AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3839
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Jeu 4 Mai - 22:38

❝ Un simple grain de riz peut faire pencher la balance, un seul homme peut faire la différence ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I'm gonna live like tomorrow doesn't existC'était un jour comme un autre... Interminable. Le temps défilait sans pourvoir le retenir. Il s'échappait encore nos doigts, impuissants. Simple spectateur, c'est tout ce que tu arrives à contrôler. Même si la déchéance que s'illustrait tous les jours devant des yeux qui reconnaissaient en rien l'image du passé. Cette image, je l'avais chéri, depuis si longtemps, que sa chute, jen'avais pas un sens instant imaginer. J'ai été aveugle, ou un peu trop fière. J'ai monté l'échelle, sans imaginer faire une chute qui m'amènerait jusqu'en bas. Un rescapé, un survivant... En piteux état. Mais vivant. En soi, ce n'était pas la blessure, qui n'avait le plus à terre, mais bien cette solitude. Vous devez un simple inconnu, alors que pendant des années, vous étiez sous les feux des projecteurs, illuminant la piste chaque jour. À ne plus avoir de vie privée. Un mauvais aspect qui pourtant me plaisait... Je n'avais pour ainsi dire plus grand chose à part ce temps a tué. À le combler avec plein, pourtant cette ombre planait, de n'être plus rien. A part l'ombre de soi-même, tiraillait par des manques plus grandissant l'un que l'autre.

Le temps était mon ennemie, sans pouvoir me l'expliquer, elle était tout autant mon poison que la solitude. M'isoler, à me rendre fou. Je devais certainement être désespéré. Quand mes doigts composaient ce numéro. Est-ce que les hommes qui faisaient appel à ce genre de service l'étaient ? Peut-être une partie. Avoir ce besoin de rechercher de la compagnie. Cette idée m'avait semblé la meilleure des solutions, sans jamais, avoir faire appel auparavant. C'était une première. J'aurais dû être serein, une seule idée en tête, pour un seul instant, juste un moment seul et unique. Alors pourquoi c'était stressé, dans l'angoisse, comme si tout cela n'était pas normal. Le monde traversait le hall, sans pour autant faire attention à ma personne. Pourtant, j'avais ce sentiment étrange d'avoir une étiquette collée sur le fond. Je ne connais pas le visage qui allait se présenter devant moi, mais un seul point de rendez-vous, ce hall d'hôtel, avec son espace salon assez confortable pour y reposer ma jambe meurtrie. Elle avait une vague description, et encore, je suis sûr qu'elle pouvait me reconnaître, avec le visage fautif que j'arborais ou tendu.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 601
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Ven 5 Mai - 14:19


 



 
 


« I'm gonna live like tomorrow doesn't exist... »
ambrose & emilia ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il était à peu près vingt et une heure lorsque Emilia avait franchi les portes du Brentwood hôtel. La cause était -comme si souvent, à chaque fois qu'elle se retrouvait à l'hôtel - son activité particulière. Ce soir n'y faisait pas exception, elle avait un rendez-vous avec un client, un nouveau client qui avait fait appel à elle. Elle ne le connaissait pas, elle ne savait rien de lui mise à part qu'il s'appelait Ambrose et qu'il avait l'air seulement un tout petit peu plus âgé qu'elle. Cela faisait un bout de temps maintenant qu'elle n'avait pas eu de nouveaux clients, cela allait peut-être lui faire du bien, parce que même si elle assumait ce choix de vie, ce n'était pas toujours facile à porter. Certains clients la traitait davantage comme un objet que comme une femme, et pour Emilia qui avait un si fort caractère c'était dure à supporter. Surtout qu'elle avait commencé ce métiers il y a bien des années maintenant, et c'était une situation à laquelle on s'habitue peut-être, mais qu'on accepte jamais vraiment. Alors oui, rencontrer une nouvelle personne lui faisait déjà du bien. Puis un client n'était rarement timide, ou gêné. Habituellement ils étaient plutôt direct. Alors elle allait bien voir comment la soirée allait se dérouler.

Et d'ailleurs, alors qu'elle marchait dans le hall de l'hôtel, elle commençait à apercevoir un homme assit au loin. Il semblait attendre, et plus elle s'approchait de lui, plus elle comprenait qu'il était son client. Une fois devant lui, elle fit alors un joli sourire . Elle s'était fait belle, comme à son habitude. Ambrose c'est ça ? Je suis Emilia. La belle brune le trouvait plutôt charmant et séduisant. Contrairement à ce qu'elle avait imaginé, il avait un air plutôt... Inquiet sur le visage. Le pauvre, cela devait être une première fois pour lui aussi, Emilia devait le mettre à l'aise. Elle remarqua alors aussi à côté de lui, une béquille, elle ne savait pas du tout ce qui lui était arrivé parce qu'elle ne savait rien de lui. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas un problème pour la jeune étudiante.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3839
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Sam 6 Mai - 21:00

❝ Un simple grain de riz peut faire pencher la balance, un seul homme peut faire la différence ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I'm gonna live like tomorrow doesn't existCe n'était pas le genre de service dont je faisais appel d'habitude. C'était la première fois. Bien sûr, cela serait mentir, que parfois lors de soirées organisées, pour fêter une victoire, parfois, on faisait appel. Mais j'avais toujours eu les moyens de briller par mon absence. Pourquoi ? Parce qu'à cette époque, j'avais cru que partager une relation réciproque. À pensée que je n'avais pas besoin de ce subterfuge pour pouvoir m'amuser. À l'heure, d'aujourd'hui, en sachant ce qu'il est devenu de cette relation trop aveuglée à des croyances, à me rendre aveugle. En sachant le dénouement, par le passé, j'en aurais peut-être profité. Ou pas, parce que j'avais peut-être une morale mal placée. Je savais que c'était un métier comme un autre. Pas facile, parfois, à devoir, exécuter le besoin des hommes, leurs volontés. J'étais peut-être trop respectueux, du corps des femmes... Enfin l'étais-je ce soir ? Je n'étais pas meilleurs que tous ces clients ? Puisque j'avais cédé à l'appel, également. Aujourd'hui, je ne me reconnaissais plus... Je bafouais tous les règles que je m'étais jusqu'alors fixer. Écouler le temps être en perdition, c'était seulement ça qui s'offrait à moi. Et j'avais envie d'autre fois. Retrouver un semblant de flamme de vie, même si elle devait éphémère, illusoire. Alors pourquoi ne pas le ressentir dans les bras d'une inconnue. Un bref instant...

Mes réflexions m'avaient perdu dans un monde à part. Sans me rendre compte, que pourtant, le monde continuait toujours de tourner autour de moi. Sans moi, c'était le cas depuis un moment. C'est une voix douce et un sourire charmant qui me sortit de ma rêverie passagère. Oubliant la cause de mon attente dans ce hall. Le souvenir qui m'amenait ici. Je devais afficher dans un premier temps, une expression perdue, ou interrogative. Parfois, les sentiments que vous avez vécus auparavant étaient tenaces. Comme se faire interpeller par une fan. J'y ai cru un instant, résigner à mettre cela au passé. Je me souvenais vite que c'était la jeune femme qu'on m'avait envoyée. Et c'était un semblant de surprise qui me cueillait. Pourquoi ? Je m'attendais... Peut-être à voir une jeune femme un peu plus âgée que moi, non pas plus jeune. Marquer par la vie, sur son visage, alors qu'en observant le visage d'Emilia, je ne pouvais remarquer que son charme, sa beauté. « Euh... Pardon désolé... J'étais dans mes pensées. Oui, c'est moi, enchanté... » Toujours aussi, stressé, perdue que ma voie perdait sa sûreté. En encore une fois, par habitude et oublier les circonstances. J'ai tenté me lever oubliant la béquille au passage, pour simplement me présenter comme il le fallait. Sans blessure, mais finalement, c'est elle qui m'a rattrapé, perdant le peu d'équilibre, je m'accrochais avec difficulté aux bras du fauteuil, qui avait connu ma présence.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 601
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Dim 7 Mai - 18:18


 



 
 


« I'm gonna live like tomorrow doesn't exist... »
ambrose & emilia ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il était vrai qu'en jettant un coup d'oeil sur Emilia, il était impossible de deviner qu'elle se prostituait. Elle était jeune et pétillante, elle avait ce visage doux de poupée parfaitement dessiné. Et pourtant, c'était la brutale réalité. Elle se prostituait, elle n'avait pas eu une vie si rose que son visage angélique pouvait laisser penser. Elle avait eu une vie dure, une vie qui l'avait forgé, une vie qui lui avait apprit à ne compter que sur elle même, et, à ne jamais laisser qui que ce soit se rapprocher d'elle. C'était peut-être aussi à cause de cela, qu'elle n'était jamais tomber amoureuse. Elle ne s'en était jamais laissé l'occasion. La seule relation qu'elle connaisse réellement avec un homme, c'était celle qu'elle avait avec l'ensemble de ses clients. Elle n'avait jamais imaginé que cela puisse être différent un jour, et aujourd'hui, elle ne l'imaginait toujours pas. Pourtant, elle se trouvait là, face à Ambrose, avec qui elle allait passer la soirée ce soir. Et lui, au premier abord, il avait l'air différent de ses clients habituels, en plus d'avoir un visage réellement mignon. Et leur regards se croisaient, c'était particulier, comme si... Ils pensaient la même chose l'un de l'autre. Aucun soucis, enchantée! Elle avait toujours ce petit sourire aux lèvres, Emilia. Ce sourire, qui ne semblait pas vouloir s'en aller.

Mais soudainement, alors qu'Ambrose avait commencé à se relever, il semblait avoir beaucoup de difficultés à se tenir debout, il pensait à s'accrocher au fauteuil à côté. Alors dans un réflexe de tendresse, Emilia attrapa sa main en s'approchant de lui, pour lui donner une stabilité et qu'il puisse s'accrocher à elle.
Ca va ? Elle était quelque peu préoccupée. Cela se voyait, et cela se ressentait. Parce que ce n'était pas le genre d'Emilia, d'être tactile comme cela. Et pourtant elle l'avait été, elle l'était. Ne lâchant pas sa main, le laissant s'appuyer sur elle. C'était un premier contact entre eux, un premier contact tendre et affectueux. Le premier d'une longue série.

De sa main libre, Emilia prit alors la béquille à côté pour la donner à Ambrose tout en disant délicatement. Tiens... Elle gardait un petit sourire adorable, elle voulait le mettre à l'aise, sincèrement. Parce que son état de santé, peu importe de quoi il pouvait s'agir, ne la rebutait pas du tout et n'aurait aucune incidence sur leur soirée. Et si il souhaitait lui en parler, il pouvait bien sûr le faire. On y va ? Ils seraient plus tranquille pour discuter dans la chambre, et ils pourraient s'installer aussi plus confortablement. La jeune femme resta quand même à ses côtés sans vraiment le lâcher au cas où il en aurait besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3839
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Lun 8 Mai - 18:59

❝ Un simple grain de riz peut faire pencher la balance, un seul homme peut faire la différence ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I'm gonna live like tomorrow doesn't existLa surprise avait du mal à s'estomper. Surprise par la personne qui se retrouvait en face, par ce visage jeune, pétillant, qui ne montrait en rien ce métier pour lequel elle exerçait. Dynamique, souriante, elle cachait assez bien ce qui pouvait la blaser. Je doutais qu'elle pût aimer cette profession, il y en avait bien, si rare soit-il. Bien que j'arrivais à omettre certaine doute. La plupart, ce n'était pas par choix, c'était presque une obligation pour pouvoir survivre. Il y avait toujours des enjeux qui rentraient en compte. En une question me trottait dans la tête, qu'elle était la sienne ? Je n'avais pas à me poser cette question, je n'avais tout autant pas le droit de lui demander ! Alors pourquoi j'avais cette envie de le faire, de la connaître un peu plus. Pourtant, les barrières étaient fixes, infranchissables. Juste un moment et rien d'autre. Une fois, pour l'instant, une prochaine rencontre pour un instant était encore vague. Impensable dans le temps. On ne franchissait pas la limite à savoir, même un brin d'histoire l'un sur l'autre, j'imaginais que c'était une règle. Et qu'est-ce qu'elle en avait à faire de ma vie après tout. Elle pouvait très bien me dire qu'elle n'était pas psychologue et elle avait entièrement raison. Pourtant, je n'arrivais pas à perdre ce petit sourire au coin de mes lèvres, sensible peut-être à sa gentillesse, à sa façon de m'accueillir... Est-ce qu'elle faisait cela avec tout le monde ? Certainement, je devais me faire d'illusion, en pensant que c'était exclusif.

Elle m'avait fait oublier le reste l'espace de quelques instants, mes conditions, ma blessure. La nécissité de cette béquille qui jouait depuis quelques semaines le rôle de ma deuxième jambes. Avant que ça ne soit mon corps qui ne me rappelle à l'ordre, en étant prisonnier. J'avais perdu l'équilibre, sur une jambe peu équilibré, m'accrochant in-extrémiste au fauteuil et ce n'est pas le tissu qui avait déjà bien vécu qui m'interpella, mais la douceur d'une main. La protection qui en résider, qui me poussa à chercher son regard, dans un mélange de surprises et de gène. À retrouver l'équilibre. « Oui merci ça va… Je... Je ne m'étale pas devant tout le monde à un rendez-vous d'habitude » J'avais songé à lui expliquer, mais aucun mots ne sortaient pour dire quoi ! L'humour est encore ça, cela m'avait aussi lâché un temps. Et en quoi ça l'intéressait, comme les autres. À la fin de cette soirée, elle l'avait simplement l'oublier, j'étais juste un simple client. Pourtant, son regard définissait autre chose, dont j'étais inconnu. Et pourquoi se tenait-elle encore auprès de moi, à me soutenir ?

J'avais compris conscience au bout de quelques secondes que mon poids devait peser un peu sur le sien. Qu'aucune raison nous poussait d'être aussi proche. Mais surtout que je paraissais faible, ce que je voulais en aucun cas, faire paraître. Par fierté peut-être. Parce que je n'étais assez diminué pas la peine d'avoir de la pitié en plus. Je pris ma béquille entre ces mains, la remercier d'un sourire. Avant de me détacher de son corps. Pourtant, je le sentais encore si prêt... « Je te suis... Honneur au demoiselle » Même si j'étais en équilibre sur une béquille. Un clin d'œil dans sa direction. Surfait peut-être... Peut-être que ce genre ne se faisait plus, mais c'est comme cela qu'on m'avait élevé toutefois. Le malaise se faisait ressentir pourtant, même si on parcourait le hall pour prendre la direction, des ascenseurs, je ne pouvais penser que les gens avaient un regard sur nous. Sur la béquille, je clopinais à ces côtés. Sur la question inévitable... Qu'est-ce qu'il faut avec elle ? On ne peut pas empêcher de parler...Mon regard était pourtant fixe sur cette silhouette qui me dirigeait, une sorte de force n'inexplicable.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 601
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Lun 8 Mai - 19:39


 



 
 


« I'm gonna live like tomorrow doesn't exist... »
ambrose & emilia ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ambrose semblait intrigué, intrigué par Emilia, cela pouvait se ressentir à sa manière de la regarder. Une manière qui ne laissait pas insensible la belle brune, bien au contraire. En réalité, aucun homme ne l'avait jamais regardait de la façon dont lui la regardait. Comme si elle était une poupée et non une prostituée, comme si il avait réellement envie de la connaître. C'était différent oui, ils se souriaient tous les deux, et le plus surprenant dans toute cette situation, c'était que pour une fois, Emilia avait un bon pressentiment sur la soirée qui allait se dérouler. Pour une fois, un client avait réussi à attirer son attention, et pour une fois, elle n'avait pas juste envie que cela se finisse. Elle avait, elle aussi, envie d'en savoir plus sur lui.

Mais alors qu'Ambrose semblait avoir perdu l'équilibre, la brunette l'aida alors à le retrouver en tenant sa main, bien tendrement dans la sienne. Ses paroles étaient plutôt attendrissante, en réalité elle s’inquiétait surtout pour lui qui semblait gêné... Il n'y avait pas de quoi, Emilia n'était pas dérangeait ou repoussé par la présence de cette béquille, pas une seule seconde. Et elle l'avait aidé de bon cœur quand l'occasion s'en était présentée, bien qu'elle ne comprenne pas encore pourquoi elle s'était soudainement inquiétée pour lui. Ne t'en fais pas il n'y a aucun soucis! Elle espérait lui réchauffer le cœur avec ces quelques mots et qu'ils ne s'inquiète plus pour cela, c'est pourquoi elle parlait de cette voix posée et rassurante qui pouvait parfois être la sienne. Elle ne voulait pas lui poser de question sur cette béquille, elle ne voulait pas le brusquer ou l’oppresser. Si il avait envie ou besoin de lui en parler, il pourrait le faire de lui même, maintenant, ou durant la soirée/ Une chaleur régnait entre eux, une atmosphère particulière, une atmosphère douce et sécurisante. Si bien, que c'était seulement après de longues secondes qu'ils avaient fini par se détacher l'un de l'autre. Ambrose attrapant sa béquille, la jeune étudiante se décala légèrement de lui.

Souriant alors à ses paroles et commençant à avancer dans le hall en direction de l'ascenseur, elle marchait juste un peu devant lui, mais en gardant le rythme d'Ambrose car elle percevait que même si il avait tenté de se reprendre, il avait tout de même quelques difficultés à avancer. Seulement, elle sentait son cœur battre étrangement, elle était quelque peu... Intimidée, oui. Il l'intimidait, elle qui pourtant n'avait jamais peur de rien. Ses yeux la troublait, son visage la troublait, même son corps la troublait. Et puis finalement, ils arrivèrent alors à leur chambre, Emilia ouvra alors la porte... Vas-y entre.. Elle lui souriait, le pauvre devait bien avoir besoin de s’asseoir après cette marche. Et puis alors qu'elle refermait la porte derrière eux, elle se décida à briser le silence, pour que la soirée puisse commencer, et surtout pour le mettre à l'aise, pour le rassurer, parce que quelque chose chez lui arrivait à faire qu'elle l'appréciait déjà. Dis... C'est la première fois que tu fais..ça... ? Cela se voyait quelque peu, mais Emilia saurait le rassurer, et pour commencer, elle se devait de lui poser la question. Elle enleva alors sa veste en attendant sa réponse, laissant apparaître cette jolie robe noire et son corps qui allait avec.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3839
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Mar 9 Mai - 0:02

❝ Un simple grain de riz peut faire pencher la balance, un seul homme peut faire la différence ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I'm gonna live like tomorrow doesn't existLes questions défilaient dans ma tête, plus personnelle, les uns que les autres. Mais mettre un frein était aussi la meilleure chose à faire. Elle m'intriguait cette jolie brune, qui ne devait être que ma compagne d'un soir, d'une nuit. Elle en était fascinante, pleine de vie, souriante. Elle était tout le contraire de ce que j'avais pu imaginer jusque-là. Elle était même le contraire, de mon comportement, en ce moment. Pourtant là, où j'avais perdu le sourire, sans même m'en rendre compte, je n'avais retrouvé. C'était communicatif, et cela me plaisait. Je n'arrivais simplement pas à comprendre, pourquoi elle avait autant d'intérêt en ce qui concerne ma personne. Cette façon, qu'elle avait d'être tactile. Est-ce que c'était normal, est-ce qu'elle l'était aussi, avec ces autres clients ? Est-ce que ça se passait comme ça ? Je n'avais aucun moyen de comparaison, en étant novice dans ce genre de service. Mais inconsciemment, elle arrivait à me mettre à l'aise. À me faire sourire, à oublier certaine chose. Je n'étais pas venu pour trouver cela, et pourtant, c'était plus réconfortant et agréable, que l'image dont je m'avais été faite juste avant de la croiser sur mon chemin.

À chaque fois qu'elle m'adressait la parole, il y avait quelque chose... Une tendresse profonde, qui me déstabilisait. Sans comprendre d'où cela venait et surtout pourquoi ? Pourquoi elle me déstabiliser autant ? Je préférais mettre ce sentiment de côté. Même s'il était de plus en plus présent. S'il avait un souci, mais cela n'avait pas l'air de la déranger. Oubliant le petit incident comme s'il n'avait jamais survenu. Au fond, ce que j'appréciais. Là où certain aurait fait une différence, ça ne l'était pas pour elle. J'étais normal. Et cela faisait du bien ! Je la laissais prendre les devants, marchant dans ces pas. Ni trop rapide, ni trop long, j'arrivais sans mal à la suivre. Parcourir autant de distance, même si elle paraissait minimum... Demander un certain effort, que j'avais perdu, en restant cloîtrer chez moi. C'était ma première grande sortie en quelque sorte. Pourtant, je la suivais, sans me faire distancer. Sans laisser, faire, paraître l'effort, les tiraillements dans le corps. Et à dire vrai, j'en faisais abstraction, observant un comportement totalement différent chez Emilia. Moins sûr d'elle, perdue peut-être, moins rassurer... Ce qui éveillait une certaine crainte, à m'émettre certainement l'idée que ce n'était pas possible. De faire marche arrière. Ce que je pouvais comprendre. J'avais posé une question, quand elle m'indiquait les lieux. Une porte identique à celle qui se trouvait dans le couloir, la seule chose qui la différencier, c'était le numéro. Je gardais pour moi les mots, que j'allais prononcer.« merci...» Un sourire aux lèvres, je m'avais dans cette chambre, au allure luxueuse. Comme le reste de cette hôtel. Ce qui aurait pu la surprendre, il y a encore quelques secondes si j'avais posé ma question... C'est elle qui le fit. Me retrouvant devant, sans savoir quoi dire. Mentir ou dire la vérité... Passer pour quelqu'un qui a déjà vécu ça ou avoir la force d'avoir une image de novice. Et peut-être préjugé. « Ça se voit tant que ça ! » Ma main venait se poser à l'arrière de la tête, gêner. « Oui, c'est la première fois... Peut-être parce que jusque-là je me disais que j'étais différent des autres... » Comme quoi on pouvait tous se tromper, même sur soi-même. Mais en regardant Emilia à cet instant, en voyant ces yeux noisette fixait sur moi, je me disais que toutes ces paroles ne l'intéressaient peut-être guère. Épuiser pas l'effort ou peut-être par le poids de la culpabilité, m'asseoir sur le bord du lit me sembler la meilleure opportunité pour un temps. « Désolé, ce n'est pas très... Attrayant ou intéressant si tu veux... On peut tout arrêter... »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 601
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Dim 14 Mai - 19:27


 



 
 


« I'm gonna live like tomorrow doesn't exist... »
ambrose & emilia ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ils étaient tous deux dans la chambre. Le moment fatidique allait donc arriver. Le moment de commencer la soirée comme bon leur semblaient. Le moment où ils étaient désormais en tête à tête. Emilia était intimidée par Ambrose, il l'intimidait comme aucun client auparavant n'avait réussi à le faire. Mais elle n'était pas anxieuse, pas du tout. Quelque part, elle avait cette drôle d'impression, celle qui lui disait qu'elle pouvait avoir confiance en lui. Il y avait cette chose, cette chose inhabituelle qui se passait entre eux... Comme si ils n'étaient pas là seulement pour le sex ce soir. Ambrose semblait tellement doux et gentil, quelque part, il semblait aussi blessé. Emilia lui avait alors demandé si c'était la première fois qu'il engageait les services d'une femme, et, à sa réponse la belle brune pouvait deviner que la réponse était positive. Mais ses paroles suivantes l'interpellait, c'est pourquoi elle le regarda alors droit dans les yeux avant de répondre. Oui, ça se voit. Mais il n'y a rien de mal là dedans, bien au contraire... Cela se voyait parce qu'il ne la regardait pas de la même manière que ses clients habituels. Il la regardait, il la regardait vraiment. Comme une femme et non comme un objet. Et cela, c'était tellement agréable. Rien que ce détail le rendait immédiatement sympathique aux yeux de l'étudiante... Et plus ils discutaient ensemble, plus elle le voyait, plus elle l'admirait, plus elle sentait qu'elle l'apprécierait encore bien davantage. Et crois moi, Ambrose, tu es différent des autres. Je l'ai vu tout de suite. Elle était un peu plus timide soudainement Emilia, parce que c'était un compliment et qu'elle n'était pas habituée à en faire. Elle se sentit rougir un peu, ce qu'elle voulait dire, c'était qu'il était mieux. Bien mieux que les autres.

Mais alors qu'Emilia venait d'enlever sa veste, elle remarqua Ambrose s’asseoir. Son regard se posa alors sur lui lorsqu'elle entendit ses paroles suivantes. Il lui proposait de tout arrêter, pensant qu'il n'était pas attrayant. Il semblait réellement avoir besoin d'être rassuré, ce qui touchait en plein cœur la jeune femme. Et surtout, il n'imaginait pas à quel point c'était faux, à quel point il la troublait. Elle s'approcha alors doucement de lui, avant de s’asseoir tout près de lui et de poser avec tendresse une main sur sa jambe. Marquant ainsi un second contact physique, encore plus tendre que le précédent. Hei... Pourquoi tu dis ça...? Elle voulait comprendre pourquoi il pensait ça, ce qui le perturbait, ainsi, elle pourrait mieux le rassurer... Et puis, elle le trouvait tellement mignon... Cela n'arrivait jamais, ni avec ses clients, ni avec les hommes en général.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 3839
▵ arrivé(e) le : 27/12/2016
▵ avatar : Liam Hemsworth

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Lun 15 Mai - 19:43

❝ Un simple grain de riz peut faire pencher la balance, un seul homme peut faire la différence ❞[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I'm gonna live like tomorrow doesn't existLe moment était devenu intime, à l'abri des regards, rien qu'eux. Le désir aurait dû être palpable, l'ambiance se réchauffait de plus en plus en plus, pour laisser finalement exprimer leurs corps. Mais c'est autre chose qui laissait place. Ils étaient plus libres et pourtant, ils réagissaient différemment dans ce genre de situation. Même Emilia qui avait pourtant l'habitude, était différente. Je le sentais, sans pouvoir l'expliquer. Il n'y a pas grand chose que je pouvais expliquer en sa présence. C'était étrange, un sentiment étranger qui je connaissais pour la première fois. Mettre des mots n'était pas si facile. Mais j'étais assez à découvert pour qu'elle comprenne que c'était la première fois, que je faisais appel à ce genre de service. Visiblement transparent, qui laissait assez paraître de la gêne. Je ne l'avais pas caché... Ou du moins, je ne savais pas. Et sa question, m'avait assez ébranlé pour me permettre de mentir, ou avoir un recul. Et de toute façon, est-ce que c'était bien nécessaire. Bizarrement en sa compagnie, je préférais jouer la franchisse. Ce petit brin de femme, m'avait touché, enlevé le filtre qui m'aveuglait depuis de longues semaines. De pouvoir être moi-même, sans adopter une image. « Je ne dois pas être un si bon acteur, si tu l'as remarqué... » Et puis, elle me surprit en quelques mots, en l'espace de quelques secondes. Je ne me trouvais pas si différent des autres, puisque j'étais là, ce soir, en face d'elle. Pour un service, qu'elle était obligée d'assouvir, face certainement à des clients un peu trop exigeant. Alors non, je ne me considérais pas si différent. La preuve en était la ce soir, je ne valais pas mieux que ces clients, que ces hommes qui demandaient une prestation, pour assouvir leurs désirs. « En quoi suis-je si différent Emilia. Tu es là parce que j'ai demandé d'avoir de la compagnie. Je paie comme tes clients une prestation, il y a rien de différent, je dirais même... » C'est la honte qui s'inondait chacune de ces sensations. « Que je suis aussi dégoûtant, pervers...» Pas la honte d'être vu ou autre, mais le simple fait d'utiliser le corps d'une femme simplement pour une pulsion...

Elle évoluait, gravitait autour de moi, pendant que je m'adresse à elle. Elle envahissait agréablement l'espace comme si c'était son domaine. Même si je m'étais installé sur le premier fauteuil que j'avais trouvé, j'observais son évolution avec une certainement admiration. Elle dégageait vraiment quelque chose, de la tendresse. Cette tendresse qu'elle exprima par un contact, sa main sur ma jambe. Comme si elle avait trouvé les maux qui m'envahissaient. Un geste plus tendre, qui réchauffa mon corps, qui était si longtemps terne ces derniers temps. Elle ne ravivait en rien cette blessure qui me suivait, et je ne laissais personne avoir un contact infime avec ma jambe, toujours protecteur à son égard. Peur certainement, d'aggraver les choses. Et pourtant, elle était apaisante, chaleureuse. À me faire oublier pourquoi ma phrase avait traversé mes lèvres, il y a quelques instants. Pourquoi ? Cela résonnait dans ma tête et pourtant, c'était si évident... « Qui serait attiré ou même aimerait passer à l'acte ou même un instant, avec une personne qui ne sait pas se relever correctement de son assise ? Un boiteux... C'est repoussant, c'est aussi simple que ça, alors si tu veux partir. Tu peux, je ne t'en voudrais pas » je me demandais si elle se serait intéressé à lui dans d'autre circonstance. Elle était très jolie, elle était douce, attentionnée, elle avait de quoi plaire. Alors pourquoi se préoccupait-elle de moi ? Je cherchais une réponse dans le noir sans fin de son regard. Tout aussi troublé, quand elle s'était présentée à lui. Elle avait vraiment un impact, sur ça façon d'être. Que je balayais d'un geste, pour me relever malgré les contraintes, pour augmenter la distance. Avec dans l'idée qu'on était ou plutôt qu'elle n'était pas là pour écouter mes petits bobos, ou même m'apitoyer sur mon sort. « Bref donc si tu veux partir... Tu es libre. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 601
▵ arrivé(e) le : 20/06/2016
▵ avatar : Victoria Justice

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose Mar 16 Mai - 0:08


 



 
 


« I'm gonna live like tomorrow doesn't exist... »
ambrose & emilia ღ  

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il semblait y avoir un mal être, un mal être profond chez Ambrose. Tout pouvait le laisser paraître. Il était si doux, si gentil, et pourtant, il se dévalorisait. Dans son attitude, mais aussi dans ses paroles. Ambrose se considérer être comme les autres, se qualifiant même de « dégoûtant » et « pervers ». Et pourtant, Emilia n'avait pas cette image de lui. S'en était même très loin. En le regardant, elle avait juste l'impression qu'il n'y avait que de la bonté en lui. De la bonté, et aussi un peu de tristesse. Sûrement liée à ce qui lui était arrivé, à sa jambe. Emilia n'en savait encore rien. Mais ce qui était sûre c'était qu'elle ne voulait pas le laisser se dévaloriser. Peut-être à cause de ce lien étrange qu'ils avaient tous les deux. Et cela depuis l'instant où ils ont posés les yeux l'un sur l'autre pour la première fois. Tu es différent parce que tu ne me regardes pas comme les autres. Je vois que je ne suis pas un objet pour toi. Je pense que tu as besoin de compagnie, mais ce n'est pas de la même compagnie dont tu as besoin que celle que réclame mes clients habituels... Tu es quelqu'un de bien, j'en suis certaine. Elle sentait à quel point il pouvait douter de lui, à quel point il se dégoûtait. Tant mentalement que physiquement. Et cela touchait la jeune étudiante, elle était troublée, et elle avait envie d'apprendre à la connaître. D'apprendre à le découvrir. Bien au délà de ce que cette simple soirée était sensée leur apporter.

C'était pour cela qu'Emilia était venue déposer sa main sur sa jambe. Pour le rassurer. Il arrivait à ressortir le meilleur d'elle. Il arrivait à ressortir cette tendresse qu'elle n'avait jamais envers personne, cette tendresse qu'elle avait caché il y a bien longtemps de cela derrière cette carapace. Avec Ambrose, son côté sauvage avait complètement disparu. Et lui ne la rejetait pas. Il la laissait le toucher, comme pour créer un lien entre eux. Un lien qui n'était pas prêt à disparaître. Mais elle ne pouvait pas le laisser dire tout cela, il fallait qu'elle lui prouve à quel point est-ce qu'il lui plaisait, à quel point est-ce qu'il arrivait étrangement à transpercer son cœur. Il fallait qu'elle lui prouve à quel point il ne la repoussait pas, bien au contraire.

Alors en le voyant se relever avec difficulté, Emilia se releva aussi puis s'approcha de lui. Ambrose... La belle brune ne savait pas s’exprimer, elle ne savait pas dire ce qu'elle avait sur le cœur. Elle n'avait jamais su. Depuis sa plus tendre enfance. Elle pourrait l'embrasser Emilia, pour lui prouver qu'il ne la repoussait pas, pour lui prouver qu'en réalité c'était même tout le contraire, et qu'elle en avait envie. Mais elle ne le faisait pas, parce qu'elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle le retenait simplement parce qu'il était son client. Alors qu'en réalité, ce soir elle restait pour lui, et non pour l'argent. Parce qu'il avait su la toucher.
Emilia posa alors ses mains avec délicatesse sur les joues d'Ambrose avant de reprendre. Non tu ne me repousses pas, bien au contraire.. C'était dit, et elle ne pu s'empêcher de rougir quelques instants. Elle reprit cependant la parole, d'une douce voix. Et ton handicap ne me repousse pas non plus, ce n'est pas un problème, pas une seconde... Et si tu as besoin d'en parler, n'hésites pas, d'accord. Quel genre de personne serait-elle pour le rejeter à cause d'un handicap, c'était horrible. Et elle ne pourrait pas comprendre qu'il ait été rejeté pour cela. Surtout quelqu'un qui avait l'air aussi gentil que lui.
Et puis finalement, Emilia prit alors son courage à deux mains... S'approchant encore un peu plus de lui, Emilia prit finalement Ambrose dans ses bras. Je n'ai pas envie de partir, fais moi confiance, ça va bien se passer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose

Revenir en haut Aller en bas

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ¤ Embrose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: archives rp.-