AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Please take care of you + Jude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Please take care of you + Jude Lun 10 Avr - 0:05


Please take care of you
Jaelan


Ca fait de longues heures maintenant que le vent souffle et que la pluie tombe. Ca ne s’arrête plus. J’ai fait partir tout le monde du bureau tout ceux qui ont de la famille à aller récupérer et des gens à surveiller. Pour ma part je suis seul, et personne ne m’attends alors que je sois chez moi ou ici le résultat est le même à la différence près qu’ici je peux travailler. C’est pour ça que je suis resté là, seul ici aussi, mais je ne pense pas que le ciel me tombe sur la tête bien que la lumière vacille de temps en temps. Une chance pour moi je travaille sur mon ordinateur portable et je n’ai pas besoin de l’alimentation en continue.

Il est 21h quand je réalise que je n’ai pas encore mangé. Qu’est que je vais bien pouvoir manger en plus ? Je doute qu’un seul livreur veuille venir jusqu’ici pour me rapporter quoi que se soit. Tant pis. Je me lève de mon bureau et me dirige vers la machine à café. Un café ça ne nourrit pas mais ça permet aux batteries de tenir le temps qu’il faut.
Alors que j’attends que le café coule à la machine j’entends du bruit dans le bureau de la directrice de la communication. Je fronce les sourcils, j’étais persuadé d’être seul ici. En fait j’ai libéré ce bureau qui n’en était pas un quand Jude à accepté de travailler avec moi, il lui fallait un espace pour travailler bien qu’elle travaille en réalité en tant que consultante pour moi.
Une fois que le café à fini de couler je m’approche donc de la porte de ma collègue et tape doucement. J’ouvre la porte, et tombe sur une Jude en plein travail.
“-Je pensais que tu étais rentrée en même temps que les autres…”
Portant mon café à mes lèvres je m’avance dans le bureau jusqu’à m’asseoir sur un des fauteuils en face d’elle. Ca me fait bizarre de la voir avec des lunettes c’est rare quand je la vois avec, mais je suppose que moi aussi je devrais en mettre, mes yeux se fatiguent derrière l’ordinateur.
“-Ton patron doit être une vraie raclure pour t’obliger à bosser à des heures pas possibles du jour et de la nuit.”
Je lui souris et pose la tasse en carton sur le bureau. Dans un geste familier je passe ma main dans mes cheveux puis sur mon visage espérant quelque part en chasser la fatigue peut être.

Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 987
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Lun 10 Avr - 17:49


Please take care of you[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nolan & Jude Depuis plusieurs heures déjà, Jude se trouvait dans un bureau qui n’était pas le sien. En même temps, tout ce dont elle avait besoin se trouvait sur son ordinateur portable, elle n’avait pas besoin de plus tant que le minimum y était : une table, une chaise et c’était largement suffisant. Les lunettes sur le nez, elle fixait son ordinateur. Ses doigts manucurés se baladaient sur le clavier de celui-ci et de temps en temps, elle était dans sa bulle, concentrée dans son travail. De temps en temps, Jude relevait les yeux vers le temps qu’il faisait dehors. Depuis plusieurs heures, la pluie de ne cessait de tomber et si elle avait pensé faire une bonne action en venant à pied sur son lieu de travail provisoire, elle espérait au moins pouvoir profiter d’un moment de répit pour retrouver son appartement sans finir aussi trempée qu’un canard. Grimaçant à la vue du déluge elle se plongea à nouveau sur la maquette du site internet qu’elle était en train de rafraichir. Tout ça n’était encore qu’un brouillon qu’elle finirait par proposer à Nolan et lui-même donnerait son avis et les choses à changer. Un travail qui lui prenait un peu de temps, mais pour lequel elle mettait beaucoup d’énergie.

Vingt-et-une heure, et elle était toujours assise sur ce siège. Elle avait avancé, sans doute en sachant que le lendemain serait pour elle synonyme de congé. Une main dans ses cheveux, Jude s’étira. Son estomac criait famine, mais elle préférait encore souffrir de la faim en silence plutôt que de se prendre la douche, mais sans doute devrait-elle se dévouer, douche ou pas. Elle n’allait pas passer sa nuit ici ni forcer Nolan à rester là lui aussi. Sur le bureau, une bouteille d’eau et son filofax ouvert, sur lequel elle y indiqué un bon nombre de choses importantes.

Jude tourna le visage vers Nolan lorsque celui-ci fit son apparition dans le bureau, café à la main. Il semblait étonné de la voir là. Jude releva ses lunettes au-dessus de sa tête « Je suis une grosse naïve. J’ai toujours l’espoir que ça va se calmer » commença-t-elle en montrant l’extérieur d’un signe de tête « J’ai pas pris ma voiture, je suis venue à pied et je ne trouve pas la motivation pour affronter la pluie. » Jude le regarda s’installer en face d’elle et appuya son visage sur son poing alors que son coude était appuyé sur le bureau « Ca dépend. Si tu parles de mon vrai patron, t’es en train de traiter mon père de raclure. Il m’aurait déjà foutu dehors à coup de pieds pour que je me repose. Mais si tu parles de toi, alors j’ai envie de te dire que je ne te prends pas pour mon patron, mais pour un client à qui j’offre mes services, ou un collaborateur avec qui je bosse » Elle lui adressa un sourire complice « Mais par contre Raclure c’est gentil encore. Je dirais un vrai tortionnaire. Rien que mes conditions de travail ne sont pas acceptables. Je devrais me plaindre » Elle marqua une pause et reprit «  Non mais je pense que je vais quand même me décider à te libérer et affronter vents et marées pour manger, parce que le big boss ici, même pas il paierait à manger à ses employés. » Elle se laissa tomber au fond de son siège, son sourire ne la quittant pas alors qu’elle venait de fermer le clapet de son ordinateur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Lun 10 Avr - 18:44


Please take care of you
Jaelan


Etant un londonien pure souche je ne connais clairement pas les tempêtes qu’il peut y avoir dans les pays chauds. A vrai dire je ne suis même pas sûr que ce qu’il y a dehors puisse être qualifié de tempête, mais les gens ont quand même l’air un peu inquiets. A la télé et sur Internet ils préconisent de rester enfermé mais sans plus. Du fait j’obéis, mais je ne suis pas enfermé chez moi, je suis enfermé au boulot. Peut être que je devrais penser à faire installer un lit ici, et même une cuisine. En fait j’ai pensé à la cuisine, pour tout le monde, mais ça fait parti des choses qui viendront à un moment, dont je n’ai pas encore eut le temps de m’occuper.
Ainsi pour caler ma faim je vais prendre un café. Le café ça nourrit croyez moi, c’est souvent mon repas du soir. L’avantage d’être un homme d’affaire c’est que le midi on est souvent en rendez vous et on va au restaurant, mais le soir c’est une autre histoire. Faire à manger est quelque chose qui n’est pas dans mes fonctions, personne ne m’a jamais apprit, et je n’ai jamais pris le temps d’apprendre.

Je ne suis cependant pas le dernier ici comme je pensais l’être. C’est donc en allant prendre un café que je découvre Jude toujours derrière son bureau, lunettes sur le nez entrain de travailler. Je suis presque content de ne pas être seul ici. La solitude m’accompagne beaucoup depuis que je suis arrivé ici, mais finalement j’ai trouvé quelqu’un à qui ça arrive d’être autant seul que moi.
“-Je pourrais te déposer si tu veux en rentrant !”
Loin de moi l’idée de stalker une de mes collègues mais vu ce qui tombe je pense qu’elle pourra définitivement pas refuser.
J’essaye de faire un peu d’humour mais mes propos sont pris au premier degré et voilà qu’elle se lance dans un monologue pour me raconter qu’en fait je suis techniquement en train d’insulter son père et que sinon oui, je suis une raclure et même pire que ça. Je lui sourit amusé par la réponse et ne m’offensant pas. C’est vrai que techniquement je suis pas son patron, mais c’est quand même moi qui est un pouvoir sur ses démarches. Donc ça fait de moi son supérieur quand même non en plus d’un client ? Je ne sais pas trop comment définir ça et puis en soit ce n’est pas grave. Moi je suis surtout content qu’elle bosse avec moi.
“-Regarde ce que mange le big boss.”
Je monte ma tasse depuis son bureau pour lui montrer la tasse de café.
“-En fait je te proposerais bien de t’inviter au resto pour te remercier de donner le bon exemple aux autres et parce qu’il ne faut pas compter sur moi pour faire à manger, tu risquerais l’intoxication alimentaire…”
Là je n’ai besoin de personnes pour me moquer de moi. Et sur ses bonnes paroles je finis ma tasse de café.
“-Mais il faudra prendre une douche, et je ne sais pas si il y aura quoi que ce soit d’ouvert encore…”
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 987
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Mar 11 Avr - 1:48


Please take care of you[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nolan & Jude La proposition de Nolan était intéressante. Surtout par un temps pareil. Jude grimaça, réfléchissant quand même à deux fois « Je veux bien, mais je ne veux pas abuser. » Elle n’aimait pas trop profiter des gens, et là elle avait un peu l’impression que c’était le cas. Jude jeta un œil sur son filofax, de loin puis sur son écran. Elle était fière du travail qu’elle avait fait. Elle était restée concentrée et très prise par ce travail, ne faisant pas attention à ce qui l’entourait. Ici, elle n’avait pas d’ordre à donner et elle ne connaissait absolument personne, elle ne pouvait donc pas perdre dix à quinze minutes à expliquer un travail ou à papoter à la machine à café avec une employée avec qui elle aimait bien échanger.

Dehors, le temps ne semblait pas vouloir se calmer. Elle se laissa tomber un peu plus contre le dossier de sa chaise sans quitter la fenêtre des yeux comme si son regard insistant intimiderait cette pluie violente. Mais rien, ce pourquoi elle finit par poser ses yeux sur son interlocuteur. Lui semblait satisfait avec son café, Jude ne pourrait pas se contenter de ça, elle avait vraiment faim « Comment tu peux te contenter de boire du café. Et surtout, comment tu fais pour dormir au moins quatre heures ? » Le seul café qu’elle tolérait était le cappuccino, et encore c’était dans l’unique but de pouvoir manger la mousse à la petite cuillère. Elle, elle se contentait d’une bouteille d’eau. C’était pas très efficace comme coupe faim, mais ça dépannait au moins un peu « Non, mais j’étais pas sérieuse. Si tu dois payer le restau à tous les gens qui bossent pour toi t’es pas sauvé » commença-t-elle. Et pourtant son attention fut attirée par le reste de sa phrase « Donc j’en conclu que tu n’as ni femme, ni petite amie et que tu ne sais pas cuisiner. J’ai presque pitié pour toi. Presque » un sourire de plus Jude elle en rajouta une couche « En rentrant je vais me faire des nouilles sautées pendant que toi, tu te contenteras d’un café. Triste vie ». Jude ne détourna pas son regard, maintenant ce sourire malicieux sur les lèvres. Elle passa une main dans ses cheveux « C’est moi qui t’empêche de retourner non ? On peut y aller si tu veux, j’habite à Wellington Central, c’est pas super loin »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Mar 11 Avr - 18:41


Please take care of you
Jaelan


“-Maintenant ça te déranges d’abuser de moi ?”
Ok là clairement je cherche le bâton pour me faire battre, mais la répartie est trop facile à donner pour ne pas sauter sur cette perche qu’elle me tend. En plus depuis le début nous nous lançons des sous entendus, ça reste en tout bien tout honneur mais je me suis pris au jeu et la jeune femme répond toujours de manière parfois même pire que moi.

Assis derrière son bureau je déguste mon repas du soir puisque pour moi je n’ai rien prévu d’autre qu’un café. Peut être que je pourrais en prendre un autre et ça serait le dessert ? D’ailleurs Jude ne semble toujours pas se remettre du fait que je ne dorme que quelques heures par nuit.
“-J’ai rien de mieux à manger, enfin boire, et puis c’est un repas que je fais souvent le soir, ça aide à garder la ligne.”
Oui il y a beaucoup d’ironie dans cette phrase. J’aurais pu rajouter aussi qu’avec une cigarette ça remplit l’estomac mais non, autant ne pas aggraver mon cas à ses yeux.
“-Du coup ça aide pour le fait de ne pas dormir. J’ai jamais eu besoin de dormir beaucoup, à moins d’avoir une bonne raison de rester au lit. Du genre une cuite. Là je suis comme tout le monde.”
J’avais d’autres exemples à citer, mais ça aurait pu paraître lourd, et je me dis que parfois je le suis suffisamment. L’avantage avec Jude en fait c’est que je n’ai pas besoin de la traiter comme une employé, je peux me permettre d’agir plus normalement avec elle, et elle est encore la seule avec qui je puisse avoir ça en dehors de ma meilleure amie, autant dire que c’est une bouffée d’air frais dans cette vie.

Elle contourne le fait que j’aurais pu emmener au restaurant en me disant qu’il faudrait que je le fasse avec tous mes employés. Franchement ça n’est pas ça qui me ruinerait mais comme elle repousse mon offre, je ne rajoute rien. En plus elle ne me laisse pas le temps de répliquer que déjà elle m’enfonce un peu plus. Oui effectivement je suis seul, et un empoté dans les tâches ménagères. Ca aurait pu s’arrête là mais non. En plus elle me nargue. Avec un sourire qui se veut en demi teinte pour faire le gars blessé dans ses sentiments j’écarte les bras en signe d’impuissance face à la situation.
“-Merci de me rappeler que je suis seul, et que ma vie est nulle.”
Ca à l’air de beaucoup la faire rire d’ailleurs.
Elle me propose d’y aller, je jette un coup d’oeil derrière elle à la fenêtre, ça ne va pas mieux, mais je doute que ça puisse aller mieux ce soir.
“-C’est parti.”
Je me lève, replaçant la chaise à sa place, et jetant le gobelet vide dans la poubelle.
Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 987
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Jeu 13 Avr - 21:54


Please take care of you[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nolan & Jude Jude ne put s’empêcher de sourire, le mêlant avec un regard inquisiteur. Elle n’abusait pas de lui, ou presque pas. C’était plutôt lui qui abusait d’elle, elle se contentait juste de … De le charrier en fait. Et puis aussi de le chercher un peu. C’était un jeu sympa à ses yeux alors elle continuait, tranquillement sans oublier le pourquoi elle passait son temps entre les murs de cette maison d’édition « Ah c’est moi qui abuse de toi maintenant ? » Jude fit mine de regarder sa montre « Il est… Vingt-et-une heure passé. Non je t’assure, là c’est pas moi qui abuse ». En réalité, il ne l’avait pas obligée à rester, elle s’était obligée toute seule. Elle n’irait pas se plaindre comme quoi il abusait sur le temps de travail, elle savait très bien abuser toute seule comme une grande « Le jour où j’abuserai de toi, tu diras pas non » non, ça n’avait rien de pervers. C’était sérieux. Il suffisait qu’elle lui propose de participer un weekend entier à un de ses évènements et elle verrait qu’à force de bien faire les choses on appréciait. Après, il pouvait encore le prendre comme il le voulait.

A chaque fois que Jude avait Nolan dans le viseur, elle avait cette impression qu’il avait forcément un gobelet rempli de café à la main. C’était sans doute qu’une impression, sans doute que c’était un détail qui lui restait en mémoire et lui donnait l’impression qu’il carburait au café matin, midi et soir. Elle optait pour de l’eau ou bien pour du coca si vraiment elle avait besoin d’un peu d’énergie. Mais d’après ses dires, il était habitué « C’est triste. J’espère que t’es pas aussi déprimé que tes repas du soir » Jude se pinça les lèvres avant qu’un léger sourire se dessine sur ses lèvres. Non vraiment, comment pouvait-il gâché un moment aussi important qu’un repas. Manger et dormir c’était quelque chose de précieux pour elle, vraiment « Je comprends mieux pourquoi t’es endurant. Quoi que le manque de sommeil parfois … En fait, on est diamétralement opposés, ça va tu le vis bien ? » Jude ne put s’empêcher de sourire en l’entendant résumer ce qu’elle n’avait pas dit. Juste qu’il n’avait pas de chance. Ou bien qu’il était un peu dans la merde, ce qui revenait au même « Suffit de te trouver une femme qui sache cuisiner et qui aime le café et tu devrais t’en sortir, ne désespère pas, t’es pas si mal » Bon, en fait il était même très charmant, et très séduisant, mais ça elle n’allait pas lui dire. La drague ouverte c’était pas son truc. Elle n’était pas lourde à ce point, heureusement.

Enfin, elle le motiva à bouger afin de ne pas passer la nuit, là. De toute façon, le temps ne s’améliorera probablement pas donc attendre comme s’il risquait de se noyer sous la pluie ne servait à rien. Arrivée en bas du bâtiment alors qu’elle n’avait même pas de veste, Jude prit son courage à deux mains, son ordinateur portable dans les bras et son sac puis couru jusqu’à la voiture de Nolan. Malgré tout, ils finirent trempés, mais une partie de l’épreuve était passée. Il ne restait plus qu’à sortir de la voiture pour rejoindre le bâtiment de Jude. Dans la voiture, elle sentit ses cheveux dégouliner le long de son cou, tout comme sa blouse rester collée à sa peau. Elle indiqua le chemin à Nolan et lorsqu’il fut arrêté devant le bâtiment, elle grimaça en voyant la pluie qui ne cessait, pire qui s’intensifiait « Comme je vais probablement faire beaucoup trop de nouille et qu’en plus t’as eu la gentillesse de me reconduire, tu veux monter pour te remplir l’estomac avec autre chose que ton café ? » Elle fit une pause et s’empressa d’ajouter « promis, si tu veux du café j’ai une machine à café ! »

Jude tourna la clé dans la serrure de son loft et alluma la lumière du hall d’entrée où elle aperçut son petit husky accourir. Dans la voiture, elle avait justement reçu un texto de sa mère la prévenant qu’elle avait bien ramené Apple chez elle afin que le chiot ne reste pas tout seul des journées entières. Elle prit le chiot dans ses bras et se tourna vers Nolan « tu vois, ça c’est ce qui m’oblige à sortir de chez moi » Elle déposa son chien qui s’empressa de foncer dans les jambes de Nolan alors que Jude l’invita à rejoindre la salle de séjour. Elle déposa son ordinateur portable sur le bar ainsi que ses clés et alluma les lampes de chevets de son salon « Vas-y, fais comme chez toi. » lança-t-elle alors qu’elle s’empressait de fermer les stores alors que dehors la nuit était tombée « Tu veux boire quelque chose ? Eau ? Soda ? Coca ? Vin ? Des bulles ? Ah je sais, du café ? »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Ven 14 Avr - 21:03


Please take care of you
Jaelan


“-Je pensais que tout le monde était déjà parti, c’est pas de ma faute si tu aimes autant travailler ici moi je n’y suis pour rien !”
Je lui souris à mon tour, mais j’ai raison non ? Je ne pensais pas qu’elle était ici si tard. Finalement plus les jours passent plus je me rends compte qu’elle n’avait pas menti à son propre sujet. Cependant comme les choses ne sont jamais si simples dans notre conversation il fallait bien qu’elle en rajoute une couche.
“-Ne viens pas me dire que je fais des sous entendus douteux après cette réflexion. Comment aurais je pu le prendre autrement ? C’est beaucoup de provocation tout ça, cependant j’ai pu aussi remarquer qu’on était très capable de travailler l’un avec l’autre quand il s’agit d’arrêter de faire nos remarques. Cependant il arrive bien un moment de la journée où les masques tombent et où on peut s’autoriser quelques instants de répit non?

Elle marche un nouveau point en disant que mes repas du soir son déprimant, soit, mais j’ai pris l’habitude et pour n’avoir jamais connu autre chose ça ne me dérange pas outre mesure.
“-Est ce que j’ai l’air déprimé ? La solitude n’a jamais tué personne en plus je ne suis chez moi que quelques heures par jour, le reste du temps je suis ici et j’ai pas de répit.”
Elle reprend et je la regarde avec des yeux mi-étonnés mi-amusés. Ou veut elle en venir ?
“-Moi oui, mais c’est toi qui à l’air d’être dérangée par mon mode de vie. Ou du moins tu as pitié.”
Me vient alors une idée en tête.
“-Tu te sens d’humeur à jouer les mères thérésa et de me sauver c’est pour ça que t’as accepté le job c’est ça ?”
Je doute que ça soit ça la réponse, mais je trouve ça néanmoins drôle à dire.
“-Merci, venant de toi je prendrais ça pour un compliment.”
C’est ironique, mais en vrai elle aurait pu dire quelque chose de moins seillant sur moi. Ce n’est pas un défaut d’aimer le café, par contre ne pas savoir cuisiner ça s’en est un. Elle n’a peut être pas tord sur le fait que ça me serait peut être utile de trouver une femme qui sache faire ça. Peut être une copine d’abord non? J’ai du mal à m’imaginer marié.
“-Je vais peut être devoir demander à ma secrétaire qu’elle me trouve des prétendantes au titre parce que je n’ai pas encore eu le temps de sortir !”
M’auto-vannerai je ? Un peu mais c’est surtout pour faire l’intéressant.

***
“-Tu sais comment m’acheter toi !”
Voilà en tout et pour tout ce qui conclu cette proposition pour m’inviter à dîner chez elle.
Je finis donc par découvrir l’entre de Jude alors qu’elle ouvre la porte après un chemin sous la pluie. Je suis trempé, les seuls voyages boulot-voiture et voiture-immeuble en auront fini avec moi, exactement comme si j’avais pris un douche, enfin surtout pour la chemise, le pantalon passe encore.
Mais au delà de ça c’est une autre réflexion que je me fais, l’appartement de Jude se trouve exactement à la même adresse que le mien, en fait c’est dans le même bâtiment. Je n’y vis pas encore mais j’ai visité déjà.

Alors qu’elle ouvre la porte un petit chien fait son apparition que Jude prend aussitôt dans ses bras. L’image me tire un sourire. Le chien qui vient me faire la fête une fois qu’il est à nouveau par terre fini par me tirer un franc sourire cette fois, je me baisse pour être à sa hauteur et le caresser.
“-Du vin puisque tu proposes.”
Pour répondre j’ai relevé les yeux vers Jude entrain de s’occuper de son intérieur, moi je suis toujours avec le chien qui sembe être content d’être au centre des attentions de quelqu’un. Quand j’étais petit j’ai toujours rêvé d’en avoir un, ma mère n’a jamais voulu. Et maintenant ? Je n’aurais pas le temps.
“-Tu sais que je vais habiter ici ? Il reste encore quelques petites choses à faire par l’architecte d’intérieur, mais j’ai un loft à l’étage au dessus.”
Finalement je me redresse laissant le chien, et me dirigeant vers le bar. Je me retourne et grimace, j’avais oublié que j’étais trempé si bien que j’ai une traînée d’eau presque qui me suis résultant surtout de ma chemise qui se vide de son eau.
“-Est ce que tu aurais une serviette s’il te plait histoire que ton salon ne se transforme pas en piscine ?”
Surtout quand je vois le petit animal marcher dedans et y retourner.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 987
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Jeu 20 Avr - 14:11


Please take care of you[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nolan & Jude « Oui, t’as raison je suis déjà sous le charme du séduisant anglais que tu es, et c’est pour ça qu’au lieu de rentrer chez moi, de manger, de me doucher et de me coincer dans mon canapé avec un plaid, un bouquin et mon petit chien, je reste ici, t’as tout compris. Ta perspicacité m’épate. » rétorqua-t-elle sous forme de faux aveux. Heureusement que ça n’était pas toujours le cas. En fait ça n’arrivait jamais. Elle n’avait aucun problème à rester tard si le travail en valait la peine. Ici, Nolan marquait un point sur le fait qu’il l’avait piquée au vif avec son projet et que l’impression de faire renaitre une entreprise de ses cendres était un défi de taille. Un challenge qu’elle avait accepté et pour ça, il fallait mettre les bouchées doubles. Jude était là pour ça et puis, il y avait pire comme compagnie que Nolan. Non, franchement, beaucoup de femmes tueraient pour être à sa place. C’était du moins ce qu’elle aimait se dire, au moins pour flatter un peu son égo. Jude se contente de sourire, baissant le regard sur son écran face à son sous-entendu que Nolan qualifie de douteux. Dans sa tête, ça aurait pu l’être, c’est vrai. Au moins un peu, mais elle se dit qu’une personne naïve aurait pu ne rien comprendre. C’était donc la preuve que Nolan n’est pas naïf, qu’il pouvait aussi avoir l’esprit mal tourné, comme elle finalement « Ca pourrait être « abuser de toi » en te demandant de relire un travail que j’aurais fait. Tu sais, ce genre de gros dossiers à présenter au client. Aux études, on nous dit toujours de le faire relire par plusieurs personnes, ben voilà tu feras partie de ces plusieurs personnes et comme c’est ton job, et j’imagine que c’est aussi ce que t’aimes, tu ne pourras pas dire non. Bon, mon charme y fera aussi, mais on va se contenter de dire que c’est le dossier, d’accord ? »

Jude ne pouvait s’empêcher de se dire que la vie de Nolan était triste. S’il se nourrissait que de café et de poussières de page de bouquin ou manuscrit, oui c’était déprimant. Après il n’avait pas l’air déprimé, non. Ou alors il le cachait « Je ne vais pas dire que t’es déprimé. Mais je pense quand même que t’es pas hyper épanoui. Surtout que si tu buvais déjà un vrai café, genre un cappuccino ? Mais non, toi tu bois du café de la machine. Seriously, Nolan ? » Termina-t-elle à l’aide d’un sourire. Peut-être était-ce simplement parce qu’elle n’avait pas envie de passer sa vie rien qu’au travail et pourtant elle y passait une grande partie de son temps « Je le vis bien, ça ne me concerne pas vraiment. Je trouve juste ça dommage, mais si toi ça te convient alors je n’ai plus qu’à dire  respect. » Jude leva les mains comme pour annoncer le fait qu’elle jetait les armes. Après tout, c’était pas sa propre vie à elle, elle n’avait en rien le droit de juger, de critiquer ou de donner son avis sur ce qu’il faisait dans sa vie privée « Non, j’ai accepté ce job pour ce qu’il est et non pas parce que le big boss est un anglais insomniaque, accro au café et aux sous-entendu douteux » Jude aurait pu ajouter séduisant, charmant, chaleureux contrairement à d’autres, mais elle s’en était arrêté au principal « Tu sais quoi, épargne du temps et épouse carrément ta secrétaire tu feras d’une pierre deux coups. » Lui lança-t-elle sur le ton de l’humour. Visiblement, sa secrétaire faisait déjà beaucoup. C’était étonnant qu’elle ne fasse pas non plus office de femme de ménage, ou encore de cuisto. Mais encore fallait-il qu’il trouve le temps. En fait Jude se rendit compte qu’il était pire qu’elle et quelque part, ça la soulageait.

En bas de chez elle, Jude avait proposé à Nolan de monter. Sans doute prise de pitié par le café qu’il allait se garder dans l’estomac pour le reste de la nuit, ou bien simplement par sympathie pour l’avoir déposé chez elle alors qu’il douchait littéralement dehors, elle lui avait proposé de monter se poser, manger un bout. Peut-être aussi se sécher pour bien faire. De toute façon elle passait plus de temps avec lui qu’avec n’importe qui d’autres ces derniers jours et c’était encore loin d’être terminé. Rares étaient les gens en lien étroit avec son travail qu’elle invitait, mais autant dire que lui serait l’exception. Une fois dans le loft, Apple fonça jusque l’entrée, heureuse de ne plus être toute seule, bien qu’elle avait passé la journée chez les parents de Jude. Ce petit chien demandait énormément d’attention et si Jude avait des moments où elle semblait moins présente, elle essayait toujours de rattraper son absence par des plus grandes balades, des petits moments de jeux ou encore avec des caresses, encastrée dans son canapé devant la télévision. Nolan se prêta au jeu également, au grand bonheur de la boule de poils alors que Jude s’enfonça dans son salon spacieux et moderne. Elle alluma quelques bougies, des lampes pour donner un effet plus cosy, proposant de quoi boire.

A la demande de Nolan, Jude alla chercher une serviette qu’elle lui tendit et en voyant Apple se faire un plaisir de piétiner dans l’eau qu’ils avaient répandue en venant de dehors, elle activa son petit robot aspirateur mais qui avait aussi la fonctionnalité de nettoyer. C’était aussi un compagnon qu’Apple semblait aimer, puisque ça l’occupait de courir après « J’arrive dans 1 minutes je vais aussi enfiler une tenue plus… sèche. Par contre je suis désolée, je vis toute seule j’ai pas de vêtements d’homme. Mais je peux te filer un plaid si t’as froid ». Avant de se rendre dans son dressing, elle servit deux verres de vin rouge et donna un des verres à Nolan toujours accompagné de son sourire, puis pris la direction de l’endroit qu’elle préférait le plus dans son loft et revint quelques minutes plus tard habillée d’un short toujours et d’un pull gris à encolure bateau. Les cheveux attachés, elle mit la main à la pâte pour préparer ses nouilles lorsque Nolan lui annonça qu’il allait vivre au-dessus de son loft à elle « En fait, tu peux déjà pas te passer de moi, c’est ça ? ». Jude resta néanmoins concentrée sur sa cuisine, jetant de temps en temps un œil au chiot qui avait parfois tendance à vouloir lui mordiller ses coussins ou autre chose encore. Mais il semblait plus intéressé par l’aspirateur qu’autre chose, alors elle continua la préparation du repas « Peut-être que maintenant je vais savoir la véritable raison de ta venue à Wellington. » Un peu de mystère dans la voix, elle n’avait toujours pas mis de côté cette histoire depuis leur entretien dans ce café.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Jeu 20 Avr - 22:45

Please take care of you
Jaelan


Comme souvent elle se moque ouvertement de moi mais je m’en offusque pas mais je prends le fait que je sois un charmant et séduisant anglais. Pourquoi je ne le prendrais pas comme un compliment ? Je fais encore ce que je veux. Mais le reste ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Je sais qu’elle a une vie, mais je sais aussi que comme moi elle travaille beaucoup. Bon en comparaison je ne suis pas sûr d’avoir une vie dans le sens où elle l’entend. Les choses sont différentes pour moi, quelque part j’ai exactement le même rythme à Londres, sauf qu’ici j’ai une bonne raison de le faire, et les soirées en moins. Car oui il m’arrivait souvent de faire la fête à Londres, mais j’avais plus d’amis qu’ici pour m’accompagner. Et plus de temps. En Londres j’avais une Jude en moins pourtant. Je n’ai jamais travaillé avec une fille comme elle, je ne me suis pas habitué à avoir de vraie relation avec mes collègues, je m’arrête en général à aller boire une bière grand max. Mais là disons qu’on en passe du temps ensemble, et que souvent nos discussions hors travail sont souvent orientés sur des sujets plus “funs”.
“-Admet quand même que ce que tu as dit pourrait très bien être prit d’une autre façon, en plus ça tu le fais déjà…”
C’est la stricte vérité, mais c’est aussi ce qu’on fait à part s’envoyer des réflexions : travailler.

“-Le cappuccino c’est pas un vrai café, y’a plus de lait et de crème que de café. J’ai commandé une vraie machine mais on nous l’a pas encore livré !”
Ca c’est vrai et le problème c’est que j’ai pas encore eu le temps de les relancer. Oui le temps est un vrai problème chez moi… Moi qui pensait qu’en venant ici j’aurais moins de choses à faire. J’aimerais bien retrouver cette période là de ma vie. Quoi que… Je suis pas si mal loti non? Ca pourrait être pire, et puis les choses finiront pas rentrer dans l’autre.
“-Arrivera un moment où il y aura moins de choses à faire, ou un événement qui viendra changer la donne, et j’aurais plus le temps de participer au reste de ma vie.”
Puisqu’elle me fait tout un tas de reproches notamment sur mon addiction au café -passons sur celle à la cigarette aussi que j’essaie de réfréner-, puis sur le fait que je ne dorme pas de la nuit, je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi elle est là. Je vais vraiment finir par croire que l’opportunité était parfaite, pourtant je n’ai pas eu de bons candidats pour ce poste et Jude, j’ai clairement dû aller la chercher.
“-Tant de reproches…”
Je souris malgré tout.
“-On doit être deux accro à ses sous entendus et si tu dis le contraire c’est que tu te voiles la face, très chère.”
Je doute qu’elle nie en bloc ça m’étonnerait venant d’elle.
“-Je me demande quand même si tu me trouves des qualités parce que tu soulignes beaucoup des défauts. Si t’es toujours là ça veut dire que ça doit pas être aussi terrible que ça à l’air de travailler avec moi.”
Je doute que ça soit aussi simple de lui tirer les vers du nez, en plus je ne suis pas sûr de ce que je veux lui entendre dire.
“-En fait elle est déjà mariée.”
J’hausse les épaules comme pour dire : “tant pis pour moi”, mais je ne suis pas à plaindre et puis je n’ai pas envie de me marier avec ma secrétaire pour toute aimable qu’elle puisse être.
“-Et puis elle a plus de 50 ans alors même si tu as une piètre estime de moi, clairement là… J’avais espéré mieux…”


On dit souvent que pour conquérir le coeur d’une fille il faut aussi conquérir son entourage. Apparemment je commence bien avec le chien non ? Je ne suis pas un habitué aux animaux de compagnie mais je conçois tout à fait qu’on puisse avoir envie d’avoir ce genre de compagnie à la maison.
Jude s’occupe de son intérieur, et me récupère une serviette que je prends en la gratifiant d’un sourire. Je pose la serviette sur ma tête et sèche mes cheveux laissant le tout en bataille mais ce n’est pas le genre de chose qui m’arrête. De même j’essaie d’éponger ma chemise, mais c’est peine perdue ce n’est pas comme ça qu’on sèche des vêtements. Je pourrais tout aussi bien l’enlever et la laisser sécher ça serait plus efficace que ça.
Jude fais des allers retours pour servir des verres, ainsi que pour aller se changer.
“-Pas de soucis ne t’en fais pas pour moi, je suis anglais j’ai l’habitude de prendre des douches de pluie.”
Jude finit par s’éclipser, et moi je continue à essayer de me sécher.

Quand elle revient elle a changé de tenue mais ce n’est pas à son désavantage au contraire. Je ne fais pourtant pas de commentaire. C’est plus simple de dire les choses quand il y a une façon de se détourner, mais ce n’est pas le cas quand ça devient plus sérieux. A quel point on peut pousser les choses pour que ça soit plus sérieux sans que ça devienne contraignant ou bizarre ? Je ne sais pas, et franchement je n’ai pas envie de me poser la question.
Verre en main, assis sur un tabouret accoudé au bar de la cuisine je regarde Jude commencer à préparer le repas.
“-Oui, j’ai décidé de te stalker, d’ailleurs c’est pour ça que je t’ai appelé. En fait je n’ai pensé qu’à toi depuis que je t’ai vu.”
Je doute que je sois crédible dans le genre sociopathe mais pourquoi pas.

Jude me pose une question, j’ai l’impression que c’est la même qui revient en boucle quand on se retrouve seul. Pourquoi je suis ici. Mes réponses n’ont jamais l’air de la satisfaire. En fait j’ai l’impression que c’est compliqué de satisfaire mademoiselle Jude Nightshade.
“-Je viens de tout t’avouer ! Non parce qu’à part toi qu’est qui m’aurait motivé pas vrai ?”
Je lève les yeux que j’avais baissé pour regarder mon verre et plonge mon regard dans celui de Jude. Pendant quelques secondes je suis sérieux, puis un sourire fend mon visage.
“-Pourquoi ne pourrait être pas simplement être un Londoniens désoeuvré qui en avait marre de la monotonie des jours sous le smog ? Tu vois la vie que j’ai ici, elle était encore “pire” à Londres. Pas de but, un quotidien qui était plus une routine qu’autre chose. Du coup c’était l’occasion de recommencer tout, depuis le début avec des nouvelles personnes .”
J’ai repris mon sérieux pour parler de ça pendant quelques secondes au moins.
Est ce que j’avais envie de parler de Jaelyn avec Jude ? Bizarrement non. Ces deux mondes là sont complètement impossibles à concilier, en fait Jae c’était il y a des années en arrière et maintenant j’ai Jude qui me connaît pour ce que je suis non pour ce que j’étais. Deux mondes différents, deux personnes différentes, et bizarrement je ne sais pas si j’ai envie que les deux nolan se rencontrent aussi. C’est même plutôt Nono et M. Clark.
“-Je sais que ça a pas l’air d’être quelque chose d’intéressant comme ça, et que c’est beaucoup de travail pour peut être peu de bénéfices à la clef mais au moins ici je ne dois ma carrière qu’à moi, il n’y a l’ombre de personne sur moi et tout est neuf. Il n’y a rien là dedans il faut tout recommencer depuis le début. C’est un challenge, t’es pas la seule à aimer ça. Au moins j’ai trouvé une raison pour me lever le matin.”
A nouveau mes yeux retombent sur mes mains. Un sourire mi ironique/mi amer est posé sur mes lèvres.
“-Oui tu as le droit de penser que tout ça est assez pitoyable.”
Je marque une pause cherchant mes mots.
“-Mais je suis venu ici pour me racheter et repartir de zéro. Désolé si ça semble moins excitant que ce à quoi tu pensais.”
Elle semble toujours dubitative quand je lui dit que Wellington était une opportunité. Au final la mare est plus petite, donc ça peut être plaisant d’être un gros poisson. A londres je n’étais qu’un poisson de plus dans une mare bien grande.
“-Et toi alors ? Pourquoi tu restes encore ici. J’en connais plein qui serait parti voir du beau monde avec la moitié des capacités et de l’envie que tu as. Mais tu es toujours ici. Malgré tous les voyages tu es encore et toujours à Wellington. Tu pourrais faire des merveilles je suis sûr à New York à plein temps.”
Je vois un peu du vin qu’elle m’a servit. L’alcool me réchauffe un peu, je suis toujours bien trop humide et c’est loin d’être à mon goût mais je ne vais pas enlever ma chemise au milieu de son salon ça serait loin d’être convenable. Je me contente donc de la décoller de mon corps par endroit mais ça n’arrange pas le tout.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.
avatar
MEILLEUR MEMBRE + du mois de juillet.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 987
∞ arrivé(e) le : 12/01/2017
∞ avatar : Jana Kramer

MessageSujet: Re: Please take care of you + Jude Sam 22 Avr - 11:15


Please take care of you[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nolan & Jude Le Cappuccino, c’est le seul café que Jude peut avaler et encore, la seule chose qu’elle aime vraiment est justement la mousse qu’on y trouve par-dessus. C’est sans doute la raison pour laquelle elle n’est pas aussi accro que Nolan au café, préférant de loin une tasse de chocolat chaud le matin plutôt que de café. Elle n’avait donc jamais essayé le café du lieu de travail de l’anglais et parlait un peu sans savoir. Mais à l’écouter, il ne semblait pas la contredire, à part peut-être sur le cappuccino. Bien trop limitée en matière de café, elle se contenta de grimacer. La nouvelle machine qui n’arrivait pas, ne valait pas non plus un vrai café selon elle. Elle n’avait encore jamais entendu quelqu’un faire l’éloge d’une machine à café « C’est justement parce que c’est pas du vrai café, que c’est la seule chose que je bois. Tu vois, encore un truc qui fait qu’on est diamétralement opposés. » Heureusement qu’elle n’était pas le genre de femme à croire les adages tels que « les contraires s’attirent » ou encore « qui se ressemble s’assemble », mais elle aimait souligner ces petits points, comme une espèce de challenge à relever. Jusqu’à présent malgré qu’ils étaient totalement contradictoires, ils arrivaient à trouver des terrains d’ententes. Et pourtant chacun avait son caractère, il ne suffisait que de voir le répondant l’un envers l’autre. Jude savait que ça ne serait pas toujours aussi rose, mais au fond elle n’avait pas envie de se tailler en fonction de ce qu’aimait ou pas Nolan. Certes, il était séduisant, il avait ce petit don pour la faire rire, mais si elle plaisait, tant mieux, si pas, tant pis. A quoi bon de vouloir changer, ne dit-on pas que le naturel revenait toujours au galop ? « Et pourquoi tu ne provoques pas ces moments là, justement ? Qu’est-ce qui t’empêche de déléguer et de te dire que demain après-midi, tu passes la journée chez toi, par exemple. Moi je sais que demain je serais injoignable parce que je profiterai juste de ma petite personne et je ne penserais pas au boulot. Et celui ou celle qui a besoin de moi, il ou elle attendra mon retour. Tu devrais essayer.» Demain son portable professionnel serait coupé et ceux qui voulaient la joindre devrait prendre sur eux-mêmes. Elle se concentrerait sur ses proches, ses amis, sa famille ou simplement sur sa petite vie privée « Je te sors de ta zone de confort. Si je te faisais des compliments tout le temps, ça serait moins drôle. J’ai dit que t’étais séduisant, c’est déjà bien.»

Cependant, il marquait un point. Elle était belle et bien accro aux sous-entendus, ou plutôt elle avait ce chic pour en faire à tour de bras. Ca faisait partie de sa personnalité, visiblement et ça plaisait, ou ça ne plaisait pas. Pour d’autres, ils ne savaient pas trop comment les prendre, ou bien n’arrivaient juste pas à la cerner. Jude se contenta simplement de sourire, sans nier, ni même essayer de cacher cet aspect de sa façon d’être « J’ai déjà dû travailler avec pire. C’est vrai. » Genre Gareth était un excellent avocat, mais elle avait énormément de mal à travailler avec ce type. Avec Nolan elle était bien tombée, mais encore fallait-il qu’elle l’avoue ce qu’elle ne ferait pas. D’autant plus qu’elle avait beau mettre en avant ce qu’il disait être ses défauts, elle gardait toujours le sourire en le faisant. Autrement dit, elle les supportait largement lui et ses défauts qu’elle ne prenait d’ailleurs pas comme tels « C’est toi qui dis que ce sont tes défauts, d’ailleurs. Moi j’ai rien dit. J’ai juste fait ton portrait. Toi t’es accro au café, moi aux chaussures et à la lingerie Victoria’s Secret, chacun son truc » La malice se dessine doucement sur son visage, elle aurait pu s’arrêter juste aux chaussures, mais non, c’était beaucoup trop tentant que d’ajouter qu’elle aimait aussi la lingerie. Comme toute femme qui se respecte, non ? Etait-ce un si gros sujet tabou pour un homme ? Jude grimaça en entendant la triste réalité – ou pas – de cette fameuse secrétaire qui semblait faire partie intégrante de la vie de Nolan « Dommage, j’étais presque sûre qu’il s’agissait de la femme de ta vie. T’as pas été assez rapide » Mais en entendant qu’elle semblait avoir une vingtaine d’années en plus que lui, elle se reteint de rire. Non pas par moquerie, mais parce qu’elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer le tableau « Aaaah, donc je retiens que les cougars c’est pas ton truc. Pourtant elles ont l’expérience, je pensais que ça excitait les hommes moi » Là, c’était peut-être un peu de trop comme écart au point que si ça tombe, Nolan avait plus d’expérience qu’elle au niveau du sexe. C’était en tout cas le seul argument qui pouvait servir de consolation, non ?

Après s’être changée et après avoir servi les verres de vin, la brunette s’attaque à la cuisine tout en gardant la conversation avec Nolan. Elle relève parfois la tête vers lui, signe qu’elle l’écoutait malgré qu’elle semblait occupée. Un sourire se dessine en l’entendant essayer de se faire passer pour le sociopathe du coin. Il n’est pas du tout crédible, non. Jude s’arrêta dans ce qu’elle était en train de faire pour le regarder plus attentivement « T’es très effrayant. Vraiment. » et elle reprit ses occupations non sans un sourire « T’essaie de m’enfumer. Tu veux m’adoucir prétendant me mettre au centre de tes motivations, pour ne pas me répondre ». Elle reprit ses préparations et à nouveau s’arrêta, comme pour donner le résultat de sa réflexion « Et bien ça ne fonctionne pas. Recommence, plus que deux essais. » Nolan reprit ses explications concernant Londres, le fait qu’il avait eu cette envie d’abandonner sa vie d’avant pour s’en faire une nouvelle en Nouvelle-Zélande. Elle ne le coupa pas, se contentant de l’écouter en terminant de mettre ses ingrédients en cuisson pour finalement faire le tour du bar et s’installer elle aussi sur un tabouret avec son verre à la main « Je ne trouve pas ça pitoyable. Si c’est la vraie raison, c’est courageux. Périlleux, mais courageux. » Son frère n’avait jamais cessé de lui dire que pour être un bon homme d’affaire et être à la tête de sa propre entreprise, il fallait aimer le goût du risque. Ici on pouvait souligner l’audace de Nolan, peut-être que c’est ce qui ferait de lui un bon patron. Jude porta son verre à ses lèvres alors que son regard s’était posé sur son chien qui attendait désespérément que le robot sorte de sa base pour pouvoir jouer avec, encore, ce qui n’arriverait plus aujourd’hui « Tant pis, je m’en remettrai. C’est pas encore maintenant que je rencontrerai mon pirate » Petite, Jude avait toujours eu un goût prononcé pour les histoires de pirates. Pas tellement pour leur côté pilleur, mais plutôt pour les aventures qui pouvaient se cacher derrière. Elle aimait les pirates des contes qu’on lui avait lu étant petite qui s’avéraient bien plus gentils que ce que ça pouvait être vraiment. Quoi qu’elle n’avait encore jamais rencontré de pirates de sa vie.

Jude posa ses yeux sur Nolan alors qu’il s’intéressait à elle. Sa question était légitime, elle-même se l’était souvent posée. Même lorsque Ezechiel était parti, elle était restée dans la même ville, la même rue, le même appartement. La seule chose qu’elle avait fait, c’était repeindre les murs et changer la totalité du mobilier avec l’espoir que les souvenirs partiraient avec ces mobiliers. Ca a fonctionné, à moitié. Peut-être qu’en partant en Amérique elle aurait eu des résultats plus concluants. Mais elle n’avait jamais quitté la Nouvelle-Zélande à part pour son travail. Au fond d’elle, elle savait qu’il y avait toujours un infime espoir qu’il revienne, peut-être était-ce pour ça qu’elle n’était jamais partie. D’un autre côté, toute sa vie était ici : ses parents, ses frères, ses amis, son entourage. Pourquoi devrait-elle s’éclipser ? C’était encore quelque chose qui la différenciait de Nolan, visiblement. Jude n’était pas capable de tout quitter et de tout recommencer à zéro ailleurs. Trop attachée à ses souvenirs, elle aimait les faire perdurer. Plusieurs longues secondes s’étaient écoulées avant que Jude ne réponde. Sa petite touche d’humour avait disparue, laissant place à un trop plein de sérieux « Parce que justement je ne veux pas tout abandonner pour partir et vivre une nouvelle vie. Je comprends pas les gens qui partent du jour au lendemain et bien souvent, je leur en veux » Elle en avait voulu à Ezechiel, elle lui en voulait toujours. Elle en voulait aussi à Spencer d’être parti en emmenant avec lui la meilleure amie de Jude. Warren lui avait fait un coup similaire et au fond. Son caractère faisait qu’elle avait toujours montré un visage de femme forte, ne voulant pas baisser la garde, ne voulant pas montrer ses faiblesses. C’était une des raisons pour lesquelles elle se donnait autant dans son travail « Je suis le genre de fille conservatrice de son passé. » Il n’y avait qu’à voir : Charlott était sa plus vieille amie, elles se connaissaient depuis qu’elles étaient petites et pourtant elle était partie vivre à New-York durant bien des années avec Spencer. Ca ne les avait pas écartées pour autant, aujourd’hui, elles étaient toujours aussi proches. Jayson faisait aussi partie des ces amis qu’elle a rencontrés quand elle était plus jeune. Lui aussi avait vécu un moment aux USA et pourtant, à chaque fois elle se plaisait de faire un détour pour passer un peu de temps avec lui. Aujourd’hui, leur amitié était toujours intacte « En fait j’ai la fâcheuse tendance à miser beaucoup sur les gens que je rencontre. Et j’ai besoin de passer du temps avec eux pour me sentir épanouie. » Elle montra d’un doigt un mur de son salon recouvert de photos « Tous ces gens font partie intégrante de ma vie » Ses parents, ses frères, Charlott, Loélia, Babi, Ishvari, Sweem, Khandi, Tate, Jayson et d’autres encore. Tout ces gens étaient importants, certains plus que d’autres. Un léger sourire se dessina sur son visage « Tous ce petit monde sont les raisons pour lesquelles je reste ici » Jude s’approcha de son mur de photos, l’admirant quelques secondes et puis en profitant d’être proche de sa chaine hifi murale pour mettre un fond musical. En se retournant vers Nolan, elle discerna presque l’ennui et la désagréable sensation de porter une chemise humide « Sans aucune arrière pensée, tu veux que je passe ta chemise au séchoir ? » En tant que femme qui se respecte, elle pouvait difficilement rester insensible à ce qu'elle pourrait découvre dès l'instant où il pourrait accepter de retirer sa chemise, mais ça elle n'allait pas le crier haut et fort, non non.

Elle revint vers la cuisine pour jeter un œil à sa préparation « Alors, monsieur j’abandonne-tout-pour-partir-à-l’autre-bout-du-monde, t’as faim ? » Elle sortit deux assiettes et des couverts qu’elle installa sur la table, puis servit ses nouilles aux légumes et poulet.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Please take care of you + Jude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-