AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 954
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Jeu 6 Avr - 16:16


Eliot soupira, se rappelant parfaitement de ce qui s’était passé dans son bureau dernièrement en la compagnie d’Hannah. Il ne pouvait pas lui en vouloir, surement parce que cela devait arriver tôt ou tard, mais il s’en voulait de ne pas l’avoir empêchée de franchir la ligne. Parce que maintenant, tout était plus compliqué, n’arrangeant en rien leur situation actuelle. Et dire qu’il avait mis un point d’honneur à ne s’attacher à personne et maintenant, il tenait à deux femmes, étant complètement perdu dans un cas comme dans l’autre. Entre son associée et sa cliente, Zola et Hannah. La blonde et la brune. Bon sang, il allait devenir dingue, même si dans les deux situations, il n’y avait eu qu’un baiser. C’était déjà trop, le brun en avait pleinement conscience. Depuis, il évitait soigneusement de se retrouver en la compagnie de l’une comme de l’autre, trouvant refuge dans son établissement, le seul endroit où il se sentait bien, où il était en mesure de déconnecter son esprit et ne plus penser à ce qui était en train de le ronger, de le consumer de l’intérieur. C’était actuellement dans son fauteuil qu’il se trouvait, jetant un regard à l’intérieur de son établissement. Rien de bien passionnant, comme d’habitude. Aucune silhouette qui n’attirait son regard, et puis, il n’arrivait même pas à passer un moment agréable. Aucune relation, voilà ce qu’était devenu son quotidien. Eliot s’efforça de travailler sur un dossier pendant environ une heure, durée au bout de laquelle il avait relevé la tête, se rendant compte qu’il fallait qu’il descende faire un tour au bar. Se levant et sortant de son bureau dont il ferma soigneusement la porte à clef, et l’avocat s’était avancé, prêt à descendre les escaliers qui le menaient à l’endroit qu’il comptait regagner. Néanmoins, il ne lui avait fallu que quelques secondes pour repérer une tête familière accompagnée d’un autre homme. Elle se moquait de lui, cela ne pouvait être que ça. Serrant les mâchoires, il avait pris une profonde inspiration. Il ne savait pas comment agir ni comment réagir. Hannah n’était pas le genre de femmes à avoir une quelconque relation, à avoir un amant malgré ce qu’elle avait pu lui affirmer dans son bureau. Ainsi, elle en avait trouvé un. Et bien soit. Descendant les marches et ne quittant pas des yeux les deux individus, il avait finalement décidé d’aller à leur encontre, comme tout bon hôte qui se respectait. Alors soit, c’était un club de nuit et il n’allait pas serrer les mains à tout le monde, mais là, c’était différent. Et avant qu’il n’arrive à leur hauteur, le fameux homme en question avait disparu. Cela n’arrêta nullement Eliot, qui finit par arriver à la hauteur de Hannah. « Alors, je vois que tu es en charmante compagnie. Au moins, on ne viendra pas me dire que j’ai des vues sur la future ex-femme. très bonne soirée avec le mec qui vient de t’abandonner » . Claquant la langue, il lui jeta à peine un regard, continuant son chemin. à vrai dire, il avait juste envie de s’agacer, mais pas là, pas maintenant, pas avec tout ce monde autour d’eux….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 251
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Jeu 6 Avr - 17:43

[quote="Hannah L. Lanfer"]

Pourquoi j’avais finis dans le club d’Eliot ? Bonne question. Pour le croiser ? Oh ca non, depuis notre dernière visite j’avoue que notre relation n’étais pas bien au beau fixe. Apres tout il l’avait un peu cherché. Moi aussi pour être franche, j’avais voulus savoir ce qu’il ressentait et bien je l’avais sur. Je l’attirais surement physiquement et encore suite à sa non réaction au baiser que j’avais déposé sur ses lèvres la dernière fois je venais même à douter de cela. Je m’étais surement fais des idées et rien ne se passerais entre nous et je crois qu’il me faillait un peu de temps pour digérer tous cela. C’est donc pour cela que je l’évitais, seulement ce soir j’avais envie de passer un bon moment et cet endroit était vraiment superbe pour profiter d’une soirée. Il n’y avait pas à dire cet établissement était vraiment magnifique peut être parce qu’Eliot avait mis une partie de lui dedans. Non il fallait que j’arrête de penser à lui, âpres tout il m’évitait tout autant que je l’évitais je m’en étais bien rendu compte et je ne le blâmais pas car j’en faisais autant. En me dirigeant vers le bar je reconnu un ami que je n’avais pas vu depuis un bon moment. C’était une personne que j’appréciais beaucoup et je fus contente de le trouver ici. Il attendait que sa petite amie finisse le travail dans un bar à coté et il avait préféré venir ici pour ne pas gêner sa copine. C’est donc naturellement qu’on se mit à discuter et à boire un verre. Cela me faisais du bien de ne penser à rien. James finit par prendre congés de moi pour aller récupérer sa copine. Cela m’avais vraiment fais plaisir d’avoir pu passer un moment avec lui. J’allais donc me diriger vers une table quand je sentis sa présence et que j’entendis sa voix. Je ne savais pas trop comment me comporter avec lui mais ce qu’il me dit me fit me raidir direct et me lever vraiment en colère. Non mais pour qui se prenait-il ? De quel droit jouait-il le mec jaloux ? Je ne comprenais plus rien. Je ne comptais pas faire une scène au milieu de tous les clients et je lui emboitais le pas. Puis à la hauteur d’une porte réservé au personnel je le poussais dedans de ferma la porte, cela semblait être un vestiaire pour le personnel mais je m’en fichais au moins on était seul. Je le regardais et pris la parole. Tu te fous de moi là j’espère ? C’est quoi cette jalousie mal placé ? Je soupirais puis repris. Et ton ton de merde tu peux te le garder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 954
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Jeu 6 Avr - 21:44


Entre son cabinet d’avocat et le club, Eliot était capable d’endosser deux rôles diamétralement opposés, mais qui lui convenaient à la perfection. Deux mondes qui lui permettaient d’avoir la main mise sur ce contre quoi il s’efforçait de lutter dans l’ombre, à savoir l’influence de son père ainsi que ses divers trafics. Il n’était pas dupe et s’attendait toujours à ce que son père arrive à Wellington et ne réitère ce qu’il avait déjà fait. Voilà pourquoi il ne s’attachait à personne, mettait autant de barrières autour de lui, bien que ces derniers temps, tout se fissurait. Il avait la sensation que tout le monde se liguait contre lui pour mettre à mal ses nerfs et même plus. Déjà il avait fallu qu’une barrière soit franchie avec Zola et maintenant Hannah qui l’avait embrassé. Et bien qu’il n’ait pas répondu à cet acte, il ne pouvait que constater le silence radio et son absence depuis. C’était comme si la demoiselle s’efforçait de l’éviter, enfin jusqu’à ce soir comme il pouvait le constater de par sa présence dans son club. Le pire dans tout cela était que la demoiselle n’était pas venue seule, ce qui le faisait rire jaune et l’avait agacé au plus haut point. D’ailleurs, s’il avait longuement hésité entre le fait de faire celui qui n’avait rien vu ou intervenir, la balance avait penché vers la seconde option, même si cela était plus que déplacé. Les mots avaient fusé tout seul, mettant clairement le doigt sur cet homme qui l’avait laissée là en plan. Eliot n’arriverait surement pas à garder son sang froid bien longtemps, et c’était pour cette raison qu’il avait repris son chemin. Il ne savait pas pourquoi il se comportait de la sorte, ni si c’était l’homme ou l’avocat qui parlait. Mais sans comprendre ce qui lui arrivait, il sentit une main qui le poussait dans une pièce réservée au personnel. Son regard azur habituellement doux lançait limite des éclairs en direction d’Hannah. Les mots sortaient de sa bouche, et il ne pouvait que serrer les mâchoires, attendant sagement qu’elle ait fini de pointer du doigt une pseudo jalousie en lui faisant la morale. Qui était-elle pour lui parler de la sorte ? personne, il n’y avait que Zola qui se permettait de temps à autre de se comporter ainsi, et encore… « d’où m’entraines-tu dans une pièce réservée au personnel, je ne pense pas t’avoir engagée ici, ou bien alors je perds la mémoire. » . il soupira, avant de croiser les bras sur son torse. « et je me fous de toi en quoi ? et je ne suis pas jaloux, tu fais ce que tu veux avec qui tu veux, c’est l’avocat qui te parle, si tu as envie que la partie adverse s’en serve contre toi, continue. Il parait même que les toilettes sont agréables pour un coup vite fait » , cracha-t-il. Mais à peine eut-il prononcé ces mots qu’il les regrettait déjà. La brune méritait mieux que d’être traitée comme toutes les filles faciles qui écartaient bien rapidement les cuisses et qui se contentaient du premier endroit venu pour atteindre la jouissance. « et j’utilise le ton que je veux, je te rappelle que tu n’es ni ma mère, ni ma femme. donc maintenant si tu as terminé de me sermonner, j’ai d’autres choses à faire, et toi un homme à rejoindre. » . La contournant et posant la main sur la poignée, il ne put que poursuivre sur sa lancée « passe une bonne soirée. Et j’espère que lui au moins saura t’embrasser… ». il fallait qu’il sorte, il en avait assez…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 251
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Ven 7 Avr - 9:57


J’étais venu la pour tous simplement décompressé, je pensais vraiment qu’Eliot m’éviterais s’il m’apercevait et je savais qu’il était plus souvent dans son bureau que dans le club. Et puis peut être qu’inconsciemment je voulais tomber sur lui. Oui je lui en voulais de m’avoir repoussé mais je ne pouvais contrôler mon envie de le voir. C’était comme cela je me sentais attiré vers lui comme un aimant et c’est surement pour cela que j’étais venu ici. En y réfléchissant c’étais bête car je faisais tous pour l’éviter à son bureau et je me rendais dans son club. J’avais donc croisé un ami qui se prénommait James et je ne pensais vraiment pas qu’Eliot réagirait comme cela. En entendant ses mots je fus blessé et c’est pour cela que je finis par le suivre, je n’avais pas envie de me prendre la tête mais je n’avais pas envie de me laisser parler comme ca surtout par lui. C’est pour cela que je nous avais isolés. Son ton me faisait mal et je détestais qu’il me parle comme cela. Si c’étais pour que je prenne peur c’étais raté, j’avais vécu tellement pire que peu de chose m’effrayais. Cela ne faisait qu’encore plus m’énerver. A sa première tirade je finis par répondre toujours sèchement. Il ne m’avait jamais vu énerver donc il ne savait pas où il mettait les pieds tous comme moi d’ailleurs. Tu préfère qu’on discute devant tous tes clients ? Puis il reprit en se justifiant, en prétendant que c’étais l’avocat qui parlait. J’allais un peu me radoucir quand la dernière partie de sa phrase sorti. S’en était trop je ne pu retenir un gifle qui s’abattu sur sa joue. Tu me prends pour une pute ? Je soupirais en finit par dire toujours froidement. J’espère que toi tu y crois que c’est l’avocat qui parle parce que vu le ton que tu as employé moi je n’y crois pas du tout. Ne me prend pas pour une débile s’il te plait. Encore une fois quand il ouvrit la bouche c’étais pour me blesser. On se faisait tellement de mal, je n’en revenais même pas. Je ne pensais pas qu’on pourrait en arriver là si rapidement. Je baissais le regard en comprit qu’il voulait partir âpres avoir finit de rétorqué. Je finis par reprendre la parole et a lever le regard vers lui. Je sentais mes larmes monter et ca m’énervais encore plus. Tu as raison je suis seulement ta cliente c’est ca non ? Je soupirais et finis par dire. Il est parti récupérer sa petite amie qui bosse à coté, c’étais un ami et rien d’autre, c’est toi qui fait tes conclusion tous seul. Je peux parler avec un mec sans vouloir finir par écarter les cuisses. J’apprécie vraiment l’image que tu a de moi. Je me retournais pour ne pas craquer et pour me reprendre un peu me disant qu’il allait sortir. Passe une bonne soirée toi aussi. Il était devant la porte et j’attendais qu’il parte pour quitter cette pièce à mon tour ne voulant pas me retrouver en contact avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 954
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mer 12 Avr - 17:59


Ce n’était nullement pour fuir son cabinet ainsi que son associée qu’Eliot s’était réfugié dans son club. Non, comme ce n’était pas non plus pour éviter de repenser à la scène qui s’était produite au sein même de son bureau. En réalité, de nombreuses questions émergeaient en son esprit, et il refusait une seule seconde d’y apporter une quelconque réponse ou d’y porter réellement attention. Non, de toute manière, il n’était pas prêt à changer et surtout pas dans une relation qui serait destinée à finir dans un mur, dans un cas comme dans l’autre. Et pourtant, il avait fallu que sa très chère cliente mette un pied dans son établissement de nuit accompagnée d’un homme. Non, il n’était pas un brin jaloux, à vrai dire il s’en moquait éperdument, malgré la petite remarque qu’il avait pu lui glisser à l’oreille. Pour lui, ces mots étaient insignifiants, ce qui ne semblait pas être du même gout d’Hannah qui avait rapidement pris les devants, les poussant dans une pièce habituellement réservée au personnel. Comme un abruti, le brun était loin de se comporter en parfait gentleman, ses mots ne ressemblant nullement à ceux qu’il employait en temps normal. Hannah non plus ne semblait pas non plus dans un bon jour, de par le ton sec dont elle usait. « je crois que je n’ai rien à me reprocher personnellement. Mais il est vrai que mes clients n’ont pas besoin d’avoir un spectacle.. » . Eliot était loin d’être un homme qui laissait entrevoir à ses clients sa vie personnelle, ou du moins professionnelle parce qu’il ne devait penser qu’à cette femme qu’en étant son avocat. Seulement, il avait franchi une barrière, y compris lorsqu’il avait mentionné une possibilité de fin de soirée pour la demoiselle, ce qui lui avait valu de recevoir une gifle bien méritée en soi. Le contact était loin d’être agréable, et bien que sa joue le brûlait, il ne broncha nullement, se contentant de serrer la mâchoire. « y a pas besoin d’être une pute pour s’envoyer en l’air dans les toilettes. Parfois, on appelle ça un one shot » . allez Stevens, continue dans ta connerie tiens , criait sa conscience. Au moins, il parlait par expérience, mais il n’allait surement pas le dire à voix haute. « Crois ce que tu veux. je sais ce que je fais et ce que je ressens. Et ce n’est surement pas de la jalousie, que cela te plaise ou non » . L’avocat n’y allait pas de main morte, il en avait pleinement conscience, mais il fallait bel et bien qu’il creuse à nouveau un fossé et ne pas lui laisser le moindre espoir. Son attitude ne lui ressemblait pas du tout, et il préférait partir. il se le devait, aussi bien pour lui que pour elle, parce qu’il sentait bien l’énervement s’emparer d’elle tout comme ses yeux s’embuer. « totalement, tu n’es que ça, Hannah » , rétorqua-t-il, le ton plus doux, alors qu’il écoutait ses explications quant à cet homme présent à ses cotés. en un sens, Eliot ressent un léger soulagement, bien qu’il haussa les épaules afin de lui prouver qu’il n’en avait rien à faire. « d’accord. Et je n’ai… Merde à la fin » . il ne voulait pas non plus continuer à se justifier, de toute manière, il n’en avait pas envie. Ne relevant pas les dernières paroles d’Hannah, il s’empressa de sortir et se diriger vers le bar, où il prit place et commanda un verre. L’alcool était la seule solution à cet instant précis. Oui, il devait tout oublier ce soir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 251
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Jeu 13 Avr - 10:19


Peut être que j’avais échoué ici pour tomber sur Eliot finalement ? Enfin pas consciemment mais j’avoue qu’il me manquait beaucoup ses derniers temps. J’avais eu pas mal de temps pour réfléchir et j’avais très bien compris ce qui étais en train de se passer. Je tombais sous son charme ? Je crois que c’étais déjà fais. J’y pouvais rien cela ne se contrôlais pas même si j’avais essayé de le contrôler assez longtemps. La dernière fois qu’on c’étais vu c’étais dans son cabinet, quand je l’ai embrassé il m’a repoussé, au moins cela avait été clair sur ce que lui ressentait. Je devais me rendre à l’évidence que pour lui je n’étais qu’une amie et encore même de cela j’en doutais de plus en plus vu son comportement. Je n’avais pas prévu de tomber sur quelqu’un ce soir, mais le hasard fit les choses comme cela et la réflexion d’Eliot après le départ de mon ami me fit mal et c’est pour cela que je l’avais suivi. Plus les mots sortaient de sa bouche et plus j’étais persuadé que je n’étais même pas une amie a ses yeux et cela me faisais mal de me dire que je m’étais trompé à ce point. A sa remarque je ne pu que cracher. Tu a raison tu es parfait tu n’a vraiment rien à te reprocher. Je lui en voulais tellement de me repousser. Je finis par me dire qu’il fallait peut être que ca clash entre nous, je finirais par le détester et j’arriverais à l’oublier. Enfin ca c’étais pas gagné encore. Sa manière de me parler avait finit par une gifle et je ne regrettais en rien mon geste, il était vraiment exécrable et ses mots me calmaient de moins en moins. Je finis par le regarder et par dire toujours aussi froidement. Comme tu me l’as bien fait remarquer l’autre jour je ne suis pas ce genre de fille. Puis la phrase qui suivis me remis les pieds sur terre, après tous j’avais peut être eu tort il en avait rien à foutre de moi. De toute façon c’était ce dont il fallait que je me persuade pour pouvoir le détester, alors finalement je finis par le croire. T’inquiète je ne croirais plus rien du tout. Je baissais les bras, surement mais j’avoue que j’avais du mal avec cette relation qui n’en n’étais pas vraiment une. Compliqué ses deux là ? Oh que oui. J’avoue que le fait qu’il confirme que je n’étais qu’une cliente m’acheva et je finis par baiser les yeux et par dire. Au moins c’est clair. J’étais dos à lui et heureusement car je sentais mes larmes rouler sur mes joues. C’est d’ailleurs pour cela que je n’avais pas quitter la pièce en première. Je l’entendis commencer à parler et partir. Je finis par craquer une fois seule et me repris, en me passant de l’eau sur le visage. Quelques minutes âpres je sortis de cette pièce et me dirigeais à l’opposé d’Eliot, commandant assez rapidement des shooter que je bu cul sec. Je voulais être ivre morte ? Possible j’avais qu’une envie c’est ne plus rien ressentir et oublier la douleur qui m’habitais à ce moment précis. Quelques temps plus tard le barman demanda à Eliot s’il devait encore servir une cliente qui étais assez alcoolisé, sans savoir ce qui les unissaient tous les deux, car évidement le barman parlait de moi. J’étais dos au bar et j’avais le regard dans le vide ne pensant plus trop à grand-chose, l’alcool marchait plutôt bien sur moi pour être franche. J’attendais mon verre que j’avais commandé depuis quelques minutes déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 954
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mar 18 Avr - 18:04


Se montrer des plus désagréables était loin de ressembler de près ou de loin à Eliot, qui avait toujours mis un point d’honneur à ne pas suivre les traves de son très cher père. Et pourtant, avec Hannah, il se comportait comme le pire des goujats, en insinuant des choses qu’il ne pensait nullement, enfin même s’il n’avait jamais dit que la brune était une femme facile. Loin de lui cette idée ! Mais se retrouver dans un endroit loin des regards et de la foule ne facilitait en aucun cas les limites qu’il se fixait avec celle qui demeurait sa cliente. Les choses étaient compliquées, surtout depuis que la future divorcée l’avait embrassé après lui avoir clairement avoué son attirance. Autant dire qu’il fallait rectifier le tir, surtout quand il n’avait pu que confesser qu’elle ne le laissait pas totalement indifférent non plus. Le professionnalisme n’était plus du tout au rendez-vous, et cela devenait sérieusement problématique. Alors autant dire que les mots fusaient et qu’ils touchaient droit au cœur la demoiselle, et pas dans le bon sens. « Je n’ai jamais dit que j’étais parfait, j’évite juste de mêler personnel et professionnel. Comme tu le sais » . Eliot appuyait à nouveau là où cela faisait mal, mais il fallait absolument que la jeune femme n’entrevoit rien en sa compagnie dans un avenir proche, quant au lointain l’avocat n’était pas à même de dire ce qu’il ferait dans six mois. Et même la gifle reçue n’avait pas eu raison de lui, il n’avait pu que serrer les mâchoires sans lui en vouloir. Après tout, il l’avait cherchée, et il sentit bon de ne rien rajouter, parce qu’il ne croyait pas utile de rajouter de l’huile sur le feu. Après tout, elle faisait ce qu’elle voulait avec qui elle voulait, même si se contenter d’une relation ou d’enchainer des hommes ne lui correspondait nullement, comme il avait pu le souligner lors de leur précédente rencontre. « C’est préférable pour toi, crois moi » , murmura-t-il, alors qu’elle semblait se persuader qu’il était bon de ne se faire aucune idée quant à la suite ou les concernant. Après tout, elle était sa cliente et cela s’arrêtait là, pour la bonne avancée du divorce. La conversation avait poursuivi, lui donnant surtout la sensation d’aller droit dans le mur, au point que le brun se demandait comment pourrait se dérouler leur collaboration à présent. C’était sans doute pour cela qu’il s’était empressé de sortir et d’aller au comptoir commander un verre d’alcool fort. Il n’avait trouvé que ça comme remède afin de noyer les différentes émotions naissantes et confuses. Eliot n’avait pas cherché à voir si Hannah était rentrée chez elle, ou si elle était restée. A vrai dire, il fallait simplement qu’il s’ôte la demoiselle de la tête. Les verres s’étaient enchainés et il avait fallu que le barman le tire de son réconfort éphémère, afin de l’interroger sur ce qu’il devait faire avec une cliente. En tournant la tête, il n’avait pu que constater qu’il s’agissait de sa cliente, qui semblait bel et bien éméchée. « il ne manquait plus que ça, tiens » , râla-t-il, en se levant et en se dirigeant vers Hannah. Eloignant le verre de sa main, il ne put que soupirer « tu as assez bu pour ce soir. Alors, donne moi tes clefs, il est hors de question que tu reprennes la route, et rentrer chez toi serait la meilleure des solutions, surtout si Aiden ne s’y trouve pas. » . il pensait en avocat, même s’il savait pertinemment que cette soirée de beuverie pourrait apporter un mal à leur dossier, même si aucune garde d’enfant n’était en jeu. « mais qu’est ce que tu fous, Hannah à te comporter de la sorte ? ». il avait quelques pistes, lui aussi ayant particulièrement bu ce soir. Sauf que lui tenait l’alcool….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 251
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mer 19 Avr - 10:22


Cette facette d’Eliot j’avoue que je ne la connaissais pas et elle était loin de me plaire. Elle me rappelait par certains aspects les mauvais cotés d’Aiden. Je n’allais certainement pas lui dire car j’avoue que je n’avais plus ni la force ni l’envie de continuer à me battre avec lui. Je pensais vraiment avoir trouvé un allié avec Eliot mais apparemment je m’étais trompé et j’avais vu ce que je voulais bien voir. J’avoue que ses derniers temps j’en venais même a regretter notre rencontre, j’avais l’impression que tout avait été faux entre lui et moi en l’entendant parler. S’il voulait que je le déteste pour le mal qu’il était en train de me faire et bien il avait gagné. Je ne pensais pas pour l’instant à la suite des choses comme par exemple comment les choses seraient compliqués au tribunal ou devant Aiden et son avocat vu le lien qui m’unissais dorénavant a l’homme qui étais mon avocat. J’aurais certainement dû accepter l’offre de ma cousine, tous cela aurait été plus simple. J’avais vraiment l’impression d’étouffer dans cette pièce avec lui tellement il me faisait mal. Je rétorquais du tac au tac au jeune homme. J’ai bien compris dans quel parti je me situais. J’étais vraiment glaciale avec lui mais c’étais mon moyen de protection, j’étais comme cela je n’allais pas me refaire. Je ne rajoutais plus rien par la suite n’arrivant pas à sortir un mot sans trahir cette boule dans ma gorge. Il finit enfin par quitter la pièce. Je lui en voulais c’est clair mais je m’en voulais encore plus d’avoir pu entrevoir quelque chose avec lui, j’étais vraiment trop conne et je devais me ressaisir. Ma solution à l’heure actuelle était de me prendre une bonne cuite et ne plus me souvenir de rien, âpres tous je n’avais de compte à rendre a personne et je faisais ce que je voulais. J’avais donc enchainé les verres pensant qu’Eliot était à nouveau dans son bureau et que j’allais être tranquille. J’avoue que j’avais pas mal bu mais je n’avais pas envie de m’arrêter là. Sincèrement je voulais me mettre à l’envers et ne penser à rien l’espace de quelques heures au moins. Tous ce déroulait comme je l’avais prévu jusqu'à que sa voix me sorti de mes pensées, mais ce n’est pas vrai il ne pouvait pas me foutre la paix. Eliot venait de me prendre mon verre et ce n’était pas la bonne solution selon moi. Je me levais donc assez énervé pour être plutôt franche et je ne me gênais pas pour prendre la parole. Rend moi ca. Je soupirais en voyant que visiblement il ne le ferait pas et finis par dire. Je suis assez grande pour me rendre compte que j’appellerais un taxi je n’ai pas besoin de te donner mes clés car à ce que je sache tu n’es ni mon père ni mon mari, alors fous moi la paix d’accord. Je savais pertinemment qu’il ne me laisserait plus boire alors je comptais changer de bar pour finir ce que j’avais commencé mais il s’adressa a nouveau a moi et sa question me fis une nouvelle fois très mal. Je me retournais une nouvelle fois vers lui et en le regardant droit dans les yeux je finis par dire. J’essaie juste d’oublier a quel point je me sens minable et débile d’avoir craqué sur un mec qui n’en a rien à foutre de moi, tu vois c’est bête comme attitude. Je détournais le regard. Je vais partir, tu as gagné. Ok je lui faisais croire que j’allais rentrer chez moi et non que j’allais trouver un autre bar où on me servirait à boire mais âpres tous il n’avait pas besoin de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 954
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Jeu 27 Avr - 16:39


Eliot ne se reconnaissait plus, et il ne pouvait que se féliciter de ne pas avoir un miroir à proximité. Parce qu’il ne se supporterait pas à coup sûr. L’impression de se retrouver sans doute face à la figure paternelle, celle-là même qu’il détestait. Et pourtant, il était en train de montrer ce pire visage à celle qu’il était censé épauler. Au moins, il ne lui plairait plus. Sans doute. Ce n’était pas la meilleure des stratégies, mais c’était tout ce qu’il avait trouvé, sans compter la présence de cet homme aux côtés d’Hannah qui lui avait fait imaginer bien plus que ce qu’il n’en était en réalité. L’avocat ne pouvait pas se permettre de se comporter comme un homme, à savoir montrer attirance ou jalousie était proscrit. Alors, bien évidemment que leur rencontre avait été hasardeuse, que le courant était passé rapidement, mais à présent cela se présentait mal. Sans doute devrait-il laisser ce dossier, devenu des plus délicats. Le message d’Aiden en était la preuve, surtout avec ses insinuations. Autant dire que la suite et le passage devant le juge allait s’avérer bien plus compliqué que ce qu’il ne l’était déjà. Alors oui, il avait enfoncé une nouvelle fois le clou, en parlant de ne pas mêler professionnel et personnel, ce qui semblait avoir fait mouche, de par la réaction de la brune qui semblait réellement piquée au vif. « C’est bien » , rétorqua-t-il. A vrai dire, Eliot n’avait trouvé que ça à répliquer, avant de finalement sortir. L’air de son établissement lui avait permis de se sentir mieux, contrairement à celui de cette pièce dans laquelle l’ambiance était devenue plus que pesante. Il aurait dû aller dans son bureau, se consacrer au travail qui l’attendait, mais cela était lui demander pour ce soir. D’ailleurs, il ne s’était nullement préoccupé de l’endroit où était partie sa cliente. Après tout, elle pouvait bien faire ce qu’elle voulait, il s’en fichait totalement. Et puis, il n’était pas son chaperon, juste son avocat. C’était bien assez. Les verres s’étaient enchainés, rien d’anormal en soi, surtout pour lui qui tenait plutôt bien l’alcool. il n’avait d’yeux que pour son verre, jusqu’au moment où son barman était venu lui demander ce qu’il devait faire pour une cliente qui semblait avoir bu plus que de raison. Il n’avait pu que se retourner et découvrir Hannah. Le brun soupira. Il ne manquait que ça, maintenant. Le brun s’était levé et avancé vers elle, en lui ôtant son verre et se montrant des plus prévenants à son égard. Le fait qu’elle se lève et se montre des plus énervée avait le don de lui prouver que son taux d’alcoolémie était bien trop élevé pour la laisser partir. Gardant le précieux verre dans sa main, le brun haussa le ton. « Il en est hors de question, tu as assez bu. Et ne prends pas un air condescendant, c’est bon, là t’es juste pas en état de conduire ou d’appeler un taxi. » . Il contracta la mâchoire, aux propos de la brune. Cette dernière n’avait pas tort, en lui rappelant qu’il n’avait aucun rôle dans sa vie. Éclatant de rire, il enchaina « tu me prends sérieusement pour un imbécile, oui je reste poli tu le remarqueras pour ne pas te choquer. Parce que tu n’as pas en tête d’aller dans un bar voisin, histoire de te mettre encore plus minable. Et je suis persuadé que monsieur Lanfer sera très heureux de venir te chercher dans le bar ou au commissariat. » . L’amertume pouvait clairement se lire dans sa voix, et il ne comptait pas la laisser partir dans cet état. Boire était la solution pour oublier et dans son cas à elle, elle voulait l’oublier, lui, l’avocat, celui qui n’était pas en mesure de lui apporter ce qu’elle souhaitait tant. Cette fois-ci, Eliot avait baissé le regard, comme penaud. Posant sa main sur le bras d’Hannah, il finit par murmurer « arrête. Franchement arrête » . Il se doutait qu’elle ne l’écouterait pas. il n’avait pas réfléchi bien longtemps, s’était baissé et avait pris la brune sur son épaule. Faisant signe à son barman, il se dirigea vers son bureau, malgré les protestations de sa cliente. « Maintenant, tu vas arrêter, et tu ne partiras pas. Tu me remercieras demain matin, enfin quand ta gueule de bois aura passé » . La posant sur le canapé, il avait fait le tour de son bureau après avoir refermé la porte, et s’était assis dans son fauteuil. Se servant un nouveau verre, il l’avait bu cul sec. Mauvaise idée en soi, surtout qu’il avait déjà pas mal consommé auparavant. « Tu vois, attitude bête pour moi aussi. »
[
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 251
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Ven 28 Avr - 10:50


Je crois que je n’avais pas envie de connaitre mieux cette personnalité d’Eliott, il m’avait fais assez de mal. Je n’arrivais pas à croire ce qu’il me disait. J’avais vraiment envie de me dire qu’il ne pensait pas ce qu’il disait mais son air froid et détaché me faisait de plus en plus douté. J’étais tellement perdu, tellement mal. J’étais venu ici pour oublier et me sentir mieux mais c’étais vraiment raté. En même temps j’aurais surement dû éviter son établissement. J’avais vraiment cru qu’il avait été jaloux mais apparemment je m’étais vraiment trompé et je devais me faire à l’idée que je devais oublier tous ce qui c’étais passé. J’essayais de donner le change le temps qu’il s’éloigne et finalement je m’étais effondré au bar en noyant ma peine dans l’alcool. Je n’étais pas ce genre de fille en règle générale, j’étais assez réfléchie et là je faisais n’importe quoi, mais j’en avais besoin. Je voulais oublier ce que je ressentais, je voulais oublier tellement de chose. L’alcool ne m’aidait pas à faire un bilan positif sur ma vie pour être plutôt franche. J’avais peut être cherché mon malheur finalement, Aiden se comportait plutôt bien avec moi avant que je veuille mettre de la distance entre nous. Pourquoi il avait fallu que mes pas croisent ceux d’Eliott le soir de notre rencontre. Je me souviens que j’étais à ce bar seule en train de bosser sur une proposition de shooting photo quand il était venu me parler. Je lui en voulais presque de ne pas s’être comporté comme le goujat que je venais de voir en face de moi au moins il n’y aurait rien eu de plus. Mais non il avait fallut que je me laisse avoir, comme une idiote et que je tombe sous son charme, j’étais vraiment une pauvre fille. Et oui vraiment pas très glorieuse l’image que j’avais de moi-même. Je vidais tranquillement mes verres quand je le vis débarquer et prendre mon verre. Il jouait au gentil maintenant tiens. Je finis par le regarder et par prendre la parole pour répondre au fait qu’il se souciait de moi pour le taxi. Dis-moi tu compte souffler le froid et le chaud encore longtemps car je suis épuisé et j’ai plus envie. Ok l’alcool m’aidait surement à parler et à dire ce que j’aurais surement gardé pour moi sobre, mais bon âpres tous ce soir on devait mettre tout au clair non ? Je le vis rire un peu jaune et cela m’énerva encore plus. Pour qui se prenait il sérieusement il m’avait bien fais comprendre que je n’étais rien pour lui et je ne comptais pas l’oublier de ci tôt. Mais merde fou moi la paix, tu cherche quoi ? Parce que franchement je suis complètement pommé avec toi. Et puis c’est mon problème si c’est Aiden qui vient me chercher pas le tien il me semble non ? Je suis rien je l’ai bien enregistré t’inquiète. Quelques regards c’étaient posés sur nous, en temps normal j’aurais été mal à l’aise mais là j’en avais rien à faire. Je sentis ses mains sur mon bras et je levais le regard en l’entendant me murmurer quelque chose. En croisant son regard je finis par dire. J’ai aucune envie d’arrêter alors lâche moi. Seulement je n’ai pas eu le temps de réagir quand il me prit sur son épaule. Je me débâtais pour qu’il me repose, en lui disant de me lâcher et qu’il était malade. Je ne voulais pas me retrouver à nouveau dans une pièce avec lui il m’avait fait trop de mal pour ce soir. Super il venait de me conduire dans son bureau et le connaissant il ne me laisserait pas sortir si facilement que cela. Une fois sur le canapé il prit la parole, je n’avais aucune envie de lui donner raison et finis par dire en me levant et en me rapprochant de son bureau tout en le regardant dans les yeux. Crois moi je suis sure à cent pour cent que demain je n’aurais pas envie de te remercier. J’étais glaciale, méchante oui mais c’étais pour me protéger. Lui non plus ne connaissait pas cette facette de moi mais à l’heure actuelle je voulais juste ne plus être enfermé dans la même pièce que lui. Je le vis boire lui aussi, je ne savais pas trop s’il avait bu comme moi ou pas pour être franche je ne l’avais pas cherché du regard quand je m’étais dirigé vers le bar. Je me rapprochais encore plus de lui et posa mes fesses sur son bureau face à lui et finis par dire. T’a un deuxième verre? Quitte à être enfermé avec lui autant boire jusqu'à ce que je m’effondre et que je ne puisse plus penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: te aro. :: buddy holly.-