AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quand la nécessité surpasse l'ego [Lila]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 320
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Quand la nécessité surpasse l'ego [Lila] Sam 6 Mai - 17:48

Damon glisse ses mains dans ses poche en observant la maison à étages devant lui. Rien ne l'oblige à rester là en observant comme un psychopathe la maison de Lila. Une fille qu'il connaît en fait à peine. Juste assez pour savoir qu'elle pourrait l'aider mais pas assez pour être sûr qu'elle le ferait. Assez également pour savoir qu'elle a un caractère de merde mais pas assez pour la dompter. Bref, ce n'est pas une amie mais il doit bien avouer qu'il ne la déteste pas non plus. Ce n'est pas qu'il l'apprécie mais il ne peut que saluer ses talents de hackeuse et c'est bien la seule raison pour laquelle il se retrouve ici, à se triturer l'esprit en se demandant 1000 fois s'il doit entrer ou non.

Tout a commencé quand il s'est rendu compte que la petite avait découvert comment il faisait passer de la drogue sur internet. Elle n'avait évidemment pas fait cela volontairement mais cela avait mis Damon dans une rage noire. Il était venu la voir et l'avait suivi pour discuter avec elle et lui faire peur mais elle l'avait envoyé dans les règles de l'art. Elle se foutait royalement de ce qu'il faisait de sa vie et de toute évidence, elle ne comptait pas en parler à qui que ce soit. Seulement voilà, aujourd'hui les choses avaient quelque peu changé.

Damon a besoin de Lila. Il doit refermer ce même réseau qu'elle a retrouvé afin d'en ouvrir un autre qui serait plus sécurisé. Et qui d'autres que la même personne qui lui a fait prendre conscience que le réseau était merdique pour le faire? Maintenant, reste à savoir si Lila qu'il a plutôt maltraité la dernière fois va accepter. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne risque pas de le savoir en restant les mains dans les poches sur le trottoir d'en face. En se donnant autant de contenance qu'il le peut, il jette sa clope sur le trottoir et s'avance vers la dites maison.

Il voit la lumière s'allumer à l'étage, signe qu'elle est là-haut. Bien, il peut au moins avoir cette certitude. Il jette un coup d'oeil à sa montre, 20h30. Il a plutôt intérêt à être discret s'il ne veut pas se faire remarquer par un type louche. Plus louche que lui oui. Quoi que dans ce quartier, c'est peu probable. Il appuie d'abord délicatement sur la sonnette à l'entrée. Puis, perdant rapidement patience, il tape plusieurs coups sur la grosse porte avant de dire un peu plus fort.

- Allez Wilson ouvre! Je sais que t'es là!

Il frappe encore un peu. Si elle n'ouvre pas, il se promet de le lui faire regretter et d'attendre dans l'ombre plusieurs heures. A la base, l'idée n'est pourtant pas de l'énerver encore plus qu'il ne l'a déjà fait la Lila. Non, l'idée, c'est de venir s'excuser. Reste à savoir si Damon va y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 605
▵ arrivé(e) le : 11/11/2016
▵ avatar : emilia clarke

MessageSujet: Re: Quand la nécessité surpasse l'ego [Lila] Sam 27 Mai - 21:38

Lila fixa la pince sur la photo, allant la mettre à côté des autres et fit un pas en arrière pour avoir une vue d’ensemble. Elle changea la chanson qui était en train de passer, avant la fin, trop déprimante à son goût et remonta ses cheveux. Ses yeux glissèrent sur les photos qu’elle avait déjà développées, les classant dans son esprit pour savoir lesquelles elle garderait vraiment. Enora lui avait fait quelques places dans sa galerie et il y en avait sûrement assez pour toutes ces photos là mais Lila n’arrivait jamais à se résigner à exposer une photo qui ne lui plaisait pas à cent pour cent. Sinon elle passerait son temps à y penser et elle finirait par le regretter. Lila les décala pour faire un peu de place et quitta finalement la pièce. Elle alluma la lumière en passant dans sa chambre, vérifiant son téléphone qu’elle avait abandonné sur lit plus d’une heure plus tôt et récupéra l’appareil photo qu’elle avait avec elle pendant sa virée aux chutes d’eau avec Gareth. Elle était encore dans les délais mais maintenant qu’elle y était. Elle alluma son ordinateur et récupéra les cartes mémoire et la sonnette de la porte d’entrée la fit arrêter son geste. Fronçant les sourcils, elle jeta un coup d’œil à l’heure qu’il était ne voyant pas vraiment qui pouvait s’inviter chez elle à cette heure-ci sans avoir pris la peine de prévenir. Même sa sœur ne le faisait jamais. Elle eut à peine le temps de se remettre sur ses pieds que la sonnette se transforma en coup sur la porte alors qu’une voix lui parvenait. Voix légèrement familière qui la fit froncer les sourcils encore un peu plus. Est-ce qu’il l’avait vraiment poursuivi jusque chez elle ? Un soupir s’échappa de la barrière de ses lèvres alors qu’elle dévalait les escaliers avant que son visiteur n’essaye d’achever sa pauvre porte. Sa main se posa sur la poignée et elle ouvrit la porte à la volée, se retrouvant face à Damon. « On se calme cowboy ! C’est bon, j’ai ouvert. » Elle lui lança un regard désabusé, sans bouger. Lila n’avait pas non plus l’intention d’y passer la soirée. Elle avait pourtant pensé que sa position était assez claire la dernière fois. Il pouvait bien faire ce qu’il voulait du moment qu’elle n’y était pas mêlée. « Je vais même pas m’embarrasser à te demander comment t’as su où j’habitais et me contenter de : qu’est-ce que tu fous là ? » Elle arqua un sourcil, presque curieuse elle devait bien l’admettre. « Tu veux essayer de me faire peur, encore une fois ? » Elle retint un sourire, se disant que si c’était cela, elle aurait de quoi s’amuser une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 320
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: Quand la nécessité surpasse l'ego [Lila] Lun 29 Mai - 11:56

Damon perd réellement patience à présent et il s'apprête à taper plus fort quand la porte s'ouvre rapidement devant lui, laissant son poing dans le vide et le surprenant. Elle sait que c'est lui et elle lui ouvre quand même. Nouvelle preuve qu'elle n'a pas froid aux yeux et qu'il ne l'intimide pas quoi qu'il pense. C'est aussi parce qu'il n'est en général, pas violent avec les femmes mais il n'empêche qu'il ne peut qu'accepter le fait qu'en face de lui, il a une dure à cuire. Elle ne lui rendra donc pas la tâche facile et ce n'est pas pour lui plaire vu que la tâche est déjà compliquée en soi. Elle lui demande de se calmer, sûrement pense-t-elle aussi aux voisins ou a-t-elle juste envie de le remettre à sa place. Toujours est-il que, bien qu'il soit venu faire amende honorable, Damon ne peut s'empêcher de répliquer.

« On a changé d'époque depuis longtemps PRINCESSE Wilson mais si on y était, je ne serais pas un cow-boy mais un truand. »

Il pousse gentiment son bras avant d'entrer sans demander la permission, de toute façon, ce n'est pas son genre. Déjà qu'il va devoir faire un gros effort pour revenir la queue entre les jambes si en plus, il se doit d'être poli, ce serait exagéré. Il regarde la maison plutôt bien aménagée et hoche doucement la tête. Joli. Seulement, il n'est pas venu pour ça. Il se retourne et regarde Lila. En d'autres circonstances, un autre soir, une autre situation, non seulement il se serait attardé sur le fait qu'elle n'est pas mal du tout mais en plus, il aurait adorer faire plus ample connaissance mais le destin en a décidé autrement. D'abord ennemis, il a maintenant cruellement besoin d'elle pour quelque chose qu'il ne peut faire seul et cela lui pose un véritable problème. Surtout qu'elle l'agace déjà.

« J'ai déjà perdu mon temps à essayer en vain et je ne vais plus m'y risquer. Finalement, c'est toi qui me fais peur. C'est génial non ? Le pouvoir magnifique de la femme forte et indépendante... »

Il lui accorde un magnifique sourire plein d'ironie avant de se retourner à nouveau vers la maison. Elle a l'air d'être seule. Il lui montre sa porte et fait un petit signe.

« Allez ferme la... J'ai besoin de te parler et je ne cherche pas à t'intimider mais je préfère que ça reste entre nous. J'ai vu que t'as fermé ton clapet la dernière fois... T'es une brave fille, maintenant, j'aurais besoin de savoir si je peux te faire confiance et si t'es prête à me rendre un service ? »

Bon, pour ce qui est des excuses pour Damon, ce n'est pas gagné. Le tact et la sympathie ne sont même pas au rendez-vous non plus. Il est clair qu'il commence mal et il en a conscience mais comment faire autrement quand elle l'accueille en lui donnant envie de l'étrangler aux premiers abords ? Elle l'agace, c'est viscéral. Peut-être parce qu'elle l'envoie balader sans peur et sans gêne et que toutes ses magouilles n'ont servi à rien avec elle. Sûrement parce qu'elle a toujours réponse à tout et qu'elle ne se laisse pas faire mais surtout parce qu'il déteste le fait d'avoir besoin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 605
▵ arrivé(e) le : 11/11/2016
▵ avatar : emilia clarke

MessageSujet: Re: Quand la nécessité surpasse l'ego [Lila] Mar 6 Juin - 21:23

Elle aurait pu ne pas ouvrir la porte. Pour être parfaitement honnête, Lila avait même envisagé cette possibilité mais à l’instant même où l’idée lui avait traversé l’esprit, elle avait su que ce ne serait pas possible. Elle pouvait bien faire la sourde et faire comme si elle n’était pas là mais son problème ne disparaitrait pas pour autant. Soit, il reviendrait. Soit, il allait continuer à frapper à sa porte, quitte à ameuter tout le voisinage. Et la jeune femme n’avait pas vraiment envie que l’ensemble de ses voisins ne passe la tête par la fenêtre et ne vienne, le lendemain, lui demander qui c’était et ce qu’il avait bien pu lui vouloir. Mais ouvrir à Damon n’allait pas la rendre agréable pour autant. Un rire moqueur s’échappa de la barrière de ses lèvres alors qu’un sourire amusé les étirait. « C’est beau de rêver ! » rétorqua-t-elle. Cow-boy, truand… Pas comme si elle faisait réellement la différence. Damon la poussa doucement et la jeune femme suivit le mouvement sans s’en rendre compte, les premières secondes. « Je peux savoir ce que tu… » Lila s’interrompit, ne prenant pas la peine de finir sa phrase. Maintenant qu’il était entré, elle n’avait plus qu’à prier pour qu’il veuille bien sortir de lui-même, et pas d’ici trois heures. Sinon, elle était plutôt mal barrée. Sa main toujours sur la poignée de la porte, elle se retourna, soupirant sans même essayer de le cacher.

Son regard dévia en direction de Damon, arquant un sourcil. Elle avait bien du mal à voir ce qu’il venait faire là si ce n’était pas pour essayer, encore une fois, de la convaincre de ne rien dire. Ce qui n’avait jamais été bien compliqué puisqu’elle n’en avait jamais eu l’intention. En fait, s’il ne l’avait pas abordé de façon aussi brute et en se prenant pour le champion du ring, peut-être même qu’elle n’aurait pas été aussi désagréable avec lui. « C’est marrant mais même quand tu t’essayes au compliment, j’y crois pas une seule seconde… ça a dû t’écorcher les lèvres de me dire ça, hein ? » Elle lui répondit par le même sourire, ironique bien que la situation ne la désespère un peu plus à chaque minute qui passe. Lila se doutait très bien que ce n’était pas juste une visite de courtoisie. En admettant même qu’il sache ce que cela signifiait. Mais aucune des idées qui lui venaient à l’esprit ne semblait coller non plus. Elle eut un moment d’hésitation quand il lui fit signe de fermer la porte mais s’y résigna tout de même. Il n’avait pas l’intention de la lâcher, de toute façon. Elle s’appuya contre et croisa les bras alors qu’elle relevait les yeux. « Tu viens de le dire toi-même, j’ai rien dit et honnêtement ça ne m’intéresse même pas. Donc, oui, je suppose que tu peux avoir confiance. Même si, tu le mérites pas… » Mais comme elle n’était pas du genre à revenir sur sa parole, il était quand même tranquille. « Un service ? » Un rire lui échappa sous le coup de la surprise. « T’es sérieux là ?! Pourquoi est-ce que je devrais te rendre un quelconque service ? Pourquoi même est-ce que j’en aurais envie ? Qu’est-ce que je vais y gagner moi… A part devoir te supporter encore un peu… » Elle hocha doucement la tête, ayant toujours un peu de mal à croire à ce qu’elle venait d’entendre. Vu la façon dont il avait débarqué chez elle, Lila s’était attendue à presque tout, sauf ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alien un jour, alien toujours
avatar
alien un jour, alien toujours

en savoir plus sur moi
▵ posts : 320
▵ arrivé(e) le : 03/05/2017
▵ avatar : Alex O'Loughlin

MessageSujet: Re: Quand la nécessité surpasse l'ego [Lila] Lun 17 Juil - 11:53

Il ne rêve pas. Il est clairement le truand dans cette histoire. Lila n'y est pour rien. Au final, elle a été sympa avec lui et il n'a simplement pas eu confiance, comme toujours. Il est distant, cruel, il la déteste et elle n'a rien fait pour. Il tente de la détruire, de lui faire peur mais elle ne marche pas. Elle a du cran, assez de caractère et pire, elle est assez mature pour ne pas contre-attaquer. Elle est quelqu'un de bien, elle l'a mise K.O et c'est bien plus que difficile de se l'avouer ou même de lui avouer. Il s'y refuse. Pourtant, il doit le faire parce qu'il a absolument besoin d'elle. Il doit absolument lui demander un service et il n'y arrivera pas s'il ne l'a pas de son côté. Encore et toujours plus facile à penser qu'à faire. Il ne la laisse pas parler, il attend à peine qu'elle réponde et il entre dans la petite maison. Décorée avec goût mais il n'a pas le temps de s'y attarder, il enchaîne tout de go.

Il la complimente, à sa façon. Il dit enfin ce qu'il est venu dire. Elle a gagné. Elle a eu gain de cause même si en fait, le jeu ne se faisait que dans sa tête à lui. Lila n'y a pas vraiment participé. Là encore, elle a été mature et pleine de bon sens. Elle ne l'a pas embêté. Pourtant, quand il lui avoue enfin qu'elle a raison, qu'elle lui fait peur par son indifférence, elle n'y croit que peu. Elle ne se laisse toujours pas faire alors qu'il s'excuse. Elle doit bien le voir là, qu'il s'excuse, non? Pour lui, c'est pourtant clair comme de l'eau de roche mais elle n'a pas l'air de saisir, au contraire, elle lui affirme même que cela sonne faux. Oui, il est ironique, mais il n'en est pas moins sincère pour autant. Utiliser le sarcasme comme moyen de dire la vérité, c'est une de ses qualités.

"En effet. C'est difficile pour moi de l'avouer. Rien ne t'empêche d'éviter de remuer le couteau dans la plaie et de faire comme si tu acceptais tout simplement le compliment? S'il sonne faux, je n'y suis pour rien. Peut-être que tu manques cruellement de confiance en toi finalement? Et que tout ça là. -Il la désigne d'un geste las de la main- Ce n'est qu'une armure."

Une armure? Y croit-il seulement? Peut-être un peu mais en tout cas, c'est une armure plutôt bien rodée. Elle lui rappelle encore une fois qu'elle n'a rien dit et qu'il n'a rien fait pour le mériter. Il doit bien avouer que c'est vrai mais hors de question de le dire à haute voix. Hors de question d'admettre ses torts. Ou alors... Ou alors il a tout intérêt à le faire s'il veut enfin réussir à demander à Lila de l'aide sans avoir besoin de se traîner à ses pieds, plus encore qu'il ne le fait déjà. Il sait même qu'il devrait se dépêcher de le faire quand il la voit se renfermer un peu plus à mesure que la conversation avance. Elle bute fortement sur le mot service et il ne peut l'en blâmer.

"C'est peut-être tout le contraire. Tu me rends ce service et j'arrête de te suivre, te torturer ou que sais-je encore? Tu n'auras plus qu'à me supporter un tout petit peu finalement."


Il s'avance un peu et rajoute doucement.

"Bon écoute, je sais que là, tout de suite, tu n'en as aucune envie mais peut-être que si on s'assied, que tu me proposes un truc à boire et qu'on en parle calmement, tu mourras d'envie de me venir en aide?"

Et alors qu'il est venu pour s'excuser, pour la supplier, pour lui affirmer qu'elle ne méritait rien du mal qu'il lui avait fait, bien qu'elle ne semble pas si touchée. Quelque chose dans son regard, dans l'arrogance de sa voix ou dans sa position lui donne envie de la taquiner, bien plus qu'il ne le devrait, bien plus qu'il n'en aurait le droit. Il sait qu'il fait une chose complètement idiote mais elle est là, à lui affirmer qu'elle n'a aucune envie de lui rendre service et de passer plus de temps avec lui et l'air de rien, il se vexe. L'air de rien, juste pour ça, il veut l'embêter encore.

"Tu veux que je te paie en nature? C'est pas la peine d'en faire toute une histoire Wilson. Je me ferais un plaisir de t'aider à mettre toute ta frustration dans une relation grandement épanouissante. D'abord, tu fais mon petit boulot, ensuite je te rendrais la pareille."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Quand la nécessité surpasse l'ego [Lila]

Revenir en haut Aller en bas

Quand la nécessité surpasse l'ego [Lila]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always love ::  :: te aro. :: habitations. :: N°100 - maison.-