AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mar 2 Mai - 18:36



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il aimait toujours autant retrouver cette douceur après l'amour, il aimait retrouver ce calme et cette tendresse. Après ce qu'il venait de partager, il avait encore envie de profiter de cette douceur, de ce moment de calme avant que la réalité ne refasse surface et qu'ils ... doivent reprendre là ou ils c'étaient arrêté avant de ce sauter dessus. Le visage enfouis dans son cou, il déposait encore quelques doux baisers alors que sa main caressait toujours son dos avec tendresse. Bon sang, c'était dans ce genre de ce moment qu'il ce rendait compte combien il était accro à elle, bon il n'avait pas forcément besoin de ça pour s'en rendre compte mais c'était d'autant plus évident. Il n'avait pas envie que ça prenne fin, il ce sentait bien. Murmurant quelques mots à son oreille, la jeune femme lui disait exactement la même chose en même temps ce qui le fit doucement sourire. Reculant doucement son visage pour pouvoir plonger son regard dans le sien. Il la fixait lui aussi avec beaucoup de tendresses, avec tous l'amour qu'il ressentait pour elle, elle était tellement belle à cet instant. Lorsqu'elle vint déposer sa main contre sa joue il ferma brièvement les yeux avant de les replonger tous de suite dans les siens en souriant tendrement. Puis le regard de la jeune femme dévia vers la marque rouge qu'il avait dans le cou, bien sûr lui ne pouvait pas la voir mais il ce doutait déjà qu'elle avait laissé une marque plus que visible dans son cou. Il posa même instantanément sa main contre cette marque en souriant doucement. Puis la jeune femme reprit finalement la parole, laissant sa phrase en suspens Will la fixait en souriant tendrement alors qu'elle enlaçait tendrement son cou. - Ben tiens ... c'est vrais que je m'en voudrais de manquer tous ça ! Et puis ... S'approchant d'elle, il lui vola un baiser, puis deux, avant de murmurer contre ses lèvres. - J'a toujours aimé ton côté, vilaine fille ! Dit il en souriant avant de reculer doucement son visage. - Seulement ... j'aime beaucoup moins quand tu te déshabille devant toutes les personnes présente dans le bar et que tu danse sur le comptoir ! Il n'avait pas oublié non ... et ce n'était pas cause qu'ils venaient de passer un bon moment qu'elle allait échapper à sa leçon de morale même si ... il était beaucoup moins sérieux. Enlaçant doucement sa taille, le regard toujours plongé dans le sien il reprit avec un petit sourire en coin. - C'est ce que tu voulais hein ? Le rendre dingue pour qu'il démissionne de lui même ! Et elle n'avait pas fait que ça puisqu'elle avait aussi réussi à le pousser à bout, elle l'avait fait craquer de toutes les façons possible au point de lui balancer sa jupe en plein visage histoire de l'humilier encore plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mar 2 Mai - 19:16


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Encore blottie contre l’homme qu’elle aimait, Grace profitait de la douceur qu’il lui offrait avant que la réalité ne revienne déranger leur petite bulle de bonheur. A vrai dire, elle avait complètement oublié la conversation qu’ils avaient, ou plutôt la conversation qu’ils étaient censés avoir avant tout ça… Elle avait surtout envie de l’oublier. Elle était bien trop plongée dans le moment qu’ils venaient de partager pour songer à quoi que ce soit d’autre. Savourant quelques secondes encore les baisers et les caresses de William, la belle finit par relever les yeux vers lui pour l’admirer quelques instants. Il était beau, si beau après l’amour en plus. Elle se noyait déjà dans ce regard éperdu d’amour, le même avec lequel elle le fixait. Elle était accro à cet homme, elle le savait mais c’était tellement dingue combien elle l’était qu’elle ne parviendrait jamais à s’y faire. Elle ne pourrait jamais se passer de lui, elle l’aimait bien trop pour ça. Mais, perdue dans ses pensées, elle finit par baisser le regard sur le corps de son époux, et plus précisément sur son cou. Il allait garder quelques jours au moins cette jolie marque qu’elle s’était fait un plaisir de lui offrir. Elle était plutôt fière d’elle bien qu’elle savait qu’il tenterait avec embarras de cacher cet élan de passion autant qu’il le pourrait. Seulement, lui s’en souviendrait à chaque fois qu’il verrait ce suçon, et cela lui suffisait. Elle lui sourit amusée lorsqu’il remarqua ce qu’elle observait avant de reprendre la parole comme pour lui montrer que… Ce n’était pas si mal, qu’elle aille parfois trop loin. Elle allait loin, toujours, mais jamais autant qu’avec lui. Ses bras autour de son cou, elle le regardait avec amusement tandis qu’il confirmait ses propos. Il lui offrit même quelques doux baisers avant d’affirmer qu’il avait toujours aimé son côté vilaine fille. Un sourire victorieux apparut sur le visage de la belle à l’entente de ces mots. Elle en avait bel et bien conscience, et heureusement d’ailleurs qu’il aimait ça… Mais elle était néanmoins très satisfaite de l’entendre l’avouer. Toutefois, elle ne s’attendait pas aux paroles qui suivirent. Ah William… Il avait l’art de la ramener les pieds sur terre en une seconde. Affichant une petite moue alors qu’il évoquait son petit striptease sur le comptoir de son bar, elle était surtout déçue qu’il s’en souvienne encore. – Mmh… Je ne vais pas y échapper, hein ? demanda-t-elle d’une voix boudeuse. Evidemment que non. William n’oubliait jamais rien, encore moins ses leçons de morale. Mais il n’avait plus l’air de lui en vouloir autant au moins. Au contraire, il avait ce petit sourire sur les lèvres alors qu’il enlaçait tendrement sa taille. Comment voulait-il qu’elle reste concentrée s’il la touchait à nouveau ? Elle tenta néanmoins de rester concentrée sur le son de sa voix plutôt que sur ses mains, et plus généralement sur son corps encore nu contre le sien. Il avait parfaitement compris le but de sa femme… Bien sûr, il la connaissait. C’était même parfois déstabilisant qu’il la connaisse à ce point. A ses paroles, elle laissa échapper un petit rire embarrassé. – Eh bien, je t’ai proposé de le renvoyer mais tu ne voulais pas… Donc elle avait fait en sorte que ce soit lui qui démissionne… Oui, voilà. Et, en plus, elle était fière d’elle. C’est vrai, quoi. Elle était surement la première personne à rendre cet homme tellement dingue qu’il préférait abandonner. – Je ne le supportais pas ! Il essayait de nous changer… Je ne voulais pas… Moi, je t’aime comme tu es… Pas toi ? demanda-t-elle d’un ton innocent alors qu’elle le contemplait de son regard si angélique. Ah… Cette femme était le diable en personne.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mar 2 Mai - 20:17



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Si elle avait oublier la conversation qu'ils auraient du avoir avant de ce sauter dessus ou plutot avant qu'elle ne le charme pour le faire craquer, William lui n'avait pas oublier et il comptait bien lui en parler ! Même si il était moins en colère contre elle, il n’approuvait pas pour autant cette situation. La voir danser presque nue devant tous le monde était tout de même ancrée dans son esprit et il n'allait surement pas oublier d'aussitôt même si elle venait de lui offrir un moment unique en son genre, il en fallait plus pour lui faire oublier ça et William comptait en parler maintenant ! Oui il a le chic pour casser l’ambiance mais il voulait qu'ils en parlent, ça lui semblait tout de même important de connaitre les raisons de ce petit débordement même si il ce doutait déjà des raisons. La fixant avec tendresse, William avoua tout de même qu'il aimait ce mauvais côté de sa personnalité, c'était même une partie d'elle qu'il aimait beaucoup puisque c'était ce côté là qui le poussait à être quelqu'un d'autre ! A le pousser à bout, à le pousser à agir différemment et c'est ce qu'il aimait ! Seulement, ce côté pouvait faire des ravages et pas seulement avec lui et ça il le savait aussi. Mais il était malgré tous dingue de cette femme et de ses mauvais côtés. Souriant doucement en haussant légèrement les épaules il répondit doucement. - Tu crois que ça peu suffire à me faire oublier cette conversation ? Effectivement tu ne va pas y échapper ! Mais il n'avait pas cette voix menaçante qu'il avait en temps normal lorsqu'il était prêt à lui faire une leçon de morale, non tout de suite il avait surtout une voix très tendre, c'était surement à cause du moment qu'ils venaient de passer, après l'amour ... il ce sentait toujours beaucoup plus léger. Pourtant, William n'avait pas vraiment besoin d'explication puisqu'il savait déjà pourquoi elle avait agit de cette façon, elle détestait Perkins et comme lui n'avait pas voulu réagir, elle avait décidé de passer à l'acte elle même et le pousser à s'en aller le force ! - Non je voulais pas parce que je pensais vraiment qu'il pourrait nous aider ! Dit il beaucoup plus sérieusement .. oh bon sang il n'imaginait pas avoir cette conversation alors qu'ils étaient tous les deux nues et bien trop proche pour en parler sérieusement. - Tu lui en envoyé ta jupe en pleine figure ! Dit il de nouveau avec une voix sérieuse. Oui, il voulait qu'ils changes tous les deux pour une meilleure image mais dans le fond Grace avait raison ... ils s'aimaient déjà eux, alors pourquoi vouloir changer pour plaire aux autres ? - Sans blague ! J'avais pas remarqué ! Dit il en souriant doucement, non vraiment ! Ça il avait comprit qu'elle ne l'aimait pas et elle ne ce serait jamais fait à sa présence dans leur couple. - Grace, on viens de faire l'amour dans ton bureau alors que je t'ai entraîné ici pour te parler ... c'est évident que je t'aime comme tu es ! C'est vrais que ... il voulait changer beaucoup trop de chose ! Avoua t'il en baisant doucement les yeux. - Mais personne ne peu te changer et ... j'ai pas envie que tu change non plus ! Relevant les yeux vers elle, il reprit une grande inspiration avant de reprendre. - Profite bien de ce que je vais te dire, parce que je suis pas prêt de le refaire .... tu avais raison ! Prendre un conseillé en image c'était une idée ridicule !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mar 2 Mai - 21:03


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Elle croyait avoir réussi à échapper à la fameuse leçon de morale de son mari, mais non. Elle n’avait fait que la repousser à plus tard… Un plus tard qui arrivait déjà bien trop vite. Encore plongée dans cette petite bulle de bien-être après l’amour, la jeune femme allait devoir toutefois faire face aux conséquences de ses actes. William avait beau aimer ce côté sulfureux de sa personnalité, il n’allait pas passer si facilement l’éponge sur le petit show qu’elle avait offert à la vue de tous. C’était un peu le revers de la médaille, au fond. Il avait une femme prête à tout, et il adorait ça, mais le problème, c’était que justement il n’y avait pas vraiment de limite à ce « tout ». A vrai dire, la seule limite, c’était lui-même. Mais il n’avait pas pu intervenir avant, alors évidemment, il tentait de le faire maintenant. Il confirma ce qu’elle avait d’ores et déjà compris… Elle ne pourrait pas échapper à ses remontrances. Elle savait bien qu’elle devrait y faire face mais elle avait vraiment cru lui avoir fait oublier cette idée, au moins pour la soirée. – Mmh… Je ne dois pas être aussi douée que je le croyais. répondit-elle d’une voix boudeuse, avec cette petite moue mécontente sur le visage. C’est vrai, quoi… Elle lui avait offert tout ce plaisir, il pouvait bien passer l’éponge, non ? Non. D’accord. Relevant les yeux vers lui, elle pouvait au moins se satisfaire d’avoir pu tempérer sa colère. Il ne semblait même plus du tout énervé puisqu’il la contemplait avec ce regard si tendre. Ils étaient même toujours très proches l’un de l’autre alors qu’il commençait finalement à essayer de la comprendre… Sans trop de mal, d’ailleurs. Il savait pertinemment qu’elle avait tout fait dans l’unique but de se débarrasser de Perkins. Et elle était arrivée à ses fins. Elle y arrivait toujours. Gardant le silence en entendant William confirmer qu’il ne voulait pas le virer, elle le regardait comme pour lui faire comprendre qu’elle n’avait pas eu d’autre choix. – Alors j’ai bien été obligée de prendre les choses en mains. admit-elle avec un petit sourire qui se transforma subitement en rire lorsque son mari lui rappela qu’elle avait envoyé sa jupe en pleine figure du conseiller. – Ça, c’était mémorable ! Et elle en était très fière, oui. Mais en voyant l’air si sérieux de Will, la belle s’efforça de faire disparaitre son sourire alors qu’elle reprenait. – Excuse-moi. Je sais, c’était très déplacé. Elle se mordait la lèvre pour éviter de céder une nouvelle fois au rire. Elle savait que le meilleur moyen pour qu’il oublie sa leçon de morale était de montrer qu’elle s’en voulait… Mais c’était difficile, parce qu’elle ne s’en voulait pas, là, en l’occurrence. Elle ne tarda d’ailleurs pas à exposer ce qu’elle ressentait véritablement… Peut-être aurait-elle dû essayer de lui en parler plus tôt. Mais elle avait réellement eu cette sensation que cet homme cherchait à les changer, et elle détestait ça. Perkins pouvait essayer de faire d’elle une femme modèle, elle ne le serait jamais. Elle était spontanée, insolente, imprévisible et totalement incontrôlable… Elle était une véritable tornade blonde, Grace. Mais c’était pour ça qu’il l’aimait, non ? Le regardant droit dans les yeux en l’écoutant, elle était heureuse de ce qu’il disait… Il ne voulait pas qu’elle change, mais c’était ce que Perkins avait voulu. Bien plus encore qu’avec lui-même, d’ailleurs. – C’est ce qu’il voulait pourtant. déclara-t-elle simplement alors qu’il prenait une inspiration pour lui dire… Quelque chose auquel elle ne s’attendait pas, mais alors vraiment pas du tout. Elle le regarda avec de grands yeux interloqués alors qu’elle déposait sa main contre sa poitrine, l’air sous le choc. – OH MON DIEU ! Tu viens de me donner un nouvel orgasme ! Oui, bon, ça pouvait paraître excessif, ça ne changeait pas de d’habitude. – Toi, William Flyleaf, tu viens d’avouer que j’avais raison ! C’est l’annonce du siècle ! Elle abusait peut-être un petit peu… Mais il fallait avouer qu’il était vraiment rare qu’il admette une chose pareille. Peut-être parce qu’elle n’avait pas souvent raison, mais qu’importe.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mar 2 Mai - 21:26



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Il n'avait jamais voulu virer Perkins parce que dans le fond il pensait qu'il pourrait les aider, seulement Perkins avait beaucoup d'idée en tête pour les aider notamment les faire changer et ça tous le monde savait que c'était impossible de les changer. Ils étaient comme ça, ils s'aimaient comme ça ... alors pourquoi vouloir tout changer alors que tous était si parfait entre eux ? Ils s'aimaient tel qu'ils étaient et peu importe ce que pouvait penser les autres, ils avaient toujours agis de cette façon tous les deux ! Mais c'est vrais que Grace avait fait fort cette fois pour lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas de lui. Il savait combien elle pouvait rendre dingue les gens et William faisait partie des rares personnes capables de la supporter sans broncher mais Perkins ... elle avait réussi à l'agacer dès sa première rencontre avec lui et ce soir, elle en avait fait trop et le pauvre conseillé n'avait pas eu d'autre choix que de s'en aller sans demander son reste, au moins il allait ce souvenir d'elle pour toujours. - Oui d'accord ! Mais y'a des façons beaucoup plus ... comment dire, douce pour faire ce genre de chose ! D'accord tu ne voulais pas de lui mais on aurait pu régler ça de façon plus calme ! Mais elle finit par éclater de rire rien qu'en ce souvenant de la jupe su le visage de Perkins, là encore elle en avait fait beaucoup ! Et William ne trouvait pas ça vraiment drôle lui, bien au contraire ... - Pas mémorable pour tous le monde ! Il l'à très mal prit ! En même temps il avait de quoi le pauvre ! - Pire encore ! Pour lui c'était un manque de respect le plus total, c'était irrespectueux et intolérable ! Bon c'est vrais qu'il en fait un peu trop mais quand même Grace !
Tu l'as vraiment humilié !
Reprit il avec sérieux en gardant tout de même ce petit air tendre. A vrais dire, il ne lui en voulait pas vraiment d'avoir remis Perkins à sa place, mais c'était plutot la façon de faire qu'il trouvait dérangeante. - Et puis tu n'imagine pas à quel point c'est ... gênant de voir sa femme ce mettre à moitié nue pour danser sur un comptoir ! Plongeant son regard dans le sien, il ce mit à sourire d'avantage avant de reprendre. - Et arrête de me faire croire que tu te sent coupable je sais que c'est pas le cas ! Mais ... t'es trop craquante quand tu as ce petit air coupable. C'était sans doute pour cette raison et le fait qu'elle soit presque nue devant lui qui l'aidait à rester calme. Pour rien au monde il ne voulait qu'elle change, il l'aimait trop pour ça ! - Je sais ... Murmura t'il avant de reprendre beaucoup plus sérieusement, il tenait surtout à ce qu'elle sache qu'il regrettait et ... qu'elle avait raison ! Il n'avait pas honte de l'admettre même si c'était toujours difficile à dire de vivre voix. Riant légèrement à sa réaction. - Quoi ! C'est pas comme si tu avais toujours tord ! Et arrête de faire la maligne par que ce j'ai pas non plus oublié l'histoire de "drogue" d'ailleurs j'aimerais bien que tu m'explique !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mar 2 Mai - 22:41


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ces différents entretiens avec le conseiller n’avaient pas été faciles à vivre pour Grace. Elle avait joué les insolentes, elle s’était d’ailleurs disputée avec lui à chacune de leurs rencontres. Mais, au fond, elle était surtout déstabilisée par son intrusion dans sa vie. Elle n’arrivait pas à comprendre qu’un homme qu’elle ne connaissait même pas pouvait se permettre de la juger comme il l’avait fait. Il lui avait donné la sensation désagréable d’être quelqu’un de mauvais… Ou, en tout cas, quelqu’un qui n’était visiblement pas à la hauteur de la place qu’elle avait. C’était difficile à encaisser alors, c’était indéniable, ce jour-là, elle s’était fait un plaisir de lui faire vivre un enfer délibérément. Elle y était sans doute allée plus fort qu’elle ne l’aurait dû mais, en même temps, elle avait tout essayé avant d’en arriver à ce striptease. Durant toute la journée, elle s’était efforcée de le pousser au bout de ses limites mais… Elles étaient vraiment très loin. Sincèrement, il avait réussi à en supporter bien plus que la plupart des gens ne l’aurait fait. Et c’était tout à son honneur. Mais elle n’abandonnait jamais… Quitte à aller trop loin visiblement. William lui affirmait qu’il y avait des façons plus douces pour régler la situation… C’était bien facile de dire ça ! Elle avait essayé la manière douce, ça n’avait pas fonctionné. – J’ai essayé de t’en parler. A chaque fois. Et, à chaque fois, il arrivait à la convaincre de tenter une nouvelle chance. Elle avait simplement fini par craquer, Grace. Et, elle devait bien admettre qu’elle avait pris un grand plaisir à le faire… Même si son mari trouvait la situation bien moins amusante qu’elle. Elle leva les yeux au ciel en l’entendant dire que c’était un manque de respect, et tout ce blabla qu’elle avait déjà assez entendu de la part de Perkins. Elle avait presque l’impression de l’entendre. – Génial, il est contagieux apparemment. lâcha-t-elle sans réfléchir avant de recroiser finalement le regard de William. Bon, lui au moins, il la contemplait avec bien plus de tendresse. Mais, à ses paroles suivantes, elle se redressa légèrement pour mieux lui faire face. Elle se doutait bien que la voir en petite tenue sur un comptoir n’avait pas été franchement agréable pour lui. L’alcool était quelque peu redescendu, alors elle en prenait un peu plus conscience maintenant. Elle afficha un petit sourire coupable en l’entendant ajouter qu’il savait pertinemment qu’elle ne se sentait pas coupable… Même s’il la trouvait malgré tout craquante. – Ce n’est pas ça… Je sais que c’était un peu extrême mais… Crois-moi, j’ai tout essayé avant d’en arriver là ! Bon, ce n’était peut-être pas une excuse pour lui mais il savait qu’elle était prête à tout pour arriver à ses fins. Elle voulait surtout se débarrasser d’un homme qui ne faisait que leur nuire. William finit d’ailleurs par admettre lui-même qu’il avait eu tort d’engager un conseiller en image. Et elle, elle jouait les stupéfaites parce qu’il l’avouait, ce qui était extrêmement rare. Au moins, elle le faisait rire mais elle lui précisa tout de même. – Evidemment, j’ai raison parfois ! Mais tu ne l’avoues jamais comme tu viens de le faire ! affirma-t-elle avec un sourire ravi. Seulement, il lui rappela vite qu’il valait mieux qu’elle évite de faire la maligne en lui rappelant… Encore autre chose… Affichant une moue boudeuse, elle soupira de frustration. – Mais je croyais que c’était fini… Elle parlait de sa leçon de morale puisqu’il lui avait confié qu’elle avait eu raison au sujet de Perkins… Mais cela ne finissait que lorsque William en avait décidé ainsi. Et dire que certains croyaient qu’elle avait le pouvoir dans leur couple, tu parles. La drogue… Il allait la tuer. – Je croyais que ça suffirait à le faire vriller, c’est tout… Il est quand même beaucoup plus tenace que je pensais… admit-elle en hochant doucement la tête, tout de même impressionnée par son adversaire mais… Elle avait été meilleure. Ou pire, justement. – Mais bon, il n’avait aucune chance face à moi. termina-t-elle avec un grand sourire.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mar 2 Mai - 23:10



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] C'est vrais qu'à chaque fois qu'elle voulait lui en parler, William finissait toujours par la faire changer d'avis, comme si il ne prenait pas en compte ce qu'elle voulait mais Will y croyait tellement qu'il avait vraiment pensé que c'était une bonne idée, qu'elle était réticente au début mais qu'au final elle finirait par s'y faire ... mais il c'était trompé ! Lourdement trompé et ce soir Grace lui avait payé son erreur ou plutot elle l'avait fait payé au pauvre Perkins. Mais elle avait était trop loin avec lui, c'est vrais quoi ! Elle avait était beaucoup trop loin pour le pousser à bout mais le pire dans tous ça c'est qu'elle semblait toujours aussi fière d'elle ! Elle finit même par lui avouer qu'elle avait tout tenté pour le faire craquer avant mais que rien n'y avait fait ! - Seulement un peu ? Tu crois ? Grace tu l'a rendu complètement dingue ! Je sais pas si tu voulais qu'il ce retrouve dans cet état mais j'ai bien cru qu'il allait nous faire une attaque ! C'était comme si il n'avait jamais vu ça de toute sa vie ! Mais si il y avait bien une chose que William devait admettre c'était qu'elle avait eu raison sur ce coup là ! Prendre un conseiller en image n'était vraiment pas une bonne idée, mais il pensait bien faire ce jour là ainsi que tous ceux qui avaient suivit ... seulement il c'était lourdement trompé et aujourd'hui il s'en voulait un peu de l'avoir forcée à vivre ça. Mais presque surprit par ce qu'elle venait de lui dire, il recula un peu avant de reprendre. - Quoi ? J'avoue toujours mes tords ! Bon c'est sur que je te le dis pas souvent quand tu es toute nue ... ou dans ce genre de situation mais j'ai pas honte de dire que j'ai parfois tord ! Ben tiens, mais il valait mieux pour elle qu'elle évite de trop faire la maligne par ce qu'il n'avait pas oublié l'histoire de la drogue ... - Tu as réussi à y échapper une fois, pas deux ! Et maintenant il attendait qu'elle lui explique, elle n'avait plus vraiment les moyens de le séduire ou de le détourner maintenant ... - Muh ... mais encore ? Elle tournait autour du pot sans vraiment lui parler franchement et il ne savait même pas pourquoi elle tentait de le fuir par ce qu'il finirait par avoir ce qu'il veut. - Grace ! C'est sur qu'il avait aucune chance ! Mais maintenant je veux que tu m'explique et tu ne sortira pas de ce bureau avant de m'avoir donné une explication ! Posant ses mains de chaque côté d'elle, à plat sur le bureau, il ce penchait légèrement en avant vers elle son regard toujours profondément ancré dans le sien. - C'est quoi cette histoire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mar 2 Mai - 23:50


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



William ne lui donna pas de réponse lorsqu’elle affirma avoir essayé d’en parler avec lui avant d’en arriver si loin, surement parce qu’il savait que c’était vrai. Elle avait réellement tenté de lui faire comprendre que toute cette histoire n’annonçait rien de bon mais il n’avait rien voulu entendre… Il n’avait pas pris en compte ce qu’elle pensait, convaincu que c’était la chose à faire là où elle avait tout de suite était réticente. Ce n’était pas étonnant qu’elle ait fini par se montrer bien plus extrême. Seulement il n’était pas plus compréhensif pour autant envers son attitude puisqu’il la qualifia, entre autre, d’irrespectueuse et intolérable. A croire que Perkins avait soudain envahi le corps de son corps. Mais Will n’avait jamais eu besoin de qui que ce soit pour lui faire la morale. Elle détourna les yeux à ses paroles qui résonnaient surtout comme des reproches à son oreille. Que voulait-il qu’elle dise ? Elle se fichait bien d’avoir rendu cet homme complètement dingue… Parce que, depuis des semaines, c’était lui qui la rendait dingue. Alors, en toute sincérité, c’était le juste retour des choses étant donné tout ce qu’elle avait supporté. – Franchement, je m’en fiche ! Il m’a fait vivre un enfer, alors c’est bien fait pour lui ! affirma-t-elle en croisant les bras. Non, elle ne regrettait rien. Elle était même très fière d’avoir pu pousser à bout le grand monsieur Perkins qui, pour une fois, était sorti de son piédestal pour péter un câble comme les gens normaux savaient le faire. Oui, elle le détestait. Il avait été tellement dur avec elle sans qu’elle ne puisse l’envoyer balader parce qu’il était soi-disant payé pour ça. C’était surtout l’une des pires idées que William avait pu avoir, pour elle. Il avait tenté de les changer, simplement pour leur image, était-ce vraiment normal ? Pour Grace, en tout cas, ça ne l’était pas. Et elle était tout de même heureuse d’entendre son mari admettre que l’engager avait été une mauvaise idée. Il avouait tout de même ses torts en lui donnant raison, ce qui n’arrivait pas souvent. Mais il était surpris par ce constat qui, pour elle, était plutôt évident. Arquant un sourcil à ses propos, elle n’était pas convaincue. Mmh… Il n’avait peut-être pas honte de le faire mais ce qui était certain, c’était qu’il ne le faisait pas si facilement qu’il le prétendait. Mais elle n’était pas vraiment en état de se lancer dans un débat, surtout qu’il la rappela vite à l’ordre en lui parlant, cette fois, de la drogue évoquée par Perkins. Cet homme avait décidé de l’enfoncer jusqu’au bout, assurément. Plutôt mécontente et boudeuse de devoir une nouvelle fois entendre ses remontrances, la belle blonde déviait surtout le sujet comme elle savait si bien le faire. Mais William était bien décidé à obtenir des explications cette fois… Il ne comptait pas la lâcher. Il avait ce petit ton autoritaire qui la rendait dingue de lui. Il finit même par poser ses mains de chaque côté d’elle comme pour l’empêcher de fuir alors qu’il se penchait vers elle également. Elle le regardait, un peu troublée par cette proximité soudaine. Leurs regards étaient plongés l’un dans l’autre avec intensité. Elle savait qu’il ne cherchait pas à la déstabiliser mais uniquement à obtenir ce qu’il voulait mais… Elle sentait son odeur si envoûtante, et ses lèvres tout près des siennes… Instinctivement, presque même sans s’en rendre compte, Grace posa sa main contre le torse du jeune homme pour le caresser du bout des doigts. Et, finalement, elle ne tint pas plus de quelques secondes avant de poser sa main contre sa nuque pour l’attirer jusqu’à elle et capturer ses lèvres dans un baiser enflammé. – Je suis… Désolée… murmura-t-elle contre ses lèvres avant de l’embrasser une nouvelle fois. – C’était un joint, rien d’autre… Je n’ai pas d’explication, si ce n’est que… Je ne suis pas une femme modèle, William. Je ne le serais jamais. Et heureusement parce que, ça me manquerait trop de te voir si autoritaire. avoua-t-elle avec un petit sourire alors que son regard était toujours profondément ancré dans le sien.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MR. LE MAIREde Wellington.
avatar
MR. LE MAIRE ☆ de Wellington.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 3583
∞ arrivé(e) le : 12/11/2014
∞ avatar : Ioan Gruffudd

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mer 3 Mai - 13:11



~ GRAAL~
"Say you can handle my love, are you for real ?"ღ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Oui elle avait tenté de lui expliquer, elle avait tenté plusieurs fois de lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas travailler avec Perkins et même si il l'écoutait, William n'avait rien voulu savoir ou alors il n'avait jamais prit sa demande au sérieux, alors qu'il devait le faire ! Il ce rendait compte de son erreur un peu trop tard mais comme on dit mieux vaut tard que jamais ! Perkins n'avait pas était très tendre avec elle non plus et c'était un juste retour des choses, un simple vengeance, en quelques sorte, mais Perkins l'avait très mal prit, au point de dire des choses vraiment blessante à son sujet, des choses horribles. D'accord lui aussi avait était un peu trop loin avec elle, il l'avait poussé à bout et William aurait du s'attendre à ce genre de situation, il s'y attendait déjà en faite ! Mais pas que ce soit aussi ... violent. A la réaction de sa femme, William ce contentait de la fixer sans savoir ce qu'il devait dire, il n'avait rien à dire en faite parce que dans le fond une partie de lui savait qu'elle avait raison ! Alors pourquoi vouloir la contre dire ? Il finit même par lui dire qu'elle avait raison, elle avait raison depuis le début mais il ne voulait pas l'admettre avant que la réalité lui saute aux yeux ! Grace avait toujours était contre cette idée qu'ils engagent un conseiller et Will n'avait rien voulu savoir pourtant la belle avait tenté de lui faire comprendre depuis le début sans succès. Elle avait raison et cette fois il devait bien l'admettre ! Et c'est ce qu'il finit par faire quelques secondes plus tard. Mais il comptait bien mettre également au clair cette histoire de drogue ! Bon il ne voyait pas non plus sa femme en train de s'envoyer une rail de cocaïne mais elle savait qu'il n'aimait pas qu'elle touche à ce genre de chose, ce n'était pas pour autant qu'elle l'écoutait, la preuve mais tout de même ! Retrouvant un air beaucoup plus sérieux sur le visage, il plaqua ses mains de chaque côté d'elle sur le bureau tout en lui demandant une nouvelle fois qu'elle lui explique, seulement la jeune femme semblait troublé, non pas par sa question plus que sérieuse mais plutot par cette proximité entre eux. Elle laissa ses doigts glisser le long de son torse alors que William ne détournait pas les yeux, il sentait juste ce petit frisson parcourir tout son corps avant qu'elle ne l'attire contre elle pour l'embrasser avec amour et passion, un baiser langoureux qui lui fit perdre tous ses moyens. Il ne ce souvenait presque même plus de quoi il voulait lui parler. - Grace ... La jeune femme s’excusa rapidement avant de retourner l'embrasser de plus belle pour lui troubler suffisamment l'esprit puis enfin lui donner des explication. Il l'écoutant pourtant avec beaucoup d'attention. - Tu m'avais promis de ne plus toucher à ce genre de chose Grace ! répondit il plus d'un ton plaintif que sérieux. Bien sur que si elle était une femme modèle, sa femme modèle .. pour lui elle l'était ! Oui c'est vrais qu'elle n'avait pas que des qualités, elle n'était pas non plus parfaite mais c'était comme ça qu'il l'aimait, il aimait qu'elle le provoque, qu'elle le sorte de son quotidien, qu'elle le pousse à être un autre. - Je m'en fiche de ça Grace ! Je ne demande pas à ce que tu sois parfaite, pour moi tu l'es déjà ! Je t'aime tel que tu es ! Mais il aimait qu'elle lutte contre lui autant qu'elle aimait le voir sérieux. - Je peux être beaucoup plus autoritaire tu sais ! Répondit il d'un ton malicieux avant d'aller de nouveau capturer ses lèvres dans un baiser passionné.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.
avatar
ANIM' ∞ la folie douce d'AL.

en savoir plus sur moi
∞ posts : 6135
∞ arrivé(e) le : 19/11/2014
∞ avatar : Sarah Michelle Gellar.

MessageSujet: Re: Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal Mer 3 Mai - 17:11


 

 
 


« Say you can handle my love, are you for real ? »
Graal ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Perkins était de l’histoire ancienne. Ce n’était pas maintenant qu’il était enfin sorti de sa vie que Grace allait éprouver des remords pour tout ce qu’elle lui avait infligé. Bien au contraire, elle était ravie d’avoir pu le pousser à bout parce que c’était de cette façon qu’elle avait réussi à se débarrasser de lui. Et obtenir sa vengeance par la même occasion avait été la cerise sur le gâteau. Alors, même si elle savait qu’elle était surement allée trop loin avec son petit show, notamment pour son mari, elle ne pouvait pas le regretter. Elle ne pouvait pas s’en vouloir après tout ce qu’elle, elle avait subi de la part du conseiller. Et toutes les horreurs qu’il avait dit à son sujet ne l’atteignaient guère. Elle fumait un joint, alors elle était une droguée… Elle buvait du champagne à une soirée, alors elle était alcoolique… C’était ridicule, il était ridicule. Tout ce qu’il avait balancé sur elle n’avait aucun impact sur la belle. Elle était juste heureuse de se dire qu’elle ne le reverrait pas, et heureuse aussi que William ait fini par admettre qu’elle avait raison à son sujet. Elle savait qu’il n’approuvait probablement pas ses méthodes quelque peu extrêmes mais, au moins, ils étaient d’accord sur le fond. Seulement ce n’était pas pour autant qu’elle était sortie d’affaire. Après le striptease, il était bien décidé à évoquer la drogue dont Perkins avait parlée. Une drogue qu’elle n’estimait en rien dangereuse, surtout qu’elle était loin d’en consommer régulièrement. Elle fumait de l’herbe, parfois, en soirées. Ce n’était pas nouveau, et pourtant ce n’était pas quelque chose dont elle se vantait auprès de Will… Parce qu’elle savait pertinemment son point de vue sur la drogue. Il était contre, point. Elle n’était pas non plus pour, Grace. Mariée ou non, il lui paraissait invraisemblable de toucher un jour aux drogues les plus dangereuses…. Sérieusement, il la voyait se piquer ou sniffer une drogue dure ? Certes, elle avait pris quelques cachets d’ecstasy mais elle avait arrêté d’elle-même. Au fond, elle pouvait paraître totalement inconsciente et déraisonnable mais elle était beaucoup plus équilibrée qu’elle n’en avait l’air. Parce que, justement, elle jouait toujours avec les limites, elle savait parfaitement s’arrêter avant de les franchir. Mais cela n’empêchait pas son mari de s’inquiéter pour elle. Et, en réalité, elle ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Seulement elle ne savait pas réellement quelle explication elle pouvait donner si ce n’était que, pour elle, ce n’était pas aussi fou que pour lui. Et ce n’était pas en se retrouvant si proche d’elle, encore nu, qu’il l’aidait à se concentrer pour s’expliquer correctement. A vrai dire, la jolie blonde sentait ce trouble l’envahir alors qu’il venait de l’encercler en posant ses mains sur le bureau de chaque côté d’elle. Il s’était même dangereusement approché d’elle, si bien qu’elle était davantage focalisée sur le corps du jeune homme plutôt que sur ce qu’il venait de lui dire. Et, sans même s’en rendre compte, elle finit d’ailleurs par partir à la rencontre de ce corps. Elle caressait délicatement son torse alors qu’il la regardait, impassible. En tout cas, il ne montrait rien, ce qui ne faisait que le rendre plus attirant aux yeux de sa femme. Et, ne tenant plus, elle ne tarda pas à capturer ses lèvres dans un baiser passionné et langoureux. Elle ne cherchait même pas à le déstabiliser, c’était lui qui l’avait déstabilisée. Elle s’efforça de s’éloigner de lui pour tenter de lui donner une explication. A ses paroles, elle le regarda avec un certain étonnement. Elle lui avait réellement promis une chose pareille ? Ou peut-être qu’elle parlait uniquement des comprimés de MDMA, pas de l’herbe. – Mais je t’assure que je ne touche plus à l’ecstasy… promit-elle avec sincérité, et elle ne comptait pas se laisser retenter. Mais elle ne pouvait pas lui garantir la même chose pour le cannabis parce qu’elle savait très bien qu’elle était incapable de refuser un joint lorsqu’on le lui tendait. Ce n’était peut-être pas ce qu’était censée faire la première dame de la ville, ou même simplement une femme et mère de famille de son âge, mais c’était comme ça, elle était comme ça. Elle avait même prétexté face à son mari qu’elle n’était pas une femme modèle. Mais il lui affirma en guise de réponse qu’il ne demandait pas à ce qu’elle soit parfaite… Puisque pour lui, elle l’était déjà. Un petit sourire attendri apparut sur le visage de Grace qui profita néanmoins de l’occasion. – Alors si tu m’aimes comme je suis, ça te manquerait si je ne faisais rien de politiquement incorrect… Non ? Elle faisait une bêtise, il la sermonnait, elle se rebellait… C’était toujours comme ça. Mais ils aimaient ça autant l’un que l’autre. Elle lui avoua même qu’elle aimait qu’il se montre autoritaire avec elle… Il n’imaginait pas à quel point. Elle se mit à sourire grandement amusée en entendant son ton malicieux lui affirmer qu’il pouvait l’être beaucoup plus encore. – Mmh, je veux bien voir ça. rétorqua-t-elle avec une pointe de provocation dans la voix avant qu’il ne vienne finalement l’embrasser avec cette passion qui la rendait dingue. Entourant ses bras autour de son cou, elle l’attira contre elle pour prolonger avec la même fougue le baiser qu’il lui offrait. – Tu me pardonnes alors ? demanda-t-elle avec malice contre ses lèvres en lui volant de petits baisers au passage.




  CODAGE DE © MRS HYDE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Say you can handle my love, are you for real ? ღ Graal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-