AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Drop the mask ... pv. Eliot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Drop the mask ... pv. Eliot Sam 15 Avr - 17:23

Charlott quitte son appartement, abandonnant derrière elle un lit remplit de livres, de fiches, de cours, de fluos et stylos en tout genre, de son MacBook, seule chose qu'elle a pu sauver du naufrage de sa vie. Elle quitte sa petite soirée d'étudiante cherchant vainement à préparer son concours pour une autre vie. Une vie qu'elle n'assume pas. Une vie qu'elle voudrait laisser définitivement derrière elle. Mais le temps viendra. Sa vie dépendait de la réussite de ce concours.

Après un trajet en bus l'emmenant loin du centre ville, dans la périphérie où elle ne risquait de croiser personne qu'elle connaisse, elle arriva au wallace court motel. Il faisait nuit mais elle rentra par derrière avec des lunettes de soleil sur le nez et une capuche sur la tête. L'anonymat étant son bien le plus précieux dans ces moments là.

Ce soir, ça devrait être un bon soir. Enfin.. un soir un peu moins mauvais que les autres diront nous. Déjà, parce qu'elle était en salle. Et non sur scène. C'était rare, mais ça arrivait et c'était rafraichissant. En salle elle devait juste s'arranger pour faire commander les clients, les faire boire, les faire consommer. Elle n'était là que pour ça. Donner un peu de compagnie à des hommes en mal de vie affective. Elle n'avait pas d'obligation de toucher, ni de coucher. C'était sa limite. Quoi que des fois on lui proposait des sommes si folles qu'elle était plus que tentée. Une fois, on lui avait proposé trois fois le prix de son loyer juste pour une heure. Vous imaginez ? Trois mois sans stress, sans manger des pâtes tout les soirs, sans mentir à Jude en lui disant que bien sûr elle pouvait aller faire du shopping avec elle.

Charlott s'était rapidement préparée. Une sorte de nuisette en dentelle noire, transparente avec des froufrous au niveau de ses fesses blanches. Elle portait des hauts talons noirs. Elle avait attaché ses cheveux sans les dissimuler sous une perruque mais ce soir c'était particulier. Ce soir, c'était soirée masquée au wallace : salariés, employés, patrons et clients devaient venir le visage dissimulé. Et ça, ça lui plaisait. Non pas pour le côté sexy et mystérieux mais bien pour que personne ne la reconnaisse. Elle avait un rouge à lèvre rouge et mat sur les lèvres, des faux cils argentés et un masque noir comme en fer forgé.

Elle inspira un bon coup, regarda l'heure, il était temps de prendre son service. Elle se força à changer de vie, ne plus être elle même mais Lola, la strip teaseuse sexy et charmante, celle qui fait tourner la tête des hommes, libérées et amusante. Exit la Charlott discrète et timide. Elle n'était plus la même personne. Au bar, elle repéra un homme en costard, seule, qui regardait Andy danser sur la scène. Voila, ça serait lui. Ce soir en tout cas. D'une démarche chaloupée elle s'avança vers lui et une fois à son niveau elle posa une main sur sa cuisse. Entreprenante mais pas castratrice, juste ce qu'il fallait.

- Je parie que ce n'est pas votre première fois ici Monsieur...

Caché sous son masque, elle ne pouvait pas en être certaine. Mais elle espérait qu'il lui donne son identité rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 968
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Drop the mask ... pv. Eliot Lun 17 Avr - 22:44


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Eliot ne savait plus comment se dépêtrer de cette situation qui l’accablait au plus haut point. Lui qui n’avait jamais voulu s’impliquer dans une relation se retrouvait partagé entre deux femmes, deux personnes diamétralement opposées. Alors, il se concentrait sur le travail, évitant soigneusement de se retrouver tout seul avec son associée afin d’éviter tout malaise ainsi que les questions qui pouvaient leur brûler éventuellement les lèvres. A cela s’ajoutait sa cliente, qui lui avait clairement fait comprendre qu’il lui plaisait, et la réciproque était loin d’être fausse. Seulement, les cotés personnel et professionnel ne devaient en aucun cas être liés, d’un point de vue étique mais aussi moral. Le brun avait levé le nez de son dossier, en soupirant. Il en avait assez de faire semblant, faire semblant que rien ne le touchait, que personne n’avait le doigt d’entrer et rester dans son existence, de par la menace paternelle qui ne cessait de planer au-dessus de sa tête. La terrible épée de Damoclès, en quelque sorte. L’arrivée d’un mail attira son attention. Un fichu spam à coup sûr. Le nom du Wallace attira son regard, non ce n’était nullement une erreur, et sa curiosité l’emporta sur le reste. Il avait cliqué, découvrant ou du moins se rappelant de la soirée masquée qui s’y déroulait. En avait-il entendu parler ? bien évidemment, mais il avait quelque peu oublié, sans doute parce qu’il n’était un adepte ou un accro à ce genre d’établissement bien qu’il s’y soit déjà rendu à quelques reprises. Toutefois, le comportement de certains hommes à l’égard des filles le révulsait littéralement, parce que considéré la femme comme un morceau de viande, très peu pour lui. Étant prêt à mettre le fameux courriel dans la corbeille, il n’avait pu que le relire, en se disant que c’était sans nul doute un signe du destin afin de lui changer les idées et le divertir. Se pressant d’aller prendre une douche et d’enfiler le costume qu’il avait soigneusement préparé, il avait réussi à trouver le masque qu’il avait gardé d’une précédente soirée. Ne réfléchissant plus, Eliot s’était empressé de prendre sa voiture et se rendre à l’établissement en question, dans lequel il était entré et s’était installé. Une femme avait attiré son attention, et si ses souvenirs étaient bons, il s’agissait d’Andy, un corps de rêve, une danse sensuelle qui avait eu le don d’éclipser les quelques soucis qui avaient perdu de leur importance. Avec son masque, il n’était plus Eliot Cane Stevens, l’avocat. Il était un homme comme les autres, et cela en était plaisant. Le brun avait alors senti une main sur sa cuisse, lui faisant alors tourner la tête vers cette blonde dont le visage était caché sous un masque noir. Il ne put qu’arquer un sourcil, avant de la regarder plus attentivement. Sa voix lui disait vaguement quelque chose, à moins que cela ne soit qu’une idée. Un sourire apparu sur ses lèvres. « El. Simplement El. Et ce n’est pas la première fois, en effet. Je peux vous offrir un verre ? à moins que vous ne soyez occupée ailleurs. » . Sa tenue était des plus sexy, qui risquait d’affoler plus d’un homme, il en avait pleinement conscience. « je parie qu’habituellement vous êtes sur scène… » , s’amusa-t-il à lui glisser à l’oreille, profitant par la même occasion des effluves de son parfum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Drop the mask ... pv. Eliot Jeu 27 Avr - 22:06

Monsieur... Monsieur... Non mais n'importe quoi ! Pourquoi elle avait dit ça hein ? C'est pas du tout sexy "monsieur". Pourquoi pas "monseigneur" ou "damoiseau" ? Il allait la prendre pour une vieille coincée. Bon, à la base, elle était pas loin d'en être une hein. De toutes ses copines, ses soeurs, ses cousines... elle était sûrement la plus.. comment dire ça... conventionnelle ? A Charlott, ça lui allait bien d'être conventionnelle. Mais disons que Lola, la strip teaseuse qui devait gagner son salaire ne pouvait pas se le permettre. Alors elle allait devoir rattraper le coup et mettre le paquet. Vraiment.

Au moins, ça ça un peut marché puisqu'il lui donne son nom. "El". A moins que ce soit un surnom ? Je n'en sais trop rien et même si naturellement la curiosité me pique je me force à me dire que je m'en fou. Même si... bizarrement, j'ai une impression de déjà vu. Pourtant je ne suis que trop rarement en salle et la dernière fois je me suis grillée de la pire des manières, mais ça, c'est parce que c'était Maëven. Qu'elle chance il y avait il que je croise encore une connaissance ici ? Les statistiques étaient dans mon camps.

Charlott remonte doucement la main sur sa cuisse pendant qu'il lui propre de lui offrir un verre. Ah non, décidément, ce n'est pas la première fois. Il sait comment les choses fonctionnent ici. Derrière son masque, elle souris. Ce sourire à la fois attendrissant et aguicheur. Il n'y a qu'elle qui en a le secret. Elle se rapproche un peu, se collant à lui doucement tandis qu'elle répond :

- Avec plaisir, je ne dis jamais non quand le verre est offert par un si bel homme.

Mensonge, mensonge éhonté. D'habitude quand un homme me propose un verre je fuis comme la peste en prétextant avoir à faire ailleurs. Souvent je demande à Jude de m'appeler, histoire de m'esquiver. Ca marche plutôt bien. Maintenant elle comprend, vu que je suis mariée avec son frère. Mais avant elle me trouvait folle de ne jamais laisser aucun mec tenter sa chance. Et puis, puisqu'il suppose qu'elle est occupé ailleurs elle ajoute :

- Je peux être à vous toute la soirée si le coeur vous en dit.

Le coeur ou autre chose. Elle n'est pas stupide non plus. Il se penche vers elle. Elle se force à ne pas tressaillir. Leurs joues se touchent. Le contact est... agréable. Bizarrement. Il suppose qu'elle est sur scène d'habitude. Il est doué. Ou habitué. Ou les deux.

- Bien vu, qu'est ce qui vous a mit la puce à l'oreille ?

D'un doigt, elle touche l'extérieur de l'oreille, descend jusqu'au lobe et continue de faire glisser son doigt dans le cou de l'homme. Et ce n'est presque pas si désagréable que ça...
Revenir en haut Aller en bas
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 968
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Drop the mask ... pv. Eliot Jeu 18 Mai - 11:57


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Se retrouver dans cet établissement n’était peut-être pas des plus recommandés surtout avec la doule profession qu’il menait, mais peu importait à cet instant précis. Il était évident qu’il pensait surtout à se changer les esprits, et ne plus penser une seule seconde aux deux femmes qui accaparaient son esprit de manière bien différente. il ne cherchait pas à se poser les questions redoutées, en se demandant comment il avait pu en arriver là, à être partagé, à être un homme normal qui pourrait éventuellement s’attacher. Non, il avait monté trop de murs autour de lui pour voir tout s’effondrer en un temps record. Assis sur ce tabouret profitant du spectacle qui lui était offert, le brun n’avait pu que sourire en voyant arriver cette blonde dont le corps en aurait fait pâlir plus d’un et faisait naitre des envies des plus intéressantes et intimes. Non, il ne pouvait pas penser de la sorte, surtout s’il tenait à rester du bon coté de la barrière. Il avait parfaitement conscience de la manière dont cela se passait, et il remerciait le port de masque pour cacher son identité. Alors ce n’était pas une raison pour sonner son véritable prénom et venir mettre en péril tout ce pour lequel il s’efforçait de se battre jour après jour. Un simple surnom suffirait, et une invitation à se joindre à lui avec un verre. Ce n’était pas mal pour commencer. « Et je ne dis jamais non à une si belle compagnie » , renchérit-il, avec un sourire plus que charmeur. Eliot ne cherchait pas à savoir si la jeune femme lui disait la vérité ou non, à vrai dire, il s’en fichait éperdument, préférant largement jouer une comédie flatteuse que de se triturer les méninges pour de telles raisons. La suite s’était montrée des plus intéressantes, et il avait alors levé le doigt afin que le barman lui apporte un nouveau verre. N’était-ce pas ce qu’il lui avait proposé ? Alors qu’elle se collait à lui et faisait des propositions dignes de cet endroit. « Toute la soirée ? Hum le cœur m’en dirait bien en effet » . Pourtant, il laissait planer le suspense, ne rajoutant rien du tout. non, il s’était juste contenté de venir lui glisser à l’oreille quelques paroles, en émettant l’hypothèse qu’elle devait habituellement se trouver sur scène. Eliot avait cette impression curieuse, un ressenti qu’il n’était pas en mesure d’expliquer, mais ce corps ne lui était pas méconnu. Les doigts de la jeune femme glissaient sur sa peau, et il ne put que poser son regard sur elle, en se mordillant la lèvre. « je ne sais pas, une intuition ou l’impression de n’avoir jamais pu avoir un tel contact auparavant, comme si la tentation s’était présentée à mes yeux sans que mon corps n’ait le droit à un contact si agréable. » . il ne fit aucun geste déplacé, se contentant de boire cul sec le verre qui était en sa possession. Approchant son visage de son cou, il souffla sur la partie de ce corps magnifique avant de lui murmurer « vous comptez jouer avec le feu ou c’est un moyen de faire enrager tous les autres hommes ? et si vous me disiez votre prénom et que j’acceptais votre proposition ? » . son parfum était délicieux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Drop the mask ... pv. Eliot Sam 17 Juin - 18:16

Si la Charlott en elle est état de mal être total, la Lola qu’elle joue est comme un poisson dans l’eau. Le charme, la drague au corps à corps, c’est un peu son domaine, son élément maintenant. Il y a encore quelques moi, l’idée d’approcher un homme l’effarouchait mais aujourd’hui, une furieuse envie d’indépendance jouissait en elle. Elle se sentait pas si mal, là, désirable, désiré. Et elle se surprend même à se dire que ce mec est tout aussi désirable qu’il n’en avait l’air de loin. Ca lui était déjà arrivé d’approcher un homme qui avait l’air bien de loin et qui se révélait être un véritable porc, un vrai connard de près. Là, elle semblait avoir gagné le gros lot. Top.

Alors, Charlott sourit, elle prend bien volontiers le verre que l’homme a commandé pour elle. Elle prend la paille entre ses lèvres et aspire le liquide sucré en plantant ses yeux bleus dans les yeux bruns du jeune homme. Bizarrement, ses iris lui paraissent familier. Mais de la manière où le familier est confortable, réconfortant, rassurant. Pas gênant. Elle sourit, elle sourit en se rapprochant un peu plus de son corps si c’est possible tandis qu’il lui confirme qu’il passerait bien la soirée avec elle. Proie facile. Ou porte feuille remplit. Les clients d’ici savent le prix d’une petite représentation privé. C’est si cher que ça frise le ridicule. Mais au plus il paye, au plus elle gagne, alors elle ne s’en plaindra pas et son propriétaire non plus.

- Et qu’est ce qui te ferait plaisir ? Une petite représentation rien que pour toi ?

En parlant de représentation, il a visé terriblement juste en supposant qu’elle était d’habitude sur cette scène, sur cette barre de pole dance. Et il exprime ça de manière tout à fait charmante en plus, il sait parler, El’. Surement un littéraire, un écrivain ou quelque-chose comme ça. Après une nouvelle gorgée de la boisson du courage, elle prend le temps de chercher ses mots. Elle sait qu’un mec éloquent aime qu’on lui réponde à son niveau.

- Donc, j’en conclue que voir de loin n’était pas suffisant.

Il boit cul sec. C’est un signe ? Un signe qu’on passe à autre chose ? Changement d’étape ? Elle n’en sait rien. Elle sai juste que si elle doit l’inciter à le suivre, c’est lui qui doit faire le premier pas. Le patron est formel là dessus, un homme qui réclame est un homme conscient qu’il paiera qu’il dit. Alors, elle, patiente, elle sourit. Ce sourit charmant, charmeur même, celui qu’elle sert quand elle veut quelque-chose. Et finalement, elle en est presque a vraiment le vouloir. Parce que ce mec à un truc, un truc qui lui parle, qui résonne positivement en elle. Si elle savait… Il parle, contre son oreille, elle ne peut s’empêcher de contenir un frisson. Un vrai. Pas un frisson feint, est ce qu’on peut seulement feindre ce genre de sensation ?

- C’est une condition ? Mon prénom contre une soirée privée ? Dans les deux cas vous y gagneriez, ce n’est pas très équilibré comme proposition.

Cette fois, c’est mon regard et mon sourire amusé, joueur, qui s’installe sur mon visage. L’espièglerie est une arme de séduction comme une autre et ce soir j’ai bien l’intention d’actionner tout les leviers à ma disposition. Sans mauvais jeu de mot évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
VIEILLE CROUTEd'Always Love.
avatar
VIEILLE CROUTE ∞ d'Always Love.

en savoir plus sur moi
▵ posts : 968
▵ arrivé(e) le : 09/10/2015
▵ avatar : Tyler HOT Hoechlin

MessageSujet: Re: Drop the mask ... pv. Eliot Lun 10 Juil - 23:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Eliot en avait assez, assez de cette situation qui le mettait clairement dans une position délicate et qui bouleversait littéralement son esprit. la preuve était qu’il en était arrivé à se rendre dans ce club où les mœurs étaient plus que légères, du moins c’était ce que disaient les plus chastes. Un bon spectacle pour l’empêcher de penser, plutôt que de tourner en rond dans son appartement ou au club. C’était préférable, surtout qu’il ne regrettait rien, surtout avec la présence de la belle jeune femme qui était venue l’accoster et qui lui faisait des propositions plus qu’alléchantes. A vrai dire, il savait que c’était son métier, et il ne pouvait que sourire, jouant, entrant dans ce jeu. Le brun avait commandé un verre pour la demoiselle, avant que leurs regards ne se retrouvent plongés l’un dans l’autre. Eliot avait bu une gorgée, avec cette intime conviction que cette femme lui était relativement familière, sans qu’il ne puisse vraiment mettre le doigt dessus. Il se doutait que cela lui reviendrait, mais quand ? telle était la question. Le fait qu’elle se colle à lui, lui donnait des frissons, et il n’avait pu qu’acquiescer d’un signe de la tête, un sourire plus qu’intéressé aux lèvres. Il ne se faisait pas d’illusions, bien que son physique soit relativement avantageux, ce n’était pas ce détail qui intéressait particulièrement les dirigeants du club. Non, c’était plus son portefeuille sur lequel tout le monde lorgnait, et pour l’instant il s’en moquait éperdument. « Ça serait très intéressant, et je ne pourrais surement pas refuser. » . Et puis, son flair avait pris le relai, en émettant l’hypothèse qu’elle devait se trouver habituellement sur scène, et visiblement il ne s’était pas trompé, pas de mystère, enfin pas réellement, heureusement lui comptait bien cacher son identité, ce qui expliquait l’emploi de son surnom. Certes, il aurait très bien pu utiliser son second prénom, mais cela n’aurait pas été amusant. Non, et puis, la demoiselle avait répondu, l’intriguant davantage. Elle cherchait ses mots, ce qui avait le don de lui plaire, mais Eliot savait pertinemment qu’il n’y aurait nullement besoin de faire connaissance, non. Il avait secoué la tête, en murmurant « non, pas trop. Et surtout pas ce soir » . Le brun avait sondé son regard, avec insistance, comme pour renforcer ses propos. A vrai dire, il ne tenait pas particulièrement à épiloguer éternellement ou parler de la pluie ou du beau temps. La preuve en était par sa manière de boire cul sec son verre, pour montrer qu’il n’était pas là pour rigoler, et qu’il n’était pas un petit joueur. L’avocat avait murmuré quelques paroles à son oreille, comme pour accentuer le tout, et il ne pu que l’observer. Sa réponse ainsi que son comportement étaient plaisants, au point qu’il répondit à son sourire avec sincérité, curiosité et… une envie de poursuivre, de vraiment passer une soirée en privé en sa compagnie. Se levant de sa chaise, Eliot avait posé une main tout près de celle de l’employée du club. « Non, ce n’est nullement une condition. Mais vous appelez la mystérieuse inconnue est loin d’être pratique. Et je dirai même qu’il serait temps d’y aller, je veux dire en soirée privée. Mais par contre, …. » , il s’était à nouveau penché vers la jeune femme, pour murmurer à son oreille « quelles sont les conditions ? je veux dire les limites à ne pas franchir, histoire de ne commettre aucun impair et nous mettre dans de sales draps » . Il avait éclaté de rire, en se reculant légèrement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Drop the mask ... pv. Eliot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-