AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Ven 14 Avr - 23:50


 

 
 


« Et si on était allé trop loin ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ce n‘était plus le moment pour réfléchir, ce n’était plus le temps pour raisonner. En une fraction de seconde, William avait brisé toutes ses barrières par un simple baiser. En fait, ce n’était pas un simple baiser, c’était même si loin de l’être… Elle sentait tout son être s’électriser au contact de ses lèvres contre les siennes. Elle retrouvait cette sensation si agréable et si intense qu’elle pensait perdue à jamais. Il était le seul homme qui pouvait la mettre dans cet état, le seul homme qui pouvait éveiller un désir aussi puissant en elle. Plus rien ne comptait, plus rien d’autre qu’elle, lui, et le moment qu’ils étaient en train de vivre. Elle laissait cette passion l’envahir, la submerger au point de lui faire oublier tout le reste. L’embrasser ne suffisait plus, elle avait besoin de plus, tellement plus… Et cela semblait réciproque puisque, en quelques instants seulement, il la souleva du sol pour l’entraîner jusqu’à la table. Elle resserrait ses jambes autour de lui, elle l’enlaçait sans cesser de prolonger le baiser enflammé qu’ils partageaient. C’était comme si elle ne voulait plus jamais être séparée de lui, comme si tous ces mois loin l’un de l’autre n’avaient fait que la rendre plus accro à lui. Et c’était le cas au fond. Elle avait eu un aperçu d’une vie sans lui, et maintenant qu’elle le retrouvait, c’était comme si… Comme si elle sortait d’un sommeil interminable, comme si elle retrouvait la vie. Il lui avait tellement manqué, bon sang. Chaque baiser, chaque caresse qu’il lui donnait lui procurait un effet dingue. Il n’imaginait pas l’état dans lequel il était en train de la mettre simplement en venant caresser ses cuisses. Il connaissait son corps sur le bout des doigts tout comme elle connaissait le sien par cœur. Il savait comment la troubler, comment la rendre folle de désir. Elle avait l’impression que rien n’avait changé entre eux. Même après tout ce temps, c’était comme s’ils ne s’étaient jamais séparés. Et, en même temps, elle ressentait ce besoin violent de le retrouver entièrement. Elle ne contrôlait plus ses envies, ni ses gestes. Et, d’un mouvement sec et impatient, elle tira sur sa chemise pour l’en débarrasser. Elle vit un sourire apparaître sur le visage de William, comme heureux de retrouver cette passion entre eux, un sourire qui la faisait littéralement craquer. Elle se demandait bien comment elle avait pu survivre durant tout ce temps, sans lui. Elle l’avait cherché, encore et encore, à travers tous les hommes qu’elle avait charmés. Mais, jamais, elle n’avait retrouvé ce qu’il provoquait en elle. Il était le seul, à vrai dire, capable de la mettre dans un tel état. Sans chercher à contrôler ses ardeurs, Grace s’approcha instinctivement de son corps pour aller retrouver ce contact avec sa peau. Elle parsemait son torse de baisers tendres d’abord mais, au fil des secondes, ils devenaient de plus en plus pressants, de plus en plus désireux. C’était lui, sa douceur, son odeur… Son odeur, putain, cette odeur… Elle en avait rêvé. Goûtant chaque parcelle de son torse avec envie, elle ne négligeait aucun centimètre de sa peau. Elle sentait en même temps les caresses de William sur ses cuisses puis qui remontaient de plus en plus sous son pull. Elle frissonnait d’impatience, et ça la rendait plus désireuse encore. Elle remontait sensuellement le long de son corps jusqu’à arriver enfin à l’un de ses endroits préférés. Elle savait combien les baisers dans le cou pouvaient le rendre dingue, elle savait que c’était l’un de ses pires points faibles. A peine avait-elle niché sa tête contre son cou qu’elle sentit qu’il penchait la sienne pour lui laisser un total accès, un accès dont elle comptait bien profiter au maximum. Elle déposait des baisers brûlants, presque violents contre sa peau. Elle savourait son parfum, elle se délectait des soupirs qu’il laissait échapper et de ses frissons. Et quand elle l’entendit prononcer son prénom, elle sentit une vague de chaleur inexplicable l’envahir simultanément. Il n’imaginait pas combien ça lui avait manqué, de l’entendre l’appeler ainsi. Mais elle n’était pas la seule à se laisser consumer par le désir puisque, sans prévenir, il prit soudain l’initiative de lui retirer le pull qu’elle portait. Elle se retrouvait presque nue, vêtue uniquement de sa petite culotte sous le regard si intense de l’homme qu’elle aimait. Il avait l’air d’avoir tellement envie d’elle, autant qu’elle avait envie de lui. Il se mordait même la lèvre sans la quitter des yeux alors qu’elle se trouvait à sa merci. Il ne le savait pas mais il parvenait à la faire frissonner seulement en la regardant. Se rapprochant en même temps l’un de l’autre, les deux amants retrouvèrent à nouveau ce contact entre leurs lèvres. Leurs baisers devenaient plus sauvages, plus voraces, comme s’ils ne suffisaient plus. Elle, ça ne lui suffisait plus. Mais il la rendait un peu plus folle encore en venant caresser son corps. Elle sentait sa peau s’électriser au fur et à mesure qu’elle sentait ses mains contre sa taille, puis son dos. Il ne négligeait aucune partie d’elle, allant jusqu’à respirer son parfum à plein poumons. Elle soupirait de plaisir sous ses assauts alors qu’il en profitait également pour venir embrasser son corps. Interrompant leur baiser enflammé pour descendre le long de sa gorge, de ses épaules, il finit même par la pousser contre la table pour l’inciter à s’allonger dessus. Elle ne se fit pas prier pour s’exécuter, se retrouvant cette fois complètement sous sa coupe. Ses lèvres faisaient toujours leur petit chemin jusqu’à sa poitrine qu’il embrassa avant d’atterrir contre son ventre. Elle laissait échapper des gémissements de plaisir sous ses baisers. Elle fermait même les yeux pour s’en délecter, pour savourer plus encore la douce torture qu’il lui infligeait. Elle avait l’impression qu’il allait la dévorer. Elle cambrait doucement son corps sans pouvoir s’en empêcher alors qu’il retenait fermement sa taille entre ses mains. Elle avait l’impression d’être à lui, à lui seul… Et ça lui faisait tellement de bien de ressentir cela. – Tu m’as tellement manqué… murmura-t-elle entre deux soupirs alors qu’elle se redressait à peine pour caresser ses cheveux, puis le haut de son dos. Ses ongles se faisaient parfois plus incisifs quand il appuyait particulièrement ses baisers. Mais elle en voulait plus, elle voulait tellement plus.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Sam 15 Avr - 10:53



~ GRAAL~
"Et si on était allé trop loin ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il était trop tard pour réfléchir; trop tard pour ce poser des questions et puis de toute façon William n'avait pas envie de s'en poser. De toute façon il était même sur qu'il n'allait pas regretter ce qu'il était en train de faire. La passion avait rapidement prit le dessus, le baiser qu'ils partageaient n'avait plus rien de temps ou doux, en quelques secondes seulement ce baiser était sauvage, presque vorace ... montrant combien ils étaient content de ce retrouver tous les deux combien ça avait était difficile d'être séparé pendant autant de temps. William retrouvait avec plaisir tous ce qu'il pensait avoir perdu, ses lèvres, son corps, sa douceur, son odeur, tous ce qui faisait de cette femme celle qu'il aimait plus que tout au monde. L'instant sur la table de la cuisine, les deux ex époux ce laissaient tous les deux envahir par cette passion, ils ce laissaient même consumer. Toutes les peurs, tous ce qu'il avait pu imaginer ... la perdre, devoir vivre sans elle ! Il ce rendait compte combien il ne pourrait jamais vivre sans elle, il ne pourrait jamais ce passer d'elle et ça ce voyait à sa façon de l'embrasser. C'était comme si leur couple ne pouvait pas ce détruire, ils pouvaient ce détester, ils pouvaient même ce haïr, ce séparer leur couple ne pourrait jamais ce briser ! C'était comme ça ! Lui arrachant sa chemise sans ménagement, William ne pu s'empêcher de sourire, content de retrouver cette passion ! Il n'y avait qu'elle pour lui ruiner ses chemises à chaque fois que ça devenir beaucoup plus intense entre eux et elle n'imaginait pas à quel point ça lui avait manqué ! Tout comme ses baisers, aussi bien sur son torse que dans son cou, mon dieux quand elle l'embrassait à cet endroit William ne répondait plus de rien, il pencha simplement la tête sur le côté pour lui laisser plus de place alors qu'il avait du mal à garder pour lui ce qu'il ressentait à cet instant, il finit même par murmurer son prénom tellement il avait du mal à ce taire. Les baisers, les caresses ... ce n'était plus suffisant et il avait envie de plus ! Il voulait pleinement la retrouver. Après avoir longuement profité de ses baisers, Will saisit le bras du seul pull qu'elle portait pour lui retirer et le jeter au sol. Comment ne pas être comblé par une vue pareil ! Son corps presque nue, elle était là devant lui, à sa merci la plus total ! Son regard ne pouvait pas s'empêcher d'admirer les courbes si parfaite de ce corps dont il était follement accro. Si il ne ce retenait pas il lui aurait déjà sauté dessus mais il ne voulait pas non plus précipiter les choses même si il avait atrocement envie d'elle ! Ce mordant la lèvres comme pour ce retenir de dire quelques choses il s'approcha de nouveau d'elle pour capturer de nouveau ses lèvres dans un baiser sauvage. Glissant sa main dans ses cheveux pour les serrer entre ses doigts alors qu'il faisait peu à peu dévier ses lèvres contre sa joue, son cou puis continuer son chemin. La poussant doucement contre la table pour qu'elle s'allonge, William ce tenait toujours debout devant elle, entre ses jambes alors qu'il laissait ses lèvres descendre le long de son corps jusqu'à arriver sur son ventre. Attrapant fermement sa taille, il embrassait son ventre, le recouvrant de baiser tout aussi brûlant les un que les autres. Il respirait son odeur, ça lui avait manqué, putain c'était incroyable comme tous ça lui avait manqué ! Il lui avait manqué ! C'est ce qu'elle venait de lui dire entre deux soupirs, relevant les yeux vers elle pendant quelques instant, il lui adressa un sourire comblé, elle n'imaginait pas combien c'était réciproque. Mais très vite il reprit cette douce torture, déposant de nouveau ses lèvres contre sa peau, sentant ses doigts ce glisser dans ses cheveux puis sur le haut de son dos qu'elle griffait lorsque William appuyait un peu plus ses baisers. Jamais il n'avait connus une telle passion avec une autre, aucunes autres n'étaient comme elle, d'ailleurs il n'avait jamais aimé une autre femme qu'elle ! Laissant l'une de ses mains remonter contre sa poitrine il caressait de nouveau sa peau sensuellement, avec envie ... comme si elle était fragile. Descendant ses lèvres encore un peu jusqu'à son bas ventre, il releva son regard noir de désir vers le sien alors que sa main qui ce trouvait encore sur sa taille tirait légèrement sur le bout de tissus qu'elle portait encore sur elle. Le faisant descendre très doucement le son de ses jambes, caressant au passage ses cuisses puis ses jambes jusqu'à laisser tomber sa petite culotte sur le sol. Elle était totalement nue mais surtout totalement à lui. Tout en la fixant, il remontant très doucement le long de ses jambes, y déposant parfois des baisers s'approchant de plus en plus de sa féminité, il la fixait comme pour la provoquer, il savait à quel point elle pouvait devenir impatiente et c'est ce qui le rendait dingue chez elle, son impatience.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Dim 16 Avr - 22:28


 

 
 


« Et si on était allé trop loin ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ils retrouvaient tout ce qu’ils avaient perdu, ils retrouvaient toute cette passion qu’ils ne connaissaient qu’ensemble. Et cela faisait un bien fou, bon sang. Elle se sentait plus vivante que jamais, Grace. Elle se laissait consumer par ce désir au même titre que son ex-mari qui l’embrassait avec tout autant de fougue. Tout était arrivé si vite, c’était à peine croyable. Il se trouvait là, entre ses cuisses, en train de lui rappeler toutes les sensations qu’il savait lui procurer mieux que personne. Et c’était comme si rien ne s’était passé, comme si tous ces mois loin l’un de l’autre n’avaient été qu’un mauvais rêve dont elle sortait enfin. Elle était follement et éperdument amoureuse de lui, bon sang. Et elle avait tellement envie de lui. Elle embrassait son torse, désormais débarrassé de tout vêtement, avec frénésie avant de se focaliser sur son cou. Ses baisers étaient passionnés, désireux, même sauvages alors qu’elle laissait parfois ses dents venir remplacer ses lèvres avec envie. Elle l’entendait soupirer de plaisir, jusqu’à murmurer son prénom, et bon sang, il n’imaginait pas combien ça lui avait manqué. C’était comme si elle voulait le dévorer, mais il en était tout autant pour lui parce qu’il ne tint pas longtemps avant de saisir son pull pour le retirer précipitamment. Presque nue désormais, elle pouvait à son tour sentir combien elle lui avait manqué… Et combien il lui avait manqué, aussi. Le regard qu’il posait sur elle, il la troublait tant. Tout en se mordant la lèvre, il la contemplait avec tellement d’envie qu’il ne faisait que la rendre plus accro encore qu’elle l’avait toujours été. Il ne tint pas longtemps avant de s’approcher d’elle pour capturer ses lèvres dans un baiser sauvage. Elle le prolongea avec frénésie alors qu’elle sentait ses doigts se resserrer contre sa chevelure pour renforcer son emprise sur elle. Il n’imaginait pas combien il la rendait folle, combien chacun de ses gestes la rendait folle. Mais elle n’avait encore rien vu car il finit par la pousser contre la table pour qu’elle s’y allonge. Elle était complètement à sa merci, complètement à lui, et… Ça faisait un bien fou. Avoir à nouveau cette sensation de lui appartenir, corps et âme, cela lui avait bien trop manqué. Penché sur son corps, il tenait fermement sa taille pour l’embrasser sans négliger aucune parcelle de sa peau. Elle avait l’impression de revivre sous les baisers torrides qu’il lui infligeait. Il ne faisait qu’augmenter cette douce chaleur dans son ventre pour la rendre de plus en plus intense. Ses lèvres glissaient le long de son corps en laissant toujours cette sensation de brûlure sur sa peau. Elle perdait l’esprit peu à peu, finissant même par laisser échapper sans s’en rendre compte qu’il lui avait manqué. Elle releva les yeux vers lui en sentant ses baisers s’interrompre, croisant alors le regard de William mais aussi… Son sourire… Elle en était amoureuse, de ce sourire. Mais, très vite, il reprit sa délicieuse torture sus ses baisers. Il provoquait de telles sensations en elle qu’elle ne contrôlait plus son propre corps. Elle agrippait ses cheveux, puis son dos avec passion. Elle griffait même sa peau sans s’en rendre compte alors qu’il appuyait davantage encore ses baisers. Il porta même l’une de ses mains jusqu’à sa poitrine pour la caresser avec envie. Les soupirs de Grace se transformaient progressivement en gémissements de plaisir sans qu’elle ne puisse les retenir. C’était tellement indescriptible, ce qu’elle ressentait. Il n’y avait qu’avec lui qu’elle ressentait un tel désir, un tel amour. Sans interrompre ses caresses sensuelles contre ses seins, il descendait ses lèvres jusqu’à son bas-ventre qu’il recouvrait de baisers toujours aussi brûlants. Elle gémit plus fortement alors que, sans pouvoir sans empêcher, elle relevait son bassin vers lui. C’était comme si son corps tout entier voulait lui faire comprendre combien elle avait envie de lui. Elle ne le contrôlait même tellement, elle était trop sous son emprise, trop désireuse aussi. Alors qu’elle croisait une nouvelle fois son regard, elle fut frappée par la façon dont il la dévorait des yeux, la même avec laquelle elle le contemplait. Et, sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, il se saisit du fin tissu qui lui restait encore pour le faire glisser le long de ses jambes. Une vague de chaleur vint la submerger lorsqu’elle sentit ses doigts parcourir si lentement sa peau. Se retrouvant complètement nue face à lui, elle sentit bientôt ses baisers remplacer ses caresses sur son corps. Il remontait tout doucement le long de ses jambes, trop doucement… Dingue, il voulait la rendre dingue… Il se rapprochait de plus en plus de sa féminité en la fixant de ses yeux si intenses, si provocateurs. Elle sentait son corps s’embraser, et son cœur s’affoler dans sa poitrine. – Bordel, William… gémit-elle alors que son corps se cambrait sous l’impatience. Il était en train de la torturer, bon sang. Elle avait toujours été impatiente dans ces moments, toujours. Mais c’était pire encore à cet instant alors que tout ce qu’elle attendait, c’était de le retrouver. Elle ne tint pas plus de quelques secondes, d’ailleurs, avant de se redresser subitement pour se rasseoir sur la table et approcher immédiatement ses mains du bassin de son ex-mari. Sans hésitation mais avec assurance, elle détacha son pantalon et le descendit en même temps que son sous-vêtement pour libérer sa virilité. Plaquant ses mains contre sa nuque, elle captura avec violence ses lèvres dans un nouveau baiser encore plus torride et violent que les autres. Elle le voulait, elle le voulait maintenant.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Lun 17 Avr - 10:23



~ GRAAL~
"Et si on était allé trop loin ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il n'y avait vraiment que lorsqu'ils étaient ensembles, tous les deux qu'ils parvenait à ressentait autant d'émotions, ils étaient heureux uniquement lorsqu'ils étaient tous les deux ... on ne pouvait pas vraiment comprendre pourquoi c'était eux et pas quelqu'un d'autre, pourquoi ils c'étaient choisi, pourquoi ils s'aimaient comme deux fou au point de ce déchirer. Leur amour n'était pas compréhensible, ils s'aimaient à la folie tous les deux, ils s'aimaient à en mourir, ils ce détestaient autant qu'ils s'aimaient ! Leur amour était contradictoire depuis le début de leur folle relation. Beaucoup avait dit que ça ne fonctionnerait jamais entre eux, peut être par simple jalousie ou simplement parce que ces personnes ne pouvaient pas comprendre. Ils n'étaient jamais d'accord et c'est pas comme si ils l'étaient aujourd’hui ! La preuve William pensait que leur couple pouvait encore être sauvé alors que Grace elle pensait le contraire ou plutot elle affirmait le contraire sans réellement le penser sinon ils ne seraient certainement pas en train de ce retrouver tous les deux de cette façon sur la table de sa cuisine à moitié nue l'un contre l'autre. Ils avaient toujours eu du mal à s'entendre tous les deux, pourtant ils s'aimaient ! Aussi difficile que ça puisse paraître, ils ne pourraient jamais vivre l'un sans l'autre. Ils ce retrouvaient tous les deux, enfin après six long moins à s’éviter, à souffrir dans leur coin. Aujourd'hui, William retrouvait avec envie le corps de son ex femme, sa douceur, il la recouvraient même de baiser alors que ses doigts caressaient avec envie sa peau, sa poitrine. Les soupirs de Grace ce changeaient peu à peu en gémissement de plaisir. Rien que de l'entendre ça lui donnait plus envie encore de continuer à lui infliger cette douce torture. Encore une fois, ça lui avait manqué ! Bon sang qu'est ce que ça lui avait manqué de la retrouver de cette façon. Le basin de la jeune femme ce cambrait en dessous de lui comme si elle voulait faire comprendre qu'elle avait envie de plus, besoin de plus et tous de suite ! Ah Grace et son impatience ! Ça aussi ça lui avait manqué, elle ne faisait jamais rien dans les règles et si elle avait la possibilité d'aller directement à l'essentiel elle le faisait sans ce soucier du reste. Seulement William était son opposé, lui il avait toujours besoin de temps, de faire les chose bien et là il voulait la faire craquer, lui faire retrouver ce qu'ils avaient tous les deux perdu alors il ne comptait pas lui donner tout de suite ce qu'elle attendait depuis le début. A la place, l'avocat ce contenta de lever les yeux vers elle et de lui sourire avant de saisir le dernier bout de tissus qu'elle portait pour lui retirer, doucement ... très doucement et surement trop doucement pour elle puisque elle ne put s'empêcher de gémir une seconde fois pour lui faire comprendre son impatience. Et pourtant ce n'était pas pour autant que William allait précipiter les choses, levant simplement un regard provocateur dans sa direction, il ce mit à sourire avant de remonter vers sa féminité en recouvrant sa peau de baisers brûlants. Comme Will ne voulait pas lui donner ce qu'elle voulait, la belle ce décida à aller le chercher elle même ! Ce redressant soudainement, William fit de même juste le temps de croiser son regard avant qu'elle ne saisisse sa taille, détachant avec précipitation mais toujours cette assurance qui lui est propre son pantalon pour l'en débarrasser rapidement, ainsi que son sous vêtement, il était nu, face à elle qui le dévorer des yeux. Sans plus attendre, la jeune femme vint plaquer une nouvelle fois ses mains contre sa nuque pour lui arracher un baiser tout aussi violent que les premiers qu'ils avaient partager exprimant combien elle ne voulait plus attendre, exprimant combien elle voulait le retrouver maintenant sans plus attendre. Sans hésitation, William prolongea ce baiser avec tout autant de violence, plaquant quant à lui ses mains dans son dos pour la rapprocher de lui autant qu'il le pouvait, venant même frôler son intimité avec la sienne. Il avait tout autant envie qu'elle de la retrouver et cette fois il ne voulait plus attendre, laissant ses doigts glisser contre ses fesses, il l'a rapprocha encore de lui afin de créer ce contact tant désiré. Rompant leur baiser pour laisser échapper un gémissement de plaisir, il ne faisait que frôler ses lèvres alors que son basin exerçait une pression contre le sien provoquant en lui un déferlement de sensation toutes aussi agréable les unes que les autres. Son cœur s'affolait dans sa poitrine, son regard de plus en plus noir, il ne parvenait même pas à l'embrasser tellement son souffle ce faisait de plus en plus saccader, il frôlait toujours ses lèvres avec envie, mordillant parfois sa lèvres alors que les vas et viens qu’exécutait son bassin de faisait de plus en plus vif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Mar 18 Avr - 9:07


 

 
 


« Et si on était allé trop loin ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Comprendre leur amour, c’était impossible. Même eux ne pouvaient pas le comprendre véritablement, parce qu’il les dépassait complètement. Il était bien plus fort qu’eux, mais aussi plus fort que tout ce qu’ils avaient connu. Cet amour ne pourrait jamais disparaître ou diminuer parce que, même dans la haine, ils étaient fous l’un de l’autre. Cet amour avait manqué de les détruire mais, paradoxalement, il était en train de leur redonner vie. C’était un amour violent, explosif, parfois douloureux mais tellement authentique. Ils pouvaient bien essayer de lutter, tout les ramenait l’un à l’autre. Même dans la contradiction, leur amour ne faisait que se renforcer. C’était ce qui était en train de se passer en ce moment même. Elle avait pourtant tenté de résister autant qu’elle l’avait pu, Grace. Mais elle ne pouvait pas se passer de lui, elle ne pouvait pas vivre sans lui. Il avait suffi qu’il vienne l’embrasser pour provoquer cette envie de lui, ce besoin même de lui. Et, quelques minutes plus tard, elle se retrouvait allongée sur cette table totalement à la merci de l’homme qu’elle n’avait jamais cessé d’aimer. Prisonnière de son désir, elle avait totalement perdu le contrôle. Elle savourait autant qu’elle subissait la douce torture que William lui infligeait à chacune de ses caresses, à chacun de ses baisers. Elle sentait son corps se cambrer de plus en plus sans qu’elle ne tente de l’empêcher. Elle ne pouvait pas l’en empêcher… Et puis, elle voulait qu’il comprenne combien elle avait envie de ne faire qu’un avec lui pour qu’il cède à cette envie et vienne à elle. Mais son ex-mari prenait un malin plaisir à la torturer davantage encore. Il rapprochait dangereusement ses lèvres de son intimité, nullement décidé à lui donner ce qu’elle voulait. Il ne la rendait que plus impatiente au fil des secondes, à croire qu’il aimait la voir dans cet état… Surement que oui… Il avait toujours aimé ça. Mais elle ne parvint pas à attendre bien longtemps puisque, quelques secondes seulement plus tard, la jeune femme se redressa vivement pour se rapprocher de lui. Elle ne faisait jamais rien dans les règles, non, elle se fichait pertinemment des règles… Tout ce qu’elle voulait, c’était le retrouver. Et elle n’hésitait pas à aller le chercher elle-même pour ça. Se redressant subitement pour lui retirer les vêtements qu’il portait encore, Grace s’empressa de l’en débarrasser sans attendre une seconde de plus. Il se retrouvait nu, devant elle, et il n’imaginait pas combien cette scène avait pu lui manquer. Elle le contempla avec envie, juste un instant, avant d’aller lui voler un baiser des plus enflammés. Sa langue partait déjà à la rencontre de celle de William pour retrouver cette danse endiablée, presque violente. Elle était avide de ses lèvres, avide de son corps, avide de lui. Il l’embrassait avec la même ardeur, resserrant leur étreinte en plaquant ses mains contre le dos de la belle. Elle sentait son intimité frôler la sienne, et cela ne faisait que la rendre un peu plus dingue encore. Et, enfin, il glissa ses mains contre ses fesses pour la rapprocher de lui et créer enfin ce contact qu’elle attendait tant entre eux. Lorsqu’elle le sentit s’insérer en elle, elle fut envahie par une vague de plaisir, comme si le fait de ne faire qu’un avec lui suffisait à lui procurer un mini-orgasme. Elle laissa échapper un cri avant qu’il ne commence à mouvoir son bassin contre le sien. Elle sentait déjà cette chaleur embraser tout son corps alors que les battements de son cœur s’accéléraient. A chaque mouvement de vas et viens de William, elle sentait son plaisir augmenter de plus. Ils ne pouvaient même plus s’embrasser, seules leurs lèvres se frôlaient, leurs souffles se mélangeaient entre deux respirations saccadées. Une main plaquée contre la nuque de son ex-mari, l’autre tentait de s’agripper au rebord de la table sur laquelle elle se trouvait. Elle poussait des gémissements d’extase au rythme de ses assauts. Cela lui avait manqué, cela lui avait tellement manqué. Au-delà du plaisir qu’elle éprouvait, elle n’avait jamais pu retrouver une telle symbiose avec un autre homme. Il était le seul qui pouvait provoquer autant de sensations en elle. Leurs regards, tous deux assombris par le désir, se croisaient à chaque mouvement, à chaque petit cri qu’elle laissait échapper. Elle sentait William venir parfois mordre sa lèvre avec envie, ce qui l’excitait davantage encore. Bon sang, c’était tellement bon, tellement indescriptible. Alors qu’il entrait en elle à un rythme de plus en plus effréné, Grace captura ses lèvres dans un baiser langoureux durant quelques secondes seulement avant de s’en détacher pour se laisser tomber contre la table. A nouveau allongée dessus, elle fixait son ex sans retenue alors qu’elle profitait du plaisir qu’il était en train de lui procurer. Son souffle devenait de plus en plus irrégulier, son corps se cambrait de plus en plus avant qu’enfin, elle n’atteigne brutalement le plaisir ultime. Submergée par cette vague violente de jouissance, elle laissa échapper un dernier cri d’extase. Envahie par ce déferlement de sensations, elle ferma les yeux quelques instants pour mieux les savourer avant de les rouvrir pour croiser le regard de William. Plongeant ses yeux dans les siens, elle le contemplait avec cette lueur particulière qu’elle avait après l’amour. – C’était… Il n’y avait pas de mot, en fait. Ou elle était encore trop retournée par l’instant qu’ils venaient de vivre pour le trouver. Le souffle court, elle tentait de retrouver une respiration plus régulière mais finit par se redresser pour rapprocher son visage du sien et lui voler finalement un baiser très amoureux.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Mar 18 Avr - 11:24



~ GRAAL~
"Et si on était allé trop loin ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ils avaient finit par ce retrouver, ce moment qu'il avaient tous les deux attendus avec une énorme impatience. William avait tout fait pour faire traîner les choses, la pousser à craquer, la provoquer et la pousser à bout. Il avait réussi au final puisque la jeune femme ne parvint pas à faire taire son impatience. Elle ce redressa soudainement l'interrompant dans ses baisers, capturant tout de suite ses lèvres dans un baiser sauvage, violent, leurs langues ce retrouvaient de nouveau pour partager ce baiser plus qu’enflammé, reprenant cette danse folle alors que leurs deux bassin ne faisaient que ce rapprocher d'avantage. Leur échange était intense, brutal, sauvage ... il définissait parfaitement le couple qu'ils étaient tous les deux, un couple passionné, mais destructeur. On dirait deux drogué en manque, comme si il fallait à tout prix combler ce qu'ils leurs avaient manqué depuis bien trop longtemps. Au bout de quelques instant, William glissa ses mains contre ses fesses pour la rapprocher de lui sans pour autant briser le contact entres leurs lèvres, puis il s'inséra enfin en elle, lui donnant ce qu'elle voulait. C'était bien plus intense que tous les baisers qu'ils avaient pu partager. L'un comme l'autre ils étaient incapable de prolonger leur baiser, leurs souffle ce mêlait l'un à l'autre alors qu'ils ce fixaient de ce regard noir de désir. C'était intense, c'était tellement bon ! Qu'au bout de quelques instant seulement William accéléra un peu plus la cadence de ses vas et viens. La main de son ex femme plaquée contre sa nuque, la sienne contre son dos, l'un comme l'autre ne parvenaient pas à garder le silence. Les soupirs de plaisir ce transformait peu à peu en gémissement, puis en cris, l'un comme l'autre ils sentaient cette douce chaleur envahir leurs corps. Grace finit même par ce laisser tomber contre la table une nouvelle foi, alors que les mains de William ce glissait contre ses hanches qu'il tenait de nouveau fermement sans pour autant cesser ses coups de bassin. Il la fixait toujours avec ce regard alors qu'elle cambrait son bassin de plus en plus rendant l'acte bien plus intense. Ses cris d'extase lui donnait envie de continuer encore et encore, jusqu'à atteindre ce plaisir ultime. Foudroyer par cet orgasme des plus renversant, William ce retint au bord de la table, alors que son ex femme ce trouvait toujours allongé sur celle ci, les yeux clos. Bon sang, c'était renversant ! Il avait même du mal à retrouver ses esprits tellement ce moment avait était intense. Légèrement penché vers elle, il déposa encore une fois quelques baisers sur sa peau avant de ce redresser pour croiser son regard. Elle avait cette lueur si particulière dans le regard, celle après l'amour, cette lueur qui lui faisait comprendre combien elle l'aimait et combien elle ne voulait pas le perdre. Souriant faiblement, il ne trouvait pas les mots pour dire combien c'était ... génial ... combien ça lui avait manqué, combien il l'aimait. Elle non plus ne semblait pas trouver de mot pour décrire ce qu'ils venaient de vivre. Ce redressant doucement Grace vint de nouveau l'embrasser mais cette fois d'une façon beaucoup plus douce, amoureuse, c'était même un baiser tous ce qu'il y à de plus tendre. Prolongeant tout aussi tendrement qu'elle, il ferma même doucement les yeux pour savourer d'avantage. Reculant doucement son visage, il vint poser son front contre le sien, les yeux toujours clos avant de reprendre enfin la parole, maintenant qu'il était capable de dire quelques chose. - Tu m'as manqué ! Déposant sa main contre sa joue, puis sa nuque, il ouvrit de nouveau les yeux pour la fixer avec tendresse. - Tu me crois maintenant quand je te dis qu'entre nous c'est loin d'être finit !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Mar 18 Avr - 17:27


 

 
 


« Et si on était allé trop loin ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





Ce qu'ils venaient de vivre était probablement l'un des moments les plus intenses, les plus passionnels et les plus incroyables de sa vie. C'était comme une deuxième première fois qu'ils avaient partagée, à la différence que cette fois, elle avait conscience de tout ce que ce moment pouvait impliquer pour eux. Il n'était plus seulement son premier amour, elle le savait désormais. Il était son seul amour, le seul avec lequel elle pouvait terminer ses jours. Mais encore fallait-il qu'ils en soient capables. Elle avait perdu foi en leur couple durant si longtemps, Grace. Ce n'était pas en leur amour qu'elle n'avait pas confiance, elle avait conscience de la force des sentiments qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre. Ils venaient même de se prouver combien ils s'aimaient tous les deux. La passion qu'il y avait entre eux ne s'était jamais estompée... À vrai dire, c'était même tout le contraire... Cette passion les avait consumés, elle les avait détruits. Et elle avait peur, maintenant, qu'ils soient incapables de reconstruire leur couple. Leur amour était aussi passionnel que destructeur. Mais, à cet instant, c'était encore la passion qui les unissait. Elle avait cette sensation d'être une droguée qui avait cédé à la tentation, une droguée qui retrouvait son addiction. Et c'était un peu cela, en réalité. William avait toujours été sa seule addiction. Pendant six mois, elle avait tenté de se sevrer mais c'était pour mieux replonger en fin de compte. Encore allongée face à lui, foudroyée par le plaisir, elle peinait à retrouver ses esprits. Elle sentait les petits baisers de William contre sa peau qui parvenaient encore à la faire frissonner. Rouvrant les yeux pour le contempler, elle croisa tout de suite son regard. Elle le fixa durant plusieurs secondes avec cette intensité si particulière dans ses yeux émeraude. Elle avait tant de choses qu'elle aurait voulu exprimer à cet instant mais elle ne trouvait pas de mots assez forts pour décrire ce qu'elle ressentait. Et le regarder, cela ne faisait que lui donner cette envie de l'embrasser. Le cœur battant, elle avait encore la respiration saccadée lorsqu'elle finit par se redresser pour se rapprocher de lui. Elle avait besoin de retrouver ses lèvres, comme pour sceller l'instant qu'ils venaient de partager par un baiser des plus amoureux. William prolongea immédiatement son baiser avec beaucoup de douceur. Cette tendresse, il était bien le seul amant qu'elle avait pu avoir qui y avait droit... Mais il n'était pas un amant... Il était l'homme de sa vie. Profitant de ce doux baiser quelques instants, les deux anciens époux reculèrent finalement sans s'éloigner l'un de l'autre. Posant leurs fronts l'un près de l'autre, ils étaient encore extrêmement proches lorsqu'il reprit la parole. Ses mots déclenchèrent un petit sourire sur le visage de Grace. Il n'imaginait pas combien c'était réciproque, combien il lui avait manqué lui aussi. Elle se sentait revivre à ses côtés... Et pourtant, elle sentait peu à peu la peur l'envahir alors qu'elle retournait à la réalité. Laissant glisser sa main contre sa joue jusqu'à sa nuque, elle croisa à nouveau son regard, un regard si tendre... Bon sang, oui, ça lui avait manqué. - William... murmura-t-elle en guise de réponse à ses propos, comme hésitante sur ce qu'elle allait lui dire. Elle se souvenait à nouveau de leur divorce, de... Anastasia... Elle ne pensait pas devenir un jour la maîtresse de l'homme qu'elle avait épousé... - Qu'est-ce que... Qu'est-ce que ça signifiait pour toi ? Je veux dire que... Tu es avec une autre femme et... On s'est fait tellement de mal tous les deux... déclara-t-elle d'une petite voix alors que son regard était toujours plongé dans le sien. Elle avait envie d'y croire, tellement envie... Mais elle avait peur. Il avait toujours été la seule chose qui lui faisait peur. Posant sa main contre la joue de l'homme qu'elle aimait, la jeune femme la caressa avec délicatesse, comme sil était un trésor précieux, et c'était un peu cela au fond... - Et si... Ça ne marchait pas...? demanda-t-elle dans un murmure presque inaudible. Elle avait peur, mais il était bien le seul qui pouvait la rassurer.

  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Mar 18 Avr - 17:53



~ GRAAL~
"Et si on était allé trop loin ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La réalité allait sans doute les rattraper, bien plus qu'ils ne pouvaient le penser. Malheureusement après un moment comme celui qu'ils venaient de passer, ils étaient dans leur bulle mais le réalité finissait toujours par les rattraper. Will n'avait pas envie d'y penser, pas après ce qu'ils venaient de vivre tous les deux. Pourtant, il avait beaucoup de question en tête, il ne regrettait pas ce qu'il venait de ce passer, pas du tout au contraire il était même ravi de l'instant qu'ils venait de passer tous les deux. Seulement, qu'allaient ils faire maintenant ? Qu'est ce qu'ils devaient faire ? Ça voulait dire quoi ? Une simple pulsion ? Une envie ? Ou est ce de nouveau la promesse d'un amour éternel ? Le front posé contre celui de la jeune femme, William gardait le silence, les yeux clos. Il avait envie de profiter de ses quelques secondes de calme et de douceur pour ce poser les bonnes questions et surtout profiter d'elle ! Seulement, il reprit rapidement la parole en lui disant que cette fois elle ne pouvait pas dire qu'il n'y avait rien entre eux, pas après ce qu'ils venait de partager. Seulement qu'est ce que c'était alors ? De l'amour ? Oui ! Lui il était toujours éperdument amoureux d'elle et il n'avait plus envie de devoir vivre sans elle, il ne pourrait plus ce passer d'elle. Grace était incontestablement la femme de sa vie et sans elle il avait clairement l'impréssion de n'être qu'un moins que rien ! Un homme sans valeurs, rien du tout ! Ouvrant de nouveau les yeux pour plonger une nouvelle fois son regard dans le sien alors que sa main venait de glisser contre sa nuque, il la fixait comme si il avait peur de ce qu'elle allait lui répondre. Une autre femme ... soudainement il ce mit à penser à Anastasia et il ce sentait honteux de faire subir ce genre de chose à une autre femme, qui l'aime ... lui n'était pas du tout attaché à elle en faite il n'avait même pas de sentiment amoureux pour cette femme mais est ce une raison pour lui faire du mal de cette façon ? - Grace ... Approchant son visage pour lui voler un baiser, il reprit rapidement. - Elle ne représente rien pour moi, je n'ai pas envie d'avoir une histoire avec elle, je ne ressent rien ! C'est toi que j'aime Grace et j'arrive pas à voir ma vie avec quelqu'un d'autre que toi ! On à tous les deux fais l'erreur de ce faire du mal ! Je sais que c'est effrayant de ce dire que ça peur recommencer mais je t'assure que je ferais tous mon possible pour que ça n'arrive pas ! Fermant les yeux lorsqu'elle vint poser sa main contre sa joue, c'était comme si il voulait s'imprégner de cette douceur dont elle était la seule capable de lui offrir. Il aimait tellement sa tendresse, les simples petits gestes, un caresses, un sourire ou même quelques mots. Grace était surtout effrayé à l'idée que ça ne marche pas entre eux, elle ne voulait pas revivre le même enfer et il comprenait mieux que personne parce que lui aussi avait connus ça ! C'était affreux, douloureux et personne ne voulait vivre ça de nouveau ! - Ça marchera Grace, parce qu'on peu pas vivre l'un sans l'autre ! Je veux y croire, je regrette tous les jours ce qui c'est passé, le divorce, nos disputes stupides et toutes ses fois ou on c'est fait du mal !
Je ne supporte plus ton absence Grace ! Je pourrais pas sans toi !
Il n'y arrivait déjà pas ! Il avait réussi à donné le change mais il aurait finit par craquer. - Je ferais n'importe quoi pour que tu nous donne une seconde chance ! Je sais que c'est risqué mais ... tu m'aime !
Et tu peux pas lutter contre ça !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 6768
▵ arrivé(e) le : 19/11/2014
▵ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Mar 18 Avr - 19:18


 

 
 


« Et si on était allé trop loin ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était difficile de sortir de cette bulle dans laquelle ils étaient plongés… Ça l’avait toujours été. Mais ça l’était encore plus à cet instant parce qu’elle ne savait pas du tout de quoi leur avenir serait fait. Et c’était si facile d’oublier la réalité pour profiter de l’homme qu’elle aimait, pour savourer ce moment avec lui sans se poser de questions. Mais elle ne voulait pas avoir ce genre de relations avec lui, Grace. Elle ne pouvait pas parce qu’elle avait besoin de comprendre. Elle avait besoin de comprendre ce que ce moment avec elle signifiait pour William. Il lui avait dit qu’il l’aimait, qu’il regrettait avoir divorcé… Mais elle avait besoin de savoir ce qu’il pensait, maintenant qu’ils étaient passés à l’acte. Peut-être était-ce une simple envie qu’il avait eue, peut-être que c’était une pulsion due à leur passé et à tous les souvenirs qu’ils avaient en commun… Il y en avait plein, des ex qui passaient une nuit ensemble sans que leur vie ne change pour autant. Elle craignait qu’il finisse par regretter, et par retourner… Auprès de sa petite-amie. Grace, elle, ne regrettait pas. Elle était incapable de regretter un moment pareil alors qu’elle l’avait tant aimé. C’était surement l’un des moments les plus forts qu’elle avait pu vivre. Non, elle ne pouvait pas regretter. Même si ce moment n’était qu’un écart de conduite pour lui, elle ne regretterait pas. Elle le savait. Elle avait simplement… Peur. Ça lui arrivait, oui, à elle aussi. Elle pouvait avoir l’air forte et assurée, au fond elle était aussi vulnérable que n’importe quelle femme amoureuse. Et il avait toujours été son point faible, William. Elle était folle amoureuse de lui, elle l’aimait plus que sa propre vie… Mais elle avait peur, oui. Peur de ce qu’il allait dire, mais aussi peur de ce qui allait arriver. Pourtant… C’était elle, celle qui était perdue. En l’écoutant, elle pouvait réaliser à quel point il était sûr de lui, sur de leur couple. Il lui affirmait que c’était elle qu’il aimait, non sa petite-amie. Il semblait si sincère qu’elle ne pouvait pas douter de ce qu’il disait, d’autant plus que… Elle avait tellement envie d’y croire. Anastasia n’était qu’un moyen pour lui d’essayer de l’oublier, comme elle avait tenté de le faire de son côté avec tous ces hommes. Et ça la rassurait, Grace. Elle aurait pu se sentir mal d’avoir couché avec lui alors qu’il était encore avec elle. Elle aurait se sentir mal, peut-être. Mais elle n’y arrivait pas… L’amour qu’elle portait à William dépassait toute raison, toute logique, mais aussi toute morale. Elle savait depuis longtemps qu’elle était prête à aller bien trop loin, pour lui. Il parvenait à la rassurer au sujet de ses sentiments mais… Sur leur couple, c’était un peu plus compliqué. Elle craignait qu’ils se fassent souffrir une nouvelle fois. Elle craignait qu’ils n’apprennent pas de leurs erreurs mais les reproduisent jusqu’à se détruire définitivement. Elle ne s’en remettrait pas, pas une seconde fois. Approchant doucement sa main de la joue du jeune homme pour la caresser avec tendresse, elle lui fit part en même temps de ce qui lui faisait si peur… Le fait que cette deuxième chance ne fonctionne pas. Elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle regrettait ce qu’ils venaient de vivre, ou même qu’elle hésitait sur ses propres sentiments… Ils étaient clairs comme de l’eau de roche. La seule chose dont elle avait besoin, c’était qu’il la rassure. William n’était pas seulement sa faiblesse, il était aussi sa force. Et il le prouvait une nouvelle fois en trouvant les mots pour apaiser ses craintes… Et les mots pour la booster, aussi. – Moi non plus, je n’y arrive pas sans toi… murmura-t-elle en avalant difficilement sa salive. Et c’était vrai… Elle sentait bien qu’elle perdait pied, sans lui. Elle faisait n’importe quoi, avec n’importe qui. Il avait toujours été son équilibre, et sans lui, elle avait l’impression de se perdre elle-même. Se mordant la lèvre en entendant ses paroles suivantes, Grace lui adressa un timide sourire. Elle avait déjà trop lutté. – Je suis prête à essayer… Même si c’est risqué, ça en vaut la peine parce que… Je t’aime tellement William… confia-t-elle d’une voix plus assurée avant d’approcher son visage du sien pour lui offrir un baiser empli d’amour. Elle préférait tout affronter avec lui, que tenter de surmonter son absence.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3914
▵ arrivé(e) le : 12/11/2014
▵ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ Mar 18 Avr - 21:45



~ GRAAL~
"Et si on était allé trop loin ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Quelques jours plus tard La vie était redevenue en quelques jours un véritable compte de fée, plus rien à voir avec la vie qu'il avait mené il y à de ça six mois. Ils c'étaient enfin retrouvé du moins ils formaient de nouveau un couple tous les deux. Will avait mit fin à sa relation avec Anastasia le soir même ou il avait retrouvé Grace. Il n'avait pas eu besoin de réfléchir longtemps avant de lui dire que c'était finit entre eux ... même si il n'y avait rien eu quand même. La jeune femme n'avait pas mit longtemps avant de débarrasser ses affaires de chez lui et de disparaître de sa vie avec un gout amer. Autant dire qu'Anastasia n'avait pas était la seul à détester cette nouvelle mais ... peu importe. L'important c'est qu'ils étaient heureux tous les deux, à nouveau heureux. Malgré la crainte que ça ce passe mal entre eux, pour le moment le couple filait le parfait amour. Ils n'avaient pas décidé de revivre ensemble tous les deux jugeant qu'il était peu être un peu trop tôt pour précipiter les choses, mais ils ne passaient plus une seule nuit loin l'un de l'autre. C'était comme au début de leur relation, l'amour parfait, comme deux adolescent. Ils ce voyaient tous les jours, une fois chez l'un, une fois chez l'autre mais c'était clair ! Ils étaient de nouveau un couple, toujours divorcé oui ... mais un vrais couple. Peu à peu, ils retrouvaient les habitudes qu'ils avaient toujours eux, pas les mauvaises mais le genre de petites attentions, les petits surnoms, les visites surprise sur leur lieux de travail, les dîners romantique suivis des soirées puis des nuits qui vont avec. Ils retrouvaient avec plaisir ce que c'était d'être ensemble et surtout heureux. Ils ce fichaient de l'avis des gens, ils passaient pour le couple qui ne sait pas ce qui veut, une fois en crise puis divorcé, puis de nouveau ensemble ... bref à eux seuls ils excitait la curiosité des grosses têtes à l’affût des ragots les plus croustillants. Autant dire qu'en ce moment, dans les grandes soirées, leur couple avait le dont d'attirer l'attention mais surtout les messes basses. Personne n'avait oublié que Grace et le genre à multiplier les conquêtes lorsque son ex mari avait décidé de refaire sa vie avec une autre femme. Encore une fois beaucoup de rumeur cours comme quoi ce serait elle qui lui aurait forcé là main ou qui l'avait séduit à nouveau pour briser ce qu'il avait reconstruit, d'autre dise que leur amour avait toujours était difficile à comprendre et qu'ils n'allaient surement pas rester tous les deux longtemps ! Et d'autre disais qu'ils étaient le genre de couple libre ... enfin il y avait beaucoup de rumeurs à leur sujet. Will était dans sa petite bulle et ce fichait pas mal de ce qui pouvait de dire puisque ce soir encore ils étaient là, à cette soirée avec la femme de sa vie à ses côtés. Ils étaient là, main dans la main à profiter de cette soirée en compagnie de leur "amis" qui avait connus le couple heureux ainsi que le divorcé qui ne cessaient de leur dire. "Ça fait réellement plaisir de vous revoir tous les deux !" Dans ce genre de soirée ce n'était pas facile de savoir si la personne disait vrais ou pas. Mais William était bien trop dans sa bulle pour s'en inquiéter, il était bien trop heureux que Grace accepte de leur donner une nouvelle chance pour ce poser ce genre de question. Son verre dans une main, l'autre venait de glisser autour de sa taille alors qu'il ce trouvait juste derrière elle. - Tu es magnifique dans cette robe ! Murmura t'il au creux de son oreille avant de déposer un baiser contre sa joue. Ils étaient là pour cette soirée, un gala encore une fois le genre de soirée qu'il détestait mais pour elle, il avait envie de tout faire pour que ça marche entre eux sans travers cette fois ! Mais ça c'était loin d'être facile, surtout que quand tous allait bien entre eux c'était souvent d'autre personne qui venait gâcher ce bonheur un peu trop parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ

Revenir en haut Aller en bas

Et si on était allé trop loin ? ~ Graal ღ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-