refermèrent et je sentais alors cette sensation, cette attraction. Je sentais la chaleur me prendre et des idées pas très catholiques non plus. Je la regardais alors que je la questionnais. Je levais les yeux au ciel à ses mots. Bah oui bien sûr. Elle avait dit que je l'attirais donc elle devait le voir. « Je suis sûr que si. » Je la regardais alors qu'il s'approchait et mordillais sa lèvre. Il s'approchait et je la laissais faire alors qu'il effleurait ma peau. Elle ne devait pas faire cela mais je la laissais faire quand même. Je la regardais faire quand même. Les portes s'ouvrirent alors et nous sortions tous les deux de l'ascenseur. On cherchait le numéro de notre chambre et j'ouvris la porte. La chambre était grande mais le lit.. n'en parlons pas. Je crois que trois ou quatre personnes pourraient dormir là. Je la regardais avant de soupirer à ses mots. Vraiment encore ? « tu es têtue. » Non pas que je ne l'avais jamais remarqué d'ailleurs. Je l'avais remarqué et je l'étais également. Je regardais alors le lit une nouvelle fois puis la regardais. « Franchement le lit est gand il pourrait y avoir d'autres personnes alors.. il est assez grand pour nous. » Je savais qu'elle serait jamais d'accord alors je reprenais avant qu'elle dise quoique ce soit. « Il ne se passera rien si c'est ce que tu te demandes. Tu auras qu'à prendre un bout et moi l'autre. » Je préférai le lui dire parce que je me doutais qu'elle dirait quelque chose à ce sujet. Non pas que je n'avais pas envie mais franchement.. elle savait autant que moi que nos relations étaient loins d'être bonne en ce moment. « Tu veux peut être prendre une douche ou te changer? » Je lui proposais alors. Je pouvais bien attendre.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2156
▵ arrivé(e) le : 19/03/2016
▵ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Mar 4 Avr - 19:40


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Okay, bon je dois me rendre à l’évidence je vais dormir avec lui, dans la même chambre. Si j’avais su cela, j’aurai pris d’autre tenue que cet affreux pyjama, et puis merde pourquoi je m’intéresse à mon apparence alors qu’on en a rien à foutre. On en RIEN à foutre clairement. Je fronce les yeux à ses paroles. Pourquoi il dit cela ? Je ne veux pas dormir dans un lit où il sera, de toute manière ce serait une première. La dernière fois, il est parti après que nous ayons… Enfin voilà, il n’est pas du genre, à rester dans un lit. Puis ce n’est pas ma place, sa femme possède cette place ou cette babi, ou toute autre femme. Peut être pour cette raison qu’il ne voulait pas rester, il devait retrouver sa femme et sa fille ? Cette pensée me désespère et je ne veux pas m’y attarder, elle est trop sombre pour moi. L’ascenseur en profite pour détourner mon attention, la chaleur qui irradie mon corps également. J’ai envie de tellement plus et je pense être capable de tellement plus. D’embrasser ses lèvres, toucher sa peau légèrement rugueuse, oui également et ses mains, si elles pouvaient se balader sur mon corps, je serais tellement heureuse. Mais non, je ne peux pas. J’entends à peine sa voix… C’est qu’un bruit lointain. Il a raison, je le sens… Je le sens dans tout mon corps. J’ai envie de ça, tout de suite maintenant. Les portes s’ouvrent et je revis, enfin un court instant. La chambre est immense et le lit, beaucoup trop. Je pose mes affaires et je fronce les yeux à ses mots. Têtue ? Pourquoi dit-il cela ? Je le regarde à peine, encore trop troublée de l’effet ascenseur. J’aurai pu céder, alors là dans ce lit, dans le même lit que lui. Je vais faire comment pour résister. « Pour nous ? » Je ne suis pas sur de le suivre. Il semble pourtant très sérieux. Oh non non non je ne vais pas dormir dans le même lit que lui. Je sais comment il est, je sais ce qu’il sait faire à mes petites culottes et hors de question que je cède. Je suis capable de céder… déception. Ses paroles, oh. Alors… Je ne sais pourquoi je ressens cette pointe de déception, mais c’est le cas, je suis déçue… Il ne se passera rien. Tant mieux, oui tant mieux je ne voulais pas qu’il se passe quoique ce soit de toute manière, mais c’est… Vexant. Poaw la fatigue me rend dingue, je deviens dingue. « D’accord. » Je mords fortement ma lèvre, agacée, en colère et fatiguée. Journée de merde, c’était vraiment la conclusion du moment. Je regarde vers la salle de bain. Oui surement. Je fais un mouvement de la tête avant de disparaître dans la salle de bain. Je prendrais ma douche demain matin, là je me dépêche de me déshabiller. J’hésite un moment, je garde le soutien gorge ou pas, merde je déteste dormir avec ces trucs là, mais dans le même lit que monsieur Wheeler. Bon sang, je vais dormir dans le même lit que lui. Je me prends la tête dans mes mains, exaspérée. Je suis dans la merde. Je me reprends. Je brosse mes dents, deux fois, reculant le plus possible le moment où je sortirais. Je brosse mes cheveux avant de les attacher en chignons en bataille puis je regarde mon reflet. Ce t-shirt est vraiment trop court… on voit presque ma petite culotte, mais je n’ai rien d’autre à mettre. Allez je peux.. Je tire sur le t-shirt en sortant, espérant qu’il soit déjà endormi mais ce n’est pas le cas. Je traverse la pièce rapidement, évitant son regard. « La place est libre. » Je ne regarde pas ce qu’il fait et je saute dans cet immense lit, prenant le bout le plus extrême. J’envoie un texto à Blue dans l’espoir de ne pas la déranger, lui demandant de l’aide. Oui que suis-je sensée faire quand je dors dans le lit du mec qui a prit ma vertu ? L’ignorer surement. Oui surement. Je ne sais pas faire ça. Clairement non.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3726
▵ arrivé(e) le : 17/03/2016
▵ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Mar 4 Avr - 20:50


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nous n'avions visiblement pas le choix. On devait passer la nuit ensemble. Enfin, c'était une façon de parler surtout. Nous devions passé la nuit dans la même chambre. Il y avait eu quelque chose avec les réservations. Je ne savais pas vraiment quoi. Je n'avais pas spécialement envie de chercher. Je ne voulais pas passer mon temps dans la ville après tout. Non, on était monté jusqu'à l'étage pour nous diriger jusqu'à la chambre. Nous étions entrer et j'avais remarqué que le lit s'y trouvant était bien grand. Beaucoup trop grand pour deux personnes. Je ne savais pas si c'était comme ça dans tout l'hôtel mais franchement, on ne pourrait pas manquer de place. Je disais alors à Jaelyn qu'il y avait assez de place pour nous. Elle avait insisté sur ces mots. Elle n'avait pas l'air de comprendre mais bon, je la rassurais en disant qu'il ne se passerait rien. Non, rien du tout. C'était ce qu'on s'était dit et la seule façon qu'elle accepte. Je fronçais les sourcils lorsqu'elle me disait d'accord. Je ne pensais pas que ça aurait été aussi.. facile en fait. Je m'attendais à devoir me battre avec elle. Devoir insister mais ce n'était pas le cas. Finalement, je me sentais quand même un peu.. déçu. Oui déçu. Je savais que je l'attirai alors je pensais que.. je ne sais pas, elle aurait cherché davantage. Mais non. Et en même temps, je ne devais pas avoir ce genre de pensées. Je lui demandais alors si elle voulait aller dans la salle de bain. Elle hochait la tête et s'y dirigeait. Je me retrouvais donc seul dans la pièce. Je prenais mon sac avant d'y sortir quelques vêtements pour le lendemain. Je les posais avant d'envoyer un message à mon amie gardant ma fille ce soir. Je voulais savoir si tout allait bien. Je déposais mon portable quand finalement, Jaelyn sortait de la salle de bain. Elle semblait m'éviter. Je relevais la tête pour la regarder, portant son t-shirt ainsi que sa culotte. Hum.. d'accord je crois finalement que dormir avec elle serait plus difficile que je le pensais. Elle ferait mieux de ne pas entendre ni savoir toutes les pensées salaces qui me venaient en tête. Peut être bien que je devrais prendre une douche froide. « Merci, j'y vais. » Je soufflais alors avant de voir qu'elle était dans le lit, au bord avec son portable. Je me dirigeais vers la salle de bain. Je retirai alors ma chemise ainsi que mon pantalon et mes chaussettes. Je réfléchissais un instant à si je devais garder ma chemise. Sauf que, je n'avais pas pour habitude de dormir avec. Je dormais uniquement en boxer. Je n'allais pas changé mes habitudes. Je retournais après quelques minutes dans la chambre, portant pour seul vêtement ce boxer. Elle avait déjà vu sans de toute façon. Il y avait un frigo dans la pièce. « Tu veux boire un truc? » Je lui demandais avant de prendre une bouteille d'eau et boire une gorgée. Je décidais de poser la bouteille avant de me glisser à mon tour dans le lit. « J'aime bien ton pyjama. » Oui bah quoi ? Je n'avais pas dit que je préférai sans. Je la regardais, toujours au bout. « Tu peux éteindre la lumière. » Je lui disais avant de la laisser faire. Je regardais quelques instants le plafond mais il était difficile de me concentrer ou dormir. Au bout de quelques minutes, je me rapprochais d'elle, soufflant dans son oreille. « Jaelyn.. » Je devrais arrêter.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2156
▵ arrivé(e) le : 19/03/2016
▵ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Jeu 6 Avr - 17:59


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Me mordiller la lèvre supérieure n’allait pas me donner plus de courage que cela. Je n’appréciais pas la situation, elle m’était désagréable. Je voulais m’éloigner de lui, être loin permettait de garder la colère qui me liait à lui, je voulais éviter tout contact, je voulais éviter toute situation compliquée. Je voulais éviter de tomber sous son charme et de son sourire. Oui, il avait un sourire à tomber à la renverse et la plupart du temps ce sourire éclipsait tout le reste : la femme, l’amante, la fille, le bébé. Oui, clairement je devais garder l’esprit clair quand je me trouvais près de lui. Et là, clairement c’était compliqué. J’allais dormir dans le même lit que lui. Bon, un lit immense où clairement nous ne pourrions pas nous toucher, et tant mieux. Sortir de la salle de bain me mit mal à l’aise, j’avais l’impression d’être toute nue devant lui. Bon, il m’avait déjà vu toute nue, ce n’était pas un problème en soit, cependant c’était différent aujourd’hui. Puis ce t-shirt trop grand, laissant entre apercevoir ma poitrine, et ça c’était gênant. Il s’éclipsa à son tour et je soufflais de soulagement, j’allais pouvoir respirer de nouveau. J’envoyais un sms à ma meilleure amie, la suppliant de me donner la force d’être sage et raisonnable. Oui, j’étais capable. Je finissais par mettre mon réveil, histoire de me lever plus tôt que lui et de filer prendre ma douche évitant de le croiser à son réveil. Il ouvrit la porte de la salle de bain et j’aurai du me préparer à ce que j’allais voir. Je levais les yeux vers lui et j’eus pour la première fois depuis très longtemps, envie d’arrêter ce moment et de prendre un crayon et une feuille blanche pour le dessiner. Il le savait surement, je n’en sais rien, mais il était franchement bien battis, de ses épaules larges à ses hanches plus étroites, de son torse légèrement dessinés par ses abdominaux, il avait cette désinvolture des sportifs haut niveau, ou les mannequins. Je ne sais pas encore. Mais mon regard s’attarda sur ce boxer qui moulait son corps un peu trop bien. Et ses hanches, je m’imaginais suivre le v qu’elles dessinaient mais rapidement, me rendant compte de l’endroit où je le fixais, je rougissais fortement, la bouche sèche. Je devais arrêter immédiatement. Je détournais la tête me concentrant sur autre chose. « Euh… Non… Non merci. » Je détournais mon regard, même si ce fut la chose la plus compliquée qu’il soit. Je ne voulais pas qu’il me surprenne en train de le reluquer. Ce serait hyper gênant. Mais comment ne pas le faire lorsqu’il se pavanait en boxer, buvait une bouteille d’eau comme dans ces clips pour parfum, indécent. Je déglutissais fortement prenant conscience de son compliment. Gênée, je rougissais jusqu’au bout de mes oreilles, marmonnant à peine un… « Merci. » A ses paroles je me tournais dans le lit et j’éteignais la lumière. Je lui tournais le dos et je tentais de calmer les battements sourds de mon cœur dans ma poitrine. Ce n’était que la réaction chimique de mon corps à la vue du sien, rien de plus. Il allait finir par trouver le sommeil, j’en ferais de même et nous serions des adultes intelligents. Je pouvais faire ça. Je devais faire cela. Je sentis du mouvement dans le lit, alors que son souffle vint caresser mon oreille. Il prononçait mon prénom et je laissais échapper un gémissement. Je ne savais si c’était de colère, de désespoir ou d’envie. Je fermais les yeux… « Gareth… » Il ne devait pas faire cela, ce n’était pas bien. J’étais toujours en colère contre lui, j’étais vraiment en colère, je devais rester son assistante, je devais être à ma place. Sa vie était bien trop remplie par des femmes, des enfants pour que je puisse imaginer y avoir de la place. Mais je n’écoutais rien de la raison. Je me tournais vers lui, mon visage à quelques centimètres du sien. Il était vraiment très proche pour quelqu’un qui devait dormir sur le bout du lit. Je me mordillais la lèvre. « C’est une très mauvaise idée. On devrait dormir. » Je n’avais pas envie de dormir je le savais… Mes yeux habituées à l’obscurité de la pièce pouvaient caresser son visage, il était proche tout aussi perdu j’imagine que moi. « A quoi joues-tu ? » J’osais à peine, mon regard rivé sur le sien. J’inspirais trop fortement, mon cœur s’emballait dans ma poitrine. Ma main remontait le long de mon corps avant de s’arrêter près de son visage. Délicatement comme pour me souvenir de cela, je venais à caresser ses lèvres, légèrement entre ouverte. Je donnerais n’importe quoi pour un dernier baiser de lui, oui, n’importe quoi.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3726
▵ arrivé(e) le : 17/03/2016
▵ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Jeu 6 Avr - 18:27


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je savais que ça allait être compliqué. Oui, être dans la même pièce que Jaelyn allait être difficile. Elle avait quitté la salle de bain alors qu'elle ne portait qu'un grand t-shirt et une culotte. J'étais un homme après tout et elle le savait. Enfin, j'étais un homme qui avait des envies et autres. Il était difficile de résister même si je le devais. J'aurai peut être dû prendre une douche froide sauf que.. je n'avais pas envie de me doucher. Tant pis, je devrais prendre sur moi. Je n'étais pas tellement sûr d'y arriver. Peu importe, je sortais de la salle de bain ne portant que mon boxer. Je n'allais pas mettre de chemises car bon, je ne dormais jamais avec. J'aurai pu mettre un t-shirt mais non. Ce n'était pas comme si il se passerait quelque chose, si ? Je m'étais approché du frigo pour prendre de l'eau fraîche avant de lui demander si elle en voulait. Elle bégayait et je souriais, me demandant ce qui lui faisait cet effet. J'aurai pu demandé mais je n'allais pas l'embarasser. Je rentrais dans le lit, me mettant de mon côté après l'avoir vu rougir. Quoi ? Je ne faisais qu'un compliment. Elle éteignit la lumière mais je restais sur le dos, regardant alors le plafond. Elle me tournait le dos de son côté. Je ne sais pas si elle dormait mais je ne pensais pas. Je ne l'entendais pas ronfler en tout cas. Puis bon elle serait une championne de s'endormir rapidement. Mais finalement, je me rapprochais alors d'elle. Je soufflais son prénom contre son oreille avant de la sentir gémir. Elle répétait mon prénom donc elle ne dormait pas. Tant mieux. Je m'attendais à ce qu'elle m'envoie balader mais elle se tournait finalement vers moi. Elle était proche de moi et je soupirai alors. Trop proche pour résister en tout cas. « Je ne fais rien. » Et c'est vrai, pour le coup je ne faisais rien. Pour le moment en tout cas. Rien de mal. Elle caressait mes lèvres et je me mordillais alors la lèvre. Jaelyn ne m'aidait pas vraiment. Jaelyn se contredisait entre ses paroles et ses gestes. Je prenais sa main pour la retirer de sur mes lèvres avant de venir l'embrasser. Je n'avais pas envie d'être sage. Je ne pouvais pas lutter contre l'attraction alors je l'embrassais. Doucement au départ puis ma langue venait à chercher la sienne, gémissant contre ses lèvres. « Jaelyn.. » Je soufflais alors que je la poussais contre le lit, de façon à ce qu'elle se retrouve sur le dos. Je me plaçais sur son corps alors que je l'embrassais une nouvelle fois, puis dans son cou. Ma barbe légèrement présente devait piquer sur son corps mais peu importe. Je remontais mon visage vers le sien. « J'ai envie de toi. » Ma main se glissait sur sa cuisse, remontant doucement. Je la fis glisser sous son t-shirt, sur son ventre. J'approchais mon visage de son oreille avant de mordiller son lobe et lui souffler. « Dis moi que tu le veux.. » Au fond de moi, je savais qu'elle en avait envie. Je l'espérai car je n'étais pas certain de savoir me tenir dans ce lit avec elle.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ADMINchouchoute à la crème.
avatar
ADMIN ∞ chouchoute à la crème.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 2156
▵ arrivé(e) le : 19/03/2016
▵ avatar : Dakota perfect Johnson

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Sam 8 Avr - 16:24


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il mentait très mal. Gareth était surement le pire menteur que je connaisse. C’était un comble pour un avocat de ne pas réussir à faire cela. Je penchais la tête légèrement sur le côté alors que je tentais de calmer les battements de mon cœur. Il ne devait pas s’affoler de la sorte, je maitrisais la situation. Il soufflait mon prénom dans le creux de mon oreille mais j’aurai du faire la fille qui dort tranquillement et non cette chose ignoble que je suis en train de devenir. Exactement, je deviens une affreuse chose. Le gémissement qui sort de ma bouche me surprend, alors que je me tourne doucement vers lui. Je me mordille la lèvre et je tente de rester lucide, et adulte, et raisonnable. Mais je ne suis pas du tout raisonnable lorsqu’il se trouve à quelques centimètres de moi. Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas comment réagir. Je voudrais tellement me défaire de cette attirance que j’ai pour lui, ce serait tellement plus simple, mais non. Bien sur que non, rien ne se passe jamais comme on le désire. Je veux toucher sa peau, chaque parcelle de son corps, je veux sentir son souffle contre la peau de mon cou, je veux ressentir tout cela. Mais c’est impossible. Je dois laisser sa femme, cette autre femme, les enfants, les bébés, venir obséder mon esprit. Je veux me souvenir d’eux pour qu’enfin je cesse de ressentir du désir pour lui. Seulement ce n’est pas aussi simple. C’est même impossible. « On devrait dormir… » Soufflais-je entre mes lèvres comme pour me rappeler de ce que je devais faire, ce que j’aurai du faire au lieu de caresser ses lèvres de mes doigts. Je voulais y gouter était-ce un mal de faire cela ? Je n’allais être que cela, une fille dans son lit, à qui il ferait l’amour… Non, en réalité, Gareth ne me fait pas l’amour, non… Non, il me baise, est-ce seulement ce que je veux ? Je me mords à mon tour la lèvre. Je dois faire ce choix avant qu’il ne soit trop tard. Je peux encore dormir sur le canapé bien plus large que mon propre lit. Il fit ce choix pour moi, retirant ma main. Une pointe de déception perla en moi avant qu’il ne vienne m’embrasser. M’embrasser, vraiment… ce baiser suffisait pour me faire tout oublier : les bonnes résolutions par exemple. Son baiser chaste devint nettement plus ardent lorsque sa langue se fraya un chemin dans ma bouche pour rejoindre la mienne. Interdit, c’était mal… Mais je n’arrivais pas à lui dire non. Il me poussa contre le lit et je le laissais faire, n’étant qu’un pantin entre ses doigts experts. Je sentais ses lèvres glisser sur ma peau, sa barbe naissante irritant légèrement ma peau. Je souriais, fermant les yeux un instant, gémissant lorsque sa main releva légèrement ma cuisse. Gareth… Je me mordillais la lèvre, comment lui faire comprendre, j’avais déjà perdu d’avance. J’étais toujours en colère contre lui, mais maintenant ça n’avait pas d’importance c’était juste lui. Moi, cette chambre. Cet immense lit. J’étais novice dans ce domaine, je ne savais pas comment faire mais je savais que c’était ce que je voulais. Son corps grisait le mien et c’était tellement… érotique la façon qu’il avait de caresser mon ventre. Je le poussais légèrement de sorte qu’il se retrouve sur le dos. Je venais m’installer sur lui, il avait envie de moi et ça, je n’en revenais toujours pas. « Gareth… » Je soufflais contre mes lèvres alors que je venais à l’embrasser mes mains glissant sur son torse doucement, désireuse de m’imprégner de chaque courbe de son corps, pour ne jamais les oublier. « Je veux… » Je soufflais contre son oreille avant d’embrasser sa lèvre doucement tirant dessus légèrement. « Je suis toujours en colère contre toi. » Oh oui, vraiment en colère, mais au lieu de partir j’embrassais ses lèvres alors que je continuais de le caresser, son torse, ses hanches, suivant des doigts chaque courbes alors que mes hanches se frottaient consciemment sur lui, cherchant à me soulager de l’envie que j’avais. Je venais embrasser ses lèvres, mordant un peu plus, pour appuyer mes paroles. « Très en colère. » Vraiment, vraiment…

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ∞ i'm your little princess.
avatar
ADMIN ∞ i'm your little princess.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3726
▵ arrivé(e) le : 17/03/2016
▵ avatar : jamie sex dornan.

MessageSujet: Re: Nothing I can say - (wheedish) Sam 8 Avr - 16:49


Gareth & Jaelyn

Nothing I can say.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Dormir ? C’était ce qu’elle voulait ? Elle pouvait dire cela en effet. C’était peut être ce que l’on devait faire, ce qui était le mieux pour nous deux. Seulement, ce n’était pas ce que nous allions faire. En tout cas, je n’en avais pas envie. Dormir. J’étais fatigué, bien entendu mais là, maintenant je voulais faire autre chose. « Pas maintenant. » Je lui répondais alors que je venais à l’embrasser. Embrasser ses lèvres. J’en avais envie et elle ne semblait pas non plus me repousser de son côté. Tant mieux. Je continuais alors de l’embrasser avant de venir la pousser sur le lit. Je me trouvais sur elle alors qu’elle était sur le dos. Mes lèvres embrassaient ses lèvres, son cou alors que mes mains glissaient sous son t-shirt, caressant son ventre. Je gémissais alors que je cherchais à savoir si elle avait envie. Moi en tout cas, j’avais envie d’elle. elle me poussait finalement et je me retrouvais sur le dos. Oh. Elle se mit à califourchon sur moi et je souriais alors. Elle m’embrassait et je continuais ce baiser alors que je sentis ses mains sur mon torse. Elle voulait ? Tant mieux alors. Je souriais une nouvelle fois, me mordillant la lèvre pour éviter de la plaquer de nouveau sur le matelas et la déshabiller rapidement. Je fronçais les sourcils en entendant ses paroles. Qu’est ce que ça venait faire là ? Elle était en colère ? Pourtant elle m’embrassait toujours et me caressait. Elle se frottait sur moi alors que ça ne faisait que susciter davantage mon envie. Elle savait très bien ce qu’elle voulait. Je mordillais sa lèvre avant de lever les yeux au ciel. « En colère pourquoi ? » Qu’est ce que j’avais fait après tout ? Je ne me souvenais pas. C’était elle qui était en colère et de mauvaise humeur depuis quelques temps. Elle n’avait pas voulu me dire pourquoi. « On ne dirait pas que tu es en colère. » Je lui soufflais avant de venir la plaquer de nouveau sur le lit. Je l’embrassais, mordillant sa lèvre une nouvelle fois. « Mais dans ce cas.. je vais te faire oublié cette colère. » Je lui soufflais avant de venir retirer son t-shirt. Elle se retrouvait seins nus devant moi avec sa petite culotte. Mes mains caressaient alors sa poitrine tandis que je me frottais contre elle. Je l’embrassais alors une nouvelle fois puis descendait mes lèvres dans son cou. J’embrassais sa poitrine, venant la mordiller également et tirant sur ses tétons. Je relevais le regard vers elle. « tu es délicieuse. » Plus que ça.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Nothing I can say - (wheedish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-