AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 the fault in our stars + Charson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: the fault in our stars + Charson Ven 28 Avr - 20:34

The fault in ours stars
Hello, it’s me. I was wondering if after all this years you’d like to meet Δ Adele


J’en ai déçu des gens, finalement c’est le lot de la vie non ? On est déçu et on déçoit. Cependant il y a toujours une limite à ce qu’on a le droit de faire. Je pense que j’ai dépassé cette limite trop largement avec celle que je considère encore comme ma femme. J’ai peur de la revoir, peur de voir l’air qu’elle va me jeter. Moi qui aime bien prendre des risques, je dois avouer que celui de me retrouver avec des papiers de divorce sous le nez je n’ai pas envie de le prendre. Est ce que c’est pour ça que je ne lui ai pas dit que je sortais de prison ? Peut être, au moins là je sais qu’elle ne pourra pas se préparer, ni même ressasser ou avoir peur. La peur je la prends pour tous les deux. J’arriverais à prendre pour tout les deux, dans ma tête je me dis que je pourrais au moins lui épargner ça.
Je ne sais pas si elle a envie de me voir, je n’ai jamais osé posé cette question lorsque je l’avais au téléphone.

Je suis rentré hier en fin d’après midi, j’ai demandé à Jude de venir me chercher à l’aéroport de Wellington. J’avais l’impression de replonger directement dans mon passé, sauf que j’aurais préféré être dans le passé. La dernière fois que j’étais venu à Wellington tout allait bien. Aujourd’hui je pense que c’est tout l’inverse. Du moins c’est ce qu’il me semble… Je me demande comment je vais remonter la pente. Pour l’instant il n’y a que très peu de gens au courant, on a réussi à noyer l’histoire, et puis maintenant, avec tous les attentats, une histoire comme ça passe presque inaperçu, et heureusement d’ailleurs. Des gens qui meurent c’est plus important qu’un pauvre type qui a fait une erreur et qui se retrouve en prison.
Ce qui est compliqué c’est que ma petite soeur qui n’est au courant de rien m’a pressé de questions. En plus d’un an j’ai eu le temps de penser à trouver de bonnes excuses mais malgré c’est autre chose de mentir à la face de ma petite soeur.

J’ai demandé à Jude d’envoyer un message à Charlott pour lui donner rendez vous le lendemain. Bien entendu c’est moi qui irais à ce rendez vous et non pas ma soeur. J’ai fait croire à Jude que je voulais lui faire une surprise. En un sens c’est le cas, dans l’autre vision des choses c’est pour être sûr qu’elle vienne. Je sais que c’est malhonnête… Peut être qu’elle sera heureuse de me voir malgré tout ? Moi je suis partagé, et c’est pour ça que j’ai à peine fermé l’oeil pendant la nuit. Déjà il y a le décalage horaire, et puis ensuite cette boule au ventre qui ne me quitte pas depuis que je suis sorti de prison. C’est mon ami Damien, et ancien collègue qui est venu me chercher. Mon dernier point d’attache à New York, pour le reste je n’avais plus de lien avec personne à part ma famille en Nouvelle Zélande. Il fallait donc que je rentre. Comment j’ai trouvé de l’argent de pour rentrer ? Bonne question. En fait Damien a réussi à sauver une espèce de salaire pour moi, mais ça il ne me l’a dit qu’une fois que je suis sorti. Il a fait ça parce qu’il savait que j’étais coincé à la sortie, et puis j’aurais sans doute fait la même chose pour lui. Je pense que ce gars j’aurais pu le rajouter à mes frères. Il ne m’a pas fait la morale, il m’a juste dit que j’avais merdé. Or ça je le savais déjà, mais au moins je n’ai pas rien. Plus de maison, plus de boulot, du moins officiellement si, mais officieusement ça fait plus d’un an que je n’ai rien fait. Je n’ai pas demandé à Damien qu’il me reprenne, je sais qu’il faut que je parte de New York.

Au Starbucks j’attends que Charlott se montre. Moi je suis arrivé avec presque 20 minutes d’avance. J’ai croisé les doigts pour ne croiser personne et ça a marché, en même temps il est tôt ce matin. Je suis installé dans un coin de la petite salle, face à la porte pour être sûr de ne pas la manquer. J’ai un café dans la main, et mon doigt tape frénétiquement sur la table. Ca ne me ressemble pas d’être aussi nerveux mais je n’arrive pas à m’en empêcher.
Elle finit par ouvrir la porte. Je reste figé pendant quelques secondes, et puis je me lève maladroitement manquant de faire tomber mon café. “-Charlott.” Je ne dis que ça mais je suis assez proche pour qu’elle m’entende je pense.
© GASMASK



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the fault in our stars + Charson Lun 1 Mai - 17:38

J'ai les nerfs en pelotte. Non, c'est pire que ça même. Et chaque jour, même chaque heure, ça empire. Mon concours approche dangereusement et plus je révise, plus de potasse, moins j'ai l'impression d'être prête. L'angoisse totale. Il me reste à peu près un mois avant de passer les premières épreuves et j'ai l'impression que même si je ne faisais que ça pendant cinq ans, je ne serais jamais prête. Des fois je me demande ce qui m'a prit de passer ce concours. J'aurais aussi bien pu trouver un petit poste d'assistante juridique. Franchement, j'en sais rien.

J'ai pas dormi de la nuit. J'ai bossé au wallace jusqu'a 2 heures du matin et cette soirée m'avait tellement traumatisée que j'ai pas réussis à m'endormir. Alors j'ai révisé, toute seule dans mon quinze mètres carré, assise sur mon lit parce que je n'ai pas la place pour installer un bureau. C'était ça ou un frigo. J'ai reçu un sms de Jude tôt au matin, me demandant si j'était tentée par un petit déjeuné au starbuck sur le front de mer d'ici une heure. L'occasion de me détendre un peu était trop belle, j'ai accepté aussitôt.

Après une douche rapide, j'essaye de camoufler les marques de fatigue sur mon visage. Je laisse mes cheveux sécher et boucler autour de mon visage. J'ai une tête horrible, de déterré, Jude va me le faire remarquer à coup sûr. Je prend le bus, il doit être aux alentours de huit heures. Il fait déjà chaud. Je porte une robe blanche sans manches et une petite ceinture rouge assortie à mes chaussures babydoll. J'essaye de me réveiller mais je sais que c'est le double cappuccino qui va m'aider.

J'arrive au starbuck après cinq petites minutes à pied. Je me serais bien installée dehors mais Jude n'y est pas et de toute façon il y a vraiment beaucoup de vent. Je rentre dans la boutique et l'odeur m'apaise aussitôt. J'ai presque l'impression que mes cernes se résorbent doucement. Je me sens mieux. Je me sens mieux mais ça a du durer... cinq secondes. Tout au plus. Parce que mes yeux tombent sur la dernière personne que je voudrais voir aujourd'hui. Et celui qui me manque depuis près d'un an. Sa voix, prononçant mon nom, j'ai l'impression de défaillir. Je pose ma main sur le comptoir et interdite je n'esquisse plus le moindre mouvement. Je le dévisage un moment. Mes lèvres sont soudées. Mon coeur s'emballe. J'ai deux possibilités là. Tourner les talons, m'enfuir lâchement, ou lui sauter dans les bras et l'embrasser.

Je ne suis pas une courageuse. Je ne suis ni Jude, ni Louve, je suis une lâche. Je baisse les yeux, tourne les talons et m'en vais. Je sors de la boutique. Je marche mais j'ai qu'une envie, c'est de courir, de prendre mes jambes à mon cou, de m'enterrer dans mon quinze mètres carré miteux et de ne plus jamais en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the fault in our stars + Charson Lun 1 Mai - 22:15

The fault in ours stars
Hello, it’s me. I was wondering if after all this years you’d like to meet Δ Adele


J’ai le trac, la boule au ventre. Je ne me souviens plus la dernière fois où je me suis senti comme ça. C’était il y a longtemps, mais la sensation ne m’avait pas manqué. Si un jour on m’avait dit que j’avais peur de revoir ma propre femme je pense que j’aurais bien rit, et presque insulté la personne en face. Cependant aujourd’hui c’est bel et bien la vérité. J’ai peur de revoir Charlott, et surtout peur de tout ce que ça pourrait impliqué. C’est donc un grand nombre de choses que cela implique en plus : la peur de l’abandon, du rejet, de me retrouver seul pour de bon. Je n’ai pas su grand chose de sa vie quand j’étais à New York et elle ici. Je ne la pressait pas de question, ne voulant pas lui forcer la main. Moi je n’avais pas grand chose à raconter puisque ma vie en prison était assez monotone. Je n’étais pas dans une prison avec de la racaille puisqu’il s’agit de “trier” les gens je n’étais avec personne qui avaient fait un quelconque crime du genre : vol, meurtre, viol. Non moi j’étais avec des hommes politiques, et hommes d’affaire. Avec la télé, et une bibliothèque, et tout le reste du confort. Oui je comprends pourquoi on dit souvent que certains préfèrent être en prison que dans la rue. Mais toutes les prisons ne sont pas pareilles il ne faut pas se faire d’idée là dessus.

Revenir me fait une drôle de sensation, je reviens à la maison en quelque sorte, et en même temps ma maison elle est avec Charlott. Cependant nous n’avons jamais habité ici tous les deux. Son accueil déterminera sans doute si elle me laisse vivre avec elle, ou si je dois encore demandé l’exil à ma soeur, ou à mes parents. Je suis d’ailleurs sommé d’aller les voir le plus rapidement possible, je redoute ça tout autant que de voir ma femme. Je ne sais pas si je serais capable de leur mentir encore, ou si j’arriverais à leur dire la vérité et à en assumer les conséquences.

Charlott ne sait pas encore que je suis là, la seule personne au courant de mon arrivée était ma soeur. Je n’ai encore rien dit, j’ai simplement dit que je voulais faire une surprise à Charlott. Je lui ai écrit une dernière lettre en prison, je l’ai dans la poche arrière de mon pantalon, j’espère qu’elle la prendra, comme j’espère qu’elle me reprendra.
Je la voit entrer dans le starbucks je me sens un peu plus mal, mais rien n’égale la sensation de quand elle me voit. L’expression sur son visage reflète quelque chose que je n’ai jamais vu encore chez elle. Et puis elle s’en va. Elle fuit littéralement. Je reste interdit pendant quelques secondes, et puis je me lance à sa poursuite. “-Charlott attend !” Je lui crie alors qu’elle est déjà dans la rue et moi je pousse la porte du café. Je finis par la rattraper et je prends sa main dans la mienne pour l’empêcher de continuer encore. -Charlott s’il te plait…” Ma voix se meurt. Je viens me placer face à elle, et pose ma main sur sa joue. “-Je voulais pas te faire peur. Je voulais te faire une surprise c’est pour ça que j’ai rien dit, je suis désolé.” Je me retiens de la prendre dans mes bras de force, mais j’en meurs d’envie, ou pire même de l’embrasser.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the fault in our stars + Charson Lun 8 Mai - 16:31

Je ne sais pas pourquoi j'ai fais ça. Vraiment, j'en sais rien. Je suis entrain de marcher rapidement, enfaite, je cours presque. Je suis sortie du Starbuck aussi vite que j'ai pu, j'ai même pas pris le temps de refermer la porte derrière moi, je l'ai entendue claquer un peu après. Je regrette d'avoir mit des talons, je suis a deux doigts de me faire une cheville. Mais je peux pas m'en empêcher. Tout mon corps m'ordonne de fuir le plus loin possible. Je ne sais même pas où je vais et pour cause, je suis allée du côté opposé à l'arrêt du bus que j'aurais du prendre pour rentrer chez moi. J'ai même pas sorti mon téléphone. Je ne sais même pas qui appeler au secours. Jude ? Je ne vais pas appeler au secours Jude alors que c'est son propre frère que je fuis. Louve ? Non.. Louve ne comprendrait pas. Jamais. Lily ? Je ne vais pas la déranger en pleins dans ses préparatifs de mariage quand même.. Bizarrement, pendant un instant, je pense à Maon. Mais non.

Je l'ai entendu crier. Je l'ai entendu me dire d'attendre. De l'attendre lui. Je l'ai attendu si longtemps que je n'espérais plus le voir rentrer avant.. des années. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je ne sais pas ce qu'il fout là. Franchement, j'en sais rien. Tout ce que je sais c'est que moi, je suis pas prête. Je ne suis pas prête à le revoir alors que je meure d'envie de me blottir dans ses bras. Je ne suis pas prête à avoir cette conversation, à répondre à cette question. On continue ? On arrête ? Je n'ai pas de réponse. On a faillit divorcer. On ne l'a pas fait parce qu'un homme marié devant un jury c'est mieux. Mais maintenant que la prison est terminée, si elle l'est, aurais je le courage de partir ? Ou aurais je la force de rester ? Je ne suis pas prête. Alors je fuis. Je cours.

Je n'ai jamais été une vrai athlète. Au lycée, en course de fond, j'étais de celles qui n'en pouvaient plus après un demi tour de terrain. Je ne cours pas vite, pas longtemps. Et c'est sans surprise que je sens sa main attraper la mienne. Sans surprise, mais je ne m'y attendais pas, à ce qu'il me prenne la main. Alors j'essaye de me dégager mais sa poigne est trop forte. Je m'arrête d'un coup, manquant de basculer en arrière. Je me redresse, essaye de retrouver le peu de dignité qu'il me reste pendant qu'il me supplie et que sa voix se meure.

- Une surprise... T'appelles ça une surprise ?

J'appelle ça une douche froide pour ma part mais je n'en dis rien. Je n'ai pas envie d'envenimer la situation. J'ai mal aux pieds. J'ai mal à la poitrine aussi, mes poumons sont en feu alors que j'ai du courir quoi.. cinq cent mètres ? Pff.. Ridicule. Mes yeux sont fuyants. Je regarde mes escarpins comme s'ils allaient se mettre à briller et me permettre de m'emmener ailleurs, comme Dorothée. Mais non.

- Je... qu'est ce que tu fais là au juste ? T'as eu une sorte de ... permission ?

Je retiens mon souffle. J'attend qu'il me dise la phrase qui va changer ma vie. Ma petite vie tranquille, a peine installée à Wellington, celle que je commence à construire et qu'il va faire voler en éclat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the fault in our stars + Charson Dim 18 Juin - 21:38

The fault in ours stars
Hello, it’s me. I was wondering if after all this years you’d like to meet Δ Adele


Malgré la peur qui me tord les entrailles je franchis le pas. Il faut que je revois ma femme, je crois que c’est la seule chose que je dois faire à l’heure actuelle car le reste, à part ma famille est secondaire. Avec Charlott nous nous sommes promis de rester toujours ensemble malgré toutes les épreuves de la vie non ? Je suis d’accord que tout est de ma faute, et que cette épreuve c’est moi qui nous l’ai imposée. Mais malgré tout je me dis que je pourrais arriver à réparer mes erreurs. Trop optimiste ? Peut être mais j’ai peur d’arriver à croire le contraire, et que tout d’un coup ma vie ne s’arrête brutalement comme ça.

J’ai rattrapé Charlott. Ma main s’est posée sur elle pour l’obliger à s’arrêter. Elle m’a fui, au sens littéralement du terme. Elle s’est mise à courir comme je ne l’ai jamais vu courir après toutes ses années de mariage. Est ce que je lui en veux ? Je ne sais pas, peut être que c’est une réaction normale. Ai je tant changé ? Il ne me semble pas, peut être un peu carré qu’avant puisque pendant un an je n’ai pu faire autre chose que du sport. “-Je…” J’étais sur lui point de lui dire que je pensais que ça lui ferait plaisir, mais là je doute franchement. -Je voulais te voir en vrai. Si j'annonçais ma venue je n’étais pas sûr que tu viendrais.” Autant jouer la carte de la vérité non?

Moi je la dévisage, mais elle ne semble pas vouloir croiser mon regard. Il n’y a pas besoin d’être devin, ou télépathe pour voir qu’elle n’a pas envie d’être là.
Je ne sais pas quoi rajouter. Alors je la lâche, et garde mes bras le long du corps. Je ne sais pas quoi faire de plus. Je n’ose pas la prendre dans mes bras, mais j’en meurs d’envie. J’ai l’impression d’être entrain de me consumer sur place.
Elle me demande si je suis en permission. Il n’y a pas de permission en prison, ce genre de choses c’est pour les militaires, les prisonniers n’ont le droit qu’aux visites. “-Je suis libre.” Je crois que c’est dur d’être plus clair que ça. “-J’ai été libéré pour bonne conduite et je rentre à la maison.” A la maison. Je ne sais pas si j’ai utilisé le bon terme. Où est ma maison actuellement ? La réponse qui me vient automatiquement à l’esprit c’est : là où est Charlott. Mais ça c’était avant. Je pense que ce que je viens de dire va avoir l’effet d’une bombe. J’aurais aimé pouvoir lui dire ça autrement que sur un trottoir en plein milieu de Wellington mais puisque le sort en a décidé ainsi je n’ai pas d’autre solution. “-Je viens réparer mes erreurs Charlott. Il n’y a pas un seul jour où je n’ai pas regretter ce que j’ai fait, d’avoir gâché nos vies, et ce qu’il y avait entre nous.” Pourtant je sais que c’est le cas. “-Je t’aime Charlott… Je …” Je sais pas quoi rajouter, maintenant c’est moi qui ne sait plus où regarder.
© GASMASK


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the fault in our stars + Charson Mar 20 Juin - 21:52

Mes yeux sont rivés au sol. Comme si je priais qu'un énorme trou apparaisse sous mes pieds pour m'emporter loin d'ici. Et pourtant, je meure d'envie de le regarder. De le voir. Je ne l'ai pas vu pendant prêt d'un an, là je l'ai vu à peine quelques secondes avant de m'enfuir. Je n'ai pas oublié ses traits, je m'en souviens comme si c'était hier que nous vivions à New-York. J'ai juste besoin de le voir pour réaliser. Mais j'ai peur de craquer. Je sais que si je le regarde je ne tiendrais pas une seconde de plus loin de lui. Que je me jetterais dans ses bras. Même si c'est pour cinq minutes. Même si c'est pour regretter ensuite.

Et finalement, pendant qu'il essaye d'expliquer sa "pseudo" surprise je lève les yeux. Je le regarde. Quelques secondes suffisent à me rendre compte que si c'est bien mon mari qui est face à moi, en chaire et en os, il a changé. Ses traits sont plus saillants, il a une barbe de quelques jours que je ne lui connaissait pas avant, il s'est affiné, musclé. J'ai peur de me dire qu'il est encore plus beau qu'avant. Et comme avant, il y a cette irrésistible envie, ce besoin, ce fil qui va de mon nombril au sien et qui me dit, m'ordonne, de me blottir contre lui.

J'arrête de lutter. J'abandonne lâchement. Je ne répond rien, je crois que j'ai même pas vraiment fait attention à ce qu'il m'a dit. Bonne conduite ou quelque chose comme ça ? Qu'importe. Mes bras se glissent sous les siens et entourent la taille comme un noyé s'accrocherait à une bouée. Je serre fort. Je serre comme si ma vie en dépendait. Et enfin je l'écoute. Je pleure. Je me mets même à sangloter :

- Moi aussi je t'aime Mason, tu m'as tellement manqué...

C'était vrai. Il m'avait manqué. Et le fait de ne pouvoir en parler à personne avait été encore plus dur. Des larmes coulent sur mes joues mais je me sens mieux. J'ai retrouvé mon mari. J'anticipe pas encore toutes les galères qui vont arriver mais là, juste maintenant, ça va mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the fault in our stars + Charson Mer 21 Juin - 19:54

The fault in ours stars
Hello, it’s me. I was wondering if after all this years you’d like to meet Δ Adele


Le moment tant redouté est enfin redouté. Soulagé de la voir, et en même temps perturbé par le fait qu’elle s’enfuit je ne peux que la suivre. Je ne sais pas où elle va mais il faut que je la suive. Je pense que je ne peux pas la laisser partir encore une fois ça serait une nouvelle erreur peut être même ce qui mettrait fin à tout ce qu’on a construit jusque là.
Elle m’a tellement manqué, c’est dur de résister à son attirance, j’ai retrouvé la seconde partie de moi qui m’a manqué pendant un an. Comme si jusque là je n’étais plus tout à fait moi même. C’était sans doute le cas, la prison n’était pas ma maison, et j’étais seul. Ca faisait des années que je n’avais plus passé autant de temps seul, croyez moi je n’ai pas envie que ça continue. J’aimerai que Charlott me laisse vivre avec elle à nouveau, mais je sais que j’en demande beaucoup trop. Est ce qu’elle me fait encore confiance seulement ?

Je ne sais plus où me mettre, je ne sais pas ce que je dois lui dire pour rattraper mes erreurs, pour faire en sorte qu’elle ne me rejette pas. Dans un autre monde, un monde qui appartient au passé je savais toujours quoi dire. Maintenant je n’ai plus cette assurance qui me qualifiait avant.
Puisqu’il faut quand même que je parle je décide de lui dire que je suis là parce qu’on m’a relâché. Mais je n’ai pas l’occasion d’en dire autant. Charlott fait un pas vers moi, ses bras se glisse contre moi pour me serrer contre elle et moi sans aucune retenue je l’entoure. Le visage plongé dans ses cheveux je respire son odeur. Maintenant je suis à la maison.

Elle tremble dans mes bras, sanglote même. Une de mes mains caresse son dos pour la consoler un peu. Je ne peux m’empêcher de lui dire que je l’aime, le fait qu’elle me réponde, qu’elle me dise qu’elle aussi, me soulage plus que je ne saurais le dire. Mon coeur bat la chamade, mais c’est un sentiment qui m’avait manqué. [color:f2d5=0000ff]“-Toi aussi…” J’ai du mal à structurer vraiment ce que je ressens. J’aimerais juste la garder la contre moi sans avoir à rien ajouter, sans n’avoir plus jamais rien à faire, à penser ou à dire. Je m’écarte pourtant légèrement, cherchant à voir son visage. Je prends son visage dans mes mains et essuie les larmes qui coulent sur ses joues avec le pouce. Je ne peux m’empêcher de la regarder, je la dévisage sans retenue pendant quelques secondes pour graver à nouveau son visage dans mon esprit. Elle a changé quelque peu depuis la dernière fois que nous nous sommes vus, mais elle reste fidèle à elle même malgré les larmes qui ravagent son visage. Puis je pose mes lèvres sur son front, et enfin sur ses lèvres. Ce contact m’emplit à nouveau de sensation que je n’avais pas ressenti depuis une année entière. Quelque part mes craintes s’envolent un peu. J’ai retrouvé ma femme, celle que j’aime, que j’aime depuis toutes ses années et que je n’ai jamais cessé d’aimer malgré la distance, malgré le fait que je n’étais pas sûr qu’elle m’aime encore après tout ça.

J’en oublierais presque que nous sommes au milieu de la rue, et qu’elle a tenté de me fuir il y a à peine quelques instants que ça. Regardant à nouveau Charlott dans les yeux j’essaye de reprendre et mon souffle et mes esprits. “-Tu veux qu’on aille le boire ce café ?” On pourrait faire autre chose mais je ne sais pas quoi. Mes bras l’entoure à nouveau pour la garder contre moi, je n’ai plus envie de la perdre, pas même qu’elle s’éloigne.

© GASMASK

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: the fault in our stars + Charson Mar 4 Juil - 21:32

Je viens de passer en pilote automatique. Vous savez, ce mode ou votre corps a fait un geste si souvent qu'il finit par le faire tout seul, sans plus y réfléchir, comme si c'était naturel. Instinctif. Je me suis blottie dans les bras de mon mari. D'abord avec la douceur qui me caractérise, je me suis glissée contre lui tendrement. Puis j'ai serré, serré si fort son corps contre le mien. Comme pour rattraper plus d'un an de solitude, de doute, de manque.

Ca fait du bien. Je me sens bien. Je pleure, je pleure comme si le monde s'écroulait autour de moi. Mais je me sens mieux contre lui. Je me sens dans mon élément naturel. Il entoure lui aussi mon corps de ses bras puissants. Il pose son visage dans mes cheveux. Comme avant. Voila qui est familier. Je me sens mieux. Il me dit qu'il m'aime, je lui dis que moi aussi. Qu'on s'est manqué. Mais tout ça on le sait. Même si c'est compliqué entre nous, on le sait au plus profond de nos êtres. On le sait.

Pourtant, je sais que rien n'est arrangé. Enfin. Pas tout. Pas tout parce qu'il va devoir réintégrer ma vie. Et que je ne sais pas du tout comment ça va se passer. Pire. J'angoisse. J'anticipe. Je ne sais que trop bien que ça va être compliqué. Mon appart, mon job caché, mon erreur. Trop de choses à changer, à cacher avant qu'il ne se rende compte de tout ça. D'un coup je regrette de ne pas l'avoir repoussé. Juste quelques jours. Juste le temps de remettre ma vie en ordre.

Je hoche la tête quand il me propose d'aller boire notre café. Je dis oui parce que je sais que ça me donne le temps de réfléchir. De prendre la température. Alors on retourne vers le Starbuck et je décide de l'interroger, de le sonder, d'essayer d'anticiper ses prochains faits et gestes. J'ai toujours su faire ça et j'espère ne pas avoir perdu la main :

- Tu es rentré quand ? Tu as vu ta famille ? Comment ça s'est passé ? Qu'est ce que tu vas faire ?
Revenir en haut Aller en bas

the fault in our stars + Charson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-