AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 297
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Mar 18 Avr - 20:48


No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Personne ne peu prévoir ce genre de chose, personne ne s'y attend et pourtant ça arrive plus vite qu'on ne le pense. Aujourd'hui, la journée c'était plutot déroulé convenablement. Judy avait réussi à passer la journée dehors sans trop paniquer, en faite ça faisait déjà depuis plusieurs jours qu'elle ou Julia n'avait pas eu de nouvelle de son ex mari John, pensant naïvement qu'il avait quitté la ville sans lui dire quoi que ce soit en espérant simplement qu'elle continue à paniquer en pensant le savoir toujours prêt d'elle. Malgré tous, Judy était encore très méfiante et dès qu'elle sortait d'un endroit elle ce réfugier tous de suite à sa voiture ou rentrait tout de suite chez elle c'était tout de même plus prudent. Elle avait tenue sa promesse et tenait sa fille sa courant si jamais John venait à refaire surface tous comme Julia lui disait quand ça n'allait pas. Leur dernière conversation l'avait tout de même fait comprendre que Julia voulait la protéger autant qu'elle le voulait et donc à deux elles étaient beaucoup plus forte que dans leur coin. Justement, ce soir Judu devait passer la soirée avec elle, encore oui ... elles ce voyaient assez souvent depuis qu'elle était en ville à sa plus grande joie même si c'était pour veiller l'une sur l'autre. Après un cours de yoga, Judy avait fait quelques courses pour la soirée avant de passer sa journée en ville puis enfin rentrer chez elle. La soirée serait surement calme et Judy ce sentait de moins en moins menacé même si elle était bien loin de douter qu'un individu allait tout changer. Il était 21h00 à peu prêt, Julia l'avait prévue qu'elle ne serait pas là en avance pour leur soirée entre mère et fille, la nuit commençait déjà à tomber et la rue ou elle vivait était de plus en plus sombre. Comme toujours Judy s'enfermait chez elle, rideaux fermé et très peu de lumière. Elle ce trouvait dans la cuisine en train de préparer le repas pour la soirée avec un petit fond de musique et un verre de jus de fruit devant elle alors qu'elle était en train de découper des légumes. Les cheveux négligemment attaché en queue de cheval, elle chantonnait doucement l'air de la musique qu'elle connaissait si bien. Un couteau dans la main, elle prenait le temps de lire des explications de sa recette qu'elle avait sous le nez jusqu'à ce qu'elle entende la porte d'entrer s'ouvrir très doucement. Sans réellement y prêter attention, Judy attrapa simplement son verre pour en boire une gorgée en répliquant d'une voix joyeuse. - Tu n'as pas oublié tes clés cette fois ! Ou alors c'était elle qui avait oublier de verrouiller la porte. Mais sans réellement s'en soucier, Judy était vraiment sur que c'était sa fille qui venait de rentrer et non ... son pire cauchemars. Reposant son verre sur la table, elle continuait sa cuisine avant de reprendre. - J'espère que tu aimera ce que je prépare ça m'a prit une bonne partie de la soirée ! Dit elle à la personne qui venait d'entrer. - Julia ? La musique ce coupa, ou plutot quelqu'un venait d'arrêter le CD ce qui attira tout de suite l'attention de la jeune femme qui releva tout de suite les yeux en direction du salon qui était plongé dans la peine ombre. Avalant difficilement sa salive, elle serra doucement le couteau qu'elle avait dans la main en sentant déjà cette sueur froide dans son dos. - Julia ? Répéta t'elle alors qu'une ombre venait de traverser la pièce, large d'épaule, grand, c'était un homme et non sa fille. Bordel ! Là c'était le moment de paniquer ! Incapable de bouger elle restait là derrière cette table alors que l'ombre s'approchait de plus en plus de la porte ouverte de la cuisine. Reculant par réflexe contre le meuble qui ce trouvait derrière elle, Judy fixait cette ombre avant de voir John ce pointer dans l'encadrement de la porte. - Bonsoir Judy ! Elle n'avait qu'une envie, fuir ! Mais est ce vraiment possible ? Le fixant alors qu'elle avait du mal à déglutir elle serrait d'avantage le couteau qu'elle avait dans la main. Respirant l’appétissante odeur qui émanait de la pièce John reprit en souriant. - Tu n'as pas perdu tes talents de cuisinière ! Dit il en s'approchant du plat qu'elle était en train de préparer. - Qu'est ce ... qu'est ce que tu fais ici ! Dit elle en tournant autour de la table alors qu'il s'approchait. - Dans d'autre circonstance on aurait pu dîner tous les deux, toi, moi .. un bon verre d'un bon vin, parlant de notre avenir tous les deux ... Posant son regard sur la porte de la cuisine, elle avait envie d'y aller, en courant le plus possible mais John ce retourna vers elle et reprit avec un air amusé sur le visage. - N'y pense même pas, je t'aurais tué avant que tu ne franchisse cette porte ! Prenant une grande inspiration elle s'approcha de la porte, il fallait qu'elle prenne son courage à deux main. - Alors ... tu es là pour ça ! Me tuer ! Conclu elle d'une voix tremblante. Éclatant d'un rire franc John ce pencha doucement au dessus de la table alors qu'elle lui faisait face. - C'est le but mais avant ... je compte profiter de ta présence ! Dans un excès de folie, Judy balança le couteau qu'elle tenait dans ta direction avant de pousser la table puis partir en courant en direction du salon pour tenter de sortir mais malheureusement pour elle, John ne mit pas longtemps avant de la rattraper et la plaquer au sol avec lui au dessus d'elle. Criant autant qu'elle le pouvait, elle tentait de le repousser, mais Judy, avec sa force de moineau ne pouvait pas grand chose contre cette armoire à glace. Elle crier, de toute ses forces alors que John la plaquait au sol tentant de l’immobiliser. - Chut ... chut ... Dit il en approchant son visage du sien. - Chut, arrête de crier ... personne ne va venir t'aider ! Tu es seule, toute seule ... et tu va crever ici ! Arrêtant enfin de crier elle le fixait droit dans les yeux. - Tu va pas t'en sortir John ... - Qui va me suspecter ? Une ancienne drogué sois disant sevré qui ... replonge et meurt après avoir abusé sur la marchandise ! Tu va surtout passer pour celle que tu as toujours était Judy, une drogué incapable d'arrêter ! Ce débattant encore une fois elle parvint à lui donner un coup pour ce lever mais rapidement, trop rapidement il la rattrapa par la jambe, ce qui fit trébucher et heurter le sol un peu trop violemment puisqu'elle perdis connaissance. - Espèce de garce !

Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'elle revient enfin à elle, sentant cette douleur affreuse, son crâne ... bon sang elle avait l'impréssion d'avoir était piétiné par un troupeau. Ouvrant péniblement les yeux, elle était dans ce qui semblait être sa chambre, attaché à la chaise de son bureau, les nœuds étaient tellement serré qu'elle avait l'impréssion que ça lui coupait la circulation. - Tiens tiens, la belle au bois dormant est de retour ! Ta fais une sacrée chute ! Levant les yeux vers lui, elle tenta de ce détacher comme elle le pouvait mais elle était tellement ficelé à sa chaise qu'elle parvenait même pas à bouger. - Tu te réveille au meilleur moment ! Attrapant le tabouret qui ce trouvait juste à côté, il s’installa juste en face d'elle avant de relever la manche de son pull qu'elle portait. - John ... détache moi ... Dit elle faiblement alors que John venait venait d'attacher un élastique autour de son bras puis sortir une seringue de sa la poche de sa veste. Il piqua l’aiguille dans une petite fiole puis posa les yeux sur Judy. - La meilleur came ... rien que pour toi ! J'y ai mis le prix ! Tu va adorer ! Dit il avant d'approcher de son bras pour tenter d'y trouver une veine. - Non ! Non ! Arrête fait pas ça ! John arrête ! Ce débattant encore une fois autant qu'elle le pouvait, elle hurlait, elle criait, elle faisait même bouger cette putain de chaise ou elle était ficelé. Ce qui avait don d'agacer son ex mari qui finit par ce lever et envoyer balader le tabouret sur lequel il était assis avant de la frapper violemment au visage ce qui la renversa de sa chaise. - Arrête de hurler ! Cria t'il alors qu'il sorti de sous sa veste une arme à feu avant de la pointer vers elle. - Je peux aussi t'achever de cette façon ce sera plus simple ! Le fixant, elle s'arrêta tout de suite de crier alors il s'approcha pour l'aider à ce relever. Toujours attaché sur sa chaise, il rattrapa la seringue avant de lui sourire. - Bon, cette fois tu ne bouge pas ! Avec une dose comme ça tu va planer pour l'éternité ! Les yeux en larmes, elle n'avait même plus la force de lutter elle le suppliait presque simplement d'arrêter. - John je t'en supplie ... arrête ! Fait pas ça ... Levant les yeux vers elle, il ce mit à sourire avant de repousser ses cheveux qu'elle avait devant le visage. - Je ne veux pas que tu vois ce que j'ai promis pour ta fille ! Il ne croyait pas si bien dire ... puisque justement quelqu'un venait d'entrer et il ne s'attendait surement pas à ce que ce soit ... Julia.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2575
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Mar 25 Avr - 21:53


 

 
 


« No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C’était un jour comme un autre. C’était censé être un jour comme un autre. C’était ainsi que la journée avait débuté en tout cas. Réveillée très tôt pour un rendez-vous pour une émission de radio, Julia avait passé la matinée à répondre aux questions d’un journaliste concernant son album, sa carrière mais aussi sur sa vie personnelle. Sur ce point, parler d’elle-même était un peu plus difficile pour une jeune femme qui avait toujours détesté ça. Elle pouvait être souriante et joviale, elle était toujours adorable et très attentionnée quand il s’agissait des autres. Mais elle avait plus de mal à se confier sur elle. Elle était comme ça depuis son adolescence, et plus particulièrement depuis ce que John lui avait fait endurer. En subissant ses abus durant tout ce temps sans briser le silence, la jeune femme avait appris à tout garder pour elle. Elle s’était longuement renfermée sur elle-même. Et si, aux yeux des autres, elle paraissait toujours si enjouée, elle avait cette blessure en elle qui ne cicatriserait jamais complètement. Elle en avait pris davantage conscience encore ces dernières semaines, en faisant face au retour de son pire cauchemar dans sa vie. Se retrouver face à son ancien beau-père avait été une épreuve de taille. Elle avait pu évacuer un peu de toute cette haine qu’elle ne soupçonnait pas elle-même, seulement il était toujours là… Tapi dans l’ombre. Il se cachait quelque part à Wellington, dans l’attente de leur tomber dessus, à elle et Judy, au moment où elles s’y attendraient le moins. Elle espérait pourtant, tout comme sa mère, qu’il soit parti… Mais elle avait cette désagréable intuition en elle. Ce sentiment que, non, il n’était pas aussi loin qu’il voulait le faire croire. Pourtant, ni l’une ni l’autre ne pouvaient réellement faire quelque chose pour sortir de cette situation. Elles devaient se contenter de subir tout ce stress et cette angoisse avec l’espoir qu’il ne réapparaisse pas dans leur champ de vision. Ce n’était vraiment pas facile de vivre avec cette sensation, cette boule au ventre chaque jour. Le seul point positif dans toute cette histoire, c’était sa relation avec sa mère. Elles s’étaient retrouvées depuis quelques mois déjà, toutes les deux. Mais elles ne se voyaient pas aussi souvent, elles ne se parlaient pas aussi souvent que maintenant. La venue de John en ville les avait considérablement rapprochées l’une de l’autre. A nouveau, Julia pouvait dire qu’elle avait pleinement la sensation d’avoir une mère. Cela n’était pas arrivé depuis des années, depuis son enfance en fait. C’était étrange, car c’était John qui les avait séparées, et finalement, c’était contre lui qu’elles s’unissaient à nouveau. Elle était incroyablement attachée à Judy, tellement qu’elle avait même plus peur pour elle que pour elle-même. Elle avait même fini par s’emporter contre elle après leur confrontation avec John, pour lui faire comprendre qu’elle voulait la protéger de ce monstre sans cœur. Mais, depuis ce jour-là, on pouvait dire que les deux femmes étaient plus proches et unies que jamais. Ce soir, d’ailleurs, elles devaient dîner ensemble. C’était devenu presque une habitude pour la chanteuse de passer chez sa mère après sa journée de travail. Cette fois, elle revenait d’une longue après-midi durant laquelle elle avait tourné son clip… Son premier clip officiel. Le tournage avait été quelque peu éprouvant mais elle avait surtout été sur un petit nuage. Elle savait la chance qu’elle avait, elle savait combien elle devait savourer chaque seconde. Elle était heureuse, et fière aussi. Elle était pressée aussi de retrouver Judy pour lui raconter tout son après-midi en détails. Et c’était le cœur léger que la chanteuse se dirigeait jusqu’à la demeure de la grande blonde à pied. Il fallait peut-être qu’un jour, elle se décide à avoir son permis de conduire. Mais elle n’avait vraiment pas le temps en ce moment, et peut-être aussi qu’elle n’avait pas réellement l’envie non plus. Marcher la nuit et profiter de l’air frais lui faisait du bien, cela lui permettait de se ressourcer. Après la journée qu’elle avait passée, elle en avait bien besoin. Et puis, la maison de Judy n’était vraiment pas loin. Après quelques minutes seulement, elle arrivait déjà devant la porte d’entrée. Comme à son habitude, l’habitante des lieux avait tiré tous les rideaux. Guère surprise, la belle brune tenta d’ouvrir la porte d’entrée, constatant rapidement qu’elle n’était pas fermée. Ça, c’était un peu plus étrange. Entrant dans la maison, elle s’apprêtait à manifester sa présence lorsqu’elle entendit un cri, des voix, des sanglots même. Elle aurait pu appeler la police, elle aurait pu partir et prévenir n’importe qui… Mais c’était de sa mère qu’il s’agissait. Sans réfléchir une seconde, Julia se précipita en direction des bruits, pour finalement arriver dans la chambre de Judy et voir… L’une des pires scènes de sa vie. Il y avait sa mère, assise et ligotée sur une chaise face à… John, une seringue à la main. Il allait la droguer, il allait… La tuer. A cet instant, quelque chose vrilla dans la tête de la jeune femme. Comme si, soudain, elle n’était plus elle-même. Plus tard, elle s'en souviendrait encore et encore, de ce moment où tout avait basculé, ce moment qui allait tout changer en elle. Sans attendre un instant, elle s’avança précipitamment jusqu’à lui pour le tirer en arrière. – Laisse-là ! Elle parvint à l’écarter quelque peu mais il avait plus de force qu’elle, bien plus. D’un revers de la main, il la poussa de sorte qu’elle recula et manqua même de tomber. – Tiens donc… Je vais avoir les deux pour le prix d’une ! lâcha-t-il avec un sourire perfide sur le visage avant de la pousser violemment contre le lit. Il s’installa à califourchon sur elle pour la bloquer alors qu’elle tentait de se libérer de toutes ses forces. – Ça me rappelle le bon vieux temps, ça... N’est-ce pas ma jolie ? Il la dégoutait, il l’effrayait… Elle avait les larmes aux yeux alors qu’elle tentait de se débattre comme elle pouvait, tout ça sous les yeux de Judy qui était désespérément attachée à cette chaise. – Je voulais d’abord m’occuper de ta mère mais si t’es si impatiente, on peut toujours arranger ça tu sais. Il laissa tomber la seringue sur le matelas pour saisir le tee-shirt de Julia et le relever. – C’est encore mieux finalement… Tu entends ça Judy, tu vas me voir m’occuper de ta fille et après… Il n’eut pas le temps d’en dire davantage parce que, profitant que son regard s’était tourné vers Judy, et ainsi son attention aussi, la jeune femme venait d’attraper la seringue qu’il avait préparée pour la lui planter brutalement dans le cou. Sous le choc, et face à la dose violente contenue dans la seringue, il s’effondra presque tout de suite sur le sol la libérant enfin. Le cœur encore battant à vive allure, Julia se redressa rapidement pour se précipiter jusqu’à sa mère sans attendre. – Maman… lâcha-t-elle d’une voix bouleversée, encore chamboulée par ce qui venait de se passer. Elle avait les larmes aux yeux, la respiration saccadée et cette boule dans la gorge comme si elle allait craquer à tout moment. Mais ce n’était pas le moment de craquer, pas alors que John pouvait encore s’en prendre à elles… En tout cas, c’était ce qu’elle croyait. Détachant avec empressement les liens de sa mère, elle voulait la libérer au plus vite pour qu’elles sortent de ce cauchemar, et pourtant…




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 297
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Mar 25 Avr - 22:32


No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Attachée sur cette putain de chaise, Judy faisait tout son possible pour ce détaché, du moins elle avait tenté de lutter, elle avait tenté de ce libérer de cette emprise jusqu'à ne plus avoir la force de le faire. Elle avait mal au crâne à cause de la chute qu'elle avait fait quelques minutes plus tôt, elle sentait son sang couler le long de sa joue, sa vision troublé par ses larmes et le regard si froid et sombre de son agresseur. Elle le fixait avec terreur alors qu'elle ce trouvait là à sa merci. Elle était son jouet, elle était à sa merci et ça, John l'avait bien comprit puisqu'il comptait bien profiter de cet instant pour la torturer. Il lui parlait, il la provoquait, il lui faisait mal et elle ne pouvait rien faire puisque à chaque fois qu'elle parlait un peu trop, il ce faisait un plaisir de la faire taire en lui collant une bonne gifle. Il la menaçait et Judy savait à quoi elle devait s'attendre ... elle sentait que sa fin était proche, qu'elle allait y passer et toute ses pensées étaient focalisé sur sa fille. Bon sang Julia ! Pourquoi n'avait pas t'elle pas était présente pour elle ! Pourquoi avait elle épousé cet homme ? Pourquoi était elle aussi fragile et incapable de protéger les gens qu'elle aime ? Pourquoi était elle aussi faible ! Aussi lâche ? Elle priait surtout pour que Julia ne ce montre pas ce soir ! Lui présentant cette seringue, Judy ce mit tout de suite à paniquer lorsqu'il l'approcha de son avant bras bien décidé à la tuer de cette façon. Une dose mortelle et personne ne ce doutera de rien ! Et c'était vrais ! Bon sang c'était vrais ! Tout le monde pourrait penser que ce n'était qu'un suicide. Dans une dernier espoir, Judy retrouva un peu de force au point d'essayer encore une fois de le repousser, de crier, hurler autant qu'elle le pouvait mais tout ce quelle gagna ce fut une nouvelle gifle pour la faire taire ! Encore une fois il la menaçait, mais cette fois il menaçait aussi sa fille. Il allait la tuer, elle était à bout de force ... et en voyant cette aiguille ce rapprocher de plus en plus de son bras, elle sentait déjà cette douleur envahir tout son corps alors qu'elle priait pour un miracle. Et ce miracle ... il était bel et bien là, juste devant elle et bien décidé à en découdre puisque lorsqu'elle ouvrit les yeux elle entendit la voix de sa fille et rapidement tous s’enchaîna devant elle. - Julia ! Non ! Va t'en ! Cours Julia ne reste pas là ! Elle était à la fois heureuse et paniqué de la voir ici ! Bon sang non pas elle ! Il fallait qu'elle tant qu'elle le pouvait encore. - Julia ! Sauve toi ! Elle la suppliait de s'en aller mais John la saisit rapidement avant de la pousser sur le lit. Toute la scène était en train de ce dérouler sous ses yeux et le pire c'est qu'elle ne pouvait rien faire pour empêcher ça ! Elle avait retrouver toute sa force et elle ce débattais autant qu'elle le pouvait sur cette maudite chaise, elle bougeait dans tous les sens, elle faisait même avancer la chaise à force de bouger mes les putains de liens ne voulaient pas ce détacher. Elle hurlait alors qu'il venait de relever le tee shirt de Julia, elle le menaçait en lui hurlant qu'elle allait le tuer ! Elle hurlait, elle appelait à l'aide alors que sa fille faisait tout pour ce débattre elle aussi jusqu'à ce qu'elle lui plante la seringue dans le cou et qu'il s’effondre à côté d'elle comme une masse sans réaction. En assistant à cette scène, Judy cessa tout de suite de hurler alors qu'elle fixait son corps immobile sur le lit. Puis releva les yeux vers Julia lorsqu'elle s'approcha d'elle pour la détacher. - Oh Julia ... Ce levant rapidement une fois débarrassé des liens, elle la serra contre elle, rassuré qu'elle n'est rien. - Tu n'a rien ! C'est fini, mon dieux Julia ... tu n'as rien ! Prenant son visage entre ses mains elle l'examina d'un regard rapide pour s'assurer que tout allait rien, excepter la peur qu pouvait ce lire dans son regard elle semblait aller bien, physiquement en tous cas. Puis, tournant la tête vers le lit, John était toujours allongé sur le lit, les yeux grand ouvert, la seringue enfoncé dans son cou qui avait soudainement prit une couleur violacé. Il était immobile, et Judy commençait peu à peu à ce rendre compte que ... que c'était loin d'être rassurant. Reculant de l’étreinte qu'elle avait avec sa fille, elle approcha doucement du lit avant de poser deux doigt contre son cou, il n'y avait aucun pouls. Fixant ses yeux grand ouvert, Judy avala difficilement sa salive avant de tourner la tête vers sa fille. - Il ... il est mort ! Comme une evident, une réalité plus que fatal ... Julia venait de tuer son pire cauchemars.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2575
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Sam 29 Avr - 21:35


 

 
 


« No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Jamais, elle n’aurait imaginé assister à une scène pareille. Jamais, elle n’aurait imaginé ressentir une haine pareille. En voyant sa mère ligotée à cette chaise, à la merci de ce monstre prêt à la tuer, ce fut comme… Comme si quelque chose avait craqué, en Julia. Elle sentait la panique, la peur mais aussi l’adrénaline et la rage la submerger. Elle n’entendit même pas les tentatives de sa mère pour l’inciter à s’échapper. Elle ne les entendit pas mais, il était certain qu’elle ne les aurait jamais écoutées de toute manière. Dans un élan instinctif, elle s’attaqua directement à son ancien beau-père pour l’empêcher d’approcher Judy. Les événements qui suivirent s’enchaînèrent à une vitesse vertigineuse, sans même qu’elle ne les comprenne. L’odeur de John, la violence de son emprise, les cris de Judy. Et l’effroi qui la submergeait à l’idée de revivre ce qu’elle avait déjà trop subi. Toutes les émotions se succédèrent jusqu’au soulagement quand elle entendit soudain le corps de John tomber au sol. Elle était libérée de son emprise, mais elle n’était pas en sécurité pour autant. Et sa mère, elle l’était encore moins. Alors ce fut avec empressement que la jeune femme se releva du lit pour se précipiter jusqu’à elle. Elle était encore apeurée, terrorisée à l’idée que John ressurgisse pour s’en prendre à elles. Ses mains tremblaient sous la peur et l’angoisse alors qu’elle s’efforçait tant bien que mal de détacher les liens qui retenaient Judy. Elle mit plusieurs secondes pour la libérer avant de se retrouver face à elle. Quand elle la sentit l’encercler de ses bras, la petite brune l’enlaça à son tour avec force. Elle la serra fort, plus fort qu’elle ne l’avait jamais fait auparavant. Les larmes lui montaient déjà aux yeux sous l’émotion qui l’envahissait. Elle avait cru la perdre, elle avait cru qu’elles allaient y passer toutes les deux, bon sang. Ses yeux lui piquaient alors que son corps tremblait toujours dans les bras rassurants et protecteurs de celle qui l’avait mise au monde. – Non, je… J’ai rien… répondit-elle d’une petite voix bouleversée alors que Judy se détachait de leur étreinte pour pouvoir s’en assurer par elle-même. S’observant l’une l’autre pour être certaines qu’elles allaient bien, le pire semblait passer. Mais elles devaient faire quelque chose, pour John. Elles devaient appeler la police, peut-être même l’attacher pour éviter qu’il ne leur fasse à nouveau du mal. Mais elle n’osait même plus s’approcher de lui, Julia. Elle laissa sa mère s’avancer jusqu’au corps qui semblait comme sans vie… De John. Il avait les yeux grands ouverts, la seringue toujours enfoncée dans son cou. C’était un spectacle effrayant mais… Bien moins encore que les mots prononcés soudain par Judy. Les mots les plus violents qu’elle n’avait jamais entendus, les mots qui allaient changer sa propre vie à jamais. Il est mort. Elle venait de dire qu’il était mort. Non, ce n’était pas possible. Ce n’était pas possible qu’il soit mort, elle ne voulait pas y croire. – Quoi ?! s’exclama-t-elle d’une voix soudain paniquée avant de s’avancer jusqu’à lui aussi d’un pas pressé pour se laisser tomber à genoux à ses côtés. – Il ne peut pas être mort ! Il ne peut pas, maman !! répéta-t-elle d’une voix tremblante alors que ses yeux s’embuaient de larmes. Elle avait la vue qui se troublait sous ses sanglots mais elle tentait pourtant de le réveiller. Elle le secouait, elle secouait son corps avec violence pour le forcer à se réveiller. Il devait se réveiller. Il fallait qu’il se réveille. – Réveille-toi… Réveille-toi, putain ! lui ordonnait-elle en criant, en vain. Les larmes commençaient à couler avec abondance sur le visage de la jeune femme, elles l’inondaient sans retenue. Elle ne voulait pas croire qu’il était mort, elle ne voulait pas croire qu’elle… Qu’elle l’avait tué. Même face à l’évidence, elle refusait d’y croire. Se tournant vers sa mère, paniquée et en larmes, Julia s’adressa à elle cette fois. – Appelle les secours, fais quelque chose ! Maman, je t’en prie ! Elle la suppliait, elle sanglotait au milieu de ses supplications. Elle n’avait jamais été dans cet état, Julia. Mais elle n’avait jamais ôté la vie de quelqu’un. – J’peux pas ! Je ne peux pas l’avoir… Tué… ajouta-t-elle d’une voix brisée et meurtrie. Et pourtant, elle devait bien se résoudre à l’évidence. John était bel et bien mort, et par sa faute. C’était elle, Julia, qui avait mis un terme à sa vie. C’était elle qui l’avait tué.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 297
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Dim 30 Avr - 17:31


No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La serrant dans ses bras autant qu'elle le pouvait, les yeux clos, le pire était désormais derrière elles, mais Judy était bien loin de s'imaginer dans quel cauchemars elles venaient de ce fourrer toutes les deux. Pour le moment, la blonde était surtout rassurée de retrouver sa fille et seine et sauf en tous cas. Elle recula légèrement pour la regarder et s'assurer que physiquement il n'avait pas eu le temps de lui faire quoi que ce soit et heureusement. Puis posant de nouveau son regard sur John, ou plutot ce qui restait de lui, la blonde parvint à ce détacher de sa fille pour s'approcher de lui avec prudence au cas ou il ce réveille et s'en prenne de nouveau à elle. Il était là, allongé, les yeux grand ouvert, au pupille dilaté à cause de la dose énorme qu'il avait reçu, il ne bougeait pas et lorsqu'elle approcha sa main de son cou pour tenter de trouver son pouls, le visage de Judy pâlit immédiatement en ce rendant compte qu'il n'y avait plus rien. Le fixant pendant quelques secondes sans rien dire, elle avala avec difficulté sa salive avant de relever les yeux vers sa fille et lui dire d'une voix clame mais tremblante que John ... était mort. Ce tournant vers elle, Judy ne parvint pas à lui redire ce qu'elle venait de dire, à la place elle baissa simplement la tête pour retenir ses larmes alors que Julia s'approchait pour tenter de le réveiller. - Julia ... Tenta t'elle alors que la brune le secouait de toutes ses forces pour qu'il revienne à lui. - Arrête ! Ça sert à rien ! Julia ... Reprit d'elle en tentant par la même occasion de retrouver ses esprits et surtout ce calmer. John était mort et contrairement à sa fille, la blonde semblait ce faire à l'idée qu'elles ne pourraient rien y changer. Lorsque Julia ce retourna vers elle, Judy prit une grande inspiration avant de s'approcher d'elle et prendre son visage entre ses mains. - Chut, Julia .. non ! Je peux pas faire ça et toi non plus ! On va pas aller les secours ! Non parce que qui dit secours dit police, et qui dit police dit enquête, et qui dit enquête dit suspect ... et là elles étaient forcément les deux coupables même si c'était pour ce défendre ! Il avait meurtre et dans ce genre de conditions l'issue était toujours fatal et Judy refusait qu'elle en arrivent là. - Calme toi ! Julia regarde moi ! Julia ! S'il te plait j'ai besoin que tu te calme et écoute moi ! Son visage toujours entre ses mains, elle attendit qu'elle ce calme avant de reprendre. - On appelle personne ! C'est clair ? On peu pas appeler les secours parce que ce qui vient d'arriver est grave ... alors on va ce débarrasser nous même de lui et plus personne n'en n'entendra parler ! C'était de la folie elle le savait ... mais elle ne pouvait pas ce permettre de perdre sa fille encore une fois. - Julia ! Si on appelle les secours, la police va s'en mêler et si ils comprennent ce qui c'est passé .... je tiens pas à ce que on en arrive là ! Alors tu te calme et tu m'aide ! La fixant droit dans les yeux, elle n'avait jamais était aussi direct et autoritaire avec elle mais là, elle avait besoin qu'elle soit en pleine possession de ses moyens. Reculant doucement, elle ce dirigea vers le corps de John avant de retirer la seringue qu'il avait dans le cou, elle trouverait un moyen de s'en débarrasser sans éveiller les soupçons. - Bon ... il doit y avoir des gants à la cave ! Ne bouge pas ! Je reviens ! Et ne touche à rien ! Dit elle clairement avant de quitter la chambre pour aller dans la cave chercher ce dont elle aurait besoin. Bon sang ... elle ne pouvait plus revenir en arrière.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2575
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Dim 7 Mai - 19:02


 

 
 


« No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Mort. John était mort. Ces mots raisonnaient fatalement dans son esprit mais elle refusait de les entendre, elle refusait de les croire. Elle le secouait brutalement, elle essayait de le réveiller, elle espérait de toutes ses forces que cet homme qu’elle détestait de tout son être soit vivant. Parce que s’il était mort, s’il était réellement mort, cela signifierait qu’elle, Julia Hawkins, l’avait tué. Elle ne pouvait pas l’avoir tué. Elle n’avait jamais voulu sa mort, putain. Tout ce qu’elle voulait, c’était qu’il les laisse enfin libres, elle et sa mère. Mais, jamais, elle n’avait envisagé une telle issue. Jamais, elle n’avait imaginé ôter la vie d’un homme. Ça allait à l’encontre de tous ses principes, de tout ce qu’elle était. Elle refusait que ce soit vrai. Elle continuait désespérément de le crier sans écouter les tentatives de Judy pour la ramener à la réalité. Elle ne s’arrêta que lorsqu’elle sentit celle-ci prendre son visage entre ses mains et ainsi la forcer à croiser son regard. Les yeux brillants, aussi chamboulée que paniquée par ce qui arrivait, la jeune femme secouait la tête négativement comme pour réfuter ses propos. Elle ne comprenait pas, Julia. Elle ne comprenait pas pourquoi sa mère ne voulait pas appeler les secours… Elles ne pouvaient pas le laisser là, gisant sur le sol. – Quoi, mais si ! On ne peut pas le laisser comme ça ! Sa voix était tremblante, encore bouleversée malgré l’incompréhension qui l’envahissait. Elle était dans tous ses états, il lui était même difficile d’écouter son interlocutrice qui, elle, semblait bien plus calme. Prenant une profonde inspiration, elle tentait tout de même de se ressaisir autant qu’elle en était capable mais… Lorsqu’elle entendit les mots de Judy, son visage blêmit. Sous le choc, elle arrêta même de pleurer pour la fixer de ce regard perdu, totalement désorientée qu’elle était. – Se… Se débarrasser de lui ? demanda-t-elle, la gorge nouée. Mais… Non… Elles ne pouvaient pas faire une chose pareille. C’était… Mal. Elles n’étaient pas des criminelles, elles étaient une mère et sa fille qui s’étaient fait agresser par un psychopathe qui voulait les tuer. Et puis, la police… C’était la dernière chose à laquelle elle pensait en ce moment, Julia. Elle avait ôté la vie à un homme, c’était tout ce qui lui importait, tout ce qui la hantait à cet instant. Elle n’était pas en état de s’inquiéter au sujet d’une enquête, d’un procès ou même de la prison… Elle n’y songeait même pas une fraction de seconde. Mais elle était encore tellement stupéfaite par ce qu’envisageait sa mère qu’elle était incapable de réagir. D’autant plus que Judy, contrairement à elle, parvenait à encaisser la situation avec calme et lucidité. Elle semblait si sûre d’elle et… Elle ne lui avait jamais parlé avec une telle autorité. Avalant difficilement sa salive, la belle brune garda le silence alors qu’elle se retrouvait finalement seule… Seule avec l’homme qu’elle avait tué. Toujours assise près du corps étendu, elle l’observait d’un regard encore traumatisé alors que des larmes roulaient silencieusement sur ses joues. Une meurtrière. Elle était devenue une meurtrière. Jamais, elle ne pourrait s’en remettre. Elle passa les mains sur son visage pour tenter de garder son calme. Judy voulait se débarrasser de lui mais… Comment ? Elle voulait l’enterrer ? Le jeter à la mer ? Le dissoudre ? Elle avait l’impression d’être dans un film, Julia. Cela lui paraissait… Tellement invraisemblable. Elles ne pouvaient pas se lancer dans une histoire aussi sordide… Pas elles. Se relevant finalement, elle s’apprêtait à rejoindre sa mère lorsqu’elle la vit passer la porte de la chambre. – Maman… On ne peut pas faire ça ! On n’a pas le droit ! déclara-t-elle avec le peu d’assurance qui lui restait, espérant de toutes ses forces qu’elle parviendrait à raisonner Judy. – On doit appeler la police, c’était de la légitime défense… Alors que là… Si on fait ça… Ce sera un crime, un crime horrible !



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 297
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Jeu 11 Mai - 18:03


No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ce n'était pas le moment de céder à la panique et pour la première fois de sa vie, Judy tentait de prendre les choses en main et peut être qu'elle n'agissait pas comme il le fallait ! Ce qu'elle voulait faire c'était de la folie ! Elle comptait ce débarrasser du corps elle même. C'était de la folie ! C'était mal, un crime ... elle savait tous ça ... mais si jamais elles appelaient les secours ce serait encore pire ! Il y avait meurtre et elle ne voulait pas que ça ce finisse de façon tragique pour sa fille ! Il était hors de question qu'elle paye pour un ... crime ! Encore moins à cause d'elle, à cause de John et de leurs histoires auxquelles elle n'aurait jamais dû être mêlée ! Alors dans un élan de lucidité ou de folie, Judy tenta de raisonner sa fille, de lui expliquer ce qu'elle avait en tête et surtout de lui faire entendre raison. John était mort ! Elle devait ce faire à cette idée et ce reprendre ! Ce n'était vraiment pas le moment pour qu'elle craque ou qu'elle fonde en larmes parce que Judy allait avoir besoin d'elle ! Et maintenant plus que jamais ... il fallait faire disparaître le corps. - On à pas le choix, c'est le seul moyen ! C'était surtout de la folie ! Mais quittant sa fille pendant quelques instants pour aller chercher ce qu'il faut elle remonta rapidement dans la chambre enfilant une paires de gants avant d'en tendre à sa fille l'air toujours aussi fermé et sérieux. Entre temps, Julia avait eu le temps de retrouver tous ses esprits et contrairement à sa mère elle faisait preuve de beaucoup plus de lucidité. - On à pas d'autre choix Julia ! Répondit elle froidement comme pour clore le sujet. S'approchant du corps avec la bâche qu'elle avait trouvé dans la cave, elle la déplia avant de la déposer sur le corps sans vie de John alors que derrière elle, sa fille tentait toujours de la résonner. Ce redressant doucement, elle finit par ce tourner vers elle pour reprendre sérieusement. - Et après quoi ? Tu crois qu'il va ce passer quoi si on appel la police Julia ? Il vont débarquer, comprendre que c'est un meurtre et tu va le payer toute la vie ! C'est ce que tu veux ? Légitime défense ou non tu ira en prison ! Tu va payer pour cet espère de enfoiré ! C'était surement dur à entendre, dur à encaisser ... mais il était temps qu'elle comprenne que c'était sa vie qui était en jeu ... sa liberté ! - On ce débarrasse de lui et plus personne n'en entendra parler ! Alors maintenant ... soit tu m'aide soit tu t'en vas et tu ne parle de cette soirée à personne ! Tu n'étais pas là ce soir si on te le demande ! La fixant pendant quelques instant, elle retourna à son occupation des plus morbide à tenter d'envelopper le corps de son ex mari dans la bâche. Elle ne savait pas ce qu'elle allait en faire, elle ne savait pas non plus comment elle allait s'en débarrasser ... elle savait juste qu'elle allait le charger dans sa voiture et rouler le plus loin possible de cette ville et l'enterrer quelques part ... elle ne sait pas ou mais une chose est sur elle ne comptait pas appeler qui que ce soit.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2575
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Dim 21 Mai - 3:50


 

 
 


« No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle était perdue, Julia. Plus perdue qu'elle ne l'avait jamais été. Même lorsqu'elle avait fui le domicial familial à seize ans à peine, même lorsqu'elle s'était trouvée à errer dans les rues sans savoir où aller, elle n'était pas aussi perdue. Elle était encore tellement chamboulée par tout ce qui venait de se produire, et sa mère... Sa mère voulait se débarrasser du corps de John. Mais... Comment ? Comment pouvait-elle ne serait-ce qu'envisager quelque chose de si dingue, bon sang... Elle ne comprenait pas, Julia. Elle écoutait Judy lui dire et répéter qu'elles n'avaient pas le choix... Mais si, elles avaient le choix. Elles pouvaient appeler la police et leur raconter ce qui s'était passé. Elles pouvaient agir comme des personnes normales et pas... Pas des criminelles. L'idée même de cacher un cadavre la révulsait. Alors elle tentait de raisonner sa mère. Elle essayait de lui faire retrouver ses esprits pour qu'elle réalise ce qu'elle était en train de faire. Mais, en guise de réponse, elle dut faire face à la même réplique cinglante de Judy. Les larmes aux yeux, la petite brune la regardait déposer cette bâche qu'elle avait trouvée sur le corps de son ancien mari. Tentant encore et encore de la ramener à la raison. Mais les mots de son interlocutrice lui glacèrent le sang. La prison... Elle n'y avait même pas réfléchi. Elle fixa sa mère, le regard interdit. Elle lui faisait peur, ses paroles lui faisaient peur. - Pourquoi... Pourquoi je payerais alors qu'il voulait nous tuer ! demandait-elle d'une voix déjà brisée, parce qu'au fond, elle ne parvenait plus à raisonner par elle-même. Elle croyait ce que Judy lui disait, elle se disait qu'elle avait raison... Et elle avait surement raison, d'ailleurs. Mais c'était tellement difficile à entendre. Et sa mère ne l'épargnait pas. Pressée par l'urgence, elle se montrait bien plus dure que Julia n'en avait l'habitude, si bien que celle-ci n'arrivait plus à lui faire face. Elle était bien trop victime de ses émotions. Le visage noyé sous les larmes, la belle s'agenouilla instinctivement auprès de sa mère. Elle ne pouvait pas la laisser faire ça toute seule. Elle ne disait plus un mot alors qu'à l'intérieur d'elle, c'était le bazar le plus total. Elle ne savait pas comment elle pourrait garder un tel secret pour elle... Elle détestait les secrets, elle détestait les mensonges, elle détestait tout ça... Elle ne parviendrait jamais à assumer quelque chose de si noir. Elle ne parviendrait jamais plus à se regarder dans un miroir. Au fond d'elle, Julia le savait déjà, tout ça. Mais elle n'avait pas le choix comme lui avait si bien répété sa mère. Alors elle aida de façon automatique Judy à envelopper le corps sans vie devant elles. Elle pleurait sans bruit mais s'attelait à la tâche. Elle se détestait, elle les détestait, mais elle continuait tout de même. Relevant les yeux vers sa complice, la jeune femme essuya ses larmes du revers de la main. - Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? demanda-t-elle d'une voix bien plus calme qu'auparavant, prête à passer à la prochaine étape. Elle n'était plus vraiment elle-même, Julia. Comme si, en tuant John, elle avait perdu une part de son âme.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
∞ posts : 297
∞ arrivé(e) le : 26/09/2016
∞ avatar : Sarah Paulson

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Dim 21 Mai - 12:11


No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A cet instant, Judy ne pensait plus à rien ... sa vie, la peinture, la drogue, son passé ... toutes les merdes qu'elle avait pu vivre. Plus rien n'avait d'importance contrairement à l'avenir qu'elle pourrait avoir si jamais elles appelaient la police comme le suggérait si bien sa fille. Mais bon sang est ce qu'elle ce rendait vraiment compte de ce qui allait ce passer si elles faisaient ça ? Savait elle ce qui allait lui arriver à elle ? Judy partait surement dans les extrêmes en parlant d'accusation de meurtre, de prison et tous ce qui va avec ... seulement est ce vraiment ce qui allait ce passer ? Ce n'était pas pire en gardant le secret et cachant les preuves ? Elles passaient pour des criminelles, est ce qu'elles pourraient vivre avec cette image en tête ? Ce secret ? C'était réellement difficile. Mais pour l'instant, Judy n'y pensait pas, tous ce qu'elle savait c'est qu'il fallait qu'elle ce débarrasse de ce corps et le plus vite possible ! Levant les yeux vers sa fille alors qu'elle tentait comme elle le pouvait de rouler le corps de John dans cette bâche. - Lequel d'entre vous est mort Julia ? Il voulait nous tuer oui ! Mais c'est son cadavre qui est au sol ... Judy ne c'était jamais montrée aussi froide, aussi directe avec elle ! C'était même surement surprenant pour la jeune femme qui ne parvenait pas à garder son sang froid mais si elle ne pouvait pas l'aider ... autant qu'elle s'en aille et qu'elle ne parle plus jamais de cet histoire et c'était sans doute mieux comme ça ! Mais contre toute attente la jeune femme finit par s'agenouiller au sol prêt d'elle pour l'aider à le rouler dans la bâche. Une fois fait, Judy ce redressa pour tenter de le traîner jusqu'à la sortie de la chambre. - On va le charger dans ma voiture, il faut qu'on ce débarrasse de lui ! Et après ? Bon sans c'était de la folie ! Elle était complètement folle et pourtant Judy était prête à aller jusqu'au bout. - Il faut qu'on l'enterre quelques part ... dans les bois ou ailleurs ! Elle n'en savait rien mais pour Julia il fallait qu'elle garde cet air sur d'elle pour éviter de la faire paniquer. - Aide moi ! On va le mettre dans le coffre !




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 2575
∞ arrivé(e) le : 06/10/2014
∞ avatar : Jessica Lowndes. ♡

MessageSujet: Re: No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins Dim 21 Mai - 17:40


 

 
 


« No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever. »
Maman ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La dureté de sa mère, combinée à tout ce déferlement d’émotions qui l’avaient submergée eurent raison d’elle. Elle était incapable de réfléchir, incapable de raisonner correctement. Elle était bien trop atteinte par ce qu’elle venait de faire. Et Judy, elle, semblait si sûre d’elle au contraire qu’elle avait fini par se laisser guider par celle-ci. Toujours aussi chamboulée, la jeune femme s’était finalement tue pour aider sa mère dans ce silence pesant. Elle pleurait, sans un bruit, elle pleurait parce qu’elle prenait conscience qu’elle avait tué un homme… Elle en pesait les conséquences, contrairement à sa complice. Elle avait peur de faire une bêtise, peur de tout ce qui allait arriver ensuite. Mais elle continuait à s’exécuter pourtant, toujours dans le plus grand des silences. Ce ne fut qu’après plusieurs minutes que les deux femmes parvinrent à envelopper totalement le corps sans vie de John dans la bâche. Relevant les yeux vers sa mère, déjà trop bouleversée par ce qu’elles venaient de faire, la jolie brune redoutait plus encore la suite. Mais elle lui demanda, aussi calmement que possible, ce qu’elles allaient faire désormais. Judy voulait charger le cadavre dans sa voiture et… S’en débarrasser. Mais où ? Et comment ? Elle était si perdue, Julia. Elle était encore tentée d’appeler la police mais elle se souvenait des paroles de sa mère. Elle ne voulait pas aller en prison, encore moins à cause d’un homme qui les avait détruits… Mais, en même temps, elle méritait d’être jugée… Volontairement ou non, c’était un crime qu’elle avait commis. Elle avait besoin de temps, elle avait besoin de réfléchir… Mais elle n’avait pas le temps. La situation était urgente, et sa mère pressée. Elle tentait déjà de traîner le corps jusqu’à la sortie… Une scène à laquelle la petite brune ne pensait pas assister un jour. Elle se demandait comment elle faisait… Comment elle pouvait être capable de faire preuve d’un tel sang-froid… Elle n’en avait aucun, elle. Essuyant de nouveau les larmes qui s’échappaient de ses yeux, la jeune femme ne lui répondait pas mais elle souleva une partie du corps pour suivre sa mère jusqu’à sa voiture. Une fois à l’extérieur, elle vérifiait d’un œil inquiet que personne n’arrivait le temps que Judy ouvre le coffre pour le mettre à l’intérieur. Elle se sentait de plus en plus mal, Julia. Mais elle tentait toujours de garder contenance. – Il y a… En direction de l’Ile du Nord des forêts, enfin… Des bois… On peut… On peut l’amener là-bas… proposa-t-elle d’une petite voix toute tremblante. Elle avait du mal à croire qu’elle prononçait ces mots. Elle avait ce goût amer dans la bouche. Et surtout, elle avait peur, immensément peur.



  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

No, not gonna die tonight, We've gotta stand and fight forever * Julia&Judy Hawkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-