AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 967
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mar 30 Mai - 22:21


Il fallait croire que tout le monde changeait selon la situation. Et celle-ci était loin d’être appréciée par Eliot qui s’emportait littéralement, se transformant en son pire cauchemar, à savoir son très cher père. Il se détestait à l’heure actuelle de se comporter comme un sombre crétin, rien que pour se donner raison, pour faire fuir Hannah ainsi que cette attirance mutuelle bien existante. En même temps, il ne fallait pas mélanger le travail et le reste, pourtant, cette petite pointe de jalousie naissante dès lors qu’il avait aperçu la brunette avec cet homme l’avait laissé quelque peu perplexe, voire même lui avait fait voir rouge. D’ailleurs, ses propos en étaient la preuve, et ce n’était pas leur petite incartade dans une salle fermée qui avait arrangé, bien au contraire. Il avait simplement fallu qu’ils se parlent, se jettent les pires horreurs au visage sans compter la gifle, pour mieux les séparer et les entrainer à trouver un réconfort dans l’alcool. Finalement, il n’y avait que ce remède pour panser les blessures les plus profondes, même si rien n’était effacé définitivement. Non, ce n’était qu’un leurre, un simple passage qui ne durait jamais bien longtemps. Et il avait fallu qu’un de ses barmen ne l’interpelle pour le prévenir de la présence d’une femme qui semblait faire comme lui, à savoir descendre des verres pour le plaisir. Et quelle surprise avait-il eue, en découvrant Hannah. Ainsi, elle était ce genre de femmes qui se laissaient tenter par l’alcool ? S’il s’était montré lâche quelques instants auparavant, il se refusait de baisser les bras et de la laisser continuer sur une voie qui ne la mènerait nulle part. Même ses paroles n’avaient plus aucun impact sur le brun. « Et tu crois sincèrement que je vais me laisser marcher sur les pieds ? Surement pas, même si tu n’es pas sobre » . L’alcool déliait les langues, mais cela n’excusait pas tout. Au point qu’il en arrivait à serrer les mâchoires pour accepter les coups sans rien dire. Même si les regards qui se tournaient vers eux le mettaient quelque peu mal à l’aise, parce qu’il était le gérant et que les clients n’avaient pas à connaitre tout de sa vie privée. « Dis donc tu vas te calmer oui ? que tu sois saoule n’explique pas tout, alors tu vas baisser de suite d’un ton. Mais oui, et si Aiden vient te chercher, tu vas faire quoi ? lui sauter dessus pour te donner en spectacle ou pour essayer de me faire péter une pile ? Alors, maintenant, tu vas arrêter direct …» . Le ton de sa voix était de plus en plus dur, et Eliot s’était bien décidé à continuer, au point qu’il l’avait prise sur son épaule et l’avait conduite dans son bureau. C’était préférable en un sens, surtout que les regards commençaient à peser lourdement sur eux. une fois enfermés dans la pièce, Eliot avait laissé sa cliente sur le canapé, alors que lui prenait place dans son fauteuil avec un nouveau verre. Il en avait assez de ce conflit qui ne servait à rien, si ce n’était que les mettre un peu plus dans l’embarras, bien qu’à l’instant présent, ils n’y pensaient nullement. le ton glacial de la voix d’Hannah le laissait de marbre, malgré un petit point de tristesse naissant. « bien évidemment… », rétorqua-t-il sur le même ton. Il n’avait plus envie de se battre, non juste boire. Ce qu’il faisait, bien que son regard ne quittait pas la brune, qui était venue s’asseoir sur son bureau, juste devant lui. l’homme aurait pu profiter de la situation, et avec l’alcool coulait dans ses veines, l’avocat avait bien du mal à lutter. Il s’était légèrement redressé, posant sa main tout près de sa cuisse. Bon sang, il risquait de déraper. « non, je n’en ai qu’un, et il va falloir que tu viennes me l’enlever des mains, parce qu’il est hors de question que tu retouches une goutte d’alcool, surtout avec ce que tu as déjà bu. » . venant effleurant sa peau, Eliot lui sourit avant de s’enfoncer dans son fauteuil. « alors, maintenant, vas-tu être raisonnable ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 281
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mer 31 Mai - 11:26


Je ne m’attendais pas à pouvoir souffrir encore plus de la relation plus que compliqué entre Eliot et moi. Je m’étais belle et bien trompé car ce soir, en voyant ses réactions, j’avais encore plus souffert. Alors oui je lui en voulais de me faire tant mal mais je me détestais encore plus moi de m’être laissé aller à ressentir des sentiments pour l’homme que je ne devais considérer que comme mon avocat dorénavant. Je n’avais pas compris sa réaction avec cet homme, cet ami que j’avais croisé ce soir. Sur le coup j’ai vraiment cru qu’il était jaloux et je me suis dis que cela signifiais surement quelque chose mais je m’étais lamentablement trompé. C’était juste de la fierté mal placé et sur bien des points cette facette me rappelait celle d’Aiden et je détestais cela. Tout ceci m’avait entrainé à me refugier au bar où j’avais enchainé les verres. J’en avais bu pas mal je devais bien l’avouer et je ne m’attendais pas à entendre Eliot me dire de rentrer. Je n’avais pas envie de l’entendre, je n’avais pas envie qu’il se comporte comme mec bien alors qu’il y a même pas une heure il c’étais présenter devant moi comme le pire des connards. A sa phrase je répondis assez calmement. Je ne crois plus rien du tout venant de toi Eliot. J’avais baissé le regard suite à cette phrase car toute cette situation me faisait mal et je ne voulais pas plus le lui montrer. Puis je m’étais un peu emballer car je craquais, je ne comprenais plus rien avec lui et j’avais juste envie qu’il s’éloigne de moi à ce moment précis. Il se mit ensuite lui aussi a élever le ton et j’avoue que je ne me sentais pas à l’aise de voir tous ses regards braquer sur moi. Je baissais un peu d’un ton pour répondre mais pas pour répondre à sa demande juste pour que les gens arrêtent de nous regarder. Je ne vois pas pourquoi cela te ferais péter une pile. Je soupirais et finis par dire. C’est la deuxième fois dans la soirée que tu laisse sous entendre dans tes propos que je suis une salope alors on va peut être en rester là cela serais pas mal. Et puis j’en ai marre de me battre avec toi. J’allais donc quitter son établissement quand il ne me donna pas le choix de me retrouver avec lui dans son bureau. Je ne rétorquais rien à sa réflexion car je trouvais cela inutile. Je voulais juste boire pour oublier le trouble que je ressentais de me retrouver dans la même pièce que lui. J’étais donc juste a coté de lui et je sentis très bien son regard sur moi. Je devais bien avouer aussi que mon cœur c’étais accélérer quand je l’avais sentit se rapproché de moi. Je ne pu non plus m’empêcher de frissonner lorsqu’il m’avait frôlé. Pourquoi fallait-il qu’il me fasse autant d’effet ? Pourquoi son sourire me faisait il autant craqué ? A sa question je souris à mon tour, je ne comptais pas du tout être raisonnable et je finis par dire. Tu me connais plutôt mal si tu pense que je vais être raisonnable. Je me penchais sur le fauteuil d’Eliot pour attraper le verre qu’il avait mis plus loin et évidemment vu mon taux d’alcool dans le sang je finis par me retrouver sur lui. Je me redressais donc un peu en étant toujours assise sur lui et en laissant mon visage très proche du sien. J’avoue que je ne réfléchissais plus du tout et que je me laissais de plus en plus troublé par le beau brun en face de moi. J’essayais de masquer mon trouble et finis par dire. Crois moi je suis encore en état de faire plein de chose alors donne moi ce verre s’il te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 967
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Lun 10 Juil - 19:40


Eliot avait toujours mis un point d’honneur à ne prononcer aucune parole blessante, à ne rien faire qui pourrait mettre dans l’embarras la ou les personnes auxquelles il tenait. Non… et pourtant, il venait de se comporter comme le pire des goujats, surtout avec Hannah qui était dans une situation des plus délicates. L’avocat ne perdait en aucun cas de vue le fait qu’elle était en instance de divorce et que celui-ci s’avérait compliqué en raison du fait qu’Aiden refusait tout simplement de signer le moindre papier. Seulement, ce soir, il avait mis de coté ce détail, bien que le fait qu’elle soit accompagnée d’un individu masculin lui avait fait voir rouge, sans qu’il n’arrive vraiment à l’expliquer. Le brun savait très bien qu’il n’avait pas à se justifier ni justifier surtout ce comportement puéril dont il faisait preuve depuis qu’ils s’étaient mis à parler. Et encore, parler n’était peut-être pas le mot le plus adapté, en raison de la gifle tonitruante reçue et des propos virulents qui sortaient de la bouche de l’un et de l’autre. Il ne pouvait pas en vouloir à la jeune femme de sa dernière réponse, parce qu’il soufflait le chaud et le froid, au point que cela en devenait totalement déconcertant. « Compréhensible » , murmura-t-il, alors que ses yeux se portaient sur le sol. Comme un enfant que l’on venait de gronder, en somme. Mais si la meilleure solution aurait été de partir, de tourner les talons et retourner vaquer à ses occupations, il n’y était pas arrivé, au point de revenir à la charge une nouvelle fois. La mâchoire crispée, Eliot avait écouté. « J’ai dit ça ? je ne crois pas. parce que coucher avec son mari est totalement légal, tout comme prendre du plaisir avec n’importe qui. Ce sont tes choix, pas les miens » . Le ton de sa voix s’était calmé, parce qu’il se rendait bien compte que de poursuivre sur cette voie était tout bonnement impossible. Tout comme le fait de la laisser partir, voilà pourquoi il n’avait pu que la prendre sur son épaule afin de la conduire dans son bureau. Ainsi, ils seraient plus à leur aise, et l’avocat pourrait continuer à boire, même s’il ne la quittait pas du regard, en plus du verre qu’il s’était servi, un objet qu’il ne comptait pas lui donner. il se montrait protecteur, raisonnable, mais il le fallait, surtout en raison de l’alcool déjà présent dans les veines de la brunette. la question du raisonnable était revenue sur le tapis, ce qui ne semblait pas du tout être du gout de la demoiselle, qui s’était penchée sur le fauteuil d’Eliot. Mais il fallait bien croire que rien ne pouvait être simple, vu qu’Hannah avait perdu l’équilibre, se retrouvant alors sur l’avocat qui n’avait pu qu’avaler sa salive en raison de leur proximité de leurs corps et de leurs visages. Posant une main sur la cuisse de la jeune femme, le brun n’avait pu que la mieux positionner sur lui. à quoi songeait-il ? à rien, son esprit étant quelque peu embué par l’alcool ingurgité. Secouant la tête de la droite vers la gauche, il rétorqua en un murmure « hum alors non, et non. je ne te donnerai rien, du moins pas ce verre. Quant à tes capacités, laisse moi sérieusement en douter ». il avait fini son verre cul sec avant de poser son verre sur son bureau et d’embrasser au coin des lèvres la jeune femme. « alors, on se calme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 281
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mar 11 Juil - 11:23


Je n’avais jamais pensé pouvoir vivre une telle situation avec Eliot. Il m’avait tellement blessé en si peu de temps que j’étais complètement perdue. Je ne reconnaissais pas le jeune homme devant moi dans cette pièce. Comment pouvait-il me balancer tant de choses aux visages ? Je finis par me dire que je ne le connaissais pas si bien que je le pensais et que je devrais m’éloigner, de toute façon c’étais le but de la manœuvre non ? J’étais complètement perdu face à lui, je ne savais plus sur quel pied danser. Il essayait d’être plus sympa alors que les propos qu’ils avaient tenues juste avant lui avait valut une gifle. Bon ok entre temps j’avais pas mal bu mais cela n’étais pas un raison pour que je lui pardonne aussi facilement et c’est donc pour cela que mes paroles furent blessantes. Je le vis baisser le regard et je finis par m’en vouloir de l’avoir blessé. Décidément je ne comprenais plus rien à son comportement. Le son de sa voix était plus calme mais ce n’étais pas pour cela que j’allais ne plus rien dire et je devais bien avouer que mes paroles sortirent plus rapidement de ma bouche que ma réflexion. Crois moi ce n’est pas avec mon mari que j’ai envie de coucher. Je finis par réaliser ce que je venais de dire et finis par dire.Oublie ce que je viens de dire. J’allais donc partir quand je me retrouvais séquestré par Eliot. J’avais donc finis par me dire que quitte à être avec lui autant m’écrouler en étant ivre, cela m’éviterais de souffrir plus que nécessaire. Puis il avait commencé à boire seule, je ne comptais pas le laisser faire et j’avais donc finis par essayer d’attraper ce verre. Evidement il avait fallut que je finisse sur lui. Ses mains sur mes cuisses me firent frissonner et j’espérais qu’il ne s’en apercevrait pas. J’étais donc à califourchon sur lui et je devais avouer que j’étais troublé par cette situation. Je reportais mon attention sur ses paroles et ne pu m’empêcher de sourire avant de répondre. Tu veux des preuves peut être ? Je le provoquais ? Oh que oui. Je fus surprise par son baiser et je finis par poser mon regard dans le sien et finis par dire. J’ai aucune envie de me calmer. Emporté par l’intensité du moment je déposais mes lèvres sur les siennes. Je n’avais pas plus réfléchis que cela, en même temps je crois que je n’étais plus en état, et je m’étais laissé allé à mes envies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 967
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mar 12 Sep - 18:21


Cette soirée qui avait dû s’apparenter à du travail s’était transformée en réel cauchemar, dans lequel les mots désagréables avaient été prononcés. Jamais Hannah et lui n’en étaient arrivés à une telle extrémité, surement parce que l’avocat avait toujours souhaité rester professionnel, même lorsqu’il avait compris que tout serait bien compliqué avec sa cliente. Et pourtant… ce soir, il avait laissé entrevoir un autre visage, à savoir celui d’un homme jaloux qui lui avait suggéré de se rendre aux toilettes avec son accompagnateur afin d’être enivrée par le plaisir que procurait l’acte charnel. La réplique n’avait pas tardé à tomber, comme avait pu le sentir sa joue. Et si cet épisode fâcheux avait eu la possibilité de se terminer ainsi, à savoir lui retourner à ses occupations, tout s’était passé autrement. En même temps, l’avocat ne s’était pas résout à la laisser descendre des verres les uns à la suite des autres ainsi que dans les griffes du premier crétin venu qui aurait parfaitement compris que la brunette n’était nullement en mesure de se défendre. Et ça, il en était hors de question, voilà pourquoi il l’avait prise sur son épaule et conduite jusque dans son bureau, où leur joute verbale avait continué. Le brun était las, au point d’en boire seul, refusant qu’elle ne goute à ce précieux nectar, vu son état d’ébriété déjà bien avancé. Lui n’était pas mieux, facilitant la prononciation de mots loin d’être délicats employés en temps normal. Et visiblement, Hannah n’arrivait pas non plus à contrôler ses paroles, des propos qui avaient eu le don de lui faire arquer un sourcil. « ah ben désolé, mais ton accompagnateur a dû partir dans la ruelle pour se perdre entre les cuisses d’une autre demoiselle. » . mais il n’avait pu que comprendre où elle voulait en venir juste après. « que j’oublie quoi ? que tu es une femme normale qui a envie de gouter aux délices du plaisir ? ah surement pas… » . il s’était bien retenu de rajouter quoique ce soit qui aurait pu les mettre un peu plus dans l’embarras. Ils s’y trouvaient déjà bien assez. Et que rajouter de plus lorsque la brune avait décidé de ne pas l’écouter et qu’elle s’était retrouvée à califourchon sur lui. une position des plus délicates, il fallait bien le reconnaitre et qui ne les aidait nullement. non surtout qu’à la place de la repousser, l’avocat l’avait mieux positionnée sur lui, en posant ses mains sur ses cuisses avant de boire une nouvelle gorgée de son nectar alcoolisé. La provocation était arrivée de la part d’Hannah, ce qui n’aidait pas l’esprit d’Eliot quelque peu embué par toute la boisson ingurgitée. « des preuves de quoi ? » , l’avait-il interrogé, avant que leurs lèvres de se retrouvent scellées par un baiser relativement chaste pour le coup. Mais le venin coulait dans leurs veines respectives, au point qu’il s’était transformé en quelque chose de plus sensuel, de plus endiablé, alors que les mains du brun s’étaient retrouvées sur les hanches de la jeune femme, sur sa peau, avant qu’il ne reprenne son souffle. « Hannah… » . une simple mise en garde sur le fait que tout ceci allait loin, trop loin et que le retour en arrière ne serait pas possible, tout comme la chute pourrait être douloureuse le lendemain…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 281
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mer 13 Sep - 14:27


Pour être plutôt franche je ne pensais vraiment pas en venant dans ce club ce soir que ma soirée prendrait cette tournure là. Alors oui je m’étais surement rendu dans le club d’Eliot pour tomber sur lui mais c’étais inconsciemment car ma conscience me dictait de me tenir loin de lui et de ne pas encore plus m’enfoncer dans une relation qui ne débuterais jamais. Il m’attirait je ne pouvais le nier mais j’avoue que ce début de soirée m’avais vraiment fait mal. Tous ses échanges entre nous vraiment horrible, tous ses mots qu’il avait prononcé pour me faire mal avait réussit à avoir raison de mon bon sens ce qui me fis enchainer les verres les uns âpres les autres. J’avais vraiment pensé que le jeune homme serait reparti dans son bureau et je fus des plus surprise quand il m’empêcha de finir ivre morte. Suite à cela on était reparti dans des mots par très sympa. Quand est ce que cela allait pouvoir finir? Je pensais que j’allais pouvoir m’esquiver mais il n’en était rien vu qu’Eliot finit par me trainer en me portant sur son épaule dans son bureau. Je ne le comprenais plus, il soufflait beaucoup trop le chaud et le froid pour moi. Suite à la phrase que j’avais laissé échapper j’entendis Eliot répondre et je ne pu que soupirer en entendant qu’il n’avait pas comprit, ou plutôt qu’il n’avait pas voulut comprendre que je parlais de lui. C’était peut être pas plus mal âpres tous. Je m’étais dis que je ne relèverais pas mais je ne pu m’empêcher de murmurer ne sachant pas trop s’il allait entendre car la réflexion était plus pour moi. Pour ce que sa sert mes envies… Tout aurait pu s’arrêter là si je n’avais pas décider de finir de boire pour m’écrouler ivre. Je n’avais pas trop calculé que dans la manœuvre j’allais me retrouver sur Eliot. Je pensais vraiment qu’il allait me rejeter, comme à son habitude mais à la place je le sentis me positionner sur lui. Je devais bien avouer que ceci fit naitre beaucoup de désir en moi et c’est peut être cela qui me fis le provoquer par la suite. A sa question je souris. Que j’ai encore la capacité de faire plein de chose. Je finis par poser mes lèvres sur lui de façon assez sage, car la dernière fois que j’avais posé mes lèvres sur les siennes il m’avait repoussé alors je me préparais à encore une fois me faire jeter mais ceci n’arriva pas. A la place je sentis plus d’intensité, plus de passion dans ce baiser qui semblait se prolonger. J’appréciais le moment en savourant et en répondant de façon aussi passionné laissant mes mains glisser sur le torse encore vêtu d’Eliot. Je frissonnais de plus belle en sentant ses mains sur ma peau brulante. Je n’avais plus envie de réfléchir, j’avais juste envie de passer un super moment avec lui. Le baiser pris fin et j’entendis Eliot parler. J’esquissais un léger sourire en posant mon regard dans le sien en laissant mon visage proche du sien et finit par dire. Dis moi simplement que t’en meurs pas d’envie de je me sors de sur toi. J’étais plutôt franche et sans barrière, surement l’aide de ce superbe nectar qui se baladait dans mes veine. Je ne pensais pas au âpres, je n’en n’avais pas l’envie ni la force, je voulais juste profiter même si je me doutais que la chute ferais mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 967
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Dim 8 Oct - 15:24


En étant dans son établissement, Eliot était heureux, comme un poisson dans l’eau, mais surtout il se croyait à l’abri de tout, y compris de ce qui était en train de se produire. Parce qu’il s’était toujours donné des objectifs, à savoir ne pas ressembler à ce père qui n’avait jamais tenu ce rôle, être droit comme le lui avait sa mère. Mais ce soir, tout dérapait avec cette femme, cette cliente avec laquelle l’ambiguïté avait été présente dès leur première rencontre. Visiblement, le hasard leur avait permis de se retrouver sur un plan professionnel, lui qui devait la défendre alors qu’elle avait envie de bien plus. un détail qu’il n’ignorait nullement et pour lequel il ne cessait de jouer la carte de l’interdiction parce qu’il était son avocat. Belle manière de se cacher, soit dit en passant. Les mots s’étaient montrés relativement violents de sa part, et il avait eu ce qu’il méritait. Seulement, le brun s’était installé au bar, descendant les verres les uns à la suite des autres, sans se soucier du résultat final. Au pire, il avait un bureau et ne serait pas obligé de se mettre au volant. Il valait mieux, surtout après ces échanges des plus difficiles, mais cela ne l’avait pas empêché de retenir Hannah et lui enlever ces verres qui l’auraient mise dans un état encore plus minable. Il était évident que l’alcool coulait dans leurs veines respectives, sans doute pour cela qu’il n’avait pu que la prendre sur son épaule et la conduire dans son bureau. Non pas pour continuer une conversation qui ne mènerait nulle part. s’il avait fait une remarque, il n’avait pu que hausser les épaules machinalement, en ayant entendu son murmure. que pouvait-il y faire ? Lui ses envies étaient simples, ne tenant nullement à se prendre la tête pour des futilités, et demeurer fidèle à ses principes. Quant à ses envies à elle, il essayait de ne pas trop y songer, parce qu’il ne pouvait ni ne devait y répondre. Pourtant, il avait fait un geste, quelque peu déplacé. En même temps, pourquoi était-elle venue le provoquer de la sorte ? Il le savait très bien, c’était l’alcool qui parlait, qui faisait sauter les barrières habituelles. Pourtant, lui non plus ne se comportait pas comme il le voulait, comme il le fallait. Les deux se provoquaient mutuellement, leurs mots en disaient long. Tout comme leurs gestes. Les lèvres d’Hannah sur les siennes étaient brulantes, sages, avant que lui ne se décide à y mettre plus d’intensité, à prolonger un baiser interdit. Il avait caressé sa peau, alors qu’il sentait la main de la brune sur son torse. Le contact avait été rompu, et quelques mots avaient réussi à être prononcés par l’avocat. Ce dernier essayait de sauver ce qu’il restait à l’être, mais cela devenait compliqué. Lui caressant tendrement la joue, Eliot plongea son regard dans le sien. Un soupir s’échappa de ses lèvres. C’était le bazar dans sa tête, et encore, le mot était faible. « Te dire que je n’en ai pas envie serait te mentir » . oui, elle était belle, magnifique, attirante. Mais son métier, son rôle d’avocat. Merde, il avait envie de tout foutre en l’air, et il la souleva légèrement pour la poser sur son bureau, alors qu’il se levait, et posait ses mains sur ses cuisses. « Je crois qu’à présent, tu n’es plus sur moi » , rétorqua-t-il avec un sourire. Moment de répit, moment de pause qui leur permettrait de reprendre le dessus sur l’alcool ? Pas certain…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 281
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mar 10 Oct - 15:38


Cette soirée me secouais pas mal surement parce que j’étais loin de me douter que certains mots serait prononcé entre nous. J’idéalisais peut être notre pseudo relation allez savoir. Ce soir j’étais vraiment blessé par l’attitude d’Eliot. Peut être que l’attraction qu’il y avait entre nous n’avais rien arrangé mais je n’étais pas du genre à m’arrêter à un interdit c’était donc pour cela que j’avais tenté d’en savoir plus sur ce qu’il pouvait ressentir lors d’une précédente rencontre. Alors certes tous ne c’était pas passé comme je l’avais espéré mais je ne m’étais pas attendu a ce que nos échanges soit si violent. Je crois que c’est cette violence qui m’avait tant blessé et qui avait finit par me conduire à boire beaucoup plus que de raison. Je crois que ma seule erreur à ce moment là était de ne pas avoir été boire ailleurs. Evidement il avait fallut qu’Eliot réapparaisse dans le paysage et m’empêche de boire. Tous nos échanges pas très sympas avaient finit par nous amener tous les deux dans son bureau. Ma présence dans se bureau n’étais pas mon choix et je lui avais bien fait comprendre que je voulais continuer de boire, seulement le beau brun n’était pas de cette avis.

Une chose en entraina une autre et ce moment commença à déraper à partir du moment où e me suis retrouver sur lui. Sentir son corps contre le mien me faisait un effet de dingue. Je savais très bien que j’aurais du me relever et ne rien espéré mais réfléchir devenait de plus en plus dur et mon envie et mes désirs furent plus fort que ma raison. La réponse d’Eliot à ce baiser m’incita à continuer. J’avais terriblement envie de lui, j’avais envie de tendresse, de ne pas me poser de question et de profiter d’un moment avec lui. Je savais très bien que la chute allait être longue et douloureuse mais je ne pouvais réfléchir. Je ne pouvais pas ressentir de telle chose et passer outre. La passion et le désir de ce baiser me coupèrent même le souffle. Il s’était éloigné légèrement de moi et des mots furent échangés. Je ne pu m’empêcher de sourire quand il me fit comprendre qu’il avait lui aussi envie de moi. Je devais bien avouer que ceci était très agréable à entendre. Puis il finit par me poser sur le bureau. Je trouvais cela vraiment dommage de ne plus être sur lui. Seulement le contact n’était pas rompu et sentir ses mains sur mes cuisses me plaisait beaucoup. Je souris à sa réflexion et ne comptait pas m’arrêter là. Je finis par enlever mon haut et par me retrouver en soutif devant lui et pris la parole en le regardant droit dans les yeux. Et cela fait que tu as moins envie de moi ? Je le provoquais oh que oui car j’avais plus envie de réfléchir, j’avais juste envie de ne pas me poser de question. J’avais glissé mes mains sous le haut d’Eliot et je le caressais à nouveau en ne le lâchant pas du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 967
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Mar 17 Oct - 13:23


Il en fallait vraiment peu pour passer d’une soirée boulot à une soirée prise de tête où tous les mots étaient prononcés, y compris les plus désagréables. Il était certain qu’à force de vouloir ménager la chèvre et le chou, Eliot se retrouverait dans cette situation, à plaider demeurer professionnel, alors qu’il demandait à sa cliente de continuer le moment passé avec l’homme qui l’accompagnait. Quitte à aller dans les toilettes pour prendre du bon temps. il l’avait insultée, et il s’en rendait bien compte. Jamais il n’avait pensé cela, et il n’avait pas eu de tact, laissant parler un sentiment qui lui était totalement méconnu jusqu’à présent. Et pour aller mieux du moins pour tout oublier, les verres avaient eu un effet miracle, ou du moins désinhibiteur. Leurs langues se déliaient, et pas que. Seulement, le brun avait assez l’habitude de boissons alcoolisées pour savoir ce qu’il faisait et interdire à son barman de continuer de servir Hannah. Celle-là même qu’il avait dû prendre sur son épaule pour la conduire dans son bureau. L’avocat se refusait tout simplement de la voir partir, prendre le volant, ce qui aurait été une bêtise pure et simple, voire même une folie. quant à un taxi, l’idée n’était pas tentante non plus. au moins ils auraient possibilité de s’expliquer une fois que l’ivresse les aurait quittés. Enfin pour le moment, elle semblait avoir ôté toute barrière, de par les gestes, leur position qui était plus qu’équivoque. Ce baiser était loin d’être innocent, juste la traduction de toute cette tension palpable depuis des semaines, depuis leur première rencontre. Et ce soir, il avait fallu tous ces verres pour qu’Eliot ne se retrouve ses lèvres scellées à celles de la brunette, elle qui se trouvait sur lui. Sans réfléchir, il avait fait une confession déplacée, qui était loin de déplaire à la jeune femme, alors que l’avocat en lui se mettait de grandes gifles de par ce manque de professionnalisme grandissant. Puis, il n’avait pu que l’installer sur son bureau, sans jamais cesser de la quitter des yeux et en posant ses mains sur ses cuisses. Le fait qu’elle enlève son haut le fit légèrement déglutir, alors qu’il sentait sa respiration devenir plus saccadée. Mais que faisait-elle ? et c’était sans compter sur le contact des doigts d’Hannah sur sa peau, en soupirant légèrement. Faisant remonter ses doigts sur ses hanches, il l’avait attirée vers lui, en souriant « disons que tu sens moins l’effet que tu me procures » , rétorqua-t-il, le ton suave, alors qu’il finit par enlever le haut qu’il portait. Décidément, tout disparaissait… mais peut-être pas les remords du lendemain…


hj : désolée pour le retard et le post
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 281
▵ arrivé(e) le : 08/02/2017
▵ avatar : crystal Reed

MessageSujet: Re: Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah Hier à 14:02


Une chose était sure c’est que je n’allais pas oublier si facilement le sentiment que j’avais ressenti face aux paroles d’Eliot. Cela m’avait fait tellement mal que j’avais fait une chose que je ne faisais que rarement, me plonger dans l’alcool. Sur le coup cela m’avais paru une solution plutôt potable car au moins mon cerveau ne fonctionnerais plus et j’anesthésierais ma douleur. J’étais loin de me douter qu’Eliot serait intervenu pour que j’arrête de boire. J’étais aussi très loin de penser qu’il me chargerait sur son épaule pour qu’on finisse dans son bureau. Je ressentais tellement de chose que j’avais eu envie de m’enfuir, ce qui était totalement impossible avec Eliot. J’avais donc décidé de finir de boire pour ne plus souffrir. Je m’attendais à pouvoir avoir un verre et pouvoir finir par m’effondrer sur le canapé du bureau d’Eliot. Je me voyais déjà me réveiller demain avec un mal de tête épouvantable mais surtout en n’ayant pas besoin de parler avec Eliot. Oui je l’évitais car je n’avais vraiment pas envie de me rendre encore plus minable que je me sentais en ressentant quelque chose pour quelqu’un qui ne me voyait comme une simple cliente si j’avais bien cerner son discours.

Seulement les choses ne se déroulèrent pas comme je l’avais prévu et l’alcool aidant je m’étais laissé allez par la proximité de nos corps et par mes sentiments encore une fois. Ce baiser ardent m’avait procuré un telle bien être que pour être franche je n’avais aucune envie que cela s’arrête. Je n’étais plus vraiment en état de réfléchir ou de me soucier du lendemain. Je voulais juste profiter d’un moment avec lui. J’avais besoin de cette tendresse, de cette passion, de ce contact et le fait qu’il me fasse comprendre que lui aussi avait envie de moi ne m’aidais pas à me calmer au contraire je continuais donc dans la provocation en laissant tombé mon haut au sol. Je remarquais très bien que mon geste augmentais encore la température entre nous mais c’étais le but pour être honnête. Je n’avais pas envie de me calmer. Mes doigts semblaient aussi lui faire de l’effet et j’avoue que j’adorais cela et j’aimais aussi beaucoup le contact de ma peau sur la sienne. Je sentis à mon tour les doigts d’Eliot m’effleurer et je ne pu retenir un frisson. Je ne pu m’empêcher de sourire à sa réflexion et continuer dans le même ton en le voyant se débarrasser de son haut. Je vins déposer un baiser dans son cou et je finis par lui murmurer à l’oreille. C’est dommage car j’aime bien savoir que je te fais de l’effet moi. Je posais ensuite mon regard dans le sien et vint à nouveau chercher ses lèvres. Mon baiser était passionné et plein de fougue mais contenais aussi beaucoup de tendresse. Je laissais mes doigts glissé dans son dos.



hj pas de soucis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ma conscience me conseillait Mon subconscient m'déconseillait Mais mon esprit veut s'envoler - Hannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: te aro. :: buddy holly.-