AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Jeu 27 Avr - 21:49



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Alors qu'il venait à peine de sortir du travail pour rejoindre la villa mais aussi y retrouver sa fille et surement sa femme. William avait presque attendu ce moment pendant toute la journée, depuis qu'il c'était levé ce matin. Il redoutait ce moment, il avait quelques appréhension sur cette journée, non pas pour lui mais pour sa femme. C'était aujourd'hui que Perkins devait la suivre partout et faire en quelques sorte de détail de sa journée et lui dire ce qui allait ou n'allait pas ... Will avait déjà eu le droit à ce genre de moment et on ne pouvait pas vraiment dire que ça c'était mal passé. En faite c'était surtout la soirée qui c'était plutot mal passé même si ça c'était plutot bien fini en fin de compte une fois le conseiller loin d'eux. Il avait tout de même attendu quelques jours avant de revenir à la charge surtout après la dispute à laquelle il avait assisté sans ce gêner pour donner son avis. Tous ça à cause de Billy, mais aujourd'hui ça allait beaucoup mieux, il n'était plus question de jalousie surtout que ce soir là les deux époux avaient également pu parler à cour ouvert et ce faire des confessions. Ils avaient surtout parlé de leur peur, leur ressenti puis ils avaient également su trouver les mots pour ce rassurer l'un comme l'autre, ça faisait toujours du bien de mettre les choses à plat et puis depuis ils ce sentaient bien tous les deux, ils avaient en quelques sorte une vie normale. Du moins jusqu'à ce que Perkins appel pour leur dire que la journée de Grace était aujourd'hui. Pendant toute la journée, William avait appréhendé, il était resté proche de son téléphone au cas ou, Grace lui avait promis de ne pas faire de débordement et elle avait même plaisanté sur le fait qu'elle n'allait pas le tuer et qu'elle resterait calme ! Il avait était plus que ravi de l'apprendre mais ce n'était pas pour autant qu'il était rassuré. Perkins n'était pas censé parler de la journée normalement, il ne devait rien dire avant qu'ils ne ce retrouvent tous les deux mais comment est ce que ça allait ce passer ? Il avait peur que tous ne dérape ! Pourtant, il fut ravi de constater que la journée touchait à sa fin et il n'avait pas reçu d'appel que ce soit de la police, ou de l’hôpital ou même de Perkins ... c'était surement bon signe ! Il était même rassuré maintenant. Il venait tout juste d'arriver chez eux, à la villa mais il était le premier, Grace n'était pas encore rentrée et le baby sitter était prêt à s'en aller. Il était aux alentour de vingt heure à peu prêt lorsque son téléphone sonna, affichant le nom de Perkins. - Oh non ... Oscar ! Attendez deux minutes s'il vous plait ! Attrapant son téléphone il décrocha rapidement pour tomber sur un bruit assourdissant, de la musique ... une boite de nuit ? Ou un bar peut être. - Allô ? - Ah ! William enfin ! Il faut que vous veniez et vite ! J'ai besoin de vous votre femme est incontrôlable ! Elle refuse qu'on parle et n'en fait qu'à sa tête ! A cause de la musique et des gens qui criait derrière, William n'entendait que la moitié des mots et ce n'était pas facile de tous comprendre. - Quoi ? Excusez moi j'entend très mal ! Mais vous êtes ou ? - Grace !! Descendez de ce comptoir tous de suite ! Hurla t'il de l'autre côté du fil avant de reprendre. - Au club de votre femme ! Faite vite ! Dit il avant de raccrocher. Soupirant doucement, William ce tourna vers son baby sitter pour le supplier de rester quelques minutes de plus avant de saisir ses clés, sa veste et rejoindre sa voiture rapidement pour rejoindre le CLP. Bon sang qu'est ce qu'elle avait fait encore ! Qu'est ce qui lui était passé par la tête ! En prenant la route du club, William s'attendait déjà à tout ! Arrivant sur le parking, il descendit rapidement de sa voiture pour rejoindre l'intérieur ou c'était déjà pas mal agité. Et il ne mit pas vraiment longtemps à comprendre pourquoi ... levant les yeux, sa femme était là en train de danser sur le comptoir alors que Perkins tentait de ce faire entendre malgré la musique en lui ordonnant de descendre que son attitude n'était pas convenable ! La fixant pendant quelques instants comme si c'était la première fois qu'il la voyait, Perkins finit par remarquer sa présence pour ce précipiter vers lui. - Je peux savoir ce qui ce passe ? Qu'est ce que vous avez fait à ma femme encore ? Dit il en croisant les bras. - Elle est complètement hystérique ! J'ai tenté de parler avec elle ! Elle c'est enfilé plusieurs verres avant de me dire d'aller me faire voir et monter sur ce bar ! Mais bon sang arrêtez là ! Faites quelques choses ! - Donc c'est à moi de la calmer et de faire votre travail en gros ? - Ah parce que c'est ma faute en plus ! Regardez là ! Soupirant doucement, Will décroisa les bras avant d'avancer dans la foule pour tenter d'arriver jusqu'à elle. Puis une fois juste en dessous du comptoir il reprit en levant les yeux vers elle. - Ça va tu t'amuse bien ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Jeu 27 Avr - 22:45


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C'était le jour J. Celui qu'elle n'attendait pas du tout avec impatience. C'était ce jour-là que le crétin qui leur servait de conseiller en image allait s'occuper d'elle. Elle avait voulu repousser ce jour autant qu'elle l'avait pu, elle avait même tenté d'esquiver ses appels. Mais il avait fini par téléphoner directement à William pour leur faire l'annonce. Elle n'avait aucune envie de passer toute une journée avec cet homme... Elle le détestait. Il était coincé, cruel et rempli de préjugés. De préjugés sur elle, surtout. Elle n'avait jamais voulu de ses services, elle les avait acceptés pour son mari... Mais, la dernière fois qu'elle avait vu Perkins, il était allé bien trop loin. En assistant à une dispute entre les deux amoureux, il n'avait eu aucune hésitation à s'inviter dans la conversation. Chose qu'elle ne supportait déjà pas. Mais pire encore, il n'avait fait que l'enfoncer auprès de William. Il avait affirmé des choses horribles sur elle. Il avait clairement fait comprendre qu'il la voyait comme une manipulatrice qui n'hésitait pas à profiter de la confiance de son époux. Il avait même insinué qu'elle le trompait avec Billy avant de l'inciter à prendre connaissance lui-même de ses messages. William ne l'avait pas fait et, finalement, ils avaient pu se réconcilier sans trop de difficultés une fois en tête à tête. Seulement Grace ne digérait pas ce qu'il avait dit. Il s'était permis de la critiquer, et surtout de la juger, sans même la connaitre. Depuis, elle le haïssait encore plus qu'à leur rencontre. Elle avait même fini par l'insulter ce soir-là. Ils ne s'étaient pas revus, jusqu'à ce fameux appel... Mais Perkins n'était pas décidé à disparaître de son champ de vision. Puisqu'alors que tout se passait à nouveau merveilleusement bien dans son couple, ainsi que dans sa vie, il avait fini par manifester sa présence. Et les voilà aujourd'hui. Ensemble. Une perspective qui n'enchantait absolument pas Grace, cela va de soi, mais qui, en plus, inquiétait énormément William. Il appréhendait la façon dont les choses allaient se dérouler entre eux et... Il avait raison. S'il croyait avoir fait la moitié du travail avec le maire, il se trompait lourdement. Il ne savait absolument pas ce qui l'attendait en passant une journée avec Grace... Et elle non plus à vrai dire. Parce que la jeune femme avait promis à l'homme de sa vie qu'elle se tiendrait tranquille. Elle était déterminée à oublier autant qu'elle le pouvait la présence du conseiller pour agir normalement. Sauf que les choses ne se passèrent pas si tranquillement que prévu. Et pour cause. A peine Perkins monta dans sa voiture qu'elle sentit le regard réprobateur qu'il affichait face à sa conduite, un regard qui devint vite plus effrayé. D'accord, elle avait une conduite bien à elle. Elle ne suivait pas le code de la route, elle passait son temps au téléphone ou pire encore. Bref, elle n'avait rien d'une conductrice rassurante. Déjà, durant leur trajet, Perkins semblait agacé. Et son agacement ne fit qu'augmenter au fil de la journée. En le voyant si outré par tout ce qu'elle pouvait bien dire ou faire, Grace en ressentit un certain sentiment de satisfaction. Et c'est comme ça que, sans même y réfléchir, elle commença à en rajouter. Encore et encore. Elle se fit un malin plaisir d'accentuer tous les traits de sa personnalité sous les yeux impuissants du conseiller. Elle n'hésita pas à lui montrer combien elle pouvait être caractérielle en s'emportant sur certains de ses employés au sein de son atelier, ou même durant sa pause déjeuner contre une pauvre serveuse qui n'avait rien fait de mal. Elle s'amusa également durant l'après-midi à se montrer extrêmement charmeuse avec tous les hommes qui venaient dans sa boutique, allant même parfois jusqu'à se montrer un peu trop tactile envers eux. Elle poussa le vice jusqu'à prolonger leur journée en affirmant qu'elle devait également se rendre à son autre lieu de travail, au CLP. Et là, après la Grace explosive, la Grace séductrice, la Grace grande-gueule, il eut droit à la Grace fêtarde. Elle accumula les verres sans qu'il ne puisse dire quoi que ce soit. La soirée défilait, les cocktails également. Ils furent même bientôt remplacés par des shooters pour aller plus vite. Elle tenait trop bien l'alcool pour être véritablement saoule mais elle sentait malgré tout les effets de tout ce qu'elle avait bu. Au bout d'un moment, elle se décida même à aller plus loin en allant dans un coin tranquille à l'extérieur avec une amie - Et Perkins forcément - pour partager un joint. En règle générale, on pouvait dire que la journée entière avait été un condensé de tout ce dont elle pouvait être capable. Il avait vu le pire d'elle, vraiment. Mais ce pot de colle résistait pourtant. Il avait l'air profondément choqué, certes.  Il était énervé aussi, elle le remarquait bien et elle adorait ça. Mais il ne disait rien, il restait obstinément silencieux et... C'était agaçant ! Alors, en retournant dans le bar, elle décida d'essayer quelque chose de nouveau. Après un nouveau shot de tequila, la belle blonde demanda à son  barman d'augmenter la musique avant de monter directement sur le comptoir. Là, c'était le comble de la jeune femme mal éduquée non ? Il allait bien finir par craquer, tout de même. Et, cette fois, enfin, il tenta de la faire réagir. Il lui ordonna de descendre, il affirma que c'était scandaleux, honteux, et plein d'autres choses qu'elle n'entendit même pas à cause de la musique. A vrai dire, elle ne réfléchissait plus du tout. Tout ce qu'elle voulait, c'était le pousser à bout. Elle se contentait de lui sourire avec insolence tout en dansant sur le comptoir d'une façon plus que suggestive. Là, au moins, peut-être qu'il aurait des raisons de lui en mettre plein la tête. Au bout de plusieurs minutes, elle le vit sortir son téléphone portable... Pour appeler William  à la rescousse surement. Elle risquait d'avoir des problèmes, elle en avait bien conscience. Mais c'était comme si elle craquait. Simplement, elle n'en pouvait plus d'avoir quelqu'un sur son dos en train de lui dire que tout ce qu'elle faisait était mal. Elle était trop insoumise, trop indocile pour pouvoir le supporter. Et elle en faisait pleinement la démonstration. Alors qu'elle dansait depuis un petit moment maintenant, elle vit soudain son mari parmi la foule... Un sourire malicieux apparut instantanément sur son visage. - Tu n'imagines pas à quel point ! Elle risquait sa vie, là. Elle ne savait pas s'il était en colère ou non, c'était difficile de s'en rendre compte à cette distance mais aussi avec la musique. Relevant les yeux vers Perkins, elle lui adressa un petit coucou de la tête comme pour le rendre encore plus dingue. - Alors il t'a appelé à la rescousse ? demanda-t-elle sans cesser sa petite danse. 





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Jeu 27 Avr - 23:11



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] A la fin de la soirée, William ce disait sauvez, la journée était fini et ils n'allaient surement pas tarder. Il avait paniqué toute la journée et maintenant qu'il était chez lui, il ce sentait plus tranquille ... et ben il aurait du ce préparer à tous avant de ce croire sauvé puisque il eu à peine le temps de dire "ouf" que son téléphone venait de sonner et c'était Perkins. Et merde, lui qui pensait que cette soirée allait bien ce finir au final ... ce n'était surement pas le cas. Il savait déjà ce que le conseiller allait lui dire et il avait limite envie de raccrocher sans même répondre mais pourtant, c'était important et il ne pouvait pas faire comme si de rien n'était. Alors il eu le droit au "Votre femme et insupportable et hystérique !" et encore les mots étaient faible ! Le son de sa voix prouvait combien il était désespéré et surtout combien il avait besoin de son aide pour calmer sa femme. Bon sang Grace ! Une journée, rester pendant une seule journée tranquille c'était trop lui demander ! Et pourquoi est ce qu'elle l'avait entraîné avec elle au CLP ? Elle voulait le rendre dingue ? Ben oui c'est précisément ce qu'elle voulait et elle semblait y parvenir comme personne. Ni une ni deux, William ce précipita rapidement au club pour les retrouver et assister lui même à cette scène qu'il aurait préférer éviter. Perkins était complètement perdu, montrant combien il ne savait plus du tout quoi faire. Il avait même finit par appeler William à la rescousse parce qu'il savait qu'entre ex deux William aurait surement le dessus sur elle au du moins il pourrait la résonner. En la voyant danser sur le bar, Will ne savait pas vraiment si il devait lui en vouloir ou si il devait profiter de la scène comme le bon nombre de personne qui ce trouvait devant. Ou alors peu être qu'il devait lui en vouloir de ne pas avoir réussi à rester calme alors qu'elle lui avait promis de le faire ... enfin promis entre deux baiser donc autant dire que ce genre de parole n'avait pas vraiment de valeur. La fixant pendant quelques instants, l'avocat finit par s'approcher du bar pour qu'elle remarque au moins sa présence. La fixant il tenta de ce manifester malgré la musique et elle sembla le remarquer assez rapidement puisqu'elle lui adressa tout de suite un sourire malicieux. - C'est ce que je vois ! dit il en la fixant sans pour autant sourire, il avait surtout cet air froid et sérieux sur le visage. Ce n'était pourtant pas la première fois qu'il venait la chercher dans ce genre d'endroit mais ... bon sang il ce demandait vraiment ce qu lui passait par la tête des fois. S'approchant un peu plus pour tenter de la faire descendre il tendit les bras vers elle. - Allez viens, descend de la ! Je crois qu'il va nous faire une attaque si tu continue à danser sur ce bar ! Si ce n'était pas déjà le cas ! Il ne manquait pas une seule miette du spectacle, il levait les yeux au ciel en râlant ... quand elle allait ce retrouver en face de lui, elle allait surement passer un sale quart d'heure. - Grace s'il te plait ! Viens ici ! Les bras toujours tendu vers elle, il espérait qu'elle allait coopérer, vraiment ! Même si d'après Perkins elle avait légèrement bu et quand elle était sous l'emprise de l’alcool il savait à quel point elle pouvait devenir insupportable, pire qu'elle ne l'est déjà oui !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Jeu 27 Avr - 23:46


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



C'était tellement... Libérateur. Non, vraiment. Cela faisait plusieurs jours maintenant qu'elle se tenait à carreau, Grace. Enfin, certes, il y avait eu ces messages avec Billy - comme quoi elle était incapable de rester totalement sage. Mais son comportement était presque irréprochable ces derniers temps. Depuis tous ces articles publiés sur elle à son insu, la jeune femme tentait comme elle le pouvait de rester tranquille. Elle le faisait en espérant apaiser les choses avec la presse mais aussi parce qu'elle était précisément surveillée par ce conseiller. Elle n'avait pas le droit à l'erreur, pas en ce moment. Mais... C'était tellement difficile. C'est vrai, quoi. Elle n'avait jamais su se tenir tranquille, elle n'avait jamais su rester sage. Elle ne respectait aucune règle, aucune loi. Elle ne suivait que ses envies sans jamais se préoccuper des conséquences. Et elle avait dû quelque peu oublier tout cela à cause de toute cette histoire. Alors cela lui faisait du bien. Cela lui faisait même un bien fou de se décharger de toutes les limites qu'elle avait dû se forcer à suivre. Elle faisait enfin ce qu'elle voulait, et tout ce qu'elle voulait. A la base, elle avait juste cherché à rendre dingue Perkins mais, en s'amusant à ce petit jeu, elle s'était rendu compte combien ça lui avait manqué de faire des folies. Cette image qu'il voulait lui donner, ce modèle de première dame, ce n'était pas elle. Ce ne serait jamais elle. Alors autant qu'elle soit pleinement elle-même, Grace. C'était tellement agréable d'agir sans réfléchir à rien, de se contenter simplement de suivre ses envies sans s'inquiéter de quoi que ce soit. Et ça lui avait vraiment manqué. Seulement... Forcément, elle allait un peu trop loin. Elle n'avait plus de limite, puisque son but était de rendre dingue Perkins. Et, non seulement elle y était parvenue, mais en plus il avait fini par ramener son mari à la rescousse. Parce qu'il croyait quoi ? Qu'elle était une femme docile qui allait sagement écouter son époux parce qu'il lui en faisait la demande ? Certainement pas, non. Elle n'était pas la femme qu'il croyait, elle était bien pire. Il avait tellement voulu faire d'elle un monstre, une garce, une rebelle insolente qui ne respectait rien... Qu'elle avait tout simplement eu envie de lui montrer combien elle pouvait être insupportable, si elle le voulait. Elle aimait trop jouer les petites pestes pour s'en empêcher. Même si elle allait devoir en payer les conséquences puisque... William venait d'arriver. Elle était heureuse de le voir, insouciante. Elle ne réfléchissait pas au fait qu'il pouvait lui en vouloir de se donner en spectacle sur ce comptoir devant tout le monde. De toute façon, c'était loin d'être la première fois qu'elle le faisait. Il la connaissait, lui. Il savait combien elle pouvait être incontrôlable et imprévisible. Mais il n'avait pas l'air content, à première vue. Contrairement à la jolie blonde, il ne souriait pas. Lui affirmant sans retenue qu'elle s'amusait comme une petite folle, elle ne tarda pas à évoquer Perkins qui s'arrachait littéralement les cheveux, quelques mètres plus loin. Mais William tentait déjà de la faire descendre, il tendait même les bras en essayant de la ramener à la raison... Ne savait-il pas que c'était impossible ? A ses mots, elle laissa échapper un rire amusé, un rire presque enfantin, vous savez l'enfant content de la bêtise qu'il venait de faire. - Ce serait tellement dommage ! s'exclama-t-elle d'un ton faussement sérieux. Rendre dingue Perkins, c'était exactement ce qu'elle voulait. Alors en lui disant ce genre de choses, son mari ne faisait que l'inciter à rester. Dansant toujours avec sensualité, la belle dévorait William des yeux sans retenue en même temps comme si elle tentait de le troubler un peu. En l'entendant une nouvelle fois lui ordonner de descendre, elle lui adressa son sourire le plus aguicheur. - Et si c'est toi qui venais plutôt ? Evidemment, il n'allait pas venir se joindre à sa petite danse. Dommage, ce serait la cerise sur le gâteau pour Perkins. Passant la main dans sa chevelure, Grace ne quittait pas son mari des yeux en attente de sa réponse.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Ven 28 Avr - 10:36



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Perkins l'avait dans l'espoir qu'il fasse réagir sa femme, et pourtant, William savait d'avance que pour la résonner ... ben ce n'était pas si simple, il parvenait toujours à lui faire entendre raison mais au bout de combien de temps ? Ça reste encore à voir ! Elle n'était pas docile, elle n'avait rien de la femme qui obéi au moindre propos de son mari, Grace était même tous le contraire, si elle avait la possibilité de l'envoyer balader ou de s'amuser un peu avant elle le ferait sans la moindre occasion. William savait à quel point elle était douée à ce genre de jeux et parfois elle parvenait même à le rendre dingue et pourtant William avait beaucoup de patience. En la voyant danser sur ce bar, il savait qu'il aurait surement du mal à la faire descendre de la haut. Prenant une grande inspiration, il avait finit par s'approcher du bar pour tenter d'attirer son attention mais surtout de la faire descendre et vu comme c'était partie il était surement loin d'avoir le résultat voulu ! Arrivant enfin à sa hauteur, le regard de la jeune femme ce posa enfin sur lui et rapidement elle ce mit à sourire d'une façon très ... malicieuse. Bon ok, ça ne serait pas facile de lui faire entendre raison surtout après le sourire qu'elle venait de lui offrir, il ce doutait d'avance que ... ben elle allait lui en faire baver à lui aussi. Elle s'amusait oui, elle danser sur ce bar à la vue de tous et beaucoup semblait ravi que la patronne ce donne en spectacle, beaucoup sauf son mari et Perkins qui était littéralement en train de devenir dingue a chaque fois que Grace levait les yeux vers lui pour lui faire un petit signe amical. William tenta une première fois de la faire descendre en s'approchant et tentant les bras vers elle, espérant que ça suffise à la faire réagir ... mais Grace était trop têtue pour obéir et surtout obéir à son mari quand elle était dans cet état. Elle ce réjouissait en faite, elle était même contente de son exploit, rendre Perkins jaloux c'est tout ce qu'elle voulait et elle était ravie d'y arriver sans le moindre problèmes. Et plus William lui disait à quel point son plan fonctionnait, plus elle était ravi et moins elle avait envie de descendre. - Oui ! Allez descend de là ! Et le pire, c'est qu'il espérait vraiment qu'elle allait l'écouter mais non ... pire encore elle lui ri au nez avant de continuer sa danse de façon beaucoup plus sensuelle continuant de le fixer avec cette intensité si particulière dans le regard. Ce sourire aguicheur sur le coin des lèvres, elle finit même par lui proposer de venir la rejoindre. - Et que je me ridiculise ? Non ! Allez Grace s'il te plait ne joue pas à ça ! Je suis pas d'humeur en plus il faut rentrer, le baby sitter ne va pas rester éternellement. Comme si ça allait la faire changer d'avis, comme si elle ce préoccupait de ça en ce moment ! Non pas tellement. Mais son regard le troublait, bon sang il adorait quand elle le regardait de cette façon mais ... pas dans ce genre de circonstances ! - Pourquoi tu fais ça Grace ? Tu ne devais tenir qu'une seule journée bon sang ! Et descend de ce bar ! Demanda t'il encore une fois en la fixant alors qu'elle n'en n'avait toujours rien à faire puisqu'elle continuait sa petite danse sous le regard impuissant de son mari ainsi que Perkins qui commençait doucement à perdre patience.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Ven 28 Avr - 13:22


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La raisonner aller s'avérer compliqué, même pour William. Mais s'il y avait bien une seule personne capable de le faire, c'était lui. Il était l'homme qu'elle aimait, alors il était évident qu'il avait plus d'emprise sur elle que n'importe qui. Seulement, même lui ne pouvait pas l'empêcher d'aller à l'encontre de ses envies... D'autant plus quand elle était saoule. Déjà, sobre, elle était impossible à tenir tranquille mais quand elle avait bu de l'alcool, cela ne faisait qu'accentuer les traits de sa personnalité. C'était comme ça que, sans se préoccuper aucunement de ce qu'il pourrait bien dire ou faire, la jeune femme poursuivait sa danse sexy même après qu'il l'ait rejoint près du comptoir. A vrai dire, elle aurait pu aller beaucoup plus loin pour faire sortir Perkins de ses gonds. Elle aurait pu lui montrer ce que c'était, d'aguicher un homme. Puisqu'il était si sûr qu'elle séduisait tout le monde sans penser un seul instant à son mari. Sauf que c'était William qu'elle toucherait en agissant ainsi, et ce n'était pas ce dont elle avait envie. Ce n'était pas lui qu'elle voulait rendre dingue mais bien cet homme. Dansant sans retenue sur le bar, du haut de ses talons aiguilles, elle n'en était surement pas loin. C'était ce que semblait penser son mari en tout cas alors qu'il tentait de la ramener à la raison. Et elle était fière d'elle, elle était même très fière d'elle. Même si depuis que William était arrivé dans son champ de vision, elle dansait un peu moins pour les autres et davantage pour lui. Elle le dévorait d'ailleurs des yeux alors que ses mouvements devenaient plus sensuels, plus aguicheurs. C'était plus fort qu'elle. Elle ne s'amusait plus seulement aux dépens de Perkins, mais également à ceux de son mari en cherchant à le troubler autant qu'elle le pouvait. De son air charmeur, elle lui proposa même de la rejoindre mais, bien évidemment, il refusa. Il ne voulait pas se ridiculiser... Parce qu'elle se ridiculisait, elle ? Pourtant, toutes les personnes présentes dans la salle semblaient plutôt bien apprécier le spectacle. Enfin, les hommes en tout cas. Mais Will essayait inlassablement de la convaincre de descendre. Il sortait tous les arguments qu'il pouvait, de mauvais arguments. - J'adore quand tu es si sérieux, t'es encore plus sexy. lança-t-elle en lui adressant un sourire séducteur, le regard qui en disait long. Elle le troublait, elle sentait bien qu'elle le troublait. Et ce devait être très déstabilisant pour lui de se montrer intransigeant alors qu'elle lui offrait une telle vision d'elle. A sa question, elle se mordit la lèvre d'un air mutin, à la fois innocent et provoquant. - Tu n'aimes pas ma danse ? demanda-t-elle en laissant glisser ses mains sur les courbes de son corps. Si elle devait passer à l'étape supérieure pour faire définitivement perdre son calme à Perkins, elle n'allait pas se gêner. - Peut-être que tu préférerais un striptease... reprit-elle avec un sourire malicieux, et incroyablement dangereux sur les lèvres. Sans attendre sa réponse, elle commença à remonter ses mains de sa jupe jusqu'à son haut dont elle se saisissait déjà pour le retirer. Cette fois, elle allait bien trop loin mais elle n'en avait pas totalement conscience à cause de l'alcool. C'était cela, de la brider autant. Parce que, contrairement à ce que semblait croire William, ce n'était pas juste une journée... Cela faisait des jours et des jours qu'elle devait se tenir, se retenir. Elle avait été comme un lion en cage, et maintenant qu'elle était libérée, rien ne pouvait l'arrêter. Sauf lui, peut-être.





  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Ven 28 Avr - 19:02



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le pauvre n'avait aucun contrôle sur sa femme, elle faisait ce qu'elle voulait et quand elle était sous l'emprise de l’accole c'était encore pire ! Grace était le genre de femme intenable et malgré tous ce qu'il faisait pour tenter de la rappeler à l'ordre rien n'y faisait ! Elle ne voulait pas l'écoutait, au contraire elle continuait sa petite danse sans ce soucier de quoi que ce soit et le pire c'est que maintenant qu'il était là, elle le faisait pour lui ! Cette danse était provocatrice elle finit même par lui proposer e la rejoindre sur ce bar pour partager cette danse avec elle. Non, vraiment ... il était mieux là même si il n'était pas spécialement venue pour la regarder. Sortant tous les arguments qui lui passait par la tête pour la faire réagir, Will voulait qu'elle ce rende compte de ce qu'elle était en train de faire mais même lui ne pouvait pas la résonner. A chaque fois qu'il lui parlait sérieusement elle en riait ou alors elle lui sortait des trucs du genre "T'es sexy quand tu es sérieux" Cette fois il ne put s'empêcher de laisser échapper un petit sourire mais lorsqu'il s'en rendit compte il reprit tout de suite cet air sérieux. - Arrête ça Grace ! Dit il d'un air toujours aussi sérieux ! Bon sang elle allait le rendre fou lui aussi à force d'autant plus qu'elle ne le prenait pas du tout au sérieux puisqu'elle le fixait avec ce petit sourire charmeur ainsi que ce regard ... le regard qui en dit long sur ce qu'elle pense. - Descend de là ! Tenta t'il encore une fois alors qu'elle lui répondit par tout autre chose, ce n'était pas question qu'il aime sa danse ou pas, soupirant simplement en secouant doucement la tête, il tenta de s'approcher d'avantage. - C'est pas la question ! Tu te donne en spectacle là ! Mais c'est ce qu'elle voulait ! Faisant glisser ses mains contre ses courbes, William ne la lâchait pas des yeux d'ailleurs il resta immobile pendant quelques secondes en la regardant faire jusqu'à retrouver ses esprit lorsqu'elle prononça le mot striptease. - Quoi ? Elle allait le faire en plus ! Non mais elle n'est pas sérieuse ! - Grace non ! Non tu arrête tous de suite ! Alors là il est hors de question qu'elle fasse ça ... sur un bar devant tous le monde ! Mais il n'eu pas le temps de dire quoi que ce soit d'autre qu'il attrapa le haut qu'elle venait de jeter. - Oh mon dieu ! Grace ! Dit il en levant les yeux vers elle. Elle était impossible à stopper et d'ailleurs Perkins ne mit pas longtemps avant de rejoindre William dans la foule, il n'avait pas loupé une seule miette de ce spectacle et il était remonté, très remonté. - Non mais elle à un sérieux problème ! Elle va quand même pas ce mettre à poil !
Arrêtez là enfin ! Mme Flyleaf ! Arrêtez ça tout de suite ! Vous êtes complètement folle !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Ven 28 Avr - 19:57


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Intenable, insoumise, ou peut-être simplement totalement dingue, c'était difficile de choisir quel qualificatif lui convenait le mieux. Mais ce qui était certain, c'était qu'elle était dans un état incontrôlable. Perkins n'avait pas pu la retenir, et même William n'arrivait plus à la raisonner. Peut-être qu'elle avait été trop sage, trop docile ces derniers jours. Enfin, tout restait relatif car elle n'avait pas eu un comportement irréprochable face au conseiller mais... Elle s'était tenue tranquille. Elle s'était efforcée d'éviter d'attirer l'attention sur elle, alors... Il fallait bien qu'elle se rattrape maintenant. Et elle y parvenait parfaitement bien. Les regards se tournaient naturellement vers le show improvisé qu'elle offrait à la vue de tous même si elle, elle avait fini par se concentrer uniquement sur l'homme qu'elle aimait. Elle dansait avec sensualité sans le quitter des yeux au rythme de la musique. Elle cherchait à le troubler, à le déstabiliser... Et le pire, c'était qu'elle  y arrivait. Elle vit même l'ombre d'un sourire apparaître sur son visage face à ses paroles provocatrices. Il tentait pourtant de la rappeler à l'ordre, encore et encore... Mais il savait bien qu'il n'arriverait pas à la raisonner. Il ne pouvait pas la raisonner parce qu'elle n'avait pas envie de retrouver la raison, pas ce soir. Ce soir, elle avait juste envie de redevenir elle-même. Bien qu'on pouvait se demander si s'offrir en spectacle face aux regards pervers d'une bande d'inconnus, c'était vraiment ce dont elle avait envie en règle générale. Mais voilà, à force de se contenir, elle allait encore plus loin que d'ordinaire maintenant qu'elle lâchait prise. Elle n'avait jamais eu aucune retenue après tout. Elle n'avait honte de rien, peur de rien, et encore moins d'attirer tous les regards sur elle. Aux tentatives de William, elle ne répondait que par des sourires aguicheurs, des regards charmeurs, et des gestes de plus en plus osés au fil des secondes. Et lui, il semblait partagé entre l'idée de la ramener à la raison et sa contemplation. Il resta même silencieux durant quelques secondes comme pour profiter uniquement du spectacle. Du moins, jusqu'à ce qu'il entende le mot qu'il ne fallait pas. Un striptease. Parfaitement, elle voulait faire un striptease, là, tout de suite.Elle finit même par saisir son haut pour aller bien plus loin encore que sa simple danse.  Il lui ordonna immédiatement d'arrêter tout de suite mais... En guise de réponse, elle lui adressa un sourire joueur avant de retirer finalement le haut qu'elle portait. Elle le laissa tomber près de lui, et pourtant son geste n'avait manqué à personne. Tous les regards étaient désormais posés sur la jeune femme alors qu'elle se trouvait en soutien-gorge, toujours sur le podium. Elle risquait de perdre toute crédibilité face à ses employés à l'avenir mais... Elle n'y pensait pas. Elle ne pensait jamais aux conséquences de ses actes, Grace. Elle se contentait de vivre l'instant en toute insouciance sans jamais s'inquiéter du reste. Alors que William essayait une fois encore de la faire réagir, elle vit Perkins s'approcher, visiblement très remonté contre elle. Alors qu'il affirmait qu'elle avait un sérieux problème, la jolie blonde se mit à lui sourire avec insolence. - Vous devriez en profiter pourtant, vous ne devez pas voir ça souvent ! Mais il était encore plus en colère, il se mettait à l'engueuler lui aussi. Et elle, pendant ce temps, elle posait ses mains sur sa jupe pour la faire glisser sensuellement le long de ses jambes. Quand elle entendit Perkins lui dire qu'elle était complètement folle, elle lui adressa un beau sourire. - Je suis folle oui, et... C'était quoi déjà ? Ah oui, je n'ai aucune éducation. - Vous allez trop loin ! Vous devriez avoir honte ! Et, en guise de réponse, la belle lui lança sa jupe à la figure avant de se mettre à rire. Elle allait peut-être regretter tout ça, peut-être... Mais, franchement, ce n'était même pas sûr.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Ven 28 Avr - 21:09



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Comment voulait il qu'elle le prenne au sérieux ? Il ne pouvait pas s'empêcher d'être obsédé par la vue qu'elle lui offrait, comme beaucoup d'autre personne en faite mais bon sang il savait qu'il ne devait pas ce laisser attirer de cette façon parce qu'elle ne cherchait que ça ! Ou elle est sa colère ! Il devrait lui en vouloir ! Et encore le pauvre n'avait rien vue ! Puisqu'elle n'avait pas encore sortie le grand jeu et elle comptait bien achever Perkins et surtout allait jusqu'au bout ! Encore une fois il tenta de la convaincre de descendre de ce foutu bar, mais c'est limite si il y croyait lui même ! Elle le troublait aussi à danser de cette façon et surtout elle le fixait, comme si c'était pour lui qu'elle faisait ça alors que ... dans le fond c'était juste pour énerver Perkins et ça marchait puisqu'il regardait la scène du fond de la salle et tenait tant bien que mal de garder son calme. Tout comme William d'ailleurs, il était bien trop occupé à la regarder jusqu'à ce qu'elle prononce le mot striptease. Alors là ! Non ! Il était hors de question qu'elle ce déshabille pour le plaisir des autres qui n'attendait visiblement que ça ! Et pourtant malgré l'interdiction de William elle finit par le faire, jetant son haut devant lui avant de continuer sa danse toujours aussi fière d'elle. Alors là non ! William n'était pas d'accord mais en même temps il ne pouvait pas aller la chercher lui même ! Enfin si il pouvait mais pour ça il devait monter sur ce comptoir avec elle et il ne voulait pas ! Mais bon sang elle était en train de ce déshabiller devant tous le monde ! En la voyant faire Perkins ne mit pas longtemps avant de ce rapprocher et tenter à son tour de lui faire entendre raison. Ce tournant vers lui, William tentait de le calmer lui aussi mais il ne voulait rien entendre et pendant ce temps Grace était tout doucement en train de détacher sa jupe avant de lui la balancer en pleine tronche. - Oh bon sang, c'est pas vrais ... Murmura William en passant ses mains contre son visage blasé par la scène à laquelle il venait d'assister. Retirant rapidement la jupe qu'il avait sur le nez il ce tourna vers William avant de reprendre en hurlant ! - C'est inadmissible ! On m'a jamais traité de la sorte ! Votre femme est complètement folle ! Je démissionne ! J'en ai assez de votre couple de fou allié ! Je ne peux rien pour vous, débrouillez vous tous seuls avec votre hystérique de femme ! Il était furieux après William, tout comme il l'était après Grace. - C'est intolérable ! Cria il en saisissant William par le col de sa veste avant de lui donner la jupe de sa femme ou plutot lui la jeter dessus et le pousser avant de quitter les lieux, remonté comme il ne l'avait jamais était avant. - En plus d'être une drogué, une alcoolique et insupportable ! Voilà qu'elle fait la stripteaseuse maintenant ! Il criait toujours après William, il semblait pourtant décidé à partir mais il ne pouvait pas s'empêcher de dire sa façon de penser. - Vous voulez un conseil ! Changez de femme !Avant qu'elle ne vous ridiculise vous aussi ! C'est une abomination ! Sans que William n'est le temps de dire quoi que ce soit, Perkins était en face de lui et il était en colère, il disait même tous ce qui lui passait par la tête et tous ce qu'il pensait réellement de leur couple qu'il qualifiait de fou ! William tenait toujours les vêtements de sa femme dans les bras. Tous le monde était en train d'écouter ce qu'il était en train de dire, en même temps comment ne pas écouter, il était en train de hurler dans tous bar et malgré la musique c'était facile de comprendre ! Entre lui et Grace qui faisait toujours son show sur le bar ... non vraiment William avait de quoi lui aussi devenir dingue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Sam 29 Avr - 1:47


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle ne le prenait pas au sérieux, elle ne prenait rien du tout au sérieux. Elle était tellement occupée à rendre dingue Perkins qu’elle ne mesurait pas du tout ce qu’elle était en train de faire.  Et tout l’alcool qu’elle avait pu consommer ne l’aidait pas à retrouver la raison. Bien au contraire, elle allait de plus en plus loin au fil des secondes. Elle se montrait plus provoquante, plus osée, sans limite tout simplement. Même William ne parvenait pas à la rappeler à l’ordre. A vrai dire, il essayait à peine depuis qu’elle s’amusait à le troubler en jouant de ses charmes. Il n’avait même plus l’air en colère, ou même inquiet de la voir dans une telle posture. C’était comme s’il était envoûté par sa danse, envoûté par sa femme. Et, lorsqu’il réussit enfin à retrouver la raison, il était déjà bien trop tard puisque, sans l’écouter, la belle venait de se débarrasser de son haut. Elle était parvenue à les faire réagir lui, Perkins, mais aussi bien d’autres personnes qui l’observaient, de près ou de loin. Certains étaient amusés, d’autres en profitaient pour se rincer l’œil, et puis il y avait ceux qui étaient stupéfaits, voire outrés par la scène qu’elle offrait. Mais celui qui était le plus scandalisé, c’était évidemment Perkins. Ce bien-aimé Perkins. Il finit même par revenir auprès d’eux avec cet air furieux qui annonçait déjà les représailles. Mais elle n’avait pas peur, Grace. C’était tout l’inverse parce qu’elle se faisait un plaisir de le rendre encore plus dingue. Elle trouva même l’idée judicieuse de lui envoyer sa jupe à la figure avant de se mettre à rire. Elle se retrouvait presque nue, habillée uniquement de ses sous-vêtements et de ses escarpins. Si William semblait dépité plus qu’autre chose, le conseiller se montra bien plus virulent. Il péta littéralement un câble en se mettant à crier, à hurler même. Elle ne l’avait jamais vu comme ça et, finalement, il rendit les armes. Il venait de démissionner. Elle avait gagné. Un sourire victorieux apparut sur le visage de la jolie blonde qui, sans attendre une seconde de plus, se laissa glisser du comptoir jusqu’au sol. C’était tout ce qu’elle voulait. Qu’il craque, qu’il laisse tomber, qu’il abandonne. Et surtout, qu’elle retrouve sa vie. Approchant de sa démarche assurée des deux hommes sans se soucier des personnes autour, Grace attrapa tranquillement son haut des mains de son mari pour l’enfiler. Alors qu’elle se rhabillait sagement, elle ne perdait pas une seconde du magnifique discours de leur ex-conseiller. Elle n’était pas touchée par ce qu’il disait, elle s’en fichait bien. Elle ne réagissait même pas, jusqu’à ce qu’elle le voit attraper William par le col de sa veste. Pardon ? Elle avait bien vu ? – Hé, il faut se détendre hein. lança-t-elle pour qu’il le lâche, le rendant plus fou de rage encore. Voilà qu’il se mettait à la rabaisser une nouvelle fois. Elle avait fumé un joint… Un joint, bon sang. A croire qu’il l’avait vue se faire une ligne de coke sous ses yeux. Oui, elle lui en voulait un peu de faire part de ce détail à son mari qui allait surement lui en vouloir. Enfin, avec le striptease, elle n’était plus à une leçon de morale près. Continuant tous ses jolis compliments, Perkins était comme tiraillé entre l’envie de s’éloigner le plus possible de ce couple de fous et celle de leur dire tout ce qu’il contenait en lui depuis tout ce temps. Il affirma même que William devrait la quitter, carrément. Terminant de mettre sa jupe, la créatrice lui adressa son plus beau sourire. – Vous devriez faire attention monsieur Perkins. Vous vous donnez en spectacle, ce n’est pas ce qu’une personne éduquée est censée faire. déclara-t-elle d’un ton angélique, diablement angélique. Elle s’amusait encore à le provoquer, et lui n’avait plus la patience de le supporter. – Vous ! Vous êtes invivable ! La femme la plus insupportable que je n’ai jamais rencontrée ! – Et vous n’avez même pas réussi à me changer... Et vous n’y arriverez jamais. Cela doit être terriblement frustrant. répliqua-t-elle, sourire aux lèvres, toujours avec cette insolence qui lui était propre.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-