AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Sam 29 Avr - 13:27



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il ne n'avait pas fallu beaucoup mais au final elle avait réussi à avoir ce qu'elle voulait, Perkins venait d'abandonner, il venait de baisser les bras, il venait clairement de dire qu'il démissionnait et qu'il en avait assez de tenter d'aider un couple qui de toute façon ne voulait pas être aidé. Entre elle qui était intenable ! Au point de ce donner un spectacle à moitié à poil devant une foule de gens et lui qui semblait aussi réceptif qu'un mollusque, il ne parvenait même pas à faire obéir sa folle de femme. Non, pour lui c'était beaucoup trop et recevoir la jupe de Grace en pleine figure n'avait pas aider à ce calmer puisque au contraire il finit par craquer encore plus, hurlant des propos dégradant à William. Il s'en prenait à l'avocat qui n'avait rien demandé, il ne faisait que subir la folie de sa femme sans pouvoir faire quoi que ce soit pour l'arrêter ! Ce n'était pas nouveau bon sang, Grace n'avait jamais était le genre de femme qu'il pouvait stopper oui il parvenait à lui faire entendre raison parce qu'il était bien le seul à avoir un minimum d'impact sur elle mais c'était tous ! Il ne pouvait pas l'empêcher de faire ce qu'elle voulait même si parfois même souvent il était loin d'être d'accord ! D'ailleurs ... ils allaient avoir une très longue conversation au sujet de cette soirée entre la "drogue" qu'elle avait soit disant prise, les nombreux verres qu'elle avait bu ainsi que la petit danse sur le bar ! Il était même fort possible que Grace passe un sale quart d'heure après ça ... mais dans cet état elle ne le prenait jamais au sérieux de toute façon. Continuant de lui hurler dessus, William ne disait rien, il était trop dépité pour pouvoir dire quoi que ce soit. Perkins lui, ne parvenait plus à s'arrêter, pour lui c'était inadmissible ! Personne ne l'avait traité de cette façon et il était outré, en colère, remonté comme personne et lorsque Grace vint les rejoindre ce fut encore pire. Alors qu'elle prenait le temps de ce rhabiller, Perkins finit par saisir William par le col de sa veste comme si il cherchait à le faire réagir. Mais lorsque Grace s'interposa il devient plus fou encore, continuant encore plus loin dans ses propos alors que William l'écoutait sans vraiment y apporter beaucoup d'attention. - Calmez vous ! Tenta t'il tout de même avant que Grace ne reprenne pour le provoquer d'avantage alors qu'elle prenait tout de son pour s'habiller. Au moins elle avait finit pas descendre du bar sous les sifflements des gens présents dans la salle, mais maintenant elle venait pour provoquer Perkins ce n'était pas forcément le mieux à faire. Et il réagit tout de suite ... la qualifiant "d'insupportable, abomination, ..." Et beaucoup d'autre mot fort déplaisant. - J'en ai finis avec vous ! Et croyez moi ! On va entendre parler de cette histoire, je vais vous briser ! Débrouillez vous ! J'en ai finis avec vous ! Lâcha t'il en la pointant du doigt, ce qui agaçait beaucoup William. - Bon ça suffit maintenant ! Arrêtez de la pointer du doigt comme ça, si vous n’êtes pas foutu de faire votre boulot ... - Mon boulot ? Mais votre femme à tous fais pour que je devienne fou ! Elle à ignoré mes conseil, elle ce moque de moi, elle ce moque de vous ! Elle était contre mon intervention dès le début alors arrêtez de m'accuser ! Dit il avant de reculez pour ce diriger vers la sortie en poussant la moitié des gens qui lui barrez son passage, il pestait dans son coin continuant à insulté ce couple maudit qui avait finit par le rendre dingue. Laissant ainsi derrière lui, le couple Flyleaf. Restant silencieux pendant quelques seconde William ne mit pas longtemps avant de ce tourner vers sa femme, avec un regard plutot noir. - Ton bureau ! Maintenant ! Il faut que je te parle ! Dit il très sèchement, tout en la saisissant par le bras pour qu'elle le suive sans réellement avoir le choix. L'entraînant avec lui vers les couloirs du bar pour aller jusqu'à son bureau, il la fit entrer avec lui avant de fermer la porte et enfin lâcher son bras. - Alors ! Je suppose que ça t'amuse ! T'a pas pu t'empêcher de le rendre dingue ! Et c'est quoi cet histoire de rogue !
Et ce striptease tu étais vraiment obligé de te déshabiller devant tous le monde comme ça !
La il était furieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Sam 29 Avr - 17:16


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Enfin. Enfin, Perkins avait démissionné. Et surtout, enfin, ils allaient pouvoir retrouver une vie normale. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il déclare forfait au terme d’une seule journée avec elle. Mais on pouvait dire qu’elle était ravie, Grace. Comme quoi, elle pouvait venir à bout de n’importe qui, même d’un homme dont le métier était de gérer les personnes trop sulfureuses. Au fond, elle n’avait pas réellement de quoi être fière mais, en toute honnêteté, elle l’était vraiment beaucoup. Elle ne songeait pas à ce qu’en penserait William, et encore moins tous les clients du bar qui avaient assisté à cette scène scandaleuse. Elle était juste heureuse de se débarrasser enfin de ce nuisible dont le seul but était de faire d’eux des robots. Le petit plus, c’était qu’en plus, elle était parvenue à le sortir de ses gonds. Il avait l’air tellement furieux, tellement fou de rage à cause d’elle. Pour une fois, c’était lui qui était en colère tandis que la belle Grace restait extrêmement calme. Elle prenait même un malin plaisir à le provoquer toujours plus comme pour le rendre plus dingue encore. Et ça fonctionnait car il était devenu impossible à calmer… Et c’était elle qui était hystérique ? Mais elle l’avait poussé à bout. Il était arrivé au bord de ses limites et il craquait, littéralement. Pendant ce temps, la jeune femme terminait simplement de se rhabiller sans le quitter des yeux. Elle écoutait ce qu’il disait, elle l’écoutait lui balancer ses menaces mais… Elle avait le sourire aux lèvres. – Vous savez, Perkins, l’hystérie, ça se soigne. Elle obtint un regard noir de sa part en guise de réponse alors que William commençait à s’emporter contre lui aussi. L’autre continuait son petit discours, affirmant qu’elle faisait tout pour le rendre fou… Ce qui n’était pas complètement faux. Elle ne pouvait pas non plus mentir sur le fait qu’elle était effectivement contre son intervention. Seulement, elle avait essayé. Elle avait vraiment essayé. Elle s’était donné corps et âme pour ce gala de charité qu’elle avait organisé sous ses conseils. Et ce crétin n’avait fait que les rabaisser, elle, William et même leur couple. C’était là qu’elle avait compris que, quoi qu’elle fasse, il trouverait toujours quelque chose à lui reprocher dans son comportement. C’était comme s’il la détestait, et c’était surement le cas. Il haïssait tout ce qu’elle était. Il avait pu le prouver lors de sa dispute avec son mari à laquelle il s’était mêlé pour l’enfoncer sans se gêner auprès de lui. Et c’était surement à ce moment qu’il avait signé son arrêt de mort. En plus de la juger continuellement, il ne faisait que la rabaisser. Il avait envenimé les choses en se disant qu’elle se laisserait faire mais… Non, elle ne s’était pas laissé faire. Et, maintenant, c’était lui qui ne voulait plus travailler pour eux. Bon débarras. – Ravie de vous avoir connu ! lança-t-elle dans une dernière provocation alors qu’il se détournait enfin d’eux pour quitter le club au plus vite. Bon sang, elle n’allait plus jamais le revoir… Elle était trop heureuse, Grace. Mais elle avait oublié un léger détail. Pas si léger que ça. Se tournant vers elle, son époux plongea son regard dans le sien, un regard assombri par la colère. Et, sans lui laisser le temps de réagir, il l’entraîna jusqu’à son bureau en la tenant fermement par le bras. – Will… Mais attend ! … Seulement il ne l’écoutait pas, bien décidé à se retrouver seul à seule avec elle pour avoir une petite discussion. La jolie blonde sentait surtout qu’elle allait passer un sale quart d’heure. Grimaçant légèrement sans pouvoir protester davantage, elle se retrouva rapidement dans son bureau, seule avec lui. Elle laissa un petit sourire se dessiner sur ses lèvres en se souvenant de ce qui s’était produit la dernière fois qu’ils s’étaient retrouvés dans cette pièce. Mais elle perdit vite son sourire lorsque son mari reprit la parole. Et, évidemment, elle n’y manqua pas… La fameuse, la bien-aimée leçon de morale par William Flyleaf. Il parlait tellement vite qu’elle n’avait même pas le temps de réagir à ses différents reproches. Elle le contemplait sans rien dire, comme une petite fille prise en faute, jusqu’à ce qu’il évoque le striptease. A cet instant, un sourire malicieux apparut sur son visage alors que son regard devenait plus joueur. – Tu préfères que je me déshabille uniquement pour toi… ? demanda-t-elle d’un ton charmeur alors qu’elle s’approchait doucement de lui. Elle avait des idées en tête là, tout de suite. Elle ne mentait pas lorsqu’elle disait qu’elle le trouvait sexy quand il se mettait en colère. C’était vrai, surtout quand elle était saoule en fait. Ou quand elle n’était pas en colère, peut-être. Mais il n'empêche qu'à cet instant, il l'attirait. Beaucoup. Le dévorant du regard, elle le scrutait de haut en bas avant d’arriver à sa hauteur pour entourer ses bras autour de son cou. Elle s’approcha de son oreille pour lui murmurer quelques mots de sa voix sensuelle. – Tu te souviens ce qu’on a fait… La dernière fois qu’on s’est retrouvé ici tous les deux… ? l’interrogea-t-elle avant d’embrasser délicatement son cou. Elle s’en sortait comme elle pouvait, hein.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Sam 29 Avr - 17:49



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Elle avait finit par réussir son coup, elle qui en avait tellement assez de Perkins, ben plutot que de le virer ou lui demander d'arrêter elle n'avait rien trouvé de mieux que de lui faire péter un câble et marquer son esprit à jamais au passage. Plutôt que de faire les choses simplement Grace n'avait rien trouvé de mieux que de le pousser à bout afin qu'il craque de lui même, bon elle l'avait beaucoup aidé à craquer, elle en était même la cause mais voilà, ce soir elle avait réussi à obtenir ce qu'elle voulait et c'était même avec une très grande joie qu'elle lui disait au revoir une dernière fois. Elle ce sentait toute légère hein ? Heureuse ? Et surtout ravie d'avoir atteint son but ? Elle était bien loin d'imaginer ce qui l'attendait pour le reste de sa soirée parce que même si Perkins avait dit beaucoup de chose sous la colère, il y avait tout de même des léger détails que Will avait retenu et il comptait bien mettre les choses aux clairs avec sa femme même si ... dans son état ce n'était pas surement une bonne idée, mais une leçon de moral ne fait jamais de mal ! Une fois Perkins partis, Will ce tourna tout de suite vers elle avant de la saisir par le bras et lui faire comprendre qu'il fallait qu'ils ce parlent tous les deux et maintenant ! Arrivant dans son bureau il la fit entrer avec lui avant de refermer la porte après leur passage, contrairement à elle, Will était loin de sourire ou de repenser à la dernière fois qu'ils c'étaient retrouvés ici tous les deux. Sans même lui laisser le temps d'en placer une, l'avocat ce montra très clair et surtout il était en colère ! Il attendait surtout qu'elle lui explique pourquoi elle avait agit de cette façon ! Même si dans le fond il connaissait déjà la réponse à cette question. Mais alors que lui était en colère, Grace restait là à le fixer droit dans les yeux avec un petit air malicieux sur visage, montrant combien elle n'avait pas envie d'écouter sa leçon de morale et encore moins de répondre. Elle avait vraiment était trop loin ce soir et il n'avait pas encore tous vu le pauvre. Croisant les bras alors qu'elle restait là, à le fixer sans rien dire. - J'attends des explications Grace ! Dit il très sèchement encore une fois alors que la jeune femme avait toujours cet air si malicieux sur le visage, elle finit par lui donner une réponse mais ce n'était pas du tout ce qu'il attendait. - Que ... non ! Je préférais que tu ne te déshabille pas du tout ! Dit il toujours avec froideur, un ton bien trop froid pour convenir à sa femme puisqu'elle ne mit pas longtemps avant de commencer d'avancer dans sa direction avec un sourire beaucoup plus charmeur sur les lèvres. - Oh non ! Non non je sais que ce que tu veux faire et ça ne marche pas ! Arrête ton petit manège Grace ! Pourtant il ne bougeait pas d'un poil alors qu'elle s'approchait de plus en plus de lui. Elle le fixait, il voyait son regard le scruter de haut en bas. - Grace ! Mais plus il lui demandait d'arrêter plus elle continuait, il connaissait son petit manège par cœur et pourtant il ce faisait toujours avoir. Lorsqu'elle fut à sa hauteur, il décroisa les bras pour tenter de la faire reculer seulement elle enlaça son cou puis approcha de son oreille pour lui murmurer quelques mots. Ce souvenait il de ce qu'ils avaient fait la dernière fois qu'ils c'étaient retrouvés tous les deux ici ? Si il s'en souvenait ? Ben avant qu'elle ne lui rappelle, il n'y pensait pas vraiment mais maintenant qu'elle en parlait ... oui il s'en souvenait très bien. - Ne change pas de sujet ! Dit il d'une voix encore clair. Pas cette fois ! Bon sang il ne devait pas céder ... c'était à chaque fois le même combat et à chaque fois il ce faisait avoir ! Sentant les lèvres de sa femme venir ce loger dans son cou avec délicatesse, il ferma les yeux pendant quelques secondes avant de tenter de reprendre ses esprits et de reculer en ce détachant de son étreinte. - Grace ! Arrête ! Je suis pas d'humeur là ! J'aimerais comprendre ce qui t'es passé par la tête !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Sam 29 Avr - 18:43


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ce n’était pas comme si elle aimait faire les choses simplement, Grace. Non, elle aimait bien… Marquer les esprits. Elle agissait souvent à l’extrême. Elle était excessive, surement bien trop. Mais il fallait aussi dire, pour la défendre, qu’elle avait tenté plusieurs fois de faire changer d’avis son mari. Elle avait voulu renvoyer Perkins, à chaque entrevue qu’ils avaient eue avec lui à vrai dire. Mais William avait refusé tout autant de fois. Il tenait à aboutir à un résultat avec lui, il tenait à continuer… Et elle n’avait pas réellement eu le choix d’aller à l’encontre de sa volonté. Elle ne pouvait pas virer le conseiller si son époux le réembauchait sur le champ. Elle aurait surtout perdu toute crédibilité, en plus d’essuyer un échec. C’était bien mieux de le pousser à bout pour que ce soit lui qui démissionne. C’était plus efficace parce qu’ainsi, elle était sûre qu’il ne reviendrait jamais hanter leur vie. Mais aussi, elle devait bien l’avouer, c’était beaucoup plus drôle. Elle s’était fait une joie de le rendre dingue, Grace. C’était sa spécialité, elle pouvait venir à bout de n’importe qui. N’importe qui sauf… Son mari. Lui, il était bien décidé à lui faire regretter son attitude de la soirée. Et encore, il n’imaginait pas un quart de tout ce qu’elle avait pu faire au cours de la journée. Mais qu’importe, cela suffisait pour mettre en colère William qui comptait bien lui faire passer un sale quart d’heure. Le suivant sans réellement avoir le choix jusqu’à son bureau, puisqu’il la tirait avec lui sans écouter ses protestations, la belle se retrouva rapidement en tête à tête avec lui. Cette fois, elle devait bien se douter qu’elle n’échapperait pas à l’engueulade du siècle. Et pourtant, non, pas du tout. Elle n’était pas en état d’écouter les réprimandes de son mari, absolument pas. En temps normal, lorsque William lui faisait une leçon de morale, elle encaissait comme elle le pouvait. Elle était même étonnamment docile quand ça arrivait… Mais quand elle était saoule, c’était une toute autre affaire. Elle ne le prenait pas au sérieux, et elle faisait en sorte qu’il perde le sien au plus vite. Alors qu’il commençait ses reproches, la jolie blonde était bien loin de l’écouter avec attention… Enfin, si, elle l’écoutait. Mais, en même temps, elle le dévorait des yeux. Et, surtout, elle lui répondait avec bien moins de sérieux que lui. Elle lui posa une question à laquelle il donna une réponse froide, bien trop froide à son tour. Ah bon, il ne voulait pas qu’elle se déshabille ? A dire la vérité, il semblait toujours aussi en colère mais ça le rendait d’autant plus attirant. C’était comme s’il était inaccessible, et bien sûr cela ne faisait que donner envie à Grace de l’atteindre. Sans réagir à ses propos, elle décida donc de s’avancer jusqu’à lui sans le quitter un instant des yeux. Elle le contemplait d’un regard intense, brûlant. Elle avait des envies loin d’être innocentes qui l’envahissaient, et elle comptait bien les satisfaire. Alors qu’elle s’approchait toujours plus de lui, la jeune femme se mit à sourire en l’entendant protester. Elle ne prit même pas la peine de lui réponde qu’elle prit soin d’entourer son cou de ses bras comme pour l’emprisonner près d’elle. Il cherchait déjà à la ramener à la raison, surement parce qu’il savait combien elle pouvait vite le détourner… Et, malheureusement pour lui, elle le savait tout autant. Murmurant quelques mots à son oreille, elle n’obtint pas de réelle réponse à sa question car il exigea surtout qu’elle arrête de changer de sujet. – Moi, en tout cas, je m’en souviens… Toi… Qui m’allonge à même le sol… Toi qui prends possession de mon corps… Toi en moi… murmurait-elle d’une voix suave entre chaque doux baiser qu’elle déposait contre son cou. Elle le déstabilisait, elle le sentait bien parce qu’il se laissait faire. Pendant plusieurs secondes, il la laissa embrasser sa peau sans émettre un quelconque mouvement. Mais il finit subitement par se reculer pour s’éloigner d’elle. – Et ce qui me passe par la tête, maintenant, tu n’aimerais pas le savoir ? demanda-t-elle d’une voix charmeuse bien qu’il devait déjà en avoir une vague idée en vue de son attitude. Approchant une nouvelle fois de lui, elle posa ses mains contre son torse pour les glisser doucement, sensuellement, le long de son corps. Ses doigts atterrirent finalement sur la boucle de sa ceinture qu’elle détacha avec lenteur avant de déboutonner son pantalon. Non, définitivement, elle n’était pas d’humeur à entendre une leçon de morale. 




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Dim 30 Avr - 1:28



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] En l’entraînant dans ce bureau, William devait déjà ce douter d'avance que les choses allaient dégénérer. Il connaissait sa femme et pourtant à chaque fois il tombait dans le panneau. Il étaient bien parti pour lui faire une leçon de morale et il comptait même lui faire comprendre combien il n'approuvait pas son comportement ce soir et il voulait surtout qu'elle lui donne des explications parce qu'il n'avait pas envie de rester sans savoir pourquoi elle avait agit de cette façon même si il s'en doutait déjà ! Elle n'avait pas approuvé Perkins et ce dès le départ de leur collaboration alors il savait déjà pourquoi elle avait fait tous ça ! Mais c'était comme si il avait besoin qu'elle lui explique de vivre voix, comme si l'entendre directement de sa bouche pouvait lui apporter quelques choses. Mais à la place, Grace ne le prenait pas du tout au sérieux puisqu'elle semblait surtout décidé à le séduire à la place comme si le charmer était beaucoup plus facile que de lui répondre franchement. C'était le cas après tous, il n'avait cas la voir approcher pour ce sentir déjà troublé, son regard malicieux, ce sourire charmeur, cette façon qu'elle avait de lui parler .... oh bon sang il adorait autant qu'il détestait quand elle faisait ça ! Parce qu'il savait combien c'était facile pour elle de le déstabiliser et malheureusement elle le savait elle aussi combien c'était facile pour elle de le troubler. Il n'aimait pas ... elle lui faisait perdre toute crédibilité quand elle agissait de cette façon, il jouait les méchant mais en un sourire elle parvenait à lui faire changer de comportement. S'approchant de lui, elle enlaça son cou avant d'aller murmurer des mots doux à son oreille, oh bon sang quand elle faisait ça William de répondait plus de rien, d'ailleurs il ferma les yeux pendant quelques instants comme si il était perdu, comme si elle avait déjà eu son effet sur lui et c'était le cas ! A chaque fois qu'il tentait d'être sérieux, elle changeait de sujet et ça ne l'aidait pas du tout ... évidement qu'il ce souvenait de cette soirée, il s'e souvenait même très bien mais ce n'était pas de ça dont il avait envie de parler ! Et même si elle parvint à le troubler pendant quelques instant, William parvint à retrouver un peut de sa lucidité. - Grace ... je ... je me souviens oui .. murmura t'il doucement avant de finalement reculer brusquement pour ce libérer de son étreinte et tenter de reprendre un sujet plus sérieux. Ses baisers contre sa peau, ça lui manquait déjà et elle avait surtout réussi à le troubler avec ses propos c'est malin ! Il parvint tout de même à reculer mais très vite la jeune femme s'approcha de nouveau sans prendre en compte ce qu'il venait de lui dire comme si ... ce n'était pas important, elle s'en fichait elle était ivre alors peu importe ce qu'il voulait, là c'était surtout ce qu'elle, elle voulait. - J'aimerais surtout que tu me dise ce qui t'es passé par la tête ce soir Grace ! Pourquoi tu réagit de cette façon ! Et arrête de jouer à ce petit jeu je ne suis pas prêt de passer l'éponge ! J'ai pas oublier tous ce que Perkins à dit ! Seulement ça n'avait aucun impact sur elle puisqu'elle approcha de nouveau et cette fois il était dos contre la porte alors il n'avait plus la possibilité de la fuir, et elle s'approcha encore au point de venir déposer ses mains contre son torse. - Chérie, arrête ... on doit rentrer ! Mais encore une fois elle n'en n'avait rien à faire puisque qu'elle le fixait tout en faisant descendre ses mains contre son torse pour arriver à la boucle de sa ceinture, ce qui le poussa à ce reculer tout contre la porte. Saisissant ses poignet il tenta de l'arrêter mais comment pouvait il résister à un tel regard. - Grace s'il te plait ! Seulement, avec cette voix, ce ton, il ne pourrait pas convaincre qui que ce soit ... et c'était surement pas elle qu'il pourrait convaincre. - Je t'en veux ! Pour ce qui c'est passé ce soir ... je peux pas faire comme si de rien n'était dit il le regard plongé dans le sien d'une voix pas vraiment convaincante. Elle l'attirait, bon sang elle l'attirait ! Son regard ce posa même sur son chemisier qu'elle avait à peine eu le temps d'attacher, puis relevant les yeux vers les siens, il lâcha ses poignets avant de refermer doucement les boutons qu'elle n'avaient pas refermé. Mais c'était plus fort que lui, elle était beaucoup plus forte que lui ... bon sang il ce détestait d'être aussi faible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Dim 30 Avr - 16:53


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



S’il avait voulu qu’ils se retrouvent seul à seule, ce n’était surement pas pour satisfaire une envie, si ce n’était celle de lui dire tout ce qu’il pensait de son attitude. Mais elle refusait de l’écouter, elle refusait de l’entendre. Elle n’était pas en état de l’entendre. Elle était saoule, plus insouciante encore que d’ordinaire à cause de l’alcool. Il pourrait lui demander des explications le lendemain, une fois qu’elle aurait dessaoulée mais aussi une fois qu’elle aurait ce qu’elle voulait. Et, tout ce qu’elle voulait, c’était lui, et elle comptait bien obtenir ce qu’elle voulait. Elle jouait de ses charmes pour le troubler, pour le séduire et surtout pour le faire craquer. Il tentait de ne pas se montrer réceptif, il repoussait ses avances autant qu’il le pouvait. Mais cela ne calmait pas les ardeurs de sa femme, bien au contraire. Plus il résistait, plus elle avait envie qu’il cède. Tout en embrassant délicatement son cou, elle lui susurrait des mots doux à l’oreille, des mots qui ne pouvaient pas le laisser indifférent. Elle lui rappelait ce qu’ils avaient fait ici, ce qu’ils pouvaient faire ici. D’une voix troublée, William finit par lui répondre qu’il s’en souvenait… Elle espérait bien qu’il s’en souvienne… Mais d’un ton toujours aussi charmeur, la belle reprit alors. – Tu es sur de t’en souvenir… Parce que je pourrais te le rappeler… Mais il se recula soudain, se libérant par la même occasion de son emprise. Il essayait encore et toujours de ramener la conversation sur ce qu’elle avait fait ce soir… Mais, bon sang, ne voyait-il pas ce qu’elle voulait faire, maintenant ? Surement que si mais il refusait de céder. Il refusait de la laisser gagner alors qu’il avait des choses à lui reprocher. Ilse montrait clair, même un peu trop clair en disant qu’il ne passerait pas l’éponge. – Justement, je dois bien me faire pardonner… affirma-t-elle avec un petit sourire tout en s’approchant une nouvelle fois de lui et poser ses mains contre son torse. Ils étaient proches, si proches qu’elle pouvait respirer son parfum alors qu’il tentait une nouvelle fois de la rappeler à l’ordre. Mais il l’avait appelée « chérie »… Il ne l’appellerait pas ainsi s’il lui en voulait autant qu’il le faisait croire… Ou bien, il était bien plus troublé qu’il ne le montrait. Elle laissa glisser ses doigts le long de son corps sans lui répondre, le regardant toujours fixement, avec cette intensité si particulière. Elle profita même de ce moment où leurs regards étaient plongés l’un dans l’autre, totalement obnubilés pour détacher en douceur le pantalon de son mari. Elle se mit à sourire en l’entendant presque la supplier, bien qu’il avait eu le réflexe de lui attraper les poignets pour l’empêcher de continuer. – La politesse, ça ne marche pas avec moi, mon amour. Et il le savait. S’il voulait vraiment la repousser, il allait devoir se montrer bien plus explicite avec elle. Il essayait pourtant, il lui disait même qu’il lui en voulait… Mais ça ne l’atteignait pas, ça ne l’atteignait pas parce qu’à cet instant elle ne pensait qu’à son envie… Son envie de lui. – Je sais, chéri, je suis… Une vilaine fille… Son regard était assombri, bien plus lubrique qu’auparavant tandis qu’il prenait soin de reboutonner correctement son chemisier. Elle le laissait faire sans le quitter des yeux, elle le dévorait du regard tout en poursuivant son petit manège. – Et une vilaine fille… Ça fait des vilaines choses… Elle se mordit la lèvre d’un air des plus aguicheurs avant de joindre le geste à la parole en se baissant pour s’agenouiller soudain face à lui. Elle le contemplait de ses yeux brûlants de désir tout en laissant glisser son pantalon ainsi que son sous-vêtement à ses pieds pour laisser apparaître sa virilité face à elle. Sans hésiter, la jeune femme s’en saisit délicatement pour commencer à le caresser sensuellement. Elle releva les yeux vers le visage de William pour croiser son regard sans cesser ses caresses qu’elle accélérait de plus en plus. Elle comptait bien lui faire comprendre qu’elle ne s’arrêterait pas là. Elle en voulait plus, bien plus. Ce qu’elle voulait, c’était lui.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Dim 30 Avr - 18:23



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Bon sang il ne voulait pas faire ça, il ne voulait pas qu'elle joue de ses charmes pour le faire craquer, il ne voulait pas craquer d'ailleurs et si il était venu ici ce n'était pas pour ça ! Il voulait qu'ils parlent, c'était sérieux ! Mais pour Grace c'était loin de l'être puisqu'elle n'en faisait encore une fois qu'à sa tête. Il savait très bien ce qu'elle voulait mais il ne voulait pas lui donner ce qu'elle voulait. C'était trop facile de ce défiler de cette façon ! Et pourtant il connaissait sa femme, elle accepterait de parler seulement lorsqu'elle aura eu ce qu'elle veut et pas avant ! Sauf si par miracle il parvint à repousser ses avances comme il tente de le faire depuis quelques minutes déjà. Alors qu'il tentait d'avoir une conversation sérieuse avec elle, Grace avait finit par s'approcher de lui et enlacer son cou avec tendresse avant d'aller déposer de chaud baisers dans son cou en lui murmurant des mots doux. Si en plus elle le poussait à ce souvenir de ce qui c'était passé dans cette pièce la dernière fois qu'ils c'étaient retrouvé tous les deux ici, ça ne l'aidait pas du tout à avoir les esprits clairs. Mais c'était le dernier de ses soucis ! C'est ce qu'elle voulait après tous, qu'il cède et qui lui donne ce qu'elle veut. Mais dans un élan de lucidité, William parvint à reculer ce piégeant lui même contre la porte sans plus aucunes issues pour fuir cette situation. Encore une fois il tentait de la ramener à la raison, il refermait même son chemisier pour lui faire comprendre qu'il ne comptait pas la déshabiller et il espérait vraiment qu'elle fasse de même avec lui. Mais là encore, William ne parvint pas à ce faire comprendre ou plutot elle ignorait ce qu'il lui demandait pour tenter de le faire craquer encore une fois. - Alors ne me force pas à te le faire comprendre autrement Grace ! C'est sérieux là ! Il faut qu'on parle et maintenant ! Terminant de refermer son chemisier, il releva les yeux vers elle pour tenter une nouvelle fois de la ramener à la raison, bon sang il fallait qu'elle revienne à la raison ! - Je pense que tu as surtout trop bu ce soir ! Tu n'es pas dans ton état normal ! Elle avait bu ... oui mais elle n'avait pas besoin d'être sous l'emprise de l'alcool pour savoir que tous de suite c'est de lui dont elle avait envie de pas autre chose ! - Là j'aimerais surtout que tu m'écoute Grace ! Dit il alors quelle ce mit à lui sourire avant de s'agenouiller devant lui sans pour autant le lâcher des yeux. - Non Grace ... arrête ! Et pourtant ce n'était pas pour autant qu'il parvenait à détourner son regard d'elle, au contraire ... il était comme absorbé par ce regard brûlant, et à la merci du moins geste. Elle le débarrassa de son pantalon ainsi que de son sous vêtement et lui faire comprendre plus clairement que ce qu'elle voulait ... c'était lui ! Relevant la tête quand elle saisi sa virilité entre ses doigts pour lui offrir de douces caresses, il tentait d'avoir un visage fermé, comme si ça ne lui faisait rien - Oh seigneur .... murmura t'il entre ses dents alors qu'il sentait déjà cette chaleur envahir tout son corps. - Grace ... Baissant de nouveau la tête pour croiser son regard, elle faisait exprès d’accélérer le rythme de ses caresses pour le faire comprendre que quoi qu'il dise, elle n'allait pas s'arrêter. Bon sang pourquoi est ce qu'elle gagnait à chaque fois !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Lun 1 Mai - 14:47


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il ne voulait pas ça[i] mais… Il en avait envie au fond de lui. Il tentait bien de protester et de la rappeler à l’ordre mais il ne se montrait en rien convaincant. Le ton de sa voix n’était ni ferme, ni assuré. Et son regard, lui, semblait aussi troublé qu’à chaque fois qu’elle l’entraînait dans ce jeu loin d’être innocent. Alors, bien évidemment, elle en profitait, Grace. Diabolique, elle profitait vilement de sa faiblesse pour obtenir ce qu’elle voulait tant de lui. Elle était même amusée de l’entendre lui demander, presque suppliant, d’arrêter alors qu’en réalité, il aurait pu l’empêcher lui-même de continuer si c’était vraiment ce qu’il voulait. Parce qu’il affirmait qu’ils devaient parler mais il ne la repoussait pas, il ne l’engueulait même pas. Il lui disait simplement qu’elle n’était pas dans son état normal. Certes, elle avait bu un peu trop d’alcool ce soir. Mais ce qu’elle faisait, c’était pleinement elle. Elle n’avait jamais hésité à se montrer entreprenante avec l’homme qu’elle aimait… Heureusement d’ailleurs. Elle n’avait jamais su non plus calmer ses ardeurs. Ils s’aimaient, ils étaient mariés, rien ne les empêchait de laisser libre cours à cette envie. Rien, hormis la rancune de William mais elle n’en faisait pas cas. Elle ne s’en préoccupait pas à vrai dire. Elle ne prenait même plus la peine de répondre à ses paroles, ou en tout cas, elle ne le faisait pas avec des mots. A la place, la belle tâcha de lui montrer plus [i]explicitement ce qu’elle avait en tête. Se laissant tomber à genoux au sol, elle se retrouvait face au bassin de son mari qui, une fois débarrassé de ses vêtements bien trop encombrants, se trouvait totalement à sa merci. Il lui demandait, une fois encore, de s’arrêter. Et, cette fois, Grace lui répondit d’un ton mutin, empli de défi. – Arrête-moi, toi, si tu le veux. Affichant un sourire, elle le contemplait avec intensité, sans détourner un instant le regard alors qu’elle se saisissait de sa virilité. Elle savait bien qu’il ne voulait pas l’arrêter, pas assez en tout cas. Sa volonté venait de disparaître entre les douces mains de sa femme. Sans le quitter des yeux, elle commençait d’ores et déjà à le caresser avec sensualité d’abord. Elle le vit relever tout de suite la tête surement pour tenter de garder son calme. Et pourtant, il n’y pouvait rien, les gestes de la jolie blonde étaient bien trop intenses, bien trop prononcés pour qu’il puisse les ignorer. Sa main désormais autour de son membre, elle accélérait de plus en plus l’allure de ses mouvements alors qu’elle le sentait simultanément durcir entre ses doigts. Elle l’entendit soupirer son prénom, comme pour l’appeler, et il n’imaginait pas combien elle aimait ça. Relevant instantanément les yeux vers lui, elle croisa son regard, un regard troublé malgré lui alors que celui de la jeune femme était bien plus provocateur, bien plus insolent. Il était à sa merci, là, tout de suite. Sans lui laisser le temps de retrouver ses esprits, elle finit par approcher son visage pour faire disparaitre lentement sa virilité entre ses lèvres et entamer directement un mouvement de vas et viens. Elle allait doucement d’abord, comme pour lui laisser le temps de savourer ce qu’elle était en train de lui offrir. Mais, au bout de quelques secondes, elle commença à augmenter l’allure de ses mouvements. Une main contre son intimité, l’autre posée sur la taille de son mari, elle s’appliquait à la tâche pour le rendre dingue, parce qu’elle comptait bien le rendre dingue. Et, comme pour appuyer davantage encore l’ascendant qu’elle avait sur lui, son regard restait obstinément ancré dans le sien. Elle désirait voir chacune de ses réactions, elle désirait surtout le voir prêt à exploser. Elle ne voulait pas arrêter, elle voulait qu’il craque et cède enfin à ce désir.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington
avatar
MR. LE MAIRE ☆ De Wellington

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3521
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Lun 1 Mai - 16:37



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'était évident, il ne voulait pas qu'elle arrête mais pourtant une partie de lui savait qu'il devait la repousser, comme toujours quand ils en arrivaient à ce genre de moment, il savait qu'ils devaient parler sérieusement seulement à chaque fois le charme de Grace prenait le dessus et au final, elle parvenait toujours à avoir ce qu'elle voulait ! Son regard, sa façon de lui sourire, cette voix pour le troubler un peu plus, William avait beau lui dire qu'il ne voulait pas il n'était pas vraiment crédible et même elle l'avait comprit. A genoux devant lui, elle n'avait pas mis longtemps avant de ce débarrasser de son pantalon et de son sous vêtement qui va avec et tout en le fixant d'un air malicieux, elle saisit avec douceur sa virilité dans sa main avant de lui offrir de douces caresses. Là c'était trop tard pour la repousser parce qu'il sentait déjà cette chaleur envahir tous son corps, ce plaisir indescriptible alors qu'il parvint seulement à murmurer son prénom comme pour la supplier d'arrêter ou peut être de continuer qui sait ... en tous cas il n'était plus vraiment question de parler maintenant. Baissant de nouveau la tête vers elle, alors qu'elle continuait de lui infliger cette douce torture, il croisa une nouvelle fois son regard et bon sang qu'est ce que c'était déstabilisant qu'elle le fixe de cette façon ! Il savait ce qu'elle voulait, il savait ce qu'elle voulait lui offrir mais bon sang c'était une torture, elle profitait de la situation, elle profitait du pouvoir qu'elle avait sur lui et le pire c'est que ça fonctionnait. Elle le rendait peu à peu un peu plus dingue. Accélérant un peu plus ses caresses, Will pencha une nouvelle fois la tête en arrière, ça ne servait à rien de lutter de toute façon elle finirait par avoir sa peau de toute façon. Au bout d'un moment elle finit même par s'approcher de sa virilité et rendre les caresses beaucoup plus intense. Elle voulait le rendre dingue, elle voulait qu'il craque et il allait craquer de toute façon, elle le savait et William s'en rendait compte peu à peu alors pourquoi continuer de lutter. A la place, William posa simplement sa main contre la poignet de la porte pour la verrouiller, le réglementent de compte allait durer plus longtemps que prévu finalement. Il ce laissait faire finalement, en même temps elle ne lui avait pas non plus laissé beaucoup le choix. Il laissait de temps à autre des soupirs de plaisir s'échapper d'entre ses lèvres, il fermait parfois les yeux et puis parfois il laissait simplement son regard ce plonger dans le sien, puisqu'elle le fixait toujours avec ce regard bien particulier, celui qu'elle avait quand elle voulait le faire craquer. Il repensait malgré lui à la dernière fois qu'ils c'étaient retrouvés tous les deux dans ce bureau, la dernière fois ça avait également rapidement dégénéré entre eux, dans le bon sens du terme oui. Il sentait ce plaisir augmenter en luis à chaque va et vient, il sentait ce désir incontrôlable prendre possession de lui, il sentait déjà son corps ce crisper et pourtant il ne voulait pas que ça s'arrêter. - Grace ... bon sang ... Il avait envie d'elle, pas seulement de ses caresses, pas seulement ses sourires, non il la voulait elle !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love game power may.
avatar
love game power may.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 5945
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Lun 1 Mai - 17:26


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Bien consciente de l’emprise qu’elle avait sur William, la jeune femme était déterminée à tout faire pour qu’il cède enfin. Elle avait joué de ses charmes durant plusieurs minutes déjà mais elle passa à l’étape supérieure lorsqu’elle s’agenouilla face à lui. Avec assurance, elle se saisit de sa virilité qu’elle caressait avec beaucoup de sensualité, presque avec précaution. Mais, au bout de quelques secondes seulement, ses caresses devinrent beaucoup plus explicites. Sa main entourant son intimité, elle initiait un mouvement de vas et viens pour faire naître en lui ce désir qu’il lui refusait. Et, malgré lui, elle arrivait peu à peu à ses fins. Elle sentait qu’il se laissait aller progressivement, elle sentait surtout qu’il était prêt pour qu’elle aille un cran au-dessus encore. Sans le quitter des yeux, la jeune femme laissa doucement ses lèvres remplacer ses doigts contre sa virilité. Ce fut à cet instant précis, alors qu’elle venait de le prendre en bouche qu’elle savait déjà qu’elle avait gagné. En guise de réaction, le jeune homme verrouilla directement la porte contre laquelle il se tenait. Cette fois, il était à sa merci et… Quelque chose lui disait qu’il appréciait grandement. Elle lui offrait des vas et viens lents et intenses alors que son regard se faisait plus séducteur encore. Elle profitait sans aucun scrupule de l’emprise qu’elle avait sur lui. En réalité, elle adorait ça. Elle le sentait totalement à sa merci, prisonnier du plaisir qu’elle lui infligeait. Elle le contemplait alors qu’il semblait avoir de plus en plus de mal à cacher combien elle le troublait, combien elle le rendait dingue. La tête penchée, il laissait échapper des soupirs de plaisir pour le plus grand bonheur de sa femme. Il finit même par murmurer quelques mots comme pour lui montrer combien il était retourné par ses caresses. Non contente de l’effet qu’elle lui procurait, la jolie blonde commença à accélérer vivement l’allure de ses mouvements. Ses vas et viens contre son intimité devenaient plus passionnés, plus enflammés. Même elle, elle sentait qu’elle provoquait son propre désir par ses gestes. Seulement, à cet instant, elle pensait à lui, et uniquement à lui. Elle le dévorait toujours autant du regard comme pour le provoquer encore plus. Mais le regard de William, il valait tout à ce moment. Il semblait tellement hors de contrôle, c’était comme si le plaisir le maitrisait de plus en plus, comme si elle le maitrisait de plus en plus. Elle avait cette sensation de prendre possession de lui, malgré lui, et c’était là une sensation indescriptible. Il lui appartenait. Et, même si elle allait surement finir par devoir lui rendre des comptes à un moment ou à un autre, cet instant lui faisait complètement oublié tout ce qui s’était passé. Là, tout de suite, il n’y avait plus que lui, elle, et le plaisir qu’elle était en train de lui offrir. Les minutes défilaient alors que la belle augmentait encore la cadence, partant à un rythme effréné cette fois. Elle sentait bien qu’elle le poussait à bout, elle sentait bien que son plaisir devenait de plus en plus fort. Elle sentait même son corps qui se crispait dangereusement mais elle n’arrêtait pas pour autant, elle n’arrêterait pas. Elle voulait le faire craquer.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-